NORD EUROPE ASSURANCES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NORD EUROPE ASSURANCES"

Transcription

1 NORD EUROPE ASSURANCES

2

3 RAPPORT D ACTIVITÉS

4 SOMMAIRE AVANT PROPOS 5 ÉDITO ÉRIC CHARPENTIER 6 ET PHILIPPE VASSEUR ENTRETIEN AVEC HERVÉ BOUCLIER 8 IDENTITÉ NEA 11 CHIFFRES CLÉS ET PRINCIPAUX RÉSULTATS 14 INSTANCES DIRIGEANTES 16 ACTIVITÉS RESSOURCES HUMAINES 31 NEA : NOS ENGAGEMENTS 34

5 AVANT PROPOS

6 Édito Éric Charpentier et Philippe Vasseur Le Groupe CMNE, porté par le dynamisme de l ensemble de ses Pôles, a su se développer en 2013 dans un contexte difficile de crises et d exigences réglementaires accrues. Les résultats affichés par le Groupe montrent que sa stratégie s avère gagnante. Elle témoigne du dynamisme d un Groupe euro-régional engagé et responsable autour de ses collaborateurs et plus de administrateurs. En 2012 et 2013, le Groupe CMNE a ainsi renforcé la synergie entre ses Pôles et connu, au terme des deux premières années de son Plan , des avancées concrètes dans chacun de ses axes phares : Proximité, Modernité, Rentabilité, Responsabilité. Après deux années de contraction, l assurance française a retrouvé le chemin de la croissance mais son équilibre est précaire. En 2013, l activité de Nord Europe Assurances s est maintenue à de bons niveaux. Le chiffre d affaires du Pôle est demeuré stable, l encours a progressé de 3% et la collecte nette recentrée sur le réseau CMNE s est inscrite en léger mieux par rapport à NEA a également poursuivi avec succès la nécessaire diversification de ses activités, avec une part croissante de la collecte sur les unités de compte et le développement de ses activités de prévoyance et d assurance dommages. 6 RAPPORT D ACTIVITÉS - AVANT PROPOS

7 2013 Le Groupe CMNE a renforcé la synergie entre ses pôles Le Groupe CMNE, porté par le dynamisme de l ensemble de ses Pôles, a su se développer en 2013 dans un contexte difficile de crises et d exigences réglementaires accrues. Les enjeux 2014 nous imposent de ne pas relâcher nos efforts. Pour cela, il convient de renforcer les synergies dans tous les pôles afin d être collectivement plus efficaces et performants, au service de nos clients-sociétaires. Nous devons continuer à nous améliorer, être créatifs, réactifs aux évolutions technologiques, anticiper et veiller à asseoir notre rentabilité car elle est indispensable pour poursuivre notre développement. Le Groupe CMNE c est : Collaborateurs Administrateurs AVANT PROPOS - RAPPORT D ACTIVITÉS 7

8 Entretien avec Hervé Bouclier : la conjoncture 2013 et les impacts pour NEA Peut-on dire désormais que le plus gros de la crise financière est derrière nous? Certains indicateurs peuvent le laisser penser : les marchés actions ont de nouveau fini l année sur une note très positive : + 17,95 % pour l Euro Stoxx 50 et + 23,59 % pour le Dow Jones Industrials. Ce dynamisme est notamment le reflet de l amélioration de la conjoncture économique, la reprise semblant se généraliser. L économie américaine a continué sa progression, malgré certaines difficultés. La Chine a vu sa croissance de nouveau s accélérer pour atteindre 7,8 %. Même la zone Euro a délivré des indicateurs encourageants, qui laissent entrevoir une dynamique positive. Les perspectives pour 2014 semblent donc plutôt bonnes, mais des incertitudes demeurent : la zone Euro est encore convalescente et sa croissance renaissante est fragile. Elle pâtit notamment d un euro trop fort par rapport au dollar. Quant à la politique monétaire favorable de la FED, elle est en voie de réduction... Des inquiétudes subsistent également au sujet 8 RAPPORT D ACTIVITÉS - AVANT PROPOS

9 Les sociétés d assurance de NEA devront être agiles, innovantes, et capables d évoluer dans un monde en profonde mutation. + 3 % Encours de NEA 18 % Part d UC dans la collecte de la poursuite de la baisse des taux obligataires, qui ont atteint en 2013 un nouveau plus bas historique. Il faut donc rester très prudent! Qu en est-il du marché de l assurance vie? Après deux années compliquées, le marché de l assurance vie en France s est redressé en À fin décembre, le marché était en croissance de 5,6 %. Et surtout, la collecte nette a été positive, à + 10,7 Mds. La situation est en revanche restée plus contrastée en Belgique, ce qui démontre bien que l évolution défavorable de la fiscalité a un impact immédiat et fort sur l activité. Quant à l assurance IARD, elle a connu une année relativement peu dynamique. Et au niveau réglementaire? Au niveau réglementaire, la visibilité s est améliorée sur Solvabilité 2, qui devrait être appliquée dès janvier Mais dans ce domaine aussi de nombreuses incertitudes sont présentes : ainsi, le cadre fiscal de l assurance vie est maintenu pour le moment, mais peut encore être modifié dans les prochaines années. La Santé est en pleine évolution. Quant à la Loi Hamon, elle permet aux assurés de résilier à tout moment, une fois la première année d engagement écoulée, leurs contrats d assurance automobile, moto et les multirisques habitation. Elle facilite également la délégation d assurance emprunteur. À noter également : le projet de Loi de Finances a fait émerger deux nouvelles offres de produits : le fonds Euro Croissance et le produit patrimonial Vie Génération, qui constitueront probablement une réelle opportunité aussi bien pour les assureurs que pour les clients. Comment s est comportée NEA dans ce contexte? En 2013, l activité du Pôle Assurances s est maintenue à de bons niveaux, avec un chiffre d affaires stable, une progression de l encours de 3 % par rapport à 2012 et une collecte recentrée, conformément à nos objectifs, sur le réseau CMNE. Le résultat net consolidé (part du groupe) ressort à 55,7 M (normes IFRS) et à 48,5 M (normes CNC) au 31 décembre En assurance vie, il faut noter que la part d UC dans la collecte de NEA atteint désormais presque 18 %, ce qui est une belle performance! Par ailleurs, les produits de prévoyance et de santé représentent désormais 21 % de la production annuelle, avec un total de 30,2 M. En IARD, le chiffre d affaires a progressé de 6 % en 2013, le résultat net s élève à 12 M, et le taux d équipement atteint les 20 % en auto, habitation et prévoyance. AVANT PROPOS - RAPPORT D ACTIVITÉS 9

