11 Géométrie. dans l espace. Chapitre

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "11 Géométrie. dans l espace. Chapitre"

Transcription

1 hapitre éométrie dans l espace e chapitre reprend prolonge le travail fait en collège en géométrie dans l espace Les activités de conjecture de démonstration de construction de figures sont poursuivies On continue le travail sur les solides : patrons images mentales des situations de parallélisme d orthogonalité perspective cavalière réalité d une figure de l espace représentation dans le plan sections planes es calculs de longueurs d aires de volumes permtant de mieux préciser la notion d orthogonalité entre une droite un plan d énoncer des propriétés usuelles de géométrie plane ou de l espace de réinvestir des acquis des autres chapitres du programme sont proposés en T dans de nombreux exercices Le cours offre les définitions du vocabulaire utiles à une rédaction rigoureuse les énoncés des propriétés nécessaires pour établir les démonstrations de nombreux exercices d application directe L utilisation du logiciel eospace dans les T perm aux élèves une bonne découverte des solides de l espace dans des positions variées de conjecturer puis d établir des démonstrations e nombreux renvois sont faits au -Rom qui accompagne le manuel pour ceux qui souhaitent aller plus loin dans les exercices ou T développer la perception des objs de l espace auprès des élèves chapitre éométrie dans l espace

2 our reprendre contact ctivités d c est un rectangle non carré : ( ) // ( ) ( ) // ( ) e plus toute droite du plan ( ) est orthogonale à ( ) donc en particulier ( ) ( ) sont orthogonales e même pour les autres côtés a rêtes non sécantes du tétraèdre : [ ] [ ] ; [ ] [ ] ; [ ] [ ] b cylindre O a b V = R h où R = -- h = V= cm pyramide V = -- V= 9 cm V = -- h où = -- h = V= cm V = -- h où = -- h = V= cm cône 5 V = -- R h où R = -- h = V= 7 cm 6 V = -- h où = h = V= 6 cm prisme droit est le cube n o l est conseillé de construire le patron ou d utiliser le -Rom a largeur = u épaisseur = 0 6 u longueur = 5 u b ou c obj est impossible ossible : a ; c ; d q c r s b 5 ( ) // ( ) ; ( ) // ( ) ; ( ) ( ) ; ( ) ( ) ( ) // ( ) ; ( ) // ( ) ; ( ) ( ) ; ( ) ( ) = { } ( ) // ( ) ; ( ) = ( ) ; ( ) ( ) o t p a chapitre éométrie dans l espace

3 Travaux pratiques figure c ; figure a ; figure a S + S ace Tétraèdre 6 triangle ube 6 8 carré Octaèdre 8 6 triangle odécaèdre 0 0 pentagone cosaèdre 0 0 triangle a Le triangle est un triangle isocèle rectangle en de côtés de mesure ; donc = est le milieu de [ ] d où = b La droite ( ) est orthogonale aux droites ( ) ( ) donc est orthogonale à toute droite du plan ( ) en particulier à ( ) onc est un triangle rectangle en après la relation de ythagore dans ce triangle 6 = + = -- = n faisant rouler le dé d un quart de tour le point Q 6 prend la place du point donc Q = = Ou on refait le calcul de la question en montrant que Q est rectangle en a Le triangle Q est un triangle isocèle ( = Q) ; donc la hauteur issue de est la médiatrice du segment [ Q] omme M est le milieu de [ Q] les droites ( M) ( Q) sont perpendiculaires onc M est un triangle rectangle en M b est le milieu de [ ] Q est le milieu de [ ] donc dans le triangle ( Q) est la parallèle à la droite ( ) Q = -- où Q = a ans le triangle rectangle M : sin M M = = d où M b ( M) est la bissectrice issue de du triangle isocèle Q donc Q = M 56 Un fichier eospace avec la correction est disponible sur le -Rom W appartient à la droite ( ) donc au plan ( ) ar suite les points V W appartiennent aux plans ( ) onc l intersection de ces plans est la droite ( VW) b e même on montre que l intersection des plans ( ) est la droite ( UV) a W est un point commun à à ( ) car W ( ) b Les plans ( ) ( ) sont parallèles après la propriété 7 la droite intersection de de ( ) est parallèle à la droite intersection de de ( ) onc l intersection de de ( ) est la droite parallèle à ( UV) passant par W c Le point X du schéma représente un point de du plan ( ) omme U est aussi un point des plans ( ) la droite cherchée est la droite ( UX) Réponse c U X Les points étant coplanaires l intersection de la droite ( ) du plan ( ) est le point d intersection des droites ( ) ( ) : a On trace la portion de la droite ( a) située sur la face On construit les pont b c de la même manière on obtient le schéma ci-dessous b V W a 5 U V appartiennent au plan ( ) W appartenant à la droite ( ) strictement parallèle au plan ( ) les trois points U V W ne sont pas alignés (car sinon W appartiendrait au plan ( ) ) a V appartient à la droite ( ) donc au plan ( ) c chapitre éométrie dans l espace

4 xercices Que sais-je? Réponse Réponse Réponse Réponse Réponse Réponse Réponse Réponse Réponse Réponse Réponse Réponse Réponse Réponse 5 Réponse Réponse Réponse c lles peuvent être sécantes car les points M N sont coplanaires n eff ( N) est parallèle à ( M) donc au plan ( M) donc ( N) est une droite du plan ( M) Selon le choix des points M N les droites ( MN) ( ) peuvent être parallèles d Non sécantes sauf si M= car n appartient pas au plan ( M) 5 M appartiennent au plan ( ) donc M N seront alignés si N est aussi dans le plan ( ) condition réalisée uniquement lorsque N= Si N= M seront alignés uniquement si un des points M est confondu avec 6 Vue arrière Vue de gauche Vue de dessus Vue de droite NTRÎNMNT O 7 a b c Légende : viol orange 8 vert rose jaune Un fichier eospace compl est disponible sur le -Rom a Non sécantes car n appartenant pas au plan les droites ( ) ( ) ne sont pas coplanaires b Non sécantes sauf si M= car n appartient pas au plan ( M) chapitre éométrie dans l espace

5 9 S On ne peut pas dessiner de pyramide à base carrée en perspective cavalière à partir de la figure proposée dans le manuel ST est un triangle rectangle ST = 0 6 cos = = d où 8 6 S 0 atron du cône T 6 = T = d où = rad ylindre vu en perspective : (rayon : hauteur : 8 ; figure réduite) 6 cm ire latérale : rh = cm 00 5 cm e solide possède 0 somms 7 faces atron : 8 5 Le volume du solide est h -- a -- = a = -- a 8 Le volume cherché est a -- a 8 7 = -- a 8 chapitre éométrie dans l espace 5

