LES MECANISMES DE LA TVA INTRACOMMUNAUTAIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES MECANISMES DE LA TVA INTRACOMMUNAUTAIRE"

Transcription

1 LES MECANISMES DE LA TVA INTRACOMMUNAUTAIRE Par Laurent Pierandrei, Professeur de Comptabilité Internationale, ACE Paris, France (Partie Double 1 er septembre 2006) La TVA au sein de l Union Européenne La mise en œuvre du marché commun a mis un terme aux frontières et aux barrières douanières entre les Etats Membres de l Union Européenne, assurant ainsi une libre circulation des personnes, marchandises et capitaux au sein de l espace européen. Les critères de convergence de Maastricht imposent des contraintes budgétaires strictes aux Etats Membres destinées à contenir les dépenses publiques au dessous du seuil de 3% du PIB ; cependant ceux-ci disposent de programmations budgétaires et de législations fiscales propres, si bien qu il demeure au sein de l Union une grande disparité en matière de régimes, règles et taux d imposition. Les tentatives d harmonisation fiscale au niveau de l Union Européenne ont rencontré des progrès modestes et mitigés : si des efforts ont été consentis entre les Etats Membres en matière de convergence des taux, des écarts importants demeurent (0,7% à 25% pour la TVA avec une variété de taux réduits et normaux, 12,5% à 35% pour l impôt sur les bénéfices à taux normal), mais surtout les assiettes fiscales se sont élargies. Depuis 1993, les directives se sont succédées au niveau de l UE afin de fixer une limite minimale du taux normal de TVA à 15% ; mais si tous les Etats Membres appliquent avec succès le régime de la TVA, les taux normaux de cette taxe montrent encore des divergences notables. Suède et Danemark :25%, Finlande : 22% Irlande et Belgique : 21%, Italie et Autriche : 20%, France : 19,6%, Portugal et le Royaume Uni : 19%, Grèce ; 18%, Pays-Bas : 17,5%, Allemagne et Espagne : 16%, Luxembourg : 15%. Les nouveaux Etats membres ont à leur tour intégré l UE avec des taux disparates. Les régimes de la TVA applicables dans les transactions internationales La TVA s applique selon trois régimes en matière de commerce international : - le régime de la TVA extracommunautaire vise les exportations et importations de biens meubles corporels et services accessoires se rattachant à la livraison de France en destination ou en provenance d un pays non membre de la l UE. Les exportations sont alors exonérées de TVA (CGI art. 262) et les importations soumises à TVA douanière (CGI art. 291) lors du passage à la frontière. La TVA est calculée lors des formalités de dédouanement sur base de la valeur en douane augmentée des droits et taxes d importation (CGI art. 292). - le régime de la TVA intracommunautaire objet de cet article et illustré dans l exemple ci-dessous est applicable aux échanges de biens meubles corporels entre Etats Membres de l UE. Les livraisons assimilées à des exportations sont exonérées de TVA (CGI art.262- ter) sous la condition que l expéditeur ou le vendeur produise le numéro d identification de l acquéreur assujetti.

2 Pour les entreprises françaises, le numéro d identification se compose du code pays (FR), d une clé (à deux chiffres), et du numéro SIREN (à neuf chiffres). Dans le cas où l acheteur n est pas assujetti (particulier ou entreprise exonérée), ou si le numéro d identification ne peut être obtenu, la facture est établie avec TVA au taux du pays de provenance des biens. Les acquisitions assimilées à des importations sont soumises à TVA (CGI art. 256 bis) dans et au taux de l Etat de destination. C est donc l entreprise consommatrice qui acquitte la TVA auprès de son administration fiscale, celle-ci étant récupérable. Ce système évite les distorsions de la concurrence au sein de l UE. En effet, s il y avait exonération sur les importations ou imposition au taux (plus avantageux) du pays d origine, les entreprises domestiques seraient alors pénalisées dans leurs offres tandis que les acheteurs s approvisionneraient dans les pays voisins les plus compétitifs en matière de TVA. - Le régime applicable aux prestations de services est un système complexe dans la mesure où il repose sur le principe énoncé par l article 259 du CGI selon lequel «les prestations de services sont imposables en France lorsque le prestataire a en France le siège de son activité», principe qui n est pas toujours confirmé par les critères d imposition des diverses solutions concrètes avancées par les articles 259 A et B du CGI. L exemple ci-dessous illustre cette complexité. Les services externalisés (logistique, sous-traitance) répondent au principe théorique de l article 259 du fait que ces prestations sophistiquées sont facturées par le prestataire au taux de TVA du pays dans lequel est enregistré son siège social. L article 259 A vise les services reposant sur une assise matérielle, et s attache particulièrement à quatre types d opérations : la location de moyens de transport, les opérations de transport de personnes, les opérations sur immeubles (locations, expertises, réparations), et les prestations matérielles (travaux, expertise, prestations culturelles et artistiques, hébergement et ventes à consommer sur place). L article 259 A prône le critère du lieu d utilisation (c'est-à-dire l application de la TVA au taux du pays dans lequel le service est consommé), à l exception de la location de moyens de transport au sein de l UE et les transports maritimes et aériens. En ce qui concerne la location de moyens de transport, le prestataire facture la TVA au taux du lieu d implantation, celle-ci étant récupérable par le locataire auprès de l administration fiscale du pays d installation du prestataire. Pour ce qui est des opérations de transport de personnes, les compagnies de transports ferroviaires appliquent la TVA pour la partie du trajet situé sur leur territoire, tandis que le transport maritime et aérien jouit d une exonération totale, y compris sur les frais d escale. L article 259 B traite les services immatériels (conseil, publicité, droits de propriété intellectuelle ou industrielle, services par Internet, locations autres que moyens de transport, opérations financières et d assurance, etc..) auxquels s appliquent les mêmes règles que pour les biens meubles corporels.

3 Exemple d application de la TVA intracommunautaire Durant le mois de novembre de l année N, la société française FR a enregistré les opérations suivantes avec ses partenaires étrangers : 1. Vente le 1.11.N à l entreprise américaine US de marchandises pour une valeur de HT. 2. Passage en douane le 2.11.N de marchandises achetées à une entreprise américaine et facturées $. Les droits de douane sont de 0,5%, et le taux de change $/ au jour de la facture établie le N de 0,9. 3. Vente le 5.11.N de marchandises à un client allemand (DE) pour une valeur de HT et à un client espagnol (SP) pour une valeur de HT. Seul le client allemand a communiqué son numéro d identification. 4. Achat le N auprès d une société britannique (UK) de marchandises pour une valeur de HT. La société FR a fourni son numéro d identification au fournisseur anglais. Le taux de change / est au jour de la facture de 1,4. 5. Vente le N de marchandises aux Pays-Bas (ND) pour une valeur de HT. La société néerlandaise ayant revendu les marchandises à une filiale allemande, la livraison sera effectuée directement de la France en Allemagne sans transiter par les Pays-Bas. Tous les numéros d identification ont été communiqués entre les partenaires. 6. Location d ordinateurs (dont la société FR a la propriété) à une société hollandaise (ND) qui a fourni son numéro d identification. La prestation est facturée le N à HT. 7. Prestation d une activité de conseil auprès d une société américaine, facturée le N au prix de HT, le taux de change $/ étant à ce jour de 0, Locations de voitures auprès de deux loueurs suisses (SW) et belge (BE). Les prestations sont facturées HT le N respectivement CHF et Le taux de change CHF/ est au jour de la facture de 0,7. 9. Achat le N de billets d avions Paris - Frankfurt pour HT. 10. Facturation le N des honoraires d un architecte allemand contracté par la société FR afin d organiser les travaux de rénovation de son siège parisien. Montant de la prestation HT : Perception le N par la société belge BE de la redevance annuelle de son brevet exploité par la société FR pour la somme de HT. La société FR a fourni son numéro d identification. 12. Sous-traitance auprès de la société britannique UK de tâches d entreposage et de logistique d acheminement de marchandises dont est propriétaire la société FR. Le contrat de service est conclu le 30.6.N et la facture établie le jour même pour un montant de HT. Le taux de change / est au jour de la facture de 1,45. Nous rechercherons le montant de la TVA à décaisser pour l entreprise FR, ainsi que pour ses partenaires.

4 Solution Exportations extracommunautaires Les exportations extracommunautaires de biens meubles corporels (transaction 1) comme de services immatériels (transaction 2) sont exonérées de TVA (CGI art. 262 et 259 B). Les Etats-Unis n appliquant pas le régime de la TVA, l importateur n acquittera donc pas non plus de taxe sur la valeur ajoutée à l entrée des biens sur le territoire américain ou au moment de la prestation de service. Transaction Date de la Montant en Redevable Base fiscale TVA due facture devise 1. Vente aux EU 1.11.N aucun N aucun Prestation de conseil aux EU Exonération de TVA pour la société FR. Importations extracommunautaires Les importations de marchandises en provenance de pays tiers hors UE sont sujettes à TVA calculée lors du passage en douane et acquittée par l importateur auprès de son administration fiscale. La location de moyens de transport en provenance de pays tiers hors UE suit la règle du critère du lieu d utilisation (CGI art. 259 A) et sera traitée au taux français comme une importation. Transaction Date de la facture Montant en devise Redevable Base fiscale TVA due 2. Achat aux EU N $ Société FR ( x 0,9 x 1,005) 8. Location de N CHF Société FR voiture hors UE (8 000 x 0,7) 3 545,64 ( x 19,6%) 1 097,6 (5 600 x 19,6%) Société FR : TVA (sur acquisition de marchandises hors UE) exigible le 2.11.N et acquittée lors du dédouanement pour un montant de : 3 545,64 TVA due sur la prestation de services pour un montant de : 1 097,6 Exportations intracommunautaires Les exportations intracommunautaires de biens meubles corporels (transactions 3 et 5) sont exonérées de TVA (CGI art. 262 ter) sous la condition que la facture mentionne les numéros d identification des partenaires commerciaux. Le client allemand sera donc facturé hors TVA, et il lui appartiendra de faire sa déclaration au fisc allemand. Le client néerlandais sera également facturé en franchise de TVA, mais comme les marchandises ne transitent pas dans son pays, il appartiendra à sa filiale allemande de déclarer la TVA au taux allemand. Le client espagnol, qui n a pas fourni son numéro d identification, sera facturé avec TVA au taux français, celle-ci étant récupérable auprès du fisc français. Les prestations de services à caractère immatériel, comme la location de biens autres que des moyens de transport (transaction 6), régies par l article 259 B du CGI suivent le même régime que les biens meubles corporels. L exportateur français ne facturera

5 pas la TVA qui sera déclarée au taux hollandais par le client utilisateur auprès de son administration fiscale. Transaction 3 & 5. Ventes UE. client allemand. client espagnol. client hollandais 6. Location d ordinateurs dans l UE Date de la facture 5.11.N 5.11.N N N Montant en devise Redevable Base fiscale TVA due Société DE Société FR Société DE Société ND ( x 16%) ( x 19,6%) ( x 16%) 700 (4 000 x 17,5%) Société FR : TVA collectée (sur vente UE sans identification) exigible le 5.11.N portée sur la déclaration CA3 de novembre N pour un montant de : Importations intracommunautaires Les importations intracommunautaires de biens meubles corporels (transaction 4) sont assujetties à la TVA au taux français (CGI art. 256 bis) dans la mesure où la société FR a communiqué son numéro d identification à son fournisseur anglais. Les importations de services dépendent des solutions avancées par les articles 259, 259 A et B du CGI. Les opérations sur immeuble (frais d architecte de la transaction 10) et les services immatériels (transaction 11 sur droits de propriété intellectuelle) relèvent du critère du lieu d utilisation et seront soumis à la TVA au taux français. Les opérations de locations de véhicules (loueur belge sur transaction 8) et de soustraitance répondent au critère du lieu d installation et supporteront la TVA au taux du pays où le prestataire a son siège. Enfin, les transports de personnes par voie maritime ou aérienne étant exonérés de TVA, la société FR ne paiera pas de TVA sur l achat des billets d avion. Transaction Date de la facture Montant en devise Redevable Base fiscale TVA due 4. Achat UE N Société FR (3 600 x 1,4) 987,84 (5 040 x 19,6%) 8. Location véhicule UE N Société BE (5 000 x 21%) 9. Achat billets N aucun 0 0 d avion 10. Prestation architecte UE N Société FR ( x 19,6%) 11. Redevance brevet UE N Société FR ( x 19,6%) 12. Sous-traitance UE N Société UK ( x 1,45) ( x 19%) soit (3 800 x 1,45)

6 Société FR : TVA collectée (sur acquisition intracommunautaire) exigible le N (exigibilité le 15 du mois suivant) portée sur la déclaration CA3 de décembre N pour un montant de : = TVA payée au loueur belge et au sous-traitant anglais pour respectivement et récupérable par la société FR auprès des administrations fiscales de ces pays.

FISCALITE. TVA: La taxe sur la valeur ajoutée. Généralités. Qu est-ce que la TVA:

FISCALITE. TVA: La taxe sur la valeur ajoutée. Généralités. Qu est-ce que la TVA: FISCALITE Le but de ce chapitre est de vous aider à trouver des informations précises et valables sur la réglementation européenne de la TVA. Si vous constatez certains manquements ou certaines erreurs,

Plus en détail

Territorialité et régime des livraisons de biens meubles corporels : AIC, LIC, importation, exportation (cours)

Territorialité et régime des livraisons de biens meubles corporels : AIC, LIC, importation, exportation (cours) Territorialité et régime des livraisons de biens meubles corporels : AIC, LIC, importation, exportation (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Les livraisons de biens entre

Plus en détail

TD DE DROIT FISCAL DES AFFAIRES M1 Droit AES TVA INTERNATIONALE ET COMMUNAUTAIRE

TD DE DROIT FISCAL DES AFFAIRES M1 Droit AES TVA INTERNATIONALE ET COMMUNAUTAIRE Université de Metz Année Universitaire 2010/2011 UFR Droit - AES TD DE DROIT FISCAL DES AFFAIRES M1 Droit AES Cours de Mme Corinne BOISMAIN TD de Maître Romain LANCIA TVA INTERNATIONALE ET COMMUNAUTAIRE

Plus en détail

I. Opérations pour lesquelles un assujetti exempté est redevable de la TVA belge

I. Opérations pour lesquelles un assujetti exempté est redevable de la TVA belge Taxe sur la valeur ajoutée. Modification, à partir du 1er janvier 2010, des règles de localisations des prestations de services et des obligations qui en résultent. Assujettis qui effectuent uniquement

Plus en détail

Nouvelles règles TVA concernant le «lieu des prestations de services» à partir du 1 er janvier 2010

Nouvelles règles TVA concernant le «lieu des prestations de services» à partir du 1 er janvier 2010 Nouvelles règles TVA concernant le «lieu des prestations de services» à partir du 1 er janvier 2010 Commission des experts-comptables et conseils fiscaux internes Le présent article vise à donner un aperçu

Plus en détail

LE PAQUET TVA Comment se préparer pour l échéance du 1 er janvier 2010?

LE PAQUET TVA Comment se préparer pour l échéance du 1 er janvier 2010? LE PAQUET TVA Comment se préparer pour l échéance du 1 er janvier 2010? Henri BITAR CMS Bureau Francis LEFEBVRE Atelier Congrès national ECF Clermont- Ferrand, 17-18- 19 septembre 2009 Le paquet TVA :

Plus en détail

Territorialité de la TVA : vente de spectacles et cession de droits d auteur

Territorialité de la TVA : vente de spectacles et cession de droits d auteur Territorialité de la TVA : vente de spectacles et cession de droits d auteur Principes généraux Depuis le 1er janvier 2011 de nouvelles dispositions doivent être appliquées en matière de territorialité

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

La loi de finances pour 2010 transpose les mesures prises au niveau communautaire regroupant :

La loi de finances pour 2010 transpose les mesures prises au niveau communautaire regroupant : Décembre 2009 Fiche technique PAQUET TVA 2010 : des nouvelles règles de facturation des PRESTATIONS de SERVICES et du REMBOURSEMENT de la TVA intra-communautaire à partir du 1 er janvier 2010 1. Le «Paquet

Plus en détail

1. Règle d exigibilité Modification essentielle (3)

1. Règle d exigibilité Modification essentielle (3) - LES MODIFICATIONS 2013 DE LA TVA- Conférence du 27 février 2013 Organisée par Charles Félix PLAN DE LA CONFERENCE 1. Modification des règles d exigibilité de la TVA - 1.1. Modification essentielle -

Plus en détail

PRESTATIONS DE SERVICES et TERRITORIALITE DE LA TVA

PRESTATIONS DE SERVICES et TERRITORIALITE DE LA TVA LETTRE D INFORMATION ACTUALITE FISCALE MARS 2010 PRESTATIONS DE SERVICES et TERRITORIALITE DE LA TVA (Régime applicable à compter du 1 er janvier 2010) Depuis le 1 er janvier 2010, l imposition à la TVA

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du Cgl SOMMAIRE

Gestion & Actualité. La note d information du Cgl SOMMAIRE EXTRAITS DU N 41-JANVIER 2008 Gestion & Actualité La note d information du Cgl SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Une révision de code De 3 à 5 Plus d euros Un nouveau diagnostic En toute franchise B.T.P.

Plus en détail

I. Opérations pour lesquelles une personne morale non assujettie identifiée à la TVA est redevable de la TVA belge

I. Opérations pour lesquelles une personne morale non assujettie identifiée à la TVA est redevable de la TVA belge Taxe sur la valeur ajoutée. Modification, à partir du 1er janvier 2010, des règles de localisations des prestations de services et des obligations qui en résultent. Personnes morales non assujetties disposant

Plus en détail

Les conséquences pratiques du paquet TVA?

Les conséquences pratiques du paquet TVA? Les conséquences pratiques du paquet TVA? De la législation aux bonnes pratiques intra-communautaires Jeudi 22 & vendredi 23 septembre 2011 Fabrice Cochet 1 PAQUET TVA (B to B) depuis 2010 La prestation

Plus en détail

LA FACTURE COMMERCIALE EXPORT

LA FACTURE COMMERCIALE EXPORT 1) DEFINITION LA FACTURE COMMERCIALE EXPORT Fiche techniq Document comptable qui constate les conditions de vente de biens ou de services, elle est obligatoire pour toutes les ventes entre professionnels

Plus en détail

Cabinet Philippe de LA CHAISE Expert Comptable Commissaire Aux Comptes

Cabinet Philippe de LA CHAISE Expert Comptable Commissaire Aux Comptes Expert Comptable Commissaire Aux Comptes 07/12/2015 Opérations sur les biens Généralités Acquisitions intracommunautaires : L acquisition par un assujetti d un Etat membre, d un bien meuble corporel qui

Plus en détail

L IMPÔT SUR LA DÉPENSE, HISTORIQUE ET RÔLE

L IMPÔT SUR LA DÉPENSE, HISTORIQUE ET RÔLE Partie 1 L IMPÔT SUR LA DÉPENSE, HISTORIQUE ET RÔLE L imposition de la dépense, si l on se place du côté du consommateur ou sur le chiffre d affaires, si l on retient les entreprises imposables, dans son

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES

DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES Fiche Mise en œuvre du «Paquet TVA». Directive 2008/8/CE du 12 février 2008 relative au lieu des prestations de services : obligations d identification des assujettis

Plus en détail

Fiche. Introduction. Fiche 1. Introduction

Fiche. Introduction. Fiche 1. Introduction Introduction Fiche 1 Il est nécessaire de distinguer entre le droit fiscal interne, le droit fiscal international et le droit fiscal international comparé. Le premier s applique à des agents (personnes

Plus en détail

Piscines et centres aquatiques

Piscines et centres aquatiques Collectivités locales et TVA Piscines et centres aquatiques Les communes peuvent être amenées, notamment pour promouvoir le développement social, culturel et sportif de leur territoire, à animer des activités

Plus en détail

Prestations de services intra en France

Prestations de services intra en France Juristax présente Prestations de services intra en France Avertissement Le développement d un sujet vaste tel celui abordé aujourd hui entraine obligatoirement de condenser l information et de reprendre

Plus en détail

UNION EUROPÉENNE Ventes de vins destinés à des particuliers

UNION EUROPÉENNE Ventes de vins destinés à des particuliers DOSSIER RÉGLEMENTAIRE UNION EUROPÉENNE Ventes de vins destinés à des particuliers JUIN 2004 contact : Morgane KIEFFER Responsable réglementaire 04 96 17 25 85-04 96 17 26 72 morgane.kieffer@ubifrance.fr

Plus en détail

EXERCICE. 1 Opérations imposables à la TVA. La TVA : principes, champ d application, territorialité THÈME 1

EXERCICE. 1 Opérations imposables à la TVA. La TVA : principes, champ d application, territorialité THÈME 1 THÈME 1 La TVA : principes, champ d application, territorialité EXERCICE 1 imposables à la TVA Lors d un entretien d embauche dans un cabinet d expertise comptable, vous êtes soumis à un test de connaissance

Plus en détail

Partie 1.5 La déclaration et le paiement de la TVA

Partie 1.5 La déclaration et le paiement de la TVA Partie 1.5 La déclaration et le paiement de la TVA Section 1 : Les règles générales communes à toutes les entreprises I) Les déclarations Le type de déclaration à déposer, ainsi que la périodicité dépendent

Plus en détail

ANNEE UNIVERSITAIRE 2005 2006

ANNEE UNIVERSITAIRE 2005 2006 ANNEE UNIVERSITAIRE 2005 2006 DISCIPLINE : UV 201 DROIT FISCAL 40 rue des Jeûneurs 75002 PARIS Examen d Essai : Semaine du Lundi 27/03/2006 au Samedi 01/04/2006 Durée de l épreuve : 4 heures Le sujet comporte

Plus en détail

Chapitre 11 : Démarrer son activité

Chapitre 11 : Démarrer son activité Chapitre 11 : Démarrer son activité Lorsque l on démarre une entreprise, les premiers mois sont très chargés : il faut lancer son activité, attaquer la partie commerciale (lorsqu elle n a pas débuté en

Plus en détail

TVA intracommunautaire : Etes vous sûr de tout maîtriser?

TVA intracommunautaire : Etes vous sûr de tout maîtriser? 9h00 à 10h30 TVA intracommunautaire : Etes vous sûr de tout maîtriser? Etablir une facture conforme! Salle N 6-7 Règles de facturation dans l UE: Harmonisation par la directive 2001/115/CE 1 - Obligations

Plus en détail

Offre de référence relative à la terminaison d appel vocal mobile sur le réseau d EURO-INFORMATION TELECOM

Offre de référence relative à la terminaison d appel vocal mobile sur le réseau d EURO-INFORMATION TELECOM Offre de référence relative à la terminaison d appel vocal mobile sur le réseau d EURO-INFORMATION TELECOM Offre applicable à compter du 1 er février 2016 EURO-INFORMATION TELECOM 12, rue Gaillon 75107

Plus en détail

Taxes assises sur le chiffre dʹaffaires

Taxes assises sur le chiffre dʹaffaires Taxes assises sur le chiffre dʹaffaires Chapitre 9 : Les obligations des assujettis (Version 2006) Documentation obligatoire : Le code de la TVA Les obligations des contribuables comportent l accomplissement

Plus en détail

La Facture CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

La Facture CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR La Facture CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR La facture est obligatoire pour tout achat de produits et toute prestation de services réalisés pour une activité professionnelle (Art. L 441-3 du Code de Commerce).

Plus en détail

Gestion patrimoniale, l offre luxembourgeoise

Gestion patrimoniale, l offre luxembourgeoise Gestion patrimoniale, l offre luxembourgeoise Les produits d assurance vie luxembourgeois Produits d assurance-vie luxembourgeois pour un résident fiscal français. Quels avantages? 2 Le contrat d assurance

Plus en détail

TVA - Les triangulaires intracommunautaires - Perspective luxembourgeoise

TVA - Les triangulaires intracommunautaires - Perspective luxembourgeoise 1 / 27 TVA - Les triangulaires intracommunautaires - Perspective luxembourgeoise Conférence «TVA transfrontalière : quels changements en 2015?» Workshop N 1: «Les fondamentaux de la TVA dans les transactions

Plus en détail

Vente en ligne à l international :

Vente en ligne à l international : 27 Novembre 2012 27 Novembre 2012 11h00 à 12h00 Vente en ligne à l international : cadre juridique/fiscal solutions de livraison et de paiement Salle N 6-7 Aspects juridiques : Les informations d indentification

Plus en détail

Sommaire. La fiscalité des associations. Les déclarations de résultat. Le sponsoring et le mécénat

Sommaire. La fiscalité des associations. Les déclarations de résultat. Le sponsoring et le mécénat Document établi le 12/07/2011 Sommaire La fiscalité des associations Les déclarations de résultat Le sponsoring et le mécénat L obligation de nomination du commissaire aux comptes La rémunération de salariés

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E N 51306 # 05 N 3517-S NOT-CA12/CA12E @ Internet DGFiP DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E Ce

Plus en détail

FACTURES MENTIONS OBLIGATOIRES PRECAUTIONS A PRENDRE-

FACTURES MENTIONS OBLIGATOIRES PRECAUTIONS A PRENDRE- MISE EN PLACE ADMINISTRATIVE Le Puy en Velay, le 18 novembre 2015 Afin de vous aider à prendre connaissance des obligations qui vous incombent en qualité de chef d entreprise, nous avons repris ci-dessous

Plus en détail

Comptabilité générale I 2014-2015 LES OPÉRATIONS D ACHAT

Comptabilité générale I 2014-2015 LES OPÉRATIONS D ACHAT Comptabilité générale I 2014-2015 LES OPÉRATIONS D ACHAT Quels achats? 1. Biens durables (Cl. 2) 2. Achats de marchandises ou services destinés à la vente (Cl. 60..) 3. Fournitures ou services consommés

Plus en détail

LA CONTRIBUTION SUR LES REVENUS LOCATIFS (OU CRL) Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

LA CONTRIBUTION SUR LES REVENUS LOCATIFS (OU CRL) Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil LA CONTRIBUTION SUR LES REVENUS LOCATIFS (OU CRL) Novembre 2013 LA CONTRIBUTION SUR LES REVENUS LOCATIFS 2 Champ d application Hors champ d application Exonérations Taux Assiette Modalités d imposition

Plus en détail

Facturation : l aménagement des règles fiscales au 1 er janvier 2013

Facturation : l aménagement des règles fiscales au 1 er janvier 2013 Facturation : l aménagement des règles fiscales au 1 er janvier 2013 20 septembre 2012 Elisabeth Ashworth, Anne Grousset, Nathalie Pétrignet, avocats associés, Caroline Moroni-Seror et Marie-Odile Duparc,

Plus en détail

La TVA CHAPITRE. Le champ d application. Les assujettis et les redevables. Les opérations imposables

La TVA CHAPITRE. Le champ d application. Les assujettis et les redevables. Les opérations imposables La TVA La TVA (taxe sur la valeur ajoutée) est un impôt indirect sur la consommation, calculé sur le chiffre d affaires, collecté par l intermédiaire de l assujetti pour le compte de l État à chaque étape

Plus en détail

Actualités fiscales TVA

Actualités fiscales TVA Actualités fiscales TVA Benoît Vanderstichelen! Président IEC Mesures de soutien à la fonction logistique Amélioration du régime de report de paiement de la TVA due à l importation (ET14000) Depuis 2013,

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DES ORGANISMES A BUT NON LUCRATIF

LE REGIME FISCAL DES ORGANISMES A BUT NON LUCRATIF 1/6 NOTE JURIDIQUE LE REGIME FISCAL DES ORGANISMES A BUT NON LUCRATIF 1. Les enjeux. En principe, les associations relevant de la loi du 1er juillet 1901, et plus généralement les organismes à but non

Plus en détail

Calcul de la TVA exigible dans le BTP

Calcul de la TVA exigible dans le BTP Calcul de la TVA exigible dans le BTP Livre blanc Décembre 2012 Éditions Tissot Décembre 2012 Page 1 sur 7 Introduction Quelles sont les bases du calcul de la TVA? TVA collectée, TVA déductible et TVA

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 4 G-1-09 N 2 du 5 JANVIER 2009 REGIMES D IMPOSITION REGIME DES MICRO-ENTREPRISES ARTICLE 49 DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR

Plus en détail

Présentation. ASD DEUTSCHLAND SAARBRUCKEN Allemagne (proche Metz et Strasbourg, FR)

Présentation. ASD DEUTSCHLAND SAARBRUCKEN Allemagne (proche Metz et Strasbourg, FR) Présentation ASD DEUTSCHLAND SAARBRUCKEN Allemagne (proche Metz et Strasbourg, FR) Sommaire Combien d entre vous ont déjà réalisé des échanges commerciaux en Allemagne? des notions de TVA européenne? LEXIQUE

Plus en détail

30. Exercice pratique

30. Exercice pratique 30. Exercice pratique Sauf stipulation contraire explicite ou implicite, les montants sont renseignés T.V.A. 21 p. c. non comprise. Quelles sont les grilles de la déclaration périodique à la T.V.A. qui

Plus en détail

10/10/2012. Taux de TVA appliqués au 1/7/2012

10/10/2012. Taux de TVA appliqués au 1/7/2012 Agenda de la journée Les challenges à relever pour vendre en ligne en Europe Jean-Remi Gratadour, Délégué général de l'acsel et auteur du livre "l'e-commerce transfrontier". L'expérience au quotidien de

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

CAS : La TVA des clients du cabinet MOREL (10 pages)

CAS : La TVA des clients du cabinet MOREL (10 pages) Centre de Ressources Comptabilité Finance Lycée MARIE CURIE Avenue du 8 mai 1945 - BP 348 38435 ECHIROLLES cedex http://crcf.ac-grenoble.fr/ CAS : La TVA des clients du cabinet MOREL (10 pages) Auteur

Plus en détail

D.E.B. - Déclaration d Echange de Biens D.E.S. - Déclaration Européenne de Services

D.E.B. - Déclaration d Echange de Biens D.E.S. - Déclaration Européenne de Services D.E.B. - Déclaration d Echange de Biens D.E.S. - Déclaration Européenne de Services La Déclaration d Echange de Biens et la Déclaration Européenne de Services 1 Sommaire : 1 - Préambule 2 - La D.E.B. 3

Plus en détail

> Dossier Mise à jour le 13 février 2008

> Dossier Mise à jour le 13 février 2008 > Dossier Mise à jour le 13 février 2008 Les mentions obligatoires à porter sur les factures dans le cadre des échanges intra et extracommunautaires - Justificatifs fiscaux des livraisons intracommunautaires

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : ETABLISSEZ DES FACTURES IRREPROCHABLES

Fiche conseil. Nom du Document : ETABLISSEZ DES FACTURES IRREPROCHABLES ETABLISSEZ DES FACTURES IRREPROCHABLES Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

Cher Client, - Le formulaire d ouverture de compte - Les conditions générales de ventes signées - Un extrait Kbis

Cher Client, - Le formulaire d ouverture de compte - Les conditions générales de ventes signées - Un extrait Kbis Cher Client, En ouvrant un compte à la Générale Librest, vous pouvez commander des livres sur notre site internet ce qui vous permet d avoir la disponibilité des livres en stock, de disposer de notre base

Plus en détail

1. DÉTERMINATION PROVISOIRE DE LA TVA SUR LES FACTURES D ACOMPTE INTERMÉDIAIRES

1. DÉTERMINATION PROVISOIRE DE LA TVA SUR LES FACTURES D ACOMPTE INTERMÉDIAIRES Administration générale de la Fiscalité Expertise Opérationnelle et Support Service TVA Taxe sur la valeur ajoutée Décision TVA n E.T.128.691 d.d. 17.08.2015 Electricité Taux de TVA de 21 % à partir du

Plus en détail

Contrat/mandat de représentation directe

Contrat/mandat de représentation directe Contrat/mandat de représentation directe Les passages soulignés sont à remplir. Les passages en italique indiquent la possibilité de choisir la disposition appropriée. Les soussignés, Donneur d ordre /

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 16 /2016

NOTE COMMUNE N 16 /2016 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES NOTE COMMUNE N 16 /2016 OBJET : Commentaire des dispositions des articles 21, 23 et 27 de la loi

Plus en détail

Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une convention fiscale avec le Canada 1

Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une convention fiscale avec le Canada 1 Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une 1 Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une 1 Pays 2 Intérêts 3 Dividendes 4 Redevances

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2015. Mr. LOUSSAIEF Walid Sous Directeur à la DGELF

PRÉSENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2015. Mr. LOUSSAIEF Walid Sous Directeur à la DGELF PRÉSENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2015 Mr. LOUSSAIEF Walid Sous Directeur à la DGELF Présentation Générale La loi de finances 2015 comprend en plus des dispositions budgétaires, des dispositions fiscales

Plus en détail

9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES

9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES Service Public Fédéral FINANCES Secteur TVA Edition 2013 Dépôt légal: D/2005/0719/3 AVANT-PROPOS Dans le

Plus en détail

DOUANES Liquidation douanière

DOUANES Liquidation douanière Extrait aménagé d un article paru dans 1. Valeurs s Le prix d'achat d'un article acquis à l'étranger ne suffit pas pour estimer le montant des droits de douane dû lors de son entrée en France. Il faut

Plus en détail

Swiss Post GLS Dédouanement UE pour les colis à l exportation

Swiss Post GLS Dédouanement UE pour les colis à l exportation Swiss Post GLS Dédouanement UE pour les colis à l exportation Leading partnership in parcel logistics De nouvelles possibilités pour les exportations suisses: les solutions de dédouanement UE de Swiss

Plus en détail

Petit déjeuner des PME et start-ups. Bases de l assujettissement et déduction de l impôt préalable. Katharina Blattner 27 novembre 2015

Petit déjeuner des PME et start-ups. Bases de l assujettissement et déduction de l impôt préalable. Katharina Blattner 27 novembre 2015 Petit déjeuner des PME et start-ups Bases de l assujettissement et déduction de l impôt préalable Katharina Blattner 27 novembre 2015 Sommaire SUJET 3 types d assujettissement pour sociétés suisses 3 Assujettissement

Plus en détail

Logiciels. Edition 2010. Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Publ. 52.21. Valable dès le 1 er janvier 2010. www.ezv.admin.ch

Logiciels. Edition 2010. Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Publ. 52.21. Valable dès le 1 er janvier 2010. www.ezv.admin.ch www.ezv.admin.ch Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Publ. 52.21 Logiciels Edition 2010 Valable dès le 1 er janvier 2010 Editeur: Administration fédérale des douanes (AFD) Direction générale des douanes Section

Plus en détail

NOTE FISCALE. Taxe sur les surfaces commerciales (TaSCom)

NOTE FISCALE. Taxe sur les surfaces commerciales (TaSCom) NOTE FISCALE N 05.12 Emilie REPUSSEAU Mai 2012 Version mise à jour Taxe sur les surfaces commerciales (TaSCom) Depuis le 1 er janvier 2011, la TaSCom est affectée à la commune sur le territoire de laquelle

Plus en détail

INSTRUCTION. N 02-077-M21 du 25 septembre 2002 NOR : BUD R 02 00077 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N 02-077-M21 du 25 septembre 2002 NOR : BUD R 02 00077 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION N 02-077-M21 du 25 septembre 2002 NOR : BUD R 02 00077 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE INTRACOMMUNAUTAIRE ANALYSE Diffusion des règles

Plus en détail

Réforme TVA et Déclaration d échange de services

Réforme TVA et Déclaration d échange de services Réforme TVA et Déclaration d échange de services La loi de finances pour 2010 a prévu qu à compter du 1 er janvier 2010, les règles de territorialité de la TVA seraient modifiées et qu un assujetti établi

Plus en détail

Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France

Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France Opérations réalisées en France par l intermédiaire d un établissement stable Définition de l Établissement

Plus en détail

DOCUMENTATION MARS 2015. votre nouveau représentant fiscal

DOCUMENTATION MARS 2015. votre nouveau représentant fiscal DOCUMENTATION français Plus-values immobilières NON-RÉSIDENT - DÉCLARATION 2048 - TAXE ANNUELLE 3% - EXONÉRATION TRAVAUX - PERSONNE MORALE ET PHYSIQUE - SOCIÉTÉS DE PERSONNES TAXES SUR LES TERRAINS NUS

Plus en détail

FAQ n 6 : Le droit à déduction en matière de TVA

FAQ n 6 : Le droit à déduction en matière de TVA FAQ n 6 : Le droit à déduction en matière de TVA Les informations contenues dans cette FAQ sont soumises aux conditions qui figurent sous l onglet «Avertissement» de ce site. Nous vous invitons vivement

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes

Conditions Générales de Ventes Conditions Générales de Ventes Les présentes conditions générales sont relatives à l utilisation du Site web www.izzyworld.eu et à la vente des produits de la société à responsabilité limitée CTC Craft,

Plus en détail

Tarif commun E 2014 2018

Tarif commun E 2014 2018 SUISA Coopérative des auteurs et éditeurs de musique SWISSPERFORM Société suisse pour les droits voisins Tarif commun E 2014 2018 Projections de films Approuvé par la Commission arbitrale fédérale pour

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION

RECUEIL DE LEGISLATION MEMORIAL Journal Officiel du GrandDuché de Luxembourg 685 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 25 18 avril 1983 SOMMAIRE Loi du 11 avril 1983 portant approbation du

Plus en détail

I. INFORMATION AUX NOTAIRES

I. INFORMATION AUX NOTAIRES Taxe sur la valeur ajoutée. Article 44, 1 er, 1, du Code de la TVA. Soumission à la TVA des prestations des notaires et des huissiers de justice à partir du 1 er janvier 2012. L administration a informé

Plus en détail

DCG 4 Droit fiscal. en 35 fiches 2013. Emmanuel DISLE Agrégé d économie et gestion Professeur en classes préparatoires au DCG

DCG 4 Droit fiscal. en 35 fiches 2013. Emmanuel DISLE Agrégé d économie et gestion Professeur en classes préparatoires au DCG DCG 4 Droit fiscal en 35 fiches 2013 Emmanuel DISLE Agrégé d économie et gestion Professeur en classes préparatoires au DCG Jacques SARAF Agrégé d économie et gestion Collection «Express Expertise comptable»

Plus en détail

I. CHAMP D'APPLICATION. A. Quant à la nature de l entreprise

I. CHAMP D'APPLICATION. A. Quant à la nature de l entreprise MICRO ENTREPRISE 06/01/2011 La micro-entreprise n'est pas une structure juridique en soi mais un simple régime fiscal applicable, dans certaines conditions, aux entreprises individuelles. Les bénéfices

Plus en détail

Année de référence **** : 2005 Premières données disponibles : Décembre 2004

Année de référence **** : 2005 Premières données disponibles : Décembre 2004 INDICES DE PRIX DE PRODUCTION DE L INDUSTRIE FRANÇAISE POUR LE MARCHÉ FRANÇAIS BRANCHE : MACHINES ET ÉQUIPEMENTS DE BUREAU (À L EXCLUSION DES ORDINATEURS ET ÉQUIPEMENTS CPF rév. 2 * : 28.23 / CPF rév.

Plus en détail

LE MOT D ACCUEIL DU VICE-PRESIDENT LE MOT D ACCUEIL D DU VICE-PRESIDENT. Sommaire LES REFORMES FISCALES 2010

LE MOT D ACCUEIL DU VICE-PRESIDENT LE MOT D ACCUEIL D DU VICE-PRESIDENT. Sommaire LES REFORMES FISCALES 2010 Julien Meunier François Schotté 1 Sommaire LE MOT D ACCUEIL D DU VICE-PRESIDENT 3 LES REFORMES FISCALES 2010 Réforme de la taxe professionnelle 4 5 20 QUESTIONS - REPONSES 42 2 LE MOT D ACCUEIL DU VICE-PRESIDENT

Plus en détail

DROIT FISCAL - X. PARENT ANNÉE ACADÉMIQUE 2004-2005. Titre 3 Notions fondamentales concernant la TVA en Belgique

DROIT FISCAL - X. PARENT ANNÉE ACADÉMIQUE 2004-2005. Titre 3 Notions fondamentales concernant la TVA en Belgique Titre 3 Notions fondamentales concernant la TVA en Belgique TABLE DES MATIERES Première Partie : le contexte général et les aspects techniques 1. Introduction... 7 I. La taxe sur la valeur ajoutée... 7

Plus en détail

Circulaire du 14 décembre 2011

Circulaire du 14 décembre 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du budget, des comptes publics, et de la réforme de l'etat NOR : BCRD 1134130C Circulaire du 14 décembre 2011 Conditions d application de l exonération de la taxe sur la

Plus en détail

Tome I. Généralités. Première partie. Code des impôts sur les revenus. Deuxième partie. Taxes assimilées aux impôts sur les revenus

Tome I. Généralités. Première partie. Code des impôts sur les revenus. Deuxième partie. Taxes assimilées aux impôts sur les revenus Tome I Table des matières générale Tome I Table des matières générale Tome I..... Table des matières générale Tome II..... Voir Tome II disponible séparément Généralités Loi du 24 décembre 2002 modifiant

Plus en détail

Conditions Générales de Vente aux particuliers.

Conditions Générales de Vente aux particuliers. Conditions Générales de Vente aux particuliers. Préambule Les présentes conditions générales de vente sont conclues : ENTRE : - La SARL Les Editions La Madolière, domiciliée 107 rue de la Mairie 27150

Plus en détail

Échéancier. 17 Obligations fiscales MARDI 5 MAI 2015

Échéancier. 17 Obligations fiscales MARDI 5 MAI 2015 17 Obligations fiscales MARDI 5 MAI 2015 Contribuables relevant des BIC : Entreprises relevant du régime réel normal ou simplifié (quelle que soit la date de clôture de l exercice 2014) : déclaration des

Plus en détail

CHAPITRE 4 LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE

CHAPITRE 4 LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A MODULE : les opérations courantes Chapitre 4 : La taxe sur la valeur ajoutée (Formateur) Chapitre 5 : Les achats et les ventes Chapitre 6 : Les charges de personnel Chapitre

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2012/10 NOTE COMMUNE N 10/2012

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2012/10 NOTE COMMUNE N 10/2012 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2012/06/26 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2012/10 NOTE COMMUNE N 10/2012 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

DOSSIER DE LA TVA APPLICABLE AUX AGENCES DE VOYAGES : UNE GRANDE VICTOIRE DU SNAV POUR LA PROFESSION

DOSSIER DE LA TVA APPLICABLE AUX AGENCES DE VOYAGES : UNE GRANDE VICTOIRE DU SNAV POUR LA PROFESSION UNE GRANDE VICTOIRE DU SNAV POUR LA PROFESSION Suite au long travail de lobbying du SNAV auprès des Ministères de l Equipement, des Transports, de l Aménagement du territoire, du Tourisme et de la Mer,

Plus en détail

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2 COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2 MODULE 2 : les opérations courantes Chapitre 4 : La taxe sur la valeur ajoutée Chapitre 5 : Les achats et les ventes Chapitre 6 : Les charges de personnel Chapitre 7 : Les

Plus en détail

Codex de l Expert-comptable et du Conseil fiscal

Codex de l Expert-comptable et du Conseil fiscal Codex de l Expert-comptable et du Conseil fiscal Ce code est mis à jour au Moniteur belge du 6 avril 2012. Editeur responsable: Hans Suijkerbuijk # 2012 Wolters Kluwer Belgium SA Waterloo Office Park Drève

Plus en détail

Mémo: Implantation d une entreprise en Allemagne et imposition des véhicules de sociétés

Mémo: Implantation d une entreprise en Allemagne et imposition des véhicules de sociétés Mémo: Implantation d une entreprise en Allemagne et imposition des véhicules de sociétés Mémo: Implantation d une entreprise en Allemagne et imposition des véhicules de sociétés SOMMAIRE I. Pourquoi l

Plus en détail

dans l Etat de résidence de l entreprise.

dans l Etat de résidence de l entreprise. dans l Etat de résidence de l entreprise. a- Nonobstant l inexistence d un établissement stable, certains revenus réalisés en Tunisie peuvent y être imposés. Dans ce cas, l impôt est prélevé par voie de

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Économie et des Finances Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes Ministère délégué auprès du ministère de l Écologie,

Plus en détail

INTERNATIONAL TRIBUNAL FOR THE LAW OF THE SEA TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER. Dolliver Nelson Le Président

INTERNATIONAL TRIBUNAL FOR THE LAW OF THE SEA TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER. Dolliver Nelson Le Président INTERNATIONAL TRIBUNAL FOR THE LAW OF THE SEA TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER Excellence, Dolliver Nelson Le Président Le 14 décembre 2004 J ai l honneur d accuser réception de la note en date

Plus en détail

Le contrat de sous-traitance industrielle PROMECA

Le contrat de sous-traitance industrielle PROMECA 1 Le contrat de sous-traitance industrielle Plan 1 La définition juridique du contrat de sous-traitance industrielle sous-traitance et contrat d entreprise sous-traitance et contrat de vente sous-traitance

Plus en détail

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE FEDERATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE 20 octobre 2014 Ce rapport contient 7 pages Exposé préalable Méthologie de l étude Cette étude vise à comparer

Plus en détail

Planning the Year End

Planning the Year End www.pwc.be Quels sont les changements TVA à partir du 1er janvier et les développements majeurs en matière de commerce international? Lionel Wielemans Director Nicolas Urien Manager www.pwc.be Table des

Plus en détail

CHANGEMENTS DE TVA AU 1 er JANVIER 2014 QUEL IMPACT SUR VOTRE FACTURATION?

CHANGEMENTS DE TVA AU 1 er JANVIER 2014 QUEL IMPACT SUR VOTRE FACTURATION? CHANGEMENTS DE TVA AU 1 er JANVIER 2014 QUEL IMPACT SUR VOTRE FACTURATION? Les taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée Désormais il existera trois taux différents : 5.5% (maintien) 10% (anciennement 7%)

Plus en détail

LA FISCALITE FRANÇAISE EN MATIERE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION

LA FISCALITE FRANÇAISE EN MATIERE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION LA FISCALITE FRANÇAISE EN MATIERE DE DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION Cette fiche a pour finalité de présenter de manière synthétique la fiscalité française en matière de droits de succession et de

Plus en détail

Des transferts de sièges permettant de bénéficier de la convention franco-luxembourgeoise fiscalement plus favorable sont elles des abus de droit?

Des transferts de sièges permettant de bénéficier de la convention franco-luxembourgeoise fiscalement plus favorable sont elles des abus de droit? Des transferts de sièges permettant de bénéficier de la convention franco-luxembourgeoise fiscalement plus favorable sont elles des abus de droit? Transfert de siège d Italie vers le Luxembourg Affaire

Plus en détail

BILAN SIMPLIFIÉ. DGFiP N 2033-A 2015 A bis du Code général des impôts) ➀. Brut 1. Total I (5) 044 048. Total II 096 098

BILAN SIMPLIFIÉ. DGFiP N 2033-A 2015 A bis du Code général des impôts) ➀. Brut 1. Total I (5) 044 048. Total II 096 098 N 0956 7 Formulaire obligatoire (article 0 septies BILAN SIMPLIFIÉ DGFiP N 0-A 05 A bis du Code général des impôts) ➀ Désignation de l entreprise Adresse de l entreprise Numéro SIRET* Néant * Durée de

Plus en détail

TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE

TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE @internet-dgfip N 50449 # 14 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES N o 3310 NOT-CA3 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3310 CA3 ET SES ANNEXES Ce document

Plus en détail