10 Et en ce qui concerne les taux de rendement? Comme tous les assureurs, NEA et ACMN VIE ont souffert de la poursuite de la baisse des taux obligataires. Mais ACMN VIE a pu bénéficier de la très bonne tenue des marchés boursiers, qui lui a permis d encaisser des plusvalues sur actions et, ainsi, de limiter la baisse de ses rémunérations. Tous ces gains boursiers viennent renforcer les réserves qui permettront de sécuriser l avenir des futurs rendements. Ces dernières atteignent désormais plus de 1,40 % de l encours des provisions mathématiques d ACMN VIE, contre 0,45 % fin 2011 et 1,15 % fin Bien que le taux moyen soit globalement en recul de 0,20 % par rapport à 2012, NEA a continué à rémunérer les capitaux qui lui sont confiés au-dessus de l inflation et à préserver ainsi le pouvoir d achat de ses assurés. Les fonds en euros conservent d ailleurs tout leur intérêt dans la conjoncture actuelle, et continuent à remplir leur mission en préservant la croissance régulière de l épargne qui y est placée. Quels ont été les temps forts de l année 2013? Je retiens avant tout le projet Copa, un projet qui a abouti à l intégration des contrats d assurance vie patrimoniaux ACMN VIE du réseau CMNE dans le système communautaire du Groupe Crédit Mutuel, Euro Information. Ce succès est emblématique car il illustre bien la démarche et la stratégie adoptée par NEA : en nous recentrant sur le Groupe CMNE, nous avons commencé à revoir certains process et industrialisé nos outils, ce qui nous permet de bénéficier de tout le potentiel et de l efficacité des outils du Crédit Mutuel. Avec, à la clef, des gains réels en termes de qualité et de rentabilité. D autres grands projets ont aussi été menés en parallèle : nous avons, par exemple, entièrement revu le processus de traitement des successions en assurance vie. Et de nombreux projets auront lieu en 2014! Dans quel état d esprit avez-vous abordé l année 2014? Une chose est sûre : l adaptabilité est devenue vitale. Seuls les acteurs les plus agiles seront à même de relever les défis qui attendent la banque et l assurance demain. En ce qui concerne l assurance vie, ACMN VIE et NELL doivent s attacher à relever de nombreux défis : poursuivre les améliorations nécessaires à la satisfaction des attentes des clients en termes de qualité de service, améliorer l offre financière pour assurer la rentabilité à moyen et long terme des capitaux confiés, se démarquer des solutions d épargne financières classiques, promouvoir l offre retraite, anticiper les évolutions fiscales et réglementaires, et remplir leur rôle de conseil, un rôle qui, dans cet environnement complexe, devient plus que jamais un enjeu majeur. De nombreux défis attendent aussi l assurance IARD : impacts des progrès techniques, impacts du climat, développement des mutuelles pour tous Dans un contexte en pleine évolution, ACMN IARD devra s attacher à conquérir de nouveaux clients (notamment sur le marché Pro) et à les fidéliser, grâce à un service alliant qualité et efficacité, mais aussi grâce à des offres renouvelées, plus modulables et plus proches de leurs besoins. La réglementation aura un impact très fort sur l assurance, notamment pour les fonds propres. Se pose, alors, la question de la rentabilité, et des risques L ensemble des bancassureurs vont devoir s adapter et chercher de nouveaux relais de croissance. Les sociétés d assurance de NEA devront être agiles, innovantes, et capables d évoluer dans un monde en profonde mutation. 10 RAPPORT D ACTIVITÉS - AVANT PROPOS

11 IDENTITÉ NEA

12 Nord Europe Assurances 239 collaborateurs Créé en 2004, le groupe Nord Europe Assurances est une holding qui rassemble toutes les compétences du Groupe Crédit Mutuel Nord Europe en matière d assurance vie, de prévoyance, d assurance santé, automobile et habitation. NEA s adresse aussi bien aux particuliers qu aux entreprises, artisans, commerçants, professions libérales, agriculteurs qu aux associations. Sur ces différents marchés, le groupe a su s adapter pour offrir à ses clients une gamme complète de produits innovants et répondant à leurs besoins spécifiques : épargne retraite, transmission, dépendance, santé, prévoyance, protection des biens... En 2013, NEA, c est : deux sociétés d assurance vie (ACMN VIE et Nord Europe Life Luxembourg), une compagnie d assurance IARD (ACMN IARD), une société de réassurance (CPBK-Ré) et trois sociétés de courtage (CCMNE, Pérennité Entreprises et Vie Services). Le Crédit Mutuel Nord Europe collaborateurs dans 3 pays administrateurs bénévoles M Produit Net Bancaire Le CMNE au 31 décembre 2013, c est Un pionnier et un leader de la bancassurance, sur les marchés des particuliers, professionnels, entreprises, associations. Une conception originale de la relation bancaire, une organisation coopérative qui associe étroitement administrateurs et collaborateurs. Un Groupe structuré en 5 pôles de compétences, Bancassurance France, Belgique, Entreprises, Assurances et Gestion pour Compte de tiers. Une banque de proximité présente dans 3 pays : France (7 départements sur 3 régions : Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Champagne-Ardenne), Belgique, Luxembourg, avec plus de 300 agences. 562 Points de vente 613 Guichets automatiques 12 RAPPORT D ACTIVITÉS - IDENTITÉ NEA

13 Le Groupe Crédit Mutuel - CIC Troisième banque de détail en France, le groupe Crédit Mutuel comprend le réseau du Crédit Mutuel et l ensemble de ses filiales, dont le CIC, la Banque du Luxembourg, Cofidis, Fortuneo, Targo Bank et BeoBank. Groupe mutualiste et non coté, il met ses salariés et ses points de vente au service de ses 30,4 millions de clients et sociétaires. La stratégie du groupe est celle d un développement durable et rentable. Le groupe Crédit Mutuel a consolidé ses fondamentaux en 2013, notamment la qualité du service à ses sociétaires-clients, tout en poursuivant son développement. Cette priorité a été saluée encore en 2013 par l attribution de la 1 ère place des banques françaises dans le classement du baromètre Posternak-lfop*. Le Crédit Mutuel a aussi été désigné 10 ème meilleure banque de l Europe de l ouest par le magazine The Banker, et 1 ère en France ex-aequo. World finance, magazine financier britannique, a décerné pour la deuxième année consécutive au groupe Crédit Mutuel le titre de «Banque de l année en France». Au terme de l année, les fonds propres du Crédit Mutuel lui permettent d afficher une solidité saluée par l agence de notation Standard & Poor s. Chiffres Clés au 31 décembre Salariés Points de vente 30,4 M de clients et sociétaires * Enquête réalisée du 13 au 15 février IDENTITÉ NEA - RAPPORT D ACTIVITÉS 13

14 Chiffres Clés 2013 et principaux résultats NEA 1,1 milliard d euros de chiffre d affaires 55,7 millions d euros de Résultat (IFRS) 11,465 milliards d euros d encours gérés contrats au 31 décembre ,8% Taux d unités de compte dans la production épargne ACMN VIE 854 millions d euros de chiffre d affaires 10,74 milliards d euros d encours gérés 46 millions d euros de Résultat (IFRS) ACMN IARD 142 millions d euros de chiffre d affaires 12 millions d euros de résultat net NELL 87 millions d euros de chiffre d affaires 618 millions d euros d encours gérés 14 RAPPORT D ACTIVITÉS - IDENTITÉ NEA

