Résultats de l Observatoire de l Emballage 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Résultats de l Observatoire de l Emballage 2013"

Transcription

1 Résultats de l Observatoire de l Emballage 2013 Décembre 2013 by

2 SOMMAIRE 1/ L OBSERVATOIRE DE L EMBALLAGE 2013 : p. 3 chiffres clés et grandes tendances L ÉDITION 2013 MIXE CONFIANCE ET DÉTERMINATION! p. 3 PERSPECTIVES DE PRODUCTION : UNE VISION BIEN PLUS OPTIMISTE EN 2013 p. 4 UNE TENSION SUR LES PRIX DES MATIÈRES PREMIÈRES QUI SEMBLE S ATTÉNUER p. 5 DES INNOVATIONS PACKAGING PORTÉES PAR LA RECYCLABILITÉ DES MATÉRIAUX p.5 ET L EMPLOI DE MATIÈRES RECYCLÉES OUTRE LA RÉDUCTION DES COÛTS (PARTAGÉE PAR TOUS ET EN TÊTE DES OPINIONS), p. 6 LES MOTEURS D INNOVATION VARIENT SELON LES SECTEURS L EXPORT : UNE SOURCE DE BUSINESS ET DE DÉVELOPPEMENT QUI SE CONFIRME p. 6 LA FILIÈRE EMBALLAGE, PLUS QU ENGAGÉE DANS L ÉCONOMIE CIRCULAIRE p. 7 2/ ÉDITION 2014 DES SALONS EMBALLAGE + MANUTENTION p. 8 NOUVELLES SYNERGIES POUR 1 RENDEZ-VOUS UNIQUE! p. 8 LES CHIFFRES CLÉS DE CE RENDEZ-VOUS CAPITAL! p , DES ANIMATIONS «100% INNOVATION»! p. 10 3/ LES PLANS DES SALONS p. 15 EDITO «Initié en 2005 par le salon EMBALLAGE, l Observatoire de l Emballage, rendez-vous annuel, nous offre un éclairage sur ce secteur clé de l économie française. A la veille des fêtes de fin d année, l ensemble de la filière (acheteurs, fabricants et distributeurs), interrogée dans le cadre de l Observatoire de l Emballage 2013, dresse un bilan chiffré de l année écoulée et évoque les différents leviers de développement et les perspectives Après deux années économiquement moroses, le secteur de l Emballage a tiré les leçons de la crise et est aujourd hui dans les starting-blocks pour 2014! En 2014, se tiendront les salons EMBALLAGE et MANUTENTION du 17 au 20 novembre 2014 à Paris Nord Villepinte. Cette tenue conjointe des salons fait écho aux mutations de ces secteurs : rapprochement des métiers Packaging - Processing - Printing Handling, présentant ainsi une offre complète, reflet de toute la filière. La frontière entre ces 4 métiers s amenuise et les entreprises de ces secteurs travaillent de plus en plus de pair. Cela leur permettra, en outre, de maîtriser l ensemble de la chaîne de production et ainsi du cycle de vie du produit. Durant ces 4 jours, Paris réunira des décideurs du monde entier et sera incontestablement, au travers de ces deux salons, le rendez-vous capital de l innovation!» Par Véronique SESTRIÈRES, Directrice du Pôle Manufacturing & Transport, Directrice des salons EMBALLAGE et MANUTENTION. 2

3 OBSERVATOIRE DE L EMBALLAGE 2013 : UN SECTEUR DANS LES STARTING-BLOCKS! 1/ L OBSERVATOIRE DE L EMBALLAGE 2013 : chiffres clés et grandes tendances L ÉDITION 2013 MIXE CONFIANCE ET DÉTERMINATION! Succédant à deux années moroses, les résultats de l Observatoire de l Emballage 2013 soufflent comme un air de renouveau sur une filière qui sait tirer les leçons des évolutions macro-économiques. Les perspectives de production de produits emballés, d emballages et de machines pour l emballage et le conditionnement sont plus optimistes à moyen terme. Les prévisions d investissements sont davantage à la hausse. Les prévisions sur les marges d exploitation des producteurs en sortent plus stables et les exportations s accroissent déjà en valeur. La réduction des coûts reste le moteur essentiel pour l innovation, et celle-ci est portée par la recyclabilité des matériaux et l emploi de matières recyclées, ainsi que par la praticité et la fonctionnalité des emballages. La réglementation est un moteur d innovation majeur pour le secteur de la santé, tout comme l accélération du rythme de mise en marché l est pour le secteur de la beauté, tandis que la réduction à la source et la suppression du suremballage semblent avoir atteint leurs limites en tant qu axes porteurs d innovation tous secteurs confondus. A ces efforts de réduction de l emballage de vente, succède un nouveau chantier : l optimisation des emballages pour l intralogistique. Largement à la recherche du zéro déchet, optimisant les prélèvements de matières premières et d énergie tout au long de son cycle de vie, maitrisant autant que possible les circuits : l emballage est plus qu engagé dans l économie circulaire! 3

4 Créé en 2005 par le salon EMBALLAGE, l Observatoire de l Emballage est une photographie instantanée de l appréciation qu ont les industriels des principaux enjeux de la filière nationale. Administrée en ligne en octobre 2013, cette enquête a obtenu 732 réponses provenant : des industries utilisatrices et acheteuses d emballages (48%), des fabricants d emballage (36%), des fabricants et distributeurs de machines et d équipements d emballage et de conditionnement (16%). PERSPECTIVES DE PRODUCTION : UNE VISION BIEN PLUS OPTIMISTE EN 2013 En effet, 83% des acheteurs d emballages tous secteurs confondus envisagent des perspectives de production à la hausse ou stables (contre 79% en 2012) : Ils sont 53% à prévoir spécifiquement une hausse de leur production ; 63% partagent cette opinion dans l agro-alimentaire (hors liquide). Ce qui replace ce secteur en tête de liste en 2013, devant les secteurs de la santé/pharmacie et de la cosmétique / hygiène / parfumerie (qui figurait en tête en 2012, avec 69% d opinion prévoyant une hausse de la production). De leur côté, les fabricants d emballage sont plus nombreux qu en 2012 à miser sur la croissance (52% vs 49%) ou sur la stabilité de leur production (32% vs 30%). Cette évolution se traduit par des perspectives plus optimistes sur les marges d exploitation : Envisagées à la baisse pour 27% de ces fabricants (contre 43% en 2012) ; Et surtout stables pour 49% d entre eux (contre 42% en 2012) ; >>> Cette vision se révèle la plus optimiste de ces 3 dernières années. Les perspectives d investissements sont à la hausse : Les répondants sont deux fois plus nombreux à les pressentir à la hausse (32%) qu à la baisse (15%) et se montrent aussi plus optimistes qu en 2012 ; Ces perspectives sont majoritairement envisagées comme stables (53%) ; Et les appréciations en matière d emplois restent prudentes pour 64% des répondants qui misent sur leur stabilité. Les fabricants et distributeurs de machines et d équipements pour emballage et conditionnement emboitent le pas et misent à 47% sur une hausse de leur production à moyen terme (contre 37% en 2012), bien que 14% n aient pas de visibilité. La situation s améliore également pour leurs perspectives d investissements qui devraient être stables pour 57% des répondants (versus 47% en 2012), sachant que 17% des opinions (contre 25% en 2012) prévoient une baisse de ces investissements. L embellie profite également au développement de l emploi dont la hausse serait possible pour 32% de ces équipementiers et dont la tendance à la baisse n est plus avancée que par 15% d entre eux (respectivement 18% et 23% en 2012). 4

5 UNE TENSION SUR LES PRIX DES MATIÈRES PREMIÈRES QUI SEMBLE S ATTÉNUER Si au total, 47% des acheteurs d emballages s attendent à une hausse des prix, c est dans une proportion bien moindre que dans les deux années précédentes : 54% en 2012 et 62% en Et 7% d entre eux s attendent à des hausses supérieures à 5%, contre le double (14%) en Le cours officiel des matières premières est certes moins à la hausse en 2013 qu en 2012, mais il apparaît surtout que 73% des entreprises de conditionnement continuent à faire de la réduction des coûts leur principal facteur d évolution et d innovation. L impact de ces prévisions est très faible sur les parts de marché des matériaux d emballage achetés, les fibres cellulosiques représentant toujours 49% des volumes achetés. Les perspectives d achats en volume sont aussi plus optimistes : stables pour 41% (vs 37% en 2012) ; à la hausse pour 41% des répondants comme en DES INNOVATIONS PACKAGING PORTÉES PAR LA RECYCLABILITÉ DES MATÉRIAUX ET L EMPLOI DE MATIÈRES RECYCLÉES Le Top 3 des axes majeurs d innovation pour les acheteurs, tous secteurs confondus, reste la recyclabilité des matériaux et l emploi de matières recyclées, suivis par l ergonomie, la praticité et la fonctionnalité des emballages et par les fonctions de protection et de transport des produits. Les scores enregistrés par les deux premiers items sont crédités de 3 et 4 points de plus par rapport à Les principales variations concernent : la réutilisation des emballages : 36% des réponses (contre 31% en 2012) et surtout la suppression du suremballage qui, en enregistrant 29% des votes (contre 41% l année précédente), se trouve reléguée de la 4 ème à la 9 ème position dans le classement. Ces chiffres illustrent la progression des industries utilisatrices d emballages qui, après avoir supprimé et réduit, intègrent de plus en plus de matières recyclées, tout en veillant à la sécurité sanitaire des aliments, et prolongent désormais leurs efforts sur toute la supply chain, et en particulier sur l intralogistique pour la gestion des flux internes de matières emballées. Des singularités apparaissent par secteur utilisateur. L axe fonctionnalité/praticité est prioritaire pour les biens d équipements et les biens intermédiaires, le design (image, graphisme, effets matières ) devient l axe majeur pour la cosmétique et arrive en 3 ème position pour l alimentaire hors liquide. La conservation des produits figure dans le top 3 pour le secteur de la santé et la réutilisation des emballages est surreprésentée dans le secteur des biens d équipements. 5

6 OUTRE LA RÉDUCTION DES COÛTS (PARTAGÉE PAR TOUS ET EN TÊTE DES OPINIONS), LES MOTEURS D INNOVATION VARIENT SELON LES SECTEURS La réduction des coûts est moteur d évolution et d innovation pour 73% des acheteurs tous secteurs confondus, soit 20 points de plus que le 2 ème facteur, la réglementation et la normalisation pour 52%. Le recyclage des matériaux reste en 3 ème position (45%) Lui succède la réduction à la source et l éco-conception avec 41% des répondants (versus 43% en 2012) ; Tandis que le développement durable et la RSE sont des facteurs d évolution pour seulement 34% des répondants (contre 37% l année précédente) ; Et l accélération du rythme de mise en marché enregistre 32% des réponses (contre 27% l année précédente). La réduction des coûts est également le principal moteur d innovation pour 68% des fabricants d emballage, précédant ainsi : Le recyclage des matériaux pour 42% ; L emploi de nouveaux matériaux pour 32% ; Puis la réduction à la source pour 31% (contre 38% en 2012), à égalité avec les nouvelles technologies. Le cumul des réponses des acheteurs et des fabricants d emballage par secteur montre que la réduction des coûts est omniprésente (en tête sur tous les secteurs), avec ensuite des variations : Le secteur agro-alimentaire solide place le recyclage des matériaux en seconde position (pour 51%), tout comme 43% des répondants du secteur de l automobile-aéronautique et biens d équipements. Le secteur de la santé-pharmacie s appuie en second lieu sur la réglementation et la normalisation pour 69%, tout comme 48% des répondants du secteur de la cosmétiquehygiène-parfumerie, et comme 62% des répondants du secteur des biens intermédiaires. L accélération du rythme de mise en marché concerne spécifiquement les secteurs de la cosmétique-hygiène-parfumerie et de l automobile-aéronautique et biens d équipements. Cette singularité renvoie aux séries limitées propres au premier secteur et au taux de renouvellement hyper-rapide des produits informatiques, électroniques et de téléphonie pour le second. Les équipementiers continuent à privilégier la flexibilité des équipements, la réduction des temps de changement des outillages (71% des répondants), la fiabilité des équipements et des moyens de contrôle (65% en 2013 contre 63% l année précédente), ainsi que l ergonomie des machines et la sécurité des opérateurs, qui enregistrent 60% des réponses en 2013 (contre 55% en 2012). Les nouvelles technologies perdent 14 points dans le classement de cette année mais concernent 50% des répondants. L EXPORT : UNE SOURCE DE BUSINESS ET DE DÉVELOPPEMENT QUI SE CONFIRME 6 Les fabricants d emballage et de conditionnement réalisent en moyenne 22% de leur chiffre d affaires hors de France (stable vs 2012), tandis que les fabricants et distributeurs d équipements en réalisent 24% (vs 22% en 2011). 40% des fabricants d emballage estiment que leurs exportations vont augmenter ; Et 55% des fabricants d équipements misent pour leur part sur cette hausse. Parmi les pays ciblés, viennent en tête l Afrique du Nord et l Allemagne, puis la Belgique.

7 LA FILIÈRE EMBALLAGE, PLUS QU ENGAGÉE DANS L ÉCONOMIE CIRCULAIRE* Un nouvel item est entré cette année dans le questionnaire adressé aux professionnels de l emballage : celui de l économie circulaire. A propos de ce concept, qui promeut un monde sans déchets avec des prélèvements minimes de matières premières, 85% des répondants estiment que concrètement cela consiste surtout à utiliser et/ou à travailler des matériaux recyclables et recyclés, ce qu ils ne cessent de mettre en pratique. Ils sont aussi 66% à penser qu en pratique cela revient à réduire les zones de chalandises avec une logistique de proximité. Cette dernière affirmation est spécialement mise en avant au travers d initiatives, telles que : le recours à des pools de location d emballages pour supprimer les retours à vide, la création de nouveaux centres logistiques qui réduisent la distance aux consommateurs, la préférence donnée aux fournisseurs plus proches, ou encore l amélioration de la fiabilité des composants des machines pour limiter et/ou dématérialiser le SAV. Cette vison de l économie circulaire est aussi décrite comme étant la réduction de matière et d énergie à tous les stades du cycle de vie du produit : de sa conception à sa fin de vie et si, comme le précise un équipementier, «la fabrication des machines de process et de conditionnement ne peut aujourd hui s accommoder de la mise en œuvre de matériaux recyclés, leur efficacité permet une meilleure utilisation des ressources allouées». L inverse de l obsolescence programmée? Ainsi, la filière de fabrication de l emballage montre à nouveau son exemplarité et son statut de pionnière, sur ce nouveau concept d économie circulaire. * ÉCONOMIE CIRCULAIRE : selon le Ministère du Développement Durable, «l économie circulaire désigne un concept économique qui s inscrit dans le cadre du développement durable et dont l objectif est de produire des biens et des services tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l eau et des sources d énergie. Il s agit de déployer, une nouvelle économie, circulaire, et non plus linéaire, fondée sur le principe de «refermer le cycle de vie» des produits, des services, des déchets, des matériaux, de l eau et de l énergie.» MÉTHODOLOGIE DE L ENQUÊTE : Enquête administrée en ligne au mois d octobre 2013, en France: 732 répondants. Publics cibles : - Acheteurs d emballages et conditionnement: 357 répondants - Fabricants d emballage et de conditionnement : 266 répondants - Fabricants et distributeurs de machines et d équipements d emballages et de conditionnement : 109 répondants Etude réalisée pour le Salon International EMBALLAGE Groupe COMEXPOSIUM, par Goudlink/MRC&C Analyse réalisée par Annette FREIDINGER-LEGAY, Consultante pour le salon EMBALLAGE et Expert international en emballage et conditionnement. 7

8 2/ ÉDITION 2014 Nouvelles synergies pour 1 rendez-vous unique! Du 17 au 20 novembre 2014, dans un peu moins d un an, se tiendront conjointement les salons EMBALLAGE et MANUTENTION, à Paris Nord Villepinte. Dans un contexte d intégration croissante de toute la chaîne de production, l année 2014 ré-affirme la tenue conjointe à Paris des 2 salons phares EMBALLAGE et MANUTENTION, et souhaite aller encore plus loin! Un regroupement en phase avec les attentes et les mutations des secteurs de l Emballage et de la Manutention : Pendant 4 jours, Paris sera le lieu du rendez-vous capital de l innovation pour les professionnels des 4 métiers du secteur : Packaging, Processing, Printing et Handling. Réunis dans les halls 4, 5a et 6 de Paris Nord Villepinte, ces deux salons, en totale synergie, intègrent toute la chaîne de production, offrant ainsi une vision à 360 de l ensemble du secteur. Deux salons réunis qui gardent leur personnalité propre : EMBALLAGE 2014, grâce à son offre sectorisée Agro-alimentaire, Boissons & Liquides, Beauté, Santé, Multi-industries permet une identification rapide des différents marchés utilisateurs d emballages. >>> Une véritable complémentarité qui offre ainsi un lieu de sourcing unique. À ce jour, le taux de réservation est de plus de 60% de la surface, avec 800 exposants dont 45% d internationaux. Des chiffres qui vont encore progresser dans les prochaines semaines, la clôture des réservations avec prix d appel étant fixée au 31 janvier >>> The «place to be» pour l innovation packaging et intra- logistique! À découvrir sur un seul et nouveau site web qui regroupe les informations des 2 salons : MANUTENTION 2014 avec le soutien du se concentre sur l intralogistique, les équipements et systèmes automatisés des entrepôts, dans le hall 5a, en adéquation parfaite avec l offre «fin de ligne» d EMBALLAGE. 8

9 Les chiffres clés de ce Rendez-vous capital! Un visitorat décideur et ancré sur la zone EMEA visiteurs attendus dont 36% d origine internationale (100 nationalités représentées) Europe : 75% Afrique : 16% Moyen-Orient : 4% Asie/Océanie : 3% Amériques : 2% Le visitorat Pour EMBALLAGE, 43% d industries utilisatrices 38% de fabricants et distributeurs d emballages et de machines d emballages 15% d ingénierie, de conseils et services >>> Pour MANUTENTION, 35% d industries utilisatrices 36% de fabricants d équipements de manutention, distributeurs, agents, concessionnaires, loueurs et négoce 22% d ingénierie, bureaux d études, prestations de services et conseils 3 visiteurs sur 4 participent aux décisions d achat exposants, 500 marques représentées, dont 55% d origine internationale EMBALLAGE MANUTENTION Pavillons et autres activités 15% Santé beauté, et luxe 16% Systèmes d information 2% Services connexes, autres activités 18% Stockage 25% Autres industries 18% Chariots et levage 33% Alimentaires, boissons et liquides 33% Manutention continue et systèmes automatisés 40% Source : EMBALLAGE et MANUTENTION

10 2014, des animations «100% innovation»! LE COMITÉ PACK EXPERTS accueille de nouvelles entreprises emblématiques Initié depuis l édition 2010 d EMBALLAGE, le Comité Pack Experts rassemble de très grandes marques internationales, utilisatrices et acheteuses d emballages. EMBALLAGE reste ainsi au plus près des besoins et attentes des différents marchés. En 2014, de nombreuses marques déjà présentes renouvellent leur collaboration (Nestlé, Danone, Coca-Cola, Carrefour, Mars Petcare, L Oréal, Charal, Eco-Emballages) et de nouvelles viennent les rejoindre (Guerlain, Fromageries Bel, Vente-Privée.com). Le Comité Pack Experts 2014 David OZENNE / Directeur Innovation / CHARAL Arnaud ROLLAND / Responsable Développement Durable / COCA-COLA ENTREPRISE Vincent FERRY / Packaging Development Manager / DANONE RESEARCH Valérie HERRENSCHMIDT / Responsable Pôle Matériaux / ECO-EMBALLAGES Jan LE MOUX / Directeur Prévention / ECO-EMBALLAGES Jean-Lou JOUX / Responsable Gestion Produits - Projets Environnementaux - ECR France/ Distribution Physique / FROMAGERIES BEL Bruno GARNIER / Expert Emballage et Développement Durable / GROUPE CARREFOUR Sandrine SOMMER / Directrice Développement Durable / GUERLAIN Philippe BONNINGUE / Responsable Packaging et Environnement / L OREAL Jean-Luc POIRIER / European Packaging Innovation Manager / MARS PETCARE France Jean PINOTEAU / Packaging Specialist / NESTLE Claudine ROSIERS / Corporate Packaging / NESTLE Jean-Michel GUARNERI / Directeur Supply Chain Europe / VENTE-PRIVEE.COM La vitrine des tendances de l emballage Cet espace est réalisé pour mettre en avant les innovations et les savoir-faire des exposants d EMBALLAGE. En un seul lieu, les visiteurs peuvent découvrir les nouveautés de leur secteur et les retrouver sur les stands. En produits déclarés 46 nouveautés sélectionnées 11 awards décernés SELECTION 2012 INNOVATION AWARD 10

11 Zoom sur les nouveautés de l entrepôt Les nouveautés de l intralogistique mises à l honneur, pour qu aucune n échappe aux visiteurs. En produits déclarés 54 nouveautés sélectionnées 8 coups de cœur Un cycle de conférences Un programme de conférences lié aux différentes problématiques et tendances qui émergent dans l univers du packaging et de l intralogistique. Des experts de haut de niveau, des retours d expérience, des thématiques sectorielles ou transversales Incontournable pour comprendre les enjeux de ces secteurs. En 2012 Près de 1000 auditeurs pendant les 4 jours du salon. 11

12 Plateau TV EMBALLAGE-MANUTENTION en direct-live! Au cœur des deux salons, un plateau TV diffuse en direct les grands temps forts de l édition : rencontres internationales, prises de paroles des différentes fédérations du secteur, remise de prix, interviews. Toutes les émissions sont retransmises en direct sur la WebTv des salons sur YouTube. En minutes d émissions Le Forum SYMOP Animé par le SYMOP, ce forum présente des ateliers et conférences techniques en lien avec des thèmes d actualité. Automatisation, robotique, lignes complètes, éco-conception sont autant de sujets qui animent les experts du secteur et apportent un éclairage technique et une vision prospective à cette occasion. 12

13 The Dieline : l expo «The Dieline Package Design Awards» Déjà présents en 2012, les Américains reviennent à Paris en 2014 à travers l exposition des lauréats de ce concours international de design packaging organisé par TheDieline.com, devenu site web référent à l international en matière de design packaging. Cette exposition est une occasion unique de découvrir les packagings de demain! Manut Démo : une mise en situation unique sur le salon! Une expérience inédite pour tester en «live» les matériels, les systèmes et équipement de manutention et de logistique : des mises en situation réelles, de la formation «in situ» comme dans un véritable entrepôt! 13

14 Best Pack, Design by students for virtuous solutions Pour prolonger l expérience de l exposition «Packagings et Alternatives Remarquables» lors de la 40e édition, EMBALLAGE renouvelle son partenariat avec STRATE Ecole de design et lance un nouveau challenge auprès de 6 écoles en Europe (France, Allemagne, Espagne, Italie, Royaume-Uni et Turquie). Le défi pour chacune des écoles? Choisir un packaging dans chacun des 6 secteurs représentés sur le salon (Boissons & Liquides, Alimentaire, Beauté, Luxe, Santé Pharmacie, Multi-Industrie) qui soit représentatif du marché de son pays et proposer une alternative qui soit mieux que l existant sur la base d une démarche de design packaging. Nouveauté en 2014, un workshop collaboratif se déroulera pendant les 4 jours du salon. L objectif? Faire travailler 6 binômes composés de 2 étudiants de nationalité différente sur des problématiques préparées par le Comité Pack Experts. Les salons EMBALLAGE + MANUTENTION 2014 connectés! Un seul et même site web pour les 2 salons : + de visiteurs uniques! RV sur : YouTube Dédié aux exposants, aux visiteurs et aux journalistes, il contient toutes les informations indispensables pour bien préparer son salon. Twitter Scoop-it LinkedIn Viadeo Et bientôt 1 appli mobile disponible sur tous les stores! 14

15 3/LES PLANS DES SALONS 15

16 CONTACTS PRESSE Laurence FAUCHET 65, rue Chardon lagache Paris Tél. +33 (0) Hyacinthe PRACHE Francis FIEVET-MAILHEBIAU Document non contractuel arrêté au 04/12/13 susceptible de modification, crédit photo : STANDEM FAVART. EMBALLAGE / MANUTENTION, des événements du Groupe COMEXPOSIUM 70, avenue du Général de Gaulle - F Paris Le Défense Cedex

Antony, Avril 2013. Madame, Monsieur,

Antony, Avril 2013. Madame, Monsieur, Antony, Avril 2013 Madame, Monsieur, Stratégies Emballages est un nouvel événement organisé par Emballages Magazine. La participation à ce concours ouvert aux professionnels de l emballage et du conditionnement

Plus en détail

PRÉSENTATION, EN AVANT-PREMIÈRE, DES CINQ «COUPS DE CŒUR» DU JURY 2014

PRÉSENTATION, EN AVANT-PREMIÈRE, DES CINQ «COUPS DE CŒUR» DU JURY 2014 Paris, le 23 octobre 2014 PRÉSENTATION, EN AVANT-PREMIÈRE, DES CINQ «COUPS DE CŒUR» DU JURY 2014 Pour la seconde année consécutive, MANUTENTION, l événement de référence du secteur de l intralogistique

Plus en détail

LE DIGITAL AU SERVICE DU RETAIL 360

LE DIGITAL AU SERVICE DU RETAIL 360 LE DIGITAL AU SERVICE DU RETAIL 360 L événement premium DES INNOVATIONS RETAIL 21 > 23 Septembre 2015 Paris expo Porte de Versailles Pavillon 1 un événement www.digital-in-store-event.com #DIS15 EQUIPMAG*,

Plus en détail

le salon du bois dans la construction, de la machine à bois et des composants

le salon du bois dans la construction, de la machine à bois et des composants le salon du bois dans la construction, de la machine à bois et des composants un salon bâtiment bois énergies le salon du bois dans la construction, de la machine à bois et des composants Toute la filière

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Dossier de presse. Contact presse : Breizpack (Blandine LAGAIN) breizpack@breizpack.net

Dossier de presse. Contact presse : Breizpack (Blandine LAGAIN) breizpack@breizpack.net Dossier de presse Contact presse : Breizpack (Blandine LAGAIN) breizpack@breizpack.net 02 98 100 200 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE PRESSE 2 LE MOT DE L EQUIPE BREIZPACK 3 DONNEES ECONOMIQUES MAJEURES DE L EMBALLAGE

Plus en détail

Le numérique est au cœur de la stratégie de développement de notre territoire.

Le numérique est au cœur de la stratégie de développement de notre territoire. Les organisateurs et les partenaires Le numérique est au cœur de la stratégie de développement de notre territoire. Depuis plus de 10 ans, Roannais Agglomération, la CCI Roanne Loire Nord et Numélink œuvrent

Plus en détail

le salon de la performance du bâtiment et de la construction durable

le salon de la performance du bâtiment et de la construction durable le salon de la performance du bâtiment et de la construction durable un salon bâtiment bois énergies Eurexpo Lyon France 4>6 mars 2015 Pourquoi exposer? > Une offre large à l heure des marchés porteurs

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT 6ème Édition 20 & 21 octobre 2011 Bordeaux Palais de la Bourse Relations avec les partenaires Nathalie Coiquaud / Frédérique Roux Tel : 05 57 19 19 57 - mail : infos@empreintes.com

Plus en détail

Baromètre Manpower des perspectives d emploi *

Baromètre Manpower des perspectives d emploi * Sous embargo jusqu au 12 mars 00h01 Communiqué de presse Nanterre, le 12 mars 2013 Baromètre Manpower des perspectives d emploi * LES EMPLOYEURS FRANÇAIS S ATTENDENT À DES PERSPECTIVES D EMPLOI STABLES

Plus en détail

5, 6 et 7 avril 2011

5, 6 et 7 avril 2011 5, 6 et 7 avril 2011 Paris - Porte de Versailles - Pavillon 1 Une vision globale de tous les produits, matériels, solutions et innovations Pour un regard novateur sur l hygiène, la propreté et le multiservice

Plus en détail

Pneu expo paris. e pr. Le salon BtoB du pneumatique et de ses équipements. Un salon NewsCo Group

Pneu expo paris. e pr. Le salon BtoB du pneumatique et de ses équipements. Un salon NewsCo Group tio n Pneu expo paris DOSSIER d s é e pr a t en Le salon BtoB du pneumatique et de ses équipements Un salon NewsCo Group un salon ciblé et fédérateur PARIS LE PREMIER SALON PNEUMATIQUE AU CONFÉRENCES COEUR

Plus en détail

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 Les outils et ressources Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 1 Les guides pratiques et méthodologiques L économie circulaire,

Plus en détail

A CE SALON : LA COSMETIQUE BIO ET LES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES MONTENT EN PUISSANCE

A CE SALON : LA COSMETIQUE BIO ET LES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES MONTENT EN PUISSANCE COMMUNIQUE DE PRESSE - AVRIL 2015 NATEXPO, LE SALON PROFESSIONNEL DES PRODUITS BIOLOGIQUES, ECOLOGIQUES ET DES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES 18-19- 20 OCTOBRE 2015 - PARIS NORD VILLEPINTE A CE SALON : LA COSMETIQUE

Plus en détail

La France, un pays où les cyberattaques ont davantage augmenté en 2015 que dans le reste du monde

La France, un pays où les cyberattaques ont davantage augmenté en 2015 que dans le reste du monde Direction Communication 63 rue de Villiers, 92200 Neuilly-sur-Seine Tél. 01 56 57 58 59 Communiqué de presse Contact : PwC, Hélène Coulbault, 01 56 57 88 26, helene.coulbault@fr.pwc.com Neuilly-sur-Seine,

Plus en détail

Baromètre des investissements numériques en France

Baromètre des investissements numériques en France Baromètre des investissements numériques en France Novembre 2015 Objectifs Baromètre des investissements numériques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables informatique

Plus en détail

Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi

Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi Paris, le 20 décembre 2012 Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi La Banque Palatine, Banque des moyennes entreprises et des ETI au sein

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015 C eux qui étaient là, si nombreux, s en souviennent. Alors que le rideau tombait sur la première édition d Euromaritime, nous parlions d émotion, de bonheur d être ensemble, de succès partagé. Car telle

Plus en détail

CONNECTING AGENCY S.A.R.L C/0 39 RUE MICHLIFEN KHIAM II - AGADIR Maroc Tél: 0629627584 Patente n 48158109 IF n 15162211 - RC n 27303

CONNECTING AGENCY S.A.R.L C/0 39 RUE MICHLIFEN KHIAM II - AGADIR Maroc Tél: 0629627584 Patente n 48158109 IF n 15162211 - RC n 27303 Du 11 au 12 Novembre 2015, La logistique créé l'évènement à Agadir Le Salon International du Transport et de la Logistique du Grand Sud Atlantique Seul événement BtoB dans la région Sud du Maroc dédié

Plus en détail

NORMAN COHEN. Comment faire 20% de croissance en période de crise?

NORMAN COHEN. Comment faire 20% de croissance en période de crise? NORMAN COHEN Comment faire 20% de croissance en période de crise? 10 Décembre 2012 S U C C E S Sommaire 1982 Création du Concept MGC ouverture du 1 er magasin Passage de l industrie, 75010 1983-1 er magasin

Plus en détail

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015

Un salon BtoB fédérateur. Un carrefour pertinent pour la filière maritime européenne. 100% des exposants nous font confiance pour 2015 C eux qui étaient là, si nombreux, s en souviennent. Alors que le rideau tombait sur la première édition d Euromaritime, nous parlions d émotion, de bonheur d être ensemble, de succès partagé. Car telle

Plus en détail

EMBALLAGE 2010 : Enquête Le rôle du design dans l emballage

EMBALLAGE 2010 : Enquête Le rôle du design dans l emballage EMBALLAGE 2010 : Enquête Le rôle du design dans l emballage Méthodologie & objectifs Une étude en ligne administrée par l équipe marketing du salon auprès de d utilisateurs et fabricants d emballages en

Plus en détail

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE OBSERVATOIRE ENQUÊTE ANALYSE ENTREPRISE CADRE EMPLOYéS PME ACTIVITé FORMATION EMPLOI CHEF D ENTREPRISE QUESTION SATISFACTION INTERROGATION SUJET DéVELOPPEMENT SENIOR VIE D ENTREPRISE évolution ACTIon FEMMES

Plus en détail

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL / LES ENTREPRISES 2008 DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////2008 Observatoire

Plus en détail

Entreprises de La filière numérique

Entreprises de La filière numérique Observatoire économique Entreprises de La filière numérique Bilan 2013 et anticipations 2014 L Espace Économie Emploi du Bergeracois a pour mission de développer des actions en faveur de l économie et

Plus en détail

Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014

Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Le Symop, Syndicat des machines et technologies de production, propose à la presse chaque trimestre un point de conjoncture sur

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail

Résultats du 41 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI

Résultats du 41 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI Résultats du 41 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI Paris, le 20 novembre 2014 La Banque Palatine, banque des moyennes entreprises et des ETI au sein du Groupe BPCE, présente les résultats de son 41

Plus en détail

LE MAGAZINE DE L INDUSTRIE CHIMIQUE MEDIA KIT 2014 CHIMIE. Web Guide. Magazine. Lettre hebdomadaire. Evénements. Fichiers

LE MAGAZINE DE L INDUSTRIE CHIMIQUE MEDIA KIT 2014 CHIMIE. Web Guide. Magazine. Lettre hebdomadaire. Evénements. Fichiers LE MAGAZINE DE L INDUSTRIE CHIMIQUE MEDIA KIT 2014 Web Guide Magazine 2014 Lettre hebdomadaire CHIMIE Evénements Fichiers LA MARQUE MÉDIAS DE RÉFÉRENCE DE LA FILIÈRE CHIMIE Magazine Outil de veille et

Plus en détail

Le salon national des équipements et technologies en alimentation

Le salon national des équipements et technologies en alimentation Le salon national des équipements et technologies en alimentation 9, 10, 11 mai 2012 Palais des congrès de SET Canada c est 3 salons en 1 Une sectorisation unique en Amérique du Nord Quelque soit le type

Plus en détail

Donnez un coup d accélérateur à votre activité grâce à la génération de leads BtoB

Donnez un coup d accélérateur à votre activité grâce à la génération de leads BtoB Donnez un coup d accélérateur à votre activité grâce à la génération de leads BtoB Générez des contacts BtoB qualifiés! @ emedia, c est plus de 10 ans d expérience dans la génération de contacts BtoB qualifiés

Plus en détail

SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS

SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS SOMMAIRE A qui s adresse ce kit?...3 Introduction sur le traitement des commandes...4 Challenges...5 Solution

Plus en détail

INNOVATIONS & FOURNISSEURS

INNOVATIONS & FOURNISSEURS Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. INNOVATIONS & FOURNISSEURS «La prise en charge de l innovation fournisseur

Plus en détail

Un réseau d'affaires destiné aux acteurs de l économie en Afrique et sur l Océan Indien afin de développer de nouvelles perspectives d affaires et d

Un réseau d'affaires destiné aux acteurs de l économie en Afrique et sur l Océan Indien afin de développer de nouvelles perspectives d affaires et d Un réseau d'affaires destiné aux acteurs de l économie en Afrique et sur l Océan Indien afin de développer de nouvelles perspectives d affaires et d optimiser leurs réseaux interprofessionnels. GANZATECH

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

le premier Salon International de l Alimentation et des Boissons au Maroc SIAB Expo Maroc, 4 jours d échange et d interaction avec nos experts

le premier Salon International de l Alimentation et des Boissons au Maroc SIAB Expo Maroc, 4 jours d échange et d interaction avec nos experts 1 SIAB Expo Maroc, le premier Salon International de l Alimentation et des Boissons au Maroc Vous voulez rencontrer de nouveaux clients? Trouver de nouveaux débouchés? Lancer un nouveau produit ou un nouveau

Plus en détail

24 AU 26 MAI 2016 B I L A N. www.salons-sante-autonomie.com. www.salons-sante-autonomie.com UNE ORGANISATION

24 AU 26 MAI 2016 B I L A N. www.salons-sante-autonomie.com. www.salons-sante-autonomie.com UNE ORGANISATION 24 AU 26 MAI 2016 B I L A N 2015 UNE ORGANISATION Avec 15 159 visiteurs et 585 exposants présents en 2015, les Salons Santé Autonomie s affirment comme l événement professionnel français des solutions,

Plus en détail

OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES

OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES «La réussite des directions

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Pétrochimie Informatique scientifique

Pétrochimie Informatique scientifique Aéronautique Génie Civil Défense Spatial Systèmes d informations Electronique Télécoms Nucléaire Pharmacie Pétrochimie Informatique scientifique MCG ENGINEERING PROFESSION CHASSEUR DE TÊTE Depuis sa création,

Plus en détail

Résultats du 40 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI

Résultats du 40 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI Résultats du 40 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI Les niveaux de confiance se stabilisent à un bas niveau L apprentissage est plébiscité par les dirigeants de PME-ETI Des PME-ETI qui n investissent

Plus en détail

SALON INVERSE ACHATS PUBLICS INNOVANTS

SALON INVERSE ACHATS PUBLICS INNOVANTS SALON INVERSE ACHATS PUBLICS INNOVANTS NUMERIQUE & INFORMATIQUE Les établissements publics rencontrent les PME 7 JUILLET 2014 1 ère édition Centre de conférences Pierre Mendès-France 139, rue de Bercy

Plus en détail

OFFRES DE PARTENARIATS EVENEMENTS 2015

OFFRES DE PARTENARIATS EVENEMENTS 2015 OFFRES DE PARTENARIATS EVENEMENTS 2015 Contact Eurobiomed Caroline Morel Responsable animation de réseau et partenariats caroline.morel@eurobiomed.org Tel. 04 67 64 01 75 / 07 60 68 00 34 Standard Eurobiomed

Plus en détail

Montréal. 9, 10, 11 mai. Pal ais des congrès de Montréal. un événement. SIAL, une filiale du groupe Comexposium

Montréal. 9, 10, 11 mai. Pal ais des congrès de Montréal. un événement. SIAL, une filiale du groupe Comexposium Montréal un événement SIAL, une filiale du groupe Comexposium 9, 10, 11 mai 2 0 1 2 Pal ais des congrès de Montréal SIAL CANADA VOUS OUVRE DE NOUVEAUX MARCHÉS En 2010 : 12 759 visiteurs +6 % Nos visiteurs

Plus en détail

Au cœur du marché de la cybersécurité. Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator

Au cœur du marché de la cybersécurité. Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator Au cœur du marché de la cybersécurité Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator Le Contexte Les entreprises et les institutions doivent sans cesse adapter leurs moyens de détection et

Plus en détail

54% DES FRANÇAIS ENVISAGENT DE DEPENSER PLUS DE 100 PENDANT LES SOLDES D ETE 2014 [1]

54% DES FRANÇAIS ENVISAGENT DE DEPENSER PLUS DE 100 PENDANT LES SOLDES D ETE 2014 [1] 54% DES FRANÇAIS ENVISAGENT DE DEPENSER PLUS DE 100 PENDANT LES SOLDES D ETE 2014 [1] Bien que 7 Français sur 10 fassent globalement plus attention que l année dernière à leur budget, 41% vont conserver

Plus en détail

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages PACK ÉCO-CONCEPTION Participants : Directeurs, responsables ou chef de projets marketing Service achat, qualité Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

Plus en détail

Outil de veille environnementale

Outil de veille environnementale Outil de veille environnementale Qu est ce que la veille? «Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement pour en anticiper les évolutions» Définition

Plus en détail

7I8I9 FÉVRIER LYON. Textile promotionnel Objet publicitaire Techniques de personnalisation. www.salons-ctco.com. Organisé par

7I8I9 FÉVRIER LYON. Textile promotionnel Objet publicitaire Techniques de personnalisation. www.salons-ctco.com. Organisé par 2012 7I8I9 FÉVRIER LYON Textile promotionnel Objet publicitaire Techniques de personnalisation Organisé par www.salons-ctco.com Un double positionnement pertinent et original : 7I8I9 FÉVRIER En début d

Plus en détail

JE M EMBALLE POUR LE VRAC!

JE M EMBALLE POUR LE VRAC! JE M EMBALLE POUR LE VRAC! DOSSIER DE PRESSE Professionels et citoyens agissent pour la vente en vrac (sans emballage jetable) VENDREDI 24 AVRIL 2015 MAISON DES ACTEURS DU PARIS DURABLE Crédits photo :

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015]

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] Organisateur du salon 7 rue du Faubourg Poissonnière 75009 Paris www.restauco.fr Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09 04 34 Mathilde Heidary

Plus en détail

Bilan 2016 TRANSPORT NEXT GENERATION

Bilan 2016 TRANSPORT NEXT GENERATION Bilan 2016 TRANSPORT NEXT GENERATION Avec 770 exposants et 36 341 participants professionnels, la Semaine Internationale du Transport et de la Logistique a affiché une belle tenue du 22 au 25 mars 2016

Plus en détail

Vous êtes consommateur et étudiant? Vous consommez des produits emballés, et certains des emballages vous ont interpellés ou inspirés.

Vous êtes consommateur et étudiant? Vous consommez des produits emballés, et certains des emballages vous ont interpellés ou inspirés. Concours «Emballé 3.0» du Conseil National de l Emballage 2016 Conseil National de l Emballage est une association qui a pour objet de favoriser le meilleur usage de l emballage des biens de consommation,

Plus en détail

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance Présentation Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance 1 Prodware en bref Editeur de briques logicielles sectorielles et métiers Intégrateur hébergeur des grands

Plus en détail

MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages. 9 décembre 2010 - ISSEANE

MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages. 9 décembre 2010 - ISSEANE MATINEE REGIONALE PREVENTION DES DECHETS ECO-CONCEPTION Bilan des pratiques et perspectives pour les emballages 9 décembre 2010 - ISSEANE Accueil - Introduction Hervé PERNIN ADEME IdF Anne-Sophie de KERANGAL

Plus en détail

GAMMES COULEURS, SÉMINAIRES, FORUMS : EN SEPTEMBRE, PREMIÈRE VISION PARIS REPENSE SES OUTILS ET ESPACES D INFORMATION MODE

GAMMES COULEURS, SÉMINAIRES, FORUMS : EN SEPTEMBRE, PREMIÈRE VISION PARIS REPENSE SES OUTILS ET ESPACES D INFORMATION MODE GAMMES COULEURS, SÉMINAIRES, FORUMS : EN SEPTEMBRE, PREMIÈRE VISION PARIS REPENSE SES OUTILS ET ESPACES D INFORMATION MODE Depuis plus de 40 ans, Première Vision est reconnu pour la qualité et l exclusivité

Plus en détail

Salon Marketing Point de Vente 2012 : un bilan positif pour HL Display!

Salon Marketing Point de Vente 2012 : un bilan positif pour HL Display! Salon Marketing Point de Vente 2012 : un bilan positif pour HL Display! La dernière édition du salon, qui a eu lieu fin mars, s est clôturée sous le signe du succès pour HL Display. Souhaitant avoir une

Plus en détail

En 2010, DOCUMATION a confirmé sa position de leader sur le marché, réunissant cette année 150 exposants et 6589 professionnels sur les deux jours.

En 2010, DOCUMATION a confirmé sa position de leader sur le marché, réunissant cette année 150 exposants et 6589 professionnels sur les deux jours. En 2010, DOCUMATION a confirmé sa position de leader sur le marché, réunissant cette année 150 exposants et 6589 professionnels sur les deux jours. Côté exposition : Le salon a vu sa fréquentation augmenter

Plus en détail

Observatoire de la communication responsable

Observatoire de la communication responsable Observatoire de la communication responsable En partenariat avec : Avec le soutien de 8 septembre 2010 Méthodologie Etude online du 23 août au 3 septembre sur la base de fichiers fournis par les partenaires

Plus en détail

LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS»

LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS» LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS» Malgré des prix plus élevés, les ventes de produits «verts» en France devraient augmenter de 105%, de 10,6 milliards d euros en 2009 à 21,7

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

construisons ensemble les savoirs de demain

construisons ensemble les savoirs de demain construisons ensemble les savoirs de demain «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Sommaire. 1-Introduction.3

Sommaire. 1-Introduction.3 1 Sommaire 1-Introduction.3 2-Les 1ères Journées des Etudes Marketing et sondages d opinion.... 3 2.1- Présentation............3 2.2-Objectifs............3 3-Programme préliminaire......... 3 4-Public

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

Programme. Département MuLTISECToRIEL

Programme. Département MuLTISECToRIEL Programme Département MuLTISECToRIEL le département multisectoriel vous souhaitez Structurer votre démarche export? Accéder à de nouveaux marchés? Le département multisectoriel est à votre écoute : Pour

Plus en détail

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Page 2 L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Lionel MELETON Pôle PID Cetim L économie circulaire en quelques mots Page 3 Pour mémoire, l économie

Plus en détail

1 PARTENAIRE, 4 SOLUTIONS

1 PARTENAIRE, 4 SOLUTIONS 1 PARTENAIRE, 4 SOLUTIONS MEDIA KIT 2015 1 - Le salon en ligne www.europeansourcing.com 2 - Les rencontres professionnelles Premium Sourcing 3 - Tendance Objet : le référent pour les acheteurs finaux 4

Plus en détail

FISH GEEK. La technologie au service du poisson des producteurs des transformateurs des consommateurs

FISH GEEK. La technologie au service du poisson des producteurs des transformateurs des consommateurs FISH GEEK La technologie au service du poisson des producteurs des transformateurs des consommateurs dans une perspective de développement durable et une approche d écoconception Seul Pôle de Compétitivité

Plus en détail

OFFRES DE PARTENARIATS 2015-2016

OFFRES DE PARTENARIATS 2015-2016 OFFRES DE PARTENARIATS 2015-2016 «S engager aux côtés d un pôle leader et d entreprises innovantes de la filière santé» Standard Eurobiomed 8, rue Sainte Barbe 13001 Marseille 04 91 13 74 65 www.eurobiomed.org

Plus en détail

2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée

2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée 2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée DIGITAS FRANCE : Synergie des métiers Research / UBE Website test Pré-test de campagne Post-test de campagne Profiling / Typologie Scoring Ateliers utilisateurs

Plus en détail

3 ème édition. Avec :

3 ème édition. Avec : 3 ème édition Avec : Concept et Positionnement Evénement leader dédié aux créateurs d entreprises et repreneurs, le Salon des Entrepreneurs de Paris organise pour la 3 ème année consécutive l événement

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

L événement des solutions et applications mobiles

L événement des solutions et applications mobiles L événement des solutions et applications mobiles Mobility for business 11 & 12 octobre 2011 Edito Pour Vous, nous avons crée un événement entièrement dédié aux solutions et applications mobiles : Mobility

Plus en détail

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 2 CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 L étude de la gestion du risque clients par secteur d activité MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE OBJECTIFS DE L ÉTUDE Bon nombre de professionnels de la relation financière clients

Plus en détail

Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012

Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012 Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2012 Prudence dans la fonction publique territoriale Sur fond de stabilisation des effectifs, une collectivité sur deux remplacera l intégralité

Plus en détail

18 mois utiles d ici 2017 pour poursuivre les réformes selon les dirigeants de PME-ETI

18 mois utiles d ici 2017 pour poursuivre les réformes selon les dirigeants de PME-ETI Résultats du 50 e Observatoire Banque Palatine des PME-ETI 18 mois utiles d ici 2017 pour poursuivre les réformes selon les dirigeants de PME-ETI Paris, le 15 octobre 2015 La Banque Palatine, banque des

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

La fiscalité jugée défavorable par les dirigeants de PME-ETI. La confiance pour leur activité se stabilise

La fiscalité jugée défavorable par les dirigeants de PME-ETI. La confiance pour leur activité se stabilise La fiscalité jugée défavorable par les dirigeants de PME-ETI La confiance pour leur activité se stabilise Paris, le 21 novembre 2013 La Banque Palatine, banque des moyennes entreprises et des ETI au sein

Plus en détail

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE Mars 2014 SOMMAIRE Faire équipe avec vous 3 SFR Business Team, 1 er opérateur alternatif 4 Notre gouvernance Qualité et Développement

Plus en détail

29-30 mai 2013. RENCONTREZ LES ACHETEURS DE LA DéFENSE. quartier ingénieur général jayat Versailles satory

29-30 mai 2013. RENCONTREZ LES ACHETEURS DE LA DéFENSE. quartier ingénieur général jayat Versailles satory Le seul carrefour d affaires des donneurs d ordre et des fournisseurs de la Défense RENCONTREZ LES ACHETEURS DE LA DéFENSE 29-30 mai 2013 quartier ingénieur général jayat Versailles satory LA 13 ème ÉDITION

Plus en détail

Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité

Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité Audit d Impression * Développez la connaissance de votre infrastructure d impression et optimisez son efficacité SERVICES D EVALUATION * Bien sûr, vous pouvez Améliorer L impression une tâche omniprésente

Plus en détail

Le secteur automobile «amont» : tude des besoins de compétences actuels et futurs au niveau régional

Le secteur automobile «amont» : tude des besoins de compétences actuels et futurs au niveau régional Le secteur automobile «amont» : tude des besoins de compétences actuels et futurs au niveau régional Synthèse Contexte Depuis 2008, les marchés et la filière automobile font face à de nombreux chocs conjoncturels

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

BAROMÈTRE BANQUE JANVIER 2014

BAROMÈTRE BANQUE JANVIER 2014 Michael Page BAROMÈTRE BANQUE JANVIER 2014 Sélection et approche directe de cadres confirmés www.michaelpage.fr ÉDITO SOMMAIRE 4 ans déjà que nous interrogeons régulièrement les salariés du monde bancaire

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

LE SALON INTERNATIONAL DES PROFESSIONNELS DES MUSÉES ET SITES CULTURELS

LE SALON INTERNATIONAL DES PROFESSIONNELS DES MUSÉES ET SITES CULTURELS LE SALON INTERNATIONAL DES PROFESSIONNELS DES MUSÉES ET SITES CULTURELS 20 / 21 JANVIER 2016 INTRODUCTION SOMMAIRE INTRODUCTION / MUSEUM CONNECTIONS 2015 / MUSEUM CONNECTIONS 2016 / POURQUOI PARTICIPER?

Plus en détail

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE?

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? 1 er trimestre ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? Un baisse d activité au cours de ce 1 er trimestre pour les entreprises savoyardes, mais les prévisions pour le 2 ème trimestre

Plus en détail

Mardi 15 octobre 2013 00h00

Mardi 15 octobre 2013 00h00 Communiqué de presse Sondage CSA - Europ Assistance 7 ème baromètre Santé & Société Les opinions des Américains sur leurs systèmes de santé se dégradent tandis que celles des Européens restent très hétérogènes

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION»

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» SESSION 2002 EPREUVE PORTANT SUR LES TECHNIQUES DE GESTION ET COMPORTANT DES ASPECTS PEDAGOGIQUES DOMAINE : économie et gestion commerciale Durée

Plus en détail

4ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

4ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 4ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Accenture 01 Business et Technologies * * La Haute Performance. Réalisée. Méthodologie 109 entretiens téléphoniques réalisés auprès

Plus en détail

BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX!

BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX! BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX! RÉSULTATS 2015 GREENWASHING CONTRAINTES PERFORMANCE SENS MODALITÉS DE RÉALISATION DU BAROMÈTRE Des Enjeux et des Hommes

Plus en détail

Des colis sur mesure et une productivité dix fois supérieure à un traitement manuel

Des colis sur mesure et une productivité dix fois supérieure à un traitement manuel Système de colisage automatique Des colis sur mesure et une productivité dix fois supérieure à un traitement manuel Suivez-nous sur Un procédé unique pour emballer vos commandes Un colis sur mesure et

Plus en détail

Etude prospective sur la filière matériel roulant ferroviaire

Etude prospective sur la filière matériel roulant ferroviaire Etude prospective sur la filière matériel roulant ferroviaire horizon 2015-2025 Etat des lieux : besoins de la filière et de l offre de formation Analyse : adéquation offre de formation / besoins futurs

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail