Lama EL SARRAJ *********************************************

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lama EL SARRAJ *********************************************"

Transcription

1 -MARSEILLE Ecole Doctorale Mathématique et Informatique N 184 Faculté Des Sciences et Techniques de Saint-Jérôme Laboratoire : Laboratoire des Sciences de L'information et des Systèmes (LSIS) UMR CNRS 7296 THESE DE DOCTORAT Discipline : Informatique Lama EL SARRAJ ********************************************* GUIDEE PAR DES ONTOLOGIES : APPLICATION AU MANAGEMENT HOSPITALIER ********************************************* Composition du jury : M. Gilles ZURFLUH Rapporteur Professeur, Université Toulouse 1 M. Omar BOUSSAID Rapporteur Professeur, Université Lyon 2 M. Bernard GUISIANO Examinateur Docteur en médecine, APHM Mme Christine VERDIER Examinatrice Professeur, Université de Grenoble M. Ladjel BELLATRECHE Examinateur Professeur, Université de Poitier Mme Sophie RODIER Examinatrice MCF, Université Blaise Pascale M. Bernard ESPINASSE Directeur de thèse Professeur, Aix-Marseille Université Mme Thérèse LIBOUREL Co-directrice de thèse Université Montpellier 2 1

2 Cette recherche a été financièrement supportée par un contrat à durée déterminée de du «et de Recherche en Informatique : Collaboration entre Laboratoires et Etablissement de Santé (PERICLES)». 2

3

4 Résumé ation de hospitalière, dans le cadre de la nouvelle gouvernance, et en se limitant au périmètre du Programme de Médicalisation des Systèmes d'information (PMSI). Cette recherche a été cette approche, nommé Ontologies- Connaissances (BC) exploitée par un moteur de personnalisation. La BC est composée des trois ontologies ntenant la en une recommandation de ressources complémentaires basée sur une expansion de la ressource considérée selon trois stratégies possibles. Afin de valider nos propositions, un prototype du système OPS a été développé avec un moteur de personnalisation a été implémenté en Java et exploitant une base de connaissance constituée des trois ontologies en OWL interconnectées. Nous illustrons le Mots- clés: Entrepôt de données, ontologie, base de connaissance, personnalisation, profil utilisateur, management hospitalier, PMSI. 4

5 Abstract This research is situated in the domain of Data Warehouses (DW) personalization and concerns DW assistance. Specifically, we are interested in assisting a user during an online analysis processes to use existing operational resources. The application of this research concerns hospital management, for hospitals governance, and is limited to the scope of the Program of Medicalization of Information Systems (PMSI). This research was supported by the Public Hospitals of Marseille (APHM). Our proposal is a semantic approach based on ontologies. The support system implementing this approach, called Ontology- based Personalization System (OPS), is based on a knowledge base operated by a personalization engine. The knowledge base is composed of three ontologies: a domain ontology, an ontology of the DW structure, and an ontology of resources. The personalization engine allows firstly, a personalized search of resources of the DW based on users profile, and secondly for a particular resource, an expansion of the research by recommending new resources based on the context of the resource. To recommend new resources, we have proposed three possible strategies. To validate our proposal, a prototype of the OPS system was developed, a personalization engine has been implemented in Java. This engine exploit an OWL knowledge composed of three interconnected OWL ontologies. We illustrate three experimental scenarios related to PMSI and defined with APHM domain experts. Keywords: Data Warehouse, ontology, knowledge base, personalization, user profile, hospital management, PMSI. 5

6 Remerciements 6

7

8 Préambule Nous souhaitons, en guise de préambule, présenter l'ossature de ce manuscrit. Une introduction générale présente le contexte institutionnel dans lequel les recherches se sont déroulées et définit les objectifs fixés dans le cadre de ce contexte. Par la suite, nous nous sommes efforcés présenter nos travaux dans un mémoire structuré comportant plusieurs parties : La première partie expose les spécificités du domaine hospitalier et comporte deux chapitres : Management hospitalier. Entrepôts de données pour le management hospitalier. La deuxième partie tants corrélés à nos objectifs et comporte trois chapitres : Conception des entrepôts de données : analyse des besoins et modèles. La personnalisation dans les EDs.. La troisième partie est dédiée à notre proposition et comporte quatre chapitres : Vers un système ED guidée par des ontologies. Une base de connaissances pour la personnalisation. ED de santé.. La quatrième partie est dédiée à la conclusion aux perspectives liées à cette recherche. 8

9 Introduction générale Contexte institutionnel Problématique et verrous scientifiques Contribution Organisation du manuscrit Première partie Chapitre 1 : Management hospitalier Introduction Nouvelle gouvernance Du PMSI à la T2A Vers de nouvelles méthodes de management

10 6 Conclusion Chapitre 2 : ED pour le management des établissements de santé Introduction Extraction, Transformation, Loading (Chargement) (ETL) Administration ED pour les Etablissements de Santé (EDS) Conclusion Deuxième partie Chapitre 3 : La conception des entrepôts de données Introduction Les démarches

11 4.1.1 Modèle standard Modèles de buts Modèles de requêtes Modèles structuré Synthèse sur la conception des EDs de santé Conclusion Chapitre 4 : La personnalisation dans les EDs Introduction La personnalisation dans les EDs Approches de personnalisation dans les EDs Synthèse sur la personnalisation des EDs Conclusion Chapitre 5 : Introduction Définition des ontologies Les ontologies Linguistique (OL) Les ontologies Conceptuelles (OC) Construction des ontologies Méthode de Gruninger et Fox (TOVE) Méthode METHONTOLOGY Méthode OntoClean Méthode Unified Process for ONtologie Building (UPON)

12 4 Conclusion Troisième partie Chapitre 6 : ontologies Introduction Architecture générale du système de personnalisation proposée Personnalisation de la recherche des ressources Description sémantique Recommandation de ressources Les acteurs impliqués par le système de personnalisation Conclusion Chapitre 7 : Introduction Considérations méthodologiques Ontologie de domaine Niveau 1 : PMSI règlementaire Niveau 2 : PMSI extra- règlementaire Niveau 3 : extra- PMSI : travail préliminaire

13 5 Ontologie des ressources Interconnexion des ontologies Conclusion Chapitre 8 : M Introduction Cadre général de la personnalisation Recherche personnalisée des ressources Définition générale du profil Profil pour la personnalisation Gestion de la Confidentialité Les techniques basées sur les correspondances syntaxiques Les techniques basées- raisonnement Distance de Jaro- Winkler Matching (mise en correspondance) Ranking (Tri du résultat)

14 4 Recommandation de ressources complémantaires Définition des concepts reliés au CA Conclusion Chapitre 9 : Introduction Choix techniques Architecture logicielle du système Scenario 1 : Profil chef de Pôle Obstétrique, Reproduction et Gynécologie Scenario 2 : Profil agent de la Direction des Affaires Financières (DAF) Scenario 3 : Profil pharmacien Conclusion Conclusion générale Bilan de la contribution Perspectives Liste des publications Bibliographie

15

16 Figure 1 : Structure de l'hôpital (formalisme UML) Figure 2 : Du RUM au GHS Figure 3 : Système d'information Figure 4 : Analyse par les structures Figure 5 : Analyse par les fonctions Figure 6 : Interface de communication Figure 7. Architecture d'un SID Figure 8: Exemple de cube de données Figure 9 : Exemple cube de données avec hiérarchies Figure 10: Aide à la construction de tableaux de bords (GMSIH 2006) Figure 11: Exemple tableau de bord opérationnels (GMSIH 2006) Figure 12 : Personnalisation de la visualisation des requêtes OLAP (Bellatreche, Giacometti et al. 2005) Figure 13 : Modèle en oignon (Pierra 2003) Figure 14 : Les étapes du cycle de vie des ontologies Figure 15 : Objectifs visés Figure 16: Architecture du système de personnalisation basé sur les ontologies Figure 17 : Vue globale : Recommandation à base sémantique des ressources Figure 18 : Acteurs participant à la création de la BC Figure 20 : Construction des ontologies Figure 21: 3 niveaux de l'ontologie de domaine Figure 22 : Modèle PMSI niveau Figure 23 : Codage des maladies dans les différents pays (Nakache 2007) Figure 25 : Ex Figure 26 : Modèle conceptuel de l'ed autour du PMSI Figure 27 : Concepts de l'ontologie de l'entrepôt de données avec Protégé Figure 28 : Extrait de l'ontologie de l'ed, de la table des faits aux dimensions (Protégé) Figure 30 : Extrait du schéma de l'ed en UML avec OWLGred Figure 31 : Extrait du schéma de l'ed avec Protégé/OntoGraf Figure 32: Tableau multidimensionnel Figure 33. Modèle de l'ontologie des ressources R avec Protégé/OntoGraf

17 Figure 35 : Les liaisons entre ontologies Figure 36 : Fichier de paramétrage de mapping sous format XSD Figure 37 : Extrait du fichier de paramétrage des liens, XML Figure 38 : Cadre général de la personnalisation Figure 39 : Contenu de la section Figure 40 : Schématisation du processus de personnalisation des résultats dans la recherche de ressources Figure 41 : Profil utilisateur et les concepts de la BC Figure 42 : Ressource candidate dans la BC Figure 43 : Schématisation du processus de matching au nombre de concepts par ressource candidate Figure 44 : Contenu de la section résultat Figure 46 : Recouvrement entre les trois ressources (R1, R2 et R3) Figure 47 : Représentation graphique d'un CA Figure 48 : Exemple d'arbre de CA (A) et une ressource d'analyse (B) Figure 49 : Architecture du système Figure 50 : Fonctionnalité du système (use case) Figure 51 : Profil utilisateur : définition des intérêts récurrents Figure 52 : Profil utilisateur : choix d'une catégorie de recommandation Tableau 1. OLTP vs OLAP Tableau 2 : ETL/ Données sources et données cibles Tableau 3 : Description des sources de données PMSI (Serna Encinas 2005) Tableau 4 : Tableau de synthèse ED de santé du domaine de la recherche Tableau 5 : Comparaison des démarches de conception d'un ED Tableau 6 : Synthèse "Approche globale" Tableau 7 : Synthèse "Algorithme" Tableau 8 : Synthèse méthode de construction d'ontologie Tableau 9 : Comparaisons des outils de construction d'ontologies Tableau 11. Synthèse «notre proposition»

18 1 Contexte institutionnel Nos travaux de recherche se situent dans le cadre du «Recherche en Informatique : Collaboration entre Laboratoires et Etablissement de Santé (PERICLES)». PERICLES est une convention- cadre de partenariat inter- établissements en informatique, système La préoccupation de PERICLES. Cette collaboration a pour objectif de travailler sur des problématiques communes aux établissements de santé. Cinq groupes de travail ont été créés : - GT1 : Circuit du médicament - - GT3 : Plateau médico- technique - GT4 : Filières de soins et réseaux de soins - GT5 : Logistique Nos travaux de recherche Publique des Hôpitaux de Marseille (APHM), plus précisément de sa direction aide à la décision interne des établissements de santé appliquée dans le cadre du Programme de médicalisation des 1 regroupe quatre sites hospitaliers (Centre hospitalier de la Timone, Hôpital Nord, Hôpital de la conception et Hôpital Sud). Elle représente le plus important centre hospitalier de la région Provence - Alpes - Côte d'azur 000 salariés et 1 interventions, consultations, personnes reçues aux urgences, naissances, un budget de 1,2 milliard Le mode financement des établissements de santé a évolué avec les années, depuis 2005, il est basé sur la Tarification T2A. Le PMSI est un dispositif qui permet de quantifier et de normaliser les données sur l'activité des établissements de santé. Ses données sont utilisées pour financer les établissements de santé en fonction de leur activité. Le changement du système de financement nécessite une adaptation des établissements de santé surtout au niveau du système de pilotage., plus que jamais, s provenant de domaines 1 hm.fr/ 18

