COMPTE RENDU ÉCRIT DU DOSSIER SUR L AGRICULTURE URBAINE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE RENDU ÉCRIT DU DOSSIER SUR L AGRICULTURE URBAINE"

Transcription

1 RIHET Natacha LE GUENNAN Eugénie COMPTE RENDU ÉCRIT DU DOSSIER SUR L AGRICULTURE URBAINE SUJET : L AGRICULTURE URBAINE ET LES POLLUTIONS Site visité : Les murs à pêches de Montreuil

2 I- Méthodes de travail : Avant d écrire notre scénario, nous avons fait beaucoup de recherches sur les pollutions en générale dans les sites urbains. Puis nous avons agrandi à l échelle locale parisienne. Sachant que le site des murs à pêche est un patrimoine historique, beaucoup de sites internet leurs sont destinés. Nous avons pu donc trouver un rapport montrant des expérimentations faites aux cultures et aux sols du site des murs à pêches. Ce dernier nous a beaucoup aidés pour la composition de notre scénario. Dans notre scénario, nous avons dédié une légère partie à l histoire des murs à pêches, mais nous avons privilégié une grosse partie destinée aux pollutions, qui est notre sujet principal. Il se compose de quatre grandes parties : l introduction du site dans le contexte d aujourd hui avec son histoire ; puis les principales cultures composant le site ; ensuite les pollutions liées à ce site et la conclusion expliquant les solutions qui pourraient être apporté à la diminution de ces pollutions et à la conservation de ce site. Voici un extrait de notre scénario : Parole /son 1 ère séquence : - Introduction des murs à pêches : ce que c est? : Les murs à pêches sont caractéristique de la ville de Montreuil. Ce sont des cultures de pêchers en espaliers, palissés sur des murs appelés murs à pêches et installés depuis longtemps. (Mtn plus seulement cultures de pêches). 2 ème séquence : Histoire - Histoire des murs à pêches : Image 1 ère séquence : - Image avec le drone on filme les lieux : vue d ensemble (voix Off) + plan général du quartier + plan d ensemble des murs à pêches. 2 ème séquence : - Interview + photos d archives + vidéo des jardins. Interview : Quand sont apparus les mûrs à pêches? (XVIIème s) Images d archives + interview de l intervenant. 3 ème séquence : Cultures : 3 ème séquence : Cultures : Quelles sont les cultures? (plantes médiévales et médicinales : questionner sur ce type de culture). Evolution des cultures? Image des cultures : vue d ensemble à gros plan sur les cultures / prendre le jardinier avec les graines à planter + image d une personne entre les parcelles qui cultivent TRANSITION : VOIX OFF : INTRODUCTION SUR LES POLLUTIONS : Sachant que Montreuil était une ville industrielle : Quelles sont les répercussions de ces pollutions urbaines sur les murs à pêches? 4 ème séquence : pollution : Quel rôle joue les murs sur les cultures? Lien avec Voix OFF avec la question : Image filmée de véhicule ou avion (pollution atmosphérique) + sol pollué (déchet) 4 ème séquence : pollution : Image filmée des murs (plan large à plan rapproché).

3 protection contre la pollution, épaisseur des murs et hauteur? (réponse : formé de plâtre permet d accumuler la chaleur) ; Interview : d ou vienne les sols? Sur quel type de sol ce sont implantés les murs à pêches? Savez vous si certaines cultures sont plus résistantes aux polluants? Interview de l intervenant. Interview de l intervenant (avec explication de sa part sur les métaux lourds sinon voix off de notre part pour explication) + graphique du DRIAAF (Direction régionale et interdépartementale de l alimentation, de l agriculture et de la forêt) quantité des différents métaux lourds dans le sol 5 ème séquence : Conclusion : solutions apportées : 5 ème séquence : Conclusion : solutions apportées : Quelles pourraient être les solutions pour faire face à ce problème de pollution : changer la terre? créer une terre anthropique? (mares de café+bois+vers de terre), cultiver sous serre? Interview de l intervenant au mur à pêche + image agroparitech des fabrications artificielles des sols si possible. Sur le terrain, le travail était bien réparti. L une d entre nous s occupait de prendre des plans fixes, des plans généraux avec la grosse caméra, la Z7, et de suivre le guide Mr Mage. Puis, l autre se baladait sur le site pour faire les plans de coupes, c est-à-dire faire de gros plans sur les cultures puis sur des endroits spécifiques. Lors des interviews, les deux caméras filmaient, ce qui permettra lors du montage de faire des plans de coupes. Concernant la vue aérienne du site, ce qui nous permettra de l introduire dans le contexte d aujourd hui, nous avons privilégié le drone, cependant, sachant le mauvais temps et la pluie lors du jour de tournage, les images de drone ont été filmées par des professionnelles plus tard (qui finalement ne nous garderons pas dans le film). Au sujet du montage, nous avons commencé par sélectionner les coupes de la grosse caméra Z7, car elle possédait les principaux plans qu il nous fallait et qui appuient notre scénario : les interviews, la visite. En 3h de travail, nous avons seulement réussi à sélectionner tous les passages importants de cette caméra. En 2h30 de tournage, nous avons réussi à réduire à 1h. La deuxième séance de montage nous a permis de monter le fil directeur de notre documentaire. Le but principal a été d organiser tous nos plans, dans l ordre du scénario en y ajoutant des plans de coupes de la petite caméra. Nous avons donc créé une nouvelle «voie» pour finalement organiser notre film, en y mettant bout par bout et dans l ordre tous les plans de coupe et scène que nous souhaitions pour rester dans la trame de notre scénario. Lorsque nous avions fini d organiser une séquence, on allait chercher des plans de coupes, telle qu un plan fixe de paysage, un gros plan d un pêcher, un gros plan d une fleur ce qui a permis de varier les images du film lors des interviews. Cependant, le travail restant est encore important, nous pensons d ailleurs revenir une fois supplémentaire en plus de la troisième séance pour finir notre montage. La vidéo en est actuellement a 23 min de tournage et nous devons encore la réduire pour atteindre les 5-7

4 minutes. Par conséquent, nous devons maintenant saisir les passages et les plans de coupe les plus importants qui illustreront au mieux notre problématique. Lors de la troisième séance, nous avons réussi à réduire le film à 6-7min, organiser tout le film, enchainer les différentes séquences puis enregistrer la voix off. Cependant, nous n avons pas eu le temps d ajouter la voix off dans le film et de faire les finissions de ce dernier (c est-à-dire de reréduire certaines parties inutiles ou d ajouter d autres plans de coupes). Bibliographie : Société régionale d horticulture de Montreuil. Transmettre, promouvoir, éduquer [en ligne] Montreuil : association des murs à pêches. Mise à jour le 11/05/ [Consulté le 17/02/2014]. Disponible à l adresse : MAP. Murs à pêches, Sauvegarde d un quartier unique de Montreuil [en ligne]. Montreuil : association des murs à pêches. Mise à jour le 11/05/2014 [Consulté le 17/02/2014]. Disponible à l adresse : Pour le développement de l agriculture en ville [en ligne]. Montreuil : association Montreuil environnement. Mise à jour en mars [Consulté le 17/02/2014]. Disponible à l adresse : Anonyme. Murs à pêches. In : Wikipédia. Mise à jour le 28/07/2013. [Consulté le 17/02/2014]. Disponible à l adresse : DRIAF-SRPV. Rapport de synthèse du plan de surveillance sols et végétaux mis en œuvre sur le périmètre des murs à pêches de la ville de Montreuil-sous-Bois [en ligne]. DRIAF, 5 Octobre [Consulté le 17/02/2014]. Disponible à l adresse : synthese2008driaf.pdf

5 Annexe : Synthèse : L agriculture urbaine est un nouveau type de production agricole, il vise a produire des aliments en milieu urbain (dans des parcelles partagées, sur des toits ou dans des bacs). L augmentation de ce type de pratique aussi bien dans les pays du Sud que dans ceux du Nord est du a la croissance de la population. En effet, Il faut produire d avantage pour permettre a une population grandissante de se nourrir. Cependant, même si cette pratique est de lus en plus utilisé, elle possède de nombreuses limites (manque de place, prix du foncier, pollutions). Nous avons choisi de traiter le sujet des pollutions dans l agriculture urbaine, nous sommes donc allées sur le site des murs à pêches de Montreuil, en Seine Saint Denis. C est un lieu historique, apparus au XVIIème siècle et qui n a cessé d évoluer jusqu à aujourd hui. Cet espace se réduit de plus en plus, causé par l urbanisation. De plus, il n est pas dédié qu aux pêches, d autres cultures y sont présentes : fleurs, légumes, herbes. Avant, les productions de ce site étaient destinées à la commercialisation dans les marchés parisiens, cependant, aujourd hui les productions ne sont plus aussi importantes quantitativement puis les problèmes de pollutions ne le permettent pas. Effectivement, les activités agricoles ont causé la pollution de ces sols. Ils ont été amendés pendant longtemps avec des gadoues de Paris qui détenaient du cadmium et du plomb à l intérieur. Les murs à pêches ont donc été réinterpréter.en jardin, en un lieu de partage et de loisir ; ce lieu n est donc plus destiné à l agriculture, qui avait auparavant une dimension économique importante. Concernant notre travail, nous avons décidé de faire un rendu vidéo, sous forme de documentaire. La première étape a été de faire le scénario. Nous l avons découpé en plusieurs séquences : introduire le sujet dans le contexte d aujourd hui ; l histoire des murs à pêche ; les cultures ; les problèmes de pollution et la conclusion répondant à ces problèmes. Sur le terrain, nous avons décidé de prendre les deux types de caméra : la Z7 et la petite. La Z7, principalement utilisé par Eugénie, nous a servi lors des interviews et de la visite, pour les plans généraux et fixes. Alors que nous avons utilisé la petite caméra pour utiliser les images filmés en plan de coupe lors du montage ; nous avons donc fait des gros plans sur les cultures ou sur des endroits spécifiques pouvant nous servir lors du montage. Enfin, la dernière étape de notre travail a été le montage du film. Lors de la première séance, nous voulions choisir les scènes directrices de notre scénario, c est-à-dire les scènes tournées avec la Z7 (les interviews). Nous avons donc réussi à choisir ces scènes, même si elles étaient toujours beaucoup trop longues (en 2h30 de tournage, nous avons réussi de réduire à 1h). La séance d après, nous a permis de mettre nos scènes dans l ordre de notre scénario et de sélectionner les plans de coupes. La vidéo a été réduite à 23min avec les plans de coupes. Enfin, lors de la dernière, nous avons réussi à organiser tout le film, d obtenir une durée de 6-7min, et d enregistrer la voix d off. Néanmoins, nous n avons pas eu le temps d ajouter la voix off dans le film et de faire les finitions. Nous aurons besoin d une dernière séance pour finaliser le projet.

6 Au second semestre, nous avions le choix entre une option et un cours de projet professionnel ou l option Agriculture urbaine. Apres avoir réfléchi, nous nous sommes dit que de sortir des murs de la fac nous seraient bénéfiques et que nous allions voir une autre façon de travailler. De plus, nous avons un cours intitulé «paysages agraires», nous nous sommes dit que cette option pourrait nous amener un supplément par rapport nos autres cours. Nous ne regrettons pas du tout d avoir suivi cet enseignement et nous pensons continuer en deuxième année.

Construis Ta Ville Où se passe «CTV»? Qu est-ce que «CTV»?

Construis Ta Ville Où se passe «CTV»? Qu est-ce que «CTV»? Construis Ta Ville Où se passe «CTV»? Qu est-ce que «CTV»? Le collège Joliot-Curie est situé dans le quartier Croix Rouge à Reims. Il est en REP+ car c est un collège dans lequel les élèves ont besoin

Plus en détail

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme.