15 Répartition du chiffre d affaires NEA par activité 10% 10% Épargne Vie et Capi Prévoyance / Santé Assurances de biens 80% 800 Marge de solvabilité NEA = 153 % 147% 148% 153% % 110% 115% Marge de solvabilité Exigence de marge % couverture Répartition du chiffre d affaires NEA par distributeur 24% 76% CMNE BKCP 76 % de l activité NEA est réalisée en 2013 auprès du Groupe CMNE 8% 8% 60% La Française Autres Groupe CMNE IDENTITÉ NEA - RAPPORT D ACTIVITÉS 15

16 INSTANCES DIRIGEANTES

17 Instances Dirigeantes (au 1 er mars 2014) Conseil de Surveillance NEA Président du Conseil de surveillance : Philippe Vasseur Vice-président du Conseil de surveillance : Éric Charpentier Membres : Nicolas Salmon, Catherine Letellier, Jean-Marc Bruneau, Jacques Herent, Patrick Limpens, Caisse Fédérale du Crédit Mutuel Nord Europe, représentée par Christian Nobili. Directoire NEA Président du Directoire : Hervé Bouclier Membre : Odile Ezerzer Comité de Direction NEA Hervé BOUCLIER Président du Directoire NEA Directeur Général ACMN VIE Odile EZERZER Membre du Directoire NEA Directrice Générale Adjointe ACMN VIE et Directrice Générale ACMN IARD Valérie DEPPE Directrice Finance, Solvabilité et Ressources Humaines Christian ROZE Directeur Clients et Secrétariat Général Hervé BERNARD Directeur Agréé de NELL Jacques NOIZE Directeur Général CCMNE INSTANCES DIRIGEANTES - RAPPORT D ACTIVITÉS 17

18 ACTIVITÉS 2013 LES FAITS MARQUANTS

19 Stratégie de l entreprise : nos ambitions Toute la stratégie de NEA est orientée vers un objectif central : le respect des engagements pris envers ses assurés. Répondre aujourd hui et demain aux besoins de protection des clients du Groupe Crédit Mutuel Nord Europe NEA concentre son activité et ses moyens pour accompagner au mieux et satisfaire les besoins de protection, d épargne patrimoniale et de retraite des clients du Groupe Crédit Mutuel Nord Europe. Pour la conception et la diffusion de ses offres, ACMN VIE s appuie sur les synergies qu elle a développées avec les différentes entités du Groupe Crédit Mutuel Nord Europe : Le Crédit Mutuel Nord Europe et La Française AM en France, La BKCP en Belgique. Assurer la pérennité de ses engagements envers ses clients NEA a pour ambition de répondre aux nombreux défis et opportunités du métier d assureur tout en renforçant sa solidité et sa pérennité. Dans cet objectif, NEA adapte en permanence son organisation à son environnement afin de développer une croissance rentable, agile et maîtrisée de ses activités visant à : Garantir ses engagements actuels et futurs envers ses assurés, Accompagner ses assurés dans leurs projets, aujourd hui comme demain, en répondant à leurs besoins de protection, d épargne patrimoniale, de solutions à la préparation de leur retraite, Proposer de nouvelles solutions d investissement qui permettront de concilier la double exigence de sécurité et de performance, Maintenir sa qualité de service à un niveau optimal. ACTIVITÉS RAPPORT D ACTIVITÉS 19

20 La qualité de services, au cœur des priorités de NEA Seuls 20 % des Français estiment que l on peut faire confiance aux sociétés d assurance prises dans leur ensemble 1. Il est donc indispensable de changer la perception que les individus ont de l assurance. Et le meilleur moyen de lui redonner toute son utilité et tout son sens consiste à savoir déterminer précisément les besoins de chaque client. Outre la satisfaction clients, NEA souhaite également optimiser tous les éléments qui composent sa relation avec le réseau du Crédit Mutuel Nord Europe. Des processus simplifiés L ambition de NEA est de simplifier ses processus pour faire évoluer son modèle de relation client et bâtir des parcours lisibles, utiles et simples. Cette simplification doit également bénéficier aux collaborateurs afin qu ils puissent dégager du temps réinvesti dans des actions à haute valeur ajoutée. 1 Source : étude du LAB, Question de confiance, RAPPORT D ACTIVITÉS - ACTIVITÉS 2013

21 LE PROJET SUCCESSIONS 96 % des chargés de clientèle CMNE interrogés se disent satisfaits du nouveau processus. FOCUS OBJECTIFS : Rationaliser les tâches en garantissant une qualité de service optimale aux bénéficiaires. Optimiser le réinvestissement des fonds dans nos contrats. MOYENS : Centralisation du processus et des actions chez ACMN VIE pour éviter les doublons avec le CMNE. Mise en place d un outil de pilotage entre les équipes du CMNE et d ACMN VIE pour faciliter les échanges. Renforcement et formation des équipes de gestion ACMN VIE. Renforcement de la dimension conseil auprès des bénéficiaires. AVANTAGES : Clients : meilleur conseil, simplification et fluidité du traitement des opérations. Réseau : le CMNE peut désormais se concentrer sur la relation commerciale avec les bénéficiaires. ACMN VIE : amélioration du remploi des capitaux dans les contrats de la compagnie et meilleure image grâce à un service optimal. RAISON DU SUCCÈS : Une volonté commune du CMNE et d ACMN VIE d optimiser et simplifier la transmission des capitaux aux bénéficiaires dans un moment difficile. ACTIVITÉS RAPPORT D ACTIVITÉS 21

22 Des outils optimisés NEA s attache depuis trois ans à adopter, progressivement, un maximum d outils communautaires. L objectif : disposer des outils et des logiciels du Groupe Crédit Mutuel, à l efficacité et à la solidité reconnues, et renforcer encore les synergies existantes dans le Groupe. Sans oublier un point essentiel : simplifier le travail du réseau du Crédit Mutuel Nord Europe. LE PROJET COPA 2013, UN SUCCÈS EMBLÉMATIQUE 100 % des contrats du périmètre ont été intégrés dans notre nouvel outil en 7 mois. FOCUS OBJECTIFS : Simplifier les processus de gestion. Rationaliser les flux d information. Bénéficier des évolutions communautaires au niveau de la réglementation et des fonctionnalités. Bénéficier d un système qui a largement fait ses preuves en termes de la solidité et de pérennité. MOYENS : Changer le système de gestion de tous les contrats distribués par le Crédit Mutuel Nord Europe, en basculant sur le système développé par Euro Information, filiale du groupe Crédit Mutuel. AVANTAGES : Clients : avec cmne direct, un outil unique pour l ensemble des produits bancaires et d assurance. Réseau : tous les conseillers clientèle disposent désormais d une interface unique pour la gestion de leurs contrats d assurance vie et capitalisation. ACMN VIE : optimisation des process de gestion. ACMN VIE bénéficie également d un système solide, reconnu et intégrant les dernières mises à jour, dans des conditions privilégiées. RAISON DU SUCCÈS : Les synergies mises en place notamment par le biais de groupes de travail entre ACMN VIE, le CMNE, les ACM et Euro Information. 22 RAPPORT D ACTIVITÉS - ACTIVITÉS 2013

