Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération"

Transcription

1 PLAN CANCER Inauguration d un accélérateur de particules de dernière génération consolidant le plateau technique du Centre Hospitalier Sud Francilien dédié à la cancérologie Mercredi 19 décembre 2007

2 Une filière complète en cancérologie Le Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF) a été classé en 2003 par l Agence Régionale de l Hospitalisation «site de cancérologie spécialisé». Il se différencie de nombreux établissements franciliens qui ont obtenu ce titre par regroupements de plusieurs établissements publics et privés. Ce statut particulier est lié à l organisation de sa filière en cancérologie capable d assurer la prise en charge complète des patients atteints du cancer : du dépistage au traitement avec la préoccupation des soins de suite à domicile. 4 services spécialisés Regroupés dans le Pôle «Pathologies tumorales et hématologie», la filière cancérologie du Centre Hospitalier Sud Francilien s appuie sur quatre services spécialisés pour faciliter la continuité des soins : Les services d oncologie médicale(tumeurs solides) et d hématologie (pathologies malignes, aigües et lourdes) assurant une hospitalisation conventionnelle ou des soins ambulatoires, un laboratoire d anatomie et cytologie pathologiquepour la réalisation des ponctions (telles les biopsies), Un service de radiothérapie assurant la préparation et l exécution des traitements par rayonnement*. Ces services prennent en charge les patients conjointement avec les spécialstes d organe: gastroentérologie-chirurgie digestive, pneumologie, gynécologues, ORL, rhumatologues, dermatologues. Les décisions thérapeutiques sont prises en réunion de concertation pluridisciplinaires. * exposition des celules cancéreuses d une tumeur à des rayonnements qui empêchent la multiplication des cellules malades et entraînent leur destruction. Prise en charge des pathologies cancéreuses : une position sur le territoire de santé confortée en 2011 En 2011, le rôle et le rayonnement du Centre Hospitalier Sud Francilien sur son territoire de santé seront conforté sur le site unique du nouvel hôpital. Son rôle de recours pour les pathologies cancéreuses sera afirmé avec l extension de sa capacité d hospitalisation en hématologie. Parallèlement, les différents services concernés par la prise en charge du cancer bénéficieront, dans leur pratique médicale courante, des apports du futur «Centre de recherche clinique et translationnelle» associant le Centre Hospitalier avec Genopole et 6 organismes publics et privés*. *Association Française contre les Myopathies (AFM), Généthon, Université d Evry-Val-d Essonne, Université Paris Sud 11 avec le soutien de l Inserm et du Commissariat à l Energie Atomique.

3 Un plateau technique de radiothérapie consolidé conformément aux objectifs du Plan cancer Près de patients atteints de cancer, résidant majoritairement en Essonne mais provenant également de Seine-et-Marne et du Val-de-Marne, sont suivis chaque année par le Centre Hospitalier Sud Francilien. En application du Plan cancer , la prise en charge de ces patients a significativement évolué. Elle se traduit au Centre Hospitalier Sud Francilien par une meilleure coordination des acteurs de soin: de l hôpital jusqu au domicile. Ele s appuie sur la modernisation des équipements employés pour les traitements par radiothérapie afin de contribuer à la qualité des soins par des techniques nouvelles, plus efficaces et mieux tolérées : le Centre Hospitalier Sud Francilien labellisé «Centre de coordination en cancérologie» Labellisé en 2004 «Centre de Coordination en Cancérologie», le Centre Hospitalier Sud Francilien assure une prise en charge pluridisciplinaire des patients atteints du cancer. Cet engagement se traduit notamment par des diagnostics et des protocoles de soins concertés entre spécialistes d organes, oncologues médicaux et oncologues radiothérapeutes. Etabli collégialement, le programme personnalisé de suivi du patient est soumis à son consentement. Cet engagement se traduit également par la recherche d une coordination des soins entre l hôpital et la médecine de vile. Le Centre Hospitalier Sud Francilien adhère, à ce titre, au réseau départemental ESSONONCO. Les soins palliatifs sont assurés à domicile. Le Centre Hospitalier Sud Francilien adhère au réseau de Soins Palliatifs Nord Essonne (NEPALE) et au réseau SPES (Sud Essonnes). A l hôpital, une unité mobile de soins palliatifs sera réactivée début 2008.L ensemble des soins de support nécessités pour le suivi des patients traités pour un cancer peuvent y être proposés : accompagnement psychologique, traitement de la douleur, diététique Décembre 2007 : un nouvel accélérateur de particules pour des traitements en radiothérapie plus efficaces et sécurisés Représentant un investissement de 1,7M, un nouvel accélérateur de particules de type «Oncor» (Siemens) est employé dorénavant par le service de radiothérapie du Centre Hospitalier Sud Francilien. Cet investissement répond aux exigences de qualité, à savoir la suppression des appareils de Cobalt en France. Cet appareilage permet un temps d iradiation plus rapide et l utilisation de techniques plus innovantes de protections des organes sains. Il est associé à un logiciel de dosimétrie d une précision extrême permettant de déterminer les meilleures balistiques qui représentent des garanties supplémentaires pour la sécurité des patients.ce nouvel accélérateur de particules a été contrôlé et agréé par l Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) avant sa première utilisation clinique.

4 Traitement des pathologies cancéreuses : un plateau technique de haut niveau Un travail pluridisciplinaire avec 8 services médicaux et chirurgicaux Le pôle «Pathologies tumorales et hématologie» travaille en relation étroite avec 8 services médicaux et chirurgicaux : dermatologie, gynécologie, hépato-gastro-entérologie, chirurgie digestive et viscérale, chirurgie cervico-maxillo-faciale, pneumologie, rhumatologie. Ces services s appuient sur un bloc opératoire équipé de 9 sales et d une sale de surveilance Post Interventionnelle. Les services d urgence, d anesthésie et de réanimation permettent la prise en charge des complications et évènements brutaux 24h/24 toute l année. Un plateau technique de haut niveau en imagerie médicale et en imagerie nucléaire Le pôle «Pathologies tumorales et hématologie» bénéficie d un plateau technique de haut niveau en imagerie médicale (radiodiagnostic et radiologie interventionnelle) et en médecine nucléaire. Ce plateau comporte : - Une IRM de dernière génération mise en service en 2007, - 2 scanners, - 8 salles de radiologie (dont 2 salles permettant les actes de radiologie interventionnelle : biopsies, embolisations vasculaires et médicamenteuses, radiofréquence, gastrostomies radiologiques ), - 4 sales d echographies, - 2 gamma-caméras. Ce plateau technique sera conforté par un Tomographe à Emission de Positons (TEP scan)*. * 70 en France à l heure actuele Laboratoires et anatomo-pathologie Le pôle «Pathologies tumorales et hématologie» travaille en collaboration étroite avec les laboratoires de l établissement respectivement spécialisés en biochimie, en microbiologie et en hématologie. Il s appuie tout particulièrement sur les travaux du serviced anatomieet de cytologie pathologiques qui réalise les examens indispensables au diagnostic et au traitement chirurgical des tumeurs. L unité d endoscopie du service d hépato-gastroentérologie Cette dernière permet de prévenir les grandes dénutritions par la réalisation de pstrostomies percutanées endoscopiques.

5 Une «unité de reconstitution des cytotoxiques» programmée pour une centralisation de la préparation des médicaments anti-cancéreux La préparation des traitements médicamenteux anti-cancéreux (chimiothérapie notamment) sera à moyen terme centralisée dans le service pharmacie de l établissement. L aménagement d une «bulle de chimiothérapie» dans ce service permetra d assurer le contrôle pharmaceutique de la préparation des médicaments. Par ailleurs, ces médicaments seront délivrés plus rapidement aux malades grâce à l informatisation du circuit.

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE LE CANCER EN QUELQUES CHIFFRES Problème majeur de santé publique avec près de 355 000 nouveaux cas estimés chaque année, le cancer est la première

Plus en détail

Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) :

Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) : Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) : Les meilleures expertises du CHU Amiens-Picardie rassemblées dans un pôle d excellence régional. Avril 2014 1 Communiqué de synthèse La prévention,

Plus en détail

PARCOURS DE SOINS EN CANCEROLOGIE

PARCOURS DE SOINS EN CANCEROLOGIE PARCOURS DE SOINS EN CANCEROLOGIE Congrès de la FHF Picardie 06.06.2014 Dr Sarah MONTEMBAULT- Centre Hospitalier de Soissons ETABLISSEMENTS FHF AU CŒUR DES PARCOURS DE SOINS Les données épidémiologiques

Plus en détail

L'alliance des cliniques indépendantes. 4 cliniques de Midi-Pyrénées s unissent pour créer «Clinavenir, l alliance des cliniques indépendantes»

L'alliance des cliniques indépendantes. 4 cliniques de Midi-Pyrénées s unissent pour créer «Clinavenir, l alliance des cliniques indépendantes» Communiqué de presse Mars 2012 4 cliniques de Midi-Pyrénées s unissent pour créer «Clinavenir, l alliance des cliniques indépendantes» Toulouse, le 7 mars 2012 Quatre cliniques de la région Midi-Pyrénées,

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Groupement de coopération sanitaire entre l Hôpital d Instruction des Armées (HIA) Val-de-Grâce et le Groupe Hospitalier Cochin-Broca-Hôtel-Dieu de l AP-HP Le Groupement de coopération

Plus en détail

Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain

Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain Après deux années de travaux, l Institut de cancérologie du Gard (ICG) ouvrira prochainement ses portes afin de lutter contre les pathologies cancéreuses,

Plus en détail

Oncologie Interventionnelle Information pour les patients

Oncologie Interventionnelle Information pour les patients Oncologie Interventionnelle Information pour les patients Radiologie Interventionnelle: Votre alternative à la chirurgie www.cirse.org Cardiovascular and Interventional Radiological Society of Europe Cardiovascular

Plus en détail

L Institut de formation des professions de santé ouvre ses portes au public le 24 janvier 2015

L Institut de formation des professions de santé ouvre ses portes au public le 24 janvier 2015 Communiqué de presse, le 7 janvier 2014 L Institut de formation des professions de santé ouvre ses portes au public le 24 janvier 2015 L Institut de Formation des Professions de Santé du CHRU de Tours

Plus en détail

Une salle plus adaptée pour les équipes

Une salle plus adaptée pour les équipes Depuis quelques semaines, le service de chirurgie vasculaire et cardiaque de la Clinique du Tonkin de Villeurbanne pratique ses interventions dans une toute nouvelle salle, pourvue d un équipement d imagerie

Plus en détail

Le centre hospitalier de rodez. L architecture et l environnement. L accueil et le confort du patient. le plateau technique. les pôles d activités

Le centre hospitalier de rodez. L architecture et l environnement. L accueil et le confort du patient. le plateau technique. les pôles d activités Le centre hospitalier de rodez L architecture et l environnement L accueil et le confort du patient le plateau technique les pôles d activités Les communications une ville, un pays, UNE RÉGION «Vaisseau

Plus en détail

Le Centre Hospitalier de Valenciennes optimise la prise en charge du cancer du sein grâce à la Technique OSNA

Le Centre Hospitalier de Valenciennes optimise la prise en charge du cancer du sein grâce à la Technique OSNA Le Centre Hospitalier de Valenciennes optimise la prise en charge du cancer du sein grâce à la Technique OSNA 1 Sommaire Contexte... p. 3 Une technologie de pointe pour une meilleure prise en charge du

Plus en détail

LE PLAN CANCER 2014-2019

LE PLAN CANCER 2014-2019 LE PLAN CANCER 2014-2019 De la part de la porte-parole Najat Vallaud-Belkacem Mercredi 5 février 2014 Le 3 ème Plan cancer (2014-2019) a été présenté par le président de la République. Il sera doté de

Plus en détail

Galerie sainte Geneviève, porte 3 niveau 1

Galerie sainte Geneviève, porte 3 niveau 1 Pôle UBAAR : urgences, bloc, ambulatoire, anesthésie et réanimation Hôpital de jour pluridisciplinaire (Livret réalisé par l équipe d infirmières de médecine, validé par le cadre) Galerie sainte Geneviève,

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer du pancréas

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer du pancréas G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du cancer du pancréas Décembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

ossier e presse Mardi 11 Juillet 2006

ossier e presse Mardi 11 Juillet 2006 ossier e presse Mardi 11 Juillet 2006 1. OU EN EST LE CENTRE HOSPITALIER DE LOURDES? En dépit du contexte difficile que connaît le milieu de la santé, le Centre Hospitalier de Lourdes poursuit sa progression.

Plus en détail

Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture

Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture DOSSIER de PRESSE 05.09.14 Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture L Hôpital transfrontalier L Hôpital de Cerdagne offre ses services à un territoire divisé entre deux États, dans une

Plus en détail

Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins

Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins Inauguration de l extension 6 JUILLET 2015 À 12h00 AU CŒUR DE LA SANTE DE SON TERRITOIRE, LE CENTRE HOSPITALIER D ANTIBES SE DONNE UN NOUVEAU VISAGE SOMMAIRE

Plus en détail

Inauguration par le groupe Générale de Santé de. L Institut de Chirurgie et d Oncologie Gynécologiques et Mammaires

Inauguration par le groupe Générale de Santé de. L Institut de Chirurgie et d Oncologie Gynécologiques et Mammaires Inauguration par le groupe Générale de Santé de L Institut de Chirurgie et d Oncologie Gynécologiques et Mammaires Hôpital Privé Beauregard 24 avril 2008 SOMMAIRE Inauguration de l Institut de Chirurgie

Plus en détail

Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision

Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision DOSSIER DE PRESSE Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision Inauguration du CyberKnife M6 au Centre de Lutte Contre le Cancer Eugène Marquis de Rennes 20 février

Plus en détail

Le Centre Léon Bérard Un nouveau bloc opératoire pour la cancérologie de demain

Le Centre Léon Bérard Un nouveau bloc opératoire pour la cancérologie de demain Le Centre Léon Bérard Un nouveau bloc opératoire pour la cancérologie de demain Contact presse Nathalie Blanc / Maryline Céa 04 78 78 51 45 /51 86 communication@lyon.unicancer.fr 2 Communiqué de presse

Plus en détail

Centre Hospitalier. Pontoise. Chiffres. Clés

Centre Hospitalier. Pontoise. Chiffres. Clés Centre Hospitalier Pontoise Chiffres Clés 2013 Capacité d accueil 961 lits 40 SSR 10 psychiatrie infanto-juvénile/ adolescents 201 EHPAD psychiatrie 106 adultes 76 obstétrique 137 chirurgie 391 médecine

Plus en détail

Hôpital Max Fourestier nouveau bloc opératoire La modernité au service de la santé publique

Hôpital Max Fourestier nouveau bloc opératoire La modernité au service de la santé publique TERRITOIRE DE SANTÉ, 92 NORD UNE POPULATION, EN FORTE CROISSANCE, EN DEMANDE DE SOINS PUBLICS Territoire 92 Nord Gennevilliers Villeneuve-la-Garenne Hôpital Max Fourestier Nanterre H Colombes Bois-Colombes

Plus en détail

Hôpital Civil Marie Curie

Hôpital Civil Marie Curie Hôpital Civil Marie Curie Hall d entrée L entrée côté chaussée de Bruxelles, uniquement réservée aux piétons et aux usagers du métro, et l entrée côté nord venant des parkings, qui sera l entrée la plus

Plus en détail

Un des plus grands services de médecine nucléaire en France

Un des plus grands services de médecine nucléaire en France Dossier de presse 1 Mai 2013 Jérôme Céa Jérôme Céa Un des plus grands services de médecine nucléaire en France Le Département de médecine nucléaire du Centre Léon Bérard et le service de médecine nucléaire

Plus en détail

Ministère de la santé de la famille et des personnes handicapées Paris, le 29 mars 2004 Direction de l hospitalisation Et de l organisation des soins

Ministère de la santé de la famille et des personnes handicapées Paris, le 29 mars 2004 Direction de l hospitalisation Et de l organisation des soins Ministère de la santé de la famille et des personnes handicapées Paris, le 29 mars 2004 Direction de l hospitalisation Et de l organisation des soins Sous-Direction de l organisation du système de soins

Plus en détail

INAUGURATION DE L IRM DEDIEE A LA CANCEROLOGIE ET DU SCANNER DES URGENCES

INAUGURATION DE L IRM DEDIEE A LA CANCEROLOGIE ET DU SCANNER DES URGENCES INAUGURATION DE L IRM DEDIEE A LA CANCEROLOGIE ET DU SCANNER DES URGENCES LUNDI 02 JUIN 2014 LE CONTEXTE AU CENTRE HOSPITALIER DE BETHUNE : Après des travaux d agrandissement et d aménagement au sein du

Plus en détail

Projet d établissement 2012-2016. Projet de Prise en charge du Patient Synthèse

Projet d établissement 2012-2016. Projet de Prise en charge du Patient Synthèse Projet d établissement 2012-2016 Projet de Prise en charge du Patient Synthèse 1 Les axes stratégiques du Projet de Prise en charge du Patient Le CHR de La Réunion occupe déjà une place importante dans

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer colorectal

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer colorectal G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du cancer colorectal Mars 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

L innovation médicale au service du bien-être

L innovation médicale au service du bien-être L innovation médicale au service du bien-être INTERMED, ACTEUR MAJEUR DE LA SOLUTION MÉDICALE DEPUIS PLUS DE 30 ANS INTERMED est depuis 1979 un leader incontournable sur le marché de la santé en Nouvelle-Calédonie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.fr DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES Crédit Photo : Nicolas MASSON Cannes, le 6 avril 2011

Plus en détail

Organisation des urgences au Centre Médical de Kinshasa

Organisation des urgences au Centre Médical de Kinshasa Organisation des urgences au Centre Médical de Kinshasa Dr Rodolphe AHMED, Médecin directeur Le CMK: localisations Le CMK Centre Hospitalier: Centre privé d urgence Services d hospitalisation (conventionnelle

Plus en détail

RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ Mesure 40 du plan cancer Novembre 2005 Introduction Le dispositif d annonce est une mesure

Plus en détail

Assistance Publique Hôpitaux de Marseille

Assistance Publique Hôpitaux de Marseille Assistance Publique Hôpitaux de Marseille L excellence pour tous, chaque jour L AP-HM RÉPOND À 3 GRANDES MISSIONS Les soins et la prévention L enseignement La recherche Avec 3 400 lits et places, l AP-HM

Plus en détail

Numéros utiles. Edition février 2014. Service situé à Moulins Service situé à Yzeure

Numéros utiles. Edition février 2014. Service situé à Moulins Service situé à Yzeure Numéros utiles Edition février 2014 Service situé à Moulins Service situé à Yzeure CENTRE HOSPITALIER MOULINS YZEURE Standard Moulins et Yzeure 04 70 35 77 77 SAMU-SMUR Ambroise Paré RC 15 Accueil des

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du centre hospitalier de Valence

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du centre hospitalier de Valence Bilan des émissions de gaz à effet de serre du centre hospitalier de Valence Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement. Format

Plus en détail

HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR

HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR Présentation BINIC 2 octobre 2013 1 Le contexte briochin de l offre privée Centre hospitalier privé de Saint Brieuc 410 salariés et 105 Médecins Projet médical Polyclinique

Plus en détail

LE PÔLE ODONTOLOGIE DE L AP-HM SE REGROUPE À LA TIMONE

LE PÔLE ODONTOLOGIE DE L AP-HM SE REGROUPE À LA TIMONE LE PÔLE ODONTOLOGIE DE L AP-HM SE REGROUPE À LA TIMONE INAUGURATION DU PAVILLON D ODONTOLOGIE SOINS DENTAIRES 13 DÉCEMBRE 2012 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Le nouveau pavillon

Plus en détail

Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées

Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées Les référentiels régionaux : quels liens avec les recommandations de l INCa et les sociétés savantes? Eric Bauvin Réseau Oncomip Association des Coordonnateurs de

Plus en détail

L HÔPITAL NORD, PÔLE D EXCELLENCE DANS LE DIAGNOSTIC PRÉNATAL

L HÔPITAL NORD, PÔLE D EXCELLENCE DANS LE DIAGNOSTIC PRÉNATAL L HÔPITAL NORD, PÔLE D EXCELLENCE DANS LE DIAGNOSTIC PRÉNATAL DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DU CENTRE DE MÉDECINE FŒTALE ET DU LABORATOIRE DE BIOLOGIE MOLÉCULAIRE FOETO-MATERNELLE HÔPITAL NORD VENDREDI

Plus en détail

Feuille de route. Proposition de traitement de la demande. Collège d orientation et d information : 11 juin 2015

Feuille de route. Proposition de traitement de la demande. Collège d orientation et d information : 11 juin 2015 Feuille de route Proposition de traitement de la demande La feuille de route vise à proposer au Collège une orientation méthodologique pour répondre à une demande d évaluation inscrite au programme de

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE DE NEUROLOGIE. Le personnel de l hôpital Saint Joseph est heureux de vous accueillir et de participer à votre formation.

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE DE NEUROLOGIE. Le personnel de l hôpital Saint Joseph est heureux de vous accueillir et de participer à votre formation. LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE DE NEUROLOGIE PRESENTATION HOPITAL SAINT JOSEPH Le personnel de l hôpital Saint Joseph est heureux de vous accueillir et de participer à votre formation. Établissement privé

Plus en détail

Comment organiser une clinique du pied diabétique?

Comment organiser une clinique du pied diabétique? Comment organiser une clinique du pied diabétique? Introduction Etape 1 : La structure minimale Etape 2 : La structure intermédiaire Etape 3 : Les centres d excellence et de recours tertiaires Pour en

Plus en détail

L a radiothérapie forme avec la chirurgie et l oncologie médicale le trépied essentiel

L a radiothérapie forme avec la chirurgie et l oncologie médicale le trépied essentiel La radiothérapie adaptative dans les tumeurs cervico-faciales Pierre Castadot 1,4, John A. Lee 1, Xavier Geets 1,2, Benoît Macq 3, Vincent Grégoire 1,2 1 Laboratoire d Imagerie Moléculaire et de Radiothérapie

Plus en détail

Un nouveau robot chirurgical

Un nouveau robot chirurgical Un nouveau robot chirurgical Une stratégie de développement de chirurgie mini-invasive CHU de Nantes POINT PRESSE vendredi 3 juin 2016 Plateau technique médico-chirurgical 32 boulevard Jean-Monnet Nantes

Plus en détail

Section G : Système gastro-intestinal

Section G : Système gastro-intestinal G G01. Troubles de la déglutition : dysphagie haute (la lésion peut être haute ou basse) G02. Troubles de la déglutition : dysphagie basse (la lésion sera basse) G03. Pyrosis/douleur thoracique : hernie

Plus en détail

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants.

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Les tumeurs Définitions : tumeur Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Définitions : tumeur bénigne Tumeur bénigne : -néoformation

Plus en détail

Sommaire. > La permanence des soins page 4. > La gestion de la pandémie grippale H1N1 page 7. > Le positionnement régional du CHRU de Lille page 9

Sommaire. > La permanence des soins page 4. > La gestion de la pandémie grippale H1N1 page 7. > Le positionnement régional du CHRU de Lille page 9 Sommaire > La permanence des soins page 4 > La gestion de la pandémie grippale H1N1 page 7 > Le positionnement régional du CHRU de Lille page 9 > La recherche page 10 > L innovation en 2009 page 11 > Le

Plus en détail

Service d imagerie interventionnelle

Service d imagerie interventionnelle Une équipe hautement spécialisée Un équipement à la pointe de l innovation technologique Service d imagerie interventionnelle Nouvel Hôpital Civil / Strasbourg Sommaire L imagerie Interventionnelle: aujourd

Plus en détail

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer I) Introduction Traitement actuel du cancer : compétences multiples oncologie médicale radiothérapie réanimation biologie anatomopathologie des tumeurs

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Audition ONDPS de la spécialité Radiologie et Imagerie Médicale 15/02/2012

Audition ONDPS de la spécialité Radiologie et Imagerie Médicale 15/02/2012 et Audition ONDPS de la spécialité Radiologie et Imagerie Médicale 15/02/2012 1 Présentation de la profession de radiologue La démographie des professionnels en activité Les évolutions de l exercice de

Plus en détail

L équipe multidisciplinaire du service d orthopédie-oncologie

L équipe multidisciplinaire du service d orthopédie-oncologie L équipe multidisciplinaire du service d orthopédie-oncologie Le service d orthopédie-oncologie de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont prodigue des soins aux patients provenant des différentes régions du Québec

Plus en détail

Le cancer du pancréas exocrine est la plus fréquente et la plus grave des tumeurs pancréatiques.

Le cancer du pancréas exocrine est la plus fréquente et la plus grave des tumeurs pancréatiques. Tumeurs du pancréas (155) Professeur B. CHAUFFERT (Département d Oncologie. Centre Georges François Leclerc. Dijon), Professeur F. MORNEX (Département de Radiothérapie. Centre Hospitalier Lyon Sud), Professeur

Plus en détail

Surveillance. Éléments de la surveillance. Principe : alternance. Examen d imagerie. Examen clinique. Le suivi post thérapeutique en ville

Surveillance. Éléments de la surveillance. Principe : alternance. Examen d imagerie. Examen clinique. Le suivi post thérapeutique en ville Le suivi post thérapeutique en ville Surveillance Docteur Elisabeth LUPORSI Centre Alexis Vautrin-CHU 25 mai 2012 Strasbourg CNGOF Quelle indications? Quel rythme? Que surveiller? Quand changer l hormonothérapie?

Plus en détail

Le Pôle départemental de médecine du sport. de l Essonne (PDMS)

Le Pôle départemental de médecine du sport. de l Essonne (PDMS) Pôle Départemental de Médecine du Sport Conception : ClinicProSport / Design : kreo / Crédits photos : Alexis Harnichard, Lionel Antoni Le Pôle départemental de médecine du sport de l Essonne (PDMS) Pôle

Plus en détail

DES BÉNÉVOLES DE LA CROIX-ROUGE EN FORMATION AU SERVICE DES URGENCES DE LA CLINIQUE SAINTE ANNE À STRASBOURG DOSSIER DE PRESSE

DES BÉNÉVOLES DE LA CROIX-ROUGE EN FORMATION AU SERVICE DES URGENCES DE LA CLINIQUE SAINTE ANNE À STRASBOURG DOSSIER DE PRESSE DES BÉNÉVOLES DE LA CROIX-ROUGE EN FORMATION AU SERVICE DES URGENCES DE LA CLINIQUE SAINTE ANNE À STRASBOURG DOSSIER DE PRESSE CLINIQUE SAINTE ANNE CROIX-ROUGE URGENCES SECOURISME FORMATION PRÉVENTION

Plus en détail

Organisation des soins

Organisation des soins p.1 Schéma régional Organisation des soins Organisation Médico-Social - hospitalier Prévention Traitement du cancer Traitement du cancer La prise en charge du cancer est un enjeu majeur de santé publique.

Plus en détail

Projet médico-social 2013-2017

Projet médico-social 2013-2017 Projet médico-social 2013-2017 C E N T R E H O S P I T A L I E R R É G I O N A L D O R L É A N S Hôpital Porte Madeleine 1, rue Porte Madeleine BP 2439 45032 Orléans cedex 1 Le service social de par ses

Plus en détail

L imagerie médicale au service des thérapies innovantes

L imagerie médicale au service des thérapies innovantes L imagerie médicale au service des thérapies innovantes 02 DÉVELOPPER ET ÉVALUER DE NOUVELLES STRATÉGIES THÉRAPEUTIQUES : GÉNIQUE, CELLULAIRE, CHIRURGICALE, MÉDICAMENTEUSE Un ensemble de compétences MIRCen

Plus en détail

Conseil national de l Ordre des médecins. Conditions de niveau d'études à remplir pour obtenir une licence de remplacement en spécialité.

Conseil national de l Ordre des médecins. Conditions de niveau d'études à remplir pour obtenir une licence de remplacement en spécialité. Conditions de niveau d'études à remplir pr obtenir une licence de remplacement en spécialité. ACTIVITÉ DU MÉDECIN REMPLACÉ Anatomie et cytologie pathologiques humaines anatomie et cytologie pathologiques.

Plus en détail

INAUGURATION DE L UNITÉ D IMAGERIE IRM OUVERTE HAUT CHAMP

INAUGURATION DE L UNITÉ D IMAGERIE IRM OUVERTE HAUT CHAMP DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L UNITÉ D IMAGERIE IRM OUVERTE HAUT CHAMP Le vendredi 17 janvier 2014 Service d imagerie médicale - Pr Pierre Champsaur Hôpital Sainte Marguerite INAUGURATION DE L UNITÉ

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur les prestations dans l assurance obligatoire des soins en cas de maladie

Ordonnance du DFI sur les prestations dans l assurance obligatoire des soins en cas de maladie Ordonnance du DFI sur les prestations dans l assurance obligatoire des soins en cas de maladie (Ordonnance sur les prestations de l assurance des soins, OPAS) Modification du 3 juillet 2006 Le Département

Plus en détail

CENTRE LEON BERARD CENTRE DE RESSOURCES BIOLOGIQUES INSTITUTIONNEL. Gilles Clapisson Marina Rousseau-Tsangaris. Lyonbiopôle le 23 juin 2015

CENTRE LEON BERARD CENTRE DE RESSOURCES BIOLOGIQUES INSTITUTIONNEL. Gilles Clapisson Marina Rousseau-Tsangaris. Lyonbiopôle le 23 juin 2015 CENTRE LEON BERARD CENTRE DE RESSOURCES BIOLOGIQUES INSTITUTIONNEL Gilles Clapisson Marina Rousseau-Tsangaris Lyonbiopôle le 23 juin 2015 1 2009 2014 : Un projet d établissement exceptionnel dans l histoire

Plus en détail

Le marché des équipements et matériels médicaux en Algérie : perspectives et opportunités SOMMAIRE. Synthèse... 11

Le marché des équipements et matériels médicaux en Algérie : perspectives et opportunités SOMMAIRE. Synthèse... 11 7 Le marché des équipements et matériels médicaux en Algérie : perspectives et opportunités SOMMAIRE Synthèse... 11 1. Réforme du système de santé... 27 1.1 D importants enjeux... 29 1.2 Indicateurs de

Plus en détail

HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION

HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION DOSSIER DE PRESSE VENDREDI 2 OCTOBRE 2009 SOMMAIRE L INAUGURATION DU 2 OCTOBRE 2009 p 4 La nouvelle Maison des Consultations L extension du bloc opératoire L HÔPITAL

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC Projet de loi n 59 Loi concernant le partage de certains renseignements de santé MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC 9

Plus en détail

Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot

Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot DOSSIER DE PRESSE Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot 1. Demain, un hôpital restructuré pour mieux accueillir et mieux soigner 2. 2014 2018 : réorganiser le

Plus en détail

Le traitement du cancer. dans les établissements de santé en France en 2010

Le traitement du cancer. dans les établissements de santé en France en 2010 2009 2013 Mesure 19 SOINS ET vie des malades Le traitement du cancer mars 2010 dans les établissements de santé en France en 2010 868 établissements de santé sont désormais autorisés à traiter les malades

Plus en détail

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 -

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - REGROUPEMENT DE LA CLINIQUE ADASSA ET DE LA CLINIQUE DU DIACONAT DE STRASBOURG --- NAISSANCE DE LA CLINIQUE ADASSA - DIACONAT --- Strasbourg (Bas-Rhin), le 06 janvier 2011 la clinique Adassa et la clinique

Plus en détail

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Chirurgie de l adénocarcinome du pancréas Pr Kafih - Pr Amraoui - Pr Mohsine 1. Introduction Ce référentiel ne traitera que le cancer du pancréas

Plus en détail

Cancérologie: la roue de la confiance

Cancérologie: la roue de la confiance Cancérologie: la roue de la confiance B. Danhieux, I.Rousseau,G-B Zocco 20 septembre 2012 INTRODUCTION 60.000 nouvelles tumeurs cancéreuses diagnostiquées chaque année en Belgique o1 homme sur 3 o1 femme

Plus en détail

1 ere semaine d information sur les cancers organisée au CHU de Clermont-Ferrand :

1 ere semaine d information sur les cancers organisée au CHU de Clermont-Ferrand : 1 ere semaine d information sur les cancers organisée au CHU de Clermont-Ferrand : information et communication au service des patients Chargé de communication et des missions culturelles 2011, la Fédération

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DE L HÔPITAL DE SEMAINE CHIRURGIE

LIVRET D ACCUEIL DE L HÔPITAL DE SEMAINE CHIRURGIE LIVRET D ACCUEIL DE L HÔPITAL DE SEMAINE CHIRURGIE PRÉSENTATION HÔPITAL SAINT JOSEPH Le personnel de l Hôpital Saint Joseph est heureux de vous accueillir et de participer à votre formation. Établissement

Plus en détail

Programme de la formation au Diplôme de Docteur en Médecine Répartition des modules par semestres et du volume horaire FM 1

Programme de la formation au Diplôme de Docteur en Médecine Répartition des modules par semestres et du volume horaire FM 1 Programme de la formation au Diplôme de Docteur en Médecine Répartition des modules par semestres et du volume horaire FM 1 Cours magistral TD/ Simulation TP VHG Anatomie 1 MD 1 28 15 9 52 Chimie et Biochimie

Plus en détail

L IRM dans le. cancer du sein

L IRM dans le. cancer du sein L IRM dans le cancer du sein J.P. BRETTES Hôpitaux Universitaires de Strasbourg FAFEM Alger 2009 IRM généralités Apport diagnostique de l IRM dynamique - injection d un produit de contraste le gadolinium

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION

DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION SEPTEMBRE 2011 Le contexte Fin juillet 2011, le Groupe Cap Santé, un groupe privé régional d établissements de soins,

Plus en détail

Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire

Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire 1) Pour accéder aux options de sauvegarde et d envoi du questionnaire, veuillez cliquer sur le bouton représenté ci-après, situé en dernière

Plus en détail

«patient traceur» et V2014 charles.arich@chu-nimes.fr

«patient traceur» et V2014 charles.arich@chu-nimes.fr «patient traceur» et V2014 charles.arich@chu-nimes.fr Préambule La méthode du patient-traceur analyse de manière rétrospective le parcours d un patient de l amont de son hospitalisation jusqu à l aval,

Plus en détail

Syntec Numérique Groupe de travail Open Data Santé

Syntec Numérique Groupe de travail Open Data Santé Cas d usage 1 Open data dans le domaine de la Santé Annexes Exemple de services sélectionnés pour leur valeur ajoutée santé publique et axés sur l amélioration des pratiques des professionnels de santé

Plus en détail

L ORGANISATION DES SOINS EN CANCEROLOGIE EN APPLICATION DU PLAN CANCER 2003-2007

L ORGANISATION DES SOINS EN CANCEROLOGIE EN APPLICATION DU PLAN CANCER 2003-2007 Ministère de la santé, et de la Protection Sociale DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS Sous Direction de l organisation du système de soins L ORGANISATION DES SOINS EN CANCEROLOGIE

Plus en détail

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013 Dossier de Presse Mercredi 10 juillet 2013 Pacte territoire santé Provence-Alpes-Côte d Azur Un pacte, pour quoi faire? Le pacte territoire santé vise à garantir et à renforcer l accès aux soins, en particulier

Plus en détail

LE DISPOSITIF D ANNONCE

LE DISPOSITIF D ANNONCE LE DISPOSITIF D ANNONCE 1 Objectifs Mis en oeuvre par la Ligue contre le Cancer suite aux Etats Généraux des malades de 1998 Introduit dans le premier Plan Cancer (2003-2007) Accompagner et soutenir l'annonce

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DU NORD Organigramme à partir du 01.10.2015

CENTRE HOSPITALIER DU NORD Organigramme à partir du 01.10.2015 Organigramme à partir du 01.10.2015 Comité d évaluation et d assurance qualité Organigramme de la Direction Générale à partir du 01.10.2015 Comité d évaluation et d assurance qualité - Gestion des risques

Plus en détail

Montmorillon sous-préfecture du département de la Vienne territoire typiquement rural 40 000 habitants

Montmorillon sous-préfecture du département de la Vienne territoire typiquement rural 40 000 habitants Montmorillon, sous-préfecture du département de la Vienne compte un peu moins de 7 000 habitants et s intègre au sein d un territoire typiquement rural qu est le Pays Montmorillonnais, territoire considéré

Plus en détail

Il n y a pas de chirurgie de haut niveau sans anesthésie de haut niveau. Il n y a pas d anesthésie de haut niveau sans chirurgie de haut niveau

Il n y a pas de chirurgie de haut niveau sans anesthésie de haut niveau. Il n y a pas d anesthésie de haut niveau sans chirurgie de haut niveau Il n y a pas de chirurgie de haut niveau sans anesthésie de haut niveau Il n y a pas d anesthésie de haut niveau sans chirurgie de haut niveau Chirurgie Ambulatoire Quelle organisation? Quel enjeu pour

Plus en détail

DIU d Imagerie Interventionnelle pour les Manipulateur

DIU d Imagerie Interventionnelle pour les Manipulateur DIU d Imagerie Interventionnelle pour les Manipulateur INTRODUCTION L activité de radiologie interventionnelle a pris aujourd hui une place essentielle au sein des services d imagerie. Les patients sont

Plus en détail

Surveillance radiologique : centralisée ou en réseau?

Surveillance radiologique : centralisée ou en réseau? Personnalisation des traitements et du suivi des femmes mutées Surveillance radiologique : centralisée ou en réseau? Viviane Feillel Institut Claudius Regaud 1 Mutations BRCA1/2: Quels risques? Risque

Plus en détail

CANCER DE L OESOPHAGE

CANCER DE L OESOPHAGE - 1/6- Lundi 19/03/07 13h30>15h30 UF : affections digestives Les pathologies en digestif Dr Cabasset CANCER DE L OESOPHAGE I/ EPIDEMIOLOGIE : L incidence dans le monde varie de 1 à 160 pour 100 000. En

Plus en détail

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Dr Marie-Ange Mouret-Reynier Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin QU EST CE QU UNE UNE METASTASE OSSEUSE? Foyer tumoral dans les structures osseuses Multiplication

Plus en détail

Voix et voies de l annonce en Cancérologie

Voix et voies de l annonce en Cancérologie Voix et voies de l annonce en Cancérologie Professeur BOLLA Michel Clinique Universitaire de Cancérologie Radiothérapie CHU Grenoble Voix et voies de l annonce en Cancérologie -Parcours du patient Approche

Plus en détail

Tarifs de formation Montant total 2015-2016

Tarifs de formation Montant total 2015-2016 LIBELLE DIPLÔME Tarifs de formation Montant total 2015-2016 ***Tarifs pour les résidents internes inscrits à l'uns*** 350,00 DIU ARTHROSCOPIE 1 655,10 DIU Chir.de l'obésité 1 055,10 DIU chirurgie du rachis

Plus en détail

J. Maladie du sein. Sommaire 01 J 02 J 03 J 04 J 05 J 06 J 07 J 08 J 09 J 10 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J

J. Maladie du sein. Sommaire 01 J 02 J 03 J 04 J 05 J 06 J 07 J 08 J 09 J 10 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J J. Maladie du sein Sommaire 1 J 2 J 3 J 4 J 5 J 6 J 7 J 8 J 9 J 1 J 11 J 12 J 13 J 14 J 15 J 16 J 17 J 18 J 19 J Dépistage : femmes de moins de 4 ans sans risque génétique... 1 Dépistage : femmes de 4-49

Plus en détail

PROCEDURE PARCOURS DU PATIENT EN ONCOLOGIE. Service Chimiothérapie Ambulatoire

PROCEDURE PARCOURS DU PATIENT EN ONCOLOGIE. Service Chimiothérapie Ambulatoire Page 1/4 1. OBJET : Cette procédure a pour objet de décrire le parcours du patient en oncologie depuis l annonce du cancer et tout long de son parcours, afin d optimiser sa prise en charge intégrant des

Plus en détail

Charte des Conseils Nationaux Professionnels et mise en conformité. Bertrand DUREUIL

Charte des Conseils Nationaux Professionnels et mise en conformité. Bertrand DUREUIL Charte des Conseils Nationaux Professionnels et mise en conformité Bertrand DUREUIL Comité Structures et Gouvernance de la FSM Bertrand Dureuil (Anesthésie Réanimation) Christian Ziccarelli (Cardiologie)

Plus en détail

Statistiques hospitalières annuelles

Statistiques hospitalières annuelles SERVICE PUBLIC FEDERAL SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT DIRECTION GENERALE DE L ORGANISATION DES ETABLISSEMENTS DE SOINS Statistiques hospitalières annuelles À renvoyer

Plus en détail

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr Madame la Présidente, Monsieur le Président, Représentant(e) à l Alliance Maladies Rares, Président(e) d une association de malades dans les maladies rares ou son représentant à l Alliance Maladies Rares,

Plus en détail

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement Mise en œuvre dans l établissement Une obligation légale La loi n 99-477 du 9 juin 1999 garantit, dans son premier article, le droit d accès aux soins palliatifs «Toute personne malade, dont l état le

Plus en détail