Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision Inauguration du CyberKnife M6 au Centre de Lutte Contre le Cancer Eugène Marquis de Rennes 20 février 2014 Le Centre Eugène Marquis de Rennes se dote d un CyberKnife de nouvelle génération, le premier de la région Bretagne.

2 Communiqué de presse Rennes, le 20 février 2014 Le Centre Eugène Marquis de Rennes se dote d un CyberKnife M6, appareil de radiothérapie stéréotaxique de nouvelle génération, le premier de la région Bretagne. Le Centre Eugène Marquis, Centre de Lutte Contre le Cancer de Rennes, inaugure aujourd hui le CyberKnife M6. Ce projet de portée régionale est le fruit de la coopération des équipes médicales de l Institut Rennais de Cancérologie (Centre Eugène Marquis, CHU de Rennes, Clinique Mutualiste La Sagesse). Il répond à un besoin important de prise en charge dans la région. Le CyberKnife M6 va permettre d améliorer le parcours de soin des patients. En effet lorsque l indication était posée, les délais de prise en charge hors région pouvaient atteindre 6 mois, avec de plus des problèmes de transport et d hébergement. CyberKnife M6 : précision du traitement Personnaliser les traitements, diminuer la toxicité, améliorer la qualité de vie des patients sont autant d axes d amélioration de la prise en charge des cancers. Destiné à traiter les tumeurs intra et extracrâniennes, il sera le premier en France à être équipé d un collimateur multi-lames. Conçu par Accuray, société américaine qui développe des solutions innovantes de traitement de radio-oncologie, cet appareil, qui équipe déjà 7 établissements de santé en France, offre de nouvelles possibilités de traitement. Lionel Hadjadjeba, Directeur Général Accuray EIMEA et SVP Accuray International «Donner accès à des solutions de traitements personnalisés au plus grand nombre est la mission d Accuray. La radiothérapie est en pleine mutation, elle évolue vers ce que nous appelons l hypofractionnement, c està-dire délivrer des doses plus fortes et réduire le nombre de séances. Accuray est fier de voir le Centre Eugène Marquis offrir le système CyberKnife à la population bretonne.» Le Système CyberKnife se distingue par une très grande précision de ciblage des tumeurs, notamment mobiles, et la réduction des effets secondaires. Sa précision inférieure au millimètre permet de traiter toutes les lésions, même les plus difficiles d accès, tout en épargnant les organes sains environnants. Le Système CyberKnife permet de délivrer moins de séances (de 1 à 5) qu un équipement de radiothérapie classique. Délivrer de plus fortes doses de rayons en un nombre de sessions plus réduit s appelle l hypofractionnement. Selon une récente étude réalisée par UNICANCER 1, la radiothérapie va évoluer vers un hypofractionnement pour certaines pathologies. Grâce à son bras robotisé et son système d imagerie, il détecte les mouvements du patient et de la tumeur, les suit en temps réel et les corrige tout au long de la séance de traitement pour garantir sa précision et ainsi offrir au patient un meilleur confort. L utilisation du CyberKnife ne nécessite aucun système de contention invasif. Une prise en charge pluridisciplinaire Les principales indications du CyberKnife sont pour les lésions intracrâniennes : 2 Les métastases cérébrales, Les neurinomes, les malformations artério-veineuses, Les tumeurs de l hypophyse, les méningiomes 1 Communication presse UNICANCER «Quelle prise en charge des cancers en 2020?» 16 octobre 2013

3 Pour les tumeurs extracrâniennes, il s agit principalement des tumeurs primitives et secondaires du foie et du poumon, des tumeurs rachidiennes, ainsi que des tumeurs du pancréas et de la prostate. La prise en charge des patients atteints de cancer ou de lésions artério-veineuses repose sur une concertation pluridisciplinaire : cancérologues, radiothérapeutes, neurochirurgiens, radiologues, médecins spécialistes d organes, radiophysiciens. Les équipes médicales de l Institut Rennais de Cancérologie (Centre Eugène Marquis, CHU de Rennes, Clinique Mutualiste La Sagesse) s impliquent fortement dans la recherche en association, comme cela est déjà le cas avec les chercheurs du laboratoire du transfert du signal et de l image (INSERM, Université de Rennes 1). Professeur François Guillé, Directeur Général du Centre Eugène Marquis «L innovation est un des enjeux forts des Centres de Lutte Contre le Cancer. La haute précision du traitement par le CyberKnife est d autant plus importante que de plus en plus de tumeurs sont prises en charge à un statut précoce et sont donc fort heureusement de petite taille. Premier équipement en Bretagne, ce CyberKnife renforce l expertise du département de radiothérapie du Centre Eugène Marquis.» Un projet pensé pour le territoire breton Le département de radiothérapie du Centre Eugène Marquis possède déjà 4 appareils de radiothérapie, dont 3 sont équipés d un système d imagerie embarquée. Le service, par l intermédiaire de ses professionnels (radiothérapeutes, physiciens et manipulateurs radio), a toujours œuvré pour proposer aux patients les dernières évolutions technologiques : radiothérapie par modulation d intensité depuis 10 ans, radiothérapie guidée par l image depuis 5 ans. L acquisition du CyberKnife est un projet de portée régionale discuté pour la première fois en 2008 par des professionnels médicaux, en particulier cancérologues radiothérapeutes et neurochirurgiens au sein de l Institut Rennais de Cancérologie. D un coût total de 12 millions d euros, cet équipement ainsi que le bâtiment ont été financés grâce à un soutien de l ARS Bretagne. Le CHU de Rennes a fourni le site d implantation. Les travaux ont duré un an et demi et ont permis d agrandir en un deuxième sous-sol le département de radiothérapie. A propos d Accuray : Accuray Incorporated (Nasdaq : ARAY) est une entreprise de radiothérapie qui développe, fabrique et commercialise des solutions innovantes de soins personnalisés qui font référence. Son but est d aider les patients à vivre une vie longue et pleine. Les technologies de pointe développées par l entreprise couvrent un large éventail de traitements de radiothérapie et de radiochirurgie. Pour plus d informations, consultez le site 3

4 Présentation du département de radiothérapie Le département de radiothérapie du Centre Eugène Marquis est un service hospitalouniversitaire composé d une équipe pluridisciplinaire de plus de 50 personnes, dont 7 médecins seniors, 7 physiciens et 25 manipulateurs. Le département reçoit en formation 4 internes ainsi que des étudiants physiciens. La responsabilité du département est confiée au Docteur Le Prisé, radiothérapeute et également présidente de la Conférence Médicale d Etablissement. En 2013, le département a traité en irradiation externe 1663 patients avec passages sous machine et 126 patients en curiethérapie (curiethérapie pulsée, curiethérapie HDD, curiethérapie par iode 125) correspondant à 243 actes. Le plateau technique comprend : 1 scanner de simulation virtuel à temps plein dédié à la radiothérapie 4 accélérateurs linéaires, dont 3 avec imagerie embarquée Tous les appareils peuvent réaliser des irradiations avec modulation d intensité (la première a été réalisée en 2003). Actuellement 60 % des patients environ sont traités avec cette technique, en particulier pour des lésions ORL, pelviennes ou mammaires. Le département est centre de référence régional pour le traitement des lésions tumorales de l enfant. Celui-ci est réalisé dans la très grande majorité des cas sans anesthésie générale. Sont assurées également les irradiations corporelles totales avant greffe de moelle pour les enfants et les adultes. D autres techniques spécifiques sont réalisées dans le département : Les irradiations en conditions stéréotaxiques pour les lésions intra-crâniennes avec un système de contention spécifique, Les irradiations avec asservissement respiratoire (inspiration du patient bloquée ou profonde afin de mieux épargner les organes à risque) en particulier pour certaines lésions mammaires comme par exemple pour le sein gauche ou en fonction de l anatomie spécifique de la patiente, Les irradiations en conditions stéréotaxiques pour les lésions pulmonaires et hépatiques, après simulation par un scanner en 4D permettant de coupler le traitement à l imagerie en fonction du cycle respiratoire, pour les tumeurs pulmonaires et hépatiques. 4

5 Il existe de façon permanente une préoccupation constante de la qualité et de la sécurité des traitements. Un comité de retour d expérience (CREX) est en place depuis maintenant six ans et se réunit une fois par mois. Des contrôles qualité permanents sont mis en place avant chaque traitement spécifique des patients. Les professionnels du département sont particulièrement attentifs à l aspect humain lors de la réalisation du traitement de radiothérapie. En effet, il est possible pour le patient de demander une consultation d accompagnement ou une consultation auprès d une diététicienne ou d une psychologue du département des soins de support. Enfin, la recherche dans le département s articule autour de deux axes : D une part, la recherche clinique avec l inclusion des patients dans des protocoles nationaux et internationaux et également propres au département, en particulier pour les lésions prostatiques et ORL, en collaboration avec les médecins spécialistes d organes du CHU de Rennes, D autre part, une recherche translationnelle plus en amont : le Professeur De Crevoisier, Praticien Hospitalo-Universitaire, est responsable d une équipe de recherche au sein de l unité INSERM 1099 du Laboratoire du transfert du signal et de l image, afin d améliorer la distribution de doses au sein des volumes tumoraux et de préserver les organes sains voisins, et ainsi de mieux identifier et prédire les facteurs de toxicité possibles. 5

6 Présentation du Centre Eugène Marquis Le Centre Eugène Marquis est le seul établissement de santé breton exclusivement dédié à la lutte contre le cancer. A vocation hospitalo-universitaire, c est un établissement à but non lucratif qui participe au service public. Il est membre d UNICANCER, groupement hospitalier dédié à la cancérologie, qui rassemble 18 centres de lutte contre le cancer en France. Le Centre Eugène Marquis a trois missions : les soins, la recherche et l enseignement. Il les assure avec la volonté permanente d accroître la qualité de la prise en charge des patients et d améliorer leur accès aux soins. Les médecins sont salariés et ne pratiquent pas de dépassements d honoraires. Les soins proposés au Centre Eugène Marquis recouvrent la chirurgie mammaire et cutanée, la sénologie, la chimiothérapie, la radiothérapie, la curiethérapie, la médecine nucléaire et l imagerie, mais aussi des soins de support comme l accompagnement psychologique, des ateliers de nutrition, d esthétique etc. Ce type de soins est essentiel afin de prendre en charge le malade dans sa globalité tant au niveau psychique que somatique. Le Centre Eugène Marquis fait partie de l Institut Rennais de Cancérologie, créé en 2000 à partir d une communauté d établissements qui réunit le CHU de Rennes et la Clinique Mutualiste La Sagesse. Devenu ensuite un Groupement de Coopération Sanitaire (GCS), il associe les acteurs de la cancérologie publique rennaise : médecins, enseignants et chercheurs. Il a pour vocation de rapprocher la recherche fondamentale de la recherche clinique afin de faire bénéficier les patients des avancées les plus récentes. Dans le cadre de cet institut, deux structures ont été mises en place : l Institut Rennais du Sein, situé dans les locaux du Centre Eugène Marquis, et l Institut Rennais de la prostate, situé dans les locaux du CHU de Rennes. De plus, grâce à une convention passée avec le CHU et la Faculté de Médecine, le Centre Eugène Marquis accueille les disciplines universitaires d oncologie médicale, de radiothérapie et de médecine nucléaire. 6

7 Le Centre Eugène Marquis en quelques chiffres : 114 lits et places, dont 29 en hôpital de jour patients vus chaque année, dont plus de patients vus en consultation externe, près de patients pris en charge en hospitalisation ou radiothérapie Plus de séances et préparations en radiothérapie et plus de séances de chimiothérapie Plus de 430 salariés dont 55 praticiens 7

8 Contacts presse : Centre Eugène Marquis : Hélène Bricaud Accuray : Sophie Baumont Edelman France

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE LE CANCER EN QUELQUES CHIFFRES Problème majeur de santé publique avec près de 355 000 nouveaux cas estimés chaque année, le cancer est la première

Plus en détail

Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) :

Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) : Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) : Les meilleures expertises du CHU Amiens-Picardie rassemblées dans un pôle d excellence régional. Avril 2014 1 Communiqué de synthèse La prévention,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

INAUGURATION DE L UNITÉ D IMAGERIE IRM OUVERTE HAUT CHAMP

INAUGURATION DE L UNITÉ D IMAGERIE IRM OUVERTE HAUT CHAMP DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L UNITÉ D IMAGERIE IRM OUVERTE HAUT CHAMP Le vendredi 17 janvier 2014 Service d imagerie médicale - Pr Pierre Champsaur Hôpital Sainte Marguerite INAUGURATION DE L UNITÉ

Plus en détail

Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain

Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain Après deux années de travaux, l Institut de cancérologie du Gard (ICG) ouvrira prochainement ses portes afin de lutter contre les pathologies cancéreuses,

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Groupement de coopération sanitaire entre l Hôpital d Instruction des Armées (HIA) Val-de-Grâce et le Groupe Hospitalier Cochin-Broca-Hôtel-Dieu de l AP-HP Le Groupement de coopération

Plus en détail

Une salle plus adaptée pour les équipes

Une salle plus adaptée pour les équipes Depuis quelques semaines, le service de chirurgie vasculaire et cardiaque de la Clinique du Tonkin de Villeurbanne pratique ses interventions dans une toute nouvelle salle, pourvue d un équipement d imagerie

Plus en détail

Le Centre Léon Bérard Un nouveau bloc opératoire pour la cancérologie de demain

Le Centre Léon Bérard Un nouveau bloc opératoire pour la cancérologie de demain Le Centre Léon Bérard Un nouveau bloc opératoire pour la cancérologie de demain Contact presse Nathalie Blanc / Maryline Céa 04 78 78 51 45 /51 86 communication@lyon.unicancer.fr 2 Communiqué de presse

Plus en détail

Définition de l activité de radiothérapie

Définition de l activité de radiothérapie Equipe médicale : Dr Claudine BEAUMONT-RAYMOND : 03 25 49 48 87 (secrétariat) Dr Dominique EYCHENNE : 03 25 49 47 56 (secrétariat) Dr Ulrich NIEWOEHNER : 03 25 49 47 82 (secrétariat) Définition de l activité

Plus en détail

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement Mise en œuvre dans l établissement Une obligation légale La loi n 99-477 du 9 juin 1999 garantit, dans son premier article, le droit d accès aux soins palliatifs «Toute personne malade, dont l état le

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION

DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION SEPTEMBRE 2011 Le contexte Fin juillet 2011, le Groupe Cap Santé, un groupe privé régional d établissements de soins,

Plus en détail

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013 Dossier de Presse Mercredi 10 juillet 2013 Pacte territoire santé Provence-Alpes-Côte d Azur Un pacte, pour quoi faire? Le pacte territoire santé vise à garantir et à renforcer l accès aux soins, en particulier

Plus en détail

Nouvelles techniques en Radiothérapie. Dr Sonia Roux-Palobart Service de Cancérologie, Polyclinique de Limoges 09/04/2015

Nouvelles techniques en Radiothérapie. Dr Sonia Roux-Palobart Service de Cancérologie, Polyclinique de Limoges 09/04/2015 Nouvelles techniques en Radiothérapie Dr Sonia Roux-Palobart Service de Cancérologie, Polyclinique de Limoges 09/04/2015 PLAN Introduction sur la radiothérapie De la radiothérapie 2D à la Radiothérapie

Plus en détail

«TOXIC CLOPE, la vérité sans filtre» Nouvel outil pédagogique de prévention sur le tabac

«TOXIC CLOPE, la vérité sans filtre» Nouvel outil pédagogique de prévention sur le tabac Dossier de presse 20/05/2014 «TOXIC CLOPE, la vérité sans filtre» Nouvel outil pédagogique de prévention sur le tabac Le mardi 20 mai 2014, M. Dominique KELLER, Directeur de la Santé Publique et de l Environnement

Plus en détail

Un nouveau robot chirurgical

Un nouveau robot chirurgical Un nouveau robot chirurgical Une stratégie de développement de chirurgie mini-invasive CHU de Nantes POINT PRESSE vendredi 3 juin 2016 Plateau technique médico-chirurgical 32 boulevard Jean-Monnet Nantes

Plus en détail

Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins

Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins Inauguration de l extension 6 JUILLET 2015 À 12h00 AU CŒUR DE LA SANTE DE SON TERRITOIRE, LE CENTRE HOSPITALIER D ANTIBES SE DONNE UN NOUVEAU VISAGE SOMMAIRE

Plus en détail

Un des plus grands services de médecine nucléaire en France

Un des plus grands services de médecine nucléaire en France Dossier de presse 1 Mai 2013 Jérôme Céa Jérôme Céa Un des plus grands services de médecine nucléaire en France Le Département de médecine nucléaire du Centre Léon Bérard et le service de médecine nucléaire

Plus en détail

Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue

Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue DOSSIER DE PRESSE le 14 décembre 2015 Inauguration de la Résidence Mutualiste Bellevue Dans le cadre du Gérontopôle Régional de Saint-Etienne et pour répondre aux besoins croissants de prise en charge

Plus en détail

Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération

Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération PLAN CANCER 2003-2007 Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération consolidant le plateau technique du Centre Hospitalier Sud Francilien dédié à la cancérologie Mercredi 19 décembre

Plus en détail

Le Groupe Jolimont, Acteur de votre santé, partenaire de votre bien-être!

Le Groupe Jolimont, Acteur de votre santé, partenaire de votre bien-être! DOSSIER DE PRESSE VISITE DU MINISTRE MAXIME PREVOT 6 MARS 2015 Le Groupe Jolimont a le plaisir de recevoir ce vendredi 6 mars 2015, le Ministre wallon de la santé Maxime Prévot. Le programme de la visite

Plus en détail

LE PLAN CANCER 2014-2019

LE PLAN CANCER 2014-2019 LE PLAN CANCER 2014-2019 De la part de la porte-parole Najat Vallaud-Belkacem Mercredi 5 février 2014 Le 3 ème Plan cancer (2014-2019) a été présenté par le président de la République. Il sera doté de

Plus en détail

INAUGURATION DE L IRM DEDIEE A LA CANCEROLOGIE ET DU SCANNER DES URGENCES

INAUGURATION DE L IRM DEDIEE A LA CANCEROLOGIE ET DU SCANNER DES URGENCES INAUGURATION DE L IRM DEDIEE A LA CANCEROLOGIE ET DU SCANNER DES URGENCES LUNDI 02 JUIN 2014 LE CONTEXTE AU CENTRE HOSPITALIER DE BETHUNE : Après des travaux d agrandissement et d aménagement au sein du

Plus en détail

clinique monticelli-vélodrome 1er centre ambulatoire de Marseille Présentation du projet architectural - 26 juin 2014 www. generale-de-sante-fr

clinique monticelli-vélodrome 1er centre ambulatoire de Marseille Présentation du projet architectural - 26 juin 2014 www. generale-de-sante-fr clinique monticelli-vélodrome 1er centre ambulatoire de Marseille Présentation du projet architectural - 26 juin 2014 www. generale-de-sante-fr COMMUNIQUE DE PRESSE Marseille, le 26 juin 2014 GENERALE

Plus en détail

12 engagements pour lutter contre les déserts médicaux

12 engagements pour lutter contre les déserts médicaux 12 engagements g g pour lutter contre les déserts médicaux 1 pacte, 3 objectifs, 12 engagements Changer la formation et faciliter l installation des jeunes médecins engagement 1 Un stage en médecine générale

Plus en détail

L a radiothérapie forme avec la chirurgie et l oncologie médicale le trépied essentiel

L a radiothérapie forme avec la chirurgie et l oncologie médicale le trépied essentiel La radiothérapie adaptative dans les tumeurs cervico-faciales Pierre Castadot 1,4, John A. Lee 1, Xavier Geets 1,2, Benoît Macq 3, Vincent Grégoire 1,2 1 Laboratoire d Imagerie Moléculaire et de Radiothérapie

Plus en détail

ossier e presse Mardi 11 Juillet 2006

ossier e presse Mardi 11 Juillet 2006 ossier e presse Mardi 11 Juillet 2006 1. OU EN EST LE CENTRE HOSPITALIER DE LOURDES? En dépit du contexte difficile que connaît le milieu de la santé, le Centre Hospitalier de Lourdes poursuit sa progression.

Plus en détail

Le recours interrégional en Oncopédiatrie : retour d expérience après 1 an de fonctionnement d ISOCELE

Le recours interrégional en Oncopédiatrie : retour d expérience après 1 an de fonctionnement d ISOCELE Le recours interrégional en Oncopédiatrie : retour d expérience après 1 an de fonctionnement d ISOCELE (Interrégion Sud-Ouest contre les Cancers Et Leucémies de l Enfant et de l adolescent) Dr Anne NOTZ*

Plus en détail

Présentation Cadre officiel les établissements d enseignement : l institut supérieur d ostéopathie Paris l exercice professionnel :

Présentation Cadre officiel les établissements d enseignement : l institut supérieur d ostéopathie Paris l exercice professionnel : l'ostéopathie Présentation L ostéopathie est un art de soigner exclusivement manuel, complémentaire de la médecine classique. Elle repose sur l anatomie et la physiologie et s adresse à l individu dans

Plus en détail

Globality YouGenio. Une assurance individuelle dans un monde globalisé

Globality YouGenio. Une assurance individuelle dans un monde globalisé Globality YouGenio Une assurance individuelle dans un monde globalisé Des prestations de haut niveau avec une couverture personnalisée Une expertise mondiale. Des partenaires de proximité L expérience

Plus en détail

Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée

Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée Si les conditions physiques telles que l âge, les antécédents, mais aussi des facteurs sociaux, psychiques et culturels influencent

Plus en détail

OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN

OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN www.reseau-osean.com Passé Juin 1998 réunion d un groupe de travail association

Plus en détail

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares»

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» (mars 2007) Ministère de la Santé et des Solidarités DHOS Bureau O4 1 Table des matières 1. DESCRIPTION DU CENTRE DE COMPETENCES...4 1.1 L'EQUIPE

Plus en détail

Voix et voies de l annonce en Cancérologie

Voix et voies de l annonce en Cancérologie Voix et voies de l annonce en Cancérologie Professeur BOLLA Michel Clinique Universitaire de Cancérologie Radiothérapie CHU Grenoble Voix et voies de l annonce en Cancérologie -Parcours du patient Approche

Plus en détail

territ Contact : Ministère Bureau.scf

territ Contact : Ministère Bureau.scf Le «Pacte Bureau.scf territ oire-santé» Pour lutter contre les déserts médicaux 13 décembree 2012 DOSSIER DE PRESS SE Contact : Ministère des Affaires sociales et de la santé 01 40 56 60 65 Communiqué

Plus en détail

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative CENTRE HOSPITALIER BÉZIERS dossier de presse janvier 2014 le dispositif alzheimer au centre hospitalier de béziers Contacts presse Françoise PERIDONT Directrice Communication Anne-Claire ITIé Chargée de

Plus en détail

RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ Mesure 40 du plan cancer Novembre 2005 Introduction Le dispositif d annonce est une mesure

Plus en détail

Unicancer Le nouveau groupe hospitalier exclusivement dédié à la lutte contre le cancer. Répondre aux nouveaux défis de la cancérologie

Unicancer Le nouveau groupe hospitalier exclusivement dédié à la lutte contre le cancer. Répondre aux nouveaux défis de la cancérologie Unicancer Le nouveau groupe hospitalier exclusivement dédié à la lutte contre le cancer Répondre aux nouveaux défis de la cancérologie 07 Profil Unicancer c est... Acteur majeur de la cancérologie en France,

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS 2009 CHU de Nancy SOMMAIRE. Capacités d accueil... Attractivité... Hospitalisations... Consultations... Personnel... Budget...

CHIFFRES CLÉS 2009 CHU de Nancy SOMMAIRE. Capacités d accueil... Attractivité... Hospitalisations... Consultations... Personnel... Budget... CHIFFRES CLÉS 2009 CHU de Nancy SOMMAIRE Capacités d accueil... Attractivité... Hospitalisations... Consultations... Personnel... 4 4 5 6 7 Budget... Plateaux techniques... 8/9 10/11 Logistique... 11 Autres

Plus en détail

INSTITUT OPHTALMOLOGIQUE DE PICARDIE

INSTITUT OPHTALMOLOGIQUE DE PICARDIE INSTITUT OPHTALMOLOGIQUE DE PICARDIE POSE DE LA PREMIERE PIERRE 9 SEPTEMBRE 2011 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Cathy Josse 03 22 66 87 83 / 06 86 30 46 57 josse.cathy@chu-amiens.fr COMMUNIQUE DE SYNTHESE

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

Assistance Publique Hôpitaux de Marseille

Assistance Publique Hôpitaux de Marseille Assistance Publique Hôpitaux de Marseille L excellence pour tous, chaque jour L AP-HM RÉPOND À 3 GRANDES MISSIONS Les soins et la prévention L enseignement La recherche Avec 3 400 lits et places, l AP-HM

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Date de dépôt des candidatures : 1 er juillet 30 septembre 2014 1 er janvier 31 mars 2015 APPEL A PROJETS DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Cahier des charges

Plus en détail

Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé

Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire Faciliter les partages d expériences internationales et valoriser les progrès en esanté Créer un temps productif et convivial d échanges et de rencontres Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés

Plus en détail

Les nouveaux PHU du CHU de Nantes Madame COUDRIER Professeur POTEL

Les nouveaux PHU du CHU de Nantes Madame COUDRIER Professeur POTEL Les nouveaux PHU du CHU de Nantes Madame COUDRIER Professeur POTEL Mardi 15 novembre 2011- Espace Vianey -Quai de la Rapée- Paris 12 FHF CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 Des pôles cliniques

Plus en détail

Le numérique au service de la formation à l accompagnement thérapeutique

Le numérique au service de la formation à l accompagnement thérapeutique Le numérique au service de la formation à l accompagnement thérapeutique Patrick Ritz Professeur des Universités Praticien Hospitalier Université Toulouse III - Paul Sabatier Anne Amoros et Carole Gimenez

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 12 juin 2012. CONTACT PRESSE Séverine VOISIN Tél. : 01 45 59 59 45 presse@arc-cancer.net

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 12 juin 2012. CONTACT PRESSE Séverine VOISIN Tél. : 01 45 59 59 45 presse@arc-cancer.net DOSSIER DE PRESSE Mardi 12 juin 2012 NOUVEAU TRAITEMENT POUR LE CANCER DU POUMON ET LE MELANOME : LA FONDATION ARC POUR LA RECHERCHE SUR LE CANCER SOUTIENT LES TRAVAUX D UNE ÉQUIPE DE CHERCHEURS À MONTPELLIER

Plus en détail

Centre Hospitalier de Pont-à-Mousson

Centre Hospitalier de Pont-à-Mousson Centre Hospitalier de Pont-à-Mousson Situé au cœur du Val de Lorraine, à mi distance de Nancy et Metz, le Centre Hospitalier de Pontà-Mousson a vocation à accueillir des patients du grand bassin de vie

Plus en détail

Commission Radiothérapie Association Française du Personnel Paramédical d Electroradiologie

Commission Radiothérapie Association Française du Personnel Paramédical d Electroradiologie Commission Radiothérapie Association Française du Personnel Paramédical d Electroradiologie 24 e Congrès National de la Société Française de Radiothérapie Oncologique / Session AFPPE Vendredi 4 octobre

Plus en détail

DES BÉNÉVOLES DE LA CROIX-ROUGE EN FORMATION AU SERVICE DES URGENCES DE LA CLINIQUE SAINTE ANNE À STRASBOURG DOSSIER DE PRESSE

DES BÉNÉVOLES DE LA CROIX-ROUGE EN FORMATION AU SERVICE DES URGENCES DE LA CLINIQUE SAINTE ANNE À STRASBOURG DOSSIER DE PRESSE DES BÉNÉVOLES DE LA CROIX-ROUGE EN FORMATION AU SERVICE DES URGENCES DE LA CLINIQUE SAINTE ANNE À STRASBOURG DOSSIER DE PRESSE CLINIQUE SAINTE ANNE CROIX-ROUGE URGENCES SECOURISME FORMATION PRÉVENTION

Plus en détail

Après-midi «Voir le cancer» Samedi 13 octobre 2012 à Paris

Après-midi «Voir le cancer» Samedi 13 octobre 2012 à Paris Dossier de presse 2012 Après-midi «Voir le cancer» Samedi 13 octobre 2012 à Paris Contact presse Tél : 01 48 03 72 47 Charlotte RICHARD Courriel : communication@canceropole-idf.fr VOIR LE CANCER : une

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Modalités d exercice en soins palliatifs

Modalités d exercice en soins palliatifs Modalités d exercice en soins palliatifs Dr Marie DELERUE DANEL Unité de soins palliatifs- Equipe mobile de soins palliatifs Hôpital Saint Vincent de Paul LILLE GHICL Diplôme universitaire de soins palliatifs

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Le cancer cet ennemi commun

Le cancer cet ennemi commun Le cancer cet ennemi commun En France, 360 000 nouveaux cas par an. 1 homme sur 2 et 1 femme sur 3 touchés au cours de leur vie. en Languedoc-Roussillon, ICI il tue 20 personnes par jour. www.icm.unicancer.fr

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30. www.perrayvaucluse.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30. www.perrayvaucluse.fr DOSSIER DE PRESSE Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30 www.perrayvaucluse.fr Foyer Le Foyer > Qu est qu un Foyer en psychiatrie? Un Foyer en psychiatrie est une structure de soins entre

Plus en détail

Projet médico-social 2013-2017

Projet médico-social 2013-2017 Projet médico-social 2013-2017 C E N T R E H O S P I T A L I E R R É G I O N A L D O R L É A N S Hôpital Porte Madeleine 1, rue Porte Madeleine BP 2439 45032 Orléans cedex 1 Le service social de par ses

Plus en détail

Signature de la convention cybercollèges avec le CHU de St-Etienne et l Inspection académique de la Loire

Signature de la convention cybercollèges avec le CHU de St-Etienne et l Inspection académique de la Loire Mardi 4 octobre 2011 dossier de presse Signature de la convention cybercollèges avec le CHU de St-Etienne et l Inspection académique de la Loire par Gilles ARTIGUES, vice-président chargé de l Education

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 De l infirmier du travail à l infirmier spécialisé en santé au travail : reconnaître l infirmier comme

Plus en détail

Réseau Santé Bucco-Dentaire. Handicap. Le Réseau poursuit 5 objectifs basés sur ses valeurs fondamentales :

Réseau Santé Bucco-Dentaire. Handicap. Le Réseau poursuit 5 objectifs basés sur ses valeurs fondamentales : Réseau Santé Bucco-Dentaire & Handicap Rhône-Alpes Le RÉSEAU SANTE BUCCO-DENTAIRE & HANDICAP RHÔNE ALPES, association loi 1901. Faciliter l accès aux soins bucco-dentaires des personnes en situation de

Plus en détail

ANNEE PREPARATOIRE AUX CONCOURS D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE

ANNEE PREPARATOIRE AUX CONCOURS D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE ANNEE PREPARATOIRE AUX CONCOURS D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE PROGRAMME 2015-2016 LES CONDITIONS D'ADMISSION EN IFCS - Avoir exercé 4 ans, au 1er janvier de l'année du concours,

Plus en détail

INAUGURATION CHIRURGIE ROBOTIQUE - L AP-HM S ÉQUIPE DU ROBOT CHIRURGICAL «DA VINCI» SI HD MERCREDI 5 JUIN 2013 À

INAUGURATION CHIRURGIE ROBOTIQUE - L AP-HM S ÉQUIPE DU ROBOT CHIRURGICAL «DA VINCI» SI HD MERCREDI 5 JUIN 2013 À INAUGURATION CHIRURGIE ROBOTIQUE - L AP-HM S ÉQUIPE DU ROBOT CHIRURGICAL «DA VINCI» SI HD MERCREDI 5 JUIN 2013 À 11h HÔPITAL NORD - HALL PAVILLON DE L ETOILE en présence de Jean-Noël GUERINI - Président

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1 QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES «EXPERIMENTATION DE NOUVEAUX MODES D ORGANISATIONS DES SOINS DESTINES A OPTIMISER LES PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

Plus en détail

L Institut de formation des professions de santé ouvre ses portes au public le 24 janvier 2015

L Institut de formation des professions de santé ouvre ses portes au public le 24 janvier 2015 Communiqué de presse, le 7 janvier 2014 L Institut de formation des professions de santé ouvre ses portes au public le 24 janvier 2015 L Institut de Formation des Professions de Santé du CHRU de Tours

Plus en détail

Un partenariat inédit pour une formation d agent administratif dans le secteur de la santé / secrétariat médical

Un partenariat inédit pour une formation d agent administratif dans le secteur de la santé / secrétariat médical Conférence de presse Bruxelles, le 27 octobre 2015 Dossier de presse : Un partenariat inédit pour une formation d agent administratif dans le secteur de la santé / secrétariat médical Didier Gosuin Ministre

Plus en détail

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées 10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées Une part de plus en plus importante de l activité hospitalière concerne la prise en charge des personnes âgées La patientèle âgée concentre une

Plus en détail

De nouvelles technologies en radio-oncologie à l HFR

De nouvelles technologies en radio-oncologie à l HFR De nouvelles technologies en radio-oncologie à l HFR Conférence de presse du 30 mai 2012 Conférence de presse "Inauguration TomoHD & Truebeam" 30/05/2012 1 Importance de la technologie dans les processus

Plus en détail

Le Service social vous accompagne

Le Service social vous accompagne Le Service social vous accompagne L accès et le droit aux soins Le maintien dans l emploi L aide aux personnes en perte d autonomie 2 La Carsat Bretagne porte une attention particulière aux assurés du

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

DOSSIER D E P R E S S E

DOSSIER D E P R E S S E DOSSIER D E P R E S S E Signature du protocole d accord, en vue d une coopération stratégique, Entre le Centre Hospitalier de Châlons en champagne et le Centre Hospitalier Universitaire de Reims Mardi

Plus en détail

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN -

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Réunion-débat de la CONFEMEN, Dakar 17 au 19 mars 2014 «Éducation

Plus en détail

Programme. Programme Activ. Dossier de presse Juin 2013. Dossier de presse Programme Activ 1

Programme. Programme Activ. Dossier de presse Juin 2013. Dossier de presse Programme Activ 1 Programme Programme Activ Dossier de presse Juin 2013 Dossier de presse Programme Activ 1 01 UN DISPOSITIF AMBITIEUX POUR RÉDUIRE LES RISQUES DE RÉCIDIVE DE CANCERS DU SEIN 2 Après une phase pilote rassemblant

Plus en détail

Montmorillon sous-préfecture du département de la Vienne territoire typiquement rural 40 000 habitants

Montmorillon sous-préfecture du département de la Vienne territoire typiquement rural 40 000 habitants Montmorillon, sous-préfecture du département de la Vienne compte un peu moins de 7 000 habitants et s intègre au sein d un territoire typiquement rural qu est le Pays Montmorillonnais, territoire considéré

Plus en détail

DOSSIER DE presse. EDF innove pour simplifier la vie de ses clients

DOSSIER DE presse. EDF innove pour simplifier la vie de ses clients DOSSIER DE presse EDF innove pour simplifier la vie de ses clients Introduction La relation client et l innovation sont au cœur du métier d EDF Cette relation est avant tout basée sur l écoute, pour répondre

Plus en détail

ANNEXE 2 : évaluation des données issues du logiciel Open RCP

ANNEXE 2 : évaluation des données issues du logiciel Open RCP ANNEXE 2 : évaluation des données issues du logiciel Open RCP ROHLim - rapport d activité année 213 ANNEXE 2 : évaluation des données issues du logiciel Open RCP 1 Il existe en Limousin 3 Centres de Coordination

Plus en détail

Communiqué de Presse / Conférence MOVEO du 10/11/15

Communiqué de Presse / Conférence MOVEO du 10/11/15 Communiqué de Presse / Conférence MOVEO du 10/11/15 Le 10 novembre dernier la Fondation MOVEO a créé l événement en réunissant près de 200 personnes à l hôtel Hyatt-Porte Maillot pour son lancement officiel.

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer M e r c r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président du conseil

Plus en détail

La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau

La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau Son historique La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau a été créée en 1990, par un groupe de parents et d amis d enfants atteints de cancer.

Plus en détail

Eurobiomed, pôle de compétitivité santé PACA/LR

Eurobiomed, pôle de compétitivité santé PACA/LR Eurobiomed, pôle de compétitivité santé PACA/LR Journée Biodev Montpellier, 20 novembre 2014 Eurobiomed: Pôle de compétitivité? Qu est ce qu un pôle de compétitivité? Une initiative du gouvernement français

Plus en détail

Dossier de Presse. Inauguration des trois pôles de psychiatrie d'adultes Centre Hospitalier Le Vinatier

Dossier de Presse. Inauguration des trois pôles de psychiatrie d'adultes Centre Hospitalier Le Vinatier Dossier de Presse Inauguration des trois pôles de psychiatrie d'adultes Centre Hospitalier Le Vinatier Edito Le Centre Hospitalier Le Vinatier, principal établissement public de santé mentale de la région

Plus en détail

Bien dans. son sport. le parcours pour se sentir bien dans sa tête et dans son corps. Livret des acteurs du dispositif. sports.

Bien dans. son sport. le parcours pour se sentir bien dans sa tête et dans son corps. Livret des acteurs du dispositif. sports. Bien dans le parcours pour se sentir bien dans sa tête et dans son corps Livret des acteurs du dispositif Rennes Office des sports 1 Bien dans Livret des acteurs du dispositif Sommaire Préambule Pourquoi

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Le groupe MGEN-ISTYA-HARMONIE sera créé à l automne

Le groupe MGEN-ISTYA-HARMONIE sera créé à l automne Communiqué de presse 19 avril 2016 Le groupe MGEN-ISTYA-HARMONIE sera créé à l automne Un an après l annonce de leur rapprochement stratégique, Harmonie Mutuelle, MGEN et leurs partenaires du groupe Harmonie

Plus en détail

Pôle Handicap Neurologique Ile De France. L outil des réseaux neurologiques

Pôle Handicap Neurologique Ile De France. L outil des réseaux neurologiques Pôle Handicap Neurologique Ile De France L outil des réseaux neurologiques L état des lieux (1) Les réseaux de santé neurologiques et les expérimentations en Ile de France Les Réseaux neurologiques: Missions

Plus en détail

ASSURANCE DE LA QUALITÉ EN RADIOTHÉRAPIE. Informations pour la mise en œuvre des obligations d assurance de la qualité

ASSURANCE DE LA QUALITÉ EN RADIOTHÉRAPIE. Informations pour la mise en œuvre des obligations d assurance de la qualité ASSURANCE DE LA QUALITÉ EN RADIOTHÉRAPIE Informations pour la mise en œuvre des obligations d assurance de la qualité L ASN a pour mission de contribuer, dans le domaine de la radiothérapie, à l amélioration

Plus en détail

Appel à candidature. Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie. Document n ARS/AAC/DAMS

Appel à candidature. Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie. Document n ARS/AAC/DAMS Appel à candidature Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie Document n ARS/AAC/DAMS Contexte Les besoins à satisfaire et les orientations du

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse DOSSIER DE PRESSE We Network : West Electronic & Applications Network Contact presse Isabelle Delatte Tél : 02 401 73 98 08 /02 44 Email : i.delatte@we-n.eu West Electronic & Applications Network (We Network),

Plus en détail

Journée FEHAP du 24 septembre 2013. Retour d expériences FIDES ACE Hôpital FOCH

Journée FEHAP du 24 septembre 2013. Retour d expériences FIDES ACE Hôpital FOCH Journée FEHAP du 24 septembre 2013 Retour d expériences FIDES ACE Hôpital FOCH L hôpital Foch en quelques mots Les missions de l hôpital Foch: Missions de soins: établissement MCO, d adultes, multidisciplinaire,

Plus en détail

UN AGENT DE CONTRASTE CELLULAIRE POUR LA RMN DOTE D UN ÉNORME POTENTIEL CLINIQUE

UN AGENT DE CONTRASTE CELLULAIRE POUR LA RMN DOTE D UN ÉNORME POTENTIEL CLINIQUE UN AGENT DE CONTRASTE CELLULAIRE POUR LA RMN DOTE D UN ÉNORME POTENTIEL CLINIQUE (Traduit et adapté d après Barentsz J. 2005. Intra Venous cellular MR contrast agent with an enormous clinical potential.

Plus en détail

Maternité des Hôpitaux de Saint-Maurice

Maternité des Hôpitaux de Saint-Maurice Dossier de presse Maternité des Hôpitaux de Saint-Maurice Avril 2008 Contact Presse : Service communication des Hôpitaux de Saint-Maurice 14, rue du Val d Osne 94410 Saint-Maurice Sandrine Bodeau, Chargée

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 10507 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 26 juin 2009 Projet de loi ouvrant un crédit au titre d'indemnité d'investissement de 3 300 000 F pour financer

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL PHILOSOPHIE : SOIN, ETHIQUE ET SANTE

MASTER PROFESSIONNEL PHILOSOPHIE : SOIN, ETHIQUE ET SANTE MASTER PROFESSIONNEL PHILOSOPHIE : SOIN, ETHIQUE ET SANTE Mention : Philosophie Spécialité : Soin, éthique et santé Contacts Composante : UFR Humanités Contact(s) administratif(s) : Vous êtes titulaire

Plus en détail

Le Plan de Santé Personnalisé [PSP] - Un outil de la décision partagée

Le Plan de Santé Personnalisé [PSP] - Un outil de la décision partagée Le Plan de Santé Personnalisé [PSP] - Un outil de la décision partagée PREAMBULE. La prévalence des maladies chroniques est en progression constante. 15 millions de personnes présenteraient une affection

Plus en détail

Cancérologie: la roue de la confiance

Cancérologie: la roue de la confiance Cancérologie: la roue de la confiance B. Danhieux, I.Rousseau,G-B Zocco 20 septembre 2012 INTRODUCTION 60.000 nouvelles tumeurs cancéreuses diagnostiquées chaque année en Belgique o1 homme sur 3 o1 femme

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 6 DÉCEMBRE 2011

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 6 DÉCEMBRE 2011 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 6 DÉCEMBRE 2011 Territoire Ouest en Rhône Alpes : le Centre Hospitalier Universitaire de Saint-Étienne et la Mutualité française Loire SSAM s engagent dans une coopération inter-établissements

Plus en détail

PROFIL DE POSTE IDE 0,5 ETP REANIMATION et SURVEILLANCE CONTINUE / 0,5 ETP PMOT

PROFIL DE POSTE IDE 0,5 ETP REANIMATION et SURVEILLANCE CONTINUE / 0,5 ETP PMOT Centre Hospitalier de Dreux PÔLE ANP PROFIL DE POSTE IDE 0,5 ETP REANIMATION et SURVEILLANCE CONTINUE / 0,5 ETP PMOT Version n Nombre de pages : 7 Diffusée le :16/12/2015 Appliquée le : Rédigée par : Mme

Plus en détail