BILAN des événements indésirables graves associés aux soins déclarés sur le portail national en région PACA - Année

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN des événements indésirables graves associés aux soins déclarés sur le portail national en région PACA - Année"

Transcription

1 BILAN des événements indésirables graves associés aux soins déclarés sur le portail national en région PACA - Année

2 Sommaire Volume régional et provenance des EIGS Délai médian de déclaration Volet 1 et Volet 2 Profil des déclarants Description des volets 1 : Nature, circonstance et gravité des EIGS Description des volets 2 : Analyse des causes profondes 2

3 Sommaire Volume régional et provenance des EIGS Délai médian de déclaration Volet 1 et Volet 2 Profil des déclarants Description des volets 1 : Nature, circonstance et gravité des EIGS Description des volets 2 : Analyse des causes profondes 3

4 Nombre d EIGS signalés en PACA en EIGS ont été déclarés en PACA Volet ont été analysés (80%) Volet 2 4

5 du nombre de EIGS déclarés 109 déclarations en déclarations en par mois 14 par mois Mar-17 Apr-17 May-17 Jun-17 Jul-17 Aug-17 Sep-17 Oct-17 Nov-17 Dec-17 Jan-18 Feb-18 Mar-18 Apr-18 May-18 Jun-18 Jul-18 Aug-18 Sep-18 Oct-18 Nov-18 Dec-18 Ouverture du portail 5

6 Provenance des 173 EIGS selon le département 10 (5,8%) 11 (6,4%) 11 (6,4%) 38 (22,0%) 76 (43,9%) 27 (15,6%) 6 6

7 Sommaire Volume régional et provenance des EIGS Délai médian de déclaration Volet 1 et Volet 2 Profil des déclarants Description des volets 1 : Nature, circonstance et gravité des EIGS Description des volets 2 : Analyse des causes profondes 7

8 12 jours = délai médian entre la survenue de l EIGS et la 1 ère déclaration 41.4% 32.5% 14.8% 11.2% 1 semaine Entre 1 semaine et 1 mois Entre 1 mois et 2 mois > 2 mois 87,5 jours = délai médian entre la 1 ère déclaration et l envoi de la 2 ème déclaration * temps nécessaire à l analyse approfondie et pluriprofessionnelle de l événement. Le décret définit un délai de 3 mois maximum Minimum = le même jour Maximum = 13 mois 8

9 Sommaire Volume régional et provenance des EIGS Délai médian de déclaration Volet 1 et Volet 2 Profil des déclarants Description des volets 1 : Nature, circonstance et gravité des EIGS Description des volets 2 : Analyse des causes profondes 9

10 + de déclarations provenant du secteur médico-social en % en 2018 versus 10% en 2017 pour le secteur médico-social Les déclarations provenant du secteur sanitaire restent majoritaires : 82% en 2018 versus 90% en

11 Qui sont les professionnels déclarants? 31,8% Directeurs 29,5% Médecins 26% Qualiticiens 9,8% Soignants 2,2% non identifiés 11

12 Catégories d établissement déclarant 143 établissements sanitaires 30 établissements médico-sociaux Centre Hospitalier Régional 33 Centre Hospitalier Centre Hospitalier Spécialisé lutte Etablissement de Soins Pluridisciplinaire 17 (11,9) 28 (19,6) 33 (23,1) Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes 22 (73,3) Hôpital des armées 6 (4,2) Etablissement de santé privé autorisé SSR Maison de Santé pour Maladies Mentales 6 3 (2,1) Maison d'accueil Spécialisée 3 (10) Centre de dialyse 3 Etablissement de Soins Longue Durée Etablissement de Soins Chirurgicaux 2 (1,4) 2 Foyer d'accueil Médicalisé pour Adultes Handicapés 3 (10) Centre Dentaire 2 Centre de Santé Institut de rééducation fonctionnelle Hospitalisation à Domicile 2 1 (0,7) 1 Service d'accompagnement à la Vie Sociale 1 (3,3) Groupement de coopération sanitaire de 1 Etablissement de Soins Médicaux Etablissement de soins de suite et de 1 1 Institut thérapeutique éducatif et pédagogique 1 (3,3) Centre de traitement cancer 1 Nombre d établissements (%) 12

13 Sommaire Volume régional et provenance des EIGS Délai médian de déclaration Volet 1 et Volet 2 Profil des déclarants Description des volets 1 : Nature, circonstance et gravité des EIGS Description des volets 2 : Analyse des causes profondes 13

14 Profil des patients 2018 Plus d hommes (54,5%) que de femmes (45,5%) 50% étaient âgés de 70 ans et plus 22.8% 20.6% 13.2% 5.9% 7.4% 7.4% 8.8% 6.6% 1.5% 0.7% 0.7% 1.5% 2.9% 1 an 1 à 2 ans 3 à 5 ans 5 à 10 ans 15 à 20 ans 20 à 30 ans 30 à 40 ans 40 à 50 ans 50 à 60 ans 60 à 70 ans 70 à 80 ans 80 à 90 ans 90 à 100 ans Dans 97% des cas 1 seul patient est concerné par l EIGS

15 % de déclarations par spécialité 2018 Psychiatrie Chirurgie EHPAD Médecine Urgences/SMUR/SAMU SSR / SLD Cancérologie Obstétrique Réanimation Dialyse Plateau Technique Interventionnel MAS FAM Soins palliatifs Pharmacie Odontologie ITEP HAD Centre de Soins 0.6% 0.6% 0.6% 0.6% 0.6% 0.6% 2.3% 1.8% 1.8% 1.8% 2.9% 4.1% 5.8% 5.3% 7.0% 11.1% 15.2% 14.6% 22.8% 63,7% des déclarations d EIGS concernent les services de psychiatrie, de médecine, de chirurgie ou EHPAD

16 Conséquences et circonstances de l EIGS

17 Nature des événements indésirables graves associés aux soins survenus en 2018 Défaut de prise en charge 26.6% Décès inexpliqué 23.1% Suicide / Tentative de suicide 19.1% Circuit du médicament 12.7% Fausse route Chute 5.2% 6.4% Défaut de matériel Infection IAS Malveillance / Maltraitance Toxicolvigilance Hémovigilance Fugue 2.3% 1.7% 1.2% 0.6% 0.6% 0.6% % d EIGS

18 Conséquences pour le patient/résident 2018 : Gravité 59,3% 30,2% 10,5%

19 Conséquences pour le patient/résident 2018 fonction de la nature de l EIGS en Toxicolvigilance 59,3% Suicide / Tentative de suicide Malveillance / Maltraitance Infection IAS Hémovigilance Fugue Fausse route Défaut de prise en charge Défaut de matériel Décès inexpliqué Circuit du médicament Chute 30,2% 10,5% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Décès Mise en jeu du pronostic vital Probable déficit fonctionnel permanent 80 % de fausses route ont conduit à un décès

20 Gestion immédiate de l événement 2018 Dans 84,8% des EIGS, des mesures immédiates ont été mises en œuvre Dans 94,2% des cas, le déclarant estime que l EIGS a été maîtrisé ou est en cours de maîtrise 56,4% 5,8% 37,8% Information délivrée Au patient/résident : 30,2% des cas Aux proches : 77,1% Aucune : 4,9% des cas

21 25 événements ont été déclarés aux autorités judiciaires en 2018 Suicide / Tentative de suicide 14 Décès inexpliqué 6 Défaut de prise en charge 2 Malveillance / Maltraitance 1 Nombre Fugue 1 Fausse route 1 Niveau de gravité des 25 événements signalés aux autorités judiciaires 72% 24% 4%

22 Conséquences des EIGS pour les professionnels 2018 Dans 37,2% des cas, l EIGS a eu des conséquences pour les professionnels Dans 56,0% des EIGS, des mesures ont été prises pour soutenir les professionnels Dans 84,9% des situations, il n y a pas eu de conséquence pour la structure

23 Capacité du déclarant à réaliser l analyse ,1% des déclarants ont estimé avoir les ressources et les compétences nécessaires pour réaliser l analyse des EIGS 8,1% des déclarants ( provenant autant du secteur sanitaire que médico-social) ont jugé avoir besoin de l appui d une expertise externe pour réaliser l analyse approfondie

24 Sommaire Volume régional et provenance des EIGS Délai médian de déclaration Volet 1 et Volet 2 Profil des déclarants Description des volets 1 : Nature, circonstance et gravité des EIGS Description des volets 2 : Analyse des causes profondes 24

25 139 EIGS ont fait l objet d une analyse des causes profondes 115 en établissements de santé 24 en établissements médico-sociaux

26 Information sur les circonstances de la prise en charge avant la survenue de l EIGS 2018 Le but de l acte de soin était thérapeutique dans 66,2% des événements 48,6% des prises en charge étaient programmées 18.9% Dans 52,9% des situations, l urgence était importante (immédiate ou relative) lors de la survenue de l EIGS La situation était très complexe/plutôt complexe dans 64,7% des cas 54,7% se sont déroulées durant le week-end, la nuit ou un jour férié 6,5% durant les heures de changement d équipe 0,7% concernaient une technique innovante Chirurgie coelio-robot assistée / Travail de coopération avec le secteur psychiatrique dans le cadre du dispositif ITEP prévue dans le décret du 24 avril 2017 / Sédation vigile par voie intraveineuse réalisée par un médecin anesthésiste réanimateur 34.0% non urgent urgence différée urgence immédiate urgence relative 36.8% 10.4%

27 139 analyses des causes profondes = Volets 2 (80%) Cause immédiate identifiée 108 (77,7%) Aucune cause immédiate identifiée 31 (22,3%) Etat de santé complexe 28 (25,9%) Ecart de soins 80 (74,1%) Erreur réalisation de la prise en charge 61 (76,2%) Erreur dans le choix de la prise en charge 19 (22,5%)

28 Causes immédiates Ecarts de soins mis en évidence (n = 80) Défaut de prise en charge Défaut de surveillance Défaut de procédure de soins Retard de prise en charge 0.9% 0.9% 11.1% 20.4% Mauvaise appréciation de la situation Erreur d'un geste technique Erreur de depistage Défaut de diagnostic Erreur de diagnostic 4.6% 3.7% 3.7% 2.8% 1.9% Erreur d'administration Défaut de connaissance Erreur de prescription Erreur médicament Non respect de la prescription 1.9% 1.9% 1.9% 0.9% 6.5% Mésusage Défaut de matériel 0.9% 2.8% Défaut de transmission Défaut d'encadrement Surcharge de travail Non respect de la procédure 0.9% 0.9% 1.9% 3.7%

29 En PACA, les facteurs liés aux patients et aux tâches à accomplir sont le plus souvent identifiés comme causes profondes des EIGS 2018 Tâches à accomplir : (16,7%) Patient (26,3%) Équipe (13,3%) Facteurs favorisants Professionnels (14,0%) Organisation et management (9,8%) Contexte institutionnel (4,9%) Environnement de travail (15,1%) Pour 8 EIGS, aucune cause profonde n a été explorée

30 1 Facteurs liés au patient ,0% des facteurs liés au patient concernent les comorbidités (antécédents et état de santé) Patient non communicant Désaccord entre le patient et ses proches Polytoxicomane

31 2 Facteurs liés aux tâches à accomplir 2018 Les protocoles absents, inadaptés ou non utilisés représentent 43,4% des facteurs liés aux tâches à accomplir Absence de procédure Procédure non à jour Protocole non adapté Non respect des bonnes pratiques Méconnaissance des signes d alertes Absence de traçabilité Bilan biologique non réalisé.

32 3 Facteurs liés à l environnement de travail items prédominent : les locaux (20,2%), les fournitures et équipements (22,5%) et la charge et temps de travail (18,0%) Locaux vétustes, sol glissant Report de l activité du matin sur la vacation de l après-midi Chambre éloignée du bureau infirmier, à l extrémité du service Manque de formation sur le logiciel 1 seule IDE dans le service

33 4 Facteurs liés aux professionnels 2018 Personnel non formés en interne sur la prise en charge du risque suicidaire Protocoles transfusionnels insuffisamment connus Stress Fatigue, baisse de la concentration

34 5 Facteurs liés à l équipe items prédominent : la communication entre professionnels (33%), les transmissions et alertes (21,1%) Défaut de communication Prescription orale Manque de coordination Surcharge de travail de l IDE

35 6 Facteurs liés à l organisation et au management 2018 Non remplacement du psychiatre partie à la retraite Pas de psychiatre affecté au pôle depuis le départ de l ancien Turn over des équipes

36 7 Facteurs liés au contexte institutionnel 2018 Diminution des moyens humains Carence en démographie médicale des urgentistes

37 Exemples de barrières ayant ou n ayant pas fonctionné ,2% des déclarants ont mis en évidence des barrières qui ont fonctionné Réactivité du professionnel et de l'équipe de soins Rapidité du transport du sang Chariot d urgence opérationnel Prise en charge par le SAMU et transfert en réanimation immédiatement Plateau technique imagerie et coronarographie immédiatement disponibles Bonne pratique de l IDE concernant la traçabilité de son geste dans le registre des toxiques Check-list réalisée au bloc 61,0% ont mis en évidence des barrières qui n ont pas fonctionné Règles d aseptie (Non respectées) Protocole de préparation du patient (non appliqué) Règle des 5B (non appliquée) Fiche de suivi des textures établie pour le patient (non regardée) Décision prise par l'équipe d'effectuer une surveillance horaire rapprochée Alarme (volume insuffisant, non entendue)

38 43,8% des EIGS étaient considérés évitables ou probablement évitables % 30.9% 12.9% 16.5% Evitable Probablement évitable Probablement inévitable Inévitable Sur les EIGS où des barrières n ayant pas fonctionné ont été identifiées, 56,1% des déclarants ont estimé l événement évitable/probablement évitable. Sur les EIGS où des barrières n ayant pas fonctionné n ont pas été identifiées, 73,3% des déclarants ont estimé l événement inévitable/probablement inévitable.

39 Méthodes utilisées pour réaliser l'analyse approfondie de l'événement 2018 RMM 77.7% CREX 15.8% Groupe de pairs 5.8% REMED 0.7%

40 Plan d actions d amélioration Sur les 173 EIGS signalés en ont fait l objet d une analyse des causes profondes (volet 2) 124 présentaient un plan d'actions (89,2%) Avec moyenne 3,3 actions (Min = 1, Max = 11) Les actions les plus fréquemment proposées La réorganisation des activités (n = 59) Les actions de sensibilisation (n = 49) La formalisation de documents (n = 44) La formation (n = 40) La mise en place de nouvelles pratiques (n = 21) La réalisation d audit (n = 7) 87,7% des déclarants ont mis en place des mesures d'accompagnement du patient et/ou de ses proches

Bilan. des EIGS déclarés sur le portail national pour la région PACA. Mars 2017 Novembre Année

Bilan. des EIGS déclarés sur le portail national pour la région PACA. Mars 2017 Novembre Année Bilan des EIGS déclarés sur le portail national pour la région PACA Mars 2017 Novembre 2018 Année 2018 www.pasqual.sante-paca.fr Volume régional et origine des EIGS 263 EIGS ont été déclarés 1 an après

Plus en détail

Première année de déclarations des Evénements Indésirables Graves Associés aux Soins enregistrés sur le portail national pour la région PACA

Première année de déclarations des Evénements Indésirables Graves Associés aux Soins enregistrés sur le portail national pour la région PACA Première année de déclarations des Evénements Indésirables Graves Associés aux Soins enregistrés sur le portail national pour la région PACA Mars 2017 Mai 2018 Année 2018 www.pasqual.sante-paca.fr Un an

Plus en détail

LE POINT SUR LES DECLARATIONS D EVENEMENTS INDESIRABLES GRAVES ASSOCIES AUX SOINS (EIGS) DECLARES SUR LE PORTAIL NATIONAL EN REGION PACA

LE POINT SUR LES DECLARATIONS D EVENEMENTS INDESIRABLES GRAVES ASSOCIES AUX SOINS (EIGS) DECLARES SUR LE PORTAIL NATIONAL EN REGION PACA LE POINT SUR LES DECLARATIONS D EVENEMENTS INDESIRABLES GRAVES ASSOCIES AUX SOINS (EIGS) DECLARES SUR LE PORTAIL NATIONAL EN REGION PACA Stéphanie GENTILE Médecin coordonnateur PASQUAL St Depuis l'ouverture

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ Arrêté du 19 décembre 2017 relatif au formulaire de déclaration d un événement indésirable grave associé à des soins

Plus en détail

Volet 1 : Déclaration

Volet 1 : Déclaration MODELE DE DÉCLARATION D UN ÉVÈNEMENT INDÉSIRABLE GRAVE ASSOCIÉ Á DES SOINS Volet 1 : Déclaration Version 25/06/17 Attention : la déclaration est à effectuer obligatoirement sur le portail de signalement

Plus en détail

FICHE DE DECLARATION D UN EVENEMENT INDESIRABLE GRAVE ASSOCIE A DES SOINS. Partie 2 : Suivi des actions

FICHE DE DECLARATION D UN EVENEMENT INDESIRABLE GRAVE ASSOCIE A DES SOINS. Partie 2 : Suivi des actions FICHE DE DECLARATION D UN EVENEMENT INDESIRABLE GRAVE ASSOCIE A DES SOINS Partie 2 : Suivi des actions Version 13/03/17 Déclaration à effectuer dans les 3 mois sur le portail de signalement https://signalement.social-sante.gouv.fr

Plus en détail

Première année de déclarations des Evènements Indésirables Graves Associées aux Soins enregistrés sur le portail national pour la région PACA

Première année de déclarations des Evènements Indésirables Graves Associées aux Soins enregistrés sur le portail national pour la région PACA Première année de déclarations des Evènements Indésirables Graves Associées aux Soins enregistrés sur le portail national pour la région PACA Mars 2017 Mai 2018 Année 2018 www.pasqual.sante-paca.fr Un

Plus en détail

Formulaire de déclaration d un EIGS Volet 2

Formulaire de déclaration d un EIGS Volet 2 STRUCTURE RÉGIONALE D APPUI À LA QUALITÉ DES SOINS ET À LA SÉCURITÉ DES PATIENTS PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR Coordonnateur médical : Stéphanie Gentile Formulaire de déclaration d un EIGS Volet 2 Déclaration

Plus en détail

Volet 2 : Analyse des causes

Volet 2 : Analyse des causes MODELE DE DÉCLARATION D UN ÉVÈNEMENT INDÉSIRABLE GRAVE ASSOCIÉ Á DES SOINS Volet 2 : Analyse des causes Version 25/07/17 Attention : la déclaration est à effectuer obligatoirement sur le portail de signalement

Plus en détail

Volet 2 : Analyse des causes

Volet 2 : Analyse des causes MODELE DE DÉCLARATION D UN ÉVÈNEMENT INDÉSIRABLE GRAVE ASSOCIÉ Á DES SOINS Volet 2 : Analyse des causes Version 25/07/17 Attention : la déclaration est à effectuer obligatoirement sur le portail de signalement

Plus en détail

Que faire face aux événements indésirables graves (EIGS)?

Que faire face aux événements indésirables graves (EIGS)? Que faire face aux événements indésirables graves (EIGS)? Philippe Chevalier Conseiller technique Service évaluation et outils pour la qualité et la sécurité des soins EvOQSS Il y a des accidents, c est

Plus en détail

Pertinence dans un contexte de sécurité des soins

Pertinence dans un contexte de sécurité des soins Pertinence dans un contexte de sécurité des soins www.pasqual.sante-paca.fr Pr. Stéphanie Gentile Membre Expert IRAPS Médecin coordonnateur de la Structure Régionale d Appui à la Qualité des soins et à

Plus en détail

Evènements Indésirables au Samu-Centre 15. Recommandations professionnelles de Samu Urgences de France

Evènements Indésirables au Samu-Centre 15. Recommandations professionnelles de Samu Urgences de France Evènements Indésirables au Samu-Centre 15 Recommandations professionnelles de Samu Urgences de France EIAS - EIGS Définitions Evénement indésirable associé aux soins évènement inattendu perturbe ou retarde

Plus en détail

Les obligations en matière d Événements Indésirables Graves Associés aux Soins (EIGS)

Les obligations en matière d Événements Indésirables Graves Associés aux Soins (EIGS) Les obligations en matière d Événements Indésirables Graves Associés aux Soins (EIGS) La notion d EIG est d apparition récente dans la réglementation française Loi Kouchner du 4 mars 2002 : obligation

Plus en détail

Structuration du dispositif de déclaration des EIGS en région Centre Val de Loire. 11 décembre 2018 Journée Régionale du RReVA - BLOIS

Structuration du dispositif de déclaration des EIGS en région Centre Val de Loire. 11 décembre 2018 Journée Régionale du RReVA - BLOIS Structuration du dispositif de déclaration des EIGS en région Centre Val de Loire 11 décembre 2018 Journée Régionale du RReVA - BLOIS Sommaire I. Pourquoi déclarer? II. Modalités de traitement des EIGS

Plus en détail

Formulaire de déclaration d un EIGS Volet 1

Formulaire de déclaration d un EIGS Volet 1 STRUCTURE RÉGIONALE D APPUI À LA QUALITÉ DES SOINS ET À LA SÉCURITÉ DES PATIENTS PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR Coordonnateur médical : Stéphanie Gentile Formulaire de déclaration d un EIGS Volet 1 Déclaration

Plus en détail

Comment renseigner le formulaire de déclaration d un événement indésirable grave associé aux soins?

Comment renseigner le formulaire de déclaration d un événement indésirable grave associé aux soins? Comment renseigner le formulaire de déclaration d un événement indésirable grave associé aux soins? Première partie de la déclaration : Information sans délai sur les circonstances de l événement 1-Informations

Plus en détail

Que faire face aux événements indésirables graves (EIGS)?

Que faire face aux événements indésirables graves (EIGS)? Que faire face aux événements indésirables graves (EIGS)? Philippe Chevalier Conseiller technique Service évaluation et outils pour la qualité et la sécurité des soins EvOQSS Il y a des accidents, c est

Plus en détail

Obligation de signalement dans les structures sociales et médico-sociales : Procédure et démarche

Obligation de signalement dans les structures sociales et médico-sociales : Procédure et démarche DECRYPTAGE : LE MENSUEL DU CREAI Thème : Démarche qualité Février 2018 Obligation de signalement dans les structures sociales et médico-sociales : Procédure et démarche Depuis les publications des lois

Plus en détail

Réunion régionale qualité /sécurité des soins patient. Brigitte Masini - ARS PACA

Réunion régionale qualité /sécurité des soins patient. Brigitte Masini - ARS PACA Réunion régionale qualité /sécurité des soins patient Brigitte Masini - ARS PACA Marseille, Date, direction le 17 ou janvier service. 2017 SOMMAIRE 1 ère partie Décret n 2016-1606 du 25 novembre 2016 relatif

Plus en détail

Certification V Rapport de certification CME du 26 mai 2014

Certification V Rapport de certification CME du 26 mai 2014 Certification V 2010 Rapport de certification CME du 26 mai 2014 Direction Qualité Gestion des Risques Droits des Usagers Mai 2014 Rappel du calendrier de la démarche -> 3ème procédure de certification

Plus en détail

Déclaration d événements en établissements et services sociaux et médico-sociaux

Déclaration d événements en établissements et services sociaux et médico-sociaux Mise à jour le 15/03/2017 Déclaration d événements en établissements et services sociaux et médico-sociaux Il existe plusieurs types de déclarations : La déclaration de dysfonctionnements graves La déclaration

Plus en détail

RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE. Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental

RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE. Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE 2 ÈME PROCÉDURE Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental 6 bis rue du pavé- BP 03 03360 AINAY Le CHATEAU Novembre 2008 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Déclarer un EIAS sur le SIAM

Déclarer un EIAS sur le SIAM Déclarer un EIAS sur le SIAM Déclarer un EIAS depuis la page d accueil Le médecin référent de l équipe va sur sa page d accueil et clique sur événements. Il peut le faire à tout moment de l année Déclarer

Plus en détail

Justification du choix. Cadre de travail. Contexte. La survenue d un EIGAS : ECHOGRAPHIE ENDOCAVITAIRE : Un cri d ALARM!

Justification du choix. Cadre de travail. Contexte. La survenue d un EIGAS : ECHOGRAPHIE ENDOCAVITAIRE : Un cri d ALARM! Justification du choix ECHOGRAPHIE ENDOCAVITAIRE : Un cri d ALARM! Analyse d un EIGAS aux urgences gynécologiques La survenue d un EIGAS : Le RSI du SAU signale à l EOHH et à la GDR le cas d une patiente

Plus en détail

Les nouvelles obligations de déclaration des EIG à l ARS

Les nouvelles obligations de déclaration des EIG à l ARS Les nouvelles obligations de déclaration des EIG à l ARS Journée Régionale jeudi 21 septembre 2017 au GRAND DIJON Madame Nathalie HERMAN - Cheffe de Département, Docteur Ingrid MOGENET - Responsable d

Plus en détail

Prévention des risques liés aux soins dans les établissements médico-sociaux. Le signalement des évènements indésirables.

Prévention des risques liés aux soins dans les établissements médico-sociaux. Le signalement des évènements indésirables. Prévention des risques liés aux soins dans les établissements médico-sociaux Le signalement des évènements indésirables. 11 octobre 2018 Isabelle Gélébart, DA VSS, ARS Bretagne L évolution réglementaire

Plus en détail

GESTION DES RISQUES A DOMICILE Contexte réglementaire et organisation du dispositif en France

GESTION DES RISQUES A DOMICILE Contexte réglementaire et organisation du dispositif en France GESTION DES RISQUES A DOMICILE Contexte réglementaire et organisation du dispositif en France Marie SAUVAGE Gestionnaire de risques, Structures médico-sociales et Soins en ville STARAQS m-sauvage@staraqs.com

Plus en détail

Présentation de la réforme des vigilances Evènements Indésirables Graves. Journée régionale du secteur médico-social du 22 mars 2017

Présentation de la réforme des vigilances Evènements Indésirables Graves. Journée régionale du secteur médico-social du 22 mars 2017 Présentation de la réforme des vigilances Evènements Indésirables Graves Journée régionale du secteur médico-social du 22 mars 2017 22/03/2017 De quoi parle t-on? EI = évènement indésirable EIG = évènement

Plus en détail

Le processus de déclaration et d analyse des évènements indésirables graves et des évènements indésirables graves associés aux soins à l ARS Grand Est

Le processus de déclaration et d analyse des évènements indésirables graves et des évènements indésirables graves associés aux soins à l ARS Grand Est Le processus de déclaration et d analyse des évènements indésirables graves et des évènements indésirables graves associés aux soins à l ARS Grand Est Dr Tariq EL MRINI Conseiller médical Agence Régionale

Plus en détail

Bilan 2016 des évènements indésirables graves associés aux soins à l AP-HP

Bilan 2016 des évènements indésirables graves associés aux soins à l AP-HP Bilan 2016 des évènements indésirables graves associés aux soins à l AP-HP Christian Richard Réanimation Médicale Hôpital de Bicêtre (AP-HP) INSERM U999 Université Paris XI Marie Laure Pibarot Responsable

Plus en détail

Déclarer un EIG: pourquoi et comment? Risques en périnatalité : de la théorie à la pratique 3 octobre 2017

Déclarer un EIG: pourquoi et comment? Risques en périnatalité : de la théorie à la pratique 3 octobre 2017 Déclarer un EIG: pourquoi et comment? Risques en périnatalité : de la théorie à la pratique 3 octobre 2017 Myriam BEN AISSA, pharmacien chargée de mission Centre d Analyse des Risques- ARS Marie José STACHOWIAK,

Plus en détail

Certification des Etablissements de Santé et Transfusion Point de vue d un expert visiteur. Dr Isabelle Maréchal CHU Hôpitaux de Rouen

Certification des Etablissements de Santé et Transfusion Point de vue d un expert visiteur. Dr Isabelle Maréchal CHU Hôpitaux de Rouen Certification des Etablissements de Santé et Transfusion Point de vue d un expert visiteur Dr Isabelle Maréchal CHU Hôpitaux de Rouen Déclaration de conflits d'intérêts Nom : Isabelle Maréchal Déclaration

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE VITRY-LE-FRANÇOIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE VITRY-LE-FRANÇOIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VITRY-LE-FRANÇOIS 2, RUE CHARLES SIMON BP 413 51308 VITRY-LE-FRANÇOIS CEDEX OCTOBRE 2009 PARTIE 1 Nom

Plus en détail

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE FICHE DE POSTE : INFIRMIER EN EQUIPE D'APPUI DEPARTEMENTALE DE SOINS PALLIATIFS Famille : SOINS Métier : INFIRMIER EN SOINS GENERAUX Quotité du poste : Temps complet Rédacteur(s) : A.FEUILLATRE- MORNAY

Plus en détail

11 éme journée plénière de l OMéDIT Centre

11 éme journée plénière de l OMéDIT Centre 11 éme journée plénière de l OMéDIT Centre LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE EN REGION CENTRE "Identifier et prévenir les risques" Centre hospitalier de BLOIS 22 novembre 2012 22/11/2012 1 Mise en œuvre

Plus en détail

Maison de santé pluriprofessionnelle. Lapalisse Le projet de télémédecine

Maison de santé pluriprofessionnelle. Lapalisse Le projet de télémédecine Maison de santé pluriprofessionnelle du pays de Lapalisse Le projet de télémédecine Le pays de Lapalisse Le contexte territorial Le contexte territorial: Les priorités sanitaires Réflexion des professionnels

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) LA CLINIQUE DES ÉMAILLEURS 1, RUE VICTOR-SCHOELCHER LIMOGES

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) LA CLINIQUE DES ÉMAILLEURS 1, RUE VICTOR-SCHOELCHER LIMOGES ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE LA CLINIQUE DES ÉMAILLEURS 1, RUE VICTOR-SCHOELCHER 87000 LIMOGES JUIN 2007 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nom de

Plus en détail

Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison. Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre septembre

Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison. Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre septembre Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre 2013 18 septembre 2013 1 Axes de la stratégie nationale sur les parcours de soins des patients Fluidifier les parcours

Plus en détail

Signalement des EIG COMMENT S Y RETROUVER!

Signalement des EIG COMMENT S Y RETROUVER! Signalement des EIG COMMENT S Y RETROUVER! 2 Pourquoi Signaler? Le bilan des événements indésirables graves associés aux soins (EIGS) en France reste lourd: Le facteur humain prédomine: personne n est

Plus en détail

Réforme des vigilances et gestion des évènements indésirables liées aux soins Rôle des ARS. Date, direction ou service.

Réforme des vigilances et gestion des évènements indésirables liées aux soins Rôle des ARS. Date, direction ou service. Réforme des vigilances et gestion des évènements indésirables liées aux soins Rôle des ARS Date, direction ou service. OMéDIT PACA Corse Juin 2017 Actualités réglementaires 2 Un calendrier réglementaire

Plus en détail

La gestion des événements indésirables

La gestion des événements indésirables La gestion des événements indésirables un cadre juridique complexe et de multiples définitions Loi du 4 mars 2002: obligation de déclaration des Evènements Indésirables Graves (EIG) Décret du 12 novembre

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS. Année Catalogue des formations 2018 OMEDIT Pays de la Loire

CATALOGUE DES FORMATIONS. Année Catalogue des formations 2018 OMEDIT Pays de la Loire CATALOGUE DES FORMATIONS Année 2018 SOMMAIRE ANTIBIOLOGIE... 3 ANALYSE PHARMACEUTIQUE SAISON 1... 4 ANALYSE PHARMACEUTIQUE SAISON 2... 5 CONCILIATION MEDICAMENTEUSE... 6 BONNES PRATIQUES D ADMINISTRATION

Plus en détail

Gestion des Risques L évaluation et l analyse des risques Formation Etudiant IDE 2ème année IFSI Carcassonne

Gestion des Risques L évaluation et l analyse des risques Formation Etudiant IDE 2ème année IFSI Carcassonne Gestion des Risques L évaluation et l analyse des risques Formation Etudiant IDE 2ème année IFSI Carcassonne Cindy DIOT Ingénieur Coordonnateur des Risques Cellule Qualité & Gestion des Risques Comment

Plus en détail

Gestion des erreurs médicamenteuses en médecine générale une expérience en maison de santé pluridisciplinaire

Gestion des erreurs médicamenteuses en médecine générale une expérience en maison de santé pluridisciplinaire Gestion des erreurs médicamenteuses en médecine générale une expérience en maison de santé pluridisciplinaire Dr Catherine Sgro Réseau Français des Centres Régionaux de Pharmacovigilance ANSM le 28 Novembre

Plus en détail

Tableau de bord du déploiement du dispositif de l'accréditation des médecins et des équipes médicales au 25/04/16

Tableau de bord du déploiement du dispositif de l'accréditation des médecins et des équipes médicales au 25/04/16 Tableau de bord du déploiement du dispositif de l'accréditation des médecins et des équipes médicales au 25/04/16 Les données présentées dans ce tableau de bord sont analysées via l'infocentre à partir

Plus en détail

Compte rendu de l analyse approfondie des causes d un évènement indésirable associé aux soins (EIAS)

Compte rendu de l analyse approfondie des causes d un évènement indésirable associé aux soins (EIAS) Compte rendu de l analyse approfondie des causes d un évènement indésirable associé aux soins (EIAS) Etablissement : Type d événement : Unité d activité : Date de réalisation de l analyse approfondie des

Plus en détail

Retour d expérience: la gestion des EIGAS au CHRO depuis le Décret n du 25 novembre 2016

Retour d expérience: la gestion des EIGAS au CHRO depuis le Décret n du 25 novembre 2016 Retour d expérience: la gestion des EIGAS au CHRO depuis le Décret n 2016-1606 du 25 novembre 2016 RReVA - Journée Régionale d'information sur la réforme des vigilances/eigs BLOIS 11/12/18 Dr Isabelle

Plus en détail

La gestion des risques en EHPAD

La gestion des risques en EHPAD La gestion des risques en EHPAD A FORGUE (DSP pôle Veille et sécurité sanitaire coordinatrice mission risques associés aux soins et mission vigilances) janvier 2017 La gestion des risques a priori Mettre

Plus en détail

CONCILIATION MÉDICAMENTEUSE A L ENTRÉE ET EN SORTIE D HOSPITALISATION AU CH DE COUTANCES

CONCILIATION MÉDICAMENTEUSE A L ENTRÉE ET EN SORTIE D HOSPITALISATION AU CH DE COUTANCES CONCILIATION MÉDICAMENTEUSE A L ENTRÉE ET EN SORTIE D HOSPITALISATION AU CH DE COUTANCES Dr PREVOST Emilie, pharmacien PH, président de CME 9/02/2017 40 à 47% des Evènements Indésirables Graves (EIG) sont

Plus en détail

Les enseignements clés des analyses de la PRAGE

Les enseignements clés des analyses de la PRAGE Les enseignements clés des analyses de la PRAGE d avril 2011 à décembre 2017 : 122 EIGS Docteur Régine LECULEE Madame Nathalie ROBINSON Plateforme Régionale d'appui à la Gestion des Evénements indésirables

Plus en détail

Des indicateurs pour améliorer nos pratiques Recueil des données 2011 et actions d amélioration

Des indicateurs pour améliorer nos pratiques Recueil des données 2011 et actions d amélioration Des indicateurs pour améliorer nos pratiques Recueil des données 2011 et actions d amélioration 2012-2013 Afin de renforcer l information auprès des usagers du système de santé, la loi «Hôpital, Patients,

Plus en détail

PROFIL CLINIQUE DES PATIENTS CCMU 1 EN MIDI-PYRÉNÉES DE 2002 À 2011 ET ÉTUDE DES FACTEURS ASSOCIÉS À LEUR VENUE

PROFIL CLINIQUE DES PATIENTS CCMU 1 EN MIDI-PYRÉNÉES DE 2002 À 2011 ET ÉTUDE DES FACTEURS ASSOCIÉS À LEUR VENUE Analyses thématiques - Patients CCMU 1 Thématiques Patients CCMU 1 Publié dans le Rapport Annuel 213 PROFIL CLINIQUE DES PATIENTS CCMU 1 EN MIDI-PYRÉNÉES DE 22 À 211 ET ÉTUDE DES FACTEURS ASSOCIÉS À LEUR

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE DU CEDRE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE DU CEDRE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CLINIQUE DU CEDRE 950, rue de la Haie 76235 BOIS-GUILLAUME Novembre 2010 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nom de

Plus en détail

ANALYSE DES ERREURS MEDICAMENTEUSES DANS LES ES BRETONS

ANALYSE DES ERREURS MEDICAMENTEUSES DANS LES ES BRETONS Rennes, 15 mai 2013 ANALYSE DES ERREURS MEDICAMENTEUSES DANS LES ES BRETONS Méthodologie : déclaration de 230 EM par les ES bretons en 2012 analyse des causes par le Dr. Viorica LARGEAU recueil des mesures

Plus en détail

Évaluation des pratiques «contention et isolement dans les établissements sanitaires et médico-sociaux» Enquête FORAP

Évaluation des pratiques «contention et isolement dans les établissements sanitaires et médico-sociaux» Enquête FORAP Évaluation des pratiques «contention et isolement dans les établissements sanitaires et médico-sociaux» Enquête FORAP Journée inter-régionale du Rennes Antoine BIRON, Chargé de missions QualiREL Santé,

Plus en détail

Atlas du Projet Régional de Santé (PRS), quatrième édition

Atlas du Projet Régional de Santé (PRS), quatrième édition 1 2 Atlas du Projet Régional de Santé (PRS), quatrième édition L observation est un enjeu préalable indispensable à l action publique, en amont une aide à la décision et au pilotage, en aval un socle pour

Plus en détail

Colloque du 14 octobre C. Cousin 1

Colloque du 14 octobre C. Cousin 1 Colloque du 14 octobre 2010 C. Cousin 1 L hôpital de Mantes en quelques chiffres SITUATION: Centre Hospitalier public général de proximité et recours, pour un territoire de santé de 200 000 habitants (78-3)

Plus en détail

Disposer de données validées favorisant le pilotage d une entité (pôle d activité, établissement)

Disposer de données validées favorisant le pilotage d une entité (pôle d activité, établissement) Fiche 14. Tableau de bord en qualité-sécurité des soins Objectif Disposer de données validées favorisant le pilotage d une entité (pôle d activité, établissement) Fiche 14 Les enjeux Un tableau de bord

Plus en détail

Démographie. État de santé. Données financières. Offre en santé et accès aux soins. Politiques clés. Zoom cancer

Démographie. État de santé. Données financières. Offre en santé et accès aux soins. Politiques clés. Zoom cancer Démographie État de santé Données financières Politiques clés Offre en santé et accès aux soins Zoom cancer Démographie Une région attractive 5% de la population française soit 3 259 659 habitants en 2013

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CLINIQUE DES ORMEAUX

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CLINIQUE DES ORMEAUX ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CLINIQUE DES ORMEAUX D 36 R 76600 L 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nom de l établissement Situation géographique

Plus en détail

Déclaration des EIGS. Philippe Chevalier Conseiller technique

Déclaration des EIGS. Philippe Chevalier Conseiller technique Déclaration des EIGS Philippe Chevalier Conseiller technique Article L1413-14 du CSP: origine La déclaration des événements indésirables graves associés aux soins (EIGS) Une volonté législative datant

Plus en détail

De l évaluation des pratiques professionnelles (EPP) à l amélioration des pratiques professionnelles (APP) Application aux IOA

De l évaluation des pratiques professionnelles (EPP) à l amélioration des pratiques professionnelles (APP) Application aux IOA De l évaluation des pratiques professionnelles (EPP) à l amélioration des pratiques professionnelles (APP) Application aux IOA Dr C. Laurans Médecin hygiéniste CH Roubaix EPP: quel intérêt? Fait partie

Plus en détail

Retour d Expérience - Signalement d infections nosocomiales

Retour d Expérience - Signalement d infections nosocomiales Retour d Expérience - Signalement d infections nosocomiales Objectif : A partir d un événement signalé par un établissement de santé (via le dispositif créé par le décret n 2001-671 du 26 juillet 2001),

Plus en détail

PROJET D'ÉTABLISSEMENT CENTRE HOSPITALIER DE REDON

PROJET D'ÉTABLISSEMENT CENTRE HOSPITALIER DE REDON 2015-2020 PROJET D'ÉTABLISSEMENT CENTRE HOSPITALIER DE REDON Présentation générale 02 L élaboration d un projet d établissement est un moment important dans la vie de tout établissement de santé. Le projet

Plus en détail

Les évènements indésirables graves

Les évènements indésirables graves Les évènements indésirables graves Généralités Un concept anglo saxon des années 90 to err is Human rapport 1999 Une création normative la loi du 4mars 2002 la loi du 9 aout 2004 Textes de référence :

Plus en détail

Points-clés et Solutions. Anesthésistes-réanimateurs et Chirurgiens : Mieux travailler en équipe. Pr P- M. Mertes (AR) et Pr A. Deleuze (chirurgien)

Points-clés et Solutions. Anesthésistes-réanimateurs et Chirurgiens : Mieux travailler en équipe. Pr P- M. Mertes (AR) et Pr A. Deleuze (chirurgien) Points-clés et Solutions Anesthésistes-réanimateurs et Chirurgiens : Mieux travailler en équipe. Pr P- M. Mertes (AR) et Pr A. Deleuze (chirurgien) DÉCLARATION DE LIEN D INTÉRÊT PM Mertes : Président du

Plus en détail

Circuit(s) du signalement des événements indésirables

Circuit(s) du signalement des événements indésirables Circuit(s) du signalement des événements indésirables Dr Bruno VION 9 e Journée de prévention des IAS et de la résistance aux antibiotiques pour les ESMS CHU Rouen 5 décembre 2017 1 Cadre général des signalements

Plus en détail

Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007

Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007 Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007 1 RAPPEL DES TEXTES Décret 22 Fév 2007 Arrêté 27 Fév 2007 Arrêtés 16 Mars et 25 Avril 2007 Décret 30 Avril 2007 Circulaire du 5 octobre 2007 + annexes Modèle

Plus en détail

Synthèse des résultats de 55 analyses approfondies des causes d erreurs d identité (Projet PERILS)

Synthèse des résultats de 55 analyses approfondies des causes d erreurs d identité (Projet PERILS) 9 ème journée du réseau d hémovigilance en Aquitaine-Limousin 24 Novembre 2011 Synthèse des résultats de 55 analyses approfondies des causes d erreurs d identité (Projet PERILS) Cécile LOONIS, Interne

Plus en détail

ANALYSE DE SCENARIO. Retour d expérience. P.BATTAGLIOTTI Journée Annuelle CCLIN Sud-Est 20 mars L analyse de scénario

ANALYSE DE SCENARIO. Retour d expérience. P.BATTAGLIOTTI Journée Annuelle CCLIN Sud-Est 20 mars L analyse de scénario ANALYSE DE SCENARIO Retour d expérience P.BATTAGLIOTTI Journée Annuelle CCLIN Sud-Est 20 mars 2014 L analyse de scénario Outil de gestion des risques a priori Objectif : tester la capacité d une équipe

Plus en détail

Le rôle du cadre de santé dans l EPP

Le rôle du cadre de santé dans l EPP Le rôle du cadre de santé dans l EPP Adeline Krikilion, Cadre de santé Service des Brûlés Annie Couton, Cadre supérieure de Santé Nicolas Pruvot, Directeur des soins Groupement hospitalier Cochin-Hôtel

Plus en détail

SIGNALEMENT, TRAITEMENT ET ANALYSE D UN EVENEMENT INDESIRABLE LIE A L ADMINISTRATION DES MEDICAMENTS

SIGNALEMENT, TRAITEMENT ET ANALYSE D UN EVENEMENT INDESIRABLE LIE A L ADMINISTRATION DES MEDICAMENTS Référence : PR/PHAR/ 008- A Page : Page 1 sur 8 Objet : Cette procédure a pour objet de définir les modalités de signalement, d enregistrement et de traitement d un événement indésirable lié à l administration

Plus en détail

Liste de nos formations

Liste de nos formations Secteurs Sanitaire - Médico Social - Aide à la personne Secteurs Environnement et santé Liste de nos formations Réalisables en inter établissements ou en intra et à distance. 2017 Equipe pluridisciplinaire

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE VISITE CIBLÉE) Centre Hospitalier Pierre Le Damany. BP Lannion cedex

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE VISITE CIBLÉE) Centre Hospitalier Pierre Le Damany. BP Lannion cedex ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE VISITE CIBLÉE) 2 ÈME PROCÉDURE Centre Hospitalier Pierre Le Damany BP 248 22303 Lannion cedex Septembre 2008 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Dates de

Plus en détail

Evaluation des Pratiques Professionnelles (EPP) dans le cadre de la transfusion. Docteur Pierre FIALON

Evaluation des Pratiques Professionnelles (EPP) dans le cadre de la transfusion. Docteur Pierre FIALON Evaluation des Pratiques Professionnelles (EPP) dans le cadre de la transfusion Docteur Pierre FIALON IV e Journée du REHAL - 23 Novembre 2006 Evaluation des pratiques professionnelles Méthodes de démarche

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER NATIONAL D OPHTALMOLOGIE DES QUINZE-VINGTS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER NATIONAL D OPHTALMOLOGIE DES QUINZE-VINGTS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER NATIONAL D OPHTALMOLOGIE DES QUINZE-VINGTS 28 rue de Charenton 75571 PARIS Cedex 12 Mai 2009 PARTIE 1

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) HOSPICES CIVILS DE BEAUNE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) HOSPICES CIVILS DE BEAUNE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE HOSPICES CIVILS DE BEAUNE Avenue Guigone de Salins BP104 21203 BEAUNE Cedex Mars 2009 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

CHIFFRES CLéS % 64 %

CHIFFRES CLéS % 64 % CHIFFRES CLéS 957 12 3 50 % 64 % 879 497 64 127 893 88 2 7 8 0 3 8 2 105 625 227 573 348 150 817 1 602 312 655 Studio Réflex #sommaire Activité... Activité Services Médico-Techniques Consultations externes

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE HOPITAL DE CIMIEZ

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE HOPITAL DE CIMIEZ ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE HOPITAL DE CIMIEZ Direction générale 4 avenue Reine Victoria 06003 Nice Cedex 1 Juin 2017 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION...

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION CENTRE HOSPITALIER DE JANZE. 4 rue armand jouault Cs Janze

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION CENTRE HOSPITALIER DE JANZE. 4 rue armand jouault Cs Janze ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION CENTRE HOSPITALIER DE JANZE 4 rue armand jouault Cs 80030 DÉCEMBRE 2016 PRÉSENTATION DE L'ÉTABLISSEMENT CENTRE HOSPITALIER DE JANZE Adresse Département / région Statut

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE POLYCLINIQUE DU SUD DE LA CORSE Rue du Docteur Jourdan Carrefour de l'ospédale 20538 PORTO VECCHIO Mai 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Évaluation des pratiques «contention et isolement dans les établissements sanitaires et médico-sociaux» Enquête FORAP

Évaluation des pratiques «contention et isolement dans les établissements sanitaires et médico-sociaux» Enquête FORAP Évaluation des pratiques «contention et isolement dans les établissements sanitaires et médico-sociaux» Enquête FORAP Journée inter-régionale du Rennes Antoine BIRON, Chargé de missions QualiREL Santé,

Plus en détail

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL Plan de la présentation Préparation de la sortie d un patient hospitalisé Accueil d un patient

Plus en détail

PROCEDURE DE DECLARATION ET DE TRAITEMENT DES DYSFONCTIONNEMENTS

PROCEDURE DE DECLARATION ET DE TRAITEMENT DES DYSFONCTIONNEMENTS Annexe 1 : PROCEDURE DE DECLARATION ET DE TRAITEMENT DES DYSFONCTIONNEMENTS 1) Contexte réglementaire La circulaire DHOS/01/2007/65 du 13/02/2007 relative à la prise en charge des urgences précise que

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE GUINGAMP. 17 rue de l Armor BP GUINGAMP

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE GUINGAMP. 17 rue de l Armor BP GUINGAMP ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE GUINGAMP 17 rue de l Armor BP 10548 22205 GUINGAMP Avril 2009 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS CATALOGUE DES FORMATIONS Année 2019 1 SOMMAIRE ANALYSE PHARMACEUTIQUE SAISON 1... 3 ANALYSE PHARMACEUTIQUE SAISON 2... 4 CONCILIATION MEDICAMENTEUSE... 5 BONNES PRATIQUES D ADMINISTRATION CHEZ LA PERSONNE

Plus en détail

Réinterventions Non Programmées en chirurgie colorectale

Réinterventions Non Programmées en chirurgie colorectale N de centre : N de patient : Patient : Sexe M F Âge : Réintervention programmée Décès postopératoire Analyse de la (des) Réintervention(s) Non Programmée(s) (RNP) 1/ Facteurs liés au patient : a/ Facteurs

Plus en détail

Bilan des événements indésirables graves (ÉIG) survenus en 2014 à l AP-HP

Bilan des événements indésirables graves (ÉIG) survenus en 2014 à l AP-HP Bilan des événements indésirables graves (ÉIG) survenus en 2014 à l AP-HP Dr Marie-Laure PIBAROT, cellule gestion des risques associés aux soins, DOMU Pr Christian RICHARD, Coordonnateur de la gestion

Plus en détail

Prise en charge de la douleur des patients

Prise en charge de la douleur des patients Prise en charge de la des patients Proposition d un cartographie des processus et présentation des outils d EPP Sandrine Domecq, Nathalie Robinson novembre 2014 Comité de Coordination de l Evaluation Clinique

Plus en détail

Est-ce que l'âge du patient, la gravité de son état ou la complexité de son cas ont pu contribuer à la survenue de cet événement?

Est-ce que l'âge du patient, la gravité de son état ou la complexité de son cas ont pu contribuer à la survenue de cet événement? GRILLE ALARM REPONSES 1. Facteurs liés au patient 1.1 Antécédents les antécédents médicaux du patient ont-ils influencé le cours de l'évenement? Exemples : Antécédents médicaux 1.2 Etat de santé Question

Plus en détail

Annexe 5. Bactériémie nosocomiale à SARM (BN-SARM) Indicateur du tableau de bord des infections nosocomiales en simulation au recueil 2014

Annexe 5. Bactériémie nosocomiale à SARM (BN-SARM) Indicateur du tableau de bord des infections nosocomiales en simulation au recueil 2014 Annexe 5 Bactériémie nosocomiale à SARM (BN-SARM) Indicateur du tableau de bord des infections nosocomiales en simulation au recueil 2014 Objectif du document : Ce document présente le nouvel indicateur

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE DE L HÔPITAL GÉRONTOLOGIQUE ET MÉDICO-SOCIAL DE PLAISIR-GRIGNON

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE DE L HÔPITAL GÉRONTOLOGIQUE ET MÉDICO-SOCIAL DE PLAISIR-GRIGNON ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE DE L HÔPITAL GÉRONTOLOGIQUE ET MÉDICO-SOCIAL DE PLAISIR-GRIGNON 220 rue Mansart BP 19 78375 Plaisir Cedex MARS 2010 PARTIE

Plus en détail

UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6

UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6 UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6 Hors compétence 1 ECTS en S5 1 ECTS en S6 TD: 10h en S5 TD: 10h en S6. Intervenants : Formateurs Evaluation en S5 : Compte rendu écrit collectif sur une discipline

Plus en détail

HAD et EHPA (D) Textes réglementaires. JOURNEES ARS : HAD et EHPAD

HAD et EHPA (D) Textes réglementaires. JOURNEES ARS : HAD et EHPAD HAD et EHPA (D) Textes réglementaires L intervention de l Hospitalisation à Domicile en EHPAD est possible depuis février 2007. Les textes législatifs réglementent prises en charge. et limitent les Bases

Plus en détail

A. Information sur le patient :

A. Information sur le patient : FICHE D ANALYSE DES CAUSES D UN EVENEMENT INDESIRABLE GRAVE (EIG) N d identification de l enquêteur : Heure de début : Heure de fin : : : A. Information sur le patient : 1. N aléatoire du patient : 2.

Plus en détail

Plan d'action - Référence 16

Plan d'action - Référence 16 N Fiche : Hopital local de Soultz- Issenheim Plan d'action chapitre II groupe 4 Réf. : Service : qualité Version : 01 Référence 16 : L'accueil du patient Codification : 16a : Dispositif d'accueil du patient.

Plus en détail

Analyse d 1 EIR évitable œdème de surcharge la nuit

Analyse d 1 EIR évitable œdème de surcharge la nuit Analyse d 1 EIR évitable œdème de surcharge la nuit PERSONNEL SOIGNANT ENGAGE DANS LA DEMARCHE Mme Cécile ZITTE Cadre de Santé Mme M.Brigitte RIVIERE IDE Mr Jim CHANE KUNE IDE EQUIPE MEDICO CHIRURGICALE

Plus en détail