Evaluation assistée par ordinateur de l inégalité de longueur des membres

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Evaluation assistée par ordinateur de l inégalité de longueur des membres"

Transcription

1 Evaluation assistée par ordinateur de l inégalité de longueur des membres inférieurs chez l enfant Robin Azoulay, Ahmed Kadri, Jacques Massoud, Loic Le Henaff, Amina Sekkal, Ana Presedo, Guy Sebag Service d Imagerie pédiatrique, Hôpital Robert Debré, AP-HP, Université Paris VII Paris, France

2 Prise en charge des ILMI Les ILMI surviennent sur un squelette immature et sont donc évolutives durant la croissance. Leur prise en charge thérapeutique repose principalement sur la prévision de l inégalité à maturité osseuse : 0-2 cm : abstention ou orthèse 2-5 cm : raccourcissement du membre long par épiphysiodèse 5-18 cm : allongement du membre court (+/- épiphysiodèse controlatérale) > 18 cm : remplacement prothétique plus souvent qu un allongement

3 Prise en charge des ILMI Il existe différentes méthodes d estimation de l inégalité de longueur à maturité osseuse. La plupart d entre elles utilisent les tables de croissance de Green et Anderson exprimant la croissance des segments osseux normaux en fonction de l âge osseux Héchard et Carlioz ou Moseley en ont proposé une représentation graphique. Paley et Coll. (méthode des multiplicateur) a proposé une méthode simplifiée permettant de se passer de la notion d âge osseux

4 Introduction L objectif est de proposer un logiciel «boîte à outils» facilitant le suivi des ILMI : Représentation graphiques des radiomensurations itératives, Aide à l évaluation de l âge osseux selon plusieurs méthodes, Estimation du pronostic d inégalité finale selon plusieurs méthodes Graph d Héchard et Carlioz Méthode des multiplicateurs

5 Matériel et Méthodes

6 Matériel et Méthodes Les radiomensurations des membres inférieurs sont acquises sur le système basse dose EOS (Biospace Med, Paris) L acquisition face et profil est simultanée grâce à deux détecteurs. EOS minimise les agrandissements d image et propose un post traitement 2D et 3D innovant.

7 Un exemple de radiomensuration sur EOS. Tibia droit court. Radiographie face et profil Mesures manuelles des segments Modélisation 3D des segments osseux permettant des mesures automatisées

8 L évaluation de l âge osseux En plus de la radiomensuration EOS, les patients ont systématiquement des radiographies d âge osseux sur capteurs plans. main gauche face (Greulich et Pyle) coude gauche face et profil (Sauvegrain et Nahum)

9 Démonstration du logiciel

10 Julie consulte à l âge de 10 ans 10 mois pour inégalité de longueur des membres inférieurs liée à une épiphysiodèse fémorale gauche, séquelle d une luxation congénitale.

11 Julie fait sa radiomensuration (EOS) et son âge osseux (capteurs plans) Le membre inférieur gauche est plus court de -2.6 cm, lié au fémur court.

12 L opérateur ouvre le logiciel qui se présente comme une boite à outils

13 L opérateur sélectionne le module de détermination de l âge osseux

14 Il se voit proposer 4 méthodes différentes

15 Méthode de Greulich et Pyle L opérateur dispose de l atlas de G et P et estime l âge osseux de la patiente Il importe la radiographie de main G de la patiente L âge osseux est enregistré

16 Méthode de Pyle et Hoer L opérateur dispose de l atlas de Pyle et Hoer et estime l âge osseux de la patiente Il importe la radiographie EOS de la patiente L âge osseux est enregistré

17 L opérateur dispose de l atlas d Acheson et estime l âge osseux de la patiente en cotant manuellement les 9 noyaux pelviens. Méthode d Acheson (évaluation de noyaux pelviens) Il importe la radiographie EOS de la patiente et zoome sur une partie du bassin

18 Méthode d Acheson (évaluation de noyaux pelviens) Un score est obtenu A ce score correspond un âge osseux L âge osseux est enregistré

19 L opérateur dispose de l atlas de Sauvegrain et Nahum et estime l âge osseux de la patiente en cotant manuellement les 4 noyaux Méthode de Sauvegrain et Nahum (noyaux du coude) Radiographie coude G importée

20 Méthode de Sauvegrain et Nahum (noyaux du coude) Un score est obtenu A ce score correspond un âge osseux L âge osseux est enregistré

21 Evaluation de l âge osseux L opérateur va pouvoir sélectionner le résultat de la méthode de son choix ou bien la moyenne de plusieurs méthodes d évaluation de l âge osseux.

22 Après évaluation de l âge osseux, l opérateur ouvre le module de prédiction des ILMI

23 Deux méthodes différentes sont actuellement proposées

24 Graph d Héchard et Carlioz

25 Graph d Héchard et Carlioz Julie consulte à deux reprises. Le recueil des données est automatisé et intégré dans le graph. Le graph donne le suivi évolutif de l inégalité des fémurs et tibias au cours de la croissance exprimée en âge osseux. En extrapolant les droites de croissance jusqu à maturité osseuse (14 ans chez la fille), une estimation de la différence en fin à croissance osseuse est donnée..

26 Graph d Héchard et Carlioz Différences de longueurs à la dernière consultation (3 cm) Estimation de la différence à maturité (4.4 cm)

27 Graph d Héchard et Carlioz L inégalité actuelle est de 3cm. La prévision à maturité osseuse est de 4.4 cm. Compte tenu de la prévision à maturité, le traitement classique est une épiphysiodèse controlatérale du tibia distal ou du fémur proximal

28 Graph d Héchard et Carlioz -Les tables de croissances de Green et Anderson renseignent sur le potentiel de croissance résiduel du membre controlatéral, permettant de choisir quel cartilage il est judicieux de fermer. -Chez cette patiente qui a 11 ans 6 mois d âge osseux, il a été proposé une épiphysiodèse tibiale distale qui permettra de gagner en moyenne 2.5cm et donnera une inégalité résiduelle de l ordre de 1.9 cm ( cm) cliniquement acceptable. -Pour mémoire, une épiphysiodèse tibiale proximale ne permettrait de gagner que 1.5 cm ce qui serait insuffisant. Table de Green et Anderson donnant la Croissance résiduelle potentielle des cartilage Croissance en fonction de l âge osseux.

29 Méthode des multiplicateurs Une méthode alternative est proposée

30 Méthode des multiplicateurs Paley et Coll ont mis au point une méthode de prédiction des ILMI, basée sur les données de Green et Anderson, mais en prenant en compte l âge chronologique et non plus l âge osseux. Cette méthode donne l avantage de pouvoir se passer de l âge osseux. A un âge civil donné correspond un chiffre par lequel il faut multiplier la longueur actuelle du membre pour avoir sa longueur finale à maturité osseuse. Table des multiplicateurs Cette table des multiplicateurs a été publiée (une table pour chaque sexe).

31 Méthodes des multiplicateurs Pour Julie : Paramètres actuels à l âge civil de 10 ans 8 mois Inégalité globale de 3 cm

32 Méthodes des multiplicateurs Estimation de l inégalité en fin de croissance (à l âge de 14 ans) à 3,96 cm

33 Méthodes des multiplicateurs Le logiciel calcule l âge idéal auquel il faudrait pratique la chirurgie de correction par épiphysiodèse controlatérale. L épiphysiodèse fémorale distale est le plus judicieux et ce à l âge civil de 10 ans 10 mois. Ce résultat est concordant avec celui donné par le graph de Héchard et Carlioz.

34 Le logiciel propose un calcul de la dose cumulée, sur l ensemble du suivi radiologique

35 Conclusion Ce logiciel est conçu pour faciliter le suivi des patients ayant une inégalité de longueur des membres inférieurs. Il propose différentes méthodes de prédiction de l inégalité de longueur à maturité osseuse (graph d Héchard et Carlioz nécessitant le calcul de l âge osseux, méthode des multiplicateurs pour laquelle le calcul de l âge osseux n est pas nécessaire). Ce logiciel pourrait aider dans la détermination optimale du timing de la chirurgie correctrice.

36 Conclusion Ce logiciel pourrait servir à des études cliniques. A terme, il pourrait être proposé par le constructeur sur la console clinique EOS.

37 Références Anderson M, Green WT, Messner MB. Growth and predictions of growth in the lower extremities. J Bone Joint Surg Am Jan;45- A:1-14 Héchard P, Carlioz H. Practical method of prediction of leg length inequality. Rev Chir Orthop Reparatrice Appar Mot ;64:81-7. Moseley C.F. A Straight-Line Graph for Leg-Length Discrepancies. J.Bone and Joint Surg. 1997;59-A: Paley D, Bhave A, Herzenberg JE, Bowen JR. Multiplier Method for Predicting Limb-Length Discrepancy. JBJS. 2000; 82-A(10):

38 Conflits d intérêt Ce travail a été soutenu par la fondation Medicen Paris Région - Convention n EJ2695

Scanner 3D R BARTHELEMY (1), J BARTH (1), JC PANISSET (1), B SONNERY-COTTET (2), P CHAMBAT (2), N GRAVELEAU (3). (1) GRENOBLE (2) LYON (3) PARIS

Scanner 3D R BARTHELEMY (1), J BARTH (1), JC PANISSET (1), B SONNERY-COTTET (2), P CHAMBAT (2), N GRAVELEAU (3). (1) GRENOBLE (2) LYON (3) PARIS Scanner 3D pour l étude des tunnels osseux fémoraux dans la plastie du ligament croisé antérieur R BARTHELEMY (1), J BARTH (1), JC PANISSET (1), B SONNERY-COTTET (2), P CHAMBAT (2), N GRAVELEAU (3). (1)

Plus en détail

DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS. Pieds Creux P. WICART, R. SERINGE

DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS. Pieds Creux P. WICART, R. SERINGE DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS Pieds Creux P. WICART, R. SERINGE Pour évaluer le creux, il existe de très nombreuses mesures radiographiques N = 120 à 125 PIED NORMAL Pied

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 septembre 2005 FOSAVANCE, comprimé (Boîte de 4 et 12) Laboratoires MERCK SHARP & DOHME-CHIBRET alendronate monosodique, cholécalciférol (vitamine D3) Liste I Date

Plus en détail

Inégalité de longueur des membres inférieurs

Inégalité de longueur des membres inférieurs Inégalité de longueur des membres inférieurs Introduction Mr M est un patient âgé de 31ans, 1m74 pour 60 kg, pas de sport, vie sédentaire de bureau. Il est venu me consulter à la demande de son médecin

Plus en détail

Variabilité de la la maturation osseuse du poignet en. période pré et et per pubertaire. Comparaison des méthodes d évaluation.

Variabilité de la la maturation osseuse du poignet en. période pré et et per pubertaire. Comparaison des méthodes d évaluation. Variabilité de la la maturation osseuse du poignet en période pré et et per pubertaire. Comparaison des méthodes d évaluation. N Colavolpe *, K Chaumoître *, P Kbaier *, O Dutour **, H Chaudet ***, M Panuel

Plus en détail

Le schéma dentaire. Toujours présent. en orientation soins et prothèse

Le schéma dentaire. Toujours présent. en orientation soins et prothèse Le schéma dentaire Toujours présent en orientation soins et prothèse Le schéma dentaire Représentation graphique stylisée, sous un aspect d'orthopantomogramme, D'une part de l'état des dents du patient

Plus en détail

COLOSCOPIE VIRTUELLE Expérience en pratique de ville. SFR Ile de France Octobre 2011 Dr. Kunstlinger Dr. Pariente

COLOSCOPIE VIRTUELLE Expérience en pratique de ville. SFR Ile de France Octobre 2011 Dr. Kunstlinger Dr. Pariente COLOSCOPIE VIRTUELLE Expérience en pratique de ville SFR Ile de France Octobre 2011 Dr. Kunstlinger Dr. Pariente Apprentissage Matériel et locaux adaptés Informations et ordonnances envoyées Indications

Plus en détail

Fidex : Une simple évolution ou une révolution dans le monde de l imagerie vétérinaire?

Fidex : Une simple évolution ou une révolution dans le monde de l imagerie vétérinaire? Fidex : Une simple évolution ou une révolution dans le monde de l imagerie vétérinaire? Dr Sanspoux Frédéric. Capvéto Bellac - 05 juillet 2014. En 2011 est apparue sur le marché de l imagerie vétérinaire

Plus en détail

Scoliose idiopathique

Scoliose idiopathique Scoliose idiopathique désordre anatomique du rachis dans les 3 plans de l espace non complètement réductible sans cause connue et évoluant durant la croissance Scoliose idiopathique Déformation 3D déviation

Plus en détail

PHOTOGRAPHIE Fondamentaux

PHOTOGRAPHIE Fondamentaux PHOTOGRAPHIE Fondamentaux Août 2009 ETYMOLOGIE Le terme photographie vient du grec photo signifiant lumière, clarté et de graphie, peindre, dessiner, écrire. Ainsi, au sens littéral, la photographie est

Plus en détail

Logiciel de calcul d estimation automatique de la dose efficace pour les scanners réalisés en pédiatrie. Hôpital Robert Debré, Paris

Logiciel de calcul d estimation automatique de la dose efficace pour les scanners réalisés en pédiatrie. Hôpital Robert Debré, Paris Logiciel de calcul d estimation automatique de la dose efficace pour les scanners réalisés en pédiatrie C. GUEGAN, A.NADOUR,M.ALISON,G.SEBAG Hôpital Robert Debré, Paris Plan INTRODUCTION A - EXPRESSION

Plus en détail

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire»

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire» 26 - troubles associés La persistance, au-delà de l'âge de cinq à six ans, de cette forme de déglutition pourra être à l'origine de dysmorphoses dento maxillaires, de perturbation de la croissance crâniofaciale

Plus en détail

TRAIN: TRAIN RUNNING ADVANCED INFORMATION ON NETWORK

TRAIN: TRAIN RUNNING ADVANCED INFORMATION ON NETWORK TRAIN: TRAIN RUNNING ADVANCED INFORMATION ON NETWORK Rhanjati Mohamed mrhanjati@yahoo.com RÉSUMÉ Le projet «TRAIN» consiste en la gestion d un site ferroviaire donné. Cette gestion étant axée sur la détection,

Plus en détail

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet!

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet! FORMULAIRE PDF REMPLISSABLE POUR REPONSE PEDAGOGIQUE AAP 2014 DU Page 1 sur 14 Avant toute chose, rappelez ici : 1 - Le titre principal (anciennement titre long) de votre projet [90 caractères] Structurer

Plus en détail

Mots clés : méthode Ehrenfried, douleur aigue, hernie discale

Mots clés : méthode Ehrenfried, douleur aigue, hernie discale La méthode Ehrenfried et un traitement aigu Sandra Regina de Farias Résumé Ce travail a comme but discuter le rôle de la méthode Ehrenfried Gymnastique Holistique dans la diminution de la sensibilité douloureuse

Plus en détail

Atlas en Imagerie Tridimensionnelle

Atlas en Imagerie Tridimensionnelle Atlas en Imagerie Gynéco-obstétricale et Fœtale Directeurs de Collection : Jean-Philippe Bault, Bernard Benoit et Jean-Marc Levaillant Atlas en Imagerie Tridimensionnelle de l os fœtal en croissance Mylène

Plus en détail

Julie Morin, t.i.m. Mars 2014

Julie Morin, t.i.m. Mars 2014 Élaboré par : Francine Roy, t.i.m. Julie Morin, t.i.m. Mars 2014 Adopté par le comité d inspection professionnelle : le 12 mars 2014 Adopté par le conseil d administration : le 14 mars 2014 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

et arthroscopie du LCA

et arthroscopie du LCA Plasties Fractures ligamentaires articulaires itératives et arthroscopie du LCA Régis Pailhé Pr D. Saragaglia Service de Chirurgie Orthopédique Hôpital Sud, CHU Grenoble DIU Arthroscopie Grenoble le 04/02/2016

Plus en détail

Logiciel PATROL. Notice d utilisation. Page 1 sur 25. Version 6.x. Dernières modifications 14-06-2006

Logiciel PATROL. Notice d utilisation. Page 1 sur 25. Version 6.x. Dernières modifications 14-06-2006 Version 6.x Logiciel PATROL Notice d utilisation Dernières modifications 14-06-2006 Page 1 sur 25 Table des matières I. Introduction 3 II. Installation du logiciel 3 III. Utilisation du lecteur Easy Rondes

Plus en détail

Chirurgie Assistée par Ordinateur ( CAO ) Notice d'information Dr BRAHIN. pour Intervention du 00/00/00

Chirurgie Assistée par Ordinateur ( CAO ) Notice d'information Dr BRAHIN. pour Intervention du 00/00/00 Chirurgie Assistée par Ordinateur ( CAO ) Notice d'information Dr BRAHIN pour Intervention du 00/00/00 La chirurgie assistée par ordinateur ( CAO ) a connu au cours de ces dernières années un certain engouement

Plus en détail

Evaluation d un outil de. ordinateur (CAD) en coloscopie virtuelle

Evaluation d un outil de. ordinateur (CAD) en coloscopie virtuelle Evaluation d un outil de diagnostic assisté par ordinateur (CAD) en coloscopie virtuelle B. Lecourtois, J. Frandon, I. Bricault, G. Ferretti Clinique Universitaire de Radiologie et Imagerie Médicale CHU

Plus en détail

Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL...2 2) CRÉATION DU MÉCANISME...2 3) ANALYSE...

Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL...2 2) CRÉATION DU MÉCANISME...2 3) ANALYSE... Découverte du logiciel Mecaplan pour SolidWorks Page 1/9 Mecaplan pour SolidWorks Bielle Manivelle Piston Bâti Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL....2

Plus en détail

( à propos de 30 cas) N.Boudjouraf. M.M. Makhloufi. A. Chamia Service de chirurgie orthopédique, CHU de Batna

( à propos de 30 cas) N.Boudjouraf. M.M. Makhloufi. A. Chamia Service de chirurgie orthopédique, CHU de Batna Apport de la biopsie par voie postérieure transpédiculaire dans le diagnostic de la spondylodiscite tuberculeuse dorsale et lombaire avec enquête bactériologique négative ( à propos de 30 cas) N.Boudjouraf.

Plus en détail

Chirurgie orthognathique en 2009

Chirurgie orthognathique en 2009 Chirurgie orthognathique en 2009 R. Olszewski, P. Mahy, H. Reychler Service de stomatologie et chirurgie maxillo-faciale (Prof H. Reychler) 1 Sommaire Chirurgie orthognathique Chirurgie orthognathique

Plus en détail

Manuel du WT4 (Français) Manuel d Utilisation

Manuel du WT4 (Français) Manuel d Utilisation Manuel du WT4 (Français) Manuel d Utilisation SOMMAIRE 1. MISE EN ROUTE 2. FONCTIONNEMENT DE BASE 3. FONCTIONS PERFECTIONNÉES 4. MISE À JOUR DU LOGICIEL Merci d avoir choisi GolfBuddy. Le GolfBuddy WT4

Plus en détail

Embolisation portale avant résection hépatique pour cholangiocarcinome

Embolisation portale avant résection hépatique pour cholangiocarcinome Embolisation portale avant résection hépatique pour cholangiocarcinome Etude rétrospective de 15 cas T. Sanzalone (1), M. Adham (2), C. Lombard Bohas(3), F. Pilleul (1) (1) Service de radiologie pavillon

Plus en détail

Table des Matières TABLE DES MATIERES... I

Table des Matières TABLE DES MATIERES... I Table des Matières I Table des matières TABLE DES MATIERES... I UTILISATION D'UN FICHIER DAO "IGES" DANS SAMCEF...2 1 démarrer SAMCEF-Field...2 2 - Réalisation d'un modèle 3D...3 Modification - correction

Plus en détail

Recherche sur la modification de l accélération d un chariot se déplaçant vers le bas sur un plan incliné

Recherche sur la modification de l accélération d un chariot se déplaçant vers le bas sur un plan incliné La recherche Recherche sur la modification de l accélération d un chariot se déplaçant vers le bas sur un plan incliné Question de recherche : L accélération d un chariot se déplaçant vers le bas sur un

Plus en détail

Saisie des données STOC EPS sur le site «Faune Savoie»

Saisie des données STOC EPS sur le site «Faune Savoie» Saisie des données STOC EPS sur le site «Faune Savoie» Les données STOC EPS sont désormais saisies sur le site «Faune Savoie» ; ceci suppose au préalable d avoir ou d ouvrir un compte et de contacter votre

Plus en détail

Saïd AKJOUJ*, Belkacem CHAGAR**, Mohamed MAHI*, Siham SEMLALI*,

Saïd AKJOUJ*, Belkacem CHAGAR**, Mohamed MAHI*, Siham SEMLALI*, JFR 09 Apport de l imagerie dans les tumeurs glomiques des doigts. À propos de 15 cas Saïd AKJOUJ*, Belkacem CHAGAR**, Mohamed MAHI*, Siham SEMLALI*, Touria AMIL*, Ahmed HANINE*, Souâd CHAOUIR*, Amina

Plus en détail

Lambeau de fibula Pr. Philippe PELISSIER

Lambeau de fibula Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Dissection - Lambeau ostéo-cutané - Lambeau musculo-ostéo-cutané Anatomie Dissection

Plus en détail

IMAGERIE RADIOLOGIQUE ET SCANNER DANS LA PUBALGIE B. ROGER, Z. VUCKOVIC.

IMAGERIE RADIOLOGIQUE ET SCANNER DANS LA PUBALGIE B. ROGER, Z. VUCKOVIC. IMAGERIE RADIOLOGIQUE ET SCANNER DANS LA PUBALGIE B. ROGER, Z. VUCKOVIC. SUPPORT DE CE TRAVAIL. ETUDE PROSPECTIVE PROTOCOLÉE: RX, US, TDM, IRM. 2IEME SEMESTRE 2011 : 48 PATIENTS. ETUDE PROSPECTIVE NON

Plus en détail

Questionnaire auto-administré administré :

Questionnaire auto-administré administré : Epidémiologie des pathologies ostéo-articulaires liées à la pratique du golf Docteur Olivier Rouillon Médecin Fédéral National Les données disponibles Pas de données françaises dans la littérature. Enquête

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION PLATE-FORME WEB EN FORME AVEC MYG ET GYM

GUIDE D UTILISATION PLATE-FORME WEB EN FORME AVEC MYG ET GYM GUIDE D UTILISATION PLATE-FORME WEB EN FORME AVEC MYG ET GYM Octobre 2013 Table des matières 1. Présentation générale... 3 2. Accès à la section privilégiée... 4 2.1 Votre code d accès et votre mot de

Plus en détail

Présentation du logiciel des éditions législatives.

Présentation du logiciel des éditions législatives. Présentation du logiciel des éditions législatives. Le logiciel des éditions législatives a été retenu par l ensemble des sites TCF afin d évaluer les risques professionnels. Les sites de Colombes et Cholet

Plus en détail

Guide Pratique de SipleoAssist

Guide Pratique de SipleoAssist Guide Pratique de SipleoAssist 1 Table des matières SipleoAssist...3 Lancer SipleoAssist...3 Personnaliser SipleoAssist...4 Couplage téléphonie et informatique...5 Outlook...5 EBP...6 Utilisation...8 Quelques

Plus en détail

UTILISATION DE XnView

UTILISATION DE XnView UTILISATION DE XnView 1.1. Installer XnView Nous allons copier sur votre clef USB le logiciel portable aucune installation ne sera nécessaire sur l ordinateur. 1.2. Lancer XnView Un clic sur l icône Xnview.exe

Plus en détail

Projet : Rédaction du plan de test

Projet : Rédaction du plan de test Projet : Rédaction du plan de test Dans le cadre de votre projet, veuillez présenter pour le vendredi 9 janvier votre plan de test. Ce document retracera l ensemble des actions réalisées ou à réaliser

Plus en détail

Technique opératoire. Plaques à dents (Spring Plates) 3.5. Réduction et fixation des petits fragments osseux.

