Formulaire Manuel de prelevement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formulaire Manuel de prelevement"

Transcription

1 Laboratoire BIOEXCEL C2-MO05 Version 5 Formulaire Manuel de prelevement Date de mise en application : Sommaire 1. Liste des analyses du laboratoire : voir site internet ou logiciel Gesqual 2. Formulaires de consentement 3. Préconisations de prélèvement et renseignements cliniques 4. Identification des échantillons 5. Procédures de prélèvements sanguins 6. Procédure de prélèvements bactériologiques 7. Conduite à tenir en cas d incident de prélèvement 8. Conduite à tenir en cas d accident avec exposition au sang. 9. Fiche de prélèvement 10. Modalités de transport des échantillons 11. Elimination des déchets 12. Analyses complémentaires Objet de la modification : Validation Approbation Nom : PORSIN WEBER Nom : BODIN VIRGINIE Valérie date : date : Page 1 sur 41

2 1. Liste des analyses La dernière mise à jour est téléchargeable sur notre site internet (espace professionnel, mot de passe :bioexcel2010 ) Ou pour le personnel du laboratoire, consultez le document A2-ENR03 dans Gesqual Cette liste apporte des informations sur le type de tube à prélever, les délais à respecter pour transmettre le prélèvement au laboratoire et les conditions pré analytiques (préparation du patient, renseignements cliniques utiles ). Page 2 sur 41

3 2. Formulaires de consentement (à utiliser en prélèvement extérieur ; le personnel du laboratoire utilisera C1 ENR 03 dans Gesqual) Demande d analyses supplémentaires par rapport à une ordonnance existante Demande d analyses sans ordonnance Accord pour la réalisation d'analyses hors nomenclature Refus d analyses prescrites (à préciser) : le prescripteur en sera informé sur le compte rendu Nom : Prénom : Date de naissance : Sexe : H F Analyses demandées : Médecin traitant à contacter en cas de résultats perturbés : En signant ce document, je reconnais avoir été informé : Des conditions de prélèvement Du lieu de réalisation de ces analyses Du délai et des modalités de rendu des résultats Du montant à payer Du fait que ce montant ne pourra pas être pris en charge par la sécurité sociale Je m'engage à en régler le montant au laboratoire ou au laboratoire qui les aura réalisées. Fait à. Le Signature Page 3 sur 41

4 3. Préconisations de prélèvement et demande de renseignements cliniques Recueil d urines pour sucre, albumine ou test de grossesse Matériel nécessaire : Flacon stérile sans borate. Préconisations : Les urines sont recueillies lors de la première miction du matin à jeun après toilette intime par la patiente et apportées dans la matinée au laboratoire. Page 4 sur 41

5 Recueil d urines pour ECBU (Examen CytoBactériologique des Urines) Intérêt : L'examen cytobactériologique des urines est un examen simple permettant notamment de reconnaître les infections urinaires et de déterminer le germe en cause. Matériel nécessaire : Flacon stérile avec borate Lingette imbibée de solution antiseptique sous emballage unique ou gant de toilette et savon antiseptique. Pour les cas particuliers : Sac collecteur d urines Sonde urinaire adulte Préconisations pour le prélèvement : Le prélèvement doit être effectué avant tout traitement antibiotique ou 3-4 jours après l arrêt du traitement et si possible plus de 4 heures après la miction précédente. Se laver les mains. Faire une toilette soigneuse à l aide de lingettes désinfectantes remises par le laboratoire ou à l aide d un savon antiseptique. Eliminer le premier jet dans les toilettes. Uriner ensuite dans le flacon stérile fourni par le laboratoire et le refermer soigneusement. Remplir correctement le flacon. Identifier le flacon avec vos nom et prénom si cela n'a pas été fait par le laboratoire et date et heure du recueil. Le flacon doit être acheminé au laboratoire rapidement. Il peut être conservé à température ambiante pendant 48 heures s il s agit d un flacon boraté, ou au réfrigérateur 12 heures à 24 heures maximum s il s agit d un flacon sans conservateur. Cas particuliers : Le sac collecteur pour les enfants : Nettoyer soigneusement la peau qui doit être propre et sèche. Détacher et jeter la découpe centrale de la poche et retirer le revêtement qui protège l'adhésif. Appliquer en massant pour garantir une bonne adhérence. Page 5 sur 41

6 Ne pas dépasser 30 minutes de pose du sac collecteur. Pour enlever la poche soulever un coin et détacher doucement. Pour assurer l'étanchéité coller l'adhésif face contre face, renforcer éventuellement avec un sparadrap. Éviter le transfert de l'urine dans un autre flacon. Le sondage à demeure (SAD) : Clamper. Attendre. Récupérer l'urine fraîche dans le flacon stérile. Le sondage pour ECBU chez les patients incontinents : Respecter les règles d'asepsie (gants et compresses stériles). Utiliser une sonde courte à extrémité arrondie. Recueillir l urine en milieu de jet. Enlever la sonde. Renseignements cliniques : Pour un prélèvement non déposé au laboratoire par le patient, remplir la fiche de prélèvement fournie par le laboratoire sans oublier les renseignements cliniques à savoir : Le contexte : présence de signe d infection ou examen de dépistage La notion d antibiothérapie en cours, ou de contrôle après traitement antibiotique Le contrôle après chirurgie des voies urinaires Le terrain : grossesse, diabète, immunodépression, patient sondé à demeure. Ces renseignements cliniques seront demandés directement par notre personnel à l accueil en cas de dépôt au laboratoire si la fiche de prélèvement n est pas remplie. Page 6 sur 41

7 Recueil d urines pour un Compte d'addis Hématies - Leucocytes par minute (HLM) Matériel nécessaire : Pot pour compte d Addis Intérêt : Cette analyse consiste à mesurer le débit des hématies et des leucocytes passant dans les urines. Ce recueil s effectue sur la totalité des urines émises en 3 heures. Préconisations pour le prélèvement : 3 heures avant le lever habituel : - Vider la totalité de la vessie dans les toilettes. - Boire un grand verre d eau. - Noter la date et l heure sur le flacon fourni par le laboratoire - Se recoucher et rester allongé au repos pendant 3 heures. 3 heures après (le plus exactement possible): - Uriner dans le flacon fourni par le laboratoire pour recueillir la totalité des urines. - Noter l heure sur le flacon. Identifier le flacon avec votre nom et prénom si cela n'a pas été fait par le laboratoire. Le flacon doit être acheminé au laboratoire dans les plus brefs délais. Nb : Dans l'intervalle des trois heures, toutes les urines doivent être récupérées dans le flacon. Page 7 sur 41

8 Recueil des urines de 24 heures Matériel nécessaire : Pot pour recueil des urines de 24 heures Intérêt : Ce recueil permet l'analyse de certains paramètres de biochimie urinaire. Préconisations pour le prélèvement : Au lever : - Vider la totalité de la vessie dans les toilettes. - Noter sur le flacon : Nom, Prénom, date et heure de départ du recueil Pendant 24 heures : - Recueillir la totalité des urines dans le flacon jusqu à l heure indiquée au départ. Identifier le(s) flacon(s) avec votre nom et prénom si cela n'a pas été fait par le laboratoire. La totalité des urines de 24 heures doit être acheminée au laboratoire dans les plus brefs délais (maximum 2 heures après la fin du recueil). NB : Pour les dosages spécialisés, vérifier dans le catalogue du laboratoire spécialisé (lien avec le catalogue Biomnis disponible sur notre site internet Bioexcel ou sur les PC du laboratoire pour le personnel du laboratoire) s il est nécessaire d effectuer un régime avant le recueil. Page 8 sur 41

9 Recueil des urines pour cytologie urinaire Matériel nécessaire : Flacon avec fixateur pour cytologie urinaire. Préconisations : Le matin, au lever, uriner complètement et JETER LES URINES. Boire de façon à accélérer la seconde miction, puis uriner de nouveau. Les urines ne doivent pas stagner dans la vessie (faire un peu de marche). Recueillir les urines de la 2 e miction dans le flacon contenant le liquide fixateur et les apporter IMMEDIATEMENT au cabinet de pathologie 4 Quai Messire Jacques à Bourges du lundi au vendredi de 8h à 11h. La transmission au laboratoire Bioexcel est tolérée par le cabinet d anatomo pathologie. Page 9 sur 41

10 Recueil d urines pour Recherche de Chlamydia par PCR Intérêt : Cet examen permet de mettre en évidence une infection à Chlamydia trachomatis. Ce prélèvement est effectué directement au laboratoire et est accompagné en général d un prélèvement génital bactériologique ou d une spermoculture. Matériel nécessaire : Flacon stérile sans borate Lingette imbibée de solution antiseptique sous emballage unique ou gant de toilette et savon antiseptique. Préconisations pour le prélèvement : Se laver les mains. Faire une toilette soigneuse à l aide de lingettes désinfectantes remises par le laboratoire ou à l aide d un savon antiseptique. Recueillir le premier jet d urines dans le flacon stérile fourni par le laboratoire et le refermer soigneusement. (sans dépasser le ¼ du flacon) Identifier le flacon avec vos nom et prénom si cela n'a pas été fait par le laboratoire et date et heure du recueil. Le flacon doit être acheminé au laboratoire dans la journée. Renseignements cliniques : Présence de signes cliniques ou dépistage. Antécédents d infection à Chlamydia. Page 10 sur 41

11 Recueil des selles Coproculture et examen parasitologique des selles Intérêt : La coproculture a pour objet de mettre en évidence l'agent responsable d'une diarrhée infectieuse. La parasitologie des selles a pour objet de mettre en évidence des parasites. Matériel nécessaire : Pot stérile pour recueil de selles. Préconisations pour le prélèvement : Cet examen est à effectuer, si possible, lors des épisodes diarrhéiques. Il est souhaitable de faire cet examen à distance de tout traitement, avec un régime sans résidu la veille du recueil (c'est-à-dire en évitant les légumes, les fruits et les céréales complètes). Recueillir les selles dans le flacon stérile fourni par le laboratoire. Identifier le flacon avec votre nom et prénom si cela n'a pas été fait par le laboratoire. Noter la date et l heure du recueil. Le flacon doit être acheminé au laboratoire dans les plus brefs délais. Renseignements cliniques : Veuillez préciser sur la fiche de prélèvement si vous revenez d un séjour à l étranger (pays, date...). Précisez aussi si vous avez pris un traitement antibiotique et si vous avez des signes cliniques. La fiche de prélèvement doit être entièrement complétée. Ces renseignements cliniques seront demandés directement par notre personnel à l accueil en cas de dépôt au laboratoire si la fiche de prélèvement n est pas remplie. Page 11 sur 41

12 Recueil de sperme Intérêt : Ce prélèvement permet l'étude de tous les paramètres du sperme. Matériel nécessaire : Pot stérile spécial recueil de sperme fournit directement au laboratoire. Lingette imbibée de solution antiseptique sous emballage unique ou gant de toilette et savon antiseptique. Fiche de renseignement clinique pour spermogramme. Préconisations pour le prélèvement : Le prélèvement doit être effectué après une abstinence sexuelle de 3 à 4 jours. N utilisez pas de préservatif. Miction urinaire. Lavage soigneux des mains au savon. Lavage du gland avec la lingette désinfectante remise par le laboratoire. Recueillir la totalité de l éjaculât dans le flacon stérile mis à disposition par le laboratoire (Ne rien perdre du prélèvement ou le mentionner lors de l enregistrement du dossier). Identifiez le flacon avec votre nom et prénom si cela n'a pas été fait par le laboratoire. Veuillez remplir la fiche de renseignements fournie. Notez la date et l heure du recueil. Le flacon doit être acheminé au laboratoire entre 8 et 9 heures du matin du lundi au vendredi. Il ne doit pas être exposé au froid pendant le trajet (entourer le prélèvement de coton) et doit être apporté dans un délai inférieur à 60 minutes. Seul le laboratoire des Jacobins traite ce type d analyses et une prise de rendez vous est obligatoire pour définir la date de recueil. Renseignements cliniques : Voir document joint. Page 12 sur 41

13 FICHE DE RENSEIGNEMENT (à fournir REMPLIE au laboratoire accompagnée de l'ordonnance) NOM: PRENOM: DATE DE NAISSANCE: ADRESSE: N DE SECURITE SOCIALE: ETES-VOUS PRIS EN CHARGE A 100% DANS LE CADRE D'UN BILAN DE STERILITE:* OUI NON si oui, fournir le document le mentionnant Dans tous les cas, veuillez apporter au laboratoire votre CARTE VITALE et votre CARTE DE MUTUELLE pour un TIERS PAYANT éventuel. LE RESULTAT SERA ENVOYE DIRECTEMENT A VOTRE MEDECIN Le délai de rendu des résultats est de 3 jours. RENSEIGNEMENTS CLINIQUES: (à remplir obligatoirement) Heure du recueil: Le recueil a-t-il été complet? OUI * NON* Cet examen est effectué pour quelle raison? (* rayer la mention inutile) Page 13 sur 41

14 Test de Huhner Intérêt : Cet examen fait partie des tests de première ligne d exploration de la stérilité. Matériel nécessaire : Spéculum stérile en plastique à usage unique Canule Seringue Gaze stérile avec clamp. Lames et lamelles Préconisations avant prélèvement: Le test de Huhner est un test effectué au laboratoire avec rendez vous. La glaire endocervicale est prélevée par un biologiste, sous spéculum, en période pré-ovulatoire (un ou deux jours avant la date prévue de l ovulation. En général le gynécologue a précisé la date de réalisation du test) et 4 à 12 heures après un rapport sexuel. Auparavant le partenaire aura respecté une abstinence sexuelle de 3 jours. Après le rapport, la patiente reste allongée au moins une demi heure et évite toute toilette intime après le rapport. Le matin du test, la patiente note le jour du cycle, sa température rectale au lever et le nombre d heures après rapport. Renseignements cliniques : Les renseignements cliniques seront notés par le biologiste directement dans le SIL. Page 14 sur 41

15 Frottis cervico vaginal Intérêt : Dépistage du cancer du col de l utérus Matériel nécessaire : Spéculum stérile en plastique à usage unique Cytobrosse Spatule d Ayre Lames et lamelles Fiche de renseignements cliniques d anatomo-pathologie. Préconisations avant prélèvement: La patiente devra éviter toute toilette intime, tout traitement local (crème, gels, savons ) ainsi que tout rapport sexuel dans les 24 heures précédant l examen. Il est conseillé d'éviter le prélèvement pendant la période menstruelle car la flore est modifiée (sauf avis contraire du prescripteur). Réalisation du prélèvement : Après mise en place d un spéculum à usage unique, prélever : 1. Au niveau de la paroi vaginale, avec la partie étroite de la spatule d Ayre et faire un frottis mince fixé à la laque (prélèvement facultatif), 2. Au niveau de l exocol, avec la partie large de la même spatule et faire un frottis mince fixé à la laque. 3. Au niveau de l endocol, avec la cytobrosse et faire un frottis mince fixé à la laque. Renseignements cliniques : Remplir la fiche de renseignements du laboratoire d anatomo-pathologie. Si le frottis est effectué au laboratoire, la fiche sera remplie par le biologiste. Page 15 sur 41

16 Scotch test Intérêt: Permet la recherche d oeufs d oxyures au niveau de la marge anale. Ce test est effectué au laboratoire par un biologiste. Matériel nécessaire : Scotch Lame Préconisations: Ne pas faire de toilette anale avant le prélèvement. Renseignements cliniques : Présence de signes cliniques : prurit anal. Notion de traitement anti parasitaire. Page 16 sur 41

17 Test Héli kit Intérêt: Permet la recherche d Helicobacter pylori au niveau de l estomac (germe qui peut être à l origine d une gastrite).ce test est effectué au laboratoire. Matériel nécessaire : Test acheté en pharmacie Eau minérale Préconisations: Etre à jeun. Ne pas boire. Ne pas avoir fumé. Avoir arrêté tout traitement antibiotique depuis au moins 4 semaines et tout traitement anti-sécrétoire depuis au moins 2 semaines. Réalisation du test : Faire boire au patient la moitié d un verre d eau dans lequel a été dilué l acide citrique. Faire souffler le patient dans les deux premiers tubes. Rajouter l urée dans le verre. Faire boire. Attendre 30 min puis faire souffler le patient de manière prolongée dans les deux tubes suivants. NB : il existe sur le marché un autre test : «helicobactertest INFAI». Les préconisations sont les mêmes mais la réalisation varie légèrement (voir la notice dans le coffret). Page 17 sur 41

18 4. Identification des échantillons Le personnel du laboratoire consultera C1 INS01 L échantillon est identifié par le nom, le prénom, la date de naissance et le sexe du patient et par la date de prélèvement (éléments figurant sur la planche d étiquettes ou écrits manuellement pour les échantillons qui ne sont pas prélevés au laboratoire). Veuillez faire attention au prénom porté sur la planche d étiquettes fournies par le patient (la planche de Madame est souvent donnée pour Monsieur ou vis versa). Dans le cas d une analyse de groupe sanguin le nom de jeune fille est également indiqué. Cette identification est réalisée par la personne effectuant le prélèvement et sur tous les récipients, en vérifiant l identité auprès du patient et en vérifiant la concordance avec l identité figurant sur l ordonnance. La fiche de prélèvement de biologie est systématiquement renseignée. Les renseignements utiles à la bonne interprétation des résultats sont demandés par le préleveur et reportés sur cette fiche. Page 18 sur 41

19 5. Prélèvements sanguins Matériel nécessaire Aiguilles. Seringues à usage unique : 5, 10 et 20 ml. Holder. Tubes à prélèvements : Conditionnements standards (5ml) et pédiatriques (3ml). Garrot. Coton conditionné. Alcool à 70 ou bétadine. Pansements. Boîte récupératrice d'aiguilles, poubelle pour déchets contaminés. Vaccinostyle et buvard. Déroulement du prélèvement Le préleveur, muni de l'ordonnance s'assure de l identité du patient (nom, prénom et date de naissance). Il s'assure de la conformité des conditions de prélèvement en consultant les conditions pré analytiques dans la liste des analyses (à télécharger sur notre site pour les préleveurs extérieurs au laboratoire, document A2-ENR03 pour le personnel du laboratoire) et si besoin dans le référentiel des analyses spécialisées Biomnis. Il s'enquiert de l'existence d'une éventuelle thérapeutique et sollicite des informations cliniques complémentaires (cf : A2-ENR03 conditions pré analytiques) et note ces informations en renseignements cliniques dans le dossier informatique ou sur la fiche de biologie. Il fait préciser notamments il s agit d un bilan de dépistage ou d une surveillance, si oui pour quelle pathologie. Il sélectionne les tubes à prélèvements (nature, contenance et nombre) en fonction des analyses prescrites (Cf liste des analyses), du nombre d étiquettes code barre imprimées sur la fiche individuelle pour les prélèvements au laboratoire et du système veineux observé. Prise de sang Antisepsie de la peau à l'aide d'un coton imprégné de solution antiseptique. Pose du garrot et recherche de la veine, à prélever rapidement. Utilisation d'aiguille stérile et de holder ou seringue à usage unique obligatoire. Utiliser les tubes à prélèvement en fonction des analyses prescrites Desserrer le garrot avant de retirer l aiguille. Retirer l aiguille tout en comprimant la veine avec un coton. Le patient assure la compression pendant 2 à 3 minutes. NB : En cas de prélèvement sur différents types de tubes, l'ordre de prélèvement suivant doit être respecté : BLEU ROUGE OU JAUNE VERT VIOLET et/ou NOIR GRIS Page 19 sur 41

