OBSERVATOIRE ECONOMIQUE REGIONAL. Filière équine de Franche-Comté

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OBSERVATOIRE ECONOMIQUE REGIONAL. Filière équine de Franche-Comté"

Transcription

1 OBSERVATOIRE ECONOMIQUE REGIONAL Filière équine de Franche-Comté

2 Sommaire p2 Editorial..p3 Présentation....p4 La région p4 La méthodologie p4 Le territoire....p5 L effectif d équidés..p5 Les surfaces valorisées par les chevaux..p6 L économie de la filière équine.p7 Les structures...p7 L emploi p7 Les chiffres d affaires générés. p9 Les activités commerciales.. p10 Les établissements équestres...p11 Le profil.. p11 Les équidés p12 L emploi..p12 L économie.p13 Les éleveurs...p14 Le profil..p14 Les équidés...p15 L emploi..p16 L économie...p16 Circuit de commercialisation.....p17 Les cavaliers professionnels.p18 Le profil..p18 Les équidés...p18 L économie p18 La compétition en Franche-Comté...p19 Les activités connexes..p20 Les maréchaux-ferrants.p20 Les vétérinaires..p21 Les équipementiers..p22 Les chiffres clés de la filière..p23 Remerciements...p23

3 Editorial La filière équine contribue de manière non négligeable à l économie régionale. Son poids économique est souvent mal connu. La recherche d indicateurs socio-économiques fait l objet de plusieurs types de travaux : 1 Au sein de l IFCE, l Observatoire économique et social du cheval (OESC) contribue à la connaissance économique de la filière équine. Pour cela il gère une base de données économiques, anime, en partenariat avec l'institut de l'élevage, les Chambres d'agriculture et les Conseils des chevaux, le réseau dit «REFErences» 2 L observatoire économique régional réalise des enquêtes tous les 3 ans auprès de 8 familles de structures : Les établissements équestres Les éleveurs Les entraîneurs de chevaux de courses Les cavaliers/ marchands Les sociétés de course Les maréchaux-ferrants Les vétérinaires Les fournisseurs/distributeurs d aliment et d équipement Chaque région enquête auprès de ces structures selon une méthode d échantillonnage précise et avec un questionnaire prédéfini. Les données sont traitées de façon standard. 3 Une observation plus ciblée est réalisée au sein de quelques familles avec le souci de mieux cerner l activité locale et ses particularités en vue de construire un projet de développement. a) Les établissements équestres de Franche Comté ont été audités d une part par la Boutique de gestion (réseau national de conseil en entreprise), d autre part par la Fédération Française d Equitation pour connaître finement l activité et adapter sa politique régionale b) De la même manière le conseil du cheval de Franche Comté a conduit un diagnostic pour asseoir les bases de sa politique Il est admis que le développement de la filière équine passe par une amélioration de sa connaissance économique. S il est intéressant de se situer par rapport aux autres régions et de connaître les indicateurs nationaux, notre objectif est d actualiser les données permettant de suivre l évolution de nos structures locales, d installer des démarches performantes en fonction du contexte local : formation qualifiantes, démarche qualité, structuration de la filière, de mettre à disposition de nos dirigeants des outils de pilotage. Les derniers relevés de l observatoire régional datent de La filière a évolué : son poids économique actuel est manifestement sous évalué, la profession est investie dans la formation des jeunes (apprentissage, tutorat ), les prix de revient augmentent considérablement, l élevage stagne voire diminue, l équitation progresse Le monde du cheval est divers, ses entreprises sont des PME, aujourd hui à faible capacité d investissement mais quelle richesse en emplois pour dynamiser un territoire sur des supports multiples : sport, tourisme, élevage, énergie, patrimoine, culture locale et spectacle ) Conseil du Cheval de France Comté Le Président, Michel LOMBARDOT p3

4 La méthodologie La région Présentation La Franche-Comté représente 3% du territoire métropolitain et 1,8% de la population nationale. En 2009, la densité moyenne de la région était de 72 habitants au km² contre 114 en moyenne en France. La Franche-Comté est voisine de 5 régions françaises: l Alsace, la Lorraine, la Champagne- Ardenne, la Bourgogne et Rhône-Alpes. Elle partage également 210km de frontières avec la Suisse. La Franche-Comté est la deuxième région française la plus boisée avec 43,8% du territoire régional recouvert par la forêt. L agriculture y joue de plus un rôle important puisque la Surface Agricole Utile représente 45% du territoire (source : INSEE). Enfin, la Franche-Comté est le berceau de la race Comtoise, qui est le cheval de trait le plus représenté en France au côté du Breton (source : Une enquête auprès des acteurs de la filière équine a été menée. Les 8 familles représentatives de la filière sont : les établissements équestres, les éleveurs (ayant mis au moins une jument en reproduction en 2011), les entraineurs, les cavaliers/marchands, les sociétés de courses, les maréchaux-ferrants, les vétérinaires et les équipementiers. Parmi les 115 centres équestres, 52 ont répondu à l enquêtes, 95 éleveurs sur les 1067 élevages ont également participé et 9 cavaliers sur les 21 recensés, 11 maréchaux-ferrants sur 27, 19 vétérinaires équins sur 70 et enfin 6 équipementiers sur 58 ont été enquêtés. L objectif de la démarche est de faire le bilan économique et social de la filière équine et observer son évolution sur ces dernières années. Les résultats de cet Observatoire Economique Régional sont basés sur les données de l année 2011 et vous sont présentés dans cette plaquette. p4

5 Le territoire La Franche-Comté est une région très herbagère, en effet 58% de la surface agricole est en herbe. La Franche-Comté possède un total de équidés sur son territoire, dont la moitié est localisée dans le département du Doubs. Ce recensement comptabilise les chevaux présents dans les centres équestres, chez les éleveurs (c'est-à-dire toute personne ayant mis au moins une jument en reproduction en 2011) et les cavaliers/marchands équidés ,8% 0,3% 42,7% 56,3% Evolution depuis 2008 Le cheptel moyen des centres équestres a augmenté de 37% Selle Trait Course Ane Le nombre d élevage a diminué de 23% p5

6 Les surfaces valorisées par les équidés ha de surface totale pâturée par les équidés soit 8% de la Surface Toujours en Herbe de la Franche-Comté. La surface totale valorisée par les équins (pâturée et récoltée pour le foin et les céréales) est de ha dans la région. Les éleveurs valorisent 93% de la surface totale utilisée par les chevaux dans les trois familles. Les centres équestres ont peu accès aux surfaces herbagères car ils ne représentent que 6% de cette surface. L élevage est le secteur qui alloue le plus de Surfaces Agricoles Utile aux équidés avec 4,2 ha par cheval. C est également la famille qui a le plus de surfaces pâturées et récoltées en céréales. Evolution depuis 2008 En 2011 les centres équestres ont acheté en moyenne 1,5 fois plus de paille et de foin qu en 2008 Les éleveurs ont, eux, acheté 4 fois plus de foin et deux fois moins de paille. p6

7 Les structures L économie de la filière équine Ces structures regroupent les entreprises (centres équestres, équipementiers ) et les particuliers du monde du cheval (cavaliers ) La filière équine comptabilise structures soit une pour 810 habitants L emploi 372 personnes impliquées dans les centres équestres soit une personne pour habitants personnes sont impliquées dans la filière équine, c'est-à-dire rémunérées (dirigeants, salariés à l année, salariés saisonniers et apprentis) et bénévoles (stagiaires en formation et aide familiale). Part du temps de travail équin des personnes rémunérées Les éleveurs rémunérés représentent 50% du nombre total de personnes impliquées par la filière. Centres équestres83% 45% Equipementiers Eleveurs % 79% Cavaliers/Marchands 23% Maréchaux-ferrants 82% En moyenne, une personne rémunérée dans un établissement équestre travaille 83% de son temps sur les chevaux, contre seulement 35% pour les éleveurs. Vétérinaires p7

8 2 800 personnes impliquées dont rémunérées pour un total de ETP rémunérés par la filière équine, soit 2,5 personnes impliquées pour 1 ETP. La filière équine représente ETP (Equivalent Temps Plein) et le ratio ETP r é m u n é r é / N o m b r e d e personnes rémunérées est de 48%. La filière équine se c a r a c t é r i s e p a r l a pluriactivité de ses acteurs. Il s agit, dans la majorité des cas, d une activité secondaire. 7 personnes rémunérées sur 10 sont des hommes. Ceux-ci sont majoritaires dans la filière, notamment dans la maréchalerie. Les emplois de la filière équine sont majoritairement m a s c u l i n, cependant 83% des personnes licenciées dans les établissements équestres sont des femmes. Evolution depuis 2008 Le ratio ETP rémunéré/personnes impliquées est resté constant et égal à 25% pour les éleveurs: faible taux de professionnalisation et fort taux de bénévolat. p8

9 Les chiffres d affaires générés La filière équine a généré 66 millions d de chiffre d affaires en 2011 soit pour habitants. A cela s ajoute 84,3 millions d pariés dans la région sur les courses PMU (source PMU) soit un total cumulé de 150 millions d de recettes générées par la filière équine. Chiffre d'affaires équin moyen par structure des différentes familles de la filière (en ) Centres équestres Eleveurs Cavaliers/M archands Sociétés de courses M aréchaux-ferrants Vétérinaires La filière équine possède des activités variées : production, commercialisation, utilisation des chevaux (concours, équitation ) et ventes annexes (aliments, équipements) qui lui permettent de générer un chiffre d affaires. Les équipementiers ont un chiffre d affaires équin moyen de par structure, soit un chiffre d affaires total de dans la région. Remarque : Ceux-ci ne figurent pas dans les deux graphes afin de mieux visualiser la répartition des chiffres d affaires des autres familles. Le chiffre d affaires total des centres équestres représente 20% du chiffre d affaires total de la région, et celui des éleveurs 16%. 7 éleveurs sur 10 estiment que depuis 3 ans leur situation économique s est dégradée. En revanche 3 maréchaux sur 5 et 2 cabinets vétérinaires sur 5 estiment que leur situation économique s est améliorée. Comparaison nationale Le chiffre d affaires moyen d un éleveur Franc-Comtois représente 38% du chiffre d affaires moyen d un éleveur équin français. Un vétérinaire Franc-Comtois a un chiffre d affaires équin supérieur à la moyenne nationale de 22%. p9

10 Les activités commerciales La Franche-Comté a exporté en France ou à l étranger chevaux en 2011 et en a importé 172. La destination principale des produits vendus à l étranger est l Italie. Ce sont essentiellement des Comtois exportés vifs v e r s l I t a l i e q u i représente un bon marché pour la viande chevaline. 65% des chevaux importés sont des chevaux de selle 3 chevaux vendus sur 10 partent à l étranger, sur pieds ou sous forme de carcasse. p10

11 Les établissements équestres La Franche-Comté dénombre 115 établissements équestres dont 37% se situent dans le Doubs. Il s agit de toute structure donnant des cours d équitation et/ou proposant des balades et des randonnées équestres. Le profil Les dirigeants des centres équestres ont en moyenne 43 ans et leur structure date le plus souvent de Les centres équestres exploitent en moyenne 18ha. Ils ont une faible autonomie alimentaire puisque 75% d entre eux achètent du foin et 65% de la paille. Ils achètent en moyenne 60 tonnes de foin et 64 tonnes de paille soit respectivement en moyenne 15 ha et 18 ha en équivalent ha. La part des activités équines représente 86% du revenus des établissements équestres. 3/4 des établissements équestres ont un statut privé. P a r m i e u x, 3 7 % comptent plus de 100 licenciés. Parmi les établissements à statut associatif, 42% comptent plus de 100 licenciés. p11

12 Les équidés Les centres équestres possèdent en moyenne 39 chevaux dont 24 leur appartiennent, 11 sont à des propriétaires et 4 sont pour l élevage ou autre. L emploi Les établissements équestres génèrent 150 emplois (salariés à l année, saisonniers et apprentis). Si l on ajoute les dirigeants des centres équestres on obtient un total de 293 personnes rémunérées. 3 établissements sur 5 emploient au moins un salarié. 55% des salariés et 79% des apprentis salariés sont des femmes, ce qui montre une tendance à la féminisation. p12

13 L économie Comparaison nationale Le chiffre d affaires total hors taxes moyen des centres équestres en 2011 est supérieur au niveau national de 4%. En moyenne, le prix TTC d une heure de pratique à cheval en Franche-Comté est inférieure de 17% à la moyenne nationale. De même, le prix d une pension mensuelle pour un poney au pré en Franche-Comté est inférieure de 23% au niveau national. Licencié Non licencié Pension mensuelle 1h de cheval 1h de poney 1h de cheval 1h de poney Cheval Boxe Cheval Pré Poney Boxe Poney Pré Franch 13,17 11,84 16,59 14,78 284,72 130,28 241,51 123,36 e- Comté France 15,86 12,43 19,04 16,35 295,72 173,62 255,02 152,36 Les principales sources de recettes pour les centres équestres sont en général l enseignement et la pension, qui représentent à eux seuls 80% du chiffre d affaires total moyen d un club. p13

14 Les éleveurs En 2011, 1067 élevages ont été recensés en Franche-Comté, dont 52% sont localisés dans le Doubs. La filière compte 1411 éleveurs, il s agit de personnes ayant mis au moins une jument en reproduction en Le profil Les éleveurs ont en moyenne 52 ans et leur installation date pour la plupart de 20 ans.20% des éleveurs n ont pas d autre activité que celle-ci. 70% des éleveurs ont une autre activité non équine, et pour 25% d entre eux, cette activité n est pas agricole. Un éleveur valorise en moyenne 28ha de pâturage pour les équidés et exploite au total 62ha (pour ses activités équines et non équines). 50% des éleveurs possèdent moins de 10ha pour les équidés. p14

15 La moitié des éleveurs équin Franc- Comtois ont mis une seule jument à saillir en % des élevages ont mis plus de 10 j u m e n t s e n reproduction soit 45 élevages sur Les équidés Les éleveurs ont en moyenne 10 équidés dont 4 poulinières. Comparaison nationale Les éleveurs Franc- Comtois ont en moyenne 3 fois plus de chevaux de trait présents sur leur élevage que la moyenne nationale Le cheptel moyen des élevages en Franche-Comté est inférieur à la moyenne française de 15%. p15

16 L emploi L activité d élevage a généré environ 70 emplois rémunérés (salariés à l année, salariés saisonniers et apprentis) en L économie Les éleveurs ont dégagé un chiffre d affaires moyen de en Les éleveurs équins sont souvent pluriactifs. En effet la part des activités équines représente en moyenne 10% de leurs revenus. 8 0 % d e s éleveurs ont un chiffre d affaires équin inférieur à p16

17 Circuit de commercialisation Le chiffre d affaires supérieur à de certains éleveurs est principalement dû aux pensions : ils ont 40 chevaux en m o y e n n e m a i s seulement 3 juments saillies et 3 chevaux vendus. La part de leur chiffre d affaires liée à la vente de leurs produits s élève à 36%, contre 64% pour les recettes issues des pensions. L e m o d e d e commercialisation le plus répandu chez les éleveurs est la vente d i r e c t e a u x particuliers. p17

18 Les cavaliers professionnels La Franche-Comté dénombre 21 cavaliers, définis comme toute personne ayant une licence professionnelle en équitation et faisant des concours au niveau professionnel. Le profil Les cavaliers ont en moyenne 35 ans et ont leur licence pour la plupart depuis le début des années % des cavaliers professionnels ont également une activité de pension et 56% font du débourrage/dressage. L enseignement est peu pratiqué puisque seulement 11% des cavaliers donnent des cours. Ils ont une faible autonomie alimentaire : 80% achètent du foin et 90% de la paille. Les équidés Les cavaliers ont en moyenne 27 chevaux sur leur structure dont 13 sont destinés à la compétition et/ou au commerce. L économie Les cavaliers professionnels ont un chiffre d affaires moyen de pour 2011 dont 50% provient de la pension et 20% des gains en concours. p18

19 La compétition en Franche-Comté En 2011, épreuves ont été organisées dans la région. Elles ont regroupé participants (source FFE). Les gains totaux générés par la compétition équestre s élèvent à Les gains obtenus par les concours SHF (Société Hippique Française) représentent 16% de ces gains totaux. Les gains en saut d obstacles représentent quant à eux 93% des gains totaux. Le nombre de concours F F E ( F é d é r a t i o n Française d Equitation) sont 4,5 fois plus nombreux que les concours SHF. Les concours d attelage concernent plutôt les jeunes chevaux puisque 84% de ces épreuves sont organisées par la SHF. p19

20 Les activités connexes Celles-ci regroupent toutes les structures dont les activités dépendent de la filière équine : les maréchaux-ferrants, les vétérinaires et les équipementiers. Les maréchaux-ferrants Ils ont en moyenne 39 ans et leur installation date en majorité d une dizaine d année. 36% des maréchaux-ferrants n ont pas d autres activités et 36% ont une autre activité équine, dont 75% sont éleveurs. Un maréchal-ferrant a en moyenne un rayon de couverture de 80km autour du siège de son Comparaison nationale Leur volume de clientèle en nombre de chevaux est dans la moyenne nationale: 311 chevaux en Franche-Comté pour un maréchal-ferrant, la moyenne nationale étant de 300. Le tarif hors taxe d une ferrure standard est de 64,42 en moyenne pour 65,59 en France, et le tarif hors taxe d un parage seul est de 28,03 pour 30,39 en France. Le chiffre d affaires moyen dégagé en 2011 est de maréchaux-ferrants sur 5 Ont un chiffre d affaires supérieur à maréchaux sur 5 estiment que leur situation économique s est améliorée depuis 3 ans. p20

