CODE DE CONDUITE. du groupe Greiner

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CODE DE CONDUITE. du groupe Greiner"

Transcription

1 CODE DE CONDUITE du groupe Greiner

2 Avant-propos Fondé il y a près de 150 ans, le groupe Greiner s est imposé au cours des dernières années comme un véritable acteur mondial. Avec plus de 125 sites à travers le monde, nous sommes particulièrement proches de nos clients et sommes en mesure de répondre à leurs besoins avec flexibilité. Néanmoins, une organisation aussi complexe comporte également quelques défis. Avec ce code de conduite, nous souhaitons poser les bases à partir desquelles notre société pourra poursuivre son développement durablement. Ce code s appuie sur la philosophie Greiner, qui met l accent sur l orientation internationale du groupe, sur notre attractivité en tant qu employeur et que prestataire de services, ainsi que sur notre excellence dans notre domaine d activité. Les règles tirées de ces principes ont été formulées dans le code de conduite, que nous avons mis à disposition de tous nos collaborateurs, nos clients et nos partenaires commerciaux. Ce document doit contribuer à garantir durablement l intégrité de nos actions. Pour nous, l essentiel se résume de la façon suivante : Nous incarnons nos valeurs et nous comportons de manière irréprochable sur les plans légal et éthique. En tant que représentants de la société, nous ferons le nécessaire pour que les normes établies dans le présent document soient mises en place et respectées durablement dans chacun des services de notre groupe d entreprises. Nous avons d ailleurs parfaitement conscience du rôle exemplaire que nous nous devons d assumer en la matière. Nous invitons tous nos collaborateurs à nous suivre dans cette voie. Greiner Holding AG Axel Kühner (DH) Expert en gestion d entreprise PDG Mag. Hannes Moser Directeur financier 1

3 Nous nous engageons à observer toutes les normes légales en vigueur et à gérer l entreprise dans le respect de nos valeurs.

4

5 Nous respectons nos collaborateurs en tant que partenaires essentiels pour le développement commercial de notre groupe d entreprises.

6

7

8 Nous défendons une concurrence libre et équitable.

9 Nous rejetons toute forme de corruption.

10

11

12 Nous optons pour une gestion responsable de notre propriété comme de celle d autrui.

13 Nous faisons la distinction entre les intérêts professionnels et les intérêts privés.

14

15

16 Nous garantissons le caractère durable de notre gestion commerciale du point de vue économique, social et écologique.

17

18 Lignes directrices du code de conduite Greiner I. Nous nous engageons à observer toutes les normes légales en vigueur et à gérer l entreprise dans le respect de nos valeurs. II. Nous respectons nos collaborateurs en tant que partenaires essentiels pour le développement commercial de notre groupe d entreprises. III. Nous défendons une concurrence libre et équitable. IV. Nous rejetons toute forme de corruption. V. Nous optons pour une gestion responsable de notre propriété comme de celle d autrui. VI. Nous faisons la distinction entre les intérêts professionnels et les intérêts privés. VII. Nous garantissons le caractère durable de notre gestion commerciale du point de vue économique, social et écologique. 17

19 Éléments fondamentaux relatifs à notre code de conduite En tant qu entreprise internationale, nous souhaitons établir des valeurs durables profitables à tous : nos clients et partenaires commerciaux, nos collaborateurs et le groupe Greiner. 1. Objectif du présent code de conduite Afin de rester performant et de poursuivre notre développement au 21e siècle, le groupe Greiner doit conserver la confiance et le respect de ses clients, partenaires commerciaux et collaborateurs, tout en satisfaisant leur besoin de valeurs. Cela ne se résume pas à la mise à disposition de produits et de services de qualité ; les entreprises qui composent le groupe Greiner doivent également s imposer une gestion responsable. L objectif du code de conduite est le suivant : définir les lignes directrices de la gestion du groupe Greiner en conformité avec les normes nationales et internationales en vigueur en tant que groupe d entreprises conscient de ses responsabilités. 2. Application du code Ce code de conduite vaut pour l ensemble des collaborateurs et employés, les cadres, le directeur administratif et les membres du conseil d administration du groupe Greiner partout dans le monde, ainsi que pour tous les autres agents tiers, comme les consultants, les représentants et autres mandataires intervenant au nom du groupe Greiner (les «collaborateurs du groupe Greiner»). Il s adresse aussi bien aux femmes qu aux hommes. Le groupe Greiner comprend toutes les entreprises sur lesquelles il exerce une 18

20 influence dominante. Tout manquement par les fournisseurs du groupe Greiner aux principes fondamentaux énoncés dans le présent code est inacceptable. Si un manquement devait être porté à notre connaissance, nous interviendrons auprès de nos fournisseurs de manière à ce qu ils le corrigent. Étant donné la variation des lois et des dispositions des pays dans lesquels le groupe Greiner est présent, des addenda ou des adaptations propres au pays peuvent être rédigés afin d intégrer les lois, cultures, coutumes et habitudes nationales et locales spécifiques. Cependant, ces addenda ou compléments individuels doivent concorder avec les normes mentionnées dans le présent code, sous réserve que le droit local n impose pas d autre modification. Toute adaptation ou tout addendum individuel nécessite l autorisation de la société Greiner Holding AG. 3. Respect du code Le présent code résume les principes de conduite du groupe Greiner et doit représenter une aide à la prise de décision et un guide pour un comportement adapté au travail pour chaque collaborateur du groupe. Le groupe Greiner souhaite ainsi remplir ses obligations légales, sociales et commerciales. Chaque comportement et chaque décision prise par les collaborateurs du groupe Greiner dans le cadre de leurs activités professionnelles doit correspondre aux principes énoncés dans le présent code. 19

