RAPPORT ANNUEL DE PROJET - FSMFQD ANNEE 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ANNUEL DE PROJET - FSMFQD ANNEE 2011"

Transcription

1 Programme des Nations Unies pour le Développement RAPPORT ANNUEL DE PROJET - FSMFQD ANNEE Résultats par rapport aux objectifs Award ID Titre du projet Effet UNDAF Effet du CPAP Partenaire de mise en œuvre GNB Appui au Secteur de la Microfinance Effet 2 du PNUAD : Les populations, les institutions et les organisations nationales améliorent les systèmes de production, diversifient les activités contribuent á la réduction de la pauvreté et gèrent de façon durable l environnement Les capacités productives des micros et petites entreprises sont renforcées et diversifiées pour générer des emplois et des revenus à partir de la valorisation des ressources locales en vue de satisfaire les besoins des populations et de tirer avantage des marchés d exportation Ministère des Finances, FENU, CADESPC, RECOP, Institutions de Microfinance (IMF). Produit Description Fourniture des Services de Microfinance de Qualité et de Façon Durable (FSMFQD) - Assuré Il s agit d un côté d appuyer le développement des capacités du CADESPC dans le domaine de la surveillance et du contrôle des activités des IMF et d autre d appuyer la structure responsable pour la promotion et développement de la microfinance. Le PNUD conjointement avec le FENU aidera le gouvernement à la mise en œuvre du plan directeur pour le développement du secteur de la microfinance et les IMF partenaires dans l exécution de leurs plans de redressement, notamment dans la gestion des portefeuilles de crédit. Il s agira également d appuyer le renforcement des capacités des IMF partenaires dans l utilisation efficace des outils de gestion et à la fiabilisation des données financières.

2 Activity ID: 1 Développer les capacités de 3 IMF et de l'association professionnelle assurée. Produit attendu de l activité: Assistance comptable aux IMF pour 2009 et 2010 assurée (Accompagnement et mise en jour des écritures, Productions des Etats financiers, clôture des exercices et gestion du portefeuille de crédit) ; Evaluation finale du PAED faite ; Appui à la mobilisation de l'épargne et des lignes de refinancement auprès des banques et autres bailleurs assuré ; Appui aux IMF partenaires dans l'élaboration de leurs plans d'affaires assurée; personnel d appui au projet disponible et fonctionnel. Activity ID: 2 Consolider la capacité d'appui du RECOP aux IMF Activités prévues et résultats attendus en 2011 Produit attendu de l activité: Appui à l organisation des sessions de formations "on the job" par le RECOP (gestionnaires de caisse, agents de crédit, comptables, dirigeants, élus et organisation d'un atelier sur la production des informations financières); couverture de frais de fonctionnement du RECOP ; Appui à la production de données et information financière d'ensemble des IMF agréées assuré; suivi de la mise en œuvre du plan de redressement et gouvernance des IMF par le RECOP appuyé. Activity ID: 3 Subventionner et Renforcer les Capacités des IMF Produit attendu de l activité: Compte d exploitation des IMF partenaires subventionnées (subvention dégressive d exploitation);logiciel de gestion et antivirus pour appuyer l assistance comptable acquis Activity ID: 4 Supervisionner et contrôler les IMF assuré (CADESPC). Produit attendu de l activité: Plaidoyer pour l adoption du plan directeur pour le gouvernement; missions d inspection aux IMF réalisées; personnel de la CADESPC formé en microfinance (Organisation des sessions de divulgation de nouveau cadre juridique et du nouveau référentiel comptable applicable dans la zone UEMOA); réunion trimestriel de Comité de Pilotage réalisée; Adoption par le gouvernement du plan directeur du secteur de la microfinance; Production/actualisation du répertoire national des SFD (CADESPC et RECOP) ; CADESPS est fonctionnelle ; rencontre des bailleurs de fonds réalisée. Situation de référence (début de projet) Base de référence : Accès limité des plus pauvres aux services de microfinance; faible capacité de contrôle des activités des IMF par la CADESCP. Indicateur: (i) Degré de diversification des services de micro finance. Indicateurs (ii) Nombre de bénéficiaires des services de micro finance. (iii) Nombre de femmes et de jeunes ou d associations de jeunes et de femmes appuyées en vue du développement d une activité génératrice de revenu.

3 Cible année 2011 Cible année 2011 Cible année 2011 Cible année 2011 Cible 1 : Développer les capacités de 3IMF Et De Leur Association Assurée Les états financiers des 3 IMF partenaires du projet pour l an 2009 ainsi que pour 2010 et le suivi rapproché faite par le cabinet de temps en temps aux IMF ; Le rapport de l évaluation finale du PAED est disponible ; 513 clients effectuent épargne volontaires Nombre d épargnant volontaires a augmenté de 1274 (sept2011) contre 513 (résultat prévu au début) soit 249% des clients ; nombre d emprunteur actifs augmente de 50% Concernant nombre d emprunteur actifs une augmentation de 326% (7.336 emprunteurs) a été vérifié à la fin de septembre 2011, dans l ensemble des 3 IMF partenaires (2 246 emprunteurs) de Décembre 2010 ; 1254 femmes bénéficient des services de micro finance finalement les appuis institutionnels ont permis d atteindre 964(sept2011) contre 1254 (résultat prévu au début de l année) soit 77% des femmes bénéficient des services de micro finance; le PAR>30 jours baisse jusqu à 7% Le portefeuille de crédit en risque a enregistré F (capital restant dû) divisé par F (encours de crédits) représentant 40% (en sept2011) dans l ensemble des 3 IMF partenaires, seul DIVUTEC représente 98% du montant restant dû; 7 IMF agréée inspectés au moins une fois dans l année 4 SFD agréés sont inspectées à savoir : DIVUTEC (agences Bissau et Gabu); NIMBA (agences Bissau, Cacheu, Calaque et Catio); ADIM (agences Bissau et Cameconde) et No Djunta Mon Contubuel. Cible 2 : Consolider la capacité d'appui du RECOP aux IMF Les deux sessions de formation sur les administrateurs et l équipe du travail du SIG ont été organisé et mis en œuvre par le cabinet CAGECFI du Togo et ont permis des agents des IMF d augmenter leurs capacités et connaissance dans le domaine de la gestion globale de l institution. Par ailleurs le programme radiophonique pendant deux mois a permis de sensibiliser la population cible. Cible 3 : Subventionner et Renforcer les Capacités des IMF Le SIG intégré ainsi que la formation sur administrateurs et l équipe du travail est une réalité dans les IMF partenaires; L Internet à NIMBA est installé et payé durant 4 mois et à ADIM les 3 mois d Internet sont payés Cible 4 : Supervisionner et contrôler des IMF assuré (CADESPC) 4 SFD agréés sont inspectées à savoir : DIVUTEC (agences Bissau et Gabu); NIMBA (agences Bissau, Cacheu, Calaque et Catio); ADIM (agences Bissau et Cameconde) et No Djunta Mon Contubuel. Les IMF appuyées sont désormais capables de produire les informations financières fiables demandées par la BCEAO et la tutelle ; Les interventions du projet ont largement contribué pour le renforcement de l appropriation des institutions ; Le répertoire national des SFD est produit, le processus de sa multiplication et distribution est réalisé ; La CADESPC et le RECOP sont en mesure d exécuter convenablement leurs taches dans le domaine de supervision et de renforcement des capacités des IMF respectivement.

4 2 Résumé financier Analyser ici les écarts entre les dépenses prévues et les dépenses réalisées. Faire le point sur la proportion d exécution du Budget Organismes Fonds alloués Dépenses effectives Soldes Cible 1 (Un.gest. Proj +IMF ,94USD USD USD 105% Cible 2 (RECOP) ,00USD USD 690 USD 96% Cible 3 (subvention IMF) ,34USD USD USD 87% Cible 4 CADESPC ,00USD USD 909 USD 91% Cible 5 structures promotion 0 USD 0 USD 0 USD 0% TOTAL ,28USD USD USD Taux d exécution budget Note : Appui technique et en fourniture à la structure chargée de la promotion de Microfinance, dans le plan directeur, il est prévu la création d une cellule de promotion de la microfinance. Malheureusement depuis 2009, le plan n a pas été adopté en conseil des ministres (Cible 5)

5 3 Enseignements tirés Brève description du contexte Brève description du projet Réalisations majeures Enjeux majeurs et solutions Description du projet et enseignements tirés majeurs Courte description du contexte dans lequel le projet s est déroulé Quels ont été les problèmes et/ou défis majeurs rencontrés dès le démarrage du projet? Après conclusion de 1èr phase du PAED en décembre 2008 et son évaluation finale au 3eme trimestre 2010 et compte tenu des défis restants à relever (faible gouvernance des IMF présentation et fiabilité des informations financières) et, convaincus que la microfinance reste un outil important de réduction de la pauvreté, le Gouvernement de Guinée-Bissau et le PNUD et les acteurs de la microfinance ont souhaité la poursuite des activités dans le cadre de ce nouveau projet FSMFQD. Courte description du projet De quel type de projet s agit-il? Quels étaient les produits majeurs de ce projet et les résultats escomptés? Il s agit d un côté d appuyer le développement des capacités du CADESPC dans le domaine de la surveillance et du contrôle des activités des IMF et d autre d appuyer la structure responsable pour la promotion et développement de la microfinance. Le PNUD conjointement avec le FENU aidera le gouvernement à la mise en œuvre du plan directeur pour le développement du secteur de la microfinance et les IMF partenaires dans l exécution de leurs plans de redressement, notamment dans la gestion des portefeuilles de crédit. Il s agira également d appuyer le renforcement des capacités des IMF partenaires dans l utilisation efficace des outils de gestion et à la fiabilisation des données financières. Description de ce qui a bien fonctionné dans le projet. Réalisations/succès majeurs? Quels facteurs ont favorisé la réalisation de ces succès? Les appuis pour la mise en œuvre des nouvelles politiques et procédures et appuis institutionnels ont permis d augmenter le nombre des clients actifs. (Les outils de gestion livrés au bénéfice des IMF, l engagement d un cabinet pour l élaboration des états financiers pour les années 2009/10 des trois IMF, l actualisation de leurs manuels de procédures et processus d engagement d un cabinet pour installation du SIG adapté aux IMF ) ; Production du répertoire national des SFD; Appui à la mobilisation de l'épargne et des lignes de refinancement auprès des banques (BRS) et autres bailleurs en faveur des IMF. Brève description des défis majeurs rencontrés par le projet ainsi que des risques et des problèmes Quels ont été les défis majeurs/lacunes/circonstances imprévus pour ce projet? Comment ces défis/lacunes/circonstances ont-ils/elles été géré(e)s? Les résultats attendus du projet ont-ils été réalisés? Si non, quels changements faudrait-il apporter afin que ces résultats soient réalisés dans le futur? Comme indiqué plus haut, plusieurs améliorations ont été enregistrées dans les IMF, mais certaines difficultés ont persisté tout au long de semestre, en raison du passé des institutions: a) Faiblesse du niveau technique de certains des membres du personnel des IMF partenaires; b) Départs enregistrés au sein du personnel-clé de certaines IMF; c) Retard et manque de fiabilité dans les informations fournies par la plupart des IMF; d) Taux élevé de portefeuille à risque dans la plupart des IMF; e) Faible mise en œuvre de certaines règles de fonctionnement prévues par la réglementation, en matière de gestion des mutuelles d épargne; f) Absence de programmation/budgétisation/rapportage systématique dans plusieurs IMF ; solutions Insister sur la création et appui technique et en équipement/fourniture la structure chargée de la promotion et développement de la microfinance ; formation d une équipe pour l appui de micro entrepreneurs (clients des IMF) dans la finalisation de leurs projets de crédit ;

6 revitaliser le site des IMF ; prise en charge des capacités par le PNUD ou autres partenaires et l appui vers la création d union au sein des IMF partenaires ; Appuyer la CADESPC à l organisation des réunions semestrielles du Comité de pilotage et trimestrielles du comité technique du projet; Appuyer le Plaidoyer auprès du Gouvernement pour l approbation du Plan Directeur pour l'emergence d'un Secteur Financier Inclusif Résumer dans quelle mesure le produit a contribué à l'atteinte des effets et sous effets de l UNDAF. Il faudra faire ressortir les problèmes clés et surtout les actions prioritaires Contribution à l atteinte de l UNDAF Enseignements tirés Les états financiers des 3 IMF partenaires du projet pour l an 2009 ainsi que pour 2010 et le suivi rapproché faite par le cabinet de temps en temps aux IMF, jusqu au mois de juillet ; Le rapport de l évaluation finale du PAED est disponible ; 513 clients effectuent épargne volontaires Nombre d épargnant volontaires a augmenté de 1274 (sept2011) contre 513 (résultat prévu au début) soit 249% des clients ; nombre d emprunteur actifs augmente de 50% Concernant nombre d emprunteur actifs une augmentation de 326% (7.336 emprunteurs) a été vérifié à la fin de septembre 2011, dans l ensemble des 3 IMF partenaires (2 246 emprunteurs) de Décembre 2010 ; 1254 femmes bénéficient des services de micro finance finalement les appuis institutionnels ont permis d atteindre 964(sept2011) contre 1254 (résultat prévu au début de l année) soit 77% des femmes bénéficient des services de micro finance; le PAR>30 jours baisse jusqu à 7% Le portefeuille de crédit en risque a enregistré F (capital restant dû) divisé par F (encours de crédits) représentant 40% (en sept2011) dans l ensemble des 3 IMF partenaires, seul DIVUTEC représente 98% du montant restant dû; 7 IMF agréée inspectés au moins une fois dans l année 4 SFD agréés sont inspectées à savoir : DIVUTEC (agences Bissau et Gabu); NIMBA (agences Bissau, Cacheu, Calaque et Catio); ADIM (agences Bissau et Cameconde) et No Djunta Mon Contubuel. Description des enseignements tires majeurs de ce projet Qu est-ce qui aurait pu être fait différemment? Quelles sont vos recommandations afin d améliorer une programmation future ou pour améliorer d autres projets similaires en cours? Quelles erreurs pourraient être évitées si cette initiative devait être reproduite? Serait-il facile de répliquer les résultats/succès dans u n autre contexte Le suive et maintenance du SIG integre pourront être plus satisfaisant si la motivation du personnel et le recrutement et la prise en charge des capacités auront pu être fait par le PNUD ou autres partenaires, afin de permettre aux IMF partenaires d attendre ses objectifs. Au niveau des IMF nos recommandations portent aussi sur l appui vers la création d union au sein des IMF partenaires. A chaque fois appuyer aux IMF dans leur tache de production de donnes statistiques et financières et développer une stratégie de communication des informations sur les IMF. Au niveau de la CADESPC appui à la réalisation de supervision et inspections, l organisation au moyen des réunions semestrielles du comité de pilotage du projet, Plaidoyer auprès du Gouvernement pour l approbation du Plan Directeur, insister sur la création et appui technique et en équipement/fourniture la structure chargée de la promotion et développement de la microfinance et former une équipe pour l appui de micro entrepreneurs (clients des IMF) dans la finalisation de leurs projets de crédit.

7 Rapport préparé par : Rapport pré paré par : Titre : Titre : Fonction dans le projet Fonction dans le projet Date Date Annexes - Cadre de suivi annuel des indicateurs - Plan de travail annuel de l année suivante

République du Burundi

République du Burundi République du Burundi Ministère des Finances et de la Planification du Développement Economique Secteur Financier Titre du Projet 1 : Mise en œuvre du plan d actions de la Stratégie du Développement du

Plus en détail

1. Description et objectifs du Fonds. A propos du Projet Pôles Intégrés de Croissance (PIC)

1. Description et objectifs du Fonds. A propos du Projet Pôles Intégrés de Croissance (PIC) TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN CABINET POUR LA GESTION ET L ADMINISTRATION D UN PROGRAMME DE SUBVENTIONS A L ENTREPRENEURIAT ET A L INVESTISSEMENT 1. Description et objectifs du Fonds A propos du

Plus en détail

Relevé de conclusions de l'atelier d évaluation intermédiaire du Déploiement du Guide du Contrôle Interne au sein des SFD en zone UEMOA

Relevé de conclusions de l'atelier d évaluation intermédiaire du Déploiement du Guide du Contrôle Interne au sein des SFD en zone UEMOA Relevé de conclusions de l'atelier d évaluation intermédiaire du Déploiement du Guide du Contrôle Interne au sein des SFD en zone UEMOA Dans le cadre de la mise en œuvre des activités de l axe n 2 du projet

Plus en détail

4. Réalisation du suivi et de l évaluation de la performance

4. Réalisation du suivi et de l évaluation de la performance 4. Réalisation du suivi et de l évaluation de la performance OUTILS DÉCISIONNELS DU FIDA EN MATIÈRE DE FINANCE RURALE 4. Réalisation du suivi et de l évaluation de la performance Action: Mener à bien le

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU BURKINA FASO. Programme des Nations Unies pour le Développement. Fonds d Equipement des Nations Unies.

GOUVERNEMENT DU BURKINA FASO. Programme des Nations Unies pour le Développement. Fonds d Equipement des Nations Unies. GOUVERNEMENT DU BURKINA FASO Programme des Nations Unies pour le Développement Fonds d Equipement des Nations Unies Titre du Projet PROGRAMME DE RENFORCEMENT DU SECTEUR DE LA MICROFINANCE (PRESEM) Brève

Plus en détail

EVALUATION FINALE AFR/017. Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la zone UEMOA

EVALUATION FINALE AFR/017. Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la zone UEMOA EVALUATION FINALE AFR/017 Promotion de Secteurs financiers inclusifs dans la Zone UEMOA FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Union Economique et Monétaire Ouest

Plus en détail

CABINET COMPTABLE ET DE GESTION

CABINET COMPTABLE ET DE GESTION CABINET COMPTABLE ET DE GESTION Audit Appui - en Evaluation microfinance, - Etude renforcement sectorielle des - Appuis capacités, et Conseils audit, - Ingénierie appuis aux informatique projets/programme

Plus en détail

Adoption des nouveaux textes par le Conseil des Ministres de l'union. Elaboration des projets d'instructions

Adoption des nouveaux textes par le Conseil des Ministres de l'union. Elaboration des projets d'instructions ANNEXE 1 Tableau 3 : ETAT DE MISE EN OEUVRE DES ACTIVITES DU PROGRAMME REGIONAL D'APPUI A LA FINANCE DECENTRALISEE Activités I. Aménagement de l'environnement juridique du secteur 1. Aménagement du cadre

Plus en détail

Stratégie Nationale de la

Stratégie Nationale de la REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité - Justice Stratégie Nationale de la Microfinance Stratégie adoptée lors du Conseil des Ministres du 19 novembre 2003 SOMMAIRE LISTE DES ABREVIATION...

Plus en détail

Recrutement d un consultant. Appui à la mutuelle Harena et à la plateforme Zina. PlaNet Finance Madagascar

Recrutement d un consultant. Appui à la mutuelle Harena et à la plateforme Zina. PlaNet Finance Madagascar Termes de références Recrutement d un consultant Appui à la mutuelle Harena et à la plateforme Zina Version finale 15 janvier 2015 1 / 8 Sommaire I. Contexte 3 I.1. Au niveau international 3 I.2. Au niveau

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE TRANSFORMATION INSTITUTIONNELLE ASIENA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE TRANSFORMATION INSTITUTIONNELLE ASIENA SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE TRANSFORMATION INSTITUTIONNELLE ASIENA BURKINA FASO SEPTEMBRE 2014 Avec l appui financier de DDP N : ASI/04/2014

Plus en détail

CABINET COMPTABLE ET DE GESTION

CABINET COMPTABLE ET DE GESTION CABINET COMPTABLE ET DE GESTION Audit Appui - Evaluation en microfinance, - Etude renforcement sectorielle des - Appuis capacités, et Conseils audit, - appuis Ingénierie aux projets/programme informatique

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DE LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS POUR L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE DES PROGRAMMES ET PROJETS

MISE EN ŒUVRE DE LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS POUR L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE DES PROGRAMMES ET PROJETS Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Programme des Nations Unies pour le Développement MISE EN ŒUVRE DE LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS POUR L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE DES PROGRAMMES

Plus en détail

«Projet Création d Emplois»

«Projet Création d Emplois» «Projet Création d Emplois» D ici 2013 les populations des milieux défavorisés, notamment les jeunes et les femmes, bénéficient d opportunités accrues d emplois décents, d une meilleure sécurité alimentaire

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE DIAGNOSTIC SIG ET ELABORATION PLAN D ACTION DE MISE EN ŒUVRE DU SCHEMA DIRECTEUR INFORMATIQUE RESEAU RENACA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE DIAGNOSTIC SIG ET ELABORATION PLAN D ACTION DE MISE EN ŒUVRE DU SCHEMA DIRECTEUR INFORMATIQUE RESEAU RENACA Section 1. Lettre d invitation 1 SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE DIAGNOSTIC SIG ET ELABORATION PLAN D ACTION DE MISE EN ŒUVRE DU SCHEMA DIRECTEUR

Plus en détail

PROGRAMME DE CERTIFICATION EN MICROFINANCE

PROGRAMME DE CERTIFICATION EN MICROFINANCE PROGRAMME DE CERTIFICATION EN JUSTIFICATION ET OBJECTIFS DU PROGRAMME La micro finance ayant atteint une certaine maturité, il apparaît clairement que seules les institutions efficaces, compétentes et

Plus en détail

TABLEAU DE BORD POUR ELUS

TABLEAU DE BORD POUR ELUS TABLEAU DE BORD POUR ELUS I. Fonctions et tâches d élus de SFD (séance de 2H 30) Dans un système financier décentralisé, les élus occupent une place centrale dans la gouvernance de l institution. En particulier,

Plus en détail

Programme d Appui au Financement des Activités Agricoles (AgriFinance-Burkina)

Programme d Appui au Financement des Activités Agricoles (AgriFinance-Burkina) Programme d Appui au Financement des Activités Agricoles (AgriFinance-Burkina) APPEL A CANDIDATURE POUR LA SELECTION DE SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES ((RFA-001/FS/AGRIFIN/2014) I. JUSTIFICATION DE

Plus en détail

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010 Boubacar DIAKITE Contexte de création des IMFs. Extrême pauvreté de certaines couches de la population active, Banque: une activité

Plus en détail

RAPPORT FINAL DE PROJET

RAPPORT FINAL DE PROJET REPUBLIQUE DU TCHAD --------------- PRIMATURE --------------- MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L EAU ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES --------------- PROJET PNUD/FEM/ANCR/PIMS/2452/G3 --------------- Project

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif général

OBJECTIFS. Objectif général Le Programme d action pour la promotion et le financement des PME dans l UEMOA est une déclinaison de la Politique Industrielle Commune (PIC) de l UEMOA. Il vise la création de mécanismes de financement

Plus en détail

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM)

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PN-PTFM I. INFORMATIONS

Plus en détail

PERFORMANCES ET EFFICACITE DU SFD A LA REDUCTION DE LA PAUVRETE AU NIGER

PERFORMANCES ET EFFICACITE DU SFD A LA REDUCTION DE LA PAUVRETE AU NIGER PERFORMANCES ET EFFICACITE DU SFD A LA REDUCTION DE LA PAUVRETE AU NIGER COLLOQUE UEMOA-CRDI OUAGADOUGOU- BURKINA FASO NOUFOU Insa, MACROECONOMISTE PLAN DE PRESENTATION Introduction et Problématique Les

Plus en détail

Rapport d activités 2012

Rapport d activités 2012 République de Guinée-Bissau MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Projet d Appui à la Sécurité Alimentaire (PASA) Composant II : Aménagements hydroagricoles (CAHA) Rapport d activités 2012 Élaboré

Plus en détail

Evaluation des performances sociales

Evaluation des performances sociales Evaluation des performances sociales Evaluation SPI 3.0/CERISE pour Taanadi (Août 2008) Historique de l institution La coopérative de services Taanadi a été créée en Avril 2003 à la suite de l institutionnalisation

Plus en détail

6. Organiser l audit externe

6. Organiser l audit externe 6. Organiser l audit externe Pourquoi? Un audit externe est un examen indépendant, c est-à-dire mené par des personnes extérieures à l IMF. Il est l une des étapes primordiales dans la chaîne de la transparence

Plus en détail

PNUD. I. Information sur le poste

PNUD. I. Information sur le poste PNUD Ministère du Développement, de l Investissement et de la Coopération Internationale Direction Générale du Développement Régional Direction Générale des Ressources Humaines Termes de référence pour

Plus en détail

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES La Banque Centrale du Congo, Vu la Loi n 005/2002 du

Plus en détail

République-Unie de Tanzanie

République-Unie de Tanzanie Document: EB 2008/95/INF.2 Date: 11 novembre 2008 Distribution: Publique Original: Anglais F République-Unie de Tanzanie Mise en œuvre du deuxième cycle du programme de services financiers ruraux financé

Plus en détail

AVIS D APPEL A CANDIDATURE POUR LE RECRUTEMENT D UN ASSISTANT ADMINISTRATIF ET FINANCIER

AVIS D APPEL A CANDIDATURE POUR LE RECRUTEMENT D UN ASSISTANT ADMINISTRATIF ET FINANCIER MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ------------- 01 BP 3771 Abidjan 01 Tel : 21 21 26 20 / 21 21 26 26 Fax : 21 21 26 36 / 37 AVIS D APPEL A CANDIDATURE POUR LE RECRUTEMENT

Plus en détail

République de Côte d Ivoire Programme des Nations unies Pour le Développement

République de Côte d Ivoire Programme des Nations unies Pour le Développement République de Côte d Ivoire Programme des Nations unies Pour le Développement Programme d Appui à la Réduction de la Pauvreté et à la réalisation des OMD (PARP/OMD) 2009-2013 Programme d Appui à la Réduction

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE AMELIORATION DU PROCESSUS DE GESTION DES LIQUIDITES ET OPTIMISATION DES ACTIFS

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE AMELIORATION DU PROCESSUS DE GESTION DES LIQUIDITES ET OPTIMISATION DES ACTIFS SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE AMELIORATION DU PROCESSUS DE GESTION DES LIQUIDITES ET OPTIMISATION DES ACTIFS RENACA BENIN MARS 2015 Avec l appui

Plus en détail

Evaluation Finale du Projet / Atlas Award ID: 00051803

Evaluation Finale du Projet / Atlas Award ID: 00051803 REPUBLIQUE DE LA GUINEE EQUATORIALE MINISTERE DE LA PÊCHE ET DE L ENVIRONNEMENT Direction Générale de l Environnement Evaluation Finale du Projet / Atlas Award ID: 00051803 Titre du projet: Renforcement

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DU TRÉSOR ET DE LA COMPTABILITÉ PUBLIQUE

DIRECTION GÉNÉRALE DU TRÉSOR ET DE LA COMPTABILITÉ PUBLIQUE Ministère auprès du Premier Ministre, Chargé de l Economie et des Finances République de Côte d Ivoire ---------------------------- Union - Discipline - Travail DIRECTION GÉNÉRALE DU TRÉSOR ET DE LA COMPTABILITÉ

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission Département des Politiques Economiques NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA Février 2005 I INTRODUCTION Le Traité instituant

Plus en détail

AVANT LA DATE DE FERMETURE DU MODULE

AVANT LA DATE DE FERMETURE DU MODULE MASTER II TOUT LE PLAISIR EST POUR NOUS DE VOUS RECEVOIR POUR LE PROGRAMME DE QUATRIEME ANNEE. IMPORTANT CHAQUE COURS EST TELECHARGEABLE PENDANT SONT TEMPS DE DISPONIBILITE. NOUS VOUS CONSEILLONS DE LE

Plus en détail

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES Préambule: DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est au sein des Nations Unies l organisation qui, au niveau mondial, est chargée

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

Le Système d aides locales

Le Système d aides locales Le Système d aides locales C est une combinaison de nos activités de mobilisation locale, de micro investissement, et d assistances technique des villages et hameaux partenaires de GADIS en difficulté.

Plus en détail

Projet Gouvernance, Politiques de gestion des ressources marines et réduction de la pauvreté dans l'écorégion WAMER

Projet Gouvernance, Politiques de gestion des ressources marines et réduction de la pauvreté dans l'écorégion WAMER Projet Gouvernance, Politiques de gestion des ressources marines et réduction de la pauvreté dans l'écorégion WAMER RAPPORT DU DIAGNOSTIC PARTICIPATIF DE LA MISSION EN GUINEE BISSAU POUR LES MUTUELLES

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005 Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance juin 2005 Ce document a fait l objet d une présentation de Jacques Attali, Président de PlaNet Finance, pendant la conférence Internationale de

Plus en détail

ATELIER PARIS21 STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE SNDS (Bamako, 7-9 février 2005)

ATELIER PARIS21 STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE SNDS (Bamako, 7-9 février 2005) ATELIER PARIS21 STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE SNDS (Bamako, 7-9 février 2005) ETAT DES LIEUX DE LA GESTION STRATEGIQUE DU SYSTEME STATISTIQUE NATIONAL DU MALI 1 1. Introduction

Plus en détail

LA FISCALITE DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

LA FISCALITE DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES LA FISCALITE DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES Abdou FALL Ancien Conseiller Technique n 1du Ministre de la Microfinance et de l Entreprenariat féminin Conseiller à la Direction générale des Finances/

Plus en détail

Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal

Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal www.coopami.org FINANCEMENT et GESTION des systèmes d assurance maladie MODULE 1 THIES 12 mai 2012

Plus en détail

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle EVALUATION FINALE SEN/024 Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code

Plus en détail

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes Fédération des ONG du Sénégal FONGS Action Paysanne Quel rôle des organisations professionnelles agricoles dans la finance rurale : Expérience de la FONGS Paris, 05 décembre 2007 Nadjirou SALL (Secrétaire

Plus en détail

SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT

SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT La mobilisation de l'épargne solidaire au Nord pour l offre de services financiers de proximité au Sud Anne-sophie Bougouin - Chargée

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi ----------------- ---------------------

République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi ----------------- --------------------- République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi ----------------- MINISTERE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L ENTREPRENARIAT FEMININ ET DE LA MICROFINANCE (MPMEEFMF) --------------------- MICROFINANCE

Plus en détail

Systèmes de primes pour le personnel des IMF

Systèmes de primes pour le personnel des IMF Retour au sommaire Systèmes de primes pour le personnel des IMF BIM n 117-24 avril 2001 Christine POURSAT et Karin BARLET Que penser des systèmes de primes et d intéressement du personnel dans les IMF?

Plus en détail

Table Ronde autour des différents métiers financés par le secteur de la Micro finance Marocaine et son potentiel de développement.

Table Ronde autour des différents métiers financés par le secteur de la Micro finance Marocaine et son potentiel de développement. Table Ronde autour des différents métiers financés par le secteur de la Micro finance Marocaine et son potentiel de développement Xavier Reille Responsable département "Accès aux Services Financiers" de

Plus en détail

MANUEL DE PROCEDURES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF FINANCIER DU VOLET INSERTION DU PIC II (PRP/FDL4)

MANUEL DE PROCEDURES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF FINANCIER DU VOLET INSERTION DU PIC II (PRP/FDL4) Ministère de la Famille et des Organisations Féminines Cellule de Suivi Opérationnel des Programmes de Lutte contre la Pauvreté U N D P Sénégal GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Ambassade au Sénégal Bureau de

Plus en détail

DES RÈGLES ET PROCÉDURES DE GESTION DES PROGRAMMES/PROJETS SOUS EXÉCUTION NATIONALE

DES RÈGLES ET PROCÉDURES DE GESTION DES PROGRAMMES/PROJETS SOUS EXÉCUTION NATIONALE GOUVERNEMENT DU BURKINA FASO MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT DIRECTION GÉNÉRALE DE LA COOPÉRATION Burkina Faso DES RÈGLES ET PROCÉDURES DE GESTION

Plus en détail

DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL

DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL Dialogue sur le développement du secteur financier au Sénégal 16 avril 2013, BCEAO-Siège DEFIS ET OPPORTUNITES DU SECTEUR FINANCIER DANS LA PROMOTION DE L INCLUSION FINANCIERE AU SENEGAL Présentation :

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE DES TRAVAUX

RAPPORT DE SYNTHESE DES TRAVAUX ATELIER DE VALIDATION DU PROJET DE PLAN D ACTIONS POUR LA MISE EN ŒUVRE D UNE ASSURANCE MALADIE DE BASE A ACCES UNIVERSEL AU CAMEROUN YAOUNDE, HOTEL MONT FEBE 05-06 FEVRIER 2015 Yaoundé, Cameroun, 04-06

Plus en détail

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TERMES DE REFERENCE SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TDR : REFERENTIELS ET PROCEDURES

Plus en détail

Guide méthodologique de l audit externe des SFD dans les pays de la zone UEMOA. A destination des auditeurs et des experts comptables

Guide méthodologique de l audit externe des SFD dans les pays de la zone UEMOA. A destination des auditeurs et des experts comptables Guide méthodologique de l audit externe des SFD dans les pays de la zone UEMOA A destination des auditeurs et des experts comptables 2 Avertissement : Le présent guide fait à de nombreuses reprises référence

Plus en détail

Mali : les mutuelles, leur gouvernance et le règlement de la mutualité sociale de l UEMOA. Babassa DJIKINE Président Union Technique de la Mutualité

Mali : les mutuelles, leur gouvernance et le règlement de la mutualité sociale de l UEMOA. Babassa DJIKINE Président Union Technique de la Mutualité Mali : les mutuelles, leur gouvernance et le règlement de la mutualité sociale de l UEMOA Babassa DJIKINE Président Union Technique de la Mutualité 1 Plan de Présentation Présentation du Réglément UEMOA

Plus en détail

INSTRUCTION N 017-12-2010 RELATIVE A L'ORGANISATION DU CONTRÔLE INTERNE AU SEIN DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

INSTRUCTION N 017-12-2010 RELATIVE A L'ORGANISATION DU CONTRÔLE INTERNE AU SEIN DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES INSTRUCTION N 017-12-2010 RELATIVE A L'ORGANISATION DU CONTRÔLE INTERNE AU SEIN DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES Le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l'afrique de l'ouest, Vu le Traité

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi Ministère de la Décentralisation et des Collectivités locales Direction de la Coopération Décentralisée Programme des Nations Unies pour le Développement

Plus en détail

ETUDE SUR LES TAUX D INTERET ET LA VIABILITE FINANCIERE DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

ETUDE SUR LES TAUX D INTERET ET LA VIABILITE FINANCIERE DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES 2011 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ---------------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------- DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SUPERVISION DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE D APPUI A LA GESTION DE L OFFRE ET AU RENFORCEMENT DU POSITIONNEMENT CONCURRENTIEL SUR LE MARCHE

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE D APPUI A LA GESTION DE L OFFRE ET AU RENFORCEMENT DU POSITIONNEMENT CONCURRENTIEL SUR LE MARCHE SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE D APPUI A LA GESTION DE L OFFRE ET AU RENFORCEMENT DU POSITIONNEMENT CONCURRENTIEL SUR LE MARCHE COOPEC SIFA TOGO

Plus en détail

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission pg 1/5 1 Fact sheet (français) Contexte de l évaluation Objectifs du mandat Durée du projet Type évaluation Budget planifié Budget estimatif de réalisation

Plus en détail

Formation à la microfinance

Formation à la microfinance Formation à la microfinance Contexte de la formation : L'année internationale de la micro finance a été lancée en Mars 2005 et aujourd'hui le monde entier est tourné vers cet outil afin de réduire de manière

Plus en détail

GESTION DES CRISES BANCAIRES ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, 18-22 avril 2011) Présentation du SENEGAL

GESTION DES CRISES BANCAIRES ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, 18-22 avril 2011) Présentation du SENEGAL GESTION DES CRISES BANCAIRES ET POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, 18-22 avril 2011) Présentation du SENEGAL Plan de la présentation > > Introduction > > I RAPPEL HISTORIQUE DE LA CRISE BANCAIRE DES

Plus en détail

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS Présenté par Dr Alpha AYANDE Tél. +41 79 358 26 12 Email: syfodip@gmail.com

Plus en détail

Rapport narratif et financier final. Accord de coopération décentralisée avec le Département des Yvelines

Rapport narratif et financier final. Accord de coopération décentralisée avec le Département des Yvelines PREFECTURE DE BLITTA Accord de coopération décentralisée avec le Département des Yvelines Rapport narratif et financier final 2014 En partenariat avec le Département des Yvelines 2 SOMMAIRE SOMMAIRE...

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. Dialogue de l OCDE avec les Non Membres sur «L AIDE POUR LE COMMERCE: DE LA POLITIQUE A LA PRATIQUE»

Groupe de la Banque africaine de développement. Dialogue de l OCDE avec les Non Membres sur «L AIDE POUR LE COMMERCE: DE LA POLITIQUE A LA PRATIQUE» Groupe de la Banque africaine de développement The African Development Bank Group Dialogue de l OCDE avec les Non Membres sur «L AIDE POUR LE COMMERCE: DE LA POLITIQUE A LA PRATIQUE» Présentation de Monsieur

Plus en détail

Rapport de vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général

Rapport de vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général Rapport de vérification interne Évaluation de la conception du Système de gestion de la qualité du Bureau du vérificateur général Office of the Auditor General of Canada Bureau du vérificateur général

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi ********************** MINISTERE DE LA FEMME, DE L ENFANCE ET DE L ENTREPRENARIAT FEMININ

République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi ********************** MINISTERE DE LA FEMME, DE L ENFANCE ET DE L ENTREPRENARIAT FEMININ République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi ********************** MINISTERE DE LA FEMME, DE L ENFANCE ET DE L ENTREPRENARIAT FEMININ ******************* DIRECTION DE LA MICROFINANCE *************************

Plus en détail

Étude du portefeuille de crédit des

Étude du portefeuille de crédit des Étude du portefeuille de crédit des caisses du réseau ANACAPH PROJET : «RENFORCEMENT DU RESEAU DE L ANACAPH DANS L ACCOMPAGNEMENT DU CREDIT ORIENTE VERS LES MPE» Mai 2009 Dorlus Jackson MBA, Comptable

Plus en détail

Demande de financement. Tel : 40771390 BP 241

Demande de financement. Tel : 40771390 BP 241 Demande de financement Tel : 40771390 BP 241 1 Institution de Microfinance Association Base Fandima 1. Présentation de l Association Base Fandima 2. Les besoins de l Association Base Fandima 3. L Association

Plus en détail

«L'IMPORTANCE D'UN CODE DE PROTECTION DES CONSOMMATEURS ET DE REGLES DE CONDUITE STANDARDS

«L'IMPORTANCE D'UN CODE DE PROTECTION DES CONSOMMATEURS ET DE REGLES DE CONDUITE STANDARDS PROMOTION DE LA CAPACITE FINANCIERE ET DE LA PROTECTION DES CONSOMMATEURS EN AFRIQUE : UNE AVANCEE EN FAVEUR DE L'INCLUSION FINANCIERE EN AFRIQUE (ACCRA, les 8 et 9 septembre 2009 ) «L'IMPORTANCE D'UN

Plus en détail

La tenue d un séminaire de démarrage marque le début effectif de la mise en œuvre du projet.

La tenue d un séminaire de démarrage marque le début effectif de la mise en œuvre du projet. Séminaire de démarrage du PADER/BGN La tenue d un séminaire de démarrage marque le début effectif de la mise en œuvre du projet. OBJECTIF DU SÉMINAIRE DÉMARRAGE : Les objectifs suivants sont assignés au

Plus en détail

Janvier 2015 FC 157/18. Cent cinquante-septième session. Rome, 9-13 mars 2015. Programme de travail pluriannuel du Comité financier

Janvier 2015 FC 157/18. Cent cinquante-septième session. Rome, 9-13 mars 2015. Programme de travail pluriannuel du Comité financier Janvier FC 157/18 F COMITE FINANCIER Cent cinquante-septième session Rome, 9-13 mars Programme de travail pluriannuel du Comité financier Pour toute question concernant le contenu du présent document,

Plus en détail

MEC FADEC NJAMBUR RAPPORT D AUDIT DES ETATS FINANCIERS ANNUELS DE LA MUTUELLE

MEC FADEC NJAMBUR RAPPORT D AUDIT DES ETATS FINANCIERS ANNUELS DE LA MUTUELLE MEC FADEC NJAMBUR RAPPORT D AUDIT DES ETATS FINANCIERS ANNUELS DE LA MUTUELLE EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2013 JUILLET 2014 Société à responsabilité limitée au capital de 1. 000. 000 F CFA Expertises

Plus en détail

LE REFINANCEMENT PAR LE MARCHE HYPOTHECAIRE

LE REFINANCEMENT PAR LE MARCHE HYPOTHECAIRE LE REFINANCEMENT PAR LE MARCHE HYPOTHECAIRE J O U R N É E S A J B E F N I A M E Y M A I 2 0 1 2 P R É S E N T É P A R M R D A O B A B A ( F G H M. S A / M A L I ) Préambule L objectif de la présente communication

Plus en détail

L AFD et LA MICROFINANCE

L AFD et LA MICROFINANCE AFD André Pouillès-Duplaix L AFD et LA MICROFINANCE Plus de vingt ans d expérience Encourager l extension géographique et la diversification des services de microfinance en République Démocratique du Congo

Plus en détail

PROGRAMME VILLES VERTES

PROGRAMME VILLES VERTES PROGRAMME VILLES VERTES FINALITÉ DU PROGRAMME L OCDE a lancé un programme intitulé Villes vertes afin d évaluer dans quelle mesure les politiques de croissance verte au sein des villes et de développement

Plus en détail

CHARTE DES PETITES, MOYENNES ENTREPRISES ET DE L ARTISANAT EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

CHARTE DES PETITES, MOYENNES ENTREPRISES ET DE L ARTISANAT EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO 1 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES CHARTE DES PETITES, MOYENNES ENTREPRISES ET DE L ARTISANAT EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Kinshasa, le 24 août 2009

Plus en détail

Objet : Séminaire de formation sur «LA GESTION DES RISQUES EN MICROFINANCE»

Objet : Séminaire de formation sur «LA GESTION DES RISQUES EN MICROFINANCE» Formation, organisation, appui-conseil, évaluation, diagnostic, facilitations diverses en microfinance Partenaire agréé du CGAP pour le renforcement des capacités en Afrique francophone Yaoundé, le 06

Plus en détail

ANNEXE 1 2011-2015 PLAN OPERATIONNEL LA POLITIQUE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LE VIH ET LE SIDA DANS LE MONDE DU TRAVAIL. Bujumbura, 19 mai 2011.

ANNEXE 1 2011-2015 PLAN OPERATIONNEL LA POLITIQUE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LE VIH ET LE SIDA DANS LE MONDE DU TRAVAIL. Bujumbura, 19 mai 2011. ANNEXE 1 PLAN OPERATIONNEL LA POLITIQUE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LE VIH ET LE SIDA DANS LE MONDE DU TRAVAIL 211-215 Bujumbura, 19 mai 211. . Introduction Le Burundi s est doté d une politique lutte contre

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) Programme de management et sciences de gestion CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1) 0rientations générales L enseignement de «management et sciences de gestion» intègre des approches

Plus en détail

LE SECTEUR DE LA MICROFINANCE ET LE BLANCHIMENT D ARGENT

LE SECTEUR DE LA MICROFINANCE ET LE BLANCHIMENT D ARGENT LE SECTEUR DE LA MICROFINANCE ET LE BLANCHIMENT D ARGENT Introduction A l instar du secteur financier classique, le secteur de la Microfinance doit faire face au problème crucial du blanchiment des capitaux.

Plus en détail

RESULTATS DE DISCUSSIONS EN GROUPE (Focus Group)

RESULTATS DE DISCUSSIONS EN GROUPE (Focus Group) RESULTATS DE DISCUSSIONS EN GROUPE (Focus Group) Questions 1 et 2 : 1. Quelles sont les différentes relations/partenaires non-financier(ère)s que vous avez dans le cadre votre activité? 2. Qu'est ce que

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/19/23 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 20 JUIN 2012 Comité du programme et budget Dix-neuvième session Genève, 10 14 septembre 2012 FINANCEMENT À LONG TERME DE L ASSURANCE-MALADIE APRÈS CESSATION DE

Plus en détail

REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE CONFLIT (PAPC)

REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE CONFLIT (PAPC) char REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE CABINET DU PREMIER MINISTRE PROJET D ASSISTANCE POST CONFLIT (PAPC) Don IVC 323 MANUEL DES PROCEDURES ADMINISTRATIVES, FINANCIERES ET COMPTABLES (MPAFC) DU PROJET D ASSISTANCE

Plus en détail

EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi. LOT N 11 : Macro Economie, Finances publiques et aspects réglementaires Requête N 2008/148573/Version 1

EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi. LOT N 11 : Macro Economie, Finances publiques et aspects réglementaires Requête N 2008/148573/Version 1 EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi LOT N 11 : Macro Economie, Finances publiques et aspects réglementaires Requête N 2008/148573/Version 1 TERMES DE REFERENCE Contrat cadre bénéficiaires Assistance technique

Plus en détail

Dakar, jeudi 03 mars 2011 OQSF/Sénégal. OQSF/Sénégal

Dakar, jeudi 03 mars 2011 OQSF/Sénégal. OQSF/Sénégal ------------------------------------------ ATELIER OUEST AFRICAIN SUR LA TARIFICATION TRANSPARENTE VUE D ENSEMBLE DE LA MICROFINANCE EN AFRIQUE DE L OUEST Dakar, jeudi 03 mars 2011 OQSF/Sénégal OQSF/Sénégal

Plus en détail

INTÉGRATION DES SERVICES FINANCIERS DANS LES STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Un aperçu Général --------

INTÉGRATION DES SERVICES FINANCIERS DANS LES STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Un aperçu Général -------- INTÉGRATION DES SERVICES FINANCIERS DANS LES STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Un aperçu Général -------- Colloque UEMOA-CRDI, du 08-10 Décembre 2009, Ouagadougou Samuel T. KABORE; Dieudonné OUEDRAOGO,

Plus en détail

Mobiliser les remises de fonds des migrants au service du développement local au Sénégal (Se-039)

Mobiliser les remises de fonds des migrants au service du développement local au Sénégal (Se-039) Mobiliser les remises de fonds des migrants au service du développement local au Sénégal (Se-039) OBJECTIF GENERAL DU PROJET Canaliser les remises de fonds des migrants au service du développement économique

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU SENEGAL

GOUVERNEMENT DU SENEGAL GOUVERNEMENT DU SENEGAL PROJET D APPUI AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL (PADEL/PNDL) Axe stratégique de coopération UNDAF : Gouvernance et promotion du partenariat pour le développement. Effet UNDAF :

Plus en détail

Demande de financement au Fonds agricole (2014) Programme d Appui au Secteur de la Microfinance au Bénin (PASMIF)

Demande de financement au Fonds agricole (2014) Programme d Appui au Secteur de la Microfinance au Bénin (PASMIF) Demande de financement au Fonds agricole (2014) Programme d Appui au Secteur de la Microfinance au Bénin (PASMIF) Introduction Le PASMIF appuie fortement le développement de la microfinance au Bénin à

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO TABLE DES MATIERES

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO TABLE DES MATIERES REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN GOUVERNANCE MISSION D EVALUATION DU FINANCEMENT ADDITIONNEL DU 18 AU 29 JUILLET 2011 TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 2 II.

Plus en détail

Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 12. Partenariats banques et IMF : acquis et enseignements

Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 12. Partenariats banques et IMF : acquis et enseignements Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 12 Partenariats banques et IMF : acquis et enseignements Sources : Séminaire de Dakar et travaux de l ATP Cirad-Cerise Synthèse introductive de l atelier

Plus en détail

ANNEXE 6 CADRE D ASSISTANCE DES NATIONS UNIES AU DEVELOPPEMENT D HAÏTI (UNDAF) ET AGENDAS DES PARTENAIRES EN HAITI 1

ANNEXE 6 CADRE D ASSISTANCE DES NATIONS UNIES AU DEVELOPPEMENT D HAÏTI (UNDAF) ET AGENDAS DES PARTENAIRES EN HAITI 1 ANNEXE 6 CADRE D ASSISTANCE DES NATIONS UNIES AU DEVELOPPEMENT D HAÏTI (UNDAF) ET AGENDAS DES PARTENAIRES EN HAITI 1 Cadre Stratégique Intégré des Nations Unies en Haïti (ISF) Le Cadre Stratégique Intégré

Plus en détail

Challenge Fund (Fonds d appui) du CGAP sur la Banque à Distance dans l UEMOA

Challenge Fund (Fonds d appui) du CGAP sur la Banque à Distance dans l UEMOA Challenge Fund (Fonds d appui) du CGAP sur la Banque à Distance dans l UEMOA Etat de la banque à distance dans l'uemoa Avec environ 20 initiatives enregistrées auprès de la banque centrale (BCEAO) à la

Plus en détail

Le financement de la microfinance à travers les fonds solidaires. Forum des Innovations Financières pour le Développement 4 mars 2010

Le financement de la microfinance à travers les fonds solidaires. Forum des Innovations Financières pour le Développement 4 mars 2010 Le financement de la microfinance à travers les fonds solidaires Forum des Innovations Financières pour le Développement 4 mars 2010 Sommaire 1. Définition des «fonds solidaires» et des entreprises solidaires

Plus en détail

TABLE-RONDE : LES OPPORTUNITES DE LA LOI SUR LA TRANSPARENCE DES CE

TABLE-RONDE : LES OPPORTUNITES DE LA LOI SUR LA TRANSPARENCE DES CE TABLE-RONDE : LES OPPORTUNITES DE LA LOI SUR LA TRANSPARENCE DES CE Sommaire de la Table-Ronde Présentation des intervenants (Y aller!) Le contexte de cette nouvelle loi (Y aller!) Description et explication

Plus en détail