23 Un nouveau canal de vente à distance de contrats d assurance vie Un test de commercialisation de l assurance vie par la plate-forme téléphonique du Crédit Mutuel Nord Europe s est déroulé fin Le Crédit Mutuel Nord Europe est particulièrement attentif, depuis plusieurs années, à développer son offre multicanale. Ce test avait donc pour objectif de développer des affaires nouvelles par le biais de ce canal de distribution, une première pour l assurance vie au Crédit Mutuel Nord Europe. Il permet aussi de proposer un autre canal de souscription aux clients, pour un service encore amélioré. Pendant deux mois, plusieurs centres d appels ont participé à cette opération. Leur mission? Proposer le contrat d assurance vie ACMN Avenir aux clients «grand public» du Crédit Mutuel Nord Europe. Le bilan est très positif : 105 nouveaux contrats ACMN Avenir ont été souscrits en moins de deux mois. Ce mode de distribution sera donc développé en nouveaux contrats ACMN Avenir en moins de 2 mois Une offre financière enrichie ACMN VIE a continué en 2013 à rationaliser son offre en unités de compte afin d offrir à ses clients un catalogue pertinent et complet d offres financières, aussi bien en termes de catégories d actifs que de secteurs géographiques et d activités. Par ailleurs, plusieurs nouveaux produits structurés ont été lancés. ACTIVITÉS RAPPORT D ACTIVITÉS 23

24 Belgique : une année charnière 2013 a été une année charnière pour NELL et le développement de l activité en Belgique. Comme pour les deux années précédentes, 2013 peut être qualifiée d année exceptionnelle pour NELL. Au niveau des chiffres, avec 87,3 M d encaissement, 2013 représente la deuxième plus importante collecte de la compagnie depuis sa création, dans un contexte économique et fiscal pourtant incertain et difficile. Les encours gérés par NELL, stables par rapport à 2012, s élèvent à 618,6 M. Grâce à l attention constante portée par NELL à la qualité des contrats proposés, NELL a été couronnée lors de la cérémonie des Trophées de l assurance vie organisée par DECAVI en Belgique, pour BKCP Opportunities, pour la onzième et douzième fois en sept ans. Parmi les autres faits marquants : la relance de l activité avec le réseau BKCP, avec un triplement de la production du réseau BKCP qui représente désormais 30 % de l activité, l augmentation de la part UC dans la production globale : 33,1 % à fin 2013 contre 19,6 % en 2012, le renforcement des synergies avec l approfondissement de la collaboration avec La Française AM, notamment via le lancement du fonds obligataire LFP Rendement Global 2020 et du fonds de fonds BKCP Core Funds, offres de diversification pertinentes et à succès destinées aux clients de la BKCP. 33,1% de part d UC dans la collecte NELL 87,3 millions d euros Encaissement NELL en ,6 millions d euros Encours gérés par NELL en millions d euros chiffre d affaires 2013 d ACMN IARD +2,5% progression du stock de contrats majeurs IARD : encore plus de nouveautés au service du client! En 2013, ACMN IARD a voulu aller encore plus loin en tenant compte des nouveaux comportements de nos clients avec, par exemple, en Santé, le remboursement des soins de médecine douce. S agissant de la protection des biens, ACMN IARD propose également des offres adaptées. Tous les contrats automobiles incluent désormais une garantie d assistance et une garantie dommage corporel du conducteur. Grâce à ses contrats alliant qualité et innovations, ACMN IARD s est particulièrement distinguée en 2013 avec une année exceptionnelle en termes de résultats : le chiffre d affaires progresse de 6 % avec un total de 142 M, le stock de contrats majeurs progresse de 2,5 % pour atteindre polices, et enfin le résultat s élève à 12 M contre 8,9 M en 2012 un nouveau record! 24 RAPPORT D ACTIVITÉS - ACTIVITÉS 2013

25 Les récompenses de nos produits La pertinence des produits et leur parfaite adéquation aux besoins du réseau et des clients ont permis à ACMN VIE d être de nouveau récompensée par la presse. LES TROPHÉES DU REVENU 2014 Trophée de bronze Catégorie contrats en euros ACMN Horizon Patrimoine Catégorie contrats multisupports offensifs ACMN Horizon Patrimoine Catégorie contrats multisupports actifs ACMN Avenir 2013 Trophée d argent Catégorie contrats en euros ACMN Horizon Patrimoine Catégorie contrats multisupports offensifs ACMN Horizon Patrimoine Catégorie contrats en euros Linxea Évolution Trophée de bronze Catégorie contrats multisupports diversifiés ACMN Avenir Prix spécial de l innovation Nominé : Euro Pierre Plus LES LABELS DES DOSSIERS DE L ÉPARGNE 2014 Label d Excellence ACMN Horizon Patrimoine NEA Patrimoine LES PYRAMIDES D INVESTISSEMENT CONSEILS 2013 Prix de l innovation Fonds Euro Pierre Plus TROPHÉES DE L ASSURANCE VIE DECAVI 2013 Catégorie Branche 23 - Fonds de type Low et Medium Risk avec ARTY de la Financière de l Échiquier Myriad / BKCP Opportunities Catégorie Branche 23 - Fonds de type High Risk avec BL Global Equities de Banque de Luxembourg Investments Myriad / BKCP Opportunities LES PRIX DE MIEUX VIVRE VOTRE ARGENT 2013 Nominés (note supérieure à 16/20) Abivie Hedios Vie LinXea Évolution MonFinancier Liberté Vie 2013 Label d Excellence ACMN Horizon Patrimoine NEA Patrimoine ACTIVITÉS RAPPORT D ACTIVITÉS 25

