ESSENTIEL SUR LES AUTEURS DE MANAGEMENT D ENTREPRISES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ESSENTIEL SUR LES AUTEURS DE MANAGEMENT D ENTREPRISES"

Transcription

1 ESSENTIEL SUR LES AUTEURS DE MANAGEMENT D ENTREPRISES JOSEPH A. SCHUMPETER ( ) SCHUMPETER EST NE EN AUTRICHE A TRIECH,. IL FAIT DE BRILLANTES ETUDES OU IL COTOIE L ELITE UNIVERSITAIRE AUTRICHIENNE, IL PUBLIERA SON PREMIER OUVRAGE EN IL PUBLIE EN 1912 «THEORIE DE L EVOLUTION ECONOMIQUE» QUI FAIT DE LUI UN ECONOMISTE IMPORTANT. EN 1919 IL DEVIENT MINISTRE DES FINANCES DU GOUVERNEMENT D OTTO BAUER (NEOMARXISTE), PUIS IL EST DIRECTEUR D UNE BANQUE QUI FAIT FAILLITE EN 1927 ; INSTALLATION EN 1932 AUX ÉTATS-UNIS, destruction créatrice apportée par l offre de nouveaux produits sur le marché=création de valeur donc de croissance économique L entrepreneur est au centre du processus d innovation : Toute mise en oeuvre d innovation suppose une prise de risque. la logique managériale vise à optimiser l allocation des ressources dans une optique de continuité d exploitation. PETER DRUCKER «LE PAPE DU MANAGEMENT» PETER FERDINAND DRUCKER, NE LE 14 AVRIL 1909 A VIENNE EN AUTRICHE, MORT LE 11 NOVEMBRE 2005 A CLAREMONT EN CALIFORNIE AUX ÉTATS-UNIS, EST UN THEORICIEN AMERICAIN DU MANAGEMENT rôles : fixer des objectifs, analyser et organiser le travail, motiver et communiquer, mesurer par des normes et former les gens. FINALITE D UNE ENTREPRISE Création de clientèle et pas de maximiser le profit Le but d une entreprise est de créer une clientèle et non de maximiser le profit. Le profit est seulement un moyen de contrôle de la rentabilité. La finalité de l entreprise est influencée par les valeurs personnelles et les aspirations des dirigeants et des associés, les statuts et l histoire de l entreprise, les attentes du personnel, les contraintes imposées par l environnement) 1

2 LA PERFORMANCE ALFRED PRITCHARD SLOAN (ETATS-UNIS) - ( ) IL EST CONNU POUR AVOIR FAIT DE GENERAL MOTORS LA PREMIERE SOCIETE MONDIALE, GRACE A LA DECENTRALISATION Elle procure initiatives, responsabilités, efficacité et réduit considérablement le temps de réponse apporté à tout problème. La condition pour que " ça marche " c'est la coordination et la circulation horizontale des informations. ROBERT KAPLAN (1940) ET DAVID NORTON (ETATS-UNIS) Robert Kaplan est professeur à la Harvard Business School, et David Norton est le cofondateur de Nolan, Norton & Company, cabinet de conseil en stratégie informatique. Leur travail les rapproche de l école de la stratégie délibérée, et ils se placent dans une perspective opérationnelle et financière Le principe du balance scorecard ou tableau de bord prospectif Norton et Kaplan ont identifié quatre étapes fondamentales dans le choix et la mise en place du TBP :La méthodologie du tableau de bord prospectif nécessite d intégrer des indicateurs appartenant à quatre axes clef de l entreprise : - L axe financier - L axe client - L axe processus industriels - L axe gestion de la connaissance LES STYLES DE DIRECTION DE RENSIS LIKERT ( ) Psychologue, il conduit des recherches sur la mesure et le comportement des hommes dans les organisations. Il établit une nouvelle théorie du management assise sur la nature des interactions entre responsables et subordonnés et Il distingue quatre systèmes de management :. Style autoritaire exploiteur : les subordonnés sont contraints par un système de sanctions, de pénalisation. Style autoritaire paternaliste : les subordonnés sont contraints par un système de sanctions, 2

3 récompenses. Style consultatif : les subordonnés sont consultés mais ne prennent pas les décisions, Style participatif qui repose sur 3 éléments : - rapport de coopération entre les membres de l organisation, - prise de décision et contrôle par les groupes, - la fixation à l intérieur des groupes d objectifs globaux et personnels ambitieux. Likert a, ainsi, conseillé le chevauchement des groupes, pour réduire les distorsions dans le cheminement des informations et a préconisé le style de direction participative. FRED FIEDLER 1922 est l'un des principaux chercheurs dans la psychologie industrielle et organisationnelle du 20ème siècle. Il a été professeur d entreprise et de gestion psychologique à l' Université de Washington Il a montré que l efficacité d un groupe résulte d une adéquation entre l attitude du leader dans une situation donnée et les procédés d interaction entre lui et ses subordonnés ROBERT TANNENBAUM ET WARREN SCHMIDT Professeur Université de Los Angeles ont établi une gamme de styles de direction allant d un style fondé sur l autorité exclusive du responsable à un style reposant sur une totale liberté d action du subordonné. KURT LEWIN (Université d Iowa) distinguait deux types de leaders : 1. Le style autocratique : il prend les décisions, informe les employés sur ce qu ils doivent faire et contrôle le travail. Décider, informer, contrôler 2. Le style démocratique : il fait participer les employés aux décisions, ne contrôle pas jusque dans les détails, laisse aux collaborateurs leur liberté. 3

4 HERBERT SIMON ( ) (PRIX NOBEL D ECONOMIE EN 1978) Pour H. SIMON, la décision est au centre de l organisation Herbert Simon est l auteur du modèle IMC (Intelligence, Modélisation, Choix). Ce modèle nous montre la complexité du processus de décision. H.Simon distingue 3 étapes : étape 1 : Intelligence: il s agit de recueillir des informations sur l entreprise et son environnement. Intelligence doit être pris dans le sens de perception, de compréhension du problème. _ étape 2 : Modélisation: Ici, les informations recueillies vont être traitées Le décideur va recenser tous les scénarios possibles pour résoudre le problème posé. _ étape 3 : Choix de la meilleure solution compte tenu des contraintes. R. EDWARD FREEMAN(1951) PHILOSOPHE ET UNIVERSITAIRE AMERICAIN, PARTICULIEREMENT CONNU POUR SES TRAVAUX SUR LA THEORIE DES PARTIES PRENANTES «Une partie prenante est un individu ou groupe d individus qui peut affecter ou être affecté par la réalisation des objectifs organisationnels» - les parties prenantes de premier rang qui ont une relation contractuelle et formelle avec l entreprise : propriétaires, salariés, clients, fournisseurs ; - les parties prenantes de second rang : médias, groupes de pression, gouvernements, concurrents ; - les parties prenantes internes : propriétaires, dirigeants, salariés ; - les parties prenantes externes : concurrents, clients, environnement naturel. RICHARD M. CYERT ( ) JAMES MARCH (1928) MICHEL CROZIER ( ) L ORGANISATION PROCESSUS DYNAMIQUES ET CONTINUS DE PRISES DE DECISIONS. Le dirigeant doit en permanence arbitrer entre les attentes des différentes parties prenantes qui peuvent constituer autant de contre-pouvoirs. la firme est une coalition de groupes d individus aux d intérêts conflictuels Crozier : Il est le principal concepteur de l'analyse stratégique en sociologie des organisations Il travaille sur des thèmes similaires en écrivant que l organisation n existe pas en tant que telle mais résulte des règles formulées par le jeu des acteurs EDITH PENROSE ( ) Edith Penrose est une économiste anglaise née aux États-Unis, réputée pour la publication d'un ouvrage intitulé "The Theory of the Growth of the Firm", qui décrit les multiples manières par lesquelles les firmes modernes croissent 4

5 LES RESSOURCES DE L ENTREPRISE L approche par Les ressources tangibles : ce sont les actifs physiques (au sens large) de l entreprise. Ressources Ressources humaines Éléments de diagnostic Valeur des personnes et des équipes Méthodes de gestion du personnel Relations sociales Ressources matérielles Taux d utilisation des capacités de production Modernité et performance du matériel utilisé Logistique Ressources financières Solvabilité Indépendance financière Rentabilité économique Rentabilité financière Les ressources intangibles Ressources Ressources technologiques Ressources commerciales Éléments de diagnostic Savoir-faire Innovations Propriété industrielle Gamme de produits Marques Parts de marché Notoriété Ressources organisationnelles (ressource 6) Structure de l entreprise Style de direction Réseaux de décisions GARY HAMEL(1947) ET C.K. PRAHALAD ( ) LE CŒUR DE COMPETENCE ou la compétence distinctive d une entreprise est ce qu elle fait mieux que ses concurrents. On comprend toute compétence depuis le développement de nouveaux produits jusqu'à l implication des salariés. Les théories actuelles préconisent que les activités qui ne font pas partie du cœur de compétence de l entreprise soient externalisées. 5

6 CHANDLER ( ) Alfred DuPont Chandler, Jr., est un historien de l'économie américaine. S'étant concentré sur l'étude de la gestion des grandes entreprises américaines, il est souvent qualifié d'«historien des affaires» La Main visible des managers, Stratégies et structures de l'entreprise la stratégie consiste à déterminer les objectifs fondamentaux à long terme puis à choisir les modes d action et d allocation de ressources qui permettront d atteindre ces objectifs GERRY JOHNSON est professeur émérite de management stratégique à la School of Management de l'université de Lancaster (Royaume-Uni. Il est l'auteur de nombreux livres, a publié dans de nombreuses revues scientifiques de gestion avant tout et est un conférencier régulier lors de conférences universitaires à travers le monde. KEVAN SCHOLES est professeur de gestion stratégique et directeur de Sheffield Business School, Royaume-Uni. Il a un intérêt particulier dans la gestion stratégique des organisations de service professionnel - dans les secteurs public et privé. RICHARD WHITTINGTON est professeur de management stratégique à la Saïd Business School et à New College, Oxford, Ses principaux intérêts de recherche sont dans la pratique de la stratégie et de la gestion internationale comparative et il travaille avec de nombreuses organisations dans des rôles de conseil et de formation exécutif au Royaume-Uni et ailleurs.. FREDERIC FRERY est professeur de stratégie à l'escp Europe où il est directeur scientifique de l'executive MBA et titulaire de la chaire KPMG "Stratégie des risques et performance énumèrent les caractéristiques des décisions stratégiques 6

7 IGOR ANSOFF ( ) Professeur d administration industrielle au Graduate School of Industrial Administration du Carnegie Institute of Technology,cadre supérieur chez Lockheed et à la Rand Corporation et Président de Ansoff Associate Il distingue trois grandes natures de décisions : stratégiques, administratives et opérationnelles. Selon Ansoff, il existe quatre stratégies de croissance (matrice d Ansoff) : pénétration de marché ; extension de marché ; développement de produit diversification. HENRI MINTZBERG, 1939 universitaire canadien en sciences de gestion, auteur et professeur de l'université McGill de Montréal, où il enseigne depuis Mintzberg (1989) distingue les stratégies délibérées et les stratégies émergentes qui loin de s opposer peuvent être complémentaires. La stratégie est délibérée lorsqu elle est élaborée à partir d un plan d action pour atteindre une situation future déterminée. Avec les stratégies émergentes l entreprise utilise rapidement l évolution de son environnement. La structure d entreprise est définie par Mintzberg (1973) comme «la somme totale des moyens employés pour diviser le travail en tâches distinctes et pour ensuite assurer la coordination nécessaire entre ces tâches.» Pour Mintzberg (1973), on peut mettre en évidence, dans toute organisation, cinq composantes fondamentales : IL distingue cinq catégories de mécanismes de coordination Ajustement mutuel 7

8 Supervision directe Standardisation des procédés Standardisation des résultats Standardisation des qualifications cinq configurations structurelles types : la configuration entrepreneuriale la configuration mécaniste la configuration professionnelle la configuration divisionnelle la configuration adhocratique T.BURNS & G.STALKER Mettent en evidence une relation entre la structure de l entreprise et l environnement. Lorsque les firmes connaissent un environnement stable en termes de changements technologiques et de marché, elles adoptent un fonctionnement, une structure bureaucratique que Burns et Stalker nomment «mécanistes». En cas d instabilité environnementale, en revanche, la structure adoptée est qualifiée «d organique». La structure organique s oppose à la structure mécanique dans la mesure où la formalisation est faible, la communication informelle et la décentralisation importante. MASAHIKO AOKI (NE EN 1938 AU JAPON - ) est un économiste japonais, qui s'est beaucoup intéressé aux mécanismes d information et a formulé une théorie originale sur l'organisation des entreprises La structure informationnelle» de l entreprise explique comment l information circule à l intérieur de l entreprise et comment se prennent les décisions permettant d assurer un certain niveau d efficience.entreprise américaine en A et japonaise en J OUTILS EN MANAGEMENT LA GRILLE MANAGERIALE DE ROBERT R. BLAKE ( ) JANE S. MOUTON( ) 8

9 La pratique habituelle d"un manager, qui révèle son style de management, peut se définir par rapport à deux dimensions : L'intérêt pour la production (souci porté aux activités, aux décisions, aux structures, aux procédures et aux méthodes qui permettent d'atteindre les objectifs visés) ; L'intérêt pour le personnel (prise en compte des besoins, attentes et personnalités des collaborateur) L.C.A.G Ecole de Harvard Modèle issu des noms des auteurs : Learned E. P., Christensen C. R., Andrews K. R. et Guth W. D.= premier modèle d aide à la formulation stratégique S.W.O.T OU F.F.O.M Diagnostic interne, qui identifie les forces et les faiblesses du domaine d'activité stratégique. Celles-ci peuvent être déterminées à l'aide d'une série de modèles d'analyse stratégique, tels que la chaîne de valeur, l'étalonnage (benchmarking) ou l'analyse du tissu culturel. Il peut s'agir par exemple du portefeuille technologique, du niveau de notoriété, de la présence géographique, du réseau de partenaires, de la structure de gouvernement d'entreprise, etc. diagnostic externe, qui identifie les opportunités et les menaces présentes dans l'environnement. Celles-ci peuvent être déterminées à l'aide d'une série de modèles d'analyse 9

10 stratégique, tels que le modèle PESTEL, le modèle des 5 forces de la concurrence de Michael Porter ou encore une analyse de scénario. Il peut s'agir par exemple de l'irruption de nouveaux concurrents, de l'apparition d'une nouvelle technologie, de l'émergence d'une nouvelle réglementation, de l'ouverture de nouveaux marchés, etc. P.E.S.T.E.L Une fois l étude de l environnement global effectuée, l entreprise doit analyser son micro environnement. MICKAËL PORTER ( ) MICHAEL PORTER, NE LE 23 MAI 1947 A ANN ARBOR DANS LE MICHIGAN, EST UN PROFESSEUR DE STRATEGIE D'ENTREPRISE DE L'UNIVERSITE HARVARDAMERICAIN, (AVANTAGE CONCURRENTIEL.) LES 5 FORCES DE PORTER - Il existe 5 forces concurrentielles qui influencent le partage des profits au sein d un secteur. Si toutes ces forces sont élevées, le profit possible sera limité. On distingue : - l'intensité de la rivalité entre les concurrents. - le pouvoir de négociation des clients. - la menace d'entrants potentiels. - le pouvoir de négociation des fournisseurs. - la menace des produits de substitution. - La chaîne de valeur permet d analyser les sources d avantages concurrentiels d une entreprise selon ses domaines d activités stratégiques (principal ou de soutien) - l analyse de cette chaîne permet d identifier les activités les plus créatrices de valeur. - Les groupes stratégiques rassemblent des entreprises dont les choix stratégiques sont voisins. Chaque groupe s appuie sur un ou des facteurs clés de succès. 10

11 Les stratégies génériques de Michael Porter constituent différentes façons dont une entreprise peut détenir un avantage compétitif sur son marché. D'après Porter, une entreprise, pour construire son avantage compétitif, peut opter pour l'une des 3 stratégies suivantes. Domination par les coûts La stratégie de domination par les coûts revient à maîtriser de bout en bout le process de production de son produit, optimiser les relations avec ses fournisseurs et sa chaine logisitique, afin de réduire au maximum le prix de revient du produit pour pouvoir le vendre au prix le plus bas du marché, tout en conservant une marge suffisante sur la vente de celui-ci. Différenciation Il s'agit ici de présenter aux clients des produits et services ayant des caractéristiques différentes de l'offre de la concurrence. Cela doit permettre de vendre le produit à un prix significativement plus élevé. Concentration (ou focalisation) Cette stratégie consiste à centrer l'essentiel de ses efforts sur un segment de marché. Cela conduit à choisir également dans ce créneau une stratégie de domination par les coûts ou de différenciation, pour s'assurer un leadership de prix et/ou de quantités sur ce segment. L étude de marché est un outil de veille concurrentielle. 11

BTS 1 : Communication d entreprise, Management des entreprises Mr Anquetil Jean-François

BTS 1 : Communication d entreprise, Management des entreprises Mr Anquetil Jean-François BTS 1 : Communication d entreprise, Management des entreprises Mr Anquetil Jean-François CHAPITRE I : ENTREPRENDRE ET GERER I) L ENTREPRENEUR 1) Qu est-ce qui caractérise un entrepreneur? 2) Les principaux

Plus en détail

VOCABULAIRE INCONTOURNABLE BTS EN MANAGEMENT DES ENTREPRISES. 1 ère ANNEE

VOCABULAIRE INCONTOURNABLE BTS EN MANAGEMENT DES ENTREPRISES. 1 ère ANNEE 1 ère ANNEE AUTEUR : SCHUMPETER DRUCKER, MINTZBERG NORTON ET KAPLAN LIKERT, Herbert SIMON PARTIE 1 : FINALISER ET DECIDER 1. ENTREPRENDRE ET DIRIGER 1.1Entreprendre et gérer Entrepreneur Innovation Logique

Plus en détail

Version État Date de publication

Version État Date de publication Titre Propriétés Type de ressource Niveau Matière Description Proposition de progression en 1 ère année de STS management des entreprises Progression STS 1 ère année Public Professeur Description Thème

Plus en détail

ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS

ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS AUTOUR DE LA STRATÉGIE PROGRAMME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES RESSOURCES DOCUMENTAIRES : SITE ACADÉMIQUE DE TOULOUSE SANDRINE QUENNET Avril 2009 Partie 1 FINALISER ET DÉCIDER

Plus en détail

Le marketing stratégique

Le marketing stratégique Chapitre2 Le marketing stratégique I. La démarche stratégique La démarche marketing comporte trois phases : analyse, planification et mise en œuvre. II. Le diagnostic stratégique Le diagnostic stratégique

Plus en détail

MANAGEMENT DES ENTREPRISES ET SYNTHESE BTS1 ET 2

MANAGEMENT DES ENTREPRISES ET SYNTHESE BTS1 ET 2 MANAGEMENT DES ENTREPRISES ET SYNTHESE BTS1 ET 2 BTS1 Entreprendre et gérer Le champ de l entrepreneuriat recouvre plusieurs logiques de création ou de développement d activités (J. Schumpeter). La création

Plus en détail

Management Chapitre 3 Diriger et décider

Management Chapitre 3 Diriger et décider I) Les décisions et les processus décisionnels A) La notion de décision Diriger une entreprise c est avant tout exercer un pouvoir décisionnel. Décider c est transformer une information en action. C est

Plus en détail

Structure organisationnelle. Catherine VOYNNET FOURBOUL

Structure organisationnelle. Catherine VOYNNET FOURBOUL Structure organisationnelle Catherine VOYNNET FOURBOUL Bibliographie Mintzberg H., The Structuring of Organizations, Englewood Cliffs, N. J., Prentice-Hall,1979 Desreumaux A., Structures d'entreprise,

Plus en détail

I La logique entrepreneuriale

I La logique entrepreneuriale Les entreprises seraient dirigées selon deux logiques : la logique entrepreneuriale fondée sur la prise de risques ainsi que sur la créativité et la logique managériale axée sur l optimisation des ressources

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

LE MANAGEMENT STRATEGIQUE

LE MANAGEMENT STRATEGIQUE LE MANAGEMENT STRATEGIQUE I. Introduction au management stratégique... 2 A. Cas de l entreprise Dell... 2 B. Définitions... 2 C. Les décisions stratégiques... 2 D. Processus d élaboration... 3 E. Impact

Plus en détail

Management des Entreprises Classe de BTS

Management des Entreprises Classe de BTS Management des Entreprises Classe de BTS THÈMES PARTIE 1 : FINALISER ET DÉCIDER 1. ENTREPRENDRE ET DIRIGER (26 HEURES) 1.1 Entreprendre et gérer (6 heures) - La logique entrepreneuriale : une opportunité

Plus en détail

Le diagnostic stratégique : définition. Le diagnostic stratégique : définition. Le diagnostic stratégique : le diagnostic interne

Le diagnostic stratégique : définition. Le diagnostic stratégique : définition. Le diagnostic stratégique : le diagnostic interne Le diagnostic stratégique : définition Le diagnostic stratégique consiste à évaluer la situation de l entreprise dans son environnement, afin de déterminer ses possibilités de survie et de développement.

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION. Direction générale de l enseignement supérieur. Service des formations et de l emploi

NOTE DE PRESENTATION. Direction générale de l enseignement supérieur. Service des formations et de l emploi Direction générale de l enseignement supérieur Service des formations et de l emploi Sous-direction des formations postbaccalauréat Bureau des formations courtes professionnalisées NOTE DE PRESENTATION

Plus en détail

Décisions et Processus de décisions

Décisions et Processus de décisions Décisions et Processus de décisions I LA DIVERSITE DES DECISIONS 1 ENTREPRISE = Lieu de prises de decisions 2 les differents types de decision MOULY Management des entreprises 1 L entreprise est un lieu

Plus en détail

Historique : Mintzberg a fait la synthèse de ce courant en proposant une typologie et une représentation originales des formes structurelles.

Historique : Mintzberg a fait la synthèse de ce courant en proposant une typologie et une représentation originales des formes structurelles. Historique : Pendant longtemps, hégémonie des structures formelles (relations officielles et prescrites entre les membres de l'organisation) : prescriptions de Fayol et de Taylor préconisant la structure

Plus en détail

LMD. Expertise comptable COLLECTION. Le meilleur. du DCG 7 Management. 2 e ÉDITION. Jean-François Soutenain Christophe Torset.

LMD. Expertise comptable COLLECTION. Le meilleur. du DCG 7 Management. 2 e ÉDITION. Jean-François Soutenain Christophe Torset. LMD COLLECTION Expertise comptable Le meilleur du DCG 7 Management 2 e ÉDITION Jean-François Soutenain Christophe Torset Sup FOUCHER «Le photocopillage, c est l usage abusif et collectif de la photocopie

Plus en détail

Management Development International Institute

Management Development International Institute Comprendre l'environnement et élaborer la stratégie Connaître et utiliser les principaux outils et méthodes d'analyse stratégique et de prospective, Comprendre et évaluer le contexte culturel, économique

Plus en détail

Economie Institutionnelle et des Organisations. Nikolay NENOVSKY UPJV/Amiens/2015

Economie Institutionnelle et des Organisations. Nikolay NENOVSKY UPJV/Amiens/2015 Economie Institutionnelle et des Organisations Nikolay NENOVSKY UPJV/Amiens/2015 1 http://www.nikolaynenovsky.com/ 2 Economie des organisations Axes principaux Conférence 6 3 Plane, JM (2013). Théorie

Plus en détail

Définition et conditions de délivrance de certaines spécialités de BTS

Définition et conditions de délivrance de certaines spécialités de BTS Définition et conditions de délivrance de certaines spécialités de BTS Arrêté du 10 avril 2008 B.O. n 20 du 15 mai 2008 J.O. du 30 avril 2008 Vu le décret n 95-665 du 9 mai 1995 modifié portant règlement

Plus en détail

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique. Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route»

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique. Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route» Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route» La démarche mercatique - «une feuille de route» Modifier, ajuster mes axes

Plus en détail

THEORIES ET METHODES D ANALYSE

THEORIES ET METHODES D ANALYSE THEORIES ET METHODES D ANALYSE 1. ENTREPRENDRE ET DIRIGER Entreprendre et gérer Le champ de l entrepreneuriat recouvre plusieurs logiques de création ou de développement d activité. J. SCHUMPETER L'entrepreneur

Plus en détail

Dès qu'une action atteint un certain degré de complexité ou qu'il s'agit d'actions collectives il est nécessaire d'organiser, c'est-à-dire de diviser et coordonner. L'organisation suppose donc division

Plus en détail

Synthèses de cours. 1. La logique entrepreneuriale

Synthèses de cours. 1. La logique entrepreneuriale 1. La logique entrepreneuriale 11 12 La logique entrepreneuriale La logique entrepreneuriale L'entrepreneur est une personne qui mobilise et gère des ressources pour créer et développer des entreprises

Plus en détail

2.2 Etablir un diagnostic stratégique. Documents annexes au PowerPoint

2.2 Etablir un diagnostic stratégique. Documents annexes au PowerPoint 1 2.2 Etablir un diagnostic stratégique Documents annexes au PowerPoint Document 1 Domaines concernés Exemples Facteurs politiques Politiques fiscales, budgétaire, monétaire, sociale Allègement exceptionnel

Plus en détail

Matrices stratégiques

Matrices stratégiques Conservatoire National des Arts et Métiers Matrices stratégiques Dynamiques Industrielles et Stratégies Concurrentielles 2 François Moreau Séance n 9 CNAM - Dynamiques Industrielles et Stratégies Concurrentielles

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Partie 1 : Parties prenantes et structures de gouvernances XV 1 Cartographie et attentes des parties prenantes... 9 I. Les apporteurs de capitaux... 10 A. Les actionnaires...

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

Introduction Définition de la notion de stratégie

Introduction Définition de la notion de stratégie Introduction Définition de la notion de stratégie Les origines multiples Stratégie militaire et stratégie d entreprise Analyse stratégique et analyse économique Stratégie et histoire des entreprises Stratégie

Plus en détail

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS. A - Management. 1. Évolution des modèles d organisation (15 heures)

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS. A - Management. 1. Évolution des modèles d organisation (15 heures) UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS NB : les deux sous-parties de ce programme sont présentées séparément mais la compétence à acquérir doit permettre de réaliser une

Plus en détail

Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1) 0rientations générales L enseignement de «management et sciences de gestion» intègre des approches

Plus en détail

1 Les différents courants de pensée de la théorie des organisations

1 Les différents courants de pensée de la théorie des organisations 1 Les différents courants de pensée de la théorie des organisations 1 Comment définir la théorie des organisations? Avec la seconde révolution industrielle, de grandes entreprises industrielles émergent,

Plus en détail

Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan. Ingénieur chimiste (ESCIL) FORCE DE VENTE DIRECTION ORGANISATION GESTION

Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan. Ingénieur chimiste (ESCIL) FORCE DE VENTE DIRECTION ORGANISATION GESTION Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan Alfred ZEYL Ingénieur chimiste (ESCIL) MBA Northwestern University Docteur en Gestion Professeur Émérite à l ESC Dijon-Bourgogne Consultant. Armand DAYAN

Plus en détail

PROGRAMME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES DANS LES SECTIONS DE TECHNCIEN SUPERIEUR : RELEVANT DU SECTEUR TERTIAIRE

PROGRAMME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES DANS LES SECTIONS DE TECHNCIEN SUPERIEUR : RELEVANT DU SECTEUR TERTIAIRE Direction générale de l enseignement supérieur PROGRAMME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES DANS LES SECTIONS DE TECHNCIEN SUPERIEUR : RELEVANT DU SECTEUR TERTIAIRE «assistant de gestion PME-PMI». «assistant

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Introduction. 1 Le management face aux défis du XXI e siècle Julie Tixier C HAPITR E

TABLE DES MATIÈRES. Introduction. 1 Le management face aux défis du XXI e siècle Julie Tixier C HAPITR E TABLE DES MATIÈRES Introduction C HAPITR E 1 Le management face aux défis du XXI e siècle Julie Tixier I. L évolution de l environnement de l entreprise... 17 A. Entre le local et le global : la gestion

Plus en détail

Intérêt pour les personnes 1.9. 9.9 Club social. 5.5 Compromis 1.1. 9.1 Laisser-faire. Intérêt pour la tâche. Travail équipe.

Intérêt pour les personnes 1.9. 9.9 Club social. 5.5 Compromis 1.1. 9.1 Laisser-faire. Intérêt pour la tâche. Travail équipe. Cours 12 Le pouvoir au sein d une organisation Les liens entre pouvoir, autorité et obéissance Le leadership et les traits personnels Les théories du leadership situationnel Pouvoir Capacité d un individu

Plus en détail

Logique entrepreneuriale et logique managériale

Logique entrepreneuriale et logique managériale Management des entreprises BTS tertiaires Logique entrepreneuriale et logique managériale Jaunet Philippe 8 et 9 avril 2008 1 La définition de l entrepreneur par J. Schumpeter (1883-1950) -Extraits- «Nous

Plus en détail

LES AUTEURS EN MANAGEMENT. Auteur Bibliographie Point du cours Théorie abordée dans le référentiel

LES AUTEURS EN MANAGEMENT. Auteur Bibliographie Point du cours Théorie abordée dans le référentiel Peter Drucker (1909-2005) Né en Autriche, praticien de l école néo-classique, P. Drucker est considéré comme le «pape du management». Il affirme que seuls les facteurs qui font progresser une entreprise

Plus en détail

109 - SYNTHESE DE LA STRATEGIE D'ENTREPRISE.doc LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE INTERNE

109 - SYNTHESE DE LA STRATEGIE D'ENTREPRISE.doc LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE INTERNE DIAGNOSTIC EXTERNE PESTEL 1. P L environnement politique - instabilité/stabilité du gouvernement, - politique fiscale (impôts, taxes), - subventions, - système de protection sociale, - politique monétaire,

Plus en détail

UE 3 Management et contrôle de gestion. Le programme

UE 3 Management et contrôle de gestion. Le programme UE 3 Management et contrôle de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur A. Management

Plus en détail

PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC

PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC I - Gestion de la relation commerciale MODULE 1 : LA RELATION COMMERCIALE ET SON CONTEXTE La relation commerciale et les unités commerciales L unité commerciale physique La

Plus en détail

Forum 1 ers contacts Concours 2010

Forum 1 ers contacts Concours 2010 LYON GENEVE SHANGHAI EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD Forum 1 ers contacts Concours 2010 Les facteurs de succès en création innovante M. COSTER Incubateur EMLYON G.COPIN Incubateur EMLYON www.em-lyon.com

Plus en détail

Stratégie & organisation d entreprise. Séance 6 : Stratégies génériques & avantage concurrentiel

Stratégie & organisation d entreprise. Séance 6 : Stratégies génériques & avantage concurrentiel Stratégie & organisation d entreprise Séance 6 : Stratégies génériques & avantage concurrentiel Planification Diagnostic stratégique Orientations stratégiques La création de stratégies de l entreprise

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Business Plan Méthodologie PricewaterhouseCoopers. David Hodder Laurent Vanat

Business Plan Méthodologie PricewaterhouseCoopers. David Hodder Laurent Vanat Business Plan Méthodologie PricewaterhouseCoopers David Hodder Laurent Vanat L'approche du Business Plan développée par PricewaterhouseCoopers se veut d'offrir une solution simple et facile à la préparation

Plus en détail

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le BTS Management des unités commerciales a pour perspective de vous permettre de prendre la responsabilité de tout ou partie d une unité commerciale. Une unité commerciale est

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite Introduction Objectif de la séance Présenter un deuxième modèle d aide à l analyse stratégique Appliquer ce modèle Plan

Plus en détail

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Direction de la gestion

Plus en détail

Les outils classiques de diagnostic stratégique

Les outils classiques de diagnostic stratégique Chapitre I Les outils classiques de diagnostic stratégique Ce chapitre présentera les principaux outils de diagnostic stratégique dans l optique d aider le lecteur à la compréhension et à la manipulation

Plus en détail

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Négociation et Relation Client est un diplôme national de l enseignement supérieur qui s inscrit dans un contexte de mutation des métiers

Plus en détail

UE Marketing Stratégique

UE Marketing Stratégique UE Marketing Stratégique Modèles et Méthodes du Marketing Stratégique Les différents modèles et méthodes en Marketing Stratégique Introduction Analyse des besoins (du marché de référence) Analyse d attractivité

Plus en détail

Dossier 6 : Manager la performance dans l organisation. Management des organisations et stratégies

Dossier 6 : Manager la performance dans l organisation. Management des organisations et stratégies Ce dossier pourrait se situer en conclusion des différents thèmes de ce cours. En effet, on peut considérer que la performance est le résultat d une bonne pratique du management sous toutes ses déclinaisons.

Plus en détail

ÉLABORER UNE STRATÉGIE ETABLIR UN DIAGNOSTIC STRATÉGIQUE

ÉLABORER UNE STRATÉGIE ETABLIR UN DIAGNOSTIC STRATÉGIQUE C8/RESSOURCES DISPONIBLES & CAPACITE STRATEGIQUE ÉLABORER UNE STRATÉGIE ETABLIR UN DIAGNOSTIC STRATÉGIQUE Activités de soutien I. L ANALYSE DES ACTIVITÉS PAR LA CHAÎNE DE VALEUR Logistique interne La chaîne

Plus en détail

Contrôle de gestion. Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier

Contrôle de gestion. Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier 1. Rôle et place du Contrôle de Gestion dans l organisation Au début du XXème siècle, l émergence de la structure divisionnelle

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

Principes de Base du Marketing. Robert TEP

Principes de Base du Marketing. Robert TEP Principes de Base du Marketing Robert TEP Plan I. Définition II. Principe III. Démarche IV. Les objectifs: 1. Clarifier la notion de Marketing 2. Distinguer les extensions de fonctions du Marketing 3.

Plus en détail

B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES

B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES 1) PRÉSENTATION DU MARKETING INTERNATIONAL APPROCHE STRATÉGIQUE DE L ENTREPRISE À L INTERNATIONAL DÉFINITION Ensemble des actions qui consistent à détecter les besoins

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES

RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES INSTITUT NEMO 36/38 avenue Pierre Brossolette 92240 MALAKOFF Tel : 01 79 41 13 40 Fax : 01 49 85 00 04 n VERT : 0800 80 40 22 Nouveau référentiel applicable

Plus en détail

A partner of. Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean»

A partner of. Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean» Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean» Qui sommes nous? Vincia en quelques faits et chiffres Une présence et une expérience internationales Créé en 2001 60 consultants - 20 en France -

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Mercatique 1 La mercatique, une démarche centrée sur le client - importance du client : la mercatique relationnelle - place du commercial

Plus en détail

Imprimatur ANALYSE DU CONTEXTE. P a g e 1

Imprimatur ANALYSE DU CONTEXTE. P a g e 1 P a g e 1 Imprimatur ANALYSE DU CONTEXTE Caractérisez, selon la typologie établie par Mintzberg, la structure de l entreprise Imprimatur avant la prise de participation dans l entre- prise NetEdit. Mintzberg

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Gestionnaire de petite ou moyenne structure. Programme de Formation

Gestionnaire de petite ou moyenne structure. Programme de Formation Gestionnaire de petite ou moyenne structure Programme de Formation 1. Le public A travers ce dispositif de formation, la CCI de l Oise souhaite accompagner : Les jeunes créateurs souhaitant développer

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Les outils de la stratégie

Les outils de la stratégie Jacques BOJIN et Jean-Marc SCHOETTL Les outils de la stratégie, 2005 ISBN : 2-7081-3287-3 Avant-propos et remerciements... XV Introduction... XVII Les stratégies classiques Le positionnement stratégique

Plus en détail

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Chapitre V La mise en œuvre des stratégies 1 Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

Economie et organisation d entreprises

Economie et organisation d entreprises Economie et organisation d entreprises 0. Introduction générale 1. Définition et diversité d entreprises 2. L environnement des entreprises 3. Les fonctions de l entreprise 4. L organisation des entreprises

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Management Module 3. Le diagnostic interne

Management Module 3. Le diagnostic interne Management Module 3 Le diagnostic interne Schéma général d analyse Problèmes/opportunités Analyse interne de l organisation Ressources Compétences Existe-t-il différents segments stratégiques? Analyse

Plus en détail

L analyse du marché: prérequise pour la planification de la succession

L analyse du marché: prérequise pour la planification de la succession L analyse du marché: prérequise pour la planification de la succession L'analyse du marché est devenue une condition sine qua non pour une apparence efficace sur le marché. Elle représente un outil essentiel

Plus en détail

STRATÉGIE ET SI SI EN ENTREPRISE

STRATÉGIE ET SI SI EN ENTREPRISE STRATÉGIE ET SI SI EN ENTREPRISE Plan de la présentation SI pour les niveaux hiérarchiques Types de décision Systèmes opérationnels Systèmes du management opérationnel Systèmes stratégiques Article de

Plus en détail

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1.

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1. Management Stratégique Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1 Plan du Module 3 Chap.3- Les modèles fondés sur la structure des marchés

Plus en détail

Thème Sens et portée de l étude Notions Thème EM 3 - Les principes de fonctionnement d une organisation 3.3 Les stratégies de l organisation

Thème Sens et portée de l étude Notions Thème EM 3 - Les principes de fonctionnement d une organisation 3.3 Les stratégies de l organisation Thème Sens et portée de l étude Notions Thème EM 3 - Les principes de fonctionnement d une organisation 3.3 Les stratégies de l organisation Les stratégies sont globales ou de domaine. Les stratégies globales

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

SECTION : BTS MANAGEMENT DE L UNITE COMMERCIALE ( première et deuxième année) MATIERE : MANAGEMENT DE L UNITE COMMERCIALE ENVIRON 200 HEURES

SECTION : BTS MANAGEMENT DE L UNITE COMMERCIALE ( première et deuxième année) MATIERE : MANAGEMENT DE L UNITE COMMERCIALE ENVIRON 200 HEURES SECTION : BTS MANAGEMENT DE L UNITE COMMERCIALE ( première et deuxième année) MATIERE : MANAGEMENT DE L UNITE COMMERCIALE ENVIRON 200 HEURES Manuel Murgia Page 1 19/08/2006 LES FONDEMENTS DU MANAGEMENT

Plus en détail

Audit stratégique. Démarche méthodologique

Audit stratégique. Démarche méthodologique Audit stratégique Démarche méthodologique La méthode ANALYSE DE L ENVIRONNEMENT Identifier les opportunités et menaces DIAGNOSTIC DE L ENTREPRISE Identifier les forces et faiblesses POSITIONNEMENT STRATEGIQUE

Plus en détail

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com Feel Well Work Well POUR MIEUX TRAVAILLER ensemble LE CAPITAL HUMAIN RESTE LA

Plus en détail

La gestion du risque

La gestion du risque La gestion du risque Enjeux Le risque est consubstantiel à l entreprise. Sans prise de risque, l entreprise ne peut assurer une rentabilité décente pour ses actionnaires. Mais, comme des exemples récents

Plus en détail

Commercialisation. Formation

Commercialisation. Formation OPTIMISER SA PRODUCTIVITÉ COMMERCIALE Repérer les axes de développement commerciaux, choisir des actions à mener, optimiser des méthodes et outils de performance commerciale et analyser leur rentabilité.

Plus en détail

MASTER : AFFAIRES INTERNATIONALES ET STRATEGIES DES ACTEURS MATIER : MANAGEMENT D INOVATION. Encadré par :Mme S. Aili Préparé par : Sami CHERKANI

MASTER : AFFAIRES INTERNATIONALES ET STRATEGIES DES ACTEURS MATIER : MANAGEMENT D INOVATION. Encadré par :Mme S. Aili Préparé par : Sami CHERKANI MASTER : AFFAIRES INTERNATIONALES ET STRATEGIES DES ACTEURS MATIER : MANAGEMENT D INOVATION Encadré par :Mme S. Aili Préparé par : Sami CHERKANI OUTILS DE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE Les matrices d'analyse

Plus en détail

Navigator Book Schindler Définir les objectifs. Tracer la voie. Les orientations stratégiques pour réussir sur le marché de l ascenseur et de l

Navigator Book Schindler Définir les objectifs. Tracer la voie. Les orientations stratégiques pour réussir sur le marché de l ascenseur et de l Définir les objectifs. Tracer la voie. Les orientations stratégiques pour réussir sur le marché de l ascenseur et de l escalier mécanique. 2 Notre engagement Chers collègues, Le marché de l ascenseur et

Plus en détail

LES TABLEAUX DE BORD. DES OUTILS POUR DECLINER LA STRATEGIE DE L'ENTREPRISE.

LES TABLEAUX DE BORD. DES OUTILS POUR DECLINER LA STRATEGIE DE L'ENTREPRISE. LES TABLEAU DE BORD. DES OUTILS POUR DECLINER LA STRATEGIE DE L'ENTREPRISE. La pratique du tableau de bord comme outil d aide à la décision pour les acteurs opérationnels est relativement ancienne. Le

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques»

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Avant-propos Mode d emploi du guide TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Chapitre 1 Les PME : Spécificités et problématiques liées au développement 1.1 Le monde méconnu des

Plus en détail

L Accompagnement Durable

L Accompagnement Durable L Accompagnement Durable Notre objectif: contribuer à la performance de l entreprise créatrice de valeur 1 Sept 2012 L Accompagnement Durable Notre Offre Le coaching systémique global d une organisation

Plus en détail

LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL :

LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL : LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL : ANALYSE CONCURRENTIELLE ET STRATEGIE MARKETING INTERNATIONAL : L entreprise a le choix entre 3 grands types de stratégie : La standardisation

Plus en détail

Proposition de Corrigé Management des entreprises Session 2012

Proposition de Corrigé Management des entreprises Session 2012 Corrigé téléchargé sur www.mybts.fr Proposition de Corrigé Management des entreprises Session 2012 CAS FENETREA L ensemble est noté sur 30 points, la note devra être ramenée à 20 points, arrondie au demipoint

Plus en détail

BTS Négociation et Relation Client

BTS Négociation et Relation Client BTS Négociation et Relation Client Contenu de la formation Présentation générale Au centre de formation des Monts du Lyonnais, le BTS Négociation et Relation Client est un BTS en alternance, préparé en

Plus en détail

La performance par le management

La performance par le management Formation / Coaching Conseil Transitions La performance par le management Rco management est un cabinet conseil en management et Ressources Humaines, mon entreprise est en région Nord depuis 2007. Nous

Plus en détail

LA DÉMARCHE STRATÉGIQUE

LA DÉMARCHE STRATÉGIQUE LA DÉMARCHE STRATÉGIQUE La stratégie est une anticipation lucide, la tactique est une réactivité habile. 1 La Stratégie Est la détermination des buts et objectifs à long terme d'une entreprise et le choix

Plus en détail

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation Les Jeudis de la Reprise Programme de Formation 1. Les objectifs : L'objectif fondamental de ce dispositif est d'aider un repreneur potentiel à reprendre une. Ce dispositif s'engage à accroître la capacité

Plus en détail

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE COURRIER DU GROUPE LA POSTE? Alix LEGRAND ESG MANAGEMENT

Plus en détail

ATELIER. La place du DAF et du Contrôleur de Gestion dans la stratégie : quelles influences? Quel pouvoir? Quelles limites?

ATELIER. La place du DAF et du Contrôleur de Gestion dans la stratégie : quelles influences? Quel pouvoir? Quelles limites? ATELIER La place du DAF et du Contrôleur de Gestion dans la stratégie : quelles influences? Quel pouvoir? Quelles limites? ANIMATEUR Xavier Durand, Responsable pôle d animation Angers-Chôlet, DFCG Bretagne

Plus en détail