Déplacements et accessibilité des. commerces CONNAISSEZ-VOUS LE PROFIL DE VOS CLIENTS?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Déplacements et accessibilité des. commerces CONNAISSEZ-VOUS LE PROFIL DE VOS CLIENTS?"

Transcription

1 Déplacements et accessibilité des commerces CONNAISSEZ-VOUS LE PROFIL DE VOS CLIENTS? 1

2 Les quatre noyaux de l enquête Déjà étudiés lors de l enquête de 1999, les quatre noyaux commerciaux présentent des caractéristiques contrastées: les noyaux Fripiers et Louise, situés en centreville, rayonnent dans l ensemble de la région bruxelloise tandis que les noyaux Wayez et Dumon ont davantage un caractère local et résidentiel. Les commerces des quatre quartiers proposent d abord des articles d équipement de la personne, puis de l alimentation (Wayez), des services (Dumon) ou de l Horeca (Fripiers). Depuis 1999, le dynamisme commercial des quatre noyaux s est accentué: le nombre de cellules vides y a diminué signifi cativement. L environnement a parfois été légèrement modifi é, comme dans le quartier Louise où nombre d enseignes de prestige se sont également établies le long du boulevard de Waterloo ou au-delà de la place Stéphanie. Les résultats présentés ci-dessous proviennent d une enquête réalisée entre le 27 août et le 10 septembre 2011 sur un échantillon de 2400 clients et 200 commerçants. Ces résultats doivent être comparés à ceux de l enquête de 1999, réalisée au mois de février sur un même nombre de personnes. Périmètres dans lesquels les enquêtes ont été réalisées Noyau Fripiers Rue des Fripiers et bas des rues de l Écuyer et du Marché-aux-Herbes Noyau Louise Goulet Louise, entre la place Stéphanie et la place Louise Noyau Wayez Rue Wayez, entre le square Vandervelde et la Place de la Vaillance Noyau Dumon Abords de la Place Dumon 2

3 Qui sont les clients? Dans les quatre noyaux, les clients sont avant tout des clientes (près de 60% sauf dans le noyau Fripiers où elles sont un peu plus de la moitié). Ces clients sont majoritairement jeunes (entre 18 et 34 ans, sauf pour le noyau Dumon, plus hétérogène en termes d âge de la clientèle) et souvent étudiants (devançant les employés/fonctionnaires et les retraités). Cette situation est assez similaire à celle de 1999, même si les périodes d enquêtes différentes influencent légèrement les résultats. Dans les noyaux Fripiers et Louise, les clients sont souvent des personnes isolées tandis qu à Wayez et Dumon, ce sont les couples avec enfants qui prédominent. La majorité des clients dispose d un abonnement aux transports en commun (64% des personnes interrogées) mais également d une voiture (57%). Statut socio-professionel des clients 3

4 Accessibilité des noyaux (1) LE TRANSPORT PUBLIC Depuis 1999, l accessibilité des noyaux en transports en commun s est améliorée. Tous sont d ailleurs desservis par le métro, les trams et les bus. La fréquence des transports a augmenté signifi cativement (entre 40 et 50% d augmentation pour les arrêts à proximité de Louise, Fripiers et Wayez, près de 10% pour Dumon). Fripiers La rue des Fripiers est désormais accessible en transports en commun en moins de dix minutes à partir de la quasi-totalité du Pentagone. Depuis 1999, les communications ont aussi été rendues plus faciles vers le nord de Bruxelles ainsi que le long du canal jusqu à Tour et Taxis. L accessibilité du noyau Louise en tram ou en métro est traditionnellement bonne vers le sud et l est. Elle s est aussi fortement accrue vers l ouest de la ville entre 1999 et 2011, principalement grâce au bouclage de la ligne de métro entre les stations Simonis et Gare de l Ouest. La prolongation de la ligne de métro n 5 jusqu à Érasme et le nord du Pentagone a permis un accès plus aisé à la rue Wayez via la station Saint-Guidon. Cet accès se fait aussi plus rapidement vers Jette, Koekelberg, Berchem-Sainte-Agathe et Laeken en tram et bus. Louise La place Dumon est aisément accessible en transports en commun, notamment par le biais du métro (arrêt Stockel). Dans l ensemble, peu de changements signifi catifs y ont été opérés ces dix dernières années. accessibilité < 10 minutes entre 10 et 20 minutes entre 20 et 30 minutes Les quatre noyaux se situent à proximité de stations taxi et de stations de voitures partagées, permettant de disposer d une voiture ponctuellement. 4

5 Accessibilité des noyaux (2) LA VOITURE ET LE STATIONNEMENT L accessibilité en voiture des quatre noyaux a évolué sous l effet de la mise en place de nouveaux aménagements (piétonniers, sens uniques, etc.) et de la gestion du stationnement dans les différents quartiers. Le stationnement en voirie s est réduit dans tous les noyaux, en partie au profi t des parkings publics (Fripiers et Dumon). L étude de 1999 avait montré qu une grande partie des places en voiries étaient occupées par des véhicules stationnés plus de trois heures au même endroit et ne participant que peu à la vie du quartier: les voitures ventouses. La place Dumon, par exemple, servait en partie de parking pour les utilisateurs du métro. Depuis la mise en place du nouveau règlement de stationnement, la situation s y est sensiblement améliorée. Wayez CYCLISTES ET PIÉTONS L espace public est globalement en bon état dans les quatre noyaux mais a peu changé depuis De plus en plus nombreux, les cyclistes trouvent aisément des infrastructures à leur disposition lorsqu ils se rendent à la place Dumon ou dans la rue des Fripiers. En revanche, la situation est moins favorable aux cyclistes de la rue Wayez et, dans une moindre mesure, du goulet Louise. Quant aux piétons, ils sont plus présents dans le centre-ville. La rue des Fripiers a ainsi vu son accessibilité à pied s améliorer depuis 2006, lorsque la rue Marché-aux-Herbes est devenue entièrement piétonne. Entre les larges trottoirs de la place Dumon et ceux, étroits, du goulet Louise, le confort pour les piétons peut parfois varier d un noyau à l autre. Dumon accessibilité < 10 minutes entre 10 et 20 minutes entre 20 et 30 minutes 5

6 Difficultés d accès La majorité des clients (57%) n évoquent aucune difficulté d accès pour arriver dans le noyau, ce qui représente une nette amélioration par rapport à Lorsque des difficultés sont évoquées, elles concernent principalement le réseau de transport public ou la charge de trafi c. Peu de différences sont observées entre la semaine et le samedi, si ce n est que la charge de passagers dans les transports publics et le bruit ne sont évoqués qu en semaine. Comme diffi cultés principales, les utilisateurs du transport public avancent des problèmes de fréquence, d horaire ou de capacité, les piétons mentionnent les problèmes de bruit, les travaux et la météo alors que les automobilistes signalent surtout les problèmes de circulation et le coût du stationnement. Les automobilistes sont les plus critiques au sujet de l accessibilité des noyaux. Difficultés d accès les plus fréquemment citées par les clients 6

7 Perception des clients de l accessibilité des noyaux Comme en 1999, les clients de la place Dumon sont les plus satisfaits de l accessibilité de leur noyau (89% des clients donnent une note au moins égale à 7/10). Ils sont suivis par ceux de la rue des Fripiers (82%), du goulet Louise (80%) et de la rue Wayez (73%). De manière générale, aucune grande différence n est à remarquer par rapport à 1999 si ce n est une augmentation de la satisfaction des clients du goulet Louise (+ 10%), sans doute partiellement due au bouclage de la ligne de métro sur laquelle se situe la station Louise et au remplacement du parc de tramways desservant le site. A l inverse, la satisfaction des clients de la rue Wayez diminue (-10%), probablement en raison des travaux en cours lors de l enquête. Les commerçants de la place Dumon et de la rue Wayez évaluent plutôt bien la satisfaction de leurs clients quant à l accessibilité de leur noyau. En revanche ceux de la rue des Fripiers et du goulet Louise ont tendance à la sous-estimer. Les problèmes de circulation dans le centre peuvent sans doute justifi er en partie ce phénomène. Les commerçants, à l écoute de leurs clients, peuvent également les entendre davantage parler de leurs diffi cultés d accès que de leurs facilités. Les noyaux sont-ils accessibles? Evaluation des clients (1 = pas du tout facile d accès, 10 = tout à fait facile d accès) Les commerçants connaissent bien le réseau de transport public. La plupart d entre eux (entre 90 et 100%) peuvent ainsi citer les stations de métro à proximité (ou la gare Centrale pour le noyau Fripiers). En revanche, les dessertes de bus semblent moins connues. 7

8 D où viennent les clients? Plus de 70% des clients exerçent une activité à Bruxelles avant de se rendre dans un noyau commercial. La place Dumon compte une moindre proportion de clients bruxellois que les autres noyaux, en raison de la proximité directe des communes de la périphérie fl amande (Kraainem et Wezembeek-Oppem). Si on affi ne l échelle d analyse, le noyau Fripiers se distingue nettement des trois autres: seulement 40% des clients du noyau Fripiers provient des communes de proximité alors que ce taux atteint 60% à Louise et 80% à Wayez et Dumon. Le noyau de la rue des Fripiers s affi rme clairement comme un noyau à caractère suprarégional, à l inverse de Wayez et Dumon, plus locaux. En moyenne, pour les quatre noyaux, près de la moitié des clients viennent de leur domicile, font leurs achats et retournent ensuite chez eux. Les autres font leurs courses après avoir été ou avant d aller au travail, à l école, profi ter de loisirs, etc. Ce type de chaîne de déplacements est davantage présent depuis 1999: plus qu avant, l activité d achat semble donc s inscrire dans l organisation globale d une journée. Provenance des clients Fripiers Louise Wayez Dumon Bruxelles Flandre Wallonie 77,1% 88,0% 95,0% 72,9% 9,7% 5,5% 4,2% 25,8% 13,2% 6,5% 0,8% 2,3% 8

9 Comment les clients se déplacent-ils? Dans les quatre noyaux, les transports publics et la marche constituent les premiers modes de déplacement. Ensemble, ces deux modes représentent plus de 80% des déplacements dans le goulet Louise, la rue des Fripiers et la rue Wayez. Seule la place Dumon voit la voiture être utilisée par près de 30% de ses clients mais le vélo commence à y apparaître comme une alternative (7% des clients). Les clients utilisent moins la voiture. Par rapport à 1999, cette tendance s est accrue. Entre 1999 et 2011, sur l ensemble des quatre quartiers, on observe une diminution de plus de 9% des clients automobilistes (de 25,4% à 16,2%). Ces clients se retrouvent dans tous les autres modes de transport (4,2% optent pour les transports publics, 3,2% pour la marche et 1,8% pour le vélo). Depuis 1999, en semaine comme le week-end, l utilisation de la voiture a globalement diminué. Cette diminution est faible dans la rue des Fripiers (de 15,9% en 1999 à 13,1% en 2011) mais beaucoup plus signifi cative dans le goulet Louise (de 31,5% en 1999 à 13,7% en 2011). Mode de transport utilisé par la clientèle Modes de transport utilisés par les clients T.P. Marche Voiture Vélo ,1% 32,1% 25,4% 0,4% 46,3% 35,3% 16,2% 2,2% Le critère principal déterminant le mode de transport reste la rapidité. Les automobilistes mentionnent le confort et évoquent l absence de problème de stationnement. Arrivés à destination, tous les clients, quel que soit leur mode de déplacement, deviennent piétons. Une infrastructure piétonne adéquate est donc indispensable. La plupart des commerçants sous-estime le nombre de clients se déplaçant à pied ou en transport en commun. À l inverse, ils ont tendance à surévaluer la part prise par la voiture dans le mode de déplacement. Plus de 70% des automobilistes interrogés estiment disposer d alternatives pour se rendre dans les noyaux commerciaux (métro, tram, marche ou bus) mais une bonne partie d entre eux (40%) ne les ont jamais essayées! 9