26 Perspectives 2014 En ce qui concerne l assurance vie, en 2013, nos assurés ont recherché, plus que jamais, de la sécurité, de la performance et de la personnalisation. Ces éléments expliquent notamment le succès des produits structurés que nous avons commercialisés avec le Crédit Mutuel Nord Europe. En 2014, les nouveaux contrats créés par le législateur fin 2013 devraient voir le jour : Le contrat Euro Croissance constitue, pour l assuré, une alternative aux traditionnels contrats en euros ou multisupports. L investissement sera en effet réalisé, pour tout ou partie, sur une «poche de diversification» dont l objectif est d offrir, au terme d une période de blocage déterminée, un rendement supérieur à celui d un fonds en euros classique. Mais contrairement au fonds en euros, le capital investi au sein de cette poche de diversification ne sera garanti qu au terme de la période déterminée. Ce type d offre semble particulièrement attrayante sur une durée d investissement longue de type préparation de la retraite. Le contrat «Vie Génération» offre quant à lui un avantage supplémentaire sur la fiscalité en cas de décès en contrepartie d un investissement total en unités de compte, orientées notamment vers le financement du logement social ou intermédiaire, ou l économie sociale et solidaire. ACMN VIE devra proposer aux assurés des solutions pertinentes et performantes, sans sacrifier pour autant la sécurité, et en mettant l accent sur la qualité de services rendue aux clients. De nombreux défis attendent aussi l assurance IARD : 2014 sera une année de nouveautés pour ACMN IARD dans un contexte réglementaire en forte évolution. Une nouvelle offre MRH simplifiée, dénommée «Contrat habitation», a ainsi été lancée en avril 2014 : ce contrat habitation est composé d un socle de garanties essentielles (assistance, dommages aux biens, évènements climatiques et responsabilité) et peut être complété avec des options de «finition» (casse du mobilier, extension de garantie 5 ans, rééquipement à neuf, tous risques immobiliers), et des équipements NEA continuera à proposer aux assurés des solutions pertinentes, performantes et novatrices complémentaires (PJ, extra-scolaire, assurance accidents de la vie, avec une nouveauté : le dépannage électrique-plomberie). Ce nouveau contrat représente un véritable enjeu commercial pour le réseau des caisses locales du Crédit Mutuel Nord Europe. Depuis le mois de mai, ACMN IARD est aussi présente sur le marché des professionnels avec une nouvelle offre en assurance santé collective, le Plan Santé Entreprise. Ce contrat, destiné aux employeurs des petites et moyennes entreprises, s inscrit dans le cadre de l ANI et la généralisation de la couverture complémentaire santé à tous les salariés. Le Plan Santé Entreprise est composé du socle de base de l ANI et sera complété, en septembre, par deux niveaux de garanties renforcées. En ce qui concerne NELL, 2013 a été, comme prévu, l année des bouleversements fiscaux en Belgique. D aucuns ont prédit une année catastrophique pour les compagnies luxembourgeoises, NELL y compris. À l heure des bilans, NELL peut pourtant se réjouir avec un objectif de collecte atteint à 95 % et un encours stable et même en légère progression grâce à l effet marché. Ces mesures incitent à l optimisme pour Il y a quelques années, les partenaires et les clients qui s intéressaient au contrat d assurance-vie luxembourgeois avaient surtout en tête des préoccupations «fiscales». Aujourd hui, ce n est plus le cas. Les points d intérêt se focalisent sur les performances, la diversité de l offre, les caractéristiques techniques du contrat ou encore sur les possibilités en matière de planification successorale. Autant de domaines vis-à-vis desquels le Luxembourg en général et NELL en particulier sont bien positionnés. NELL devra s attacher à relever de nombreux défis, notamment doter la compagnie de tous les moyens pour faire face aux évolutions de toutes les règlementations que sont Solvency 2, Twin Peaks, FATCA, etc., tout en continuant à renforcer les synergies Groupe. 26 RAPPORT D ACTIVITÉS - ACTIVITÉS 2013

27 Gestion financière et stratégie d investissement Parce que notre métier repose sur la confiance de nos clients, de nos investisseurs et de nos collaborateurs, il est indispensable pour NEA de consolider ses grands équilibres financiers. Les assureurs ont un rôle d investisseur de long terme. Cela signifie que l épargne que nous confient nos clients contribue aux besoins de financement des États et des entreprises. Il est donc essentiel de privilégier une stratégie prudente et avisée sur le long terme, et d éviter tout «effet de mode». En 2013, NEA a continué à mener une stratégie avisée et sécurisante afin de garantir le capital des assurés et de privilégier un rendement long terme. Dans un environnement incertain, NEA a poursuivi sa politique d investissement prudente basée sur la dispersion et la maîtrise des risques, cherchant à offrir un rendement satisfaisant au vu du niveau de risque pris. Grâce à cette stratégie, stable dans le temps, NEA a de nouveau conforté sa solidité financière. C est cette constance dans la recherche du juste équilibre entre rendement et sécurité qui a permis, cette année encore, à NEA de tenir son engagement visà-vis de ses assurés en leur présentant, sur le long terme, une performance régulière de ses taux de rendements en assurance vie. Une allocation d actifs sécurisée La stratégie de NEA repose sur une gestion financière sécurisante des actifs qui se caractérise par : une politique d allocation d actifs pérenne, prudente et sécuritaire qui permet de garantir aux assurés le capital investi sur le fonds euros, un portefeuille investi en obligations d émetteurs souverains, financiers et corporate investment grade, qui présente une forte dispersion des encours par émetteur pour limiter l impact potentiel du défaut d un émetteur, ACTIVITÉS RAPPORT D ACTIVITÉS 27

Rapport Annuel 2010. Présentation du Groupe CMNE. 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants. 8 Organigramme financier. 9 Organisation du Groupe

Rapport Annuel 2010. Présentation du Groupe CMNE. 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants. 8 Organigramme financier. 9 Organisation du Groupe Rapport Annuel 2010 2 Sommaire Rapport Annuel 2010 Présentation du Groupe CMNE 5 Éditorial 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants 7 Implantation 8 Organigramme financier 9 Organisation du Groupe Rapport

Plus en détail

Qui sommes-nous? 171 M 750 M CHIFFRES CLÉS. À propos de Nord Europe Assurances. Le Crédit Mutuel Nord Europe. Le Groupe Crédit Mutuel - CIC

Qui sommes-nous? 171 M 750 M CHIFFRES CLÉS. À propos de Nord Europe Assurances. Le Crédit Mutuel Nord Europe. Le Groupe Crédit Mutuel - CIC Qui sommes-nous? Nord Europe Life Luxembourg S.A. est une société d assurance vie luxembourgeoise créée en 2003, dont les produits sont disponibles sur le marché belge. CHIFFRES CLÉS au 31 décembre 2014

Plus en détail

Rapport annuel 2014 NORD EUROPE ASSURANCES

Rapport annuel 2014 NORD EUROPE ASSURANCES Rapport annuel 2014 NORD EUROPE ASSURANCES Rapport d activités Sommaire AVANT PROPOS INSTANCES DIRIGEANTES 6 IDENTITÉ NEA 14 22 ACTIVITÉS 2014 26 RESSOURCES HUMAINES NOS ENGAGEMENTS 42 46 Avant Propos

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

TRAVEL TECHNOLOGY INTERACTIVE Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au Capital de 4.524.878,73 Euros

TRAVEL TECHNOLOGY INTERACTIVE Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au Capital de 4.524.878,73 Euros 75008 PARIS SUR LES COMPTES CONSOLIDES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 75008 PARIS SUR LES COMPTES CONSOLIDES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Aux actionnaires, En exécution de la mission qui nous a

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 24 mars 2008 RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE En 2008, La Banque Postale a confirmé sa place unique et singulière sur le marché de la banque de détail

Plus en détail

Une performance solide, un bilan renforcé

Une performance solide, un bilan renforcé 5 mars 2014 Le groupe Crédit Mutuel en 2013 1 Une performance solide, un bilan renforcé Un résultat net (2 651 M, soit + 23,3 %), destiné principalement à être réinvesti dans le groupe, au service de ses

Plus en détail

UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM

UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 13 JANVIER 2015 UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM UFF Oblicontext 2021 est un

Plus en détail

L activité financière des sociétes d assurances

L activité financière des sociétes d assurances L activité financière des sociétes d assurances L année 2002 est de nouveau marquée par une forte baisse des marchés financiers. Celle-ci entraîne une diminution des plus-values latentes et des produits

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS Société Générale Exercice clos le 31 décembre 2014 Aux Actionnaires, En exécution de la mission qui nous a été confiée par votre assemblée générale,

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale épargne patrimoniale LIFE MOBILITY evolution UN CONTRAT D ASSURANCE VIE ÉMIS AU GRAND-DUCHÉ DU LUXEMBOURG AU SERVICE DE LA MOBILITÉ PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ Un contrat sur-mesure pour une stratégie patrimoniale

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Luxembourg, le 30 août 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Progression des revenus commerciaux La Banque

Plus en détail

Diane Patrimoine. Assurance-vie à annuités variables. Janvier 2011

Diane Patrimoine. Assurance-vie à annuités variables. Janvier 2011 Diane Patrimoine Assurance-vie à annuités variables Janvier 2011 Sommaire 1 Enjeu de la retraite et environnement client 2 La solution retraite patrimoniale en 4 points clés Un revenu garanti à vie Performance

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2014 Perception du risque et comportement d investissement 3 décembre 2014 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale? Parce

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Situation en France :

[ les éco_fiches ] Situation en France : Des fiches pour mieux comprendre l'actualité éco- nomique et les enjeux pour les PME Sortie de crise? Depuis le 2ème trimestre la France est «techniquement» sortie de crise. Cependant, celle-ci a été d

Plus en détail

L activité financière des sociétes d assurances

L activité financière des sociétes d assurances L activité financière des sociétes d assurances Les marchés boursiers ont repris au cours de l année 2003. Par conséquent, les plus-values latentes sur actifs des sociétés d assurances augmentent. Les

Plus en détail

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 2 3 SOMMAIRE 4 L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 4 Une orientation résolument internationale 6 Une protection

Plus en détail

UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR

UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR RAPPORT AUX MEMBRES 2005 EXERCICE 2005 ACTIF DU BILAN Continuité a été le maître mot de 2005 pour la CPP, aussi bien pour son fonctionnement interne que pour son environnement:

Plus en détail

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable Paris, le 17 mars 2011 Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable * Crédit Agricole S.A : premier groupe bancaire français à publier un plan stratégique en environnement

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

LA LETTRE DE L EPARGNE ET DE LA RETRAITE DU CERCLE DE L EPARGNE. N 3 juillet 2014

LA LETTRE DE L EPARGNE ET DE LA RETRAITE DU CERCLE DE L EPARGNE. N 3 juillet 2014 LA LETTRE DE L EPARGNE ET DE LA RETRAITE DU CERCLE DE L EPARGNE N 3 juillet 2014 L Edito de Philippe Crevel L épargnant des temps nouveaux frappe à la porte En 2017, les «digital natives» auront pris le

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 25 février 2014 RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE Portée par ses activités de crédits, La Banque Postale poursuit son développement et enregistre des résultats

Plus en détail

Contrat d Assurance sur la Vie Multisupport à Versements et Retraits Libres AFER Europe

Contrat d Assurance sur la Vie Multisupport à Versements et Retraits Libres AFER Europe Contrat d Assurance sur la Vie Multisupport à Versements et Retraits Libres AFER Europe Dossier d information - Septembre 2014 Certaines épargnes rapportent plus que d autres. En voici une nouvelle preuve.

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014 n 26 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 Sommaire 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE INDIVIDUELLE 6 2.1.La bancassurance

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS 2 PROFIL NATIXIS, AU CŒUR DU GROUPE BPCE Natixis est la banque de financement, de gestion

Plus en détail

Performance des résultats et solidité renforcée

Performance des résultats et solidité renforcée 4 mars 2015 Le groupe Crédit Mutuel en 2014 1 Performance des résultats et solidité renforcée Un résultat net de 3 027 M (soit + 11,4 %) permettant de renforcer la structure financière du Crédit Mutuel

Plus en détail

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 9 septembre 2010 Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité Au 30 juin 2010 : PNB consolidé : 2 640 millions

Plus en détail

aux Comptes et Attestation

aux Comptes et Attestation Rapports des Commissaires aux Comptes et Attestation page.1. Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes annuels* 186.2. Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes consolidés* 188.3.

Plus en détail

Montpellier. 24 mai 2011

Montpellier. 24 mai 2011 Montpellier 24 mai 2011 SOMMAIRE Le Groupe AXA Retour sur 2010, une année charnière Performance en 2010 et indicateurs d activité 2011 Priorités pour 2011 et après Christian RABEAU Directeur de la Gestion

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

Carte d'identité Juillet 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Carte d'identité Juillet 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Carte d'identité Juillet 2013 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS 2 PROFIL NATIXIS, AU CŒUR DU GROUPE BPCE Natixis est la banque de financement, de gestion et de services

Plus en détail

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013 GROUPAMA Résultats annuels 2012 Présentation presse & analystes 21 février 2013 Introduction 2 «Je serai attentif à faire vivre un mutualisme moderne : qui s appuie sur un modèle d engagement et de responsabilité

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Mon futur à composer Cardif Multiplus Perspective Mon assurance vie diversifiée aujourd hui pour mes projets de demain Cardif propose Cardif

Plus en détail

SOMMAIRE. Le mot du président page 5. Le conseil d administration page 6. Le rapport d activité page 6-8. Chiffres clés page 9

SOMMAIRE. Le mot du président page 5. Le conseil d administration page 6. Le rapport d activité page 6-8. Chiffres clés page 9 RAPPORT ANNUEL SOMMAIRE Le mot du président page 5 Le conseil d administration page 6 Le rapport d activité page 6-8 Chiffres clés page 9 Comptes annuels page 10-11 Bilan actif/passif page 12-13 3 LA DIRECTION

Plus en détail

CIC Activité commerciale toujours en croissance

CIC Activité commerciale toujours en croissance Paris, le 26 juillet 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale toujours en croissance Résultats au 30 juin 2012(1) Résultats financiers - Produit net bancaire 2 228 M - Résultat brut d exploitation

Plus en détail

Résultats au 30 juin 2013

Résultats au 30 juin 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 31 juillet 2013 Résultats au 30 juin 2013 Activité commerciale en croissance Résultats financiers * Produit net bancaire 2 298 M + 3 % Résultat brut d exploitation 760 M

Plus en détail

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE?

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE? Groupama Banque - Direction de la communication externe - Groupama participe à la protection de l'environnement en utilisant un site imprim vert et des papiers issus des forêts gérées durablement et en

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE CARREFOUR BANQUE PLUS DE 30 ANS D EXPÉRIENCE AU SERVICE DES CLIENTS Carrefour Banque commercialise des solutions de paiement, de financement, d épargne et d assurance. Depuis le lancement de la première

Plus en détail

Actionnaires. Lettre d information. 32,6 Md. 1 Md 78,90. Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général. Chiffres clés au 31/12/2009

Actionnaires. Lettre d information. 32,6 Md. 1 Md 78,90. Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général. Chiffres clés au 31/12/2009 Numéro 42 Avril 2010 Lettre d information Actionnaires Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général Grâce à l ensemble de nos partenaires, nous avons développé l activité sur toutes les zones où nous

Plus en détail

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007 Présentation des résultats 2006 15 mars 2007 Préambule Le intègre dans son périmètre la création de Natixis intervenue le 17 novembre. Les données financières présentées sont issues des comptes pro forma

Plus en détail

VISEZ PLUS HAUT FORTUNEO PORTFOLIO MANAGEMENT : GESTION SOUS MANDAT. C onfiez votre epargne a un professionnel. www.fortuneo.be

VISEZ PLUS HAUT FORTUNEO PORTFOLIO MANAGEMENT : GESTION SOUS MANDAT. C onfiez votre epargne a un professionnel. www.fortuneo.be VISEZ PLUS HAUT FORTUNEO PORTFOLIO MANAGEMENT : GESTION SOUS MANDAT C onfiez votre epargne a un professionnel www.fortuneo.be POURQUOI CHOISIR LA GESTION SOUS MANDAT? Vous souhaitez INVESTIR mais vous

Plus en détail

LE CONTRAT DE CAPITALISATION Une opportunité de placement financier

LE CONTRAT DE CAPITALISATION Une opportunité de placement financier Conférence ATEL - 11 décembre 2012 LE CONTRAT DE CAPITALISATION Une opportunité de placement financier Marc-Antoine DOLFI, associé 1 PLAN DE PRESENTATION Le contrat de capitalisation 1. Description 2.

Plus en détail

Asset Management. A Commitment to Excellence

Asset Management. A Commitment to Excellence Asset Management A Commitment to Excellence L ambition que nous poursuivons et que nous partageons avec nos partenaires et clients s enracine profondément dans la culture d un groupe qui met l excellence

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER ARANTIR INFORMER PRÊTER PROTÉGER ADAPTER PARGNER FIDÉLISER DÉVELOPPER ACCOMPAGNER INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER

Plus en détail

2014 RÉSULTATS ANNUELS

2014 RÉSULTATS ANNUELS 2014 RÉSULTATS ANNUELS Conférence de presse Paris - 25 février 2015 Certaines déclarations figurant dans ce document contiennent des prévisions qui portent notamment sur des événements futurs, des tendances,

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Information réglementée* Bruxelles, Paris, 13 mai 2009 7h00 Résultat net de EUR 251 millions au 1 er trimestre 2009 Ratio Tier 1 de 10,7 % et core Tier 1 de 9,8 % Faits

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

TERRE D AVENIR 2 MARS 2013

TERRE D AVENIR 2 MARS 2013 TERRE D AVENIR 2 MARS 2013 LA SÉCURITÉ EN TOUTE LIBERTÉ Terre d avenir 2, un contrat d assurance vie souple qui s adapte à vos besoins Une nouvelle génération de contrat d assurance vie qui vous aide À

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

Livret d epargne SaLariaLe

Livret d epargne SaLariaLe Livret d Epargne Salariale Chère collaboratrice, Cher collaborateur, En tant que salarié(e) de PAGE PERSONNEL, vous bénéficiez de l accord de participation en vigueur dans l entreprise. En complément de

Plus en détail

Skandia renforce son positionnement en France. Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale?

Skandia renforce son positionnement en France. Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale? Skandia renforce son positionnement en France Quelle stratégie adopter pour répondre aux nouvelles attentes de la clientèle patrimoniale? 7 mai 2010 Sommaire 1. Présentation et actualité du Groupe Old

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive!

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive! Allianz Suisse Case postale 8010 Zurich www.allianz-suisse.ch Info Finance 01 YDPPR267F et Prévoyance Édition 01, mars 2013 EXCÉDENTS LPP En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale

Plus en détail

Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne

Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne Congrès Institut des Actuaires 2013 Jean-Pierre DIAZ, BNP Paribas Cardif Emmanuelle LAFERRERE, BNP Paribas Cardif Gildas ROBERT, Optimind Winter

Plus en détail

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1 L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES 2005 1 Séminaire - Atelier L audit interne dans l assurance 1 ère communication : Généralités sur l audit interne 2 ème communication : L audit interne des compagnies

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

Chapitre IV. La certification des comptes

Chapitre IV. La certification des comptes Chapitre IV La certification des comptes Aux termes de la Constitution, «les comptes des administrations publiques sont réguliers, sincères et donnent une image fidèle de leur gestion, de leur patrimoine

Plus en détail

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Allocution de Monsieur Abdellatif JOUAHRI Gouverneur de Bank Al-Maghrib Messieurs les Secrétaires Généraux, Messieurs

Plus en détail

Jeudi 26 mars 2015. Dossier de presse Résultats 2014 du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres. www.ca-cmds.fr www.ca-c-nous.

Jeudi 26 mars 2015. Dossier de presse Résultats 2014 du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres. www.ca-cmds.fr www.ca-c-nous. Jeudi 26 mars 2015 Dossier de presse Résultats 2014 du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres www.ca-cmds.fr www.ca-c-nous.fr Sommaire Communiqué de synthèse Louis Tercinier, nouveau président de

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Solides performances du Groupe BPCE, avec un profil de risque restant modéré et une forte amélioration de la solvabilité

Solides performances du Groupe BPCE, avec un profil de risque restant modéré et une forte amélioration de la solvabilité Paris, le 19 février 2014 Groupe BPCE : résultats de l année 2013 et du 4 e trimestre 2013 Solides performances du Groupe BPCE, avec un profil de risque restant modéré et une forte amélioration de la solvabilité

Plus en détail

Inflation + 2020. Le capital investi est garanti à l échéance, sauf en cas de défaut de l émetteur

Inflation + 2020. Le capital investi est garanti à l échéance, sauf en cas de défaut de l émetteur Inflation + 2020 Le capital investi est garanti à l échéance, sauf en cas de défaut de l émetteur L investisseur supporte le risque de crédit de l émetteur, Crédit Agricole CIB Un horizon de placement

Plus en détail

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 SOCIETE DE TAYNINH 2013 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 B. Etats financiers au 30 juin 2013 C. Rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Jean-Louis DELPÉRIÉ Directeur ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Antoine FOURNIER Directeur LES DEUX DERNIÈRES DÉCENNIES ONT VU L ÉMERGENCE EN FRANCE DES

Plus en détail

Les placements des organismes d assurance à fin 2012

Les placements des organismes d assurance à fin 2012 Les placements des organismes d assurance à fin 212 Gaël HAUTON Secrétariat général de l Autorité de contrôle prudentiel et de résolution Direction des Études Omar BIROUK et Alain Nicolas BOULOUX Direction

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Une Stratégie d Asset Manager pour l Allocation Globale d Actifs Institut de l Epargne Immobilière & Financière 13 Avril 2010

Une Stratégie d Asset Manager pour l Allocation Globale d Actifs Institut de l Epargne Immobilière & Financière 13 Avril 2010 Une Stratégie d Asset Manager pour l Allocation Globale d Actifs Institut de l Epargne Immobilière & Financière 13 Avril 2010 Sommaire Le sens de l Histoire Le Groupe UFG-LFP La déclinaison de la stratégie

Plus en détail

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3)

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3) Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement (point 3) 12 octobre 2010 Pourquoi un Observatoire UFF-IFOP de la Clientèle Patrimoniale? Parce

Plus en détail

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 DEGROOF GESTION 1 rond-point des Champs Elysées 75008 PARIS tél. 33 (0)1 45 61 55 55 - www.degroof.fr CARACTERISTIQUES DE L OPCVM Classification : Actions françaises

Plus en détail

LES SIIC. Pierre Schoeffler Président S&Partners Senior Advisor IEIF. Étude réalisée par. Les SIIC et la retraite 1

LES SIIC. Pierre Schoeffler Président S&Partners Senior Advisor IEIF. Étude réalisée par. Les SIIC et la retraite 1 LES SIIC et la retraite Étude réalisée par Pierre Schoeffler Président S&Partners Senior Advisor IEIF Les SIIC et la retraite 1 23 juin 2014 2 Les SIIC et la retraite La retraite est, avec l emploi et

Plus en détail

NOK 4% 2016. Deutsche Bank. Crédit Agricole Corporate and Investment Bank (FR) (A/A2) Une opportunité d investissement en couronne norvégienne.

NOK 4% 2016. Deutsche Bank. Crédit Agricole Corporate and Investment Bank (FR) (A/A2) Une opportunité d investissement en couronne norvégienne. Deutsche Bank Une opportunité d investissement en couronne norvégienne. A quoi vous attendre? Type d investissement Ce produit est une obligation. En souscrivant à cette obligation, vous prêtez de l argent

Plus en détail

L Info sociale réservée aux dirigeants d entreprise présentée par RV Assurance & Courtage

L Info sociale réservée aux dirigeants d entreprise présentée par RV Assurance & Courtage L Info sociale réservée aux dirigeants d entreprise présentée par RV Assurance & Courtage N 2 Edito Cher partenaire, La fin du premier semestre 2013 s achève dans une ambiance économique et sociale morose

Plus en détail

Epargne. Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise. L offre globale. Assurances et Services pour le développement des entreprises.

Epargne. Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise. L offre globale. Assurances et Services pour le développement des entreprises. entreprises Epargne Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise L offre globale Groupama Assurances et Services pour le développement des entreprises. epargne Comment maintenir le niveau des retraites?

Plus en détail

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020 4,50 % par an (1) pendant 8 ans Souscrivez du 30 janvier au 24 février 2012 (2) La durée conseillée de l investissement est de 8 ans. Le capital est garanti à l

Plus en détail

AVIS DU CESER Séance plénière du 14 novembre 2014

AVIS DU CESER Séance plénière du 14 novembre 2014 AVIS DU CESER Séance plénière du 14 novembre 2014 Orientations Budgétaires 2015 ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES 2015 AVIS SUR LE RAPPORT GÉNÉRAL DU PRÉSIDENT DU CONSEIL RÉGIONAL Président : Patrick TASSIN Séance

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

PEA Performance 2. Faites passer votre épargne à l action!

PEA Performance 2. Faites passer votre épargne à l action! PEA Performance 2 Faites passer votre épargne à l action! Avec le PEA PERFORMANCE 2, Le Plan d Épargne en Actions (PEA) est un placement plébiscité par les épargnants, plus de 7 millions de Français en

Plus en détail

bpce assurances L ESSENTIEL 2012

bpce assurances L ESSENTIEL 2012 bpce assurances L ESSENTIEL 2012 I ÉDITO Pierre Garcin Président du conseil d administration Paul Kerangueven Directeur général Sommaire Faits marquants ÉDITO p. 1 à propos de BPCE Assurances p. 2 l assurance

Plus en détail

%)2&()'& */&!3/3" )44%%&1% 5/3&!3/"

%)2&()'& */&!3/3 )44%%&1% 5/3&!3/ " #$ %&'()' *+ *," #$ -&))&. /," &(%#&&(&&&&$ 01% %& +/+& /," %)2&()'& */& 3/3" )44%%&1% 5/3& 3/" )&1&6(7%1'))(1&-&8&&&1 7'%9&':'/))&&)&&)'&)%&1&-& --/)) -( ';%( &'& %4&< =/' (&'&'%&%')4&&/(('&& %&/ '&

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/EG SEANCE DU 16 SEPTEMBRE 2002 2002/1561 - PRÉSENTATION DU RAPPORT ANNUEL 2001 DE LA CAISSE DE CRÉDIT MUNICIPAL DE LYON (DIRECTION DES FINANCES) Le Conseil Municipal, Vu le rapport en date du 20 août

Plus en détail

Activités et résultats 2011

Activités et résultats 2011 Activités et résultats rci en bref RCI Banque est la captive financière de l Alliance Renault Nissan et assure à ce titre le financement des ventes des marques Renault, Renault Samsung Motors (RSM), Dacia,

Plus en détail

Rapport annuel 2 0 0 8

Rapport annuel 2 0 0 8 Rapport annuel 2 0 0 8 Sommaire 3 Avant-propos 4 Les chiffres clés 5 La relation clientèle 7 Les équipes 8 L organisation et l informatique 9 L activité en bref Suravenir Assurances a choisi d illustrer

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 %

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR démarre l année avec de solides performances grâce à la mise en œuvre rigoureuse de son plan stratégique

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse Dossier de Presse 2011 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contact Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Sommaire

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

Rectificatif du 29 juin 2005 au Document de référence 2004 DEPOSE AUPRES DE L AMF LE 23 MAI 2005 SOUS LE NUMERO D.05-0751

Rectificatif du 29 juin 2005 au Document de référence 2004 DEPOSE AUPRES DE L AMF LE 23 MAI 2005 SOUS LE NUMERO D.05-0751 Rectificatif du 29 juin 2005 au Document de référence 2004 DEPOSE AUPRES DE L AMF LE 23 MAI 2005 SOUS LE NUMERO D.05-0751 Ce rectificatif est disponible sur le site de l AMF ( www.amf-france.org) et auprès

Plus en détail

Assurance Vie SÉLECTION ORIENTATIONS. Quels que soient vos objectifs, AXA sera toujours à vos côtés pour vous aider à les atteindre.

Assurance Vie SÉLECTION ORIENTATIONS. Quels que soient vos objectifs, AXA sera toujours à vos côtés pour vous aider à les atteindre. Assurance Vie SÉLECTION ORIENTATIONS Quels que soient vos objectifs, AXA sera toujours à vos côtés pour vous aider à les atteindre. Et vous, comment voulez-vous vivre votre épargne? Vos projets et vos

Plus en détail