21 Lignes de conduite 1. Respect des lois, gestion respectueuse de nos valeurs Nous observons les lois, règles et dispositions nationales et internationales de toute juridiction dans laquelle le groupe Greiner exerce ses activités. Le présent code de conduite sert de soutien aux collaborateurs du groupe Greiner et vise à les conforter dans leurs décisions au quotidien. Le groupe Greiner ne tolère aucune violation de la loi. Si le strict respect d une loi représente un principe comportemental élémentaire, les collaborateurs du groupe Greiner ne se tiendront jamais pour satisfaits du simple respect des dispositions légales. Ils seront soucieux de les dépasser et d œuvrer à l intégration des valeurs, de l éthique et du respect d autrui et des autres cultures dans leurs activités. Chaque pays et chaque société dispose de ses propres normes et valeurs sociales, religieuses et culturelles. Les collaborateurs du groupe Greiner prennent soin de tenir compte de ces normes et valeurs lors de l exécution de leurs activités dans chaque pays. Les collaborateurs du groupe Greiner adoptent une attitude responsable sur le plan social. Lors de l exécution de leurs activités, les collaborateurs du groupe Greiner prennent en compte les répercussions de leurs actions sur la société ou leur influence sur cette dernière. 20

22 2. Principes comportementaux relatifs aux droits de l homme a.) Respect des droits de l homme Le respect des droits de l homme constitue un élément fondamental dans une société moderne. Le groupe Greiner s assure du respect des droits de l homme dans le cadre de ses activités et ne tolère aucune violation de ces derniers. Le groupe Greiner respecte les droits fondamentaux de tous les collaborateurs du groupe Greiner. b.) Respect du droit du travail Le groupe Greiner observe toutes les dispositions du droit du travail existantes. Par ailleurs, le groupe Greiner revendique le respect de l accord de l Organisation internationale du travail (OIT) relatif à l âge minimal des collaborateurs. Nous ne cautionnons pas le travail des enfants. Nous refusons toute forme de harcèlement moral et veillons à la sensibilisation des collaborateurs à travers des campagnes d information. Des mesures préventives sont déterminées en collaboration avec les représentants du personnel afin d intervenir en amont. c.) Non-discrimination Nous refusons toute forme de discrimination, sur le lieu de travail comme à l embauche, pour les promotions, la rémunération, les contrats et les horaires de travail, les formations et les licenciements fondée sur le sexe, l âge, la nationalité, le groupe ethnique, la couleur de peau, la religion, les croyances, le statut social, l origine, la situation familiale, l orientation sexuelle ou tout handicap physique ou mental, ou sur tout autre critère faisant l objet d une protection par les lois et dispositions applicables. 21

23 3. Engagement pour une concurrence libre Le groupe Greiner considère que toutes ses activités commerciales doivent être conduites de manière loyale, éthique et transparente, afin d assurer et de renforcer la confiance du public, des clients et des partenaires commerciaux, ainsi que de tous les collaborateurs du groupe Greiner. a.) Respect du droit de la concurrence et du droit sur les ententes Le groupe Greiner est favorable à un marché libre et à la protection de la concurrence. Il observe toutes les règles applicables dans ce domaine. Le groupe Greiner reconnaît que le droit de la concurrence peut varier d un pays à l autre, et déclare que toutes les lois et dispositions applicables doivent être observées, sans exception. Naturellement, ni le groupe Greiner, ni ses collaborateurs ne prendront part, de façon directe ou indirecte, à des pratiques commerciales monopolistiques, entravant le principe de libre concurrence ou illicites. Comptent parmi ces pratiques anticoncurrentielles les accords sur les prix, les offres simulées (accords entre vendeurs), la détermination de limitation de production ou de quotas, le partage ou la subdivision du marché via l attribution de clients, de fournisseurs, de zones géographiques ou de branches d activité, le rejet de certaines entreprises (boycott), les associations illégales, les discriminations illégales par les prix ou tout autre accord pouvant entraver ou limiter la concurrence. Nous nous tenons en outre à l écart des cartels internationaux. En cas de contact, intentionnel ou non, entre nos collaborateurs et des concurrents, ils veillent à n accepter ni à divulguer aucune information permettant de faire des déductions sur le comportement sur le marché actuel ou futur du groupe Greiner ou d un autre acteur du marché. b.) Principes comportementaux en l absence de lois applicables Les entreprises du groupe Greiner sont également invitées à mener leurs activités de manière loyale et morale et à n appliquer aucune pratique anticoncurrentielle telle que celles mentionnées ci-dessus, même dans les pays ne disposant pas de lois relatives à la concurrence. 22

24 4. Interdiction de toute forme de corruption a.) Aspects fondamentaux Le groupe Greiner et tous ses collaborateurs s engagent à négocier des affaires avec des tiers exclusivement de manière loyale et éthique, à s interdire toute corruption et à ne pas mener des actions ou adopter des comportements illégaux vis-à-vis des agents publics compétents. b.) Interdiction de la corruption Aucun avantage personnel ni aucun autre avantage indu n est proposé, promis ni donné à qui que ce soit, directement ou indirectement, en vue de l obtention ou de la conservation de contrats commerciaux ou d autres avantages. Les collaborateurs du groupe Greiner ne réclament ni n acceptent, de manière directe ou indirecte, aucun avantage personnel ou autre avantage indu. Les sous-contrats, les ordres d achat ou les conventions de conseil ne doivent pas être utilisés pour permettre des paiements à des collaborateurs de partenaires commerciaux ou d autres tiers. Les cadeaux correspondant aux pratiques commerciales, les avantages d usage ou toute autre attention de faible valeur dont l influence sur la décision commerciale ou administrative est d emblée exclue, ne sont autorisés que dans les limites prescrites par les dispositions légales nationales applicables. L offre, le paiement, la sollicitation ou l acceptation de sommes d argent sont interdits. c.) Interdiction de tout (autre) avantage illégal Le groupe Greiner et ses collaborateurs ne font pas de dons illégaux à des candidats à une fonction publique ni à des partis politiques, ni à aucune autre organisation politique. Tout avantage doit respecter scrupuleusement les obligations de publication de la juridiction compétente. 23

