Dossier de presse. Économie Sociale et Solidaire. contacts presse. 2 edito de la ministre. AVISE Tél. :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier de presse. Économie Sociale et Solidaire. contacts presse. 2 edito de la ministre. AVISE Tél. : 01 53 25 02 29 nadege.rodrigues@avise."

Transcription

1 Dossier de presse contacts presse Nadège RODRIGUES AVISE Tél. : Julie SCHWARZ ECONOVIA Tél. : edito de la ministre 3 REMERCIEMENTS des lauréats 4 LE PROGRAMME JEUN ESS 5 LES JEUNES, LA CRÉATION D activité et L ESS 6 LES PARTENAIRES DU PROGRAMME JEUN ESS

2 edito de la ministre Le 30 juin dernier, nous lancions le programme Jeun ESS, doté de 1,3 million d euros et fruit d un partenariat entre l Etat, la Caisse des Dépôts et consignations, ainsi que six fondations ou entreprises de l économie sociale et solidaire. En tant que ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, j ai souhaité que la promotion de l économie sociale et solidaire (ESS) auprès des jeunes soit un axe fort de la politique de mon ministère, pour permettre au secteur de transmettre ses valeurs et d assurer son développement à long terme. L appel à projets pour soutenir des initiatives de jeunes a été un succès : 200 dossiers ont été soumis. Parmi eux, 9 ont été retenus dans des domaines aussi variés que l environnement, les technologies de l information et de la communication ou encore la cohésion sociale. Ces projets démontrent l intérêt que porte la jeunesse à l économie sociale et solidaire et à ses capacités d innovation. Mes félicitations les plus chaleureuses vont donc à ces jeunes entrepreneurs qui reçoivent un prix d une valeur de à euros sous forme d un soutien financier et de prestations d accompagnement personnalisées pour développer leur projet. Je me réjouis de ce premier succès de Jeun ESS. Pour aller encore plus loin, l Etat et les partenaires ont décidé de renforcer les moyens financiers de ce programme, en le dotant de euros supplémentaires. En 2012, il s agira de développer des partenariats avec les réseaux de jeunesse et de favoriser l insertion professionnelle des jeunes dans les structures de l ESS. Ensemble, engageons-nous avec conviction pour continuer, demain, à révéler toutes les opportunités qu offre l ESS. Roselyne BacHELOT-NARQUIN 2

3 remerciements des lauréats «A l annonce de cette victoire, nous n avons qu une seule chose à dire : merci à tous ceux qui ont cru en nous et nous ont soutenus jusqu à présent.» HYES (Hybrid Energies & Eco-Systemes), Basse-Normandie «Merci d avoir cru dans notre projet et d avoir parié sur l innovation.» IMaugis, Champagne-Ardenne «L aide de Jeun ESS va nous permettre de prouver plus rapidement la pertinence de notre modèle.» C Koi Ça, éco-lieu Jeanot, Aquitaine «Merci à Jeun ESS d encourager l humanisme et l engagement étudiant.» GAELIS, Agoraé, Rhône-Alpes «Jeun ESS nous apporte à la fois une sécurité financière supplémentaire et la perspective d un accompagnement. C est à la fois une bouffée d oxygène et de l énergie pour la suite!» Barathym, Rhône-Alpes «Ce prix nous donne l opportunité de nous réaliser et de travailler dans le respect de nos valeurs. Jeun ESS nous apporte tout ce qui nous manquait pour concrétiser notre projet.» Cocon Construction Ecologique, Bretagne «Nous sommes fiers et heureux que notre projet ait été compris, que le jury ait perçu toute la portée de notre engagement dans l économie sociale et solidaire et que notre jeunesse ne nous ait pas empêché d être reconnus comme des interlocuteurs de valeur.» Dynamo, Lorraine «Notre projet a vocation à servir le territoire de façon pérenne sur les plans environnemental, social et économique. Merci de nous permettre de tracer une nouvelle voix de développement.» Enercoop LR, Languedoc-Roussillon «Merci de soutenir de manière si conséquente une activité initiée il y a plusieurs années par les jeunes du village. Le prix va nous permettre d explorer de nouvelles pistes de développement.» Gink oop, Picardie Contacts presse Nadège RODRIGUES - AVISE - Tél. : Julie SCHWARZ - ECONOVIA - Tél. :

4 le programme jeun ess Un partenariat public-privé prometteur Le programme Jeun ESS est une initiative innovante née d un partenariat entre l Etat (le ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale, le ministère de l Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative), la Caisse des Dépôts et six acteurs du secteur privé : la Fondation Crédit Coopératif, la Fon- dation d entreprise La Mondiale, la Fondation MACIF, la Fondation Groupe Chèque Déjeuner, la MAIF et la MGEN. Il a été lancé le 30 juin 2011 avec pour premier objectif de mieux faire connaître l économie sociale et solidaire (ESS ) auprès des jeunes afin de renforcer leur implication dans ce secteur. L appel à projets Jeun ESS 3 axes Promouvoir l ESS auprès des jeunes, leur donner envie de s y investir (professionnellement ou bénévolement). Le programme prévoit notamment la création d outils et l organisation d une campagne de sensibilisation en s appuyant sur les acteurs de la jeunesse, de l enseignement, de l éducation populaire, les réseaux étudiants et les relais territoriaux de l ESS. En toute première action, le programme a choisi de lancer, le 30 juin 2011, un appel à projets réservé aux jeunes de moins de 30 ans. Les initiatives proposées, en création ou en développement, devaient s appuyer sur une démarche entrepreneuriale, incluant la vente de prestations ou de produits et présenter un caractère d innovation sociale. En trois mois, près de 200 dossiers ont été reçus. Un succès pour cette première action du programme qui vise à promouvoir et valoriser la place des jeunes dans le secteur de l économie sociale et solidaire (ESS). En provenance de tout le territoire, les projets des plus classiques aux plus innovants ont offert aux membres du jury un large panel des possibilités qu offre le secteur de l ESS : animation et action sociale, commerce équitable, culture, environnement, finance, inser- tion, sport Portés au minimum par deux jeunes de moins de 30 ans, ces projets ont révélé des démarches innovantes, s adressant à de nombreux publics : enfants, adultes, publics en difficulté, collectivités, entreprises, etc. Après une première instruction pour vérifier la solidité et l éligibilité des dossiers, les projets ont été minutieusement examinés par des experts techniques d une part et des experts spécialisés dans les secteurs abordés. Sur 22 finalistes, 9 ont été retenus par les membres du jury final composé des fondateurs du programme. Les lauréats reçoivent des dotations de à euros. Ces prix se composent pour 2/3 d un soutien financier et pour 1/3 de prestations d accompagnement personnalisées. En complément, un dispositif d appui aux porteurs de projets sera mis en place, pouvant se traduire notamment par la mise en relation avec des entrepreneurs expérimentés de l ESS. Soutenir et valoriser les initiatives portées par les jeunes dans l économie sociale et solidaire et faire reconnaître la place des jeunes générations dans ce secteur. L appel à projets Jeun ESS en est la première expression. Favoriser l intégration des jeunes dans les structures de l ESS et notamment dans leur gouvernance. en ligne Toutes les informations sur le programme Jeun ESS sur : Contacts presse Nadège RODRIGUES - AVISE - Tél. : Julie SCHWARZ - ECONOVIA - Tél. :

5 Les jeunes, la création d activité et l ESS L économie sociale et solidaire, une force économique Le secteur de l économie sociale et solidaire regroupe des structures qui cherchent à concilier activité économique et utilité sociale, en mettant l humain au centre de l économie. La recherche de profit n est pas une fin en soi, mais doit être mise au service de l humain et de la création d emplois et d utilité sociale. L économie sociale et solidaire offre de nom- Les Jeunes et l ESS Quel que soit le degré de connaissance du secteur, près de 90% des jeunes adhèrent aux principes de l économie sociale et solidaire (ESS) : gouvernance démocratique des projets, primauté de l intérêt social sur l intérêt financier, politique de développement durable, etc. Si les jeunes adhèrent massivement à ces principes et souhaiteraient les voir adopter par l ensemble des organisations et entreprises, le secteur reste cependant peu connu. Seuls 49% d entre eux en ont déjà entendu parler et ils ne sont que 12% à savoir clairement ce que c est. Ce déficit de notoriété du secteur joue sur son attractivité : seuls 23% d entre eux souhaitent breuses opportunités aux jeunes. Le secteur se professionnalise et recherche de nouveaux profils (organisation, gestion, management). Tous les domaines d activités sont concernés. Dans les dix prochaines années, le secteur va recruter plus de personnes pour faire face aux départs à la retraite. s y engager professionnellement (contre 35% pour le secteur privé lucratif et 42% pour le secteur public). Confrontés à des difficultés d insertion dans la vie professionnelle, les jeunes aspirent prioritairement à la stabilité et une certaine garantie de l emploi (45%) et à une forte rémunération (38%). Cependant, ceux qui connaissent l ESS le préfèreraient au secteur privé lucratif (32%). Et, s ils ne s engagent pas professionnellement dans le secteur, plus des ¾ des jeunes ne sont pas opposés à l idée de s engager d une manière ou d une autre dans la société. C est sur la base de ces constats que le programme Jeun ESS a été créé. D après le sondage CSA/Jeun ESS «Notoriété de l économie sociale et solidaire et attentes de la jeunesse» conduit en juin l ess en france établissements 2 millions de salariés représentant 10% de l emploi salarié en France. 55 milliards d euros distribués chaque année en salaires 5 fois plus d emplois que dans le secteur automobile 2 fois plus d emplois que dans le secteur agricole aller + loin Sondage CSA/ Jeun ESS «Notoriété de l économie sociale et solidaire et attentes de la jeunesse» réalisé en juin Panorama de l économie sociale et solidaire en France et dans les régions Contacts presse Nadège RODRIGUES - AVISE - Tél. : Julie SCHWARZ - ECONOVIA - Tél. :

6 les partenaires du programme jeun ess Le programme Jeun ESS a vu le jour grâce à un partenariat public/ privé tout-à-fait novateur noué entre l Etat (le ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale, le ministère de l Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative), la Caisse des Dépôts, et six entreprises et fondations de l économie sociale : MAIF, MGEN, Fondation Crédit Coopératif, Fondation Groupe Chèque Déjeuner, Fondation MACIF, Fondation d entreprise la Mondiale. L etat La Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), sous l autorité du ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale, est chargée de piloter les politiques publiques de solidarité, de développement social et de promotion de l égalité favorisant la cohésion sociale. Parmi ses nombreuses activités, la DGCS est chargée de soutenir et promouvoir le développement de l économie sociale et solidaire ainsi que les innovations qui y concourent. LA CAISSE DES DEPOTS Institution financière publique, la Caisse des Dépôts est un investisseur de long terme au service de l intérêt général et du développement économique et contribue au développement des territoires. Elle intervient à ce titre en appui des politiques publiques et des collectivités locales, notamment pour soutenir l économie sociale et solidaire. Convaincue de l importance du rôle des jeunes dans le renforcement du secteur de l économie sociale et solidaire, la Caisse des Dépôts soutient le programme Jeun ESS et s associe à cette démarche innovante et résolument opérationnelle. LA FONDatION CREDIT COOPERATIF Créée il y a 27 ans, la Fondation Crédit Coopératif est l une des doyennes des fondations d entreprise. Fondation d une économie sociale sans rivages, elle a noué des partenariats dans les domaines suivants : lutte contre l exclusion, citoyenneté des personnes handicapées, culture et solidarité elle a reçu à ce titre en 2010 la distinction de Grand Mécène de la Culture et tout particulièrement en matière de recherche et de promotion de l économie sociale. C est pourquoi, fidèle à son engagement en faveur de l économie sociale, la Fondation Crédit Coopératif a participé, dès l origine, aux côtés de cinq autres fondations et entreprises de l économie sociale, du Ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale et de la Caisse des Dépôts, à la création du programme Jeun ESS. Contacts presse Nadège RODRIGUES - AVISE - Tél. : Julie SCHWARZ - ECONOVIA - Tél. :

7 les partenaires du programme jeun ess LA FONDatION GROUPE CHEQUE DEJEUNER La Fondation du Groupe Chèque Déjeuner, fidèle aux valeurs humanistes de partage, de solidarité, de liberté et d égalité, fidèle aux pratiques et valeurs de l Economie Sociale, s engage depuis plus de 10 ans dans le soutien aux porteurs de projets qui œuvrent dans le champ de la création d emplois durables et pour l innovation sociale. Elle est donc particulièrement attentive aux projets collectifs portés par ceux qui considèrent qu économique et social vont de pair et qui inscrivent leurs actions dans une autre façon d entreprendre, plus humaine, plus durable et plus respectueuse de l environnement. Il était donc évident et naturel que la Fondation Groupe Chèque Déjeuner s engage pleinement dans la mise en place et le développement du programme Jeun Ess, en ce qu il permettra de partager avec les jeunes les valeurs que nous défendons quotidiennement. LA FONDatION D ENTREPRISE LA MONDIALE Une fondation pour renforcer l autonomie sociale et économique des personnes. Créée en décembre 2004, la Fondation d entreprise La Mondiale soutient l innovation dans deux domaines : l économie sociale et solidaire et l éducation. Elle dispose d un budget annuel de euros. Ses interventions suivent un fil conducteur : «contribuer à l autonomie sociale et économique des personnes pour renforcer les solidarités». Mutuelle d assurance engagée sur la voie d un développement économique socialement responsable, La Mondiale a créé sa fondation pour encourager ses assurés, et l ensemble de ses partenaires, à participer à la construction de projets collectifs, fondés sur la solidarité entre des personnes autonomes et responsables qui partagent des valeurs communes. Son objectif : œuvrer, en complément de l action publique et associative, pour fournir à ceux qui en ont besoin les clés d un nouvel avenir. LA FONDatION MACIF Agir pour l innovation sociale. Parce que l innovation sociale constitue un levier essentiel en capacité d apporter des réponses nouvelles aux besoins sociaux mal ou non satisfaits, la Fondation Macif en a fait le pivot central de sa stratégie, pour les trois années à venir. L idée n est plus seulement d innover dans les politiques sociales, au sens où on l entend le plus souvent via des allocations par exemple même si cela reste nécessaire, mais de permettre aux femmes et aux hommes de transformer eux-mêmes leur quotidien et ce dans leur intérêt. Le Programme Jeun ESS répond aux orientations de la Fondation Macif, dès lors qu il entend rapprocher l économie sociale et solidaire des jeunes et réciproquement, donnant la possibilité à ces derniers de devenir des acteurs à part entière de la transformation sociale que beaucoup d entre eux appellent de leurs vœux et que l économie sociale et solidaire prétend porter. Contacts presse Nadège RODRIGUES - AVISE - Tél. : Julie SCHWARZ - ECONOVIA - Tél. :