Technique opératoire. Plaques à dents (Spring Plates) 3.5. Réduction et fixation des petits fragments osseux. Technique opératoire Plaques à dents (Spring Plates) 3.5. Réduction et fixation des petits fragments osseux. Table des matières Introduction Plaques à dents (Spring Plates) 3.5 / Indications 2 Principes

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE Arrêté du 18 mai 2004 relatif aux programmes de formation portant sur la radioprotection des patients exposés

Plus en détail

Estimation de l âge. 2.3 A partir de phénomènes dégénératifs de certaines surfaces articulaires

Estimation de l âge. 2.3 A partir de phénomènes dégénératifs de certaines surfaces articulaires A. Lemonnier et S. de Reguardati, enseignantes Estimation de l âge Mise en garde préalable : Les différentes méthodes présentées ici ne constituent pas une liste exhaustive et sont parfois choisis pour

Plus en détail

Des os et des muscles pour bouger

Des os et des muscles pour bouger TD 1 Notre squelette, la charpente du corps TD 2 Les muscles de notre corps TP 1 Observer des os et des muscles Choisis chaque année un ou plusieurs thèmes à étudier avec toute la classe. Colorie ensuite

Plus en détail

Comment se déroule un scanner?

Comment se déroule un scanner? Comment se déroule un scanner? Vous serez allongé sur un lit qui se déplace dans un large anneau, le plus souvent sur le dos et seul dans la salle d examen ; nous pourrons communiquer avec vous grâce à

Plus en détail

Interface Rue de la Paye V6.0.0.0. Guide Utilisateur Expert-Comptable

Interface Rue de la Paye V6.0.0.0. Guide Utilisateur Expert-Comptable Interface Rue de la Paye V6.0.0.0 Guide Utilisateur Expert-Comptable Auteur : Xavier Theoleyre 10/12/2015 Table des matières Accéder à l interface Page d accueil Outils Module Ma Paie Module RH Carnet

Plus en détail

Mémoire de Diplôme Inter-Universitaire de Pédagogie Médicale

Mémoire de Diplôme Inter-Universitaire de Pédagogie Médicale Universités Paris Descartes, Pierre et Marie Curie, Paris Sud et Paris-Est Créteil Val de Marne Mémoire de Diplôme Inter-Universitaire de Pédagogie Médicale Année 2011-2012 La sémiologie ostéo-articulaire

Plus en détail

D UNE CHIRURGIE CORRECTRICE D HALLUX VALGUS

D UNE CHIRURGIE CORRECTRICE D HALLUX VALGUS FICHE D INFORMATION PATIENT VOUS ALLEZ ÊTRE OPÉRÉ D UNE CHIRURGIE CORRECTRICE D HALLUX VALGUS CHIRURGIE ORTHOPEDIQUE et traumatologie du sport Cabinet du Docteur Guy Mylle VOUS AVEZ UN HALLUX VALGUS VOUS

Plus en détail

DEPISTAGE DES ANOMALIES ORTHOPEDIQUES DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT

DEPISTAGE DES ANOMALIES ORTHOPEDIQUES DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT DEPISTAGE DES ANOMALIES ORTHOPEDIQUES DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT Question ENC n 33 M Bachy R Vialle (Hôpital Armand Trousseau Paris) Objectifs de l enseignement : 1. Connaître la croissance normale

Plus en détail

guide d utilisation UNIVERSALIS Découvrez les solutions apportées par notre équipe éditoriale www.universalis-edu.com

guide d utilisation UNIVERSALIS Découvrez les solutions apportées par notre équipe éditoriale www.universalis-edu.com UNIVERSALIS guide d utilisation Comment obtenir des réponses précises à partir d un seul mot clé? Comment chercher dans un thème particulier? Comment obtenir toutes les réponses pertinentes et uniquement

Plus en détail

Comment créer une maquette de notre projet??

Comment créer une maquette de notre projet?? Comment créer une maquette de notre projet?? Objectif Participer à la réalisation de la maquette d un objet technique. Transférer les donnée d un plan sur une maquette Relever les dimensions sur l objet

Plus en détail

Guide utilisateur Octobre / Novembre 2009

Guide utilisateur Octobre / Novembre 2009 Guide utilisateur Octobre / Novembre 2009 Accès à l application GESTION DE CLUB Les étapes : 1/ Ouverture d un accès club : Avec le profil ligue, choisir dans la liste le club pour lequel on souhaite ouvrir

Plus en détail

ExAO-NG FOXY. Foxy. Réf : 485 000. Français p 1. Version : 2101

ExAO-NG FOXY. Foxy. Réf : 485 000. Français p 1. Version : 2101 ExAONG Français p 1 Foxy Version : 2101 ExAONG 1 Introduction La console Foxy est une console ExAO de nouvelle génération : Elle accepte les capteurs dotés d un afficheur LCD. Aucun pilote, aucune installation

Plus en détail

L équipe multidisciplinaire du service d orthopédie-oncologie

L équipe multidisciplinaire du service d orthopédie-oncologie L équipe multidisciplinaire du service d orthopédie-oncologie Le service d orthopédie-oncologie de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont prodigue des soins aux patients provenant des différentes régions du Québec

Plus en détail

Inscription en ligne pour l entrée au lycée Foire aux questions (FAQ) (version 2 19 mai 2015)

Inscription en ligne pour l entrée au lycée Foire aux questions (FAQ) (version 2 19 mai 2015) Inscription en ligne pour l entrée au lycée Foire aux questions (FAQ) (version 2 19 mai ) Ce document a été établi à partir des questions les plus fréquemment posées par les académies sur l inscription

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ Novembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

INTÉRET DE L OPÉRATION DE CAMERA DANS LE TRAITEMENT DU PIED ÉQUIN NEUROLOGIQUE À PROPOS DE 16 CAS

INTÉRET DE L OPÉRATION DE CAMERA DANS LE TRAITEMENT DU PIED ÉQUIN NEUROLOGIQUE À PROPOS DE 16 CAS INTÉRET DE L OPÉRATION DE CAMERA DANS LE TRAITEMENT DU PIED ÉQUIN NEUROLOGIQUE À PROPOS DE 16 CAS M.Boussad, A.Dahdouh, A.Boulahouache, N.Baouane, A.Ikhlef,ML Kanoun (Béjaia, Algérie) INTRODUCTION L opération

Plus en détail

ETUDES CARE-PREV1 & CARE-PREV2 : Mise en place de consultations de prévention réalisées par des externes dans un cabinet de médecine générale.

ETUDES CARE-PREV1 & CARE-PREV2 : Mise en place de consultations de prévention réalisées par des externes dans un cabinet de médecine générale. ETUDES CARE-PREV1 & CARE-PREV2 : Mise en place de consultations de prévention réalisées par des externes dans un cabinet de médecine générale. Julien Gelly Jean-Pierre Aubert Alain Eddi Michel Nougairède

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 10507 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 26 juin 2009 Projet de loi ouvrant un crédit au titre d'indemnité d'investissement de 3 300 000 F pour financer

Plus en détail

Unité panoramique numérique

Unité panoramique numérique Unité panoramique numérique Pourquoi s en tenir à une solution qui ne fonctionne pas? Obtenez-vous une qualité d image constante de vos panoramiques sur film? Vous êtes passé aux plaques de phosphore,

Plus en détail

Déformations congénitales isolées du pied

Déformations congénitales isolées du pied Déformations congénitales isolées du pied J. Lechevallier, S. Abuamara, clinique chirurgicale infantile, CHU, Rouen «Masso-kinésithérapie et traitement orthopédique des déformations congénitales isolées

Plus en détail

Gestion des langues (700i, M700(i), 800i, M900(i), R900)

Gestion des langues (700i, M700(i), 800i, M900(i), R900) Gestion des langues (700i, M700(i), 800i, M900(i), R900) Jan 2014 Rev-1 W. Peeters Manuel du chargement des langues Brève instruction Les fichiers langues peuvent être téléchargés sur Stellar Support.

Plus en détail

E11 - Contention. 1. Modes d action

E11 - Contention. 1. Modes d action E11-1 E11 - Contention Le terme de contention est utilisé pour contention compression. Il désigne l utilisation pour la prévention ou le traitement des désordres veineux et lymphatiques de bandes, bas

Plus en détail

LES GUIDES. Gestion des sites

LES GUIDES. Gestion des sites LES GUIDES Gestion des sites 1 4. Gestion des sites 4.1 Pièces : 4.2 Equipements : 4.2.1 Création d un équipement La création d un équipement passe par la sélection d un type d équipement dans le bandeau

Plus en détail

LESIONS des MENISQUES

LESIONS des MENISQUES LESIONS des MENISQUES Chaque genou comporte * des formations osseuses fémur, tibia et rotule, revêtues de cartilage, * des formations ligamentaires, ligaments latéraux et ligaments croisés, * des ménisques,

Plus en détail

TITRE : BIODIVERSITÉ ET PARENTÉS ENTRE LES VERTÉBRÉS

TITRE : BIODIVERSITÉ ET PARENTÉS ENTRE LES VERTÉBRÉS Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : BIODIVERSITÉ ET PARENTÉS ENTRE LES VERTÉBRÉS classe : 2 durée : 60 minutes Manipuler et expérimenter.

Plus en détail

Atelier C4. «ERM dans la croissance : de la stratégie à sa mise en œuvre»

Atelier C4. «ERM dans la croissance : de la stratégie à sa mise en œuvre» Atelier C4 «ERM dans la croissance : de la stratégie à sa mise en œuvre» Intervenants Alain AUBIGNAT Franck BARON Marc PAASCH Group Risk Manager General manager risk management and insurance International

Plus en détail

Myboolo : mode d emploi

Myboolo : mode d emploi Myboolo : mode d emploi Myboolo est un logiciel en ligne d offre, confirmation de commande, bon d intervention ou de livraison, facturation, suivi des paiements et des offres, Myboolo est donc accessible

Plus en détail

LA DYSPLASIE FIBREUSE : DE QUOI S AGIT-IL?

LA DYSPLASIE FIBREUSE : DE QUOI S AGIT-IL? LA DYSPLASIE FIBREUSE : DE QUOI S AGIT-IL? La dysplasie fibreuse des os (DF) est une maladie osseuse rare pouvant atteindre tous les os. Le nombre d os concernés est très variable : un seul os, deux, trois

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DES CURSUS

LA PROFESSIONNALISATION DES CURSUS LA PROFESSIONNALISATION DES CURSUS EN MASTER 1 Les étudiants de M1 devront faire au plus tard pour le 15 novembre le choix d une inscription en alternance ou en formation initiale. L alternance est une

Plus en détail

Les Nerfs Cluniaux Inférieurs

Les Nerfs Cluniaux Inférieurs UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE MASTER I SCIENCES BIOLOGIQUES ET MEDICALES UNITE D ENSEIGNEMENT OPTIONNEL MEMOIRE REALISE dans le cadre du CERTIFICAT d ANATOMIE, d IMAGERIE et de MORPHOGENESE

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE ROSPEZ. Séance du 09 septembre 2015

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE ROSPEZ. Séance du 09 septembre 2015 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE ROSPEZ. Séance du 09 septembre 2015 L an deux mil quinze, le neuf septembre à vingt heures trente le Conseil Municipal de la commune de

Plus en détail

CARACTERISTIQUES A PRENDRE EN COMPTE

CARACTERISTIQUES A PRENDRE EN COMPTE Jean-Pierre L. Consultant logistique spécialiste en entreposage. DIALOGIS METHODE L implantation du picking : enjeu majeur de la mise en oeuvre d une chaîne de préparation mécanisée RESUME L exploitation

Plus en détail

Atteintes osseuses dans la maladie de von recklinghausen

Atteintes osseuses dans la maladie de von recklinghausen Atteintes osseuses dans la maladie de von recklinghausen A propos de 30 cas S. Lezar, A. Sif, N. Elghazouli, R. Kadiri SCR - CHU Ibn Rochd Casablanca-Maroc INTRODUCTION La maladie de Von Recklinghausen

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

MVS Medical Visualisation Studio Version 1.0 Manuel utilisateur

MVS Medical Visualisation Studio Version 1.0 Manuel utilisateur MVS Medical Visualisation Studio Version 1.0 Manuel utilisateur Table des matières 1. Introduction... 3 2. Installation du logiciel... 3 3. Lancement du programme et ouverture d un fichier... 3 4. Manipulations

Plus en détail

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées 10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées Une part de plus en plus importante de l activité hospitalière concerne la prise en charge des personnes âgées La patientèle âgée concentre une

Plus en détail

Quatrième principe Recul généreux des métatarsiens. 366 Reconstruction de l avant-pied

Quatrième principe Recul généreux des métatarsiens. 366 Reconstruction de l avant-pied 366 Reconstruction de l avant-pied Fig. 45c2. Principe III. Obtenir une longueur relative correcte des différents métatarsiens (parabole métatarsienne). b) Sur l incidence de trois quart. 1. Incidence

Plus en détail

LES 15-25 ANS FACE AUX TECHNOLOGIES NUMERIQUES

LES 15-25 ANS FACE AUX TECHNOLOGIES NUMERIQUES Lydia CASTEL Paul BORDAGE LES 15-25 ANS FACE AUX TECHNOLOGIES NUMERIQUES Rapport d enquête, effectué dans le cadre du cours de M. Fares. Université Lumière Lyon II Master 1 Economie et Management Spécialité

Plus en détail

1. Lecture-analyse des compétences attendues (CA) Niveau 3 et Niveau 4 du programme : 2. Comportements observables avant l acquisition des niveaux :

1. Lecture-analyse des compétences attendues (CA) Niveau 3 et Niveau 4 du programme : 2. Comportements observables avant l acquisition des niveaux : L évaluation formative, un outil au service de la réussite des élèves «Du quoi apprendre au quoi évaluer?» Illustration en Badminton Par I. Lyonnet LP L.LABE Lyon 7 ème 1. Lecture-analyse des compétences

Plus en détail

RECHERCHE EN GYNÉCOLOGIE ET OBSTÉTRIQUE

RECHERCHE EN GYNÉCOLOGIE ET OBSTÉTRIQUE COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS & GROUPE DE RECHERCHE EN OBSTÉTRIQUE ET GYNÉCOLOGIE RECHERCHE EN GYNÉCOLOGIE ET OBSTÉTRIQUE SESSION CONJOINTE DES JOURNÉES NATIONALES DU CNGOF

Plus en détail

MATIÈRE DE RAPPORT D OSTÉODENSITOMÉTRIE

MATIÈRE DE RAPPORT D OSTÉODENSITOMÉTRIE NORMES TECHNIQUES DE LA CAR EN MATIÈRE DE RAPPORT D OSTÉODENSITOMÉTRIE APPROUVÉ : 25 JANVIER 2013 KERRY SIMINOSKI, M.D., FRCPC; MARGARET O KEEFFE, M.D., FRCPC; JACQUES P. BROWN, M.D., FRCPC; STEVEN BURRELL,

Plus en détail

Enseigner la sémiologie graphique à des étudiants en aménagement du territoire.

Enseigner la sémiologie graphique à des étudiants en aménagement du territoire. Enseigner la sémiologie graphique à des étudiants en aménagement du territoire. Retour d expérience sur le diplôme d Université «Outils graphiques de l aménagement» mis en place à l université Jean Moulin

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Administration et sécurité des réseaux de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague E 2015-2019

Plus en détail

STATISTICA Test d hypothèseshè

STATISTICA Test d hypothèseshè TEST D HYPOTHESES STATISTICA Test d hypothèseshè TEST D HYPOTHESES Les étapes : Problématique Revue de la littérature Formulation d une hypothèse théorique Construction de l expérience (méthodologie) Lister

Plus en détail

ACCIDENT ISCHÉMIQUE AIGU ET NON OPACIFICATION CAROTIDIENNE SUR L ANGIOSCANNER. VRAIE OU FAUSSE OCCLUSION?

ACCIDENT ISCHÉMIQUE AIGU ET NON OPACIFICATION CAROTIDIENNE SUR L ANGIOSCANNER. VRAIE OU FAUSSE OCCLUSION? ACCIDENT ISCHÉMIQUE AIGU ET NON OPACIFICATION CAROTIDIENNE SUR L ANGIOSCANNER. VRAIE OU FAUSSE OCCLUSION? Gaha Mehdi md, Roy Daniel md, Raymond Jean md, Letourneau Laurent md, Weill Alain md Département

Plus en détail

Guide d utilisation de SPACECLAIM Version 1.2 du 12/09/2008 Pascal MORENTON pascal.morenton@ecp.fr http://cao.etudes.ecp.fr

Guide d utilisation de SPACECLAIM Version 1.2 du 12/09/2008 Pascal MORENTON pascal.morenton@ecp.fr http://cao.etudes.ecp.fr Guide d utilisation de SPACECLAIM Version 1.2 du 12/09/2008 Pascal MORENTON pascal.morenton@ecp.fr http://cao.etudes.ecp.fr Présentation du modeleur SPACECLAIM est un modeleur dit «explicite» ou «direct»

Plus en détail

SOO 2016 FRACTURES DE LA BASE DE LA DEUXIÈME PHALANGE CHEZ LE GRIMPEUR

SOO 2016 FRACTURES DE LA BASE DE LA DEUXIÈME PHALANGE CHEZ LE GRIMPEUR SOO 2016 ANNE-SOPHIE LE SANT (BREST) DOMINIQUE LE NEN (BREST) FRACTURES DE LA BASE DE LA DEUXIÈME PHALANGE CHEZ LE GRIMPEUR Les auteurs ne déclarent aucun conflit d intérêt en rapport avec cette présentation.

Plus en détail

guide d utilisation UNIVERSALIS Découvrez les solutions apportées par notre équipe éditoriale www.universalis.fr

guide d utilisation UNIVERSALIS Découvrez les solutions apportées par notre équipe éditoriale www.universalis.fr UNIVERSALIS guide d utilisation Comment obtenir des réponses précises à partir d un seul mot clé? Comment rechercher dans un thème particulier? Comment obtenir toutes les réponses pertinentes et uniquement

Plus en détail

Cliquez sur les onglets Page, Temps, Objets et Guidage pour vérifier les autres paramètres. Vous pouvez laisser les valeurs par défaut.

Cliquez sur les onglets Page, Temps, Objets et Guidage pour vérifier les autres paramètres. Vous pouvez laisser les valeurs par défaut. Il est difficile de résister à la magie du montage non-linéaire une fois qu on y a goûté. Si vous n avez pas encore plongé, suivez-nous dans cette prise en main. Vous pourrez reproduire chez vous toutes

Plus en détail

19. APPROCHE PAR TABLEAUX ET VOTES

19. APPROCHE PAR TABLEAUX ET VOTES 19. APPROCHE PAR TABLEAUX ET VOTES Cette approche sert à analyser une multitude de problèmes et de solutions et permet au groupe de quantifier son analyse de la contribution de chaque problème qualité

Plus en détail

Fiche pratique. Gardez votre ordinateur au meilleur de sa forme

Fiche pratique. Gardez votre ordinateur au meilleur de sa forme 1 Fiche pratique Gardez votre ordinateur au meilleur de sa forme Comme toute belle mécanique, votre ordinateur a besoin d un minimum d entretien pour vous donner longtemps le meilleur de lui-même. Attention,

Plus en détail

Mode d'emploi de Pixresizer

Mode d'emploi de Pixresizer Mode d'emploi de Pixresizer Préface Pixresizer est un petit programme génial. Qui ne s'est pas posé la question : comment faire pour envoyer un grand nombre de photos sur la messagerie ou baisser le poids

Plus en détail

La chirurgie du pied et la cheville

La chirurgie du pied et la cheville La chirurgie du pied et la cheville Informations pour les patients de Dr. med Alex Pellegrino www.etzelclinic.ch/fr/informations à l attention des patients/pied & Cheville etzelclinic ag Churerstrasse

Plus en détail

Livrable 1 : Modélisation UML A13

Livrable 1 : Modélisation UML A13 CHATIRON Thibault LAGRANGE Emilien CHATIRON Thibault LAGRANGE Emilien Automne 2013 Automne 2013 Livrable 1 : Modélisation UML 1 Sommaire Introduction... 3 Diagramme de cas d utilisation... 4 Diagramme

Plus en détail

Manuel didactique. pour les Rénovations Simples LOGICIEL PEB. Version 3.5

Manuel didactique. pour les Rénovations Simples LOGICIEL PEB. Version 3.5 Manuel didactique pour les Rénovations Simples LOGICIEL PEB Version 3.5 Ce manuel didactique, réalisé par le service Architecte PEB et l IBGE, a pour objectif de se familiariser avec la version 3.5 du

Plus en détail

Directives du Domaine Sciences des sociétés, des cultures et des religions pour le mémoire de Master

Directives du Domaine Sciences des sociétés, des cultures et des religions pour le mémoire de Master Directives du pour le mémoire de Master Sommaire 1. Principes généraux p. 1 2. L accompagnement collectif p. 2 3. L accompagnement individuel p. 2 4. Les composantes du mémoire p. 2 5. La forme du mémoire

Plus en détail

Règles de fonctionnement de la base collaborative Ludoprêt.

Règles de fonctionnement de la base collaborative Ludoprêt. J.D. GAYOT le 16/06/13 1 Règles de fonctionnement de la base collaborative Ludoprêt. Afin de rendre cette base collaborative efficace, il faut bien en comprendre les principes et appliquer certaines règles.

Plus en détail

Référentiel régional. Christelle LEVY. CAEN, 4 Novembre 2014

Référentiel régional. Christelle LEVY. CAEN, 4 Novembre 2014 Référentiel régional cancer du sein Christelle LEVY CAEN, 4 Novembre 2014 A quoi peuvent servir les référentiels? Définir le traitement optimal pour chaque patiente Homogénéiser les prises en charge sur

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Intrusmentation, capteurs industriels (ICI) : Acoustique, analyse vibratoire, et capteurs photosensibles de l Université

Plus en détail

Règlement : Les personnes intéressées par ce projet pourront participer à une, deux ou trois des trois catégories ouvertes.

Règlement : Les personnes intéressées par ce projet pourront participer à une, deux ou trois des trois catégories ouvertes. RECORD DU MONDE DE VITESSE T.G.V Règlement - Modalités Introduction : Denis Huot, Xavier Viallefont, Loys Bailly avec la logistique de BriqueABrac proposent, dans le cadre de l exposition de Fana Briques

Plus en détail

Les modalités de l examen d entrée en première année sont profondément modifiées par le conseil d administration de l établissement

Les modalités de l examen d entrée en première année sont profondément modifiées par le conseil d administration de l établissement Direction de la Communication 27, rue Saint-Guillaume 75337 Paris cedex 07 Communiqué de presse Lundi 19 octobre 2009 Les modalités de l examen d entrée en première année sont profondément modifiées par

Plus en détail