Information économique et sociale Information des IRP sur la création et la répartition de la valeur créée

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Information économique et sociale Information des IRP sur la création et la répartition de la valeur créée"

Transcription

1 Information économique et sociale Information des IRP sur la création et la répartition de la valeur créée 3 octobre 2011

2 Identifier les flux de création et de répartition de la valeur Objectifs : Faire le lien entre la formation et la répartition de la valeur créée afin de : Aboutir à un échange de vue sur les objectifs et les orientations stratégiques de l entreprise Disposer d un socle d informations facilitant le dialogue social dans l entreprise Le modèle détaille la création et la répartition de la valeur au sein de l entreprise qui impactent directement sa stratégie et son organisation économique et sociale La création de valeur sera analysée : Au sein de l entreprise. Il s agit d identifier et de valoriser la création de valeur réalisée par : L activité directe : création de valeur générée directement par l entreprise L activité liée aux services et produits achetés et intégrés : création de valeur générée par l activité d un prestataire (sous-traitance ou externalisation) et qui est intégrée dans le chiffre d affaires de l entreprise Et en prenant en compte, lorsqu elle existe, la sous-traitance de marché. Il s agit d activités qui participent à la création globale de la valeur mais qui sont imputables dans leur totalité à un partenaire : sous-traitance externe Création et répartition de la valeur de l entreprise Activité directe Activité liée aux services et produits achetés et intégrés (sous-traitance et externalisation) Sous-traitance de marché Ce schéma correspond à la présentation d une structure d entreprise simple, qu il conviendra ensuite d élargir à des structures plus complexes (entreprises à établissements multiples, mère / filiales, )

3 Détailler les flux de création et de répartition de la valeur Création et répartition de la valeur de l entreprise Activité directe Activité liée aux services et produits achetés et intégrés (sous-traitance et externalisation) Sous-traitance de marché 3 4 Investissements, fonds propres et endettement Investissement social Politique d'emploi Investissements formation professionnelle : DIF, CIF, Volontaire Investissements conditions de travail Investissements matériel et immatériel Investissements production Investissements en R&D Fonds propres Endettement / Désendettement 1 2 Rétributions (salariés et dirigeants) et activités sociales et culturelles Rémunération brute Rémunération périphérique Epargne salariale Critères et rémunération sur résultats des salariés Critères de rémunération sur résultats des dirigeants Cotisations sociales (1) Garanties complémentaires Salaire moyen annuel brut Rémunération h/f Activités sociales et culturelles 6 Rémunération des financeurs Actionnaires Rémunération des actionnaires Actionnariat salarié Autres 5 Flux financiers entre la société et l entreprise Cotisations sociales (1) Impôts et taxes: IS, impôts territoriaux, autres impôts Mécénat Projets humanitaires et fondation Aides de l'etat et des collectivités (flux entrant) Aides à l'emploi, au développement, à l'investissement, etc. Sous-traitance Fournisseurs Sous-traitants Activités externalisées 7 Intégration dans la filière (soustraitance de marché) Relations économique, technique, financière et sociale entre l entreprise et les structures auxquelles elle appartient (1) Certains éléments apparaissent plusieurs fois pour une meilleure lisibilité du modèle

4 Gestion, Investissements, fonds propres et endettement Thèmes Gestion / Investissement social Indicateurs Communication de l'information aux IRP information communiquée ou disponible < 300 salariés > 300 salariés Sociétés cotées Source : loi et document interne rapport sur la situation économique et les perspectives de L et L CT Oui x x x l'entreprise R Prévisions en matière d'emploi x R Situation de l emploi, emplois précaires, emplois aidés, travail temporaires, cotisations sociales, cessations d activité, embauches réalisées Oui x R information éventuellement manquante Complexité de la Source possible de l'information collecte de l'information (1) Politique d'emploi Recours à des CDD, contrats de mission, contrats de portage salarial Bilan des embauches et création nettes d'emploi grâce aux contrats aidés Conclusion par l entreprise avec l Etat de conventions ouvrant droit à des contrats initiative emploi, d accompagnement dans l emploi, d insertion -revenu minimum d activité et contrats d avenir CIE, CAE, CI-RMA Eventuels retards dans le paiement des cotisations sécurité sociale ou prévoyance Oui x x x L et L Oui x x x L et L Oui x x x L et L Oui x x x L et L Répartition des effectifs (par sexe et par qualification) Oui x x x CDD Oui x x x CDI Oui x x x Apprentissage (par âge et par sexe) Oui x x x Salariés temporaires (dont intérimaires) Oui x x x Stagiaires Oui x x x Répartition des effectifs par nationalité (France/Etranger) Oui x x +300 : Article R (bilan social) 50 à 299 : L : Article R Bilan social Répartition par âge de l'effectif total au 31 / 12 Oui x x R Données chiffrées concernant les travailleurs handicapés Oui x x +300 : Article R Bilan social Données chiffrées par sexe concernant les conditions générales d'emploi Oui x x x L et R CT Variation de l'effectif Oui x x Oui x x Article R Nombre d'embauches en distinguant les CDD et les CDI Oui (via publication sociétés cotées) Nombre de départs (par type) Oui x x Données chiffrées concernant les accidents de travail et de trajet Oui x x Taux d'absentéisme (calculé) Oui x x Modalités d'information et de consultation du comité d'entreprise sur la stratégie de l'entreprise ainsi que ses effets prévisibles sur l'emploi et les salaires x Article R (loi NRE) Article R Article R (loi NRE) Oui x x Article L Actions entreprises et à venir pour l'égalité professionnelle Oui x x Données qualitatives en matière de formation (plan de formation, etc.) Article R Article R L et D Oui x x x L à 56 plan de formation x x x L et 35 Investissements formation Page 1

