dossier-les gérants reprennent goût au risque

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "dossier-les gérants reprennent goût au risque"

Transcription

1 Asset management dossier-les gérants reprennent goût au risque La rédaction d'option Financea interrogé 38 sociétésde gestion sur leur allocation d'actifs pour le deuxième semestre.il en ressort un net appétit pour le risque, qu'il s'agisse des actions ou des obligations. Malgré tout, les gérants affichent une certaine prudence car l'instabilité, alimentée par la normalisation de la politique monétaire de la Fed,et des indicateurs économiques moins bons que prévu en Europe,risque d'être de mise..s Si la premièrepartiede l'années'estouverte sous de bons auspices,les gérants sont plus dubi tatifs en ce qui concerne la seconde moitiéde 201.«Lesactifsrisquésse portent plutôt bien, mais les marchés sont tout de même hésitants, prévient CharlesBouffier,directeur général d'egamo. Us sont soutenus par les liquiditésimportantesdéverséespar les banques, mais par ailleurs freinés par une conjonc ture économique moinsbonne que prévu notamment en Europe.»Etsi de l'autre côté de l'atlantique,les améliora tions constatées en termes de croissancesont plus nettes, ellespèserontparadoxalementsur les actifsfinancierscar elles inciteront la banque centrale américaine, la Fed, à normalisersa politiquemonétaire.ce changementmajeur attendu parles marchésfinancierss'accompagned'un sur croît de tensions au niveau géopolitiqueà la frontière de l'europeen Ukraineet au Moyen-Orient. Unconsensusmoinsfrancvis-à-visdesactions européennes Malgré ce contexte plusincertain qu'en début d'année, les sociétésdegestioncontinuerontau secondsemestreà miser sur les actifsrisqués au senslarge, même si ellesle feront avec prudence.la rédaction d'optionfinance a interrogé 38 sociétésde gestionprésentesà Paris,à la fois filialesde banques et de compagniesd'assurance,sociétésde gestion entrepreneurialesouencore sociétésde gestionétrangères. Un panel donclarge et représentatif.il enressort un appétit certain pour les actifs risqués,qu'il s'agissedes actions ou de la dette des entreprises.cependant,le point de vue des gérants sur les perspectivesau sein des différentesclasses d'actifsne relèveplusd'un consensusfranc.leschoix rete nus, notamment en termes de répartitiongéographiquede leurs investissements,sont plus hétérogènes qu'en début d'année. Si l'on considère les actions européennes, qui étaient plébiscitéespar quasiment toutes les sociétés de gestionqui avaient participéau panel,le consensuspourle second semestreest moins net. 11sociétésde gestionseu lement affichent une forte pondération sur ce type d'ac tifs,tandis que 19sont surpondéréeset 7 sont neutres.un gérant, Pictct, sous-pondère même fortement les actions européennes.«lesmarchés actionsen Europe ne sont plus sous-valorisés,indiquecharlesbouffier.dsdoiventmain tenant êtresoutenus parune améliorationdes résultatsdes entreprises.lasaison des résultats quis'ouvre sera dans ce cadredéterminantequant à l'orientationdes marchés dans lesprochains mois.»certainsgérantsrestent,dans ce cadre, résolument optimistes.«la restructuration est en cours dans les économieseuropéennes.cecontexteest favorable au redressement des marges des entreprises et donc des

2 bénéfices»,assure Benjamin Melman, directeur de l'alloca tion d'actifs d'edmond de Rothschild Asset Management (EdRAM). Les changements de point de vue concernent aussi les autres zones géographiques, à l'exception du Japon, pour lequel, comme au début du premier semestre, plus de la moitié des sociétés de gestion, soit 23 d'entre eues,sur pondèrent les actions, quand elles ne les surpondèrent pas fortement. «Onobserve une croissance des salaires depuis quelques mois au Japon qui devrait profiter à la demande. Par ailleurs,le taux d'inflation est en ligne avec les objectifs du gouvernement, indique Vincent Juvyns, stratégiste chez P Morgan Asset Management. Nous nous attendons de ce fait à un bon second semestre pour les actions japonaises.» La politique de Shinzo Abé, en rupture avec celles menées par les gouvernements précédents au Japon, a ainsi porté ses fruits. Lesgérants très positifs sur lesactions internationales En ce qui concerne les actions américaines, les sociétés de gestion sont encore moins nombreuses qu'en début d'an née à les surpondérer, elles ne sont que 15 à le faire, la majorité étant neutre vis-à-vis de cette classe d'actifs. Les valorisations ont en effet continué à grimper en 201, et les marchés américains sont de ce fait jugés comme rela tivement chers par les sociétés de gestion. Cependant, ils demeurent incontournables pour certaines d'entre elles, d'autant plus que les perspectives de croissance sont bonnes. «Sil'économie américaine a déçu en début d'an née, elle devrait se rattraper dans la seconde partie de 201, avance Vincent Juvyns. Les ventes de voitures et de biens de consommation durables sont orientéesà la hausse, ainsi que la construction de maisons neuves, des indicateurs qui témoignent du dynamisme de l'économie américaine.» Les perspectives de croissance devraient ainsi soutenir la hausse des bénéfices. Les actions monde sont peut-être celles qui rencontrent le plus de succès auprès des sociétés de gestion. Ellessont en effet 30 à les surpondérer et 3 à les surpondérer for tement, à savoir Carmignac Gestion, CPRAM et DMGIM. La reprise de la croissance mondiale, qui devrait passer de 3 o/oen 2013 à 3,6 0toen 201, constitue en effet un facteur de soutien pour les actions internationales. De même, les sociétés de gestion commencent à revenir vers les actions émergentes, elles sont 18 à les surpondérer et une, à savoir La Française Asset Management, à fortement les surpon dérer. «Nous anticipons une embellie dans les marchés émergents y compris en Chine où un vaste programme en faveur des infrastructures est en train d'être mis en place», avance Vincent Juvyns. Du côté des styles de gestion, là encore, les avis sont moins tranchés qu'en début d'année. On peut toutefois identi fier quelques grandes tendances. D'abord, le thème des matières premières n'emporte pas l'adhésion des gérants. Elles ne sont que quatre sociétés de gestion à les surpon dérer :Diamant BleuGestion, Candriam, Groupama AM et ING M, les autres étant neutres pour 15 d'entre elles ou sous-pondérées pour 9 d'entre elles,voire fortement souspondérées en ce qui concerne Primonial AM. Ce thème pourrait cependant redevenir d'actualité si la reprise dans les émergents se confirme. Par ailleurs, la majorité des sociétés de gestion privilégient les grandes capitalisations : elles sont 22 à les surpondérer et 5 à fortement les surpondérer. «Lesgrandes entreprises accèdent facilement à la liquiditévia le marché obligataire, indique Maryannick Plomion, gérant diversifié senior chez AllianzGI. Cela leur permet de mener des opérations de fusion et acquisition ou encore de racheter leurs actions.» «Lesmarchés sont hésitants, car ils sont soutenus par les liquidités importantes déversées par les banques, mais freinés par une conjoncture économique moins bonne que prévue.» Charles Bouffier, direc teur général, Egamo Par contre, l'intérêt est moins marqué qu'en début d'année en ce qui concerne les petites et moyennes capitalisations. Seules 1 sociétés de gestion les surpondèrent et elles ne sont que 3 à les surpondérer fortement, à savoir Axa M, Primonial AM et Convictions AM. Ces dernières considè rent que le rebond de la croissance devrait favoriser ces actifs qui sont plus exposés à leur marché domestique. Les valeurs de croissance ne font également plus recette. Seule State Street Global Advisors (SSgA)les surpondère fortement et six autres sociétés les surpondèrent. Depuis le printemps dernier, on a assisté en effet à une rotation sec torielle, les valeurs de croissance étant délaissées au profit de valeurs plus défensives. Cette rotation est liée au dis cours de Janet Ycllen,mi-mars, qui a surpris les marchés, la présidente de la Fed étant apparue moins permissive qu'ils ne l'avaient anticipé. La rotation a démarré sur les valeurs technologiques fortement dépendantes du crédit et qui par ailleurs avaient atteint des niveaux de valori sation très élevés lors de leur introduction en bourse. Un comportement qui s'est rapidement généralisé aux valeurs de croissance. Les valeurs décotées intéressent davantage les sociétés de gestion puisqu'elles sont à les surpondé rer fortement (RothschildEtCie Gestion, SSgA,Mandarine Suite p. 52

3 Le choix des sociétés de gestion pour le second LEGENDE + Forte surpondération Surpondération Neutre Sous- pondération Forte sous-pondération Non communiqué ACTIONS ACTIONS THEMATIQUES

4 - Date : 28/07/201 semestre 201 DEVISES z Z w z u z ' z w z v z " Z v z v z ^ Z z v Z s. 1 = - - = ± = s s s s ^ «GESTION ALTERNATIVE + + = - s = s s = -- - ^ = :: ^ - = = = = - s = ta = = - r: /= = = = - - = - - = " s: = = - - = - = - - = s - = = z: 1-1 = ~ 1 s = = = = ~ = ~ ^ = = = -/= - - = ' = 1 - ^ = = ~ = = = = - = m = s - s = = = = =/- =/+ s/- =/- =/- 1 = ^ - = ~ = = s = s ~ = = = - = =, = - - s =/ = - r: + = = " = - - = r: -- = = -- - = = - = = = - 1 " * z - - 3

5 Gestion, QuilvestGestion)et 17à les surpondérer. «Quand la croissance des bénéfices s'accélère,la décote des entre prises value tend à se réduire»,précisebenjamin Melman. Une thématique fait quasiment l'unanimité : les valeurs de rendement. 26 sociétésde gestionla surpondèrent et 7 sont neutres. A noter, aucune société de gestion ne sous-pondère ce thème. «Lesvalorisations sont en ligne avec leur niveau historique,leur potentiel de hausse est donc limité, prévient Vincent Juvyns. En revanche, les actions offrent, notamment en Europe,des ren dements attractifs qui peuvent être supérieurs à 3 0lo.Nous privilégionsles valeurs à hauts dividendes soutenables dans le temps et exploitons aussi cette thématique dans les économies émergentes.» «L'appréciation du dollar tant attendue devrait enfin se produire en raison des divergences plus flagrantes entre la politique de la Fed et celle de la BCE.» Larecherchede rendements prévaut dans l'obligataire Du côté destaux, là encore, les sociétés de gestion privilégient les actifs risqués.«laclé actuel lement en matière de gestion des taux est la diversification, indique Charles Bouffier. Les gérants doivent diversifier les moteurs de performance.» Ds sont ainsi une vingtaine à sur pondérer le crédit high yield (HY)et Neuflize OBCà le sur pondérer fortement. Toutefois, de nombreux gérants commen cent à trouver cette classe d'ac tifs chère : ils sont 6 à la souspondérer, parmi lesquels SSgA et Candriam. Certains pointent même le fait que la baisse des spreads ne compenserait plus Benjamin Melman, directeur de l'allocation le taux de d'actifs,edram défaut, même si celui-ci demeure faible dans un contexte de reprise de la crois sance.lecrédit, émispar des entreprisesavec de meilleures notations, intéresse moins les sociétés de gestion que le HY.Deux gérants seulement surpondèrent fortement cette classed'actifs à savoir Carmignac Gestionet Amundi, et 10 la surpondèrent, tandis que 17 sont neutres et 9 la souspondèrent dont Pictet et Lazard FrèresGestion. Là encore, la baisse des rendements, qui est encore plus flagrante que sur le high yield,retient les gérants, ainsi que les perspec tives d'une hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis. En effet, mêmesi la BCEa annoncé un programme de soutien aux économies européennes,rares sontles gérants à consi dérer que la hausse des taux aux Etats-Unis n'aura aucun impact sur lestaux à longterme en Europe. Toujours dans une perspective de recherche de rende ment, nombreux sont les gérants à être de retour sur la dette émergente. gérants la surpondèrent fortement (La Française AM, Convictions AM, Primonial AM et Allianz GI) et 1 la surpondèrent. «Les fondamentaux s'améliorent dans les économies émergentes, à l'image de la Chine, avance Vincent Juvyns. Les investisseurs sont redevenus friands d'actions et de dettes émergentes, ce qui soutient ces actifs.»certains restent tout de même encore nuancés à leur égard. Ontrouvera ainsi 2 gérants qui les sous-pondèrent fortement et 6 qui les sous-pondèrent. Parmi les gérants les plus réticents à investir sur la dette émergente figurent Rothschild Et Cie Gestion et Quilvest Gestion. Un dollar à 1,30pour 1euro en fin d'année? Autre actif obligataire qui rencontre un certain succès : les convertibles,21sociétés de gestion les surpondèrent, dont une fortement, QuilvestGestion.Ellesne sont par ailleurs que sociétés de gestion à les sous-pondérer, dont DNCA Finance et Mandarine Gestion. Ces actifs bénéficient en effetde l'environnement favorable aux actions. Avec des niveaux de taux à court terme proches de zéro, la plupart des sociétés de gestion sont peu présentes sur le monétaire. Ellessont 9 à fortement le sous-pondérer et 16 à le sous-pondérer, la plupart des autres étant neutres. Seules sociétésde gestion,dont Pictetet QuilvestGestion, surpondèrent ces actifs qui constituent alors une position d'attente avant d'investir. La dette souveraine est également délaissée. 6 sociétés de gestion la sous-pondèrent fortement et 18la sous-pondè rent, les autres étant neutres à l'exception de 5 sociétés de gestion qui la surpondèrent, dont La Française et Invesco. Par ailleurs,ilreste encore quelques gérants à privilégierau sein de cette classe d'actifs certaines zones géographiques dans une optique de portage. «Noussurpondérons actuel lement l'espagne et l'italie pour leur supplément de rende ment au détriment de l'allemagne et de la France, précise MaryarmickPlomion. Ladette allemande est en effet deve nue très chère.» Enfm, du côté des changes, le pari le plus net concerne la hausse du dollar par rapport aux autres devises. 2 socié tés de gestionsont surpondérées sur le dollar et deux sont fortement surpondérées à savoir Mandarine Gestion et Quilvest Gestion. «Nousconsidérons que d'ici à la fin de l'année, le dollar devrait se rapprocher des 1,30 contre l'euro»,affirme Vincent Juvyns. Un niveau bien supérieur au cours actuel qui oscilleautour de 1,36/1,35.Cette anti cipation est largement partagée. «L'appréciationdu dollar tant attendue devrait enfin se produire du fait des diver gences plusflagrantes entre la Fed et la BCE,mais aussi du tassement prévisible de l'excédent de la balance courante européenne, car la baisse de la demande dans les pays d'europe du Sud tend à se résorber.»le yen serait quant à lui plutôt orienté à la baisse d'après les gérants, qui ont par ailleurs des avis partagés à propos des devises émer gentes. Il est vrai que les situations économiques peuvent être assez hétérogènes au sein de cette classe d'actifs. M Sandra Sebag

Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015

Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015 Stratégie d investissement 2015 AUTOMOBILE CLUB DE FRANCE MARDI 13 JANVIER 2015 PERFORMANCE DES MARCHÉS ACTIONS EN 2014 (EN EURO) PERFORMANCE DES MARCHÉS OBLIGATAIRES EN 2014 (DEVISES LOCALES) Monde 19,5%

Plus en détail

A PLUS FINANCE FONDS DE FONDS

A PLUS FINANCE FONDS DE FONDS FINANCE FONDS DE FONDS A PLUS DYNAMIQUE A PLUS PATRIMOINE A PLUS TALENTS A PLUS OBLIGATIONS RAPPORT DE AU 30-06-2015 COMMENTAIRE DE 1 er SEMESTRE 2015 Le premier semestre 2015 a été caractérisé par le

Plus en détail

Actions Japonaises : le rallye n'est pas terminé

Actions Japonaises : le rallye n'est pas terminé Actions Japonaises : le rallye n'est pas terminé Frédéric Rollin Convictions d investissement Janvier 2014 Reprise du crédit, stabilisation des prix des biens de consommation et de l'immobilier, retour

Plus en détail

FINANCE. Rapport de gestion. A Plus Dynamique A Plus Patrimoine A Plus Talents A Plus Obligations L E S F O N D S D E F O N D S

FINANCE. Rapport de gestion. A Plus Dynamique A Plus Patrimoine A Plus Talents A Plus Obligations L E S F O N D S D E F O N D S L E S F O N D S D E F O N D S A PLUS FINANCE L INNOVATION DANS LA GESTION A Plus Dynamique A Plus Patrimoine A Plus Talents A Plus Obligations Rapport de gestion semestriel au 30/06/2014 COMMENTAIRE de

