How Direct Are Women? How Direct Are You?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "How Direct Are Women? How Direct Are You?"

Transcription

1 How Direct Are Women? How Direct Are You? Résultats Enquête qualitative Les femmes belges et le Direct Mail Bruxelles, le 18 mars 2005

2 Sommaire Objectifs de l enquête Attitudes à l égard du direct mail Le monde du direct mail Direct mail : le pour et le contre Direct mail : actions créatives Conclusions Annexe : Méthodologie

3 Objectifs de l enquête Mieux comprendre la manière dont les femmes abordent le direct mail sur base d un desk research et de notre propre enquête qualitative (groupes cible). Questions spécifiques: - attitudes des femmes à l égard du direct mail - mécanismes pouvant favoriser le succès du direct mail et identification des barrières éventuelles - analyse du matériel du direct mail du point de vue de la communication visuel langage ton présentation et utilisation des couleurs - analyse du direct mail dans un certain nombre de secteurs

4 Fait

5 Chaque année, nous recevons pour l ensemble de la Belgique environ 900 millions d envois en direct mail (envois adressés).

6 Fait

7 Les femmes prennent 80% des décisions d achat 90% 80% 70% 80% 82% 60% 50% 40% 50% 48% 30% 20% 10% 0% Tous achats FMCG Automobile Finance (source : Datamonitor, 2003)

8 mais seulement 40% des envois en direct mail sont adressés à des femmes 90% 80% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 40% 31.10% 20% 10% 10.90% 0% (source : Wegener, 2004) Tous secteurs FMCG Automobile Finance

9 Fait

10 Les femmes sont plus ouvertes aux mailings qui élargissent et enrichissent leur vie Index de sélectivité Femmes (Index 100 = parité hommes-femmes) me tient au courant de ce qui se passe dans le monde me procure souvent un moment agréable me permet d'avoir un moment à moi me permet d'être au courant de l'opinion des autres me procure des moments excitants me fascine égaye souvent mon humeur me fournit souvent quelque chose d'original ou d'unique me rend souvent enthousiaste me fait vivre avec lui ce qu'il me montre et / ou me raconte Source: TNS-Dimarso, Brand media Monitor

11 Les mailings sont source d inspiration pour les femmes Index de sélectivité Femmes (Index 100 = parité hommes-femmes) me fournit beaucoup d'idées et de conseils utiles 107 m'aide à me forger ma propre opinion 107 me rend souvent curieux/curieuse 104 provoque souvent chez moi un sentiment d'implication 98 m'incite à réagir ou à faire quelque chose 95 m'apprend de nouvelles choses 93 me fournit beaucoup d'informations utiles 93 Source: TNS-Dimarso, Brand media Monitor

12 Le Direct mail provoque moins de résistance chez les femmes que chez les hommes Index de sélectivité Femmes (Index 100 = parité hommes-femmes) me permet de temps à autre de tout oublier 89 m'irrite souvent 83 me fournit des sujets de conversation 83 me fournit de l'information crédible 82 me montre comment appréhender certains problèmes 79 provoque parfois chez moi de l'inquiétude 77 provoque souvent chez moi un sentiment de confusion 71 Source: TNS-Dimarso, Brand media Monitor

13 1. Attitudes à l égard du direct mail

14 4 attitudes à l égard du direct mail Réfractaires Amateurs Sceptiques Sélectifs

15 4 attitudes à l égard du direct mail 1. Les réfractaires Ce groupe rejette par principe et inconditionnellement toute forme de publicité et donc aussi dans la boîte aux lettres. Dans leur cas, le direct mail atterrit dans la corbeille à papier sans avoir été ouvert. Reclame in de bus, het is pure papierverspilling! Nicole, 45 jaar, Antwerpen Ça m énerve: ils poussent à la consommation Elise, 41 ans, Namur

16 Cependant, ces femmes ne rejettent pas d emblée le direct mail et peuvent être convaincues de son utilité, à condition que leur vie privée soit respectée et qu il y ait une certaine transparence. 4 attitudes à l égard du direct mail 2. Les sceptiques Ces femmes adoptent plutôt une attitude attentiste et méfiante à l égard du direct mail. Les direct mails qui atterrissent dans leur boîte aux lettres sans qu elles ne les aient demandés sont pour elles une atteinte à la vie privée. S inscrire c est facile, mais se désinscrire?! Cathy, 53 ans, Namur Ces femmes se posent également des questions sur le sérieux de certaines techniques. Soms heb ik het gevoel dat ze mij iets willen aansmeren. Lieve, 45 jaar, Antwerpen

17 4 attitudes à l égard du direct mail 3. Les sélectifs Ces femmes sont relativement neutres à l égard du direct mail et l aborde de manière sélective et pragmatique. Elles examinent consciemment l utilité ou l avantage qu elle peuvent tirer d un direct mail concret et sélectionnent également sur cette base ceux qu elles ouvriront et ceux qu elles jetteront directement à la corbeille. Ik wil gerust reclame krijgen, ik beslis zelf dan wel wat ik weggooi. Saskia, 35 jaar, Gent Elles sélectionnent également les direct mails en fonction de leurs propres besoins ou de leur phase de vie. J ouvre toujours les mails de cette marque, parce que ça concerne mon enfant - Carole, 32 ans, Namur

18 4 attitudes à l égard du direct mail 4. Les amateurs Ces femmes sont entièrement et inconditionnellement favorables au direct mail. Elles consacrent beaucoup de temps à lire les direct mails qu elles jugent pratiques et enrichissants pour leur style de vie. Zo n cadeau, dat is een extra stimulans, dat is zeggen we zijn er voor u. Karine, 28 jaar, Gent Er zit altijd wel iets in dat je kan gebruiken. Isabelle, 35 jaar, Antwerpen

19 2. Le monde du direct mail

20 Le monde du direct mail Le fait qu un direct mail soit ouvert ou non est en premier lieu lié à 3 variables environnementales : Secteur Marque Femme Enveloppe

21 Le secteur et la catégorie de produits La réputation du secteur dont provient le direct mail et l attrait pour la catégorie de produits augmentent ou diminuent la probabilité que le mailing soit ouvert. Autrement dit, les femmes ont plus vite tendance à ouvrir un direct mail qui provient d un secteur qui a bonne réputation ou qui concerne une catégorie de produits qui correspond à leur style de vie et à leurs besoins individuels. Un direct mail d une marque qui déploie ses activités dans un secteur ne bénéficiant pas d une très bonne réputation court un plus grand risque de ne pas être ouvert. C est par exemple le cas aujourd hui du secteur financier.

22 L image de marque L image de la marque qui envoie le mailing a également un impact sur la décision d ouvrir ou non l envoi. Les direct mails de marques bénéficiant d une bonne image ou qui sont en étroite relation avec la femme seront ouverts. Cela vaut particulièrement pour la marque déjà utilisée par une femme et présente une nette valeur ajoutée ; les direct mails de cette marque seront plus rapidement ouverts que ceux de la concurrence. C est dans ce sens que le mailing direct fonctionne bien dans le contexte des programmes de fidélisation ou des clubs d utilisateurs de certaines marques. Les marques qui tentent par le direct mail de nouer un lien avec le consommateur et qui parviennent à dépasser le cap de «l impression publicitaire» peuvent compter sur la sympathie du public. Les magazines publicitaires présentant une forte plus-value rédactionnelle engrangent de bons résultats à cet égard (fonction de rétention).

23 Les courriers en provenance de marques qui disposent d une bonne image de marque dans leur secteur et d une bonne réputation sur le plan du direct mail seront plus rapidement ouverts, même par les consommateurs qui n achètent pas cette marque (fonction de prospection).

24 L enveloppe Une enveloppe originale et intrigante augmente la probabilité que le direct mail soit ouvert.

25 L identification avec le groupe cible par le biais de l enveloppe augmente les chances de succès du direct mail : centres d intérêt féminins (enfant, famille, femme, )

26 L identification avec le groupe cible par le biais de l enveloppe augmente les chances de succès du direct mail : intérêts spécifiques (animal domestique, chaînes de magasins spécifiques, )

27 Les messages concrets sur l enveloppe ont un effet sélectif : Indiquer l offre sur l enveloppe augmente la probabilité que le direct mail soit ouvert. Éveiller la curiosité avec l enveloppe (effet teasing ) renforce la motivation à ouvrir l enveloppe. Par contre, les formules stéréotypées du style Félicitations, vous avez gagné ou Spécialement pour vous, Madame compromettent les chances que l enveloppe soit ouverte.

28

29 = L environnement détermine dans une large mesure les chances de succès du mailing. Pour résumer, nous pouvons dire que le direct mail qui : - provient d une marque avec une image forte et une bonne relation avec le client, - dans un secteur doté d une bonne réputation et une catégorie de produits qui intéresse la femme, - sous une enveloppe spéciale et attirante a un maximum de chances d être sélectionné et retenu par les femmes. Lorsque le direct mail est peu performant à l égard d une ou plusieurs de ces variables, la probabilité qu il soit ouvert diminue fortement et il faudra investir davantage dans les autres variables pour préserver les chances de succès.

30 3. Direct mail : le pour et le contre

31 La plus-value du direct mail Le mailing direct peut répondre à diverses attentes et/ou à divers besoins des femmes. Plus grande sera la pertinence par rapport aux femmes, plus tentant sera le direct mail. Besoin d informations : Nouveaux produits et services, évolutions Produits et marques existants Informations qui permettent de comparer différents produits et/ou marques sur la base du prix, mais aussi du rapport qualité/prix Produits ou échantillons gratuits

32 La plus-value du direct mail Échantillons, bons de réduction et jouer sur ses centres d intérêt!

33 La plus-value du direct mail Besoin de value : bons de réduction, cadeaux, Surplus (recettes, un vrai magazine, conseils, ) Aspect ludique (un moment ludique, agréable) Offre exclusive de certains produits par mailing direct

34 Invite à l interactivité!

35 Accroît l efficacité : livraison à domicile, pas de déplacement, gain de temps, Facilite le processus de choix dans le magasin («je sais ce que je vais acheter») Interaction sociale : le direct mail comme sujet de conversation avec les voisins, les amies, les collègues, Augmente le contrôle et la liberté de choix : choisir soimême et déterminer le moment et le rythme d ouverture

36 Les pièges du direct mail Les femmes qui sont plutôt méfiantes à l égard du direct mail, en particulier les «sceptiques» sont surtout préoccupées par le contrôle et la perte de contrôle. Leur résistance disparaît à mesure que : l utilité personnelle du direct mail augmente, elles ont l impression d être libres de choisir, le direct mail est perçu comme conforme à la réalité, pas trop publicitaire.

37 Les pièges du direct mail Autres résistances que le direct mail suscite chez certaines catégories de femmes : Parfois trop fréquent Parfois trop compliqué, prend trop de temps Usage abusif supposé de bases de données et violation des règles en matière de protection de la vie privée Caractère trompeur de l enveloppe (dont le contenu ne tient pas sa promesse)

38 4. Direct mail : actions créatives

39 Actions créatives Voyez le monde avec le regard d une femme (son environnement, des solutions pratiques)

40 Actions créatives Jouez sur sa curiosité.

41 Actions créatives Élargissez son budget avec des ristournes et des bons.

42 Actions créatives Demandez son accord.

43 Actions créatives L utilité du mailing est proportionnelle à l utilité de l information.

44 Actions créatives Une bannière avec la marque ouvre toutes les portes.

45 Actions créatives Jouez avec les sens : faites appel au sensoriel

46 Actions créatives The medium can be the message

47 Actions créatives Osez être intelligemment émotif

48 5. Conclusions

49 Conclusions Alors que 80% des décisions d achat sont prises par les femmes, seulement 40% des direct mails s adressent à cellesci. L enquête qualitative démontre que les femmes réagissent différemment au direct mail que les hommes. Pour être efficace, le direct mail adressé aux femmes doit répondre à plusieurs conditions. Prendre le monde de la femme comme point de départ. Être créatif et surprenant. Contenir une offre utile et pertinente. Rester crédible et vraisemblable.

50 Annexe Méthodologie

51 Méthodologie Préalablement à cette étude, une première phase de recherche approfondie a été menée. Analyse d études nationales et internationales et des différents points de vue traitant du sujet qui nous occupe. On a opté pour une méthodologie d enquête qualitative qui permet d analyser plus en profondeur le fonctionnement du mailing direct sur le plan des motivations et du diagnostic (les résultats peuvent constituer la base d une enquête quantitative dans une phase suivante). L enquête a été réalisée sur la base de 3 groupes cibles : * francophones - Namur * néerlandophones - Gand et Anvers Les participants ont été invités à ramener les direct mails qu ils avaient reçus pendant la période de préparation de l enquête, pour analyse lors de la discussion de groupe. Du matériel stimulant, sélectionné au préalable dans une série de secteurs, a été présenté aux groupes.

52 Toutes les discussions de groupe ont duré environ 3 heures et se sont tenues entre le 17/02/05 et le 22/02/05 dans des locaux externes. Les groupes étaient dirigés par Monsieur Herman Daenen, Professeur en psychologie des consommateurs et chercheur disposant d une vaste expérience en matière d enquêtes qualitatives auprès des consommateurs. Les résultats de l enquête ont été analysés par M. Herman Daenen et M. Fons Van Dyck, Managing director de think BBDO.

53 Méthodologie Les participants ont été sélectionnés sur la base des critères suivants : répartition selon l âge entre 25 et 55 ans répartition selon l activité : demandeuse d emploi active femme au foyer répartition selon la composition du ménage: isolée - cohabitante mariée divorcée enfants de moins de 12 ans, enfants de plus de 12 ans répartition selon le niveau d instruction : études secondaires graduat licence répartition selon l attitude à l égard du direct mail, mesurée sur une échelle de 5 répartition en fonction d un environnement rural ou urbain

54 Méthodologie Les groupes cibles ont été organisés selon un fil conducteur structuré : brainstorming : association spontanée avec le «direct mail» discussion de groupe : matériel des participants discussion de groupe : matériel illustratif provenant de 5 secteurs - automobile, finances, supermarchés et produits de consommation, énergie et télécommunications réflexion de groupe : qu est-ce qui marche avec les femmes? catégorisation des types de direct mails

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

Une entreprise doit-elle nécessairement faire de la publicité? LA COMMUNICATION COMMERCIALE

Une entreprise doit-elle nécessairement faire de la publicité? LA COMMUNICATION COMMERCIALE Une entreprise doit-elle nécessairement faire de la publicité? LA COMMUNICATION COMMERCIALE La saturation des marchés, l intensité concurrentielle et l évolution du comportement du consommateur devenu

Plus en détail

Elle permet de connaître le nombre de messages qui ont été ouverts ;

Elle permet de connaître le nombre de messages qui ont été ouverts ; Chap 16 : L élaboration des plans de prospection et de fidélisation I. Le plan de prospection A. Les outils de prospection 1. Le fichier client Le fichier clients est la base de toute prospection réussie.

Plus en détail

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?»

«COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» «COMMENT PROSPECTER ET FIDÉLISER VOS CLIENTS GRÂCE À LA COMMUNICATION ET AU MARKETING DIRECT?» Sommaire 1. Introduction : les clients, les Médias et la Publicité 2. Construire une Stratégie de Communication

Plus en détail

F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S. sur

F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S. sur F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S sur L AVANT-PROJET DE PLAN D ACTION EN MATIERE DE RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES EN BELGIQUE *** 2 Dans sa lettre du 10 juillet

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

2013 Monitoring Report

2013 Monitoring Report 2013 Monitoring Report Executive summary Monitoring 2013 TV advertsing Sites Internet Ecoles primaires Conclusion 2013 Monitoring Report Executive summary & Key findings I Attitude publicitaire et marketing

Plus en détail

Proposition de directive relative au timeshare 1

Proposition de directive relative au timeshare 1 Proposition de directive relative au timeshare 1 - Avis de l ULC - Les sollicitations et engagements de timeshare concernant les consommateurs luxembourgeois s effectuent essentiellement à l étranger d

Plus en détail

Générer du trafic sur son site gratuitement

Générer du trafic sur son site gratuitement Générer du trafic sur son site gratuitement Un composant essentiel de «La Liste en Or", pour générer des visites qualifiées vers votre site. Avoir un blog, une squeeze page, un auto répondeur en place

Plus en détail

Hélène Douville Accélératrice de succès

Hélène Douville Accélératrice de succès Hélène Douville Accélératrice de succès Fondatrice & Présidente de Groupe conseil DCA 1997 Formation Coaching Conférence 1. Vente et développement d affaires 2. SAC-Expérience client 3. Gestion d équipe

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

L ECHANTILLON Un point de contact media différenciant et impactant

L ECHANTILLON Un point de contact media différenciant et impactant L ECHANTILLON Un point de contact media différenciant et impactant 07/10/2013 1 Agenda Notre démarche Protocole d études & méthodologie Principaux résultats La perception de l échantillon gratuit par les

Plus en détail

Les services à la personne : nouveaux marchés pour de nouveaux entrepreneurs

Les services à la personne : nouveaux marchés pour de nouveaux entrepreneurs C O L L E C T I O N F O C U S Les services à la personne : nouveaux marchés pour de nouveaux entrepreneurs C O L L E C T I O N F O C U S Les services à la personne : nouveaux marchés pour de nouveaux entrepreneurs

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Séminaire CRM Les directions de recherche et les perspectives du Customer Relationship Management 1

Séminaire CRM Les directions de recherche et les perspectives du Customer Relationship Management 1 Faculté des Sciences économiques et sociales de l Université de Fribourg Séminaire CRM Les directions de recherche et les perspectives du Customer Relationship Management 1 Séminaire présenté auprès de

Plus en détail

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Chapitre 4 La planification : le marketing opérationnel ou marketing-mix Le marché cible est défini,

Plus en détail

Document réalisé par Yannick Maffone BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECRETARIAT. Compétences Professionnelles

Document réalisé par Yannick Maffone BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECRETARIAT. Compétences Professionnelles BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECRETARIAT Compétences Professionnelles 1 I. Compétences du secrétariat SOMMAIRE GENERAL 1. Communication 1.1. Accueil internes externes 1.2. Communication écrite interne externe

Plus en détail

Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur

Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur La force de l engagement MD ÉTUDE TECHNIQUE Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur Les entreprises de commerce

Plus en détail

Publicité comportementale. Etudes de marché à l international

Publicité comportementale. Etudes de marché à l international Publicité comportementale Etudes de marché à l international Emergence concept en 2007 Modification profonde de la stratégie des annonceurs E-publicité en plein essor et de mieux en mieux adaptée aux consommateurs

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

Les jeunes et le courrier, Ce n est pas ce que vous croyez

Les jeunes et le courrier, Ce n est pas ce que vous croyez Les jeunes et le courrier, Ce n est pas ce que vous croyez Commençons par un cas réel Un cas réel de carte bancaire à destination des jeunes La campagne Objectif : Inciter les jeunes à souscrire la carte

Plus en détail

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne POUR VOUS ÉCLAIRER DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL Les bonnes pratiques du recrutement en ligne Avant-propos Au Québec, le commerce de détail compte près de 24 000 établissements et 300 000 employés. Les jeunes

Plus en détail

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS Frédéric Crépin MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS, 2004. ISBN : 2-7081-3140-0 5 Chapitre 1 idées reçues sur les managers et le management au quotidien Idée reçue n 1 : managers et salariés doivent avoir les

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

Le Marketing Direct : une communication qui fait vendre

Le Marketing Direct : une communication qui fait vendre Le Marketing Direct : une communication qui fait vendre C est quoi le marketing direct? Pourquoi est-ce la technique la plus adaptée? Comment la mettre en œuvre? Comment créer des documents efficaces?

Plus en détail

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport Les Français et le courrier publicitaire Rapport Sommaire 1. Présentation de l'étude 2. Principaux enseignements 3. Résultats détaillés 4. Les habitudes en termes de courrier 5. Appréciation des différents

Plus en détail

Réussir ses ventes grâce aux mailings

Réussir ses ventes grâce aux mailings Réussir ses ventes grâce aux mailings Les mailings éveillent l intérêt, font connaître les produits, assurent la fréquentation des points de vente et génèrent des achats. Autant d avantages dont tirent

Plus en détail

Rapport candidat. John Sample. 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL

Rapport candidat. John Sample. 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL Introduction 6 juillet 2012 Introduction Toutes les informations contenues dans ce rapport sont confidentielles et uniquement destinées à la personne ayant rempli le questionnaire.

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

Dans une stratégie de fidélisation, l emailing comprend notamment l envoi d emails d informations, d offres spéciales et de newsletters.

Dans une stratégie de fidélisation, l emailing comprend notamment l envoi d emails d informations, d offres spéciales et de newsletters. L email, vers une communication électronique. Que ce soit à la maison ou au travail, presque tous les internautes utilisent l email pour communiquer. Aujourd hui encore, l email reste le seul moyen de

Plus en détail

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente I. La fidélisation A. Les enjeux de la fidélisation B. La mesure de la satisfaction des clients dans les unités commerciales physiques

Plus en détail

L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion.

L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion. www.julienrio.com Introduction: L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion. Cet article s est inspiré de l ouvrage

Plus en détail

PRODUITS COMMUNICATION

PRODUITS COMMUNICATION PRODUITS DE COMMUNICATION SUR EMPLOI LR SARL ADCI - La Cardonille C 4032 bd Paul Valéry 34070 - Montpellier RCS Montpellier : 435.113.360 Tél : 04.67.60.46.43 Fax : 04.99.06.92.47 Emploi LR : Audience

Plus en détail

vos envois Direct Mail définition & exemples

vos envois Direct Mail définition & exemples vos envois Direct Mail définition & exemples le Direct Mail, un outil efficace à un tarifavantageux... Un outil efficace, c est prouvé Vous avez décidé d utiliser le Direct Mail comme média de communication.

Plus en détail

LA MÉTHODE D ENQUÊTE. Section Méthodologie LES CARACTÉRISTIQUES DE L ÉCHANTILLON SÉLECTIONNÉ

LA MÉTHODE D ENQUÊTE. Section Méthodologie LES CARACTÉRISTIQUES DE L ÉCHANTILLON SÉLECTIONNÉ Section Méthodologie Cette section provient intégralement du rapport Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire Enquête sur la tolérance à l insécurité routière détenteurs de permis de conduire

Plus en détail

Circulaire n 5373 du 19/08/2015

Circulaire n 5373 du 19/08/2015 Circulaire n 5373 du 19/08/2015 Concours de création d un journal - «Journalistes en herbe» - pour les classes de 6ème primaire et du 1er degré de l enseignement secondaire organisé ou subventionné par

Plus en détail

Règlement de l action : AG Insurance concours auto

Règlement de l action : AG Insurance concours auto Règlement de l action : AG Insurance concours auto Article 1 : Organisateur La S.A. AG Insurance dont le siège social est établi à 1000 Bruxelles, Boulevard Émile Jacqmain, 53, RPR Bruxelles - TVA BE0404.494.849,

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 5, La publicité display, un avantage concurrentiel. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web

DIGITAL MINDS. Chapitre 5, La publicité display, un avantage concurrentiel. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 5, La publicité display, un avantage concurrentiel WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet

Plus en détail

E-MAIL MARKETING. Foyer Assurances - Luxembourg

E-MAIL MARKETING. Foyer Assurances - Luxembourg E-MAIL MARKETING Foyer Assurances - Luxembourg Présentation de Nextmove 2 Filip Serbruyns > 25 années d expérience dans la vente, le marketing et la communication au sein du secteur financier Passionné

Plus en détail

Nouveau guide des meilleures pratiques d'affaires en design d'expériences de tourisme d'aventure

Nouveau guide des meilleures pratiques d'affaires en design d'expériences de tourisme d'aventure + Nouveau guide des meilleures pratiques d'affaires en design d'expériences de tourisme d'aventure Maurice Couture GPS Tourisme Inc. Rachel L Abbé Destination Équitable SÉMINAIRE 2013 / 5 ET 6 NOVEMBRE

Plus en détail

Prospection. Laurent Dorey

Prospection. Laurent Dorey Prospection Laurent Dorey Mercredi 17 Sep 2014 Programme : Appel ca. 05 Concepts abordés Prospection Calcom CI processus commercial données empiriques raisons de fidéliser philosophie types de clients

Plus en détail

Allez au sommet avec la méthode Feelselling

Allez au sommet avec la méthode Feelselling Allez au sommet avec la méthode Feelselling Les gagnants avec la méthode Feelselling Vos clients et votre société La direction La vente externe La vente interne Le service à la clientèle Le service après

Plus en détail

Techniques du mailing

Techniques du mailing Techniques du mailing A/ Objectifs d un publipostage? Le mailing, nommé publipostage, routage ou encore publicité adressée peut être utilisé pour bien des occasions. Annoncer des soldes Vos clients fidèles

Plus en détail

Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360

Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360 Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360 Comptes rendus experts des compétences et guide de développement Paul Durand 21 Boulevard Haussmann 75009 PARIS T 01 80956881 I www.groupehumanmobility.fr

Plus en détail

Animer un brainstorming

Animer un brainstorming Animer un brainstorming Image : CC-BY-SA 3.0 (Source) Avant de commencer Confort de lecture? 1080p/haute définition mode «plein écran» mettre en pause, varier la vitesse youtube.com/html5. Introduction

Plus en détail

matthieumarce.com - Fiches pratiques - Emailing Emailing

matthieumarce.com - Fiches pratiques - Emailing Emailing Emailing Cette fiche pratique tente de répondre aux questions suivantes : - Qu est-ce qu un emailing? - Comment réaliser une campagne emailing auprès de mes contacts? - Comment fidéliser mes clients? L

Plus en détail

LE TELEPHONE COMMERCIAL

LE TELEPHONE COMMERCIAL Mini CATALOGUE LE TELEPHONE COMMERCIAL SOMMAIRE Les relations téléphoniques performantes 2 La prise de rendez-vous en prospection 3 La négociation commerciale 5 La vente en émission d appel 6 Rebond et

Plus en détail

Les Français et les sites de rencontre

Les Français et les sites de rencontre 13 février 2012 Présentation des résultats N 110 080 Contacts : François Kraus francois.kraus@ifop.com 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 Les Français et les sites de rencontre Sondage réalisé à l occasion

Plus en détail

Méthodes et techniques de la Prospection commerciale

Méthodes et techniques de la Prospection commerciale Méthodes et techniques de la Prospection commerciale Maison de l'entreprise de l'yonne 6 route de Monéteau - BP 303 89005 AUXERRE Cedex Tél. : 03 86 49 26 00 Fax : 03 86 46 47 00 Nom de l émetteur 09/2006

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

Perception et valeur de l écrit dans les échanges

Perception et valeur de l écrit dans les échanges Perception et valeur de l écrit dans les échanges Synthèse Principaux enseignements 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au

Plus en détail

RE/MAX Du Cartier A.S. - Division Commerciale

RE/MAX Du Cartier A.S. - Division Commerciale RE/MAX Du Cartier A.S. - Division Commerciale Un chef de file dans les immeubles à revenus au Québec! RE/MAX Du Cartier A.S. Division Commerciale 1290 Avenue Bernard Montréal (QC) H2V 1V9 Albert Sayegh

Plus en détail

Description du marché de l interim management

Description du marché de l interim management Description du marché de l interim management en Belgique Etude réalisée à la demande de a division of Septembre 2008 Market Probe Europe guy.morre@askbmi.com Sommaire 1. Objectifs de l étude 2. Méthodologie

Plus en détail

LES ÉVOLUTIONS DU MÉTIER DE COMMUNICANT PUBLIC. (vues depuis la France!) - Namur - 12 juin 2015 - Marc Thébault

LES ÉVOLUTIONS DU MÉTIER DE COMMUNICANT PUBLIC. (vues depuis la France!) - Namur - 12 juin 2015 - Marc Thébault - Namur - 12 juin 2015 - Marc Thébault LES ÉVOLUTIONS DU MÉTIER DE COMMUNICANT PUBLIC (vues depuis la France!) 1 Evolu&on et tendances à Ingénierie du consentement : propagande Années 20 (Edward Bernays,

Plus en détail

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN JEAN-PIERRE BRUN PROFESSEUR CHAIRE EN GESTION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL UNIVERSITÉ LAVAL http://cgsst.fsa.ulaval.ca Dans quatre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Editeur de logiciel pour centre de contacts CONTACT PRESSE

DOSSIER DE PRESSE. Editeur de logiciel pour centre de contacts CONTACT PRESSE Editeur de logiciel pour centre de contacts DOSSIER DE PRESSE CONTACT PRESSE Violaine BRENEZ : marketing executive Boulevard de la Woluwe, 62 1200 Bruxelles Tel : +32 (0)2.307.00.00 Email : v.brenez@nixxis.com

Plus en détail

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT Que vous soyez parent, enseignant, formateur, pédagogue, coach, manager Que votre activité professionnelle ou simplement la quête de vous-même vous

Plus en détail

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU L I V R E B L A N C En collaboration avec RÉSUMÉ 2 Ce livre blanc repose sur une étude commandée par Karma Gaming et réalisée par Gaming Insights Group. Les données viennent

Plus en détail

Fiche de l'awt La newsletter ou lettre d'information

Fiche de l'awt La newsletter ou lettre d'information Fiche de l'awt La newsletter ou lettre d'information La newsletter (ou lettre d'information) est sans conteste l'un des outils de promotion de sites web les plus en vue. Encore faut-il en faire le meilleur

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

WE ENABLE SMART DECISIONS

WE ENABLE SMART DECISIONS 1 2 Questions, réponses, décisions. Elles dirigent toute notre vie. Elles nous font avancer comme individu, organisation et entreprise. Toute question posée impose une décision. Et pour prendre la bonne

Plus en détail

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

EXPOSANTS & PARTENAIRES

EXPOSANTS & PARTENAIRES EXPOSANTS & PARTENAIRES construire & rénover CONSOMMATION MINIMUM CONFORT MAXIMUM TOUR & TAXIS BRUXELLES 12 13 14 SEP 14 Journée réservée aux professionnels toutes les infos sur PASSIVEHOUSE.BE À PROPOS

Plus en détail

ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS

ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS Étude concernant l assurance-litige en matière de brevets, par CJA Consultants Ltd Janvier 2003 V4a.fin ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS Étude réalisée pour la Commission européenne concernant la

Plus en détail

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous NOTRE Code d éthique S engager dans le respect de tous Notre Code d éthique S engager dans le respect de tous Le présent code d éthique a été adopté par le conseil d administration du Centre de santé et

Plus en détail

vos envois Direct Mail

vos envois Direct Mail vos envois Direct Mail version 2013 définition et exemples le Direct Mail, un outil efficace à un tarifavantageux... Vous souhaitez acquérir de nouveaux clients, fidéliser votre clientèle ou générer du

Plus en détail

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT LA POLITIQUE DE COMMUNICATION Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication La communication est l'ensemble des actions permettant de faire connaître les produits et

Plus en détail

Lean Management : une stratégie de long terme. Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable?

Lean Management : une stratégie de long terme. Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable? Lean Management : une stratégie de long terme Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable? Au cours de ces deux dernières années, les grandes entreprises du monde

Plus en détail

Compte rendu de la journée d étude sur la diversité culturelle et la médiation interculturelle dans les hôpitaux du 23 mai 2006

Compte rendu de la journée d étude sur la diversité culturelle et la médiation interculturelle dans les hôpitaux du 23 mai 2006 Compte rendu de la journée d étude sur la diversité culturelle et la médiation interculturelle dans les hôpitaux du 23 mai 2006 Organisation : Cellule Médiation interculturelle (DG1, SPF Santé publique),

Plus en détail

To buzz or not to buzz?

To buzz or not to buzz? Georges CHÉTOCHINE To buzz or not to buzz? Comment lancer une campagne de buzz marketing Groupe Eyrolles, 2007 ISBN : 978-2-212-53812-0 CHAPITRE 5 Recruter, former, animer les évangélistes Les vecteurs

Plus en détail

Comment faire cohabiter et optimiser le Print et le Digital dans votre stratégie multicanal?

Comment faire cohabiter et optimiser le Print et le Digital dans votre stratégie multicanal? cycle BtoB Mardi 18 octobre 2011 de 15h30 à 16h15 Comment faire cohabiter et optimiser le Print et le Digital dans votre stratégie multicanal? Nos centres de distribution européens 14 pays 1300 Collaborateurs

Plus en détail

DOSSIER. Fund Research. Pour une sélection de fonds de qualité

DOSSIER. Fund Research. Pour une sélection de fonds de qualité DOSSIER Fund Research Pour une sélection de fonds de qualité Même si «le meilleur» fonds * de placement n existe pas, il est possible d identifier les fonds générant un bon rendement grâce à une analyse

Plus en détail

Nos références Personnes de contacts Bruxelles, le 09/01/06 APPEL A COLLABORATION AUX UNIVERSITES POUR UNE EQUIPE DE RECHERCHE- ACTION

Nos références Personnes de contacts Bruxelles, le 09/01/06 APPEL A COLLABORATION AUX UNIVERSITES POUR UNE EQUIPE DE RECHERCHE- ACTION Nos références Personnes de contacts Bruxelles, le 09/01/06 COZ/VDF/E06/458 Muriel Quinet Muriel.quinet@health.fgov.be 02/524.85.78 Valérie De Nef Valerie.denef@health.fgov.be 02/524.85.79 APPEL A COLLABORATION

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

5èmes Rencontres du tourisme en Maurienne Mercredi 5 novembre 2014 St Michel de Maurienne

5èmes Rencontres du tourisme en Maurienne Mercredi 5 novembre 2014 St Michel de Maurienne 5èmes Rencontres du tourisme en Maurienne Mercredi 5 novembre 2014 St Michel de Maurienne Comment Val Thorens, à travers la mise en place d un écosystème numérique & humain, favorise le service et l expérience

Plus en détail

Un univers coloré et vivant

Un univers coloré et vivant Un univers coloré et vivant Qui ne laisse jamais indifférent! Décoration outdoor - Série et Sur-Mesure Design - Conseil - Vente Une Déco + Originale + Bonne humeur + Conviviale + Créative Un Cadeau Qui

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux. Aperçu du programme

Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux. Aperçu du programme Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux Aperçu du programme mars 2014 Comment fonctionne FundScrip? Aucun don Pas besoin de demander à la famille, aux amis,

Plus en détail

DÉCISION DU TIERS DÉCIDEUR. SPRL Liana Immobilière & Louise Medical Center / OPHTARA SPRL. Affaire n 44308: centre-medical-louise.

DÉCISION DU TIERS DÉCIDEUR. SPRL Liana Immobilière & Louise Medical Center / OPHTARA SPRL. Affaire n 44308: centre-medical-louise. - CENTRE BELGE D ARBITRAGE ET DE MÉDIATION DÉCISION DU TIERS DÉCIDEUR SPRL Liana Immobilière & Louise Medical Center / OPHTARA SPRL Affaire n 44308: centre-medical-louise.be 1. Les parties 1.1. La plaignante

Plus en détail

PROGRAMMES FORMATIONS

PROGRAMMES FORMATIONS PROGRAMMES FORMATIONS LES FORMATIONS INSTRUCTEURS 26 LES MILLS EST LA SEULE SOCIÉTÉ AU MONDE QUI MESURE LA QUALITÉ D ENSEIGNEMENT DES COURS EN INVESTISSANT DANS LA FORMATION DES INSTRUCTEURS PAGE _05 Modules

Plus en détail

Guide d animation Caravane citoyenne

Guide d animation Caravane citoyenne Guide d animation Caravane citoyenne Nicolas Zorn Chargé de projet Mai 2013 Introduction Les inégalités tuent. Elles rendent malade, méfiant et malheureux. Elles frappent toute la population d une société

Plus en détail

La stratégie d action

La stratégie d action La Télé-Prospection Michel SOUFIR Directeur Général 0970 407 007 +216 21243787 La stratégie d action La réussite d une opération de téléprospection, réside dans l analyse du contexte de la mission pour

Plus en détail

Touchez vos cibles! Un service complet par un seul interlocuteur

Touchez vos cibles! Un service complet par un seul interlocuteur Touchez vos cibles! Vous souhaitez établir une relation directe, personnelle et durable avec vos clients? Le marketing direct vise à intégrer le feed-back du consommateur à la communication de sorte à

Plus en détail

Déclaration électronique de votre système d alarme

Déclaration électronique de votre système d alarme Déclaration électronique de votre système d alarme La réglementation dans le secteur de la sécurité a été modifiée par l arrêté royal du 25 avril 2007 fixant les conditions d installation, d entretien

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

MEDIAHUIS OFFRE UNE EXPERIENCE DE NAVIGATION PERSONNALISEE, créée spécialement pour le visiteur... avant même qu il n arrive sur le site

MEDIAHUIS OFFRE UNE EXPERIENCE DE NAVIGATION PERSONNALISEE, créée spécialement pour le visiteur... avant même qu il n arrive sur le site MEDIAHUIS OFFRE UNE EXPERIENCE DE NAVIGATION PERSONNALISEE, créée spécialement pour le visiteur... avant même qu il n arrive sur le site ENTREPRISE SITE WEB www.mediahuis.be SECTEUR D ACTIVITÉ Publication

Plus en détail

COM 300 / CHAPITRE 7: COMMUNICATION HORS MEDIAS: RELATIONS PUBLIQUES. Mme. Zineb El Hammoumi

COM 300 / CHAPITRE 7: COMMUNICATION HORS MEDIAS: RELATIONS PUBLIQUES. Mme. Zineb El Hammoumi COM 300 / CHAPITRE 7: COMMUNICATION HORS MEDIAS: RELATIONS PUBLIQUES Mme. Zineb El Hammoumi SOMMAIRE Relations publiques / Relations presse Définition, objectifs, cibles Moyens des Relations Publiques:

Plus en détail

LA CAPACITE DU MINEUR Ai-je le droit d agir seul en tant que mineur?

LA CAPACITE DU MINEUR Ai-je le droit d agir seul en tant que mineur? Droit civil LA CAPACITE DU MINEUR Ai-je le droit d agir seul en tant que mineur? Peux-tu effectuer des achats dans un magasin ou ailleurs? Peux-tu ouvrir un compte bancaire et en retirer de l argent? Pourras-tu

Plus en détail

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace Les formations standardisées voulant mettre le commercial dans un «moule» et formater une personne en appliquant des techniques à la lettre sont bien différentes de ce que nous vous proposons chez Semaphorus.

Plus en détail

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion?

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion? Chantier sur la cohésion sociale et l inclusion dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés JUIN 2013 1) Mise en contexte Dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés à Saint-Camille, 4 chantiers

Plus en détail

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste REUSSIR SA FONCTION ASSISTANT(E) 2015 COMMERCIAL(E) DUREE 5 jours (35 Heures) COUT 1290 HT par personne OBJECTIFS Connaître les missions de l Assistant(e) Commercial(e) Savoir communiquer Optimiser son

Plus en détail

WEDNESDAY CLUB 2014 / 2015

WEDNESDAY CLUB 2014 / 2015 BORDEAUX INTERNATIONAL SCHOOL WEDNESDAY CLUB 2014 / 2015 Bordeaux International School 252 Rue Judaïque, 33000 Bordeaux Tél : 05 57 87 02 11 Email : bis@bordeaux-school.com Site web : www.bordeaux-school.com

Plus en détail

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés COMMUNIQUE DE PRESSE Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés Sondage Harris Interactive pour Gecina Enquête réalisée en ligne du 5 au 11 mai 2011. Echantillon représentatif

Plus en détail

VOTRE IMAGE VAUT DE L OR EN LIGNE AUSSI... GOUDA DE HOLLANDE DU NORD AU SCEAU ROUGE

VOTRE IMAGE VAUT DE L OR EN LIGNE AUSSI... GOUDA DE HOLLANDE DU NORD AU SCEAU ROUGE VOTRE IMAGE VAUT DE L OR AUSSI... QUELQUES CHIFFRES 80% des Belges sont aujourd hui connectés à Internet, bientôt, ils seront 90%. Le nombre d utilisateurs mobiles a doublé les deux dernières années. 60%

Plus en détail

La rédaction d un courriel

La rédaction d un courriel La rédaction d un courriel Le courriel est un moyen de communication rapide et efficace pour transmettre des renseignements à des collègues, clients, supérieurs ou amis. Sa simplicité d utilisation permet

Plus en détail

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82 La communication : un outil de vente ouvert à tous jeudi 6 mars 2008 Go Between - Christian Fabre Plan de la présentation Pourquoi communiquer?

Plus en détail

Auderghem Amélioration du sentiment de sécurité sur le chemin de l école

Auderghem Amélioration du sentiment de sécurité sur le chemin de l école www.besafe.be Auderghem Amélioration du sentiment de sécurité sur le chemin de l école Mons - Projet Bien-être à l école 1 Auderghem Amélioration du sentiment de sécurité sur le chemin de l école SPF Intérieur

Plus en détail

MARKETING DIRECT LES SOLUTIONS D ENVOI. Dynamisez vos ventes, donnez de l élan à votre relation client.

MARKETING DIRECT LES SOLUTIONS D ENVOI. Dynamisez vos ventes, donnez de l élan à votre relation client. MARKETING DIRECT LES SOLUTIONS D ENVOI Dynamisez vos ventes, donnez de l élan à votre relation client. CADEAU! Un logiciel professionnel pour créer vos mailings! ENVOI OPTIMISEZ L EFFICACITÉ DE VOS CAMPAGNES

Plus en détail

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail