REPUBLIQUE ET CANTON DU JURA DEPARTEMENT DE L ECONOMIE ET DE LA COOPERATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REPUBLIQUE ET CANTON DU JURA DEPARTEMENT DE L ECONOMIE ET DE LA COOPERATION"

Transcription

1 REPUBLIQUE ET CANTON DU JURA DEPARTEMENT DE L ECONOMIE ET DE LA COOPERATION 2, rue du 24-Septembre Deémont Té Fax: DIRECTIVES RELATIVES A L ORGANISTION DU JEU DE LOTO DANS LA REPUBLIQUE ET CANTON DU JURA 1. Bases égaes,,. _,_,_,. _..,._..i --..._ _--_ Le jeu de oto est régi par e droit fédéra (oi fédérae sur es oteries et es paris professionnes, ci-après : oi fédérae) et e droit cantona (oi cantonae sur e jeu et ordonnance portant exécution de a oi fédérae sur es oteries et es paris professionnes). En vertu du droit fédéra, es oteries sont interdites (principe) sous réserve d exceptions (oteries autorisées). Le droit cantona aisse a compétence au Département de I Economie et de a Coopération pour fixer es conditions auxquees doivent répondre es otos autorisés. Ces conditions font objet des présentes directives. 2. Définition Les otos sont des opérations (oteries) au sens de artice 2 de a oi fédérae qui sont expoitées à occasion d une réunion récréative, dont es ots ne consistent pas en espèces et pour esquees émission des cartes, e tirage des numéros ainsi que a déivrance des ots sont en corréation directe avec a réunion récréative. 3. Autorités comnétentes Aux termes des prescriptions cantonaes, e Département de YEconomie et de a Coopération déivre es permis de oto. Cependant, pour des raisons de décentraisation, e Département précité déègue cette compétence aux Recettes et administrations de district. Les décisions des Recettes et administrations de district peuvent faire objet d une opposition seon es indications des voies de droit figurant dans es décisions. Les demandes qui ne correspondent pas aux prescriptions figurant dans es présentes directives sont transmises au Service des arts et métiers et du travai qui statue. Les décisions du Service des arts et métiers et du travai peuvent faire objet d une opposition seon es indications des voies de droit figurant dans es décisions.

2 -2-4. Organisateurs et otos autorisés a) Principe Seus es otos organisés dans un but d utiité pubique ou de bienfaisance peuvent être autorisés. b) Caractère d utiité pubique et/ou de bienfaisance Le caractère d utiité pubique etiou de bienfaisance est reconnu, en principe, à des personnes moraes qui se chargent d activités cuturees, sportives, d instruction, d enseignement, de recherche fondamentae, d aide aux personnes pauvres, aux maades, vieux et invaides, de déveoppement de a santé, d aide au déveoppement, d aide aux pays touchés par une catastrophe ou par a guerre, de protection de a nature. 4 Qui peut être organisateur? L autorisation est accordée, sous réserve de a ettre e) ci-dessous, aux personnes moraes de droit pubic ou de droit privé au sens des art. 52 SS CCS, ainsi qu aux groupements de personnes qui ont eur siège dans a Répubique et Canton du Jura (à exception des organismes nationaux tes que Terre des hommes, Croix-rouge, etc.) pour autant que es buts susmentionnés soient respectés. Cea signifie en particuier que es associations inscrites au registre du commerce ainsi que es sociétés commerciaes et es groupements de personnes qui poursuivent un but commercia ne peuvent pas être organisateurs, sauf si e produit du oto est versé intégraement à une oeuvre caritative ou est destiné intégraement à une action humanitaire, souignant ainsi e caractère désintéressé de action menée. Les personnes moraes qui exécutent une obigation égae de droit pubic (tâches de I Etat) sont excues du cerce des bénéficiaires, sauf si e oto est destiné à financer une action non prise en charge par I Etat (v. exempe des écoes ci-après). 4 Iustrations Pour iustrer ce qui précède, sont notamment admis dans e cerce des bénéficiaires : es sociétés ocaes et regionaes de musique, fanfare et chant; Les sociétés sportives et cuturees ocaes et régionaes; es sous-sections des sociétés (cadets, juniors, vétérans, féminines, etc); es cubs supporters et de soutien de ces mêmes sociétés pour autant que intégraité du bénéfice soit redistribué a action qu is soutiennent; es sociétes faîtiéres (cartes de societés, associations ou fédérations régionaes, etc.) pour autant que e bénéfice réaisé soit utiisé dans intérêt commun des sociétés membres; es sociétés de déveoppement et d embeissement, ainsi que es syndicats d initiative; es écoes orsque e but du oto est de financer une action sportive, scientifique, artistique ou cuturee et qu aucune subvention ou participation cantonae ou communae n est perçue pour sa réaisation (par ex. un camp de ski); es personnes moraes de droit prive subventionnées; es sociétés de samaritains ou de donneurs de sang; es crèches ne bénéficiant d aucune aide communae ou cantonae conséquente et pour autant que son personne exerce son activité à titre bénevoe; es paroisses orsque e but du oto est de financer a rénovation d une égise, une action humanitaire, etc.; es associations caritatives à condition que e bénéfice soit destiné à une oeuvre précise; es organes communaux ou cantonaux orsque e but du oto est de soutenir une oeuvre de bienfaisance (par ex. e Tééthon). Excusion Les personnes moraes qui ont un caractère fermé ou qui ne participent pas à a vie pubique (es cagnottes, es sociétés de contemporains, es amicaes, etc.), es partis et mouvements poitiques ou autres groupements du même genre ainsi que es personnes physiques n ont pas droit à autorisation d organiser un oto.

3 5. Obigation de produire des justificatifs Lorsqu un oto est organisé dans un but de bienfaisance ou de soutien d une autre société, organisateur devra impérativement fournir, au pus tard trente jours après e oto, un décompte précis ainsi que a preuve que intégraité du bénéfice a été versé pour action soutenue. 6. Fréauence 11 peut être accordé par année : 1 autorisation en cas d organisation par une seue société; 2 autorisations en cas d organisation par pusieurs sociétés (cependant, es deux otos doivent être organisés par es mêmes sociétés). A occasion d une manifestation importante d intérêt régiona ou nationa (giron, fête cantonae, festiva de fanfares, etc...), e Service des arts et métiers et du travai peut, si es circonstances e justifient, accorder une autorisation suppémentaire au comité d organisation et ce, même en dehors de a période des otos. 7. Organisation du oto Le oto doit être organisé par es membres de a société, esques ne recevront aucun dédommagement. En aucun cas, is ne pourront dééguer cette organisation à des personnes qui exercent ces activités à titre professionne. Cette dernière restriction ne concerne pas e système de jeu et de contrôe des cartes (par. ex. système Arthur). 8. Demande d autorisation La requête sera présentée, sur formue ad hoc, à Autorité de poice ocae du ieu où se dérouera e oto au pus tard 1 mois avant a manifestation. Après un examen attentif quant au but du oto et sur a nature de organisateur, Autorité de poice ocae préavise a demande et adresse à a Recette et administration de district. La demande indique : a) e but auque est destiné e produit du oto; b) e nom de organisateur; c) e nom du responsabe de a manifestation; d) e but poursuivi par a société seon ses statuts ou règements internes; e) a date, a ocaité et e oca prévus; f) a vaeur totae des ots proposés; g) a vaeur du ot e pus éevé. Sur demande de autorité compétente, es responsabes sont tenus de présenter des documents suppémentaires (statuts, comptabiité, pièces justificatives, bians, etc.).

4 -4-9. Prix et vente des cartes Le prix de a passe ne pourra pas excéder 2 francs pour une passe normae et 5 francs pour une passe spéciae. La vente anticipée de cartes et d abonnements, sous n importe quee forme, est strictement interdite. Cee-ci débutera, au pus tôt, une heure avant e début de a première passe. La vente de jetons (marques, bons, coupons, etc.) représentant une vaeur précise et évitant, avant chaque passe, encaissement en argent iquide, est autorisée pour autant qu is soient préevés immédiatement avant e début de chaque passe ou série de passes proportionneement au nombre de cartes du joueur. Is peuvent être restitués en tout temps contre remboursement de a somme payée. Le tirage d abonnements ors d un oto donnant droit à des ots suppémentaires, en nature uniquement, fera objet, en pus du permis de oto, d une demande en vue d expoiter une tomboa. Un émoument suppémentaire sera facturé pour cette autorisation. 10. Nature et vaeur des ots La vaeur des ots mis en jeu est iimitée de même que a vaeur totae du pavion. Les bons portant a dénomination et a vaeur exacte des marchandises ou des prestations sont admis au même titre que es ots en nature. Les marchandises offertes devront porter indication de eur vaeur sur e marché et e nom du fournisseur. Les ots en espèces (monnaie, pièces ou ingots d or, carnets d épargne, chèques, de même que es bons s y rapportant), et ceux constitués de marchandises de 2 main ou périmées sont interdits. Les dispositions cantonaes émises par e Service de a santé concernant a remise de viande et de préparation de viande ors de otos, jass au cochon, tomboas et manifestations sembabes font partie intégrante des présentes directives et devront être scrupueusement respectées. 11. Règement de ieu Chaque société doit faire connaître ses règes du jeu d une manière appropriée avant et pendant e oto, aussi souvent que cea est nécessaire ou sur demande. Lors du dépôt de a demande, Autorité de poice ocae peut exiger a production d un règement du oto.

5 12. Période et durée des otos Les otos peuvent être organisés du vendredi au dimanche ainsi que a veie des jours fériés tombant un jour de semaine durant a période du 1 septembre au 31 mai. Is sont égaement autorisés e jour du Nouve An et e 2 janvier. Is sont par contre interdits es jours suivants : Jeûne fédéra - Toussaint - Veie de Noë - Noë - Vendredi-Saint - Veie de Pâques - Pâques - Pentecôte. La durée maximae des otos est de : - 2 jours en cas d organisation par une seue société; - 3 jours en cas d organisation par pusieurs sociétés. Le dérouement d un oto ne peut se faire que durant es heures égaes d ouverture des étabissements pubics; par conséquent, is se termineront au pus tard à: OhOO e vendredi, e samedi et a veie des jours fériés; 24hOO e dimanche. L organisation d un oto en dehors des heures égaes, mais au maximum sur 24 heures, fera objet d une demande de dérogation auprès du Département de I Economie et de a Coopération, en vertu de artice 66, ainéa 3 de a oi du 18 mars sur hôteerie, a restauration et e commerce de boissons acooiques. Une taxe correspondant au dépassement de heure égae de fermeture sera perçue en suppément de I émoument du permis de oto. 13. Protection des mineurs L accès à un oto est interdit aux mineurs en scoarité obigatoire non accompagnés d un adute responsabe de eur comportement à exception des otos destinés excusivement aux enfants, esques devront se terminer à 19hOO au pus tard. I est en outre strictement interdit à organisateur de déivrer : a) des boissons acooiques aux mineurs en scoarité obigatoire; b) des boissons acooiques distiées aux mineurs. 14. Exceptions Les otos qui ne sont pas portés à a connaissance du pubic et auxques ne participent que es membres de a société, es otos rapides se jouant sur moins de 5 passes ors de soirées récréatives ou autres manifestations anaogues ainsi que ceux dont a participation est gratuite ne sont pas soumis au régime de autorisation.

6 Pubicité Lors de toute annonce pubicitaire sous queque forme que ce soit, es ééments suivants devront être mentionnés : - e nom de organisateur; - e nombre de passes; - e prix des cartes et des abonnements ainsi que e nombre de cartes auxquees is donnent droit; - a vaeur minimum des ots par catégorie (quine, doube-quine, carton); - a vaeur du ot e pus éevé. 16. Sanctions ^. a) sanctions administratives Les requérants qui font des décarations contraires à a vérité, ne produisent pas es pièces nécessaires ou n observent pas es conditions fixées par autorisation ou es présentes directives, pourront se voir refuser, par e Département de I Economie et de a Coopération, toute nouvee autorisation pendant une période pouvant aer jusqu à 5 ans. b) sanctions pénaes La poursuite pénae d actes punissabes demeure réservée. 17. Entrée en vigueur Les présentes directives entrent en vigueur e 1 septembre Ees rempacent es directives du Département de I Economie pubique du 29 avri Deémont, e 28 juin 2002 REPUBLIQUE ET CANTON DU JURA e Ministre de I Economie et de a Coopération b-q& Jean-François Roth Les présentes directives sont communiquées à : - Service des arts et métiers et du travai; - Recettes et administrations de district; - Toutes es communes de a Répubique et Canton du Jura pour distribution aux sociétés; - Commandement de a Poice cantonae; - Journa officie pour pubication.

Code de bonne pratique en matière de coupure

Code de bonne pratique en matière de coupure Informations Cients Code de bonne pratique en matière de coupure gasnetworks.ie Code de bonne pratique en matière de coupure 1 Introduction Coupure Une coupure est une des actions suivantes : Verrouiage

Plus en détail

Dans le cadre de l Accord de libre-échange

Dans le cadre de l Accord de libre-échange Absences du travai en 1998 es écarts seon e secteur Ernest B. Akyeampong Dans e cadre de Accord de ibre-échange nord-américain (ALÉNA), e Canada, es États-Unis et e Mexique ont adopté un nouveau système

Plus en détail

Fiche n 2 : Exception : les dérogations (pages 3 à 5)

Fiche n 2 : Exception : les dérogations (pages 3 à 5) Fiche n 1 : les principes (page 2) Fiche n 2 : Exception : les dérogations (pages 3 à 5) Fiche n 3 : Rémunération (page 6) Fiche n 4 : Sanctions (page 7) 1. QUI EST CONCERNE? a) Les salariés Tous les salariés

Plus en détail

IMPÔT DE LA PARTIE VI - IMPÔT DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES

IMPÔT DE LA PARTIE VI - IMPÔT DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Revenu Canada Revenue Canada IMPÔT DE LA PARTIE VI - IMPÔT DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Raison sociae de a société Numéro de compte/numéro d'entreprise Fin d'année d'imposition Jour Mois Année À 'usage

Plus en détail

Loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels

Loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels Loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels 935.51 du 8 juin 1923 (Etat le 1 er janvier 2011) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 35, al. 3, 34 ter, 36 et 64 bis

Plus en détail

DIRECTIVES SUR LES FOIRES ET MARCHÉS ET FOIRE DU MARCHÉ- CONCOURS

DIRECTIVES SUR LES FOIRES ET MARCHÉS ET FOIRE DU MARCHÉ- CONCOURS DIRECTIVES SUR LES FOIRES ET MARCHÉS ET FOIRE DU MARCHÉ- CONCOURS 2014.12.08_Règlement_Foires_Et_Marchés 1 DIRECTIVES SUR LES FOIRES ET MARCHÉS DE LA COMMUNE MIXTE DE SAIGNELÉGIER A. Bases légales : Loi

Plus en détail

PREFECTURE DE LA CHARENTE

PREFECTURE DE LA CHARENTE PREFECTURE DE LA CHARENTE ARRETE fixant les heures d ouverture et de fermeture des débits de boissons, restaurants et établissements divers servant des boissons alcoolisées, permanents et temporaires LE

Plus en détail

MODALITÉS DE PASSATION DES COMMANDES ET DE LEUR RÉALISATION

MODALITÉS DE PASSATION DES COMMANDES ET DE LEUR RÉALISATION www.fmgroup.fr Tél. : 04 93 36 50 03 Fax : 09 71 70 22 56 TION I. GLOSSAIRE MODALITÉS DE PASSATION DES COMMANDES ET DE LEUR RÉALISATION 1. FM GROUP France - FM GROUP France, société à responsabilité limitée

Plus en détail

PREFECTURE DE L EURE

PREFECTURE DE L EURE PREFECTURE DE L EURE ARRÊTÉ N D5/B1 11 408 fixant les horaires d ouverture et de fermeture des débits de boissons et portant diverses dispositions relatives aux débits de boissons la préfète de l'eure

Plus en détail

Financement participatif. Euro-méditerranéen

Financement participatif. Euro-méditerranéen Qui n'a pas été à a recherche de financements pour créer ou déveopper son activité et s'est heurté aux critères des financeurs que 'on pourrait au mieux quaifier de rigides au pire de frieux, voire d'inadaptés?

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 2/03 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 20 Novembre 2009 Commission n 2 Administration Générae et Personne Commission n 7 Finances DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail

Rôles du Comité de Jeu Responsable de la Loterie Nationale Belge en matière de prévention et de traitement du jeu excessif.

Rôles du Comité de Jeu Responsable de la Loterie Nationale Belge en matière de prévention et de traitement du jeu excessif. Université de Liège - Hôpita de Jour Universitaire La Cé Rôes du Comité de Jeu Responsabe de a Loterie Nationae Bege en matière de prévention et de traitement du jeu excessif. J-M TRIFFAUX, M.D., Ph.D.

Plus en détail

STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F.

STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F. UNION ARTISTIQUE ET INTELLECTUELLE DES CHEMINOTS FRANÇAIS STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F. TITRE I - CONSTITUTION - OBJET - SIÈGE SOCIAL - DURÉE Article 1 : Constitution et dénomination Il

Plus en détail

Traité instituant la CEE - Articles concernant les transports (25 mars 1957)

Traité instituant la CEE - Articles concernant les transports (25 mars 1957) Traité instituant la CEE - Articles concernant les transports (25 mars 1957) Source: Mémorial du Grand-Duché de Luxembourg. 03.12.1957, n 69. Luxembourg: Service central de législation. Copyright: Tous

Plus en détail

Règlement de la Fondation Epargne 3

Règlement de la Fondation Epargne 3 Le présent règlement a été édicté par le Conseil de Fondation le 15 novembre 2006 en vertu de l article 4 des Statuts de la Fondation de prévoyance Epargne 3 et, notamment, de la loi fédérale du 25 juin

Plus en détail

Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE)

Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE) Réseau d Accueil de Jour des Enfants de Rolle & Environs (AJERE) REGLEMENT DES STRUCTURES D ACCUEIL COLLECTIF - UAPE DU RESEAU AJERE 1.- CADRE GENERAL L Unité d accueil pour écoliers (ci-après UAPE) de

Plus en détail

Caractéristiques Associations loi 1901 Associations RUP Fondations RUP Fondation d entreprise Fonds de dotation

Caractéristiques Associations loi 1901 Associations RUP Fondations RUP Fondation d entreprise Fonds de dotation Tableau comparatif des régimes des associations loi 1901, des associations et fondations reconnues d utilité publique, des fonds de dotation et des fonds d entreprise Dispositions fiscales Dons manuels

Plus en détail

2.4. A l existence du compte-titres sont toujours liés deux autres comptes, à savoir le compte de capital et un compte d espèces.

2.4. A l existence du compte-titres sont toujours liés deux autres comptes, à savoir le compte de capital et un compte d espèces. SA Société anonyme Prêteur Numéro d agrément: 937 Courtier en assurances n Fsma: 011671A Burgstraat 170-9000 Gent Tél.:09 224 73 11 Fax: 09 223 34 72 TVA BE 0400.028.394 RPM Gent www.europabank.be Règlement

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. OBJET : Tutelle financière des chambres de métiers et des chambres régionales de métiers.

REPUBLIQUE FRANCAISE. OBJET : Tutelle financière des chambres de métiers et des chambres régionales de métiers. REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DU COMMERCE ET DE L ARTISANAT DIRECTION DE L ARTISANAT PARIS, LE 13 JAN. 1989 Sous-Direction de la Réglementation 24, rue de l Université et de l Orientation des Structures

Plus en détail

Conditions Générales de Vente (CGV)

Conditions Générales de Vente (CGV) Conditions Générales de Vente (CGV) 1. Objet Ce document a pour objet de fixer les conditions générales de vente et d utilisation du logiciel 1-Click ERP et de ses services associés commercialisés par

Plus en détail

Règlement d utilisation de la Salle communale (édition 1993, modifiée en août 2002) R È G L E M E N T

Règlement d utilisation de la Salle communale (édition 1993, modifiée en août 2002) R È G L E M E N T (édition 1993, modifiée en août 2002) Préambule La Salle communale comprend : la grande salle, la scène, la buvette, l office, le vestiaire d entrée, la cuisine en sous-sol. Le présent règlement a pour

Plus en détail

Contexte. Aspects réglementaires. Mise en œuvre. Aspects matériels. Recommandation

Contexte. Aspects réglementaires. Mise en œuvre. Aspects matériels. Recommandation * LD : ervice Loca é e c t r i cité DF RÉAU DITRIBUTION - DF GAZ D FRANC DITRIBUTION - FFI - RC - FDLC - UNA3-CAPB - FNCCR - CONUL 1/7 Contexte Les dispositions du décret n 72-1120 du 14 décembre 1972

Plus en détail

Zone Cernay. Dispositif de transport à la demande BOUG ENBUS REGLEMENT INTERIEUR

Zone Cernay. Dispositif de transport à la demande BOUG ENBUS REGLEMENT INTERIEUR Zone Cernay Dispositif de transport à la demande BOUG ENBUS REGLEMENT INTERIEUR 1. Objet du présent règlement intérieur Le présent règlement s applique aux usagers empruntant le service de transport à

Plus en détail

JEU-CONCOURS DISNEY INTERACTIVE MEDIA GROUP NOEL AVEC DISNEYLAND PARIS

JEU-CONCOURS DISNEY INTERACTIVE MEDIA GROUP NOEL AVEC DISNEYLAND PARIS JEU-CONCOURS DISNEY INTERACTIVE MEDIA GROUP NOEL AVEC DISNEYLAND PARIS ARTICLE 1 : SOCIETE ORGANISATRICE Disney Interactive Media Group, une division de The Walt Disney Company (France) S.A.S, ayant son

Plus en détail

Conditions générales de ventes

Conditions générales de ventes Conditions générales de ventes La société ALBUMTRAD (ci-dessous le vendeur) est inscrite au registre du commerce sous le n RCS Vannes 508 654 803. Son adresse postale est Cran 56130 ST DOLAY et son adresse

Plus en détail

Introduction. Aperçu de la Loi

Introduction. Aperçu de la Loi Avis de projet de modification du Règlement 329/04 pris en application de la Loi de 2004 sur la protection des renseignements personnels sur la santé précisant le pouvoir de Cybersanté Ontario, à titre

Plus en détail

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 95-017 portant Code du Tourisme TITRE PREMIER DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE PREMIER OBJET DEFINITIONS

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 95-017 portant Code du Tourisme TITRE PREMIER DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE PREMIER OBJET DEFINITIONS PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 95-017 portant Code du Tourisme L Assemblée nationale a adopté en sa séance du 25 juillet 1995 Le Président de la République Vu la décision n 19-HCC/D.3 du 18 août 1995,

Plus en détail

TRANSPORT DES DECHETS

TRANSPORT DES DECHETS TRANSPORT DES DECHETS Synthèse du décret n 98-679 du 30 juillet 1998 fixa nt les conditions à remplir pour les activités de transport par route, négoce et courtage de déchets Transport par route des déchets

Plus en détail

Règlement. sur le service des taxis

Règlement. sur le service des taxis Règlement sur le service des taxis Le Conseil municipal de Sion vu: les dispositions de la législation fédérale en matière de circulation routière; les dispositions de la législation cantonale en matière

Plus en détail

CONVOCATIONS I.CERAM

CONVOCATIONS I.CERAM CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS I.CERAM Société Anonyme à conseil d administration Au capital social de 534 070,20 euros Siège social : 1, rue Columbia, Parc d Ester, 87280

Plus en détail

Commune d'ecublens/vd. Règlement communal sur les inhumations, les sépultures, les incinérations, les exhumations et le cimetière

Commune d'ecublens/vd. Règlement communal sur les inhumations, les sépultures, les incinérations, les exhumations et le cimetière Commune d'ecublens/vd Règlement communal sur les inhumations, les sépultures, les incinérations, les exhumations et le cimetière Edition 2014 Table des matières I. Dispositions générales 3 II. Cimetière

Plus en détail

Ordonnance sur les spectacles et les divertissements

Ordonnance sur les spectacles et les divertissements Ordonnance sur les spectacles et les divertissements du 26 janvier 1999 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l article 51 de la loi du 24 juin 1998 sur les spectacles et les divertissements

Plus en détail

Trusts internationaux à Chypre

Trusts internationaux à Chypre Trusts internationaux à Chypre Trusts internationaux chypriotes critères de qualification La Loi sur les trusts internationaux de 1992 complète la Loi sur les fiduciaires, elle-même basée sur la Loi britannique

Plus en détail

FORMULAIRE D INSCRIPTION

FORMULAIRE D INSCRIPTION FORMULAIRE D INSCRIPTION Nom et Prénom élève :... Tél. portable élève :... Email élève :... Tél. portable parent :... Email parent :... Adresse postale :... Niveau en 2015-2016 : Seconde Première Terminale

Plus en détail

Règlement. «Aider les aidants» Atout Soleil s engage aux côtés des associations qui soutiennent les bénévoles de la maladie et du handicap

Règlement. «Aider les aidants» Atout Soleil s engage aux côtés des associations qui soutiennent les bénévoles de la maladie et du handicap Règlement Article 1 L association GPMA, Groupement de Prévoyance Maladie Accident, Association Loi de 1901, (Journal Officiel du 12/09/1977) dont le siège social est 7 boulevard Haussmann 75447 PARIS cedex

Plus en détail

D E L I B E R A T I O N

D E L I B E R A T I O N REPUBLIQUE FRANCAISE TERRITOIRE DE LA NOUVELLE CALEDONIE PROVINCE SUD Assemblée de Province AMPLIATIONS Com. Del... 2 N 53 89/APS Congrès...1 du 13 décembre 1989 APS...32 SGPS... 4 SELC...1 SAPS... 4 STAG...

Plus en détail

TITRE I LES CIMETIERES

TITRE I LES CIMETIERES TITRE I LES CIMETIERES Article 1er - Champ d application Le présent règlement est applicable sur l ensemble des cimetières gérés par la commune du Trait. Article 2 Désignation des cimetières du Trait Les

Plus en détail

Ordonnance sur l'hôtellerie, la restauration et le commerce de boissons alcooliques (Ordonnance sur les auberges)

Ordonnance sur l'hôtellerie, la restauration et le commerce de boissons alcooliques (Ordonnance sur les auberges) Ordonnance sur l'hôtellerie, la restauration et le commerce de boissons alcooliques (Ordonnance sur les auberges) du 30 juin 1998 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l'article 89 de

Plus en détail

Loi sur les services financiers et Loi sur les établissements financiers : quels changements pour les gérants de fortune indépendants?

Loi sur les services financiers et Loi sur les établissements financiers : quels changements pour les gérants de fortune indépendants? Nous maîtrisons les terrains les plus divers Août 2014 Loi sur les services financiers et Loi sur les établissements financiers : quels changements pour les gérants de fortune indépendants? La présente

Plus en détail

LC 08 313. Toute désignation de personne, de statut ou de fonction dans le présent règlement vise indifféremment l homme ou la femme.

LC 08 313. Toute désignation de personne, de statut ou de fonction dans le présent règlement vise indifféremment l homme ou la femme. Règlement relatif à l utilisation du domaine public de la Ville de Carouge LC 08 33 du 9 mai 03 Entrée en vigueur : er juillet 03 Vu la loi sur le domaine public (L 05), vu la loi sur les routes (L 0)

Plus en détail

Elles précisent notamment les conditions de passation et de paiement des annonces.

Elles précisent notamment les conditions de passation et de paiement des annonces. CONDITIONS GENERALES DE VENTE Expedicar est une plateforme web, accessible à l adresse www.expedicar.fr (le «Site») exploitée par la société Freecars, société par actions simplifiée au capital de 43 013

Plus en détail

Dimanche 12 juin 2016 REGLEMENT INTERIEUR ET BULLETIN D INSCRIPTION

Dimanche 12 juin 2016 REGLEMENT INTERIEUR ET BULLETIN D INSCRIPTION www.ds-clubduleman.fr 5ème VETRAZ AUTO RETRO Dimanche 12 juin 2016 «Les Belles d Antan s exposent au Parc de Haut-Monthoux» BOURSE D ECHANGES REGLEMENT INTERIEUR ET BULLETIN D INSCRIPTION Préambule : Pour

Plus en détail

Ordonnance sur les cultes et actes ecclésiastiques accomplis par des personnes non consacrées au ministère pastoral

Ordonnance sur les cultes et actes ecclésiastiques accomplis par des personnes non consacrées au ministère pastoral Ordonnance sur les cultes et actes ecclésiastiques accomplis par des personnes non consacrées au ministère pastoral du 21 juin 2012 Le Conseil synodal, vu les art. 25 al. 2, 34 al. 3, 42 al. 2, 57 al.

Plus en détail

Canadat. Guide d impôt Gains en capital. Guide supplémentaire. ljil impôt. Dans ce guide PLUS

Canadat. Guide d impôt Gains en capital. Guide supplémentaire. ljil impôt. Dans ce guide PLUS Revenu Canada Ji impôt Revenue Canada Taxation Guide suppémentaire Guide d impôt Gains en capita Dans ce guide Principaes modifications pour 1991 Tabe des matières Formues Index PLUS Exempes Tabeaux Conseis

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi

TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi TABLEAU COMPARATIF Textes en vigueur Loi n 92-1477 du 31 décembre 1992 relative aux produits soumis à certaines restrictions de circulation et à la complémentarité entre les services de police, de gendarmerie

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DU SITE INTERNET METABOLIC-PROFIL.FR

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DU SITE INTERNET METABOLIC-PROFIL.FR CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DU SITE INTERNET METABOLIC-PROFIL.FR 1 GÉNÉRALITÉS Les présentes Conditions Générales de Vente ont pour objet de définir les droits et obligations des parties résultant de

Plus en détail

Les formulaires de demande sont disponibles à l adresse www.livrescanadabooks.com/mentorat

Les formulaires de demande sont disponibles à l adresse www.livrescanadabooks.com/mentorat Livres Canada Books Programme de Mentorat Aide financière Lignes directrices 2015-2016 Date limite pour la réception des demandes : le mercredi 1 er avril 2015 Les formulaires de demande sont disponibles

Plus en détail

REGLEMENT HACKATHON 2016 «Innov Days»

REGLEMENT HACKATHON 2016 «Innov Days» REGLEMENT HACKATHON 2016 «Innov Days» Société Générale (ci-après l «Organisateur») lance en décembre 2015 la première édition d un Hackathon (ci-après le «Hackathon»), un concours ouvert à Dakar à l ensemble

Plus en détail

3 Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment

3 Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment Le Compte d épargne libre d impôt (CELI) donne aux Canadiens un nouveau moyen d épargner en franchise d impôt. Lorsque vous cotisez à un CELI, votre placement fructifie à l abri de l impôt et vous n aurez

Plus en détail

REGLEMENT DU PROGRAMME DE PARRAINAGE DE LA SOCIETE OCEANIC IMMOBILIER

REGLEMENT DU PROGRAMME DE PARRAINAGE DE LA SOCIETE OCEANIC IMMOBILIER REGLEMENT DU PROGRAMME DE PARRAINAGE DE LA SOCIETE OCEANIC IMMOBILIER ARTICLE 1 : SOCIETE ORGANISATRICE La société dénommée OCEANIC AGENCE, ayant pour nom commercial OCEANIC IMMOBILIER, société à responsabilité

Plus en détail

MESSAGE IMPORTANT AUX FOURNISSEURS D AVANTAGES MÉDICAUX POUR LE COMPTE D ANCIENS COMBATTANTS CANADA

MESSAGE IMPORTANT AUX FOURNISSEURS D AVANTAGES MÉDICAUX POUR LE COMPTE D ANCIENS COMBATTANTS CANADA MESSAGE IMPORTANT AUX FOURNISSEURS D AVANTAGES MÉDICAUX POUR LE COMPTE D ANCIENS COMBATTANTS CANADA Dispositions relatives aux avantages et exigences en matière de paiement pour les avantages médicaux

Plus en détail

l'oiseau Bleu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif

l'oiseau Bleu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif 'Oiseau Beu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif Le projet associatif de Oiseau Beu a été éaboré en 2010 et adopté par e Consei d administration du 20 septembre 2010 Introduction Ce projet

Plus en détail

DECRET Décret n 2009-1254 du 16 octobre 2009 relatif au contrôle des recettes d exploitation cinématographique NOR: MCCK0918728D

DECRET Décret n 2009-1254 du 16 octobre 2009 relatif au contrôle des recettes d exploitation cinématographique NOR: MCCK0918728D Le 15 août 2014 DECRET Décret n 2009-1254 du 16 octobre 2009 relatif au contrôle des recettes d exploitation cinématographique NOR: MCCK0918728D Version consolidée au 15 août 2014 Le Premier ministre,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION EDI FORMATION

REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION EDI FORMATION REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION EDI FORMATION GENERALITES L association a été crée par déclaration en date du 4 août 1988, à la Sous Préfecture de GRASSE, sous le titre EDIFORM (J.O. du 7 septembre

Plus en détail

Conditions générales de vente auprès des particuliers de vente et d utilisation du bon cadeau de vente des ateliers sur mesure

Conditions générales de vente auprès des particuliers de vente et d utilisation du bon cadeau de vente des ateliers sur mesure Conditions générales de vente auprès des particuliers de vente et d utilisation du bon cadeau de vente des ateliers sur mesure Conditions Générales de Vente auprès des particuliers Article 1- Objet : Balade

Plus en détail

I. INFORMATION AUX NOTAIRES

I. INFORMATION AUX NOTAIRES Taxe sur la valeur ajoutée. Article 44, 1 er, 1, du Code de la TVA. Soumission à la TVA des prestations des notaires et des huissiers de justice à partir du 1 er janvier 2012. L administration a informé

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes

Conditions Générales de Ventes Conditions Générales de Ventes Les présentes conditions générales sont relatives à l utilisation du Site web www.izzyworld.eu et à la vente des produits de la société à responsabilité limitée CTC Craft,

Plus en détail

REGLEMENT. Pour l utilisation et la location des salles mises à disposition du public et de la Fontaine des Marais

REGLEMENT. Pour l utilisation et la location des salles mises à disposition du public et de la Fontaine des Marais REGLEMENT Pour l utilisation et la location des salles mises à disposition du public et de la Fontaine des Marais Edition 2010 TABLE GENERALE DES MATIERES Présentation des salles pg 3 Conditions particulières

Plus en détail

LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981)

LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981) LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981) JO n 16 du 15 août 1976 TITRE I. DISPOSITIONS PRÉLIMINAIRES

Plus en détail

Loi fédérale pour la protection des armoiries publiques et autres signes publics*

Loi fédérale pour la protection des armoiries publiques et autres signes publics* Loi fédérale pour la protection des armoiries publiques et autres signes publics* du 5 juin 9 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les articles 64 et 64 bis de la constitution fédérale )

Plus en détail

Quality Assurance of Development Assistance GUIDE GÉNÉRAL DE COMPTABILISATION ET D AUDIT DES SUBVENTIONS TRANSMISES PAR LE BIAIS D ONG NATIONALES

Quality Assurance of Development Assistance GUIDE GÉNÉRAL DE COMPTABILISATION ET D AUDIT DES SUBVENTIONS TRANSMISES PAR LE BIAIS D ONG NATIONALES Quality Assurance of Development Assistance GUIDE GÉNÉRAL DE COMPTABILISATION ET D AUDIT DES SUBVENTIONS TRANSMISES PAR LE BIAIS D ONG NATIONALES Août 2007 Sommaire 1. Introduction... 3 2. La subvention

Plus en détail

Accompagnement Point Info Energie de l'union départementale Consommation Logement et Cadre de Vie Gironde. Convention financière 2013

Accompagnement Point Info Energie de l'union départementale Consommation Logement et Cadre de Vie Gironde. Convention financière 2013 Accompagnement Point Info Energie de l'union départementale Consommation Logement et Cadre de Vie Gironde Convention financière 2013 ENTRE : L ASSOCIATION UNION DEPARTEMENTALE CONSOMMATION LOGEMENT CADRE

Plus en détail

DON. Le bien qui fait l objet du don peut être de nature diverse : billets de banques, chèques, meubles, titres au porteur, etc.

DON. Le bien qui fait l objet du don peut être de nature diverse : billets de banques, chèques, meubles, titres au porteur, etc. DON DEFINITION Toute association régulièrement déclarée peut recevoir un don dit «manuel» (c est- à- dire effectué «de la main à la main» entre un particulier et l association), sans qu il soit nécessaire

Plus en détail

CONVENTION D OCCUPATION PRIVATIVE DU DOMAINE PUBLIC ------------

CONVENTION D OCCUPATION PRIVATIVE DU DOMAINE PUBLIC ------------ CONVENTION D OCCUPATION PRIVATIVE DU DOMAINE PUBLIC ------------ DEPÔT ET GESTION DE DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES DE BOISSONS ET AUTRES PRODUITS ALIMENTAIRES ------------ BIBLIOTHEQUE JACQUES VILLON -1-

Plus en détail

21 ème Edition de «LA LOCOMOTION EN FETE» 24 & 25 mai 2014 LA BOURSE «MULTIMANIA»

21 ème Edition de «LA LOCOMOTION EN FETE» 24 & 25 mai 2014 LA BOURSE «MULTIMANIA» Dossier d inscription. (Date limite 15/04/2014) Nous vous rappelons que cette bourse est réservée aux non professionnels. Partie 1 La législation en vigueur. Vous êtes particulier et vous avez la possibilité

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente 1. Champ d application Lyon Terminal gère les terminaux T1 et T2 du Port de Lyon Edouard Herriot. Les présentes Conditions Générales de Vente (ci-après les «Conditions Générales») précisent le fonctionnement

Plus en détail

Conditions générales de licence de logiciel

Conditions générales de licence de logiciel Conditions générales de licence de logiciel 1. Préambule MAÏDOTEC est titulaire des droits de propriété intellectuelle et de commercialisation sur le logiciel décrit dans les conditions particulières associées

Plus en détail

COMPTOIR VULLY AVENCHES 2016

COMPTOIR VULLY AVENCHES 2016 COMPTOIR VULLY AVENCHES 2016 1. ORGANISATION 1.1 Le Comptoir Vully - Avenches, édition 2016, se compose du comité suivant : a) Julien Guignard Président b) Christophe Burri Vice-Président c) Barbara Bart-Minder

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTES DE PRESTATIONS DE SERVICES

CONDITIONS GENERALES DE VENTES DE PRESTATIONS DE SERVICES CONDITIONS GENERALES DE VENTES DE PRESTATIONS DE SERVICES 1 OBJET : Les Conditions Générales de Vente (C.G.V.) de prestations de services décrites ci-dessous détaillent les droits et obligations de l entreprise

Plus en détail

Politique linguistique d Investissement Québec

Politique linguistique d Investissement Québec Politique linguistique d Investissement Québec 1. Objet La présente politique comporte des règles qui devront être appliquées par tous les membres du personnel d Investissement Québec, quels que soient

Plus en détail

Règlement des remboursements de frais

Règlement des remboursements de frais Règlement des remboursements de frais de la commune de. relatif aux mandats politiques La forme masculine est utilisée uniquement dans le but d'alléger le texte et désigne aussi bien les femmes que les

Plus en détail

COMMUNE DE ROCQUENCOURT ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT. 12, rue de la Sabretache 78150 ROCQUENCOURT

COMMUNE DE ROCQUENCOURT ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT. 12, rue de la Sabretache 78150 ROCQUENCOURT COMMUNE DE ROCQUENCOURT ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT 12, rue de la Sabretache 78150 ROCQUENCOURT ( 01.39.55.86.59 REGLEMENT INTERIEUR Délibération du Conseil Municipal du 24 septembre 2012 1/6 24/09/2012

Plus en détail

1. Prestations de TPA. 2. Conditions d admission au fonds de garantie TPA. 3. Obligations du membre

1. Prestations de TPA. 2. Conditions d admission au fonds de garantie TPA. 3. Obligations du membre Règlement et conditions complémentaires TPA Pour les membres au bénéfice de la couverture des fonds du client proposée par TPA Édition du 17.05.2014 1. Prestations de TPA 1.1. TPA fournit à ses membres

Plus en détail

Les nouvelles obligations en matière d e-commerce

Les nouvelles obligations en matière d e-commerce Loi dite Hamon relative à la Consommation Les nouvelles obligations en matière d e-commerce Loi n 2014-344 du 17 mars 2014 parue au JO n 65 du 18 mars 2014 Mardi 10 juin 2014 1 Loi «Hamon» : les nouvelles

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Page 1 sur 5 Conditions générales de vente 1) Réservation Toute location est nominative et ne peut en aucun cas être cédée ou sous-louée. Le client qui établit la réservation doit être une personne majeure

Plus en détail

La participation à ce jeu est strictement personnelle et nominative.

La participation à ce jeu est strictement personnelle et nominative. Règlement du jeu «Good Time» ARTICLE 1 - Société organisatrice Pizza TOPCO France SAS, Société par Actions Simplifiée, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro B 512

Plus en détail

REGLEMENT DE JEU. Il est nécessaire d'avoir un accès à Internet et de disposer d'une adresse électronique valide pour participer.

REGLEMENT DE JEU. Il est nécessaire d'avoir un accès à Internet et de disposer d'une adresse électronique valide pour participer. REGLEMENT DE JEU Article 1 La SOCIETE D AMENAGEMENT ET DE GESTION DU SECTEUR DE TIGNES (SAGEST) TIGNES DEVELOPPEMENT, société anonyme d économie mixte dont le siège social est en mairie de TIGNES (73320),

Plus en détail

Règlement de la Direction des bibliothèques et de l information scientifique et technique (DBIST)

Règlement de la Direction des bibliothèques et de l information scientifique et technique (DBIST) Règlement de la Direction des bibliothèques et de l information scientifique et technique (DBIST) Vu le code de l éducation, et notamment son article L 741-1 Vu le décret n 2011-996 du 23 août 2011 relatif

Plus en détail

S T A T U T S ( TITRE I CONSTITUTION OBJET SIÈGE SOCIAL DURÉE

S T A T U T S ( TITRE I CONSTITUTION OBJET SIÈGE SOCIAL DURÉE S T A T U T S Le président de l association La Quincéenne, Vu l article 19 des statuts modifiés rédigés en date du 24 janvier 2014, Vu les délibérations de l Assemblée générale extraordinaire en date du

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX

CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de Villepreux a décidé

Plus en détail

Paris, le 18/11/2010. Contact : suivi_recu_don@cnccfp.fr SJ/SG/MP/

Paris, le 18/11/2010. Contact : suivi_recu_don@cnccfp.fr SJ/SG/MP/ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Paris, le 18/11/2010 Service juridique Pôle partis politiques Contact : suivi_recu_don@cnccfp.fr SJ/SG/MP/ Objet : délivrance des formules numérotées de reçus-dons et justification

Plus en détail

LOI relative À LA PROTECTION DES APPELLATIONS D ORIGINE

LOI relative À LA PROTECTION DES APPELLATIONS D ORIGINE LOI relative À LA PROTECTION DES APPELLATIONS D ORIGINE Le Sénat et la Chambre des députés ont adopté, (Du 6 mai 1919.) Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : Actions civiles

Plus en détail

Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement du Royaume de Belgique relatif aux transports internationaux par route

Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement du Royaume de Belgique relatif aux transports internationaux par route Texte original Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement du Royaume de Belgique relatif aux transports internationaux par route 0.741.619.172 Conclu le 25 février 1975 Entré en vigueur

Plus en détail

Loi sur les mesures cantonales en faveur des demandeurs d'emploi (LMDE)

Loi sur les mesures cantonales en faveur des demandeurs d'emploi (LMDE) 87.04 Loi sur les mesures cantonales en faveur des demandeurs d'emploi (LMDE) du 6 décembre 000 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 8, 9, et 4 de la Constitution cantonale

Plus en détail

Tournoi «All In for Charity Poker Classic» Casino OLG à Thunder Bay, Société des loteries et des jeux de l Ontario. 14 mai 2011

Tournoi «All In for Charity Poker Classic» Casino OLG à Thunder Bay, Société des loteries et des jeux de l Ontario. 14 mai 2011 Règlement officiel Tournoi «All In for Charity Poker Classic» Casino OLG à Thunder Bay, Société des loteries et des jeux de l Ontario ADMISSIBILITÉ AU TOURNOI 14 mai 2011 1. Le tournoi «All in for Charity

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION SPORTIVE RAID AVENTURE BELLONE

STATUTS DE L ASSOCIATION SPORTIVE RAID AVENTURE BELLONE 1 STATUTS DE L ASSOCIATION SPORTIVE RAID AVENTURE BELLONE OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 : constitution, dénomination, objet Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Mis à jour le 4 mars 2015 PREAMBULE Le conseil d administration d ARKEMA (la «Société») a arrêté le présent règlement intérieur contenant le recueil des

Plus en détail

CONCOURS DISNEY JUNIOR CHANTE ET DANSE COMME UN PIRATE

CONCOURS DISNEY JUNIOR CHANTE ET DANSE COMME UN PIRATE CONCOURS DISNEY JUNIOR CHANTE ET DANSE COMME UN PIRATE ARTICLE 1 : SOCIETE ORGANISATRICE The Walt Disney Company (France) S.A.S, ayant son siège social au 1 rue de la Galmy, 77776 Chessy Marne-la-Vallée

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DU PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA PRODUCTION D ENREGISTREMENTS SONORES

LIGNES DIRECTRICES DU PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA PRODUCTION D ENREGISTREMENTS SONORES LIGNES DIRECTRICES DU PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA PRODUCTION D ENREGISTREMENTS SONORES Ce programme a pour objectif de soutenir la production manitobaine d enregistrements sonores culturellement importants

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO R-005 (Tel que modifié par R-005-3, R-005-4 et R-005-5)

RÈGLEMENT NUMÉRO R-005 (Tel que modifié par R-005-3, R-005-4 et R-005-5) C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC SOCIÉTÉ DE TRANSPORT DE SHERBROOKE RÈGLEMENT NUMÉRO R-005 (Tel que modifié par R-005-3, R-005-4 et R-005-5) CONCERNANT LES CONDITIONS AU REGARD DE LA POSSESSION ET DE L UTILISATION

Plus en détail

Cahier des charges. Fair-Play

Cahier des charges. Fair-Play Cahier des charges Club House / Restaurant Fair-Play La campagne et les loisirs aux portes de Paris. 3 hectares de loisirs à 1km de la porte d'orléans! Hockey sur gazon: un terrain synthétique, Tennis:

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE

LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE DE CONVENTION D ASSURANCE EN QUOTE-PART Les lignes directrices qui suivent ont été élaborées par la Compagnie d assurance Sun Life du Canada afin d

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Préambule Les présentes conditions générales de vente disponibles sur le site simmerstore.com traitent de la vente de produits par SIMMERSTORE à l exclusion des produits et

Plus en détail

REGLEMENT STRUCTURE D ACCUEIL : LE PARACHUTE (CRECHE NURSERIE)

REGLEMENT STRUCTURE D ACCUEIL : LE PARACHUTE (CRECHE NURSERIE) Crèche - Nurserie Le Parachute Place du Collège 2 1872 TROISTORRENTS Tél. + Fax 024 477 60 64 leparachute@troistorrents.ch REGLEMENT STRUCTURE D ACCUEIL : LE PARACHUTE (CRECHE NURSERIE) ARTICLE 1 : Présentation

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 194 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 21 décembre 2010 PROPOSITION DE LOI tendant à faciliter l'utilisation des réserves militaires et civiles en cas de crise

Plus en détail

REGLEMENT CONCERNANT LE SERVICE DES TAXIS

REGLEMENT CONCERNANT LE SERVICE DES TAXIS REGLEMENT CONCERNANT LE SERVICE DES TAXIS du 28 novembre 1994 Le Conseil de Ville, - vu l'ordonnance cantonale concernant la détention et la conduite de taxis dans les communes du 6 décembre 1978, - vu

Plus en détail

Exemple de statuts pour la constitution d une association à but non lucratif, régie par la loi du 1er Juillet 1901

Exemple de statuts pour la constitution d une association à but non lucratif, régie par la loi du 1er Juillet 1901 Exemple de statuts pour la constitution d une association à but non lucratif, régie par la loi du 1er Juillet 1901 proposé par la Fédération Française d Airsoft version 1.0 du 14 décembre 2015 Licence

Plus en détail

Concours à la Création

Concours à la Création Concours à la Création d Entreprises 2013 R EGLEMEN T Communauté de Communes Millau Grands Causses Service Développement Economique ARTICLE 1 Les candidats Le concours est ouvert à toute personne ou groupe

Plus en détail

Conditions générales des ventes mobilières

Conditions générales des ventes mobilières Source: DNID - site web: www.ventes-domaniales.fr Conditions générales des ventes mobilières I. CONDITIONS GÉNÉRALES Les ventes sont soumises aux conditions du cahier des charges générales dont seules

Plus en détail

4.6 Bonification du crédit d impôt remboursable relatif à la déclaration des pourboires

4.6 Bonification du crédit d impôt remboursable relatif à la déclaration des pourboires 4.6 Bonification du crédit d impôt remboursable relatif à la déclaration des pourboires En 1997, diverses mesures visant à améliorer et à régulariser la situation quant à la déclaration des pourboires

Plus en détail