Plus en détail

UNE POLITIQUE FINANCIÈRE CONCILIANT PRUDENCE ET PERFORMANCE

UNE POLITIQUE FINANCIÈRE CONCILIANT PRUDENCE ET PERFORMANCE 36 UNE POLITIQUE FINANCIÈRE CONCILIANT PRUDENCE ET PERFORMANCE 37 UNE POLITIQUE FINANCIÈRE CONCILIANT PRUDENCE ET PERFORMANCE Predica a poursuivi en 2004 une politique d investissement conjuguant prudence

Plus en détail

Comment investir aujourd hui? Jan Vergote Head of Investment Strategy Belfius Banque 19-05-2015

Comment investir aujourd hui? Jan Vergote Head of Investment Strategy Belfius Banque 19-05-2015 Comment investir aujourd hui? Jan Vergote Head of Investment Strategy Belfius Banque 19-05-2015 Portefeuille de référence Obligations sous-pondérées Obligations d'état pay s non inv estment grade 7% Obligations

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Très défensif ingsstrategie Climat d investissement Taux directeur : évolution et prévisions États-Unis 1,5 UEM 0,5 10-2010 10-2011 10-2012 10-2013 10-2014 10-2015 Taux à dix ans : évolution et prévisions

Plus en détail

LE COMITÉ D INVESTISSEMENT DE LA GESTION PRIVÉE

LE COMITÉ D INVESTISSEMENT DE LA GESTION PRIVÉE DE LA GESTION PRIVÉE COMPTE RENDU DAVID DESOLNEUX DIRECTEUR DE LA GESTION SCÉNARIO ÉCONOMIQUE ACTIVITÉS La croissance économique redémarre, portée par les pays développés. Aux Etats-Unis, après une croissance

Plus en détail

Des résultats semestriels sous haute surveillance

Des résultats semestriels sous haute surveillance Des résultats semestriels sous haute surveillance 01/07/14 à 11:49 - Reuters - Une hausse des résultats nécessaire pour justifier les valorisations actuelles - Le marché n'anticipe pas une vague d'avertissements

Plus en détail

A PLUS FINANCE FONDS DE FONDS

A PLUS FINANCE FONDS DE FONDS FINANCE FONDS DE FONDS A PLUS DYNAMIQUE A PLUS PATRIMOINE A PLUS TALENTS A PLUS OBLIGATIONS RAPPORT DE AU 31-12-2014 COMMENTAIRE DE 2 e SEMESTRE 2014 L année 2014 aura été marquée par des performances

Plus en détail

de l'équipe de gestion diversifiée de Schroders

de l'équipe de gestion diversifiée de Schroders Publié en avril 2015 Réservé aux investisseurs et aux conseillers financiers professionnels Stratégie d'investissement mensuelle de l'équipe de gestion diversifiée de Schroders Section 1 : Opinions mensuelles

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Défensif ingsstrategie Climat d investissement Taux directeur : évolution et prévisions 2,0 2,0 1,5 États-Unis UEM 1,5 0,5 0,5 0,0 0,0 11-2010 11-2011 11-2012 11-2013 11-2014 11-2015 11-2016 Taux à dix

Plus en détail

PERSPECTIVES ALLOCATION

PERSPECTIVES ALLOCATION PERSPECTIVES ALLOCATION Document destiné aux clients professionnels Guerre des changes : fin de l acte II? Raphaël Gallardo Stratégiste - Investissement et Solutions Clients D ans un monde marqué par un

Plus en détail

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Gestion obligataire Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Nous pensons que la répression financière se prolongera encore plusieurs années. Dans cet intervalle, il sera de plus en

Plus en détail

Note de gestion. Note de Gestion 15 Janvier 2015. 15 janvier 2015

Note de gestion. Note de Gestion 15 Janvier 2015. 15 janvier 2015 Note de gestion 15 janvier 2015 En début d année, il est d usage de se livrer à l exercice du bilan de l année écoulée et de tracer des perspectives pour l année qui débute. Il est intéressant de constater

Plus en détail

Objectif Rendement. Idées clés. Février 2015 PERSPECTIVES

Objectif Rendement. Idées clés. Février 2015 PERSPECTIVES PERSPECTIVES Objectif Rendement Février 2015 Idées clés Chez Pioneer Investments, nous avons mené une étude approfondie des grandes tendances à l'origine de la forte demande de solutions d'investissement

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 Allocations d actifs Conseil en Investissements Financiers ORIAS 07 006 343 CIF E001949 1 Conjoncture déprimée en Europe, mais soutenue dans les zones US

Plus en détail

de l'équipe de gestion diversifiée de Schroders

de l'équipe de gestion diversifiée de Schroders Publié en mars 2015 Réservé aux investisseurs et aux conseillers financiers professionnels Stratégie d'investissement mensuelle de l'équipe de gestion diversifiée de Schroders Section 1 : Opinions mensuelles

Plus en détail

Qu en est-il du marché des actions en Europe, près de deux ans après «l effet Draghi» 03 juin 2014 - Spa

Qu en est-il du marché des actions en Europe, près de deux ans après «l effet Draghi» 03 juin 2014 - Spa Qu en est-il du marché des actions en Europe, près de deux ans après «l effet Draghi» 03 juin 2014 - Spa Petit rappel des faits Partie I : Marché des actions et banques centrales Mars - juillet 2012 :

Plus en détail

Lancement du fonds Pictet-Absolute Return Fixed Income

Lancement du fonds Pictet-Absolute Return Fixed Income Lancement du fonds Pictet-Absolute Return Fixed Income Synthèse de la conférence animée par Andres Sanchez Balcazar le 21 janvier Frédéric Rollin Janvier 2014 Pour lutter contre la déflation, la Banque

Plus en détail

Perspectives 2014 : le principal risque consiste à ne s exposer à aucun risque

Perspectives 2014 : le principal risque consiste à ne s exposer à aucun risque Perspectives Perspectives 2014 : le principal risque consiste à ne s exposer à aucun risque Une approche mesurée du risque s impose : la prise de risque maitrisée est la solution AUTEUR : STEFAN HOFRICHTER

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite)

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) 2 ème partie : La baisse de l euro Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA Swisscanto Asset Management SA Waisenhausstrasse 2 8021 Zurich Téléphone +41 58 344 49 00 Fax +41 58 344 49 01 assetmanagement@swisscanto.ch www.swisscanto.ch Politique de placement de Swisscanto pour

Plus en détail

MMR Monthly Market Report Octobre 2010

MMR Monthly Market Report Octobre 2010 Contexte économique mondial Le ralentissement de l économie mondiale reste modéré L économie mondiale traverse actuellement une phase de ralentissement après la forte reprise initiée par les plans gouvernementaux

Plus en détail

Prévisions de printemps pour 2011-2012: confirmation de la reprise en Europe malgré de nouveaux risques

Prévisions de printemps pour 2011-2012: confirmation de la reprise en Europe malgré de nouveaux risques IP/11/565 Bruxelles, le 13 mai 2011 Prévisions de printemps pour 2011-2012: confirmation de la reprise en Europe malgré de nouveaux risques La reprise progressive de l'économie européenne tend à se confirmer

Plus en détail

Option Gestion pilotée

Option Gestion pilotée Option Gestion pilotée Profil Liberté de Ed Rothschild AM Les bornes d'allocations d'actifs du mandat sont très larges, pouvant aller de 0% à 100% en OPCVM actions ou en OPCVM taux. Dans un souci de réactivité,

Plus en détail

L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2014

L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Avril 2014 L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2014 Pour le 3 ème trimestre d affilé, le marché des fonds de droit français demeure orienté à la hausse.

Plus en détail

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015 Conjoncture économique et marchés financiers Octobre 215 Page 1 l 6/1/215 Une croissance mondiale pénalisée par les émergents Prévisions de croissance mondiale du FMI de 3,3% en 215 et 3,8% en 216 La croissance

Plus en détail

La multigestion au service des Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants. Force, solidité, qualité

La multigestion au service des Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants. Force, solidité, qualité Force, solidité, qualité La gestion active des risques au service de la création de valeur La multigestion au service des Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants Invesco Multi Patrimoine Préserver

Plus en détail

Perspectives d investissement 2015

Perspectives d investissement 2015 (traduction d extraits de la version anglaise Investment Perspectives 2015 ) Janvier 2015 PERSPECTIVES D INVESTISSEMENT 2015 Table des matières Pages RESUME SYNTHETIQUE 1 REVUE DE NOS THEMES D INVESTISSEMENT

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

EXTRAIT D HIMALIA, L Offre Vitrine

EXTRAIT D HIMALIA, L Offre Vitrine EXTRAIT D HIMALIA, L Offre Vitrine Mars 2014 Direction de l Epargne Patrimoniale - Offre Financière EXTRAIT D HIMALIA 1 Sommaire 1 / La météo des marchés 2 / Les fonds nouveaux 3 / Les fonds d actualité

Plus en détail

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015 Sur la période 11 mai 2015 au 10 juin 2015, la performance du fonds est en retrait de -1.04% par rapport à son indicateur de référence*. Néanmoins, depuis le début d année, GF Fidélité surperforme son

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

La Chine en pleine déroute?

La Chine en pleine déroute? Que s'est-il passé en août? Commentaires de marché Focus Marchés La déroute des marchés chinois et des matières premières s'est propagée à l'ensemble des actifs à prime de risque durant ce mois d'août.

Plus en détail

LE FONDS GENERAL DE SPIRICA Reporting au 30 juin2015

LE FONDS GENERAL DE SPIRICA Reporting au 30 juin2015 LE FONDS GENERAL DE SPIRICA Reporting au 30 juin2015 Objectif de gestion Style de gestion Modalités de gestion L objectif de gestion du fonds euros de Spirica est de dégager, sur la durée, une performance

Plus en détail

Belfius Pension Fund Rapport mensuel. Juin 2013

Belfius Pension Fund Rapport mensuel. Juin 2013 Belfius Pension Fund Rapport mensuel Juin 2013 Marchés Actions Bernanke éclipse l'amélioration des chiffres économiques Equity Indices - 1 month YTD (%, in EUR) MSCI Europe -5.30% 1.43% MSCI EMU -5.63%

Plus en détail

Inflation américaine % Chômage américain %

Inflation américaine % Chômage américain % FLASH MARCHÉS Rédigé le 17 juin 2013 Violent décrochage de la dette émergente : l opportunité d accroître ses positions? Le point avec Brigitte Le Bris, directeur taux internationaux et devises, Clothilde

Plus en détail

L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2015

L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Avril 2015 L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2015 Au terme de ce 1 er trimestre, les encours de gestion collective rejoignent un niveau qu ils n avaient

Plus en détail

CM-CIC ASSOCIATIONS COURT TERME

CM-CIC ASSOCIATIONS COURT TERME Fonds commun de placement CM-CIC ASSOCIATIONS COURT TERME Exercice du 01/07/2013 au 30/06/2014 Commentaires de gestion Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels 1 L'objectif de gestion

Plus en détail

Macro Network Consensus

Macro Network Consensus 3 ème trimestre 2015 NUMERO 3 Macro Network Consensus Le Macro Network Consensus consulte les économistes de la place de Genève et de Paris pour établir un consensus macroéconomique européen sur les risques

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

Analyse mensuelle de l'allocation d'actifs

Analyse mensuelle de l'allocation d'actifs Analyse mensuelle de l'allocation d'actifs Juillet 2015 ALLOCATION D ACTIFS EN BREF Joost van Leenders, CFA Chef économiste, Multi Asset Solutions joost.vanleenders@bnpparibas.com +31 20 527 5126 Multi-asset

Plus en détail

DPA GESTION PRIVEE. Fonds Commun de Placement. Bulletin semestriel au 30 Mars 2007

DPA GESTION PRIVEE. Fonds Commun de Placement. Bulletin semestriel au 30 Mars 2007 Publication de la Valeur Liquidative : Tenue à disposition auprès de : www.dpainvest.com DPA GESTION PRIVEE Fonds Commun de Placement Bulletin semestriel au 30 Mars 2007 L'inventaire détaillé du portefeuille

Plus en détail

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant)

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Présentation Cogefi Gestion est la société de gestion, filiale à 100% de la maison mère Cogefi. Elle fait partie

Plus en détail

Boussole. Évolution récente des marchés financiers et du marché de l emploi US. Flash Crash sur le marché obligataire

Boussole. Évolution récente des marchés financiers et du marché de l emploi US. Flash Crash sur le marché obligataire Boussole Décembre 2014 Évolution récente des marchés financiers et du marché de l emploi US Flash Crash sur le marché obligataire Hausse des cours sur le marché des actions - quand la fin est proche Les

Plus en détail

Annexe financière (Liste des supports proposés au 01/07/2013)

Annexe financière (Liste des supports proposés au 01/07/2013) Dans le cadre du Contrat 4 Life France, le Souscripteur peut panacher ses investissements entre les supports de la liste ci-après. Cette liste ainsi que le nombre de supports sont susceptibles d évoluer.

Plus en détail

LE FONDS GENERAL DE SPIRICA Reporting au 31 décembre 2014

LE FONDS GENERAL DE SPIRICA Reporting au 31 décembre 2014 LE FONDS GENERAL DE SPIRICA Reporting au 31 décembre 2014 Objectif de gestion Style de gestion Modalités de gestion L objectif de gestion du fonds euros de Spirica est de dégager, sur la durée, une performance

Plus en détail

ED 2059/09. 9 février 2009 Original : anglais. La crise économique mondiale et le secteur du café

ED 2059/09. 9 février 2009 Original : anglais. La crise économique mondiale et le secteur du café ED 2059/09 9 février 2009 Original : anglais F La crise économique mondiale et le secteur du café Le Directeur exécutif présente ses compliments et a l'honneur de joindre à la présente une évaluation préliminaire

Plus en détail

RAPPORT SEMESTRIEL. ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013. Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009

RAPPORT SEMESTRIEL. ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013. Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009 RAPPORT SEMESTRIEL ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013 Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009 8 rue Danielle Casanova 75002 Paris Tel: +33(0)1.44.55.02.10 / Fax: +33(0)1.44.55.02.20 acerfinance@acerfinance.com

Plus en détail

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ mars 2015 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 Contexte de marché en Europe 4 INTRODUCTION Après une courte accalmie sur le marché des taux en février, la chute des rendements a repris

Plus en détail

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ EUR/USD USD/JPY GBP/USD USD/CHF GOLD OIL CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ Analyses du Jeudi 17 Septembre 2015 Les actions européennes attendues en modeste hausse avant le verdict de la Fed Devises

Plus en détail

L immobilier se porte mieux. En mai, l indice Case-Shiller du prix des maisons reste stable. En juin, les mises en chantier se redressent de 14.6 %.

L immobilier se porte mieux. En mai, l indice Case-Shiller du prix des maisons reste stable. En juin, les mises en chantier se redressent de 14.6 %. 08 Août 2011 Allocation tactique Lettre mensuelle juin-début juillet. Alors que la croissance est révisée de 3.1 à 2.3 % au 4ème trimestre 2010, et de 1.9 à 0.4 % au 1 er trimestre, elle s établit à 1.3

Plus en détail

Fipavie Premium. Assurance vie

Fipavie Premium. Assurance vie Assurance vie Fipavie Premium Le contrat haut de gamme : > souple et évolutif > transparent > avec plus d'avantages fiscaux > avec un accès à la multigestion Fipavie Premium Un contrat souple et évolutif

Plus en détail

La dette publique japonaise : quelles perspectives?

La dette publique japonaise : quelles perspectives? La dette publique japonaise : quelles perspectives? Le Japon est le pays le plus endetté du monde avec une dette publique représentant 213% de son PIB en 2012 (contre 176% pour la Grèce). Dans ces conditions,

Plus en détail

Les matières premières : une baisse annoncée

Les matières premières : une baisse annoncée Que s'est-il passé en juillet? Commentaires de marché Focus Marchés Le carnage sur les matières premières et en Chine sur les marchés domestiques ont été les éléments essentiels dans ce qui fut un mois

Plus en détail

ANALYSE DE L'ALLOCATION

ANALYSE DE L'ALLOCATION ANALYSE DE L'ALLOCATION A l'attention de Performance annuelles Perf Volatilité Ratio de Poids* Code Nom YTD** 2009 2008 2007 2006 2005 2004 cumulée 6 ans*** **** sharpe **** 15.00% FR0010321802 AGRESSOR

Plus en détail

Point Keren Finance. 15 avril 2015

Point Keren Finance. 15 avril 2015 Le contexte boursier actuel est particulièrement porteur pour les marchés actions européens, notamment français, qui affichent de très fortes progressions à la fin du premier trimestre de l année 2015.

Plus en détail

LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 31 mars 2012

LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 31 mars 2012 LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 31 mars 2012 Objectif de gestion Style de gestion Modalités de gestion L objectif de gestion du fonds euros de Spirica est de dégager, sur la durée, une performance

Plus en détail

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH»

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» 193-202.qxp 09/11/2004 17:19 Page 193 L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» Département analyse et prévision de l OFCE La rentabilité des entreprises s'est nettement redressée en 2003 et 2004. Amorcée aux

Plus en détail

Mensuel. Février 2015. Actualité. Marchés

Mensuel. Février 2015. Actualité. Marchés AM Actualité Mensuel Marchés Février 2015 Vocation du document Le présent document a été produit par HSBC Global Asset Management afin de partager sa vision de long terme. Cette vision, présentée par classes

Plus en détail

FLASH MARCHE - POINT SUR LA CHINE

FLASH MARCHE - POINT SUR LA CHINE FLASH MARCHE - POINT SUR LA CHINE RAPPEL DU CONTEXTE La baisse du marché actions chinois entamée depuis juin dernier a connu son plus violent épisode durant la journée de lundi et s est notamment propagée

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

La Chine atterrit et le marché décolle!

La Chine atterrit et le marché décolle! Que s'est-il passé en avril? Focus Marchés Commentaires de marché En avril, le ralentissement économique du premier trimestre est confirmé par les chiffres de croissance publiés en Chine et aux Etats-Unis.

Plus en détail

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance. PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 31 décembre 2013 Paramètres de marché au 31 décembre 2013 Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Plus en détail

2013 : la grande rotation des actifs?

2013 : la grande rotation des actifs? 1 janvier 213 213 : la grande rotation des actifs? MARTIN LEFEBVRE Stratège Placement et répartition de l actif 514 871-799 martin.lefebvre@bnc.ca Revue annuelle En dépit des nombreuses incertitudes, le

Plus en détail

GESTION DISCRéTIONNAIRE. Note stratégique 2015. www.goldwasserexchange.be

GESTION DISCRéTIONNAIRE. Note stratégique 2015. www.goldwasserexchange.be GESTION DISCRéTIONNAIRE Note stratégique 2015 www.goldwasserexchange.be Note stratégique janvier 2015 1 Les trois comptes en gestion proposés par Goldwasser Exchange OBLIS+ Marché des obligations internationales

Plus en détail

La gestion à succès d une stratégie «market neutral» alternative

La gestion à succès d une stratégie «market neutral» alternative Stratégie 24 Update II/2014 La gestion à succès d une stratégie «market neutral» alternative Depuis la fin de l année 2007, le secteur des hedges funds a entamé une traversée du désert. Pourtant, le nouveau

Plus en détail

LES RISQUES DEUXIÈME PARTIE

LES RISQUES DEUXIÈME PARTIE DEUXIÈME PARTIE LES RISQUES Les opérations de marché présentent des risques qui doivent être identifiés et mesurés. En matière de finance internationale, on pense d abord au risque de change. Celui-ci

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014. Société de gestion : AVENIR FINANCE INVESTMENT MANAGERS

AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014. Société de gestion : AVENIR FINANCE INVESTMENT MANAGERS AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part B : FR0010789784 Part C : FR0010800300 Dénomination : AFIM EONOS 5 Forme juridique : FCP de droit français Compartiments/nourricier

Plus en détail

Fonds Rainbow Commentaires de gestion sur l activité économique et les marchés financiers 31/03/2015

Fonds Rainbow Commentaires de gestion sur l activité économique et les marchés financiers 31/03/2015 Fonds Rainbow Commentaires de gestion sur l activité économique et les marchés financiers 31/03/2015 Introduction Au premier trimestre, les investisseurs ont redécouvert les actions européennes grâce à

Plus en détail

Multi- Invest. Rapport semestriel de gestion financière 2014

Multi- Invest. Rapport semestriel de gestion financière 2014 Multi- Invest Rapport semestriel de gestion financière 2014 Multi-Invest Balanced Situation au : 30/06/2014 Fonds d'investissement de la branche 23 commercialisé par Allianz Date de créaton : 02/09/2002

Plus en détail

Amundi Oblig Internationales

Amundi Oblig Internationales Amundi Oblig Internationales Une gestion obligataire de convictions Janvier 2014 Document à usage strictement professionnel au sens de la Directive Européenne MIF Amundi Oblig Internationales Une approche

Plus en détail

Rétrospective 2014. Performance des principaux indices en 2014 12.01.2014

Rétrospective 2014. Performance des principaux indices en 2014 12.01.2014 Rétrospective 2014 Comme attendu, l année 2014 n a pas été de tout repos pour les investisseurs. Une fois de plus les bonnes et surtout les moins bonnes surprises auront mis nos nerfs à rude épreuve en

Plus en détail

POLITIQUE DE PLACEMENT

POLITIQUE DE PLACEMENT POLITIQUE DE PLACEMENT AOUT 2015 POLITIQUE DE PLACEMENT MENSUEL D INVESTISSEMENT EDMOND DE ROTHSCHILD (EUROPE) 1/10 EDMOND DE ROTHSCHILD (EUROPE) 2/10 SOMMAIRE Synthèse... 4 Conjoncture internationale...

Plus en détail

LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 30 juin 2013

LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 30 juin 2013 LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 30 juin 2013 Objectif de gestion Style de gestion Modalités de gestion L objectif de gestion du fonds euros de Spirica est de dégager, sur la durée, une performance

Plus en détail

BRYAN GARNIER CREDIT FUND

BRYAN GARNIER CREDIT FUND BRYAN GARNIER CREDIT FUND L'investisseur est invité à consulter la page 6 de ce document, qui contient une définition des facteurs de risque du fonds. L investisseur est également invité à consulter la

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Les stratégies d investissement. avance ou en retard sur la courbe? Une gestion active s impose aussi aux portefeuilles.

Les stratégies d investissement. avance ou en retard sur la courbe? Une gestion active s impose aussi aux portefeuilles. Les stratégies d investissement obligataire en avance ou en retard sur la courbe? Une gestion active s impose aussi aux portefeuilles obligataires. Juillet 2012 Comprendre. Agir. 2 Sommaire 4 Analyse de

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

Le dollar à la merci des banques centrales asiatiques?

Le dollar à la merci des banques centrales asiatiques? Le dollar à la merci des banques centrales asiatiques? par Patrick Artus. Les interventions des banques centrales asiatiques sur le marché des changes visent à soutenir la compétitivité des exportations

Plus en détail

Fonds actions Mirova : après le bilan positif de 2012, quelles thématiques favoriser en 2013?

Fonds actions Mirova : après le bilan positif de 2012, quelles thématiques favoriser en 2013? FLASH EXPERTISE Rédigé le 28 février 2013 Fonds actions Mirova : après le bilan positif de 2012, quelles thématiques favoriser en 2013? L'année 2012 s'est achevée favorablement pour les marchés actions,

Plus en détail

Elections européennes: Quelle image donnée aux investisseurs étrangers?

Elections européennes: Quelle image donnée aux investisseurs étrangers? Numéro 185 Données au 16 05 14 Performance depuis le début de l'année: +0.33% Performance sur 1 an. +3.88% Performance Eurostoxx 50 depuis le 1er janvier 2014: +2.05% Exposition actions globales (couverture

Plus en détail

Notice annuelle en date du 23 octobre 2015

Notice annuelle en date du 23 octobre 2015 Titres de la Série Investisseurs à moins d indication contraire (et titres de Série Conseillers, Série F, Série Institutionnelle, Série M, Série O, Série R, Série F5, Série T5, Série T, Série E, Série

Plus en détail

Stratégie d'investissement mensuelle

Stratégie d'investissement mensuelle Publié en octobre 2014 Réservé aux professionnels de l investissement et aux conseillers financiers Stratégie d'investissement mensuelle de l'équipe de gestion diversifiée de Schroders Section 1 : Perspectives

Plus en détail

je veux investir sur les marchés financiers je peux même dynamiser la gestion de mon placement

je veux investir sur les marchés financiers je peux même dynamiser la gestion de mon placement assurance placement je veux investir sur les marchés financiers je peux même dynamiser la gestion de mon placement piazza invest 7062625 brochure piazza invest fr.indd 1 20/08/12 11:05 Vous voulez investir

Plus en détail

Petits déjeuners investisseurs

Petits déjeuners investisseurs Résolument actifs Résolument actifs Petits déjeuners investisseurs Juin 28 Perspectives économiques Mars 27 Petits déjeuners investisseurs Juin 28 2 2 Petits déjeuners investisseurs Juin 28 Résolument

Plus en détail

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales DOCUMENT RESERVE AUX PROFESSIONNELS NE PAS DISTRIBUER AU PUBLIC J.P. Morgan Asset Management Obligations convertibles mondiales Antony Vallée, Responsable de la gestion convertibles Philosophie d investissement

Plus en détail

Rentabilité des actifs et allocation stratégique

Rentabilité des actifs et allocation stratégique Rentabilité des actifs et allocation stratégique LE CERCLE INVESCO : SESSION 2007 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management 2 Section 01 Section 02 Section 03 Un modèle de description

Plus en détail

L EVOLUTION DU MARCHE DES OPCVM à fin Juillet

L EVOLUTION DU MARCHE DES OPCVM à fin Juillet L EVOLUTION DU MARCHE DES OPCVM à fin Juillet En juillet, le marché français de la gestion collective a enregistré une légère hausse de +1,2%. Le total des actifs sous gestion atteint désormais 761,2 milliards

Plus en détail

Belfius Pension Fund Reporting Mensuel Juin 2015

Belfius Pension Fund Reporting Mensuel Juin 2015 Belfius Pension Fund Reporting Mensuel Juin 2015 130 125 120 115 110 105 95 90 Rendement depuis 31/12/2014 (% changement en EUR) MSCI Europe MSCI EMU MSCI United Kingdom ( ) MSCI World ex-europe ( ) MSCI

Plus en détail

Commentaire sur les marchés

Commentaire sur les marchés Eric Bushell Directeur des placements Signature Global Advisors Le 9 août 2011 Sommaire de la conférence téléphonique La situation actuelle La révision à la baisse de la notation de crédit américain ne

Plus en détail

Des dividendes élevés, synonymes d une forte croissance des bénéfices futurs

Des dividendes élevés, synonymes d une forte croissance des bénéfices futurs Des dividendes élevés, synonymes d une forte croissance des bénéfices futurs Plus le taux de versement des dividendes est élevé, plus les anticipations de croissance des bénéfices sont soutenues. Voir

Plus en détail

Perspectives économiques du Canada :

Perspectives économiques du Canada : Perspectives économiques du Canada : 2015 une année remplie d incertitude Pedro Antunes Économiste en chef adjoint, Le Conference Board du Canada Le 22 septembre 2015 conferenceboard.ca Perspectives mondiales

Plus en détail