Note de conjoncture Juillet 2015.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Note de conjoncture Juillet 2015."

Transcription

1 Note de conjoncture Juillet 2015 Alexis contre Mario, le combat de l année Note de conjoncture Juillet 2015.

2 En janvier, Mario Draghi, le président de la banque centrale européenne (BCE), en prenant la décision d effectuer des rachats massifs de dette publique et privée, a propulsé les marchés boursiers vers des sommets qui n avaient pas été atteints depuis 7ans, et voilà que 6 mois plus tard Alexis TSIPRAS, le premier ministre grec, face au refus de ses compatriotes d accepter de nouvelles mesures d austérité en échange d argent frais, sème le trouble et renvoie les marchés vers le bas. Que faut il anticiper pour ce 2 e semestre, un retour au calme et un maintient de la Grèce dans la zone euro, ou bien un «Grexit (1)» et une situation que les instances européennes n ont pas prévu dans les statuts? (1) (formé de l'anglais Greece, «Grèce» et exit, «sortie») est le nom donné par la presse internationale à la possibilité de l'exclusion de la Grèce de la zone euro. Le cabinet ROCHA Finance&Patrimoine propose quelques pistes de réflexion. Bilan 1 er semestre 2015 : Le marché action français s est encore bien comporté au 1 er semestre, le CAC 40 a encore gagné +7,77% (au 07/07/15) ; après +15,23% en 2012, +17,79% en 2013, et -0,5% en 2014 force est de constater que depuis 3 ans, le marché action surperformé tous les autres. La bourse française a retrouvé ses niveaux d avant la crise bancaire (juin 2008). Le marché obligataire s est également bien comporté jusqu en avril, perdant malheureusement une partie de ses gains par la suite, du fait des inquiétudes sur les marchés. Cependant certains supports obligataires ont tout de même délivrés des performances proches de 4% depuis le début de l année (voir tableau des performances ci-après). Pour ceux qui ont opté pour la sécurité totale de leur investissement, les assureurs ont dévoilé au premier trimestre les performances des fonds euros pour 2014, qui, comme annoncé dans la précédente note de conjoncture, ont une fois de plus baissé (taux moyen net sur 2014 : 2,50%).

3 Le cabinet a fait profiter ses clients de taux bonifiés en 2014 qui allaient jusqu à 4,05% pour certains «fonds euros immobiliers». Mais il faut constater que la sécurité du capital se fait encore une fois au détriment du rendement, preuve en est, le rendement des livrets d épargne qui plafonne à 1%! Les placements «structurés» ou «fonds à promesse», ont connu un véritable succès pour la 3 e année consécutive. Comme le fait de «garantir» un capital coûte de plus en plus cher en termes de rendement, une majorité de clients ont choisi d investir différemment en acceptant de ne plus garantir leur capital, mais en cherchant tout de même à le protéger en cas de baisse importante des marchés. Le principe est toujours le même : garantir un rendement au client si la bourse est stable ou augmente, et garantir le capital jusqu à une baisse de -30% à -50% selon la période d investissement. A titre d exemple, les clients qui ont investi sur le placement Adequity Target juin 2014, ont récupéré fin juin 2015 leur capital investi avec un gain de 8% brut! soit 3,5 fois le taux de leur fond euro et 8 fois le taux du livret A! Et leur capital était garanti jusqu à une baisse de -30% de la bourse! On comprend mieux pourquoi même les plus sécuritaires ont changé leur fusil d épaule. Toutes ces opportunités sont le fruit d une recherche active du cabinet pour ses clients, l accompagnement personnalisé de vos investissements est la clé du succès de votre patrimoine.

4 TABLEAU DES PERFORMANCES des principaux supports d investissements proposés par le cabinet en 2014(2) Nom du Type de Niveau de Durée Performances Performances placement gestion risque minimum du 01/01 au sur 5 ans 1 risque conseillée 07/07/2015 faible 7 risque élevé Livret GE Money Monétaire Capital garanti Aucune Taux boosté NC Bank 3 % (3) Fond euro Obligations Capital garanti Aucune Entre 2,50 % et Entre 14,7% et 4,05 % 19,6 % Eurose Mixte Euro 3 2 ans + 3,84 % +35,49% Prudente Adequity Produit Capital +6%/an si indice rendement EWC structuré à protégé boursier n a pas sept 2015 capital garanti baissé de plus tant que l euro de 25% istoxx EWC50 ne baise pas de plus de 50 % à l échéance (3) H2O Multibond R Obligations 4 3 ans +3,57 % NC internationales KBL Richelieu Actions 5 5 ans +19,18 % +74,36% Croissance PME françaises petites et moyennes capitalisations ODDO Avenir Actions 5 5 ans +17,28 % +74,30% Europe Europe moyennes capitalisations CAC 40 Indice bourse 6 5 ans +7,77% +30,14% Française (2) Taux nets de frais de gestion et hors fiscalité éventuelle (3) Demandez les conditions particulières de l offre auprès du cabinet