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme. La biodiversité dans les plans locaux d urbanisme et dans les schémas de cohérence territoriale La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité

Plus en détail

TEXTE POUR LA S.I.A.Q.

TEXTE POUR LA S.I.A.Q. TEXTE POUR LA S.I.A.Q. Ce texte se veut un condensé de la conférence du 15 novembre 2007, donnée par Robert Langlois, Contremaître en foresterie urbaine et Directeur du C.E.R.V.E.A.U à la ville de Boisbriand.

Plus en détail

Mise en sécurité d effondrement de cavités souterraines situé en domaine privé Application au département du Nord (59) Guide technique local à l

Mise en sécurité d effondrement de cavités souterraines situé en domaine privé Application au département du Nord (59) Guide technique local à l Mise en sécurité d effondrement de cavités souterraines situé en domaine privé Application au département du Nord (59) Guide technique local à l usage des particuliers De nombreuses communes sont situées

Plus en détail

Synthèse du projet de révision simplifiée n 3 du PLU sur le secteur St-Antoine-MAP dans sa version qui sera soumise à l enquête publique

Synthèse du projet de révision simplifiée n 3 du PLU sur le secteur St-Antoine-MAP dans sa version qui sera soumise à l enquête publique Synthèse du projet de révision simplifiée n 3 du PLU sur le secteur St-Antoine-MAP dans sa version qui sera soumise à l enquête publique Contenu du document 1. Statut du document... 2 2. Rappel des objectifs

Plus en détail

Les jardins familiaux sont des groupes de parcelles de potagers gérés par une association loi 1901 et mis à disposition de jardiniers moyennant une

Les jardins familiaux sont des groupes de parcelles de potagers gérés par une association loi 1901 et mis à disposition de jardiniers moyennant une Les jardins familiaux sont des groupes de parcelles de potagers gérés par une association loi 1901 et mis à disposition de jardiniers moyennant une cotisation annuelle versée à l association. Les jardiniers

Plus en détail

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015 Document à l attention des enseignants LES DÉFIS UNE EXPOSITION TEMPORAIRE DE 800 M 2 PRÉSENTÉE DU 10 AVRIL AU 29 NOVEMBRE 2015 Vers 2050, la population mondiale pourrait atteindre 9 milliards d Hommes

Plus en détail

Interaction orale Objectif général (actes de parole) Deux séances (de 45 minutes)

Interaction orale Objectif général (actes de parole) Deux séances (de 45 minutes) 1 Fiche enseignant La ville de demain Liliana Ciobanu Roumanie Bożena Borciuch Pologne 1. Présentation Thème Développement durable Activités langagières Réception écrite Réception orale Production écrite

Plus en détail

L opération Breteuil - Ségur. Avenue de Ségur. 12 juin 2015. Villa de Saxe. Villa de Ségur. Avenue Duquesne. Avenue de Breteuil

L opération Breteuil - Ségur. Avenue de Ségur. 12 juin 2015. Villa de Saxe. Villa de Ségur. Avenue Duquesne. Avenue de Breteuil L opération Breteuil - Ségur 12 juin 2015 Avenue de Ségur Villa de Saxe Villa de Ségur Avenue de Breteuil Avenue Duquesne UNE ÉQUIPE AU SERVICE D UN PROJET Covéa Immobilier : Société de Groupe d Assurance

Plus en détail

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE pour une maison individuelle

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE pour une maison individuelle page 1/5 1) Pièces obligatoires pour tous les dossiers PCMI1. Un plan de situation du terrain [Art. R. 431-7 a) du code de l urbanisme] Le plan de situation permet de Vous devez indiquer sur le plan son

Plus en détail

La pollution et ses conséquences.

La pollution et ses conséquences. La pollution et ses conséquences. Introduction. Problèmes suscités par le sujet : -Quelles sont ces dégradations? -Quelles sont leurs conséquences? -Comment y remédier? I- La pollution atmosphérique. Les

Plus en détail

2 Renforcer les infrastructures de mise en valeur du territoire insulaire

2 Renforcer les infrastructures de mise en valeur du territoire insulaire 2 Renforcer les infrastructures de mise en valeur du territoire insulaire 2-4 Maîtrise du foncier : Objectifs o reconstituer et sécuriser le maximum de titres de propriété (par actes notariés opposables

Plus en détail

Retour à l accumulation primitive et instruments financiers complexes

Retour à l accumulation primitive et instruments financiers complexes 20 Retour à l accumulation primitive et instruments financiers complexes L un des faits marquants de la période qui a commencé dans les années 1980 est l utilisation d instruments extrêmement complexes

Plus en détail

LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE

LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE «la nature dans la ville» Journée d information CAUE 92 & Espaces 26-11-13 LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE Pourquoi? Comment? Pour qui (et pour quoi)? Où? Bilan Perspectives

Plus en détail

Annexe. Concours départemental. pour le label villes et villages fleuris. des Deux-Sèvres. Règlement

Annexe. Concours départemental. pour le label villes et villages fleuris. des Deux-Sèvres. Règlement Annexe Concours départemental pour le label villes et villages fleuris des Deux-Sèvres 2013 Règlement Concours départemental pour le label villes et villages fleuris des Deux-Sèvres 2013 Le label des villes

Plus en détail

Cultiver Montréal Le futur de l agriculture urbaine Présentation par Elsie Lefebvre Conseillère de ville du district Villeray Juin 2012 Agriculture urbaine - 2012 L agriculture urbaine prend diverses formes

Plus en détail

Les transferts de propriété entre le gouvernement et les personnes physiques ou morales; disposition des biens excédentaires

Les transferts de propriété entre le gouvernement et les personnes physiques ou morales; disposition des biens excédentaires Les transferts de propriété entre le gouvernement et les personnes physiques ou morales; disposition des biens excédentaires Gilles Roy* Introduction............................ 329 1. Le nouveau règlement....................

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 Contact : Agence LAIR et ROYNETTE 01 43 70 24 64 LR@lair-roynette.fr Philippe LAIR 06 09 84 85 34 ph.lair@lair-roynette.fr L agence LAIR et ROYNETTE Créée en 1988, l

Plus en détail

Promenade Jardins et arbres à fruits du quartier Villeray

Promenade Jardins et arbres à fruits du quartier Villeray À pied ou à vélo, partez à la découverte des jardins montréalais et à la rencontre de ceux et celles qui les font vivre! Promenade Jardins et arbres à fruits du quartier Villeray Le paysage agricole du

Plus en détail

Qu'est-ce que le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais? Pourquoi réviser le PSMV du Marais? Comment se déroule la procédure de révision?

Qu'est-ce que le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais? Pourquoi réviser le PSMV du Marais? Comment se déroule la procédure de révision? Révision du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais Sommaire Qu'est-ce que le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais? Pourquoi réviser le PSMV du Marais? Comment se déroule la procédure

Plus en détail

STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA

STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA Partie A Mathieu Lourdin Responsable du stage : Mme Flavia Ramelli Cours : stage professionnel Professeure : Mme Ariane Rezzonico Août-octobre 2014 1

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Extrait de la publication

TABLE DES MATIÈRES. Extrait de la publication TABLE DES MATIÈRES Introduction... 15 Chapitre 1 Le choc psychologique de la séparation... 19 L importance de comprendre le passage difficile de la séparation... 19 Un choc psychologique...21 Les émotions

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Page 1 / 5 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Béton poreux Rédaction : Simon Rauber / élève de 3ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg Date : 18 janvier 2010

Plus en détail

LE VÉGÉTAL C EST LA VIE...

LE VÉGÉTAL C EST LA VIE... JUIN 2014 LES PRIX FONDATION GEORGES TRUFFAUT 2014 TROIS ASSOCIATIONS EXEMPLAIRES RÉCOMPENSÉES LE VÉGÉTAL C EST LA VIE... Partout en France, des jardins pédagogiques, thérapeutiques ou d insertion voient

Plus en détail

PORTRAIT DES PRODUCTEURS AGRICOLES DU CŒUR ENTRE-DEUX-MERS

PORTRAIT DES PRODUCTEURS AGRICOLES DU CŒUR ENTRE-DEUX-MERS PORTRAIT DES PRODUCTEURS AGRICOLES DU CŒUR ENTRE-DEUX-MERS Dans le cadre du projet de territoire Ambition 2020, le Pôle Territorial souhaite soutenir l agriculture et travaille sur le développement des

Plus en détail

JARDINS PARTAGES LES MUREAUX Cité Renault

JARDINS PARTAGES LES MUREAUX Cité Renault JARDINS PARTAGES LES MUREAUX Cité Renault JARDINS PARTAGES I3F: Stratégie globale compléter les opérations d aménagement Cadre de vie Enrichir S approprier la résidence Rôle de lien social Convivialité

Plus en détail

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Compte-rendu fait par : I.MOUSQUET Présents : C.CHARRIER, architecte E.BAZZO, DGS A.DJEBARI, enseignante maternelle

Plus en détail

DÉCLARATION PRÉALABLE

DÉCLARATION PRÉALABLE DÉCLARATION PRÉALABLE Gagnons du temps! Guide des pièces à fournir www.ressonslelong.fr SOMMAIRE LA DÉCLARATION PRÉALABLE? :... 03 DP1 : LE PLAN DE SITUATION... 04 DP2 : LE PLAN DE MASSE... 05-06 DP3 :

Plus en détail

Communauté d agglomération du Val Maubuée Le Schéma de cohérence et d orientation paysagère Une approche innovante du paysage

Communauté d agglomération du Val Maubuée Le Schéma de cohérence et d orientation paysagère Une approche innovante du paysage Communauté d agglomération du Val Maubuée Le Schéma de cohérence et d orientation paysagère Une approche innovante du paysage 1 Les enjeux du SCOP La Communauté d agglomération du Val Maubuée (CAVM) est

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations Portail Qualité nouvelle version Septembre 2012 Catalogue formations Septembre 2012 Portail Qualité Nouvelle Version 1 INTRODUCTION... 3 1.1 OBJECTIF DU DOCUMENT... 3 1.2 CONTENU

Plus en détail

R7 : Enduit en terre crue : Stabilisation et résistance à l eau.

R7 : Enduit en terre crue : Stabilisation et résistance à l eau. Salim MERNICHE Matériau pour l'éco-conception R7 : Enduit en terre crue : Stabilisation et résistance à l eau. Construction en terre crue Depuis prés de 10.000 ans que les hommes bâtissent les villes,

Plus en détail

Martin Lapierre 704 Avenue Roberval, Roberval (Québec) G8H 3K6 (418) 275-6868 mandelbros@hotmail.com

Martin Lapierre 704 Avenue Roberval, Roberval (Québec) G8H 3K6 (418) 275-6868 mandelbros@hotmail.com Pratico-Plastique Martin Lapierre 704 Avenue Roberval, Roberval (Québec) G8H 3K6 (418) 275-6868 mandelbros@hotmail.com et Catherine Verreault 561 8ième rue, Saint-Prime (Québec) G8J 1P2 (418)251-2255 cathverreault@hotmail.com

Plus en détail

Résidence Ateliers Programme de recherche «Les Inclassables» Un regard numérique sur Montréal. Avant Projet

Résidence Ateliers Programme de recherche «Les Inclassables» Un regard numérique sur Montréal. Avant Projet Résidence Ateliers Programme de recherche «Les Inclassables» Un regard numérique sur Montréal Avant Projet - Projet un regard numérique sur la ville - Œuvre interactive multimédia Le projet est la réalisation

Plus en détail

Présentation de TV RENNES 35

Présentation de TV RENNES 35 Présentation de TV RENNES 35 TV Rennes 35, née en 1987, il y a 20 ans, est l une des premières télévisions locales à avoir défriché le paysage audiovisuel et démontré l intérêt et l attente du public mais

Plus en détail

Catalogue des meubles

Catalogue des meubles Catalogue des meubles La palette comme matière première Le bois des palettes à usage unique est destiné le plus souvent à être brûlé ou mis en décharge. C est une matière première très bon marché et sa

Plus en détail

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1 MEDIACOACH Les plans cadrage Lecture de l image et pratique de l image Introduction Amateur de cinéma, ayant participé moi-même à des tournages, téléspectateur

Plus en détail

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis.

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Outils de réflexion et de valorisation des actions de prévention. Ce projet est né de notre participation aux rencontres Carrefour-Prévention proposées

Plus en détail

TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015

TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015 TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015 SOMMAIRE I- Inscrire le projet dans les politiques de la MEL II- Enjeux du projet III- Diagnostic du

Plus en détail

Défi-recherche sciences n 2 Réponse de la classe de CM2 de l école Henri Thomas

Défi-recherche sciences n 2 Réponse de la classe de CM2 de l école Henri Thomas Défi-recherche sciences n 2 Réponse de la classe de CM2 de l école Henri Thomas «Disposez quelques pommes de terre dans différents lieux bien choisis de la classe ou de l école. Observez-les régulièrement,

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY. Juillet 2012

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY. Juillet 2012 LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY Juillet 20 LA QUALITE DE L'AIR A EVRY EN 2011 COMPLEMENT A LA QUALITE DE L'AIR EN ESSONNE 1. INTRODUCTION La station de surveillance de la qualité de l air d Evry a été

Plus en détail

Récit d expérience Le "bricolage et l'utilisation de l'ipad" au travers des exemples d'actions :

Récit d expérience Le bricolage et l'utilisation de l'ipad au travers des exemples d'actions : Récit d expérience Le "bricolage et l'utilisation de l'ipad" au travers des exemples d'actions : Projet "Orientation et repérage" Partant d'un fait historique : "Le voyage de Marco Polo", nous nous sommes

Plus en détail

Couverts associés au colza Premiers résultats

Couverts associés au colza Premiers résultats Le 29 juillet 21 Couverts associés au colza Premiers résultats AVERTISSEMENT LA NOTE QUI SUIT CORRESPOND AUX PREMIERS RESULTATS PARTIELS DE DEUX ANNEES D ESSAIS REALISES EN SEMIS DIRECT DANS UN CONTEXTE

Plus en détail

CAMPUS SUPINFO DE NICE STAGE A TEMPS PLEIN MAUFFRAY 127811 PROMOTION B1

CAMPUS SUPINFO DE NICE STAGE A TEMPS PLEIN MAUFFRAY 127811 PROMOTION B1 CAMPUS SUPINFO DE NICE STAGE A TEMPS PLEIN MAUFFRAY 127811 PROMOTION B1 RAPPORT DE STAGE Rapport de stage Mauffray thomas Page 1 Version : 1.0 Sommaire I. Introduction... 3 I.1. Objet du document... 3

Plus en détail

Enseigner la géographie au cycle 3 Compte rendu de la conférence du 26 janvier 2011 de Gilles Boyer, professeur d IUFM

Enseigner la géographie au cycle 3 Compte rendu de la conférence du 26 janvier 2011 de Gilles Boyer, professeur d IUFM Enseigner la géographie au cycle 3 Compte rendu de la conférence du 26 janvier 2011 de Gilles Boyer, professeur d IUFM Qu est-ce que la géographie? Qu est-ce qu enseigner la géographie? Le programme de

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

10,74 +5,05 +3,00 6,37 7,59. Télécom EDF

10,74 +5,05 +3,00 6,37 7,59. Télécom EDF Dossier HABITAT - Les contraintes de l objet technique Les contraintes 2010-2011 Le Situation de départ : Nous avons décidé de quitter notre maison en location pour construire un pavillon. Peut-on construire

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable *******************

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* STRATEGIE NATIONALE EN MATIERE D EDUCATION POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE **************************

Plus en détail

: 7890 : 15 2003 1201-03 UNION DES PRODUCTEURS AGRICOLES

: 7890 : 15 2003 1201-03 UNION DES PRODUCTEURS AGRICOLES Décision En vertu de la Loi sur les producteurs agricoles (L.R.Q., c. P-28) Numéro : 7890 Du : 15 août 2003 Dossier : 1201-03 UNION DES PRODUCTEURS AGRICOLES 555 boulevard Roland-Therrien Longueuil (Québec)

Plus en détail

Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur

Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur PRESENTATION DU SCENARIO D AMENAGEMENT RETENU pour le compte de la Ville de Namur INSTITUT DE CONSEIL ET D'ETUDES

Plus en détail

AVIS DE VALEUR D UN BIEN IMMOBILIER

AVIS DE VALEUR D UN BIEN IMMOBILIER AVIS DE VALEUR D UN BIEN IMMOBILIER POUR Mr et Mme TEST Jean Fait le 28 Mars 2008 Par XAVIER SEGRE SOCIETE SODESTEL EDITION 39 Rue Nicole 28000 CHARTRES Tel 0123456789 Fax 9876543210 info@sodestel.com

Plus en détail

BILAN DE LA COMMISSION APPEL D OFFRES DU 26 mars 2014 FILM DE PRESENTATION FILIERE OSTREICOLE

BILAN DE LA COMMISSION APPEL D OFFRES DU 26 mars 2014 FILM DE PRESENTATION FILIERE OSTREICOLE BILAN DE LA COMMISSION APPEL D OFFRES DU 26 mars 2014 FILM DE PRESENTATION FILIERE OSTREICOLE Dans le cadre des actions de communication proposées par le CNC, une mise en concurrence a été lancée en ce

Plus en détail

Thème : «Eveil citoyen et vivre ensemble»

Thème : «Eveil citoyen et vivre ensemble» Voici l ensemble des différentes thématiques et leurs déclinaisons en activités, développées dans le cadre des TAP 2015 2016. Il est à noter que la mise en place de ces activités sera variable d un établissement

Plus en détail

«Les roues libres» Rudy RAVIX 42 rue des jardins 34110 Vic la Gardiole. Dossier «terrain de hockey» OCTOBRE 2007

«Les roues libres» Rudy RAVIX 42 rue des jardins 34110 Vic la Gardiole. Dossier «terrain de hockey» OCTOBRE 2007 «Les roues libres» Rudy RAVIX 42 rue des jardins 34110 Vic la Gardiole Dossier «terrain de hockey» OCTOBRE 2007 PREAMBULE Ce dossier a été réalisé à la demande de la municipalité de Vic la Gardiole, à

Plus en détail

Quelques surfaces imperméables

Quelques surfaces imperméables Explication du schéma fiche La magie du sol L imperméabilisation des sols Des sols qui Dans les centres urbains, les banlieues, ou même à la campagne, le sol est de plus en plus souvent recouvert de matériaux

Plus en détail

Réunion publique de présentation du tracé sur le projet Val de Saône Thurey (71) 3 juin 2014. Compte-rendu synthétique 1

Réunion publique de présentation du tracé sur le projet Val de Saône Thurey (71) 3 juin 2014. Compte-rendu synthétique 1 Réunion publique de présentation du tracé sur le projet Val de Saône Thurey (71) 3 juin 2014 Compte-rendu synthétique 1 Date et heure : le 3 juin 2014 à 10 heures Lieu : Thurey Durée : 1 heure 10 Participants

Plus en détail

Construction et logement

Construction et logement Construction et logement Panorama Vers des logements plus spacieux... Le nombre des logements s accroît plus vite que la population. De 2 à 213, il a progressé de 19%, alors que la population augmentait

Plus en détail

Énoncé du vérificateur... 1

Énoncé du vérificateur... 1 Vérification des services de sous-traitance RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation 11 juin 2003 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction... 2 Contexte... 2 But et

Plus en détail

B.8 Analyse d évolutions topographiques élémentaires pour le suivi de phénomènes géographiques

B.8 Analyse d évolutions topographiques élémentaires pour le suivi de phénomènes géographiques B.8 Analyse d évolutions topographiques élémentaires pour le suivi de phénomènes géographiques Patricia Bordin Introduction À leur début, dans les années 1980, les SIG (Systèmes d Information Géographiques)

Plus en détail

4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur

4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur Chapitre 4 Section Ministère des Services aux consommateurs et aux entreprises 4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur (Suivi des vérifications de l optimisation des

Plus en détail

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Dassault Aviation s attend à réduire ses frais de déplacement grâce aux conférences Web

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Dassault Aviation s attend à réduire ses frais de déplacement grâce aux conférences Web Parole d utilisateur Parole d'utilisateur Témoignage Windows Server 2003 Avec Office Communications Server 2007, Microsoft nous a apporté une technologie de collaboration qui nous place à la pointe de

Plus en détail

Dossier de presse. CMB lutte contre les passoires thermiques! www.cmb-bois.fr. CMB présente à H Expo Hall 8 Allée A - Stand A 37

Dossier de presse. CMB lutte contre les passoires thermiques! www.cmb-bois.fr. CMB présente à H Expo Hall 8 Allée A - Stand A 37 CMB présente à H Expo Hall 8 Allée A - Stand A 37 Communiqué de presse - septembre 2012 En ligne sur CMB lutte contre les passoires thermiques! Dossier de presse CMB, depuis près de 30 ans, travaille à

Plus en détail

Installation de panneaux solaires sur le toit d une ferme

Installation de panneaux solaires sur le toit d une ferme Installation de panneaux solaires sur le toit d une ferme Date, Lieu Equipe de projet: Jeanne Schütz, Allison Mazzù, Valérie Gogniat Métier: Employées de commerce Année d'apprentissage: 1 ère Nom de l'école

Plus en détail

Pays : Espagne Dates du séjour : 1/02/10 au 26/03/10

Pays : Espagne Dates du séjour : 1/02/10 au 26/03/10 Guide pour la rédaction de votre rapport de séjour Prénom : Emilie Commune de résidence (avant le départ) : Sixt/Aff Age : 24 Programme ou bourse : Leonardo stage Pays : Espagne Dates du séjour : 1/02/10

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR LA CITÉ DES ARTISTES À L OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL

MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR LA CITÉ DES ARTISTES À L OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR LA CITÉ DES ARTISTES À L OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL DANS LE CADRE DU PROJET IMMOBILIER DES BASSINS DU NOUVEAU HAVRE Le 5 mars 2009 1 Introduction La Cité des Artistes

Plus en détail

C.F.G. Session 2006/2007. N D inscription : 4020

C.F.G. Session 2006/2007. N D inscription : 4020 C.F.G. Session 2006/2007 N D inscription : 4020 Etablissement d Enseignement Spécialisé et de Rééducation pour Handicapés Moteurs - Maurice Coutrot 15/17 Avenue de Verdun 93140 Bondy Rédigée par Niouma

Plus en détail

DOCUMENT VALANT REGLEMENT DE LA CONSULTATION

DOCUMENT VALANT REGLEMENT DE LA CONSULTATION DOCUMENT VALANT REGLEMENT DE LA CONSULTATION Conception et impression d un CAHIER DU PARC SUR LE PHOTOVOLTAÏQUE pour les collectivités territoriales du Parc naturel régional Livradois-Forez 1. Dénomination

Plus en détail

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE INTRODUCTION Quand peut-on démarrer les travaux d'aménagements ou de construction? Certains projets sont dispensés de formalité, d autres sont obligatoirement

Plus en détail

Joubaud Adrien. Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota

Joubaud Adrien. Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota Introduction : J ai effectué cette mission dans le cadre d un stage de fin d année pour mon école d Ingénieur. J ai choisi de

Plus en détail

Typologies des Agricultures Urbaines

Typologies des Agricultures Urbaines Typologies des Agricultures Urbaines Vers de nouvelles perspectives pour la filière et la recherche? Mercredi 30 septembre 2015 Présenté par: Guillaume Morel Chevillet SOMMAIRE TYPOLOGIES DES AGRICULTURES

Plus en détail

Compte rendu du Conseil municipal de Gourin Mardi 10 mars 2015

Compte rendu du Conseil municipal de Gourin Mardi 10 mars 2015 Compte rendu du Conseil municipal de Gourin Mardi 10 mars 2015 8 bordereaux étaient à l ordre du jour 1) Comptes administratifs 2014 M. Menguy (secrétaire général de la mairie) a présenté les comptes administratifs

Plus en détail

GAZ MÉTRO, GAZ NATUREL POUR VÉHICULES ET BIOMÉTHANISATION EXTRAITS D UN MÉMOIRE PRÉSENTÉ À

GAZ MÉTRO, GAZ NATUREL POUR VÉHICULES ET BIOMÉTHANISATION EXTRAITS D UN MÉMOIRE PRÉSENTÉ À Page i Régie de l'énergie - Dossier R-3709-2009 Cause budgétaire 2010-2011 de l'agence de l'efficacité énergétique (AEÉ) C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL DOSSIER R-3709-2009 RÉGIE DE

Plus en détail

Comment installer une ruche dans les établissements scolaires

Comment installer une ruche dans les établissements scolaires Octobre 2012 Fiche action nº 25 - les bonnes pratiques Comment installer une ruche dans les établissements scolaires Les pages locales des quotidiens relatent de plus en plus souvent l installation d une

Plus en détail

Des associations de jardins familiaux recompenses lors de la journee europeenne du jardin

Des associations de jardins familiaux recompenses lors de la journee europeenne du jardin Des associations de jardins familiaux recompenses lors de la journee europeenne du jardin Le diplôme pour un jardinage respectueux de la nature a été remis à: l'association de jardins familiaux : Berne-Sud

Plus en détail

SOMMAIRE0. Introduction... 1. Note d intention... 2. Note de réalisation... 3. Synopsis... 4. Annexes... 5

SOMMAIRE0. Introduction... 1. Note d intention... 2. Note de réalisation... 3. Synopsis... 4. Annexes... 5 ELIGA SOMMAIRE0 Introduction... 1 Note d intention... 2 Note de réalisation... 3 Synopsis... 4 Annexes... 5 1 Le Booster est un projet initié par la Cantine Numérique Rennaise, il aide de jeunes entreprises,

Plus en détail

LA COUVERTURE VÉGÉTALE DU CŒUR DE L AGGLOMÉRATION DE PARIS

LA COUVERTURE VÉGÉTALE DU CŒUR DE L AGGLOMÉRATION DE PARIS LA COUVERTURE VÉGÉTALE DU CŒUR DE L AGGLOMÉRATION DE PARIS Une approche par la télédétection de précision par Marie-Thérèse Besse et Paul Rouet Atelier parisien d urbanisme Banque de données urbaines 9,

Plus en détail

«Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective»

«Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective» «Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective» Compte rendu de l initiative publique du 21 mars 2012 1 e - Rappel du contexte de l initiative, des objectifs de l

Plus en détail

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE. Genève, le 25 juin 2013. Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du Moulin à Danses

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE. Genève, le 25 juin 2013. Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du Moulin à Danses Rue du XXXI-Décembre 8 Case postale 3159 1211 Genève 3 Tél.: +41 (0)22 388 77 90 Fax: +41 (0)22 388 77 99 Internet: www.ge.ch/cdc Genève, le 25 juin 2013 Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du

Plus en détail

Merci de nous recevoir M.Toussaint-Dauvergne. Pouvez nous en dire un peu plus sur vous?

Merci de nous recevoir M.Toussaint-Dauvergne. Pouvez nous en dire un peu plus sur vous? Screlec, collecteur et recycleur de nos piles! Publié le 19 mars 2015 par Julie dans éco-organismes/recycler Aucun commentaire Qui n a pas chez lui un tiroir ou un contenant avec des stylos usagés (on

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT SUJET zéro PROPOSITION DE CORRECTION Remarque préalable Les propositions qui suivent ne prétendent pas à l exhaustivité ni à

Plus en détail

DISCOURS DU PRÉSIDENT

DISCOURS DU PRÉSIDENT République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi DISCOURS DU PRÉSIDENT ALLOCUTION DU PRESIDENT DE LA RÉPUBLIQUE À L OCCASION DU 34 ÈME SOMMET DU COMITE D'ORIENTATION DES CHEFS D'ETAT ET DE GOUVERNEMENT DU

Plus en détail

Calcul de moyenne de portrait

Calcul de moyenne de portrait Calcul de moyenne de portrait Dupont Maurane & Bourriaud Typhaine TS2 Mon CV. 1 Présentation POURQUOI CE PROJET : Parmi la liste des projets proposés pour le bac, ce sujet m a semblé le plus attrayant.

Plus en détail

Société immobilière de l Ontario Services de gestion des immobilisations et des locaux

Société immobilière de l Ontario Services de gestion des immobilisations et des locaux Chapitre 4 Section 4.10 Société immobilière de l Ontario Services de gestion des immobilisations et des locaux Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2006

Plus en détail

Fiche synthétique d un itinéraire de découverte

Fiche synthétique d un itinéraire de découverte Etablissement : Collège des Fontaines LA GUERCHE de BRETAGNE Classe :5 ième Le base-ball Langues et civilisations EPS Anglais Développer des compétences dans une activité d'origine américaine à forte imprégnation

Plus en détail

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité Politique de l arbre Mon arbre, le coeur de ma cité Mai 2009 TABLE DES MATIÈRES 1 CONTEXTE D ÉLABORATION DE LA POLITIQUE DE L ARBRE............ 3 1.1 Historique du développement urbain... 3 1.2 Tendance

Plus en détail

Estimations et modélisations des niveaux de champs. électromagnétiques

Estimations et modélisations des niveaux de champs. électromagnétiques Estimations et modélisations des niveaux de champs électromagnétiques dans le cadre d une démarche d information et de concertation entre les opérateurs de téléphonie mobile, les collectivités et la population

Plus en détail

Chantier «Voûte Nubienne» à DEMBELLA Conclusions de fin de chantier

Chantier «Voûte Nubienne» à DEMBELLA Conclusions de fin de chantier Projet VN à DEMBELLA 2011 Page 1 sur 5 Chantier «Voûte Nubienne» à DEMBELLA de fin de chantier Objectifs : Il s agit d introduire sur la zone de Dembella la technique de construction de l association «Voûte

Plus en détail

histoire en pratique UNIL 2004-2005 matthieu.leimgruber@unil.ch janvier 2005 1

histoire en pratique UNIL 2004-2005 matthieu.leimgruber@unil.ch janvier 2005 1 histoire en pratique UNIL 2004-2005 matthieu.leimgruber@unil.ch janvier 2005 1 Problématique, plan et structure caveat : ce bref document ne présente ni des «recettes», ni la «meilleure manière» de procéder,

Plus en détail

REUNION D INFORMATION

REUNION D INFORMATION 1 REUNION D INFORMATION OBJET : PROJET IMMOBILIER RUE GASTON DOUMERGUE MERCREDI 26 FÉVRIER Association de Quartier du Vieux Pigeonnier Association de Quartier Porte de Tournefeuille ORDRE DU JOUR 2 Présentation

Plus en détail

Album photos. Michel Baillargeon. Arpenteur-géomètre. Mon quotidien en images

Album photos. Michel Baillargeon. Arpenteur-géomètre. Mon quotidien en images Album photos Michel Baillargeon Arpenteur-géomètre Mon quotidien en images Mes années sur le terrain À l époque où j étais étudiant et que je parcourais le Québec pour faire divers relevés géodésiques,

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

La problématique de la. Réalisation d une maquette géospatiale urbaine 3D pour la gestion du vieux bâti

La problématique de la. Réalisation d une maquette géospatiale urbaine 3D pour la gestion du vieux bâti Réalisation d une maquette géospatiale urbaine 3D pour la gestion du vieux bâti Le cas du quartier El Amir, ville d Oran (Algérie) Madina Asmaa Missoumi, Ingénieur d État en aménagement du territoire Département

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SEINE, PREFECTURE DE LA SEINE-ET-OISE, PREFECTURE DU VAL-DE-MARNE

PREFECTURE DE LA SEINE, PREFECTURE DE LA SEINE-ET-OISE, PREFECTURE DU VAL-DE-MARNE PREFECTURE DE LA SEINE, PREFECTURE DE LA SEINE-ET-OISE, PREFECTURE DU VAL-DE-MARNE Dossiers des installations classées dangereuses ou insalubres, puis dossiers des installations classées pour la protection

Plus en détail

le permis de construire, la déclaration préalable

le permis de construire, la déclaration préalable le permis de construire, la déclaration préalable Vous avez un projet de construction neuve ou d'extension, de plus de 20 m², d une maison individuelle? Vous souhaitez modifier l'utilisation de locaux

Plus en détail

Rapport final : Projet NETG

Rapport final : Projet NETG Rapport final : Projet NETG Génie Logiciel Introduction Il nous été demandé de réaliser une librairie permettant de manipuler des nombres entiers très grands dont les capacités dépassent les représentations

Plus en détail

Titre du projet Préparation de la communication du robot Auteurs Niveau Partie de programme

Titre du projet Préparation de la communication du robot Auteurs Niveau Partie de programme La réalisation de «kits robots» en 3 ème (partie distribution) et ComAO. Cette séquence propose un exemple d intégration de la partie «Réalisations Assistées par Ordinateur» dans la partie «Diffusion de

Plus en détail

Entretien avec Guy-André Lagesse

Entretien avec Guy-André Lagesse Entretien avec Guy-André Lagesse Propos recueillis et mis en forme par Sébastien Gazeau d après l entretien du 16 octobre 2014. L aspect général des ZAC a-t-il changé au fil des années? La Zone d anniversaire

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande d abri de jardin : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

PROJET DE CHAUFFAGE A BOIS CHAUFFER LES MENINGES AVANT DE CHAUFFER LES LOCAUX

PROJET DE CHAUFFAGE A BOIS CHAUFFER LES MENINGES AVANT DE CHAUFFER LES LOCAUX PROJET DE CHAUFFAGE A BOIS CHAUFFER LES MENINGES AVANT DE CHAUFFER LES LOCAUX 1 Mise en place du projet Depuis plusieurs années, nous nous posons des questions sur les consommations d énergie dans les

Plus en détail

DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE

DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE La MRC des Laurentides est située au cœur de la région du même nom. Elle s étale sur 2 500 km 2 et compte 20 villes et municipalités locales. Sa population de

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE. Guide des pièces à fournir. Gagnons du temps! www.ressonslelong.fr

PERMIS DE CONSTRUIRE. Guide des pièces à fournir. Gagnons du temps! www.ressonslelong.fr PERMIS DE CONSTRUIRE Gagnons du temps! Guide des pièces à fournir www.ressonslelong.fr SOMMAIRE LE PERMIS DE CONSTRUIRE? :... 03 PC1 : LE PLAN DE SITUATION... 04 PC2 : LE PLAN DE MASSE... 05-06 PC3 : LE

Plus en détail