Conférence Sport Santé. 27 Mai 2016

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence Sport Santé. 27 Mai 2016"

Transcription

1 Conférence Sport Santé 27 Mai 2016

2 Conférencier : Bernard BAUDET 1 /

3 SOMMAIRE 1. Introduction 2. Le Cœur : description anatomique et fonctionnement du système CV ( Cardio Vasculaire ) 3. Les effets de la pratique du sport sur le cœur 4. Les effets du sport sur les principaux facteurs de risque 5. Les symptômes CV pouvant apparaître dans la pratique du vélo 6. Les moyens d exploration du système CV 7. Diététique et système CV 8. Conclusion Les 10 règles d Or préconisées par la F.F.C. 2 /

4 1 - INTRODUCTION Le vélo est considéré comme étant un des meilleurs sports pour le cœur. Si on ne respecte pas certaines règles il peut devenir dangereux à partir d un certain âge. Etant donné que dans nos clubs il y a plus de séniors que de juniors, il convient de ménager son cœur pour pouvoir bénéficier de l allongement de l espérance de vie qu apporte le sport cycliste bien conduit. 3 /

5 2 - LE CŒUR : DESCRIPTION ANATOMIQUE ET FONCTIONNEMENT DU SYSTÈME CV 1 ) Anatomie du Cœur : 2 cœurs 4 chambres Circulation à sens unique Cœur Droit Cœur Gauche 2 ) Le système Cardio Vasculaire Les artères : élasticité pour amortir l onde systolique «la tension artérielle» Les capillaires : échanges gazeux tissulaires Les veines : rôle des valvules 4 /

6 2 - LE CŒUR : DESCRIPTION ANATOMIQUE ET FONCTIONNEMENT DU SYSTÈME CV La circulation sanguine Du cœur aux organes : sang artériel, riche en O2 fixé sur l Hémoglobine Des organes au cœur : sang veineux, riche en CO2 Du cœur au cœur : bloc cœur poumons, échanges gazeux qui transforment le sang veineux en sang artériel Circulation cérébrale 1.5 kg, ¼ du volume sanguin propulsé par le cœur 5 /

7 2 - LE CŒUR : DESCRIPTION ANATOMIQUE ET FONCTIONNEMENT DU SYSTÈME CV 3 ) L activité électrique du cœur : Le réseau électrique Traduction sur l ECG 6 /

8 3 LES EFFETS DE LA PRATIQUE DU SPORT SUR LE CŒUR 3-1 ) Effets aigus de la pratique du sport : La FC ( Fréquence Cardiaque ) et la PA ( Pression Artérielle) augmentent avec l effort, plus ou moins vite selon l effort pour atteindre un palier d équilibre de la FC et du DC qui devrait se situer dans l idéal à 75% de la FC Max chez un sujet bien entraîné. Un effort brutal et intense chez des sujets peu entraînés ou chez des séniors > 60 ans peut constituer un danger car la FC augmente trop vite et risque de dépasser la limite constituée par la FC Max ( 220 âge ) pour se retrouver en zone rouge qui est la zone à risques. Essoufflement avec dette en O2 Troubles du rythme ( Tachyarythmie, Extrasystoles ) Troubles coronariens 7 /

9 3 LES EFFETS DE LA PRATIQUE DU SPORT SUR LE CŒUR Un sujet bien entraîné commence son effort avec une FC basse ( pouls 40 ) et possède donc une marge plus importante avant d atteindre la FC Max. De même la PA peut augmenter trop vite si l effort initial est trop violent et si la PA Systolique augmente trop vite pendant la phase d adaptation elle peut atteindre des valeurs élevées ( parfois > 25 ), sur des artères qui ont perdu leur souplesse après 60 ans, avec risque d AVC. 8 /

10 3 LES EFFETS DE LA PRATIQUE DU SPORT SUR LE CŒUR 3-2 ) Effets chroniques de la pratique du sport : Effets positifs Un entraînement bien conduit et régulier améliore les possibilités cardio vasculaire En ralentissant la FC de base jusqu à au moins 40 ce qui améliore l adaptation du cœur à l effort. En diminuant la PA au repos et à l effort ( effet favorable chez les Hypertendus ) En augmentant la masse musculaire du myocarde et sa puissance avec l augmentation du volume cardiaque surtout sur du VG ( echo ) et donc amélioration du DC 9 /

11 3 LES EFFETS DE LA PRATIQUE DU SPORT SUR LE CŒUR 3-2 ) Effets chroniques de la pratique du sport ( suite ) Effets négatifs Ils sont liés au surentrainement ou à des efforts inadaptés qui entrainent : Un allongement du temps de récupération entre 2 sorties avec fatigue musculaire, lassitude qui peut aller jusqu à la dépression. Une accélération de la FC au repos avec à terme un risque de Cardiopathie Hypertrophique pouvant aller jusqu à l insuffisance cardiaque par cœur forcé. 10 /

12 3 LES EFFETS DE LA PRATIQUE DU SPORT SUR LE CŒUR 11 /

13 4 LES EFFETS DU SPORT SUR LES PRINCIPAUX FACTEURS DE RISQUE 1 ) Action sur l Hypertension artérielle : En luttant contre le stress, l obésité, la sédentarité et le tabagisme le sport fait baisser la TA au repos et à l effort. Effet bénéfique chez les hypertendus qui peuvent normaliser une TA excessive et chez les hypertendus traités on peut diminuer voir supprimer le traitement. La baisse de la TA diminue les risques cardio vasculaires de 20% ( risques coronariens, infarctus et AVC ) 2 ) Action sur les Lipides : Le sport entraîne une baisse générale des lipides totaux Baisse des Triglycérides ( N < 2.20 mmol /l) Les triglycérides sont essentiels à l organisme en constituant des réserves en énergie. On les trouve dans l alimentation ( graisses animales, huiles végétales ) et sont aussi fabriqués par le foie à partir des sucres circulant et notamment de l alcool consommé en excès. 12 /

14 4 LES EFFETS DU SPORT SUR LES PRINCIPAUX FACTEURS DE RISQUE L excès de Triglycérides entraîne un épaississement du sang, donc des risques CV accrus. Le stockage se fait sous forme de graisse surtout au niveau de la ceinture abdominale. La baisse du taux des Triglycérides nécessite donc l action conjointe du sport et de la diététique. Action sur le Cholestérol Normalement le Cholestérol total est < 5 mmol/l 25% dans l alimentation 75% fabriqués par le foie 2 types de Cholestérol : HDL ( le bon Cholestérol ) > 0.75 mmol/l Il participe à la synthèse d Hormones et de Vitamines au niveau du foie, son taux augmente chez le sportif. 13 /

15 4 LES EFFETS DU SPORT SUR LES PRINCIPAUX FACTEURS DE RISQUE LDL ( le mauvais Cholestérol ) < 3.30 mmol/l En cas d excès dans le sang il se dépose sur les parois des artères sous forme de plaques d athérone qui vont boucher progressivement ces artères.l oblitération artérielle augmente les risques CV ( infarctus du myocarde, AVC, artérite ). Son taux diminue chez les sportifs. La encore, diététique et sport diminuent les risques CV en HDL et surtout en LDL 3 ) Action sur les glucides Les muscles sont de gros consommateurs de glucose donc le sport qui favorise l activité musculaire augmente la consommation de glucose par les muscles. Conséquences Le taux de glucose circulant dans le sang ( la glycémie ) diminue et la concentration plasmatique en insuline diminue 14 /

16 4 LES EFFETS DU SPORT SUR LES PRINCIPAUX FACTEURS DE RISQUE Donc le sport entraîne une amélioration de la maladie diabétique. Il existe 2 types de diabètes Le diabète de type 1 ou diabète maigre Il survient chez le sujet jeune. Il est lié à la diminution de la sécrétion d insuline par épuisement du pancréas. Comme l insuline favorise la pénétration du glucose dans les muscles, sa baisse entraîne une augmentation de glucose dans le sang, c est pourquoi ce diabète 1 se traite par injection d insuline. Le diabète de type 2 ou diabète gras Il survient aux environ de la quarantaine, il est directement lié à l alimentation. C est la surcharge alimentaire en sucre qui est responsable de l Hyperglycémie. Ce diabète de type 2 se traite donc par le régime et des antidiabétiques, par voie orale si besoin. 15 /

17 4 LES EFFETS DU SPORT SUR LES PRINCIPAUX FACTEURS DE RISQUE Dans les 2 cas de diabètes. L Hyperglycémie entraîne une altération des vaisseaux et donc un risque CV certain lorsque le diabète est mal équilibré. Le sport, en réduisant la glycémie, en favorisant la consommation du sucre par les muscles est un facteur essentiel dans le traitement du diabète et permet la baisse des traitements médicamenteux. 4 ) Action sur l obésité Le surpoids est mesuré par l IMC = Poids / Taille en m² 25 > 25 < 30 > 30 < 35 > 35 sujet normal sujet en surpoids sujet obèse obésité morbide 16 /

18 4 LES EFFETS DU SPORT SUR LES PRINCIPAUX FACTEURS DE RISQUE L activité physique et une bonne diététique sont nécessaires pour l IMC. La baisse du taux d IMC diminue la mortalité et toutes les conséquences liées au surpoids : problème CV, diabète, problèmes Ostéoarticulaires. 5 ) Le Tabac La nicotine augmente la sécrétion d une hormone, la sérotonine responsable de vaso constriction et de ce fait augmente la FC. Le tabac diminue le transport en O2 dans le sang ce qui entraîne une hypoxie tissulaire donc une baisse des performances. 17 /

19 4 LES EFFETS DU SPORT SUR LES PRINCIPAUX FACTEURS DE RISQUE Au Total : La pratique régulière du sport en particulier du vélo à raison de 3 sorties / semaines entraîne un effet favorable sur tous les facteurs de risques : Baisse de la TA Sur les Lipides : baisse des Triglycérides et du mauvais Cholestérol (LDL) donc diminution des risques CV > 20% Sur les Glucides, régulation de la glycémie et donc effet bénéfique sur le diabète. 18 /

20 5 SYMPTÔMES CARDIO VASCULAIRES POUVANT APPARAITRE LORS DE LA PRATIQUE DU VÉLO IL faut bien connaître ces symptômes qui peuvent apparaître Pendant ou après l effort Chez le sportif confirmé, ou plus souvent lors de la reprise du vélo chez un sujet sédentaire. Toujours signaler la moindre anomalie à son médecin. 1 ) Les principaux symptômes Les douleurs thoraciques Le plus souvent d origine cardiaque : préciser le type de douleur, son siège, ses irradiations, les signes d accompagnement. Rarement extracardiaques : embolie pulmonaire, dissection aortique, hernie hiatale 2 éléments sont importants à préciser : La survenue à l effort ou lors de la récupération précoce La répétition de la douleur pour un effort identique 19 /

21 5 SYMPTÔMES CARDIO VASCULAIRES POUVANT APPARAITRE LORS DE LA PRATIQUE DU VÉLO Les douleurs abdominales Point de coté par contracture du diaphragme. Parfois d origine vasculaire Certains IDM donnent des douleurs abdominales Colites ischémiques Des difficultés respiratoires : dyspnée( essoufflement ) Origine cardiaque : par augmentation du DC à l effort et dette en O2, parfois accompagnée de quintes de toux par suboedème pulmonaire Origine extracardiaque : pulmonaire, irritation trachéo bronchique, asthme d effort, spasme bronchique par temps froid. Tout essoufflement devient suspect s il persiste au relâchement de l effort ou dans la phase de récupération 20 /

22 5 SYMPTÔMES CARDIO VASCULAIRES POUVANT APPARAITRE LORS DE LA PRATIQUE DU VÉLO Les palpitations Troubles du rythme cardiaque à l effort : Extrasystoles, Tachycardie, Tachyarythmie, Nécessité d examens complémentaires : ECG, Test d effort avec enregistrement Holter ( ECG sur 24 h ) Troubles du rythme en dehors de l effort : Stress, déshydratation, désordres hydro électrolytiques, hypo natrémie, hyper kaliémie, prises de produits dopants Malaises et pertes de connaissance Causes cardiaques, malaises par bas débit cérébral : malaise vagale lié au stress, hypo tension orthostatique Causes métaboliques : diabète, hypoglycémie par fringale, déshydratation, hyperthyroïdie ( FC ) Dopage 21 /

23 5 SYMPTÔMES CARDIO VASCULAIRES POUVANT APPARAITRE LORS DE LA PRATIQUE DU VÉLO 2 ) Les autres symptômes : Céphalée par HTA ou spasme vasculaire lié au Stress Cyanose par polyglobulie ( Hb ) ou périphérique par Syndrome de Raynaud ( onglée ) Douleurs musculaires à l effort = Artérite, intolérance aux statines, crampes ( déshydratation, K «Potassium», Mg ) Fatigue liée au surentrainement Au Total : Toujours se méfier d un symptôme anormal et surtout répétitif à l effort : rechercher la cause. Ne pas négliger les pratiques dopantes avec leurs conséquences. 22 /

24 6 MOYENS D EXPLORATION DU SYSTÈME C.V. 1 ) Exploration du cœur : ECG Holter ( enregistrement ECG sur 24 h ) Echographie cardiaque ( Trans œsophagienne ) Scintigraphie myocardique ( séquelles d IDM ) IRM 2 ) Explorations Vasculaires : T.A ( Tension Artérielle ) : 3 prises matin, midi et soir Holter ( enregistrement de la TA sur 24 h ) Echo Dopler explorations Artérielles ( Carotides, membres inférieurs) explorations Veineuses ( Phlébites, Varices ) Coronographie 23 /

25 7 DIÉTÉTIQUE ET SYSTÈME C.V. La diététique doit agir sur tous les facteurs de risques pour que le système C.V. fonctionne dans de bonnes conditions. 1 ) Action sur la T.A. Souvent liée à un surpoids régime amaigrissant Action sur le Stress Régime sans sel Et toujours : activité physique régulière qui diminue la TA. Prendre la TA 3 fois par jour pendant 3 jours ( règles des 3 ) et faire la moyenne. Si malgré toutes ces précautions la TA reste élevée ( ) : voir son médecin pour envisager un traitement complémentaire. 2 ) Action sur les sucres Le vélo est un sport qui sollicite beaucoup la masse musculaire et le travail musculaire, qui consomme beaucoup de glucose. Il faut donc apporter suffisamment de sucres pour assurer son bon fonctionnement : 24 /

26 7 DIÉTÉTIQUE ET SYSTÈME C.V. Sucres lents la veille : pâtes, féculents Suces rapides avant et pendant l effort : pâtes de fruits, fruits secs, chocolat, boissons sucrées. Dans les sorties longues et épuisantes, l organisme peut manquer de sucre. Il puise alors dans les réserves : le glycogène ( situé dans le foie, les muscles, la graisse ) qui se transforme en glucose. Les produits de dégradation : l acide lactique augmente et n arrive plus à s éliminer provoque des crampes. Chez le diabétique : rôle essentiel du vélo par le travail musculaire qui consomme du sucre et diminue la glycémie, mais attention à l effort intense qui peut provoquer des hypoglycémies ( toujours avoir des produits sucrés dans ses poches ) 25 /

27 7 DIÉTÉTIQUE ET SYSTÈME C.V. 3 ) Action sur les graisses Sur les Triglycérides qui favorisent l obésité de la ceinture abdominale Suppression des aliments gras ( charcuterie, fromages gras, viandes grasses ) Et surtout suppression de l alcool Sur le Cholestérol: une bonne diététique peut réduire jusqu à 25% le LDL ( 75% fabriqué par le foie ) Choisir ses graisses : huile ( colza, olive ), pas de beurre roussi ( grill ) Choisir ses viandes : viandes blanches maigres, volaille ( blanc, pas de peau grillée ), manger du poisson Peu ou pas de charcuterie, ni de fromage gras Se méfier des viennoiseries, pizza, pâtes à tarte industrielles riches en graisses saturées Se limiter à 3 œufs par semaine 26 /

28 7 DIÉTÉTIQUE ET SYSTÈME C.V. Manger des fruits et légumes riches en vitamines, antioxydants K, Mg, fibres, des fruits et légumes secs Consommer des aliments riches en stérols végétaux : margarines, yaourts enrichis en stérol Enfin on conseille les fibres d avoine et de soja 4 ) Rôle essentiel de l hydratation En vélo, les déperditions hydriques sont très importantes L effort, la chaleur, la transpiration, le vent, la respiration contribuent à la déshydratation. A partir de 4% de perte de poids apparaissent des signes de fatigue, perte de vigilance, essoufflement, crampes musculaires. Une réhydratation précoce est indispensable toutes les 30, 2 à 3 gorgées de liquide pas trop sucré. Lors d efforts importants ou de grosses chaleurs, 1 bidon toutes les heures 27 /

29 7 DIÉTÉTIQUE ET SYSTÈME C.V. Dans tous les cas : Il faut ajouter au régime une activité physique adaptée Au moins 30 par jour ( marche, footing ) 2 à 3 sorties / semaine en vélo Le sport agit comme le régime il le HDL et le LDL il les Triglycérides il la TA il stabilise ou le poids Que demander de mieux! 28 /

30 LES 10 RÈGLES D OR PRÉCONISÉES PAR LA F.F.C. FÉDÉRATION FRANÇAISE DE CARDIOLOGIE 1 ) Respecter les phases d échauffement et de récupération. 2 ) Boire toutes les 30 lors d activités physiques. 3 ) Eviter les activités intenses lors de température extérieure < 5 ou > ) Ne pas fumer 1 h avant ni 2 h après une activité sportive. 5 ) Ne pas prendre de douche dans les 15 qui suivent l effort. 6 ) Ne pas faire de sport intense lors de poussées de fièvre ni dans les 8 jours qui suivent un épisode grippal. 7 ) Faire un bilan médical avant de reprendre une activité sportive intense après 35 ans chez l homme et après 45 ans chez la femme. 8 ) Signaler à son médecin toute douleur thoracique et tout essoufflement à l effort. 9 ) Signaler à son médecin toute palpitation survenant à l effort ou juste après l effort. 10 ) Signaler à son médecin tout malaise survenant à l effort ou juste après l effort. 29 /

Le VIH et votre cœur

Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Que dois-je savoir au sujet de mon cœur? Les maladies cardiovasculaires représentent une des cause les plus courante de décès, elles incluent: les maladies coronariennes,

Plus en détail

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT!

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! SANTÉ stop cholesterol diabete hypertension E-BOOK équilibre Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! un peu d histoire... Il y a 200 ans, un Français faisait en moyenne entre

Plus en détail

PREMIERE CAUSE DE MORTALITE: 180.000/an

PREMIERE CAUSE DE MORTALITE: 180.000/an DEFINITION APPAREIL CARDIO-VASCULAIRE Buts : apporter aux organes ce dont ils ont besoin(o2 ) eliminer les déchets(co2.) APPAREIL : Pompe=cœur Tuyaux=artéres/veines PREMIERE CAUSE DE MORTALITE: 180.000/an

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Femmes, prenez soin de votre cœur! LIVRET DE PREVENTION

Femmes, prenez soin de votre cœur! LIVRET DE PREVENTION LIVRET DE PREVENTION Femmes, prenez soin de votre cœur! TOUT SAVOIR SUR LA SANTE DU CŒUR DES FEMMES, par la Fondation Cœur et Artères, reconnue d utilité publique Introduction Ce livret s adresse à toutes

Plus en détail

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE І) INTRODUCTION II) BASES PHYSIOLOGIQUES III) PRINCIPES GENERAUX DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE IV) ENTRAINEMENT DANS LES DIFFERENTES FILIERES V) LA PLANIFICATION

Plus en détail

Le cœur et les artères des femmes sont en danger

Le cœur et les artères des femmes sont en danger Le cœur et les artères des femmes sont en danger Dossier de presse Contact Luc-Michel Gorre Association de Cardiologie Nord Pas de Calais Coordination et Communication 03 20 21 07 58 06 16 48 13 35 luc-michel.gorre@orange.fr

Plus en détail

Épreuve d effort électrocardiographique

Épreuve d effort électrocardiographique Épreuve d effort électrocardiographique J. Valty Diagnostic des coronaropathies. Pronostic après infarctus du myocarde. Indications particulières. Risques de l épreuve d effort? 1- Épreuve positive : segment

Plus en détail

Cas clinique n 1. Y-a-t-il plusieurs diagnostics possibles? Son HTA a t elle favorisé ce problème?

Cas clinique n 1. Y-a-t-il plusieurs diagnostics possibles? Son HTA a t elle favorisé ce problème? Cas clinique n 1 Michel que vous suivez de longue date a l impression depuis quelques jours, d entendre des battements irréguliers le soir en se couchant ; il va parfaitement bien par ailleurs et rapporte

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES»

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» v On ne guérit pas ( en général ) d une insuffisance cardiaque, mais on peut la stabiliser longtemps, très longtemps à condition v Le patient insuffisant cardiaque

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène

La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène 1 La Dysplasie Ventriculaire Droite Arythmogène Document rédigé par l équipe pluridisciplinaire du centre de référence pour les maladies cardiaques héréditaires (Paris), en collaboration avec des patients

Plus en détail

LES FACTEURS DE RISQUE

LES FACTEURS DE RISQUE LES FACTEURS DE RISQUE C EST QUOI UN FACTEUR DE RISQUE? C est une caractéristique lié à une personne, à son environnement à sa culture, à son mode de vie qui entraine pour elle une probabilité plus importante

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS

LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS Hôpital Privé d Antony LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS Livret d information Hôpital Privé d Antony - OPC/KINE/268 Page 1 sur 5 Intervenants Rédigé par : C.DUPUY M.CERISIER Masseur Kinésithérapeute Masseur

Plus en détail

Le VIH et votre apparence physique

Le VIH et votre apparence physique Le VIH et votre apparence physique Le VIH et votre apparence physique Les personnes séropositives subissent-elles souvent des changements de l apparence physique? Il est difficile de dire avec exactitude

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

«Boire un verre de vin par jour augmente la longévité.»

«Boire un verre de vin par jour augmente la longévité.» «Boire un verre de vin par jour augmente la longévité.» Boire peu pour boire longtemps. Marcel Aymé Le vin est dans notre pays synonyme de plaisir (gastronomique) ou de déchéance (alcoolique). Le débat

Plus en détail

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION Mardi 24 janvier 2012 au Centre de Formation Multimétiers de REIGNAC L objectif de cet atelier sur la santé est de guider chacun vers une alimentation plus

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)?

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? La veille au soir Les buts de l alimentation sont de maintenir les réserves en glycogène (réserve de sucre pour l effort) tant au niveau du

Plus en détail

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive.

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive. 13 aliments pour une bonne santé Valeurs nutritives Grande compétence A Rechercher et utiliser de l information Groupe de tâches A2 : Interpréter des documents Grande compétence C Comprendre et utiliser

Plus en détail

Si votre vie vous tient à COEUR

Si votre vie vous tient à COEUR Si votre vie vous tient à COEUR L E S M A L A D I E S C A R D I O VA S C U L A I R E S Le coeur est une pompe musculaire puissante et formidable: il pompe le sang oxygéné à travers les vaisseaux sanguins

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin Pour mieux connaître l état de votre cœur, votre médecin vous a demandé de passer une scintigraphie myocardique au Persantin. Cette fiche explique

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE ET SPORT Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE TYPE 1#TYPE 2 Jeunes sportifs Risque hypoglycémie Adaptation schémas Autosurveillance +++ Sports souvent sources de difficultés Contre

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LES FEMMES ET LE SPORT LES FEMMES ONT LE CŒUR MOINS SENSIBLE Moins de maladie cardiovasculaire protection hormonale sauf tabac + pilule LES

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique (comparaison entre athlètes et non-athlètes; nouvelles tendances comme le jus de betteraves) Comme vous le savez, l'alimentation de l'athlète

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA)

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble du rythme le plus répandu. Certains signaux du cœur deviennent

Plus en détail

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque

Plus en détail

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Jean-Paul BLANC Diététicien-Nutritionniste Neuilly sur Seine www.cabinet-de-nutrition-et-dietetique.eu LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Au cours de la dernière décennie

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir pour comprendre le cholestérol et l alimentation lipidique Les questions que l on se pose

Tout ce qu il faut savoir pour comprendre le cholestérol et l alimentation lipidique Les questions que l on se pose Tout ce qu il faut savoir pour comprendre le cholestérol et l alimentation lipidique Les questions que l on se pose Questions : cherchez la réponse Comment se présente le cholestérol dans le sang? Quels

Plus en détail

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager

Brûlures d estomac. Mieux les comprendre pour mieux les soulager Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Définition et causes Brûlures d estomac Mieux les comprendre pour mieux les soulager Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à l estomac

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou Conseils aux patients* Lutter activement contre la thrombose *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou 2 Mentions légales Directeur de la publication : Bayer

Plus en détail

Cazenove & Stédo. départ pour : RCV. Nous ne sommes pas que des super héros, nous sommes avant tout des Hommes comme les autres! Scénario.

Cazenove & Stédo. départ pour : RCV. Nous ne sommes pas que des super héros, nous sommes avant tout des Hommes comme les autres! Scénario. Cazenove & Stédo départ pour : RCV Nous ne sommes pas que des super héros, nous sommes avant tout des Hommes comme les autres! Scénario Cazenove Dessins Stédo Couleurs Christian Favrelle et Pierre Schelle

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Quand le stress nous rend malade

Quand le stress nous rend malade Yuri Arcurs Quand le stress nous rend malade Tous concernés! De quoi s agit-il? Le stress stimule notre organisme pour qu'il s'adapte à une nouvelle situation, bonne ou mauvaise. Deux hormones sont alors

Plus en détail

Bouger, c est bon pour la santé!

Bouger, c est bon pour la santé! Bouger, c est bon pour la santé! Tous concernés! De quoi s agit-il? Il s agit de toute activité physique, dès lors que nous bougeons. Ainsi tous les pas comptent, comme ceux que nous faisons chez nous

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

Préparation Physique CPLM Gabriel Currat 1/7

Préparation Physique CPLM Gabriel Currat 1/7 1/7 Avant la compétition Détends-toi, le soir avant la compétition, avec de la relaxation (voir fiche en annexe) Le matin mange un petit déjeuner équilibré: Fruits, Laitage, Pain ou céréales (ex: crème

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

Sport et alpha ANNEXES

Sport et alpha ANNEXES Sport et alpha ANNEXES Edition 2013 TABLE DES MATIERES Table des matières 1 Alimentation 2 Boire, Boire, Boire... 2 Et à l approche des «20 km de Bruxelles»? 3 Et pendant l épreuve? 3 Stretching 4 Avant

Plus en détail

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans.

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans. Le Test d effort L'épreuve du test d'effort est un examen effectué en général par un cardiologue ou un médecin du sport. Le test d'effort permet de mesurer le rythme cardiaque, la pression artérielle,

Plus en détail

En savoir plus sur le diabète

En savoir plus sur le diabète En savoir plus sur le diabète 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang, on appelle cela l hyperglycémie. Le diabète est une maladie chronique qui survient

Plus en détail

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T À l attention du bénéficiaire : BILAN SANTÉ RETRAITE AUTO-QUESTIONNAIRE Ce questionnaire servira de fil conducteur à la consultation avec votre médecin traitant. À l issue de l entretien, vous pouvez soit

Plus en détail

Ac#vité Physique et Diabète

Ac#vité Physique et Diabète Ac#vité Physique et Diabète DIAPASON 36 MSA Châteauroux 2012 Dr Thierry KELLER 27 & 28 septembre 2012 Quels Constats? L inac#vité TUE!! "30% Mortalité totale 9% Risque Cardio-Vasculaire (coronaropathie)

Plus en détail

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues.

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Date de présentation : 2014 Lieu : Roubaix. Mis à disponibilité sur le site

Plus en détail

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète.

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. A propos d un cas clinique, sont rappelés: - les caractères cliniques et pronostiques de l IMS chez le diabétique, - la démarche de l identification de

Plus en détail

Le Régime Alimentaire. LR Health & Beauty Systems

Le Régime Alimentaire. LR Health & Beauty Systems Le Régime Alimentaire LR Health & Beauty Systems Les accessoires Le mètre La balance LR géniale LR a créé pour vous un mètre qui calcule votre indice de masse corporelle (IMC) achetez le ref Ruban BMI

Plus en détail

Bien manger pour mieux vieillir. Aline Pageau Lauzière Dt.P., M.A. diététiste-nutritionniste

Bien manger pour mieux vieillir. Aline Pageau Lauzière Dt.P., M.A. diététiste-nutritionniste Bien manger pour mieux vieillir Dt.P., M.A. diététiste-nutritionniste Manger «Manger c est l acte social par excellence» «Non seulement nous sommes ce que nous mangeons, mais ce que nous avons mangé» (Richard

Plus en détail

Les Jeudis de l'europe

Les Jeudis de l'europe LE DIABETE SUCRE EST DEFINI EN DEHORS DE TOUT EPISODE DIABETOGENE : 1.26 g/l SOIT 7 mmol/l PREVALENCE DU DIABETE DE TYPE 2 EN FRANCE METROPOLITAINE 3.4 % AGE = 63 ANS HOMMES = 54% 25% > 75 ans OUTRE MER

Plus en détail

maladies des artères Changer leur évolution Infarctus du myocarde Accident vasculaire cérébral Artérite des membres inférieurs

maladies des artères Changer leur évolution Infarctus du myocarde Accident vasculaire cérébral Artérite des membres inférieurs maladies des artères Infarctus du myocarde Accident vasculaire cérébral Artérite des membres inférieurs maladies des artères : comment, pourquoi? La principale maladie de nos artères, appelée athérosclérose,

Plus en détail

CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE

CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE CARDIOLOGIE LA MÉDICATION POUR L'INSUFFISANCE CARDIAQUE La médication est importante, elle aidera à améliorer le travail du cœur et à éliminer le surplus d'eau. Il est important de prendre la médication

Plus en détail

éviter UNE RÉCIDIVE APRÈS UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

éviter UNE RÉCIDIVE APRÈS UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC éviter UNE RÉCIDIVE APRÈS UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR SES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur ses connaissances 3 Vrai Faux Rappel 4 Un AVC peut-il

Plus en détail

L équilibre alimentaire.

L équilibre alimentaire. L équilibre alimentaire. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter

Plus en détail

Automesure de la tension artérielle

Automesure de la tension artérielle Automesure de la tension artérielle Pour mieux surveiller votre santé Illustration Imothep M.-S. Être bien informé, mieux se prendre en charge Souhaitez-vous mesurer vous-même votre tension? Comprendre

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K)

Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K) Ce carnet a été réalisé sous la coordination de l Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K) Carte à découper

Plus en détail

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie DANIEL RIGAUD CHU de Dijon 46 Obésité : définition L obésité est définie comme un excès de masse grasse associée à un surcroît

Plus en détail

Diabète et risque cardiovasculaire: Le syndrome métabolique en question

Diabète et risque cardiovasculaire: Le syndrome métabolique en question Diabète et risque cardiovasculaire: Le syndrome métabolique en question Eugène Sobngwi, MD, PhD Service d Endocrinologie d Diabétologie Hôpital Saint-Louis, Paris 10 / INSERM U 671 Le diabète sucré en

Plus en détail

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin?

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin? Protéines Pour des Canadiens actifs De quelle quantité avez-vous besoin? 1 Protéines 101 Les protéines sont les principaux éléments fonctionnels et structuraux de toutes les cellules du corps. Chaque protéine

Plus en détail

Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008. Mise à jour 24-06-08

Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008. Mise à jour 24-06-08 Diabète de type 2 et Sport Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008 Mise à jour 24-06-08 L activité physique est recommandée depuis longtemps aux patients diabétiques Dès la fin du 19 ème siècle,

Plus en détail

La fibrillation auriculaire : au cœur du problème

La fibrillation auriculaire : au cœur du problème La fibrillation auriculaire : au cœur du problème Cette brochure a été spécialement conçue pour les personnes souffrant de fibrillation auriculaire (FA), un trouble souvent décrit comme un rythme cardiaque

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

APRÈS L'ACCIDENT CORONAIRE

APRÈS L'ACCIDENT CORONAIRE APRÈS L'ACCIDENT CORONAIRE CE QUE JE DOIS FAIRE POUR PRÉVENIR LA RÉCIDIVE! Informations et conseils pour une bonne réadaptation La fédération française de cardiologie finance : prévention, recherche, réadaptation

Plus en détail

Hypertension artérielle. Des chiffres qui comptent

Hypertension artérielle. Des chiffres qui comptent Hypertension artérielle Des chiffres qui comptent REPÈRES 7 500 000 d hypertendus (15 à 20 % des adultes en 1990). La fréquence de l hypertension artérielle (HTA) augmente avec l âge. Mais sur 8 personnes

Plus en détail

Les graisses dans l alimentation infantile

Les graisses dans l alimentation infantile FAMIPED Familias, Pediatras y Adolescentes en la Red. Mejores padres, mejores hijos. Les graisses dans l alimentation infantile Autor/es: Ana Martínez Rubio. Pediatra de Atención Primaria. Centro de Salud

Plus en détail

Vous avez subi une ICT.

Vous avez subi une ICT. Vous avez subi une ICT. Apprenez comment éviter d en subir une autre. Vous avez subi une ict. apprenez comment éviter d en subir une autre. Une ischémie cérébrale transitoire (ou ICT) est une urgence médicale.

Plus en détail

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie?

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie? P a g e 1 Comment savoir que vous présentez une hypoglycémie? La plupart des personnes diabétiques sentent rapidement lorsque leur taux de glycémie est trop bas (inférieur à 60 mg/dl). Les premiers symptômes

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 23 ÉVALUATION DE

Plus en détail

Ville : Province : Code postal : Date de naissance : jour mois année Date de naissance : jour mois année

Ville : Province : Code postal : Date de naissance : jour mois année Date de naissance : jour mois année Assurance médicale Choix du voyageur L assurance est souscrite auprès de la Compagnie d Assurance Générale CUMIS, l une des sociétés du Groupe Co-operators. Proposition d assurance page 1 2015-2016 Bureau

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Information destinée aux patients et aux proches Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Qu est-ce que la diverticulite? Cette brochure vous informe

Plus en détail

VOTRE GUIDE DE PRÉVENTION DU DIABÈTE DE TYPE 2

VOTRE GUIDE DE PRÉVENTION DU DIABÈTE DE TYPE 2 VOTRE GUIDE DE PRÉVENTION DU DIABÈTE DE TYPE 2 1 LA PRÉVENTION DU DIABÈTE, ÇA COMMENCE AVEC VOUS Si vous êtes à risque de contracter le diabète de type 2, cherchez à retarder la maladie ou à la prévenir.

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant phénylcétonurique Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de phénylcétonurie. Aujourd'hui votre enfant va bien mais vous

Plus en détail

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Hôpital Privé d Antony APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Livret d information Hôpital Privé d Antony OPC/KINE/297 Page 1 sur 6 Intervenants Rédigé par : Nom Profession Le Visa C.DUPUY

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant ayant une drépanocytose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de drépanocytose. Aujourd hui, votre enfant va bien,

Plus en détail

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE Une technique chirurgicale Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la cholécystectomie? C est l intervention chirurgicale pratiquée pour enlever la vésicule biliaire.

Plus en détail

PLAN ENTRAINEMENT TRAIL LONG (>60 KM) FORTE DÉNIVÉLATION (>2 KM D+)

PLAN ENTRAINEMENT TRAIL LONG (>60 KM) FORTE DÉNIVÉLATION (>2 KM D+) PLAN ENTRAINEMENT TRAIL LONG (>60 KM) FORTE DÉNIVÉLATION (>2 KM D+) 6 semaines de préparation générale + 5 semaines de préparation spécifique 4 séances par semaine Préambule: Toutes les données que vous

Plus en détail

Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org.

Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org. Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org. Les maladies invalidantes Repères sur l asthme généralités

Plus en détail

L HYPERTENSION ET LES MALADIES DU COEUR COMMENT CONTRÔLER VOTRE PRESSION ARTÉRIELLE ET RÉDUIRE VOTRE RISQUE DE

L HYPERTENSION ET LES MALADIES DU COEUR COMMENT CONTRÔLER VOTRE PRESSION ARTÉRIELLE ET RÉDUIRE VOTRE RISQUE DE LA TROUSSE COEUR EN SANTÉ L HYPERTENSION ET LES MALADIES DU COEUR COMMENT CONTRÔLER VOTRE PRESSION ARTÉRIELLE ET RÉDUIRE VOTRE RISQUE DE MALADIES DU COEUR Nom : Cochez s il y a lieu Contrôlez votre poids.

Plus en détail

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 Contenu 1. Bénéfice du sport pour patients avec diabète de type 1 2. Aspects physiologiques du sport en rapport avec la glycémie en général 3.

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE Santé et pollution intérieure dans les écoles : Réseau d observation en Europe QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE A compléter par les enfants

Plus en détail

Pathologie VIH. Service maladies infectieuses Archet 1. Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013

Pathologie VIH. Service maladies infectieuses Archet 1. Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013 Pathologie VIH Service maladies infectieuses Archet 1 Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013 Les traitements antirétroviraux Sont classés en 5 familles selon leur mode

Plus en détail

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR PROMETRIUM Progestérone en capsules Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de la «monographie

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Bisolax 5 mg comprimés enrobés. Bisacodyl

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Bisolax 5 mg comprimés enrobés. Bisacodyl NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR Bisolax 5 mg comprimés enrobés Bisacodyl Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour

Plus en détail