5 Gestion, Investissements, fonds propres et endettement Thèmes Indicateurs Communication de l'information aux IRP information communiquée ou disponible < 300 salariés > 300 salariés Sociétés cotées Source : loi et document interne information éventuellement manquante Complexité de la Source possible de l'information collecte de l'information (1) orientations de la formation professionnelle ds l'entreprise x x x Investissements formation Apprentissage : objectifs annuels Oui x x x L Montant consacré à la formation continue Oui x x Nombre de salariés ayant bénéficié d'un congé formation rémunéré Oui x x Article R Nombre de salariés ayant bénéficié d'un congé formation non rémunéré Oui x x Prévisions annuelles ou pluriannuelles et actions, notamment de formation envisagées au bénéfice de salariés âgés Oui x x L Investissements conditions de travail : projet d'introduction de nouvelles technologies ayant des conséquences sur les Oui x x x L conditions de travail Bilan de la situation générale de santé, de sécurité et programme de prévention des risques professionnels et Oui x x x L et 17 d'amélioration des conditions de travail Programme de prévention des risques professionnels et d'amélioration des conditions de travail Plan d activité en milieu de travail qui porte sur les risques, Investissements hygiène les postes et les conditions de travail, établi annuellement Oui x x x D et sécurité par le médecin du travail Présentation sur demande du rapport sur les garanties offertes contre certains risques (prévoyance, mutuelle) Oui x x x L Rapport annuel d'activité du médecin du travail Oui x x x D et 45 Rapport relatif à l'organisation, au fonctionnement et à la gestion financière du service de santé au travail d'entreprise ou interentreprises Oui x x x D Dépenses en matière de sécurité Oui x x Article R Temps de travail Durée du temps de travail Oui x x x L Bilan annuel du travail à temps partiel Oui x x x L3123-3, L et R Modalités d'utilisation du contingent légal d'heures supplémentaires, et éventuel dépassement Oui x x x L Bilan des heures supplémentaires et complémentaires Oui x x x Article 1 er loi n du 21 août 2007 Recours aux conventions de forfaits et suivi de la charge de travail Oui x x x L Liste demande de congés sabbatiques ou pour création d'entreprise avec indication de la suite qui y a été donnée Oui x x x L Liste de demande de congé de solidarité internationale avec indication de la suite qui y a été donnée Oui x x x L Gestion / Investissement matériel et immatériel Mesures envisagées en matière d'amélioration, de renouvellement ou de transformation de l'équipement, des méthodes de production, etc. Activité, chiffre d affaires, bénéfices ou pertes constatés, affectation des bénéfices réalisés, investissements Oui x x L Oui x x x R R Page 2

6 Gestion, Investissements, fonds propres et endettement Thèmes Indicateurs données chiffrées : CA, bénéfices et pertes constatées Résultats d activité en valeur et en volume Transferts de capitaux importants entre la situés mère et les filiales Affectation des bénéfices réalisés Investissements Communication de l'information aux IRP information communiquée ou disponible < 300 salariés > 300 salariés Sociétés cotées Source : loi et document interne information éventuellement manquante Complexité de la Source possible de l'information collecte de l'information (1) Autres Perspectives économiques de l entreprise Mesures envisagées pour l amélioration, le renouvellement et les transformations des équipements, des méthodes de production et d'exploitation Communication des comptes de l entreprise, du rapport du L Oui x x x commissaire au compte et autres docs remis et à l AG L Communication de documents comptables et financiers prévisionnels : Oui x L situation de l'actif réalisable et disponible, valeurs d'exploitation exclues, du passif exigible, compte de résultat prévisionnel, tableau de financement en même temps que le bilan annuel et un plan de financement prévisionnel Evolution générale des commandes et de la situation L financière Oui x x x L Exécution des programmes de production ( ) Politique de recherche et développement technologique Oui x x x L Investissements en R&D Oui x x x R R Fonds propres Fonds propres Oui x x x L et L Endettement / Désendettement Dettes Long Terme Oui x x x L et L Page 3

7 Attributions des IRP à caractère non récurrent et de ce fait, ne relevant pas de l information économique et sociale sur la répartition de la valeur 29/9/ La rémunération principale (le salaire) des salariés et les rémunérations périphériques (primes, avantages en nature ); les autres formes de rétribution : intéressement, participation... Sous-thèmes Rémunération principale (salaire) Autres formes de rémunération : intéressement, participation... Sujets - Projet d'introduction de nouvelles technologies ayant des conséquences sur l'emploi, la qualification, la rémunération, la formation ou les conditions de travail - Problèmes généraux concernant les modes de rémunération des salariés Mise en place, prorogation ou renouvellement d'un accord de participation, d'intéressement ou PEE, et sur la situation de l'actionnariat salarié ()-si pas signataire Projet d accord d intéressement avant signature - Articles et supports Forme de l entreprise / effectif de l entreprise ou de l établissement Temporalité de l information IRP concernée L CT 50 et plus Ponctuelle Consultation L CT 50 et plus Ponctuelle Consultation L CT L CT 50 et plus Ponctuelle Consultation 1

8 3 L investissement social (politique d emploi quantitative et qualitative ; qualifications, compétences, formation professionnelle, apprentissage, tutorat, intérim ; organisation du travail, conditions de travail ) Sous-thèmes Emploi Sujets Modalité d information et de consultation du comité d entreprise sur la stratégie de l entreprise ainsi que ses effets prévisibles sur l emploi et sur les salaires Méthode et techniques d'aide au recrutement, traitements automatisés Problèmes généraux portant sur les conditions d emploi Projet d'introduction de nouvelles technologies ayant des conséquences sur l'emploi, la qualification, la rémunération, la formation ou les conditions de travail Articles et supports Forme de l entreprise / taille de l entreprise ou de l établissement Temporalité de l information L et plus Tous les 3 ans IRP concernée L et plus Ponctuelle Information du L et plus Ponctuelle Consultation du L et plus Ponctuelle Consultation du Plan d'adaptation en vue de mettre en œuvre des mutations technologiques Consultation sur les conventions de coopération en matière d emploi Mise en place d un dispositif de GPEC et mesure d accompagnement associée Mise en place d un support de substitution au registre du personnel Demande d'aide à l'etat pour la mise en place d'un plan GPEC L et plus Ponctuelle Consultation du R et plus Ponctuelle Consultation L et plus Ponctuelle L accord collectif détermine les modalités de consultation du L et plus Ponctuelle Consultation DP D et plus Ponctuelle Consultation du 2

9 Projet compression des effectifs L et plus Ponctuelle Consultation du Formation et qualification Licenciement économique L , et plus Ponctuelle Consultation du et 36 OPA L et plus Ponctuelle Information du de chacune des deux sociétés Possibilité pour le de l entreprise visée par l offre d entendre l auteur de l offre Procédure de sauvegarde, redressement, liquidation judiciaire L et plus Ponctuelle Consultation du Problèmes généraux concernant les qualifications des salariés Conditions de mise en œuvre des contrats de professionnalisation et DIF Conditions d'accueil en stage des jeunes en première formation technologique ou pro et des enseignants dispensant ces formations Projet d'introduction de nouvelles technologies ayant des conséquences sur l'emploi, la qualification, la rémunération, la formation ou les conditions de travail L et plus Ponctuelle Consultation du L et plus Ponctuelle Consultation du L et plus Ponctuelle Information du L et plus Ponctuelle Consultation du Formation à la sécurité L et plus Ponctuelle Consultation du et CHSCT Refus de congés liés à la formation : - CIF L Ponctuelle Consultation du - Formation économique des L Ponctuelle (avis conforme) membres du Egalité professionnelle Mise en place d'un plan pour l'égalité L et 50 et plus Ponctuelle Consultation du 3

10 professionnelle en l absence d accord D Suivi de la mise en œuvre d'un contrat pour l'égalité professionnelle conclue avec l'etat D et plus Ponctuelle Information du Santé, hygiène et sécurité Toute information nécessaire à L et plus ponctuelle CHSCT l exercice de sa mission Décision d aménagement important L et plus Ponctuelle Consultation CHSCT modifiant les conditions de santé et sécurité ou les conditions de travail Fixation de la période des congés payés L et plus Ponctuelle Consultation DP + Projet d introduction de nouvelles technologies L et plus Ponctuelle Consultation du CHSCT Plan d adaptation aux mutations technologiques Emplois des travailleurs handicapés et des accidentés du travail (notamment mesures prises en vue de la mise ou remise au travail) Protection contre les risques liés à l'amiante Activités de confinement et de retrait de l'amiante L et plus Ponctuelle Consultation du CHSCT L et R L et plus Ponctuelle Consultation du CHSCT Consultation du R et plus Ponctuelle Consultation du CHSCT R et plus Ponctuelle Consultation du CHSCT Équipements de protection R et plus Ponctuelle Emission avis du CHSCT Installations classées L et R et plus Ponctuelle Information du CHSCT Prévention contre les risques d'exposition aux agents cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction R et plus Ponctuelle Information du CHSCT Pollution de l air des locaux, ventilation, R et plus Ponctuelle Information du CHSCT 4

11 etc. Plan judiciaire d hygiène et sécurité en cas d AT résultant de manquements graves ou répétés de l employeur aux règles d hygiène et de sécurité L et plus Ponctuelle Consultation du et du CHSCT Programmes de formation sur les risques et la sécurité L et plus Ponctuelle Consultation du et CHSCT Nomination ou changement d'affectation du médecin du travail Recrutement ou licenciement d'un intervenant en prévention des risques professionnels R et R R et plus Ponctuelle Avis conforme du 50 et plus Ponctuelle Procédure d autorisation et d information Consultation du Reclassement d un salarié inapte à la suite d un AT ou d une maladie professionnelle Présence de l'inspection du travail ou de la police des installations dans l'entreprise L et plus Ponctuelle Consultation DP L et L et plus Ponctuelle Information du CHSCT Accidents graves L et plus Ponctuelle CHSCT obligatoirement réuni Transmission des attestations, vérifications, consignes et observations des agents de contrôle L et plus Ponctuelle Information du CHSCT Temps de Affectation de la contribution sur les salaires à l effort de construction (1% logement) et conditions de logement des travailleurs étrangers que l entreprise envisage de recruter Mise en place ou modification d une garantie collective telle que risque décès etc. L et plus Ponctuelle Consultation du R et plus Ponctuelle Consultation du 5

12 travail Durée et aménagement du temps de L et plus Ponctuelle Consultation du travail Mise en place du temps partiel L et plus Ponctuelle En l absence d accord collectif, consultation du Accomplissement des heures supplémentaires dans la limite du contingent L et plus Ponctuelle Consultation du Repos compensateur de remplacement L et plus Ponctuelle En l absence d accord collectif, pas d opposition du, à défaut DP Report d une prise de repos compensateur en raison d impératifs liés au fonctionnement de l entreprise D et plus Ponctuelle Consultation des DP Contrepartie du temps de trajet en cas de mise en place unilatérale L et plus Ponctuelle En l absence d accord collectif, consultation du Mise en place d'horaires individualisés (L ) L et plus Ponctuelle Si pas d opposition du, à défaut DP Aménagement du temps partiel sur L et plus Ponctuelle Consultation du l année Programme indicatif de la variation de la durée du travail lorsque celle-ci est D et plus Ponctuelle Emission d un avis par le répartie sur 4 semaines ou plus (en l absence d accord collectif) Travail en continu L et plus Ponctuelle En l absence d accord, émission d un avis par le Recours aux équipes de suppléance en l absence d accord collectif l organisant L Dans les industries et les entreprises industrielles 50 et plus Ponctuelle En l absence d accord, consultation, à défaut DP Refus du congés sabbatique ou pour création d entreprise pour des raisons liées à la production et à la marche de L à 199 Ponctuelle Consultation, à défaut DP 6

13 Refus du congés sabbatique ou pour création d entreprise pour des raisons liées à la production et à la marche de l'entreprise Refus d autorisation d absence pour participation aux instances d emploi et de formation professionnelle ou à un jury d examen Refus de congés de représentation d une association ou d une mutuelle (L ) L à 199 Ponctuelle Consultation, à défaut DP L et plus Ponctuelle Avis conforme du, à défaut DP L et plus Ponctuelle Consultation Problèmes généraux concernant les conditions de travail des salariés L et plus Ponctuelle Consultation du Conditions de travail Décision d aménagement modifiant les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail Mise en place d'un dispositif de contrôle de l'activité des salariés Entrée en vigueur, modification du règlement intérieur ou adoption de notes de service Accueil des travailleurs handicapés et accidentés du travail L et plus Ponctuelle Consultation du CHSCT L et plus Ponctuelle Consultation du L et plus Ponctuelle Consultation du L et plus Ponctuelle Consultation du Autres Modalités d exercice du droit d expression des salariés lorsqu aucun accord n a été conclu à ce sujet ou lorsqu il n y a pas de DS Refus du congé de formation économique des membres du et congé de formation économique, sociale en raison de conséquences préjudiciables à la production et à la bonne marche de l'entreprise Informations et/ou consultations périodiques L et plus Au moins annuelle Consultation du, à défaut DP L et plus Ponctuelle Avis conforme du, à défaut DP 7

14 4 L investissement matériel (appareil de production) et immatériel (R et D), capital, environnement, invt financier ) Sous-thèmes Sujets Participation de membres du aux réunions du conseil d administration ou de surveillance Articles et supports L L Forme de l entreprise / taille de l entreprise ou de l établissement Temporalité de l information IRP concernée 50 et plus Au moins annuelle Information du Droit aux mêmes documents que ceux adressés ou remis au membre CA/CS Investissement matériel Plan d adaptation aux mutations technologiques importantes et rapides, introduction de nouvelles technologies Projet d introduction de nouvelles technologie ayant des conséquences sur l emploi, la qualification, la rémunération, la formation, les conditions de travail Rapport établi sur des opérations de gestion par expert désigné par voie judiciaire, notamment à la demande du ou des associés au moins 10% du capital. L et plus Ponctuelle consultation du L et plus Ponctuelle consultation du L (SARL C com ; SA C. com) 50 et plus Ponctuelle Information du Communication économique et financière après chaque élection not perspectives économiques de l entreprise ( ) L C. 50 et plus Ponctuelle Information du 8

