LES DYSTHYROIDIES : DIA I GN G OS O T S I T C I A U L A L BOR O ATO T I O R I E

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES DYSTHYROIDIES : DIA I GN G OS O T S I T C I A U L A L BOR O ATO T I O R I E"

Transcription

1 LES DYSTHYROIDIES : DIAGNOSTIC AU LABORATOIRE Dr Bécaye FALL Biologiste Hôpital Principal de Dakar RESAOLAB 2010

2 1- INTRODUCTION Thyroïde (du grec «thyreoeides» = «en forme de bouclier») partie avant cou. Elle secrète H. thyroïdiennes implication dans la plupart des métabolismes. Perturbations = dysthyroidies importance +++ du fait symptômes graves qui peuvent en découler.

3 2- LA THYROIDE : RAPPEL PHYSIOLOGIQUE Thyroïde = forme papillon (mince corps central + 2 ailes latérales ou lobes) normalement 4 cm x 3 cm et pas ou peu palpable. Elle produit 20% T3 (ou triiodothyronine) et 80% T4 (ou tetraiodothyronine) à partir iode alimentaire. T3 provient essentiellement d une monodésiodation de la T4. Sécrétion régulée par TSH (ou thyréostimuline) antéhypophyse. TSH stimulée / TRH (Thyrotropin releasing hormone) hypothalamus. T3 & T4 rétrocontrôle négatif sur secrétions de TSH et TRH

4 2- LA THYROIDE : RAPPEL PHYSIOLOGIQUE Neurotransmetteurs Hypothalamus Hypophyse antérieure Glande thyroïde TRH + TSH + T4 T Cellules cibles

5 3- LES VARIATIONS PHYSIOLOGIQUES Valeurs normales sont caractéristiques d un recrutement donné (patients hospitalisés ou ambulatoires). Interprétation fonction des variations physiologiques : - Nouveau né pic de TSH puis normalisation à J3. Rythme circadien plus tard. - Enfant T3 > adulte. - Sujet âgé diminution progressive T3 - Femme enceinte faible action thyréotrope HCG (sous unité commune avec TSH) => diminution TSH +++ lors pic d HCG du premier trimestre de grossesse (2 à 3% cas).

6 4- PRINCIPALES DYSTHYROIDIES : 4-1- Hyperthyroïdie : Hyperthyroïdie = sécrétion d'une trop grande quantité d'hormones thyroïdiennes dans l organisme => hyperfonctionnement de tous les métabolismes => Symptômes multiples : - nerveux +++ (sujets plus jeunes) - cardiaque +++ (sujets plus âgés) - Perte de poids, fatigue musculaire, sueurs, diarrhées sont fréquents. déclenchement glmt / stress important (ou / Basedow) Symptômes surajoutés si Basedow : yeux exorbités + goitre

7 4- PRINCIPALES DYSTHYROIDIES : 4-2- Hypothyroïdie : Moins fréquente diminution fonctionnement glande. Age > 50 ans +++. Diagnostic difficile & installation lente. Symptômes à l'inverse précédents (ralentissement cardiaque, frilosité, raidissement muscles, amaigrissement, apathie ) Simulent parfois sénilité voire dépression. Faire dosage hormonal au moindre doute.

8 5- LES HORMONES ET LEUR DOSAGE : Utilisation Ac monoclonaux & amélioration techniques => sensibilités et spécificités +++ Dosages compétitifs radioactifs de plus en plus abandonnées Actuellement méthodes immunométriques automatisées avec traceurs enzymatiques ou luminescents

9 5- LES HORMONES ET LEUR DOSAGE : 5-1- TSH ou THYROTROPINE : Elle stimule étapes hormonogenèse thyroïdienne. Sa sécrétion dépend du rétrocontrôle fin / hormones thyroïdiennes. Disponibilité methodes ultrasensibles => interet dosage +++ Prélèvement : 5 ml sang (tube sec ou sur héparine). Valeurs usuelles : Elles varient selon technique utilisée. En moyenne de 0,3 à 4 mu/l

10 5- LES HORMONES ET LEUR DOSAGE : 5-1- TSH ou THYROTROPINE : Intérêt du dosage : - Dans hypothyroïdie : Elévation TSH signe le plus sensible & suffit pour diagnostic. Dosage T4 inutile ici Normalisation TSH circulante = témoin succès traitement substitutif - Dans l hyperthyroïdie : Ici TSH en diminution constante Signe suffisant pour diagnostic Abaissement parallèle avec élévation T4 (reflet degré hyperthyroïdie) Ici aussi normalisation TSH = critère de guérison après traitement.

11 5- LES HORMONES ET LEUR DOSAGE : 5-2- T4 libre (Thyroxine libre) : FT4 en faible quantité (0,05% de la T4) mais seule active. C est elle qui est mesurée pour évaluation fonction thyroïdienne. Prélèvement : 5 ml de sang (tube sec, hépariné ou même EDTA) Valeurs usuelles : Elles varient selon techniques utilisées. A définir par le labo En moyenne: 8-28 ng/l.

12 5- LES HORMONES ET LEUR DOSAGE : 5-2- T4 libre (Thyroxine libre) : Intérêt du dosage : - Dans l hyperthyroïdie : Ici FT4 presque toujours augmentée et TSH toujours diminuée. Normalisation = critère guérison. Rare élévation simultanée FT4 et TSH => suspicion adénome hypophysaire, SRHT ou présence Ig interférant avec dosage. Ici FT4 diminuée. - Dans l hypothyroïdie : Parfois isolément, laissant FT3 normale. TSH élevée si hypoth primaire et normale avec réponse insuffisante à la TRH en cas insuffisance hypophysaire Ttt substitutif => Normalisation ou légère élévation T4

13 5- LES HORMONES ET LEUR DOSAGE : 5-3- La T3 (Triiodothyronine) : 80% T3 provient de la monodésiodation T4 par tissus périphériques 20% sécrétée directement / thyroïde. Seule forme libre dosée. Prélèvement : 5 ml sang (tube sec, héparine ou même EDTA) Valeurs usuelles : Elles varient selon techniques utilisées. A définir par le laboratoire En moyenne : 2 à 5,6 ng/l. Intérêt du dosage : Dosage T3 rarement indiqué. Sauf si suspicion hyperthyroidie à T3 (rare). Ici T4 libre normale et TSH abaissée

14 6- AUTRES DOSAGES : But étiologique et/ou pronostique laboratoires spécialisés +++ Voyons les plus fréquentes : - Ac anti-tpo : - Ac Anti-récepteurs à la TSH : - Ac Anti-Thyroglobuline : - Test à latrh ou à la Thyrolibérine :

15 7- PRINCIPAUX MARQUEURS UTILES : 1ère intention: TSH 2ème intention: T4 libre Eventuellement et en fonction des situations (3ème intention) : Ac anti-tpo T3 libre Ac anti-récepteurs à TSH Test au TRH

16 8- DEMARCHE DIAGNOSTIQUE AU LABORATOIRE : 8-1- Stratégie de diagnostic d une hypothyroïdie : Clinique - sujets à risque TSH < 4 mui/l STOP! TSH > 4 mui/l Contrôle à 1 mois : TSH + T4 l TSH > 4 mui/l + T4 = Hypothyroïdie patente TSH > 4 mui/l + T4 l normale = Hypothyroïdie Fruste Substitution par LT4 Doser Ac anti-tpo: diagnostic étiologique Doser Ac anti-tpo Si +: substitution par LT4

17 8- DEMARCHE DIAGNOSTIQUE AU LABORATOIRE : 8-2- Stratégie de diagnostic d une hyperthyroïdie : 1ère intention: Clinique 2ème intention: TSH T4 libre : patente < 0,1 mui/l ou indétectable ou N: fruste si TSH basse et T4 libre normale T3 libre si T4 libre élevée et TSH normale ou haute Test à la TRH

18 9- CONCLUSION : Exploration dysthyroidies au labo peut mettre en œuvre de nombreux marqueurs +/- complexes Coût élevé marqueurs (si disponibles!) par rapport moyens limités de nos populations => nécessité rationalisation de leur utilisation / cliniciens. Le biologiste, mais aussi le technicien (parfois responsable de laboratoire) doivent y aider surtout par rapport message suivant : La TSH toujours La T4 libre ensuite Non au package TSH-T4-T3

Dosage des Hormones Thyroïdiennes. ICHV Hôpital du Valais 2013

Dosage des Hormones Thyroïdiennes. ICHV Hôpital du Valais 2013 Dosage des Hormones Thyroïdiennes ICHV Hôpital du Valais 2013 Structure de la thyroxine ou T 4 3 I I 3 I 5 5 I Le cycle de l iode Les systèmes de rétrocontrôle Ex.: système T4/TSH Exposition au froid Permettent

Plus en détail

La glande thyroïde est constituée de follicules formés de cellules épithéliales en périphérie et de colloïde au centre

La glande thyroïde est constituée de follicules formés de cellules épithéliales en périphérie et de colloïde au centre LA THYROIDE I-ANATOMIE La glande thyroïde est constituée de follicules formés de cellules épithéliales en périphérie et de colloïde au centre Les cell. épithéliale possède des transporteurs Na + /I - :

Plus en détail

Exploration biochimique des

Exploration biochimique des Exploration biochimique des glandes thyroïdes Professeur Layachi Chabraoui Cours de biochimie 2ème Année Médecine Rabat 2010-2011 1- Les hormones thyroïdiennes Ce sont des «acides aminés» iodés dérivant

Plus en détail

THYROIDE ET TROUBLES DE L HUMEUR

THYROIDE ET TROUBLES DE L HUMEUR Conférence Argos 2001 du 22/04/2010 au FIAP (30 rue Cabanis - 75014 Paris) THYROIDE ET TROUBLES DE L HUMEUR Dr Danièle LE GUILLOUZIC Hôpital Paul Guiraud (Villejuif) et hôpital de la Pitié Salpétrière

Plus en détail

Exploration des dysthyroïdies Arrêtons le gâchis. V. AUBERT Endocrinologue 15-16 juin 2012

Exploration des dysthyroïdies Arrêtons le gâchis. V. AUBERT Endocrinologue 15-16 juin 2012 Exploration des dysthyroïdies Arrêtons le gâchis V. AUBERT Endocrinologue 15-16 juin 2012 ANAES: diagnostic de surveillance biologique de l'hypothyroïdie de l'adulte, service des recommandations et références

Plus en détail

Exploration des dysfonctionnements thyroïdiens

Exploration des dysfonctionnements thyroïdiens Module 9 - exploration des dysfonctionnements thyroïdiens 11/01/11-9h30 à 11h Aurore et Cécile Exploration des dysfonctionnements thyroïdiens Le diaporama de M. GUILLOTEAU est disponible sur l'ent. Seuls

Plus en détail

EXPLORATIONS D UNE ANOMALIE THYROÏDIENNE

EXPLORATIONS D UNE ANOMALIE THYROÏDIENNE EXPLORATIONS D UNE ANOMALIE THYROÏDIENNE DOSSIER DOCUMENTAIRE Document établi avec le concours méthodologique de la HAS et conforme à la méthode de la HAS de production des listes de critères d'évaluation

Plus en détail

LES DYSFONCTIONS THYROÏDIENNES SUBCLINIQUES. Dre Andrée Boisselle endocrinologue CRSSS-RN Octobre 2008

LES DYSFONCTIONS THYROÏDIENNES SUBCLINIQUES. Dre Andrée Boisselle endocrinologue CRSSS-RN Octobre 2008 LES DYSFONCTIONS THYROÏDIENNES SUBCLINIQUES Dre Andrée Boisselle endocrinologue CRSSS-RN Octobre 2008 Objectifs Au terme de cet exposé, les participants pourront 1- identifier les états cliniques correspondants

Plus en détail

PATHOLOGIE DES GLANDES ENDOCRINES. Dr Jieli Lu Hôpital RuiJin. Pathologie des glandes endocrines Hôpital Ruijin -10 mars 2012 J.Lu

PATHOLOGIE DES GLANDES ENDOCRINES. Dr Jieli Lu Hôpital RuiJin. Pathologie des glandes endocrines Hôpital Ruijin -10 mars 2012 J.Lu PATHOLOGIE DES GLANDES ENDOCRINES Dr Jieli Lu Hôpital RuiJin Pathologie des glandes endocrines Hôpital Ruijin -10 mars 2012 J.Lu Les principes de base Hypophyse Glande Périphérique sécrétion Stimulation

Plus en détail

THYROÏDE ET GROSSESSE: une situation à risque

THYROÏDE ET GROSSESSE: une situation à risque THYROÏDE ET GROSSESSE: une situation à risque Dr Marie CASTRIC Endocrinologie, Médecine M B - CHRU Bretonneau Pas de conflit d intd intérêt Journées de FMC, Tours, septembre 2008 1/ La grossesse: un stress

Plus en détail

Grossesse et Thyroïde Pathologie périnatale PATHOLOGIE THYROIDIENNE PERINATALE

Grossesse et Thyroïde Pathologie périnatale PATHOLOGIE THYROIDIENNE PERINATALE Grossesse et Thyroïde Pathologie périnatale PATHOLOGIE THYROIDIENNE PERINATALE FONCTION THYROIDIENNE ANTENATALE NORMES (1) NORMES (2) Après 1 mois = Normes adultes Les normes et unités sont spécifiques

Plus en détail

j ournée à l hypothyroïdie subclinique Depuis la venue sur le marché de techniques traiter ou ne pas traiter? d endocrinologie

j ournée à l hypothyroïdie subclinique Depuis la venue sur le marché de techniques traiter ou ne pas traiter? d endocrinologie j ournée d endocrinologie L hypothyroïdie subclinique : traiter ou ne pas traiter? Andrée Boucher, MD, FRCPC Présenté par la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, dans le cadre de la conférence

Plus en détail

Cancer de la thyroïde de type papillaire et vésiculaire : Le traitement par iode 131

Cancer de la thyroïde de type papillaire et vésiculaire : Le traitement par iode 131 INFORMATION DU PATIENT Le Centre Henri-Becquerel est le Centre de Lutte Contre le Cancer de Haute-Normandie, spécialisé dans le dépistage, le diagnostic, les soins en cancérologie, ainsi que dans la recherche

Plus en détail

B) APPLICATIONS EN CLINIQUE

B) APPLICATIONS EN CLINIQUE B) APPLICATIONS EN CLINIQUE I) INTRODUCTION Micropathologies thyroïdiennes fréquentes et coûteuses -Hypothyroïdies «infra-cliniques» -Hyperthyroïdies «infra-cliniques» -Micronodules thyroïdiens Dosages

Plus en détail

EXPLORATIONS BIOLOGIQUES THYROÏDIENNES

EXPLORATIONS BIOLOGIQUES THYROÏDIENNES EXPLORATIONS BIOLOGIQUES THYROÏDIENNES Etienne Mollet 1 RAPPEL PHYSIOLOGIQUE Les HT sont synthétisées dans les vésicules thyroïdiennes à partir d un acide aminé (la tyrosine) et d atomes d iode en nombre

Plus en détail

Les tests thyroïdiens

Les tests thyroïdiens Les tests thyroïdiens Mise à jour de juin 2007 par S. Fatio Réf: les images et les graphiques sont tirés de www.endotext.org (textbook d endocrinologie online et libre d accès) QuickTime et un décompresseur

Plus en détail

Dysthyroïdies et grossesse

Dysthyroïdies et grossesse Dysthyroïdies et grossesse C.Chatelet-Cheront Observation Clinique Mme B. 3ème geste, 30 ans. Pas antc. M-CH-F. 2 gr antérieures: RAS. DDR = 27/03/2011 14/05: 9 SA vomissements +++ CAT? B.S: TSH = 0,02,

Plus en détail

Denis Chauret MD FRCPC FACP Interniste, Hôpital Montfort Professeur agrégé de médecine Université d Ottawa LES HAUTS ET LES BAS DE LA THYROÏDE

Denis Chauret MD FRCPC FACP Interniste, Hôpital Montfort Professeur agrégé de médecine Université d Ottawa LES HAUTS ET LES BAS DE LA THYROÏDE Denis Chauret MD FRCPC FACP Interniste, Hôpital Montfort Professeur agrégé de médecine Université d Ottawa LES HAUTS ET LES BAS DE LA THYROÏDE L HISTOIRE DE MILLIE BUSH ÉTRANGE ÉTRANGE OBJECTIFS A

Plus en détail

THYROIDE et PARATHYROIDES

THYROIDE et PARATHYROIDES 1 THYROIDE et PARATHYROIDES ANATOMIE et EMBRYOLOGIE 1. Anatomie Topographique 2. Principaux Rapports Anatomiques 3. Embryologie PHYSIOLOGIE 1. Glande Thyroide 2. Glandes Parathyroides PATHOLOGIES de la

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Quand la suspecter et comment intervenir?

Quand la suspecter et comment intervenir? et R L hyperthyroïdie clinique et subclinique uand la suspecter et comment intervenir? Chantal Godin, MD Présenté dans le cadre de la conférence : L endocrinologie, Université de Sherbooke, septembre 2007

Plus en détail

ANEPF Troubles thyroïdiens 25/10/02 10:20 Page 57. Chapitre 2. Troubles thyroïdiens

ANEPF Troubles thyroïdiens 25/10/02 10:20 Page 57. Chapitre 2. Troubles thyroïdiens ANEPF Troubles thyroïdiens 25/10/02 10:20 Page 57 Chapitre 2 Troubles thyroïdiens ANEPF Troubles thyroïdiens 25/10/02 10:20 Page 58 Chapitre 2 : Troubles thyroïdiens Deuxième Partie INTRODUCTION Les troubles

Plus en détail

de premier recours en 2013 Généralités

de premier recours en 2013 Généralités Colloque MPR 6 février 2013 Hypothyroïdie pour le médecin de premier recours en 2013 Dr Patrick Meyer, endocrinologue Dr Sascha Pfaender, interniste Cas clinique Femme 35 ans, asthénie depuis 3 mois, constipation,

Plus en détail

Le système endocrine : définitions-généralités

Le système endocrine : définitions-généralités Chapitre 01 : Introduction aux médicaments du système endocrine Page 1 sur 12 Le système endocrine : définitions-généralités Endocrinologie: Science de la régulation à distance des fonctions cellulaires

Plus en détail

Thérapeutiques de substitution pour pathologies thyroïdiennes et surrénaliennes. et travail maritime

Thérapeutiques de substitution pour pathologies thyroïdiennes et surrénaliennes. et travail maritime Thérapeutiques de substitution pour pathologies thyroïdiennes et surrénaliennes et travail maritime maladies des glandes endocrines En théorie: inaptitude temporaire ou définitive à la navigation En pratique:

Plus en détail

- info EXPLORATION DU STATUT MARTIAL ÉVALUATION DU COMPARTIMENT CIRCULANT : Fer sérique

- info EXPLORATION DU STATUT MARTIAL ÉVALUATION DU COMPARTIMENT CIRCULANT : Fer sérique EXPLORATION DU STATUT MARTIAL - info NUMERO 5 2013 ÉVALUATION DU COMPARTIMENT CIRCULANT : Fer sérique Son dosage isolé est SANS INTÉRÊT, il ne se justifie que couplé à celui de la transferrine qui permet

Plus en détail

Exploration fonctionnelle et imagerie thyroidienne. Dr L. Sarda-Mantel, service de médecine nucléaire, Hôpital Bichat

Exploration fonctionnelle et imagerie thyroidienne. Dr L. Sarda-Mantel, service de médecine nucléaire, Hôpital Bichat Exploration fonctionnelle et imagerie thyroidienne Dr L. Sarda-Mantel, service de médecine nucléaire, Hôpital Bichat La thyroïde Glande bilobée située à la face antérieure du cou en avant de la trachée;

Plus en détail

La femme et la thyroïde

La femme et la thyroïde Cours bloc Endocrinologie gynécologique et Médecine de la reproduction 21 septembre 2013 La femme et la thyroïde Dr Luc Portmann Service d'endocrinologie, diabétologie et métabolisme Département de médecine

Plus en détail

Infospot. Tendances dans l utilisation des hormones thyroïdiennes. Oktobre-Novembre-Decembre 2013

Infospot. Tendances dans l utilisation des hormones thyroïdiennes. Oktobre-Novembre-Decembre 2013 Infospot Tendances dans l utilisation des hormones thyroïdiennes Oktobre-Novembre-Decembre 2013 Tendances dans l utilisation des hormones thyroïdiennes La glande thyroïde est un petit organe situé à la

Plus en détail

Qu'est-ce que l'hyperthyroïdie? Pourquoi?

Qu'est-ce que l'hyperthyroïdie? Pourquoi? Corps du texte 1.Qu'est-ce que l'hyperthyroïdie? 2.Pourquoi? 3.Quels symptômes et quelles conséquences? 4.Quelques chiffres 5.Traitement 6.Conséquences sur la vie scolaire 7.Quand faire attention? 8.Comment

Plus en détail

Glande : organe qui produit des hormones Peut être exocrine ou endocrine

Glande : organe qui produit des hormones Peut être exocrine ou endocrine SYSTEME ENDOCRINIEN Glande : organe qui produit des hormones Peut être exocrine ou endocrine Hormone : vient de «hormao» = excite, stimule Utilisé par STARLING 1905 Messager chimique Caractéristiques des

Plus en détail

Hypothyroïdie. Livret N 15 b

Hypothyroïdie. Livret N 15 b Hypothyroïdie Livret N 15 b Guide d accompagnement du Patient Brochure : lecture moyenne 28/04/09 1 Hypothyroïdie Livret N 15 b Cette brochure a été conçue à l origine par Fernando Vera et le Professeur

Plus en détail

L exploration de la fonction thyroïdienne

L exploration de la fonction thyroïdienne L exploration de la fonction thyroïdienne Fleurus - 22 mai 2014 Dr JF Vanderijst Service de Médecine Interne Clinique Saint-Pierre 1340 Ottignies PLAN Rappels physiologiques Les outils diagnostiques

Plus en détail

Correction / Conférence Surrénales-Thyroïde

Correction / Conférence Surrénales-Thyroïde Correction / Conférence Surrénales-Thyroïde QCMs 1. abde 2. ab 3. bcde 4. cd 5. bc 6. acde 7. abcde 8. abce 9. abcd 10. ac 11. abce 12. ad 13. a 14. acd 15. bd 16. d 17. bcde 18. abcde 19. acd 20. b 21.

Plus en détail

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1 Introduction Le diabète de type 1 et 2 concerne 3 millions de personnes en 2011 avec une prépondérance marquée pour le diabète de type 2. Véritable épidémie, cette maladie est un problème de santé publique,

Plus en détail

Merck Endocrinologie Ce document vous est proposé par le Laboratoire Merck.

Merck Endocrinologie Ce document vous est proposé par le Laboratoire Merck. Merck Endocrinologie LA THYROÏDE : UNE PETITE GLANDE, UN RÔLE ESSENTIEL 4 La thyroïde : une petite glande "à portée de main" 4 La thyroïde : le "régulateur central" 5 La thyroïde "vue des coulisses" 6

Plus en détail

Item 5 : Scintigraphie thyroïdienne

Item 5 : Scintigraphie thyroïdienne Item 5 : Scintigraphie thyroïdienne Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Indications...1 2 Aspects techniques... 2 3 Les pièges... 3 4 Résultats attendus... 4 5 Légendes des illustrations...5

Plus en détail

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C. DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DE L INSUFFISANCE RENALE

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C. DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DE L INSUFFISANCE RENALE RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DE L INSUFFISANCE RENALE Objectifs 1-Citer deux éléments qui peuvent interférer dans le dosage de la créatininémie

Plus en détail

Merck Lipha Santé 37 rue Saint Romain 69379 Lyon Cedex 08 Tél. : 04 72 78 25 25 Fax : 04 72 75 39 05 www.merck.fr

Merck Lipha Santé 37 rue Saint Romain 69379 Lyon Cedex 08 Tél. : 04 72 78 25 25 Fax : 04 72 75 39 05 www.merck.fr exe Brochure NACB 18 3/06/04 15:33 Page 60 MAC15 CD311:0310430-TN brochure merck:rassembler brochure def 7/11: Terre Neuve - D53481-11/03 Merck Lipha Santé 37 rue Saint Romain 69379 Lyon Cedex 08 Tél.

Plus en détail

Insuffisance thyréotrope : comprendre pour mieux traiter. Solange Grunenwald - Toulouse

Insuffisance thyréotrope : comprendre pour mieux traiter. Solange Grunenwald - Toulouse Insuffisance thyréotrope : comprendre pour mieux traiter Solange Grunenwald - Toulouse Insuffisance thyréotrope sécrétion insuffisante d hormones thyroïdiennes secondaire à une anomalie quantitative ou

Plus en détail

Mise en place d'un protocole d'optimisation du diagnostic des endocardites infectieuses au CHU Félix Guyon

Mise en place d'un protocole d'optimisation du diagnostic des endocardites infectieuses au CHU Félix Guyon Mise en place d'un protocole d'optimisation du diagnostic des endocardites infectieuses au CHU Félix Guyon Adrien MAILLOT IDE Unité Maladies Infectieuses CHU Félix Guyon Introduction (1) L'Endocardite

Plus en détail

CH1 LA PROCREATION PLAN I. PRODUCTION DES SPERMATOZOÏDES COMMUNICATION HORMONALE II. PRODUCTION DES OVULES

CH1 LA PROCREATION PLAN I. PRODUCTION DES SPERMATOZOÏDES COMMUNICATION HORMONALE II. PRODUCTION DES OVULES CH1 LA PROCREATION INTRODUCTION Les organes génitaux produisent des gamètes, ovules et spermatozoïdes qui se rencontrent lors de la fécondation, dans les trompes utérines. Chez la femme, le cycle menstruel

Plus en détail

EXPLORATION BIOLOGIQUE DE LA GLANDE THYROIDE

EXPLORATION BIOLOGIQUE DE LA GLANDE THYROIDE La Société Tunisienne de Biologie Clinique EXPLORATION BIOLOGIQUE DE LA GLANDE THYROIDE 14 Octobre 2017 Gabès Exploration de la fonction thyroïdienne Clinique Biochimique Immunologique Radiologique FT4

Plus en détail

Thyroïde et Laboratoire

Thyroïde et Laboratoire Thyroïde et Laboratoire Journée scientifique du 30 Septembre 2010 Association des responsables de laboratoire de la Suisse romande Hôtel des Trois-Tours, Fribourg Dr Michel Procopiou Médecin Chef Médecine

Plus en détail

Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux. Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE

Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux. Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE Présentation faite en collaboration avec le Dr Gabriela BUFFET, Médecin-Conseil

Plus en détail

PLAN 1. Les So ins inf irmiers che irmiers che un patient att ent eint d hyperthyroïdie. 2. Les So ins inf irmiers che irmiers

PLAN 1. Les So ins inf irmiers che irmiers che un patient att ent eint d hyperthyroïdie. 2. Les So ins inf irmiers che irmiers Soins Infirmiers aux personnes atteintes d hyper et d hypothyroïdie PLAN 1. Les Soins infirmiers chez un patient atteint d hyperthyroïdie. 2. Les Soins infirmiers chez un patient atteint de la maladie

Plus en détail

Méthodes d évaluation du risque cardio-vasculaire global http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_464776/methodes-devaluation-du-risque

Méthodes d évaluation du risque cardio-vasculaire global http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_464776/methodes-devaluation-du-risque Surveillance sérologique et prévention de la toxoplasmose et de la rubéole au cours de la grossesse http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1165635/surveillance-serologique-et-p Marqueurs cardiaques dans

Plus en détail

Cordarone et Thyroïde par François Boustani

Cordarone et Thyroïde par François Boustani Physiologie de la thyroïde : l hormonosynthèse thyroïdienne se fait à partir de l iode essentiellement d origine digestive et de la thyroglobuline qui est une protéine synthétisée par la thyroïde à partir

Plus en détail

Les courbes traduisent les variations des taux plasmatiques des hormones observées au cours de l'expérience.

Les courbes traduisent les variations des taux plasmatiques des hormones observées au cours de l'expérience. PROCRÉATION SUJET 1 Chez la femelle de Mammifères, les gonadostimulines sont sécrétées de façon cyclique. On observe un taux très bas de gonadostimulines durant presque tout le cycle, excepté un pic de

Plus en détail

La Biologie en Urgence Cardiologique : Dr A.Karim LALLALI Médecin Biologiste CHU Bicêtre France

La Biologie en Urgence Cardiologique : Dr A.Karim LALLALI Médecin Biologiste CHU Bicêtre France La Biologie en Urgence Cardiologique : Dr A.Karim LALLALI Médecin Biologiste CHU Bicêtre France MARS 2013 Marqueurs cardiaques Non spécifiques : Myoglobine CK et CK-MB LDH et ASAT Spécifiques : Troponine

Plus en détail

LES PATHOLOGIES THYROÏDIENNES

LES PATHOLOGIES THYROÏDIENNES ENDOCRINOLOGIE LES PATHOLOGIES THYROÏDIENNES I - RAPPEL ANATOMO-PHYSIOLOGIQUE a) Anatomie La glande thyroïde est située à la partie antérieure et inférieure du cou. Elle est formée de 2 lobes d'environ

Plus en détail

Action physiologique des hormones thyroïdiennes

Action physiologique des hormones thyroïdiennes 13 février 2014 NGUYEN Aude L3 Hormonologie-Reproduction Pr Bénédicte GABORIT Relecteur 9 12 pages HORMONOLOGIE-REPRODUCTION Action physiologique des hormones thyroïdiennes Action physiologique des hormones

Plus en détail

Hypothyroïdie en médecine de premier recours. Dr Marius Besson Expert: Dr Patrick Meyer 6 mai 2009

Hypothyroïdie en médecine de premier recours. Dr Marius Besson Expert: Dr Patrick Meyer 6 mai 2009 Hypothyroïdie en médecine de premier recours Dr Marius Besson Expert: Dr Patrick Meyer 6 mai 2009 Plan Brève histoire de la thyroïde Rappel: physiologie de la thyroïde Cas clinique hypothyroïdie franche

Plus en détail

DYSTHYROIDIES CHEZ LE SUJET AGE. G Sost 22 01 2014

DYSTHYROIDIES CHEZ LE SUJET AGE. G Sost 22 01 2014 DYSTHYROIDIES CHEZ LE SUJET AGE G Sost 22 01 2014 Vieillissement physiologique Structure : atrophie, fréquence des nodules (100% après 90 ans), dilatation des follicules => kystes colloïdes, infiltrat

Plus en détail

Exploration des dysthyroïdies Arrêtons le gâchis. V. AUBERT Endocrinologue juin 2012

Exploration des dysthyroïdies Arrêtons le gâchis. V. AUBERT Endocrinologue juin 2012 Exploration des dysthyroïdies Arrêtons le gâchis V. AUBERT Endocrinologue 15-16 juin 2012 Les Explorations Biologiques Marqueurs biochimiques de la fonction: TSH, T4l, T3l Marqueurs biochimiques de l'étiologie:

Plus en détail

Chapitre 10. REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques :

Chapitre 10. REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques : Chapitre 10 REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques : Expliquer les réflexes régulateurs d une hypertension et d une hypotension Expliquer la régulation hormonale de la pression artérielle

Plus en détail

AMIODARONE et THYROIDE. Delphine DRUI Service Endocrinologie CHU de Nantes

AMIODARONE et THYROIDE. Delphine DRUI Service Endocrinologie CHU de Nantes AMIODARONE et THYROIDE Delphine DRUI Service Endocrinologie CHU de Nantes Contexte Contexte IODE: un anti thyroïdien naturel 1948 : description chez le rat de l effet WOLFF-CHAIKOFF Contexte Amiodarone:

Plus en détail

HYPERSENSIBILITE AUX PRODUITS DE CONTRASTE (immédiate/retardée) Dr Dominique LAROCHE Laboratoire d Hormonologie CHU de CAEN laroche-do@chu-caen.

HYPERSENSIBILITE AUX PRODUITS DE CONTRASTE (immédiate/retardée) Dr Dominique LAROCHE Laboratoire d Hormonologie CHU de CAEN laroche-do@chu-caen. HYPERSENSIBILITE AUX PRODUITS DE CONTRASTE (immédiate/retardée) Dr Dominique LAROCHE Laboratoire d Hormonologie CHU de CAEN laroche-do@chu-caen.fr PHYSIOPATHOLOGIE DEFINITIONS Réaction immédiate : < 1

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 Durée : 3 h 30 Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

Seules les trisomies 13, 18 et 21 sont concernées dans le test génétique non invasif.

Seules les trisomies 13, 18 et 21 sont concernées dans le test génétique non invasif. 1 Normalement, chaque individu a dans chacune de ces cellules 23 paires de chromosomes numérotées de 1 à 22, la 23ème paire étant la paire des chromosomes sexuels. Une des anomalies chromosomiques les

Plus en détail

THYROÏDE : DES SOLUTIONS EXISTENT!

THYROÏDE : DES SOLUTIONS EXISTENT! THYROÏDE : DES SOLUTIONS EXISTENT! Les maladies thyroïdiennes sont une réalité universelle. Plus de 200 millions de personnes dans le monde ont une maladie de la thyroïde sous une forme ou sous une autre.

Plus en détail

la pathologie thyroïdienne

la pathologie thyroïdienne la pathologie thyroïdienne Généralités sur la thyroïde Hypothyroïdie Hyperthyroïdie Nodules et cancer Rappels généralités la pathologie thyroïdienne est fréquente elle touche 5% de la population les femmes

Plus en détail

j ournée L hyperprolactinémie : quand les hormones deviennent capricieuses d endocrinologie Les manifestations cliniques Le cas de Mme Picard

j ournée L hyperprolactinémie : quand les hormones deviennent capricieuses d endocrinologie Les manifestations cliniques Le cas de Mme Picard L hyperprolactinémie : quand les hormones deviennent capricieuses Ghislaine Houde, MD, FRCPC Présenté dans le cadre de la conférence : L endocrinologie, Université de Sherbrooke, septembre 2007 Le cas

Plus en détail

Le rôle du laboratoire dans l évaluation de l infertilié. Le Cycle Menstruel. Les Généralités

Le rôle du laboratoire dans l évaluation de l infertilié. Le Cycle Menstruel. Les Généralités Le rôle du laboratoire dans l évaluation de l infertilié Hôpitaux Universitaires de Genève Pr.. P.Bischof PhD Le Cycle Menstruel Les Généralités Le Cycle Ovarien Le Cycle Endometrial La Régulation du Cycle

Plus en détail

Dysfonction thyroidienne et grossesse. Dr H. Long, endocrinologue Cité de la Santé de Laval

Dysfonction thyroidienne et grossesse. Dr H. Long, endocrinologue Cité de la Santé de Laval Dysfonction thyroidienne et grossesse Dr H. Long, endocrinologue Cité de la Santé de Laval Atteintes thyroidiennes et grossesse : Plan 1. Physiologie normale -Axe hypothalamo-hypophysaire - Évolution de

Plus en détail

Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal

Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal SOFOMEC - Jeudi 17 mars 2011 1 Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal OUI!... Puisque Sine materia... En fait : NON But de cette présentation

Plus en détail

Hépatopathies et triple substrat (IFI sur estomac, foie et rein de rat)

Hépatopathies et triple substrat (IFI sur estomac, foie et rein de rat) Hépatopathies et triple substrat (IFI sur estomac, foie et rein de rat) Hépatites auto-immunes = 5% des hépatites Hépatite chronique active auto-immune de type I Femme (80%) Pic de fréquence = "10-20"

Plus en détail

LA THYROÏDE. Dr Philippe VÉNEMBRE

LA THYROÏDE. Dr Philippe VÉNEMBRE LA THYROÏDE Dr Philippe VÉNEMBRE Physiologie de la thyroïde Rappel anatomo-histologique Les hormones thyroïdiennes : Structure - Synthèse Distribution et métabolisme Régulation - Actions Exploration biologique

Plus en détail

Restitution des connaissances. Bac S - Sujet de SVT - Session 2009 - Amérique du Nord. Bac S - Sujet de SVT - Session 2007 - Asie

Restitution des connaissances. Bac S - Sujet de SVT - Session 2009 - Amérique du Nord. Bac S - Sujet de SVT - Session 2007 - Asie Restitution des connaissances Bac S - Sujet de SVT - Session 2009 - Amérique du Nord Chez les femmes, à partir de la puberté, les activités ovariennes et utérines sont cycliques au cours du temps. Présentez

Plus en détail

Indications des examens complémentaires dans les affections thyroïdiennes

Indications des examens complémentaires dans les affections thyroïdiennes Indications des examens complémentaires dans les affections thyroïdiennes Expert : Dr Catherine BOULNOIS Formateur : Dr Marie-Claude LELEUX Marcelcave : Mardi 9 novembre 2010 POUR LE LECTEUR PRESSE Objectifs

Plus en détail

Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne

Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne généralités déficits de protéines enzymatiques communes à de nombreux organes - organelles

Plus en détail

Sémiologie médicale Endocrinologie Glande thyroïde. Faculté de Médecine et de Maïeutique Lyon Sud- Charles Mérieux Pr Christiane Broussolle

Sémiologie médicale Endocrinologie Glande thyroïde. Faculté de Médecine et de Maïeutique Lyon Sud- Charles Mérieux Pr Christiane Broussolle Sémiologie médicale Endocrinologie Glande thyroïde Faculté de Médecine et de Maïeutique Lyon Sud- Charles Mérieux Pr Christiane Broussolle Goitres, nodules Hypothyroïdies Hyperthyroïdies Goitres Goîtres

Plus en détail

Diabète gestationnel quel intervenant à quel moment DR Leyre MARTINEZ MEZO Avril 2014

Diabète gestationnel quel intervenant à quel moment DR Leyre MARTINEZ MEZO Avril 2014 Diabète gestationnel quel intervenant à quel moment DR Leyre MARTINEZ MEZO Avril 2014 Notions générales Hyperglycémie diagnostiquée pendant la grossesse 4 % des grossesses, tendance à l augmentation Facteurs

Plus en détail

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DU DIABETE Dr Arame Ndiaye OBJECTIFS 1- Enumérer trois conditions à respecter lors d un prélèvement sanguin

Plus en détail

Bonne pratique et prise en charge des pathologies thyroïdiennes. Le 2 juin 2009 V. AUBERT

Bonne pratique et prise en charge des pathologies thyroïdiennes. Le 2 juin 2009 V. AUBERT Bonne pratique et prise en charge des pathologies thyroïdiennes Le 2 juin 2009 V. AUBERT Références Brochure NCAB (NationalAcademy of biochemistry): L exploration biologique dans le diagnostique et la

Plus en détail

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE I] La production des spermatozoïdes Rappel : Les premiers signes du fonctionnement de l appareil génital masculin sont les premières émissions

Plus en détail

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004 ITEM 17 : DIABETE ET GROSSESSE Objectifs pédagogiques terminaux : «diagnostiquer et reconnaître les principes de prévention et de prise en charge des principales complications de la grossesse : ( ) diabète

Plus en détail

LE SYNDROME INFECTIEUX

LE SYNDROME INFECTIEUX LE SYNDROME INFECTIEUX Les maladies infectieuses résultent de l'agression de l'organisme par un être vivant microscopique ou macroscopique, Cette agression entraine généralement une ou des altérations

Plus en détail

BIOPSIE DE TROPHOBLASTE ou PRÉLÈVEMENT DE VILLOSITÉS CHORIALES

BIOPSIE DE TROPHOBLASTE ou PRÉLÈVEMENT DE VILLOSITÉS CHORIALES BIOPSIE DE TROPHOBLASTE ou PRÉLÈVEMENT DE VILLOSITÉS CHORIALES Le diagnostic prénatal par biopsie de trophoblaste ( 1 ) au premier trimestre de la grossesse est devenu une alternative fréquente aux techniques

Plus en détail

Dr BOGGIO L équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015

Dr BOGGIO L équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 Dr BOGGIO L équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 13 Equilibre hydrique, électrolytique et acidobasique Fonction essentielle

Plus en détail

IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES Dr. Christine André-Botté 20 mai 2010 Les partenaires Risque vital Besoin de PSL particuliers EFS Laboratoire

Plus en détail

Item 248 : Hypothyroïdie

Item 248 : Hypothyroïdie Item 248 : Hypothyroïdie Collège des Enseignants d'endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques (CEEDMM) Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Généralités

Plus en détail

objectifs Exploration biochimique de la glycémie, des cétoses, du diabète sucré P-Glucose prérequis Les points suivants sont supposés connus :

objectifs Exploration biochimique de la glycémie, des cétoses, du diabète sucré P-Glucose prérequis Les points suivants sont supposés connus : objectifs 1 2 1/ Comprendre le choix des moyens diagnostiques et les facteurs de variabilité préanalytique pour sélectionner les analyses adéquates et les moyens nécessaires 2/ Connaître l ordre de grandeur

Plus en détail

Retentissement hormonal de l infection à VIH et des thérapeutiques antirétrovirales

Retentissement hormonal de l infection à VIH et des thérapeutiques antirétrovirales Retentissement hormonal de l infection à VIH et des thérapeutiques antirétrovirales Hervé Lefebvre Service d Endocrinologie, INSERM U982, IRIB, CHU et Université de Rouen, France Situation du sujet Les

Plus en détail

Les dysthyroïdies. Dr Laetitia Villon

Les dysthyroïdies. Dr Laetitia Villon Les dysthyroïdies Dr Laetitia Villon Palpation : patient assis Médecin derrière le patient Patient regarde devant lui, menton ni levé ni baissé Index et majeur de chaque main, de chaque coté de la trachée,

Plus en détail

HYPOTHYROIDIE DE L ADULTE: QUAND TRAITER?

HYPOTHYROIDIE DE L ADULTE: QUAND TRAITER? HYPOTHYROIDIE DE L ADULTE: QUAND TRAITER? Mme Laurène ARNAUD-CHARRA JUMGA 08/12/2012 Madame Denise-Marie G... 45 ans mariée, 2 enfants de 15 et 10 ans secrétaire comptable dans un entreprise de travaux

Plus en détail

Les prohormones : des thérapeutiques détournées avec des effets dopants et indésirables

Les prohormones : des thérapeutiques détournées avec des effets dopants et indésirables Les prohormones : des thérapeutiques détournées avec des effets dopants et indésirables Professeur Professeur des Universités Praticien hospitalier, chef de service de pharmacologie du CHU de Caen I. Les

Plus en détail

Le métabolisme phosphocalcique

Le métabolisme phosphocalcique Le métabolisme phosphocalcique 1 Métabolisme du calcium et du phosphore : 1.1. Calcium : Métabolisme : Répartition : 99% dans les dents et dans le squelette. 1% dans le reste de l organisme. Le métabolisme

Plus en détail

SUVI DE LA FEMME ENCEINTE. Suivi de la RAI positive : Titrage microtitrage Prise en charge clinique et biologique de la femme immunisée

SUVI DE LA FEMME ENCEINTE. Suivi de la RAI positive : Titrage microtitrage Prise en charge clinique et biologique de la femme immunisée SUVI DE LA FEMME ENCEINTE Suivi de la RAI positive : Titrage microtitrage Prise en charge clinique et biologique de la femme immunisée INCOMPATIBILITES FOETO-MATERNELLES ERYTHROCYTAIRES Epidémiologie Incidence

Plus en détail

RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications

RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications Mars 2012 Une production de l Institut national d excellence en santé et en

Plus en détail

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL 15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS Dr Albane CHAILLOT Service de santé au travail 27/03/2015 Introduction Evaluation Prise en charge Traitement Conclusion

Plus en détail

Consensus européen pour la prise en charge des patients avec cancer différencié de la thyroïde de souche folliculaire

Consensus européen pour la prise en charge des patients avec cancer différencié de la thyroïde de souche folliculaire Traduction du EUROPEAN JOURNAL OF ENDOCRINOLOGY (2005) 153 651-659 ISSN 0804-4643 CONSENSUS STATEMENT Consensus européen pour la prise en charge des patients avec cancer différencié de la thyroïde de souche

Plus en détail

Une consultation sur l hyperthyroïdie

Une consultation sur l hyperthyroïdie Enoncé Une consultation sur l hyperthyroïdie Vous recevez en consultation Mme X, 26 ans, jeune cadre dynamique qui vient d être embauchée dans une grande banque d affaires internationale. En effet, on

Plus en détail

Prise en charge de la ménopause

Prise en charge de la ménopause Prise en charge de la ménopause Z. SADI Maternité CHU Mustapha Alger 5ème FORUM Est de l Omnipraticien Oum El Bouaghi, le 4 Novembre 2010 La ménopause signifie littéralement arrêt des règles. En fait,

Plus en détail

Avis 30 novembre 2011

Avis 30 novembre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 30 novembre 2011 EUTHYRAL, comprimé sécable Boîte de 50 (CIP : 374 837-7) Laboratoire Merck Serono DCI Lévothyroxine sodique (100 µg), liothyronine sodique (20 µg) Code

Plus en détail

Mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble

Mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble Mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble Variabilité de la PA Variations non cycliques - Stress physiques ou psychosensoriels

Plus en détail

Hypothyroïdie de l enfant Diagnostic et prise en charge

Hypothyroïdie de l enfant Diagnostic et prise en charge Hypothyroïdie de l enfant Diagnostic et prise en charge Dinane Samara-Boustani Service d Endocrinologie, Diabétologie et Gynécologie Pédiatriques Pr Polak Centre des Maladies Endocriniennes Rares de la

Plus en détail

Chapitre 3 : La régulation de la glycémie et les phénotypes diabétiques

Chapitre 3 : La régulation de la glycémie et les phénotypes diabétiques Chapitre 3 : La régulation de la glycémie et les phénotypes diabétiques Introduction Les neurones et les hématies sont des cellules ultra spécialisées qui ne consomment que du glucose. L approvisionnement

Plus en détail

LE SYSTÈME ENDOCRINIEN CHEZ L HUMAIN PRÉ-TEST

LE SYSTÈME ENDOCRINIEN CHEZ L HUMAIN PRÉ-TEST Commission scolaire des Hautes-Rivières Le Service des ressources éducatives aux adultes et à la formation professionnelle BIO-5067-1 LE SYSTÈME ENDOCRINIEN CHEZ L HUMAIN PRÉ-TEST QUESTIONNAIRE (Ne pas

Plus en détail

L Hypothyroïdie chez le PON

L Hypothyroïdie chez le PON Qu est-ce que l hypothyroïdie? L Hypothyroïdie chez le PON Courtoisie : Nizinny Club belge L hypothyroïdie est un disfonctionnement de la glande thyroïde (deux petits lobes situés au cou) qui secrète en

Plus en détail