19 d'analyser et de synthétiser les données selon différentes perspectives. Généralement un collection» et des applications permettant d'analyser, de requêter et de visualiser un volume massif de données stockées dans Entrepôt de Données (ED). er deux types recherche. Le but du travail de recherche est de développer un système axé sur les ontologies pour Préalablement, afin de déterminer le cahier de charge à satisfaire, nous avons réalisé une es utilisateurs par divers moyens 2 a consisté à mettre en place une prendre en compte pour mettre en place cet ED autour du PMSI. De plus, nous avons participé à la centralisation des données reliées a existant. autour du PMSI qui a été valid proposé une ontologie de domaine du PMSI et une méthode de personnalisation et de s 2 Problématique et verrous scientifiques Les EDs sont nés grandes inst utilisateurs finaux provenant de «backgrounds» différents. En effet, le problème la santé. Dans notre contexte, il existe environ agents de statut différent (ingénieurs, chefs de services, chefs de pôles, chercheurs scientifiques, etc.) et provenant de domaines différents (ex. médecins, pharmaciens, informaticiens, radiologues, 2 https://www.uniha.org/ 19

20 généticiens, etc.). Au- delà du problème de manque de sémantique, une assistance à Manque de sémantique Dans les grandes institutions, les utilisateurs ont généralement des backgrounds différents. La signification des données, est influencée par leurs backgrounds. Par exemple, dans le domaine du PMSI, le nombre de Résumé Standard de Séjour (RSS) signifie le nombre de séjours ne peuvent pas interpréter «nombre de RSS» sans des connaissances supplémentaires. De plus, dans le domaine des bases de données, les données sources sont «restructurées et orientées sujet etrouve plus ses propres marques et il est dans un du «nombre de RSS s, il ne pourra pas comprendre «nombre de RSS» sans connaissances explicatives. En conséquence, il a besoin de connaissances «sémantiques» supplémentaires (définition, unité de mesure, etc.) pour comprendre les éléments composant la ressource et pouvoir ppropriée. ens confronté à un choix massif de ressources, les utilisateurs ont besoin de trouver les parmi les ressources existantes, celles qui répondent à leurs besoins ou celles qui sont susceptibles de les intéresser pour compléter leur analyse. La restriction du résultat massif aux données les plus pertinentes reste un grand défi. Les verrous scientifiques, auquel nous nous intéressons, peuvent se résumer dans les questions suivantes : - dans un contexte donné? - données pour des utilisateurs de backgrounds différents? - analyse? 3 Contribution s contributions se résument en quatre points : (i) Elaboration de Connaissances (BC) cristallisée autour de 20

21 trois ontologies ED basée sur une BC, (iii) personnalisation des ressources et (iv) recommandation de ressources en exploitant la BC basée sur les ontologies. Une base de connaissance : basée sur les concepts principaux : (a) de domaine, (b) de la Ainsi, cette BC, basée sur les ontologies, permet de relier les divers concepts des trois catégories par des relations sémantiques. Environnement de description : les ressources avec des éléments de description de celles- ci et des connexions avec les des ressources et (b) comprendre les ressources. Environnement de personnalisation : basé sur le besoin, le profil utilisateur et les concepts de la BC. Cette approche permet de fournir les ressources personnalisées. Environnement de recommandation : resser. 4 Organisation du manuscrit La première partie de notre manuscrit, est composée des chapitres 1 et 2, et présente le contexte de notre travail. Cette partie est consacrée à la présentation de la problématique aide au pilotage pour le management hospitalier. Avant de présenter les travaux autour du SID pour le management hospitalier, nous allons introduire. La les travaux autours des EDs, centre du SID. Nous allons décrire comment les ontologies sont mises au service des EDs. Puis, nous présenterons ionner La troisième partie, constituée des chapitres 6, 7,8 et 9, est dédiée à notre proposition. Le chapitre 6 présente une vue globale du système. Dans le chapitre 7 sont explicitées les trois ontologies, principaux composants de notre système. Dans le chapitre 8, nous mis en place par ce système. Le chapitre 9, concerne le prototype réalisé ainsi que quelques scenarii de validation. Enfin, la dernière partie, conclut ce manuscrit. Fait le bilan de cette recherche et présente les perspectives de recherche envisageables. 21

22 22

23

24 Chapitre 1 : Résumé. Dans ce chapitre, nous présentons le contexte hospitalier de notre travail qui concerne le management hospitalier, spécifiquement le pilotage des établissements de santé. Nous présentons la nouvelle gouvernance et le nouveau mode de financement qui ont eu un impact majeur sur le management hospitalier. Sommaire 1 Introduction Nouvelle gouvernance Gouvernance externe des établissements de santé Agences Régionales de Santé (ARS) Le projet régional de santé Gouvernance interne des établissements de santé Structure des établissements de santé Du PMSI à la T2A Le PMSI La T2A Les Fichiers PMSI : du RUM au GHS Codage des actes et des diagnostics dans le PMSI Contrôle des données du PMSI Vers de nouvelles méthodes de management Au niveau stratégique Au niveau économique Au niveau opérationnel Direction des systèmes Conclusion

25 25 1 Introduction Depuis plusieurs années le système hospitalier public est en pleine réforme, principalement, afin de contenir les dépenses de santé sans cesse croissantes. Le 31 décembre 2006, tous les établissements publics de santé ont intégré la nouvelle réforme hospitalière et sa nouvelle gouvernance. La nouvelle gouvernance est caractérisée par trois mutations principales : (i) la transformation du système de pilotage stratégique ation du conseil exécutif), (ii) la transformation du système de financem la externe (ex. remplacement des agences régionales hospitalières par les agences régionales de santé). Ce chapitre, présente le contexte dans lequel nos travaux de recherche ont été effectués : 1, nous nous organisationnelle des établissements hospitaliers, avec leurs évolutions respectives. Dans la section 2, nous présentons la nouvelle gouvernance des établissements de santé, externe dans la section 2.1 et interne dans la section 2.2. Ensuite, nous décrivons dans la section 2.3 la structure actuelle des établissements de santé. Puis, dans la section 3 nous plus particulièrement sur son évolution récente notamment liée au Programme de ainsi que sur les nouvelles méthodes de gestion que ces évolutions doivent entraîner. Dans la section 4, nous présentons les nouvelles méthodes de gestion, les systèmes. La section 5 décrit le Système nformation Hospitalier (SIH). Enfin nous concluons, sur les limitations du SIH à supporter un pilotage tenant compte de ces nouvelles méthodes de gestion. En conséquence, nous discutons le besoin de développer de nouveaux outils informationnels complémentaires liés aux entrepôts de données et à leur exploitation. 2 Nouvelle gouvernance La nouvelle gouvernance a introduit des évolutions majeures sur le système de pilotage gestion e de ôles 2.1 Gouvernance externe des établissements de santé Les établissements de santé sont reliés au ministère de la Santé, aux établissements publics de santé et aux établissements de service public sous tutelles. Les établissements de santé sont soumis en permanence aux contrôles (des règles de santé, de l'assurance maladie, et de l'agence de la biomédecine), inspections et mise sous administration