25 5. Gestion de la propriété du groupe Greiner et de nos partenaires commerciaux La gestion de la propriété du groupe Greiner et de nos partenaires commerciaux est déterminante pour la fiabilité de notre entreprise. La propriété du groupe Greiner et de nos partenaires commerciaux se compose d objets matériels et de valeurs immatérielles telles que les informations commerciales, les secrets industriels, le savoir-faire, ainsi que les droits de propriété industrielle. Cela comprend également nos inventions et brevets, qui sont d une importance cruciale pour le succès à long terme du groupe Greiner. Chaque collaborateur traite cette propriété avec le plus grand soin et sens des responsabilités. Par ailleurs, chaque collaborateur adopte un comportement correct conforme aux attentes d un employeur ou d un partenaire commercial. Les informations confidentielles propres à l entreprise doivent demeurer secrètes. Il convient de les protéger de toute consultation par autrui, en particulier lorsque leur accès nous a été accordé par des tiers, notamment des partenaires commerciaux. 24

26 6. Pratiques commerciales et séparation des intérêts Dans l exercice de nos pratiques commerciales, nous traitons tous nos fournisseurs, clients et partenaires avec respect et équité. Dans cette optique, les intérêts privés de nos collaborateurs et ceux de notre groupe d entreprises doivent être clairement séparés. Tout conflit d intérêt doit être évité, et, lorsque c est impossible, un éventuel conflit d intérêt doit être signalé en toute transparence. Le groupe Greiner refuse l influence de toute relation personnelle ou de tout intérêt privé sur ses activités commerciales. Au contraire, toutes les décisions sont fondées et prises en toute objectivité. Les activités professionnelles secondaires n ont aucune influence sur le comportement commercial du groupe Greiner. 25

27 7. Activité durable Dans l exercice de leurs activités commerciales, le groupe Greiner et ses collaborateurs accordent une importance capitale à la prévention de tout impact négatif pour l environnement et la société. Le groupe Greiner espère ainsi poursuivre durablement sa croissance dans un environnement propre sur le plan écologique, tout en conservant pour ses collaborateurs un environnement de travail et de vie sain. 26

28 8. Généralités Les lignes directrices présentées dans le présent code de conduite découlent de la philosophie Greiner. Il est donc pour nous, en tant que groupe d entreprises, d une importance capitale que chacun comprenne, applique et respecte ces règles. Aucune violation du présent code de conduite ne sera tolérée, et toute infraction aura des conséquences. Nous allons proposer à tous les collaborateurs les formations nécessaires, et veiller au quotidien à ce que chacun puisse se reporter en toute confiance aux responsables de la conformité du groupe Greiner en cas de question ou de problème. La mise en place et le respect des lignes directrices décrites ci-dessus sera assurée par l organisation chargée de la conformité du groupe Greiner. *** 27

29 Contact Dr. Maximilian Wellner Conseiller juridique et responsable de la conformité Greiner Holding AG Greinerstraße Kremsmünster / Autriche Tél. : Mob. :

30 Greinerstraße Kremsmünster Autriche klimaneutral klimaneutral gedruckt CP gedruckt klimaneutral gedruckt IKS-Nr.:

CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR

CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR Chaque salarié et dirigeant du groupe CGR s'engage à : RESPECTER LA PERSONNE ET SON ENVIRONNEMENT AVOIR UNE CONDUITE PROFESSIONNELLE ETHIQUEMENT IRREPROCHABLE AVOIR DES RELATIONS

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis

CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis Avant-propos Chers collaborateurs, Umanis, en tant qu entreprise cotée en Bourse, affirme une volonté

Plus en détail

Edition Juin 2015 Propriété de Charvet la Mure Bianco. 2 - Code de conduite

Edition Juin 2015 Propriété de Charvet la Mure Bianco. 2 - Code de conduite Code de conduite 1 Edition Juin 2015 Propriété de Charvet la Mure Bianco 2 - Code de conduite Sommaire CODE DE CONDUITE RESPECT - RESPONSABILITE - EXEMPLARITE Message du Président Qu est-ce que le Code

Plus en détail

Code de conduite de la Banque de Développement du Conseil de l Europe

Code de conduite de la Banque de Développement du Conseil de l Europe Code de conduite de la Banque de Développement du Conseil de l Europe applicable au Gouverneur, aux Vice-Gouverneurs, aux membres du personnel et aux collaborateurs ou prestataires contractuels (Approuvé

Plus en détail

L éthique de l entreprise

L éthique de l entreprise Notre mission Nous prenons à cœur d être votre partenaire de confiance en vous proposant un conseil de qualité et une planification rigoureuse en veillant scrupuleusement à respecter les délais impartis.

Plus en détail

Charte de déontologie

Charte de déontologie Charte de déontologie Notre ambition Le groupe Solendi a pour ambition d être, au sein d Action Logement, le leader de l Immobilier social, au service des entreprises et des salariés. Cette charte de déontologie

Plus en détail

CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ROSSET & CIE

CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ROSSET & CIE CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ROSSET & CIE RL - 04/10/2013 page 1 de 6 TABLE DES MATIERES : 1. Introduction : notre vision, nos valeurs 2. Relations avec la loi et les autorités 3. Relations avec nos

Plus en détail

Sommaire I. PREAMBULE 4 II. OBJET DE LA CHARTE 4 III. CHAMP D APPLICATION 5

Sommaire I. PREAMBULE 4 II. OBJET DE LA CHARTE 4 III. CHAMP D APPLICATION 5 Charte Internationale des Valeurs Sociales Fondamentales du groupe JCDecaux Édition 2013 Sommaire I. PREAMBULE 4 II. OBJET DE LA CHARTE 4 III. CHAMP D APPLICATION 5 IV. ENGAGEMENTS 6 4.1. Droit de négociation

Plus en détail

Titre 1 : cadre juridique d une relation de travail : liberté, égalité, fraternité

Titre 1 : cadre juridique d une relation de travail : liberté, égalité, fraternité Titre 1 : cadre juridique d une relation de travail : liberté, égalité, fraternité Chapitre 1 : liberté et droit du travail Jean Emmanuel Ray : on passe du salarié citoyen, au citoyen salarié I. Reconnaissance

Plus en détail

Charte éthique et Responsabilité d entreprise

Charte éthique et Responsabilité d entreprise Charte éthique et Responsabilité d entreprise Introduction M2MSOFT est une société française créée en 2003, qui conçoit, développe et commercialise des produits standards pour les communications voix,

Plus en détail

CHARTE D ETHIQUE DES ACTEURS PUBLICS DES MARCHES PUBLICS

CHARTE D ETHIQUE DES ACTEURS PUBLICS DES MARCHES PUBLICS CHARTE D ETHIQUE DES ACTEURS PUBLICS DES MARCHES PUBLICS 1 PREAMBULE Le Gouvernement de la République de Côte d Ivoire a engagé une profonde réforme du système de gestion des marchés publics et des conventions

Plus en détail

ARRÊTÉ N A-2014-01 DU CONSEIL GÉNÉRAL DU 16 JANVIER 2014. relatif au code de déontologie du personnel de la Banque de France

ARRÊTÉ N A-2014-01 DU CONSEIL GÉNÉRAL DU 16 JANVIER 2014. relatif au code de déontologie du personnel de la Banque de France Date de publication : 25 mars 2014 ARRÊTÉ N A-2014-01 DU CONSEIL GÉNÉRAL DU 16 JANVIER 2014 relatif au code de déontologie du personnel de la Banque de France LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA BANQUE DE FRANCE,

Plus en détail

CODE DE DÉONTOLOGIE CENTRE ACER INC.

CODE DE DÉONTOLOGIE CENTRE ACER INC. CODE DE DÉONTOLOGIE CENTRE ACER INC. PRÉAMBULE Le présent code de déontologie s applique au personnel et aux administrateurs du Centre ACER inc. Il est fortement inspiré d un document intitulé «L éthique

Plus en détail

P1-E43-44/522. Charte d éthique

P1-E43-44/522. Charte d éthique P1-E43-44/522 d éthique d éthique L organisation de la SEMEC * s inscrit dans une volonté de gérer cette société (SEM) avec le mode de fonctionnement d une entreprise privée. Fort des 7 valeurs, Ethique,

Plus en détail

COP PACTE MONDIAL AUSY DECEMBRE 2014

COP PACTE MONDIAL AUSY DECEMBRE 2014 COP PACTE MONDIAL AUSY DECEMBRE 2014 I DROITS DE L HOMME 1. Les entreprises sont invitées à promouvoir et à respecter la protection du droit international relatif aux droits de l Homme dans leur sphère

Plus en détail

Génération responsable LE CODE ÉTHIQUE. du groupe Generali

Génération responsable LE CODE ÉTHIQUE. du groupe Generali Génération responsable LE CODE ÉTHIQUE du groupe Generali Assicurazioni Generali S.p.A. Piazza Ducca degli Abruzzi, 2 34132 Trieste Italie Approuvé par le Conseil d Administration Milan, le 12 mai 2010

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04

Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04 POLITIQUE Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04 Adoptée par le conseil d administration le 24 novembre 2011 En vigueur le 24-11-2011 Note : Dans ce document, le générique

Plus en détail

EDF ENERGIES NOUVELLES

EDF ENERGIES NOUVELLES CHARTE ETHIQUE ET DEONTOLOGIQUE GROUPE EDF ENERGIES NOUVELLES Cedocumentestcommuniquéàchaquesalariédu GroupeEDFEnergiesNouvelles. IlestdemandéàchaquesalariéduGrouped enprendreconnaissanceet des engageràrespecterl

Plus en détail

VILLE DE L ÎLE-DORVAL POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

VILLE DE L ÎLE-DORVAL POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE VILLE DE L ÎLE-DORVAL POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE SECTION 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES (p. 2-3) 1. But 2. Portée 3. Objectifs 4. Définitions TABLE DES MATIÈRES SECTION II OBLIGATIONS DE L ADMINISTRATION

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC Barreau du Québec Mars 2011 (**Mise à jour le 29 mai 2015 concordance Nouvelle Gouvernance)

Plus en détail

CODE ÉTHIQUE Suisse Grêle. Approuvé par le Conseil d Administration lors de la séance de février 2007

CODE ÉTHIQUE Suisse Grêle. Approuvé par le Conseil d Administration lors de la séance de février 2007 Suisse Grêle Approuvé par le Conseil d Administration lors de la séance de février 2007 PREAMBULE Fondée il y a plus de 125 ans en tant que Société Mutuelle Suisse, la Schweizerische Hagel-Versicherungs-Gesellschaft

Plus en détail

Politique d embauche du personnel étudiant (culture, loisir et vie communautaire) Titre #

Politique d embauche du personnel étudiant (culture, loisir et vie communautaire) Titre # Ville de Québec Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois dans le secteur de la culture, du loisir et de la vie communautaire dans les arrondissements Titre # Politique d embauche du

Plus en détail

R AP P E L D E L E N G AG E M E N T D E L A DIRECTION

R AP P E L D E L E N G AG E M E N T D E L A DIRECTION I R AP P E L D E L E N G AG E M E N T D E L A DIRECTION En 2014, ClearSy a poursuivi sa prise d engagements vis-à-vis des 10 principes fondateurs du Pacte Mondial des Nations Unies. L entreprise a avancé

Plus en détail

Loi sur le droit à l information et la protection de la vie privée (LDIPVP) Orientation municipale

Loi sur le droit à l information et la protection de la vie privée (LDIPVP) Orientation municipale Loi sur le droit à l information et la protection de la vie privée (LDIPVP) Orientation municipale Automne 2012 Grandes lignes La LDIPVP est une nouvelle loi qui remplace deux anciennes lois est fondée

Plus en détail

Respecter les Droits de l Homme. Février 2009

Respecter les Droits de l Homme. Février 2009 Respecter les Droits de l Homme Février 2009 Politique des droits de l Homme Notre conviction 3 Notre engagement 4 Une politique de respect des Droits de l Homme formalisée 4 Avec nos collaborateurs 5

Plus en détail

Accord cadre international «Sodexo UITA»

Accord cadre international «Sodexo UITA» Accord cadre international «Sodexo UITA» 1. Parties prenantes 1.1. Le présent accord est conclu entre «Sodexo» et «l UITA» ; 1.2. «Sodexo» désigne la société Sodexo SA et l ensemble des sociétés filiales

Plus en détail

Code de déontologie - Commission Projectsourcing

Code de déontologie - Commission Projectsourcing Code de déontologie - Commission Projectsourcing 1. Dispositions générales 1.1. Le présent code de déontologie a pour but de fixer les règles que les membres s engagent à respecter. Il doit contribuer

Plus en détail

CHARTE RSE FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS

CHARTE RSE FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS CHARTE RSE FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS Construire l avenir, c est notre plus belle aventure J e suis convaincu que la performance globale de Bouygues est intrinsèquement liée à celle de nos fournisseurs

Plus en détail

Politique de gestion contractuelle

Politique de gestion contractuelle Politique de gestion contractuelle Décembre 2010 (modifiée juin 2011) Table des matières SECTION 1 : Objectifs, définitions et champs d application...3 1.1 Objectifs...3 1.2 Éthique...3 1.3 Portée...4

Plus en détail

CODE OF CONDUCT. à l intention des fournisseurs et partenaires commerciaux

CODE OF CONDUCT. à l intention des fournisseurs et partenaires commerciaux CODE OF CONDUCT à l intention des fournisseurs et partenaires commerciaux Version : 2.0 Valable à partir du : 01/01/2015 Contact : MAN SE, Compliance Awareness & Prevention, Oskar-Schlemmer-Straße 19-21,

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET RÈGLES DE CONDUITE PROFESSIONNELLE À L INTENTION DU PERSONNEL. Force Financière Excel

CODE D ÉTHIQUE ET RÈGLES DE CONDUITE PROFESSIONNELLE À L INTENTION DU PERSONNEL. Force Financière Excel CODE D ÉTHIQUE ET RÈGLES DE CONDUITE PROFESSIONNELLE À L INTENTION DU PERSONNEL FORCE FINANCIÈRE EXCEL SYNONYME D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE Depuis son avènement sur le marché de l assurance des personnes,

Plus en détail

La présente «Politique de gestion contractuelle» répond à l obligation imposée par l article 573.3.1.2 de la Loi sur les cités et villes.

La présente «Politique de gestion contractuelle» répond à l obligation imposée par l article 573.3.1.2 de la Loi sur les cités et villes. POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE PRÉSENTATION La présente «Politique de gestion contractuelle» répond à l obligation imposée par l article 573.3.1.2 de la Loi sur les cités et villes. Cette obligation

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS

UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS INTERNATIONAL ASSOCIATION OF LAWYERS INTERNATIONALE ANWALTS-UNION UNION INTERNACIONAL DE ABOGADOS UNIONE INTERNAZIONALE DEGLI AVVOCATI CHARTE DE TURIN SUR L EXERCICE DE

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

Politique anti-corruption

Politique anti-corruption Politique anti-corruption 1. Introduction Notre compagnie attache une valeur importante à sa réputation et s engage à maintenir les normes les plus élevées en matière d éthique dans la gestion de ses affaires

Plus en détail

Politique Affaires et Droits de l Homme. 1 Introduction 2 Engagement 3 Livraison 4 Gouvernance

Politique Affaires et Droits de l Homme. 1 Introduction 2 Engagement 3 Livraison 4 Gouvernance Politique Affaires et Droits de l Homme 1 Introduction 2 Engagement 3 Livraison 4 Gouvernance BP 2013 Politique Affaires et Droits de l Homme 1. Introduction Nous délivrons de l énergie au monde. Nous

Plus en détail

CHARTE DEONTOLOGIQUE DU SECTEUR

CHARTE DEONTOLOGIQUE DU SECTEUR CHARTE DEONTOLOGIQUE DU SECTEUR Préambule L ouverture des activités d assurances économiques aux opérateurs privés nationaux et étrangers ainsi que la réintroduction des intermédiaires et des experts d

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACHAT

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACHAT Série : politiques et bonnes pratiques # 10 CONDITIONS GÉNÉRALES D ACHAT Direction de l organisation et des ressources humaines Service Logistique (DLSI) Mars 2015 1 Document interne / externe ARTICLE

Plus en détail

Instruments contre la discrimination en droit suisse Un aperçu Version résumée

Instruments contre la discrimination en droit suisse Un aperçu Version résumée Instruments contre la discrimination en droit suisse Un aperçu Version résumée Christina Hausammann, humanrights.ch/mers Sur mandat du Bureau fédéral de l égalité pour les personnes handicapées, du Bureau

Plus en détail

PRINCIPES DIRECTEURS POUR LES ENQUÊTES SUR L INTÉGRITÉ

PRINCIPES DIRECTEURS POUR LES ENQUÊTES SUR L INTÉGRITÉ BUREAU CANADIEN DES CONDITIONS D ADMISSION EN GENIE Guide modèle à l intention des ordres constituants PRINCIPES DIRECTEURS POUR LES ENQUÊTES SUR L INTÉGRITÉ REMERCIEMENTS Ce guide modèle reflète les pratiques

Plus en détail

Recommandations et pratiques exemplaires pour le placement de produits d investissement dans des conditions de non-concurrence

Recommandations et pratiques exemplaires pour le placement de produits d investissement dans des conditions de non-concurrence Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres Personnes-ressources : Richard J. Corner Vice-président à la politique de réglementation des membres 416 943-6908 rcorner@iiroc.ca Joe

Plus en détail

Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements

Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements Ville de Québec Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements Titre # Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE. Section I : Dispositions générales

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE. Section I : Dispositions générales POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE Section I : Dispositions générales 1. But La Ville de Mont-Royal établit par la présente politique des règles en matière de gestion contractuelle afin de favoriser la

Plus en détail

Nº12-03 du 28 novembre 2012 relatif à la prévention et à la lutte contre le blanchiment d argent et le financement du terrorisme

Nº12-03 du 28 novembre 2012 relatif à la prévention et à la lutte contre le blanchiment d argent et le financement du terrorisme Nº12-03 du 28 novembre 2012 relatif à la prévention et à la lutte contre le blanchiment d argent et le [NB - Règlement de la Banque d Algérie n 12-03 du 28 novembre 2012 relatif à la prévention et à la

Plus en détail

Des motifs de recours presque identiques

Des motifs de recours presque identiques pratiques [travail temporaire] Qu est-ce qui distingue le contrat d intérim du CDD? La réglementation du contrat de travail temporaire est, pour une large part, le décalque de celle du contrat à durée

Plus en détail

Code de conduite de SKF. pour fournisseurs et sous-traitants

Code de conduite de SKF. pour fournisseurs et sous-traitants Code de conduite de SKF pour fournisseurs et sous-traitants Code de conduite de SKF pour fournisseurs et sous-traitants Les fournisseurs et sous-traitants SKF ont un rôle im portant à jouer dans notre

Plus en détail

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE Rôle du conseil d administration Le conseil est chargé de la gérance générale de la Société et chaque administrateur doit agir au mieux des

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT. (ci-après appelée l «INSTITUTION») (ci-après appelée ) INC., (ci-après appelée ) ARTICLE 1 PRÉAMBULE

CONVENTION DE PARTENARIAT. (ci-après appelée l «INSTITUTION») (ci-après appelée ) INC., (ci-après appelée ) ARTICLE 1 PRÉAMBULE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE: CÉGEP, corporation légalement constituée en vertu des lois du Québec, ayant sa place d affaires au directeur général, dûment autorisé à agir tel qu il le déclare; (ci-après

Plus en détail

de santé publique, aux sages-femmes et aux infirmiers du Japon

de santé publique, aux sages-femmes et aux infirmiers du Japon de santé publique, aux sages-femmes et aux infirmiers du Japon Français Loi relative aux infirmiers de santé publique, aux sages-femmes et aux infirmiers du Japon (Loi n 203 du 30 juillet 1948) Sommaire

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE DU FOURNISSEUR

CODE D ÉTHIQUE DU FOURNISSEUR CODE D ÉTHIQUE DU FOURNISSEUR 1. Introduction Le groupe Fluidra est fermement engagé dans le respect des principes établis en matière de droits de l homme, du travail, de l environnement et des pratiques

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie des membres du conseil d administration

Code d éthique et de déontologie des membres du conseil d administration Code d éthique et de déontologie des membres du conseil d administration 1. TITRE Code d éthique et de déontologie des membres du conseil d administration du Réseau ÉTS. 2. PRÉAMBULE Le présent code a

Plus en détail

Code de Conduite pour les Fournisseurs

Code de Conduite pour les Fournisseurs Code de Conduite pour les Fournisseurs 2013 Présentation de Duncan Palmer, Directeur financier de Reed Elsevier Notre comportement individuel et collectif est régi par des standards de haut niveau, tels

Plus en détail

ANNEXE I. Charte du patient

ANNEXE I. Charte du patient ANNEXE I Charte du patient Premièrement Principes généraux 1- Toute personne a droit à la protection de sa santé dans les meilleures conditions possibles, sans discrimination en raison de sa religion,

Plus en détail

Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence

Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence Préambule et Champ d Application: Charly Jucquin a développé le site Web (www.cap-coherence.fr) destiné à fournir un vaste

Plus en détail

Pacte Mondial des Nations-Unies

Pacte Mondial des Nations-Unies Pacte Mondial des Nations-Unies Nos engagements et progrès réalisés Octobre 2012 Notre mission : «Agir sur la qualité de l environnement en offrant des prestations sur mesure dans la confiance et l excellence.»

Plus en détail

L agent commercial en Allemagne

L agent commercial en Allemagne 1 L agent commercial en Allemagne Introduction Le statut juridique de l agent commercial («Handelsvertreter») est défini dans le Code de commerce allemand («Handelsgesetzbuch»- HGB) aux Articles 84 à 92c.

Plus en détail

ENGAGEMENTS DU PSYCHOLOGUE

ENGAGEMENTS DU PSYCHOLOGUE Important : Ce document a pour but d apporter des informations autour de la création et le développement de centre de consultations psychologiques en situation interculturelle. Ce document est proposé

Plus en détail

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT SOMMAIRE INTRODUCTION > Chapitre 1 L environnement et le Développement durable 9 S engager > Chapitre 2 Principes de mise en œuvre 19 Comprendre Savoir-faire Partager

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION - TRANSPORTEURS -

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION - TRANSPORTEURS - CONDITIONS GENERALES D UTILISATION - TRANSPORTEURS - PREAMBULE La société ANDCO MEDIA est une Sarl filiale de la SAS ANDCO Solutions ayant pour activité la mise en relation de transporteurs, logisticiens,

Plus en détail

Que faire face à une situation de discrimination à l embauche?

Que faire face à une situation de discrimination à l embauche? Que faire face à une situation de discrimination à l embauche? 1 SOMMAIRE p. 3 > Les différentes formes de discrimination p. 4 > La protection contre les discriminations p. 9 > Les preuves de discriminations

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE (CGV) VIA LE SITE INTERNET Qapa.fr

CONDITIONS GENERALES DE VENTE (CGV) VIA LE SITE INTERNET Qapa.fr CONDITIONS GENERALES DE VENTE (CGV) VIA LE SITE INTERNET Qapa.fr ARTICLE 1 er DEFINITIONS Candidat : Donnée(s) Utilisateur : Compte Utilisateur : Données personnelles : Entreprise Utilisatrice : Espace

Plus en détail

Code de Conduite Version abrégée The global leader in door opening solutions

Code de Conduite Version abrégée The global leader in door opening solutions Code de Conduite Version abrégée The global leader in door opening solutions 2 Code de Conduite Cette version du Code de Conduite est une synthèse. Elle est distribuée à l ensemble des employés. La version

Plus en détail

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le Conseil d Administration du 29 juillet 2014 TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le Conseil d administration de TOTAL S.A. 1, a arrêté le présent Règlement intérieur.

Plus en détail

M106-2 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE

M106-2 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE M106-2 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE Adoptées par le conseil des commissaires le 25 janvier 2016 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE PRÉAMBULE

Plus en détail

Loi sur les dessins et modèles

Loi sur les dessins et modèles Loi sur les dessins et modèles (no 125 du 13 avril 1959, modifiée en dernier lieu par la loi no 116 de 1994)* TABLE DES MATIÈRES** Chapitre I er : Chapitre III : Chapitre III : Chapitre IV : Section 1

Plus en détail

DACHSER Code de conduite

DACHSER Code de conduite DACHSER Code de conduite 1. Préambule Toute action chez Dachser repose sur le respect des dispositions juridiquement contraignantes aux niveaux national et international ainsi que sur tous les engagements

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE - SOUS-TRAITANTS -

CONDITIONS GENERALES DE VENTE - SOUS-TRAITANTS - CONDITIONS GENERALES DE VENTE - SOUS-TRAITANTS - PREAMBULE La société ANDCO est une Société par Actions Simplifiées ayant pour activité la mise en relation de transporteurs, logisticiens, et plus généralement

Plus en détail

LES CRITERES PROHIBES DE LA DISCRIMINATION

LES CRITERES PROHIBES DE LA DISCRIMINATION LES S PROHIBES DE LA DISCRIMINATION (DÉFINITION DES CRITÈRES) La jurisprudence nous aide à définir les critères énoncés à l article 225-1 du code pénal et à l article L.122-45 du code du travail L origine

Plus en détail

Règlement d usage de la marque «Haut débit pour tous»

Règlement d usage de la marque «Haut débit pour tous» Règlement d usage de la marque «Haut débit pour tous» I. Préambule 1 II. Objet 2 III. Définitions 2 IV. Conditions d exploitation de la marque par les exploitants 3 V. Conditions d utilisation de la marque

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE ACHATS

CHARTE ETHIQUE ACHATS Page : 1/5 CHARTE ETHIQUE ACHATS LES ENJEUX Les conflits d intérêts sont aujourd hui un thème essentiel du débat de société. Il convient de garantir l intégrité des achats et la saine concurrence entre

Plus en détail

CODE DE COMPORTEMENT ÉTHIQUE

CODE DE COMPORTEMENT ÉTHIQUE CODE DE COMPORTEMENT ÉTHIQUE DES EMPLOYÉS Ce code découle de l'application du cadre de gestion du CPE : Fonction organisation et abnégation - section 20 Colligé par Guy Vauban Adm.A. DeVeaux Brault & Associés

Plus en détail

N'imprimez ce document que si nécessaire. Protégez l'environnement. Principes de Conduite ÉTHIQUE. des affaires. SPIE, l ambition partagée

N'imprimez ce document que si nécessaire. Protégez l'environnement. Principes de Conduite ÉTHIQUE. des affaires. SPIE, l ambition partagée Protégez l'environnement. N'imprimez ce document que si nécessaire Principes de Conduite ÉTHIQUE des affaires SPIE, l ambition partagée Les ENGAGEMENTS de SPIE LES 10 PRINCIPES DIRECTEURS COMPORTEMENT

Plus en détail

RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit

RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit des lignes directrices à l intention des courtiers membres

Plus en détail

L avocat «Correspondant Informatique et Libertés»

L avocat «Correspondant Informatique et Libertés» ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES 3 ET 4 AVRIL 2009 COMMISSION DES RÈGLES ET USAGES L avocat «Correspondant Informatique et Libertés» Avant-projet de décision à caractère normatif Portant réforme du Règlement Intérieur

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC L R. Q., c. C-23.1 Résumé du Code Août 2012 COMMISSAIRE À L ÉTHIQUE ET À LA DÉONTOLOGIE CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE

Plus en détail

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Lancée en 2000 par l Organisation des Nations Unies, le Pacte Mondial est une initiative destinée à rassembler les entreprises, les organismes

Plus en détail

VIVRE CONFORMÉMENT À NOS VALEURS, EN RÉALISANT NOTRE OBJECTIF

VIVRE CONFORMÉMENT À NOS VALEURS, EN RÉALISANT NOTRE OBJECTIF VIVRE CONFORMÉMENT À NOS VALEURS, EN RÉALISANT NOTRE OBJECTIF Les employés d Exactech, les professionnels de la vente indépendants et autres associés sont engagés à vivre selon nos valeurs fondamentales

Plus en détail

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group «Comment Vignal Lighting Group intègre les problématiques de développement durable dans son activité» Page 1 Mot du Président Le Développement

Plus en détail

NORME PROFESSIONNELLE AMAFI RELATIVE AUX SONDAGES DE MARCHE ET AUX TESTS INVESTISSEUR

NORME PROFESSIONNELLE AMAFI RELATIVE AUX SONDAGES DE MARCHE ET AUX TESTS INVESTISSEUR NORME PROFESSIONNELLE AMAFI RELATIVE AUX SONDAGES DE MARCHE ET AUX TESTS INVESTISSEUR Norme établie pour l application de l article 216-1 du règlement général de l Autorité des marchés financiers AMAFI

Plus en détail

CODE DE CONDUITE SOCIAL, ETHIQUE ET ENVIRONNEMENTAL

CODE DE CONDUITE SOCIAL, ETHIQUE ET ENVIRONNEMENTAL CODE DE CONDUITE SOCIAL, ETHIQUE ET ENVIRONNEMENTAL Sommaire : Préambule Objectifs du Code de Conduite Textes de référence Les engagements et principes fondamentaux : Promotion et développement des systèmes

Plus en détail

Chapitre I er. Devoirs généraux des professionnels de santé dans leur exercice professionnel

Chapitre I er. Devoirs généraux des professionnels de santé dans leur exercice professionnel Code de déontologie de certaines professions de santé Règlement grand-ducal du 7 octobre 2010 établissant le code de déontologie de certaines professions de santé. - base juridique: L du 26 mars 1992 (Mém.

Plus en détail

CONVENTION DE FORMATION

CONVENTION DE FORMATION Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice CONVENTION DE FORMATION Cycle de spécialisation «Sécurité des usages numériques» Ce dossier est constitué de : La Convention de formation

Plus en détail

code de conduite des fournisseurs de Quintiles

code de conduite des fournisseurs de Quintiles code de conduite des fournisseurs de Quintiles 2 Quintiles s engage à suivre des pratiques professionnelles durables. Ce Code de conduite des fournisseurs («Code») repose sur des normes reconnues à l échelle

Plus en détail

Le Droit d accès à l information : un pilier pour une meilleure gouvernance

Le Droit d accès à l information : un pilier pour une meilleure gouvernance TRANSPARENCY MAROC الجمعية المغربية لمحاربة الرشوة Le Droit d accès à l information : un pilier pour une meilleure gouvernance Rapport de synthèse des travaux du Séminaire sur l accès à l information»

Plus en détail

ARRÊTÉ ROYAL FIXANT LES RÈGLES DE DÉONTOLOGIE DU PSYCHOLOGUE

ARRÊTÉ ROYAL FIXANT LES RÈGLES DE DÉONTOLOGIE DU PSYCHOLOGUE ARRÊTÉ ROYAL FIXANT LES RÈGLES DE DÉONTOLOGIE DU PSYCHOLOGUE PUBLIÉ AU MONITEUR BELGE LE 16 MAI 2014 EN VIGUEUR A PARTIR DU 26 MAI 2014 Chapitre I er. - Dispositions générales Article 1er. Le présent code

Plus en détail

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels La présente Charte a été adoptée par le Conseil d Administration du Réseau CTI le 29 janvier 2009 1 Préambule L innovation et la recherche

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION. Prestations : Nettoyage, hygiène

REGLEMENT DE CONSULTATION. Prestations : Nettoyage, hygiène Prestations : Nettoyage, hygiène 3D (Désinfection - désinsectisation - dératisation) et lutte anti-pigeon Numéro de la consultation 2013-003 Intitulé de la consultation Nettoyage, hygiène, 3D (Désinfection

Plus en détail

Banque européenne d investissement. Code de conduite pour les membres du Conseil d administration

Banque européenne d investissement. Code de conduite pour les membres du Conseil d administration Banque européenne d investissement Code de conduite pour les membres du Conseil d administration Code de conduite pour les membres du Conseil d administration 2011 page 1 / 6 Champ d application du Code

Plus en détail

Procédure de consultation concernant la loi sur les services financiers et la loi sur les établissements financiers

Procédure de consultation concernant la loi sur les services financiers et la loi sur les établissements financiers Eidgenössisches Finanzdepartement Rechtsdienst Generalsekretariat Bernerhof 3003 Bern regulierung@gs-efd.admin.ch Berne, le 28 octobre 2014 Procédure de consultation concernant la loi sur les services

Plus en détail

code de la communication responsable Responsabilité Sociale d Entreprise

code de la communication responsable Responsabilité Sociale d Entreprise code de la communication responsable Responsabilité Sociale d Entreprise Nous nous adressons à des millions de clients, collaborateurs et fournisseurs, chaque année et il est essentiel de veiller à ce

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

Textes juridiques de référence sur l expression des jeunes

Textes juridiques de référence sur l expression des jeunes Textes juridiques de référence sur l expression des jeunes I. Textes fondamentaux La liberté d expression et la liberté d information des jeunes sont inscrites dans des textes fondamentaux comme la Convention

Plus en détail

MAGNA INTERNATIONAL INC. CODE DE CONDUITE ET D ETHIQUE

MAGNA INTERNATIONAL INC. CODE DE CONDUITE ET D ETHIQUE MAGNA INTERNATIONAL INC. CODE DE CONDUITE ET D ETHIQUE Ce Code de Conduite et d Ethique énonce les principes fondamentaux auxquels nous nous engageons dans nos relations avec l ensemble de nos partenaires

Plus en détail

ACCORD D'ENTREPRISE N 96 RELATIF A LA REMUNERATION DES CADRES

ACCORD D'ENTREPRISE N 96 RELATIF A LA REMUNERATION DES CADRES ACCORD D'ENTREPRISE N 96 RELATIF A LA REMUNERATION DES CADRES PREAMBULE : Le présent accord a pour objectif de moderniser la politique de rémunération du personnel cadre, en mettant en valeur des principes

Plus en détail

Règlement de concours photos #PtitDejMalin

Règlement de concours photos #PtitDejMalin Règlement de concours photos #PtitDejMalin Article 1: Entreprise organisatrice Le concours «#PtitDejMalin» est un concours photo sur Internet via Twitter, Instagram ou Vine, sans obligation d achat, organisé

Plus en détail

Monsieur /Madame., né (e) le. à.., de nationalité Française, demeurant. N de SS :.

Monsieur /Madame., né (e) le. à.., de nationalité Française, demeurant. N de SS :. CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE Entre les soussignés : La, société de droit Français, dont le siège est situé, Siren N.. code NAF et N URSSAF.. représentée aux fins des présentes par son PDG dûment

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES ADOPTÉE LE : 1998-06-07 AMENDÉE LE : 2003-03-29 RÉSOLUTION : CP166-98 RÉSOLUTION : CC900-03 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 1 Objectifs généraux... 1 Principes...

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRITÉ EN RECHERCHE

POLITIQUE D INTÉGRITÉ EN RECHERCHE POLITIQUE D INTÉGRITÉ EN RECHERCHE Référer à la : SECTION I PRÉAMBULE Préambule 1. La Politique d intégrité en recherche (ci-après appelée la «présente politique») découle de la Politique institutionnelle

Plus en détail

Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes

Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes Bill Wigglesworth Directeur général adjoint, Offtel, R-U 1984-94 (Directeur général par intérim 1992-93) Processus de réforme des télécoms

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION Adopté par le conseil d administration le 25 mars 2009 et modifié le 17 juin 2015

Plus en détail