20 Élimination de l'aiguille : Les aiguilles doivent être obligatoirement éliminées dans le récipient prévu à cet effet (boîte récupératrice d'aiguilles), immédiatement après le prélèvement et au vu du patient. Le recapuchonnage est interdit. Temps de saignement Méthode de DUKE Désinfection de la peau à l antiseptique. Attendre une à deux minutes. Incision franche horizontale de la partie médiane du lobe de l'oreille avec un vaccinostyle. Déclenchement du chronomètre. Recueil des gouttes de sang toutes les 15 secondes sur le buvard placé en dessous du lobe de l'oreille (absorption du sang par contact et non séchage par le buvard appuyé sur l'incision). Noter le temps écoulé depuis l incision jusqu à l arrêt du saignement sur la fiche de prélèvement de biologie. Méthode d IVY sensibilisée : La réalisation d'un test d'ivy est nécessaire pour suspecter le déficit en facteur. Placer le bras du patient en exposant la face antérieure de l'avant bras. Désinfecter en évitant l alcool. Installer le brassard du tensiomètre sur le milieu du bras et appliquer une pression permanente de 40 mm Hg. Avec un dispositif «simplate» inciser la face antérieure de l avant bras en évitant les veinules superficielles (incision de 1cm de long sur 1mm de profondeur). Déclencher le chronomètre. Après une période de 15 secondes, éponger avec du papier filtre en tamponnant légèrement pour ne pas gêner la formation du clou plaquettaire. Éponger le sang toutes les 15 secondes jusqu'à ce que le sang ne tache plus le papier filtre. Arrêter le chronomètre, le temps de saignement est déterminé par le temps arrondi à 15 secondes. Noter le temps écoulé depuis l incision jusqu à l arrêt du saignement sur la fiche de prélèvement de biologie. Tests de tolérance au glucose Le patient doit être à jeun pour le premier prélèvement. Glycémie à jeun et post-prandiale Réaliser le prélèvement sur un tube fluorure de sodium lorsque le patient est à Page 20 sur 41

21 jeun. Puis réaliser un deuxième prélèvement 1h30 à 2 heures après le début d un déjeuner ou un petit déjeuner riche en sucre. Hyperglycémie provoquée Réaliser le prélèvement sur un tube fluorure de sodium lorsque le patient est à jeun + Recueil d urines. Le patient ingère la quantité de glucose prescrite par le médecin. En absence de prescription donner au patient 75g de glucose ou 1g/kg. Réaliser à nouveau un prélèvement sur un tube de fluorure de sodium selon la prescription ou les modalités du laboratoire c est à dire toutes les 30min soit à 30, 60, 90, 120, 150 et 180min et pratiquer en parallèle une prise d urines une fois sur deux. Installer le patient en salle de repos durant le test. Il peut être demandé de faire en même temps un dosage d insuline : Prélever aux mêmes temps que précédemment un tube sec. Test de O Sullivan (à remplacer par le test recommandé par l IADPSG) Réaliser le prélèvement sur un tube fluorure de sodium lorsque la patiente est à jeun. La patiente ingère 50g de glucose. Réaliser à nouveau un prélèvement sur un tube fluorure après 60 minutes, la patiente étant resté au repos dans l intervalle de temps. Test OMS Réaliser le prélèvement sur un tube fluorure de sodium lorsque la patiente est à jeun. La patiente ingère 75g de glucose. Réaliser à nouveau un prélèvement sur un tube fluorure après 120 minutes, la patiente étant resté au repos dans l intervalle de temps. Test chez la femme enceinte selon recommandations de l IADPSG de Préciser dans le dossier informatique la physiologie de la patiente (les normes en dépendent). Réaliser le prélèvement sur un tube sec ou sur fluorure de sodium lorsque la patiente est à jeun. La patiente ingère 75g de glucose. Réaliser à nouveau un prélèvement sur un tube fluorure après 60 et 120 minutes, la patiente étant resté au repos dans l intervalle de temps. Test au Dectancyl Sans précision sur la prescription, un prélèvement sur tube sec (bouchon jaune) est réalisé à J1 à 8 heures pour dosage du cortisol de base. Pour le test de freinage au Dectancyl (Déxaméthasone) faire prendre au patient à minuit 2 cp à 0.5mg. Redoser le cortisol le lendemain (J2) à 8 heures du matin. Test au synacthène Il ne peut être réalisé que par un médecin biologiste ou un infirmier. Réaliser entre 7h et 8h un prélèvement sur tube sec un cortisol de base (on peut Page 21 sur 41

22 éventuellement doser 17 OH Progestérone). Injecter en IM l ampoule de synacthène prescrite par le médecin et apportée par le patient : Synacthène immédiat : Réaliser à nouveau un prélèvement sur un tube sec après 30 et 60 minutes, le patient étant resté au repos dans l intervalle de temps. Synacthène retard : Réaliser à nouveau un prélèvement sur un tube sec après 30, 60 minutes, 2, 4, 8 et 24 heures. Contre-indications : ASTHME, SUJET ALLERGIQUE. Pas de prise de corticoïdes le matin du test. Test à la LH RH Il ne peut être réalisé que par un médecin biologiste ou un infirmier : Patient à jeun. Pour la femme, le prélèvement doit se faire dans la première partie du cycle (entre J3 et J5) et sans traitement oestro-progestatif (arrêter depuis 1 mois minimum, de préférence 2 mois). Réaliser le prélèvement sur un tube sec : T-15 pour dosages de FSH et LH. 15 minutes après, injecter en intraveineuse lente 100μg de LH RH ou STIMU LH. Faire un prélèvement sur tube sec à T0. Réaliser à nouveau un prélèvement sur un tube sec après 15, 30, et 120 minutes, le patient étant resté au repos dans l intervalle de temps. Noter les heures des prélèvements sur les tubes. Test à la TRH, à la Prolactine ou à la TSH Il ne peut être réalisé que par un médecin biologiste ou un infirmier : La patiente doit être à jeun, dans la première partie du cycle (entre J3 et J5). Réaliser le prélèvement sur un tube sec : T-15 pour dosage de TSH et/ou de prolactine et/ou de GH. 15 minutes après, injecter en intraveineuse 250μg de TRH, STIMU TSH ou Protiréline : T0. Prélever un tube sec à T0. Réaliser à nouveau un prélèvement sur un tube sec après 15, 30 60, 90 et 120 minutes, la patiente étant restée au repos dans l intervalle de temps. Possibilité de test plus court sur demande du médecin. Noter sur les tubes de prélèvement «TSH ou prolactine» + le moment du prélèvement. Remarque : Les tests au LH RH et TRH peuvent être faits en même temps. Test de démargination des globules blancs Posologie : hémisuccinate d hydrocortisone 200mg en IVL. Prélever un tube sur EDTA pour dosage de la NFS avant injection et 3 heures après en restant au laboratoire sous surveillance. Page 22 sur 41

23 Ou Posologie : solumédrol 120mg en IVL avec surveillance du patient pendant 2 heures. Prélever un tube sur EDTA pour dosage de la NFS avant injection, 4 heures et 24 heures après. Page 23 sur 41

24 6. Prélèvements Bactériologiques L objectif de l analyse microbiologique est de mettre en évidence et d identifier un microorganisme pathogène responsable d un syndrome infectieux, et d analyser sa sensibilité aux antibiotiques. Il s agit également parfois de rechercher un portage de germe, ou de vérifier l efficacité d un traitement. L étape initiale de prélèvement est primordiale car elle conditionne la qualité des résultats. D une façon générale, le prélèvement doit être effectué avant tout traitement antibiotique, et acheminé rapidement au laboratoire s il n a pas été effectué sur place. Le prélèvement doit être correctement identifié. La date, l heure, le site de prélèvement, l éventuel traitement en cours seront renseignés ainsi que tout renseignement clinique utile : but (suspicion d infection, dépistage), terrain (grossesse, immunodépression, pathologie chronique). Les recherches plus spécifiques doivent être précisées. 4.2 Matériel - pots stériles avec ou sans conservateur - écouvillons nylon et dacron (avec milieu de transport). - milieux M4R - seringues stériles - pièges à germe type VYGON - sérum physiologique stérile - Pochette double poche 4.3 Les prélèvements site par site ECBU -Après lavage des mains, et désinfection de la zone vulvaire ou du méat urétral, uriner le 1 er jet ( 20mL) dans les WC, et recueillir les urines du deuxième jet dans un flacon stérile sur borate rempli au moins aux ¾ refermé hermétiquement. -En cas de prostatite chronique, le massage prostatique n est plus recommandé car douloureux et source de sepsis. -Pour la recherche de Chlamydia trachomatis, de neisseria gonorrhoae ou de mycoplasmes génitaux : recueillir les urines du 1 er jet après toilette préalable sur flacon stérile sans borate. -Pour les NN ou jeunes enfants : poche autocollante stérile placée après toilette antiseptique de la zone périnéale, et maintenue maximum 30 minutes. Page 24 sur 41

25 -Urétérostomie (sans sonde) : nettoyage soigneux de la stomie, puis mise en place d une poche autocollante stérile. - Patient sondé à demeure :ponction sur le site spécifique du dispositif de sonde après désinfection. Les urines doivent être acheminées en moins de 2 heures à T C ambiante au laboratoire, sinon elles peuvent être conservées quelques heures à +4 C (12 à 24h maximum). En présence de borate, elles se conservent 48h à température ambiante. Prélèvements génitaux 1-Prélèvement vaginal ou cervico-vaginal La patiente devra éviter toute toilette intime, tout traitement local (crème, gels, savons) ainsi que tout rapport sexuel dans les 24 heures précédant l examen. Eviter le prélèvement durant la période menstruelle (flore modifiée). Prélèvement avant ou à distance de tout traitement antibiotique (>15j pr Chlamydiae ; >5j pour germes banals). Après mise en place d un spéculum à usage unique, noter éventuellement l aspect et l odeur des leucorrhées, et prélever en fonction du tableau suivant : Germes banals Gonocoque Mycoplasmes Chlamydia Herpes Site de pvt Vaginal Endocol Endocol Endocol Vulvo vaginal Type de pvt 2 écouvillons avec milieu transport 1 écouvillon avec milieu transport 1 écouvillon en dacron à placer ds milieu M4R 1 écouvillon en dacron à placer ds milieu M4R Transport au laboratoire dans les 2 heures à T C ambiante. Pour la recherche systématique de portage du Streptococcus agalactiae en fin de grossesse : un écouvillon prélevé au niveau du tiers inférieur du vagin et placé dans un milieu de transport. (Pour le labo, code AERO. Si deux germes sont recherchés, code PVGR). En cas de suspicion de MAP, RPM, vulvovaginite ou chorioamniotite chez une femme enceinte : après avoir nettoyé soigneusement l exocol avec un tampon stérile imbibé d eau physiologique stérile : prélever un écouvillon en dacron (à placer dans un milieu M4R) et un écouvillon en nylon avec milieu de transport au niveau de l endocol, que l on retirera en prenant garde de ne pas toucher les parois vaginales. Page 25 sur 41

26 2- Prélèvement urétral Le patient ne doit pas uriner au moins 1 heure avant le prélèvement. Prélever avec un écouvillon fin au niveau de l urètre à placer dans un milieu de transport, puis recueillir le premier jet d urines pour la recherche de Trichomonas, Chlamydia et Mycoplasmes. A faire parvenir dans les 2 heures au laboratoire à T C ambiante. Le sperme Le patient doit bien se laver les mains. Après une désinfection locale, la totalité de l éjaculât est recueillie par masturbation dans un flacon stérile juste après une miction. Transport dans les 2h au laboratoire à T C ambiante. Les selles Les selles sont recueillies dès leur émission et un aliquot est placé dans un flacon propre à usage unique (s il y en a, prélever préférentiellement les fractions mucopurulentes ou sanglantes). Dans l impossibilité de les apporter rapidement au laboratoire, elles peuvent être conservées une nuit à +4 C sauf parasitologie (température ambiante). Préciser en cas de recherches spécifiques : Clostridium difficile Vibrio cholerae Prélèvement de gorge Prélever de préférence à jeun sur deux écouvillons avec milieu de transport. Transport à T C ambiante en moins de 24h. écouvillonnage des amygdales atteintes, ou des piliers du voile du palais et de la paroi postérieure du pharynx. Si ulcération ou exsudat : prélever à ce niveau Si suspicion de diphtérie : prélever au niveau des fausses membranes Pour la recherche de Candida, prélever au niveau de la langue, du palais, de la face interne des joues. Page 26 sur 41

27 Prélèvement auriculaire Prélèvement de pus de paracentèse par l ORL : prélèvement recueilli par aspiration dans un «piège à germes» type VYGON. A apporter rapidement au laboratoire. A défaut, prélever deux écouvillons stériles avec milieu de transport au niveau du conduit auditif externe, après avoir éliminé débris et croûtes (au besoin, imbiber d eau physiologique stérile les écouvillons). Transport à T C ambiante en moins de 24h. Prélèvement nasal, rhinopharyngé, pus de sinus - Prélèvement de nez : écouvillonnage du tiers inférieur des deux narines avec un même écouvillon stérile avec milieu de transport. - Pus de sinus : prélèvement recueilli par l ORL par aspiration dans un «piège à germes» type VYGON. A apporter rapidement au laboratoire. - Autres : Deux écouvillons apportés en moins de 24h en restant à T C ambiante. Prélèvements oculaires kératoconjonctivites : avant la toilette faciale, sécrétions ou pus conjonctival prélevés au niveau de l angle interne de l œil sur un écouvillon placé dans un milieu de transport. Ne jamais dessécher le prélèvement. (Si suspicion de conjonctivite à Chlamydia trachomatis raclage de la conjonctive au cytobrush placé ensuite dans un milieu M4R. retourner la paupière pour prélever préférentiellement les zones inflammatoires). Cornée : grattage cornéen à la lampe à fente par un ophtalmologue au niveau de la base et les berges de l ulcère : écouvillon placé dans un milieu de transport. endophtalmies : prélèvement au niveau de la chambre antérieure à la seringue, ou ponction du vitré au bloc. Transport dans les 30 min au laboratoire. annexes lacrymales : écouvillonnage avec milieu de Transport. Transport au laboratoire à T C ambiante en moins de 24 heures. annexes palpébrales : 8 à 10 cils par œil (également répartis entre paupières supérieures et inférieures) dans une boîte de Pétri stérile (pour diagnostic de Demodex ou Staphylococcus aureus) à apporter rapidement au laboratoire. ECBC Page 27 sur 41

28 Les expectorations sont recueillies dans un récipient stérile après rinçage bucco-dentaire à l eau du robinet et lors d un effort de toux (voir kinésithérapie si besoin), si possible le matin au réveil. Transport <2h au laboratoire à T C ambiante. Pour la recherche de BK, le prélèvement est à renouveler trois jours de suite. Rq : pour les jeunes enfants atteints de mucoviscidose n expectorant pas, on peut réaliser un écouvillonnage pharyngé. Prélèvements endobronchiques - Aspiration endotrachéale : recueillie dans un récipient stérile. - LBA (plutôt pour les cas d atteinte diffuse) : recueil dans un flacon stérile, l examen bactériologique a lieu de préférence sur la fraction alvéolaire. - Brossage bronchique protégé (intéressant en cas de foyer individualisé) : brosse coupée stérilement et placée dans un récipient stérile contenant 1mL d eau physiologique tamponnée stérile ou de liquide de Ringer. - Mini-lavage : recueilli dans un récipient stérile. Transport sans délai (<2h) au laboratoire à T C ambiante. Prélèvements de peau et phanères - Lésions cutanées superficielles : prélever la lésion avec 2 écouvillons avec milieu de transport en prenant garde de ne pas contaminer le prélèvement avec des bactéries colonisant la peau autour de la lésion. Transport en moins de 24h au laboratoire. - Prélèvement pour recherche de dermatophyte : A faire au laboratoire. Prélever de préférence à la périphérie des lésions des squames à l aide d une curette après désinfection à l alcool à 70 s il n y a pas de bactériologie demandée. En cas de teigne, épiler les cheveux susceptibles d être atteints. Prélever les squames et croutes à la curette. Pour les ongles, découper des copeaux au scalpel à la limite de la zone saine En cas de lésion suintante, écouvillonner le pus et gratter le plancher de la lésion NB : ne pas oublier de noter les renseignements cliniques : site de prélèvement, voyage, métier, animaux de compagnie. Plaies, écoulements purulents, ulcères, escarres Rq : prélèvement indiqué uniquement si signes d accompagnements (locaux ou généraux). - Plaies ouvertes, superficielles : biopsie ou aspiration à l aiguille fine du tissu infecté. Page 28 sur 41

29 - Ulcération : prélèvement en cas de signe inflammatoire locaux ou généraux. biopsie, aspiration de la sérosité à la seringue. Pour les ulcères veineux, écouvillonnage de la plaie après débridement possible. - Escarre : prélèvement en cas de signe inflammatoire locaux ou généraux. biopsie profonde. Les écouvillonnages des escarres sont à bannir. Cas du pied diabétique : but différencier la colonisation et l infection. Prélèvement à effectuer uniquement en cas de signes cliniques d infection sur plaie débridée par écouvillonnage ou grattage avec milieu de transport ou mieux, par biopsie. - Erysipèle, hypodermite : désinfecter la peau, prélever à la seringue en injectant et réaspirant un peu de sérum physiologique. - Morsure, plaie traumatique : aspirer la sérosité dans la blessure, puis rincer et réaspirer 1 ml de sérum physiologique. A défaut : 3 écouvillons profonds avec milieu de transport. - Foyer infectieux fistulisé à la peau (abcès sous-cutané, adénopathie purulente, plaie opératoire infectée) : aspiration à la seringue et réaspiration de sérum physiologique (et biopsie sur plaie opératoire). - Peau avec lésion superficielle (impetigo, furoncle, anthrax, folliculite, lésions des plis) : 2 écouvillons avec milieu de transport. - Ongle vert ou noir : gratter la table interne, recueillir la poudre d ongle dans une boîte de pétri stérile. Transport dans les deux heures à T C ambiante au laboratoire ; s il y a un milieu de transport, on dispose de 24 heures. NB : penser à noter la nature et le site de prélèvement, les modalités de prélèvement, le contexte clinique global et la notion d antibiothérapie récente. Collections purulentes fermées Désinfection de type chirurgical du site de prélèvement avant de le réaliser : ponction à la seringue stérile ou biopsie. Prélèvement gardé dans la seringue, purger l air et fermer hermétiquement. Biopsie à placer dans un tube stérile, si petit échantillon : ajouter 3 ou 4 gouttes d eau physiologique stérile. Si recherche d anaérobies : faire une deuxième biopsie et placer dans un milieu de transport anaérobie. Eviter les écouvillons. Prélèvement transporté dans les 2 heures au laboratoire, sinon ensemencer directement un flacon d hémoculture et garder une aliquote au froid, ou conserver la biopsie au froid (+4 C). Page 29 sur 41

30 Les renseignements cliniques sont essentiels : nature de l échantillon, modalités de prélèvement, contexte (âge, immuno dépression), traitement antibiotique récent. Liquides de drain Clamper, puis recueillir le liquide dans un récipient stérile fermé hermétiquement. Les prélèvements peuvent être conservés à +4 C. Rq : ne jamais analyser le liquide du bocal d aspiration. Prélèvements de pièces anatomiques dont les ganglions Prélèvements réalisés au bloc opératoire avant toute antibiothérapie ou après une fenêtre thérapeutique de deux semaines : faire différents prélèvements en différents sites anatomiques du champ opératoire : biopsies placées dans un récipient stérile, ou écouvillons. Pour les petits prélèvements : ajouter trois ou quatre gouttes d eau physiologique stérile. Transport dans les deux heures au laboratoire à T C ambiante. Si du liquide est ponctionné en plus, ensemencer un flacon d hémoculture en cas d acheminement retardé. Les renseignements cliniques sont essentiels : nature de l échantillon, modalités de prélèvement, contexte (âge, immuno dépression), traitement antibiotique récent. Cas des prélèvements ostéo-articulaires pour suspicion d infection sur prothèse : Toujours préciser le contexte clinique et bien identifier les différents échantillons du patient. Il s agit d associer différents prélèvements pour augmenter les chances d isoler la ou les bactéries responsables : Prélèvements per opératoires multiples (en général 5), liquides ou solides recueillis en flacon stérile. Liquide de ponction. Hémocultures 1. En cas de fièvre ou de signes généraux d infection ostéo-articulaire. 2. En post opératoire immédiat en raison d une bactériémie fréquemment induite par le geste chirurgical. NB : Les liquides de redon seront utilisés comme marqueur de l activité du traitement mais pas à visée diagnostique. Transport à température ambiante dans les deux heures. Page 30 sur 41

31 Liquide de ponction (pleural, péritonéal, ascite, péricardique, ponction articulaire, de kyste ) Rq : écouvillons secs déconseillés. Respecter les conditions d asepsie (désinfection de type chirurgical de la peau). Prélèvement au bloc opératoire ou ponction de liquide d épanchement : sur tube stérile sous vide, ou dans une seringue sans air bouchée stérilement et hermétiquement. Si possible : associer un tube avec anticoagulant pour la cytologie. Transport dans les 30 minutes au laboratoire à T C ambiante. En cas d acheminement retardé : ensemencer un flacon d hémoculture mais toujours garder un aliquote du prélèvement. Prélèvements néonataux : pvt gastrique, pvts périphériques, aspiration trachéale, méconium Les prélèvements doivent être effectués dans l heure suivant la naissance ou avant la 1 ère toilette du NN, et apportés dans les 12 heures suivant la naissance au laboratoire. Toujours noter la date et l heure de naissance, l heure du prélèvement, et les renseignements cliniques. -Prélèvement gastrique : quelques ml dans un pot stérile, transporté à +4 C. -Prélèvements périphériques : écouvillonner un ou deux sites orificiels (ex : conduit auditif, ombilic), placer les écouvillons dans un milieu de transport à T C ambiante. Hémocultures Le sang est recueilli par ponction veineuse, éviter les prélèvements à travers un cathéter et sinon le préciser. En cas de fièvre discontinue, le prélèvement aura lieu si possible au cours d un pic fébrile, et peut être renouvelé 2 à 3 fois dans les 24 heures ; en cas de fièvre continue ou d endocardite, on réalisera 3 prélèvements espacés d environ 1 heure. On peut également prélever en une fois 30 ml de sang à répartir dans 3 flacons signal. Prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter la contamination du prélèvement : désinfection (avec des antiseptiques alcooliques) large du point de ponction, ne plus palper la veine après, désinfection de l opercule des flacons, lavage soigneux des mains du préleveur. Prélever une quantité de sang suffisante 10mL par flacon pour l adulte, puis bien homogénéiser le flacon. Chez l enfant (densité bactérienne plus importante que l adulte, diminuant avec l âge) prélever 2 à 10 ml en fonction du poids de l enfant. Ensemencer un ou plusieurs flacons Signal. Page 31 sur 41

32 Noter l heure de prélèvement, la T C du patient quand présence de fièvre, et l éventuel traitement antibiotique déjà pris. Apporter rapidement le prélèvement au laboratoire, ou à défaut le placer dans une étuve à 37 C. LCR Prélèvement par ponction lombaire réalisée dans des conditions d asepsie rigoureuses. Prélever 2 à 5mL de LCR chez l adulte, 2ml chez l enfant, recueilli dans 3 tubes stériles numérotés par ordre de prélèvement. Le transport au laboratoire doit se faire dans les 30 minutes en protégeant le prélèvement du froid. Le prélèvement doit être accompagné de renseignements : âge du patient, contexte clinicoépidémiologique, présomption diagnostique, traitement antibactérien antérieur ou actuel. Les recherches spécifiques doivent être explicitement demandées (méningites tuberculeuses, Cryptococcus neoformans.) Dispositif intra-vasculaire Examen justifié uniquement lorsqu il existe des signes locaux ou généraux d accompagnement. Après ablation du cathéter, couper avec des ciseaux stériles et placer : pour les KT longs : 5cm de l extrémité distale pour les KT courts : la totalité de la partie insérée dans un flacon stérile, avec quelques gouttes d eau physiologique stérile pour éviter le déssè chement. Réaliser systématiquement en parallèle des hémocultures périphériques. Transport dans les deux heures au laboratoire à T C ambiante. Sauf indication particulière le prélèvement doit être réalisé à distance de tout traitement antibiotique (48 heures minimum). Page 32 sur 41

33 7. Conduite à tenir en cas d incident de prélèvement Incident ou Accident Malaise du patient qui reste cependant conscient Hématome au point de prélèvement Perte de connaissance du patient Cause Anxiété, jeûne, Garrot trop serré, veine trop fine, piqure hésitante Anxiété, jeune + causes médicales Conduite à tenir Rassurer le patient. Arrêter le prélèvement et faire comprimer par le patient le point de prélèvement. Incliner le dossier du fauteuil de manière à ce qu il soit le plus allongé possible Relever les jambes du patient de manière à ce qu elles soient plus hautes que la tête et le couvrir si nécessaire Eviter la perte de connaissance en retenant l attention du patient Faire prévenir un biologiste ou un personnel titulaire de l AFGSU sans laisser le patient seul. Noter l incident sur la fiche de prélèvement ou lors de l accueil informatique. Rassurer le patient. Compresser le point de prélèvement Poser une compresse alcoolisée Arrêter le prélèvement, Incliner le dossier du fauteuil de manière à ce qu il soit le plus allongé possible Relever les jambes du patient de manière à ce qu elles soient plus hautes que la tête et le couvrir si nécessaire Faire prévenir un biologiste ou un personnel titulaire de l AFGSU sans laisser le patient seul. Si nécessaire appeler le 15 Remarque : en cas de crise d épilepsie prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter que le patient ne se blesse. Noter l incident sur la fiche de prélèvement Page 33 sur 41

34 8. Conduite à tenir en cas d accident avec exposition au sang (le personnel du laboratoire peut consulter L1 INS 01) Premiers soins : Situation Projection d échantillon biologique dans les yeux Projection d échantillon biologique sur les muqueuses Piqûre, blessure cutanée ou projection sur peau lésée Action Rincer abondamment avec le sérum physiologique pendant environ 10 mn. Retirer si c est le cas, les lentilles de contact Instiller un collyre antiseptique Consulter un ophtalmologue le plus rapidement possible Rincer abondamment pendant 5 mn sous l eau Désinfecter avec du Dakin ou du Polyvidone Ne pas faire saigner la blessure, Nettoyer la plaie à l eau courante et au savon. Rincer Tremper ou imbiber la zone blessée dans ou avec un antiseptique pendant 10 mn. (Dakin, solution de javel à à 9 diluée au 1/5, ou à défaut Bétadine dermique jaune pure ou alcool à 70 ) Déclaration de l accident : La déclaration d accident de travail doit être effectuée dans les 24 heures auprès de la médecine du travail. Un médecin doit être consulté immédiatement afin d évaluer le risque infectieux et envisager la mise en place d un traitement prophylactique antiviral. Suivi sérologique et clinique, après avis médical et en fonction du contexte clinique : Evaluation du risque Hépatite B. Statut VHB Sujet exposé* : Antécédents d hépatite B suivi de guérison prouvée, Ac anti- HBs présents Sujet exposé* : Vacciné et répondeur, Ac anti HBs 10 UI/l Sujet exposé* : Vacciné et non répondeur** Ac antihbs < 10 UI/l Sujet exposé* : Antécédents d hépatite B ou vaccination mal documentées Sujet exposé* : Non vacciné, pas Sujet source Ag HBs négatif Risque de transmission nul Risque de transmission nul Risque de transmission nul Risque de transmission nul Risque de transmission nul Sujet source Ag HBs présent ou inconnu Risque de contamination nul Risque de contamination nul Contamination possible*** Contamination possible*** Contamination possible*** Page 34 sur 41

35 d antécédent d hépatite B Sujet exposé* : Porteur chronique de l AgHBs Cas particulier à prendre en charge en service spécialisé * En absence de réponse post vaccinale, il est nécessaire de pouvoir disposer le plus rapidement possible, en moins de 48 heures, des résultats anti HBs afin de classer le sujet exposé dans une des catégories pour lequel le risque peut être apprécié. ** L âge au moment de la vaccination et la connaissance d éventuels facteurs de risque de non-réponse au vaccin seront utiles dans l appréciation du risque. ***Après un AES exposant au VHB : sérovaccination précoce par injection intra musculaire d immunoglobulines spécifiques anti VHB (dans les 48 heures Pour l adulte : 500 UI en IM (5 ml). Un suivi sérologique est réalisé à un, trois et six mois après l accident. Evaluation du risque Hépatite C : Statut VHC Sujet source Sujet source Sujet Source Sujet source Anticorps anti VHCAnticorps antivhc, Anticorps antivhc négatif, non usager depositif ou inconnu drogue par voie IV, non immunodéprimé négatif, usager de drogue par voie IV ou immunodéprimé ou sans ATCD de ATD de transfusion transfusion Sujet exposé* : Risque de Contamination Contamination Anticorps antivhc transmission nul possible possible négatifs Sujet exposé* : Anticorps anti VHC présents Si le sujet exposé ne sait pas qu il est séropositif pour le VHC ou qu il le sait mais n est pas pris en charge avant l AES, l adresser dans un service spécialisé. Il n existe pas actuellement d indication de traitement post exposition. Le traitement n est envisagé qu en cas d hépatite aiguë, à distance de l accident. Evaluation du risque VIH : Avertir immédiatement le médecin référent afin qu il informe le sujet des mesures à prendre et propose éventuellement une prophylaxie anti-virale par AZT après information préalable sur ses effets et son déroulement. Le traitement doit débuter le plus tôt possible après l accident au mieux avant quatre heures. Le suivi sérologique se fait par un prélèvement dans les 8 jours qui suivent l accident, puis au 1 er, 3 ème et au 6 ème mois. Toute infection ou symptôme survenant dans les 6 mois et pouvant être en rapport avec une primo-infection avec le VIH (fièvre, asthénie, nausées, éruption cutanée) doit être signalé au médecin. Numéros utiles Pompiers : 18 SAMU : 15 Centre anti-poison : Hôpital : SOS Médecin : Médecine du travail : Page 35 sur 41

36 VIH Info soignants : (7j / 7 de 9h à 21h) Dr AUCLAIR JULIEN Page 36 sur 41

37 9. Fiche de Prélèvement de Biologie Page 37 sur 41

38 Page 38 sur 41

39 10. Transport des échantillons Les prélèvements effectués à l extérieur du laboratoire sont acheminés au laboratoire par le préleveur à la fin de sa tournée ou par le coursier qui effectue le ramassage chez les correspondants professionnels de santé (pharmacie, établissements de soins, cabinets médicaux ou infirmiers). Toutefois en cas d urgence, ou si l échantillon nécessite un pré-traitement particulier (congélation immédiate, centrifugation rapide, etc.), le préleveur ramène les échantillons au laboratoire avant de poursuivre sa tournée. Les échantillons sont déposés dans des boites en plastique (une boîte par patient), les protégeant des chocs et de la lumière. Ces boites sont transportées dans des glacières sur lesquelles sont apposées une étiquette «Echantillon de diagnostic» et le logo UN3373. Le préleveur dépose les boites au secrétariat. Les coursiers déposent les boites sur la paillasse de tri. Un capteur de température est disponible dans les voitures des coursiers afin d assurer que les conditions de transport ont été respectées. Page 39 sur 41

LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure

LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure Matériel Préconisation (rappel : sauf mention contraire l acheminement au laboratoire est effectuer à température ambiante) ECBU Recueil de l urine dans le pot à couvercle bleu 1 Important : Ne soulevez

Plus en détail

Modalités de recueil de prélèvement par les patients

Modalités de recueil de prélèvement par les patients Laboratoire Instruction Référence : LA-PREAN-I-014 Modalités de recueil de prélèvement par les patients Date de diffusion 17/11/2014 Objectif & Domaine d application Cette fiche d instruction décrit les

Plus en détail

La version électronique fait foi

La version électronique fait foi Abcès, collections purulentes fermées Adénovirus (recherche directe par Anaérobies (Recherche) Aspiration bronchique Pus. Préciser la localisation anatomique du pus Seringue sans aiguille avec bouchon

Plus en détail

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation UNIBIO BIOMED34 FORMULAIRE Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes 1-C2FORM08 Version 4. 0 Applicable au : 2014-12-02 Date de vérification Validation Approbation 2014-12-01 BAYETTE

Plus en détail

Manuel du préleveur www.airbio.fr 1 sur 21

Manuel du préleveur www.airbio.fr 1 sur 21 Manuel du préleveur www.airbio.fr Plein Centre 7 allée d'occitanie 31770 COLOMIERS 05 61 30 13 38 contact@airbio.fr 12 av de cornebarrieu 31700 BLAGNAC 05 61 71 22 11 secretariatbl@airbio.fr 110 av des

Plus en détail

Guide fournisseur "CML" sur les conditions de transports des échantillons.

Guide fournisseur CML sur les conditions de transports des échantillons. 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit comment sont effectués les prélèvements bactériologiques au sein du laboratoire. Il s applique à l ensemble des prélèvements bactériologiques

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT

MANUEL DE PRELEVEMENT VOTRE SANTÉ NOTRE OBJECTIF MANUEL DE PRELEVEMENT Manuel de prélèvement - C2 ENR 04 V1 www.labio.fr www.labio.fr 2 Manuel de prélèvement C2 ENR 04 V1 Liste des sites du groupe LABIO Laboratoire Jacob Aix-en-Provence

Plus en détail

Fiche de préconisation n B1

Fiche de préconisation n B1 Fiche de préconisation n B1 Cortisol Prélèvement réalisé entre 7h et 9h de préférence (taux maximal le matin). Patient au repos depuis 15 min Noter l heure impérativement Eviter le stress Prise de corticothérapie

Plus en détail

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements bactériologiques et mycologiques C2MOPBAC

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements bactériologiques et mycologiques C2MOPBAC Version : ACR 01 Date de validation : 21/01/2013 Type de texte : Mode opératoire Date de mis en application : 21/01/2013 Intervenants Dates Visas Auteur DENOYERS Hervé 19/10/2012 Vérification SOUCHET Jean

Plus en détail

Protocole Hémoculture

Protocole Hémoculture Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.042.1 Protocole Hémoculture SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS

Plus en détail

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage.

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage. 1- OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Cette procédure vise à garantir la bonne réalisation de prélèvements qui seront analysés au sein du groupe ALPHABIO, ils peuvent être effectués dans différents lieux :

Plus en détail

Laboratoire DEGEORGES MANUEL DE PRELEVEMENT

Laboratoire DEGEORGES MANUEL DE PRELEVEMENT Laboratoire DEGEORGES 9 rue mercy 54400 LONGWY 03.82.24.30.30-03.82.24.32.11 MANUEL DE PRELEVEMENT Seule la version électronique fait foi INTRODUCTION Le patient est au centre de la politique d amélioration

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES RENSEIGNEMENTS PRATIQUES Les modalités de prélèvement, de conservation, de transport des échantillons biologiques doivent répondre aux dispositions obligatoires du Guide de Bonne Exécution des Analyses

Plus en détail

Prélèvement pour la réalisation d un. Examen Cyto Bactériologique des Urines

Prélèvement pour la réalisation d un. Examen Cyto Bactériologique des Urines Prélèvement pour la réalisation d un Examen Cyto Bactériologique des Urines Réf.: N2-SMT-Lab- Ana -MICR- 01 V2 ECBU Total pages : 06 LABORATOIRE Localisation du document écrit : Classeur : "Guide des prélèvements

Plus en détail

2. Déroulement du prélèvement

2. Déroulement du prélèvement PRELEVEMENTS BACTERIOLOGIQUES 1. Le matériel utilisé Les références et fournisseurs du matériel utilisé sont représentés dans la base de données du laboratoire. Pot stérile pour coproculture Spéculum stérile

Plus en détail

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes LES INJECTIONS DEFNINTION Une injection parentérale est l introduction dans l organisme de substances médicamenteuses par une autre voie que le tube digestif au moyen d une seringue et d une aiguille.

Plus en détail

C Recommandations pré analytiques générales

C Recommandations pré analytiques générales C Recommandations pré analytiques générales C.1 Liste des analyses à jeun Etat de jeûne L état de jeûne est un des éléments permettant la bonne exécution technique des analyses et une interprétation pertinente

Plus en détail

Prélèvements bactériologiques, mycologiques, parasitologiques

Prélèvements bactériologiques, mycologiques, parasitologiques Version : ACR 03 Date de validation : 31/03/2015 Type de texte : Mode opératoire Date de mis en application : 31/03/2015 Intervenants Dates Visas Auteur DENOYERS Hervé 17/03/2015 Vérification SOUCHET Jean

Plus en détail

JSBIO SELAS DES LABORATOIRES JSBIO BOUCHES-DU-RHÔNE

JSBIO SELAS DES LABORATOIRES JSBIO BOUCHES-DU-RHÔNE JSBIO SELAS DES LABORATOIRES JSBIO BOUCHES-DU-RHÔNE 1 Ce guide a pour objectif de définir les bonnes pratiques de prélèvements afin que les examens soient réalisés dans des conditions optimales. Il permet

Plus en détail

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA)

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) SOMMAIRE Points essentiels...3 Pose du KTA, contexte urgent...4 Pose du KTA, contexte non urgent...7 Pansement du

Plus en détail

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016 HIA Clermont-Tonnerre Brest Laboratoire de Biologie Médicale Mode opératoire Réalisation d'un myélogramme Code : PRA-MO-PRLTMYELO Version n 04 Date d'application : 07/01/2016 Page : 1 / 7 VERSION COMMENTAIRE

Plus en détail

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE MANUEL des PRELEVEMENTS 45, Rue Cognacq-Jay 51092 REIMS Cedex 03 26 78 39 52 03 26 78 38 82 pgillery@chu-reims.fr ST-PRA-MANU-PRLV V04 - Octobre 2015

Plus en détail

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques V1 05/02/2015 1 Sommaire Présentation du laboratoire....3 Informations de prescription...6

Plus en détail

Destinataires. Sommaire

Destinataires. Sommaire Destinataires Pour application : préleveurs Pour information : tout le personnel du laboratoire Mode de diffusion Papier Informatique Modalité de diffusion Messagerie Classeur dans les box de prélèvements

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

Bonne pratique de soins en maternité

Bonne pratique de soins en maternité Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Bonne pratique de soins en maternité de la salle d accouchement à la pouponnière Prévention du risque

Plus en détail

Les injections - 1 - DEFINITION Fait d'introduire une substance médicamenteuse dans l'organisme, au moyen d'une seringue munie d'une aiguille creuse.

Les injections - 1 - DEFINITION Fait d'introduire une substance médicamenteuse dans l'organisme, au moyen d'une seringue munie d'une aiguille creuse. Les injections - 1 - LES INJECTIONS GENERALITES DEFINITION Fait d'introduire une substance médicamenteuse dans l'organisme, au moyen d'une seringue munie d'une aiguille creuse. VOIES D'INTRODUCTION POUR

Plus en détail

Pharmacie et protocoles d urgence

Pharmacie et protocoles d urgence Pharmacie et protocoles d urgence SOMMAIRE Fiche.0 : Composition de la trousse de secours Fiche. : Soin d une petite plaie Fiche. : Soin d une petite brûlure thermique ou chimique Fiche. : Conduite à tenir

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE 1 Introduction 822 000 naissances en 2012 14 124 à la Réunion (2011) Infections nosocomiales en maternité Mères bébés Fréquence variable selon le mode d accouchement et le

Plus en détail

Tableau récapitulatif

Tableau récapitulatif Tableau récapitulatif Définition spécifique Injection intra dermique Injection sous cutanée Injection intra musculaire Injection intra veineuse Introduction d une solution concentrée Introduction d une

Plus en détail

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements pour Hémoculture C2MOHEMOC

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements pour Hémoculture C2MOHEMOC Les modifications apportées à la version précédente apparaissent en rouge. 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit les différentes étapes pour réaliser les prélèvements pour hémoculture.

Plus en détail

V2b/P-LAB-01 Version N 05 Procédure Prélèvements pour examens de biologie médicale

V2b/P-LAB-01 Version N 05 Procédure Prélèvements pour examens de biologie médicale CH - NIORT Laboratoire de biologie I OBJET : Cette procédure vise à décrire les différentes étapes concernant la réalisation des prélèvements biologiques y compris les règles d identification du patient

Plus en détail

Examen Cytobactériologique des urines

Examen Cytobactériologique des urines Indexation : PRE AS IN 001 Page 1 sur 9 Rédaction : MORISSE MATTHIEU Date : 04/10/2011 Vérification : LEBERT FRANCOISE Date : 18/10/2011 Approbation : CLEMENT PATRICE Date : 18/10/2011 Examen Cytobactériologique

Plus en détail

Preconisations pour le recueil des echantillons par le patient

Preconisations pour le recueil des echantillons par le patient Date d application : 2015-02-26 C1-4ENR34 Version 1 Preconisations pour le recueil des echantillons par le patient C1-4ENR34 Version 1 Preconisations pour le recueil des echantillons par le patientpage

Plus en détail

Original, version électronique. Examen Cytobactériologique des urines Recueil sur sac collecteur pour les enfants*... 3

Original, version électronique. Examen Cytobactériologique des urines Recueil sur sac collecteur pour les enfants*... 3 Page 1 sur 10 1. Sommaire Examen Cytobactériologique des urines... 2 Recueil sur sac collecteur pour les enfants*... 3 Recueil d urines pour un Compte d'addis Hématies - Leucocytes par minute (HLM)...

Plus en détail

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire.

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire. Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament CINRYZE de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Elle s applique à tout préleveur lorsqu il doit effectuer un prélèvement aussi bien au laboratoire, en clinique, ou à domicile.

Elle s applique à tout préleveur lorsqu il doit effectuer un prélèvement aussi bien au laboratoire, en clinique, ou à domicile. LES PRELEVEMENTS Rédacteurs : F.Bolos, P.Trapé 1 OBJET L objet de cette procédure est de définir les modalités de réalisation des prélèvements (sanguins ou microbiologiques) allant de la prise en charge

Plus en détail

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie Premiers secours en équipe L hygiène et asepsie Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados hygiène et asepsie A la fin de cette partie vous serez capable d indiquer : D appliquer les règles

Plus en détail

MANUEL DE PRÉLÈVEMENT

MANUEL DE PRÉLÈVEMENT 2013 MANUEL DE PRÉLÈVEMENT Horaires d ouverture du laboratoire : Du lundi au vendredi de 8 à 18h00, sans interruption Le samedi et dimanche matin de 8h00 à 12h00 (Service d astreinte assuré 24h/24 et 7j/7)

Plus en détail

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène.

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. Page 1 sur 5 La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. SONDAGE VESICAL EN SYSTEME CLOS Dans le cadre de son rôle propre, l infirmière accomplit les changements de sonde vésicale et la

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENTS

MANUEL DE PRELEVEMENTS LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE MANUEL DE PRELEVEMENTS Ceci n est pas un tube C est un patient! Année 2015 Référence : IT-Mu-11-001-02 www.laboratoire-bio-clinival.fr PASTEUR VALENTIN HUGO PRIVAS CHATEAUVERT

Plus en détail

1. Objet et domaine d application. 2. Documents associés. 3. Responsabilités. 4. Déroulement de l activité SELAS SANTEBIO

1. Objet et domaine d application. 2. Documents associés. 3. Responsabilités. 4. Déroulement de l activité SELAS SANTEBIO FICHES D'INSTRUCTION RECUEIL D ECHANTILLON PAR LE PATIENT LBMMS-SECR-PG003-03 Version Date Nature des modifications 01 12/02/2010 Création du document 02 28/12/2010 Suppression du régime alimentaire pour

Plus en détail

AVIS 14 décembre 2011

AVIS 14 décembre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 décembre 2011 BIORGASEPT 0,5%, solution pour application cutanée Flacon de 250 ml (CIP : 360 430-7) Laboratoires BAILLEUL-BIORGA DCI Code ATC (libellé) Conditions

Plus en détail

Date : 05/11/2015 Fonction : Chef de service Nom : MERENS Audrey Visa : Informatique

Date : 05/11/2015 Fonction : Chef de service Nom : MERENS Audrey Visa : Informatique moléculaire microbiologique BMM Page : 1 / 12 VERSION COMMENTAIRE DATE 1 Création 05/11/2015 Rédaction Vérification Approbation Validation Date : 02/11/2015 Fonction : Adjoint Nom : DELAUNE Déborah Visa

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

SELARL Le Labo Parc Monceau

SELARL Le Labo Parc Monceau Siège social : 20 rue Alfred de Vigny 75017 PARIS Tel : 01 42 27 00 35 Fax : 01 42 27 02 77 MANUEL DE PRELEVEMENT Version N : 5 Pour Application le : 2015-09-02 Rédaction Par : BIOCHE SANDRINE Approbation

Plus en détail

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Théorie et Rôle Infirmier Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Plan Définition Objectifs Lieux de ponction Quand effectuer une prise de sang Matériel nécessaire Rôle Infirmier / prélèvement sanguin

Plus en détail

L administration du facteur de coagulation à domicile

L administration du facteur de coagulation à domicile L administration du facteur de coagulation à domicile la voie périphérique Guide à l usage des patients et des parents d enfants hémophiles Sommaire Introduction : Qu est-ce que l abord veineux périphérique?

Plus en détail

Description du dispositif et des accessoires spécifiques

Description du dispositif et des accessoires spécifiques Description du dispositif et des accessoires spécifiques Le PICC est un cathéter en silicone ou en polyuréthane mesurant entre 30 et 60 cm, il est radio-opaque. Les cathéters posés au DEA sont en général

Plus en détail

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG F I C H E P R E V E N T I O N N 1 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG DEFINITION STATISTIQUES Chaque année dans les collectivités et établissements publics de la Manche,

Plus en détail

Indice : 1 Date de mise en appli : Sondage urinaire

Indice : 1 Date de mise en appli : Sondage urinaire Page : 1/7 SOMMAIRE : Page de Garde :... 1-2 Logigramme principal (Logigramme) :... 3 Toilette Hygiénique (Logigramme) :... 4 Toilette Antiseptique (Logigramme) :... 5 Pose de la sonde (Logigramme) :...

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT DES ECHANTILLONS PRIMAIRES

MANUEL DE PRELEVEMENT DES ECHANTILLONS PRIMAIRES C2-INS02-0 V3 V4 VERSION 4 VERSION 4 MANUEL DE PRELEVEMENT DES ECHANTILLONS PRIMAIRES LABORATOIRE NOVELAB Neuf laboratoires à votre service Novelab LVA 69220 Belleville sur Saône Tél : 04 74 07 72 90 Novelab

Plus en détail

Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III. Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains

Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III. Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains 1 INTRODUCTION Compliance à l hygiène des mains et sa qualité = largement tributaires : De la présence

Plus en détail

RIPHH Mardi 12 avril 2016 Castelnau-le-Lez

RIPHH Mardi 12 avril 2016 Castelnau-le-Lez RIPHH Mardi 12 avril 2016 Castelnau-le-Lez Révision des recommandations de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des Infections Urinaires associées aux Soins (IUAS) de l adulte mai 2015

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 18 juin 2014 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

Hygiène des plaies chroniques. Docteur Géraldine Perceau Docteur Michel Colomb Service de Dermatologie CHU de Reims

Hygiène des plaies chroniques. Docteur Géraldine Perceau Docteur Michel Colomb Service de Dermatologie CHU de Reims Hygiène des plaies chroniques Docteur Géraldine Perceau Docteur Michel Colomb Service de Dermatologie CHU de Reims Definition : Plaie ouverte faisant suite à une altération tissulaire sans tendance à la

Plus en détail

Ponction-biopsie abdominale en radiologie

Ponction-biopsie abdominale en radiologie Formulaire d information Ponction-biopsie abdominale en radiologie Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen en radiologie. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet la

Plus en détail

Sommaire. Introduction

Sommaire. Introduction Sommaire Introduction Savoir-faire infirmier transversal Fiche 1 Recommandations Fiche 2 Normes de soins infirmiers Fiche 3 Transmissions infirmières Fiche 4 Certification des établissements de santé Fiche

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT Version 2 Date d application : 01 10 2014

MANUEL DE PRELEVEMENT Version 2 Date d application : 01 10 2014 4. CONDITIONS DE PRELEVEMENT 4.1 Le consentement préalable du patient Les échantillons biologiques sont la propriété du patient. Dans ce cadre, la direction du laboratoire met en œuvre les moyens appropriés

Plus en détail

C1-INS02 Version 3. Fiche d'instruction Preconisations patient

C1-INS02 Version 3. Fiche d'instruction Preconisations patient C1-INS02 Version 3 LBM GSY Fiche d'instruction Preconisations patient Date d application : 2015-06-29 1. Objet et domaine d application Cette fiche d instruction décrit les préconisations à respecter pour

Plus en détail

Manuel de prélèvement DU LABORATOIRE ET DE L ANATOMIE PATHOLOGIQUE

Manuel de prélèvement DU LABORATOIRE ET DE L ANATOMIE PATHOLOGIQUE Manuel de prélèvement DU LABORATOIRE ET DE L ANATOMIE PATHOLOGIQUE PBH PREA 0005 B 1 / 12 Manuel de prélèvement Sommaire I Introduction... 3 II Présentation du Laboratoire et de l Anatomie pathologique...

Plus en détail

Adénome de prostate et soins infirmiers

Adénome de prostate et soins infirmiers I Adénome de prostate Définitions, généralités Adénome de prostate et soins infirmiers Il touche plus les hommes de plus de 50 ans. On opère de plus en plus, ce qui augmente la durée de vie. Il est caractérisé

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES. Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre

INFECTIONS URINAIRES. Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre INFECTIONS URINAIRES Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre Anatomie des voies urinaires Infections urinaires : épidémiologie Infections très fréquentes 2 e site d infection bactérienne communautaire

Plus en détail

HERPES : GROSSESSE ET NOUVEAU-NE

HERPES : GROSSESSE ET NOUVEAU-NE Page 1 sur 7 Mots-clés : Herpès ; nouveau-né ; grossesse Nom Fonction Date Signature Rédaction E BOEZ PH CH Roubaix Avril 08 Validation GEN NPDC PENDANT LA GROSSESSE A) DIAGNOSTIC Le diagnostic repose

Plus en détail

Petits conseils dans le cadre d une Chirurgie Plastique

Petits conseils dans le cadre d une Chirurgie Plastique Petits conseils dans le cadre d une Chirurgie Plastique Le jour de votre consultation Vous serez accueilli(e) par ma secrétaire qui vous demandera votre nom, et si besoin votre Carte Vitale, puis elle

Plus en détail

Entretien du matériel Tâches spécifiques

Entretien du matériel Tâches spécifiques Entretien du matériel Tâches spécifiques Service hygiène - 2015 Gestion et entretien des matelas à eau Principe du matelas à eau Matelas compartimenté, recevant de l eau tiède (37 ) à un niveau indiqué

Plus en détail

HUG - Direction des Soins - 2008-2009. Principes de base de la préparation d injectables. Les dispositifs.

HUG - Direction des Soins - 2008-2009. Principes de base de la préparation d injectables. Les dispositifs. Direction des Soins Faculté de Médecine SEMINAIRE INTERACTIF - GESTES TECHNIQUES 3 Principes de base de préparation d injections, Injections intra dermiques (ID) et sous cutanées (SC) chez l adulte et

Plus en détail

INFORMATIONS GENERLES

INFORMATIONS GENERLES Nature Echantillon/ Espèce animale Motif (non exhaustif) Maladie/ Recherche Méthode(s) appliquée(s) Par défaut SERUM Achat Brucellose, Sérologie EAT Brucellose, sérologie EAT+ELISA individuel. Prophylaxie

Plus en détail

Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques.

Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques. Référence : PT/CLI/001-C Page :Page 1 sur 7 Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques. Résumé des modifications

Plus en détail

THEME : PHLEGMONS PERIAMYGDALIENS

THEME : PHLEGMONS PERIAMYGDALIENS THEME : PHLEGMONS PERIAMYGDALIENS BUT DE LA DEMARCHE : ce référentiel concerne l évaluation de la prise en charge diagnostique et thérapeutique des phlegmons périamygdaliens Définition. Cette collection

Plus en détail

NOUVEAUTÉS DANS LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS URINAIRES

NOUVEAUTÉS DANS LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS URINAIRES XXVIème congrès de la Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse Hôtel Saphir Palace, Hammamet 21-22 avril 2016 NOUVEAUTÉS DANS LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS URINAIRES Pr Ag Wafa Jouaihia Achour Service

Plus en détail

Désobstruction d un cathéter veineux central

Désobstruction d un cathéter veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 14 Désobstruction d un cathéter veineux central 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

Manuel de prélèvement

Manuel de prélèvement Laboratoire Gintz Manuel de prélèvement VERSION 2 SEPTEMBRE 2012 Iso15189.5.4.B.002 Validé par M. GINTZ PREAMBULE OBJECTIF DU PRESENT MANUEL L ensemble des étapes précédant l analyse des échantillons est

Plus en détail

F-Identification des échantillons

F-Identification des échantillons F-Identification des échantillons L identification des échantillons doit être effectuée par le préleveur au moment du prélèvement. «Décret n 2002-660 du 30 avril 2002, Art.20-5- Les prélèvements destinés

Plus en détail

LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX

LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX Daniel BLOC PH hygiéniste CHU de Tours Tout soin délivré est à risque de complication infectieuse mais la fréquence

Plus en détail

ATIVAD ANTIBIOTHÉRAPIE INTRAVEINEUSE À DOMICILE GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME INTERLINK. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous.

ATIVAD ANTIBIOTHÉRAPIE INTRAVEINEUSE À DOMICILE GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME INTERLINK. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Lors de vos rendez-vous, si vous avez des doutes ou des hésitations face à un soin ou un traitement proposé, discutez-en avec un professionnel afin

Plus en détail

Les Infections sexuellement transmissibles. Morgane Fève

Les Infections sexuellement transmissibles. Morgane Fève Les Infections sexuellement transmissibles Morgane Fève Définition IST maladies infectieuses transmises d'un individu à l'autre exclusivement lors des rapports sexuels. Les principales IST Virales VIH

Plus en détail

Infections liées aux soins. Guide de prévention (extraits)

Infections liées aux soins. Guide de prévention (extraits) Infections liées aux soins Guide de prévention (extraits) Technique du lavage des mains Mouiller Savonner Rincer Sécher par tamponnement Fermer le robinet avec l essuie-mains Indications du lavage des

Plus en détail

Préconisations pour le recueil des échantillons par le patient

Préconisations pour le recueil des échantillons par le patient C1-4ENR34 Version 2 Préconisations pour le recueil des échantillons par le patient Date d application : 2016-08-09 C1-4ENR34 Version 2 Préconisations pour le recueil des échantillons par le patient Page

Plus en détail

Prévention de la transmission des agents infectieux

Prévention de la transmission des agents infectieux PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION CROISÉE DES MICRO-ORGANISMES Précautions standard et complémentaires Elisabeth Laprugne-Garcia CClin Sud-Est 29/04/2015 Prévention de la transmission des agents infectieux

Plus en détail

Le sondage vésical : 1. Fondements théoriques

Le sondage vésical : 1. Fondements théoriques Le sondage vésical : 1. Fondements théoriques 1.1. Base légale Au Grand-Duché de Luxembourg, l infirmier/ière à le droit de réaliser le sondage vésical sur prescription médicale en dehors de la présence

Plus en détail

LES INFILTRATIONS DEFINITION LES QUESTIONS. Dr Patrick FERRAND Mai 2003

LES INFILTRATIONS DEFINITION LES QUESTIONS. Dr Patrick FERRAND Mai 2003 1 LES INFILTRATIONS Dr Patrick FERRAND Mai 2003 DEFINITION Sens strict = injections intra articulaires d un corticoïde. Définition élargie : «infiltrations» = toutes les injections locales d un dérivé

Plus en détail

Trichomonose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL)

Trichomonose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL) Trichomonose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL) 2014 1 Table des matières 1. Définition... 3 2. Epidémiologie... 3 3. Agent pathogène... 3 4. Diagnostic clinique...

Plus en détail

Manuel de prélèvement

Manuel de prélèvement Manuel de prélèvement Seule la version électronique fait foi Ref : DE-MU0-038-04 Version : 04 Applicable le : 21-12-2015 Ref : DE-MU0-038-04 Version : 04 Applicable le : 21-12-2015 SOMMAIRE : Introduction

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS DIVISION AUTONOME DE MEDECINE PREVENTIVE HOSPITALIERE MEDECINE DU PERSONNEL Directive Titre: MESURES DE SECURITE POUR L ADMINISTRATION DE SUBSTANCES CYTOTOXIQUES

Plus en détail

DIRECTIVES POUR L AGENT A SON DOMICILE OU SUR SON LIEU DE TRAVAIL

DIRECTIVES POUR L AGENT A SON DOMICILE OU SUR SON LIEU DE TRAVAIL CHU DE LIEGE Direction Médicale Sites : Sart-Tilman N.-D. des Bruyères Ourthe-Amblève Brull Aywaille Titre : Procédure de prise en charge des membres du personnel du CHU suspects de grippe A H1N1v2009.

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES REACTIONS AUX PRODUITS DE CONTRASTE

OBSERVATOIRE DES REACTIONS AUX PRODUITS DE CONTRASTE SFR - CIRTACI OBSERVATOIRE DES REACTIONS AUX PRODUITS DE CONTRASTE Version téléchargeable sur le site web : www.sfrnet.org Rubrique : Groupe de travail CIRTACI Nous vous suggérons de disposer ce document

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 17 juin 2015 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

LE MANUEL DE PRELEVEMENT DES LABORATOIRES BIOLAC

LE MANUEL DE PRELEVEMENT DES LABORATOIRES BIOLAC LE MANUEL DE PRELEVEMENT DES LABORATOIRES BIOLAC L.A.M. AVENUE DE GENEVE 49 AVENUE DE GENEVE 74000 ANNECY Manuel de prélèvements Ref : MU-INS-TOUS-046-03 Version : 03 Applicable le : 10-02-2015 1 Ce manuel

Plus en détail

SERVICE DE CYTOLOGIE

SERVICE DE CYTOLOGIE SECTION CYTO-PATHOLOGIE SERVICE DE CYTOLOGIE HEURES DE SERVICE Service de jour de 8 h à 16 h : Service régulier du lundi au vendredi, sauf les congés fériés. PERSONNES RESSOURCES Téléphone Pathologistes

Plus en détail

Choix des récipients/matériel : Prélèvements de microbiologie

Choix des récipients/matériel : Prélèvements de microbiologie 1. OBJET Cte fiche d'instruction est destinée aux préleveurs. Elle présente le matériel les récipients à utiliser en fonction des analyses demandées. 2. DOMAINE D'APPLICATION ET RESPONSABILITÉS Les prélèvements

Plus en détail

Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence

Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence Il y a deux mois, Mme S. a consulté un ophtalmologiste parce que sa vision de près baissait. Outre une presbytie, les examens ont mis en évidence plusieurs anomalies dont une trop forte pression dans les

Plus en détail

Généralités sur les injections

Généralités sur les injections Généralités sur les injections UE 4.4 S2 THERAPEUTIQUES ET CONTRIBUTION AU DIAGNOSTIC MEDICAL C. REVAUX, G. PASCHER, L.NEROVIQUE, A.PAPAS, I..JUIF, N.COUGNOUX Promotion 2014-2017 1 Plan 1- Principes à

Plus en détail

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH ACNBH Agrément FMC N 100 168 39 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Lille, 4 au 8 oct 2010 DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH Dr Mme Béatrice

Plus en détail

Réalisation des prélèvements bactériologiques

Réalisation des prélèvements bactériologiques Réalisation des prélèvements bactériologiques a) Examen cytobactériologique des urines Recueil sur une miction volontaire Matériel utilisé: Lingette imbibée de solution antiseptique sous emballage unique.

Plus en détail

INFO. Sommaire. Examen Cytobactériologique des urines...2. Recueil sur sac collecteur pour les enfants...3

INFO. Sommaire. Examen Cytobactériologique des urines...2. Recueil sur sac collecteur pour les enfants...3 INFO Réf. : A-INFO-PREA- PVT-001 Version : 1 TOUS LES SITES PRECONISATIONS POUR LES PATIENTS Page : Page 1 sur 12 Sommaire Examen Cytobactériologique des urines...2 Recueil sur sac collecteur pour les

Plus en détail

Recueil des urines de 24 heures

Recueil des urines de 24 heures Recueil des urines de 24 heures Intérêt : Ce recueil permet l analyse de certains paramètres de biochimie urinaire. Au lever : - Uriner dans les toilettes. - Noter sur le flacon : nom, prénom, date et

Plus en détail

Nouvelle procédure pour l analyse de la Chlamydia et Gonorrhée par PCR

Nouvelle procédure pour l analyse de la Chlamydia et Gonorrhée par PCR 5990 Côte-des-Neiges, Montréal, (Québec) H3S 1Z5 Tél. : (514) 344-8022 Fax : (514) 344-8024 Courriel : service@laboratoirescdl.com Lundi au vendredi de 8h00 à 20h00 Dimanche de 10h00 à 14h00 MEMORANDUM

Plus en détail