5 Que devrait-il se passer au 2eme semestre 2015? (chapitre développé uniquement pour les clients du cabinet Rocha Finance &Patrimoine) D abord le négatif : Comme indiqué dans la précédente note de conjoncture, le rendement des placements garantis va encore diminuer, et la rémunération des livrets est bloquée à un niveau plancher. Conservez ces placements uniquement si vous souhaitez disposer d argent à court terme ou si votre unique motivation est la préservation de votre capital. L immobilier ancien : 3 e année de baisse! 2012 (-1,7%), 2013 (-1,4%) et 2014 (-1,7%) selon la FNAIM les prix devraient évoluer en 2015 entre 0% et 3% avec de fortes disparités selon les secteurs. Une hausse des taux de crédit est très redoutée, et pousserait le marché encore un peu plus vers le bas! L inconnu : Un Grexit pourrait être analysé de 2 manières, soit faire rebondir les marchés (sentiment d assainir la zone euro) ou les faire baisser (peur d une propagation du scénario à l Espagne, le Portugal, l Italie). Ce qui est sûr, c est qu avec 1,5% du PIB européen, le poids économique de la Grèce est très faible, le vrai risque serait que la Russie passe des accords avec la Grèce sortie de l euro, aggravant ainsi l instabilité, dans une zone l est déjà. Le positif, pour le 2 e semestre 2014, sauf évènement géo-politique majeur, la confiance et la croissance sur les marchés financiers devrait encore être là. A savoir que, par défaut, l argent va là où il rapporte et qu à part les actifs risqués actions et obligations, plus rien n apporte de rendement!

6 Les fluctuations seront certainement au rendez-vous (du fait du niveau des marchés qui commence à être bien valorisé et de plusieurs incertitudes), mais le contexte continue d être g l o b a l e m e n t positif sur le long terme (voir météo ci-dessus). Le marché obligataire est attendu stable ou à la baisse à court terme, surtout si les taux directeurs des banques Européennes et Américaines augmentent. Cependant, si vous respectez les durées de placement conseillées (5 à 10 ans) les rendements pourraient être toujours bien supérieurs aux livrets qui ont touché le fond. Les clients qui cherchent du rendement sans aller sur le marché des actions peuvent choisir ce type de support. L immobilier neuf continue de performer avec un épuisement des stocks de biens livrés. Les promoteurs ont su profiter de la période de taux bas, du dispositif PINEL (jusqu à 21% du prix d un appartement neuf en réduction d impôts) et d offres commerciales (frais de notaires offerts, etc.) pour écouler leurs programmes et écraser le marché de l ancien qui souffre. Exemple : Aujourd hui avec un effort d épargne de moins de 200 /mois sur 25 ans, un client peut acheter un bien valant et bénéficier d une réduction d impôts de sur 12 ans! (4) Si vous souhaitez bénéficier de tels avantages, contactez sans plus attendre le cabinet!

7 L évolution des taux de crédit : la baisse des taux continue de générer du pouvoir d achat pour ceux qui empruntent. CAPACITES D EMPRUNT POUR UNE MENSUALITE DE 1000 A REMBOURSER SUR 20 ANS (fin Janvier 2015) (4) Selon disponibilité des lots et sous réserve de location du bien dans les conditions du dispositif PINEL Pour résumer, le 1 er semestre 2015 a prolongé la tendance haussière pour les actions, baissière pour l immobilier ancien, les livrets et les placements sans risque (fonds euros). Plus que jamais, vos choix d investissement devront être réfléchis et effectués en analysant globalement tous les paramètres. La stratégie prudente du cabinet, qui vise à faire prendre progressivement les bénéfices aux clients était encore une fois la meilleure, ainsi les clients ont sécurisé une partie de leurs gains qui leur permettront d acheter à bon compte en cas de baisse des marchés, tout en restant raisonnablement exposés aux marchés pour capter l éventuelle hausse qui pourrait avoir lieu. Vous devrez choisir un professionnel qui saura définir avec vous une stratégie, les bons supports d investissement ; et vous proposer un accompagnement personnalisé mais pour ça vous savez à qui vous adresser! A noter que cette année encore, le service de suivi patrimonial a permis à de nombreux clients de diminuer leur impôt sur le revenu grâce à un accompagnement individuel lors de la déclaration d impôts sur les revenus 2014.

8 L actualité du cabinet : De nouveaux locaux : le cabinet vous accueille désormais dans ses nouveaux locaux au 24 allée amiral Courbet, en centre ville de Toulon, proche de la place d armes (parking facile), cet espace est réservé pour vous recevoir confortablement en toute confidentialité. Plus de services : un poste d assistante a été créé au sein du cabinet pour vous apporter toujours plus de services; Mle Sanae CHDIYYAK occupe ce poste depuis le 6 juillet, et vous accueille avec le sourire du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h. Les incontournables : Le service de mandat de recherche immobilier (achat de votre résidence principale, secondaire, locative, investissement défiscalisant) a confirmé son succès et est toujours votre disposition. Le service courtage en prêts immobiliers a également connu un fort succès au 1 er semestre et généré des gains substantiels pour les clients qui ont renégocié ou mis en place un prêt immobilier. Je vous souhaite à toutes et à tous de bonnes vacances, et vous dis à très bientôt! Philippe ROCHA, votre Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant.

L instabilité politique en Ukraine et en Grèce sont aussi des éléments qui peuvent continuer à perturber les marchés.

L instabilité politique en Ukraine et en Grèce sont aussi des éléments qui peuvent continuer à perturber les marchés. L année 2014 s achève, pour l indice boursier français, au niveau où elle a commencé, le CAC 40 a perdu - 0,5% sur l année, l indice européen (l Eurostoxx 50) a lui gagné + 2,82%, alors que l indice américain

Plus en détail

Observatoire du crédit immobilier

Observatoire du crédit immobilier Observatoire du crédit immobilier 12 e édition conférence de presse - 10 novembre 2010 Christian Camus Directeur général de Meilleurtaux.com 12 e Observatoire du crédit immobilier Meilleurtaux Des taux

Plus en détail

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT?

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Quels sont vos objectifs de placement? 2 3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Les facteurs à prendre en compte Ils dépendent de votre personnalité, de votre âge, de votre situation de famille et de

Plus en détail

BULLETIN DE LGF PATRIMOINE N

BULLETIN DE LGF PATRIMOINE N BULLETIN DE LGF PATRIMOINE N 2 «Point de vue» La lettre d information de LGF Patrimoine SOMMAIRE PAGE 1 2 > Les marchés financiers Les marchés, l économie, l actualité PAGE 3 4 > Les SCPI, un outil de

Plus en détail

FORTUNE ET PATRIMOINE GUIDE DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE

FORTUNE ET PATRIMOINE GUIDE DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE FORTUNE ET PATRIMOINE GUIDE DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE Dreyfus Louyebo Fortune et patrimoine guide de l investissement en France Essai Editions Persée Consultez notre site internet Editions Persée,

Plus en détail

commentaires trimestriels

commentaires trimestriels commentaires trimestriels Sécuritaire boursier L Europe s est encore retrouvée à l avant plan de la scène économique et financière durant le dernier trimestre de 2011. Les problèmes reliés à la perte de

Plus en détail

Actionnaires. Lettre d information. 32,6 Md. 1 Md 78,90. Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général. Chiffres clés au 31/12/2009

Actionnaires. Lettre d information. 32,6 Md. 1 Md 78,90. Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général. Chiffres clés au 31/12/2009 Numéro 42 Avril 2010 Lettre d information Actionnaires Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général Grâce à l ensemble de nos partenaires, nous avons développé l activité sur toutes les zones où nous

Plus en détail

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 DEGROOF GESTION 1 rond-point des Champs Elysées 75008 PARIS tél. 33 (0)1 45 61 55 55 - www.degroof.fr CARACTERISTIQUES DE L OPCVM Classification : Actions françaises

Plus en détail

Rétrospective 2014. Performance des principaux indices en 2014 12.01.2014

Rétrospective 2014. Performance des principaux indices en 2014 12.01.2014 Rétrospective 2014 Comme attendu, l année 2014 n a pas été de tout repos pour les investisseurs. Une fois de plus les bonnes et surtout les moins bonnes surprises auront mis nos nerfs à rude épreuve en

Plus en détail

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ mars 2015 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 Contexte de marché en Europe 4 INTRODUCTION Après une courte accalmie sur le marché des taux en février, la chute des rendements a repris

Plus en détail

L OBSERVATOIRE. des marchés de l ancien L ENVIRONNEMENT DU MARCHÉ. Lettre de conjoncture - N 48. Avril 2007 +6.5 % DE HAUSSE

L OBSERVATOIRE. des marchés de l ancien L ENVIRONNEMENT DU MARCHÉ. Lettre de conjoncture - N 48. Avril 2007 +6.5 % DE HAUSSE L OBSERVATOIRE des marchés de l ancien Avril 2007 Lettre de conjoncture - N 48 E N B R E F +6.5 % DE HAUSSE DES PRIX DE L ANCIEN AU 1 ER TRIMESTRE 2007. Doucement, le rythme annuel de progression des prix

Plus en détail

LE COMITÉ D INVESTISSEMENT DE LA GESTION PRIVÉE

LE COMITÉ D INVESTISSEMENT DE LA GESTION PRIVÉE DE LA GESTION PRIVÉE COMPTE RENDU DAVID DESOLNEUX DIRECTEUR DE LA GESTION SCÉNARIO ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS La croissance économique redémarre, portée par les pays développés. Aux Etats-Unis, après une croissance

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

BMCE Bank et son Environnement

BMCE Bank et son Environnement BMCE Bank et son Environnement Economie Mondiale 44 SORTIE DE CRISE ET REMISE EN QUESTION DES MODELES Depuis l éclatement de la bulle financière internationale en 2008, de plus en plus d économistes en

Plus en détail

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro?

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Document 1. L évolution des taux d intérêt directeurs de la Banque centrale européenne

Plus en détail

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL

Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Guide pour réussir son investissement en Loi PINEL Comment réussir son investissement en loi Pinel? Le dispositif Pinel est une loi de défiscalisation particulièrement intéressante. Elle remplace avantageusement

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

Fondements de Finance

Fondements de Finance Programme Grande Ecole Fondements de Finance Chapitre 3 : Les taux d intérêt Cours proposé par Fahmi Ben Abdelkader Version étudiants Février 2012 Préambule «Le taux d intérêt est la rémunération de l

Plus en détail

LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG. Ministère du Logement

LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG. Ministère du Logement I. Avenant du 9 e programme de construction d ensembles Le 9 e programme de construction d ensembles a pour objet de: a. reprendre les projets d anciens programmes de construction d ensembles devant encore

Plus en détail

Gérard Huguenin Petit guide pour s enrichir au quotidien

Gérard Huguenin Petit guide pour s enrichir au quotidien Gérard Huguenin Petit guide pour s enrichir au quotidien Groupe Eyrolles, 2005, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3782-4 ISBN 13 : 978-2-7081-3782-0 Table des matières Sommaire....................................................5

Plus en détail

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Résumé: - Les Fonds en Euros des compagnies d assurance assurent un couple sécurité / rendement optimal notamment dans l optique d une épargne en vue de

Plus en détail

Une solution patrimoniale sur mesure. Vous cherchez à optimiser la gestion de votre patrimoine tout en profitant d une solution financière modulable.

Une solution patrimoniale sur mesure. Vous cherchez à optimiser la gestion de votre patrimoine tout en profitant d une solution financière modulable. Delfea Une solution patrimoniale sur mesure EN BREF Vous cherchez à optimiser la gestion de votre patrimoine tout en profitant d une solution financière modulable. Définissez votre stratégie d investissement

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR COMMUNIQUE DE PRESSE - Mercredi 1 er octobre 2014 OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR Présidée depuis mars 2014 par Jean- Michel LAVEDRINE,

Plus en détail

Le CAC vu de Nouillorque,

Le CAC vu de Nouillorque, Le CAC vu de Nouillorque, (Sem 15, 13 avril 12) Hemve 31 Le bulletin hebdomadaire, sur votre site http://hemve.eklablog.com/ La crise redémarre en Europe Création des OAT futures, le 16 avril Profitez

Plus en détail

Croissance Vie 1/6. Constituer une épargne sur le long terme Valoriser un capital Transmettre un capital Constituer un complément de retraite

Croissance Vie 1/6. Constituer une épargne sur le long terme Valoriser un capital Transmettre un capital Constituer un complément de retraite SA d assurances sur la vie Au capital de 270 120 720 Entreprise régie par le Code des assurances 9 boulevard Gouvion-Saint-Cyr 75017 PARIS Siren 412 257 420 RCS Paris www.acmnvie.fr demande de modification

Plus en détail

Guide des prêts immobiliers DB. Découvrez comme il est simple et facile de s acheter une maison en Espagne avec Deutsche Bank

Guide des prêts immobiliers DB. Découvrez comme il est simple et facile de s acheter une maison en Espagne avec Deutsche Bank Guide des prêts immobiliers DB Découvrez comme il est simple et facile de s acheter une maison en Espagne avec Deutsche Bank SOMMAIRE Introduction 3 Qu est-ce qu un prêt immobilier Deutsche Bank? 4 Comment

Plus en détail

Puissance Vie DEMANDE DE MODIFICATION

Puissance Vie DEMANDE DE MODIFICATION SA d assurances sur la vie Au capital de 270 120 720 Entreprise régie par le Code des assurances 9 boulevard Gouvion-Saint-Cyr 75017 PARIS Siren 412 257 420 RCS Paris Pour plus de simplicité : Nous vous

Plus en détail

LA CAISSE DE PENSION DE LA SSPH

LA CAISSE DE PENSION DE LA SSPH LA CAISSE DE PENSION DE LA SSPH Newsletter Rétrospective et perspectives Informations à nos assurés Compréhension du certificat d assurance Organisation de la Fondation Genève, janvier 2013 Rétrospective

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et 1 InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et reconnus, InvestirLoiPinel.fr vous met en relation avec

Plus en détail

PRESENTATION E-F-C. E-mail : ExpatriesFinancesConseils@yahoo.fr / tel :+221 33 821 99 82 - C :+221 77 450 16 97

PRESENTATION E-F-C. E-mail : ExpatriesFinancesConseils@yahoo.fr / tel :+221 33 821 99 82 - C :+221 77 450 16 97 PRESENTATION SELON UNE ÉTUDE DU CRÉDIT FONCIER La France a besoin de construire 500 000 logements par an durant 15 ans il ne s en construit pas la moitié SELON UNE ÉTUDE DU CRÉDIT FONCIER Les prix vont

Plus en détail

Market Flash. 3 décembre 2010. Banque et Caisse d Epargne de l Etat, Luxembourg. Lux-Investment Advisors

Market Flash. 3 décembre 2010. Banque et Caisse d Epargne de l Etat, Luxembourg. Lux-Investment Advisors Market Flash 3 décembre 2010 Banque et Caisse d Epargne de l Etat, Luxembourg Lux-Investment Advisors Market Flash : La BCE en route vers un programme «Quantitative Easing» à l américaine? Depuis la crise

Plus en détail

demande de modification LinXea Evolution ADHÉRENT - ASSURÉ*

demande de modification LinXea Evolution ADHÉRENT - ASSURÉ* SA d assurances sur la vie Au capital de 270 120 720 Entreprise régie par le Code des assurances 9 boulevard Gouvion-Saint-Cyr 75017 PARIS Siren 412 257 420 RCS Paris www.acmnvie.fr Société de courtage

Plus en détail

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Actualités. Nos fonds CIES plébiscités. www.regardbtp.com : tous en ligne! L épargne salariale ne connaît pas la crise

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Actualités. Nos fonds CIES plébiscités. www.regardbtp.com : tous en ligne! L épargne salariale ne connaît pas la crise LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE JANVIER 2015 www.regardbtp.com RBTP 0001 - V4-01/2015 - Document non contractuel. ÉDITO PARTICULIERS Découvrez dans cette lettre annuelle, les nouveautés de l épargne salariale

Plus en détail

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015 Conjoncture économique et marchés financiers Octobre 215 Page 1 l 6/1/215 Une croissance mondiale pénalisée par les émergents Prévisions de croissance mondiale du FMI de 3,3% en 215 et 3,8% en 216 La croissance

Plus en détail

Investir à long terme

Investir à long terme BMO Gestion mondiale d actifs Fonds d investissement Investir à long terme Conservez vos placements et réalisez vos objectifs Concentrez-vous sur l ENSEMBLE de la situation Le choix des bons placements

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

N e w s l e t t e r. Conseil & Gestion de Portefeuille. J. de DEMANDOLX & ASSOCIES. M a r s 2 0 0 8. Et de 8!!

N e w s l e t t e r. Conseil & Gestion de Portefeuille. J. de DEMANDOLX & ASSOCIES. M a r s 2 0 0 8. Et de 8!! M a r s 2 0 0 8 N e w s l e t t e r J. de DEMANDOLX & ASSOCIES J. de DEMANDOLX Conseil en Gestion de Patrimoine GESTION S.A. Conseil & Gestion de Portefeuille Et de 8!! C est en effet la 8ème correction

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT

LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT L investissement Pinel, un Investissement immobilier Le site est édité par un groupement de conseillers en gestion

Plus en détail

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 ACTUALITE ECONOMIQUE L activité mondiale devrait poursuivre son affermissement. L impulsion est donnée par les pays avancés, bien que leurs redressements restent inégaux.

Plus en détail

Pour plus de simplicité : Nous vous rappelons que vous pouvez saisir vos opérations en ligne en vous connectant sur www.altaprofits.com.

Pour plus de simplicité : Nous vous rappelons que vous pouvez saisir vos opérations en ligne en vous connectant sur www.altaprofits.com. SA d assurances sur la vie Au capital de 270 120 720 Entreprise régie par le Code des assurances 9 boulevard Gouvion-Saint-Cyr 75017 PARIS Siren 412 257 420 RCS Paris Pour plus de simplicité : Nous vous

Plus en détail

Les solutions pour réduire votre Impôt sur la Fortune. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence

Les solutions pour réduire votre Impôt sur la Fortune. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Les solutions pour réduire votre Impôt sur la Fortune Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Vous êtes soumis à l Impôt sur la Fortune : quelles sont les règles qui s appliquent?...p3

Plus en détail

La maîtrise de la Dette. Pour un développement harmonieux du patrimoine

La maîtrise de la Dette. Pour un développement harmonieux du patrimoine La maîtrise de la Dette Pour un développement harmonieux du patrimoine Les Constats L environnement économique est le même pour tous L environnement professionnel : le Bilan Actif Passif L environnement

Plus en détail

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE OCTOBRE 2015 La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée solide au deuxième trimestre 2015. L

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit immobilier

L essentiel sur. Le crédit immobilier L essentiel sur Le crédit immobilier Emprunter pour devenir propriétaire Le crédit immobilier est, pour la plupart des ménages, le passage obligé pour financer l achat d un bien immobilier. C est un poste

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Les fonds actions immobilières

Les fonds actions immobilières ARGUMENTAIRE OPC Les fonds actions immobilières Investir autrement dans l immobilier Legal Generali Name France Paris City Octobre 2014 Sommaire 1. Qu est-ce qu un fonds actions immobilières? 2. Avantages

Plus en détail

Ordre du jour. Données de gestion et indicateurs d activité. Organigramme au 30 juin 2013 Données boursières Perspectives

Ordre du jour. Données de gestion et indicateurs d activité. Organigramme au 30 juin 2013 Données boursières Perspectives Résultats 1 er semestre 2013-18 juillet 2013 Ordre du jour Données de gestion et indicateurs d activité Zoom sur le 1 er semestre 2013 Compte d exploitation Indicateurs d activité Croissance organique

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

Patrimoine Immobilier Finance Retraite

Patrimoine Immobilier Finance Retraite Patrimoine Immobilier Finance Retraite Numéro 47 Février 2013 EDITO Situation du marché immobilier d habitation L heure de vérité Le mois dernier, nous nous interrogions sur les hypothèses de croissance

Plus en détail

Crise de la dette et volatilité des marchés boursiers. L'appréciation des Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants

Crise de la dette et volatilité des marchés boursiers. L'appréciation des Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants Gestion de patrimoine Les conseillers indépendants Crise de la dette et volatilité des marchés boursiers. L'appréciation des Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants Enquête réalisée entre le

Plus en détail

Didier Davydoff 19 avril 2012

Didier Davydoff 19 avril 2012 Didier Davydoff 19 avril 2012 60 50 49 51 55 40 33 30 20 20 2009 2010 2011 10 8 0 Collecte nette de l'assurance vie Collecte nette de l'épargne bancaire 2 3 4 5 6 7 Où va la fuite de cotisations d assurance

Plus en détail

HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse

HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse Avertissement Cette présentation et les commentaires qui l accompagnent peuvent contenir des déclarations prospectives relatives à la situation financière,

Plus en détail

LES SCPI CHEZ SPIRICA Description et méthodes de valorisation MARS 2013

LES SCPI CHEZ SPIRICA Description et méthodes de valorisation MARS 2013 1 LES SCPI CHEZ SPIRICA Description et méthodes de valorisation MARS 2013 2 Sommaire Contexte et objectifs 3 Les Principales Caractéristiques des SCPI 4 Les SCPI dans un contrat Spirica 13 Exemple de calculs

Plus en détail

Les caractéristiques du secteur bancaire français

Les caractéristiques du secteur bancaire français Les caractéristiques du secteur bancaire français Fiche 1 Objectifs Découvrir le poids du secteur bancaire en France et ses intervenants Prérequis Aucun Mots-clefs Produit intérieur brut (PIB), organismes

Plus en détail

Fiches thématiques. Patrimoine

Fiches thématiques. Patrimoine Fiches thématiques Patrimoine 2.1 Performance des placements à rendements réglementés Les actifs financiers les plus couramment détenus par les ménages sont les comptes ou livrets d épargne dont les revenus

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015 Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015 MAXIME SWITEK L interview politique, Jean-Pierre ELKABBACH vous recevez ce matin Christian NOYER, le gouverneur de

Plus en détail

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Octobre 2012 Sommaire 1. IMPOT SUR LE REVENU... 2 2. TAXATION DES REVENUS DU CAPITAL AU BAREME PROGRESSIF... 3 3. TAXATION DES PLUS-VALUES

Plus en détail

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques NOTE SUR LES DESEQUILIBRES DES FINANCES PUBLIQUES 1. Les facteurs d aggravation de la dette La dette publique en France s est fortement

Plus en détail

Les Solutions Obligataires du Crédit Agricole

Les Solutions Obligataires du Crédit Agricole Vous souhaitez épargner tout en disposant d un rendement fixe et régulier?* Les Solutions Obligataires du Crédit Agricole Une épargne garantie à l échéance par Crédit Agricole S.A. et un rendement fixe

Plus en détail

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014 Marie-Pierre Fleury

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014 Marie-Pierre Fleury Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014 Marie-Pierre Fleury Introduction Devises Taux d intérêt Immobilier Obligations Actions Fonds de placement Emprunts

Plus en détail

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ mai 2014 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 INTRODUCTION L heure semble au découplage entre les Etats-Unis et l Europe. Alors que de l autre côté de l Atlantique, certains plaident

Plus en détail

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier 30 trucs et astuces à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier Par Olivier Seban, auteur de : TOUT LE MONDE MERITE D ETRE RICHE Ou tout ce que vous n avez jamais appris à l école à propos

Plus en détail

Christian Camus Directeur général de Meilleurtaux.com

Christian Camus Directeur général de Meilleurtaux.com Introduction Christian Camus Directeur général de Meilleurtaux.com 2 Présentation du 11 e Observatoire du Crédit Sandrine ALLONIER Responsable des études économiques 3 6,00% Evolution des taux des marchés

Plus en détail

Avez-vous l intention d acquérir un bien immobilier?

Avez-vous l intention d acquérir un bien immobilier? Avez-vous l intention d acquérir un bien immobilier? CONSTITUTION DE PATRIMOINE Votre famille s agrandit ou vous avez tout simplement envie de profiter du confort qu offre une maison individuelle ou un

Plus en détail

Copyright 2012 Tmarkets. All rights reserved. www.tmarkets.com

Copyright 2012 Tmarkets. All rights reserved. www.tmarkets.com Journée du 27/02/2013 : La bourse de Paris finissait hier en fort repli (-2,67%) dans un marché préoccupé par l impasse politique italienne qui semble se profiler. Les volumes étaient élevés avec près

Plus en détail

DJ Europe Stoxx 50. Taux Euro 5 ans 6,00% 5,00% 4,00% 3,00% 2,00% 1,00% 0,00% -1,00% > L A G E S T I O N S O U S M A N D A T > F L A S H M A C R O

DJ Europe Stoxx 50. Taux Euro 5 ans 6,00% 5,00% 4,00% 3,00% 2,00% 1,00% 0,00% -1,00% > L A G E S T I O N S O U S M A N D A T > F L A S H M A C R O D E U X I E M E T R I M E S T R E 2 0 1 5 > L A G E S T I O N S O U S M A N D A T JeanMarc Léonard Responsable Département Investissement Contact 17 Côte d Eich B.P. 884 L2018 Luxembourg T (352) 46 99

Plus en détail

ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14

ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14 ANALYSE DE MARCHÉS SEMAINE DU 01/12/14 AU 07/12/14 1/ Contexte : Deux fait marquants pour la semaine passée : 1/ Statu quo pour l OPEP. L'OPEP produira 30 millions de barils par jour au moins jusqu en

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

17,6 Md 502 M 70,9. Entretien

17,6 Md 502 M 70,9. Entretien NUMERO-40 - SEPTEMBRE 2009 LETTRE D INFORMATION NUMERO-40 actionnaires Entretien avec Gilles Benoist Gilles Benoist Directeur général Sur ses principales zones d implantation, le Groupe augmente sa part

Plus en détail

«Malgré la baisse des taux d intérêt, y a-t-il encore une épargne qui rapporte?»

«Malgré la baisse des taux d intérêt, y a-t-il encore une épargne qui rapporte?» «Malgré la baisse des taux d intérêt, y a-t-il encore une épargne qui rapporte?» Je vais vous étonner car je réponds: OUI! De quels produits s agit-il? Il s agit des contrats d assurance vie de Br 21!

Plus en détail

Groupama Banque : qui, que, quoi?

Groupama Banque : qui, que, quoi? Groupama Banque : qui, que, quoi? - Une seule banque au service de tous les clients du Groupe - Un nouveau modèle bancaire, conçu dès sa création comme multicanal - L une des seules banques en France à

Plus en détail

FONCIERE INEA FR0010341032- INEA FAIR VALUE: 48,4

FONCIERE INEA FR0010341032- INEA FAIR VALUE: 48,4 n NexResearch FONCIERE INEA FR0010341032- INEA FAIR VALUE: 48,4 25 Mars 2010 Données boursières K 2008 2009 2010e 2011e 2012e Dern. Cours, 38,53 Chiffre d'affaires 15 115 19 495 27 500 30 200 33 000 Cap.

Plus en détail

LE CONTRAT DE CAPITALISATION Une opportunité de placement financier

LE CONTRAT DE CAPITALISATION Une opportunité de placement financier Conférence ATEL - 11 décembre 2012 LE CONTRAT DE CAPITALISATION Une opportunité de placement financier Marc-Antoine DOLFI, associé 1 PLAN DE PRESENTATION Le contrat de capitalisation 1. Description 2.

Plus en détail

TARIFICATION DES INSTRUMENTS FINANCIERS AU 01 JANVIER 2015

TARIFICATION DES INSTRUMENTS FINANCIERS AU 01 JANVIER 2015 TARIFICATION DES INSTRUMENTS FINANCIERS AU 01 JANVIER 2015 I. Organismes de Placements Collectifs 1. SICAV émises par la BCEE Sous réserve d exceptions éventuelles prévues dans le prospectus d émission,

Plus en détail

Investir dans la pierre

Investir dans la pierre GE Money Bank Financements immobiliers Investir dans la pierre GE imagination at work* *GE l imagination en action Investir dans la pierre Vous avez fait le choix d un investissement immobilier locatif,

Plus en détail

Orientation financière Analyse de votre patrimoine

Orientation financière Analyse de votre patrimoine 22 janvier 2008 Orientation financière Analyse de votre patrimoine Dossier personnel à l'intention de Anne EXEMPLE Rue de l'exercice 32 1200 GENEVE Etat du patrimoine pris en compte Analyse par rapport

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014 BILAN 2013 ET PERSPECTIVES 2014 Avec la participation de A Jean-François INTRODUCTION BUET, Président FNAIM BASE DE DONNEES FNAIM 2 millions de logements 1

Plus en détail

Les alternatives aux fonds en euros

Les alternatives aux fonds en euros Les alternatives aux fonds en euros Conférence APAI 08/10/2012 Suite à la baisse des rendements des contrats d'assurance vie, les compagnies cherchent à innover et proposent des rendements plus intéressants,

Plus en détail

A. PRESENTATION B. IDENTITE. Date de naissance : --------------------------------------------------------------------

A. PRESENTATION B. IDENTITE. Date de naissance : -------------------------------------------------------------------- A. PRESENTATION Dans le cadre de notre politique KYC (Know Your Customer) et en prévision de nos séminaires, ainsi qu en introduction aux Programmes Cartes Bancaires, BankCFD vous fait parvenir par le

Plus en détail

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Introduction Devises Taux d intérêt Immobilier Obligations Actions Fonds de

Plus en détail

www.financeimmo.com 1ère phase L'épargne, de 18 mois minimum pour le compte épargne logement et 4 ans minimum pour le plan épargne logement.

www.financeimmo.com 1ère phase L'épargne, de 18 mois minimum pour le compte épargne logement et 4 ans minimum pour le plan épargne logement. Vos crédits au meilleur taux Notre travail est de vous aider à rechercher les meilleures conditions commerciales correspondant à votre situation au moment où vous en avez besoin. Nous vous accompagnons

Plus en détail

Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10%

Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10% Points clés Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10% Des résultats solides Produit net bancaire : 200 MEur (+1% à périmètre et change

Plus en détail

Dettes. emprunts. intérêts

Dettes. emprunts. intérêts Dettes emprunts intérêts 1 A qui emprunte les Etats pour financer leur dette? 2 possibilités : La monétisation directe, une situation où la Banque Centrale achète et met sur son bilan des quantités importantes

Plus en détail

Inflation + 2020. Le capital investi est garanti à l échéance, sauf en cas de défaut de l émetteur

Inflation + 2020. Le capital investi est garanti à l échéance, sauf en cas de défaut de l émetteur Inflation + 2020 Le capital investi est garanti à l échéance, sauf en cas de défaut de l émetteur L investisseur supporte le risque de crédit de l émetteur, Crédit Agricole CIB Un horizon de placement

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020 4,50 % par an (1) pendant 8 ans Souscrivez du 30 janvier au 24 février 2012 (2) La durée conseillée de l investissement est de 8 ans. Le capital est garanti à l

Plus en détail

Tarif des principales opérations sur titres

Tarif des principales opérations sur titres Tarif des principales opérations sur titres 1er janvier 2014 Ordres Euronext... 2 Bourse étrangère... 3 Euro-obligations... 4 Fonds de placement KBC... 4 Encaissements de titres matériels... 5 de titres

Plus en détail

Misez sur l indice représentatif de la bourse suisse.

Misez sur l indice représentatif de la bourse suisse. ING Bank (NL) (A+/Aa3) À QUOI VOUS ATTENDRE? ING Bank (NL) est un titre de dette structuré. Le produit est émis par ING Bank N.V. et vous permet de miser sur l évolution du SMI (Swiss Market Index), l

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Mai 2005 Rapport de OEE-Etudes pour la F.F.S.A. TABLE DES MATIÈRES I. COMPORTEMENTS D'EPARGNE ET D'INVESTISSEMENT DES MENAGES EUROPÉENS

Plus en détail

L assurance vie - plus qu un simple placement, elle se révèle être un instrument d accompagnement à vie de ses clients.

L assurance vie - plus qu un simple placement, elle se révèle être un instrument d accompagnement à vie de ses clients. C a b i n e t d e G e s t i o n d e P a t r i m o i n e i n d é p e n d a n t à T o u l o n Fiche Conseil Assurance vie L assurance vie - plus qu un simple placement, elle se révèle être un instrument

Plus en détail

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012 L ajustement du secteur immobilier espagnol Janvier 2012 Chiffres-clés du secteur immobilier espagnol La hausse des prix en Espagne 1996-2008: les fondamentaux Environnement macroéconomique favorable.

Plus en détail

7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts?

7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts? 7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts? P.S. Des solutions sortant des sentiers battus! 7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE De vraies optimisations fiscales facilement applicables!

Plus en détail

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives 2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives Après un semestre d activité, Empruntis dresse le portrait d un marché de l acquisition en nette reprise. 1 Contexte

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014 Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 214 Gwenaëlle FEGAR Direction des Statistiques monétaires et financières Service d Analyse des financements nationaux Après une forte progression

Plus en détail