INTEGRATION DU SUIVI DE CONSULTATIONS TABACOLOGIQUES DANS UN LOGICIEL DE GESTION D ACTIVITE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTEGRATION DU SUIVI DE CONSULTATIONS TABACOLOGIQUES DANS UN LOGICIEL DE GESTION D ACTIVITE"

Transcription

1 INTEGRATION DU SUIVI DE CONSULTATIONS TABACOLOGIQUES DANS UN LOGICIEL DE GESTION D ACTIVITE L. Doly-Kuchcik, P. Lemaire, J. Perriot Dispensaire Emile Roux F-63 Clermont-Ferrand 8 ème Congrès National de la SFT Paris 6 et 7 Novembre 2014

2 PLAN Activités du dispensaire Emile Roux Genèse du projet Description du logiciel informatique et du module «consultation de tabacologie» Intérêts de l informatisation des dossiers Pistes d amélioration

3 LE DISPENSAIRE EMILE ROUX (1) MISSIONS D ETAT ET PROPRES AU CG 63 CLAT 63 Activité ( ) Consultants ( ) TM CLAT 63 (63) 10 (46) TM CLAT (1 344) ITL CLAT (691) Enquêtes/TM 72 (1 446) Rx P ( ) IDR QFT ( ) (1 913) BCG 329 (14 093) CDAG et CIDDIST 63 Activité 2013 Consultants 2013 ( ) ( ) VIH+ ( ) 2 (234) VHC+ ( ) 13 (206) VHB+ ( ) 25 (118) IST ( ) 137 (2 046) VACCINATIONS Nb de personnes 2013 ( ) (24 645) CENTRE DE TABACOLOGIE Consultations 2013 ( ) (66 910) ACTION DE SANTE / INSERTION SOCIALE Pneumo Allergologie (public précarité sociale) KBP BPCO Asthme Divers (471) (2 763) (3 706) (4 908) Consultations 2013 ( ) 295 (857) ACTIVITE D ETP : BPCO & ASTHME ARS Auvergne : 60 patients/an

4 LE DISPENSAIRE EMILE ROUX (2) Le DER est le Centre de Tabacologie et d aide à l arrêt du tabac référent en Région Auvergne (environ consultations de tabacologie réalisées depuis 1985) et Centre Ex F depuis 1996 En 2013 : consultations avec 136 nouveaux patients Recours aux consultations : spontané; adressé par médecin généraliste ou spécialiste; via les consultations de pneumologie ou d ETP, de suivi des patients tuberculeux, des personnes en situation de précarité : Hard-core smokers Equipe pluridisciplinaire : 4 médecins spécialisés en addictologie ou tabacologie, un infirmier et un psychologue tabacologues : réunions d information et consultations individuelles Prises en charge validées (AFSSAPS 2003, HAS 2013) et utilisation d outils recommandés : dossier INPES, Co expiré, etc Partenariat avec le réseau Addictologique Régional

5 INFORMATISATION DE L ACTIVITE DU DER 2010 : PHASE DE PROSPECTION devant l obsolescence des anciens logiciels et évolution de l activité qualitative et quantitative du Service : choix du logiciel SILOXANE (expérience ; possibilités de développement spécifique) 2012 : INFORMATISATION DES ACTIVITÉS DU SERVICE - Acquisition d un logiciel pour les missions (CLAT : WEB SUIVI TUB; CDAG-CIDDIST (WEB IST); Vaccinologie, Pneumologie préventive, Actions de santé menées dans le cadre de l insertion sociale et de Tabacologie (WEB VAX)) - Objectifs : gestion des RDV patients et planning des consultations, intégration de l ensemble des données administratives et médicales permettant une extraction des données L ensemble de l équipe du DER a participé à l élaboration du logiciel WEB VAX et tout particulièrement celui de tabacologie (secrétariat, addictologues, infirmiers, psychologue, équipe ETP) Autorisation CNIL : fin 2014 (programme en cours d écriture)

6 DESCRIPTION DU LOGICIEL WEB VAX ETAT CIVIL Données administratives et sociales INSERTION Cs médicales bénéficiaires rsa, chantiers insertion, MIE BILAN DE SANTE Tests et questionnaires Examens Diagnostics Traitement(s) Orientation(s) + Cs DE SUIVI Tests et questionnaires Examens Diagnostics Traitement(s) Orientation(s) PNEUMOLOGIE Cs DE PNEUMOLOGIE Cs médicales de pneumologie préventive Tests et questionnaires Examens Diagnostics Traitement(s) Orientation(s) ANTECEDENTS MEDICAUX Allergie(s) ATCD médicaux détaillés/appareil SPA (DSM IV) ATCD chirurgicaux ATCD familiaux Traitement TABACOLOGIE Cs médicales de tabacologie VACCINOLOGIE Cs de vaccinologie BILAN INITIAL Histoire tabagique Tests et questionnaires Examens Diagnostics Traitement(s) Orientation(s) Cs VACCINALE Données administratives + + Cs DE SUIVI Tests et questionnaires Examens Diagnostics Situation tabagique Traitement(s) Orientation(s) VACCINATION Vaccin Vaccinateur Date de rappel + BILAN D EVALUATION FINAL Réussite Perdu(s) de vue Echec Proposition(s) d amélioration

7 ANTECEDENTS MEDICAUX

8 BILAN INITIAL (1) Histoire tabagique Tests et questionnaires Examens clinique et complémentaires Diagnostic(s) fait(s) le jour de la consultation

9 BILAN INITIAL (2) Traitement(s) proposé(s) et protocole d arrêt Orientations éventuelles Compléments d informations

10 BILAN DU TABAGISME BILAN DU TABAGISME AGE DU PATIENT CONSOMMATION QUOTIDIENNE DOSE CUMULEE (cigarettes/jour) (paquets-années) INDICE DE «BIEN ÊTRE» 0 20 SITUATION PROFESSIONNELLE SITUATION FAMILIALE MOTIFS DE LA TENTATIVE INDICE D EVALUATION REUSSITE 0 20 DIFFICULTE 0 20 TOXICOMANIE ASSOCIEE FREINS ET CRAINTES DE L ARRÊT TRAITEMENT EN COURS AGES DU TABAGISME FTND FTCQ ARRÊTS ANTERIEURS Premières cigarettes Tabagisme régulier Perception dépendance Nombre tentatives (sérieuses) Durée de l arrêt le plus long Causes de(s) récidive(s) DEMARIA GRIMALDI RICHMOND EPICES ZTPI PROCHASKA DI CLEMENTE ECHELLES DE MOTIVATION HAD, BDI, MNPI HAKISKAL HANTOUCHE ANGST RISQUE SUICIDE

11 CONSULTATION(S) DE SUIVI Tests et questionnaires Examens cliniques et complémentaires Diagnostic(s) fait(s) le jour de la consultation Situation tabagique Traitement(s) proposé(s) et protocole d arrêt Orientations éventuelles Compléments d informations

12 BILAN D EVALUATION FINALE Courrier envoyé au patient et retranscription par l infirmier tabacologue dans le dossier informatique

13 INTERETS DU LOGICIEL Rapports d Activités et de Performances annuels (ARS) Enquêtes (InVS) Homogénéiser les pratiques du DER et évaluer l activité du service Visibilité complète de l ensemble des consultations réalisées par le patient En tabacologie : - Améliorer le suivi des patients en le renforçant - Analyser les tentatives d arrêt (échecs et réussites) - Assurer un suivi de pharmacovigilance - Réaliser des communications orales et publications scientifiques N a pas pour vocation à se substituer à l indispensable outil épidémiologique que représente CDTnet

14 PISTES D AMELIORATION DU LOGICIEL Il est adaptable à notre pratique. Avec l aide de nos administrateurs au sein du service, en lien avec le service informatique, des optimisations du logiciel peuvent être faites régulièrement : Création de «catalogues» d antécédents chirurgicaux et familiaux Liaison éventuelle avec le VIDAL Faciliter le remplissage de nos consultations de suivi en les simplifiant Dans l avenir : Créer les logiciels d ETP, vénérologie gynécologique et dermatologique

15 CONCLUSION Cet outil d utilisation simple améliore l accompagnement et le soutien des consultants Adapté à nos pratiques Permet de gérer le dossier individualisé de chaque patient (dossier administratif + gestion des consultations) Permet d intégrer l ensemble des données administratives et médicales, de réaliser des extractions de données et l analyse des dossiers Facilite le partage d informations entre professionnels Perfectionnable afin d être complet en terme de fonctionnalité En liaison avec les autres missions du service : vaccinologie, pneumologie,..

PLACE DES INFIRMIERS EN TABACOLOGIE

PLACE DES INFIRMIERS EN TABACOLOGIE PLACE DES INFIRMIERS EN TABACOLOGIE PATRICE LEMAIRE, Infirmier tabacologue Centre spécialisé Emile Roux Clermont-Fd Aline LONDAITZBEHERE, Infirmière tabacologue hospitalière CHU Clermont-Fd DIU Tabacologie

Plus en détail

INTERVENTION DU PHARMACIEN D OFFICINE EN TABACOLOGIE

INTERVENTION DU PHARMACIEN D OFFICINE EN TABACOLOGIE INTERVENTION DU PHARMACIEN D OFFICINE EN TABACOLOGIE Marie-José Pojer-Médeville Pharmacien -Tabacologue Pharmacie d Officine Clermont-Ferrand Marie-Pierre SAUVANT-ROCHAT Professeur de Santé Publique Faculté

Plus en détail

PLACE DES INFIRMIERS EN TABACOLOGIE

PLACE DES INFIRMIERS EN TABACOLOGIE PLACE DES INFIRMIERS EN TABACOLOGIE PATRICE LEMAIRE, Infirmier tabacologue Centre spécialisé Emile Roux Clermont-Fd Aline LONDAITZBEHERE, Infirmière tabacologue hospitalière CHU Clermont-Fd DIU Tabacologie

Plus en détail

DEDIT SYLVIE DIU Tabacologie 2015 L ACCOMPAGNEMENT ET L AIDE A L ARRÊT DU TABAC EN ENTREPRISE

DEDIT SYLVIE DIU Tabacologie 2015 L ACCOMPAGNEMENT ET L AIDE A L ARRÊT DU TABAC EN ENTREPRISE DEDIT SYLVIE DIU Tabacologie 2015 L ACCOMPAGNEMENT ET L AIDE A L ARRÊT DU TABAC EN ENTREPRISE Sommaire Introduction Démarche Résultats à 6 mois Conclusion de ses propriétaires. GROUPE AUVERGNE AERONAUTIQUE

Plus en détail

TEMPS D ACCOMPAGNEMENT SOIGNANT DANS LE DISPOSITIF D ANNONCE CHU DE CLERMONT-FERRAND

TEMPS D ACCOMPAGNEMENT SOIGNANT DANS LE DISPOSITIF D ANNONCE CHU DE CLERMONT-FERRAND TEMPS D ACCOMPAGNEMENT SOIGNANT DANS LE DISPOSITIF D ANNONCE CHU DE CLERMONT-FERRAND HISTORIQUE Lois Création des RCP Création des consultations LOIS Ce sont les Etats Généraux de 1998 des malades du cancer

Plus en détail

Rénovation du dispositif CDAG/CIDDIST

Rénovation du dispositif CDAG/CIDDIST Rénovation du dispositif CDAG/CIDDIST Groupe de travail 29 juin 2012 Laurence Caté Frédérique Delatour Axelle Romby DGS Sous-direction prévention des risques infectieux Bureau IST/VIH/Hépatites Rappel

Plus en détail

Coopération infirmier médecin dans le suivi des patients vivant avec le VIH

Coopération infirmier médecin dans le suivi des patients vivant avec le VIH Coopération infirmier médecin dans le suivi des patients vivant avec le VIH Une nouvelle perspective dans le parcours de soins? FOUQUET MA, CHAUSSADE H, CLEMENT A, BARON D, ALBERT D, BERNARD L, GRAS G

Plus en détail

Projet de santé de la MSP du Véron 2014

Projet de santé de la MSP du Véron 2014 Projet de santé de la MSP du Véron 2014 Préambule «La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.»(oms 1946)

Plus en détail

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques.

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. LUDIVINE FAGES Infirmière Anesthésiste/Hypnopraticien DIU aide au sevrage tabagique Année universitaire 2014/2015

Plus en détail

Etat des lieux des prarques éducarves en tuberculose :

Etat des lieux des prarques éducarves en tuberculose : Etat des lieux des prarques éducarves en tuberculose : synthèse de l enquête menée auprès de l ensemble des CLAT L. Doly- Kuchcik Dispensaire Emile Roux- CLAT 63 Clermont- Ferrand ludivine.doly@cg63.fr

Plus en détail

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SFT-Paris 6-11-2014 Dr Voyer Cardiologue et tabacologue Centre de réadaptation cardiovasculaire Bois Gibert Tabacologue CHU Tours La réadaptation

Plus en détail

Importance du repérage et de la prise en charge

Importance du repérage et de la prise en charge Poly addiction et poly consommation dans le sevrage tabagique Importance du repérage et de la prise en charge Christiane VALLES Infirmière tabacologue, addictologue Centre Hospitalier de Cahors. Introduction

Plus en détail

Le Centre Emergence - Espace Tolbiac

Le Centre Emergence - Espace Tolbiac Le Centre Emergence - Espace Tolbiac 6 rue Richemont 75013 Paris Espace Tolbiac est un service spécialisé destiné aux patients souffrant de troubles liés aux drogues. Activités principales : Consultations

Plus en détail

Liaisons fonctionnelles :

Liaisons fonctionnelles : Août 2013 SERVICES : CSAPA : Centre de soins et d accompagnement et de prévention en addictologie «Le Carrousel» Tél. 01 64 71 64 68 7 Place Praslin, 77000 Melun : 2, Rue Fréteau e Pény 77011 MELUN Tél.

Plus en détail

l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH

l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH Mercredi 7 Octobre 2015 NANTES JF. Souchon, M. Laprevotte, N. Edeb, A. Simon, O Benveniste Département de Médecine Interne Pôle

Plus en détail

Rôle du Médecin du Travail. interactions avec les différentes instances

Rôle du Médecin du Travail. interactions avec les différentes instances Risques liés aux Accidents Exposant au Sang : Rôle du Médecin du Travail & interactions avec les différentes instances Dr Martine Domart-Rançon Service de Santé au Travail Hôpital Européen Georges Pompidou

Plus en détail

La cigarette tue lentement... Tant mieux, j ai tout mon temps! Mer du Nord, mai 1998. Stage d animateur - atelier sur la santé

La cigarette tue lentement... Tant mieux, j ai tout mon temps! Mer du Nord, mai 1998. Stage d animateur - atelier sur la santé OUMAZIZ Pascale, infirmière Tabacologue CHU de Charleroi - site de Vésale La cigarette tue lentement... Tant mieux, j ai tout mon temps! Mer du Nord, mai 1998 Stage d animateur - atelier sur la santé La

Plus en détail

Recommandations d utilisation des tests Interféron : HCSP 1 er juillet 2011

Recommandations d utilisation des tests Interféron : HCSP 1 er juillet 2011 Recommandations d utilisation des tests Interféron : HCSP 1 er juillet 2011 Saisine DGS 18 mars 2009 Actualisation des Indications d utilisation des tests IGRA Dans le diagnostic de l ITL ITL récente :

Plus en détail

Évaluation gérontologique en EHPAD une démarche qualité

Évaluation gérontologique en EHPAD une démarche qualité Évaluation gérontologique en EHPAD une démarche qualité Dr Robert Abadie, Dr André Stillmunkés Dr Catherine Doze, Dr Jean Favarel, Dr Jean-François Jammes, Dr Adrian Klapouszczak, Dr Georges Mozziconacci,

Plus en détail

Aide au sevrage tabagique dans le cadre d un sevrage alcool hospitalier. Impact sur la motivation au changement de comportement

Aide au sevrage tabagique dans le cadre d un sevrage alcool hospitalier. Impact sur la motivation au changement de comportement Aide au sevrage tabagique dans le cadre d un sevrage alcool hospitalier Impact sur la motivation au changement de comportement Présentation de la structure Service d addictologie/hôpital René Muret(GHU

Plus en détail

Genèse du projet. 12 Lits haltes soins-santé: patients sans domicile fixe atteint d une pathologie aigüe nécessitant des soins, hors hospitalisation

Genèse du projet. 12 Lits haltes soins-santé: patients sans domicile fixe atteint d une pathologie aigüe nécessitant des soins, hors hospitalisation CSAPA/LHSS Genèse du projet Reconversion des lits infirmiers en LHSS Projet de la DRJSCS de concentrer 12 lits LHSS sur un seul site, en intersectorialité, Projet porté par Accueil Promotion Sambre, Maubeuge

Plus en détail

COLLABORATION ENTRE TABACOLOGUE ET ADDICTOLOGUE DANS LA PREVENTION ET L ARRET DU TABAC EN ENTREPRISE

COLLABORATION ENTRE TABACOLOGUE ET ADDICTOLOGUE DANS LA PREVENTION ET L ARRET DU TABAC EN ENTREPRISE COLLABORATION ENTRE TABACOLOGUE ET ADDICTOLOGUE DANS LA PREVENTION ET L ARRET DU TABAC EN ENTREPRISE P. Lemaire, L. Doly-Kuchcik, J. Perriot Dispensaire Emile Roux F-63 Clermont-Ferrand patrice.lemaire@cg63.fr

Plus en détail

LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE

LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE INFORMATION aux PARTENAIRES SOCIAUX et MEDICO SOCIAUX CPMI PASS Miséricorde CAEN 12 Octobre 2011 ARS BN Dr Salaün Marie-Anne, médecin coordinateur Fanny Appia,interne en médecine

Plus en détail

Recommandations récentes pour l utilisation des tests Interféron

Recommandations récentes pour l utilisation des tests Interféron Recommandations récentes pour l utilisation des tests Interféron 11 février 2014 Clinique du mousseau Dr Fadi Antoun Pneumologue Bureau des Vaccinations Cellule Tuberculose(ville de Paris) Hôpital privé

Plus en détail

Projet national sur les pratiques professionnelles de Réduction des Risques en CAARUD et en CSAPA QUESTIONNAIRE à destination des CSAPA

Projet national sur les pratiques professionnelles de Réduction des Risques en CAARUD et en CSAPA QUESTIONNAIRE à destination des CSAPA 1 Projet national sur les pratiques professionnelles de Réduction des Risques en CAARUD et en CSAPA QUESTIONNAIRE à destination des CSAPA Ce questionnaire s inscrit dans une démarche participative nationale

Plus en détail

STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière

STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière AVIS DE LA HAS STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière Demande : Efficacité, efficience et prise en charge financière des stratégies thérapeutiques

Plus en détail

PROGRAMME Certificat de Pratiques Educatives en Santé (CPES)

PROGRAMME Certificat de Pratiques Educatives en Santé (CPES) PROGRAMME Certificat de Pratiques Educatives en Santé (CPES) UE1 : concepts et enjeux en santé publique et en promotion de la santé (approche pluridisciplinaire) (42h) Coordonnateur : D Boury, docteur

Plus en détail

Soins et accompagnement médical, psychologique, social et juridique des demandeurs d asile particulièrement vulnérables

Soins et accompagnement médical, psychologique, social et juridique des demandeurs d asile particulièrement vulnérables Soins et accompagnement médical, psychologique, social et juridique des demandeurs d asile particulièrement vulnérables FER -13 septembre 2012- Maison des Polytechniciens Paris Pascal Revault - Directeur

Plus en détail

TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE. Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005

TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE. Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005 TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005 Depression et tabac COMMENT LE TABACOLOGUE EVALUE L ANXIETE ET LA DEPRESSION? J Perriot

Plus en détail

Hospices Civils de Beaune CONSULTATION ELSA HOSPICES CIVILS DE BEAUNE L. M A S S E / L. B A R R O T H C B N O V 2 0 1 4

Hospices Civils de Beaune CONSULTATION ELSA HOSPICES CIVILS DE BEAUNE L. M A S S E / L. B A R R O T H C B N O V 2 0 1 4 CONSULTATION ELSA HOSPICES CIVILS DE BEAUNE AVANTAGES ET DIFFICULTES AVANTAGES - Repérage des patients à différents stades ( CNH, Certificat de non hospitalisation, ivresse pathologique, TS/passage à l

Plus en détail

La lutte contre le cancer Une priorité en Auvergne. Alors prenez soin de votre santé, faites-vous dépister!

La lutte contre le cancer Une priorité en Auvergne. Alors prenez soin de votre santé, faites-vous dépister! La lutte contre le cancer Une priorité en Auvergne Alors prenez soin de votre santé, faites-vous dépister! Dépistage du cancer du sein A partir de 50 ans, le dépistage du cancer du sein tous les 2 ans,

Plus en détail

Thèses : Productions 2000/2005

Thèses : Productions 2000/2005 Thèses : Productions 2000/2005 Syndrome d apnées du sommeil : de la clinique au diagnostic polysomnographique Approche de la déontologie médicale par l étude de la liberté thérapeutique Appropriation de

Plus en détail

LA FORMATION EN TABACOLOGIE PAR LE DIU DE TABACOLOGIE ET AIDE A L ARRET DU TABAGISME EVALUATION PERSPECTIVES

LA FORMATION EN TABACOLOGIE PAR LE DIU DE TABACOLOGIE ET AIDE A L ARRET DU TABAGISME EVALUATION PERSPECTIVES LA FORMATION EN TABACOLOGIE PAR LE DIU DE TABACOLOGIE ET AIDE A L ARRET DU TABAGISME EVALUATION PERSPECTIVES Rapport du Docteur Jean PERRIOT Vice-Président de la SFT L objectif de ce rapport est de dresser

Plus en détail

INFIRMIER(E) EN MEDECINE D URGENCE

INFIRMIER(E) EN MEDECINE D URGENCE Yvon CROGUENNEC IADE / ENSEIGNANT SAMU 29 / CESU 29 Référentiel de Compétences Commission Infirmière Commission Soins d Urgence & Sous - Commission d Élaboration des Manifestations Scientifiques INFIRMIER(E)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - ARRÊT DU TABAC. L innovation digitale. qui optimise les chances. d arrêter de fumer

DOSSIER DE PRESSE - ARRÊT DU TABAC. L innovation digitale. qui optimise les chances. d arrêter de fumer DOSSIER DE PRESSE - ARRÊT DU TABAC L innovation digitale qui optimise les chances d arrêter de fumer DISPONIBLE DÈS LE 26 MAI 2015 DISPONIBLE DÈS LE 26 MAI 2015 Un programme Scientifique Facile d utilisation

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE Protection sanitaire, maladies, toxicomanie, épidémiologie, vaccination, hygiène MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ SECRÉTARIAT D ÉTAT À LA SANTÉ Direction générale de

Plus en détail

Les attentes institutionnelles dans l éducation thérapeutique

Les attentes institutionnelles dans l éducation thérapeutique Groupement Hospitalier Pitié Salpetrière Charles Foix Les attentes institutionnelles dans l éducation thérapeutique Valérie ACHART-DELICOURT Coordinateur Paramédical P3I journées infirmières JNI 2012 Source

Plus en détail

Développement de la collaboration médico-pharmaceutique

Développement de la collaboration médico-pharmaceutique Développement de la collaboration médico-pharmaceutique au sein du réseau de cancérologie pédiatrique d Aquitaine RESILIAENCE Dr A.Jourand Congrès des réseaux de cancérologie Rouen 2011 Organisation du

Plus en détail

Le dépistage VIH. Troussier- 2014-2015

Le dépistage VIH. Troussier- 2014-2015 Le dépistage VIH Troussier- 2014-2015 A connaître La place du dépistage dans la stratégie de santé publique Stratégies et outils d intervention dans les CDAG Le déroulé d une consultation Le rendu des

Plus en détail

Cahier des charges relatif à l acquisition ou l accompagnement à la création d un logiciel «dossier unique usager informatisé»

Cahier des charges relatif à l acquisition ou l accompagnement à la création d un logiciel «dossier unique usager informatisé» Cahier des charges relatif à l acquisition ou l accompagnement à la création d un logiciel «dossier unique usager informatisé» I - PRESENTATION EDEFS 35 Etablissement public départemental, l EDEFS 35 dispose

Plus en détail

PROPOSITION D'UN PROGRAMME D'EDUCATION THERAPEUTIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT TUBERCULEUX : Réseau National des CLAT Créteil 15/11/2012

PROPOSITION D'UN PROGRAMME D'EDUCATION THERAPEUTIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT TUBERCULEUX : Réseau National des CLAT Créteil 15/11/2012 PROPOSITION D'UN PROGRAMME D'EDUCATION THERAPEUTIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT TUBERCULEUX : Réseau National des CLAT Créteil 15/11/2012 1 Les pré requis 1 Contexte (file active/an), argumentaire

Plus en détail

session d information LA TARIFICATION A L ACTIVITE ET LE MEDICAMENT

session d information LA TARIFICATION A L ACTIVITE ET LE MEDICAMENT LA TARIFICATION A L ACTIVITE ET LE MEDICAMENT Les modalités de la réforme 5 GRANDES MODALITES DE FINANCEMENT Financements directement liés à l activité FORFAIT PAR SEJOUR (GHS et suppléments) TARIFS PAR

Plus en détail

Autonomie d une infirmière en consultation des voyages et adhésion au protocole de coopération.

Autonomie d une infirmière en consultation des voyages et adhésion au protocole de coopération. Autonomie d une infirmière en consultation des voyages et adhésion au protocole de coopération. Delphine Leclerc CHU Avicenne,Bobigny 1 Déclaration d intérêts de 2012 à 2015 Intérêts financiers : 0 Liens

Plus en détail

Le sevrage tabagique chez les PVVIH. Dr Gobert CH René Dubos Pontoise 20/11/13

Le sevrage tabagique chez les PVVIH. Dr Gobert CH René Dubos Pontoise 20/11/13 Le sevrage tabagique chez les PVVIH Pourquoi s y intéresser? En raison des comorbidités importantes, mortelles, liées au tabagisme, chez les PVVIH, alors que la maladie liée directement au virus VIH est

Plus en détail

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone.

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. 1 Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. PLAN 1. SONDAGE 2. POURQUOI INFORMATISER LE CIRCUIT DU MEDICAMENT 3. EXPERIENCE CHALONNAISE 1. CONTEXTE 2. PRESENTATION DU LOGICIEL 3. UTILISATION

Plus en détail

C.I.O. Médico-Économiques

C.I.O. Médico-Économiques Les sept clefs pour réussir le changement e associé à la mise en place d'un dossier électronique patient (DEP) Pr. Ph. Kolh C.I.O. Chef du Service des Informations Médico-Économiques 2011-10-20 Table des

Plus en détail

Actualités dans la prise en charge de la BPCO. Dr Vincent BOISSERIE LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite

Actualités dans la prise en charge de la BPCO. Dr Vincent BOISSERIE LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite Actualités dans la prise en charge de la BPCO Dr Vincent BOISSERIE LACROIX Centre de pneumologie de Bordeaux rive droite Rappels épidémiologiques 5 10% de la population adulte 3,5 milliards d euros/an

Plus en détail

Présentation du travail effectué autour du projet NADIS

Présentation du travail effectué autour du projet NADIS Présentation du travail effectué autour du projet NADIS SOMMAIRE Appel d offre pour le logiciel Hébergement de Nadis Les contrats Présentation de Nadis Architecture générale de la plateforme Nadis Quelques

Plus en détail

ATELIER NOUVELLE GOUVERNANCE. Professeur Thierry May

ATELIER NOUVELLE GOUVERNANCE. Professeur Thierry May ATELIER NOUVELLE GOUVERNANCE Professeur Thierry May Nouvelle gouvernance hospitalière Plan Hôpital 2007 Relance investissement hospitalier Incitation financière par T2A Organisation en Pôle Expérimentation

Plus en détail

Du Bon Usage de la Télémédecine. Exemple d application aux UCSA

Du Bon Usage de la Télémédecine. Exemple d application aux UCSA Du Bon Usage de la Télémédecine Exemple d application aux UCSA Contexte général 1 Nombreux champs d application : - téléconsultation - téléexpertise - téléformation - téléassistance Contexte général 2

Plus en détail

ASALEE, une prise en charge en équipe

ASALEE, une prise en charge en équipe PRÉSENTATION DU PROTOCOLE Octobre 2015 ASALEE, une prise en charge en équipe Médecin généraliste & Infirmière Déléguée à la Santé Publique (IDSP) au sein du cabinet 1. Les médecins identifient avec les

Plus en détail

Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique

Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique Capitole Stop Tabac RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN MÉDECINE GÉNÉRALE Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique Juin 24 I. INTRODUCTION L objectif est d améliorer le repérage

Plus en détail

CONTEXTE. Démarche d amélioration continue de la qualité des soins

CONTEXTE. Démarche d amélioration continue de la qualité des soins CONTEXTE Déche d amélioration continue de la qualité des soins Impulsée par la Direction des Soins Accompagnement GRIEPS S inscrit dans le projet d établissement 2009-2013 et s intègre dans sa déche de

Plus en détail

Les séjours d aide à l arrêt du tabac

Les séjours d aide à l arrêt du tabac Les séjours d aide à l arrêt du tabac Maison de Vie Carpentras Didier Rouault Fight Aids Monaco / Maison de Vie Docteur Dominique Blanc Sidaction La Maison de Vie de Carpentras Un établissement de répit

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die Dr Florence TARPIN-LYONNET Chef de Pôle des activités de soins et d Hospitalisation à Domicile CH Crest Présidente CME Retour

Plus en détail

Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie

Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie SAVANOVITCH C. (1) SAUVANT-ROCHAT M.P. (1) Clermont Université, Université d Auvergne, Faculté Pharmacie, EA 4681-PEPRADE,

Plus en détail

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ NOR : SJSH0830983C

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ NOR : SJSH0830983C MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction de l organisation des soins Bureau de l offre régionale

Plus en détail

Paris, le DIRECTION DES HÔPITAUX DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ. La Ministre de l emploi et de la solidarité

Paris, le DIRECTION DES HÔPITAUX DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ. La Ministre de l emploi et de la solidarité République Française Paris, le DIRECTION DES HÔPITAUX DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SANTÉ La Ministre de l emploi et de la solidarité La Secrétaire d État à la santé et aux handicapés à Mesdames et Messieurs

Plus en détail

CABIPIC : Évaluation des risques infectieux professionnels chez les médecins libéraux. Contexte

CABIPIC : Évaluation des risques infectieux professionnels chez les médecins libéraux. Contexte CABIPIC : Évaluation des risques infectieux professionnels chez les médecins libéraux. Clotilde Cambon- Lalanne Interne DES de MG Paris VII Décembre 2010 Contexte Risques infectieux professionnels connus

Plus en détail

Missions et compétences des Infirmier(ère)s en Santé au Travail à La Poste

Missions et compétences des Infirmier(ère)s en Santé au Travail à La Poste Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction Prévention Santé Sécurité au Travail Destinataires Tous services Contact Médecin coordinateur Tél : 01 55 44 24 39 Fa : E-mail : Date

Plus en détail

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Tabac au féminin 24.05.12 N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Consommation de tabac chez la femme Dans la population féminine française générale (15-85 ans) en 2010: - 27,9% fument - Parmi

Plus en détail

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Agence Weber Shandwick : Lise Ardhuin Tel : 01 47

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Agence Weber Shandwick : Lise Ardhuin Tel : 01 47 Perception des Français du respect de l interdiction de fumer dans les cafés et bars, et dans les restaurants, un an après son application Résultats de deux enquêtes Dossier de presse 7 janvier 2009 CONTACTS

Plus en détail

LOGICIEL POUR CENTRES DE MÉDECINE PHYSIQUE, CENTRES DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION. www.dai.fr

LOGICIEL POUR CENTRES DE MÉDECINE PHYSIQUE, CENTRES DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION. www.dai.fr LOGICIEL POUR CENTRES DE MÉDECINE PHYSIQUE, CENTRES DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION www.dai.fr Découvrez Rééducation & son fonctionnement Un fonctionnement architecturé autour du dossier unique du

Plus en détail

L application de la télémédecine aux UCSA et aux SMPR

L application de la télémédecine aux UCSA et aux SMPR L application de la télémédecine aux UCSA et aux SMPR entretiens avec spécialistes ; échanges avec le CH de rattachement pour la mise en œuvre des formalités concernant la prise en charge sanitaire et

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE DIRECTION GENERALE DE LA SANTE Sous-direction prévention des risques infectieux Bureau Infections par le VIH, IST et hépatites Personnes chargées du dossier

Plus en détail

Le dossier médical en santé travail

Le dossier médical en santé travail Le dossier médical en santé travail Dr C. Doutrellot-Philippon CHU Amiens-Picardie/université Picardie Jules Verne DU IST Ile de France Année 2015-2016 Introduction Le dossier médical en santé travail

Plus en détail

Les aides publiques dans l aide au sevrage tabagique et la campagne «Sevrage pour tous»

Les aides publiques dans l aide au sevrage tabagique et la campagne «Sevrage pour tous» CAMPAGNE FÉDÉRALE «UNE AIDE AUX FUMEURS ACCESSIBLE À TOUS» Les aides publiques dans l aide au sevrage tabagique et la campagne «Sevrage pour tous» Caroline RASSON Michael CLARINO Fonds des Affections respiratoires

Plus en détail

Accompagnement des malades asthmatiques

Accompagnement des malades asthmatiques Accompagnement des malades asthmatiques Comité de suivi asthme du 27 juin 2013 Page n 1 Ordre du jour 1. La segmentation 2. Les supports de recrutement et d accompagnement 3. Le rôle des PS et l articulation

Plus en détail

PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA

PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA Ordre du jour Rappels du contexte et de la phase diagnostic Présentation

Plus en détail

SECURIMED Le circuit du médicament : qu en pensent les décideurs?

SECURIMED Le circuit du médicament : qu en pensent les décideurs? SECURIMED Le circuit du médicament : qu en pensent les décideurs? L. Faraggi pour le groupe de travail régional 5 ème congrès de l afgris 19 octobre 2006 OBJECTIFS Étudier la connaissance du circuit du

Plus en détail

ETUDES CARE-PREV1 & CARE-PREV2 : Mise en place de consultations de prévention réalisées par des externes dans un cabinet de médecine générale.

ETUDES CARE-PREV1 & CARE-PREV2 : Mise en place de consultations de prévention réalisées par des externes dans un cabinet de médecine générale. ETUDES CARE-PREV1 & CARE-PREV2 : Mise en place de consultations de prévention réalisées par des externes dans un cabinet de médecine générale. Julien Gelly Jean-Pierre Aubert Alain Eddi Michel Nougairède

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. U.C.S.A. Unité de consultations et de soins ambulatoires

LIVRET D ACCUEIL. U.C.S.A. Unité de consultations et de soins ambulatoires 1 LIVRET D ACCUEIL U.C.S.A. Unité de consultations et de soins ambulatoires 2011 2 SOMMAIRE Définition / Présentation Présentation des locaux Présentation de l équipe médicale et paramédicale Présentation

Plus en détail

Intervention pour l évaluation des risques psychosociaux

Intervention pour l évaluation des risques psychosociaux Intervention pour l évaluation des risques psychosociaux Au sein d un Etablissement médico- psychologique et social Ch. MOUTET-KREBS, Médecin du Travail Julie MORELL, Psychologue du Travail L entreprise

Plus en détail

Actualité sur le 3e Plan Alzheimer 2008-2012

Actualité sur le 3e Plan Alzheimer 2008-2012 Uzès 21.9.2009 Actualité sur le 3e Plan Alzheimer 2008-2012 Dr Denise STRUBEL Centre de Gérontologie CHU Nîmes Le 3e plan Alzheimer (2008-2012) Proposition de 44 mesures selon 11 objectifs et 3 axes Axe

Plus en détail

PERSOLIEN Le service personnalisé des patients traités par chimiothérapie orale

PERSOLIEN Le service personnalisé des patients traités par chimiothérapie orale PERSOLIEN Le service personnalisé des patients traités par chimiothérapie orale Le suivi Persolien Initiative du RFPC* unique en oncologie Contexte: - Développement des anti-cancéreux oraux - S inscrit

Plus en détail

Préface. Les structures listées dans ce guide s adressent en particulier à des personnes sans couverture médicale.

Préface. Les structures listées dans ce guide s adressent en particulier à des personnes sans couverture médicale. Préface Je tiens à remercier les enfants des communes de Périgueux, Boulazac et Coulounieix-Chamiers qui ont réalisé les dessins pour la page de couverture de ce guide. Ce guide a été réalisé dans le cadre

Plus en détail

Le PLAN CARMEN «Comment Attirer et Retenir les Médecins dans nos Entreprises»

Le PLAN CARMEN «Comment Attirer et Retenir les Médecins dans nos Entreprises» Le PLAN CARMEN «Comment Attirer et Retenir les Médecins dans nos Entreprises» - Environ 2000 médecins dans l industrie - Des difficultés de recrutement croissantes/pénurie - Question de l attractivité

Plus en détail

Le dépistage VIH. Troussier- 2013

Le dépistage VIH. Troussier- 2013 Le dépistage VIH Troussier- 2013 A connaître La place du dépistage dans la stratégie de santé publique Stratégies et outils d intervention dans les CDAG Le déroulé d une consultation Le rendu des résultats

Plus en détail

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares»

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» (mars 2007) Ministère de la Santé et des Solidarités DHOS Bureau O4 1 Table des matières 1. DESCRIPTION DU CENTRE DE COMPETENCES...4 1.1 L'EQUIPE

Plus en détail

Faculté de Médecine de Nantes Présentation du mémoire pour le DIU de Tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest

Faculté de Médecine de Nantes Présentation du mémoire pour le DIU de Tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest Faculté de Médecine de Nantes Présentation du mémoire pour le DIU de Tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest Qui sont les utilisateurs de la cigarette électronique, et quelles modifications

Plus en détail

La tuberculose CLAT Calvados -CPMI Caen

La tuberculose CLAT Calvados -CPMI Caen La tuberculose CLAT Calvados -CPMI Caen MODALITES D ENQUETE DE DEPISTAGE AUTOUR DUN CAS DE TUBERCULOSE DECLARE EN COLLECTIVITE DE PERSONNES AGEES Maisons de retraite et EHPAD du Calvados Réunion du :20/11/2007

Plus en détail

Un programme d éducation thérapeutique pour les personnes vivant avec le VIH

Un programme d éducation thérapeutique pour les personnes vivant avec le VIH Un programme d éducation thérapeutique pour les personnes vivant avec le VIH une élaboration et une mise en œuvre impliquant l association Aides 44 et l équipe éducative du service d infectiologie CHU

Plus en détail

Certification des Logiciels d Aide à la Prescription à l'hôpital. Philippe Manet SQIM / HAS

Certification des Logiciels d Aide à la Prescription à l'hôpital. Philippe Manet SQIM / HAS Certification des Logiciels d Aide à la Prescription à l'hôpital La Haute Autorité de Santé Haute Autorité de Santé (HAS) : Autorité Administrative Indépendante «!Autorité publique indépendante à caractère

Plus en détail

ETP DANS LA BPCO : UN OUTIL D AIDE A L ARRET DU TABAC

ETP DANS LA BPCO : UN OUTIL D AIDE A L ARRET DU TABAC ETP DANS LA BPCO : UN OUTIL D AIDE A L ARRET DU TABAC F. Marchandise, J. Perriot, L. Doly-Kuchcik Dispensaire Emile Roux F-63 Clermont-Ferrand francois.marchandise@cg63.fr 8 ème Congrès National de la

Plus en détail

Liège, le 3 août 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015-115

Liège, le 3 août 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015-115 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 3 août 2015

Plus en détail

Les accidents percutanés. Résultats 2005, inter-région Nord. Les établissements participant Inter-région Nord 2005. Fonction des victimes d AES (%)

Les accidents percutanés. Résultats 2005, inter-région Nord. Les établissements participant Inter-région Nord 2005. Fonction des victimes d AES (%) Les établissements participant Inter-région ord 200 Résultats 200, inter-région ord 4 AES dans 9 établissements ord Pas de Calais 2 Régions Hte orm. Pic. 8 Ile de France 9 Statut de l'établissement Privé

Plus en détail

Annexe III. Rapport annuel d activité et de performance (RAP) Pour les centres de vaccinations

Annexe III. Rapport annuel d activité et de performance (RAP) Pour les centres de vaccinations ANNEXE 1 Annexe III Rapport annuel d activité et de performance (RAP) Pour les centres de vaccinations (A adresser au directeur général de l ARS) Département : Région : Année (= N-1) : 20 _ Centre habilité

Plus en détail

Dispositif régional «CMEI» en Nord Pas de Calais

Dispositif régional «CMEI» en Nord Pas de Calais Dispositif régional «CMEI» en Nord Pas de Calais Rappel du cadre d intervention des CMEI Réception d un certificat médical ou d une demande médicale d intervention Prise de contact avec patient/occupant

Plus en détail

PROGRAMME RSI~Diabète

PROGRAMME RSI~Diabète MON PARCOURS PRÉVENTION diabète PROGRAMME RSI~Diabète Vous aider à prendre en charge votre diabète Support patients www.rsi.fr/diabete Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par une hyperglycémie

Plus en détail

CONCOURS D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Candidats ayant validé les unités d enseignement de la PACES

CONCOURS D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Candidats ayant validé les unités d enseignement de la PACES AC HT/2/11/2015 Communication/dossier inscription 2016 CONCOURS D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Candidats ayant validé les unités d enseignement de la PACES Dossier d inscription

Plus en détail

Hospitalisation pour sevrage tabagique : une expérience

Hospitalisation pour sevrage tabagique : une expérience 8ème Congrès de la SFT, Paris, le 7 Novembre 2014 Hospitalisation pour sevrage tabagique : une expérience CHU Louis Mourier, Colombes, HUPNVS, APHP Dr Délia Cozzolino Marion Cadranel Dr Yann Lestrat Intérêt

Plus en détail

2/ FONCTIONNEMENT ET ORGANISATION DE LA BASE

2/ FONCTIONNEMENT ET ORGANISATION DE LA BASE 1/ OBJECTIFS ET PROBLEMATIQUES DE LA BASE DE DONNEES HOSPITALIERE FRANCAISE SUR L INFECTION À VIH AU MOMENT DE LA CREATION ET EVOLUTION(S) DEPUIS LA CREATION En réponse à l émergence de l épidémie de VIH/SIDA,

Plus en détail

Présentation du réseau. Marie-Astrid BLANCHARD (CESEL) Mathilde HERNANDEZ (UPE CH Dreux) Novembre 2008

Présentation du réseau. Marie-Astrid BLANCHARD (CESEL) Mathilde HERNANDEZ (UPE CH Dreux) Novembre 2008 Présentation du réseau Marie-Astrid BLANCHARD (CESEL) Mathilde HERNANDEZ (UPE CH Dreux) Novembre 2008 CRESCENDOC : les origines Contexte : Réseau établi dans le cadre du SREPS Région centre 2003-2007 «renforcement

Plus en détail

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE Nomenclature desmodules A0 :Identifier lesbesoins en Savoirs de Base et définir le parcours de formation. A1 :Se mettre à niveau à l écrit pour répondre aux exigences professionnelles.

Plus en détail

JOURNEE DE FORMATION SFLS 31/05/2013

JOURNEE DE FORMATION SFLS 31/05/2013 JOURNEE DE FORMATION SFLS 31/05/2013 MIEUX TRAVAILLER ENSEMBLE MEDECIN-CADRE-INFIRMIER : De la délégation à la coopération Samya SADAOUI ide,dr Alice Pérignon Maladies Infectieuses et Tropicales Pr BRICAIRE

Plus en détail

Collecte et inventaire des données SAMU

Collecte et inventaire des données SAMU 10 Octobre 2014 Collecte et inventaire des données SAMU Dr L. MAILLARD ORU Aquitaine 20 Mars 2014 Page 1 SOMMAIRE Les indicateurs L organisation des SAMU Les données L état des lieux L objectif La conclusion

Plus en détail

Etude de la faisabilité du test au CO de façon systématique en consultation de grossesse dans une maternité de niveau I

Etude de la faisabilité du test au CO de façon systématique en consultation de grossesse dans une maternité de niveau I Etude de la faisabilité du test au CO de façon systématique en consultation de grossesse dans une maternité de niveau I INTRODUCTION Le tabagisme gravidique est le principal facteur de risque modifiable

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé Centre Hospitalier de Dreux Pôle Admissions Non Programmées (ANP) PROFIL DE POSTE Cadre de santé Réanimation Polyvalente / Unité de Surveillance Continue (USC) Version n Nombre de pages : Diffusée le :

Plus en détail

Dossier Social d Admission

Dossier Social d Admission DPA USR DOC 06.3 DOSSIER SOCIAL ADMISSION USR Dossier Social d Admission (A remplir de façon très lisible par l Assistante Sociale ou le patient lui- même) IDENTIFICATION DU PATIENT Nom : Nom de jeune

Plus en détail