Consolidons ensemble l avenir de la Smip CONGRÈS 2011 NIORT LE 29 AVRIL 2011 RÉSOLUTION FINALE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Consolidons ensemble l avenir de la Smip CONGRÈS 2011 NIORT LE 29 AVRIL 2011 RÉSOLUTION FINALE"

Transcription

1 Consolidons ensemble l avenir de la Smip CONGRÈS 2011 NIORT LE 29 AVRIL 2011 RÉSOLUTION FINALE

2 La présente Résolution Finale a été approuvée à l unanimité par l Assemblée Générale réunie le 30 avril 2011 à Niort. Le texte de cette Résolution évoque la notion de "Pôle Assurances de Personnes", citée sous réserve de sa mise en œuvre à l occasion du prochain Congrès du Groupe Macif de juin 2011.

3 PRÉAMBULE Un enjeu d avenir pour notre Mutuelle La décision de soumettre cette Résolution à l approbation de notre Congrès répond à la nécessité de franchir une étape supplémentaire dans notre intégration au sein du Groupe Macif. Il nous faut aujourd hui tourner une nouvelle page de l histoire de la Smip que nous entrevoyons depuis plusieurs années déjà et que nous avons préparé avec l ensemble de nos élus au cours de l année écoulée. Nous avons pris, depuis longtemps, la décision de lier notre avenir au Groupe Macif dans le cadre d une stratégie d alliance concertée et respectueuse. Il nous faut aujourd hui consolider ce choix par une résolution collective qui réponde de la façon la plus complète possible à ces points : - Rendre durable cette alliance pour bénéficier des forces d un groupe avec lequel nous partageons la même culture mutualiste, - Conserver et faire partager l idée que les entreprises mutualistes ont, plus que d autres, l obligation d exigence démocratique dans leur gouvernance, de réussite économique dans leur gestion, de performance technique dans la qualité de leurs services et enfin que rien de tout cela n est possible sans cette action militante indispensable au grand mouvement social que doit être la Mutualité. C est sur ces fondamentaux que la Smip, jusqu à ce jour, a construit son action. Ce sont aussi ces principes qui fonderont demain la différenciation mutualiste et sur lesquels, dans, et avec le Groupe Macif, nous allons construire notre avenir. Nous entrons dans le Groupe Macif avec la force tranquille de ceux qui ont à la fois : - L humilité de penser que le fait d apporter un très bon niveau d engagement de ses élus et de qualité de service de ses équipes n a de sens que s ils sont au bénéfice des adhérents, - La conviction que leur confèrent une identité mutualiste sincère et une expression de leurs valeurs au service de l intérêt général. La Smip, comme toutes les mutuelles, devra, dans un avenir proche, relever des défis et répondre à des attentes fortes portant essentiellement sur la nécessaire construction d un système de santé plus juste dans son accès aux soins et dans son financement. Un système dans lequel chaque mutuelle devra pouvoir répondre à des enjeux lourds tels que la prise en charge de la perte d autonomie, des actions de prévention de grande qualité, la création de services de soins et de maisons de santé. Il s agira, en fait, de relever le défi visant à passer de la fonction d assureur complémentaire à celle d acteur du système de santé. Sans jamais oublier son passé, avec la force de ce qu elle est aujourd hui, la Smip relèvera demain ces défis comme acteur à part entière du Groupe Macif. Jean-Luc Pelaud Président

4 RÉSOLUTION FINALE SOMMAIRE

5 ACTION MILITANTE...07 La Smip jusqu'à ce jour...08 Demain dans le groupe...12 RÉSOLUTION...17 ENGAGEMENT POLITIQUE...19 La Smip jusqu'à ce jour...20 Demain dans le groupe...22 RÉSOLUTION...25 PERFORMANCE TECHNIQUE...27 La Smip jusqu'à ce jour...28 Demain dans le groupe...30 RÉSOLUTION...33 MAITRISE ÉCONOMIQUE...35 La Smip jusqu'à ce jour...36 Demain dans le groupe...38 RÉSOLUTION...41 IMPLICATIONS MAJEURES...43 Notre logo...46

6

7 "Imaginons ensemble le système de santé de demain" Animant le Conseil d Administration de la Mutualité Française, je regrette de ne pas pouvoir assister, vendredi 29 avril 2011, au deuxième Congrès de la Smip. Je sais que vous entendez consolider à cette occasion la place de votre mutuelle au sein du groupe Macif. Je connais également votre attachement à la défense et au développement de la gouvernance et du modèle économique mutualistes. Aussi, je souhaite un plein succès à vos travaux. Depuis janvier, notre mouvement a ouvert quatre chantiers prioritaires : l élaboration de propositions sur le risque de perte d autonomie, la construction d une plate-forme sur la santé en vue des élections présidentielles de 2012, enfin une réflexion sur l avenir des services de soins et d accompagnement mutualistes. Je vous invite à prendre part à ces travaux. Les mutuelles, notamment les services de soins et d accompagnement mutualistes, prennent en charge et accompagnent tous les jours des personnes qui ne sont plus autonomes et qui ont besoin d une aide dans les tâches de la vie courante. Mais comment renforcer la prévention? Comment améliorer l accompagnement sanitaire, médico-social ou social quand l autonomie se réduit? Comment respecter la volonté des personnes, qu elles veuillent rester à domicile ou qu elles préfèrent être accueillies dans une résidence? Tels sont les enjeux du débat sur le risque de perte d autonomie. ACTION MILITANTE 7 Les mutuelles agissent au quotidien pour permettre l accès de tous à des soins utiles et de qualité. Mais quel sera demain leur engagement concret dans l amélioration de l organisation du système de santé? Quelles propositions formuleront-elles pour le financement du système de santé? Quelles seront leurs propositions pour éviter la sélection des risques par une meilleure régulation de l assurance maladie complémentaire? Telles sont les questions que nous devons nous poser aujourd hui, pour éclairer ensuite les choix citoyens de Imaginons ensemble le système de santé de demain! Plaçons le mouvement mutualiste au cœur de cette réflexion prospective! Etienne Caniard Président de la Mutualité Française Bon Congrès à toutes et à tous!

8 ACTION MILITANTE > La Smip jusqu'à ce jour 8 NOTRE HISTOIRE Notre attachement à nos origines, à l histoire du mouvement mutualiste qui fonde notre identité est resté intact jusqu à ce jour. "La Smip, mutuelle santé interprofessionnelle, trouve son origine, depuis sa création en 1929, dans les confréries et les compagnonnages formés en corporations de métiers, sous l Ancien Régime et par la suite en caisses de secours mutuels." Résolution Finale 2007 La Smip contribue à l organisation et à la défense de l entraide mutuelle. Fidèle aux valeurs d humanisme et de liberté, nous réaffirmons notre engagement de défense de l éthique mutualiste dans toutes nos actions. NOS VALEURS Les valeurs liées à l éthique mutualiste, auxquelles nous croyons, dont nous ne dérogerons pas, ni aujourd hui ni demain, guident nos actions, régissent notre fonctionnement et fondent notre rapport au monde. Le sens de notre engagement est de veiller à ce que nos valeurs guident nos actions professionnelles économiques ou structurelles et qu elles ne soient pas oubliées face aux contraintes ou aux évolutions de l environnement. N oublions pas que seule la volonté de l intérêt collectif doit guider nos actions de militant mutualiste. Pour cela nous nous appuyons, entre autres valeurs, sur celles décrites lors de notre Congrès de 2007 : "La Smip, fidèles aux valeurs d humanisme et de liberté, réaffirme son engagement de défense de l éthique mutualiste dans toutes ses actions. Cette défense s appuie entre autres, sur les valeurs suivantes : - La démocratie. Le respect immuable du principe "un homme, une voix". Les responsables élus veillent à la bonne gestion et à la prise en compte des aspirations des adhérents qu ils représentent. - La responsabilité. Les activités mutualistes s exercent dans la recherche permanente d une responsabilisation individuelle comme acteur de sa propre santé et plus collective dans la rigueur du fonctionnement politique, économique et technique de la Smip. - La solidarité. Considérant que la santé des individus n est pas un produit commercial, la Smip refuse les discriminations financières et la sélection des risques. - La liberté. Indépendance de tout pouvoir financier, syndical, politique ou religieux." Résolution Finale 2007 Aujourd hui la Smip se caractérise par le fait : - Qu elle est une société de personnes, ses représentants sont élus par les adhérents, - Qu à la différence des sociétés commerciales, la Smip est réellement à but non lucratif. Les éventuels excédents dégagés ne servent pas à rémunérer des actionnaires mais sont majoritairement réinvestis au profit des adhérents. - Qu'elle prône l'égalité des adhérents et donc l'absence de sélection à l entrée. Conscients que ces valeurs sont la base du fonctionnement harmonieux de tous les groupements de personnes qui œuvrent pour l intérêt de leurs adhérents, les élus de la Smip savent qu ils ne sont pas dépositaires de ces valeurs fondamentales. Leur légitimité à s en prévaloir résulte d une action militante longue et permanente.

9 ACTION MILITANTE La Smip jusqu'à ce jour NOTRE ENGAGEMENT AU SEIN DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE "Depuis le début du XXI ème siècle, le mouvement et sa fédération entendent rester fidèles aux principes solidaires et démocratiques sur lesquels ils ont été fondés, qu ils jugent en totale adéquation avec les préoccupations d efficacité et de sécurité qui sont celles de toutes les entreprises aujourd hui." Résolution Finale 2007 Depuis toujours, nous défendons l existence d un mouvement mutualiste fort pour la promotion d un modèle de société libre et démocratique. Nous croyons en la modernité de l idéal mutualiste quand d autres systèmes ont déjà montré leurs limites et mettent en danger l intégrité de l homme. "Sur le plan régional et départemental, la Smip s engage, partout où elle pourra y prétendre, à nommer des représentants actifs dans les Conseils d Administration des Mutualités régionales et départementales, des unions locales et dans les structures de Services de Soins et d Accompagnement Mutualistes. (SSAM). Le mouvement a pris l orientation de donner encore plus de représentativité aux mutuelles par rapport aux groupements." Résolution Finale 2007 Depuis notre congrès de 2007, la réforme des statuts de la Mutualité Française est entrée en vigueur et a considérablement modifié l équilibre des forces en présence. Les mutuelles ont notamment acquis la faculté d être représentées dans les instances de la Mutualité Française, en tant que telles ou par le biais d Unions de Représentation. L union de représentation est une structure dont la création a été adoptée dans le cadre de la réforme des statuts de la Mutualité Française, votée le 9 décembre Cette structure offre la possibilité aux mutuelles de se regrouper pour être représentées dans les instances de la Fédération. Elle permet ainsi de renforcer le rôle des mutuelles santé au sein des instances fédérales quelle que soit leur taille. Dans ce cadre, Macif-Mutualité, la Smip et la MNFCT (Mutuelle Nationale des Fonctionnaires des Collectivités Territoriales) ont créé une Union de Représentation en février 2009 et siègent désormais, à ce titre, au Conseil d Administration de la Mutualité Française. NOTRE ADHÉSION À LA FÉDÉRATION NATIONALE DES MUTUELLES INTERPROFESSIONNELLES (FNMI) Au cours de son histoire, la Mutualité interprofessionnelle a toujours développé une approche à la fois libérale et sociale des problèmes de santé. Après s'être appelée successivement Fédération nationale des caisses chirurgicales mutuelles puis Union nationale des caisses chirurgico-médicales mutualistes, elle devient en 1989 la Mutualité interprofessionnelle (MI). C'est à cette époque qu'une mutuelle interprofessionnelle est définie comme une entreprise soumise à la logique concurrentielle et à l'éthique mutualiste. En 1993, enfin, pour réaffirmer pleinement son identité et son poids, la MI reprend le titre de fédération et devient la FNMI, Fédération nationale de la Mutualité interprofessionnelle. En tant que mutuelle interprofessionnelle, nous adhérons à cette fédération depuis son origine. C est notre famille d appartenance. Si son rôle politique est en évolution, les mutuelles adhérentes peuvent toujours bénéficier de son expertise technique en termes juridique et actuariel, entre autres. 9

10 ACTION MILITANTE La Smip jusqu'à ce jour NOTRE IMPLICATION DANS LE PARCOURS DE SANTÉ MUTUALISTE (DEVENU PRIORITÉ SANTÉ MUTUALISTE) "C est un projet majeur pour les années à venir dans la politique de la FNMF. Les mutuelles seront les principaux acteurs." Résolution Finale 2007 NOTRE POLITIQUE DE SOLIDARITÉ "Bien que l on puisse affirmer que toute la vie économique et sociale de la mutuelle est guidée, inspirée par la solidarité et un comportement socialement responsable, la politique de solidarité de la Smip peut revêtir des pratiques qu il est important de souligner et pour lesquelles il est indispensable d en définir l avenir." Résolution Finale Nous avons affirmé notre souhait, dès l origine, de nous impliquer dans ce Parcours de Santé Mutualiste, initié au Congrès de Lyon en 2006 et devenu depuis le dispositif Priorité Santé Mutualiste. Officiellement lancé au début de l année 2009, nous avons adhéré à PSM au 1 er janvier 2010 et conduisons depuis des actions de promotion de ses services en direction de ses adhérents. Ce dispositif s articule autour de plusieurs axes et permet à nos adhérents : - D obtenir des informations validées scientifiquement sur leurs questions de santé, - D être conseillés pour choisir un établissement adapté à leur situation et recommandé pour sa qualité, - D être soutenus si ils doivent entreprendre d arrêter de fumer ou d équilibrer leur alimentation pour raisons de santé, - D être aidés dans leurs démarches administratives relatives à la santé, - De participer à des Rencontres santé (conférence, groupe de parole, atelier) qui se déroulent près de chez eux afin d échanger avec des professionnels et des personnes dans la même situation qu eux. NOTRE ENGAGEMENT DANS CE DOMAINE EST PERMANENT. Nous venons en aide depuis toujours aux adhérents en difficulté à travers la Commission d Action Sociale et Solidaire. Nous instruisons pour compte les dossiers des Fonds d Action Sociale des régions Macif Centre et Centre- Ouest Atlantique mis en place en Ces dispositifs sont la mise en œuvre concrète de nos valeurs mutualistes. Grâce à eux, plusieurs centaines d adhérents bénéficient, année après année, d une aide financière ponctuelle pour le paiement de leurs cotisations ou de restes à charge trop importants au vu de leurs ressources. Nous nous sommes aussi engagés, dès leur mise en œuvre, dans la gestion des dispositifs nationaux que sont la Couverture Maladie Universelle complémentaire et l Aide à la Complémentaire Santé. Quand beaucoup de mutuelles se sont progressivement retirées, nous entendons poursuivre notre engagement solidaire pour la gestion de ces dispositifs, au bénéfice des adhérents défavorisés, et pour un meilleur accès aux soins de tous.

11 ACTION MILITANTE La Smip jusqu'à ce jour NOS ACTIONS DE PRÉVENTION "Il n est peut-être pas inutile de rappeler toute l importance que revêtent les actions de prévention. C est un enjeu majeur de la politique de santé et donc de ses impacts sur la maîtrise des dépenses de santé. C est une des actions indissociables de la mise en place du parcours de santé mutualiste. Déjà très engagée dans les actions de prévention dans le cadre d une politique ambitieuse, la Smip intervient dans des opérations qui lui sont propres ou en partenariat." Résolution Finale 2007 La prévention est au cœur de l activité de la Smip depuis longtemps et fait partie intégrante de son objet social. Nous avons mené de nombreuses actions au bénéfice de nos adhérents mais aussi du grand public avec une véritable volonté d innovation et d efficacité mais limitées dans leur ampleur géographique. NOS AMBITIONS QUANT AUX SERVICES À LA PERSONNE 11 "Complément indispensable à toutes les prestations liées à la protection sociale, la mise en place de services à la personne sera un atout important dans les politiques de développement des mutuelles." Résolution Finale 2007 Le contexte lié à ce domaine de compétences ne nous a pas permis de concrétiser à ce jour notre ambition en la matière. Les services à la personne doivent venir compléter l offre de garanties proposées à nos adhérents dans une perspective d accompagnement et de prise en charge globale.

12 ACTION MILITANTE > Demain dans le Groupe 12 Conscients que les évolutions des régimes obligatoires sont menacées, les militants mutualistes doivent inscrire leurs actions dans le mouvement en ayant à l esprit que nos mutuelles ne pourront pas construire un avenir durable de solidarité sur les ruines des régimes de protections sociales universelles. Nous devrons inscrire nos actes dans le cadre d une implication forte dans les instances de la Mutualité Française, puissante et reconnue par tous comme un mouvement social ouvert aux autres acteurs sociaux. Participer à la mise en œuvre d un système de santé équilibré respectant la justice sociale supposera de la part de chaque militant mutualiste l expression d une conviction pour préserver l intégrité de nos mutuelles. La Mutualité Française nous invite à participer au débat sur l avenir de nos organismes. La Smip y sera présente en s appuyant sur le choix, déjà ancien et plus que jamais nécessaire, du Groupe Macif, d être un acteur majeur du mouvement mutualiste. Nous devrons demain être l acteur d un mouvement mutualiste qui soit porteur de solutions pour une protection sociale plus juste et plus solidaire et d une politique de santé garantissant l accès à des soins de qualité pour tous, notre mouvement doit devenir un lieu d échange avec l ensemble des acteurs sociaux pour relever ces deux défis. "Le monde de l économie sociale est constitué de toutes les entreprises, de quelque nature qu elles soient, associatives, mutualistes, coopératives, qui, au-delà de leur nécessaire rôle économique, attestent d un dessein social. Ces entreprises inscrivent leurs actions dans l économie de marché, avec pour finalité première la réponse aux besoins des personnes et non la recherche d un profit. Il est nécessaire de rappeler, ici, qu une entreprise de l économie sociale repose sur deux fonctions qui interagissent l une par rapport à l autre : la fonction politique, qui est la justification première et porte les aspirations des adhérents, et la fonction technique, moyen privilégié de leur mise en œuvre. Ceci étant précisé, le Projet Mutualiste du groupe Macif entend rappeler que, loin d être une notion du passé, le mutualisme fait écho à une aspiration humaine d honnêteté, de transparence et, par conséquence, de confiance. Et qu il est en mesure de répondre, de façon optimale, à ce qui constitue une tendance profonde de la société : le besoin de sécurité collective. Les valeurs du mutualisme ont quelque chose d éternel, car elles puisent leur justification dans les concepts d humanisme, de solidarité et de responsabilité. Elles traversent toutes les époques et répondent à la préoccupation permanente de la dignité humaine. La mise en œuvre de ces valeurs et principes s applique, certes, selon des modalités différentes suivant les époques. Et c est le propre des entreprises mutualistes que d être en capacité de les adapter toujours aux besoins nouveaux sans céder aux tentations de la facilité ou à la fascination de l économie dominante. Le Projet Mutualiste du groupe Macif a donc une ambition forte : dire que, dans un contexte sans cesse renouvelé, il est nécessaire de se référer toujours à des valeurs et à des principes. En effet, au-delà des ambitions économiques et organisationnelles, une entreprise mutualiste doit avoir une épaisseur humaine et sociale sans laquelle elle deviendrait une entreprise banale, trahissant sa vocation originelle." Projet Mutualiste du Groupe Macif - Juin 2005

13 ACTION MILITANTE Demain dans le Groupe UNE ACTION ÉLARGIE ET PARTAGÉE DE L UNION DE REPRÉSENTATION Notre union de représentation, composée de Macif-Mutualité, la MNFCT, la MPPM (Mutuelle de Prévoyance du Personnel de la Macif), SPM (Solidarité Progrès Mutualistes), la MUCS ( Mutuelle de l Union du Commerce et des Scops) et la Smip, compte à ce jour de nombreux élus dans les Unions Régionales et Territoriales qui seront amenés à se positionner sur les grands enjeux de demain tels que les services de soins et d accompagnement mutualistes, la prévention et le conventionnement. Sur le plan régional, notre union de représentation a brigué avec succès de nombreux postes d administrateurs au sein des Unions Régionales. A ce jour, 22 délégués sont élus au sein d Unions Régionales. Nous pouvons considérer ainsi que notre union a fait une entrée remarquée dans la gouvernance des Unions Régionales. Quant aux Unions Territoriales, l Union de Représentation compte 27 élus dans toute la France. En Deux-Sèvres, l Union de Représentation compte ainsi 11 administrateurs élus et l un d eux, un administrateur Smip, en a été élu Président. Au-delà de ces mandats, la vie de l Union de Représentation reste à définir : - Des constats partagés sur le rôle à définir de l Union de Représentation dans les Commissions de Gestion Spéciales des régions Macif, conception de positionnements politiques, relations avec l environnement, etc, - Des besoins relatifs à l exercice du mandat : connaissance des postures et positionnements des mutuelles, accès à de l information, formation, accompagnement au fil des réunions, etc, - Des besoins relatifs à l interface entre l union de représentation et les unions de la Mutualité Française : aide et accompagnement dans la prise de contacts, articulation sur des sujets comme la prévention, Priorité Santé Mutualiste, conventionnement, etc. - Des besoins relatifs à la mise en place d outils d animation de réseaux : base de données, trombinoscope, formation ad hoc, réunions régulières du réseau. Tout cela reste à partager entre les mutuelles membres de l union de représentation et à construire ensemble. UNE PRÉSENCE CROISSANTE DANS LES INSTANCES DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Depuis 2005, le mouvement de concentration des mutuelles santé s est accéléré. Sous la pression des nouvelles normes, les mutuelles santé doivent se professionnaliser et se regrouper pour mettre des moyens en commun. Cette évolution n est pas nouvelle mais s accélère à l approche de l entrée en vigueur de la directive Solvabilité 2 en Le nombre de mutuelles recensées par l Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP) est ainsi passé de en 2005 à en 2007 puis 880 en 2009 soit une réduction de 31 % en 4 ans. (Source : La Tribune, 5 janvier 2011). Au 1 er janvier 2011, l ACP dénombre 719 mutuelles actives soit une baisse de 77 % du nombre de mutuelles en 5 ans. Face à cette évolution, nous devrons faire entendre encore davantage notre voix et peser dans les débats au sein de la Mutualité Française grâce notamment aux élus de l Union de Représentation. Il en sera de même au sein du Conseil d Administration de la Mutualité Française, l entité sommitale de notre fédération, où l un de nos élus de l Union de Représentation nous représente. 13

14 ACTION MILITANTE Demain dans le Groupe 14 UNE IMPLICATION PERTINENTE AU SEIN DE LA FNMI Compte tenu de la réforme statutaire de la Mutualité Française, la FNMI est à la recherche d une nouvelle légitimité. Nous sommes toujours en contact avec leurs services techniques mais force est de constater que le rôle politique de cette fédération est à redéfinir. L envergure technique et le rôle politique de cette fédération sont amenés à évoluer dans les prochaines années du fait de la réforme des statuts de la Mutualité Française. Nous suivrons de près cette évolution pour y déterminer notre place. L issue des travaux de Congrès qui aura lieu les 26 et 27 mai 2011 à Montpellier devrait pouvoir nourrir nos réflexions et éclairer notre position. UNE VALORISATION APPROPRIÉE DU DISPOSITIF PRIORITÉ SANTÉ MUTUALISTE Au sein de l Union de représentation, après de nombreux échanges constructifs, les trois mutuelles fondatrices, Macif-Mutualité / MNFCT / Smip, ont décidé d adhérer au réseau Priorité Santé Mutualiste. Encore en phase de développement, il offre des perspectives intéressantes et mérite d être pérennisé. À ce jour, il est trop tôt pour faire un premier bilan mais ce dispositif devra nous assurer une réelle valeur ajoutée pour nos adhérents. Il conviendra de valoriser ce dispositif comme il se doit. L éventail des services offerts ne cesse de s étoffer et de nouvelles perspectives s ouvrent avec notamment la mise en ligne d un site Internet dédié. Notre implication dans le dispositif PSM sera menée en commun avec les mutuelles santé du Pôle Assurances de Personnes. L Union de Représentation est déjà présente au comité de pilotage de PSM avec une représentation de Macif- Mutualité. UNE ACTION MILITANTE DE PROXIMITÉ Du fait du réseau construit sur tout le territoire via l union de Représentation, nous pourrons mener une action militante de proximité à plusieurs niveaux : - Proximité locale à travers l Union Territoriale des Deux-Sèvres et la délégation départementale. Notre présence massive au Conseil d Administration, bien que non majoritaire, nous permettra de peser dans les débats stratégiques à venir pour une gestion éclairée du bien commun. Les travaux entrepris depuis quelques mois au sein de cette Union Territoriale pour la valorisation des SSAM notamment seront encouragés et accompagnés par les élus de l Union de Représentation dans le respect de la pluralité d expression de l ensemble des mutuelles participantes. - Proximité régionale au travers des Unions Régionales. La présence d élus de l Union de Représentation dans la majorité des Unions Régionales, à commencer par celle de Poitou-Charentes, offrira la possibilité de participer activement aux prises de position stratégiques à l échelle nationale. - Présence nationale avec un siège au Conseil d Administration de la Mutualité Française. Le fait que nous disposions d une voix au sein de la principale instance de la Mutualité Française est loin d être anodin. Il ne s agit pas ici de faire acte de présence mais bien de prendre part et de faire entendre la voix de l union de Représentation dans l avancée du mouvement mutualiste. Notre souhait est de contribuer ainsi à renforcer le rôle de la fédération en tant que tête de pont des valeurs et du modèle de société que nous défendons dans les débats de société qui s annoncent tels que la prise en charge de la dépendance ainsi que l élection présidentielle de Présence d un administrateur de la Smip au sein de la Commission de Secours de la Caisse Primaire d Assurance Maladie des Deux-Sèvres.

15 ACTION MILITANTE Demain dans le Groupe UNE ACTION SOLIDAIRE RENFORCÉE Le soutien à nos adhérents en difficulté restera au centre de nos préoccupations. Nous envisagerons, dans une démarche concertée, la mise en commun des moyens quant aux prestations et dispositifs accessibles à ces adhérents. DISPOSITIFS EN PROPRE La Commission d Action Sociale et Solidaire et le Fonds d Action Sociale sont respectivement les dispositifs propres à la Smip et à Macif-Mutualité. Ces dispositifs montrent, année après année, leur pertinence dans l aide ponctuelle apportée à nos adhérents avec un fonctionnement identique sur certains aspects. Du fait de son statut d assureur des contrats santé des régions Centre et Centre-Ouest Atlantique, la Smip assure l instruction et le suivi des dossiers des FAS de ces régions. Dans un souci de cohérence dans le suivi et la prise de décision et pour une meilleure identification de l aide par l adhérent, il conviendra d étudier la mise en commun de ces dispositifs et l harmonisation des procédures. DISPOSITIFS PUBLICS La Smip et Macif-Mutualité gèrent pour l ensemble de leurs contrats santé et sur tout le territoire national la Couverture Maladie Universelle Complémentaire et l Aide à la Complémentaire Santé. Ces deux dispositifs, mis en place par les pouvoirs publics, sont des signes forts de la solidarité mise en œuvre en direction des plus défavorisés de nos concitoyens. Nous nous engageons à poursuivre notre action dans ce sens, qui n a d autre but que de permettre l accès aux soins de tous. UNE POLITIQUE DE PRÉVENTION UNIFIÉE Au-delà des actions locales menées depuis de nombreuses années, nous souhaitons nous impliquer davantage encore dans la démarche prévention du groupe Macif. D ores et déjà présents dans les commissions techniques et politiques animées par la Direction Prévention du Groupe Macif, nous sommes reconnus en tant qu acteur à part entière en termes de Prévention. Demain, la Smip pourrait faire partager expérience et bonnes pratiques, notamment dans le domaine de la santé. UNE OFFRE DE SERVICES À LA PERSONNE ADAPTÉE L objectif de proposer à nos adhérents une aide humaine et financière pour le bien-être à domicile de toute la famille sera au cœur de la future offre de services à la personne, en lien avec l évolution de la protection sociale et en harmonie avec la stratégie du Groupe. La nécessaire prise en charge de la perte d autonomie, quel que soit le principe retenu par les pouvoirs publics, fera partie intégrante de cette offre. La Smip, partenaire de l opération aidants/aidés initiée par le Groupe Macif, accompagnera l ensemble des dispositifs visant à faciliter la vie des aidants, notamment en imaginant des structures d accueil temporaires permettant aux aidants de se libérer momentanément de la contrainte journalière de l assistance aux aidés. 15

16 ACTION MILITANTE Demain dans le Groupe 16 DES SERVICES DE SOINS ET D ACCOMPAGNEMENT MUTUALISTES INNOVANTS Au-delà d un simple service sanitaire, social, médicosocial ou culturel, nous voulons mettre en place un panel de services innovants, en lien avec les Agences Régionales de Santé et œuvrant pour le bien commun. LE LOGIS DES FRANCS Dans cet établissement, maison de convalescence et de soins de suite située à Cherveux (79), nous avons investi pour l extension des locaux et la diversification des activités (séjour temporaire, accueil des personnes en état végétatif chronique) et, conjointement avec Macif-Mutualité, créé un service de 30 lits pour les affections nutritionnelles. La Smip n a pas dérogé à son engagement jusqu à ce jour et s engage de nouveau à maintenir ses efforts aux côtés de Macif-Mutualité pour constituer, au sein de l association CSI, la colonne vertébrale du pôle des Mutuelles Santé. Le système de santé est en forte mutation à travers la création des Agences Régionales de Santé (ARS). Le Logis des Francs, Le Grand Feu (Centre de rééducation et de réadaptation) et les Genêts (Etablissement social pour personnes en situation de handicap) souhaitent élaborer un projet commun et partagé au sein d une même association. L UNION TERRITORIALE La Smip, via l Union de Représentation Macif-Mutualité / Smip / MNFCT / MPPM / SPM / MUCS, occupe une place majoritaire au sein de l Union Territoriale des Deux-Sèvres. Ce bien commun que sont les SSAM (Services de soins et d accompagnement mutualistes) du département des Deux-Sèvres sont les têtes de pont de la politique de la Mutualité Française sur le terrain. Notre mutuelle, la Smip, s engagera à développer de nouvelles offres de soins telles que les maisons de santé en collaboration avec les autres mutuelles composantes de l Union Territoriale. Cette initiative répond à une volonté affichée de la Mutualité Française à développer les maisons de santé. Elle s inscrit aussi dans les préconisations des ARS inspirée de la loi HPST (Hôpital Patient Santé Territoire). Elle doit concourir à nous différencier par une offre de soins nouvelle. Nous favoriserons l accès aux Services de Soins et d Accompagnement Mutualistes de nos adhérents dans l ensemble des territoires où ils sont présents. La Smip s engagera dans cette voie d avenir dont la vertu première est d anticiper les futurs regroupements qui pourraient voir le jour à l initiative des autorités de tutelles. La Smip s emploiera, avec les élus des Conseils d Administration du Grand Feu et des Genêts, à faire aboutir ce projet pour le début de l année Cette nouvelle association restera ouverte à d autres établissements qui souhaiteraient venir partager nos valeurs et notre vision du système de santé à travers la défense et la promotion des établissements de santé privés à but non lucratif.

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES SOMMAIRE PAGE 5 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE PAGE 6 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES PAGE 7 3. DES AMBITIONS PARTAGEES ET DES OBJECTIFS COMMUNS PAGE 8 4.UN

Plus en détail

Mutualité Française Picardie

Mutualité Française Picardie Mutualité Française Picardie 3, boulevard Léon Blum 02100 Saint-Quentin Tél : 03 23 62 33 11 Fax : 03 23 67 14 36 contact@mutualite-picardie.fr Retrouvez l ensemble des différents services et activités

Plus en détail

educationsolidarite.org

educationsolidarite.org Education International Internationale de l'education Internacional de la Educaciòn Bildungsinternationale Conception : L.Talbot & Efficience Crédits photographiques : sxc.hu - flashfilm Juin 2008 educationsolidarite.org

Plus en détail

Sham, l assureur spécialiste du secteur et des acteurs de la santé, du social et du médico-social.

Sham, l assureur spécialiste du secteur et des acteurs de la santé, du social et du médico-social. Sham, l assureur spécialiste du secteur et des acteurs de la santé, du social et du médico-social. Sham accompagne les acteurs de la santé, du social et du médico-social depuis plus de 85 ans. Par son

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Partageons plus que l assurance Partageons plus que l assurance Plus d accompagnement Les établissements de santé sont aujourd hui

Plus en détail

Présentation de l Union

Présentation de l Union Présentation de l Union Mutualité Fonction Publique Mise àjour : Novembre 2011 MFP Pôle Communication novembre 2011 L Union mutualiste du secteur public 2 L Union mutualiste du secteur public «MFP : le

Plus en détail

La résolution générale

La résolution générale La résolution générale Placer la solidarité au cœur de nos ambitions! S ajoutant aux difficultés structurelles, la crise financière internationale, qui frappe également notre pays, renforce la fréquence

Plus en détail

A L L O C U T I O N. de Monsieur JAMAL RHMANI Ministre de l Emploi et de la Formation Professionnelle

A L L O C U T I O N. de Monsieur JAMAL RHMANI Ministre de l Emploi et de la Formation Professionnelle ROYAUME DU MAROC Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle المملكة المغربية وزارة التشغيل والتكوين المهني A L L O C U T I O N de Monsieur JAMAL RHMANI Ministre de l Emploi et de la Formation

Plus en détail

Le projet associatif décline et précise la raison

Le projet associatif décline et précise la raison association pour adultes et jeunes handicapés du Val-de-Marne Projet associatif Le projet associatif décline et précise la raison d être et les statuts de l association. Il constitue le document de référence

Plus en détail

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011 Mai 2011 GUIDE DU BENEVOLE Le présent document précise les engagements de tout adhérent 1 à Electriciens sans frontières. Ces engagements déclinent de manière opérationnelle les valeurs et principes énoncées

Plus en détail

PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN

PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN LES FONDAMENTAUX PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER SOMMAIRE UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER 03 UNE FAÇON DE FAIRE 04 UNE CULTURE UNIQUE 06

Plus en détail

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE Entre : Le Département de Loire-Atlantique, domicilié à l hôtel du département, 3 quai Ceineray- 44041 Nantes cedex 01, représenté

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

Avis du CNCRES Projet de loi N 1536

Avis du CNCRES Projet de loi N 1536 Avis du CNCRES Projet de loi N 1536 ------------------------------------------------------------------------------------- Relatif à l économie sociale et solidaire Conseil National des Chambres Régionales

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire Le 6 mai 2011, le groupe MGEN, le groupe MNH, la MNT, la MGET et la MAEE se sont réunis en assemblée

Plus en détail

Le projet associatif. Quelques éléments d histoire

Le projet associatif. Quelques éléments d histoire Le projet associatif Quelques éléments d histoire «UNE ASSOCIATION NATIONALE NEE DE LA COOPERATION DE DEUX RESEAUX» Créée le 1 er janvier 2011, la Fédération Addiction est née de la volonté conjointe de

Plus en détail

Charte Mutuelle Existence

Charte Mutuelle Existence Charte Mutuelle Existence Développement Durable Développement Durable Environnement - Social - Économique Sommaire Définition du Développement Durable p. 2 Nos valeurs et nos engagements p. 3 Charte Sociale

Plus en détail

ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION

ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION ASSOCIATION LA CHRYSALIDE ARLES & SON ARRONDISSEMENT PROJET ASSOCIATIF HISTORIQUE DE L ASSOCIATION 1961 : Naissance de La Chrysalide Arles, section dépendante de La Chrysalide de Marseille affiliée à l

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

ACCORD DU 13 SEPTEMBRE 2000 SUR LA SANTÉ AU TRAVAIL ET LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ACCORD DU 13 SEPTEMBRE 2000 SUR LA SANTÉ AU TRAVAIL ET LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ACCORD DU 13 SEPTEMBRE 2000 SUR LA SANTÉ AU TRAVAIL ET LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS PRÉAMBULE Les partenaires sociaux, engagés dans la négociation sur la santé au travail manifestent leur volonté

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Une approche volontariste et ambitieuse Favoriser l intégration des personnes handicapées demandeuses

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

La Mutualité Française

La Mutualité Française La Mutualité Française en Pays de la Loire Un mouvement pour une santé solidaire en région en Pays de la Loire : une représentation régionale pour défendre l accès à la santé pour tous Les mutuelles Premier

Plus en détail

Sommaire. Introduction...3. 1. Les principes d action de l effort éthique...4. 2. Les valeurs... 5. 3. La philosophie de gestion...

Sommaire. Introduction...3. 1. Les principes d action de l effort éthique...4. 2. Les valeurs... 5. 3. La philosophie de gestion... Adopté par le conseil d administration le 31 mars 2009 CADRE DE RÉFÉRENCE EN MATIÈRE D ÉTHIQUE Sommaire Introduction...3 1. Les principes d action de l effort éthique...4 2. Les valeurs................................

Plus en détail

Statuts du M.J.S. Saint- Ghislain Adoptés le

Statuts du M.J.S. Saint- Ghislain Adoptés le Statuts du M.J.S. Saint- Ghislain Adoptés le Section locale de Saint-Ghislain faisant partie de la Fédération du M.J.S. Mons-Borinage et sous le patronage du Mouvement des Jeunes Socialistes A.S.B.L. 1

Plus en détail

La mutuelle Santé. proche de vous

La mutuelle Santé. proche de vous La mutuelle Santé proche de vous 2 Une vraie mutuelle, sans actionnaire, qui ne fait pas de profit, aux garanties ajustées bienvenue, vous êtes dans la solidarité version NOTRE MISSION : L ACCèS AUX SOINS

Plus en détail

code d éthique et de déontologie

code d éthique et de déontologie code d éthique et de déontologie Notre éthique et notre déontologie Le Code d éthique et de déontologie a été adopté le 22 avril 2006 par la Chambre Syndicale après un large débat et des échanges approfondis,

Plus en détail

3. Rapport du Président du conseil d administration

3. Rapport du Président du conseil d administration 3. Rapport du Président du conseil d administration Conformément aux dispositions de l article L.225-37 du code de commerce, le président du conseil d administration rend compte, au terme de ce rapport,

Plus en détail

LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE

LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE En 2012, toutes les universités françaises seront autonomes ; elles le seront dans un contexte mondial où leur rôle est à la fois fortement réaffirmé et sujet à de profondes

Plus en détail

Olivier Huart Directeur Général

Olivier Huart Directeur Général J ai souhaité, dès mon arrivée à la tête du Groupe TDF, doter l entreprise de valeurs fortes pour rassembler les collaborateurs et créer la confiance de nos partenaires. Ces valeurs, au nombre de cinq

Plus en détail

Présentation de la MFP Janvier 2014 1/7

Présentation de la MFP Janvier 2014 1/7 PRESENTATIION DE LA MFP L UNIION DES MUTUELLES ET UNIIONS DE MUTUELLES DU SECTEUR PUBLIIC Présentation de la MFP Janvier 2014 1/7 Membrres Miissiions Engagementts 22 mutuelles ou Unions de mutuelles professionnelles

Plus en détail

Rencontres. La Mutuelle Européenne, un moyen de diversification géographique Etat des lieux

Rencontres. La Mutuelle Européenne, un moyen de diversification géographique Etat des lieux Rencontres La Mutuelle Européenne, un moyen de diversification géographique Etat des lieux Pedro Bleck da Silva Président du Groupe de Travail Mutualité Association Internationale de la Mutualité (AIM)

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

LES DÉMARCHES DE COOPÉRATION DANS LES SECTEURS SANITAIRE, MÉDICO-SOCIAL ET SOCIAL

LES DÉMARCHES DE COOPÉRATION DANS LES SECTEURS SANITAIRE, MÉDICO-SOCIAL ET SOCIAL LES DÉMARCHES DE COOPÉRATION DANS LES SECTEURS SANITAIRE, MÉDICO-SOCIAL ET SOCIAL POSITIONNEMENT DE L URIOPSS BRETAGNE Juin 2013 LES POSITIONNEMENTS DE L URIOPSS BRETAGNE Le Projet Régional de Santé de

Plus en détail

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste -

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste - Directeur du Département des Ressources Humaines - Profil de poste - Cotation du poste : 2,7 1. Informations institutionnelles relatives au CHRU de Lille Etablissement : CHRU de Lille 2 avenue Oscar Lambret

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 juillet 2013 LABEL RSE SCOP BTP PRÉAMBULE La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la contribution des organisations au développement durable

Plus en détail

Le présent règlement intérieur complète et éclaire les statuts de Sud Chimie. Il s impose aux sections syndicales.

Le présent règlement intérieur complète et éclaire les statuts de Sud Chimie. Il s impose aux sections syndicales. REGLEMENT INTERIEUR SUD CHIMIE Règlement INTERIEUR Le présent règlement intérieur complète et éclaire les statuts de Sud Chimie. Il s impose aux sections syndicales. Il a été adopté par le 5ème congrès

Plus en détail

Généralisation de la Complémentaire Santé Pourquoi choisir Harmonie Mutuelle?

Généralisation de la Complémentaire Santé Pourquoi choisir Harmonie Mutuelle? Généralisation de la Complémentaire Santé Pourquoi choisir Harmonie Mutuelle? www.harmonie-mutuelle.fr Avant tout parce que nous sommes une mutuelle «Les mutuelles sont des personnes morales de droit privé

Plus en détail

Association de Gestion des Appartements Temporaires

Association de Gestion des Appartements Temporaires Association de Gestion des Appartements Temporaires Projet associatif 2012/2015 AGATE est une association loi 1901, née en 2003 de la réflexion de la communauté soignante de l hôpital ESQUIROL (aujourd

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2014

DOSSIER DE PRESSE 2014 DOSSIER DE PRESSE 2014 LA MUTUALITÉ AU CŒUR DU SYSTÈME DE SANTÉ CONTACTS : Constance BAUDRY - 06 85 29 82 22 - constance.baudry@mutualite.fr Christelle CROS - 06 75 80 58 39 - christelle.cros@mutualite.fr

Plus en détail

ACCORD-CADRE. Fédération Nationale de la Mutualité Française. Caisse Autonome Nationale de la Sécurité Sociale dans les Mines

ACCORD-CADRE. Fédération Nationale de la Mutualité Française. Caisse Autonome Nationale de la Sécurité Sociale dans les Mines ACCORD-CADRE Fédération Nationale de la Mutualité Française Caisse Autonome Nationale de la Sécurité Sociale dans les Mines CAISSE AUTONOME NATIONALE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE DANS LES MINES 77 avenue de

Plus en détail

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS Règlement intérieur Introduction Document de travail non mis en forme Le 28 juin 2012 a été signé le Projet d agglomération 2012 au travers duquel les partenaires français, genevois et vaudois ont renforcé

Plus en détail

Charte de fonctionnement du

Charte de fonctionnement du Charte de fonctionnement du Version 3 PREAMBULE Cette charte a pour objet de définir les modalités de mise en œuvre et de fonctionnement du Collège de Réflexion Ethique (C.R.E.) de l Adapei-Aria de Vendée.

Plus en détail

Un nouveau départ pour servir l économie nationale

Un nouveau départ pour servir l économie nationale LA PROFESSION COMPTABLE ALGERIENNE : LA LOI 10/01 DU 29 JUIN 2010 Un nouveau départ pour servir l économie nationale Ali MAZOUZ, Expert Comptable et Commissaire aux Comptes. La loi sur la profession comptable

Plus en détail

Charte des investisseurs en capital

Charte des investisseurs en capital Juin 2008 Charte des investisseurs en capital Au cours des dernières années, les investisseurs en capital sont devenus des acteurs majeurs de l économie par leur présence dans l actionnariat d un nombre

Plus en détail

CHARTE DES PARTENARIATS DE FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT

CHARTE DES PARTENARIATS DE FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT CHARTE DES PARTENARIATS DE FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT Version actualisée au 18 janvier 2010 Depuis plusieurs années, France Nature Environnement construit des partenariats avec de nombreux acteurs socio-économiques

Plus en détail

«Challenging social reality, inspiring experiences»

«Challenging social reality, inspiring experiences» «Challenging social reality, inspiring experiences» Cornélia Federkeil-Giroux Mutualité Française représentante de l Association internationale de la mutualité (AIM) 1 L Association internationale de la

Plus en détail

Charte des Partenariats - p1 -

Charte des Partenariats - p1 - Charte des partenariats de Nature & Société Depuis sa création dans le milieu des années soixante-dix Nature & Société n a cessé de favoriser, en Ile-de-France, l'information du citoyen et l'éducation

Plus en détail

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise 1 Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise Introduction : La ROAM est un syndicat professionnel créé en 1855, qui a pour

Plus en détail

Intervention colloque MFP 7 décembre 2011

Intervention colloque MFP 7 décembre 2011 Intervention colloque MFP 7 décembre 2011 Mesdames, Messieurs, chers amis, Je vous remercie au nom de la MFP de votre présence à ce colloque sur la protection sociale des fonctionnaires. Merci à la MGEN

Plus en détail

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main!

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main! Pourquoi adhérer? Emploi, formation professionnelle, protection sociale, convention collective, statut toutes ces questions sont au cœur de votre vie quotidienne. Pour être efficace, il faut être informé,

Plus en détail

Statuts de l Union des Fédéralistes européens (UEF-France)

Statuts de l Union des Fédéralistes européens (UEF-France) Statuts de l Union des Fédéralistes européens (UEF-France) Article 1 : Dénomination : Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la Loi du 1 er juillet 1901. La dénomination

Plus en détail

REPONSE DE LA MACIF A LA CONSULTATION DE LA COMMISSION EUROPEENNE RELATIVE A LA STRATEGIE EUROPE 2020

REPONSE DE LA MACIF A LA CONSULTATION DE LA COMMISSION EUROPEENNE RELATIVE A LA STRATEGIE EUROPE 2020 REPONSE DE LA MACIF A LA CONSULTATION DE LA COMMISSION EUROPEENNE RELATIVE A LA STRATEGIE EUROPE 2020 La MACIF est inscrite au Registre des Représentants d Intérêt de la Commission européenne sous le numéro

Plus en détail

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis kpmg.fr Les défis du futur Une réponse adaptée Les mutuelles du livre II du Code de la mutualité font face à de réelles mutations,

Plus en détail

sociale & solidaire en Aquitaine

sociale & solidaire en Aquitaine chiffres clés L économie sociale & solidaire en Aquitaine édition 2015 2 édito SOMMAIRE Définition 3 Les chiffres clés de l Aquitaine 4 Focus secteurs 6 L Insertion par l Activité Economique (IAE) 6 Les

Plus en détail

I LES PRINCIPES FONDATEURS

I LES PRINCIPES FONDATEURS CONSEIL CITOYENS Allonnes Charte Préambule Le conseil citoyen dans le cadre de la mise en action de la démocratie participative doit tendre à un réel pouvoir d'intervention directe des citoyens de notre

Plus en détail

Le monopole de la Sécurité Sociale est abrogé

Le monopole de la Sécurité Sociale est abrogé Le monopole de la Sécurité Sociale est abrogé Source : Institut du travail : http://www.istravail.com/article49.html L ordonnance n 2001-350 du 19 avril 2001, parue au Journal officiel du 22 avril 2001,

Plus en détail

Assurabilité et activités médicales: Le point de vue de l assureur Sham

Assurabilité et activités médicales: Le point de vue de l assureur Sham Assurabilité et activités médicales: Le point de vue de l assureur Sham 1 ères Universités d Eté Internationales Francophones pour la Qualité et la Sécurité des soins 11 et 12 Septembre 2015, Rabat - Maroc

Plus en détail

Mutualia devient un Groupe

Mutualia devient un Groupe Mutualia devient un Groupe Dossier de presse 2013 Contact Presse Maider GAICOTCHEA Tél. 01 41 63 77 82 gaicotchea.maider@mutualia.fr Dossier de presse Naissance Dossier de du presse Groupe sponsoring Mutualia

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Juillet 2011. Réponse de la MGEN et de la MS Consultation sur la gouvernance d entreprise 1

Juillet 2011. Réponse de la MGEN et de la MS Consultation sur la gouvernance d entreprise 1 Contribution de la Mutuelle Générale de l Education Nationale - MGEN (France) et de la Mutualité Socialiste - MS (Belgique) au livre vert sur «Le cadre de gouvernance d entreprise dans l UE» Juillet 2011

Plus en détail

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE 12/14 JUIN 2003 25 MESURES POUR REDUIRE LES INEGALITES DE SANTE Le système de santé est confronté à une crise d une gravité sans précédent, dont la

Plus en détail

Chantier restructurations

Chantier restructurations Chantier restructurations Le présent document réalisé par le groupe de travail en charge du chantier restructurations, se fixe pour objectif de décrire de manière synthétique les enjeux présents et à venir

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

Projet associatif. du CPIE Brenne - Pays d Azay 2013-2016

Projet associatif. du CPIE Brenne - Pays d Azay 2013-2016 1 Projet associatif du CPIE Brenne - Pays d Azay 2013-2016 Sommaire 1. CONTEXTE 3 2 Pourquoi un projet associatif? Les orientations et les valeurs partagées par les CPIE 4 4 2. NOTRE POSITIONNEMENT 5 Nos

Plus en détail

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis kpmg.fr Les défis du futur Une réponse adaptée Les mutuelles du livre II du Code de la mutualité font face à de réelles mutations,

Plus en détail

«Exigence, créativité, audace et solidarité»

«Exigence, créativité, audace et solidarité» «Exigence, créativité, audace et solidarité» Telles sont les valeurs que porte l ensemble des collaborateurs de l UNMI. Depuis sa création en 1929, l UNMI est résolument ancrée dans les valeurs fondatrices

Plus en détail

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné "S'il n'y avait pas l'enfant à élever, à protéger, à instruire et à transformer en homme pour demain, l'homme d'aujourd'hui deviendrait un non-sens et

Plus en détail

CHARTE ACTION LOGEMENT SUR :

CHARTE ACTION LOGEMENT SUR : CHARTE ACTION LOGEMENT SUR : LA GESTION DES RISQUES LE CONTROLE INTERNE L AUDIT INTERNE Validée par le Conseil de surveillance du 18 septembre 2013 1/22 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 I. LE CADRE DE REFERENCE...

Plus en détail

LA FÉDÉRATION GÉNÉRALE DES PEP. Faire vivre des parcours civiques et citoyens

LA FÉDÉRATION GÉNÉRALE DES PEP. Faire vivre des parcours civiques et citoyens LA FÉDÉRATION GÉNÉRALE DES PEP Faire vivre des parcours civiques et citoyens La Fédération Générale des PEP met depuis son origine au cœur de son projet associatif et de son action sociétale trois grandes

Plus en détail

janvier Code de conduite du groupe

janvier Code de conduite du groupe janvier 2013 Code du groupe Engagements du Groupe 1 Engagements du Groupe À travers ses réseaux de banque de détail, sa banque de financement et d investissement, et l ensemble des métiers fondés sur l

Plus en détail

Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique

Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique 30 mars 2006 Introduction Le conseil d administration de l ERAFP a décidé,

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Saint Pierre Sur Dives "La Mesnie"

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Saint Pierre Sur Dives La Mesnie Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Saint Pierre Sur Dives "La Mesnie" PROJET DE VIE ASSOCIATIF ALAPA 2014-2019 Projet approuvé en Conseil de Vie Sociale le Projet approuvé

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

La place de l usager dans le projet de santé de territoire du sud ouest mayennais

La place de l usager dans le projet de santé de territoire du sud ouest mayennais santé de territoire du sud ouest BRIGITTE DALIBON, REPRÉSENTANTE DES USAGERS JULIE GIRARD, ANIMATRICE DU CONTRAT LOCAL DE SANTÉ Page 2 DES ACTEURS FÉDÉRÉS AUTOUR D UN PROJET DE SANTÉ DE TERRITOIRE DU PAYS

Plus en détail

Texte de références déontologiques : présentation

Texte de références déontologiques : présentation Texte de références déontologiques : présentation L A.N.P.F. s est donné comme objectif, en 1995, d élaborer et de poser, de façon dynamique et évolutive, des principes déontologiques spécifiques au Placement

Plus en détail

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution!

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution! L ANI du 11 janvier : une petite révolution! Que prévoit l accord? L article 1 er de l Accord National Interprofessionnel du 11 janvier, prévoit, dans le cadre de la sécurisation de l emploi, la généralisation

Plus en détail

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier SANTE Diagnostic financier et aide à l élaboration d un plan de redressement Comment s approprier la démarche de diagnostic? Les enjeux Depuis la mise en place de la T2A, les établissements de santé sont

Plus en détail

L essentiel Parcours de personnes âgées :

L essentiel Parcours de personnes âgées : ANTICIPER ET COMPRENDRE L essentiel Parcours de personnes âgées : l animation territoriale MARS 2013 Une réflexion sur l animation territoriale de l offre Les enjeux liés à la démographie et au vieillissement

Plus en détail

LES FORUMS Sur le risque professionnel

LES FORUMS Sur le risque professionnel LES FORUMS Sur le risque professionnel Organisés par la Mutuelle nationale des fonctionnaires des collectivités territoriales (MNFCT) «DIALOGUE SOCIAL ET SANTE AU TRAVAIL» Vendredi 30 octobre 2015 PARIS

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt Référencement des prestataires DLA en Aquitaine 2014-2016

Appel à Manifestation d Intérêt Référencement des prestataires DLA en Aquitaine 2014-2016 1 Soutenu par Appel à Manifestation d Intérêt Référencement des prestataires DLA en Aquitaine 2014-2016 Ce document a vocation à clarifier le contexte de l intervention des prestataires DLA, à faciliter

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

Le dossier que vous trouverez ci-joint, vous est destiné à vous, militants du Secteur Mutualité en charge d un mandat de délégué syndical CFDT.

Le dossier que vous trouverez ci-joint, vous est destiné à vous, militants du Secteur Mutualité en charge d un mandat de délégué syndical CFDT. MAI 2010 Bonjour, Le dossier que vous trouverez ci-joint, vous est destiné à vous, militants du Secteur Mutualité en charge d un mandat de délégué syndical CFDT. Il concerne les projets de fusions d entreprises

Plus en détail

La première partie de l étude analyse la loi RCT et met en évidence tant les silences de la loi que les garanties qu elle apporte.

La première partie de l étude analyse la loi RCT et met en évidence tant les silences de la loi que les garanties qu elle apporte. SYNTHESE Dans le contexte actuel de recherche d une administration territoriale toujours plus efficiente, la loi de réforme des collectivités territoriales (loi RCT) a pour objectif principal de faire

Plus en détail

Quelques éléments d Histoire : de 1945 à nos jours

Quelques éléments d Histoire : de 1945 à nos jours PROJET ASSOCIATIF Quelques éléments d Histoire : de 1945 à nos jours Dans la France des années 1945 1950, le secteur social et sanitaire est marqué par l importance des "œuvres" dont la source est la charité,

Plus en détail

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX DE QUARTIER Charte de fonctionnement 03 Sommaire PRÉAMBULE... 05 TITRE I - Les acteurs des instances participatives... 05 ARTICLE 1 // L élu référent de quartier... 05 ARTICLE

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Convention de partenariat Octobre 2007 Conception - Réalisation : Médiris 04 37 28 93 35 Préambule Il est préalablement exposé : Le Tourisme Social et Associatif est un tourisme à finalité non lucrative

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord interprofessionnel CRÉATION DU FONDS D ASSURANCE FORMATION DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES (6 juillet 1972) ACCORD DU

Plus en détail

Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites

Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites Confédération des Organisations Familiales de l Union européenne Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites Commentaire général Le premier

Plus en détail

Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique

Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique 2014-2018 Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique Aujourd hui Le Département de Saône-et-Loire s est doté le 14 novembre 2014 d un schéma départemental de l enfance et

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Qui dirige la Sécurité sociale?

Qui dirige la Sécurité sociale? Qui dirige la Sécurité sociale? 1. Pourquoi se poser la question? «La tradition française en matière de Sécurité sociale n est pas une tradition d étatisme bureaucratique [ ] C est pourquoi la législation

Plus en détail

Le Projet de soins. c a l m e. Première formalisation dans le cadre du Projet d établissement. Fondements du Projet de Soins

Le Projet de soins. c a l m e. Première formalisation dans le cadre du Projet d établissement. Fondements du Projet de Soins Le Projet de soins c a l m e Première formalisation dans le cadre du Projet d établissement. L article L.6143-2 du CSP prévoit que le Projet d établissement «comporte un projet de prise en charge des patients

Plus en détail