10 Pourquoi les clients viennent-ils dans votre quartier? Les clients citent la proximité comme élément déterminant dans le choix d un noyau où faire ses courses. C est particulièrement le cas pour les noyaux Wayez et Dumon, moins pour le goulet Louise et la rue des Fripiers: les clients citent aussi la spécificité des commerces ainsi que l aspect agréable des quartiers. Une autre différence est également perceptible entre les noyaux du centre-ville et ceux de Wayez et Dumon. Dans ces derniers, les clients viennent avant tout pour effectuer un achat spécifi que (56% des clients de Wayez, 72% de Dumon). Dans le centre-ville, l achat spécifi que garde une grande place (environ 45%) comme motif de visite mais le «shopping promenade» et le «shopping repérage» dominent (56% des citations pour Louise et 55% pour Fripiers). Raison de la venue des clients dans le quartier Fripiers Louise Wayez Dumon 10

11 Combien de temps passent-ils dans votre quartier? La différence entre quartiers du centre-ville et quartiers périphériques est également visible dans le temps consacré par les clients à leurs achats. 50 à 60% des clients séjournent moins d une heure dans les noyaux à caractère local (Wayez et Dumon). Cette image s inverse pour les quartiers du centre dans lesquels 60 à 70% des clients restent plus d une heure. Toutefois, par rapport à 1999, le nombre de visites de courte durée a augmenté dans les quatre noyaux. Ce constat n est sans doute pas sans lien avec le fait que les clients insèrent de plus en plus leurs achats dans un ensemble d autres déplacements (professionnels, loisirs, etc.). Le samedi, la situation diffère peu même si les achats de courte durée sont moins nombreux. Si les piétons restent moins longtemps dans les noyaux que les automobilistes et les usagers des transports publics, ils y viennent en revanche plus fréquemment. Ils représentent plus de la moitié des clients venant plusieurs fois par semaine mais seulement un quart de ceux venant moins d une fois par semaine: tout le contraire des usagers des transports en commun ou des automobilistes. Temps passé par les clients dans les noyaux Fréquence des visites des clients selon leur mode de transport Clients venant plusieurs fois par semaine Clients venant entre une fois par semaine et une fois par mois Clients venant moins d une fois par mois De manière générale, les commerçants ont tendance à surestimer le temps passé par leurs clients dans le noyau. On peut observer une forte relation entre le mode de transport et le temps passé dans un noyau. Les utilisateurs des transports publics et de la voiture restent respectivement environ 25 et 35 minutes de plus dans les noyaux que les piétons et les cyclistes. 11

12 Les clients apprécient-ils votre quartier? Les noyaux Louise, Fripiers et Dumon sont relativement bien appréciés par les clients. En revanche, la rue Wayez est moins bien notée, peut-être en raison des travaux qui y avaient lieu lors de l enquête. De leur côté, les commerçants évaluent plutôt bien la satisfaction de leurs clients. La petite exception est à nouveau la rue Wayez mais, là aussi, les travaux infl uencent probablement la perception. Comment les clients apprécient-ils le quartier? (1 = ne l apprécient pas du tout, 10 = l apprécient tout à fait) Bruxelles Mobilité Brochure réalisée sur base d une enquête effectuée par Espaces Mobilités et Sonecom pour Bruxelles Mobilité aux mois d août et septembre E.R.: Camille Thiry - Rue du Progrès Bruxelles Imprimé sur papier recyclé

Les recommandations du Plan. de Déplacements Urbains

Les recommandations du Plan. de Déplacements Urbains N 299 Comment les centres et leur accès sont-ils pris en compte dans les documents d urbanisme et de planification régionaux? Si le SDRIF donne des recommandations très générales, notamment en ce qui concerne

Plus en détail

Les paramètres clés des déplacements professionnels

Les paramètres clés des déplacements professionnels Les paramètres clés des déplacements professionnels 9 Les déplacements professionnels Les déplacements professionnels des répondants sont effectués à 70 % via des véhicules légers (véhicule personnel ou

Plus en détail

Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon

Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon Maison de l Emploi et de la Formation d Alençon 6/8 rue des Filles Notre-Dame 61 000 ALENÇON Tél : 02.50.9042.00 PÉRIMÈTRE

Plus en détail

La mobilité des Girondins 1 Comment s effectuent nos déplacements quotidiens?

La mobilité des Girondins 1 Comment s effectuent nos déplacements quotidiens? La mobilité des Girondins 1 Comment s effectuent nos déplacements quotidiens? Les Girondins réalisent près de 4,7 millions de déplacements quotidiennement. La dernière vague d enquêtes déplacements (Enquêtes

Plus en détail

Domicile-Lycée Quelles sont nos pratiques de déplacement?

Domicile-Lycée Quelles sont nos pratiques de déplacement? Domicile-Lycée Quelles sont nos pratiques de déplacement? La Fête du Lycée, le 22 décembre 2006 a été le point d ancrage d une réflexion de notre établissement sur le thème du DEVELOPPEMENT DURABLE où

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ Conclusion Dans le cadre de ses missions, le CCSF a confié au CRÉDOC une étude portant sur l accès aux services bancaires des ménages en situation de pauvreté. Cette étude s inscrit en continuité de celle

Plus en détail

Marianne Duquesne - Jean-Christophe Culot

Marianne Duquesne - Jean-Christophe Culot MASTER COMPLEMENTAIRE EN URBANISME ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE Exercice intégré - Année académique 2008/2009 Intégration d une ligne de Tram dans le quartier Saint-Léonard à Liège Synthétisation de l

Plus en détail

Enquête VLD abonnés VLille Février 2012. DAC / Service Etudes et Développement

Enquête VLD abonnés VLille Février 2012. DAC / Service Etudes et Développement Enquête VLD abonnés VLille Février 2012 DAC / Service Etudes et Développement 1 Synthèse de l enquête Le service VLille VLD est au global très apprécié par les abonnés 85% des abonnés sont satisfaits du

Plus en détail

Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité

Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité 1 - INTRODUCTION Bonjour Madame, Monsieur, Je suis Mme / M. de l Institut MV2, nous réalisons une enquête

Plus en détail

Strasbourg se distingue par une politique pionnière

Strasbourg se distingue par une politique pionnière Concertation publique du 7 mars au 20 avril 2016 * Prolongée jusqu au 2 juin 2016 Projet de desserte tramway du quartier de Koenigshoffen depuis le centreville de Strasbourg Strasbourg se distingue par

Plus en détail

Les distances de déplacements dans l agglomération dijonnaise

Les distances de déplacements dans l agglomération dijonnaise Les distances de déplacements dans l agglomération dijonnaise Décembre 2011 Par Florent GALLET (laboratoire ThéMA) Distances à vol d'oiseau à partir du centre-ville dijonnais Daix Plombière-lès-Dijon Fontaine-lès-Dijon

Plus en détail

Photographie de la mobilité des Belges

Photographie de la mobilité des Belges Communiqué de presse Photographie de la mobilité des Belges BELDAM (BELgian DAily Mobility) La nouvelle enquête sur la mobilité quotidienne des belges livre ses résultats Ces résultats sont le fruit d'un

Plus en détail

Stationnement et macarons : enquête auprès des habitants détenteurs de macarons en Ville de Genève

Stationnement et macarons : enquête auprès des habitants détenteurs de macarons en Ville de Genève République et Canton de Genève Département du territoire Office cantonal de la mobilité Stationnement et macarons : enquête auprès des habitants détenteurs de macarons en Ville de Genève rapport de synthèse

Plus en détail

Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma

Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma Les possesseurs de cartes à entrées illimitées au cinéma Avril 2008 Cette étude a été réalisée par : Centre national de la cinématographie Direction des études, des statistiques et de la prospective Benoît

Plus en détail

mobilité et accessibilité dans les zones d'activités

mobilité et accessibilité dans les zones d'activités DE L ADEUS mobilité et accessibilité dans les zones d'activités 83 NOVEMBRE 2012 DéPLACEMENT De par leurs aménagements initiaux, les zones d activités restent souvent mal desservies en transport en commun

Plus en détail

Les impacts économiques d une piétonisation de la Grand-Place de Lille

Les impacts économiques d une piétonisation de la Grand-Place de Lille Les impacts économiques d une piétonisation de la Grand-Place de Lille Etude exploratoire juin 2007 Anthony COURTOIS anthony.cour@hotmail.fr Frédéric HERAN, maître de conférences en économie heran@noos.fr

Plus en détail

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical Aile profession libérale de l Union des classes moyennes Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical PL statistiques2010 BD20111114 I. Travailleurs

Plus en détail

République et Canton de Genève Département de l Intérieur, de l Agriculture et de l Environnement

République et Canton de Genève Département de l Intérieur, de l Agriculture et de l Environnement République et Canton de Genève Département de l Intérieur, de l Agriculture et de l Environnement Cadre et objectifs La stratégie de la gestion du stationnement est un des éléments clé de la problématique

Plus en détail

Cas pratique ETRE ET RESTER MOBILE

Cas pratique ETRE ET RESTER MOBILE Cas pratique ETRE ET RESTER MOBILE Etabli le : 15.03.2004 Actualisé le : 24.01.2007 Soutenu par: Mobilservice Pratique c/o beco Economie bernoise Protection contre les immissions Laupenstrasse 22, 3011

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 13 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes Les déplacements en transports collectifs 8,3 millions de déplacements + 2 de déplacements entre 2001 et 2010 20 % des déplacements

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 n o 21 2015 situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 TAUX DE POURSUITE D ÉTUDES 75,2% TAUX D EMPLOI 17% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 5,2% TAUX D INACTIVITE 2,6% O B S E R VATO I R E Etude réalisée

Plus en détail

ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES

ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES OBSERVATOIRE REGIONAL DE LA FAMILLE ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES INTRODUCTION Une étude américaine considère que les liens entre frères et sœurs, plutôt affectifs et égalitaires, représentent

Plus en détail

L OCCUPATION DU PARC SOCIAL BAS-RHINOIS à L'ÉPREUVE DES PARCOURS RÉSIDENTIELs

L OCCUPATION DU PARC SOCIAL BAS-RHINOIS à L'ÉPREUVE DES PARCOURS RÉSIDENTIELs DE L ADEUs L OCCUPATION DU PARC SOCIAL BAS-RHINOIS à L'ÉPREUVE DES PARCOURS RÉSIDENTIELs 95 DéCEMBRE 2012 modes de vie Le logement social est un maillon essentiel dans les parcours résidentiels des ménages.

Plus en détail

SAISINE SPECIFIQUE N 7 : COMMERCES ET SERVICES DE PROXIMITE. Avis commun des Conseils de village de

SAISINE SPECIFIQUE N 7 : COMMERCES ET SERVICES DE PROXIMITE. Avis commun des Conseils de village de Conseils de Village Commune de Bouchemaine Janvier 2012 SAISINE SPECIFIQUE N 7 : COMMERCES ET SERVICES DE PROXIMITE Avis commun des Conseils de village de Pruniers Val de Maine, Le Bourg, La Pointe, Campagne

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE NAVETTE AIX MARSEILLE ENQUETE DU QUATRIEME 2013

RAPPORT D ENQUETE NAVETTE AIX MARSEILLE ENQUETE DU QUATRIEME 2013 RAPPORT D ENQUETE NAVETTE AIX MARSEILLE ENQUETE DU QUATRIEME 2013 Cette enquête a pour objectifs : DE CONNAITRE LES VOYAGEURS, Tranche d âge, situation, motif du déplacement, fréquence d utilisation de

Plus en détail

LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS?

LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS? LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS? Résultats de l enquête menée en 2013 www.provelo.org Table des matières Introduction...3 Méthodologie...3 Récolte des données... 3 Traitement des données...3 Résultats...4

Plus en détail

Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014

Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014 Mardi 4 novembre 2014 Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014 Sommaire Le territoire d enquête Rappel des grands principes de l enquête Le

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE PREMIÈRE ANNÉE DE LICENCE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2006-2007 PLAN GÉNÉRAL INTRODUCTION p. 2 I. Représentativité de l'échantillon p. 3 1) Sexe

Plus en détail

«Perception des utilisateurs de Vélo v»

«Perception des utilisateurs de Vélo v» «Perception des utilisateurs de Vélo v» JCDecaux a mandaté BVA pour mener une enquête sur la «Perception des utilisateurs de Vélo v». Ce service unique au monde de vélos en libre service a été mis en place

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

4- L HORODATEUR : COMMENT ÇA MARCHE?

4- L HORODATEUR : COMMENT ÇA MARCHE? 1 2- à CHACUN SON STATIONNEMENT DANS UN CENTRE VILLE PLUS ACCESSIBLE 4- L HORODATEUR : COMMENT ÇA MARCHE? 5- INFOS PRATIQUES 6- PLAN DE STATIONNEMENT 8- NUMÉROS UTILES 06 12 65 39 65 dépliant A5 parking.indd

Plus en détail

Note à l attention de Monsieur le Sous-Préfet

Note à l attention de Monsieur le Sous-Préfet PREFET DU NORD SOUS PREFECTURE DE DOUAI Affaire suivie par Charlotte Haremza Référente Marianne Tel : 03 27 93 59 74 Mail : sp-douai-charte-marianne@nord.pref.gouv.fr Douai, le 19 février 2015 Note à l

Plus en détail

Votre avis nous intéresse.

Votre avis nous intéresse. HORODATEURS, Votre avis nous intéresse. La municipalité de Lacanau a mis en place un nouveau schéma de stationnement au cours de l été 2015. Reposant principalement sur des emplacements de parkings de

Plus en détail

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo L Exploitation des films recommandés Art et Essai en salles, à la télévision, en vidéo octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue

Plus en détail

1. Mobilité durable : Strasbourg exemplaire p.4. 2. Strasbourg veut passer en «zone 30»! p.5. 3. La grande consultation p.11

1. Mobilité durable : Strasbourg exemplaire p.4. 2. Strasbourg veut passer en «zone 30»! p.5. 3. La grande consultation p.11 Strasbourg veut passer à 30km/h Dossier de presse Février 2011 Contact presse Suzy Boulmedais / +33 (0)3 88 60 93 89 suzy.boulmedais@strasbourg.eu 2 SOMMAIRE 1. Mobilité durable : Strasbourg exemplaire

Plus en détail

Extension de la ligne A

Extension de la ligne A Les ERGNES Extension de la ligne A Le Tram Arrive! Extension de la ligne A du tramway jusqu au quartier des Vergnes : Quels avantages le tramway va-t-il offrir? Qu est ce qui va changer concrètement? Pourquoi

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

MOBILITE VERS LES ZONES D ACTIVITE ET LES ZONES COMMERCIALES DE PERIPHERIE 3,135 DES HABITANTS. millions. Du lundi au vendredi (hors week-end),

MOBILITE VERS LES ZONES D ACTIVITE ET LES ZONES COMMERCIALES DE PERIPHERIE 3,135 DES HABITANTS. millions. Du lundi au vendredi (hors week-end), DES HABITANTS La MOBILITE VERS LES ZONES D ACTIVITE ET ' LES ZONES COMMERCIALES DE PERIPHERIE Héritage de l urbanisation des années 60, les zones d activité et zones commerciales de périphérie, conçues

Plus en détail

Conditions de vie et attentes des étudiants

Conditions de vie et attentes des étudiants Conditions de vie et attentes des étudiants BVA Opinion Céline BRACQ Directrice adjointe BVA Opinion Emile LECLERC Chargé d études 01 71 16 88 00 Méthodologie Recueil Sondage réalisé par l Institut BVA

Plus en détail

LES DÉPLACEMENTS POUR ACHATS LES RENDEZ-VOUS DE L AGENCE D URBA AU PAVILLON CYCLE VILLE ET COMMERCE CE QUE NOUS APPRENDS

LES DÉPLACEMENTS POUR ACHATS LES RENDEZ-VOUS DE L AGENCE D URBA AU PAVILLON CYCLE VILLE ET COMMERCE CE QUE NOUS APPRENDS LES RENDEZ-VOUS DE L AGENCE D URBA AU PAVILLON CYCLE VILLE ET COMMERCE LES DÉPLACEMENTS POUR ACHATS CE QUE NOUS APPRENDS L ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS THOMAS BOUREAU, RESPONSABLE DES ÉTUDES AUCAME CAEN

Plus en détail

Utilisation des TC par les touristes à Paris et en Ile de France. Présentation STIF 20 juin 2013

Utilisation des TC par les touristes à Paris et en Ile de France. Présentation STIF 20 juin 2013 Utilisation des TC par les touristes à Paris et en Ile de France Présentation STIF 20 juin 2013 Sommaire Objectifs et Méthodologie Profil des visiteurs Modes de déplacements à Paris/Ile de France L usage

Plus en détail

MOBILITÉ. n 5. Les évolutions de la mobilité en France. Premiers enseignements

MOBILITÉ. n 5. Les évolutions de la mobilité en France. Premiers enseignements dequestions Avril 2010 MOBILITÉ n 5 Les évolutions de la mobilité en France Premiers enseignements LES ÉVOLUTIONS 1 de LA MOBILITÉ EN FrANCE Premiers enseignements L évolution de la mobilité en France

Plus en détail

1. Tarifs nationaux. 1.1. Des tarifs pour les groupes sur des moyennes distances. 1.2 Réintroduction d une carte de fidélité /carte de réduction

1. Tarifs nationaux. 1.1. Des tarifs pour les groupes sur des moyennes distances. 1.2 Réintroduction d une carte de fidélité /carte de réduction Tarifs SNCB Recommandations Table des matières 1. Tarifs nationaux... 2 1.1. Des tarifs pour les groupes sur des moyennes distances... 2 1.2 Réintroduction d une carte de fidélité /carte de réduction...

Plus en détail

Rapport : ville de Trois- Rivières

Rapport : ville de Trois- Rivières Assistance méthodologique pour le traitement et l analyse des données des enquêtes Origine- Destination québécoises pour dresser le portrait du vélo au Québec Projet réalisé pour le compte de Vélo Québec

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES PME ET TPE. Synthèse des résultats

LE FINANCEMENT DES PME ET TPE. Synthèse des résultats LE FINANCEMENT DES PME ET TPE Synthèse des résultats Le 17 décembre 2007 I- Les besoins de financement des PME et TPE Les besoins de financement des PME et TPE varient fortement en fonction de la taille

Plus en détail

Observatoire des effets du tramway. Stationnement

Observatoire des effets du tramway. Stationnement Observatoire des effets du tramway Stationnement Méthodologie Le stationnement constitue l un des leviers les plus importants pour le choix modal, il occupe donc une place privilégiée dans la politique

Plus en détail

EDITO. Pascal Faucheux Président de Riom Communauté

EDITO. Pascal Faucheux Président de Riom Communauté EDITO Deux ans déjà que le réseau R Cobus offre aux habitants de Riom Communauté, aux salariés ou visiteurs, un service de transport public performant sur l ensemble du territoire communautaire. A l écoute

Plus en détail

Enquête Mobilité douce 2014. Résidents et travailleurs frontaliers

Enquête Mobilité douce 2014. Résidents et travailleurs frontaliers Résidents et travailleurs frontaliers Dernière utilisation du vélo : Total des résidents et par nationalité Base : Résidents âgés de 6 ans et plus (n = 1024) semaine dernière mois dernier au cours des

Plus en détail

Objectifs. Établir une mesure d évolution des critères de choix (2002-2005) Variables analysées

Objectifs. Établir une mesure d évolution des critères de choix (2002-2005) Variables analysées Consumer Behavior Monitor, 2005 CRIOC, septembre 2005 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Choix d un produit alimentaire 4. Choix d un magasin alimentaire 5. Choix d un produit non alimentaire 6. Choix

Plus en détail

Compte Rendu : Enquête de satisfaction 2015. Profil des usagers

Compte Rendu : Enquête de satisfaction 2015. Profil des usagers Compte Rendu : Enquête de satisfaction 2015 La réalisation de l enquête a eu lieu du lundi 27 avril au 13 mai 2015 auprès de 378 usagers. L analyse des résultats et la rédaction de ce compte rendu a été

Plus en détail

ADEME/Energie-Cités Politiques de déplacement favorisant la marche à pied en ville 2002-2003

ADEME/Energie-Cités Politiques de déplacement favorisant la marche à pied en ville 2002-2003 La marche à pied en ville Freiburg im Breisgau (DE) Le développement des déplacements à pied est parfois un véritable objectif que se fixent certains responsables d autorités locales dans leur quête de

Plus en détail

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010 Chapitre 1. Tableau à double entrée Exercices : solutions Texte provisoire. Merci pour les remarques, commentaires, suggestions Exercice 1 1.a. Population de Bruxelles selon le sexe et la nationalité Hommes

Plus en détail

Etude prospective sur le financement du système de mobilité de Lille Métropole

Etude prospective sur le financement du système de mobilité de Lille Métropole Etude prospective sur le financement du système de mobilité de Lille Métropole Les récents travaux de recherche nationaux et européens sur le sujet du financement des transports publics à moyen et long

Plus en détail

Nouveau tram. découvrez. la nouvelle. ligne de tramway. l équipe infotram à vos. côtés, à votre. écoute! tramway.nice.fr

Nouveau tram. découvrez. la nouvelle. ligne de tramway. l équipe infotram à vos. côtés, à votre. écoute! tramway.nice.fr Nouveau tram Ouest Est GAGNANTS SUR TOUTE LA LIGNE! découvrez la nouvelle ligne de tramway l équipe infotram à vos côtés, à votre écoute! tramway.nice.fr édito La ligne de tramway Ouest Est c est d abord

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

Les lycées et lycéens ligériens

Les lycées et lycéens ligériens Près de 143 000 élèves scolarisés à dans les lycées ligériens Les lycées généraux sont de grands établissements qui scolarisent la moitié des élèves ligériens. Les lycées professionnels sont plus petits

Plus en détail

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Problématique : Depuis 2004, on observe une perte de dynamisme commercial sur le secteur de l Intra-Muros avec une augmentation du nombre

Plus en détail

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 BVA Opinion Adélaïde Zulfikarpasic- Directrice 01 71 16 90 96 Conseil d Orientation pour l Emploi Laurence

Plus en détail

Comment sont calculées les consommations relatives à vos déplacements dans l outil SOLEN?

Comment sont calculées les consommations relatives à vos déplacements dans l outil SOLEN? SOLEN.MOB01 Comment sont calculées les consommations relatives à vos déplacements dans l outil SOLEN? Les consommations s relatives au transport des personnes Des méthodes d évaluation ont été développées

Plus en détail

DK PLUS DE MOBILITÉ RÉUNION PUBLIQUE Votation : Aménagement de la place Jean- Bart Communauté Urbaine de Dunkerque 18 novembre 2015 à 18h30

DK PLUS DE MOBILITÉ RÉUNION PUBLIQUE Votation : Aménagement de la place Jean- Bart Communauté Urbaine de Dunkerque 18 novembre 2015 à 18h30 DK PLUS DE MOBILITÉ RÉUNION PUBLIQUE Votation : Aménagement de la place JeanBart Communauté Urbaine de Dunkerque 18 novembre 2015 à 18h30 Compterendu INTERVENANTS : Patrice VEGRIETE Président de la Communauté

Plus en détail

LE MARKETING TERRITORIAL VU PAR LES CHEFS D ENTREPRISE

LE MARKETING TERRITORIAL VU PAR LES CHEFS D ENTREPRISE LE MARKETING TERRITORIAL VU PAR LES CHEFS D ENTREPRISE MÉTHODOLOGIE DE L'ÉTUDE CIBLE INTERROGÉE DATES DE TERRAIN MODE DE RECUEIL DATE CIBLE PUBLISH Échantillon de 204 chefs d entreprise et dirigeants raisonné

Plus en détail

Analyse factuelle de BVA

Analyse factuelle de BVA Analyse factuelle de BVA I. Evolution des déplacements 48% des habitants ont diminué au moins un type de déplacements Parmi les types de déplacements testés, ce sont les déplacements en ville et en voiture

Plus en détail

Baromètre des comportements sur la route AXA Prévention

Baromètre des comportements sur la route AXA Prévention Baromètre des comportements sur la route AXA Prévention Présentation des résultats 2005 Contact AXA France : Valérie LESELBAUM 01 47 74 32 21 Présentation de l étude La sécurité routière progresse rapidement

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

Introduction... 3. Transport actif... 4. Transport interurbain... 5

Introduction... 3. Transport actif... 4. Transport interurbain... 5 2016 Table des matières Introduction... 3 Transport actif... 4 Transport interurbain... 5 Option Transport... 6 A) Service de covoiturage et aires de stationnement... 6 B) Samedi de prendre le bus... 7

Plus en détail

Quand l'école est finie

Quand l'école est finie n 34 - janvier 2006 Quand l'école est finie en Franche-Comté L insertion des jeunes de la génération 2001 formés en Franche-Comté - synthèse L'étude exhaustive, réalisée par le Cereq, est téléchargeable

Plus en détail

Issue du référentiel AFAQ Service Confiance Qualiville, la certification repose sur plusieurs engagements de service, tels que :

Issue du référentiel AFAQ Service Confiance Qualiville, la certification repose sur plusieurs engagements de service, tels que : Résultats de l enquête de satisfaction 2015 1 I. RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Délivrée par AFNOR (Agence Française de Normalisation), la certification Qualiville a été obtenue par la Mairie Centrale

Plus en détail

Depuis Napoléon, à l origine de notre droit successoral, bien des choses ont changé. Les familles évoluent, voire se recomposent au fil des années de

Depuis Napoléon, à l origine de notre droit successoral, bien des choses ont changé. Les familles évoluent, voire se recomposent au fil des années de 1 2 3 Depuis Napoléon, à l origine de notre droit successoral, bien des choses ont changé. Les familles évoluent, voire se recomposent au fil des années de sorte que, des adaptations s imposent au droit

Plus en détail

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Près d un quart des Français a un projet immobilier dans les mois à venir - 1 Paris, le 18 février 2010 : Depuis 4 ans, le baromètre Orpi-

Plus en détail

L urbanisation et le développement durable. Comparaison entre l agglomération Côte basque Adour (dite BAB) et la ville de Pampelune.

L urbanisation et le développement durable. Comparaison entre l agglomération Côte basque Adour (dite BAB) et la ville de Pampelune. L urbanisation et le développement durable Comparaison entre l agglomération Côte basque Adour (dite BAB) et la ville de Pampelune. Pourquoi ces choix? D abord, les deux zones sont familières aux élèves

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Centre» n 1

Ville de Rennes. Quartier «Centre» n 1 Ville de Rennes Quartier «Centre» n 1 Le quartier 1 : Centre Colombier champs de Mars Dinan St Malo est composé de trois secteurs : le secteur Cathédrale-Hoche Parlement Parcheminerie Toussaints ; le secteur

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction de la Mairie du 2 e. Enquête de satisfaction Mairie du 2e arrondissement Septembre 2012 1

Analyse de l enquête de satisfaction de la Mairie du 2 e. Enquête de satisfaction Mairie du 2e arrondissement Septembre 2012 1 Analyse de l enquête de satisfaction de la Mairie du 2 e Enquête de satisfaction Mairie du 2e arrondissement Septembre 202 Contexte Présentation de l étude Avec le projet de labellisation QualiParis, la

Plus en détail

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS Principaux résultats de l enquête ménages déplacements de la Communauté urbaine d Arras - 2014 Introduction Cette enquête a été réalisée de janvier à février

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRES DES UTILISATEURS DU COVOITURAGE LONGUE DISTANCE

ENQUÊTE AUPRES DES UTILISATEURS DU COVOITURAGE LONGUE DISTANCE ENQUÊTE AUPRES DES UTILISATEURS DU COVOITURAGE LONGUE DISTANCE Septembre 2015 Étude réalisée pour le compte de l ADEME par : 6t-bureau de recherche N de contrat : 1466C0095 Coordination technique : CHASSIGNET

Plus en détail

Comment vous constituer un capital pension le plus élevé possible en profitant au mieux des avantages fiscaux?

Comment vous constituer un capital pension le plus élevé possible en profitant au mieux des avantages fiscaux? Dossier Pension Libre Complémentaire Association d assurances mutuelles Un regard prévoyant sur votre avenir Comment vous constituer un capital pension le plus élevé possible en profitant au mieux des

Plus en détail

Maîtrise Génie électrique et informatique industrielle (GEII)

Maîtrise Génie électrique et informatique industrielle (GEII) Maîtrise Génie électrique et informatique industrielle (GEII) La population de diplômés de l IUP Génie Informatique et Statistique est de 35 pour l année 003. Dans le cadre de l enquête 005, 88,5 % (3

Plus en détail

Service de navette GO

Service de navette GO Études de cas sur le transport durable MISSISSAUGA, ONTARIO ÉTUDE DE CAS N o 12 Service de navette GO Organisation Ville de Mississauga - Transport et voirie, Mississauga Transit Statut Début en 2001,

Plus en détail

Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île

Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île Les déplacements des salariés de la Presqu'île : Synthèse de l enquête réalisée auprès de 1200 salariés Résumé Les enjeux et objectifs de la

Plus en détail

Rappel des objectifs de la «Consultation 2015»

Rappel des objectifs de la «Consultation 2015» Rappel des objectifs de la «Consultation 2015» Les 3 objectifs majeurs : Permettre aux Ouvrants Droits d exprimer leurs visions, leurs besoins et leurs attentes concernant les Activités Sociales, Mesurer

Plus en détail

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS François JEGER La comparaison des composantes de la demande de transport par mode entre les quinze pays de l Union européenne fait apparaître certains

Plus en détail

jours de secteur nord.

jours de secteur nord. Paris sans voiture Quel impact sur les niveaux de pollution de rues fermées à la circulation? Les Champs Elysées sans voituree : une avenue pour les piétons et less cyclistes Aujourd hui les conditions

Plus en détail

Carte de crédit : près de 40% des Suisses l utilisent pour acheter online

Carte de crédit : près de 40% des Suisses l utilisent pour acheter online Carte de crédit : près de 4 des Suisses l utilisent pour acheter online L utilisation d une carte de crédit doit être avant tout pratique et simple. C est ce qui ressort de l étude comportementale de bonus.ch

Plus en détail

La DDE et la DRE ont de nombreuses activités dans les domaines de l urbanisme, de l aménagement, de l environnement, de la route ou des transports.

La DDE et la DRE ont de nombreuses activités dans les domaines de l urbanisme, de l aménagement, de l environnement, de la route ou des transports. Qui sommes-nous? L a DDE et la DRE sont des services déconcentrés du ministère de l Équipement, des transports et du logement, l un au niveau départemental et l autre au niveau régional. Ils emploient

Plus en détail

appliquer une PolitiQue de stationnement coordonnée et régulatrice

appliquer une PolitiQue de stationnement coordonnée et régulatrice PRIORITÉ 5 appliquer une PolitiQue de stationnement coordonnée et réulatrice Pendant longtemps, les décisions en matière de stationnement sont allées dans le sens d une augmentation de l offre pour répondre

Plus en détail

Les communes de des quartiers aux profils

Les communes de des quartiers aux profils Les communes de des quartiers aux profils Les quartiers qui composent les cinq communes de l Ouest présentent des caractéristiques très contrastées : des zones denses d habitat social quasiment saturées,

Plus en détail

Communauté Urbaine de Strasbourg Un esprit pionnier pour des transports toujours en pointe

Communauté Urbaine de Strasbourg Un esprit pionnier pour des transports toujours en pointe Capitale européenne Communauté Urbaine de Strasbourg Un esprit pionnier pour des transports toujours en pointe Tramway Vélo Véhicules innovants Et demain? Située au cœur de l Europe, sur le Rhin, la capitale

Plus en détail

Assises de l'energie 2015. Comment concilier une mobilité urbaine durable et les enjeux du transport des personnes et des marchandises?

Assises de l'energie 2015. Comment concilier une mobilité urbaine durable et les enjeux du transport des personnes et des marchandises? Assises de l'energie 2015 Comment concilier une mobilité urbaine durable et les enjeux du transport des personnes et des marchandises? Une demande de mobilité croissante TOULOUSE METROPOLE 37 communes,

Plus en détail

Plan de déplacements établissement scolaire Collège Grégoire de Tours - Marlenheim Synthèse du ques>onnaire mobilité. Avec l assistance de :

Plan de déplacements établissement scolaire Collège Grégoire de Tours - Marlenheim Synthèse du ques>onnaire mobilité. Avec l assistance de : Plan de déplacements établissement scolaire Collège Grégoire de Tours - Marlenheim Synthèse du ques>onnaire mobilité Avec l assistance de : 10 Janvier 2012 Sommaire!! 1. Synthèse de lʼenquête mobilité

Plus en détail

Résultats de l'enquête sur les habitudes de transport des usagers de l'hôpital cantonal

Résultats de l'enquête sur les habitudes de transport des usagers de l'hôpital cantonal Service d'aménagement urbain et d'éclairage public Extrait du rapport "Ecomobilité à La Cluse La Roseraie: vers un plan de déplacements pour l'hôpital universitaire de Genève" par Olivia Chabloz, septembre

Plus en détail

Synthèse de l enquête sur Aix en Bus

Synthèse de l enquête sur Aix en Bus Section PCF du Pays d Aix 28 août 2013 35 rue Granet 13 100 Aix-en-Provence pcf.aix@sfr.fr 04.42.23.30.91. Synthèse de l enquête sur Aix en Bus Table des matières Synthèse de l enquête sur Aix en Bus...

Plus en détail

AMÉNAGEMENT D UNE AIRE MULTI-DÉPLACEMENT GARE DE MER. (parking covoiturage piste cyclable stationnement vélos sécurisé)

AMÉNAGEMENT D UNE AIRE MULTI-DÉPLACEMENT GARE DE MER. (parking covoiturage piste cyclable stationnement vélos sécurisé) Communauté de communes de la Beauce Ligérienne 9 rue Nationale 41500 MER Contact Catherine LONQUEU Mail : catherinelonqueu.ccbl@ville-de-mer.com AMÉNAGEMENT D UNE AIRE MULTI-DÉPLACEMENT GARE DE MER (sens

Plus en détail

DESS GMP. Enfin, l origine géographique est très régionale pour 76,5 % de Bretagne et 17,5 % des Pays de Loire (Loire Atlantique et Maine et Loire).

DESS GMP. Enfin, l origine géographique est très régionale pour 76,5 % de Bretagne et 17,5 % des Pays de Loire (Loire Atlantique et Maine et Loire). DESS GMP La population de diplômés du DESS GMP est de 18 pour l année 003. Dans le cadre de l enquête 005, 94 % de cette population a répondu au questionnaire téléphonique. Une population encore très masculine

Plus en détail

L EMPLOI DES JEUNES DIPLÔMÉS DE NIVEAU BAC +5 ET PLUS RÉSIDANT DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES

L EMPLOI DES JEUNES DIPLÔMÉS DE NIVEAU BAC +5 ET PLUS RÉSIDANT DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES L EMPLOI DES JEUNES DIPLÔMÉS DE NIVEAU BAC +5 ET PLUS RÉSIDANT DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 015-81 DÉCEMBRE 015 Profi l des diplômés L accès à l emploi Les conditions

Plus en détail

La sortie au spectacle vivant

La sortie au spectacle vivant Direction générale de la création artistique La sortie au spectacle vivant Présentation générale Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

Communiqué de presse 8 décembre 2010. 1 belge sur 3 pourrait payer moins pour son véhicule

Communiqué de presse 8 décembre 2010. 1 belge sur 3 pourrait payer moins pour son véhicule Communiqué de presse 8 décembre 2010 1 belge sur 3 pourrait payer moins pour son véhicule Ces derniers mois, Toyota a envoyé une enquête permettant de déf inir si l automobiliste belge a un prof il plutôt

Plus en détail

Situation, trafic et emploi

Situation, trafic et emploi Situation, trafic et emploi Situation GARE TGV de HAUTE - PICARDIE À l'échelon régional Avec ses trois départements, la Somme, l Aisne et l Oise, la Picardie a une population de 1 856 000 habitants. La

Plus en détail

Étude de la distribution en gare du Mans. Octobre 2010

Étude de la distribution en gare du Mans. Octobre 2010 Étude de la distribution en gare du Mans Octobre 2010 Contexte LE MANS : DEUX ZONES DE VENTE AUX RESULTATS DESEQUILIBRES Accès Nord : nouvel espace de vente (NEV) depuis 2008-10 postes de vente et d un

Plus en détail

La promotion immobilière privée

La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée en Bretagne Romantique est peu active, comme dans l ensemble des territoires périurbains. Les promoteurs restent prudents à lancer de nouveaux

Plus en détail

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3.1 Cadre d intervention Le présent plan de mobilité durable s inscrit dans une démarche beaucoup plus large, qui s est amorcée en 2012 par l adoption

Plus en détail