How Direct Are Women? How Direct Are You?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "How Direct Are Women? How Direct Are You?"

Transcription

1 How Direct Are Women? How Direct Are You? Résultats Enquête qualitative Les femmes belges et le Direct Mail Bruxelles, le 18 mars 2005

2 Sommaire Objectifs de l enquête Attitudes à l égard du direct mail Le monde du direct mail Direct mail : le pour et le contre Direct mail : actions créatives Conclusions Annexe : Méthodologie

3 Objectifs de l enquête Mieux comprendre la manière dont les femmes abordent le direct mail sur base d un desk research et de notre propre enquête qualitative (groupes cible). Questions spécifiques: - attitudes des femmes à l égard du direct mail - mécanismes pouvant favoriser le succès du direct mail et identification des barrières éventuelles - analyse du matériel du direct mail du point de vue de la communication visuel langage ton présentation et utilisation des couleurs - analyse du direct mail dans un certain nombre de secteurs

4 Fait

5 Chaque année, nous recevons pour l ensemble de la Belgique environ 900 millions d envois en direct mail (envois adressés).

6 Fait

7 Les femmes prennent 80% des décisions d achat 90% 80% 70% 80% 82% 60% 50% 40% 50% 48% 30% 20% 10% 0% Tous achats FMCG Automobile Finance (source : Datamonitor, 2003)

8 mais seulement 40% des envois en direct mail sont adressés à des femmes 90% 80% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 40% 31.10% 20% 10% 10.90% 0% (source : Wegener, 2004) Tous secteurs FMCG Automobile Finance

9 Fait

10 Les femmes sont plus ouvertes aux mailings qui élargissent et enrichissent leur vie Index de sélectivité Femmes (Index 100 = parité hommes-femmes) me tient au courant de ce qui se passe dans le monde me procure souvent un moment agréable me permet d'avoir un moment à moi me permet d'être au courant de l'opinion des autres me procure des moments excitants me fascine égaye souvent mon humeur me fournit souvent quelque chose d'original ou d'unique me rend souvent enthousiaste me fait vivre avec lui ce qu'il me montre et / ou me raconte Source: TNS-Dimarso, Brand media Monitor

11 Les mailings sont source d inspiration pour les femmes Index de sélectivité Femmes (Index 100 = parité hommes-femmes) me fournit beaucoup d'idées et de conseils utiles 107 m'aide à me forger ma propre opinion 107 me rend souvent curieux/curieuse 104 provoque souvent chez moi un sentiment d'implication 98 m'incite à réagir ou à faire quelque chose 95 m'apprend de nouvelles choses 93 me fournit beaucoup d'informations utiles 93 Source: TNS-Dimarso, Brand media Monitor

12 Le Direct mail provoque moins de résistance chez les femmes que chez les hommes Index de sélectivité Femmes (Index 100 = parité hommes-femmes) me permet de temps à autre de tout oublier 89 m'irrite souvent 83 me fournit des sujets de conversation 83 me fournit de l'information crédible 82 me montre comment appréhender certains problèmes 79 provoque parfois chez moi de l'inquiétude 77 provoque souvent chez moi un sentiment de confusion 71 Source: TNS-Dimarso, Brand media Monitor

13 1. Attitudes à l égard du direct mail

14 4 attitudes à l égard du direct mail Réfractaires Amateurs Sceptiques Sélectifs

15 4 attitudes à l égard du direct mail 1. Les réfractaires Ce groupe rejette par principe et inconditionnellement toute forme de publicité et donc aussi dans la boîte aux lettres. Dans leur cas, le direct mail atterrit dans la corbeille à papier sans avoir été ouvert. Reclame in de bus, het is pure papierverspilling! Nicole, 45 jaar, Antwerpen Ça m énerve: ils poussent à la consommation Elise, 41 ans, Namur

16 Cependant, ces femmes ne rejettent pas d emblée le direct mail et peuvent être convaincues de son utilité, à condition que leur vie privée soit respectée et qu il y ait une certaine transparence. 4 attitudes à l égard du direct mail 2. Les sceptiques Ces femmes adoptent plutôt une attitude attentiste et méfiante à l égard du direct mail. Les direct mails qui atterrissent dans leur boîte aux lettres sans qu elles ne les aient demandés sont pour elles une atteinte à la vie privée. S inscrire c est facile, mais se désinscrire?! Cathy, 53 ans, Namur Ces femmes se posent également des questions sur le sérieux de certaines techniques. Soms heb ik het gevoel dat ze mij iets willen aansmeren. Lieve, 45 jaar, Antwerpen

17 4 attitudes à l égard du direct mail 3. Les sélectifs Ces femmes sont relativement neutres à l égard du direct mail et l aborde de manière sélective et pragmatique. Elles examinent consciemment l utilité ou l avantage qu elle peuvent tirer d un direct mail concret et sélectionnent également sur cette base ceux qu elles ouvriront et ceux qu elles jetteront directement à la corbeille. Ik wil gerust reclame krijgen, ik beslis zelf dan wel wat ik weggooi. Saskia, 35 jaar, Gent Elles sélectionnent également les direct mails en fonction de leurs propres besoins ou de leur phase de vie. J ouvre toujours les mails de cette marque, parce que ça concerne mon enfant - Carole, 32 ans, Namur

18 4 attitudes à l égard du direct mail 4. Les amateurs Ces femmes sont entièrement et inconditionnellement favorables au direct mail. Elles consacrent beaucoup de temps à lire les direct mails qu elles jugent pratiques et enrichissants pour leur style de vie. Zo n cadeau, dat is een extra stimulans, dat is zeggen we zijn er voor u. Karine, 28 jaar, Gent Er zit altijd wel iets in dat je kan gebruiken. Isabelle, 35 jaar, Antwerpen

19 2. Le monde du direct mail

20 Le monde du direct mail Le fait qu un direct mail soit ouvert ou non est en premier lieu lié à 3 variables environnementales : Secteur Marque Femme Enveloppe

21 Le secteur et la catégorie de produits La réputation du secteur dont provient le direct mail et l attrait pour la catégorie de produits augmentent ou diminuent la probabilité que le mailing soit ouvert. Autrement dit, les femmes ont plus vite tendance à ouvrir un direct mail qui provient d un secteur qui a bonne réputation ou qui concerne une catégorie de produits qui correspond à leur style de vie et à leurs besoins individuels. Un direct mail d une marque qui déploie ses activités dans un secteur ne bénéficiant pas d une très bonne réputation court un plus grand risque de ne pas être ouvert. C est par exemple le cas aujourd hui du secteur financier.

22 L image de marque L image de la marque qui envoie le mailing a également un impact sur la décision d ouvrir ou non l envoi. Les direct mails de marques bénéficiant d une bonne image ou qui sont en étroite relation avec la femme seront ouverts. Cela vaut particulièrement pour la marque déjà utilisée par une femme et présente une nette valeur ajoutée ; les direct mails de cette marque seront plus rapidement ouverts que ceux de la concurrence. C est dans ce sens que le mailing direct fonctionne bien dans le contexte des programmes de fidélisation ou des clubs d utilisateurs de certaines marques. Les marques qui tentent par le direct mail de nouer un lien avec le consommateur et qui parviennent à dépasser le cap de «l impression publicitaire» peuvent compter sur la sympathie du public. Les magazines publicitaires présentant une forte plus-value rédactionnelle engrangent de bons résultats à cet égard (fonction de rétention).

23 Les courriers en provenance de marques qui disposent d une bonne image de marque dans leur secteur et d une bonne réputation sur le plan du direct mail seront plus rapidement ouverts, même par les consommateurs qui n achètent pas cette marque (fonction de prospection).

24 L enveloppe Une enveloppe originale et intrigante augmente la probabilité que le direct mail soit ouvert.

25 L identification avec le groupe cible par le biais de l enveloppe augmente les chances de succès du direct mail : centres d intérêt féminins (enfant, famille, femme, )

26 L identification avec le groupe cible par le biais de l enveloppe augmente les chances de succès du direct mail : intérêts spécifiques (animal domestique, chaînes de magasins spécifiques, )

27 Les messages concrets sur l enveloppe ont un effet sélectif : Indiquer l offre sur l enveloppe augmente la probabilité que le direct mail soit ouvert. Éveiller la curiosité avec l enveloppe (effet teasing ) renforce la motivation à ouvrir l enveloppe. Par contre, les formules stéréotypées du style Félicitations, vous avez gagné ou Spécialement pour vous, Madame compromettent les chances que l enveloppe soit ouverte.

28

29 = L environnement détermine dans une large mesure les chances de succès du mailing. Pour résumer, nous pouvons dire que le direct mail qui : - provient d une marque avec une image forte et une bonne relation avec le client, - dans un secteur doté d une bonne réputation et une catégorie de produits qui intéresse la femme, - sous une enveloppe spéciale et attirante a un maximum de chances d être sélectionné et retenu par les femmes. Lorsque le direct mail est peu performant à l égard d une ou plusieurs de ces variables, la probabilité qu il soit ouvert diminue fortement et il faudra investir davantage dans les autres variables pour préserver les chances de succès.

30 3. Direct mail : le pour et le contre

31 La plus-value du direct mail Le mailing direct peut répondre à diverses attentes et/ou à divers besoins des femmes. Plus grande sera la pertinence par rapport aux femmes, plus tentant sera le direct mail. Besoin d informations : Nouveaux produits et services, évolutions Produits et marques existants Informations qui permettent de comparer différents produits et/ou marques sur la base du prix, mais aussi du rapport qualité/prix Produits ou échantillons gratuits

32 La plus-value du direct mail Échantillons, bons de réduction et jouer sur ses centres d intérêt!

33 La plus-value du direct mail Besoin de value : bons de réduction, cadeaux, Surplus (recettes, un vrai magazine, conseils, ) Aspect ludique (un moment ludique, agréable) Offre exclusive de certains produits par mailing direct

34 Invite à l interactivité!

35 Accroît l efficacité : livraison à domicile, pas de déplacement, gain de temps, Facilite le processus de choix dans le magasin («je sais ce que je vais acheter») Interaction sociale : le direct mail comme sujet de conversation avec les voisins, les amies, les collègues, Augmente le contrôle et la liberté de choix : choisir soimême et déterminer le moment et le rythme d ouverture

36 Les pièges du direct mail Les femmes qui sont plutôt méfiantes à l égard du direct mail, en particulier les «sceptiques» sont surtout préoccupées par le contrôle et la perte de contrôle. Leur résistance disparaît à mesure que : l utilité personnelle du direct mail augmente, elles ont l impression d être libres de choisir, le direct mail est perçu comme conforme à la réalité, pas trop publicitaire.

37 Les pièges du direct mail Autres résistances que le direct mail suscite chez certaines catégories de femmes : Parfois trop fréquent Parfois trop compliqué, prend trop de temps Usage abusif supposé de bases de données et violation des règles en matière de protection de la vie privée Caractère trompeur de l enveloppe (dont le contenu ne tient pas sa promesse)

38 4. Direct mail : actions créatives

39 Actions créatives Voyez le monde avec le regard d une femme (son environnement, des solutions pratiques)

40 Actions créatives Jouez sur sa curiosité.

41 Actions créatives Élargissez son budget avec des ristournes et des bons.

42 Actions créatives Demandez son accord.

43 Actions créatives L utilité du mailing est proportionnelle à l utilité de l information.

44 Actions créatives Une bannière avec la marque ouvre toutes les portes.

45 Actions créatives Jouez avec les sens : faites appel au sensoriel

46 Actions créatives The medium can be the message

47 Actions créatives Osez être intelligemment émotif

48 5. Conclusions

49 Conclusions Alors que 80% des décisions d achat sont prises par les femmes, seulement 40% des direct mails s adressent à cellesci. L enquête qualitative démontre que les femmes réagissent différemment au direct mail que les hommes. Pour être efficace, le direct mail adressé aux femmes doit répondre à plusieurs conditions. Prendre le monde de la femme comme point de départ. Être créatif et surprenant. Contenir une offre utile et pertinente. Rester crédible et vraisemblable.

50 Annexe Méthodologie

51 Méthodologie Préalablement à cette étude, une première phase de recherche approfondie a été menée. Analyse d études nationales et internationales et des différents points de vue traitant du sujet qui nous occupe. On a opté pour une méthodologie d enquête qualitative qui permet d analyser plus en profondeur le fonctionnement du mailing direct sur le plan des motivations et du diagnostic (les résultats peuvent constituer la base d une enquête quantitative dans une phase suivante). L enquête a été réalisée sur la base de 3 groupes cibles : * francophones - Namur * néerlandophones - Gand et Anvers Les participants ont été invités à ramener les direct mails qu ils avaient reçus pendant la période de préparation de l enquête, pour analyse lors de la discussion de groupe. Du matériel stimulant, sélectionné au préalable dans une série de secteurs, a été présenté aux groupes.

52 Toutes les discussions de groupe ont duré environ 3 heures et se sont tenues entre le 17/02/05 et le 22/02/05 dans des locaux externes. Les groupes étaient dirigés par Monsieur Herman Daenen, Professeur en psychologie des consommateurs et chercheur disposant d une vaste expérience en matière d enquêtes qualitatives auprès des consommateurs. Les résultats de l enquête ont été analysés par M. Herman Daenen et M. Fons Van Dyck, Managing director de think BBDO.

53 Méthodologie Les participants ont été sélectionnés sur la base des critères suivants : répartition selon l âge entre 25 et 55 ans répartition selon l activité : demandeuse d emploi active femme au foyer répartition selon la composition du ménage: isolée - cohabitante mariée divorcée enfants de moins de 12 ans, enfants de plus de 12 ans répartition selon le niveau d instruction : études secondaires graduat licence répartition selon l attitude à l égard du direct mail, mesurée sur une échelle de 5 répartition en fonction d un environnement rural ou urbain

54 Méthodologie Les groupes cibles ont été organisés selon un fil conducteur structuré : brainstorming : association spontanée avec le «direct mail» discussion de groupe : matériel des participants discussion de groupe : matériel illustratif provenant de 5 secteurs - automobile, finances, supermarchés et produits de consommation, énergie et télécommunications réflexion de groupe : qu est-ce qui marche avec les femmes? catégorisation des types de direct mails

Le consommateur devient un Promo sapiens : une plus grande conscience des prix lorsqu il y a beaucoup de promotions sur le point de vente

Le consommateur devient un Promo sapiens : une plus grande conscience des prix lorsqu il y a beaucoup de promotions sur le point de vente Le consommateur devient un Promo sapiens : une plus grande conscience des prix lorsqu il y a beaucoup de promotions sur le point de vente La communication en magasin purement tournée vers la promotion

Plus en détail

DPAS n 3 Les recettes d un bon Mailing

DPAS n 3 Les recettes d un bon Mailing DPAS n 3 Les recettes d un bon Mailing Le Mailing est un outil marketing, qui est utilisé pour faire la promotion d un produit, d un service, d une entreprise. Le mailing est un support papier comme par

Plus en détail

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Les partenariats de marketing contribuent à augmenter les taux de conversion de ventes La campagne de services à domicile de Home Depot donne des résultats remarquables

Plus en détail

Taux de recommandation net ou le ressenti des clients

Taux de recommandation net ou le ressenti des clients Cet article provient de la banque des meilleures pratiques de la Fondation européenne de la qualité. Taux de recommandation net ou le ressenti des clients Introduction Le taux de recommandation net est-il

Plus en détail

Elle permet de connaître le nombre de messages qui ont été ouverts ;

Elle permet de connaître le nombre de messages qui ont été ouverts ; Chap 16 : L élaboration des plans de prospection et de fidélisation I. Le plan de prospection A. Les outils de prospection 1. Le fichier client Le fichier clients est la base de toute prospection réussie.

Plus en détail

Résultats enquête en ligne auprès Génération Y 07/2013

Résultats enquête en ligne auprès Génération Y 07/2013 Résultats enquête en ligne auprès Génération Y 07/2013 Méthodologie Enquête génération Y Méthodologie Enquête en ligne menée à la demande d ERGO Insurance SA par le bureau d étude ivox, entre mai et juin

Plus en détail

Cours du Marketing approfondi

Cours du Marketing approfondi Cours du Marketing approfondi Le marketing direct Le marketing direct est un marketing interactif qui utilise un ou plusieurs médias en vue d obtenir une réponse et / ou une transaction. «Le marketing

Plus en détail

Le voyage du consommateur au coeur du processus d achat. Étude réalisée pour l Outdoor Media Center Avril 2012

Le voyage du consommateur au coeur du processus d achat. Étude réalisée pour l Outdoor Media Center Avril 2012 Le voyage du consommateur au coeur du processus d achat Étude réalisée pour l Outdoor Media Center Avril 2012 Les 4 étapes du processus d achat ABSORPTION ABSORBING ABSORPTION PLANNING PLANIFICATION PLANIFICATION

Plus en détail

Programme d aide au développement

Programme d aide au développement Programme d aide au développement Le Fonds TELUS finance le développement de contenu exceptionnel qui peut contribuer à divertir et intéresser les Canadiens et les éclairer quant à leurs choix en matière

Plus en détail

vos envois Direct Mail définition & exemples

vos envois Direct Mail définition & exemples vos envois Direct Mail définition & exemples le Direct Mail, un outil efficace à un tarifavantageux... Un outil efficace, c est prouvé Vous avez décidé d utiliser le Direct Mail comme média de communication.

Plus en détail

L achat équitable sur le lieu de travail

L achat équitable sur le lieu de travail L achat équitable sur le lieu de travail Novembre 2009 Contexte et objectifs de l étude L Association Fairtrade/Max Havelaar lance une campagne de mobilisation des salariés Faites une pause équitable (déclinaison

Plus en détail

Le vrai gain finalement,

Le vrai gain finalement, Le vrai gain finalement, c est ma liberté d action curabill s occupe de la facturation de mes prestations et m ouvre ainsi des espaces de liberté tant sur le plan professionnel que personnel. Au cabinet

Plus en détail

Observatoire du Club Courrier

Observatoire du Club Courrier Observatoire du Club Courrier Etude CSA pour Club Courrier SEPTEMBRE 2013 Une interrogation en miroir des expéditeurs et des destinataires de courrier publicitaire Les Français.destinataires Les professionnels

Plus en détail

Comment tirer avantage des médias sociaux dans votre entreprise?

Comment tirer avantage des médias sociaux dans votre entreprise? De simple divertissement à instrument polyvalent Comment tirer avantage des médias sociaux dans votre entreprise? SOMMAIRE 2 De simple divertissement à instrument polyvalent 2 Dix astuces pour que votre

Plus en détail

L éco-consommation. L éco-consommation

L éco-consommation. L éco-consommation L éco-consommation L éco-consommation Agenda Préoccupations des wallons Perception de l implication personnelle Effort réalisé 4 profils de consommateurs 4 logiques de perception 4 logiques de comportement

Plus en détail

Aide Plan de communication local, Comment le créer?

Aide Plan de communication local, Comment le créer? Aide Plan de communication local, Comment le créer? L objectif de ce document est de vous aider lors de la création et la mise en place de votre plan de communication local. Sommaire Sommaire... 1 1 Quels

Plus en détail

matthieumarce.com - Fiches pratiques - Emailing Emailing

matthieumarce.com - Fiches pratiques - Emailing Emailing Emailing Cette fiche pratique tente de répondre aux questions suivantes : - Qu est-ce qu un emailing? - Comment réaliser une campagne emailing auprès de mes contacts? - Comment fidéliser mes clients? L

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon. Matières : Français (10231-10232), Géographie - Enjeux du monde contemporain (41411)

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon. Matières : Français (10231-10232), Géographie - Enjeux du monde contemporain (41411) PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon Niveau : 10 e et 12 e année Matières : Français (10231-10232), Géographie - Enjeux du monde contemporain (41411) Titre de la leçon : Prendre position

Plus en détail

10 FAÇONS INTELLIGENTES D AGRANDIR VOTRE LISTE DE DISTRIBUTION

10 FAÇONS INTELLIGENTES D AGRANDIR VOTRE LISTE DE DISTRIBUTION 10 FAÇONS INTELLIGENTES D AGRANDIR VOTRE LISTE DE DISTRIBUTION 1 Une liste de distribution commerciale est un atout incontestable pour l expansion de votre entreprise. Un plus grand nombre d adresses e-mail

Plus en détail

La stratégie d action

La stratégie d action La Télé-Prospection Michel SOUFIR Directeur Général 0970 407 007 +216 21243787 La stratégie d action La réussite d une opération de téléprospection, réside dans l analyse du contexte de la mission pour

Plus en détail

Générer du trafic sur son site gratuitement

Générer du trafic sur son site gratuitement Générer du trafic sur son site gratuitement Un composant essentiel de «La Liste en Or", pour générer des visites qualifiées vers votre site. Avoir un blog, une squeeze page, un auto répondeur en place

Plus en détail

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

TECHNIQUES D ENQUETE

TECHNIQUES D ENQUETE TECHNIQUES D ENQUETE Le Système d Information Marketing L étude de marché Les différentes sources d informations Méthodologie d enquête BENSGHIR AFAF ESTO 1 Plan d'apprentissage du cours " Méthodologie

Plus en détail

TD1 Gestion de la relation clientèle

TD1 Gestion de la relation clientèle TD1 Gestion de la relation clientèle Prof. Christophe Sempels Plan des TD TD1 : le mailing et les outils alternatifs TD2 : l ACP et l analyse typologique méthodes d analyses utiles à la segmentation et

Plus en détail

Le secret des marques irrésistibles

Le secret des marques irrésistibles Le secret des marques irrésistibles Augmentez le QI de votre marque! Fort de plus de 8 000 études NeedScope réalisées dans le monde, TNS a analysé en détail ces données pour mettre à jour les principes

Plus en détail

3- Composition du dossier de candidature

3- Composition du dossier de candidature 3- Composition du dossier de candidature Un formulaire en ligne permettra au candidat de déposer toutes les informations et pièces jointes nécessaires à l analyse de sa/ses candidature(s). Il sera composé

Plus en détail

Spécial confrères. Terrain d étude multicanal. Qualité avant tout, les règles. Michel SOUFIR. michel.soufir@datascopie.com

Spécial confrères. Terrain d étude multicanal. Qualité avant tout, les règles. Michel SOUFIR. michel.soufir@datascopie.com Terrain d étude multicanal Spécial confrères Michel SOUFIR Directeur général datascopie France et Tunisie Une grande partie de notre activité passe par des confrères qui vont nous proposer d être leur

Plus en détail

Publicité comportementale. Etudes de marché à l international

Publicité comportementale. Etudes de marché à l international Publicité comportementale Etudes de marché à l international Emergence concept en 2007 Modification profonde de la stratégie des annonceurs E-publicité en plein essor et de mieux en mieux adaptée aux consommateurs

Plus en détail

LES ÉVOLUTIONS DU MÉTIER DE COMMUNICANT PUBLIC. (vues depuis la France!) - Namur - 12 juin 2015 - Marc Thébault

LES ÉVOLUTIONS DU MÉTIER DE COMMUNICANT PUBLIC. (vues depuis la France!) - Namur - 12 juin 2015 - Marc Thébault - Namur - 12 juin 2015 - Marc Thébault LES ÉVOLUTIONS DU MÉTIER DE COMMUNICANT PUBLIC (vues depuis la France!) 1 Evolu&on et tendances à Ingénierie du consentement : propagande Années 20 (Edward Bernays,

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment FAIRE des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi faire des candidatures spontanées? Tous les emplois créés, tous les

Plus en détail

Médias imprimés Médias en ligne Conception & réalisation. Gestion de données. Creating response

Médias imprimés Médias en ligne Conception & réalisation. Gestion de données. Creating response Conception & réalisation Gestion de données Creating response Creating response Avec pour mot d ordre «Creating response», la société Swiss Direct Marketing SA à Brugg propose ses compétences dans le développement

Plus en détail

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Année universitaire 20..-20.. Quadrimestre 1 Quadrimestre 2 Nom :... Prénom :... N de matricule :... ULB VUB ISTI Année d étude : BA1 BA2 BA3 MA1 MA2

Plus en détail

NetObserver Europe. TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Septembre 2008

NetObserver Europe. TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Septembre 2008 NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Septembre 2008 Constat issu de la 17 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences de profils et de comportement

Plus en détail

Appel de candidatures Concours destiné aux étudiants en design de mode

Appel de candidatures Concours destiné aux étudiants en design de mode Appel de candidatures Concours destiné aux étudiants en design de mode Date limite de participation : 23 mars 2015 Appel de candidatures Concours destiné aux étudiants en design de mode À propos d ÉquiLibre

Plus en détail

Intérêt de l outil. La plateforme dédiée aux Etudes. Etudes Marketing par téléphone, Qualité avant tout, les règles. Michel SOUFIR

Intérêt de l outil. La plateforme dédiée aux Etudes. Etudes Marketing par téléphone, Qualité avant tout, les règles. Michel SOUFIR La plateforme dédiée aux Etudes Marketing par téléphone Intérêt de l outil Michel SOUFIR Directeur général datascopie France et Tunisie Il n'est point besoin de légitimer l'utilisation du téléphone en

Plus en détail

Planificateur de campagne de publipostage

Planificateur de campagne de publipostage www.postescanada.ca Planificateur de campagne de publipostage Postes Canada 6-640 (11 04) Un guide par étapes pour vous aider à planifier et à créer votre prochaine campagne de publipostage Utilisez votre

Plus en détail

Rapport d inspection intégré SPP IS

Rapport d inspection intégré SPP IS A Madame Caps Présidente du CPAS de Oupeye Rapport d inspection intégré SPP IS Inspection SPP IS 2-5-6 RI/L65C-FMAZ-FPSC/FMTH Objet: Rapport d inspection intégré Madame la Présidente J ai l honneur de

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

Bien orchestrer une campagne de courriel

Bien orchestrer une campagne de courriel Bien orchestrer une campagne de courriel Conférence Infopresse 10 octobre 2007 1260, rue Crescent Bureau 201 Montréal, Québec H3G 2A9 514.390.1260 www.zendata.ca Introduction À l heure où 80% des courriels

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé 2013 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Ipsos Public Affairs 24/06/2013 1 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Table

Plus en détail

sodexo4you L espace MÉdia

sodexo4you L espace MÉdia sodexo4you L espace MÉdia Qui est Sodexo? En chiffres, Sodexo c est : 80 pays 413.000 collaborateurs 37% Amérique du Nord 8% Royaume-Uni et Irlande 36% Europe continentale 19% Reste du monde 50 millions

Plus en détail

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles J'ai le plaisir de vous faire parvenir votre énoncé de la politique de placement pour la Série Portefeuilles de revenu. Celui-ci vous servira

Plus en détail

AUGMENTER LES VENTES VIA LA RELANCE DES PANIERS ABANDONNÉS ALL SOLUTIONS FOR REAL-TIME MARKETING

AUGMENTER LES VENTES VIA LA RELANCE DES PANIERS ABANDONNÉS ALL SOLUTIONS FOR REAL-TIME MARKETING AUGMENTER LES VENTES VIA LA RELANCE DES PANIERS ABANDONNÉS ALL SOLUTIONS FOR REAL-TIME MARKETING SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DU MODULE 2. BONNES PRATIQUES 3. OPTIMISATION VIA TESTS MULTI-VARIÉS 4. L OUTIL

Plus en détail

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage :

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage : Sommaire 1. Gérer la publicité : 1.1 Les acteurs de la publicité : 1.2. Les objectifs publicitaires : 1.3 La détermination du budget : 1.4 L élaboration du message : 1.5 Le choix des médias et des supports

Plus en détail

INTRODUCTION I- RÔLE DU PUBLIPOSTAGE. 1 / Réalisation et composition d un publipostage

INTRODUCTION I- RÔLE DU PUBLIPOSTAGE. 1 / Réalisation et composition d un publipostage INTRODUCTION Le publipostage ou mailing est une technique marketing qui vise à établir un contact personnalisé et mesurable entre l entreprise et des clients potentiels sélectionnés selon divers critères

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Rapport de sondage Présenté à : Monsieur André Lortie Service des communications Office de la protection du consommateur Évaluation de l impact de la brochure «Vos

Plus en détail

Guide de Commandes en ligne

Guide de Commandes en ligne Guide de Commandes en ligne 31 Bd Bourdon 75004 PARIS Tel : 01.44.78.88.00 Fax : 01.42.71.20.17 www.adexgroup.fr www.adexgroup-calipage.fr Sommaire PREAMBULE Votre guide utilisateur I - Trouver vos produits

Plus en détail

Programmes d études. Programme d immersion française. Scénario d apprentissage exemplaire

Programmes d études. Programme d immersion française. Scénario d apprentissage exemplaire Éducation artistique Manitoba Programmes d études Programme d immersion française Scénario d apprentissage exemplaire Ce scénario exemplaire vise des apprentissages en : Arts dramatiques Musique Arts visuels

Plus en détail

Guide d'entretien de Recrutement

Guide d'entretien de Recrutement Guide d'entretien de Recrutement L'entretien de recrutement doit permettre à votre entreprise de recruter les meilleurs talents en toute objectivité, en respectant la loi et en évitant toute discrimination.

Plus en détail

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir. stage financé par le fonds social européen en et la DGCIS

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir. stage financé par le fonds social européen en et la DGCIS Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir stage financé par le fonds social européen en et la DGCIS Une action de communication ne s engage pas n importe quand, n importe comment et à n importe

Plus en détail

LE SUCCÈS EN ECOMMERCE GRÂCE À UNE STRATÉGIE DE CONTENU GAGNANTE

LE SUCCÈS EN ECOMMERCE GRÂCE À UNE STRATÉGIE DE CONTENU GAGNANTE LE SUCCÈS EN ECOMMERCE GRÂCE À UNE STRATÉGIE DE CONTENU GAGNANTE Un mini ebook lisible en 15 minutes! Une publication de En collaboration avec TABLE DES MATIÈRES Que veut-on dire par «contenu»? 3 Pourquoi

Plus en détail

Communiquez encore mieux avec vos clients. Personnalisez, pour plus de résultats!

Communiquez encore mieux avec vos clients. Personnalisez, pour plus de résultats! 1 Communiquez encore mieux avec vos clients. Personnalisez, pour plus de résultats! Vous avez sous les yeux la nouvelle édition de LM Print Services. Ce magazine vous présente les nouvelles possibilités

Plus en détail

Faites parler de votre entreprise

Faites parler de votre entreprise Faites parler de votre entreprise Pourquoi annoncer sur Internet? 70 % des consommateurs font confiance aux commentaires laissés sur Internet. 85 % de la population a accès à Internet. 75 % des gens consultent

Plus en détail

Prospection. Laurent Dorey

Prospection. Laurent Dorey Laurent Dorey Mercredi 10 Sep 2014 Programme : Appel ca. 05 Concepts abordés La La Vente Calcom CI Développer son entreprise c est Avoir une vision& être bien organisé La vision Quelle est l offre que

Plus en détail

LE MARKETING DIRECT DEFINITIONS

LE MARKETING DIRECT DEFINITIONS LE MARKETING DIRECT Laye_bamba DEFINITIONS Mercatique directe : ensemble des techniques qui visent à établir un contact personnalisé et mesurable entre l entreprise et ses cibles à partir d une base de

Plus en détail

Etude de marché «Les produits cosmétiques en Tunisie» Octobre 2010

Etude de marché «Les produits cosmétiques en Tunisie» Octobre 2010 Etude de marché «Les produits cosmétiques en Tunisie» Octobre 2010 1 TBC Partners est un nouvel acteur dans le domaine des enquêtes et des études de marché. Notre équipe est composée de chercheurs et de

Plus en détail

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Juillet 2013 Etude réalisée par l institut OpinionWay pour la MAIF, conduite en ligne du 3 au 29 juillet 2013 auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires

Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires Programme de formations et de conférences Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires Outils concrets, actualisés et flexibles pour professionnels, gestionnaires,

Plus en détail

Guide du marketing par e-mail

Guide du marketing par e-mail Guide du marketing par e-mail Copyright 2013 Edition CLxD 1 AVIS LÉGAL L'Éditeur s'est efforcé d'être aussi exact et complet que possible dans la création de ce rapport, l'auteur et l'éditeur déclinent

Plus en détail

De la création publicitaire à l impact sur les ventes

De la création publicitaire à l impact sur les ventes 1 De la création publicitaire à l impact sur les ventes Enseignements et illustrations de l efficacité de la Communication Extérieure Isabelle Mari Directeur Prospective et Etudes stratégiques 5 avril

Plus en détail

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL GUÉNAËLLE BONNAFOUX CORINNE BILLON Sous la direction de NATHALIE VAN LAETHEM L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL LES ESSENTIELS DU MARKETING, 2013 ISBN : 978-2-212-55553-0 Sommaire Introduction

Plus en détail

La correspondance carte de visite de votre entreprise

La correspondance carte de visite de votre entreprise La correspondance carte de visite de votre entreprise Thèmes du dossier Gestion Personnel Direction Succès & carrière Communication Marketing & Vente Finances IT & Office Avantages immédiats Vous apprenez:

Plus en détail

Vieillir à domicile, l aménagement du logement

Vieillir à domicile, l aménagement du logement Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 Vieillir à domicile, l aménagement du logement Sylvie Renaut Socio économiste Cnav 1 Contexte : le temps de la retraite et le temps

Plus en détail

Fidélisation de la clientèle

Fidélisation de la clientèle Fidélisation de la clientèle le Sommaire de la présentation A. La fidélisation mythes et réalités B. Les sept (7) échelons de la fidélisation C. Conclusion Présenté par Daniel Tanguay Le mardi 1er février

Plus en détail

Dans une stratégie de fidélisation, l emailing comprend notamment l envoi d emails d informations, d offres spéciales et de newsletters.

Dans une stratégie de fidélisation, l emailing comprend notamment l envoi d emails d informations, d offres spéciales et de newsletters. L email, vers une communication électronique. Que ce soit à la maison ou au travail, presque tous les internautes utilisent l email pour communiquer. Aujourd hui encore, l email reste le seul moyen de

Plus en détail

VOTRE IMAGE VAUT DE L OR EN LIGNE AUSSI... GOUDA DE HOLLANDE DU NORD AU SCEAU ROUGE

VOTRE IMAGE VAUT DE L OR EN LIGNE AUSSI... GOUDA DE HOLLANDE DU NORD AU SCEAU ROUGE VOTRE IMAGE VAUT DE L OR AUSSI... QUELQUES CHIFFRES 80% des Belges sont aujourd hui connectés à Internet, bientôt, ils seront 90%. Le nombre d utilisateurs mobiles a doublé les deux dernières années. 60%

Plus en détail

Figure 1. Proportion des dépenses en fromage en 2001 sur les dépenses totales en produits laitiers

Figure 1. Proportion des dépenses en fromage en 2001 sur les dépenses totales en produits laitiers Dépenses alimentaires des ménages canadiens 1 : Le fromage Le fromage est un aliment très populaire au Canada. En effet, les ménages canadiens y ont consacré 35,7 de leurs dépenses totales en produits

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com Sandrine Michel 1 LE MARKETING DIRECT Formation 2012 sandrine.michel@gmail.com Objectifs : Comprendre ce qu est le marketing direct Comprendre comment il s inscrit dans le secteur de la communication Connaître

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

Méthodes et techniques de la Prospection commerciale

Méthodes et techniques de la Prospection commerciale Méthodes et techniques de la Prospection commerciale Maison de l'entreprise de l'yonne 6 route de Monéteau - BP 303 89005 AUXERRE Cedex Tél. : 03 86 49 26 00 Fax : 03 86 46 47 00 Nom de l émetteur 09/2006

Plus en détail

Étude de NCP. Perceptions des consommateurs sur la publicité 2015

Étude de NCP. Perceptions des consommateurs sur la publicité 2015 Étude de NCP Perceptions des consommateurs sur la publicité 2015 2 Étude de NCP Étude de NCP 3 Table des matières Aperçu 4 Faits saillants 5 1 2 3 Les Canadiens perçoivent la publicité de manière favorable

Plus en détail

Construire un tableau de bord pertinent sous Excel

Construire un tableau de bord pertinent sous Excel Bernard LEBELLE Construire un tableau de bord pertinent sous Excel Théorie, méthodologie et mise en œuvre, 2008 ISBN : 978-2-212-53981-3 PARTIE 1 1 Moïse n a jamais vu la terre promise... «Connais ton

Plus en détail

Produits laitiers de ferme

Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme CRIOC, novembre 2008 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Consommation de produits laitiers de ferme 4. Perception des produits laitiers de ferme

Plus en détail

MEMOIRE DE SPÉCIALISATION

MEMOIRE DE SPÉCIALISATION COUGARD Cécile GRIJOL Bénédicte MARTINEZ Céline Mai 2011 Promotion 2010-2011 MEMOIRE DE SPÉCIALISATION «L e-merchandising, les meilleures recettes pour vendre mieux et plus en ligne» Dans quelle mesure

Plus en détail

Programme d aide à la production

Programme d aide à la production Programme d aide à la production Le Fonds TELUS finance la création de contenu exceptionnel qui a le potentiel de divertir, d intéresser les Canadiens et les éclairer quant à leurs choix en matière de

Plus en détail

Solvabilité II Solution elearning

Solvabilité II Solution elearning Solvabilité II Solution Solvabilité II Solution Jusqu à présent les programmes Solvabilité II se sont surtout concentrés sur les éléments quantitatifs. La mise en place réussie de Solvabilité II exige

Plus en détail

CHARGÉE DE COURS : Catherine Pelletier, MBA, chargée de communication, Service des communications et des relations avec le milieu, FSA

CHARGÉE DE COURS : Catherine Pelletier, MBA, chargée de communication, Service des communications et des relations avec le milieu, FSA MRK-20712 - MARKETING DIRECT Syllabus Automne 2008 Local 3307 PAP CHARGÉE DE COURS : Catherine Pelletier, MBA, chargée de communication, Service des communications et des relations avec le milieu, FSA

Plus en détail

Publicités Toutes boîtes

Publicités Toutes boîtes Publicité Toutes boîtes Publicités Toutes boîtes Juin 2006 Étude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Table des matières 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Poids et nombre de documents publicitaires

Plus en détail

L art de négocier au Mexique et au Brésil

L art de négocier au Mexique et au Brésil L art de négocier au Mexique et au Brésil Plan de la présentation 1. Introduction 2. La négociation: est-ce un art ou une science? 3. La négociation en contexte culturel différent 4. Les aspects de la

Plus en détail

RÉSUMÉ 9. Résumé. Le concept de la «demande» appliqué à l éducation

RÉSUMÉ 9. Résumé. Le concept de la «demande» appliqué à l éducation RÉSUMÉ 9 Résumé Le concept de la «demande» appliqué à l éducation La demande est rapidement devenue une partie importante du discours sur la réforme éducative dans le monde entier. C est un concept controversé.

Plus en détail

vos envois Direct Mail

vos envois Direct Mail vos envois Direct Mail version 2013 définition et exemples le Direct Mail, un outil efficace à un tarifavantageux... Vous souhaitez acquérir de nouveaux clients, fidéliser votre clientèle ou générer du

Plus en détail

Nouveau guide des meilleures pratiques d'affaires en design d'expériences de tourisme d'aventure

Nouveau guide des meilleures pratiques d'affaires en design d'expériences de tourisme d'aventure + Nouveau guide des meilleures pratiques d'affaires en design d'expériences de tourisme d'aventure Maurice Couture GPS Tourisme Inc. Rachel L Abbé Destination Équitable SÉMINAIRE 2013 / 5 ET 6 NOVEMBRE

Plus en détail

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :...

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :... Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 Méthodologie...3 L opération de prospection...3 Cible :... 3 Objectifs :... 4 Fichier client :... 5 Information nécessaire pour mieux vendre :...6 Les techniques

Plus en détail

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?»

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» «L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» 7 juin 2012 Note méthodologique Étude réalisée auprès de trois cibles : Un échantillon de 301 chefs représentatif de l ensemble des chefs français à

Plus en détail

1. Qu est ce qui est important pour le jury pour attribuer un Award?

1. Qu est ce qui est important pour le jury pour attribuer un Award? Explication du fonctionnement du jury et informations supplémentaires pour le formulaire d Inscription des Cuckoo s Awards 2012 1. Qu est ce qui est important pour le jury pour attribuer un Award? 1. Le

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

LE DROIT DES MARQUES A L'EPREUVE D'INTERNET : UTILISATION DE LA MARQUE D'UN CONCURRENT DANS LE CADRE D'UN SERVICE DE REFERENCEMENT PAYANT

LE DROIT DES MARQUES A L'EPREUVE D'INTERNET : UTILISATION DE LA MARQUE D'UN CONCURRENT DANS LE CADRE D'UN SERVICE DE REFERENCEMENT PAYANT DROIT DES MARQUES LE DROIT DES MARQUES A L'EPREUVE D'INTERNET : UTILISATION Claire PEREZ Decembre 2011 Le droit des marques et le droit commercial doivent sans cesse s adapter et appréhender les nouvelles

Plus en détail

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association ,, Véritable partenaire du commerce de proximité, nous vous accompagnons

Plus en détail

Étude de cas détaillée: Matelas Bonheur

Étude de cas détaillée: Matelas Bonheur Étude de cas détaillée: Matelas Bonheur Qui est Matelas Bonheur? Une chaine de magasins spécialisés dans la vente de matelas et d accessoires de sommeil 15 magasins dans la région de Montréal Plus de 25

Plus en détail

... INSTRUCTIONS CRÉATIVES CONSTRUCTION DES À LA DU MESSAGE

... INSTRUCTIONS CRÉATIVES CONSTRUCTION DES À LA DU MESSAGE LA CRÉATION PUBLICITAIRE [ print / web ] DES INSTRUCTIONS CRÉATIVES À LA CONSTRUCTION DU MESSAGE... > 1/ les instructions créatives : définitions > 2/ stratégies publicitaires et créatives > 3/ concept

Plus en détail

FashPack. Gérer votre magasin de lingerie. Rapide. Simple.

FashPack. Gérer votre magasin de lingerie. Rapide. Simple. FashPack Gérer votre magasin de lingerie. Rapide. Simple. Tailles, séries, marques, saisonnalité de vos articles, qualité, couleurs... sont des caractéristiques inévitables lors de la gestion de votre

Plus en détail

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire Enseignement : INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE 2 : CONCEPTS, METHODES, ET ENJEU ACTUELS Excellent Bon Moyen Insuffisant Comment évaluez-vous la préparation et l'organisation des séances? 6 (30%) 11 (55%)

Plus en détail

Comprendre, parler et écrire

Comprendre, parler et écrire Comprendre, parler et écrire Source : le Français dans le monde n 351 Comment lire le CECR? Pour naviguer dans les niveaux du CECR et pour vous aider à vous les représenter : Les termes clés A1 A2 B1 B2

Plus en détail

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Texte allemand : EQM/Misereor, janvier 2012 Traduction : Service des langues de MISEROR, mars 2012 Ce document

Plus en détail

Qu est-ce qu une bonne candidature? La lettre de motivation

Qu est-ce qu une bonne candidature? La lettre de motivation Qu est-ce qu une bonne candidature? La lettre de motivation Je me réfère à votre annonce parue dans Le Temps du 21 octobre 2007 qui a retenu toute mon 1. Structure > Expéditeur > Entreprise et adresse

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail