COUR D'APPEL DE LYON. 6Äme Chambre. ARRET DU 22 Mai 2014 APPELANTS : M. Bernard COTTIER. nå le 18 Octobre 1950

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COUR D'APPEL DE LYON. 6Äme Chambre. ARRET DU 22 Mai 2014 APPELANTS : M. Bernard COTTIER. nå le 18 Octobre 1950"

Transcription

1 COUR D'APPEL DE LYON 6Äme Chambre ARRET DU 22 Mai 2014 APPELANTS : M. Bernard COTTIER nå le 18 Octobre 1950 ReprÅsentÅ par la SELARL VITAL-DURAND ET ASSOCIES, avocats au barreau de LYON Compagnie d'assurances GROUPAMA RHÇNE-ALPES AUVERGNE ReprÅsentÅe par la SELARL VITAL-DURAND ET ASSOCIES, avocats au barreau de LYON INTIMES : M. RenÅ MONTCEL nå le 19 Janvier 1939 ReprÅsentÅ par Me Nathalie ROSE, avocat au barreau de LYON AssistÅ de Me Ingrid GERAY, avocat au barreau de SAINT-ETIENNE CAISSE PRIMAIRE D'ASSURANCE MALADIE DE LA LOIRE ReprÅsentÅe par Me Maryse PREVOT-SAILLER, avocat au barreau de LYON MUTUELLE GÉNÉRALE DE L'ÉDUCATION NATIONALE (MGEN) dåfaillante * * * * * * Date de clñture de l'instruction : 08 Octobre 2013 Date des plaidoiries tenues en audience publique : 25 Mars 2014 Date de mise Ö disposition : 22 Mai 2014

2 Composition de la Cour lors des dåbats et du dålibårå : - FranÜoise CUNY, pråsident - Olivier GOURSAUD, conseiller - DaniÄle COLLIN-JELENSPERGER, conseiller assistås pendant les dåbats de Martine SAUVAGE, greffier A l'audience, Olivier GOURSAUD a fait le rapport, conformåment Ö l'article 785 du code de procådure civile. Arrát råputå contradictoire rendu publiquement par mise Ö disposition au greffe de la cour d'appel, les parties en ayant ÅtÅ pråalablement avisåes dans les conditions pråvues Ö l'article 450 alinåa 2 du code de procådure civile, SignÅ par FranÜoise CUNY, pråsident, et par Martine SAUVAGE, greffier, auquel la minute a ÅtÅ remise par le magistrat signataire. * * * * FAITS, PROCÉDURE, MOYENS ET PRÉTENTIONS DES PARTIES : Le 21 juillet 2009, Monsieur RenÅ MONTCEL Åtait victime d'un accident de la circulation routiäre impliquant deux chevaux appartenant Ö Monsieur Bernard COTTIER, assurå aupräs de la Compagnie GROUPAMA RHÇNE-ALPES AUVERGNE. Alors qu'il conduisait son våhicule automobile, il a en effet heurtå par l'arriäre ces deux chevaux qui divaguaient sur la chaussåe et a ÅtÅ blesså dans cet accident. Par exploits en date des 30 septembre et 1er octobre 2010, Monsieur RenÅ MONTCEL a fait assigner Monsieur COT- TIER et la Compagnie GROUPAMA RHÇNE-ALPES AUVERGNE devant le Tribunal de Grande Instance de LYON en dåclaration de responsabilitå et aux fins d'indemnisation de son pråjudice. Il a Ågalement appelå la Caisse Primaire d'assurance Maladie de SAINT-ETIENNE et la MGEN en dåclaration de jugement commun. Par ordonnance en date du 17 octobre 2011, le Juge de la Mise en État a ordonnå une expertise mådicale qu'il a confiåe au Docteur ROSATI laquelle a dåposå un rapport le 7 mars Par jugement en date du 19 mars 2013 auquel il est expressåment råfårå pour un exposå plus complet des faits et des pråtentions des parties, le Tribunal de Grande Instance de LYON a : - dåclarå Monsieur COTTIER entiärement responsable des dommages subis par Monsieur MONTCEL Ö la suite de l'accident survenu le 21 juillet 2009,

3 - condamnå in solidum Monsieur COTTIER et la Compagnie GROUPAMA RHÇNE-ALPES AUVERGNE Ö payer Ö : - Monsieur MONTCEL la somme de euro pour ses pråjudices et celle de 1.500euro sur le fondement de l'article 700 du Code de ProcÅdure Civile, - la Caisse Primaire d'assurance Maladie de SAINT-ETIENNE la somme de ,60 euro au titre des prestations servies, celle de 955 euro au titre de l'indemnitå forfaitaire et celle de 500 euro au titre de l'article 700 du Code de ProcÅdure Civile, - prononcå l'exåcution provisoire de la dåcision Ö hauteur des trois quarts des sommes allouåes Ö Monsieur MONTCEL et pour la totalitå des sommes allouåes Ö la Caisse Primaire d'assurance Maladie de SAINT-ETIENNE, - dåboutå Monsieur COTTIER et la Compagnie GROUPAMA RHÇNE-ALPES AUVERGNE de leur demande au titre de l'article 700 du Code de ProcÅdure Civile et au paiement des dåpens, - condamnå Monsieur COTTIER et la Compagnie GROUPAMA RHÇNE-ALPES AUVERGNE in solidum aux dåpens et dit que l'avocat de Monsieur MONTCEL et celui de la Caisse Primaire d'assurance Maladie pourront recouvrer directement contre eux les dåpens exposås sans recevoir provision. Par dåclaration en date du 2 avril 2013, Monsieur COTTIER et la Compagnie GROUPAMA RHÇNE-ALPES AU- VERGNE ont interjetå appel de cette dåcision. Dans le dernier Åtat de leurs conclusions dåposåes le 23 avril 2013, Monsieur COTTIER et la Compagnie GROUPAMA RHÇNE-ALPES AUVERGNE demandent Ö la cour : Ö titre principal, - de dire que Monsieur COTTIER, propriåtaire des chevaux impliquås dans l'accident, sera exonårå de sa responsabilitå au regard de l'intervention malveillante d'un tiers ayant permis aux animaux de s'åchapper, - de condamner Monsieur MONTCEL Ö l'indemniser Ö hauteur de euro au titre de l'indemnisation des chevaux tuås dans l'accident subsidiairement, et dans l'hypothäse oà la Cour retiendrait sa responsabilitå de gardien, - de dire que celle-ci doit átre limitåe Ö concurrence de la moitiå Ö l'ågard du conducteur victime en raison des fautes commises par ce dernier, - d'allouer alors Ö ce dernier au titre de l'indemnisation de ses pråjudices corporels les sommes suivantes : I pråjudices patrimoniaux :. Aide par tierce personne : euro II pråjudices extra patrimoniaux :

4 . DÅficit fonctionnel temporaire : euro. dåficit fonctionnel permanent : euro. souffrances enduråes : euro. PrÅjudice esthåtique : euro. PrÅjudice d'agråment euro - de faire application du partage de responsabilitå sur les somme ci-dessus, en tout Åtat de cause, - de condamner Monsieur MONTCEL au paiement de la somme de euro sur le fondement de l'article 700 du Code de ProcÅdure Civile et aux entiers dåpens de l'instance, distraits au profit de la Selarl VITAL-DURAND et AssociÅs, Avocat sur son affirmation de droit, en application de l'article 699 du Code de ProcÅdure Civile. Monsieur COTTIER et la Compagnie GROUPAMA RHÇNE-ALPES AUVERGNE font valoir que : - l'ouverture de l'enclos trouve exclusivement sa cause dans un acte malveillant, commis par un tiers qui a dålibåråment ouvert l'enclos des chevaux qui pråsentait toute såcuritå en ce qu'il Åtait ÅquipÅ d'un verrou qui fonctionnait et ne permettant pas aux chevaux de l'actionner pour s'åchapper, - il en råsulte que Monsieur COTTIER s'exonäre de la pråsomption de responsabilitå dåcoulant de l'article 1385 du Code Civil en raison du fait impråvisible et irråsistible d'un tiers, - il a lui máme ÅtÅ victime d'un dommage matåriel lui causant un pråjudice financier puisque ses animaux ont ÅtÅ tuås et il est fondå Ö solliciter le paiement de la somme de euro repråsentant la valeur des deux chevaux, - Ö titre subsidiaire, il peut átre reprochå au conducteur du våhicule une faute qui l'exonäre de sa responsabilitå dans la proportion de la moitiå, - il apparaât notamment que Monsieur MONTCEL aurait pu facilement Åviter l'obstacle constituå par l'un des animaux mort gisant sur la chaussåe, - les chevaux marchant sur le máme couloir de circulation que le våhicule de Monsieur MONTCEL, ils aurait du normalement átre aperüus Ö une distance suffisamment lointaine, - il n'est pas pråciså si Monsieur MONTCEL avait ses lunettes au moment de l'accident alors que sa vue n'est pas parfaite, - il n'avait pas mis ses feux de route mais circulait simplement en feux de position, - la violence du choc atteste aussi qu'il roulait Ö une vitesse non adaptåe aux circonstances de la circulation,

5 - il existe ainsi Ö l'encontre de la victime, une någligence constitutive d'un ÅlÅment de nature fautive ayant contribuå pour partie Ö la råalisation du dommage. Les appelantes font valoir Ö titre infiniment subsidiaire, l'exagåration des sommes råclamåes au titre de l'indemnisation du pråjudice corporel de Monsieur MONTCEL et concluent Ö leur råduction dans de plus justes proportions. Dans le dernier Åtat de ses Åcritures dåposåes le 19 juin 2013, Monsieur MONTCEL, intimå, demande Ö la cour de : - confirmer le jugement en ce qu'il a dåclarå Monsieur COTTIER entiärement responsable des consåquences dommageables de l'accident du 21 juillet 2009 dont il a ÅtÅ victime, - confirmer que son droit Ö indemnisation est intågral, en consåquence, - condamner in solidum Monsieur COTTIER et la Compagnie GROUPAMA RHÇNE-ALPES AUVERGNE Ö råparer intågralement les pråjudices dont il a ÅtÅ victime, - fixer son pråjudice comme suit : I pråjudices patrimoniaux temporaire :. dåpenses de santå (pris en charge par la caisse) : ,60 euro. frais d'assistance Ö expertise : 350,00 euro. frais de transport : 494,19 euro. tierce personne temporaire : 4.455,00 euro II pråjudices extra patrimoniaux :. DÅficit fonctionnel temporaire : 4.680,00 euro. dåficit fonctionnel permanent : ,00 euro. PrÅjudice d'agråment ,00 euro. souffrances enduråes : 8.000,00 euro. PrÅjudice esthåtique : 3.000,00 euro

6 - condamner in solidum Monsieur COTTIER et la Compagnie GROUPAMA RHÇNE-ALPES AUVERGNE Ö lui payer la somme de euro au titre de l'article 700 du Code de ProcÅdure Civile et Ö supporter les dåpens, ceux d'appel distraits au profit de Maâtre GERAY, Avocat, sur son affirmation de droit. Monsieur MONTCEL qui fonde ses pråtentions sur les dispositions de l'article 1385 du Code Civil, fait valoir que : - les chevaux de Monsieur COTTIER auraient du se trouver dans leur enclos, la porte ouverte leur ayant permis de s'åchapper, et l'accident n'aurait pas eu lieu si l'enclos avait ÅtÅ fermå et såcuriså par un cadenas, - Monsieur COTTIER ne peut utilement se pråvaloir du fait d'un tiers qui aurait ouvert l'enclos pour s'exonårer de sa responsabilitå, - aucun dispositif ne peut empácher une personne de l'actionner librement et aucune effraction n'a ÅtÅ relevåe par les gendarmes, - il n'a lui máme commis aucune faute susceptible de råduire ou d'exclure son droit Ö indemnisation et aucune infraction n'a ÅtÅ relevåe Ö son encontre, - il ne peut notamment lui átre reprochå un excäs de vitesse, une absence de dåfaut de maâtrise ou l'utilisation de feux de croisement, - il n'a pas de problämes de vision et il a fait l'objet d'une visite mådicale en mai 2010 Ö l'occasion de laquelle, il a ÅtÅ reconnu apte dåfinitif et il pråsente une vision de 10/10 avec le port de lunettes, seulement nåcessaires pour la vision de präs, - sa demande de remboursement des chevaux doit par ailleurs átre rejetåe. Monsieur MONTCEL sollicite la liquidation de son pråjudice sur la base du rapport Åtabli par le Docteur ROSATI. Dans le dernier Åtat de ses Åcritures dåposåes le 7 juin 2013, la Caisse Primaire d'assurance Maladie de SAINT ETIENNE demande Ö la cour de : - confirmer le jugement du 19 mars 2013 en toutes ses dispositions en ce qui la concerne, - condamner in solidum Monsieur COTTIER et la Compagnie GROUPAMA RHÇNE-ALPES AUVERGNE Ö lui payer la somme de ,30 euro au titre des prestations dåfinitives servies par elle Ö ce jour Ö Monsieur MONTCEL outre intåráts de droit Ö compter du jour de la demande, - condamner in solidum Monsieur COTTIER et la Compagnie GROUPAMA RHÇNE-ALPES AUVERGNE Ö lui payer la somme de 955 euro Ö titre d'indemnitå forfaitaire et celle de 1.000euro au titre de l'article 700 du Code de ProcÅdure Civile et Ö supporter les entiers dåpens de premiäre instance et d'appel, distraits au profit de Maâtre PREVOT- SAILLER, sur son affirmation de droit. Par exploit du 21 juin 2013, Monsieur MONTCEL a fait assigner la MGEN laquelle n'a pas constituå avocat. L'ordonnance de clñture est intervenue le 8 octobre 2013 et l'affaire a ÅtÅ fixåe Ö plaider Ö l'audience du 25 mars 2014.

7 MOTIFS DE LA DÉCISION : 1ä Sur les demandes de Monsieur MONTCEL : En application de l'article 1385 du Code Civil, le propriåtaire d'un animal ou celui qui s'en sert, pendant qu'il est Ö son usage, est responsable du dommage que l'animal a causå, soit que l'animal fãt sous sa garde, soit qu'il fut ÅgarÅ ou ÅchappÅ. Le procäs-verbal de gendarmerie Åtabli lors de l'accident råväle que Monsieur MONTCEL circulant Ö bord de son våhicule automobile, vers 23h20 donc de nuit, sur une section de chaussåe en ligne droite, a heurtå brutalement deux chevaux divaguant sur la route, ces animaux, propriåtå de Monsieur MONTCEL s'åtant ÅchappÅs de l'enclos dans lequel ils Åtaient parquås. Aucun ÅlÅment au dossier ne permet de constater que la fuite des chevaux de leur enclos ait pour origine un acte de malveillance et les gendarmes n'ont pas constatå de traces d'effraction. Le systäme de fermeture de l'enclos se fait par un verrou actionnable manuellement par une poignåe avec la pråsence d'un cliquet de såcuritå qui une fois enclenchå empáche le dåverrouillage. Comme l'a justement relevå le premier juge, ce systäme de fermeture, non muni d'un cadenas, n'est pas suffisant pour assurer une garantie totale de fermeture puisqu'il n'interdit pas aux personnes qui passeraient et qui seraient animås d'intentions malveillantes, Ö supposer que tel fut la cause de la sortie des animaux, de dåbloquer le systäme. D'ailleurs, Monsieur COTTIER reconnaât lui máme qu'il lui arrivait de temps en temps de constater que le cliquet de såcuritå n'y Åtait plus et que des personnes sans raisons en refermant la barriäre oubliaient de mettre le cliquet, ce qui aurait du le conduire, s'agissant d'un enclos situå au bord de la route Ö mettre en place un systäme plus såcuriså. Au regard de ces ÅlÅments, le premier juge a justement considårå que Monsieur COTTIER n'åtablissait pas de fait ou cause impråvisible ou insurmontable Ö l'origine de la fuite des chevaux et susceptible de l'exonårer de la responsabilitå qu'il encourt par application de l'article 1385 du Code Civil. Le jugement sera Ågalement confirmå en ce qu'il a retenu qu'aucune faute de la victime n'åtait Åtablie pouvant exonårer Monsieur COTTIER de tout ou partie de sa responsabilitå. Aucun ÅlÅment ne permet en effet de constater que Monsieur MONTCEL circulait Ö une vitesse supårieure Ö 90 km Ö l'heure et Madame SCHNEIDER qui suivait le våhicule dåclare qu'elle roulait Ö une vitesse comprise entre 50 et 70 km Ö l'heure et que le våhicule qui la pråcådait roulait Ö la máme allure. Le fait que le limitateur de vitesse Åquipant le våhicule ait ÅtÅ en fonction au moment de l'accident n'implique pas par ailleurs que Monsieur MONTCEL ait fait preuve Ö cet instant d'une baisse de vigilance. Selon le procäs-verbal de gendarmerie, Monsieur MONTCEL pråsentait un taux d'alcoolåmie Ågal Ö 0. Il ne ressort pas de ce procäs-verbal qu'il conduisait en feu de croisement, Madame SCHNEIDER n'åtant pas affirmative Ö cet Ågard alors que Monsieur MONTCEL et l'une de ses passagäres affirment au contraire qu'il circulait en feu de route.

8 Les ÅlÅments mådicaux au dossier, notamment un examen ophtalmologiste råaliså sur sa personne ne caractårisent pas la nåcessitå du port de lunettes pour conduire, y compris pendant la nuit, et cet ÅlÅment ne peut non plus átre invoquå au titre d'un comportement fautif de la victime. Enfin, la pråsence de ces deux chevaux, de nuit et å alors qu'il faisait vraiment noirç ainsi que le dåclare le tåmoin SCHNEIDER peut expliquer que Monsieur MONTCEL ne les aient pas vus et les tåmoignages recueillis des passagers du våhicule permettent d'ailleurs de constater, comme l'a relevå le premier juge, que les seul occupants du våhicule qui ont vu les chevaux ont pris conscience avec surprise de leur pråsence sur la route quasiment en máme temps que le choc. Aucune faute d'imprudence ou d'inattention n'est donc Åtablie Ö l'encontre de Monsieur MONTCEL et le jugement sera en consåquence confirmå en ce qu'il a dåclarå Monsieur COTTIER entiärement responsable du pråjudice subi par celuici. Le premier juge avait fixå l'indemnisation du pråjudice de Monsieur MONTCEL en considåration de ce que ni Monsieur COTTIER ni son assureur n'avaient discutå le montant des indemnisations pråsentåes par le demandeur, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Les consåquences mådico-lågales de l'accident dont Monsieur MONTCEL a ÅtÅ victime ont ÅtÅ dåfinies dans un rapport d'expertise Åtabli par le Docteur ROSATI et dont les conclusions sont acceptåes par toutes les parties. Elles s'åtablissent comme suit : - dåficit fonctionnel temporaire total du 21 juillet 2009 au 7 aoãt 2009, - dåficit fonctionnel temporaire 50% du 8 aoãt 2009 au 31 janvier 2010, - dåficit fonctionnel temporaire 30 % du 1er fåvrier 2010 au 27 octobre 2010, - date de consolidation mådico-lågale 28 octobre 2010, - souffrances enduråes 3,5/7, - pråjudice esthåtique 2/7, - existence d'un pråjudice d'agråment, - dåficit fonctionnel permanent 15 %, - besoin d'une tierce personne une heure et demi par jour du 8 aoãt 2009 au 19 janvier Le Docteur ROSATI indique que Monsieur MONTCEL pråsentait un traumatisme cervical, en particulier une fracture complexe de C2 associåe Ö une fracture du condyle occipital droit ainsi qu'un traumatisme crénien avec perte de connaissance sans consåquences neurologique et diffårentes plaies du cuir chevelu qui ont ÅtÅ suturåes en urgence. Il est restå hospitaliså, immobiliså dans un grand corset minerve du 21 juillet au 7 aoãt 2009, puis a continuå Ö porter un grand corselet jusqu'au 31 janvier 2010.

9 L'ensemble des soins et des såances de kinåsithårapie se sont terminås Ö la fin de l'åtå Il persiste des såquelles de cette fracture de C2 avec une raideur träs importante de la colonne cervicale dans toutes les directions, responsable de cåphalåes fråquentes. Pendant la påriode du port de corset, Monsieur MONTCEL a du faire appel Ö une infirmiäre et a ÅtÅ aidå par son Åpouse pendant environ 1heure et demi par jour pour l'aide Ö la toilette, le rasage, l'habillage' Il persiste un pråjudice esthåtique pour les diffårentes cicatrices faciales ainsi qu'un dåfaut de pråsentation et une marche å robot ç. L'expert Åvoque l'existence d'un pråjudice d'agråment, Monsieur MONTCEL se voyant contraint Ö n'effectuer que de la marche Ö pied et Åventuellement un peu de musculation alors que tous les sports mobiles qu'il pratiquait auparavant tels que le vålo ou la natation lui Åtant contre indiquås. Au vu de ces conclusions, le pråjudice de Monsieur ROBERT peut átre ÅvaluÅ comme suit: I PRÉJUDICE PATRIMONIAL : - frais d'hospitalisation, mådicaux, pharmaceutiques et frais divers pris en charge par la Caisse Primaire d'assurance Maladie de SAINT-ETIENNE : Selon dåcompte produit par la Caisse, elles s'ålävent Ö ,30 euro. - frais d'assistance Ö expertise : Ces frais, non compris dans les dåpens, n'ont pas vocation Ö átre indemnisås dans le cadre de la råparation du pråjudice corporel et il en sera tenu compte dans l'appråciation de la somme allouåe Ö Monsieur MONTCEL au titre de l'article 700 du Nouveau Code de ProcÅdure Civile. - frais de transport : ces frais justifiåes par un dåcompte råcapitulatif et une copie de la carte grise du våhicule ne font pas l'objet d'une contestation spåcifique de la part des parties appelantes et il convient d'allouer Ö ce titre Ö Monsieur MONTCEL la somme demandåe de 494,19 euro. - tierce personne temporaire : Ce poste de dåpenses peut átre indemniså, sur la base de 15 euro de l'heure soit 1h1/2 x 165 jours x 15 euro soit la somme de 3.712,50 euro. II PRÉJUDICES EXTRA-PATRIMONIAUX : * pråjudices extra-patrimoniaux temporaires :

10 - DÅficit fonctionnel temporaire total et partiel : Ce pråjudice peut átre justement ÅvaluÅ sur la base de 20 euro par jour de la faüon suivante : - total du 21 juillet 2009 au 7 aoãt 2009 :18 jours x 20 soit 360 euro - 50% du 8 aoãt 2009 au 31 janvier 2010 : 176 jours x 20 x 50 % soit euro - 30 % du 1er fåvrier 2010 au 27 octobre 2010 : 269 jours x 20 x 30 % soit euro TOTAL : euro - souffrances enduråes : Ce poste de pråjudice ÅvaluÅ Ö 3,5/7 peut átre fixå Ö euro. * pråjudices extra-patrimoniaux permanents : - DÅficit fonctionnel permanent : Le rapport d'expertise a fixå Ö 15 % le taux de ce dåficit. Au vu de ces conclusions, ce poste de pråjudice, compte tenu de l'ége de la victime, soit 71 ans Ö la date de la consolidation, peut átre ÅvaluÅ sur la base de euro le point, soit la somme totale de euro. - pråjudice d'agråment : Ce poste de pråjudice sera Åquitablement råparå par l'allocation d'une somme de euro. - PrÅjudice esthåtique : Ce pråjudice ÅvaluÅ Ö 2/7 peut átre fixå Ö la somme de euro. Ainsi, apräs dåduction de la cråance de la Caisse Primaire d'assurance Maladie, il revient Ö Monsieur MONTCEL la somme de 4.206,69 euro au titre du pråjudice patrimonial et de euro au titre du pråjudice extra-patrimonial, soit au total la somme de ,69 euro. S'agissant d'une cråance de nature indemnitaire et par application de l'article du Code Civil, cette somme est productive d'intåráts au taux lågal Ö compter du 19 mars 2013, date du jugement. 2ä Sur les demandes de Monsieur COTTIER : En application de l'article 567 du Code de ProcÅdure Civile, cette demande reconventionnelle formåe pour la premiäre fois en cause d'appel est recevable.

11 Monsieur COTTIER dans le dispositif de ses conclusions fonde ses pråtentions sur les dispositions des articles 1382 et 1385 du Code Civil. En l'absence de faute dåmontråe Ö l'encontre de Monsieur MONTCEL, la demande de Monsieur COTTIER tendant Ö l'indemnisation de ses chevaux tuås lors de l'accident ne peut qu'átre rejetåe. 3ä Sur les demandes de la Caisse Primaire d'assurance Maladie de SAINT-ETIENNE : Le jugement sera confirmå en ce qu'il a condamnå Monsieur COTTIER et la sociåtå GROUPAMA RHONE ALPES in solidum Ö payer Ö cet organisme social la somme de ,60 euro correspondant au montant des frais qu'il a råglås pour le compte de Monsieur MONTCEL du chef de l'accident et celle de 955 euro au titre de l'indemnitå forfaitaire pråvue par l'article L du Code de la SÅcuritÅ Sociale, 4ä Sur l'article 700 du Nouveau Code de ProcÅdure Civile et les dåpens : Le jugement sera confirmå en ce qu'il a allouå Ö Monsieur MONTCEL la somme de euro au titre de l'article 700 du Nouveau Code de ProcÅdure Civile et Ö la Caisse Primaire d'assurance Maladie de SAINT-ETIENNE la somme de 500 euro sur le máme fondement. La Cour estime Åquitable d'allouer Ågalement en cause d'appel Ö Monsieur MONTCEL la somme de euro sur le fondement de l'article 700 du Code de ProcÅdure Civile. S'agissant de la Caisse Primaire d'assurance Maladie de SAINT-ETIENNE, la Cour considäre que l'åquitå ne commande pas de faire application de l'article 700 du Nouveau Code de ProcÅdure Civile Ö cet organisme en cause d'appel. Il convient enfin de confirmer le jugement en ce qu'il a condamnå Monsieur COTTIER et la sociåtå GROUPAMA RHONE ALPES in solidum aux dåpens de premiäre instance. PAR CES MOTIFS La Cour, statuant publiquement par arrát råputå contradictoire, Confirme le jugement entrepris en toutes ses dispositions sauf sur le montant des indemnitås allouåes Ö Monsieur MONTCEL du chef de l'accident survenu le 21 juillet statuant de nouveau de ce chef, Fixe, apräs dåduction de la cråance de la Caisse Primaire d'assurance Maladie, le montant du pråjudice patrimonial subi par Monsieur MONTCEL Ö la somme de 4.206,69 euro et celui de son pråjudice extra-patrimonial Ö la somme de euro, soit au total la somme de ,69euro. En consåquence, condamne Monsieur COTTIER et la sociåtå GROUPAMA RHONE ALPES in solidum Ö payer Ö Monsieur MONTCEL la somme de TRENTE SEPT MILLE QUATRE CENT QUARANTE EUROS SOIXANTE NEUF (37.440,69 euro) outre intåráts au taux lågal Ö compter du 19 mars Statuant sur la demande reconventionnelle de Monsieur COTTIER,

12 La dåclare recevable mais mal fondåe. En consåquence, dåboute Monsieur COTTIER de sa demande tendant Ö l'indemnisation de ses chevaux tuås lors de l'accident. Condamne Monsieur COTTIER et la sociåtå GROUPAMA RHONE ALPES in solidum Ö payer Ö Monsieur MONT- CEL en cause d'appel la somme de MILLE CINQ CENTS EUROS (1.500euro) au titre de l'article 700 du Code de ProcÅdure Civile. Dit n'y avoir lieu Ö application de l'article 700 du Nouveau Code de ProcÅdure Civile au profit de la Caisse Primaire d'assurance Maladie de SAINT-ETIENNE en cause d'appel. Condamne Monsieur COTTIER et la sociåtå GROUPAMA RHONE ALPES in solidum aux dåpens d'appel et accorde aux avocats qui en ont fait la demande, le bånåfice des dispositions de l'article 699 du Code de ProcÅdure Civile. LE GREFFIER LE PRESIDENT

agissant en son nom personnel et en qualitå d'administrateur lågal de la personne et des biens de ses enfants mineurs :

agissant en son nom personnel et en qualitå d'administrateur lågal de la personne et des biens de ses enfants mineurs : COUR D'APPEL DE LYON 6Äme Chambre ARRET DU 28 FÅvrier 2012 APPELANTS : M. Jean B. nå le 08 AoÇt 1939 repråsentå par la SCP L. DE M. ET L. assistå de la SELARL P. & ASSOCIES, avocats au barreau de LYON,

Plus en détail

COUR D'APPEL DE LYON. 6ème Chambre. ARRET DU 10 Novembre 2011 APPELANTE : MUTUELLES DU MANS ASSURANCES

COUR D'APPEL DE LYON. 6ème Chambre. ARRET DU 10 Novembre 2011 APPELANTE : MUTUELLES DU MANS ASSURANCES COUR D'APPEL DE LYON 6ème Chambre ARRET DU 10 Novembre 2011 APPELANTE : MUTUELLES DU MANS ASSURANCES représentée par la SCP BAUFUME - SOURBE, avoués à la Cour assistée de Me Nicolas BOIS, avocat INTIMEES

Plus en détail

REGIME FRAIS DE SANTE Notice d information

REGIME FRAIS DE SANTE Notice d information REGIME FRAIS DE SANTE Notice d information PrÄambule : Par accord du les partenaires sociaux de la branche professionnelle des hétels cafäs restaurants ont mis en place un rägime complämentaire de frais

Plus en détail

Ä Autour de la rupture pour motif Åconomique Ç

Ä Autour de la rupture pour motif Åconomique Ç Association franäaise de Droit du travail et de la SÅcuritÅ sociale ------------------------------------------- 5, rue du Renard 75004 Paris - fax : 01.42.71.24.27 mail : afdt.asso@gmail.com- http://www.afdt-asso.fr

Plus en détail

ARRÊT DU 30 Novembre 2006. Décision déférée à la Cour : Jugement du Tribunal de Commerce de SAINT ETIENNE du 16 novembre 2005 - N rôle: 2004/369

ARRÊT DU 30 Novembre 2006. Décision déférée à la Cour : Jugement du Tribunal de Commerce de SAINT ETIENNE du 16 novembre 2005 - N rôle: 2004/369 COUR D'APPEL DE LYON TROISIÈME CHAMBRE CIVILE SECTIONA ARRÊT DU 30 Novembre 2006 Décision déférée à la Cour : Jugement du Tribunal de Commerce de SAINT ETIENNE du 16 novembre 2005 - N rôle: 2004/369 N

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES *** PRESTATIONS D ASSURANCES

CAHIER DES CHARGES *** PRESTATIONS D ASSURANCES *** PRESTATIONS D ASSURANCES SOMMAIRE 1.3. OBJET DU CONTRAT...5 1.5. CALCUL DE LA PRIME...9 2.1 DEFINITIONS...9 2.2 ACTIVITES GARANTIES...9 2.3 OBJET DU CONTRAT...9 2.4 EXTENSION DE GARANTIE AU RECOUVREMENT

Plus en détail

Assisté par la SELARL L. & ASSOCIES-LEXAVOUE LYON, avocat au barreau de LYON

Assisté par la SELARL L. & ASSOCIES-LEXAVOUE LYON, avocat au barreau de LYON COUR D'APPEL DE LYON 1ère chambre civile B ARRÊT DU 17 Février 2015 APPELANTS : M. Daniel C.-D. Représenté par la SELARL B. - C. ET ASSOCIES, avocat au barreau de LYON Assisté par la SELARL L. & ASSOCIES-LEXAVOUE

Plus en détail

Catalogue professionnel Ä. Ç Licence d exploitation du logiciel Ä MERCATOS Ç DÑveloppement SEEG NTIC Edition

Catalogue professionnel Ä. Ç Licence d exploitation du logiciel Ä MERCATOS Ç DÑveloppement SEEG NTIC Edition Catalogue professionnel Ä. Ç Licence d exploitation du logiciel Ä MERCATOS Ç DÑveloppement SEEG NTIC Edition PROPOSITION COMMERCIALE - LICENCE D EXPLOITATION (rayer toutes les mentions inutiles avant signature

Plus en détail

ASSURANCE DOMMAGES-OUVRAGE TOUS RISQUES CHANTIER CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES VALANT CAHIER DES CHARGES

ASSURANCE DOMMAGES-OUVRAGE TOUS RISQUES CHANTIER CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES VALANT CAHIER DES CHARGES ASSURANCE DOMMAGES-OUVRAGE ET TOUS RISQUES CHANTIER CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES VALANT CAHIER DES CHARGES Pouvoir Adjudicateur : EPSoMS Intercommunal Georges Couthon & Nicolas Roussel 5-7 rue Pierre

Plus en détail

Représentée par Me Guillaume F., avocat au barreau de PARIS, toque : E2096

Représentée par Me Guillaume F., avocat au barreau de PARIS, toque : E2096 COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 2 - Chambre 3 ARRÊT DU 23 JUIN 2014 (n 14/, 7 pages) Numéro d'inscription au répertoire général : 12/12354 Décision déférée à la Cour : Jugement du 14 Février 2012 -Tribunal

Plus en détail

Décision déférée à la cour : Jugement du Tribunal de Grande Instance de Fort de France, en date du 08 Septembre 2009, enregistré sous le n 08/00114.

Décision déférée à la cour : Jugement du Tribunal de Grande Instance de Fort de France, en date du 08 Septembre 2009, enregistré sous le n 08/00114. Jurisprudence CA Fort-de-France CH. CIVILE 22 juin 2012 n 10/00341 Sommaire : Texte intégral : CA Fort-de-FranceCH. CIVILE22 juin 2012N 10/00341 ARRET N R. G : 10/00341 SA LA COMPAGNIE D'ASSURANCES ASEGURADORA

Plus en détail

représenté par la SELARL BERARD-CALLIES & ASSOCIES, avocat au barreau de LYON

représenté par la SELARL BERARD-CALLIES & ASSOCIES, avocat au barreau de LYON COUR D'APPEL DE LYON 1ère chambre civile B ARRET DU 09 Juillet 2014 APPELANTS : M. Kévin D. né le 04 août 1989 à NANTUA (Ain) représenté par la SELARL BERARD-CALLIES & ASSOCIES, avocat au barreau de LYON

Plus en détail

Représenté par la SELARL B. R. M. S. F., avocat au barreau d'ain, assisté de Me Hervé LE M. DE K., avocat au barreau

Représenté par la SELARL B. R. M. S. F., avocat au barreau d'ain, assisté de Me Hervé LE M. DE K., avocat au barreau COUR D'APPEL DE LYON 1ère chambre civile B ARRET DU 27 Janvier 2015 APPELANTS : M. Simon R. né le 12 Août 1988 à [...] Représenté par la SELARL B. R. M. S. F., avocat au barreau d'ain, assisté de Me Hervé

Plus en détail

Jugement du Tribunal de Grande Instance de MARSEILLE en date du 24 Mai 2005 enregistré au répertoire général sous le n 00/02243.

Jugement du Tribunal de Grande Instance de MARSEILLE en date du 24 Mai 2005 enregistré au répertoire général sous le n 00/02243. CA Aix-en-Provence CH. 10 B 17 octobre 2007 N 05/13202 COUR D'APPEL D'AIX EN PROVENCE 10 Chambre B ARRÊT AU FOND DU 17 OCTOBRE 2007 N 2007/ C. T. Rôle N 05/13202 Fournisseur X. Cie d'assurances A. C/ M.

Plus en détail

Représentée par la SCP T. ET ASSOCIES, avocat au barreau de LYON, assisté de Me Dominique N.-L., avocat au barreau de PARIS

Représentée par la SCP T. ET ASSOCIES, avocat au barreau de LYON, assisté de Me Dominique N.-L., avocat au barreau de PARIS COUR D'APPEL DE LYON 1ère chambre civile B ARRET DU 18 Novembre 2014 APPELANTE : SA GENERALI IARD Représentée par la SCP T. ET ASSOCIES, avocat au barreau de LYON, assisté de Me Dominique N.-L., avocat

Plus en détail

L'an deux mil quatorze Et le vingt un octobre

L'an deux mil quatorze Et le vingt un octobre KF/TOE REPUBLIQUE DE CÔTE D'IVOIRE COUR D'APPEL D'ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D'ABIDJAN ORDONNANCE DE REFERE Du 21/10/2014 RG N 2848/14 Affaire : LE CREDIT IMMOBILIER DE FRANCE RHONE ALPES AUVERGNE, (C.LF.R.Â.Â.)

Plus en détail

-déclarer irrecevable l'intervention volontaire de Mr M et subsidiairement de rejeter sa demande comme mal fondée,

-déclarer irrecevable l'intervention volontaire de Mr M et subsidiairement de rejeter sa demande comme mal fondée, Cour d'appel Grenoble 20 Janvier 2015 N 12/01498 Exposé du litige : Le 13 septembre 2008, au cours de sa 2ème leçon d'initiation à l'équitation pratiquée dans le centre équestre Le Troubadour, Mme Muriel

Plus en détail

sans valeur 1.1. Les conditions gånårales de ventes qui suivent font partie intågrante des contrats entre belboon-adbutler

sans valeur 1.1. Les conditions gånårales de ventes qui suivent font partie intågrante des contrats entre belboon-adbutler Conditions gänärales de vente (CGV) D adhåsion aux programmes d affiliation ainsi que leur fonctionnement sur les plateformes en ligne belboon I. Conditions gänärales 1. Domaine d'application / däfinitions

Plus en détail

an atàire judiciaire, agissant esqualité de liquidateur de la

an atàire judiciaire, agissant esqualité de liquidateur de la RMO/BD RÉPUBLIQUE FRANÇAISE - AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE DIJON lere CHAMBRE CIVILE ARJû:T DU 07 NOVEMBRE 2013 Cl an atàire judiciaire, agissant esqualité de liquidateur de la No RÉPERTOIRE

Plus en détail

CONVENTION TRIPARTITE

CONVENTION TRIPARTITE CONVENTION TRIPARTITE Entre : La CommunautÄ urbaine Nantes MÄtropole, repräsentäe par Madame Johanna ROLLAND, agissant en qualitä de PrÄsidente, et dåment habilitäe Ç cet effet, par la dälibäration du

Plus en détail

ASSURANCE DOMMAGES-OUVRAGE TOUS RISQUES CHANTIER

ASSURANCE DOMMAGES-OUVRAGE TOUS RISQUES CHANTIER ASSURANCE DOMMAGES-OUVRAGE ET TOUS RISQUES CHANTIER CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE ARTICLE 1 PRESENTATION DE L OPERATION...3 1.1 - Lieu d implantation...3 1.2 - CaractÅristiques de l ouvrage...3 1.3 - Nature

Plus en détail

COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 2 - Chambre 5 ARRÊT DU 02 SEPTEMBRE 2014 (n 2014/, 4 pages)

COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 2 - Chambre 5 ARRÊT DU 02 SEPTEMBRE 2014 (n 2014/, 4 pages) Grosses délivrées RÉPUBLIQUE FRANÇAISE aux parties le : AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 2 - Chambre 5 ARRÊT DU 02 SEPTEMBRE 2014 (n 2014/, 4 pages) Numéro d'inscription au répertoire

Plus en détail

17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure

17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure COUR NATIONALE DE L INCAPACITÉ ET DE LA TARIFICATION DE L ASSURANCE DES ACCIDENTS DU TRAVAIL RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure L inopposabilité a pour

Plus en détail

COUR D'APPEL DE PARIS

COUR D'APPEL DE PARIS COUR D'APPEL DE PARIS 1ère Chambre Section A ARRÊT DU 20 OCTOBRE 2004 Numéro d'inscription au répertoire général : 03/04049 Décision déférée à la Cour : Jugement du 09 Décembre 2002 - Tribunal de Grande

Plus en détail

DÄpannage sur place Frais de liaison Rapatriement du VÄhicule. Remorquage Poursuite du voyage Service d information ou retour domicile

DÄpannage sur place Frais de liaison Rapatriement du VÄhicule. Remorquage Poursuite du voyage Service d information ou retour domicile Pour tout vähicule Fiat Professional immatriculä Å compter du 1 er Juin 2012, l assistance est la suivante. Pendant toute la päriode de validitä de la Garantie Constructeur de 24 mois, comme indiquä au

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE OPTION :

CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE OPTION : Entre les soussignäs : CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE OPTION : La sociätä aidespc immatriculäe au Registre des Entreprises Å CompiÇgne sous le numäro 534757240 repräsentäe en la personne de Monsieur

Plus en détail

N 12 / 08. du 6.3.2008. Numéro 2485 du registre.

N 12 / 08. du 6.3.2008. Numéro 2485 du registre. N 12 / 08. du 6.3.2008. Numéro 2485 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, six mars deux mille huit. Composition: Marc SCHLUNGS, président de la Cour,

Plus en détail

A. Conditions de pråparation et d organisation des travaux du Conseil d Administration

A. Conditions de pråparation et d organisation des travaux du Conseil d Administration RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET SUR LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE MISES EN PLACE PAR

Plus en détail

COUR D'APPEL DE PARIS. Pôle 5 - Chambre 5 ARRÊT DU 11 SEPTEMBRE 2014. (n, 6 pages)

COUR D'APPEL DE PARIS. Pôle 5 - Chambre 5 ARRÊT DU 11 SEPTEMBRE 2014. (n, 6 pages) Grosses délivrées REPUBLIQUE FRANCAISE aux parties le : AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 5 - Chambre 5 ARRÊT DU 11 SEPTEMBRE 2014 (n, 6 pages) Numéro d'inscription au répertoire général

Plus en détail

JUGEMENT DU CONSEIL DE PRUD'HOMMES d'amiens en date du 02 novembre 2010

JUGEMENT DU CONSEIL DE PRUD'HOMMES d'amiens en date du 02 novembre 2010 Page 1 Document 1 de 202 Cour d'appel Amiens Chambre sociale 5, cabinet B 28 Septembre 2011 N 10/04970 Monsieur Philippe BOOSCHAERT Représenté par M. VIOT Gilbert, délégué syndical ouvrier LYCEE DE LA

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d'appel de Bordeaux N 08BX01993 Inédit au recueil Lebon 1ère chambre - formation à 3 M. LEDUCQ, président M. Frédéric DAVOUS, rapporteur M. ZUPAN, commissaire du gouvernement FLORAND,

Plus en détail

Décision déférée à la Cour : Jugement du 14 Octobre 2009 -Tribunal de Grande Instance de BOBIGNY - RG n 08/05027

Décision déférée à la Cour : Jugement du 14 Octobre 2009 -Tribunal de Grande Instance de BOBIGNY - RG n 08/05027 COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 2 - Chambre 3 ARRÊT DU 05 MAI 2014 (n 14/, 10 pages) Numéro d'inscription au répertoire général : 09/21683 Décision déférée à la Cour : Jugement du 14 Octobre 2009 -Tribunal

Plus en détail

COUR D'APPEL VERSAILLES

COUR D'APPEL VERSAILLES COUR D'APPEL DE VERSAILLES Code nac : 39H 14e chambre ARRÊT N contradictoire DU 14 MAI 2014 R.G. N 13/04017 AFFAIRE : SELARL CABINET D'AVOCATS DUFOUR IOSCA prise en la personne de ses représentants légaux

Plus en détail

N 05 / 08. du 21.02.2008. Numéro 2479 du registre.

N 05 / 08. du 21.02.2008. Numéro 2479 du registre. N 05 / 08. du 21.02.2008. Numéro 2479 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt et un février deux mille huit. Composition: Marc SCHLUNGS, président

Plus en détail

Questionnaire de souscription Assurance de ResponsabilitÄ Civile des Mandataires Sociaux

Questionnaire de souscription Assurance de ResponsabilitÄ Civile des Mandataires Sociaux Questionnaire de souscription Assurance de ResponsabilitÄ Civile des Mandataires Sociaux Ce questionnaire est un document confidentiel, sa signature n engage pas le proposant Å souscrire un contrat d assurance.

Plus en détail

20 mars 2014. Mademoiselle Anne Carole E. c/ SAS Robert Half International France

20 mars 2014. Mademoiselle Anne Carole E. c/ SAS Robert Half International France Cour d'appel Paris - Pôle 06 chambre 7 20 mars 2014 Mademoiselle Anne Carole E. c/ SAS Robert Half International France Décision attaquée : Conseil de Prud hommes Paris 15 02 2012 Sources : Références

Plus en détail

Obs. : Rappel : la victime, titulaire d une action directe, n a pas à déclarer sa créance au passif de la procédure collective.

Obs. : Rappel : la victime, titulaire d une action directe, n a pas à déclarer sa créance au passif de la procédure collective. ACTUASSURANCE LA REVUE NUMERIQUE EN DROIT DES ASSURANCES Publication n 32 SEPT - OCT 2013 Cass. Com. 18 juin 2013, n 12-19.709 Assurance de responsabilité civile Faute inexcusable de l employeur Procédure

Plus en détail

34, BEZIERS, représenté(e) par Me MARIJON Aurélie, 11 NARBONNE, représenté(e) par Me RENAUDIN Fabrice,

34, BEZIERS, représenté(e) par Me MARIJON Aurélie, 11 NARBONNE, représenté(e) par Me RENAUDIN Fabrice, E ~.c. Minute n 1125/07 RG n 91-06-000184 ~ Madame T CI Sarl D JUGEMENT DU 14 Juin 2007 JURIDICTION DE PROXIMITE DE BEZIERS DEMANDEUR(S) : MadameT avocat au barreau de BEZ1ERS Aide juridictionnelle no2006001371

Plus en détail

Décision déférée à la Cour : Ordonnance du 15 Janvier 2008 -Tribunal d'instance de BOBIGNY - RG n 1207000889

Décision déférée à la Cour : Ordonnance du 15 Janvier 2008 -Tribunal d'instance de BOBIGNY - RG n 1207000889 Page 1 Document 10 de 11 Cour d'appel Paris Chambre 14, section A 2 Juillet 2008 N 08/04461 MANICOR / OPAC HLM VILLE DE DRANCY Classement :** Contentieux Judiciaire Résumé Numéro JurisData : 2008-369448

Plus en détail

DOMMAGE OUVRAGE/CONSTRUCTEUR NON REALISATEUR MARCHE A LOTS SEPARES

DOMMAGE OUVRAGE/CONSTRUCTEUR NON REALISATEUR MARCHE A LOTS SEPARES MARCHE DE PRESTATION DE SERVICE D ASSURANCES DOMMAGE OUVRAGE/CONSTRUCTEUR NON REALISATEUR MARCHE A LOTS SEPARES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Procédure adaptée Pouvoir Adjudicateur :

Plus en détail

Madame Marie-Gabrielle I..AURENT, Président, Monsieur Patrick GARREC, Conseiller, co co Madame Agnès LAF A Y, C~onseiller, 1;:1

Madame Marie-Gabrielle I..AURENT, Président, Monsieur Patrick GARREC, Conseiller, co co Madame Agnès LAF A Y, C~onseiller, 1;:1 APPELANTE: RÉ~PUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Septième Chambre ARRÊT N. 04/01691 COUR D'APPEL DE RENNES A ARJ~ET DU 18 MAI 2005 COMPOSITION DE I..A COUR LORS DES DÉBATS ET DU -p- DELIBERE

Plus en détail

L'expertise Médicale. Journée d étude Médecin Magistrat Assureur Indemnisation du préjudice corporel

L'expertise Médicale. Journée d étude Médecin Magistrat Assureur Indemnisation du préjudice corporel L'expertise Médicale Journée d étude Médecin Magistrat Assureur Indemnisation du préjudice corporel L'expertise Médicale Définition L'expertise est un moyen d'investigations qui éclaire une juridiction

Plus en détail

M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président

M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 16 décembre 2010 N de pourvoi: 10-11628 Non publié au bulletin M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président Cassation partielle

Plus en détail

26, rue du Faubourg Poissonni re 75010 Paris T l : 01 46 22 07 00

26, rue du Faubourg Poissonni re 75010 Paris T l : 01 46 22 07 00 Dossier de commande 26, rue du Faubourg PoissonniÄre 75010 Paris TÇl : 01 46 22 07 00 SociÄtÄ Anonyme au capital de 291 666 euros RCS Paris 432 735 082 - http://www.oodrive.com Nom SociÇtÇ Adresse TÇlÇphone

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DENICE

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DENICE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DENICE R.G. : 14/01429 Minute no : 14/01711/ Chambre des référés Du : 11 Décembre 2014 Affaire : association loi 1901 "Mouvement pour la liberté de la protection sociale MLPS

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS N T 10-81.568 F-P+B+I N 255 CI/CV 8 FÉVRIER 2011 REJET M. LOUVEL président, R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, en son audience publique

Plus en détail

Statuts CITEC Suisse

Statuts CITEC Suisse Statuts CITEC Suisse I. Nom, siäge, buts Art. 1 Art. 2 Nom et siäge Sous le nom de CITEC Suisse (dånommåe ci-apräs association), est crååe une sociåtå dans le sens du Code civil suisse. L'association a

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE DIJON

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE DIJON f TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE DIJON CONTRADICTOIRE JUGEMENT CORRECTIONNEL DU : 04 SEPTEMBRE 2007 Quatrième chambre N de Jugement : 07/1563 N de Parquet : 07/44513 A l'audience publique du TRIBUNAL CORRECTIONNEL,

Plus en détail

-d- DU T~~~Ut~Al Oil~~STA,~C! Di. RliiNES. D'p~mment rj~~ll! i.t WLA9Nf.

-d- DU T~~~Ut~Al Oil~~STA,~C! Di. RliiNES. D'p~mment rj~~ll! i.t WLA9Nf. ~f~~!luf4~.l 01~STAt-.:aC~ DI RIt.91I'~IS CITE JUDICIAIRE 7 Rue Pierre Abélard 35031 RENNES CEDEX ~Jrr:rf1AtT DES i\jd~~u1!1 DU ifi'i~ëffe DU T~~~Ut~Al Oil~~STA,~C! Di RliiNES D'p~mment rj~~ll! i.t WLA9Nf.

Plus en détail

COUR D'APPEL DE LYON APPELANT: ARRÊT DU 13 Décembre 2007. Nature du recours: Appel. Monsieur B P Exerçant sous l'enseigne A 75 PARIS INTIMEE :

COUR D'APPEL DE LYON APPELANT: ARRÊT DU 13 Décembre 2007. Nature du recours: Appel. Monsieur B P Exerçant sous l'enseigne A 75 PARIS INTIMEE : APPELANT: COUR D'APPEL DE LYON TROISIÈME CHAMBRE CIVILE SECTION A ARRÊT DU 13 Décembre 2007 Décision déférée à la Cour: Nature du recours: Appel Monsieur B P Exerçant sous l'enseigne A M 75 PARIS représenté

Plus en détail

Obs. : Automaticité de la pénalité de l article L. 211-13 C. ass. : la victime n a aucune demande à formuler

Obs. : Automaticité de la pénalité de l article L. 211-13 C. ass. : la victime n a aucune demande à formuler Cass. crim., 18 mars 2014, n 12-83.274 Assurance automobile Offre d indemnité Pénalité en cas d offre tardive et insuffisante Doublement du taux de l intérêt légal Absence de demande d indemnisation de

Plus en détail

Cour d'appel de Bordeaux. Chambre sociale Section A

Cour d'appel de Bordeaux. Chambre sociale Section A Cour d'appel de Bordeaux. Chambre sociale Section A ARRÊT No Répertoire général : 13/01407 11 mars 2014. COUR D'APPEL DE BORDEAUX CHAMBRE SOCIALE - SECTION A -------------------------- ARRÊT DU : 11 MARS

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANçAIS

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANçAIS 1 ex 'y': '-, 1., ':'f" P'~>::p..1~. 84 Grand'Rue TRIB UN -67504 AL D' HAGUENAU ln STAN C~ ~J~~~~~~~ CEDEX Tél: 03.88.06.03.84 -Télécopieur: 03.88.06.03.81 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANçAIS

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL COMMUNE de LAFFREY

DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL COMMUNE de LAFFREY REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L ISERE DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL COMMUNE de LAFFREY SÅance du 1er dåcembre 2008 L an deux mil huit et le premier dåcembre Ç vingt heures trente, le Conseil

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 6 - Chambre 6 ARRET DU 24 Mars 2010 (n 1, 6 pages) Numéro d'inscription au répertoire général : S 08/08498-AC Décision déférée

Plus en détail

Jurisprudence. COUR D'APPEL Lyon CH. 03. 28 mai 2014 n 13/01422 Sommaire : Texte intégral :

Jurisprudence. COUR D'APPEL Lyon CH. 03. 28 mai 2014 n 13/01422 Sommaire : Texte intégral : Jurisprudence COUR D'APPEL Lyon CH. 03 28 mai 2014 n 13/01422 Sommaire : Texte intégral : COUR D'APPEL LyonCH. 0328 mai 2014N 13/01422 R. G : 13/01422 Décision du tribunal de grande instance de Lyon Au

Plus en détail

MarchÄ des professionnels. Le marchä des professionnels. Commentaires. Prise de notes

MarchÄ des professionnels. Le marchä des professionnels. Commentaires. Prise de notes Le marchä des professionnels 1 Rappels de la formation präcädente 2 Aujourd hui : STATUTS JURDQUE, FSCAL, SOCAL 3 STATUTS JURDQUE, FSCAL, SOCAL Sommaire 1 Quelques notions essentielles MarchÄ des professionnels

Plus en détail

PREMIERE CHAMBRE. 16 Décembre 2014 R.G : n 14/05797

PREMIERE CHAMBRE. 16 Décembre 2014 R.G : n 14/05797 PREMIERE CHAMBRE 16 Décembre 2014 R.G : n 14/05797 COMITE D ENTREPRISE DE LA SOCIETE CHUBB FRANCE SYNDICAT SMVSO-CFDT SYNDICAT SYMNES-CFDT FEDERATION METALLURGIE UNSA C/ S.C.S. CHUBB FRANCE TRIBUNAL DE

Plus en détail

Service pénal Fiche contrevenant

Service pénal Fiche contrevenant Service pénal Fiche contrevenant SOMMAIRE : 1 Vous avez été verbalisé(e), vous recevez une amende forfaitaire : concernant le paiement concernant la contestation 2 Vous êtes poursuivi devant la juridiction

Plus en détail

- JURISPRUDENCE - Assurances Contrat type d assurance R.C. auto Inapplication d une directive européenne Action récursoire

- JURISPRUDENCE - Assurances Contrat type d assurance R.C. auto Inapplication d une directive européenne Action récursoire 1 LA REVUE EN LIGNE DU BARREAU de LIEGE - JURISPRUDENCE - Tribunal de première instance de Liège (4 ième chambre ) 18 avril 2001 Assurances Contrat type d assurance R.C. auto Inapplication d une directive

Plus en détail

JLP/NB REPUBLIQUE FRANÇAISE - AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE DIJON

JLP/NB REPUBLIQUE FRANÇAISE - AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE DIJON JLP/NB EXn^DESMiNUTESETACTESDUSECRÉTARIAL GREFFE DE LA COUR D'APPEL DE DIJON REPUBLIQUE FRANÇAISE - AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE DIJON M a r i e - L a u r e TEISSEDRE C/ Association OPÉRA

Plus en détail

Advenue cette audience, le Tribunal a vidé son délibéré.

Advenue cette audience, le Tribunal a vidé son délibéré. REPUBLIQUE DE CÔTE D'IVOIRE COUR D'APPEL D'ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D'ABIDJAN RG 1879/2014 JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 29 JANVIER 2014 Affaire: Société LIMAS COMPAGNIE Contre M.AGOOLA SAIDOU (Me TRAORE

Plus en détail

COUR D'APPEL D'AIX EN PROVENCE 8e Chambre C

COUR D'APPEL D'AIX EN PROVENCE 8e Chambre C COUR D'APPEL D'AIX EN PROVENCE 8e Chambre C ARRÊT DU 25 JUIN 2015 No 2015/ 381 Décision déférée à la Cour : Jugement du Tribunal de Commerce de MARSEILLE en date du 07 Mars 2013 enregistré au répertoire

Plus en détail

1. Introduction... Page 3. 2. Les principaux atouts du WCC... Page 4. 3. SpÄcificitÄ du catalogue en ligne... Page 5. 4. SpÄcificitÄ du WCC...

1. Introduction... Page 3. 2. Les principaux atouts du WCC... Page 4. 3. SpÄcificitÄ du catalogue en ligne... Page 5. 4. SpÄcificitÄ du WCC... Sommaire 1. Introduction... Page 3 2. Les principaux atouts du WCC... Page 4 3. SpÄcificitÄ du catalogue en ligne... Page 5 4. SpÄcificitÄ du WCC... Page 6 5. DÄmonstration... Page 7 6. Tarification...

Plus en détail

Karine POTHIN-CORNU AVOCAT A LA COUR

Karine POTHIN-CORNU AVOCAT A LA COUR Karine POTHIN-CORNU AVOCAT A LA COUR 10, rue des 3 frères Bernadac 64000 PAU TEL : 05.59.98.51.30 FAX : 05.59.83.81.26 LA SEPARATION DE CORPS La séparation de corps ne doit pas être confondue avec le divorce

Plus en détail

Décision déférée à la Cour : Jugement du 26 Juin 2012 -Tribunal de Grande Instance de PARIS - RG n 08/11497

Décision déférée à la Cour : Jugement du 26 Juin 2012 -Tribunal de Grande Instance de PARIS - RG n 08/11497 COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 2 - Chambre 3 ARRÊT DU 13 OCTOBRE 2014 (n 14/, 11 pages) Numéro d'inscription au répertoire général : 12/16490 Décision déférée à la Cour : Jugement du 26 Juin 2012 -Tribunal

Plus en détail

Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009.

Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009. Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009. Rendue le mardi, 10 février 2009 par Nous, Marie MACKEL, juge de paix, siégeant comme Présidente du tribunal du travail de et à LUXEMBOURG, assistée

Plus en détail

I ) ENTRE : appelant aux termes d'un exploit de l'huissier de justice Georges NICKTS de Luxembourg en date du 30 octobre 2000,

I ) ENTRE : appelant aux termes d'un exploit de l'huissier de justice Georges NICKTS de Luxembourg en date du 30 octobre 2000, Exempt - appel en matière de travail Audience publique du jeudi seize mai deux mille deux. Numéros 25136 + 25142 du rôle. Composition: Marie-Jeanne HAVE, président de chambre ; Romain LUDOVICY, premier

Plus en détail

N 11/00083 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 11/00083 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 11/00083 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Présidente : Mme ANDRE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Brigitte LAPORTE Jugement du 10 juillet 2012 PARTIES EN CAUSE : DEMANDEUR : M.

Plus en détail

JUGEMENT DU QUATRE JUIN DE L'AN DEUX MILLE NEUF (54

JUGEMENT DU QUATRE JUIN DE L'AN DEUX MILLE NEUF (54 JUGEMENT N DU 04 JUIN 2009 RÉPERTOIRE N 119/2009 Code n 39 F Extrait des. du rriburl81 d,~n tautes du Grefti s ncen \le Nan JURIDICTION DE PROXIMITÉ DE NANCY cy e JUGEMENT DU QUATRE JUIN DE L'AN DEUX MILLE

Plus en détail

TARIFS CONDITIONS GÉNÉRALES

TARIFS CONDITIONS GÉNÉRALES Centrale d emplois pour la Distribution TARIFS et CONDITIONS GÉNÉRALES http://www.distrijob.fr Offres d Emploi HT OFFRE D EMPLOI STANDARD Parution 2 x 30 jours - 1 poste, multi-rägions 1 offre 325.00 TARIFS

Plus en détail

Concours d accås en 4 Äme annåe du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Finance (Master Finance) DurÅe : 3H

Concours d accås en 4 Äme annåe du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Finance (Master Finance) DurÅe : 3H Concours d accås en 4 Äme annåe du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå Finance (Master Finance) DurÅe : 3H Partie I : Gestion financiäre Cas nå 1 Une sociätä späcialisäe dans la production

Plus en détail

Monsieur Jonathan LEROY 3 bis chemin du Paradis 60540 BORNEL. Mademoiselle Marine MAOLE. Madame Sylviane LEROY

Monsieur Jonathan LEROY 3 bis chemin du Paradis 60540 BORNEL. Mademoiselle Marine MAOLE. Madame Sylviane LEROY T R I B U N A L D E GRANDE I N S T A N C E D E P A R I S 1 N RG : 10/00825 N MINUTE : JUGEMENT rendu le 10 Décembre 2013 Assignation du : 29 Novembre 2009 DEMANDEURS Monsieur Jonathan LEROY 3 bis chemin

Plus en détail

M. Lacabarats (président), président SCP Lyon-Caen et Thiriez, SCP Masse-Dessen, Thouvenin et Coudray, avocat(s)

M. Lacabarats (président), président SCP Lyon-Caen et Thiriez, SCP Masse-Dessen, Thouvenin et Coudray, avocat(s) Références Cour de cassation chambre sociale Audience publique du mercredi 9 juillet 2014 N de pourvoi: 13-17470 Publié au bulletin Cassation partielle M. Lacabarats (président), président SCP Lyon-Caen

Plus en détail

L an deux mil quatorze Et le vingt neuf septembre

L an deux mil quatorze Et le vingt neuf septembre KF/KV REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ----- COUR D APPEL D ABIDJAN ---- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN ---- RG N 2712/2014 ORDONNANCE DE REFERE du 29/09/2014 Affaire : Madame Murielle ALLAH épouse KOUASSI

Plus en détail

Tribunal Supérieur d'appel de Saint-Pierre-et-Miquelon

Tribunal Supérieur d'appel de Saint-Pierre-et-Miquelon Ritcomett FIL,NpUlt Tribunal Supérieur d'appel de SaintPierreetMiquelon REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS EXPEDITION.. Arrêt du 17 septembre 2014 du tribunal supérieur d'appel de SaintPierreetMiquelon

Plus en détail

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 29 octobre 2014 Cassation Mme BATUT, président. Arrêt n o 1260 F-P+B

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 29 octobre 2014 Cassation Mme BATUT, président. Arrêt n o 1260 F-P+B CIV. 1 CB COUR DE CASSATION Audience publique du 29 octobre 2014 Cassation Mme BATUT, président Pourvoi n o U 13-23.506 Arrêt n o F-P+B R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA

Plus en détail

(L. JUGEMENT contradictoire et en premier ressort .,. COPIE EXECUTOIRE

(L. JUGEMENT contradictoire et en premier ressort .,. COPIE EXECUTOIRE >.,. 'CONSEIL DE PRUD'HOM~IES DE PARIS 'SERVICE DU DÉPARTAGE 27, rue Louis Blanc 75484 PARIS CEDEX 10 ---=-=:1 Tél : 01.40.38. S2.3~ COPIE EXECUTOIRE REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS JUGEMENT

Plus en détail

A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement

A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement (Extraits) Sur le licenciement : Attendu que la lettre de licenciement, qui fixe les limites du litige, doit être suffisamment

Plus en détail

COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES ARRET AUDIENCE PUBLIQUE DU 12 FÉVRIER 2013. 4 ème Chambre

COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES ARRET AUDIENCE PUBLIQUE DU 12 FÉVRIER 2013. 4 ème Chambre R. G. N 2011/AB/884 le feuillet. COUR DU TRAVAIL DE BRUXELLES ARRET AUDIENCE PUBLIQUE DU 12 FÉVRIER 2013 4 ème Chambre DROIT DU TRAVAIL - contrats de travail-employé Arrêt contradictoire Définitif En cause

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BOBIGNY -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=- Chambre 1/Section 5 N/ du dossier : 13/00028. Le quatre février deux mil treize,

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BOBIGNY -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=- Chambre 1/Section 5 N/ du dossier : 13/00028. Le quatre février deux mil treize, TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BOBIGNY -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=- Chambre 1/Section 5 N/ du dossier : 13/00028 ORDONNANCE DE RÉFÉRÉ DU 04 FEVRIER 2013 ---------------- Le quatre février deux mil treize, Nous,

Plus en détail

COUR D'APPEL DE GRENOBLE

COUR D'APPEL DE GRENOBLE R.G. N 07/04625 C.F.K. N Minute : Grosse délivrée le: Appel d'une décision (N R.G.05/03588) COUR D'APPEL DE GRENOBLE 1ERE CHAMBRE CIVILE ARRET DU LUNDI 23 AVRTL 2012 rendue par le Tribunal de Grande Instance

Plus en détail

CA(Cour d'appel)/ 26/06/2014 Paris 13/09667 ch. 5-6 Union NATIONALE des combattants/crcam DE PARIS ET ILE DE FRANCE. EFL(Civil,Association)

CA(Cour d'appel)/ 26/06/2014 Paris 13/09667 ch. 5-6 Union NATIONALE des combattants/crcam DE PARIS ET ILE DE FRANCE. EFL(Civil,Association) CA(Cour d'appel)/ 26/06/2014 Paris 13/09667 ch. 5-6 Union NATIONALE des combattants/crcam DE PARIS ET ILE DE FRANCE EFL(Civil,Association) Grosses délivrées REPUBLIQUE FRANCAISE aux parties le : AU NOM

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N 0904782-0904783. Mme Dejana R M. Dzibrail R RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N 0904782-0904783. Mme Dejana R M. Dzibrail R RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N 0904782-0904783 Mme Dejana R M. Dzibrail R Mme Frackowiak Rapporteur public M. Lavail Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Audience du 8 mars

Plus en détail

LA CONSTITUTION DE PARTIE CIVILE DANS UN PROCES PENAL.

LA CONSTITUTION DE PARTIE CIVILE DANS UN PROCES PENAL. LA CONSTITUTION DE PARTIE CIVILE DANS UN PROCES PENAL. 1/ Le rôle de l'avocat. 2/ Le roulage /police d'assurance en protection juridique ou défense en Justice. 3/ La constitution de partie civile devant

Plus en détail

Cour de cassationchambre mixterejet28 novembre 2008N 06-12.307Bulletin 2008, Chambre mixte, n 3 République française

Cour de cassationchambre mixterejet28 novembre 2008N 06-12.307Bulletin 2008, Chambre mixte, n 3 République française Dalloz jurisprudence Cour de cassation Chambre mixte 28 novembre 2008 n 06-12.307 Publication :Bulletin 2008, Chambre mixte, n 3 Citations Dalloz Codes : Code civil, art. 1147 Code de la consommation,

Plus en détail

COUR D'APPEL DE RENNES ARRÊT DU 10 MARS 2015

COUR D'APPEL DE RENNES ARRÊT DU 10 MARS 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS 3ème Chambre Commerciale ARRÊT N 131 R.G : 13/03708 COUR D'APPEL DE RENNES ARRÊT DU 10 MARS 2015 COMPOSITION DE LA COUR LORS DU DÉLIBÉRÉ : Monsieur Alain

Plus en détail

DEMANDERESSES Société WATERS CORPORATION 34 Maple Street MILFORD MASSACHUSETTS 01757 ETATS UNIS

DEMANDERESSES Société WATERS CORPORATION 34 Maple Street MILFORD MASSACHUSETTS 01757 ETATS UNIS TRIBUNAL D E GRANDE INSTANCE DE PARIS 3 ème chambre 1ère section N RG: 97/20725 N MINUTE: Ç ORDONNANCE DU JUGE DE LA MISE EN ETAT rendue le 31 Janvier 2007 DEMANDERESSES Société WATERS CORPORATION 34 Maple

Plus en détail

COUR D'APPEL DE LYON 1ère chambre civile A ARRET DU 22 Mars 2012. représentée par la SCP BAUFUME - SOURBE, avocats au barreau de LYON

COUR D'APPEL DE LYON 1ère chambre civile A ARRET DU 22 Mars 2012. représentée par la SCP BAUFUME - SOURBE, avocats au barreau de LYON R.G : 10/03392 Décision du tribunal de grande instance de Lyon Au fond du 13 mars 2008 Troisième Chambre RG : 03/1600 APPELANTE : COUR D'APPEL DE LYON 1ère chambre civile A ARRET DU 22 Mars 2012 SARL GOOGLE

Plus en détail

ArrELMIE-!. COM/TE D'ENTREPRISE DE LA SOC/ETE C. "p,é',n'é po, Mon,wu'L 1 ou 'ou "mplo,on, on tont qu, l "P"'on'on' du Comi,é d'en",p"" BELLEVILLE

ArrELMIE-!. COM/TE D'ENTREPRISE DE LA SOC/ETE C. p,é',n'é po, Mon,wu'L 1 ou 'ou mplo,on, on tont qu, l P'on'on' du Comi,é d'en,p BELLEVILLE EXTRAIT DES MINUTES DU GREFFE DE LA COUR D'APPEL DE LYON décision du Tribunal de Grande Instance de VILLEFRANCHE SUR SAONE au fond du 02 avril 2004 RG N 2004/51 ArrELMIE-!. COM/TE D'ENTREPRISE DE LA SOC/ETE

Plus en détail

Audience publique du 5 novembre 2013 Cassation M. TERRIER, président

Audience publique du 5 novembre 2013 Cassation M. TERRIER, président CIV.3 SM COUR DE CASSATION Audience publique du 5 novembre 2013 Cassation M. TERRIER, président Pourvoi n o B 12-16.816 Arrêt n o F-D R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA

Plus en détail

comparante par Maître MILLIARD, avocat au barreau de NOUMÉA,

comparante par Maître MILLIARD, avocat au barreau de NOUMÉA, TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 06/00232 Président : M. THIBAULT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Brigitte LAPORTE Jugement du 20 Avril 2007 PARTIES EN CAUSE : DEMANDERESSE : -

Plus en détail

FAITS et PROCEDURE - MOYENS et PRETENTIONS DES PARTIES :

FAITS et PROCEDURE - MOYENS et PRETENTIONS DES PARTIES : COUR D'APPEL DE MONTPELLIER 2 chambre ARRET DU 08 FEVRIER 2011 Numéro d'inscription au répertoire général : 10/04047 FAITS et PROCEDURE - MOYENS et PRETENTIONS DES PARTIES : La SA Golfy Club France, dont

Plus en détail

ConfÄrence nationale des retraitäs (quelques räflexions...)

ConfÄrence nationale des retraitäs (quelques räflexions...) Bulletin d infos de la section SDEN CGT 13 RetraitÄs Pour une retraite digne et combative ConfÄrence nationale des retraitäs (quelques räflexions...) SolidaritÄ et actions dans l'intergänärationnel telles

Plus en détail

Numéro du rôle : 4767 et 4788. Arrêt n 53/2010 du 6 mai 2010 A R R E T

Numéro du rôle : 4767 et 4788. Arrêt n 53/2010 du 6 mai 2010 A R R E T Numéro du rôle : 4767 et 4788 Arrêt n 53/2010 du 6 mai 2010 A R R E T En cause : les questions préjudicielles concernant l'article 162bis du Code d'instruction criminelle, tel qu'il a été inséré par l'article

Plus en détail

Madame TOURE AMINATA épouse TOURE, Président du Tribunal ;

Madame TOURE AMINATA épouse TOURE, Président du Tribunal ; DSL/TAT REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- COUR D APPEL D ABIDJAN ---------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG 1020/2013 ------------- JUGEMENT CONTRADICTOIRE DU 26 JUILLET

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE PARIS

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE PARIS TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE PARIS 5ème chambre 2ème section N RG: 09/15353 N MINUTE : Assignation du : 05 Octobre 2009 JUGEMENT rendu le 07 Avril 2011 DEMANDERESSE Mademoiselle Valérie SIMONNET 20 rue

Plus en détail

Numéro du rôle : 286. Arrêt n 41/91. du 19 décembre 1991 A R R E T

Numéro du rôle : 286. Arrêt n 41/91. du 19 décembre 1991 A R R E T Numéro du rôle : 286 Arrêt n 41/91 du 19 décembre 1991 A R R E T En cause : la question préjudicielle posée par le bureau d'assistance judiciaire du tribunal de première instance de Mons par décision du

Plus en détail

PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE

PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE Document explicatif réalisé à l intention des parents-formateurs 17 novembre 2006 PARCOURS D UN DOSSIER ACCIDENT DE ROULAGE avant l élaboration du

Plus en détail

COUR D'APPEL DE PARIS. Pôle 1 - Chambre 1 ARRET DU 26 AOUT 2011. (n, 5 pages)

COUR D'APPEL DE PARIS. Pôle 1 - Chambre 1 ARRET DU 26 AOUT 2011. (n, 5 pages) Grosses délivrées REPUBLIQUE FRANCAISE aux parties le : AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 1 - Chambre 1 ARRET DU 26 AOUT 2011 (n, 5 pages) Numéro d'inscription au répertoire général

Plus en détail