Prévention des risques professionnels et promotion de la santé

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prévention des risques professionnels et promotion de la santé"

Transcription

1 Prévention des risques professionnels et promotion de la santé Jean-Pierre MEYER INRS Lorraine, dept homme au travail, laboratoire de physiologie du travail

2 "des coûts", mortalité toutes causes Allemagne, n = , geyer et peter europ j public health, 1999, 9, hommes or (95% ci) femmes or (95% ci) ouvrier spécialisé 4,3 (3,1-5,9) 3,8 (1,4-10,3) ouvrier qualifié 4,2 (3,1-5,8) 4,9 (1,8-14,1) employés 2,1 (1,5-3,0) 1,7 (0,6-4,8) professions 1,0 1,0 intermédiaires

3 "des coûts" Statistiques CNAM-ts AT MP salariés 14,5 M 16,9 M 17,9 M AT avec arrêt décès jours d'arrêt 26 M 31 M 33 M arrêt moyen 39 j 41 j 48 j mp reconnues décès jours d'arrêt 1M 3 M 7 M arrêt moyen 105 j 138 j 160 j 40 M de journées travail une agglomération de + de h "le bras dans le plâtre toute l'année" MP = 4 % AT 10 % AT 21 % des AT

4 maladies professionnelles (MP) reconnues Statistiques CNAM-ts nombre MP / an en en total locomoteur année

5 accidents du travail : durée moyenne des arrêts Statistiques CNAM-ts durée (en jour) 55,3 20 % ne retravaillent plus ,0 49,9 42,9 41,3 en ,7 j en 2003 et ,6 j en ,3 en 2002 AT "lumbago" tout AT ,2 30,8 10 % ne retravaillent plus 19,5 j en années

6 population totale / actifs d'après Aubry annales des mines, 2001, mai, h f h f h f actifs

7 accidents du travail, durées des arrêts et âge Statistiques CNAM-ts jours < âge

8 espérance de vie et âge de départ à la retraite insee - cnamts = 7,1 83,8 76,7 femmes hommes ,2 = 5,8 63, âge effectif d'arrêt d'activité commission des comptes sécurité sociale

9 plaintes "appareil locomoteur" et âge norvège, n=92000, svebak et al. J musculoskel pain, 2006, 141, prévalence 12 mois en % 25 femmes hommes bas du dos poignet+mains > 80 âge

10 pourquoi on est absent vingard e et al., scand j of public health, 2005, 33, demande physique > capacités 1,5 (1,2-1,8) "harcèlement" de collègue ou supérieurs 1,5 (1,3-1,8) âge > 50 1,4 (1,3-1,7) difficultés financières 1,3 (1,1-1,6) obésité (bmi > 30) 1,3 (1,0-1,5) demande mentale > capacités 1,2 (1,0-1,5) tabac, "job strain", changements de parcours sont non significatifs

11 exclusion - nature des pathologies rencontrées touranchet et al 2007 Enquête Basse-Normandie % 3% 4% 7% 15% Ostéoarticulaire Mentale Cardiovasculaire Neurologique 12% 56% ORL/Pulmonaire Cancer Autre âge moyen : - cardiovasculaire 48.8 ans - ostéoarticulaire 44,2 ans - mentale 41,7 ans Origine : - 18 % AT - 12 % MP

12 raisons majeures pour faire de la prévention et - accidents du travail - maladies professionnelles en progression nombre et durée d'arrêts apparitions retardées, prévention a priori indispensable produits toxiques nombreux, nouveaux - absences - inaptitudes et exclusions une démographie et des exigences - travailler plus longtemps? - formes de ce travail prolongé?

13 capacités fonctionnelles et contraintes amélioration des conditions de travail contraintes au travail - capacités + âge amélioration des capacités environnementales toxiques, physiques physiques force vitesse - adresse équilibre endurance cardiaque mobilités sensorielles vision audition équilibration coordination psychiques temps qualité coopérations aléas manques de. cognitives? là les capacités résistent mieux

14 durée (h) 4,5 records du marathon fries jf, the new england j of medicine, 1980, 303, 3, Leyk et al int j sports med, 2007, 28, en allemagne ,5 3 2,5 femmes hommes âge

15 compression de la mortalité d'après paccaud f. et al. j epidemiol community health, 1998, 52, % des décès par an âge de décès des Suissesses pour faire ça il faut se faire "moins mal" plus jeune au travail et ailleurs idéal on meurt en bonne santé! âge

16 conclusion "primum non nocere" la promotion de la santé c'est : alimentation, exercice, tabac, stress (move europe) il est important d'améliorer (promotion) mais beaucoup reste à éviter (prévention) c'est une priorité pour l'institution prévention prévention - à court terme - tout au long du "parcours professionnel" traumatiques, toxiques, physiques, psychiques question de crédibilité du message dans l'entreprise faire de la promotion de santé au travail c'est aussi (d'abord!) supprimer les risques

Prévention de la Désinsertion Professionnelle des lombalgiques

Prévention de la Désinsertion Professionnelle des lombalgiques Prévention de la Désinsertion Professionnelle du lombalgique Prévention de la Désinsertion Professionnelle des lombalgiques Journée d information et d échanges Strasbourg - Metz 2009 une autre approche

Plus en détail

Place du MG dans la PEC de la maladie d Alzheimer. Recommandation de la HAS Décembre 2011 Dr Azizi Fatima

Place du MG dans la PEC de la maladie d Alzheimer. Recommandation de la HAS Décembre 2011 Dr Azizi Fatima Place du MG dans la PEC de la maladie d Alzheimer Recommandation de la HAS Décembre 2011 Dr Azizi Fatima Nous vivons dans des sociétés vieillissantes Les démences un réel problème de santé mondial. le

Plus en détail

Le Rôle du Médecin du Travail

Le Rôle du Médecin du Travail Journées d Éd Études Santé & Travail 23 et 24 mai 2006 Le Rôle du Médecin du Travail Système de Prévention des Risques Professionnels Médecine du travail Pluridisciplinarité Deux Droits Fondamentaux Santé

Plus en détail

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE

ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE ACTION NATIONALE DE SENSIBILISATION AU RISQUE CARDIOVASCULAIRE LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé Qu est ce qu un accident cardio-vasculaire? Et quelle en est la cause? L athérosclérose

Plus en détail

Vieillissement : et conséquences médicales et sociales. Service de Médecine Gériatrique CHU de Rennes

Vieillissement : et conséquences médicales et sociales. Service de Médecine Gériatrique CHU de Rennes Vieillissement : et conséquences médicales et sociales Professeur Pierre JOUANNY Service de Médecine Gériatrique CHU de Rennes La vieillesse Qu est-ce qu un sujet âgé? Définitions variables selon les besoins

Plus en détail

Le Pôle départemental de médecine du sport. de l Essonne (PDMS)

Le Pôle départemental de médecine du sport. de l Essonne (PDMS) Pôle Départemental de Médecine du Sport Conception : ClinicProSport / Design : kreo / Crédits photos : Alexis Harnichard, Lionel Antoni Le Pôle départemental de médecine du sport de l Essonne (PDMS) Pôle

Plus en détail

PASS BIEN-ETRE EN CHAMPAGNE-ARDENNE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE. Document expérimental

PASS BIEN-ETRE EN CHAMPAGNE-ARDENNE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE. Document expérimental PASS BIEN-ETRE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE EN CHAMPAGNE-ARDENNE Document expérimental Le PASS Bien-Etre Aidez-nous a prendre soin Tête et cou Bras gauche Bras droit Buste et dos Main Droite

Plus en détail

Baclofène données du SNIIRAM Point de vue de la CNAMTS

Baclofène données du SNIIRAM Point de vue de la CNAMTS Baclofène données du SNIIRAM Point de vue de la CNAMTS Alain Weill 1, Christophe Chaignot 1, Philippe Ricordeau 1, François Alla 2, Hubert Allemand 2 1. Caisse nationale de l assurance maladie Direction

Plus en détail

Les pathologies cancéreuses et réinsertion. professionnelle. Rencontre Nucléaire et Santé Paris FMC 8/02/2012 1h. Pr Jean Pierre GERARD CAL Nice

Les pathologies cancéreuses et réinsertion. professionnelle. Rencontre Nucléaire et Santé Paris FMC 8/02/2012 1h. Pr Jean Pierre GERARD CAL Nice Les pathologies cancéreuses et réinsertion Centre Antoine Lacassagne Nice professionnelle Pr Jean Pierre GERARD CAL Nice Rencontre Nucléaire et Santé Paris FMC 8/02/2012 1h Le cancer : les grands concepts

Plus en détail

LOMBALGIES CHRONIQUES ET TRAVAILLEUR HANDICAPÉ

LOMBALGIES CHRONIQUES ET TRAVAILLEUR HANDICAPÉ LOMBALGIES CHRONIQUES ET TRAVAILLEUR HANDICAPÉ Cas clinique 1 Mr H., 40 ans, chauffeur PL dans une grande société de transport (plus de 30 salariés), lombalgique chronique, revient vous voir pour prolonger

Plus en détail

Prévention tertiaire de la désinsertion professionnelle

Prévention tertiaire de la désinsertion professionnelle Session Santé au travail Prévention tertiaire de la désinsertion professionnelle Aurélia PLENET Alliance Montesquieu YST Dr Viviane CORNU Alliance Montesquieu CMIE Contexte de l étude Priorité du maintien

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE PREAMBULE : La mise en œuvre de changements d organisation au sein du groupe sanofi-aventis, par nécessité d anticipation ou

Plus en détail

La pratique du médecin du travail en entreprise UNITE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

La pratique du médecin du travail en entreprise UNITE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL La pratique du médecin du travail en entreprise UNITE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Introduction Thèmes Contexte de mon activité de médecin du travail Mission du médecin du travail Travail et santé Les

Plus en détail

ORIENTATION PROFESSIONNELLE DE 50 SUJETS PRESENTANT UNE PATHOLOGIE DU MEMBRE SUPERIEUR

ORIENTATION PROFESSIONNELLE DE 50 SUJETS PRESENTANT UNE PATHOLOGIE DU MEMBRE SUPERIEUR ORIENTATION PROFESSIONNELLE DE 50 SUJETS PRESENTANT UNE PATHOLOGIE DU MEMBRE SUPERIEUR O. Delubac - J. Roelandt - M.P. Lehucher-Michel Centre de Consultations de Pathologies Professionnelles (CCPP) AP-HM

Plus en détail

Dépister le stress en entreprise

Dépister le stress en entreprise PREVENTICA LILLE 22-24 24 janvier 2008 Dépister le stress en entreprise Dépister le stress en entreprise Définition du stress Tests de dépistage Tests pratiqués Enquête: méthodologie et résultats Qu est-ce

Plus en détail

La santé environnementale observée : quelques caractéristiques en Lorraine

La santé environnementale observée : quelques caractéristiques en Lorraine La santé environnementale observée : quelques caractéristiques en Lorraine 1 Introduction : estimations OMS 24% de la charge mondiale de morbidité et 23% des décès peuvent être attribués à des facteurs

Plus en détail

QUIZZ. «Egalité professionnelle ; qu en savez vous?»!

QUIZZ. «Egalité professionnelle ; qu en savez vous?»! QUIZZ «Egalité professionnelle ; qu en savez vous?»! Avant-Propos Dans les entreprises, la question de l égalité professionnelle n apparaît pas souvent comme un réel problème parce que : # Les stéréotypes

Plus en détail

Délégation aux droits des femmes et à l égalité des chances entre les hommes et les femmes

Délégation aux droits des femmes et à l égalité des chances entre les hommes et les femmes Délégation aux droits des femmes et à l égalité des chances entre les hommes et les femmes Rapport d information Femmes et santé, les enjeux d aujourd hui Annick Billon co-rapporteure (Vendée, UDI-UC)

Plus en détail

Déterminants de la fréquence cardiaque Dany-Michel Marcadet Paris Mise Mise à j our jour juillet 2009

Déterminants de la fréquence cardiaque Dany-Michel Marcadet Paris Mise Mise à j our jour juillet 2009 Déterminants de la fréquence cardiaque Dany-Michel Marcadet Paris Mise à jour juillet 2009 Le nœud sinusal Structure t hétérogène (Cellules l P, Cellules l T) Pacemaker de la totalité du cœur il détermine

Plus en détail

Regards croisés sur le travail des plus de 50 ans dans le BTP

Regards croisés sur le travail des plus de 50 ans dans le BTP Regards croisés sur le travail des plus de 50 ans dans le BTP Etude épidémiologique menée auprès des salariés, employeurs et médecins Octobre 2006 Février 2007 Drs G. Araszkiewirz, L. Le Yoncourt M. Cros,

Plus en détail

Un concept novateur d évaluation de la forme, fiable et rapide.

Un concept novateur d évaluation de la forme, fiable et rapide. Un concept novateur d évaluation de la forme, fiable et rapide. Porté par la Ligue Nord/Pas-de-Calais d Athlétisme Développé en partenariat avec le Pôle Santé du Douaisis 1 DIAGNOFORM SANTE est un bilan

Plus en détail

Étude CASIM. DRTEFP Inspection médicale du travail de Haute-Normandie DEAUVILLE. Dr Blandine DEVAUX

Étude CASIM. DRTEFP Inspection médicale du travail de Haute-Normandie DEAUVILLE. Dr Blandine DEVAUX DRTEFP Inspection médicale du travail de Haute-Normandie Dr Blandine DEVAUX Étude CASIM 29 èmes journées nationales de santé au travail du BTP DEAUVILLE Contexte 1. Vieillissement de la population salariée

Plus en détail

LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE EN FRANCE.

LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE EN FRANCE. LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE EN FRANCE. INTRODUCTION. La France connaît une évolution favorable au plan sanitaire : record français des gains annuels d espérance de vie à la naissance. Elle fait partie

Plus en détail

Partenariat «efformip RéPPOP» : Accompagnement en Activité Physique

Partenariat «efformip RéPPOP» : Accompagnement en Activité Physique Partenariat «efformip RéPPOP» : Accompagnement en Activité Physique «Premiers pas vers L Activité Physique au sein des Journées Obésité Education» 1 fil conducteur : la GESTION DE L EFFORT Travail sur

Plus en détail

TROUBLES COGNITIFS CHEZ LES AINÉS : LES COMPRENDRE POUR MIEUX AGIR

TROUBLES COGNITIFS CHEZ LES AINÉS : LES COMPRENDRE POUR MIEUX AGIR TROUBLES COGNITIFS CHEZ LES AINÉS : LES COMPRENDRE POUR MIEUX AGIR STÉPHANE LEMIRE, MD, FRCPC MSC INTERNATIONAL HEALTH MANAGEMENT INTERNISTE-GÉRIATRE HTTP://WWW.LINKEDIN.COM/IN/STEPHANELEMIRE Objectifs

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau Risques liés à l'activité physique au travail Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes- janvier 2016 1 Activité physique 2 Définition Quotidien Travail Loisirs Sports... Définition Organisation Mondiale

Plus en détail

Réunion d information Pénibilité

Réunion d information Pénibilité Santé au Travail Réglementation Réforme Réunion d information Pénibilité Document Unique Sensibilisation Mardi 18 Juin 2013 BTP CFA à Agnetz PLAN - Intervenants- Dr FAUQUEMBERGUE/M. LEFEBVRE Mathieu Médecin

Plus en détail

Cognitif et sensoriel. Psycho-Social Environnement/projet de vie

Cognitif et sensoriel. Psycho-Social Environnement/projet de vie Cognitif et sensoriel Nutrition Bien Vieillir Fragilité Vulnérable Dépendant Etat physique - Maladies Chroniques - Motricité. Neuromusculaire. Ostéo-articulaire Psycho-Social Environnement/projet de vie

Plus en détail

Après nous avoir fait miroiter des mesures pour améliorer notre pouvoir d achat il a accordé des miettes!

Après nous avoir fait miroiter des mesures pour améliorer notre pouvoir d achat il a accordé des miettes! A la Ville de Paris A la Ville de Paris, Delanoë applique à la lettre les consignes du gouvernement. Et pourtant, il a les moyens de faire quelque chose pour son personnel! Après nous avoir fait miroiter

Plus en détail

Troubles Musculo-Squelettiques et Rachialgies chez les Masseurs- Kinésithérapeutes en France

Troubles Musculo-Squelettiques et Rachialgies chez les Masseurs- Kinésithérapeutes en France Troubles Musculo-Squelettiques et Rachialgies chez les Masseurs- Kinésithérapeutes en France Enquête nationale auprès de 1344 cas M. GONZALEZ*, A. FARRUGIA*, F. HEBTING**, N. BROESSEL*, A. CANTINEAU* *

Plus en détail

Généralités Cardiologie du sport. Dr Richard AMORETTI

Généralités Cardiologie du sport. Dr Richard AMORETTI Généralités Cardiologie du sport Dr Richard AMORETTI Historique 1930 : PAUL CHAILLEY BERT CREE LA PHYSIOLOGIE DU SPORT 1950 : FERNAND PLAS CREE LA CARDIOLOGIE DU SPORT (premiers enregistrements ECG sur

Plus en détail

Les notions de démographie et de santé publique

Les notions de démographie et de santé publique Partie 1 : Sciences médico-sociales 1. Les personnes aux différentes étapes de la vie et les réponses institutionnelles 1 Les notions de démographie et de santé publique Objectifs Définir les termes natalité,

Plus en détail

Structure de la FSH. Equipe nationale. Formation/perfectionnement. Equipe nationale M21. Administration. Equipe nationale M19. Equipe nationale M17

Structure de la FSH. Equipe nationale. Formation/perfectionnement. Equipe nationale M21. Administration. Equipe nationale M19. Equipe nationale M17 Structure de la FSH Equipe nationale Arbitrage Formation/perfectionnement Administration Equipe nationale M21 Equipe nationale M19 Equipe nationale M17 Conseil des entraîneurs Sélections régionales Bertrand

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

La gestion prévisionnelle d un risque majeur en santé mentale.

La gestion prévisionnelle d un risque majeur en santé mentale. La gestion prévisionnelle d un risque majeur en santé mentale. Quels enjeux pour le présent sentéisme? Eliane BOURGEOIS Directrice des Soins Coordinatrice Générale Laetitia NAVY Directrice des Relations

Plus en détail

Professeur André SCHEEN Professeur André SCHEEN

Professeur André SCHEEN Professeur André SCHEEN Cette brochure gratuite a été réalisée par «Liège Province Santé» de l O.M.S. sur base d un texte scientifique du Professeur André SCHEEN, Professeur de Médecine, Université de Liège, Chef de Service du

Plus en détail

OBSERVATION ET SUIVI DES PARTICIPANTS

OBSERVATION ET SUIVI DES PARTICIPANTS THÈME F OBSERVATION ET SUIVI DES PARTICIPANTS Nos objectifs partagés Évaluation de la satisfaction des participants Observation de la fréquentation Une démarche écoresponsable a été engagée sur l événement,

Plus en détail

Les métiers de l aide à domicile : quelle place pour la santé au travail?

Les métiers de l aide à domicile : quelle place pour la santé au travail? Journée de la SMSTS du vendredi 22 octobre 2010 Les métiers de l aide à domicile : quelle place pour la santé au travail? Aide à domicile et prévention des risques professionnels LES CHIFFRES DU SECTEUR

Plus en détail

Plan. Les troubles musculo- physiques et psychosociales du travail : données d'enquêtes et modèles explicatifs

Plan. Les troubles musculo- physiques et psychosociales du travail : données d'enquêtes et modèles explicatifs Les troubles musculo- squelettiques et les contraintes physiques et psychosociales du travail : données d'enquêtes et modèles explicatifs Susan Stock MD MSc FRCPC Responsable, Groupe scientifique sur les

Plus en détail

Prévention des Risques Professionnels dans les EHPAD

Prévention des Risques Professionnels dans les EHPAD Conférencières : Prévention des Risques Professionnels dans les EHPAD Séverine TOMASELLI Ingénieur Prévention Delphine MEHDI Ingénieur Prévention Entre 2000 et 2040, le nombre de personnes âgées dépendantes

Plus en détail

La souffrance au travail, comment la

La souffrance au travail, comment la SIMUP Service de Santé au Travail de la Vallée de la Lys La souffrance au travail, comment la déceler pour mieux la gérer? 1 QUELQUES CONSTATS D après l Institut Français de Veille Sanitaire, un homme

Plus en détail

Fragilité et conduite automobile. Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014

Fragilité et conduite automobile. Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014 Fragilité et conduite automobile Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014 Fragilité : Critères de Fried Perte de poids 5% par an Fatigue subjective

Plus en détail

TMS* ET RPS* DANS LES MAISONS DE RETRAITE : QUELS ENJEUX? QUELLE PREVENTION?

TMS* ET RPS* DANS LES MAISONS DE RETRAITE : QUELS ENJEUX? QUELLE PREVENTION? TMS* ET RPS* DANS LES MAISONS DE RETRAITE : QUELS ENJEUX? QUELLE PREVENTION? Colloque Maisons de retraite LYON 10 TMS* : Troubles MusculoSquelettiques RPS* : Risques Psychosociaux 1 Programme Sinistralité

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D ERGOTHÉRAPEUTE Référentiel d activités L ergothérapeute est un professionnel de santé. L ergothérapie s exerce dans les secteurs sanitaire et social et se fonde sur le lien qui

Plus en détail

FEMMES, SANTE, TRAVAIL

FEMMES, SANTE, TRAVAIL FEMMES, SANTE, TRAVAIL Femmes, Travail et Santé - CEPAG-FPS 19-02-2016 Marianne De Troyer PLAN Professions et conditions d emploi des hommes et des femmes Professions Conditions d emploi Travail non rémunéré

Plus en détail

Activités du médecin du travail Conseiller dans l entreprise

Activités du médecin du travail Conseiller dans l entreprise Activités du médecin du travail Conseiller dans l entreprise 1 I N S T A N C E S R A P P O R T D A C T I V I T É D R J E A N - M I C H E L S T E R D Y N I A K D I U - I S T 2 0 1 5-2 0 1 6 Missions 2 C

Plus en détail

Traumatisme crânien léger et stress post traumatique : Evaluation des patients de la cohorte ESPARR, 6 mois après l accident

Traumatisme crânien léger et stress post traumatique : Evaluation des patients de la cohorte ESPARR, 6 mois après l accident Traumatisme crânien léger et stress post traumatique : Evaluation des patients de la cohorte ESPARR, 6 mois après l accident M. Hours (1), P. Charnay (1), E. Fort (1), M. Bernard (1), V. Bonnavion (1),

Plus en détail

VERSION DU 04 octobre 2010 PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

VERSION DU 04 octobre 2010 PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX VERSION DU 04 octobre 2010 PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Plan de la présentation Risques psychosociaux > Stress au travail > Violences externes > Violences internes Aspects réglementaires et juridiques

Plus en détail

LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE THS

LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE THS LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE THS Dr TSINGAING KAMGAING Jacques Gynécologue-Obstétricien Hôpital Général de Douala Postgraduate Training in Reproductive Health Research Faculty of

Plus en détail

Lombalgie commune. T. Sacroug, SMPR A.-S. Steiner, SMPR S. Leal, UMPRO S. Rochard, Service de réeducation 23 avril 2008

Lombalgie commune. T. Sacroug, SMPR A.-S. Steiner, SMPR S. Leal, UMPRO S. Rochard, Service de réeducation 23 avril 2008 Lombalgie commune T. Sacroug, SMPR A.-S. Steiner, SMPR S. Leal, UMPRO S. Rochard, Service de réeducation 23 avril 2008 Objectifs Distinguer une lombalgie commune d une lombalgie spécifique Poser l indication

Plus en détail

Introduction. L allocation pour adultes handicapés (AAH) a été revalorisée de 25 % entre 2009 et 2012.

Introduction. L allocation pour adultes handicapés (AAH) a été revalorisée de 25 % entre 2009 et 2012. Introduction La loi n 2005-102 du 11 février 2005, sur l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, a marqué un tournant dans la prise en charge de

Plus en détail

Prévalence Incidence. Dr. Xavier Lainé. Maladie 1

Prévalence Incidence. Dr. Xavier Lainé. Maladie 1 Prévalence Incidence Dr. Xavier Lainé Maladie 1 A quoi ça sert?? Prévalence Connaître l importance de l affection a un instant donné Incidence Projection estimée de l importance de l affection sur l avenir

Plus en détail

S entraîner à VMA en ski de fond

S entraîner à VMA en ski de fond S entraîner à VMA en ski de fond Qu est ce que la VMA? La Vitesse Maximale Aérobie correspond à la vitesse associée à la consommation maximale d oxygène, c'est-à-dire à VO2max. On entend parler aussi de

Plus en détail

LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015

LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015 LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015 Loi sur le dialogue social et l emploi 2 S O M M A I R E PAGES Présentation 3 Principales mesures sociales 4 Sur le contrat de travail 4 Sur la santé

Plus en détail

Le Dépistage Prénatal Non Invasif de la Trisomie 21 : du rêve à la réalité

Le Dépistage Prénatal Non Invasif de la Trisomie 21 : du rêve à la réalité PARIS ILE-DE-FRANCE OUEST Le Dépistage Prénatal Non Invasif de la Trisomie 21 : du rêve à la réalité Françoise Muller Hôpital Robert Debré Le contexte Le dépistage prénatal de la trisomie 21 repose sur

Plus en détail

Paris le 25 Juin 2014

Paris le 25 Juin 2014 Séminaire Réadaptation professionnelle et retour au travail dans le contexte d un travail plus sain et plus sûr à tous âges «Maladies chroniques et Travail» Paris le 25 Juin 2014 Dominique Baradat, pilote

Plus en détail

Les éducateurs spécialisés En région Centre

Les éducateurs spécialisés En région Centre Les éducateurs spécialisés En région Centre La profession en quelques mots «L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement

Plus en détail

LA GESTION DU HANDICAP DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Nadège LEMOUSSU Responsable du Service Santé, Sécurité, Protection Sociale

LA GESTION DU HANDICAP DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Nadège LEMOUSSU Responsable du Service Santé, Sécurité, Protection Sociale LA GESTION DU HANDICAP DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Nadège LEMOUSSU Responsable du Service Santé, Sécurité, Protection Sociale LA NOTION DE HANDICAP Article L. 5213-1 du Code du Travail «Toute

Plus en détail

Maladies Professionnelles en lien avec les TMS

Maladies Professionnelles en lien avec les TMS DATE Émetteur rappel du titre général de la présentation Maladies Professionnelles en lien avec les TMS Statistiques Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Les statistiques nationales

Plus en détail

ORGANISATION DES SERVICES DE SANTÉ AU TRAVAIL. Dr C. DOUTRELLOT-PHILIPPON

ORGANISATION DES SERVICES DE SANTÉ AU TRAVAIL. Dr C. DOUTRELLOT-PHILIPPON 1 ORGANISATION DES SERVICES DE SANTÉ AU TRAVAIL Dr C. DOUTRELLOT-PHILIPPON 2 Généralités Institué par la loi n 46-2195 du 11 octobre 1946 relative à l organisation de la médecine du travail Réformé récemment

Plus en détail

S entraåner Ç VMA en ski de fond

S entraåner Ç VMA en ski de fond S entraåner Ç VMA en ski de fond 1. Qu est ce que la VMA? La Vitesse Maximale AÉrobie correspond Ä la vitesse associåe Ä la consommation maximale d oxygéne, c'est-ä-dire Ä VO2max. On entend parler aussi

Plus en détail

Maladie d Alzheimer et activités physiques

Maladie d Alzheimer et activités physiques Maladie d Alzheimer et activités physiques Dr Karim GALLOUJ Service de médecine gériatrique, CH Dron TOURCOING kgallouj@ch-tourcoing.fr La maladie d Alzheimer Pathologie neurodégénérative Touche plus de

Plus en détail

Contenu et Exercice du Métier de Cardiologue Perspectives-Propositions

Contenu et Exercice du Métier de Cardiologue Perspectives-Propositions Contenu et Exercice du Métier de Cardiologue Perspectives-Propositions JC Daubert, G Derumeaux, JJ Dujardin, R Isnard, C Ziccarelli Avec la participation de: JY Artigou, C Champion, F Fellinger, F Fossatti,

Plus en détail

Les ressources de la personne handicapée

Les ressources de la personne handicapée Les ressources de la personne handicapée L Allocation Adulte Handicapé (AAH) le Complément de Ressources (CPR ou complément d AAH) L AAH Prestation financière forfaitaire et différentielle («minimum social»)

Plus en détail

Projet portant sur le régime des études et le régime des examens relatifs à la:

Projet portant sur le régime des études et le régime des examens relatifs à la: Ministère de la Jeunesse, des Sports et de l Éducation Physique Direction de la formation et de la recherche Projet portant sur le régime des études et le régime des examens relatifs à la: "licence appliquée

Plus en détail

SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012. Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq

SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012. Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012 Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq SANTÉ "La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une

Plus en détail

Dyspnée «cardiaque» chez le sportif

Dyspnée «cardiaque» chez le sportif Dyspnée «cardiaque» chez le sportif François Carré INSERM U 642- CIC-IT 804-LTSI CHU Pontchaillou - Université Rennes 1 Annecy 18 10 2008 Causes de dyspnée d effort Anémie Modifié d après Mc Ardle WD,

Plus en détail

La douleur en neurologie

La douleur en neurologie La douleur en neurologie Pr. Hamid Ouhabi Chef de pôle Neurologie-Neurophysiologie Hôpital Cheikh Khalifa, Casablanca 22 Mai 2016 DEFINITION : Définition de l IASP : International Association for Study

Plus en détail

Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail

Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail PREV 1: Prévention des risques liés à l activité physique Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail Durée: 2 jours aucun Public concerné : Personnel occupant un poste

Plus en détail

Trois questions: L activité physique, qu est-ce que c est? A quoi ça sert? Qu est-ce qu il faut faire, finalement?

Trois questions: L activité physique, qu est-ce que c est? A quoi ça sert? Qu est-ce qu il faut faire, finalement? Prof. Marc CLOES Service Intervention et Gestion en Activités physiques et sportives (ULg) Ottignies Clinique Saint-Pierre /ICAN Le 9 décembre 2014 Trois questions: L activité physique, qu est-ce que c

Plus en détail

Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006

Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006 Point d information mensuel 19 octobre 2007 Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006 En France, 10,5 millions

Plus en détail

Inégalités sociales de santé et de soins Le couple inégalités par omission, inégalités par construction

Inégalités sociales de santé et de soins Le couple inégalités par omission, inégalités par construction Inégalités sociales de santé et de soins Le couple inégalités par omission, inégalités par construction Thierry Lang INSERM U 558 IFERISS (Institut Fédératif d Etudes et de Recherche Interdisciplinaires

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 Rapport soumis à l avis du Comité Technique

BILAN SOCIAL 2013 Rapport soumis à l avis du Comité Technique BILAN SOCIAL 2013 Rapport soumis à l avis du Comité Technique Au total 430 collectivités ou établissements publics ont répondu à l enquête sur 518 interrogés. Le taux de réponse est de 83 % et il faut

Plus en détail

GUIDE TRAVAIL DE NUIT OU EN EQUIPES ABREGE DES MESURES PREVENTIVES D ORDRE MEDICAL

GUIDE TRAVAIL DE NUIT OU EN EQUIPES ABREGE DES MESURES PREVENTIVES D ORDRE MEDICAL Département fédéral de l'économie DFE Secrétariat d'etat à l'économie SECO Conditions de travail Protection des travailleurs ABAS GUIDE TRAVAIL DE NUIT OU EN EQUIPES ABREGE DES MESURES PREVENTIVES D ORDRE

Plus en détail

SEMAINES 1 ET 2 SEMAINES 3 ET 4 PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT SEMI-MARATHON/MARATHON 1 / 5

SEMAINES 1 ET 2 SEMAINES 3 ET 4 PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT SEMI-MARATHON/MARATHON 1 / 5 1 / 5 Sport : Niveau : Objectif : Durée : Activités : Course à Coureur actif Semi-marathon/marathon 12 semaines Course d endurance, séances, entraînement avec GPS Dans tous ces exercices, il est essentiel

Plus en détail

Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon

Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon Maison de l Emploi et de la Formation d Alençon 6/8 rue des Filles Notre-Dame 61 000 ALENÇON Tél : 02.50.9042.00 PÉRIMÈTRE

Plus en détail

Protocole: éléments pratiques

Protocole: éléments pratiques Protocole: éléments pratiques Qui le rédige? A quoi sert le protocole? Protocole Document de référence Elaboré par l investigateur principal Pour la partie scientifique En collaboration avec le promoteur,

Plus en détail

Profession, conditions de l'organisation du travail et détresse psychologique: Le travail est-il vraiment à mettre en cause?

Profession, conditions de l'organisation du travail et détresse psychologique: Le travail est-il vraiment à mettre en cause? Profession, conditions de l'organisation du travail et détresse psychologique: Le travail est-il vraiment à mettre en cause? Alain Marchand École de relations industrielles et GRASP Université de Montréal

Plus en détail

ACCÈS À L ÉGALITÉ: LES DIFFICULTÉS DE LA VOIE JUDICIAIRE ANNICK DESJARDINS

ACCÈS À L ÉGALITÉ: LES DIFFICULTÉS DE LA VOIE JUDICIAIRE ANNICK DESJARDINS ACCÈS À L ÉGALITÉ: LES DIFFICULTÉS DE LA VOIE JUDICIAIRE ANNICK DESJARDINS Université féministe d été, 27 mai 2011 Affaire Gaz Métro Action Travail des Femmes (ATF) Mission: «soutenir les femmes socio-économiquement

Plus en détail

amiante RISQUES POUR LA SANTE Informations à destination des Mairies de l Ain Dr P. POROT ASTBTP DE L AIN

amiante RISQUES POUR LA SANTE Informations à destination des Mairies de l Ain Dr P. POROT ASTBTP DE L AIN amiante RISQUES POUR LA SANTE Informations à destination des Mairies de l Ain Dr P. POROT ASTBTP DE L AIN L amiante, roche fibreuse, comprend 2 groupes: -Les serpentines, dont la chrysotile («amiante blanc»),

Plus en détail

FÉDERATION FRANCAISE DE BASKET BALL DOSSIER MÉDICAL ARBITRE SECRET MÉDICAL

FÉDERATION FRANCAISE DE BASKET BALL DOSSIER MÉDICAL ARBITRE SECRET MÉDICAL FÉDERATION FRANCAISE DE BASKET BALL DOSSIER MÉDICAL ARBITRE SECRET MÉDICAL SAISON : Nom :... Prénom :... Date de naissance :... Profession :... Adresse : N...rue.......... Ville.. CP Téléphone (s) :...

Plus en détail

ROLE DES PROCHES DANS LE MAINTIEN DANS L EMPLOI. Projet EQUAL, DRTEFP Aquitaine Enquête menée auprès des services de santé au travail Décembre 2007

ROLE DES PROCHES DANS LE MAINTIEN DANS L EMPLOI. Projet EQUAL, DRTEFP Aquitaine Enquête menée auprès des services de santé au travail Décembre 2007 ROLE DES PROCHES DANS LE MAINTIEN DANS L EMPLOI Projet EQUAL, DRTEFP Aquitaine Enquête menée auprès des services de santé au travail Décembre 2007 INTRODUCTION Étude menée dans le cadre du projet «Maladies

Plus en détail

CHAPITRE I er Des études préparatoires au diplôme d'etat de masseur-kinésithérapeute

CHAPITRE I er Des études préparatoires au diplôme d'etat de masseur-kinésithérapeute Arrêté du 5 septembre 1989 (modifié par l arrêté du 25 avril 1991, l'arrêté du 30 août 1993, l'arrêté du 2 février 1995, l'arrêté du 11 février 1998, par le décret 94-344 du 26 avril 1994, l'arrêté du

Plus en détail

MORTALITE AUX ANTILLES GUYANE

MORTALITE AUX ANTILLES GUYANE MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPÉES N 12 - OCTOBRE 2003 MORTALITE AUX ANTILLES GUYANE Taux brut de Mortalité (décès pour 1.000 habitants) Guadeloupe Martinique Guyane Métropole

Plus en détail

Son objectif est de sensibiliser aux conséquences des TMS et de proposer des pistes de réflexion sur les axes d actions de prévention possibles.

Son objectif est de sensibiliser aux conséquences des TMS et de proposer des pistes de réflexion sur les axes d actions de prévention possibles. Troubles MusculoSquelettiques (TMS) et Industries Agroalimentaires Ce diaporama s adresse à toute entreprise agroalimentaire souhaitant disposer d un premier niveau d information sur les Troubles MusculoSquelettiques.

Plus en détail

D.U. Cardiologie du sport PLAN CO-DIRECTEURS. Pr Daniel THOMAS Dr Richard AMORETTI

D.U. Cardiologie du sport PLAN CO-DIRECTEURS. Pr Daniel THOMAS Dr Richard AMORETTI D.U. Cardiologie du sport PLAN CO-DIRECTEURS Pr Daniel THOMAS Dr Richard AMORETTI Historique 1930 : PAUL CHAILLEY BERT CREE LA PHYSIOLOGIE DU SPORT 1950 : FERNAND PLAS CREE LA CARDIOLOGIE DU SPORT (premiers

Plus en détail

Douleur et Troubles somatoformes

Douleur et Troubles somatoformes Douleur et Troubles somatoformes Françoise Radat Bordeaux Eric Serra Amiens Caen le 15 octobre 2013 Plan La douleur en médecine La somatisation Les diagnostics psychiatriques Pas de conflit d intérêt Les

Plus en détail

HANDICAP ET INVALIDITE

HANDICAP ET INVALIDITE HANDICAP ET INVALIDITE A la fois proches et différents Définitions Handicap : «Toute limitation d activité ou restriction de participation à la vie en société en raison d une altération substantielle,

Plus en détail

Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques

Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques De la théorie à la pratique, l action de la CRAMIF Dominique Beaumont- Arnaud Asselin CRAMIF 18 octobre 2008 SFMW 1 CRAMIF Prévention des Risques Professionnels

Plus en détail

ANALYSE des RISQUES PROFESSIONNELS dans un HYPERMARCHE et PRECONISATIONS

ANALYSE des RISQUES PROFESSIONNELS dans un HYPERMARCHE et PRECONISATIONS ANALYSE des RISQUES PROFESSIONNELS dans un HYPERMARCHE et PRECONISATIONS Pourquoi la grande distribution Important secteur d emploi Sinistralité notable Métiers nombreux et variés La grande distribution

Plus en détail

Syndrome du canal carpien : notion de risque attribuable à l'activité professionnelle

Syndrome du canal carpien : notion de risque attribuable à l'activité professionnelle Syndrome du canal carpien : notion de risque attribuable à l'activité professionnelle Yves Roquelaure 1, Catherine Ha 2, Natacha Fouquet 1,2 1 Laboratoire d ergonomie et de santé au travail, Unité associée

Plus en détail

Des stratégies individuelles de compensation à la conception pour tous. Mardi 25 Novembre 2008

Des stratégies individuelles de compensation à la conception pour tous. Mardi 25 Novembre 2008 Des stratégies individuelles de compensation à la conception pour tous Mardi 25 Novembre 2008 Handicap : de quoi parle-t-on? Origine historique liée au domaine sportif : les milieux turfistes Apparition

Plus en détail

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche PRÉSENTATION Cette recherche 1 avait pour but de mieux connaître la situation de la population avec incapacité sur le marché

Plus en détail

Le stress au travail. Laurence WEIBEL, CRAM AM

Le stress au travail. Laurence WEIBEL, CRAM AM Le stress au travail Laurence WEIBEL, CRAM AM 1 Définition du stress Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au travail Un état de stress «survient lorsqu il y a déséquilibre entre la perception

Plus en détail

L analyse du mouvement se rend à domicile:

L analyse du mouvement se rend à domicile: L analyse du mouvement se rend à domicile: Evaluation de la qualité de la marche en condition de vie réelle chez des patients souffrant de douleurs chroniques Dr Philippe Terrier, CRR / IRR Institut de

Plus en détail

Présentation PLUS D'INFOS. Crédits ECTS : 60

Présentation PLUS D'INFOS. Crédits ECTS : 60 MASTER 2 PSYCHOLOGIE CLINIQUE, PSYCHOPATHOLOGIE ET PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ PARCOURS NEUROPSYCHOLOGIE CLINIQUE ET PSYCHOPATHOLOGIE COGNITIVE, ADULTE ET PERSONNE ÂGÉE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme

Plus en détail

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL 15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS Dr Albane CHAILLOT Service de santé au travail 27/03/2015 Introduction Evaluation Prise en charge Traitement Conclusion

Plus en détail

LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES

LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES CODE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE : «Toute personne salariée ou travaillant à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit, pour un ou plusieurs employeurs ou

Plus en détail

Association des Fibromyalgiques d'auvergne - AFAu

Association des Fibromyalgiques d'auvergne - AFAu Association des Fibromyalgiques d'auvergne - AFAu Dossier de la rédaction France Bleu Pays d Auvergne sur le thème "la lutte contre la douleur" Présenté par Dominique MANENT 16 septembre 2003 1ère partie

Plus en détail

Le risque routier professionnel est le risque auquel sont exposés tous les salariés:

Le risque routier professionnel est le risque auquel sont exposés tous les salariés: Cathy BERNATETS 09 novembre 2010 CARSAT Midi Pyrénées Le risque routier professionnel est le risque auquel sont exposés tous les salariés: - qui se rendent à leur travail, ou - qui se déplacent dans le

Plus en détail