21 Les vétérinaires Les cabinets ont en général 25 ans d ancienneté avec 3 vétérinaires en moyenne qui y exercent. Les vétérinaires équins ont un rayon d action de 45km autour de leur clinique et ont en moyenne un volume de clientèle de 525 chevaux (596 en France). La branche équine emploie environ 290 personnes. Le 3/4 des vétérinaires équins sont des hommes. En revanche 6 vétérinaires salariés sur 10 sont des femmes. Le chiffre d affaires équin moyen dégagé en 2011 est de (moyenne nationale : ). 3 cabinets sur 5 ont un chiffre d affaires équin supérieur à Evolution depuis 2008 Le chiffre d affaires équin représente en moyenne 27% du chiffre d affaires total des cabinets vétérinaires. Les vétérinaires consacraient en moyenne 11% de leur temps sur les équins en 2008, contre 25% en Certains vétérinaires ont repris la clientèle des haras nationaux pour le suivis d insémination et les échographies par exemple. p21

22 Les équipementiers Il s agit des fournisseurs d aliments et d équipements équin, des coopératives agricoles, des revendeurs/distributeurs/grandes surfaces et enfin des distributeurs spécialisés. Ces entreprises ont en moyenne 25 ans et emploient le plus souvent 5 personnes. Ils génèrent au total 32 millions de chiffre d affaires soit 48% du chiffre d affaires total de la filière équine. Remarque: En raison du manque de données de cette famille, une étude plus poussée n a pas pu être réalisée. p22

23 Les chiffres clés de la filière équidés en Franche-Comté ha de surfaces pâturée par les équins structures recensées personnes impliquées 67 millions de chiffre d affaires générés en établissements équestres élevages équins compétitions équestres organisées Remerciements Les données de cet Observatoire Economique Régional sont basées sur les résultats d enquêtes menées auprès de tous les acteurs de la filière sans lesquels cette étude n aurait pu avoir lieu. Nous les remercions pour leur participation et leurs réponses aux questionnaires. Crédit photo Illustrations fournies par le Comité Régional d Equitation, Chevassus Caroline et Roux Jessica. p23

24 Conseil Franc-Comtois du cheval 52 Rue de Dole BP Besançon Cedex Tel: Mail:

La filière équine en. Données 2009 Observatoire économique régional. Conseil des Chevaux de. Champagne-Ardenne

La filière équine en. Données 2009 Observatoire économique régional. Conseil des Chevaux de. Champagne-Ardenne La filière équine en Champagne-Ardenne REFErences - Réseau Economique de la Filère Equine Données 2009 Observatoire économique régional Conseil des Chevaux de Champagne- Ardenne EDITO 2 L une des missions

Plus en détail

Le cheval en. Picardie 2011. ww.cheval-picardie.com. Observatoire économique régional Données 2009

Le cheval en. Picardie 2011. ww.cheval-picardie.com. Observatoire économique régional Données 2009 Le cheval en Picardie 2011 Observatoire économique régional Données 2009 ww.cheval-picardie.com. Le cheval en Picardie : EDITO Depuis 2003, le Conseil Inter-régional du Cheval (C.I.C.) Nord - Pas de Calais

Plus en détail

La filière du cheval en Alsace

La filière du cheval en Alsace La filière du cheval en Alsace Conseil des Chevaux d Alsace Observatoire Économique Régional Édition 2009-2011 Mot du président «L AFCA œuvre depuis plusieurs années en Alsace à l harmonisation et au soutien

Plus en détail

L élevage équin en Franche-Comté

L élevage équin en Franche-Comté REFErences - Réseau Economique de la Filière Equine L élevage équin en Franche-Comté Mis en place depuis 2007 dans 17 régions françaises, le réseau de suivi des élevages équins est présent en Franche-

Plus en détail

a Filière équine Rhône-Alpes Un secteur en pleine croissance

a Filière équine Rhône-Alpes Un secteur en pleine croissance a ilière équine en Rhône-Alpes Un secteur en pleine croissance Le mot du président Le poids économique de la filière cheval en Rhône-Alpes est souvent mal connu, toujours sous évalué. Oui, ce monde du

Plus en détail

La filière équine en Alsace

La filière équine en Alsace Conseil des Chevaux d Alsace La filière équine en Alsace Edition 2015 Résultats détaillés 2013-2014 Observatoire Économique Régional Études complémentaires CARA / AFCA Mot du président «L AFCA œuvre depuis

Plus en détail

Conjoncture Filière cheval N 19 Juin 2015

Conjoncture Filière cheval N 19 Juin 2015 Conjoncture Filière cheval N 19 Juin 215 L élevage : premières tendances 215 Course : hausse marquée des naissances enregistrées début 215 Selle et poney : légère hausse des naissances enregistrées en

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

Chiffres clés 2010. Filière équine. données 2009. +8% de cavaliers licenciés +0,2% de paris sur les courses -7% de viande consommée

Chiffres clés 2010. Filière équine. données 2009. +8% de cavaliers licenciés +0,2% de paris sur les courses -7% de viande consommée Chiffres clés 2010 Filière équine données 2009 +8% de cavaliers licenciés +0,2% de paris sur les courses -7% de viande consommée +1% d emplois agricoles équidés ET EmploiS Un effectif d équidés en croissance

Plus en détail

L essentiel de la filière équine. française 2014

L essentiel de la filière équine. française 2014 L essentiel de la filière équine française 2014 Sommaire Cheptel Chiffres filière Système d élevage & Environnement Consommation Lexique / Vocabulaire Jeune cheval : cheval de moins de 24 mois Laiton :

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 7533 Paris cedex 1 1 4 15 79

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S La Communauté de Commune Ousse Gabas : Se situe dans le Centre Ouest du Béarn Est composée de 15 communes Compte 11037 habitants en 2006 Pour

Plus en détail

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Copyright Photo Alto L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Le phénomène de concentration continue d impacter le nombre des entreprises de la branche mais n a pas d incidence négative sur l emploi puisque

Plus en détail

FLASHur... L emploi dans la filière équine. en Basse-Normandie. Ressources sur l emploi, la formation et les métiers

FLASHur... L emploi dans la filière équine. en Basse-Normandie. Ressources sur l emploi, la formation et les métiers FLASHur... L emploi dans la filière équine en Basse-Normandie 2009 Ressources sur l emploi, la formation et les métiers S o m m a i r e Etat des lieux de la filière équine page 2 Résultats de l enquête

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008 Evaluation 2008 - Impact et résultats LA REPRISE D ENTREPRISE DANS L ARTISANAT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON ET L INTERVENTION DES CHAMBRES DE METIERS

Plus en détail

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique N 3 - Avril 2013 Numéro 150 : Avril 2013 Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique En 2009, dans la zone de montagne touristique pyrénéenne, les emplois salariés

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D U L U Y D E B É A R N La Communauté de Commune du Luy de Béarn : Se situe au Nord-Est du Béarn Est composée de 4 communes Compte 9722 habitants en 2006 Pour une

Plus en détail

salariés liés à l activité touristique. À titre de comparaison, ce volume d emplois représente deux-tiers des effectifs de l industrie automobile

salariés liés à l activité touristique. À titre de comparaison, ce volume d emplois représente deux-tiers des effectifs de l industrie automobile www.insee.fr/fc insee-contact@insee.fr 09 72 72 4000 (tarif appel local) nº 139 août 2012 53 % DES EMPLOIS LIÉS AU TOURISME EN FRANCHE-COMTÉ SE SITUENT DANS L ESPACE URBAIN En Franche-Comté, les activités

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D E S A L I E S D E B É A R N La Communauté de Commune de Salies de Béarn : Se situe au Nord-Ouest du Béarn Est composée de 11 communes Compte 7681 habitants en

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

Discours de F LUCAS, Président du CREIF et représentant S LECOMTE, Président de la FFE

Discours de F LUCAS, Président du CREIF et représentant S LECOMTE, Président de la FFE Vendredi 02 septembre 2011 - Inauguration du Grand Parquet de Fontainebleau Discours de F LUCAS, Président du CREIF et représentant S LECOMTE, Président de la FFE Monsieur le président de la Communauté

Plus en détail

Edition 2015 Observatoire CRA de la transmission des TPE-PME

Edition 2015 Observatoire CRA de la transmission des TPE-PME Edition 2015 Observatoire CRA de la transmission des TPE-PME Cédants & Repreneurs d Affaires Sommaire 1 Présentation 2 Marché de la transmission des TPE/PME 3 Profil des repreneurs 4 Profil des affaires

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA PROFESSION DE CHIRURGIEN-DENTISTE EN REGION RHONE-ALPES OCTOBRE 2013

ETAT DES LIEUX DE LA PROFESSION DE CHIRURGIEN-DENTISTE EN REGION RHONE-ALPES OCTOBRE 2013 Service émetteur : Direction de l efficience de l offre de soins Professionnels de santé, Bureau du comité régional de l ONDPS Affaire suivie par : Mireille ALONSO Amandine ROUSSEL Jean-Louis COTART Courriel

Plus en détail

profession d'avenir LE FRANCILIEN

profession d'avenir LE FRANCILIEN profession d'avenir L EMPLOI DANS LES CABINETS FRANCILIENS Des chiffres pleins de promesses Comment va l emploi dans les cabinets franciliens? Qui sont les collaborateurs qui y travaillent? Comment ont-ils

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 n o 21 2015 situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 TAUX DE POURSUITE D ÉTUDES 75,2% TAUX D EMPLOI 17% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 5,2% TAUX D INACTIVITE 2,6% O B S E R VATO I R E Etude réalisée

Plus en détail

LA FILIERE EQUINE EN REGION CENTRE

LA FILIERE EQUINE EN REGION CENTRE LA FILIERE EQUINE EN REGION CENTRE Observatoire Economique Régional Etude 2006 2007 INTRODUCTION ORGANISATION ET MISSIONS Le CERC regroupe les différentes composantes de la filière hippique, réparties

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 Communiqué de Presse Lancement

Plus en détail

ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS

ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS Activité 2014 D «Malgré la crise, le bois poursuit son développement» epuis la dernière publication des chiffres de la construction bois en 2013, la filière forêt

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d avocats. Ce secteur n est pas identifié

Plus en détail

SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT

SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT LA LETTRE N 2 DE LA CPNEF DU SPORT COMMISSION PARITAIRE NATIONALE EMPLOI FORMATION OBSERVATOIRE DES MéTIERS DU SPORT SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT Décembre 2010

Plus en détail

Filière équine Chiffres clés 2011

Filière équine Chiffres clés 2011 Le réseau REFErences, acteur de la connaissance économique de la filière équine Fournir des repères techniques et économiques fiables et actualisés pour mieux connaître les entreprises de la filière et

Plus en détail

Emploi et Formation Secteur Publicité

Emploi et Formation Secteur Publicité Rapport statistique Emploi et Formation Secteur Publicité 2009-2010 AFDAS / R&D - Septembre 2012 Sommaire 1. DONNEES SUR L EMPLOI 3 1.1. POINT METHODOLOGIQUE ET PRECAUTIONS D USAGE 4 1.2. LES ENTREPRISES

Plus en détail

Contrat régional d Objectif. pour un accompagnement de la filière équine. en Rhône-Alpes

Contrat régional d Objectif. pour un accompagnement de la filière équine. en Rhône-Alpes Annexe 4 Contrat régional d Objectif pour un accompagnement de la filière équine en Rhône-Alpes - Objectifs et projets de réalisation - 1 avril 2012 au 31 mars 2016 Contrat d objectifs et de réalisations

Plus en détail

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Observatoire de la Vie Etudiante L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Résultats de l enquête sur le devenir des diplômés 2009 de master au 1 er décembre

Plus en détail

Les magasins de bricolage DONNÉES 2011

Les magasins de bricolage DONNÉES 2011 026117 & REPÈRES TENDANCES Les magasins de bricolage DONNÉES 2011 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Chiffre d affaires des magasins de plus de 300 m 2........ 4 Profil

Plus en détail

Licence pro commerce électronique

Licence pro commerce électronique Licence pro commerce électronique Enquête réalisée par le ministère sur l ensemble des licences professionnelles françaises. L analyse locale pour l UBS est réalisée par l observatoire en 005. Certaines

Plus en détail

Le passeport Orientation et Formation

Le passeport Orientation et Formation Le passeport Orientation et Formation Sommaire Le passeport Orientation et Formation : de quoi s agit-il? Quels sont les avantages à construire son passeport Orientation et Formation? Comment utiliser

Plus en détail

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical Aile profession libérale de l Union des classes moyennes Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical PL statistiques2010 BD20111114 I. Travailleurs

Plus en détail

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi Direction départementale des Territoires de la Analyse sociodémographique de la N 2 Juillet 2015 (version actualisée) C É A S Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs

Plus en détail

CRÉATION D UNE ENTREPRISE ÉQUESTRE EN ALSACE

CRÉATION D UNE ENTREPRISE ÉQUESTRE EN ALSACE CRÉATION D UNE ENTREPRISE ÉQUESTRE EN ALSACE Les projets de création d exploitation équestre sont complexes et font appel à une multitude d interlocuteurs. Voici les différentes étapes d une installation

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

RGE 2009. Recensement Général des entreprises en 2009. Principaux résultats - - - - - NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS - - - - -

RGE 2009. Recensement Général des entreprises en 2009. Principaux résultats - - - - - NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS - - - - - REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie - - - - - REPUBLIC OF CAMEROON Peace Work Fatherland - - - - - INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE - - - - - NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS - - - - - RGE 2009

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Les jeunes en Provence-Alpes-Côte d Azur. et leur implication dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

Les jeunes en Provence-Alpes-Côte d Azur. et leur implication dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Observatoire Régional de l Économie Sociale et Solidaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Les jeunes en Provence-Alpes-Côte d Azur et leur implication dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

Profil des auto-entrepreneurs et de leur entreprise

Profil des auto-entrepreneurs et de leur entreprise Profil des auto-entrepreneurs et de leur entreprise L année 2009 a été le témoin d un grand bouleversement en matière de création d entreprises avec la mise en place du régime de l auto-entrepreneur. Institué

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions AGEFOS PME REUNION Appel à propositions SELECTION DE PRESTATAIRE AU TITRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA POE COLLECTIVE Date: 07 FEVRIER 2012 Rédacteur: BRICE VIRGINIUS SOLENE BOISSEL Cet appel à propositions

Plus en détail

CRÉATION D UNE ENTREPRISE ÉQUESTRE EN ALSACE

CRÉATION D UNE ENTREPRISE ÉQUESTRE EN ALSACE CRÉATION D UNE ENTREPRISE ÉQUESTRE EN ALSACE Les projets de création d exploitation équestre sont complexes et font appel à une multitude d interlocuteurs. Voici les différentes étapes d une installation

Plus en détail

CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION

CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION 21 LES CARACTERISTIQUES DE L'EMPLOI EN FRANCE A Population active et population inactive a) Définitions 1. Il ne faut pas confondre les notions de travail, d activité

Plus en détail

BUREAU DE LA FORMATION

BUREAU DE LA FORMATION Direction générale de la Compétitivité, de l Industrie et des Services SERVICE DE LA COMPETITIVITE ET DU DEVELOPPEMENT DES PME SOUS DIRECTION DES CHAMBRE CONSULAIRES BUREAU DE LA FORMATION BILAN DE L ACTIVITE

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Juillet 2015 n 56 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 Présentation de l étude

Plus en détail

Devenir des diplômés de DUT 2005 de l IUT de l Université de Provence

Devenir des diplômés de DUT 2005 de l IUT de l Université de Provence Devenir des diplômés de DUT 005 de l IUT de l Université de Provence Spécialité Gestion administrative et commerciale (GACO) 1. Effectif de l enquête DUT GACO Diplômés 005 NPAI* Répondants Taux de participation**

Plus en détail

Demande de devis. Animation de modules de formation «Capacité en Gestion des Entreprises Artisanales» C.G.E.A.

Demande de devis. Animation de modules de formation «Capacité en Gestion des Entreprises Artisanales» C.G.E.A. Demande de devis Cahier des charges Animation de modules de formation «Capacité en Gestion des Entreprises Artisanales» C.G.E.A. Année 2013-2014 Date limite de réception des offres : le lundi 17 juin 2013

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Octobre 2015 n 57 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing Présentation de l étude : L université

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Les ressources humaines L assurance emploie environ 210 000 personnes en France. Face aux évolutions démographiques et en réponse aux besoins croissants en qualifications, le secteur continue de recruter

Plus en détail

Les Salles Art et Essai

Les Salles Art et Essai Les Salles Art et Essai octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55

Plus en détail

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 23 e ÉDITION L OBSERVATOIRE PUBLIÉ PAR LE PROFIL DES PERSONNES A LA RECHERCHE DES D UNE E-ASSURÉS 23 e ÉDITION SEPTEMBRE NOVEMBRE ASSURANCE SANTÉ SUR INTERNET QUI SOMMES-NOUS? PRÉSENTATION DE cmonassurance est un e-courtier,

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Association Handi Sport et Culture de l université de Bourgogne

PROJET ASSOCIATIF. Association Handi Sport et Culture de l université de Bourgogne 1 PROJET ASSOCIATIF Association Handi Sport et Culture de l université de Bourgogne Maison de l étudiant Bureau 109 Esplanade Erasme BP 27 877 21 078 DIJON Cedex Téléphone : 03.80.39.90.88 Mail : ahscub@gmail.com

Plus en détail

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Avec le soutien de : Observ ER 2013 Suivi du marché des installations individuelles solaires photovoltaïques 1 Septembre 2013

Plus en détail

Corrigé - Les Laboratoires Cattier

Corrigé - Les Laboratoires Cattier CIE4DME Session 2009 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers Corrigé - Les Laboratoires Cattier PARTIE I : L ÉTUDE

Plus en détail

Licence pro Statistiques décisionnelles en marketing

Licence pro Statistiques décisionnelles en marketing Licence pro Statistiques décisionnelles en marketing Enquête réalisée par le ministère sur l ensemble des licences professionnelles françaises. L analyse individuelle pour l UBS est réalisée par l Observatoire.

Plus en détail

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo L Exploitation des films recommandés Art et Essai en salles, à la télévision, en vidéo octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue

Plus en détail

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011 www.tourisme-essonne.com Les chiffres du tourisme Essonne en année 211 Les chiffres clés de l année 211 2 318 743 nuitées en Essonne Capacité d accueil : 13 hôtels, 94 hébergements Gîtes de France (meublés

Plus en détail

La filière cheval en Guyane : état des lieux d'un secteur en développement

La filière cheval en Guyane : état des lieux d'un secteur en développement La filière cheval en Guyane : état des lieux d'un secteur en développement Comité Régional d'equitation Prune Catoire mars 2010 Contexte L'équitation en France Un sport qui se démocratise 3ème fédération

Plus en détail

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC Note préalable : Ce rapport a été réalisé à partir du questionnaire élaboré par le Ministère de l Education Nationale. 1 1. La population

Plus en détail

BILAN LES ENTREPRISES POLYNÉSIENNES EN

BILAN LES ENTREPRISES POLYNÉSIENNES EN Points forts 05 BILAN EN 2011 P L U S D E R A D I A T I O N S Q U E D E C R É A T I O N S INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 2011, le nombre de radiations d entreprises augmente de

Plus en détail

Licence professionnelle Commercialisation des produits culturels : Cinéma et audiovisuel

Licence professionnelle Commercialisation des produits culturels : Cinéma et audiovisuel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commercialisation des produits culturels : Cinéma et audiovisuel Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Nos atouts pour vous accompagner

Nos atouts pour vous accompagner Formations Les effets de seuils sociaux Tableaux de bord sociaux et pilotage social Assistance à la mise en place d accords d entreprise Audit social d optimisation / de conformité / de sécurisation Rupture

Plus en détail

ORANGE : Consultez le détail des offres ci-après. Typologie Nombre d offres Poste / Domaine ALTERNANCES 2 STAGES 2. Page 1/ 5. - Contrôle de gestion

ORANGE : Consultez le détail des offres ci-après. Typologie Nombre d offres Poste / Domaine ALTERNANCES 2 STAGES 2. Page 1/ 5. - Contrôle de gestion ORANGE : Consultez le détail des offres ci-après Typologie Nombre d offres Poste / Domaine ALTERNANCES 2 - Contrôle de gestion - Ressources humaines STAGES 2 - Ressources humaines - Marketing Page 1/ 5

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 CAHIER DES CHARGES Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 Philippe VOGNE Directeur Tél. : 03 81 65 37 65 philippe.vogne@initiative-doubsterritoiredebelfort.fr

Plus en détail

L emploi salarié associatif dans l arrondissement de Lille en 2007

L emploi salarié associatif dans l arrondissement de Lille en 2007 L emploi salarié associatif dans l arrondissement de Lille en 2007 SOMMAIRE Introduction... 5 Méthodologie... 6 Le paysage associatif dans l arrondissement de Lille... 7 Le secteur «Santé et action sociale»...

Plus en détail

TENDANCES METIERS EN AQUITAINE

TENDANCES METIERS EN AQUITAINE TENDANCES METIERS EN AQUITAINE Le secteur et les métiers du numérique en Aquitaine Le 08 mars 2016 Sommaire Séquence 1 : Que savoir sur les métiers du numérique en Aquitaine? Quels sont ces métiers, leurs

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE RESSOURCES HUMAINES ET SPÉCIFICITÉS DES RAPPORTS SOCIAUX DANS LES ASSOCIATIONS DE SOLIDARITÉ

QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE RESSOURCES HUMAINES ET SPÉCIFICITÉS DES RAPPORTS SOCIAUX DANS LES ASSOCIATIONS DE SOLIDARITÉ QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE RESSOURCES HUMAINES ET SPÉCIFICITÉS DES RAPPORTS SOCIAUX DANS LES ASSOCIATIONS DE SOLIDARITÉ Les associations de solidarité mobilisent des acteurs de statuts différents en fonction

Plus en détail

Confédération Française de l'encadrement-cgc

Confédération Française de l'encadrement-cgc Les classes moyennes www.cfecgc.org Confédération Française de l'encadrement-cgc Les problématiques d éducation On peut dresser un premier constat : «l environnement familial et le voisinage scolaire pèsent

Plus en détail

Accessibilité des cinémas aux personnes handicapées

Accessibilité des cinémas aux personnes handicapées Accessibilité des cinémas aux personnes handicapées Novembre 2004 Cette étude a été réalisée par : Centre national de la cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective Benoît

Plus en détail

L emploi dans l animation socio-culturelle, sportive et sociale en Champagne-Ardenne

L emploi dans l animation socio-culturelle, sportive et sociale en Champagne-Ardenne L emploi dans l animation socio-culturelle, sportive et sociale en Champagne-Ardenne Cahier de l OPEQ n 204 Décembre 2011 OPEQ Chambre de Commerce et d'industrie de région Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon

Plus en détail

Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau

Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau FORMATION Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau Solange RATTIN SCEES Bureau de l information statistique L enseignement technologique et professionnel

Plus en détail

Population. Eléments de diagnostic

Population. Eléments de diagnostic 2006 : 24,1 % de la population 10,2 % du territoire BASSIN D EMPLOI DE REIMS Eléments de diagnostic Population Evolutions démographiques (en nombre d habitants) Champagne- Ardenne 2006 323 079 1 338 844

Plus en détail

COMMERCE AUTOMOBILE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

COMMERCE AUTOMOBILE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AUTOMOBILE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AUTOMOBILE...

Plus en détail

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant?

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? Promotion Petit Poucet 2008 er et 3 mois de conseil 10 lauréats récompensésp Diagnostic personnalisé offert aux 30 finalistes Conception : Agence Cavernamuth www.cavernamuth.com

Plus en détail

Coût de production d un cheval de sport en Normandie

Coût de production d un cheval de sport en Normandie Coût de production d un cheval de sport en Normandie RÉFÉrences - Réseau Économique de la Filière Équine Novembre 2013 Dans le cadre d une mise à jour, en 2010, du calcul des coûts de production portée

Plus en détail

La filière équine Paris- Seine- Normandie

La filière équine Paris- Seine- Normandie La filière équine Paris- Seine- Normandie Juillet 2014 Nombre de chevaux au lieu d élevage p.4 Les éleveurs de chevaux p.5 Les centres équestres p.6 Les entraîneurs de chevaux de course p.7 Nombre de chevaux

Plus en détail

NOTE D'INFORMATION N 133 LA BANQUE DE DONNÉES FIBEN

NOTE D'INFORMATION N 133 LA BANQUE DE DONNÉES FIBEN NOTE D'INFORMATION N 133 À substituer à la note d'information n 102 LA BANQUE DE DONNÉES FIBEN La banque de données FIBEN acronyme de Fichier bancaire des entreprises a été constituée pour la mise en oeuvre

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS PHILOSOPHIE Finalité : Recherche et Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés d un des masters

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

Quelle rentabilité espérer des chambres d'hôtes en 2012?

Quelle rentabilité espérer des chambres d'hôtes en 2012? Quelle rentabilité espérer des chambres d'hôtes en 2012? L'agence Guest & Strategy a mené une étude sur la rentabilité actuelle de l activité de chambres d'hôtes et gîtes en France, à travers une enquête

Plus en détail

Licence professionnelle Libraire

Licence professionnelle Libraire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Libraire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION

COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION CENTRE LORRAIN DE GESTION Des Métiers et Professions Indépendantes COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION Siège : 1, Avenue Foch 57000 METZ Tel : 03.87.74.20.51 - Fax : 03.87.36.52.73 * Site Internet : www.cglor.fr

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

Région Provence-Alpes-Côte d Azur :

Région Provence-Alpes-Côte d Azur : Edito : Cet observatoire économique régional permet de mieux connaître les entreprises équines de Provence-Alpes-Côte d Azur. Il est un des outils indispensables à toute politique générale concernant la

Plus en détail

Observatoire 2016 des entreprises intervenant dans les Réseaux d Initiative Publique (RIP)

Observatoire 2016 des entreprises intervenant dans les Réseaux d Initiative Publique (RIP) Observatoire 2016 des entreprises intervenant dans les Réseaux d Initiative Publique (RIP) Enquête réalisée pour la Fédération des Industriels des Réseaux d Initiative Publique et la Caisse des Dépôts

Plus en détail

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Après deux années de repli, le nombre de nouveaux contrats d apprentissage progresse en Paca en 2011 : +1,3 % par

Plus en détail

Observatoire 2015 des Universités et des Écoles

Observatoire 2015 des Universités et des Écoles Observatoire 2015 des Universités et des Écoles Observatoire_des_Universites_et_des_Ecoles_2015_210x260.indd 1 28/09/2015 17:41:51 Observatoire_des_Universites_et_des_Ecoles_2015_210x260.indd 2 28/09/2015

Plus en détail

Schéma de Développement Commercial - aire urbaine de Toulouse

Schéma de Développement Commercial - aire urbaine de Toulouse Observatoire Départemental de l'équipement Commercial de la Haute-Garonne Schéma de Développement Commercial aire urbaine de Toulouse Pour un commerce durable dans la Ville Un document de référence pour

Plus en détail

ETUDE SUR LE PROFIL DES ENTREPRISES SOLIDAIRES FINANCEES PAR FRANCE ACTIVE EN FRANCE EN 2005

ETUDE SUR LE PROFIL DES ENTREPRISES SOLIDAIRES FINANCEES PAR FRANCE ACTIVE EN FRANCE EN 2005 ETUDE SUR LE PROFIL DES ENTREPRISES SOLIDAIRES FINANCEES PAR FRANCE ACTIVE EN FRANCE EN 2005 Sources : France Active, 2005 1 Les entreprises solidaires se développent aussi bien dans les secteurs de l

Plus en détail

peuvent être consultés sous http://www.profilsdexigences.ch; montrent les exigences scolaires minimales à remplir pour commencer une formation

peuvent être consultés sous http://www.profilsdexigences.ch; montrent les exigences scolaires minimales à remplir pour commencer une formation L essentiel en bref Les profils d exigences peuvent être consultés sous http://www.profilsdexigences.ch; montrent les exigences scolaires minimales à remplir pour commencer une formation professionnelle

Plus en détail

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE Données de cadrage Taux de chômage en décembre 1996 13, % pour Poitou-Charentes contre 1,7 % pour la France 15,1 % pour la Charente-Maritime 13,5 % pour la Charente 1 % pour la Vienne 11,6 % pour les Deux-Sèvres

Plus en détail