15 5 Ce qui va à la collectivité et ce qui en provient Sous-thèmes Ce qui provient de la collectivité Sujets Demande d aides à l Etat pour la mise en place d un plan GPEC Articles et supports D à D Et D Forme de l entreprise / taille de l entreprise ou de l établissement Temporalité de l information IRP concernée 300 et plus Ponctuelle 7 L entreprise étendue ; le rapport de l entreprise avec son amont et son aval Sousthèmes Sujets Articles et supports Forme de l entreprise / taille de l entreprise ou de l établissement Temporalité de l information IRP concernée Informations et/ou consultations périodiques Transferts de capitaux importants entre la société mère et les filiales (données chiffrées) L et R CT Rapport d ensemble sur la situation économique et les perspectives de l entreprise(rse) 50 à fois/an information du L et R , 5 et 6 CT RSE 300 et plus Position de l entreprise au sein du groupe (y compris participation de la société dans les entreprise du groupe et inversement) Information des IRP des sous-traitants lorsque le projet de restructuration et de compression d effectifs est de nature à affecter le volume d activité ou d emploi L , 3 CT 50 et plus 1 mois après élection information du L CT 50 et plus Ponctuelle Information du 9

16 de l entreprise sous-traitante 10

Information économique et sociale Création et répartition de la valeur créée

Information économique et sociale Création et répartition de la valeur créée Information économique et sociale Création et répartition de la valeur créée 16 septembre 2011 Identifier les flux de création et de répartition de la valeur Objectifs : Faire le lien entre la formation

Plus en détail

Suggestion d ordre du jour de Janvier

Suggestion d ordre du jour de Janvier Suggestion d ordre du jour de Janvier Entreprise de moins de 300 salariés * Commandes, situation financière et exécution des programmes de production Information trimestrielle portant sur : - l évolution

Plus en détail

Agenda annuel des informations / consultations du CE

Agenda annuel des informations / consultations du CE La question du DRH Agenda annuel des informations / consultations du CE Un certain nombre d informations et/ou consultations annuelles ou trimestrielles obligatoires doivent être mises en œuvre par l employeur,

Plus en détail

Conseil régional de l Ordre des Experts-Comptables Paris Ile-de-France. «La base de données économiques et sociales» - BDES

Conseil régional de l Ordre des Experts-Comptables Paris Ile-de-France. «La base de données économiques et sociales» - BDES Conseil régional de l Ordre des Experts-Comptables Paris Ile-de-France «La base de données économiques et sociales» - BDES Conseil régional de l Ordre des Experts-Comptables Paris Ile-de-France «La base

Plus en détail

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes 1 Sommaire GUIDE DE REALISATION DU RAPPORT DE SITUATION COMPAREE... 3 Contenu du rapport... 3 La notion

Plus en détail

presentation CE 15 04 10 BILAN SOCIAL 2009

presentation CE 15 04 10 BILAN SOCIAL 2009 BILAN SOCIAL 30/04/2010 1 SOMMAIRE Chapitre 1 - EMPLOI Page 3 11- Effectif Page 3 12- Personnel exterieur Page 10 13- Embauches au cours de l'année considérée Page 11 14- Départ au cours de l'année considérée

Plus en détail

Sommaire. 1 er partie - Les relations individuelles du travail...29. Introduction...19 Historique...21

Sommaire. 1 er partie - Les relations individuelles du travail...29. Introduction...19 Historique...21 Sommaire Introduction...19 Historique...21 1 er partie - Les relations individuelles du travail...29 Chapitre 1 - Les sources normatives du droit du travail...31 Quelles sont les sources du droit du travail?...32

Plus en détail

BILAN SOCIAL DU CNES ANNEE 2013

BILAN SOCIAL DU CNES ANNEE 2013 BILAN SOCIAL DU CNES ANNEE 2013 Direction des Ressources Humaines, des Relations Sociales et de la Communication Interne SOMMAIRE 1 EMPLOI... 5 1.1 EFFECTIFS... 5 1.1.1 Effectifs au 31-12 (CDI & CDD)...

Plus en détail

Document Unique de Délégation de l'i.a.d.e.s. validé par le Conseil d'administration en date du 18-12-2014

Document Unique de Délégation de l'i.a.d.e.s. validé par le Conseil d'administration en date du 18-12-2014 1. GESTION ET ANIMATION DES RESSOURCES HUMAINES Embauche CDD non cadre Embauche CDD ou CDI cadre Embauche CDI non cadre Embauche CDI Directeur Général Embauche CDI Directeur d'établissement Sanction disciplinaire

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

Sommaire EMPLOI RÉMUNÉRATIONS CONDITIONS D HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL FORMATION RELATIONS PROFESSIONNELLES

Sommaire EMPLOI RÉMUNÉRATIONS CONDITIONS D HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL FORMATION RELATIONS PROFESSIONNELLES Sommaire 1 1 2 3 4 5 6 7 EMPLOI RÉMUNÉRATIONS CONDITIONS D HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL FORMATION RELATIONS PROFESSIONNELLES AUTRES CONDITIONS DE VIE PAGE 3 PAGE 13 PAGE 15 PAGE

Plus en détail

d information-consultation du comité d entreprise.

d information-consultation du comité d entreprise. Enjeux et perspectives Loi du 14 juin 2013 : Nouvelles procédures d information-consultation du comité d entreprise La loi «relative à la sécurisation de l emploi» du 14 juin 2013, introduit de nouvelles

Plus en détail

LETTRE D'INFORMATION AU CE

LETTRE D'INFORMATION AU CE LETTRE D'INFORMATION AU CE - septembre 2012 - Que peut demander le CE en septembre ou octobre? Au mois de septembre, le CE peut demander à être consulté sur plusieurs points : Entreprises de moins de 300

Plus en détail

La vie du comité d entreprise

La vie du comité d entreprise FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL La vie du comité d entreprise 1 er trimestre 2013 Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13 Tel : 01 55 56 62 18 Fax : 01 55 56 62 11 Information

Plus en détail

Loi relative au dialogue social du 17 août 2015 dite «Loi Rebsamen» Matinée-débat du 21 septembre 2015

Loi relative au dialogue social du 17 août 2015 dite «Loi Rebsamen» Matinée-débat du 21 septembre 2015 Loi relative au dialogue social du 17 août 2015 dite «Loi Rebsamen» Matinée-débat du 21 septembre 2015 Préambule Cette présentation dresse un panorama synthétique des points saillants de la loi dite Rebsamen

Plus en détail

FORMATION REPRESENTANTS DU PERSONNEL 1/12

FORMATION REPRESENTANTS DU PERSONNEL 1/12 CATALOGUE DES FORMATIONS 2015 1/12 PROGRAMME DES FORMATIONS PROGRAMME 1 Formation économique du CE Pour une analyse pertinente des comptes de l entreprise 2 jours Pages 3 à 4 PROGRAMME 2 Gérer le budget

Plus en détail

DÉFINITION DU CONTRAT DE TRAVAIL. Critères d existence du contrat. Présomption légale de non salariat. Contrats voisins du contrat de travail

DÉFINITION DU CONTRAT DE TRAVAIL. Critères d existence du contrat. Présomption légale de non salariat. Contrats voisins du contrat de travail I MAJ.11-2015 SOMMAIRE A - CONCLUSION DU CONTRAT DE TRAVAIL DÉFINITION DU CONTRAT DE TRAVAIL Critères d existence du contrat Présomption légale de non salariat Contrats voisins du contrat de travail compatibilité

Plus en détail

LA REFORME DES CONSULTATIONS SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE

LA REFORME DES CONSULTATIONS SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE LA REFORME DES CONSULTATIONS SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE Chattez en direct LIVE avec : Jean-Pierre Willems, Expert en Droit Social et RH Sommaire Après la loi Rebsamen, une refonte de l information

Plus en détail

BDES GRILLE DE LECTURE

BDES GRILLE DE LECTURE BDES GRILLE DE LECTURE Réunion de négociation du 30 juin 2014 (cette grille figurerait en annexe de l accord) PRÉSENTATION DE LA SITUATION DE L ENTREPRISE Entreprises de 300 salariés et plus prévues dans

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire

Le contrat de travail temporaire Le contrat de travail temporaire Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission, et seulement dans les

Plus en détail

Quels sont les documents à remettre aux partenaires sociaux? Quelles sont les consultations obligatoires en matière de formation?

Quels sont les documents à remettre aux partenaires sociaux? Quelles sont les consultations obligatoires en matière de formation? sont les à remettre aux partenaires sociaux sont les consultations obligatoires en matière de formation sont les nouveautés apportées en la matière par la réforme de la formation professionnelle continue

Plus en détail

Représentation du personnel

Représentation du personnel Représentation du personnel Lorsqu ils sont salariés ou mis à la disposition d une entreprise, les pluriactifs et les saisonniers font partie du personnel, dont la représentation est assurée par trois

Plus en détail

Personnes concernées. Collaborateurs de service paie. Gestionnaires ou membres des services du personnel. Objectifs

Personnes concernées. Collaborateurs de service paie. Gestionnaires ou membres des services du personnel. Objectifs PAIE ET COTISATIONS Personnes concernées Collaborateurs de service paie. Gestionnaires ou membres des services du personnel. Objectifs Acquérir les techniques permettant l établissement des bulletins de

Plus en détail

COMMISSION PARITAIRE INTERPROFESSIONNELLE REGIONALE DE L EMPLOI

COMMISSION PARITAIRE INTERPROFESSIONNELLE REGIONALE DE L EMPLOI COPIRE MIDI-PYRENEES COMMISSION PARITAIRE INTERPROFESSIONNELLE REGIONALE DE L EMPLOI HISTORIQUE DES ACCORDS NATIONAUX INTERPROFESSIONNELS RELATIFS A LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE 11, boulevard

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 SAFRAN

BILAN SOCIAL 2013 SAFRAN BILAN SOCIAL SAFRAN BILAN SOCIAL La loi n 77-769 du 12 juillet 1977 fait obligation aux entreprises, comptant des établissements de plus de 300 salariés, d élaborer chaque année un bilan social pour chaque

Plus en détail

Sommaire L accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 pour la compétitivité des entreprises et la sécurisation de l emploi Comment optimiser le chômage partiel et l APLD? L externalisation de

Plus en détail

LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015

LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015 LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015 Loi sur le dialogue social et l emploi 2 S O M M A I R E PAGES Présentation 3 Principales mesures sociales 4 Sur le contrat de travail 4 Sur la santé

Plus en détail

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée?

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée? Le contrat en CDD La conclusion d un contrat à durée déterminée (CDD) n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire et seulement dans les cas énumérés par la loi. Il doit obligatoirement

Plus en détail

LA GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES DOCAPOST DPS. Animée par Laurent GERVAIS

LA GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES DOCAPOST DPS. Animée par Laurent GERVAIS LA GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES DOCAPOST DPS Animée par Laurent GERVAIS GPEC - Objectifs Contribuer au développement de la performance par une gestion pro-active de la gestion

Plus en détail

Préparation des budgets : le rôle du comité d entreprise

Préparation des budgets : le rôle du comité d entreprise Le comité d'entreprise a pour objet d'assurer une expression collective des salariés permettant la prise en compte permanente de leurs intérêts dans les décisions relatives à la gestion et à l'évolution

Plus en détail

Ce que vous devez savoir

Ce que vous devez savoir LIVRET D ACCUEIL ET D INFORMATION Salarié(e)s d entreprises sous-traitantes françaises et étrangères Ce que vous devez savoir Connaître vos droits en matière de : salaires, contrat de travail, conditions

Plus en détail

Article L. 432-1 du Code du travail

Article L. 432-1 du Code du travail Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus et syndicaux. Ce comité assume des attributions

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire. schassigneux@yahoo.fr

Le contrat de travail temporaire. schassigneux@yahoo.fr Le contrat de travail temporaire schassigneux@yahoo.fr 1 Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission,

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail

ACCORD SUR LA PARTICIPATION Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Normandie

ACCORD SUR LA PARTICIPATION Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Normandie ACCORD N 9 ACCORD SUR LA PARTICIPATION Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Normandie Entre les soussignés : La Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Normandie, dont le siège est à Caen,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3150 Convention collective nationale IDCC : 2162. PROFESSIONS DE LA PHOTOGRAPHIE ACCORD DU 3 SEPTEMBRE

Plus en détail

RJF - FCE CFDT - 18 mars 2014 1

RJF - FCE CFDT - 18 mars 2014 1 RJF - FCE CFDT - 18 mars 2014 1 La base de données économiques et sociale est une demande des OS, formulées lors des négociations de l Accord national interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013. La CFDT

Plus en détail

Bilan Social Société PROJET. Années 2011 à 2013. Direction des Ressources Humaines

Bilan Social Société PROJET. Années 2011 à 2013. Direction des Ressources Humaines PROJET Bilan Social Société Années 2011 à 2013 Direction des Ressources Humaines Ce document, soumis pour avis au Comité Central d'entreprise lors de la réunion du, constitue le Bilan Social 2013 de la

Plus en détail

Les différents modes de rupture du contrat de travail & le rôle des IRP

Les différents modes de rupture du contrat de travail & le rôle des IRP FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL Les différents modes de rupture du contrat de travail & le rôle des IRP Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13 Tel : 01 55 56 62 18 Fax : 01 55

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminé(CDD)

Le Contrat à Durée Déterminé(CDD) Le Contrat à Durée Déterminé(CDD) Un contrat à durée déterminée peut être conclu : en vue du remplacement d'un salarié : o absent temporairement (pour maladie, congés), o passé provisoirement à temps partiel,

Plus en détail

CONCLUSION DU CONTRAT DE TRAVAIL

CONCLUSION DU CONTRAT DE TRAVAIL Introduction Abordée sous la forme de questions-réponses, cette synthèse a pour objet d éclairer les salariés des hôtels, cafés, restaurants sur les principales dispositions prévues par leur convention

Plus en détail

LES INDEMNITÉS DE FIN DE CARRIÈRE

LES INDEMNITÉS DE FIN DE CARRIÈRE LES INDEMNITÉS DE FIN DE CARRIÈRE Présentation pour : Ordre des Experts Comptables mardi 11 mai 2010 Intervenant(s) : Caroline DUJEUX et Thierry BINETRUY AG2R LA MONDIALE Sommaire Présentation du groupe

Plus en détail

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux 1 Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux L emploi des jeunes et des seniors : chantier prioritaire de la «Grande conférence sociale» des 9 et 10 juillet 2012 Un Accord

Plus en détail

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives,

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives, DELIBERATION N 2013-117 DU 21 OCTOBRE 2013 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT PROPOSITION D ELABORATION D UNE NORME PERMETTANT LA DECLARATION SIMPLIFIEE DE CONFORMITE DES

Plus en détail

THEME 2 : LES STRUCTURES ET LES ORGANISATIONS

THEME 2 : LES STRUCTURES ET LES ORGANISATIONS THEME 2 : LES STRUCTURES ET LES ORGANISATIONS CHAPITRE 8 : L ENTREPRISE EN DIFFICULTE Comment concilier des intérêts contradictoires quand l entreprise est en difficulté? - redresser l entreprise? - maintenir

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A.

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. 2011 SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p 9 14 DÉPARTS p 10 15 PROMOTIONS ET AUGMENTATIONS p 11

Plus en détail

Le contrat à durée déterminée (CDD)

Le contrat à durée déterminée (CDD) Le contrat à durée déterminée (CDD) Définition. Le CDD est un contrat de travail pour lequel un employeur (société, entreprise) peut recruter directement un salarié pour une durée déterminée, car la cause

Plus en détail

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi

Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi Version 2 Fiche n 7 L information-consultation Quelques éléments de contexte La loi a cherché à mettre de l ordre et de la perspective dans

Plus en détail

Que reste-t-il des obligations annuelles d information-consultation du CE APRÈS LA LOI REBSAMEN?

Que reste-t-il des obligations annuelles d information-consultation du CE APRÈS LA LOI REBSAMEN? N 57 TOUTE L ACTUALITÉ ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET JURIDIQUE POUR LES CE JANVIER - FÉVRIER 2016 DOSSIER JURIDIQUE P3 Que reste-t-il des obligations annuelles d information-consultation du CE APRÈS LA LOI REBSAMEN?

Plus en détail

CONSULTATION DU COMITÉ D ENTREPRISE ET DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL

CONSULTATION DU COMITÉ D ENTREPRISE ET DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL LES OBLIGATIONS VIS-À-VIS DU CE OU DES DP LES S SUR LES ORIENTATIONS Pour les délégués du personnel Toutes les ETT ayant atteint un effectif d au moins 11 salariés pendant 12 mois, consécutifs ou non,

Plus en détail

Outil R4 - Les différents contrats de travail

Outil R4 - Les différents contrats de travail Outil R4 - Les différents contrats de travail Janvier 2015 Le CDI, Contrat de travail à Durée Indéterminée... 2 1. Dans quels cas un CDI doit il être conclu?... 2 2. Quelle forme doit revêtir le CDI?...

Plus en détail

Sommaire. RAPPORT FINANCIER - Exercice 2014 1 2 RAPPORT DE GESTION DU TRÉSORIER 6 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS 8 BILAN

Sommaire. RAPPORT FINANCIER - Exercice 2014 1 2 RAPPORT DE GESTION DU TRÉSORIER 6 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS 8 BILAN Sommaire 2 RAPPORT DE GESTION DU TRÉSORIER 6 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS 8 BILAN 12 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES CONVENTIONS RÈGLEMENTÉES 13 COMPTE DE RÉSULTAT

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF PROJET DE LOI TEMPS DE TRAVAIL (ARTICLES 16, 17 ET 18) ET COMMENTAIRES CFDT

TABLEAU COMPARATIF PROJET DE LOI TEMPS DE TRAVAIL (ARTICLES 16, 17 ET 18) ET COMMENTAIRES CFDT TABLEAU COMPARATIF PROJET DE LOI TEMPS DE TRAVAIL (ARTICLES 16, 17 ET 18) ET COMMENTAIRES CFDT PROJET DE LOI Version nor : mtsx0813468l/bleue-1 CE QUI CHANGE COMMENTAIRES DE LA CFDT ARTICLE 16 I. - L article

Plus en détail

Travailler. Le travail en interim FICHE 13

Travailler. Le travail en interim FICHE 13 FICHE 13 Travailler Le travail en interim Le contrat de travail temporaire, quel que soit le motif, ne peut permettre de pourvoir durablement à un emploi lié à l activité normale et permanente de l entreprise

Plus en détail

CONNAISSANCES ASSOCIÉES PÔLE COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ EN 3 ANS

CONNAISSANCES ASSOCIÉES PÔLE COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ EN 3 ANS CONNAISSANCES ASSOCIÉES PÔLE COMPTABILITÉ ET GESTION DES ACTIVITÉS BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ EN 3 ANS 1 L'ENTREPRISE BACCALAURÉAT EN 3 ANS Éléments généraux de l entreprise Le commerçant,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3010 Convention collective nationale IDCC : 1978. FLEURISTES, VENTE ET SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS ACCORD DU

Plus en détail

Rapport de gestion ANNÉE 2014

Rapport de gestion ANNÉE 2014 1 Rapport de gestion ANNÉE 2014 Sommaire 2 Préambule Les Produits d Exploitation Les Charges d Exploitation Produits et Charges Exceptionnels et Financiers L Actif du Bilan Le Passif du Bilan Analyse Budgétaire

Plus en détail

2 0 1 2 Bilan social

2 0 1 2 Bilan social 2012 Bilan social EDITO Bonjour à toutes et à tous, Notre bilan social 2012 regroupe, sur une période triennale, une photographie très précise des principaux indicateurs et faits marquants RH. Le grand

Plus en détail

N 94-09 DU 26/5/94 PORTANT PRESERVATION DE L'EMPLOI ET PROTECTION DES SALARIES SUSCEPTIBLES DE PERDRE DE FAÇON INVOLONTAIRE LEUR EMPLOI

N 94-09 DU 26/5/94 PORTANT PRESERVATION DE L'EMPLOI ET PROTECTION DES SALARIES SUSCEPTIBLES DE PERDRE DE FAÇON INVOLONTAIRE LEUR EMPLOI Page 1 sur 7 DÉCRET LÉGISLATIF L N 94-09 DU 26/5/94 PORTANT PRESERVATION DE L'EMPLOI ET PROTECTION DES SALARIES SUSCEPTIBLES DE PERDRE DE FAÇON INVOLONTAIRE LEUR EMPLOI CHAPITRE I OBJET ET CHAMP D'APPLICATION

Plus en détail

La formation professionnelle des salariés : principes généraux

La formation professionnelle des salariés : principes généraux 2 nd forum des associations Juin 2013 - Goyave La formation professionnelle des salariés : principes généraux Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi

Plus en détail

La convention collective des entreprises: outil de structuration et de développement des services à la personne. Xavier DULIN 9 novembre 2011

La convention collective des entreprises: outil de structuration et de développement des services à la personne. Xavier DULIN 9 novembre 2011 La convention collective des entreprises: outil de structuration et de développement des services à la personne Xavier DULIN 9 novembre 2011 Objectifs de la CCN-SAP Deux objectifs majeurs : La reconnaissance

Plus en détail

GUIDE D'UTILISATION DU DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

GUIDE D'UTILISATION DU DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION CONNAITRE LES DISPOSITIFS BRANCHE PROFESSIONNELLE DU TOURISME GUIDE D'UTILISATION DU DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION 2012 POURQUOI? L objectif du droit individuel à la formation (DIF) est de permettre

Plus en détail

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir Définition Champ d application Conclusion du contrat Formalités Durée du contrat et conditions d emploi Rémunération Aides et avantages sociaux particuliers Contrat de professionnalisation Contrat de formation

Plus en détail

L Entreprise et le DIF

L Entreprise et le DIF L Entreprise et le DIF Le DIF : pour quelle formation et pour qui? Le DIF est une modalité supplémentaire d accès à la formation pour les salariés, à leur initiative et avec l accord de leur employeur.

Plus en détail

Adopte LIVRE PREMIER -=-=-=- TITRE QUATRIEME LES GROUPEMENTS PROFESSIONNELS, LA REPRESENTATION DES SALARIES -=-=-=- CHAPITRE QUATRIEME

Adopte LIVRE PREMIER -=-=-=- TITRE QUATRIEME LES GROUPEMENTS PROFESSIONNELS, LA REPRESENTATION DES SALARIES -=-=-=- CHAPITRE QUATRIEME Délibération n 91-031 AT du 24 janvier 1991 portant application des dispositions du Chapitre IV du Titre IV du Livre I de la loi n 86-845 du 17 juillet 1986, relatives aux comités d'entreprise (JOPF du

Plus en détail

CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI SERVICE CIVIL VOLONTAIRE

CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI SERVICE CIVIL VOLONTAIRE CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI SERVICE CIVIL VOLONTAIRE CONVENTION ENTRE L ÉTAT ET L EMPLOYEUR Article L 322-4-7 du Code du Travail Cachet de l ALE La loi 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l informatique,

Plus en détail

MEMO DES AIDES LIEES AU RECRUTEMENT DE PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP EN CONTRAT D APPRENTISSAGE OU DE PROFESSIONNALISATION

MEMO DES AIDES LIEES AU RECRUTEMENT DE PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP EN CONTRAT D APPRENTISSAGE OU DE PROFESSIONNALISATION MEMO DES AIDES LIEES AU RECRUTEMENT DE PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP EN CONTRAT D APPRENTISSAGE OU DE PROFESSIONNALISATION CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 AGEFIPH - depuis le 1 er janvier 2014 2 FIPHFP

Plus en détail

SALARIÉS INTÉRIMAIRES CIPI CONTRAT D INSERTION PROFESSIONNELLE INTÉRIMAIRE MODE D EMPLOI. v3-05/2015 - photo : graphicobsession

SALARIÉS INTÉRIMAIRES CIPI CONTRAT D INSERTION PROFESSIONNELLE INTÉRIMAIRE MODE D EMPLOI. v3-05/2015 - photo : graphicobsession Permettre à des demandeurs d emploi éloignés du marché du travail rencontrant des difficultés d insertion ou de réinsertion, du fait de leur âge, d un handicap, de leur situation professionnelle, sociale

Plus en détail

Fiche pratique : Institutions Représentatives du Personnel (IRP)

Fiche pratique : Institutions Représentatives du Personnel (IRP) REPRESENTATION DU PERSONNEL La réglementation du travail permet, au personnel des entreprises qui comptent un effectif minimum, de bénéficier d une représentation sous 4 institutions distinctes : les délégués

Plus en détail

REMONTEES MECANIQUES ET DOMAINES SKIABLES CCN 3122 IDCC 454 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015

REMONTEES MECANIQUES ET DOMAINES SKIABLES CCN 3122 IDCC 454 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 ET DOMAINES SKIABLES CCN 3122 IDCC 454 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation - DIF

Le Droit Individuel à la Formation - DIF DADS 2008 Page 1 Le Droit Individuel à la Formation - DIF A Le principe L accord de branche du 26 mai 2005 permet de faciliter les parcours personnalisés de formation des salariés tout au long de leur

Plus en détail

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Bilan social 2014 Juin 2015-1- L'emploi... p. 3 Rémunérations et charges accessoires...p. 23 Conditions d'hygiène et de sécurité...p. 28 Autres conditions de travail...p.

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3150 Convention collective nationale IDCC : 2162. PROFESSIONS DE LA PHOTOGRAPHIE (9 e édition. Décembre

Plus en détail

DOCUMENT D AIDE SUR LES DEPENSES DEDUCTIBLES

DOCUMENT D AIDE SUR LES DEPENSES DEDUCTIBLES DOCUMENT D AIDE SUR LES DEPENSES DEDUCTIBLES Ce document vise à aider les établissements à s'assurer de l'éligibilité de leurs dépenses déductibles. Si des éclairages complémentaires sont nécessaires,

Plus en détail

Mesures relatives à la santé au travail

Mesures relatives à la santé au travail Mesures relatives à la santé au travail 1- Pénibilité a) Fiche pénibilité (article L 4161-1 du Code du travail) La fiche individuelle de prévention des risques professionnels est remplacée par une déclaration

Plus en détail

AIDE REGIONALE AU SAUVETAGE

AIDE REGIONALE AU SAUVETAGE Entreprise : Raison sociale : Nom commercial : AIDE REGIONALE AU SAUVETAGE ET A LA RESTRUCTURATION DES PME DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION REGIONALE (Aucun dossier incomplet ne pourra être étudié ; Ne

Plus en détail

Panorama des MESURES POUR L EMPLOI

Panorama des MESURES POUR L EMPLOI Juillet 2010 METROPOLE Panorama des MESURES POUR L EMPLOI RECRUTER ET FORMER Contrat d apprentissage Jeunes de 16 à 25 ans (jeunes de moins de 16 ans dans certains cas). Jeunes de 26 à 30 ans : - lorsque

Plus en détail

Licenciement économique

Licenciement économique Licenciement économique Définition légale Constitue un licenciement pour motif économique le licenciement effectué par un employeur pour un ou plusieurs motifs non inhérents à la personne du salarié résultant

Plus en détail

PROCESSUS N 2 : GESTION DES RELATIONS AVEC LES SALARIES ET LES ORGANISMES SOCIAUX

PROCESSUS N 2 : GESTION DES RELATIONS AVEC LES SALARIES ET LES ORGANISMES SOCIAUX PROCESSUS N 2 : GESTION DES RELATIONS AVEC LES SALARIES ET LES ORGANISMES SOCIAUX Activités Compétences techniques Compétences en organisation Compétences en communication 2.1.Assurer la veille juridique

Plus en détail

Le Petit. Social. Les points clés en 21 fiches. Véronique Roy

Le Petit. Social. Les points clés en 21 fiches. Véronique Roy Le Petit 2015 Social Les points clés en 21 fiches Véronique Roy le Petit social CAF : CDD : CE : CET : CHSCT : CIF : CPAM : CPF : CSP : CTT : Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage Caisse d

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.028 Montreuil, le 24/09/2013 24/09/2013 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET SECURISATION

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COLLABORATEURS SALARIES DES CABINETS D ECONOMISTES DE LA CONSTRUCTION ET DE METREURS-VERIFICATEURS DU 16 AVRIL 1993 AVENANT N 8 du 25 Mars 2005 ACCORD DE BRANCHE RELATIF

Plus en détail

Décret n relatif à. NOR :

Décret n relatif à. NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi et de la santé Décret n relatif à. du NOR : Publics concernés : xxxxxxxxxxxxxxx. Objet : xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx Entrée en vigueur : xxxxxxxxxxxxxxxx.

Plus en détail

Révision de la Convention collective territoriale Méthode. A.I.P. - 29 mars 2012

Révision de la Convention collective territoriale Méthode. A.I.P. - 29 mars 2012 CONVENTION COLLECTIVE DES INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES, MECANIQUES ET CONNEXES DE LA GIRONDE ET DES LANDES Avenant du 18 février 2011 (étendu par arrêté du 1 er mars 2012 J.O. du 13) A.I.P. - 29 mars 2012

Plus en détail

PRÉSENTATION DU BILAN

PRÉSENTATION DU BILAN Chapitre 1: PRÉSENTATION DU BILAN Introduction L actif, le passif et le hors bilan sont présentés chacun sur un feuillet conformément au modèle en annexe. Les rubriques de l actif qui font l objet d amortissements

Plus en détail

DROIT SOCIAL Niveau I : Tout savoir sur le contrat de Travail

DROIT SOCIAL Niveau I : Tout savoir sur le contrat de Travail Logo de l organisme de Formation Intitulé DROIT SOCIAL Niveau I : Tout savoir sur le contrat de Travail Public Dirigeant salarié, personnel administratif et comptable d'entreprises de moins de 250 salariés,

Plus en détail

N 428 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE, DE 1991-1992. Annexe au procès-verbal de la séance du 18 juin 1992. PROJET DE LOI

N 428 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE, DE 1991-1992. Annexe au procès-verbal de la séance du 18 juin 1992. PROJET DE LOI N 428 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE, DE 1991-1992 Annexe au procès-verbal de la séance du 18 juin 1992. PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, APRÈS DÉCLARATION D'URGENCE, portant diverses dispositions

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES GROUPE

RESSOURCES HUMAINES GROUPE BILAN SOCIAL 2014 BNP PARIBAS SA RESSOURCES HUMAINES GROUPE La banque d un monde qui change SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p

Plus en détail

LICENCIEMENT ECONOMIQUE : ARRETS DE LA COUR DE CASSATION RELATIF A LA SAUVEGARDE DE LA COMPETITIVITE DE L ENTREPRISE

LICENCIEMENT ECONOMIQUE : ARRETS DE LA COUR DE CASSATION RELATIF A LA SAUVEGARDE DE LA COMPETITIVITE DE L ENTREPRISE SOCIAL N 31 SOCIAL N 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 7 février 2006 ISSN 1769-4000 LICENCIEMENT ECONOMIQUE : ARRETS DE LA COUR DE CASSATION RELATIF A LA SAUVEGARDE DE LA COMPETITIVITE

Plus en détail

article 2-3-2 Dernière modification : M(Avenant n 23 2005-12-22 art. 1er BO conventions collectives 2006-3).

article 2-3-2 Dernière modification : M(Avenant n 23 2005-12-22 art. 1er BO conventions collectives 2006-3). article 2-3-2 Dernière modification : M(Avenant n 23 2005-12-22 art. 1er BO conventions collectives 2006-3). TITRE II : FORMATION PROFESSIONNELLE. Chapitre III : Droit individuel à la formation (DIF).

Plus en détail

ARRETE n 55/2012 portant délégation de signature de Madame Danièle GIUGANTI en matière d actions d inspection de la législation du travail

ARRETE n 55/2012 portant délégation de signature de Madame Danièle GIUGANTI en matière d actions d inspection de la législation du travail ARRETE n 55/2012 portant délégation de signature de Madame Danièle GIUGANTI en matière d actions d inspection de la législation du travail Mme Danièle GIUGANTI, directrice régionale des entreprises, de

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2014 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI La loi fi xe à tout établissement privé ou public d au moins 20 salariés une obligation d emploi de personnes handicapées

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE PAR LES ENTREPRISES PRINCIPES GENERAUX

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE PAR LES ENTREPRISES PRINCIPES GENERAUX LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE PAR LES ENTREPRISES PRINCIPES GENERAUX Toutes les entreprises, quels que soient leurs effectifs et leur nature juridique, doivent concourir au développement

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Décret n o 2014-197 du 21 février 2014 portant généralisation de l

Plus en détail

EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION

EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION POUR QUOI? POUR QUI? QUEL TYPE D EMPLOIS? QUEL TYPE D AIDES? QUELLE DÉMARCHE À SUIVRE? POUR ALLER PLUS LOIN 1 POUR QUOI? Faciliter l insertion professionnelle et

Plus en détail

AFFICHAGE OBLIGATOIRE

AFFICHAGE OBLIGATOIRE AFFICHAGE OBLIGATOIRE Effectif L'employeur est tenu d'afficher, dans les lieux facilement accessibles, où le travail est effectué, les informations suivantes : Affichages ou diffusions obligatoires en

Plus en détail

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL PRÉAMBULE En concluant le Protocole du 17 juillet 1981 relatif au temps de travail,

Plus en détail

Travailleurs handicapés

Travailleurs handicapés Travailleurs handicapés Date de création du document : Direction du Travail et de l Emploi de Nouvelle-Calédonie Immeuble Gallieni - 12 Rue de Verdun BP - 141-98 845 Nouméa CEDEX Tél. Nouméa : 27.55.72

Plus en détail

FICHE PRATIQUE LE DELEGUE DU PERSONNEL

FICHE PRATIQUE LE DELEGUE DU PERSONNEL FICHE PRATIQUE LE DELEGUE DU PERSONNEL Consternant mais réel constat dans le secteur associatif : la représentation du personnel dans nos structures reste anecdotique, en dépit des obligations légales

Plus en détail

Décision n 2007 561 DC. Consolidation

Décision n 2007 561 DC. Consolidation C o n s e i l c o n s t i t u t i o n n e l Décision n 2007 561 DC Loi ratifiant l ordonnance n 2007-329 du 12 mars 2007 relative au code du travail (partie législative) Consolidation Source : services

Plus en détail