Autorisation d exploiter un silo de stockage de grains sur le site du Nouveau Port METZ. CONCLUSIONS et AVIS MOTIVÉ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Autorisation d exploiter un silo de stockage de grains sur le site du Nouveau Port METZ. CONCLUSIONS et AVIS MOTIVÉ"

Transcription

1 Impact sur la commodité du voisinage Le nouveau silo n étant pas un site de production, il ne rejettera pas de rejets atmosphériques odorants, et la gestion des déchets sur le site a été étudiée pour ne générer aucune nuisance pour l environnement proche. L établissement LORCA n est pas à l origine d émissions lumineuses pouvant engendrer des nuisances pour le voisinage. Les abords du site seront maintenus propres. Compte tenu de la nature de l établissement, le site ne présentera pas d impact sur la sécurité publique. Remise en état du site Dans l hypothèse d une cession d activités, celle-ci serait entreprise conformément aux dispositions de l article R512 du Code de l Environnement. LORCA placera le site dans un état tel qu il ne puisse porter atteinte à l environnement humain et naturel, et qu il soit compatible avec l usage futur du site. Dangers générés par l exploitation du site L étude des dangers particulièrement détaillée, consistant à identifier et caractériser les dangers potentiels, a été réalisée conformément à la réglementation. Elle expose les dangers générés par les installations en évoquant leurs conséquences et projette les mesures propres à en réduire les probabilités. I. CHRONOLOGIE DE LA DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER A l origine, courant 2009, des discussions avaient été engagées entre les sociétés LORCA et INVIVO pour la création d un silo commun. Ces discussions se sont poursuivies jusqu à l automne 2010 où INVIVO, ayant d autres priorités au niveau national, a abandonné le projet. Reprise du projet modifié par la seule société LORCA, chiffrage d un nouveau silo de chargement de à tonnes, et réunion avec la Société du Nouveau Port de Metz (SNPM) pour la réalisation d un dossier de candidature à une Convention d Occupation Temporaire (COT). Octobre 2011 a été finalisé le dossier projet pour la COT et transmission de ce dernier à la SNPM, qui en parallèle a fait avancer son dossier d aménagement plate-forme (sur les années 2012 et 2013 en raison des études d impact, notamment sur la faune et la Flore) Le 25 mars 2014, s est tenue une réunion d analyse des risques sur le site LORCA existant du port de Metz. Elle a rassemblé, le responsable du silo actuel, le responsable environnement sécurité de la société, le bureau d études concepteur du projet et un ingénieur étude de la société APSYS auteur de l étude. Le dossier de demande d autorisation a été déposé par LORCA le 23 mai 2014 ; complété le 05 septembre 2014, il reçoit l aval de l Inspection des Installations Classées le 12 novembre Parallèlement à cette demande, une demande de permis de construire, élaborée à compter de juillet 2013 (réalisation des plans d avant projet) par le bureau d étude SOFID, a été déposée au nom de la société LORCA en mairie de Metz le 27 mai 2014 ; des pièces complémentaires ont été déposées fin juillet Le 12 novembre 2014 l Inspection des Installations Classées rédige son rapport de recevabilité à la demande citée ci-dessus et faisant suite au rapport de non-recevabilité de l inspection du 30 juillet 2014 référencé : METZ-LORCA-nouveau RANO-MCBE Autorisation d exploiter un silo de stockage de grains sur le site du Nouveau Port METZ CONCLUSIONS et AVIS MOTIVÉ 4

2 Le 10 décembre 2014 M. le Préfet de la Région Lorraine, autorité compétente en matière d environnement, émet un avis favorable au titre de l évaluation environnementale du projet. Le 08 décembre 2014, M. le Président du Tribunal Administratif de Strasbourg désigne M. Alain CHANTEPIE, en qualité de commissaire enquêteur titulaire, pour conduire l enquête publique, et Mme Sonia FACEN en qualité de commissaire enquêteur suppléant. Le 08 janvier 2015, M. le Préfet de la Région Lorraine prescrit les modalités de l enquête par l Arrêté Préfectoral n 2015DLP/BUPE-61. L enquête publique relative à cette demande s est déroulée du 05 février au 09 mars Le Procès Verbal de synthèse des observations du public a été remis en main propre au requérant, le 10 mars Le 11 mars 2015, le commissaire enquêteur a récupéré le mémoire en réponse du pétitionnaire. Le rapport et les conclusions du commissaire enquêteur ont été finalisés et reprographiés en quatre exemplaires papiers le 12 mars 2015 et remis dans les jours qui ont suivi: - 2 exemplaires (dont 1 non relié), et 1 exemplaire numérique, en préfecture pour contrôle de légalité et diffusion auprès du requérant et des dix communes impactées par le projet, - 1 exemplaire auprès du Tribunal Administratif de Strasbourg, - 1 exemplaire pour le commissaire enquêteur. II. DÉROULEMENT ET BILAN GÉNÉRAL DE L ENQUÊTE PUBLIQUE L enquête publique relative à la demande présentée par la société LORCA en vue d obtenir l autorisation d exploiter un nouveau silo de stockage de grains sur la commune de Metz s est déroulée du jeudi 05 février au lundi 09 mars 2015, de manière très satisfaisante et conformément aux prescriptions légales et réglementaires en vigueur, à l Arrêté Préfectoral n 2015-DLP/BUPE-61 du 08 janvier 2015 et à la Décision n E /67 du 08 décembre du Tribunal Administratif de Strasbourg. Préparation de l enquête Dés sa désignation par le Tribunal Administratif de Strasbourg, le commissaire enquêteur a pris contact avec la Préfecture de Moselle le 19 décembre 2014 et récupéré le dossier d enquête. Le 30 décembre une présentation du projet a été faite par M. SIMON, responsable investissement et sécurité de la société LORCA au commissaire enquêteur, dans les locaux du siège de la société - route de Metz à LEMUD. Le 05 janvier ont été arrêtées, en concertation avec la commune de Metz, la Préfecture et le commissaire enquêteur suppléant, les modalités de déroulement de l enquête et en particulier la durée de l enquête, ainsi que le nombre, le lieu et les horaires des permanences du commissaire enquêteur. Le 06 janvier, concomitant avec une reconnaissance de la presqu ile pilotée par M. Régis DEGRELLE, responsable d exploitation de la SNPM, une présentation du site actuel de LORCA a été effectuée par le commissaire enquêteur en présence de M. SIMON dans le but de comprendre le fonctionnement d un silo. La mise en place du dossier d enquête en mairie de Metz effectuée par les soins de la préfecture, a été vérifiée le 02 février 2015 par le commissaire enquêteur, qui à cette occasion a coté et paraphé le registre. Le dossier d enquête mis à la disposition du public, volumineux mais bien structuré a parfaitement répondu à l objectif de présenter à tout public venu le consulter, l importance et les conséquences environnementales du projet sur le voisinage. Autorisation d exploiter un silo de stockage de grains sur le site du Nouveau Port METZ CONCLUSIONS et AVIS MOTIVÉ 5

3 Les différents impacts du futur silo de stockage de grains ont bien été identifiés (partie II du dossier). Le recensement des accidents liés aux risques tant externes qu internes, l évaluation de leurs conséquences, de leur prévention et des moyens de secours qui y sont associés ont bien été étudiés (partie III du dossier). Publicité de l enquête La publicité relative à cette enquête s est faite conformément à l article 2 de l Arrêté Préfectoral n 2015-DLP/BUPE-61 du 08 janvier L information sur l ouverture de l enquête a été respectueuse de la réglementation. Elle a consisté en l insertion préalable de l avis d enquête les 14 et 16 janvier (soit au moins 15 jours avant le début de l enquête) dans deux journaux locaux, puis en rappel en début d enquête le 06 février (soit dans les 8 jours suivant le début de l enquête). L avis d enquête et les résumés non techniques ont également été publiés sur le site Internet de la préfecture de la Moselle (www.moselle.gouv.fr- l État vous informe- publicité légale enquête publiqueenquête publique ICPE). L affichage de l Avis d enquête a été réalisé en mairies en semaine 3 pour les 10 communes comprises dans le rayon d affichage de 3 km, ainsi que dans les dix mairies de quartier de Metz. Sur le site d implantation du projet, sous la responsabilité du maître d ouvrage, l affichage réglementaire (affiches conformes aux directives de l arrêté du 24 avril 2012 du ministère chargé de l environnement) a été réalisé le 16 janvier La vérification de cet affichage s est faite par le commissaire enquêteur, une première fois les 15, 16 et 19 janvier 2015 (soit 15 jours minimum avant l ouverture d enquêtes), le 26 janvier pour les mairies de quartier, puis en fin d enquête le 09 mars Déroulement de l enquête L enquête s est déroulé pendant 33 jours, du jeudi 05 février au lundi 09 mars 2015 inclus, de manière satisfaisante, dans les conditions prévues par les textes en vigueur, tant au niveau de la disponibilité du dossier en mairie que de l accès du public au registre. Aucune anomalie et aucun vice de forme n ont été constatés durant les 33 jours de l enquête publique. Le dossier d enquête mis à la disposition du public pendant les heures habituelles d ouverture de la mairie a été vérifié avant le début de l enquête par le commissaire enquêteur qui à cette occasion a coté et paraphé le registre destiné à recevoir les observations, propositions et/ou contre-propositions du public Lundi mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Ouverture de la mairie 08h00-18h00 08h00-18h00 08h00-18h00 08h00-18h00 08h00-18h00 08h00 à 12h00 Les quatre permanences assurées par le commissaire enquêteur ont été réparties à des jours et horaires différents permettant ainsi à tout public de venir le rencontrer pour exprimer son avis sur le projet et ainsi consigner ses observations, propositions et/ou contre-propositions sur le registre d enquête. Il a pu également les déposer ou les envoyer par voie postale à son attention en mairie de Metz, siège de l enquête publique. Avis des conseils municipaux : Conformément à l article 2 de l Arrêté Préfectoral, les conseils municipaux ont été appelés à se prononcer sur le projet, et les faire parvenir en préfecture. 6

4 Observations du public : Bien que traitant de sujets sensibles comme l environnement et l essor économique d un secteur dévolue à ce genre d activité, la création d un nouveau silo de stockage de grains sur le Nouveau Port de Metz, n a suscité aucune réaction du public pourtant très bien informé du projet par voie d affichage sur Metz et son agglomération, ainsi que par voie de presse régionale dans deux journaux locaux, les 14, 16 janvier et 6 février. Projet, de plus, présenté par un article en première page régionale du Républicain lorrain daté du 27 janvier. Aucune observation, proposition et/ou contre proposition n a été transcrite sur le registre prévu à cet effet. Aucun courrier en mairie de Metz, siège de l enquête, reçu à l attention de M. le commissaire enquêteur, ni de courriel par voie électronique à l adresse indiquée à l article 4 de l Arrêté Préfectoral Cependant à l étude du dossier, et notamment du rapport de recevabilité de l Inspection des Installations Classées daté du 12 novembre 2014, le commissaire enquêteur a été amené à formuler huit observations notifiées dans son procès verbal de synthèse remis en main propre au maitre d ouvrage en la personne de M. Raphaël SIMON, responsable investissement et sécurité de la société, le 10 mars 2015 lors d une réunion de travail au siège de LORCA - route de Metz à LEMUD Mémoire en réponse : Le mémoire en réponse, dans lequel le requérant par sa prise de position a levé les réserves émises par le Service Départemental d Incendie et de Secours, a été récupéré par le commissaire enquêteur le mercredi 11 mars

5 AVIS MOTIVÉ Suite à l analyse détaillée du dossier soumis à l enquête publique relative à la demande d autorisation d exploiter un nouveau silo de stockage de grains, formulée par la société LORCA, de la visite du site, de la rencontre avec le maître d ouvrage en la personne du responsable investissement et sécurité M. Raphaël SIMON, du déroulement sans incident de l enquête, des observations, propositions ou contrepropositions formulées par le public, des réponses du pétitionnaire (mémoire en réponse) et des avis des conseils municipaux des communes impactées par le rayon d affichage de 3 km le commissaire enquêteur, est conduit à formuler ses conclusions. En préambule, je rappellerais que ce projet de création d un nouveau silo de stockage de grains sera construit dans une zone qui a vocation à accueillir ce type d activité, et après avoir : visité les lieux, étudié et analysé le dossier et rencontré plusieurs fois le pétitionnaire, pris connaissance de l avis de l autorité environnementale et analysé en détail les observations formulées par le public ainsi que les réponses du maître d ouvrage, examiné les avantages et inconvénients du projet. Ceci étant exposé Après avoir pris connaissance de l ensemble des pièces constituant le dossier dans la composition est énoncée au paragraphe 1-6 de mon rapport, Et compte tenu du respect du cadre législatif et réglementaire Vu les pièces du dossier soumis à enquête mis à la disposition du public, Vu les plans et documents produits à l appui de cette demande comportant notamment une étude d impact et une étude des dangers Vu le déroulement de l enquête publique, Vu le Code de l Environnement, notamment ses articles L et suivants, R à R , Vu les titres 1 er des livres V des parties législatives et réglementaires du Code de l Environnement relatives aux installations classées pour la protection de l environnement, Vu la loi 92-3 du 03 janvier 1992 sur l eau Considérant que : ü le contenu du dossier proposé à l enquête, explicite, détaillé est parfaitement conforme à la réglementation, ü les formalités légales et réglementaires d organisation de l enquête publique ont été respectées, ü l enquête s est déroulée sans qu aucune anomalie et aucun vice de forme n ait été constaté, ü les populations des dix communes impactées par le projet (rayon d affichage de 3 km) ont eu tout le loisir de s exprimer par courrier ou par écrit en notifiant leur observations, proposition et/ou contre propositions sur les registres prévus à cet effet durant les 33 jours qu aura duré cette enquête, et aussi s exprimer oralement auprès du commissaire enquêteur lors des quatre permanences qu il aura tenues en mairies de Metz, 8

6 ü qu aucun acte de malveillance n a porté atteinte à l intégrité des pièces des dossiers mis à la disposition des personnes intéressées, en mairie, et consultables pendant les heures d ouverture au public, ü l activité du site LORCA sera compatible avec le Plan Local d Urbanisme (PLU) de Metz, ü Conformément à l article L du Code de l Environnement, la demande d autorisation d exploiter un nouveau silo de stockage de grains sur le secteur du Nouveau Port a été déposée par la société LORCA parallèlement à la demande de permis de construire en mairie de Metz, dont le justificatif figurent en pièce jointe, ü les différents impacts du futur silo sur son environnement, ainsi que les dangers potentiels pouvant être générés ont été bien identifiés et pris en compte, ü les atteintes potentielles en terme d impact sur l environnement sont acceptables en regard des effets décrits, et l impact sanitaire est jugé négligeable aussi bien pour le voisinage que pour le personnel, ü les engagements en termes d investissement pour la maîtrise des risques induits par l activité du site permettent de répondre de manière globale à la prévention des risques, ü qu aune observation, proposition et/ou contre proposition n ont été formulées et que de fait, le public n a émis aucun avis défavorable au projet tel que présenté à l enquête. ATTENDU que l extension de la société LORCA par le renforcement de ses capacités de stockage et de ses possibilités d expédition par voie navigable contribuera à l essor du Nouveau Port de Metz, confortant ainsi sa place de premier port céréalier fluvial de France. De plus, le fait d accroitre ses possibilités de rationnaliser ses expéditions dans le temps, permettra à la société LORCA de négocier ses ventes à un prix moyen supérieur à celui qui serait proposé en période de moisson, et fonctionnant en coopérative, le bénéfice ainsi récolté sera redistribué à ses adhérents : les récoltants céréaliers. ATTENDU que les réponses apportées par le requérant aux seules observations du commissaire enquêteur sont de nature à lever les seules réserves émises par le Service Départemental d Incendie et de Secours (SDIS 57) ; à savoir : Installation à l extrémité Sud des silos d une colonne sèche de diamètre DN65. Aménagement d une voie échelle le long des silos, dans la partie Sud. Aménagement de la voie utilisable pour la mise en station des échelles. Présence en permanence d un accès libre de tout encombrement pour permettre l intervention des secours. Les réserves émises par l Agence Régionale de Santé concernant le respect des prescriptions de l Arrêté d autorisation d exploiter le champ captant de Metz-Nord, ainsi que le suivi de la qualité des eaux souterraines et superficielles ne concernent que la Société du Nouveau Port de Metz, propriétaire du terrain. L exploitation du nouveau silo de stockage de grain de la société LORCA, locataire lié par une convention d occupation temporaire, ne sera pas à l origine de rejets polluants ou pouvant avoir une incidence sur les captages AEP les plus proches, sur la gestion des cours d eau et plus généralement sur la qualité des eaux. 9

7 ATTENDU que Conformément à l article L du Code de l Environnement ʺ Le rapport et les conclusions motivées du commissaire enquêteur ou de la commission d'enquête sont rendus publics. Le rapport doit faire état des contre-propositions qui ont été produites durant l'enquête ainsi que des réponses éventuelles du maître d'ouvrage, notamment aux demandes de communication de documents qui lui ont été adressées. ʺ, Pour ces motifs et conformément à l article R du Code de l Environnement, j émets un AVIS FAVORABLE à la demande d autorisation d exploiter un nouveau silo de stockage de grains sur le territoire de la commune de Metz, présentée par la société LORCA. Fait à METZ, le 12 mars 2015 Le commissaire enquêteur Alain CHANTEPIE Remis en : - 3exemplaires (dont 1 sur support numérique) auprès de la Préfecture de Moselle - 1 exemplaire auprès du Tribunal Administratif de Strasbourg 10

DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE Ville de Rousset. Arrêté Préfectoral N 480-2013 A, en date du 11 décembre 2013

DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE Ville de Rousset. Arrêté Préfectoral N 480-2013 A, en date du 11 décembre 2013 DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE Ville de Rousset Arrêté Préfectoral N 480-2013 A, en date du 11 décembre 2013 Demande formulée par la Société LIDL en vue d une part d être autorisée à exploiter un entrepôt

Plus en détail

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS Préfecture de Côte d Or Tribunal Administratif de DIJON REPUBLIQUE FRANCAISE ENQUETE PUBLIQUE Relative à la demande d extension et de renouvellement de l autorisation d exploiter une carrière sur le territoire

Plus en détail

Enquête publique ICPE Relative à la réorganisation et à l extension De la déchetterie Nord de l AgglO Située sur le territoire de la commune de Saran

Enquête publique ICPE Relative à la réorganisation et à l extension De la déchetterie Nord de l AgglO Située sur le territoire de la commune de Saran Sébastien BOUILLON Commissaire enquêteur : sebastien.bouillon@gmail.com ENQUETE PUBLIQUE Enquête publique ICPE Relative à la réorganisation et à l extension De la déchetterie Nord de l AgglO Située sur

Plus en détail

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS Préfecture de MACON Tribunal Administratif de DIJON ENQUETE PUBLIQUE Relative à la demande d autorisation d exploiter, au titre des installations classées pour la protection de l environnement, une installation

Plus en détail

DROME AMENAGEMENT HABITAT. Enquête publique conjointe préalable à la déclaration d utilité publique et parcellaire

DROME AMENAGEMENT HABITAT. Enquête publique conjointe préalable à la déclaration d utilité publique et parcellaire PREFECTURE DE LA DROME VALENCE TRIBUNAL ADMINISTRATIF GRENOBLE DROME AMENAGEMENT HABITAT Réalisation d un programme d ensemble de logements locatifs sociaux et en accession à la propriété sur le territoire

Plus en détail

Pièce A Objet de l enquête, informations réglementaires et administratives

Pièce A Objet de l enquête, informations réglementaires et administratives Pièce A Objet de l enquête, informations réglementaires et administratives DREAL Alsace Page 1 / 13 DREAL Alsace Page 2 / 13 Table des matières Pièce A Objet de l enquête, informations réglementaires et

Plus en détail

Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement. Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement ( I.C.P.

Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement. Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement ( I.C.P. Les Installations Classées pour la Protection de l Environnement ( I.C.P.E) Historique Réglementation générale Contenu dudossier Le commissaire enquêteur Suite et fin de l enquête publique Historique

Plus en détail

Conclusions du commissaire enquêteur relatives à l enquête parcellaire

Conclusions du commissaire enquêteur relatives à l enquête parcellaire COLONNA D ISTRIA Raphaël La Piuvanaccia 20167 Appietto Commissaire Enquêteur Enquêtes publiques conjointes de droit commun préalable à la Déclaration d Utilité Publique relative à l instauration de périmètres

Plus en détail

AVIS D'OUVERTURE D'ENQUETE PUBLIQUE

AVIS D'OUVERTURE D'ENQUETE PUBLIQUE Liberté Égalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉFET DE L'HÉRAULT AVIS D'OUVERTURE D'ENQUETE PUBLIQUE sur les communes de Lattes, Montpellier et Pérols, préalable à l'autorisation délivrée au titre des

Plus en détail

MODALITES DE L'ENQUETE PUBLIQUE

MODALITES DE L'ENQUETE PUBLIQUE MODALITES DE L'ENQUETE PUBLIQUE Composition du dossier d enquête : projet de PLU tel quel arrêté (aucune modification possible sauf nouvel arrêt) Pièces et avis exigés par les textes applicables au projet

Plus en détail

Commune de HAUTELUCE

Commune de HAUTELUCE Commune de HAUTELUCE Enquête publique relative au projet de mise en concordance du cahier des charges du lotissement «Zone d'échange» avec le Plan Local d'urbanisme de la commune de Hauteluce réalisée

Plus en détail

Conclusions motivées

Conclusions motivées Enquête publique n E1 3000574/38 «Projet d entrepôt logistique» Présenté par la société REDIM SAS sur la commune de Saint-Quentin Fallavier Enquête publique 2 avril 2014-5 mai 2014 Conclusions motivées

Plus en détail

DEPARTEMENT DU CHER COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE BOURGES BOURGES PLUS ENQUETE PUBLIQUE

DEPARTEMENT DU CHER COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE BOURGES BOURGES PLUS ENQUETE PUBLIQUE DEPARTEMENT DU CHER COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE BOURGES BOURGES PLUS ENQUETE PUBLIQUE Sur la demande pour le rejet des eaux pluviales collectées sur le site de la ZAC Technopôle Lahitolle sur la commune

Plus en détail

COMMUNE de LACQ-AUDEJOS. CONCLUSIONS ET AVIS du COMMISSAIRE ENQUETEUR (Le rapport fait l objet d un document réparé)

COMMUNE de LACQ-AUDEJOS. CONCLUSIONS ET AVIS du COMMISSAIRE ENQUETEUR (Le rapport fait l objet d un document réparé) Enquêtes publiques conjointes :I.C.P.E Autorisation de créer et exploiter une unité de production de PolyAcryloNitrile COMMUNE de LACQ-AUDEJOS CONCLUSIONS ET AVIS du COMMISSAIRE ENQUETEUR (Le rapport fait

Plus en détail

CONCLUSIONS ET AVIS DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR

CONCLUSIONS ET AVIS DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR Conc._SDV Logist. Int._1905_2016 PRÉFECTURE DE LA SEINE MARITIME COMMUNES d OUDALLE et SANDOUVILLE INSTALLATIONS CLASSÉES POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ENQUÊTE PUBLIQUE CONCERNANT LA CRÉATION D

Plus en détail

Conclusions DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES SCI DU MOULIN GESTION DES EAUX PLUVIALES D UN FUTUR LOTISSEMENT ENQUETE PUBLIQUE

Conclusions DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES SCI DU MOULIN GESTION DES EAUX PLUVIALES D UN FUTUR LOTISSEMENT ENQUETE PUBLIQUE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES SCI DU MOULIN GESTION DES EAUX PLUVIALES D UN FUTUR LOTISSEMENT ENQUETE PUBLIQUE DEMANDE D AUTORISATION AU TITRE DE LA LOI SUR L EAU SUR LA COMMUNE DE ST SYMPHORIEN CONCLUSIONS

Plus en détail

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS DU COMMISSAIRE ENQUETEUR

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS DU COMMISSAIRE ENQUETEUR SCHNOERING Guy Commissaire-enquêteur ENQUETE PUBLIQUE RELATIVE AU PROJET D INSTAURATION D UN PLAN de PREVENTION des RISQUES TECHNOLOGIQUES AUTOUR DES INSTALLATIONS DE STOCKAGE SOUTERRAIN DE GAZ EXPLOITÉES

Plus en détail

COMMUNE de NERONDES CONCLUSION ET AVIS DU COMMISSAIRE ENQUETEUR CHAPITRE I GENERALITES

COMMUNE de NERONDES CONCLUSION ET AVIS DU COMMISSAIRE ENQUETEUR CHAPITRE I GENERALITES COMMUNE de NERONDES ENQUETE PUBLIQUE DU JEUDI 10 AVRIL 2014 AU VENDREDI 9 MAI 2014 relative à la création d un parc photovoltaïque au sol sur la commune de Nérondes au lieudit «La Garenne» CONCLUSION ET

Plus en détail

AVIS D ENQUETE PUBLIQUE

AVIS D ENQUETE PUBLIQUE AVIS D ENQUETE PUBLIQUE PLAN LOCAL D URBANISME DE TOULOUSE METROPOLE, COMMUNE DE TOULOUSE Projet de Révision du PLU Le président de Toulouse Métropole informe qu une enquête publique relative au projet

Plus en détail

NOTE DE PRÉSENTATION DE L ENQUÊTE PUBLIQUE CONJOINTE

NOTE DE PRÉSENTATION DE L ENQUÊTE PUBLIQUE CONJOINTE Commune de Notre Dame de Monts NOTE DE PRÉSENTATION DE L ENQUÊTE PUBLIQUE CONJOINTE ANNEXES 35, Avenue des Peupliers - 35515 CESSON-SEVIGNE SAS au capital de 480.000 - SIREN 353 403 074 RCS RENNES

Plus en détail

SYBARVAL. ENQUÊTE PUBLIQUE relative au DAC. Document d Aménagement Commercial

SYBARVAL. ENQUÊTE PUBLIQUE relative au DAC. Document d Aménagement Commercial Département de la Gironde Préfecture de la Gironde Syndicat Intercommunal du Bassin d Arcachon et du Val de l Eyre SYBARVAL ENQUÊTE PUBLIQUE relative au DAC Document d Aménagement Commercial du 17 décembre

Plus en détail

w w w. v i l l e d u g o s i e r. f r

w w w. v i l l e d u g o s i e r. f r www.villedugosier.fr Mot du maire La ville du Gosier connue pour son dynamisme économique et touristique a vu sa notoriété renforcée par l obtention du label «ville nautique». Fort de cette avancée, nous

Plus en détail

CONCLUSIONS DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR

CONCLUSIONS DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR ENQUÊTE PUBLIQUE PORTANT SUR LE PROJET D AMENAGEMENT DES ESPACES PUBLICS DU CARRE GARE DE SAINT-QUENTIN-EN YVELINES DANS LE DÉPARTEMENT DES YVELINES CONCLUSIONS DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR Enquête réalisée

Plus en détail

Note sur les textes régissant l enquête publique Document soumis à enquête publique

Note sur les textes régissant l enquête publique Document soumis à enquête publique Dossier d enquête SYNDICAT MIXTE DU BASSIN VERSANT DE LA BIEVRE SAGE Bièvre Note sur les textes régissant l enquête Document soumis à enquête Juin 2015 I Préambule Note sur les textes régisssant l enquête

Plus en détail

STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème. Sommaire du dossier. Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1

STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème. Sommaire du dossier. Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1 STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème Sommaire du dossier Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1 La convention de stage ----------------------------------- page

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT GERVAIS-LA-FORET MARCHÉ PUBLIC

COMMUNE DE SAINT GERVAIS-LA-FORET MARCHÉ PUBLIC COMMUNE DE SAINT GERVAIS-LA-FORET MARCHÉ PUBLIC MARCHÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE Article 28 du Code des Marchés Publics OPÉRATION : MAINTENANCE ET VERIFICATION DES SYSTEMES D ALARMES INCENDIE, DESENFUMAGE ET

Plus en détail

2) Charte de suivi et d évaluation de la vidéosurveillance nocturne en cœur de ville du Mans

2) Charte de suivi et d évaluation de la vidéosurveillance nocturne en cœur de ville du Mans CONSEIL MUNICIPAL 4 Séance du 23 mai 2013 Charte de suivi et d'évaluation de la Vidéosurveillance nocturne Direction Solidarité Urbaine - Tranquillité Publique - Rapporteur(s) M. Christophe COUNIL 1 )

Plus en détail

ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS

ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS 29 avril 2015 PRÉFET DU GERS ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS DÉFINITIONS «Manifestation» : rassemblement de personnes sur la voie publique. Toute manifestation est soumise à

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC)

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) Demande d attestation de conformité du projet d assainissement individuel dans le cadre d une demande d urbanisme Accueil du public 1 boulevard Maréchal

Plus en détail

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Vous allez considérer que vous entrez dans une école que vous n avez pas l habitude de fréquenter. Vous entrez

Plus en détail

DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14

DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14 DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14 Enquête publique conjointe préalable à la déclaration d utilité publique et à l enquête parcellaire Projet de création

Plus en détail

Récépissé de depôt d une déclaration préalable

Récépissé de depôt d une déclaration préalable Récépissé de depôt d une déclaration préalable MINISTÈRE CHARGÉ Madame, Monsieur, Vous avez déposé une déclaration préalable à des travaux ou aménagements non soumis à permis. Le délai d instruction de

Plus en détail

AFFICHAGE OBLIGATOIRE

AFFICHAGE OBLIGATOIRE AFFICHAGE OBLIGATOIRE Le Directeur académique, Directeur des services de l éducation nationale de la Haute-Garonne à Mesdames et Messieurs les Chefs d établissement des écoles privées sous contrat s/c

Plus en détail

ENQUETE PUBLIQUE RELATIF A LA DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITATION

ENQUETE PUBLIQUE RELATIF A LA DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITATION Désignation TA : E13000021/97 ENQUETE PUBLIQUE RELATIF A LA DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITATION CENTRALE BIOMASSE MONTSINERY Début d enquête : 28 Octobre 2013 Fin d enquête : 28 novembre 2013 Commissaire

Plus en détail

CONCLUSIONS MOTIVEES

CONCLUSIONS MOTIVEES République Française Département du Finistère Commune de PLOUGASNOU ENQUÊTE PUBLIQUE Au titre du code de l Environnement et de l Urbanisme Objet : Du 23 novembre au 23 décembre 2013 Modification du zonage

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION COMMUNE DE PETITE-FORET REGLEMENT DE LA CONSULTATION Fournitures de bureau, articles de loisirs créatifs, papiers et enveloppes MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Date et heure limite de réception des offres :

Plus en détail

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. Personnel

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. Personnel SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ Personnel MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction des professions

Plus en détail

ENQUETE PARCELLAIRE AVIS MOTIVE

ENQUETE PARCELLAIRE AVIS MOTIVE Département du Val-de-Marne Communes de Champigny-sur-Marne, Joinville-le-Pont et Villiers-sur-Marne ENQUETE PARCELLAIRE En vue de déterminer les parcelles ou les droits réels immobiliers à exproprier

Plus en détail

ENQUETE PUBLIQUE. Du jeudi 24 octobre au lundi 25 novembre 2013 inclus sur le territoire de la commune de WEYERSHEIM

ENQUETE PUBLIQUE. Du jeudi 24 octobre au lundi 25 novembre 2013 inclus sur le territoire de la commune de WEYERSHEIM ENQUETE PUBLIQUE Du jeudi 24 octobre au lundi 25 novembre 2013 inclus sur le territoire de la commune de WEYERSHEIM Demande présentée par la Société Gravières d'alsace Lorraine à WEYERSHEIM en vue d'obtenir

Plus en détail

Conclusions Motivées du commissaire enquêteur

Conclusions Motivées du commissaire enquêteur R é p u b l i q u e F r a n ç a i s e Conclusions Motivées du commissaire enquêteur Enquête publique concernant La demande d autorisation, présentée par la SEPE «Le Louveng», D exploiter un parc de 5 aérogénérateurs

Plus en détail

SI3A Communes de Marange-Silvange Maizières-Lès-Metz Talange GESTION D'UNE AIRE D'ACCUEIL POUR GENS DU VOYAGE SI3A DELEGATION DE SERVICE PUBLIC R.C.

SI3A Communes de Marange-Silvange Maizières-Lès-Metz Talange GESTION D'UNE AIRE D'ACCUEIL POUR GENS DU VOYAGE SI3A DELEGATION DE SERVICE PUBLIC R.C. SI3A Communes de Marange-Silvange Maizières-Lès-Metz Talange GESTION D'UNE AIRE D'ACCUEIL POUR GENS DU VOYAGE SI3A DELEGATION DE SERVICE PUBLIC R.C. R è g l e m e n t d e C o n s u l t a t i o n Date limite

Plus en détail

Renvoi du commissaire à l intégrité du secteur public : Rapport de décembre 2014

Renvoi du commissaire à l intégrité du secteur public : Rapport de décembre 2014 Commissariat aux conflits d intérêts et à l éthique Office of the Conflict of Interest and Ethics Commissioner Renvoi du commissaire à l intégrité du secteur public : Rapport de décembre 2014 en vertu

Plus en détail

Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 10 juin 2010 DOSSIER DE PRESSE

Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 10 juin 2010 DOSSIER DE PRESSE Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 10 juin 2010 DOSSIER DE PRESSE Dispositions pour la réduction des nuisances en centre-ville Depuis près de 25

Plus en détail

ENQUÊTE PUBLIQUE DU 18 JANVIER AU 17 FEVRIER 2012

ENQUÊTE PUBLIQUE DU 18 JANVIER AU 17 FEVRIER 2012 Département de la Côte d'or Commune de PLOMBIERES-LES-DIJON (21370) ENQUÊTE PUBLIQUE DU 18 JANVIER AU 17 FEVRIER 2012 RELATIVE AUX DEMANDES PRESENTEES PAR LA SAS SAFAC 71350 SAINT-LOUP-GEANGES EN VUE D

Plus en détail

TERRITOIRE D ORANGE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC)

TERRITOIRE D ORANGE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) TERRITOIRE D ORANGE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) Exercice 2014 1. PRESENTATION GENERALE DU SERVICE La compétence assainissement non

Plus en détail

Pièce jointe n 1 Relevé des observations orales et écrites

Pièce jointe n 1 Relevé des observations orales et écrites Département de l Isère Commune de Reventin-Vaugris ENQUÊTE PUBLIQUE du 8 juillet 2013 au 9 août 2013 DEMANDE d AUTORISATION en vue de procéder à l EXTENSION et à la RÉHABILITATION de la STATION d ÉPURATION

Plus en détail

CODERST. mode d emploi. conseil départemental de l environnement et des risques sanitaires et technologiques

CODERST. mode d emploi. conseil départemental de l environnement et des risques sanitaires et technologiques conseil départemental de l environnement et des risues sanitaires et technologiues CODERST mode d emploi septembre 2012 Document mis à jour par la CCIT de Châlons-en-Champagne et la DDT de la Marne Objectif

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX

CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de Villepreux a décidé

Plus en détail

Chaque lot de ce cahier des charges fera l objet d une proposition détaillée et dissociée des autres lots.

Chaque lot de ce cahier des charges fera l objet d une proposition détaillée et dissociée des autres lots. du contrôle périodique, de l entretien et de l éventuelle fourniture ou remplacement d extincteurs et autres prestations de sécurité incendie Date diffusion : novembre 2010 du contrôle périodique, de l

Plus en détail

Formulaire relatif aux demandes d autorisation spéciale de travaux dans un cœur de parc national

Formulaire relatif aux demandes d autorisation spéciale de travaux dans un cœur de parc national Ministère chargé Formulaire relatif aux demandes d autorisation spéciale de travaux dans un cœur de parc national (en application des dispositions des articles L. 331-4 (I), L. 331-15-2, ou L. 331-14 (I),

Plus en détail

Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail

Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Décret n 85-603 du 10 juin 1985 relatif à l hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu à la médecine

Plus en détail

ENCHERES A UN TOUR SOUS PLI CACHETE (AU PREMIER PRIX) REGLEMENT DE LA VENTE

ENCHERES A UN TOUR SOUS PLI CACHETE (AU PREMIER PRIX) REGLEMENT DE LA VENTE VENTE DE VEHICULES «2016 Vente Kia Picanto» ENCHERES A UN TOUR SOUS PLI CACHETE (AU PREMIER PRIX) REGLEMENT DE LA VENTE Date limite de remise des offres : 24 juin 2016 avant 15h00 Lieux de visite : Paris

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 10 décembre 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-15 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2015-15 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2015-15 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Le cadre réglementaire de gestion des Sites et Sols Pollués

Le cadre réglementaire de gestion des Sites et Sols Pollués Le cadre réglementaire de gestion des Sites et Sols Pollués S3PI Hainaut-Cambrésis-Douaisis 08 octobre2015 DREAL Nord Pas-de-Calais Laurence COTINAUT Chargée de mission Sites et Sols Pollués Direction

Plus en détail

PREEMPTION COMMERCIALE

PREEMPTION COMMERCIALE PREEMPTION COMMERCIALE CONSTAT : Le droit de préemption urbain permet à une collectivité territoriale de se substituer à l acquéreur lors de la vente de biens. Seuls, les biens immobiliers sont visés.

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHE PUBLIC DE SERVICES Procédure Adaptée Fourniture et livraison de repas en liaison froide et pique-niques pour le Service Enfance et Jeunesse de la Communauté de Communes de Quillebeuf-sur-Seine Règlement

Plus en détail

DELIBERATION N 2011-10 DU 17 JANVIER 2011 PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA

DELIBERATION N 2011-10 DU 17 JANVIER 2011 PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DELIBERATION N 2011-10 DU 17 JANVIER 2011 PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LA SOCIETE MONEGASQUE DE L ELECTRICITE ET DU GAZ (SMEG) RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE D UN TRAITEMENT AUTOMATISE

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente I- Inscription et validation La société VOS FORMATIONS AUX MEILLEURS PRIX FMP -, Société Par Action Simplifiée au capital de 1 000 euros, Immatriculée auprès du Registre du

Plus en détail

Département de la GIRONDE. Ville de Bègles RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUETEUR

Département de la GIRONDE. Ville de Bègles RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUETEUR Département de la GIRONDE Ville de Bègles Projet présenté par la SCI J3A pour une plate-forme logistique RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUETEUR Par arrêté en date du 29 août 2013, Monsieur le Préfet de la Gironde

Plus en détail

MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF

MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF La mise à disposition constitue un prêt de main d œuvre, lequel est strictement encadré par les articles L. 8231-1 et L. 8241-1 du Code du

Plus en détail

MEMOIRE EN REPONSE. Mars 2015. Relatif au dossier de Demande d Autorisation d Exploiter Installations Classées du Parc Eolien du Rio

MEMOIRE EN REPONSE. Mars 2015. Relatif au dossier de Demande d Autorisation d Exploiter Installations Classées du Parc Eolien du Rio Mars 2015 MEMOIRE EN REPONSE Relatif au dossier de Demande d Autorisation d Exploiter Installations Classées du Parc Eolien du Rio Parc Eolien du Rio SAS 67 Boulevard Haussmann 75008 PARIS Préambule La

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 PERENCHIES. Création d un nouveau quartier d habitat «site Belle vue»

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 PERENCHIES. Création d un nouveau quartier d habitat «site Belle vue» 2 AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 PERENCHIES Création d un nouveau quartier d habitat «site Belle vue» 4 Belle vue : le site Pérenchies Rue de la Prévôté Le site représente pour la commune

Plus en détail

Vu, I, sous le n 13BX02448, la requête enregistrée le 23 août 2013, présentée par la commune d Aragnouet par le cabinet d avocat Noyer-Cazcarra ;

Vu, I, sous le n 13BX02448, la requête enregistrée le 23 août 2013, présentée par la commune d Aragnouet par le cabinet d avocat Noyer-Cazcarra ; COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE BORDEAUX NBA N s 13BX02448, 13BX02449 Commune d Aragnouet M. Robert Lalauze Président M. Henri Philip de Laborie Rapporteur REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Plus en détail

STAGE LICENCE STAPS - mention Management du Sport UE 39M et UE 49M Année 2009-2010

STAGE LICENCE STAPS - mention Management du Sport UE 39M et UE 49M Année 2009-2010 Vincent CHARLOT Jean René JOLY STAGE LICENCE STAPS - mention Management du Sport UE 39M et UE 49M Année 2009-2010 MODALITES PRATIQUES 1. Durée minimale annuelle totale (S1 + S2) = 105 heures correspondant

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-224 QPC du 24 février 2012. Coordination pour la sauvegarde du bois de Boulogne

Commentaire. Décision n 2011-224 QPC du 24 février 2012. Coordination pour la sauvegarde du bois de Boulogne Commentaire Décision n 2011-224 QPC du 24 février 2012 Coordination pour la sauvegarde du bois de Boulogne (Validation législative de permis de construire) La Conseil d État a renvoyé au Conseil constitutionnel

Plus en détail

Guide pratique de la phase administrative de l expropriation

Guide pratique de la phase administrative de l expropriation PRÉFET DE MEURTHE-ET-MOSELLE Guide pratique de la phase administrative de l expropriation Au profit des collectivités territoriales ou de leurs groupements Préfecture de Meurthe-et-Moselle Direction de

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR POUR LES STAGIAIRES

REGLEMENT INTERIEUR POUR LES STAGIAIRES REGLEMENT INTERIEUR POUR LES STAGIAIRES I. PREAMBULE : L Ecole Lyonnaise de Plantes Médicinales (ELPM) est un organisme de formation professionnelle déclaré sous le numéro de déclaration d activité 82

Plus en détail

III - L'ETUDE D'IMPACT

III - L'ETUDE D'IMPACT III - L'ETUDE D'IMPACT Elle est accompagnée d'un résumé non technique. Elle a été réalisée par le Cabinet Evolutis, 434 rue Etienne Lenoir, 30900 NIMES. Ce document comprend les parties suivantes: 11Analyse

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises. Réfection de la terrasse de la cour de l Institut Supérieur de Mécanique de Paris SUPMÉCA

Dossier de Consultation des Entreprises. Réfection de la terrasse de la cour de l Institut Supérieur de Mécanique de Paris SUPMÉCA Dossier de Consultation des Entreprises Réfection de la terrasse de la cour de l Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. 1 GÉNÉRALITÉS... 2 1.1 OBJET DES TRAVAUX... 2 1.2 CLASSEMENT DE L ÉTABLISSEMENT...

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Mis à jour le 4 mars 2015 PREAMBULE Le conseil d administration d ARKEMA (la «Société») a arrêté le présent règlement intérieur contenant le recueil des

Plus en détail

OBSERVATIONS de Monsieur MEUNIER sur le mémoire en défense de la Société du Terminal Méthanier de Fos Cavaou

OBSERVATIONS de Monsieur MEUNIER sur le mémoire en défense de la Société du Terminal Méthanier de Fos Cavaou Requérant : Romuald MEUNIER Les Capucines 40 COPIE chemin du Douanier 13270 Fos-sur-Mer tel/fax : 04.4205.0162 Email : marinship@free.fr cconf forrmee àà l''orri iginaal l Fos-sur-Mer le 30 août 2007 à

Plus en détail

Réalisation du schéma directeur d assainissement et du zonage

Réalisation du schéma directeur d assainissement et du zonage Marché Public de Services - Marché à procédure adaptée Réalisation du schéma directeur d assainissement et du zonage Cahier des charges valant acte d engagement Date limite de réception des offres : 27

Plus en détail

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE. Genève, le 25 juin 2013. Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du Moulin à Danses

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE. Genève, le 25 juin 2013. Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du Moulin à Danses Rue du XXXI-Décembre 8 Case postale 3159 1211 Genève 3 Tél.: +41 (0)22 388 77 90 Fax: +41 (0)22 388 77 99 Internet: www.ge.ch/cdc Genève, le 25 juin 2013 Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ; DELIBERATION N 2012-39 DU 19 MARS 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LA POSTE MONACO RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MDE-2013-83

Décision du Défenseur des droits n MDE-2013-83 Décision du Défenseur des droits n MDE-2013-83 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision n MDE-2013-83 du 22 avril 2013 relative la scolarisation d un enfant porteur de handicap Domaine(s) de compétence

Plus en détail

La publicité des enquêtes publiques par affichage

La publicité des enquêtes publiques par affichage Pour une meilleure enquête publique La publicité des enquêtes publiques par affichage Edmond Chaussebourg, coordonnateur des secteurs techniques L affichage constitue l une des obligations réglementaires

Plus en détail

DEMANDE DE LOCATION DE SALLE

DEMANDE DE LOCATION DE SALLE DEMANDE DE LOCATION DE SALLE La demande de location doit être adressée à Monsieur le Maire au plus tard un mois avant la période souhaitée. La mairie vous confirmera, par mail, la disponibilité ou non

Plus en détail

Procédure relative aux conseils de disciplines

Procédure relative aux conseils de disciplines Annexe 5 Procédure relative aux conseils de disciplines I - LES REGLES RELATIVES A LA MISE EN PLACE DU CONSEIL DE DISCIPLINE. C est au chef d établissement qu il revient d apprécier, s il y a lieu, d engager

Plus en détail

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES : CONSEIL ET REPRESENTATION EN JUSTICE Article 1 - Objet du contrat 1-1 Présentation Le

Plus en détail

1 sur 8 20/05/2010 22:15

1 sur 8 20/05/2010 22:15 1 sur 8 20/05/2010 22:15 2 sur 8 20/05/2010 22:15 Accueil > En savoir plus > Délibérations > Délibération Délibération Délibération n 2010-112 du 22 avril 2010 de la formation restreinte décidant l interruption

Plus en détail

PROJET DE ZONE D AMÉNAGEMENT CONCERTÉ JANVIER 2013 WATTRELOS. Projet de requalification du centre-ville DOSSIER DE CONCERTATION

PROJET DE ZONE D AMÉNAGEMENT CONCERTÉ JANVIER 2013 WATTRELOS. Projet de requalification du centre-ville DOSSIER DE CONCERTATION PROJET DE ZONE D AMÉNAGEMENT CONCERTÉ JANVIER 2013 WATTRELOS Projet de requalification du centre-ville DOSSIER DE CONCERTATION SOMMAIRE I.Contexte et histoire du projet II. Les objectifs du projet III.

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Mairie de Baillargues Service de la Commande Publique Place du 14 Juillet B.P. 81 34671 Baillargues Tél: 04.67.87.81.81 DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DE LA FOURRIERE AUTOMOBILE

Plus en détail

Projet de loi n o 156

Projet de loi n o 156 PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 156 Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement et d autres dispositions législatives relativement à la protection et à la réhabilitation

Plus en détail

DEMANDE DE RÉVISION DU RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE

DEMANDE DE RÉVISION DU RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE Gouvernement du Québec CODE GÉOGRAPHIQUE Ministère des Affaires municipales et de la Métropole DEMANDE DE RÉVISION DU RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE RÔLE MUNICIPALITÉ : VISÉ : (Ville, village, paroisse, etc.,

Plus en détail

Hommage à nos bénévoles

Hommage à nos bénévoles Hommage à nos bénévoles Les Cœurs d Or Les Cœurs d or sont des prix remis par l arrondissement de L Île-Bizard Sainte-Geneviève à des bénévoles qui se sont particulièrement distingués, soit au sein de

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PROJET PRESENTE A L ASSEMBLEE GENERALE DU 17 JUIN 2011

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PROJET PRESENTE A L ASSEMBLEE GENERALE DU 17 JUIN 2011 RÈGLEMENT INTÉRIEUR PROJET PRESENTE A L ASSEMBLEE GENERALE DU 17 JUIN 2011 Art.1 : Présentation Le Comité Français d Hydrogéologie (C.F.H.), est une Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et

Plus en détail

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types. Article 8.1.2 Trame type de Proposition d Entrée en File d Attente Producteur

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types. Article 8.1.2 Trame type de Proposition d Entrée en File d Attente Producteur Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.1.2 Trame type de Proposition d Entrée en File d Attente Producteur Document valide pour la période du 1 er juin 2010 à ce jour 15

Plus en détail

La Mejane Commune de Labruguière Règlement intérieur d utilisation

La Mejane Commune de Labruguière Règlement intérieur d utilisation La Mejane Commune de Labruguière Règlement intérieur d utilisation Titre I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Objet : Le présent règlement a pour objet de déterminer les conditions dans lesquelles doit

Plus en détail

Le Dossier Départemental des Risques Majeurs. Le DDRM comporte: Un rappel réglementaire Le tableau des risques majeurs La présentation des risques

Le Dossier Départemental des Risques Majeurs. Le DDRM comporte: Un rappel réglementaire Le tableau des risques majeurs La présentation des risques Les risques majeurs Le Dossier Départemental des Risques Majeurs (DDRM) Le Document d Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS) Les statistiques Le Dossier

Plus en détail

Organiser une manifestation sur le domaine public à Strasbourg

Organiser une manifestation sur le domaine public à Strasbourg Organiser une manifestation sur le domaine public à Strasbourg Maison des Associations 20 mai 2014 Ville de Strasbourg- Service Evènement Définition de l espace public? Qui autorise votre manifestation?

Plus en détail

Extrait du dossier de demande d autorisation de ONDULYS RESUME NON TECHNIQUE

Extrait du dossier de demande d autorisation de ONDULYS RESUME NON TECHNIQUE Extrait du dossier de demande d autorisation de ONDULYS RESUME NON TECHNIQUE Ce résumé non technique a pour objet de faciliter la prise de connaissance des informations contenues dans le dossier. Conformément

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION 1 COMMUNE D ISNEAUVILLE 76230 01/2015 REGLEMENT DE CONSULTATION Objet : MARCHE DE MAITRISE D OEUVRE RESTRUCTURATION ET AGRANDISSEMENT DU GROUPE SCOLAIRE ECOLES ELEMENTAIRE ET MATERNELLE GARDERIE ET RESTAURANT

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Décret n o 2007-1213 du 10 août 2007 relatif aux schémas d aménagement et de gestion

Plus en détail

Catalogue de formations Droit des étrangers

Catalogue de formations Droit des étrangers Catalogue de formations Droit des étrangers ISM Interprétariat 251, rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris Info Migrants est un service d'ism Interprétariat. L association ISM Interprétariat est enregistrée

Plus en détail

Le compte rendu du précédent Conseil municipal du 28 avril 2015 a été lu et approuvé à l unanimité.

Le compte rendu du précédent Conseil municipal du 28 avril 2015 a été lu et approuvé à l unanimité. DEPARTEMENT de la MARNE ----------- ARRONDISSEMENT d EPERNAY ----- CANTON de SEZANNE-BRIE ET CHAMPAGNE -------- COMMUNE LES ESSARTS LE VICOMTE COMPTE-RENDU SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Mardi 16 juin 2015

Plus en détail

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 95-017 portant Code du Tourisme TITRE PREMIER DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE PREMIER OBJET DEFINITIONS

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 95-017 portant Code du Tourisme TITRE PREMIER DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE PREMIER OBJET DEFINITIONS PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 95-017 portant Code du Tourisme L Assemblée nationale a adopté en sa séance du 25 juillet 1995 Le Président de la République Vu la décision n 19-HCC/D.3 du 18 août 1995,

Plus en détail

les procedures d évolution du PLU (i)

les procedures d évolution du PLU (i) les procedures d évolution du PLU (i) Fiche 01-2015 Sommaire La mise à jour du PLU 1 Les procédures de modification 2 La modification simplifiée La modification Les procédures de révision 6 La révision

Plus en détail

PREFECTURE DE LA DROME

PREFECTURE DE LA DROME PREFECTURE DE LA DROME ENQUETE PUBLIQUE PREALABLE A LA DECLARATION D UTILITE PUBLIQUE DE L OPERATION DE RESTAURATION IMMOBILIERE DE L ILOT «MOUTON» A ROMANS-SUR-ISERE Mars 2015 Commissaire enquêteur :

Plus en détail