6 5 La droite ( ) étant orthogonale aux droites ( ) ( ) ( ) est orthogonale au plan passe par le somm 6 a Lorsqu on referme le patron les points coïncident donc = b est un triangle rectangle en donc > ; ce qui donne > c e même Q> Q R> R Le volume de la pyramide est V = -- h où est l aire du triangle rectangle h = où V -- = = -- a 6 5 onc le volume du solide est -- a 6 6 Un tétraèdre régulier a faces 6 arêtes haque face est un triangle équilatéral igure ci-contre 7 9 a Les droites ( ) ( ) ( ) sont parallèles à ( ) b Les droites ( ) ( ) ( ) sont parallèles à ( ) c Les droites ( ) ( ) ( ) sont parallèles à ( ) a ( ) ( ) sont coplanaires b ( ) ( ) ne sont pas coplanaires 0 a appartient au plan ( ) mais pas au plan ( ) car est sur la droite ( ) sécante au plan ( ) en b e même L ( ) L ( ) sont dans le plan ( ) ; donc les droites ( ) ( ) sont coplanaires ans le triangle est le milieu de [ ] donc ( ) n est pas parallèle à ( ) car n est pas le milieu de [ ] ar suite ( ) ( ) sont sécantes a ( ) donc ( ) ( ) sont non coplanaires donc non sécantes b c d e même les droites sont non coplanaires a roites parallèles à ( ) : ( ) ( ) ( L) b roites parallèles à ( ) : ( ) ( L) ( ) c ucune droite ( ) ( L) sont parallèles au plan ( ) ainsi que toute droite du plan ( ) 8 = 5 ; = 6 5 ; = 7 à Voir figure 5 [ ] est la hauteur du tétraèdre car R ( ) ( ) donc ( ) ( ) e même ( ) ( ) Q ( ) ( ) sont droites sécantes parallèles respectivement aux droites ( ) ( ) onc d après la propriété 6 les plans ( ) ( ) sont parallèles Les droites ( ) ( ) sont inclues dans le plan ( ) e plus ( ) est inclue dans le plan ( ) ( ) dans le plan ( ) Les plans ( ) ( ) étant parallèles on en déduit que ( ) ( ) sont parallèles 6 chapitre éométrie dans l espace

7 O 7 Reprise d exercices précédents () 8 M O () omme la droite ( ) est inclue dans ( ) si ( ) ( ) sont sécantes alors : ( ) ( ) = ( ) ( ) d où le point d intersection [ ] [ ] sont parallèles de même longueur (propriété du parallélépipède) donc est un parallélogramme e même pour [ ] [ ] sont parallèles de même longueur donc est un parallélogramme On en déduit que [ ] [ ] ont même milieu ; or le milieu de [ ] est celui de [ ] est On en déduit que = Les diagonales [ ] [ ] [ ] [ ] sont concourantes se coupent en leur milieu 5 Les points sont coplanaires omme ( ) ( ) ne sont pas parallèles ces droites se coupent en le point Même raisonnement pour a appartiennent aux plans ( ) ( ) b omme ( ) ( ) sont plans distincts ( ( ) ( ) ) contenant des points communs ( ) l intersection de ces plans est une droite c On en déduit que les points sont alignés 6 M N Le plan ( M) coupe le plan en la droite ( ) omme O ( M) O ( ) ; donc toutes les droites ( ) passent par O Si ( ) est parallèle à ( ) est toujours parallèle à ( ) 9 f propriété 7 ( MN) ( ) = ( N) omme ( ) ( ) sont parallèles l intersection du plan ( MN) de la face ( ) est une droite parallèle à la droite ( N) passant par M car M ( ) M ( MN) M N 0 M N N appartiennent aux plans ( MN) ( ) donc l intersection de la face ( ) du plan ( MN) est le segment [ N] M N chapitre éométrie dans l espace 7

8 a Le point d intersection des droites ( N) ( ) appartient aux plans ( MN) ( ) b Les droites ( N) ( M) sont coplanaires ; de plus ( N) ( NM) ( M) ( ) c L intersection des plans ( MN) ( ) est la droite ( M) On reproduit la même construction pour trouver le point 6 Le point Les plans ( ) ( ) se coupent selon la droite ( ) L La droite ( ) est parallèle au plan ( ) donc d après le théorème du toit ( ) coupe ( ) en une droite parallèle à ( ) omme ( ) ( ) on peut construire l intersection est le plan passant par parallèle à On utilise ensuite la propriété 7 du cours 7 a Les O droites ( ) ( ) sont sécantes car ( ) est un trapèze de côtés parallèles [ ] [ ] Soit le point d intersection de ( ) de ( ) appartient aux plans ( O) ( O) donc ( O) ( O) = ( O) b Le plan ( ) coupe les plans ( O) ( O) selon les droites parallèles ( ) ( ) après le théorème du toit l intersection de ces plans est une droite parallèle à ( ) omme O ( O) ( O) on peut tracer l intersection cherchée : ( ) 8 5 Soit ( ) la droite intersection de () de (Q) ( d) est parallèle au plan () ; donc il existe une droite ( d ) de () telle que ( d) ( d ) soient parallèles (On choisit ( d ) différent de ( ) ) e même il existe une droite ( d ) de (Q) telle que ( d) ( d ) soient parallèles (on choisit de même ( d ) différent de ( ) ) ppelons ( ) le plan contenant les droites (parallèles) ( d ) ( d ) ( ) coupe () en ( d ) (Q) en ( d ) après le théorème du toit ( d ) ( d ) sont parallèles à ( ) ar suite ( d) est parallèle à ( ) Les plans ( ) ( ) sont sécants selon la droite ( ) Le plans ( ) est un plan parallèle à ( ) car d après le théorème des milieux ( ) // ( ) onc d après le théorème du toit ( ) coupe ( ) en une droite parallèle à ( ) l suffit donc de construire le point (ou le point L ) 8 chapitre éométrie dans l espace

9 9 appartient au plan au plan passant par contenant ( ) appartient à la droite ( ) donc au plan ( ) a La droite ( M) est orthogonale au plan donc orthogonale à la droite ( ) de ce plan b ( ) est orthogonale à ( ) (propriété d un carré) onc ( ) est orthogonale aux droites sécantes ( ) ( M) ar suite ( ) est orthogonale au plan ( M) donc à toute droite de ce plan en particulier la droite ( M) appartient au plan ( ) car ( ) donc l intersection cherchée est la droite ( ) 0 l suffit de respecter le parallélisme des rayons du soleil our une illustration dynamique vous pouvez utiliser le -Rom 5 omme est un triangle équilatéral est le milieu de [ ] ans le triangle équilatéral ( ) est une médiane de ce triangle donc également la hauteur issue de ( ) est orthogonale à ( ) car ( ) est une hauteur du triangle e même ( ) est orthogonale à ( ) car ( ) est une hauteur du triangle onc ( ) est orthogonale au plan ( ) car elle est orthogonale aux droites sécantes ( ) ( ) de ce plan ( ) est donc orthogonale à toute droite du plan ( ) en particulier à la droite ( ) On montre de même que ( ) est orthogonale à ( ) que ( ) est orthogonale à ( ) a roites orthogonales à ( ) : ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) b roites orthogonales à ( ) : ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) c roites orthogonales à ( ) : ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) a roites orthogonales à ( ) : ( ) ( ) b roites orthogonales à ( ) : ( ) ( ) c ucune Étape 5 Outil ( ) ( ) ( 5) ( ) ( 5) Étape : ( ) ( ) sont orthogonales Étape : ( ) ( ) sont orthogonales Étape : ( ) est orthogonale au plan ( ) Étape : ( ) est orthogonale à ( ) ( ) est orthogonale à ( ) à ( ) après la propriété de la boîte à outils ( ) est orthogonale au plan ( ) 6 ans le triangle isocèle ( = ) la médiane issue de est également une hauteur de ce triangle onc ( ) ( ) sont orthogonales ( est le milieu de [ ] ) Même raisonnement dans le triangle : ( ) ( ) sont orthogonales On en déduit que ( ) étant orthogonale aux droites sécantes ( ) ( ) ( ) est orthogonale au plan ( ) ar suite ( ) est orthogonale à toute droite de ce plan en particulier à ( ) 7 La longueur de la diagonale d une face d un cube de côté a est a Longueur de la diagonale [ ] : est un rectangle de côtés de longueur a a onc = a 8 Les arêtes du tétraèdre sont des diagonales des 6 faces du cube lles ont donc toutes même longueur onc est un tétraèdre régulier chapitre éométrie dans l espace 9

10 9 a est un triangle rectangle en b = ( + 85) cm S= cm a x [ 0 ; ] b ace (réduite à 95 %) : L 5 La pyramide est régulière donc = = = ; est le centre du carré a omme est le milieu de [ ] = -- ans le triangle S rectangle en S S 7 = + donc S = a ans le triangle S isocèle en S (S) est la hauteur issue de S donc S est un triangle rectangle en d où S S 9 = + = -- a ; donc S = a 7 c Le rapport de réduction k du triangle au triangle L est k = L après le théorème de Thalès appliqué dans le triangle : L x k = = = -- x x d p( x ) = -- ax ( ) = S 6 llure des courbes y p(x) S a(x) 5 Le plan médiateur de [ ] est SS donc la droite ( SS ) est orthogonale à ( ) e même ( SS ) est orthogonale à ( ) donc ( SS ) est orthogonale au plan ans le carré on calcule : O = -- = 5 cm ans le triangle équilatéral S en calcule : S = = 5 cm ans le triangle OS rectangle en O on calcule : SO = S O = 5 cm La hauteur de l octaèdre est alors SS = SO = 0 cm (par symétrie O est milieu de [ ] donc aussi de [ SS ]) ans le triangle OS rectangle en O OS sin OS = = -- d où OS 5 7 S Le triangle SS étant isocèle en S SS = OS 09 7 O a p( x ) -- x b ax ( ) -- S x 8 x 50 n appliquant la relation de ythagore dans chacun des triangles rectangles en on obtient : + = ; + = ; + = 0 n sommant ces relations on trouve : ( + + ) = 0 donc + + = 0 ar comparaison avec les relations précédentes on trouve : = 0 = ; = 76 ; = 0 où = 6 ; = 9 ; = 0 x ROONSSMNT 5 La construction au fur à mesure est disponible sur le -Rom N M 0 chapitre éométrie dans l espace

11 5 On trace la parallèle à ( ) passant par : ( d) te droite coupe ( ) en Or ( d) ( ) est le point cherché 57 Q 55 L intersection du plan ( M) de () est une droite passant par onc ces points sont alignés est le point d intersection des droites ( ) ( Q) l s agit dans c exercice de faire apparaître l orthocentre que nous désignerons par du triangle à partir des hauteurs issues de de La droite ( ) sera alors la troisième hauteur du triangle M sera donc perpendiculaire à la droite ( ) c est-àdire à ( Q) émonstration ans le plan ( ) la droite parallèle à ( ) passant par est perpendiculaire à la droite ( ) car les droites ( ) ( ) sont perpendiculaires en étant un carré te droite coupe ( ) perpendiculairement en ( ) est donc la hauteur issue de dans le triangle e même la droite passant par parallèle à ( ) est perpendiculaire à ( ) = ( ) car ( ) ( ) étant les diagonales du carré sont perpendiculaires te droite coupe ( ) en ( ) est donc la hauteur issue de dans le triangle 56 Le point d intersection de ( ) ( ) est donc l orthocentre du triangle La droite ( ) est alors la troisième hauteur du triangle elle est donc perpendiculaire à la droite ( ) c est-à-dire à la droite ( Q) 58 ylindre : V = r h = 5h arallélépipède : V = Lh = 0h ône : V = -- h = -- ( h tan 0 ) h = -- h 9 our toute valeur de h V V car 5 0 omparaison de V de V : V V --- 5h h 9 h = [ ] = ( 5 h) ( 5 + h) 9 onc si 0 h 5 V V sinon V V onclusion : si 0 h 5 le récipient contenant le plus de liquide est le cylindre sinon c est le cône0 chapitre éométrie dans l espace

12 59 cm 8 cm 8 cm cm après la propriété 7 ( ) ( ) sont parallèles e même ( ) ( ) ( ) est un parallélogramme our tracer en vraie grandeur le parallélogramme les longueurs des cotés [ ] [ ] [ ] [ ] ne suffisent pas l faut aussi déterminer la longueur de la diagonale [ ] Soit b le point du segment [ M] tel que ( b ) // ( UM) b est le milieu du segment [ M] car U = b M= M = 8 Le triangle b est rectangle en b onc = b + b = = 80 l en résulte = = 5 Soit b le point du segment [ ] a le point de la droite ( N) tels que anm Ub soient des rectangles b est un triangle rectangle en b = b + bc = 9+ 6= 5 l en résulte = = 5 Le triangle Na est un triangle rectangle en N isocèle tel que an= N= 8 donc l hypoténuse [ a] est telle que a= 8 ( a) // ( MN) ( MN) est orthogonale au plan ( N) donc ( a) est orthogonale à toutes les droites du plan ( N) l en résulte que ( a) est orthogonale à ( a) Le triangle a est donc rectangle en a Nous en déduisons en appliquant le théorème de ythagore que = a + a = = 7 soit = 7 Nous pouvons alors construire le parallélogramme en vraie grandeur Nous traçons le cercle de centre de rayon 5 plaçons un point sur ce cercle Nous construisons ensuite le cercle de centre de rayon 7 le cercle de centre de rayon 5 désignons par l un des points d intersection (ces deux cercles sont bien sécants car 7 5 < = 5< ) Nous construisons ensuite le point tel que soit un parallélogramme ROLÈMS 60 a [ ] [ ] [ ] sont des diagonales des faces du cube donc = = est un triangle équilatéral de côté b ans le triangle est le milieu de [ ] O est le milieu de [ ] ; donc ( O) est parallèle à ( ) de plus O = -- = a ( ) est une arête du cube donc ( ) est orthogonale au plan ( ) est donc orthogonale à toute droite de ce plan en particulier à ( O) onc O est un triangle rectangle en b O = O + = ( ) + = 6 n travaillant de même dans le triangle on obtient = 6 omme = O le triangle O est un triangle isocèle en étant le milieu de [ O] ( ) est la médiatrice de [ O] ar suite est un triangle rectangle en donc = = -- O = d où = Le triangle O est un triangle isocèle en donc O O O = = -- O O = = -- ( O ) = 6 donc = 6 est un triangle rectangle en donc = + = 8 donc = 5 a + donc ne sont pas alignés b [ O] ( ) 6 a ans le triangle est le milieu de [ ] est le milieu de [ ] ; donc ( ) est parallèle à ( ) = -- = a -- b n raisonnant dans le triangle on montre que ( L) est parallèle à ( ) que L = a -- n raisonnant dans les triangles on montre que ( L) ( ) sont parallèles à ( ) que L = = a -- onc L est un losange a ans le triangle équilatéral [ M] est la médiane issue de donc aussi la hauteur issue de onc les droites ( M) ( ) sont orthogonales On montre en travaillant dans le triangle que ( M) ( ) sont orthogonales chapitre éométrie dans l espace

13 b La droite ( ) est donc orthogonale aux droites sécantes ( M) ( M) ; donc ( ) est orthogonale au plan ( M) ar suite ( ) est orthogonale à toute droite de ce plan en particulier à ( ) omme ( ) // ( ) ( L) // ( ) on en déduit que ( ) ( L) sont orthogonales c L est un losange tel que côtés consécutifs sont orthogonaux donc L est un carré a L aire de L vaut -- = a ppelons a la longueur omme sont des triangles isocèles en = = = a omme ces triangles sont aussi rectangles en = a = = onc est un triangle équilatéral ( ) est orthogonale à ( ) à ( ) donc ( ) est orthogonale au plan ( ) onc ( ) est orthogonale à la droite ( ) contenue dans ce plan omme ( ) est une hauteur du triangle ( ) est orthogonale à ( ) ( ) est donc orthogonale à ( ) à ( ) sécantes en onc ( ) est orthogonale au plan ( ) par suite ( ) est orthogonale à la droite ( ) du plan ( ) ( ) est orthogonale à ( ) à ( ) donc ( ) est orthogonale au plan ( ) d où l orthogonalité des droites ( ) ( ) ( ) est la hauteur issue de du triangle ; donc ( ) est orthogonale à ( ) On en déduit que ( ) est orthogonale à ( ) à ( ) donc au plan ( ) ar suite ( ) ( ) sont orthogonales n reprenant le résultat de la question ( ) étant orthogonale aux droites sécantes ( ) ( ) ( ) est orthogonale au plan ( ) 5 a Le tétraèdre peut être vu comme un cône de somm de base omme ( ) est orthogonale à ( ) est la hauteur du tétraèdre donc V d où -- a ---- = a = -- a 6 V = cm b est un triangle équilatéral de côté b = a = cm donc S = b = a = 6 cm c omme ( ) est orthogonale au plan ( ) on peut voir le tétraèdre comme un cône de base ( ) de somm avec la hauteur de ce cône onc V= S On en déduit que = a = -- cm Le cône a pour patron pour patron V -- O y O x = = V -- O x O y = = V donc y = -- V x Le périmètre de base du cône est O = y celui de O = x y y our le patron = = R x + y x our le patron = x + y 5 S = y x + y S = x x + y S donc y V = -- = S x V Remarque : On applique ces résultats avec x = cm y = cm 6 L angle O OO a pour mesure en radians O avec = omme O O = 6 cm O sin -- = OO O O d où OO = sin a O O = 6 cm donc OO O O O O 9 = = sin b Les boules jaunes sont donc distantes de OO 6 cm soit environ 0 cm chapitre éométrie dans l espace

COURS : LA SYMÉTRIE AXIALE

COURS : LA SYMÉTRIE AXIALE HPTRE 7 OURS : L SYMÉTRE XLE Extrait du programme de la classe de Sixième : ONTENU Symétrie orthogonale par rapport à une droite (symétrie axiale) OMPÉTENES EXGLES -onstruire le symétrique d un point,

Plus en détail

Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème

Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème 1 - Nombres et calcul Cycle 3 L étude organisée des nombres est poursuivie jusqu au milliard, mais des nombres plus grands peuvent être rencontrés

Plus en détail

Volume RESUME DE COURS DE MATHEMATIQUES. Copyright Ben. Troisième. Programme 1999

Volume RESUME DE COURS DE MATHEMATIQUES. Copyright Ben. Troisième. Programme 1999 Volume 2 RESUME DE OURS DE MTHEMTIQUES. opyright en. Troisième Programme 1999 introduction : e résumé, second du nom, a été conçu en tant qu'assistant pour les élèves de quatrième et de troisième. Il regroupe

Plus en détail

Tableau comparatif des connaissances et capacités des programmes de CM2 et 6ème

Tableau comparatif des connaissances et capacités des programmes de CM2 et 6ème Lundi Matin - «Comparatif des programmes de CM2 et 6 ème» Page 1 Tableau comparatif des connaissances et capacités des programmes de CM2 et 6ème CM2 6 ème Plus tard... Vocabulaire divers Le vocabulaire

Plus en détail

I) Rappels sur le parallélisme dans l espace

I) Rappels sur le parallélisme dans l espace I) Rappels sur le parallélisme dans l espace 1. roites parallèles éfinition ire que deux droites de l espace sont parallèles signifie qu elles sont coplanaires et non sécantes. On dit alors aussi qu elles

Plus en détail

a) Effectuer les calculs suivants et donner les résultats sous la forme de fractions irréductibles : C = 7 36 R = 36 4 (2 5)²

a) Effectuer les calculs suivants et donner les résultats sous la forme de fractions irréductibles : C = 7 36 R = 36 4 (2 5)² ème Fiches Révisions revet lanc 1/8 Puissances, Fractions : Effectuer les calculs suivants (donner l écriture scientifique de et écrire sous forme d un entier ou d une fraction). 1 = 15 x 10- x (10 ) 4

Plus en détail

Mathématiques Complément et synthèse I

Mathématiques Complément et synthèse I Définition du domaine d'examen MAT-4- Mathématiques Complément et synthèse I Mise à jour novembre 004 Définition du domaine d'examen MAT-4- Mathématiques Complément et synthèse I Mise à jour novembre 004

Plus en détail

ACTIVITÉS. Droites remarquables du triangle. 1 Carte d identité CHAPITRE

ACTIVITÉS. Droites remarquables du triangle. 1 Carte d identité CHAPITRE HPTRE 10 Droites remarquables du triangle TVTÉS 1 arte d identité À partir d un même triangle, et à l aide d un logiciel de géométrie, Philippe a réalisé ces quatre constructions. Fig. 1 Fig. 2 Fig. 3

Plus en détail

CHAPITRE IV. Utiliser la définition de la médiatrice d un segment ainsi que la caractérisation de ses points par la propriété d équidistance ( )

CHAPITRE IV. Utiliser la définition de la médiatrice d un segment ainsi que la caractérisation de ses points par la propriété d équidistance ( ) HPITRE IV TRINGLES OMPÉTENES ÉVLUÉES DNS E HPITRE : (T : compétences transversales, N : activités numériques, G : activités géométriques, F : gestion de données et fonctions) Intitulé des compétences Eval.1

Plus en détail

(2) 1 Côté du carré par rapport au rayon du disque :

(2) 1 Côté du carré par rapport au rayon du disque : Cet article est rédigé par des élèves. Il peut comporter des oublis et imperfections, autant que possible signalés par nos relecteurs dans les notes d'édition. La géométrie de Pierre Année 01-014 LEGENDRE

Plus en détail

GLOSSAIRE MATHÉMATIQUE

GLOSSAIRE MATHÉMATIQUE Chapitre 9 - GM GLOSSAIRE MATHÉMATIQUE EN GÉOMÉTRIE DE L'ESPACE GM_01 règle GM_02 GM_03 GM_04 GM_05 GM_06 GM_07 tourne GM_08 GM_09 GM_10 GM_11 plan GM_12 GM_13 GM_14 GM_15 GM_16 GM_17 GM_18 Dessin schématisant

Plus en détail

Grandeurs et Mesures

Grandeurs et Mesures Grandeurs et Mesures Quelques phrases pour démarrer Répondre par correct ou incorrect : 1 ) Ce segment fait 3cm. 2 ) Ce segment a pour mesure 3cm. 3 ) Cette surface est de 3cm 2. 4 ) L aire de cette surface

Plus en détail

Propriété (admise) : la section d un cube par un plan parallèle à une face est un

Propriété (admise) : la section d un cube par un plan parallèle à une face est un Vérification des acquis (oral). Découverte de la section d un pavé droit par un plan (faire fiche activité 1). I- SECTION DE PARALLELEPIPEDE RECTANGLE PAR UN PLAN 1) Plan Pour avoir une représentation

Plus en détail

Géométrie des Transformations

Géométrie des Transformations Géométrie des Transformations Plan des activités de PREMIÈRE ANNÉE SECONDAIRE Thème 1 Dans le plan et dans l'espace: droites, demi droites, segments de droites et plans Plans dans l'espace Droites, demi

Plus en détail

FORMULAIRE DE MATHEMATIQUES CLASSE DE TROISIEME

FORMULAIRE DE MATHEMATIQUES CLASSE DE TROISIEME 2012 FORMULAIRE DE MATHEMATIQUES CLASSE DE TROISIEME NOUS VOUS PRESENTONS ICI UN FORMULAIRE CONTENANT LES DEFINITIONS, PROPRIETES ET THEOREMES VUS EN COURS DE MATHEMATIQUES TOUT AU LONG DE VOTRE SCOLARITE

Plus en détail

Le lexique géométrique

Le lexique géométrique Le lexique géométrique Document réalisé, sous la direction de : M. DETILLEUX, I-IPR de Mathématiques Mme GIEN, Inspectrice de l'education Nationale dans le cadre des temps de concertation écoles / collège

Plus en détail

Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) 1.1. Proportionnalité.

Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) 1.1. Proportionnalité. Cycle 3 de l'école primaire Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) Classe de 6ème du collège Le texte en caractère droit indique des

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Mathématiques Progressions pour le cours élémentaire deuxième année et le cours moyen Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

PERSPECTIVE DES ARCHITECTES - TOITS DE

PERSPECTIVE DES ARCHITECTES - TOITS DE Chapitre 2 - PA PERSPECTIVE DES ARCHITECTES - TOITS DE MAISONS PA_01 PA_02 PA_03 PA_04 PA_05 Perspective des architectes : construction de l image d'un cube Projection parallèle d un cube sur un plan variable

Plus en détail

Correction du brevet blanc. Partie 1 : Activités numériques (12 points)

Correction du brevet blanc. Partie 1 : Activités numériques (12 points) Correction du brevet blanc Eercice 1 (5 points) 3 Quelle est l'epression 1 5 développée de (5 3)? ( )( ) L'équation + 5 0 a pour solutions : Quelle est la valeur eacte de : 0+ 80? Quelle est la forme factorisée

Plus en détail

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

Mme. Lemonnier Progression mathématiques : «A portée de maths» CM2

Mme. Lemonnier Progression mathématiques : «A portée de maths» CM2 Mme. Lemonnier Progression mathématiques : «A portée de maths» CM2 Nombres et Calcul et OGD (lundi) Géométrie/Grandeurs et mesures (mardi) Nombres et Calcul et OGD (jeudi) Géométrie/Grandeurs et mesures

Plus en détail

Chapitre 10 Géométrie dans l espace. Table des matières. Chapitre 10 Géométrie dans l espace TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 10 Géométrie dans l espace. Table des matières. Chapitre 10 Géométrie dans l espace TABLE DES MATIÈRES page -1 hapitre 10 Géométrie dans l espace TLE DES MTIÈRES page -1 hapitre 10 Géométrie dans l espace Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1 2................................................

Plus en détail

RAPPELS DE GÉOMETRIE (sans didactique)

RAPPELS DE GÉOMETRIE (sans didactique) RPPELS DE GÉOMETRIE (sans didactique) Des animations avec applets java illustrant différentes parties de ce document sont disponibles à cette adresse : http://dpernoux.free.fr/expe1/anim.htm Les constructions

Plus en détail

BREVET BLANC de MATHEMATIQUES n 2 Mars 2012 - durée : 2 heures

BREVET BLANC de MATHEMATIQUES n 2 Mars 2012 - durée : 2 heures BREVET BLANC de MATHEMATIQUES n 2 Mars 2012 - durée : 2 heures Les calculatrices sont autorisées. L orthographe, le soin et la présentation sont notés sur 4 points. Activités numériques (12 points) Exercice

Plus en détail

ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CE1D 2010

ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CE1D 2010 NOM : Prénom : Classe : MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CE1D 2010 Mathématiques Livret 1 Pour cette première partie : la calculatrice est interdite tu auras besoin de ton matériel

Plus en détail

exercices travail autonome

exercices travail autonome travail autonome 1 On considère les quatre figures suivantes : 6 On considère les quatre figures suivantes : R R R T Fig. 1 Fig. 2 (d) R T Fig. 1 Fig. 2 T Fig. 3 Fig. 4 À l aide du codage des figures,

Plus en détail

COURS : GÉOMÉTRIE DANS L ESPACE

COURS : GÉOMÉTRIE DANS L ESPACE CHAPITE 6 COUS : GÉOMÉTIE DANS L ESPACE Extrait du programme de la classe de 3 ème : Sphère CONTENU COMPÉTENCES EXIGIBLES COMMENTAIES - Savoir que la section d une sphère par un plan est un cercle. - Savoir

Plus en détail

Mathématiques en Seconde. David ROBERT

Mathématiques en Seconde. David ROBERT Mathématiques en Seconde David ROERT 2011 2012 Sommaire 1 Translation Vecteurs 1 1.1 Translation......................................................... 1 1.1.1 Définition.....................................................

Plus en détail

Des exemples de situations de primaire éclairant l élaboration de situations : liaison CM2/6 e

Des exemples de situations de primaire éclairant l élaboration de situations : liaison CM2/6 e Des exemples de situations de primaire éclairant l élaboration de situations : liaison CM2/6 e SOMMAIRE I Les programmes et les différences de conditions pédagogiques II La géométrie dans le plan III La

Plus en détail

Une axiomatisation du plan euclidien

Une axiomatisation du plan euclidien Nicole opp Strasbourg, avril 2007 Une axiomatisation du plan euclidien Le but de ce texte est de montrer comment on peut axiomatiser le plan euclidien d une manière qui se rapproche, autant que faire se

Plus en détail

Géométrie dans l Espace

Géométrie dans l Espace Géométrie dans l Espace Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2008/2009 Table des matières 1 Perspective cavalière 2 2 Droites et plans de l Espace 3 2.1 Règles d incidence............................................

Plus en détail

Thème N 2 : FIGURES PLANES (1)

Thème N 2 : FIGURES PLANES (1) Thème N 2 : FGURES PLNES (1) NTTN L EMNSTRTN TRNGLE ET RTES PRLLELES (1) : RTE ES MLEUX la fin du thème, tu dois savoir : Notion de émonstration : onnaître les Règles du débat mathématiques Savoir donner

Plus en détail

Polygones, triangles et quadrilatères

Polygones, triangles et quadrilatères Polygones, triangles et quadrilatères I) Les polygones 1) Définition : Un polygone est une figure fermée composée de plusieurs segments (au moins trois). 2) Vocabulaire a) Les côtés Chaque segment qui

Plus en détail

Cours de mathématiques pour la classe de Sixième

Cours de mathématiques pour la classe de Sixième Cours de mathématiques pour la classe de Sixième Anne Craighero - Florent Girod 1 Année scolaire 2014 / 2015 1. Externat Notre Dame - Grenoble Table des matières 1 Nombres décimaux 4 I lire et écrire des

Plus en détail

Expérimentation 2007

Expérimentation 2007 Mathématiques série S Épreuve pratique au baccalauréat Expérimentation 2007 - Banque de sujets - Ce document peut être utilisé librement dans le cadre des activités de l'enseignement scolaire, de la formation

Plus en détail

Théorème de Thalès et sa réciproque Rappel : signification de «réciproque»

Théorème de Thalès et sa réciproque Rappel : signification de «réciproque» Théorème de Thalès et sa réciproque Rappel : signification de «réciproque» «Si un bâtiment a un clocher alors ce bâtiment est une église» la réciproque est vraie «Si un bâtiment est une église alors ce

Plus en détail

Prise en mains de geogebra 5 - module 3D

Prise en mains de geogebra 5 - module 3D Prise en mains de geogebra 5 - module 3D Ce document vous est proposé par l équipe Planète Maths. Il présente une explication des principales fonctionnalités du logiciel, pour son module 3D, afin de permettre

Plus en détail

Géométrie de la «boite à chaussures» : un solide simple et des problèmes pouvant s avérer très complexes.

Géométrie de la «boite à chaussures» : un solide simple et des problèmes pouvant s avérer très complexes. 754 ans nos classes PMP éométrie de la «boite à chaussures» : un solide simple et des problèmes pouvant s avérer très complexes. J.-P. Massola et article traite de trois problèmes de distances sur la surface

Plus en détail

1 S Le produit scalaire Exercices. Diverses expressions du produit scalaire et calcul de grandeurs.

1 S Le produit scalaire Exercices. Diverses expressions du produit scalaire et calcul de grandeurs. S e produit scalaire Eercices Diverses epressions du produit scalaire et calcul de grandeurs. Eercice. est un triangle et I est le milieu de []. Données : I 6, I I et I. alculer : ) (introduire le point

Plus en détail

Exercice 6 : Brevet des Collèges - Orléans-Tours - 94 L unité est le cm. Exercice 7 : Brevet des Collèges - Antilles-Guyane - 92

Exercice 6 : Brevet des Collèges - Orléans-Tours - 94 L unité est le cm. Exercice 7 : Brevet des Collèges - Antilles-Guyane - 92 THM : THLS T S RIPROQU XRIS xercice n 1 : revet des ollèges - ix-marseille - 1993 On considère la figure ci-après telle que les droites () et () sont parallèles, et telle que : = 3 = 7 = 4 = 4 L'unité

Plus en détail

Triangles. I - Définition du triangle. II - Somme des angles d un triangle

Triangles. I - Définition du triangle. II - Somme des angles d un triangle Triangles Un chapitre complet sur les triangles. Ne pensez pas que puisqu il n y a qu un mot dans le titre, il sera court, au contraire. Beaucoup de nouvelles notions vont être énoncées dans ce cours sur

Plus en détail

Cours de mathématiques de sixième

Cours de mathématiques de sixième Cours de mathématiques de sixième Bertrand Carry SOMMAIRE 1. Nombres entiers, nombres décimaux... 1 1.1 Ecriture et lecture de nombres... 1 1.2 Comparaison de deux nombres... 2 1.3 Valeurs approchées...

Plus en détail

Plusieurs façons de tracer deux parallèles CM1-CM2

Plusieurs façons de tracer deux parallèles CM1-CM2 Plusieurs façons de tracer deux parallèles CM1-CM2 Séance 1 : l écart constant entre deux droites parallèles donner une définition fonctionnelle du parallélisme de deux droites ; exhiber un procédé de

Plus en détail

Pour reprendre contact

Pour reprendre contact hapitre 11 éométrie dans l espace our reprendre contact 1 ection plane dans un cube Quelle est la nature du quadrilatère? 2 vec les solides a ur la figure ci-contre, comment appelle-t-on le solide représenté?

Plus en détail

QUADRILATÈRES PARTICULIERS

QUADRILATÈRES PARTICULIERS hapitre 8 QURLTÈRES PRTULERS - REOMMNTONS. NTROUTON l s'agit de consolider les connaissances acquises en 6e sur les parallélogrammes particuliers (rectangle, losange, carré) et le trapèze, et de les approfondir

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ECOLES

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ECOLES Ministère de l'éducation nationale Session 2008 MAT-08-PG3 Repère à reporter sur la copie CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ECOLES Mercredi 30 avril 2008 - de 8h 30 à 11h 30 Deuxième épreuve d'admissibilité

Plus en détail

MATHÉMATIQUES PROGRAMMES DE. 1 ère & 2 ème Années secondaires

MATHÉMATIQUES PROGRAMMES DE. 1 ère & 2 ème Années secondaires RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DIRECTION GENERALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE ------------------------------ DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets

Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets Thème : probabilités 1) On lance deux dés équilibrés à 6 faces et on note la somme des deux faces obtenues. 1.a) Donner un univers associé cette expérience.

Plus en détail

Repérage et configurations du plan

Repérage et configurations du plan I Repères et coordonnées a) Repères Définition : (O ;I,J) est un repère du plan. Il est constitué d un triplet de points non alignés. O est appelé origine du repère La droite graduée (O ;I) est l axe des

Plus en détail

TRAVAIL PRATIQUE. 2x + 1. x + 1

TRAVAIL PRATIQUE. 2x + 1. x + 1 A - Polynômes et factorisation Résultats d apprentissage générau C COMMUNICATION RP RÉSOLUTION DE PROBLÈMES L LIENS R RAISONNEMENT E ESTIMATION ET CALCUL MENTAL T TECHNOLOGIE V VISUALISATION généraliser

Plus en détail

2 nde CORRIGE : DEVOIR COMMUN DE

2 nde CORRIGE : DEVOIR COMMUN DE 2 nde CORRIGE : DEVOIR COMMUN DE MATHEMATIQUES Exercice 1 : (4 points) 1. Compléter le tableau à double entrée ci-dessous. Elèves vaccinés Elèves non vaccinés Total Elèves ayant eu la grippe 14 133 147

Plus en détail

Brevet blanc à rendre début mars. 1/7

Brevet blanc à rendre début mars. 1/7 Brevet blanc à rendre à la rentrée de mars 20 Partie Numérique Exercice 1. Cet exercice est un questionnaire à choix multiples (QCM). Pour chaque question une seule réponse est exacte. Aucune justification

Plus en détail

Géométrie synthétique : Juillet 2005 (première série) Nom. Question 3 : (25%) Numéro

Géométrie synthétique : Juillet 2005 (première série) Nom. Question 3 : (25%) Numéro Géométrie synthétique : Juillet 2005 (première série) Question 3 : (25%) On donne dans le même plan, un point fixe F, et un cercle fixe de centre O et de rayon R. Par F, on mène une droite qui intersecte

Plus en détail

LEÇON N 40 : Recherche des isométries du plan conservant un carré, un losange, un parallélogramme, un rectangle (dans l ordre que l on voudra).

LEÇON N 40 : Recherche des isométries du plan conservant un carré, un losange, un parallélogramme, un rectangle (dans l ordre que l on voudra). EÇN N 40 : Recherche des isométries du plan conservant un carré, un losange, un parallélogramme, un rectangle (dans l ordre que l on voudra) Pré-requis : Notions de groupes, groupes finis (table, ordre

Plus en détail

Solides et patrons. Cours

Solides et patrons. Cours Solides et patrons EXERCICE 1 : Cours 1) Représenter un cube en perspective cavalière. 2) Qu est-ce qu un polyedre? 3) Qu est-ce qu un prisme droit? Si les bases du prisme ont n côtés combien le prisme

Plus en détail

Renforcer ses compétences

Renforcer ses compétences Renforcer ses compétences en mathématiques Tome 1 AVANT PROPOS Vos études ou vos activités professionnelles vous ont peut-être éloignés des mathématiques et ceci, parfois depuis longtemps. Vous souhaitez

Plus en détail

Brevet Amérique du sud novembre 2011

Brevet Amérique du sud novembre 2011 ACTIVITÉS NUMÉRIQUES (12 POINTS) Exercice 1 Cet exercice est un exercice à choix multiples (QCM). Pour chaque question, une seule réponse est exacte. Une réponse correcte rapportera 1 point. L absence

Plus en détail

Classe de sixième Partie obligatoire (2/3) Partie optionnelle (1/3)

Classe de sixième Partie obligatoire (2/3) Partie optionnelle (1/3) Classe de sixième Partie obligatoire (2/3) Partie optionnelle (1/3) 1 er trimestre Priorité pour le premier trimestre : Au cours du premier trimestre, on veillera à ce que les élèves apprennent d abord

Plus en détail

3 Droite. Vecteur directeur, vecteur normal. Positions relatives de deux droites. GA2D-Cours.nb 2. Vecteur directeur

3 Droite. Vecteur directeur, vecteur normal. Positions relatives de deux droites. GA2D-Cours.nb 2. Vecteur directeur GAD-Cours.nb 1 Géométrie métrique -ème année niveau avancé Edition 007-008 3-ème année niveau standard DELM 3 et 4 Géométrie analytique D Liens hypertextes Exercices de géométrie analytique D: http://www.deleze.name/marcel/sec/cours/geomanalytiqued/gad-exercices.pdf

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3 TRVUX DIRIGÉS DE O 3 Exercice : Constructions graphiques Pour chacune des figures, déterminer la position de l objet ou de son image par la lentille mince. Les points situés sur l axe optique sont les

Plus en détail

Programme de 5 ème en mathématiques

Programme de 5 ème en mathématiques Programme de 5 ème en mathématiques 1. PRIORITE DES OPERATIONS ; DISTRIBUTIVITE 3 I. Suite d opérations sans parenthèses 3 II. Suites d opérations avec parenthèses 4 III. Ecritures avec des lettres 5 IV.

Plus en détail

Diplôme National du Brevet. Épreuve blanche Proposition de corrigé. Externat Notre Dame

Diplôme National du Brevet. Épreuve blanche Proposition de corrigé. Externat Notre Dame Diplôme National du Brevet Épreuve blanche Proposition de corrigé Externat Notre Dame Vendredi 9 décembre 2011 durée de l'épreuve : 2 h I - Activités numériques II - Activités géométriques III Problème

Plus en détail

Le second degré. Table des matières

Le second degré. Table des matières Le second degré Table des matières 1 La forme canonique du trinôme 1.1 Le trinôme du second degré......................... 1. Quelques exemples de formes canoniques................. 1.3 Forme canonique

Plus en détail

Exercices de 6 ème Chapitre 6 Périmètres et aires Énoncés

Exercices de 6 ème Chapitre 6 Périmètres et aires Énoncés Énoncés Exercice 1 Nommer tous les rectangles, les losanges et les carrés de la figure ci-contre dont les noms sont constitués uniquement de consonnes. J I B M A O E L K U Y Exercice onner la nature précise

Plus en détail

LES TICE EN GEOMETRIE DE L ESPACE : LOGICIELS 3D OU LOGICIELS 2D?

LES TICE EN GEOMETRIE DE L ESPACE : LOGICIELS 3D OU LOGICIELS 2D? François LMEZ Irem de Paris 7, équipe DIDIREM Résumé : u moment où se met en place l épreuve pratique de mathématiques au baccalauréat en section S, il est légitime de comparer l apport des logiciels 2D

Plus en détail

BREVET BLANC DES 5 et 6 février 2004 Corrigé MATHEMATIQUES

BREVET BLANC DES 5 et 6 février 2004 Corrigé MATHEMATIQUES Collège LANGEVIN WALLON BREVET BLANC DES et 6 février 004 Corrigé MATHEMATIQUES PARTIE I : ACTIVITES NUMERIQUES (1 points) Exercice I :1 1. En faisant apparaître les différentes étapes de calcul, écrire

Plus en détail

MATHEMATIQUES. Premier Cycle SIXIEME

MATHEMATIQUES. Premier Cycle SIXIEME MATHEMATIQUES Premier Cycle SIXIEME 15 Semaines P R O G R E S S I O N D E L A C L A S S E D E 6 è m e Activités géométriques DIVERS Activités Numériques 1 Nombres décimaux arithmétiques Addition de deux

Plus en détail

PREVENIR LA DIFFICULTE SCOLAIRE. en MATHEMATIQUES PAR LA CONNAISSANCE. DES PROGRAMMMES CM2 ET 6 ème

PREVENIR LA DIFFICULTE SCOLAIRE. en MATHEMATIQUES PAR LA CONNAISSANCE. DES PROGRAMMMES CM2 ET 6 ème PREVENIR LA DIFFICULTE SCOLAIRE en MATHEMATIQUES PAR LA CONNAISSANCE DES PROGRAMMMES CM2 ET 6 ème JL GUEGUEN CPC Pontivy Les enseignants de CM2 méconnaissent souvent de façon approfondie les programmes

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CE1D 2010. Mathématiques. Livret 1. Mme Cochez-ARU2 Page 1/19

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CE1D 2010. Mathématiques. Livret 1. Mme Cochez-ARU2 Page 1/19 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CE1D 2010 Mathématiques Livret 1 Mme Cochez-ARU2 Page 19 ATTENTION Pour cette première partie : la calculatrice est interdite tu auras besoin

Plus en détail

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : notion de vecteur, transformation de points par translation et vecteurs égaux Exercice 2 : parallélogramme

Plus en détail

6 ème 5 ème 4 ème 3 ème

6 ème 5 ème 4 ème 3 ème Collège LOUIS PASTEUR - S.E.G.P.A.36, avenue du Collège - 57380 FAULQUEMONT ( 03 87 50 11 40 http://www4.ac-nancy-metz.fr/clg-pasteur-faulquemont/ PROPOSITION DE PROGRAMMATION PAR COMPÉTENCE ET CONNAISSANCE

Plus en détail

Pyram. Cône Cylind. Boule

Pyram. Cône Cylind. Boule Académies et années Prisme Pavé ou cube Volumes Pyram. Cône Cylind. Boule k, Thèmes annexes k 2, k. Trigo. Pythag. Thalès Fctions. Bordeaux 00 x x Grenoble 00 x x x x Grenoble 00 pb x x x x Nancy 00 pb

Plus en détail

Concours Cayley (10 e année Sec. IV) le mardi 20 février 2007

Concours Cayley (10 e année Sec. IV) le mardi 20 février 2007 oncours canadien de mathématiques Une activité du entre d éducation en mathématiques et en informatique, Université de Waterloo, Waterloo, Ontario oncours ayley (10 e année Sec. IV) le mardi 0 février

Plus en détail

3e degré professionnel MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE

3e degré professionnel MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE 3e degré professionnel MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE Administration Générale de l Enseignement et de la Recherche Scientifique Service général des Affaires

Plus en détail

Travaux pratiques en classe de Seconde

Travaux pratiques en classe de Seconde ANNÉE SCOLAIRE 2010-2011 Travaux pratiques en classe de Seconde DIDIER PIHOUÉ Table des matières TP n 1 : Conjecture et preuve..................................... 2 TP n 2 : Équations de droites.....................................

Plus en détail

Durée de l épreuve : 2 heures

Durée de l épreuve : 2 heures Ö ãú Ø Ð âò åò ÙâÑ Ö Ó½µ åñ Øá ãñ Ø Õ Ù ê ãñ Ö ¾¼½ Ó Ð Ð Â Ù Ð Ø Ø Ó Ù Durée de l épreuve : 2 heures L usage de la calculatrice est autorisé ucun prêt de matériel (calculatrice, compas, règle, équerre

Plus en détail

Chapitre 12 : Périmètres et aires

Chapitre 12 : Périmètres et aires hapitre 12 : Périmètres et aires Périmètres et aires par comptage 1 ire et périmètre par dénombrement Périmètres de figures usuelles 3 étermine, à l'aide de ta règle graduée, le périmètre de chacune des

Plus en détail

Démonstration des propriétés géométriques du plan niveau collège

Démonstration des propriétés géométriques du plan niveau collège Démonstration des propriétés géométriques du plan niveau collège Propriété : Si un point est sur un segment et à égale distance de ses extrémités alors ce point est le milieu du segment. Si un point est

Plus en détail

1 Extrait du DNB Juin 2014 3ème

1 Extrait du DNB Juin 2014 3ème Exemples d activités et extraits d évaluations Pour chacune des évaluations et activités suivantes, 1 résoudre le problème et anticiper les différentes démarches que les élèves pourraient envisager 2 déterminer,

Plus en détail

2 nde Corrigé de l évaluation n 3 de mathématiques Lundi 13 Mai 2013. Lectures graphiques (9 points) Les 2 parties sont indépendantes Partie A

2 nde Corrigé de l évaluation n 3 de mathématiques Lundi 13 Mai 2013. Lectures graphiques (9 points) Les 2 parties sont indépendantes Partie A nde Corrigé de l évaluation n 3 de mathématiques Lundi 13 Mai 013 Lectures graphiques (9 points) Les parties sont indépendantes Partie A Tous les clients d un petit restaurant ont opté pour la formule

Plus en détail

Utilisation de l outil numérique via «géogébra» pour la pratique de la géométrie au cycle 3. Déroulement de l animation :

Utilisation de l outil numérique via «géogébra» pour la pratique de la géométrie au cycle 3. Déroulement de l animation : Utilisation de l outil numérique via «géogébra» pour la pratique de la géométrie au cycle 3 Déroulement de l animation : - 0] Préambule (30 min) a) Introduction b) Programme du cycle 3 - I] Première prise

Plus en détail

3 ème Programme de révisions pour le brevet blanc travail à effectuer pendant les vacances d hiver, à votre rythme, pour être prêt fin mars.

3 ème Programme de révisions pour le brevet blanc travail à effectuer pendant les vacances d hiver, à votre rythme, pour être prêt fin mars. 3 ème Programme de révisions pour le brevet blanc travail à effectuer pendant les vacances d hiver, à votre rythme, pour être prêt fin mars. Trigonométrie : n 11 p : 201 ; n 45 p : 205 ; n 48 p : 205 ;

Plus en détail

Activité 2 : Parallélogramme et centre de symétrie

Activité 2 : Parallélogramme et centre de symétrie ctivités ctivité 1 : Les quadrilatères a. omment appelles-tu des figures géométriques qui ont plusieurs côtés? rois côtés? Quatre côtés? b. Quatre élèves ont nommé la igure 1. Quels sont ceux qui se sont

Plus en détail

Formulaire : Toute la Géométrie du Collège 2 nde

Formulaire : Toute la Géométrie du Collège 2 nde Formulaire : Toute la Géométrie du Collège nde Comment trouver la propriété dont vous avez besoin? Grâce à la table des matières bien sûr!! Table des matières I. Rappels sur la logique et les démonstrations

Plus en détail

concours externe de recrutement de professeurs certifiés et concours d accès à des listes d aptitude (CAFEP)

concours externe de recrutement de professeurs certifiés et concours d accès à des listes d aptitude (CAFEP) SESSION DE 2005 concours externe de recrutement de professeurs certifiés et concours d accès à des listes d aptitude (CAFEP) section : mathématiques deuxième composition de mathématiques (épreuve de remplacement)

Plus en détail

LYCEE VICTOR HUGO 3.3 Exercice 1 : (6 points) Partie A : Partie B : Partie C :

LYCEE VICTOR HUGO 3.3 Exercice 1 : (6 points) Partie A : Partie B : Partie C : LYCEE VICTOR HUGO 3.3 L attention est attirée sur le fait que la qualité de la rédaction, la clarté et la précision des raisonnements entrent pour une part importante dans l appréciation des copies. Exercice

Plus en détail

2 Pour identifier que 2 droites sont perpendiculaires, j utilise le signe sur le dessin.

2 Pour identifier que 2 droites sont perpendiculaires, j utilise le signe sur le dessin. Les droites perpendiculaires éfinition (e) eux droites sont perpendiculaires si elles se coupent en formant un angle droit. (f) Pour identifier que droites sont perpendiculaires, j utilise le signe sur

Plus en détail

Ce livret appartient à

Ce livret appartient à Ce livret appartient à N N1 N2 N3 N4 N5 N6 N7 N8 N9 N10 N11 N12 N13 N14 N15 N16 N17 N18 N19 N20 N21 N22 N23 N24 N25 N26 N27 N28 N29 N30 N31 N32 N33 N34 Lire et écrire des nombres entiers Système de numération

Plus en détail

Le jeu de l interactivité conduit souvent à introduire ou à approfondir un tantinet certaines notions.

Le jeu de l interactivité conduit souvent à introduire ou à approfondir un tantinet certaines notions. Comme le précédent intitulé Bonne Année, ce document entend n être qu un exemple de l emploi des œuvres artistiques pour initier les auditeurs à certains contenus de l univers des mathématiques. Le jeu

Plus en détail

Pythagore : situations supplémentaires

Pythagore : situations supplémentaires Pythagore : situations supplémentaires 1. Un poteau d une longueur de 18 mètres est enfoncé verticalement dans le sol à une profondeur de 2 m. Pour le stabiliser, on l arrime avec quatre cordes (attachées

Plus en détail

Faire un agrandissement d une figure c est multiplier toutes les longueurs par un même nombre k plus grand que 1.

Faire un agrandissement d une figure c est multiplier toutes les longueurs par un même nombre k plus grand que 1. CHAPITRE 10 AGRANDISSEMENT ET REDUCTION I. NOTION D AGRANDISSEMENT ET REDUCTION Faire un agrandissement d une figure c est multiplier toutes les longueurs par un même nombre k plus grand que 1. Exemple

Plus en détail

Rapport du jury du concours externe et du troisième concours de recrutement de professeurs des écoles. Session 2014 exceptionnel

Rapport du jury du concours externe et du troisième concours de recrutement de professeurs des écoles. Session 2014 exceptionnel Rapport du jury du concours externe et du troisième concours de recrutement de professeurs des écoles Session 2014 exceptionnel Partie mathématiques de la deuxième épreuve d'admissibilité Éléments statistiques

Plus en détail

N1 : LES CHIFFRES Comme pour écrire des mots, il y a besoin des lettres, pour écrire des nombres il y a besoin des chiffres : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9

N1 : LES CHIFFRES Comme pour écrire des mots, il y a besoin des lettres, pour écrire des nombres il y a besoin des chiffres : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 N1 : LES CHIFFRES Comme pour écrire des mots, il y a besoin des lettres, pour écrire des nombres il y a besoin des chiffres : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 N2 : LES NOMBRES Avec ces chiffres, on peut écrire des

Plus en détail

4. Géométrie analytique du plan

4. Géométrie analytique du plan GÉOMÉTRIE ANALYTIQUE DU PLAN 35 4. Géométrie analytique du plan 4.1. Un peu d'histoire René Descartes (La Haye en Touraine, 31/3/1596 - Stockholm, 11/2/1650) La géométrie analytique est une approche de

Plus en détail

D après une idée originale dans «Les maths au quotidien» M.Colonval et A.Roumadni éd. Ellipses

D après une idée originale dans «Les maths au quotidien» M.Colonval et A.Roumadni éd. Ellipses LES ABEILLES D après une idée originale dans «Les maths au quotidien» M.Colonval et A.Roumadni éd. Ellipses 1. Présentation de la trame : Recherche et synthèse d infos Notion d optimisation Intérêt et

Plus en détail

Géométrie, fonctions et statistiques sous Geoplan. Claude Saint-Raymond

Géométrie, fonctions et statistiques sous Geoplan. Claude Saint-Raymond Géométrie, fonctions et statistiques sous Geoplan Claude Saint-Raymond Sommaire PRISE EN MAIN DE GEOPLAN PAR LA GEOMETRIE... 3 POUR CREER UN OBJET MATHEMATIQUE... 4 POUR CREER LES TROIS SOMMETS A, B ET

Plus en détail

Triangle inscrit dans un carré Aire maximale d'un triangle

Triangle inscrit dans un carré Aire maximale d'un triangle Des situations menant à des problèmes d'optimisation : calculs d'aires avec GéoPlan. Triangle inscrit dans un carré Aire maximale d'un triangle Sommaire 1. Triangle inscrit dans un carré 2. Triangle équilatéral

Plus en détail

OLYMPIADES ACADÉMIQUES DE MATHÉMATIQUES

OLYMPIADES ACADÉMIQUES DE MATHÉMATIQUES OLYMPIADES ACADÉMIQUES DE MATHÉMATIQUES ACADÉMIE DE RENNES SESSION 2005 CLASSE DE PREMIERE DURÉE : 4 heures Le sujet s adressait à tous les élèves de première quelle que soit leur série. Il comportait

Plus en détail

Sujet de mathématiques du brevet des collèges

Sujet de mathématiques du brevet des collèges Sujet de mathématiques du brevet des collèges POLYNÉSIE Juin 2014 Durée : 2h00 Calculatrice autorisée Toutes les réponses doivent être justifiées, sauf si une indication contraire est donnée. Pour chaque

Plus en détail