8 les partenaires du programme jeun ess La MAIF Depuis son origine en 1934, la MAIF, entreprise mutuelle d assurance de biens et de personnes, s est constituée autour de valeurs qui ne sont pas cotées en bourse : elle place l homme au cœur de ses préoccupations, met en œuvre les principes de solidarité, de mutualité et de responsabilité, s organise démocratiquement et en toute transparence. Convaincue par nature que l éducation demeure la meilleure façon de construire une société plus juste et plus responsable, la MAIF a fait de l accès à l éducation pour tous l axe majeur de sa politique d engagement sociétal. C est donc tout naturellement qu elle s est engagée dans le Programme Jeun ESS afin de faire partager et porter ces valeurs par le plus grand nombre, et en particulier par les jeunes, d encourager la diversité des formes d entreprendre et de promouvoir une vision de l économie et de la société plus juste et plus respectueuse de l homme. La MGEN Première mutuelle santé française, le groupe MGEN protège 3,5 millions de personnes, principalement issues de la fonction publique. Gestionnaire du régime obligatoire d assurance-maladie, il fournit des prestations complémentaires en santé, prévoyance, dépendance et retraite. Ses 33 établissements sanitaires et médico-sociaux offrent aux assurés sociaux une structure de soins diversifiée : médecine de ville, soins de suite et de réadaptation, hébergement de personnes Il fait partie du groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire qui protège 6 millions de personnes. Le groupe MGEN est un acteur engagé de la promotion de l ESS. Il est membre fondateur de L ESPER, association des acteurs de l ESS du monde de l éducation, et du réseau Education et Solidarité, qui soutient le développement de mutuelles santé dans les pays en voie de développement. L AVISE Association créée en 2002 par la Caisse des Dépôts et des acteurs représentatifs de l économie sociale, l Avise agit pour accroître le nombre et la performance des entreprises d économie sociale et solidaire (ESS), créatrices d emplois et d activités nouvelles. Pour ce faire, elle privilégie de façon systématique une démarche partenariale dans une logique d intérêt général. Centre de ressources et d ingénierie pour l ESS, l Avise a su gagner la confiance de nombreux acteurs grâce à son expertise et à sa capacité de mobilisation. Son action est reconnue dans l appui au secteur de l insertion par l activité économique, l accompagnement des associations, l accès aux financements européens et le développement des entreprises sociales. L Avise a été choisie pour être l opérateur technique du programme Jeun ESS. Une mission qui s inscrit pleinement dans son ambition de renforcer les convergences d actions entre les différents acteurs, facteur de réussite du changement d échelle du secteur. Contacts presse Nadège RODRIGUES - AVISE - Tél. : Julie SCHWARZ - ECONOVIA - Tél. :

9 FOCUS PROJET STATUT SCOP DATE DE CRÉATION Juillet 2009 EMPLOIS Une microbiologiste Un spirulinier Un juriste SOUTIENS OSEO Innovation Région Basse-Normandie Europe (LEADER) Université de Caen Fédération des Spiruliniers de France ARDES ARPE ECOPYA ESAT Colombelles SCOP ARIA Energie HYES Hybrid Energies & Eco-Systemes Méthanisation agricole et culture de spiruline Ferme de Bouquetot (Basse-Normandie) L expérience d Hybrid Energies & Eco-Systemes, lauréat du premier prix Jeun ESS, est humaine, économique et scientifique. Elle associe deux activités de production dans une symbiose respectueuse des hommes et de l environnement. HYES. Ces quatre lettres sont l acronyme d Hybrid Energies & Eco-Systemes. Premier prix de l appel à projets Jeun ESS, cette SCOP du Pays d Auge (Basse- Normandie) est au cœur d un écosystème d activités visant à ce que chaque structure de la Ferme de Bouquetot entre en symbiose. Sur ce site préservé de 68 hectares, parcouru par des sources alimentant l est du Calvados en eau potable, HYES a créé un cercle vertueux. Les fumiers y sont valorisés par méthanisation (source de biogaz) et produisent de l électricité, de la chaleur et du fertilisant naturel. Ces ressources sont utilisées pour cultiver de la spiruline, une micro-algue à haute valeur nutritionnelle et à faible impact environnemental. Cette expérience fait l objet d un programme de recherche et développement soutenu notamment par OSEO Innovation, la Région et l Europe. UNE EXPÉRIENCE QUI RÉPLIQUE LA SYMBIOSE La spiruline est un aliment encore peu connu mais dont la culture se développe dans de nombreuses fermes artisanales de France. Cette jeune filière agricole permet une production alimentaire de haute qualité. HYES cultive cette micro-algue d une manière spécifique, car elle dédie une part très importante de ses efforts à la mise au point d une production sans engrais de synthèse. Quant à la méthanisation agricole, elle s inscrit dans un cycle naturel et offre de nombreux avantages (production d énergie renouvelable, limitation des émissions de gaz à effet de serre et limitation des nuisances liées à l épandage). A la Ferme de Bouquetot, l initiative de HYES a favorisé l émergence d un projet global d écodomaine où s entrecroisent désormais des activités économiques interdépendantes liées à la santé naturelle, à l éco-construction et au tourisme vert. IMPACT SOCIAL cultiver une spiruline bio, aliment à haute valeur nutritionnelle et à faible impact environnemental valoriser les fumiers locaux pour produire de l électricité, de la chaleur et de l engrais naturel promouvoir des solutions locales d écologie pratique réaliser des prestations d étude et de conseil en vue du développement de systèmes d énergie, principalement renouvelables concevoir et réaliser des éco-lieux partager l expérience HYES en ouvrant régulièrement le site au public CONTACTS PRESSE : NADÈGE RODRIGUES (AVISE) / JULIE SCHWARZ (ECONOVIA)

10 HYES (Hybrid Energies & Eco-Systemes) FOCUS ÉQUIPE Sylvain Gendron 29 ans Sociétaire salarié, juriste Friederike Claussen 29 ans Salariée, microbiologiste Laurent Lecesve 32 ans Sociétaire gérant salarié Spirulinier Jean-François Langlet 31 ans Sociétaire Ecoconstructeur Karim Al Khatib 34 ans Sociétaire Commercial Le début de l aventure Deux ingénieurs des Arts & Métiers sont à l origine de cette SCOP comptant aujourd hui trois salariés, dont une microbiologiste. Soutenue par OSEO Innovation, la région Basse-Normandie et l Europe, HYES a le statut de «jeune entreprise innovante». L histoire commence en 2007, quand Laurent Lecesve et Jean-François Langlet, deux ingénieurs des Arts et Métiers, trouvent un endroit où mener leur expérience : associer la méthanisation agricole, productrice de biogaz et de digestat, avec la culture d une micro-algue, la spiruline, de sorte à ce que les déchets d une activité deviennent les produits de l autre. Ils sont rejoints par Karim Al Khatib et Sylvain Gendron à l intérieur de ce cercle vertueux, imitant le processus de symbiose rencontré dans la nature. Karim est l animateur d un écovillage libanais et se passionne pour les problématiques énergétiques. Quant à Sylvain, il est à l époque juriste dans une société d économie mixte et vient de rédiger son mémoire sur les installations classées pour la protection de l environnement. Les quatre hommes se complètent. Ils créent une SAS en 2009, qu ils transforment en SCOP DES RECHERCHES APPLIQUÉES en Cette entreprise, soutenue par OSEO Innovation, la région Basse-Normandie et l Europe (fonds Leader), accompagne les collectivités et les particuliers dans leurs projets d éco-lieux, d éco-centres ou d éco-villages. Cependant, l essentiel de l investissement d Hybrid Energies & Eco-Systemes (HYES) n est pas consacré au bureau d études mais à la recherche et développement. A la Ferme de Bouquetot, dans le pays d Auge, non loin de Trouville, l équipe a accueilli Friederike Claussen, une jeune microbiologiste allemande. L objet de ses travaux : trouver le meilleur moyen pour que la jeune filière française de production de spiruline puisse se passer d engrais de synthèse en utilisant le digestat produit par la méthanisation du fumier. Un sujet de recherche innovant et particulièrement intéressant dans le nord du Pays d Auge, où la densité de chevaux et de bovins pose la question de la valorisation des fumiers. LEUR CRI DU CŒUR «A l annonce de cette victoire, nous n avons qu une chose à dire : merci à tous ceux qui ont cru en nous et nous ont soutenu jusqu à présent dans notre développement d écosystèmes d activités économiques où les déchets des uns deviennent les produits des autres.»

11 FOCUS PROJET ÉCO-LIEU JEANOT PAR C KOI ÇA Jardin éducatif Rion-des-Landes (Aquitaine) Ce jardin éducatif défend un modèle agricole respectueux des écosystèmes. Cette approche agro-écologique se traduit par des actions concrètes pour tous les publics : la production de paniers de légumes, des visites scolaires et des ateliers à thèmes. Niché entre Dax et Mont-de-Marsan, l éco-lieu Jeanot est un jardin où poussent aussi bien les tomates que les alternatives à l agriculture intensive par la pratique de l agro-écologie. Ce jardin éducatif nourricier, associant production agricole et protection de l environnement, est un projet original et ambitieux. Cultivé par l association C Koi Ça, il nourrit aussi bien les corps que les esprits de Rion-des-Landes, un petit bourg niché dans les pins et les bruyères du Pays Tarusate. Site de production et de vente de légumes sur un territoire où règne la monoculture de maïs, l éco-lieu Jeanot est avant tout un espace de transmission des savoirs et d expérimentation de l agro-écologie. Agro-écologie? Cette pratique agricole, défendue en France par Pierre Rabhi, prône le respect des écosystèmes et la reconnaissance des savoirs paysans. CONCILIER AGRICULTURE ET ÉCOLOGIE D une superficie de 7000 m 2, l éco-lieu Jeanot est un véritable outil pédagogique vivant. Il se compose d une zone maraîchère, d un sentier botanique, d un jardin pédagogique et d espaces de jeux pour les enfants. La maison, la grange et la fournière (le four à pain traditionnel), ont été restaurées. Inauguré en juillet 2011, l éco-lieu a commencé à accueillir les enfants des centres de loisirs de la région cet été et à délivrer ses premiers paniers de légumes à l automne. Depuis, le jardin étend son action éducative aux écoles, aux collèges, aux instituts médicoéducatifs et aux centres sociaux de la région. Son ambition : devenir un véritable pôle de services autour du développement durable et de la culture paysanne à travers, notamment, des cours de gascon et des ateliers de cuisine régionale. Prochaine étape : mieux accueillir les personnes handicapées, en réalisant des panneaux sonores et en braille. STATUT Association loi 1901 DATE D INAUGURATION Juillet 2011 PUBLIC ACCUEILLI EN TROIS MOIS 350 personnes dont 230 enfants BÉNÉVOLES 40 EMPLOIS Une animatrice environnement Un encadrant technique jardin Une coordinatrice VOLONTAIRES 2 volontaires en service civique SOUTIENS Commune de Rion-des-Landes Conseil Général des Landes Fondation de France Fonds Social Européen Conseil Régional d Aquitaine IMPACT SOCIAL rétablir le maraîchage dans une région de monoculture cultiver et vendre des aliments de qualité produits localement contribuer au développement économique du territoire soutenir le développement d une agriculture respectueuse de l environnement encourager le développement de comportements et pratiques éco-citoyens favoriser la cohésion et la mixité sociale encourager l expression artistique et culturelle CONTACTS PRESSE : NADÈGE RODRIGUES (AVISE) / JULIE SCHWARZ (ECONOVIA)

12 ÉCO-LIEU JEANOT PAR C KOI ÇA FOCUS ÉQUIPE Mathieu Blanco 28 ans Président Mickaël Castro 24 ans Administrateur Martin Boutel 24 ans Administrateur Anaïs Beddeleem 25 ans Animatrice salariée Laurence Noyer 28 ans Coordinatrice salariée Le début de l aventure Jeanot Diviths, exploitant agricole landais, a légué une partie de ses terres à la commune de Rion-des-Landes. Depuis leur transformation en jardin pédagogique, les projets poussent aussi sûrement que les légumes sur l éco-lieu portant son prénom. Tout a commencé à la mort de Jeanot. Quand ce paysan de Rion-des-Landes (Aquitaine), a légué une partie de ses terres à la commune, se doutait-il qu elles produiraient tant de richesses? Route de Mâa, au lieu-dit «Peye», un jardin nourricier a ouvert ses portes en juillet sur l ancienne propriété de l exploitant landais. Baptisé «l éco-lieu Jeanot» en hommage à son ancien propriétaire, ce jardin pédagogique entre pins et bruyères a accueilli environ 350 visiteurs en trois mois. Il a fallu près d un an à une quarantaine d amis d enfance de Rion-des-Landes, réunis dans l association C Koi Ça, pour réhabiliter la maison, la grange et la fournière en ruine. Et surtout préparer les 7000 mètres carrés légués par Jeanot à une véritable «révolution culturale» : l agroécologie. Cette pratique d une agriculture respectueuse des écosystèmes, les bénévoles, les salariés et LA «RÉVOLUTION CULTURALE» les deux volontaires de l association l ont centrée autour du maraîchage, activité venant à manquer dans une région où la production de maïs, l élevage de volailles et la sylviculture dominent. Les tomates, les poivrons et les aubergines ont commencé à pousser sous les yeux des enfants et à remplir les paniers gourmands assurant une partie du financement de l activité. La phase d ingénierie, qui a débuté au mois de juin 2010, a permis à l association de bénéficier de l accompagnement d IFA Conseil (prestataire du Dispositif Local d Accompagnement) et de Terre d Adèles (jardin agro-écologique de Pessac), dans le cadre du «Transfert de savoir-faire» proposé par l Avise. Quelques mois après son inauguration, l écolieu Jeanot fait déjà partie du patrimoine local. L office de tourisme du Pays Tarusate compte bien l intégrer à sa documentation touristique... LEUR CRI DU CŒUR «A ceux qui pensent qu il est impossible de voir le monde autrement, nous disons que c est un choix de devenir acteurs de notre société et de ne pas la subir telle qu on nous l impose.»

13 FOCUS PROJET STATUT Association de préfiguration d une société coopérative d intérêt collectif (SCIC) DATE DE CRÉATION Décembre 2010 EMPLOIS Deux informaticiens Une à deux créations de postes supplémentaires envisagées en 2012 SOUTIENS Conseil Régional de Champagne- Ardenne Europe Inspection académique URSCOP IMAUGIS Société d informatique en logiciels libres Charleville-Mézières (Champagne-Ardenne) Dans les Ardennes, IMAUGIS a transformé une dynamique associative de promotion et de formation aux logiciels libres en une activité créatrice de services et d emplois. Deux postes ont été créés à ce jour. IMAUGIS, c est l histoire d une association qui a fait émerger de nouveaux besoins et un nouveau marché. Cette émanation de l association Informatique Libre en Ardennes (ILARD) répond de façon professionnelle aux demandes de solutions informatiques matérielles et logicielles des collectivités, des associations et des acteurs de l économie sociale et solidaire. En voie de se transformer en société coopérative d intérêt collectif (SCIC), elle associera, grâce à ce statut, toutes les parties prenantes : salariés, bénévoles, usagers, collectivités, entreprises, associations, particuliers... Implantée à Charleville-Mézières, la structure compte deux salariés et prévoit de créer deux nouveaux postes en Elle développe une activité unique dans la région : la prestation de services en logiciels libres. Ses offres répondent aux besoins des collectivités SOLUTIONS INFORM ETHIQUES et des entreprises ayant une faible capacité d investissement. Les écoles primaires sont les premières concernées. IMAUGIS a imaginé pour elles une solution «École Numérique Pour Tous 2.0» facilitant l usage de l informatique en classe tout en respectant les moyens de chaque établissement. Un logiciel libre offre à toute personne qui en possède une copie le droit de l utiliser, de le modifier et de le redistribuer. Ce modèle exclut la rareté numérique et permet des prestations de qualité. C est avec ces ressources qu IMAUGIS élabore des solutions d infogérance et de développement de logiciels. La société ardennaise propose aussi des prestations en matière de migration de logiciels et la vente de parcs informatiques reconditionnés. L humain est au cœur de cette démarche «inform éthique» privilégiant le conseil, la formation et l accompagnement. IMPACT SOCIAL proposer des services et des solutions en logiciels libres aux collectivités, aux entreprises et aux acteurs de l économie sociale et solidaire favoriser l usage de l informatique et des logiciels libres dans les classes d écoles primaires créer de l emploi sur le territoire redynamiser le bassin d emploi promouvoir les ressources numériques libres CONTACTS PRESSE : NADÈGE RODRIGUES (AVISE) / JULIE SCHWARZ (ECONOVIA)

14 IMAUGIS FOCUS ÉQUIPE Rémy Mondi 27 ans Coprésident en charge de l animation Julien Mousseaux 27 ans Coprésident en charge de la gestion et du développement Fabian Pilard 26 ans Coprésident en charge de la représentativité Le début de l aventure Créée par trois informaticiens de moins de trente ans, IMAUGIS tient son nom d une légende locale : le magicien Maugis. Comme lui, Rémy, Fabian et Julien aspirent à faire apparaître des ponts conduisant vers plus de liberté. ACharleville-Mézières, Fabian Pilard, Julien Mousseaux et Rémy Mondi ont choisi un nom de légende pour leur entreprise. Les trois coprésidents d IMAUGIS ont modernisé celui de «Maugis», l équivalent ardennais de Merlin l Enchanteur. «Nous n avons pas choisi ce nom par hasard, expliquent ces trois Ardennais. Les informaticiens sont souvent considérés comme des magiciens par les noninitiés. Maugis est l enchanteur du conte ardennais des quatre fils Aymon. Comme Merlin, il utilise sa magie afin d aider ses proches et établit un pont sur la Meuse pour permettre aux quatre fils de traverser la rivière. Cette légende s accorde totalement avec notre objectif : permettre à nos clients de migrer vers des horizons plus libres.» MAUGIS, LE MERLIN DES ARDENNES La liberté est au cœur du projet des ces trois jeunes de moins de trente ans. Membres de l association Informatique Libre en Ardenne (ILARD), ils ont été sollicités de nombreuses fois pour réaliser des prestations informatiques. D où leur réflexion sur la meilleure manière de proposer un service professionnel aux associations, aux collectivités et aux entreprises de l économie sociale et solidaire, en adaptant leurs offres à une capacité d investissement parfois restreinte. Les trois jeunes informaticiens ont bénéficié d un dispositif local d accompagnement à partir d août Il leur a permis de structurer leur projet de création d une activité attachée aux valeurs du logiciel libre et de l économie sociale et solidaire. Et l association de préfiguration à une Société Coopérative d Intérêt Collectif (SCIC) IMAUGIS est née... LEUR CRI DU CŒUR «Le logiciel libre répond aux trois grands principes républicains. La Liberté car l utilisateur final est libre de ses choix. L Egalité car chacun peut accéder au code source. La Fraternité, car son développement se fait sur la base de la coopération communautaire.»

15 ? H E AGORAÉ PAR GAELIS Epicerie sociale étudiante Lyon (Rhône-Alpes) La première épicerie solidaire pour les étudiants compte déjà 80 bénéficiaires alors qu elle a ouvert en octobre. Les jeunes Lyonnais en situation de précarité y trouvent des produits d alimentation et d hygiène à environ 20% du prix pratiqué habituellement. Agoraé, première épicerie solidaire pour les étudiants, a ouvert ses portes à Lyon en octobre. En novembre, le rapport annuel du Secours Catholique a donné raison à cette initiative de l association étudiante GAELIS : en 2010, la précarité s est encore aggravée chez les ans, «classe d âge la plus pauvre de France» et les étudiants sont de plus en plus nombreux à solliciter l aide des associations caritatives. Le projet Agoraé, porté sur le plan national par la Fédération des Associations Générales Etudiantes (FAGE), a vu le jour sur le campus de la Doua, à Villeurbanne, où sont accueillis des étudiants lyonnais. Cette «agora étudiante» est d abord une épicerie solidaire où les étudiants en difficulté peuvent s approvisionner en denrées alimentaires, en produits d entretien, en produits d hygiène et en fournitures scolaires pour une somme équivalent à 20% du prix pratiqué dans la grande distribution.? AMÉLIORER LE RÉGIME ÉTUDIANT Mais l Agoraé, c est bien plus qu un commerce solidaire. Cet espace ouvert à tous les étudiants favorise l accès aux soins, aux droits et aux aides sociales. Un pôle information permet aux étudiants d avoir accès gratuitement à des permanences de psychologues, d avocats et d assistantes sociales, en partenariat avec le CROUS (Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires). Une partie du local est consacré au relais des campagnes de prévention, de citoyenneté et de solidarité. A Lyon, l Agoraé a vocation à devenir une pépinière citoyenne, à l intérieur de laquelle les difficultés financières d un étudiant ne sont pas un obstacle à sa vie sociale ni à son ouverture au monde. La FAGE, en partenariat avec l Andes (Association nationale de développement des épiceries solidaires), a déjà programmé l ouverture d autres Agoraé à Nice, Brest, Strasbourg et Lille courant FOCUS PROJET STATUT Association loi 1901 DATE D INAUGURATION Octobre 2011 BÉNÉFICIAIRES 80 BÉNÉVOLES 30 VOLONTAIRES 2 volontaires en service civique SOUTIENS Andes CROUS DRAAF FSDIE UCBL GESRA Fondation MACIF Université de Lyon 1 Villes de Lyon et de Villeurbanne Région Rhône-Alpes Plusieurs enseignes de la grande distribution IMPACT SOCIAL fournir des produits de première nécessité à moindre coût aux étudiants lyonnais permettre aux bénéficiaires d avoir de meilleures chances de réussite aux examens lutter contre l isolement faciliter l accès aux soins, aux droits et aux aides sociales relayer les campagnes de prévention et de solidarité encourager l engagement citoyen et associatif CONTACTS PRESSE : NADÈGE RODRIGUES (AVISE) / JULIE SCHWARZ (ECONOVIA)

16 AGORAÉ PAR GAELIS FOCUS ÉQUIPE Jillian Chazalette 21 ans Président de GAELIS Etudiant en médecine Claire Simonin 20 ans Vice-présidente de GAELIS en charge de l Agoraé Etudiante en pharmacie Le début de l aventure Pour Jillian, Claire et tous les bénévoles de l association GAELIS, tout a commencé par le constat de l aggravation de la précarité de certains étudiants des campus lyonnais. Leurs constats ont alimenté une réflexion nationale et motivé l ouverture d Agoraé. Ils ont une vingtaine d années et en savent déjà long sur les conditions de vie difficiles de certains étudiants. A Lyon, les membres de l association GAELIS ont décidé d agir contre l aggravation de la précarité des ans en créant la première épicerie solidaire étudiante de France, dans le cadre d un projet national de la Fédération des Associations Générales Etudiantes (FAGE). Jillian Chazalette, 21 ans, étudiant en troisième année de médecine et président de GAELIS et Claire Simonin, 20 ans, étudiante en troisième année de pharmacie et vice-présidente en charge de l Agoraé, font partie des initiateurs de ce projet. Tous deux ont rencontré un jour «des étudiants qui doivent bosser comme des malades pour survivre au risque de rater leurs études, d autres qui sautent des repas faute de moyens pour se nourrir convenablement trois fois par jour». 80 BÉNÉFICIAIRES EN MOINS DE DEUX MOIS Ces conditions de vie difficiles, qui ne sont pas pour autant des situations d urgence, «sont une menace à l égalité des chances de réussite aux examens, à la santé et à la vie sociale des étudiants», constatent-ils. La distribution d un questionnaire sur les campus lyonnais a conforté leur ressenti et encouragé leur démarche. Plus de trois cents répondants se sont dits favorables à l ouverture d un lieu où les étudiants dont le «reste à vivre» est compris entre 2 et 7 euros par jour, peuvent se fournir en produits de première nécessité pour environ 20 % du prix pratiqué dans la grande distribution. Aujourd hui, un mois et demi après l ouverture d Agoraé sur le campus de Lyon 1, des bénévoles et deux volontaires accueillent environ 80 bénéficiaires d un dispositif où les étudiants restent consommateurs. Et donc «acteurs de leurs vies». LEUR CRI DU CŒUR «La précarité des étudiants s aggrave d année en année. Elle touche tous les domaines de leur vie, à commencer par la santé. Cette année, les coûts de la rentrée et du restaurant universitaire ont encore augmenté. Tout ceci concourt à fragiliser davantage les étudiants issus des classes moyennes.»

17 FOCUS PROJET STATUT Association de préfiguration d une SCOP DATE DE CRÉATION Octobre 2011 EMPLOIS 3 prévus en 2012 VOLONTAIRES 3 volontaires en service civique BÉNÉVOLES 10 SOUTIENS Collectif de Kerfléau Collectif «Approche Eco Habitat» Licence Eco-Matériaux Université de Bretagne-Sud Maison Familiale Rurale du Pays de Lorient COCON CONSTRUCTION ÉCOLOGIQUE Eco-construction Caudan (Bretagne) C est dans un collectif breton que cette activité d abord associative a rencontré son marché. Cocon Construction Ecologique délivrera début 2012 ses premières prestations professionnelles de conseil, de conception et de mise en œuvre. Cocon Construction Ecologique est née au pôle éco-construction du collectif de Kerfléau, à Caudan, à proximité de Lorient (Bretagne). Au fil du temps, cette plate-forme associative de sensibilisation, de conseil et de formation aux techniques de la construction écologique a rencontré la demande de clients potentiels. Pour les satisfaire de façon professionnelle, le pôle associatif d origine est actuellement en transition vers le statut coopératif. L éco-construction consiste à créer ou à réhabiliter un bâtiment en respectant au mieux l environnement et en cherchant à s intégrer le plus respectueusement possible dans un milieu en utilisant des ressources naturelles et locales. Cocon Construction Ecologique utilise donc des matériaux naturels comme les briques de terre, la paille, le torchis, le chanvre, le bois... PAILLE, CHAUX, TORCHIS ET CHANVRE La démarche ne se limite pas à la construction. Elle prend aussi en compte d autres enjeux, parmi lesquels la place de l individu dans l acte de construire et la santé des habitants ainsi que des personnes travaillant sur les chantiers Diplômés pour la plupart de l éco-construction, les associés de Cocon Construction Ecologique ont expérimenté longuement leurs connaissances en réhabilitant les 2000 m² de bâtiments du collectif de Kerfléau. C est à travers cette succession d expériences menées au sein du collectif que le public a découvert ces nouvelles techniques et a souhaité se les approprier pour faire réaliser des ouvrages ou se lancer dans l autoconstruction. Les prestations de conseils et de mise en oeuvre des jeunes Bretons s adressent désormais aussi bien aux collectivités et aux particuliers qu aux entreprises. IMPACT SOCIAL réaliser des ouvrages et des réhabilitations dans le domaine de l éco-construction conseiller les collectivités, les particuliers et les entreprises sur les modes constructifs et les matériaux intégrant la notion de bio-climatisme prendre en compte la santé et le bien-être des habitants et des personnes travaillant sur les chantiers accompagner les démarches d autoconstruction encadrer des chantiers participatifs CONTACTS PRESSE : NADÈGE RODRIGUES (AVISE) / JULIE SCHWARZ (ECONOVIA)

18 COCON CONSTRUCTION ÉCOLOGIQUE FOCUS ÉQUIPE Floriane Bertin 22 ans Coordinatrice salariée Xavier Le Pimpec 24 ans Salarié associé Jan Hamel 33 ans Salarié associé Rémi Piquet 25 ans Administrateur Benjamin Varron 23 ans Administrateur Le début de l aventure L association préfigurant Cocon Construction Ecologique a fait émerger les besoins des collectivités, des particuliers et des entreprises en éco-construction. De pôle du collectif de Kerfléau, en Bretagne, elle se prépare à devenir une SCOP. Floriane, Xavier, Jan, Rémi, Benjamin... Tous se sont rencontrés au collectif de Kerfléau, près de Lorient, ou lors de leurs études en éco-construction à l Université de Bretagne-Sud. C est à Caudan, là où une dizaine d associations se sont fédérées autour d une démarche de développement local et durable, qu ils ont appliqué leurs connaissances en matière de construction respectueuse de l environnement et des personnes. Cette dynamique associative a rapidement créé un marché. Alors, pour répondre à la demande du public, les porteurs du projet ont créé une association de préfiguration d une SCOP. L équipe est composée de trois professionnels. Xavier Le Pimpec, 24 ans, est chargé des activités d éco-construction du collectif de Kerfléau. Animateur de chantiers internationaux TOUT COMMENCE À KERFLÉAU participatifs, membre du Collectif Approche Eco Habitat, ce militant de l économie sociale et solidaire dispose d une solide connaissance des réseaux et de la gestion d équipes. Floriane Bertin, 22 ans, en service civique au Collectif de Kerfléau, a étudié en Licence Eco Matériaux. Elle est la future coordinatrice de la SCOP. Quant à Jan Hamel, 33 ans, technicien en économies d énergies et conseil en évaluation et réalisation des chantiers, il est un ancien animateur d un espace ADEME. Ces futurs salariés de la SCOP sont soutenus par deux administreurs bénévoles. Rémi Piquet, 25 ans, est le coordinateur d une association de développement durable. Quant à Benjamin Varron, 23 ans, il est assistant d études en économie sociale et solidaire et licencié en Gestion Insertion par l Economique. LEUR CRI DU CŒUR «Trop peu de structures laissent aux jeunes la possibilité de se réaliser. La confiance ne doit pas se baser uniquement sur des critères d âge ou de parcours professionnel. Les interlocuteurs des ans doivent aussi prendre la mesure de leurs engagements et de leurs compétences.»

19 FOCUS PROJET STATUT Association de préfiguration d une SCIC DATE DE CRÉATION Décembre 2011 ADHÉRENTS 40 BÉNÉVOLES 15 EMPLOIS 2 créations prévues en 2012 SOUTIENS Alter incub Conseil Régional Languedoc- Roussillon KrugWind SARL ENERCOOP LR Fournisseur d électricité Montpellier (Languedoc-Roussillon) En France, Enercoop compte plus de consommateurs et 7000 sociétaires. Son relais dans le Languedoc-Roussillon vient d être créé par deux ingénieurs. Leur ambition : promouvoir des énergies «propres» et limiter la dépendance énergétique. Enercoop est le seul fournisseur français d électricité à s approvisionner directement et à 100% auprès de producteurs d énergies renouvelables et à réinvestir ses bénéfices dans le solaire, l éolien, l hydraulique et le biogaz. C est au tour de la région Languedoc-Roussillon de découvrir ce modèle citoyen et coopératif. Son relais à Montpellier a été créé par deux ingénieurs : Simon Cossus, 28 ans et Guillaume Marcenac, 29 ans. Diplômés respectivement de l école des Mines d Alès et de l INSA de Lyon, ils connaissent bien le marché des énergies renouvelables pour avoir travaillé ensemble à la Compagnie du Vent, installateur d éoliennes. «Nous abordons le marché de l électricité avec une vision partagée et co-construite par l ensemble des acteurs, en dehors du monopole étatique qui nous a conduit à la monoculture énergétique nucléaire. Notre ambition est de DES SOURCES À 100% RENOUVELABLES responsabiliser le client en lui permettant de devenir partie prenante et conscient de la filière énergétique qui l approvisionne au quotidien», commentent-ils. Le Languedoc-Roussillon dispose d un très fort potentiel en matière d énergies renouvelables (second potentiel national en termes de vent, second en termes d ensoleillement et des bassins versants hydrauliques importants). Ce potentiel n est que partiellement exploité et d une manière qui laisse les citoyens et les collectivités spectateurs et non acteurs. La région ne produit que 10 à 15% de l électricité qu elle consomme et se trouve dans une situation de dépendance énergétique à laquelle Enercoop souhaite remédier. L activité d Enercoop répond à aussi à un besoin social : «Maîtriser l approvisionnement énergétique en termes qualitatifs (type d énergies) et économiques (maîtrise de l évolution des coûts et transparence)», ajoutent Simon et Guillaume. IMPACT SOCIAL permettre aux consommateurs d avoir accès à une énergie propre relocaliser les sources d énergie et leur production développer la production d énergies renouvelables (petite hydraulique, éolien, biogaz, photovoltaïque) établir des diagnostics visant à réduire les consommations énergétiques (études thermiques, scénarios d amélioration) promouvoir la maîtrise des consommations d énergie par des formations et des sensibilisations CONTACTS PRESSE : NADÈGE RODRIGUES (AVISE) / JULIE SCHWARZ (ECONOVIA)

20 ENERCOOP LR FOCUS ÉQUIPE Simon Cossus 28 ans Futur salarié Guillaume Marcenac 29 ans Futur salarié Le début de l aventure Simon Cossus et Guillaume Marcenac se sont rencontrés à la Compagnie du Vent, où ils ont développé ensemble des parcs éoliens. Leur attachement à des énergies propres produites localement les a amené à créer un relais Enercoop à Montpellier. La création d un relais Enercoop, fournisseur d une électricité issue à 100% des énergies renouvelables, dans le Languedoc- Roussillon, est née de la rencontre entre Simon Cossus, 28 ans et Guillaume Marcenac, 29 ans. Ces deux ingénieurs se sont connus à La Compagnie du Vent. Première société française à développer des parcs éoliens, cette entreprise familiale est rachetée en 2008 par GDF Suez. Simon la quitte. Guillaume l imite un peu plus tard. Leur énergie à eux, plaident-ils, n est pas celle des multinationales : elle est militante. Et ce militantisme se traduit notamment par leur engagement contre le monopole du nucléaire. «La transition énergétique n aura lieu que si les citoyens s approprient les questions énergétiques, estiment-ils. Au cours de notre vie professionnelle, nous avons souvent constaté L ÉNERGIE MILITANTE que les oppositions locales à la production d énergies renouvelables, particulièrement les oppostions au développement des parcs éoliens, ne se fondent pas seulement sur des questions de nuisance. Le manque de dialogue et la méfiance inspirée par des maîtres d œuvre soupçonnés de défendre leurs seuls intérêts, peuvent être aussi en cause.» Forts de leur connaissance du marché de l électricité et du monde de l énergie, Simon Cossus et Guillaume Marcenac ont développé leur réseau auprès des acteurs professionnels et institutionnels locaux. Simon Cossus a également suivi une formation qualifiante longue à l Ecole de l Entrepreneuriat en Economie Sociale, visant à renforcer les compétences managériales et opérationnelles des dirigeants des entreprises du secteur. Depuis, il est devenu administrateur de l établissement. LEUR CRI DU CŒUR «Le nucléaire est l énergie du XX e siècle, pas du XXI e. Nous observons tous les jours un décalage entre les attentes des populations et les postures des politiques. Les questions énergétiques doivent devenir l affaire de tous.»

Lancement du programme Jeun ESS

Lancement du programme Jeun ESS Dossier de presse Jeudi 30 juin 2011 Lancement du programme Jeun ESS www.jeun-ess.fr Contacts Presse : Ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale +33 1 70 91 94 42 cab-scs-presse@solidarite.gouv.fr

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà 50 projets pour demain GÉENÉERATIONS demain c est déjààà AUCHAN chez nous Les fondations Auchan et Simply lancent un appel à projets «50 projets pour demain» En 2011, le Groupe Auchan fête ses 50 ans.

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins

Solidarités Besoins Défis Besoins Transformer Projets les idées innovantes en entreprises durables Innovations Emplois Solidarités Défis Besoins Besoins Idées Expertises Innovations Durables Solidarités Réseaux Partenaires Défis Projets Entreprises Emplois Besoins Idées Expertises Innovations Durables Idées Solidarités Réseaux Partenaires Défis

Plus en détail

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires RAPPORT D ACTIVITE 2012 Le mot du Président Depuis 2005, nous accompagnons et finançons des personnes à la recherche d un emploi, qui créent leur propre entreprise, et des entreprises solidaires qui créent

Plus en détail

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES LIGUE de L ENSEIGNEMENT PROJET EDUCATIF CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES PARTIE I : ELEMENTS DU PROJET EDUCATIF GENERAL DE LA LIGUE DE L ENSEIGNEMENT 1/ Synthèse historique de la Ligue de l Enseignement

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Juin- 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au

Plus en détail

«Quand utilité sociale rime avec performance économique»

«Quand utilité sociale rime avec performance économique» L entrepreneuriat social en Lorraine : un projet pour vous «Quand utilité sociale rime avec performance économique» «Les entreprises sociales partagent une même ambition : mettre leur projet entrepreneurial

Plus en détail

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Rencontre presse Jeudi 12 septembre 2013 PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Plus de 4 millions de Français1

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Charte Mutuelle Existence

Charte Mutuelle Existence Charte Mutuelle Existence Développement Durable Développement Durable Environnement - Social - Économique Sommaire Définition du Développement Durable p. 2 Nos valeurs et nos engagements p. 3 Charte Sociale

Plus en détail

La Région facilite l accès au crédit bancaire des entreprises de l économie sociale et solidaire

La Région facilite l accès au crédit bancaire des entreprises de l économie sociale et solidaire Mercredi 22 juin 2011 La Région facilite l accès au crédit bancaire des entreprises de l économie sociale et solidaire Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.fr

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015 Cahier des charges

APPEL A PROJETS 2015 Cahier des charges APPEL A PROJETS 2015 Cahier des charges «Promouvoir l égalité des chances pour les enfants issus de milieux défavorisés» Territoires concernés : Actions menées en région Provence Alpes Côte d Azur (France)

Plus en détail

Le financement de l ESS par la BPI en France

Le financement de l ESS par la BPI en France 1 Le financement de l ESS par la BPI en France Encourager un moteur du développement urbain local Cette fiche utile se propose de revenir sur l importance de l Economie Sociale et Solidaire pour les territoires

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

Pour un développement. local. durable. Développement

Pour un développement. local. durable. Développement Développement local Pour un développement local durable durable Le développement local vise à améliorer la vie quotidienne des habitants d un territoire en renforçant toutes les formes d attractivité de

Plus en détail

BIPESS 2.0 format pdf - 2014

BIPESS 2.0 format pdf - 2014 1. Fiche d identité du référent BIPESS et du groupe évaluateur Le statut du référent BIPESS (1 personne) de votre structure : Veuillez choisir toutes les réponses qui conviennent : Salarié Dirigeant Administrateur

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale CJD international Présentation Générale Niveau texte 3 Niveau texte 4 Le CJD International est un réseau qui regroupe plus de 5000 jeunes dirigeants d entreprise sur 12 pays. Le CJD International a pour

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES La présente convention est conclue entre : AMILOR Association des Missions Locales de Lorraine 10 rue Mazagran BP 10676 54063 Nancy Cedex Représentée par Gilles DEVRET

Plus en détail

Collectif Bois d ici. France, Ardèche

Collectif Bois d ici. France, Ardèche Collectif Bois d ici «Bois d Ici» ou la création d une micro filière alternative de l arbre à la maison France, Ardèche Collectif Bois d Ici Le collectif Bois d Ici regroupe une quinzaine de membres actifs,

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

«L ESS, une réponse à la crise?» Rencontre territoriale de l ESS. Lunel, 12 novembre 2009 Eléments de synthèse

«L ESS, une réponse à la crise?» Rencontre territoriale de l ESS. Lunel, 12 novembre 2009 Eléments de synthèse «L ESS, une réponse à la crise?» Rencontre territoriale de l ESS. Lunel, 12 novembre 2009 Eléments de synthèse Ce titre, «l économie sociale et solidaire, une réponse à la crise?» aurait pu être trompeur.

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger

Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger DOCUMENT PROJET Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger Synthèse de l étude Réunion CPU du 18 juin 2009 Membre du réseau Ernst & Young Global Limited Les

Plus en détail

La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2

La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2 Paris, le 2 juillet 2014. La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2 Cette contribution vise à mettre en valeur l entreprenariat comme moyen de lutte contre

Plus en détail

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik L ESS et moi Une structure de l Économie Sociale est au service d un projet collectif et non d un projet conduit par une seule personne dans son intérêt propre. Sans le savoir, je vis avec les valeurs

Plus en détail

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES 1/7 GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES PROMOUVOIR LE PARTAGE D'EXPERIENCES POSITIVES ET LA PARTICIPATION CITOYENNE La Pairémulation Une forme de soutien mutuel pour stimuler et soutenir l accès

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

Compte rendu par atelier : forum de la transition

Compte rendu par atelier : forum de la transition Compte rendu par atelier : forum de la transition Chaque restitution est détaillée de façon à respecter la fiche cadre remplie lors de la journée. L intérêt de ce compte rendu est de permettre à tous les

Plus en détail

100 Jours 100% Gagnants

100 Jours 100% Gagnants 100 Jours 100% Gagnants Charte et guide du parrainage Le Département du Pas-de-Calais se veut porteur d une ambition et de projets pour la jeunesse. Le 17 décembre 2012, il s est donc doté d un Pacte départemental

Plus en détail

Le Conseil Régional de Lorraine

Le Conseil Régional de Lorraine Le Conseil Régional AUX PETITS SOINS Lycéens Apprentis Étudiants Toutes les aides prescrites pour la Rentrée 2013! édito Le Conseil Régional aux petits soins... Une Lorraine qui soigne sa jeunesse Lycéens,

Plus en détail

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation?

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Taux de sensibilisation à la question de l accompagnement social : 85 % des 22 Parcs questionnés estiment que le développement social est

Plus en détail

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE 2008-2009 SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET A L ECO-CITOYENNETE EDUQUER POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE { Le Conseil général vous soutient pour conduire } un projet de classe ou de collège sur le temps scolaire

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 L économie sociale et solidaire : de quoi parle-t-on? Une économie du quotidien, ancrée sur les territoires Des entreprises et

Plus en détail

Un projet d'entreprise sociale et solidaire?

Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Programme Qu'est-ce qu'une entreprise sociale et solidaire? Objectif : repérer les éléments fondateurs de ce type de projets Les réponses de l'adress Objectif

Plus en détail

IMPLANTATION ET PROMOTION DE LA MAISON AERA, HABITAT ECOLOGIQUE, AUTONOME ET AUTOCONSTRUIT EN LOIRE-ATLANTIQUE (FRANCE) Par Claire Lascaud

IMPLANTATION ET PROMOTION DE LA MAISON AERA, HABITAT ECOLOGIQUE, AUTONOME ET AUTOCONSTRUIT EN LOIRE-ATLANTIQUE (FRANCE) Par Claire Lascaud IMPLANTATION ET PROMOTION DE LA MAISON AERA, HABITAT ECOLOGIQUE, AUTONOME ET AUTOCONSTRUIT EN LOIRE-ATLANTIQUE (FRANCE) Par Claire Lascaud Essai présenté au Centre universitaire de formation en environnement

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE DOSSIER DE PRESSE ADOM'ETHIC MAI 2010 p 1 INTRODUCTION UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE Le secteur des services à la personne a connu une croissance rapide ces quatre dernières années,

Plus en détail

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir

2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif. ARHM : riche. de son passé et tournée vers l avenir 2 0 1 1 > 2 0 1 5 Projet associatif ARHM : riche de son passé et tournée vers l avenir EDITO Montrer le chemin et rassembler Scriptum Née en 1950 de la volonté d un petit nombre de professionnels de la

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire L conomie sociale et solidaire regroupe un ensemble d entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d. -Entreprise d insertion de menuiserie

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Habitants, collectivités, entreprises locales : coopérons pour la production d'énergies renouvelables

Habitants, collectivités, entreprises locales : coopérons pour la production d'énergies renouvelables Habitants, collectivités, entreprises locales : coopérons pour la production d'énergies renouvelables Comment mobiliser? Quelles formes de gouvernance? Comment regrouper les habitants, les compétences

Plus en détail

DES LOGEMENTS ECOLOGIQUES, ACCESSIBLES, CONFORTABLES, PERFORMANTS ET MOINS CHERS, CONSTRUITS PAR DES JEUNES EN FORMATION

DES LOGEMENTS ECOLOGIQUES, ACCESSIBLES, CONFORTABLES, PERFORMANTS ET MOINS CHERS, CONSTRUITS PAR DES JEUNES EN FORMATION DES LOGEMENTS ECOLOGIQUES, ACCESSIBLES, CONFORTABLES, PERFORMANTS ET MOINS CHERS, CONSTRUITS PAR DES JEUNES EN FORMATION INTRODUCTION Comment peut-on se loger et se nourrir quand on n a plus d argent,

Plus en détail

mobiliser les acteurs et assurer le risque

mobiliser les acteurs et assurer le risque Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Mutualité Française Picardie

Mutualité Française Picardie Mutualité Française Picardie 3, boulevard Léon Blum 02100 Saint-Quentin Tél : 03 23 62 33 11 Fax : 03 23 67 14 36 contact@mutualite-picardie.fr Retrouvez l ensemble des différents services et activités

Plus en détail

Introduction : reconnaître et développer

Introduction : reconnaître et développer Introduction : reconnaître et développer l Économie sociale et solidaire Qu est-ce que l ESS? chiffres clés z 200000 structures z 2,4 milions de salariés z + 23 % d emplois créés depuis 10 ans Coopératives

Plus en détail

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional

Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional Réunion territoriale sur le projet de Parc Naturel Régional 12 réunions d octobre à décembre 2013 Un PNR c est quoi? C est un label réservé aux territoires remarquables (paysages/nature/patrimoine culturel)

Plus en détail

master 2 ADMINISTRATIoN, MANAGEMENT ET ÉCoNoMIE DES organisations

master 2 ADMINISTRATIoN, MANAGEMENT ET ÉCoNoMIE DES organisations master 2 ADMINISTRATIoN, MANAGEMENT ET ÉCoNoMIE DES organisations management des entreprises mutualistes et coopératives DRoIT, ÉCoNoMIE, GESTIoN DRoIT, ÉCoNoMIE, GESTIoN Objectifs de la formation La finalité

Plus en détail

Charte de développement durable. Version. groupe

Charte de développement durable. Version. groupe Charte de développement durable 2014 Version groupe Dès sa création en 2008, le Groupe CAPECOM a mis en place une charte qui permettait de définir les valeurs fondatrices du Groupe. Cette charte était

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL Découvrez notre nouveau fonds socialement responsable et solidaire Déjà présents auprès d un entrepreneur sur quatre, nous avons décidé d accélérer notre soutien

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

Illustrer l innovation sociale

Illustrer l innovation sociale Les mercredi de l INET 22 mai 2013 Illustrer l innovation sociale Phrase obligatoire mentions date etc Une définition «L innovation sociale consiste à élaborer des réponses nouvelles à des besoins sociaux

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

APPEL A PROJETS JEUNES 2015

APPEL A PROJETS JEUNES 2015 APPEL A PROJETS JEUNES 2015 La Direction Départementale de la Cohésion Sociale, le Conseil Général, la Mutualité Sociale Agricole et la Caisse d Allocations Familiales du Gard souhaitent promouvoir des

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES SOMMAIRE PAGE 5 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE PAGE 6 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES PAGE 7 3. DES AMBITIONS PARTAGEES ET DES OBJECTIFS COMMUNS PAGE 8 4.UN

Plus en détail

Appel à projets Solidarité intergénérationnelle

Appel à projets Solidarité intergénérationnelle Appel à projets Solidarité intergénérationnelle Soutenir le développement de projets solidaires innovants par le crowdfunding et la mobilisation des étudiants 1 1 L APPEL A PROJETS 2 LES ORGANISATEURS

Plus en détail

Guide sur les thématiques liées au développement durable

Guide sur les thématiques liées au développement durable Guide sur les thématiques liées au développement durable De manière spontanée, les organisations de l ESS doivent s interroger, d une part sur la finalité poursuivie et d autre part sur les moyens, actions,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 8 mars 2010 Journée des femmes. Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique

DOSSIER DE PRESSE. 8 mars 2010 Journée des femmes. Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique DOSSIER DE PRESSE 8 mars 2010 Journée des femmes Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique Un dispositif géré par ; UN FONDS DE GARANTIE DESTINÉ AUX FEMMES Grace au FGIF plus

Plus en détail