26 provisoire de la part de l'inspection générale des Affaires sociales, de la chambre régionale mise en place de La mise en place des agences régionales relève de l'initiative du pouvoir public pour le pilotage régional aux larges compétences. En 2009, les ARS ont remplacé les ARH. A la différence des ARH, qui étaient des Groupements d'intérêt Public (GIP) associant l'etat et des organismes d'assurance maladie, les ARS auront le statut d'établissements publics de l'etat, placés sous la tutelle conjointe des ministres chargés de la santé, de l'assurance- maladie, des personnes âgées et des personnes handicapées Agences Régionales de Santé (ARS) atients, à la santé et aux territoires, crée, dans son article 118, les ARS qui sont les piliers de la réforme du système de santé. Les ARS ont vocation à regrouper les compétences exercées par sept structures différentes : - Les ARH, créées en 1996 et associant les services de l'etat et l'assurance- maladie. - Les directions départementales et régionales de l'action sanitaire et sociale. - Les Groupements Régionaux de Santé Publique (GRSP), institués par la loi du 9 août 2004 pour piloter les actions de santé publique. - - Maladie (URCAM), créées en Les Caisses Régionales d'assurance- Maladie (CRAM). - Les missions régionales de santé créées en 2004 pour exercer les compétences communes aux ARH et aux URCAM. Les AR une politique régionale de santé de la nation en respectant les autres agences sanitaires et collectivités territoriales et de tenir AM 3 est le montant prévisionnel établi annuellement pour les dépenses de 3 sociale.fr/chaque- annee- le- parlement- vote- l- objectif- national- des- depenses- d- assurance- maladie- ONDAM 26

27 27 de réduire les inégalités territoriales en santé ; Assurer un meilleur accès aux soins pour tous en permanence ; Garantir une efficacité des dépenses de santé en suivant une politique de prévention ; Assurer une meilleure coordination entre professionnels de santé pour mieux organiser le parcours de soins en fonction de chaque patient Le projet régional de santé années (article L ainsi que d médico- sociaux. s égion, de la Conférence Régionale de santé aux besoins et à la spécificité de chaque territoire, simplifier le système de santé et réunir au niveau de la région la force de l'etat e 2.2 Gouvernance interne des établissements de santé La nouvelle gouvernance a modifié la répartition des responsabilités dans redistribué les décisions selon la nouvelle structure (Debonnets 2007). «La loi Hôpital Patient Santé Territoire (HPST) se traduit par une volonté de mieux identifier les rôles des différents acteurs hospitaliers et de simplifier les circuits de décision.» (Ministère du travail de l'emploi et de la santé (secteur santé) 2011). Vers une nouvelle répartition des compétences Cela se traduit par la mise en place d conseil de surveillance, du directoire et du un regroupement de structures pour la modernisation de la gestion interne de (contrats des pôles). La nouvelle répartition des compétences au niveau hiérarchique se fait à plusieurs niveaux : - Le conseil de surveillance a un rôle décisionnel. Il délibère sur le projet Il a aussi un rôle c la sécurité des soins et de la gestion du risque et le règlement intérieur. - Le Directeur préside le Directoire, nommé pour les CHU par décret. Il prend des décisions et oriente la stratégie des établissements. Il élabore le projet médical. Il gère après concertation du directoire la qualité, la sécurité des soins, la gestion du

28 qui conclut avec la tutelle. - Le Directoire est présidé par le directeur, le vice- président est le président de la CME), il prépare le projet de directeur dans la adopté par le conseil de surveillance. - Le président de la CME est le coordonnateur médical, avec le directeur. Il ssement. Il élabore le projet continue de la qualité. Il propose au directeur les candidats qui pourront remplir les fonctions de chef de pôle. La CME joue un rôle consultatif sans le pouvoir de prendre des décisions. Elle se recentre sur la qualité médicale (Debonnets 2007), proj - Le chef de pôle est consulté pour les principales décisions. Il adopte le projet médical et il se charge de la cohérence des projets de pôle. - Le responsable de la structure interne est consulté pour les principales décisions. 2.3 Structure des établissements de santé Historiquement, l'activité des soins est organisée en service. Un service est composé d'une ou de plusieurs unités fonctionnelles. L'Unité Fonctionnelle (UF) est la plus petite entité de l'hôpital, caractérisée par une activité médicale et une gestion homogène. L'UF peut regrouper un à plusieurs lits. Elle est la plus petite unité compatible avec les contraintes de gestion et d'activité médicale homogène. La réforme budgétaire, instituée par le décret du 11 aout 1983, relative au budget global se voulait double (Lachèze- Pasquet and Stringre 1999), d'une part, elle mettait en place un nouveau financement des hôpitaux avec la dotation globale, d'autre part, elle visait à une évolution complète du mode de gestion interne avec la création des centres de responsabilité et avec la réalisation d'une gestion participative impliquant les chefs de service. Ce nouveau mode de gestion permet de réaliser des objectifs stratégiques, transversaux et de maîtriser les coûts de production et de dépenses budgétaires. Depuis, les services auraient pu être regroupés dans une entité plus large appelée département. Mais ces motivations politiques ont été fortement contestées par les médecins qui ont rejeté toute restructuration interne de l'établissement. La loi 31 juillet 1991, confirme les services comme norme d'organisation et introduit la notion de «fédérations» qui est un nouvel échelon de regroupement des UF, services ou départements, selon l'un ou plusieurs critères suivants : - Un rapprochement d'activité médicale. - Une gestion commune des lits ou d'équipements. - Un regroupement des moyens personnels. 28

29 P La loi du 2 mai 2005 maintient le concept des services, supprime le - médico- économiques par le directeur et le chef de pôle après concertation du directoire. Le projet de pôle délégations de signature, les relations entre les pôles, etc. ainsi que les objectifs en matière est de Unité Médicale (UM) répond à un découpage administratif. Unités fonctionnelles (UF) Une UF est la plus petite entité de l'hôpital. Les UF cliniques regroupent généralement un ou plusieurs lits. es. Une entité juridique est Figure 1, présente le modèle conceptuel de la structure de 1..* Unite_fonctionnelle 1..* 1..* 1 Pôle 1 Service Unite_medicale 1 1..* 1..* Etablissement_de_santé 1 1..* 1 1 Entite_juridique Figure 1 : Structure de l'hôpital (formalisme UML). 29

30 30 Conclusion Dans cette section, nous avons présenté, les changements managériaux majeurs dans les établissements de santé Français, aux niveaux interne et externe. Ces changements sont t la tarification à traité dans la section suivante. 3 Du PMSI à la T2A La nouvelle réforme hospitalière int le financement des établissements de santé par «dotation globale». La T2A permet de Programme de Médicalis 3.1 Le PMSI Le PMSI relève d'une démarche du ministère de santé datée de juin Le modèle du PMSI est une adoption et adaptation française du concept américain créé par Robert ersité de Yale aux Etats- Unis). En 1982, Le PMSI a été introduit en France par Jean de Kervasdoué (responsable de la direction des hôpitaux). Le PMSI permet de recueillir des informations à partir du dossier médical des patients. Au ait pas des objectifs économiques clairement affichés, (comme aux Etats- Unis) La loi de la réforme hospitalière du 31 juillet 1991 introduit le projet d'établissement. Les établissements de santé doivent définir leurs objectifs dans le domaine médical, social, de formation, de gestion et de systèmes d'information. En effet, les établissements doivent «tamment des pathologies et des modes de prise en charge en vue d'améliorer la connaissance et l'évaluation de l'activité et des coûts et de favoriser l'optimisation de l'offre de soins» J.O. du 2 août 1991 (article L.710-5, p ). Le PMSI est devenu une obligation légale pour les établissements publics hospitaliers de plus de 100 lits, et depuis le premier janvier 1997 activité. 3.2 La T2A La Loi n du 18 décembre 2003 (articles 22 à 34) a changé la modalité du 2005 mettent en place la T2A. La T2A est un élément principal de la «nouvelle gouvernance augmenté progressivement et remplacé le financement à «dotation globale». En 2004, elle représentait 10 % du budget des hôpitaux, 25% en 2005, 35% en 2006, 50% en 2007,

31 3.3 Les Fichiers PMSI : du RUM au GHS En principe, pour calculer la T2A, la première étape qui amène à la tarification, débute renseigne tous les items présents pour le PMSI. Le codage concerne deux types la T2A. deux parties : une partie administrative (ex. identité du patient, date de naissance, etc.), et une partie médicale. Le Résumé de Sortie Standardisé (RSS) Pour les séjours dans une même unité médicale un RSS équivaut à un RUM, par contre si un patient fréquente plusieurs unités médicales lors de la même hospitalisation, le RSS RSS. Le Résumé de Sortie Anonyme (RSA) ent être rendues anonymes. Une fois anonymisé le RSS devient RSA. Le Groupe Homogène de Malades (GHM) Le GHM regroupe les RSA homogènes aux niveaux médico- économiques. Pour aboutir à la facturation. Groupe Homogène de Séjours (GHS) Le GHM est converti en hôpitaux, a causé des pertes importantes pour plusieurs établissements. En résumé, lorsque le RUM est codé, les étapes présentées dans la Figure 2 s automatiquement pour donner lieu à un tarif par séjour. 31

Entrepôt de données autour du PMSI pour le pilotage d établissement hospitalier

Entrepôt de données autour du PMSI pour le pilotage d établissement hospitalier 1 Entrepôt de données autour du PMSI pour le pilotage d établissement hospitalier Lama EL SARRAJ Ingénieur Hospitalier (AP-HM) AP-HM 2 année de doctorat en informatique (LSIS) 14 octobre 2011 HOPITECH

Plus en détail

L'infocentre sert à prendre des décisions opérationnelles basées sur des valeurs courantes

L'infocentre sert à prendre des décisions opérationnelles basées sur des valeurs courantes II - II 1ère génération 13 2ème génération : Entrepôt de données / Magasin de données 15 3ème génération OLAP 16 Références Bibliographiques 18 A. 1ère génération Infocentre Tableur Base de données Infocentre

Plus en détail

et les Systèmes Multidimensionnels

et les Systèmes Multidimensionnels Le Data Warehouse et les Systèmes Multidimensionnels 1 1. Définition d un Datawarehouse (DW) Le Datawarehouse est une collection de données orientées sujet, intégrées, non volatiles et historisées, organisées

Plus en détail

Les entrepôts de données pour les nuls... ou pas!

Les entrepôts de données pour les nuls... ou pas! Atelier aideà la Décision à tous les Etages AIDE@EGC2013 Toulouse Mardi 29 janvier 2013 Cécile Favre Fadila Bentayeb Omar Boussaid Jérôme Darmont Gérald Gavin Nouria Harbi Nadia Kabachi Sabine Loudcher

Plus en détail

Champs référentiel couvert 111/31/32/33/36 SIH. Dr Marc CUGGIA Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Champs référentiel couvert 111/31/32/33/36 SIH. Dr Marc CUGGIA Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Champs référentiel couvert 111/31/32/33/36 SIH Dr Marc CUGGIA Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Définitions Objectifs d un SIH Description : architecture structurelle fonctionnelle Technique Enjeux

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

Champs référentiel couvert 111/32/33/34/35/36 PMSI. Dr Marc CUGGIA Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Champs référentiel couvert 111/32/33/34/35/36 PMSI. Dr Marc CUGGIA Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Champs référentiel couvert 111/32/33/34/35/36 PMSI Dr Marc CUGGIA Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Plan Positionnement Définition Production du PMSI RUM RSS RSA GHM Fonctions de groupage Transmission

Plus en détail

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005 COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE Le Village 04250 TURRIERS Juin 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...p.3

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

Sujet de bourse de thèse en Sciences de Gestion

Sujet de bourse de thèse en Sciences de Gestion Sujet de bourse de thèse en Sciences de Gestion Parcours de santé de la personne âgée en Auvergne : adéquation et complémentarité de l offre de soins Laboratoire d accueil : Centre de Recherche Clermontois

Plus en détail

Le contrôle de gestion: un outil de pilotage médico-économique de l hôpital. Rencontre «Contrôle de gestion»- C2R 24 novembre 2005

Le contrôle de gestion: un outil de pilotage médico-économique de l hôpital. Rencontre «Contrôle de gestion»- C2R 24 novembre 2005 Le contrôle de gestion: un outil de pilotage médico-économique de l hôpital Rencontre «Contrôle de gestion»- C2R 24 novembre 2005 1 Pourquoi faire évoluer le contrôle de gestion? T2A Nouvelle Gouvernance

Plus en détail

Entreposage, analyse en ligne et fouille de données

Entreposage, analyse en ligne et fouille de données Entreposage, analyse en ligne et fouille de données Houssem Jerbi IRIT - SIG/ED jerbi@irit.fr Journée COMPIL " Bases de Données" 14/12/2010 PLAN Introduction Bases de données Entrepôt de données Technologie

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

Le Dossier Patient Informatisé

Le Dossier Patient Informatisé Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les

Plus en détail

Le parcours pédagogique Sage Business Intelligence. Utilisateur Niv I BO XI 3.0 WebI pour Sage 1000 2 jours

Le parcours pédagogique Sage Business Intelligence. Utilisateur Niv I BO XI 3.0 WebI pour Sage 1000 2 jours Vous êtes Consultant, Chef de Projets, Directeur des Systèmes d Information, Directeur Administratif et Financier, Optez pour les «formations Produits» Nous vous proposons des formations vous permettant

Plus en détail

Bases de Données Avancées

Bases de Données Avancées 1/26 Bases de Données Avancées DataWareHouse Thierry Hamon Bureau H202 - Institut Galilée Tél. : 33 1.48.38.35.53 Bureau 150 LIM&BIO EA 3969 Université Paris 13 - UFR Léonard de Vinci 74, rue Marcel Cachin,

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

Collaboration DIM Contrôle de Gestion. Dr Christophe SCHMITT médecin DIM CH de Jury METZ

Collaboration DIM Contrôle de Gestion. Dr Christophe SCHMITT médecin DIM CH de Jury METZ Collaboration DIM Contrôle de Gestion Dr Christophe SCHMITT médecin DIM CH de Jury METZ 2 Définition du contrôle de gestion Définition du répertoire national des métiers de la Fonction Publique Hospitalière:

Plus en détail

Offre de service. PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique

Offre de service. PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique Offre de service PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique Les besoins propres aux établissements de sante Enregistrer toutes les activités de soins et service pour une

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

Le "tout fichier" Le besoin de centraliser les traitements des fichiers. Maitriser les bases de données. Historique

Le tout fichier Le besoin de centraliser les traitements des fichiers. Maitriser les bases de données. Historique Introduction à l informatique : Information automatisée Le premier ordinateur Définition disque dure, mémoire, carte mémoire, carte mère etc Architecture d un ordinateur Les constructeurs leader du marché

Plus en détail

JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE. Jaspersoft et le paysage analytique 1

JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE. Jaspersoft et le paysage analytique 1 JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE Jaspersoft et le paysage analytique 1 Ce texte est un résumé du Livre Blanc complet. N hésitez pas à vous inscrire sur Jaspersoft (http://www.jaspersoft.com/fr/analyticslandscape-jaspersoft)

Plus en détail

L'infocentre sert à prendre des décisions opérationnelles basées sur des valeurs courantes

L'infocentre sert à prendre des décisions opérationnelles basées sur des valeurs courantes II - II A. 1ère génération Infocentre L'infocentre sert à prendre des décisions opérationnelles basées sur des valeurs courantes Définition L'infocentre est une collection de données orientées sujet, intégrées,

Plus en détail

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur.

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur. 2 Toute entreprise dispose d un capital informationnel qui, s il est efficacement géré, contribue à sa valeur et à sa performance. La société RHeport, propose une solution logicielle : RH&View, innovante,

Plus en détail

C.H.U. DE FORT DE FRANCE

C.H.U. DE FORT DE FRANCE DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE C.H.U. DE FORT DE FRANCE PROJET D ETABLISSEMENT VOLET PROJET QUALITE GESTION DES RISQUES 2006 2010 VOLUME 4 Euro Conseil Santé 91, rue du Faubourg Saint Honoré 75 008 PARIS

Plus en détail

M1402 - Conseil en organisation et management d'entreprise

M1402 - Conseil en organisation et management d'entreprise Appellations Animateur / Animatrice de réseau d'entreprises Consultant / Consultante en stratégie/organisation Animateur / Animatrice qualité services Assistant / Assistante en organisation Auditeur /

Plus en détail

La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf

La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf 2014 1 Table des matières Introduction... 3 1. La planification hospitalière... 3 2. De la planification hospitalière à la planification sanitaire...3

Plus en détail

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004 Recrute Le/la directeur(trice) adjoint(e) de l établissement I. Les missions et l

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Projet PHARES. Note de cadrage sur la production de livrables en phase finale du projet

Projet PHARES. Note de cadrage sur la production de livrables en phase finale du projet Projet PHARES Note de cadrage sur la production de livrables en phase finale du projet L.Brami, S.Damart, M. Detchessahar, M. Devigne, J. Habib, F. Kletz, C. Krohmer. Document joint à l avenant au contrat

Plus en détail

Entrepôt de données 1. Introduction

Entrepôt de données 1. Introduction Entrepôt de données 1 (data warehouse) Introduction 1 Présentation Le concept d entrepôt de données a été formalisé pour la première fois en 1990 par Bill Inmon. Il s agissait de constituer une base de

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P.

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P. CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P. «A U D I T & C O N T R Ô L E DES O R G A N I S A T I O N S P U B L I Q U E S» U N I V E R S I T E P A R I S 1 P A N T H E O N -

Plus en détail

B.I. «maison»: sexy or not? Expérience de la CMSE

B.I. «maison»: sexy or not? Expérience de la CMSE B.I. «maison»: sexy or not? Expérience de la CMSE Benoît Libert Séminaire stratégique pour décideurs du monde hospitalier 18 octobre 2012 - Genval Plan - La CMSE et sa cellule de gestion - Le choix de

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE Mylène COULAUD cadre supérieur de santé Olivier RASTOUIL directeur des ressources humaines

Plus en détail

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Au niveau national comme au niveau régional, les partenaires sociaux ont la capacité de fixer les orientations qui seront mises en

Plus en détail

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation)

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation) Secrétaire Médicale - MEDICO-SOCIALE Titre enregistré par le Ministre au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) par arrêté publié au journal officiel de la République Française

Plus en détail

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France Séminaire des 12 et 13 février 2013 Danièle LAJOUMARD, Inspecteur général des Finances C.I.A (Certified Internal

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

Technicien de l information médicale

Technicien de l information médicale Technicien de l information médicale Ont participé au groupe de travail : Michèle BRINATI et Muriel SCHELLENBERGER Denis PERRIN et Christine ESTIVALET ---------------- I / Contexte de l emploi Exercer

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS. 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS. 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT DE SANTE...

Plus en détail

Introduction. d'informations Les entrepôts de données (Datawarehouse) Les datamarts Architecture Modélisation

Introduction. d'informations Les entrepôts de données (Datawarehouse) Les datamarts Architecture Modélisation Data WareHouse Plan Introduction Eléments de la théorie des systèmes d'informations Les entrepôts de données (Datawarehouse) Les datamarts Architecture Modélisation 2 Présentation Besoin: prise de décisions

Plus en détail

FINANCEMENT DE LA QUALITE EN SSR : LES OUTILS DE L ANAP EXEMPLE : HOSPI DIAG OUTIL DE DIALOGUE DE GESTION MCO

FINANCEMENT DE LA QUALITE EN SSR : LES OUTILS DE L ANAP EXEMPLE : HOSPI DIAG OUTIL DE DIALOGUE DE GESTION MCO FINANCEMENT DE LA QUALITE EN SSR : LES OUTILS DE L ANAP EXEMPLE : HOSPI DIAG OUTIL DE DIALOGUE DE GESTION MCO 7 ème congrès FHP SSR Biarritz 20 juin 2012 DR Gilles Bontemps Directeur Associé Agence Nationale

Plus en détail

Référentiel de compétences en système d'information

Référentiel de compétences en système d'information ANTICIPER ET COMPRENDRE Référentiel de compétences en système d'information OCTOBRE 2013 Publication réalisée dans le cadre du programme national Hôpital numérique Métiers Management des soins Cadre responsable

Plus en détail

Contexte général de l étude

Contexte général de l étude 1 2 Contexte général de l étude Les entrepôts de données associés à des outils d analyse On Line Analytical Processing (OLAP), représentent une solution effective pour l informatique décisionnelle (Immon,

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Pour tout complément d informations sur le GCS Esanté : www.esante-poitou-charentes.fr

Pour tout complément d informations sur le GCS Esanté : www.esante-poitou-charentes.fr FICHE DE POSTE Administrateur ROR Le GCS Esanté Poitou-Charentes Le GCS Esanté Poitou-Charentes rassemble les établissements publics et privés de santé, ainsi que la plupart des professionnels de santé

Plus en détail

Pôle Départem ment d Information Médicale DIM 1950

Pôle Départem ment d Information Médicale DIM 1950 Direction des Ressources Humaines Gestion prévisionnelle des emplois ett des compétences Définition de fonction Fonction : Technicien en Information Médicale Direction / Département / d Information Médicale

Plus en détail

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION MISSIONS ESSENTIELLES : Le cadre de santé des filières infirmière, de rééducation et médico-techniques, exerce l ensemble de ses missions sous l

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

Agent comptable. Référentiels métier des personnels d encadrement. des établissements publics d'enseignement supérieur.

Agent comptable. Référentiels métier des personnels d encadrement. des établissements publics d'enseignement supérieur. Référentiels métier des personnels d encadrement des établissements publics d'enseignement supérieur et de recherche Agent comptable Sous-direction de la gestion prévisionnelle et des missions de l encadrement

Plus en détail

PLAN. Les systèmes d'information analytiques. Exemples de décisions

PLAN. Les systèmes d'information analytiques. Exemples de décisions Les systèmes d'information analytiques Dr A.R. Baba-ali Maitre de conferences USTHB PLAN Le cycle de decision Les composants analytiques ETL (Extract, Transform and Load) Entrepot de (Data warehouse) Traitement

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés.

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés. REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2014.0019/DP/SG du 30 avril 2014 du président de la Haute Autorité de santé portant organisation générale des services de la Haute Autorité de santé Le président de la Haute

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE Didier LAFAGE : Directeur du Pôle Equipements, Hôtellerie, Logistique CHU TOULOUSE 1 Optimisation de la prise

Plus en détail

Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données

Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données Introduction D. Ploix - M2 Miage - EDD - Introduction 1 Plan Positionnement du BI dans l entreprise Déclinaison fonctionnelle du décisionnel dans l entreprise Intégration

Plus en détail

BUSINESS INTELLIGENCE. Une vision cockpit : utilité et apport pour l'entreprise

BUSINESS INTELLIGENCE. Une vision cockpit : utilité et apport pour l'entreprise BUSINESS INTELLIGENCE Une vision cockpit : utilité et apport pour l'entreprise 1 Présentation PIERRE-YVES BONVIN, SOLVAXIS BERNARD BOIL, RESP. SI, GROUPE OROLUX 2 AGENDA Définitions Positionnement de la

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP Assises de l autonomie 10/06/10 PARIS Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux L Agence

Plus en détail

UNE DÉMARCHE D ANALYSE À BASE DE PATRONS POUR LA DÉCOUVERTE DES BESOINS MÉTIER D UN SID

UNE DÉMARCHE D ANALYSE À BASE DE PATRONS POUR LA DÉCOUVERTE DES BESOINS MÉTIER D UN SID 1 UNE DÉMARCHE D ANALYSE À BASE DE PATRONS POUR LA DÉCOUVERTE DES BESOINS MÉTIER D UN SID 31 janvier 2012 Bordeaux Présentée par :Mme SABRI Aziza Encadrée par : Mme KJIRI Laila Plan 2 Contexte Problématique

Plus en détail

BTS MUC Le système d information commerciale dans l épreuve d ACRC

BTS MUC Le système d information commerciale dans l épreuve d ACRC cterrier.com 11/09/2007 1 / 7 BTS MUC Le système d information commerciale dans l épreuve d ACRC Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 8 26/09/2013 16:49 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Licence : Licence Sciences, technologies, santé mention Informatique

Plus en détail

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins»

«Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» «Rôle et Place des Réseaux de Soins Palliatifs dans l'offre de soins» Hélène Fernandez Cadre Supérieur de Santé, Coordinatrice RESOP06 9 Forum SIH 06 EMSP Cannes Grasse Antibes 4 Mars 2010 Palais des Congrès

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

Intelligence Economique - Business Intelligence

Intelligence Economique - Business Intelligence Intelligence Economique - Business Intelligence Notion de Business Intelligence Dès qu'il y a une entreprise, il y a implicitement intelligence économique (tout comme il y a du marketing) : quelle produit

Plus en détail

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité Alain Fernandez LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS Le projet décisionnel dans sa totalité Préface de Gérard BALANTZIAN Troisième édition, 1999, 2000, 2003 ISBN : 2-7081-2882-5 Sommaire Préface

Plus en détail

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref Services professionnels CONSEIL STRATÉGIQUE En bref La bonne information, au bon moment, au bon endroit par l arrimage des technologies appropriées et des meilleures pratiques. Des solutions modernes adaptées

Plus en détail

Méthodologie des S.I. : T2A, gouvernance et pilotage *** Les enjeux du Système d Information Décisionnel dans les établissements de santé

Méthodologie des S.I. : T2A, gouvernance et pilotage *** Les enjeux du Système d Information Décisionnel dans les établissements de santé Méthodologie des S.I. : T2A, gouvernance et pilotage *** Les enjeux du Système d Information d Décisionnel dans les établissements de santé Anne GAGNARD, 18 juillet 2007 Le système d'information décisionnel

Plus en détail

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande PROCEDURE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE pour l obtention d un Doctorat à l Université SHS Lille 3, au sein de l Ecole doctorale SHS Lille Nord de France (adoptée au Conseil Scientifique du10

Plus en détail

Les Systèmes d informations de santé

Les Systèmes d informations de santé Les Systèmes d informations de santé Programme ETAT DES LIEUX EVOLUTION ET CONTEXTE 1 Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées FOCUS SUR LES SYSTEMES D INFORMATION DE SANTE MESTARI Nordine RSI ONCOMIP DESC

Plus en détail

FICHE METIER Responsable de service

FICHE METIER Responsable de service DOCUMENT DE TRAVAIL FICHE METIER Responsable de service METIER RESPONSABLE DE SERVICE Date de création/modification Janvier 2011 Définition du métier En relation et en cohérence avec les objectifs de la

Plus en détail

Référence : B.O N 5526 DU 29 Rebii II 1428 (17/5/2007) Décret n 2-06-656 du 24 rabii I 1428 (13 avril 2007) relatif à l'organisation hospitalière.

Référence : B.O N 5526 DU 29 Rebii II 1428 (17/5/2007) Décret n 2-06-656 du 24 rabii I 1428 (13 avril 2007) relatif à l'organisation hospitalière. Référence : B.O N 5526 DU 29 Rebii II 1428 (17/5/2007) Décret n 2-06-656 du 24 rabii I 1428 (13 avril 2007) relatif à l'organisation hospitalière. LE PREMIER MINISTRE, VU la Constitution, notamment son

Plus en détail

ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique

ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique RIR 2 octobre 2014 CONTEXTE Programme Hôpital Numérique Vers un système d information hospitalier cohérent et performant Améliorer

Plus en détail

Table des matières. Remerciements... 11. Introduction... 13

Table des matières. Remerciements... 11. Introduction... 13 Table des matières Remerciements... 11 Introduction... 13 Chapitre 1. L émergence de l information médicale face aux enjeux de l éthique personnelle et sociétale... 35 1.1. Une société consumériste d informations...

Plus en détail

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

Appel à candidatures. Coaching UACA. Accompagnement de 5 établissements, pour le développement de la Chirurgie Ambulatoire

Appel à candidatures. Coaching UACA. Accompagnement de 5 établissements, pour le développement de la Chirurgie Ambulatoire Appel à candidatures Coaching UACA Accompagnement de 5 établissements, pour le développement de la Chirurgie Ambulatoire 1 Introduction 1.1 La chirurgie ambulatoire 1.1.1 La chirurgie ambulatoire : qu

Plus en détail

Présentation aux utilisateurs

Présentation aux utilisateurs Présentation aux utilisateurs DSM Le 13 février 2012 Contexte Besoin sans cesse grandissant de disposer en temps réel d une information à jour et à valeur ajoutée, afin de soutenir la prestation de services

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 septembre 2012 fixant le cahier des charges du dispositif de formation des personnels de direction

Plus en détail

Ingénieur de recherche en statistique

Ingénieur de recherche en statistique Ingénieur de recherche en statistique E1D24 Statistique - IR Dans le cadre d une étude ou d un projet de recherche, l ingénieur de recherche en statistique conçoit le plan d analyse statistique et prend

Plus en détail

Informatique Décisionnelle pour l environnement

Informatique Décisionnelle pour l environnement Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale Unité mixte de recherche AgroParisTech - Cirad - Irstea Informatique Décisionnelle pour l environnement Principe, architecture informatique

Plus en détail

Sommaire. Création et Historique p. 2 L équipe dirigeante p. 3. Cabinet de conseil au positionnement original p. 4 L offre SELENIS p.

Sommaire. Création et Historique p. 2 L équipe dirigeante p. 3. Cabinet de conseil au positionnement original p. 4 L offre SELENIS p. Présentation Sommaire Création et Historique p. 2 L équipe dirigeante p. 3 Expertise et Savoir-Faire Cabinet de conseil au positionnement original p. 4 L offre SELENIS p. 5-6 Quelques références p. 7 Les

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Appel à candidature pour une prestation de service en régie de consultant décisionnel expert sous Qlikview.

Appel à candidature pour une prestation de service en régie de consultant décisionnel expert sous Qlikview. Page 1 Appel à candidature pour une prestation de service en régie de consultant décisionnel expert en développement sous Qlikview à l Observatoire des Sciences et des Techniques (OST) 13 décembre 2013

Plus en détail

Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation

Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation Fiche de poste de Directeur Adjoint Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation Centre hospitalier (ou direction commune) : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail