Les Neuropathies Compressives De la cheville et du Pied (Hors MORTON)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Neuropathies Compressives De la cheville et du Pied (Hors MORTON)"

Transcription

1 Les Neuropathies Compressives De la cheville et du Pied (Hors MORTON) Philippe MEYER Xavier DEMONDION (Lille) Thierry FABRE (Bordeaux) Thierry TAVERNIER (Lyon) Cafcim 17 janvier 2015

2 Généralités Pathologie rare et souvent méconnue. Intéresse des nerfs essentiellement sensitifs. La Douleur +/- paresthésies o = symptôme révélateur, N Fib Com N Fib Com o siège caractéristique dépend du nerf concerné, o Peut ne survenir qu a l effort (sportif). Rarement accompagné de troubles moteurs. Le syndrome canalaire reste l étiologie la plus classique. Une cause favorisante est souvent retrouvée. TTT médical (supprimer cause déclenchante). Si échec chirurgie N Fib Sup N Sur Nerfs Plantaires Nerf Saphène (N Fémoral) N Fib Prof N Plant Med N Tib N Sur N Plant Lat

3 Anatomie Le Pied est innervé par les deux branches terminales du Nerf Sciatique: o Le Nerf Tibial (Nerf Sciatique Poplité Interne) o Le Nerf Fibulaire Commun (Nerf Sciatique Poplité Externe) Les trois nerfs qui assurent la sensibilité et la motricité du pied sont: o Le Nerf Fibulaire Superficiel (Nerf Musculo Cutané de la Jambe) o Le Nerf Fibulaire Profond (Nerf Tibial Antérieur) o Le Nerf Tibial o Auxquels il faut ajouter le Nerf Sural (Nerf Saphène Accessoire) purement sensitif

4 Nerf Mixte : Le Nerf Tibial o Moteur : loge postérieure de la jambe et plante du pied. o Sensitif : faces postérolatérale de la jambe, de la cheville et du talon, la plante du pied et des orteils, le bord latéral du pied, la face dorsale des dernières phalanges des orteils Principales collatérales : o Nerf Cutané Sural Médial qui fusionne avec le Rameau Cutané Fibulaire Nerf Sural o Nerf Calcanéen Médial Deux branches terminales : o Le Nerf Plantaire Médial o Le Nerf Plantaire Latéral

5 Le Nerf Plantaire Médial Suit l Artère Plantaire Médiale sur son bord latéral Innerve les muscles médiaux de la plante du pied (Abducteur de l Hallux, Court Fléchisseur de l Hallux (chef médial), Court Fléchisseur des Orteils, Carré Plantaire, 2 premiers lombricaux) Se termine en 3 nerfs digitaux plantaires communs qui se divisent en deux branches destinées aux bords adjacents des 1 er, 2 ème, 3 ème et 4 ème orteils (MORTON) innervation sensitive de la partie antérointerne de la face plantaire du pied, des trois premiers orteils et du bord médial du quatrième Nerf Plantaire Médial Nerf Tibial Nerf Plantaire Latéral Nerfs Digitaux Plantaires

6 Le Nerf Plantaire Latéral A la cheville donne le Nerf Calcanéen Inférieur. Suit l Artère Plantaire Latérale sur son bord médial. Innerve les muscles latéraux de la plante du pied. Nerf Plantaire Médial Nerf Tibial Nerf Plantaire Latéral Au niveau du pied donne deux branches : o o Une profonde à visée musculaire. Une superficielle qui se divise en: Nerf Plantaire Latéral du 5 ème orteil. Nerf Plantaire digital commun qui se termine en nerf digital médial du 5 ème orteil et latéral du 4 ème orteil. Nerfs Digitaux Plantaires

7 Nerf Mixte : Le Nerf Fibulaire Commun o Moteur : muscles antérieurs et latéraux de la jambe. o Sensitif (Nerf Fibulaire Superficiel) : face antérolatérale de la jambe, le dos du pied excepté : Le premier espace interdigital (Nerf Fibulaire Profond) Le dos des dernières phalanges (Nerf Tibial) Principale collatérale : o Le Rameau Cutané Fibulaire qui fusionne avec Nerf Cutané Sural Médial Nerf Sural Deux branches terminales : o Le Nerf Fibulaire Superficiel o Le Nerf Fibulaire Profond Artères Géniculées Biceps Fémoral Branche Médiale Surale Cutanée Grand Adducteur Artère Poplité Nerf Tibial Nerf Fibulaire Commun Branche Médiale Surale Cutanée

8 Nerf de la loge latérale (muscles fibulaires) Traverse le fascia crural au 1/3< de la jambe sous cutané Se termine sur le dos du pied par : o Nerf Cutané Dorsal Médial qui se divise en nerfs digitaux dorsaux médial du 1 er, latéral du 2 ème et médial du 3 ème orteil Le Nerf Fibulaire Superficiel N Cutané Dorsal Intermédiaire N Cutané Dorsal Latéral (N SURAL) N Fibulaire Superficiel N Cutané Dorsal Médial o Nerf Cutané Dorsal Intermédiaire qui se divise en nerfs digitaux dorsaux latéral du 3 ème, latéral et médial du 4 ème et médial du 5 ème orteil. N Digitaux Dorsaux

9 Le Nerf Fibulaire Profond Nerf de la loge antérieure (tibial antérieur, extenseurs) Passe sous le retinaculum des extenseurs Se termine sur le dos du pied par : o Branche latérale à visée musculaire et articulaire. o Branche médiale qui se divise en nerfs digitaux dorsaux latéral du 1 er et médial du 2 ème. N Fibulaire Profond Branche Latérale (N du Court Extenseur des Orteils) Branche Médiale N Digitaux Dorsaux

10 Tibial Antérieur Nerf Fibulaire Profond Veine GrandeSaphène Nerf Saphène Malléole Tibiale Artère et Veine Tibiales Antérieures Long Extenseur de l Hallux Long Extenseur des Orteils Nerf Fibulaire Superficiel Artère et Veine Antérieures de la Malléole Fibulaire Malléole Fibulaire Tibial Postérieur Long Fléchisseur des Orteils Artère et Veine Tibiales Postérieures Nerf Tibial Tendon Calcanéen Veine Petite Saphène Nerf Sural N Digitaux Dorsaux Long Fléchisseur de l Hallux

11 Le Syndrome du Tunnel Tarsien. Plan Jogger s Foot (compression du Nerf Plantaire Médial) Neuropathie de Baxter (compression du Nerf Calcanéen Inférieur) Compression du Nerf Sural (Nerf Saphène Externe) Compression du Nerf Fibulaire Superficiel (Nerf Musculocutané) Compression du Nerf Fibulaire Profond : Syndrome du Tunnel Tarsien Antérieur (Nerf Tibial Antérieur)

12 Compression du Nerf Tibial dans le canal tibio-talocalcanéen. Tunnel Tarsien = canal ostéofibromusculaire inextensible qui présente o Un toit formé : Syndrome du Tunnel Tarsien À sa partie haute par le retinaculum des fléchisseurs À sa partie basse par le muscle Abducteur de l Hallux. Pr X. Demondion o Un plancher osseux constitué par lla face postéromédiale du talus, le sustentaculum tali et la face médiale du calcanéus. Comporte deux étages : o o Un supérieur tibiotalaire Un inférieur talocalcanéen

13 Etage Tibiotalaire Pr X. Demondion Etage Talocalcanéen

14 Syndrome du Tunnel Tarsien Dans le tunnel transitent : Le Nerf Tibial puis La partie initiale des nerfs plantaires latéral (NPL) et médial (NPM) L artère et les veines tibiales postérieures Le tendon Tibial Postérieur Les tenons Fléchisseur des Orteils et Fléchisseur de l Hallux +/- Nerf Calcanéen Médial (NCM) Artères et Veines Tibiales Nerf Tibial Pr X. Demondion

15 Syndrome du Tunnel Tarsien Douleurs chroniques de type paresthésique à prédominance plantaire, parfois nocturne à type de brûlure. Déclenchées par la marche prolongée ou l appui répété (accélérateur), calmées par le repos et la surélévation du pied. Peuvent être reproduits par l éversion et la dorsiflexion de la cheville. Tinel + à la percussion de la face médiale du calcanéus. Signes moteurs exceptionnels. EMG + dans 85% des cas Exploration : Echographie, IRM, TDM

16 Syndrome du Tunnel Tarsien Déclenché par tout syndrome de masse au sein du tunnel tarsien : Vasculaires : varicosités, thrombophlébites Nerveuse : tumeurs Tendineuses : Ténosynovites (TP, LFO, LFH) Musculaires : hypertrophie de l abducteur de l hallux, muscles surnuméraires (Fléchisseur accessoire des orteils LFAO, soléaire accessoire SA, fibulocalcanéen médial). SA LFAO

17 Fibreuses : hypertrophie du retinaculum des fléchisseurs, kyste mucoïde. Osseuses : synostose talocalcanéenne, hypertrophie du sustentaculum tali, os surnuméraire, séquelles de fracture

18 Jogger s Foot (Compression du Nerf Plantaire Médial) Quitte le Nerf Tibial a angle aigu dans le tunnel tarsien. S insinue entre la face médiale du calcanéus et l Abducteur de l Hallux. A la plante du pied se place dans l interstice longitudinal entre l Abducteur de l Hallux, le Court Fléchisseur des Orteils en superficie du croisement des Fléchisseurs (Knot of Henry) compression

19 Jogger s Foot (Compression du Nerf Plantaire Médial) Compression chronique et répétée lors de la course à pied. Majorée par un valgus excessif de l arrière pied. Processus Occupant (Ténosynovite, kyste mucoïde) Clinique : dysésthésies du talon, de l arche médial, de la face plantaire des 1 er et 2 ème orteils. A l IRM signes de dénervation (œdème, atrophie) des muscles Abducteur et Court Fléchisseur de l Hallux, Court Fléchisseur des Orteils, 1 er et 2 ème Lombricaux.

20 Neuropathie de Baxter (Compression du Nerf Calcanéen Inférieur) Première branche collatérale du Nerf Plantaire Latéral. Innerve l Abducteur du 5 ème Orteil, Court Fléchisseur des Orteils, Carré Plantaire, Périoste de la Tubérosité Médiale du Calcanéus Nerf Tibial Nerf Calcanéen Médial Abducteur de l Hallux Aponévrose Plantaire NPM NPL NCI Carré Plantaire Abducteur Du V Court Fléchisseur Plantaire

21 Neuropathie de Baxter (Compression du Nerf Calcanéen Inférieur) 2 niveaux de compression : o o Quand le nerf passe de la portion verticale à la portion horizontale entre l Abducteur du I et le Carré Plantaire. Entre la tubérosité postéro médiale du calcanéus et le Court Fléchiseur des Orteils, au visinage de l aponévrose plantaire Etiologies : fasciite plantaire (15-20%), épine calcanéenne, syndrome de masse (thrombophlébites, tumeur des parties molles )

22 Clinique : talalgie antéro-médiale chronique, majorée par la marche et l appui et qui régresse au repos. Pas de signe sensitif. 15 à 20% des jeunes athlètes présentant une talalgie chronique Signe indirect : amyotrophie avec dégénérescence graisseuse de l Abducteur du V

23 Compression du Nerf Sural Nerf purement sensitif issu de l union, au 1/3 > de la jambe, de branches du nerf tibial et du nerf fibulaire commun. Chemine en sous cutané entre les deux gastrocnémiens puis sur le bord latéral du tendon calcanéen. Se termine sous la malléole fibulaire: o o Rameau calcanéen latéral : sensibilité du bord latéral du talon. Nerf Cutané dorsal latéral du 5 ème orteil : sensibilité de la face N Fibulaire Superficiel N Saphène N Plantaire Latéral N Plantaire Médial dorso-latérale du 5 ème rayon N Sural N Saphène N Sural N Fibulaire Profond N Calcanéen Médial

24 Pr X. Demondion TC TC

25 Compression du Nerf Sural Peut se faire tout le long de son trajet mais le plus surtout au niveau pied et cheville. Clinique : douleur de la face latérale de la cheville et du pied irradiant au 5 ème rayon augmentée par l activité physique. Etiologies : o o o Entorses de cheville a répétition, fracture de la base du 5 ème métatarsien, Kystes synoviaux du Chopart ou des tendons fibulaires. Chirurgie du Tendon calcanéen, des fibulaires, arthrodèses. Lésions musculaires des gastrocnémiens. L échographie et l IRM recherchent un syndrome de masse au contact du nerf. Mais pas de dénervation (nerf uniquement sensitif)

26 HAGLUND opéré TC TC

27 Compression du Nerf Fibulaire Superficiel Perfore le fascia crural (sensitif exclusif) sous cutané Se divise en avant de la malléole fibulaire et du retinaculum des extenseurs en: o o Nerf cutané dorsal médial Nerf cutané dorsal intermédiaire Sensibilité de la face dorsale du pied (sauf 1 ère intercommissure et partie latérale 5 ème rayon). N Fibulaire Commun N Fibulaire Profond N Fibulaire Superficiel N Fibulaire Superficiel N Saphène N Plantaire Latéral N Plantaire Médial N Sural N Sural N Saphène N Fibulaire Profond N Calcanéen Médial

28 Compression du Nerf Fibulaire Superficiel Se fait essentiellement au passage du fascia crural (+/- hernie musculaire) et dans la région tarso-métatarsienne. Clinique : douleur de la face antérolatérale de la jambe irradiant à la face dorsale du pied exacerbée par l activité physique. Etiologies : o o o Entorses de cheville a répétition (distension du nerf), hernie musculaire. Post chirurgie (syndrome des loges, arthroscopie de cheville) Chaussage inadapté, compression positionnelle. L échographie et l IRM recherchent un syndrome de masse au contact du nerf ou une irrégularité de calibre du nerf.

29 Long Extenseur Des Orteils Pr X. Demondion

30 Compression du Nerf Fibulaire Profond Nerf de la loge antérieure. Passe sous le retinaculum des extenseurs puis se divise en : o Branche latérale motrice du Court Extenseur des Orteils NFP o Branche médiane sensitive pour la première intercommissure. N Fibulaire Superficiel N Saphène N Plantaire Latéral N Plantaire Médial Bche latérale Bche médiale N Sural N Saphène N Sural Dr T Tavernier N Fibulaire Profond N Calcanéen Médial

31 Compression du Nerf Fibulaire Profond Clinique : douleur du dos du pied irradiant à la 1 ère inter commissure exacerbée par l activité physique (course à pied), retrait des chaussures Palpation du nerf localiser la compression. EMG difficile Echographie = 1 ère intention, IRM 2 ème intention.

32 Compression du Nerf Fibulaire Profond 4 sites de conflit : Sur croisement du nerf par le tendon Long Extenseur de l Hallux Tunnel Tarsien Antérieur Articulations naviculo-cunéennes, cunéométatarsiennes, inter-cunéennes et intermétatarsiennes Zone de croisement entre tendon Court Extenseur de l Hallux et la branche médiale du Nerf Fibulaire Profond

33 Sur croisement du nerf par le tendon Long Extenseur de l Hallux Ténosynovite du Long Extenseur de l Hallux Epaississement du retinaculum supérieur des extenseurs LEH NFP Long Extenseur De l Hallux (LEH)

34 Syndrome du Tunnel Tarsien Antérieur tunnel ostéo-ligamentaire non extensible entre le rétinaculum inférieur des extenseurs et le fascia recouvrant le talus et l os naviculaire Kystes mucoides Ostéophytose dorsale talo-naviculaire

35 Arthropathies du Médio Pied Ostéophytes dorsaux, synovite hypertrophique, kystes synoviaux dorsaux Kyste mucoide naviculo-cunéen Kyste mucoïde sous le Court Extenseur des Orteils br lat NFP Os intermetatarseum : conflit sur branche médiale NFP

36 Zone de croisement entre tendon Court Extenseur de l Hallux et la branche médiale du Nerf Fibulaire Profond Croisement physiologique Diagnostic porté à l examen clinique. Echo recherche un névrome (Tinel échoscopique) Normal Court Extenseur De l Hallux (CEH) 1,3 mm 1,3 mm 0,8 mm 1,3 mm Névrome post-traumatique branche médiale NFP. Charge de 300 Kg reçue sur le pied 2 ans auparavant.

37 Take Home Messages Pathologie rare. Intéresse des nerfs essentiellement sensitifs. Douleur = symptôme révélateur. Topographie fonction du nerf : ANATOMIE +++ Possibilité de troubles sensitifs, atteinte motrice rarissime. Echographie («ascenseur») = 1 ère intention (névrome, syndrome compressif), IRM 2 ème intention.

38 Take Home Messages Syndrome du Tunnel Tarsien = le + fréquent = compression du Nerf Tibial rechercher une cause déclenchante Jogger s Foot = Nerf Plantaire Médial : Amyotrophie de l Abducteur de l Hallux Neuropathie de Baxter = Nerf Calcanéen Inférieur Amyotrophie de l Abducteur du V (Aponévrosite) Compression Nerf Sural = Nerf sensitif Douleur irradiant au 5 ème rayon Compression du Nerf Fibulaire Superficiel Douleur de la face dorsale du pied. Syndrome du Nerf Fibulaire Profond = Syndrome du Tunnel Tarsien Antérieur : 4 niveaux de compression

39 The End

LES SYNDROMES CANALAIRES NEUROLOGIQUES DE LA JAMBE ET DU PIED

LES SYNDROMES CANALAIRES NEUROLOGIQUES DE LA JAMBE ET DU PIED LES SYNDROMES CANALAIRES NEUROLOGIQUES DE LA JAMBE ET DU PIED F. LEDON Chirurgie orthopédique Institut Nollet 23 rue Brochant 75017 Paris francoise.ledon@free.fr RAPPEL ANATOMIQUE des NERFS du MEMBRE INFERIEUR.

Plus en détail

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied Les Entretiens de Bichat Podologie 2013 Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied C. Cazeau* * Clinique Geoffroy saint-hilaire, 59 rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris,

Plus en détail

LE PIED DU SPORTIF. A. BENBOUZID EHS Ben Aknoun Alger. I8ème Congrès National de la SACOT. Oran 2-4 décembre 2011

LE PIED DU SPORTIF. A. BENBOUZID EHS Ben Aknoun Alger. I8ème Congrès National de la SACOT. Oran 2-4 décembre 2011 LE PIED DU SPORTIF A. BENBOUZID EHS Ben Aknoun Alger I8ème Congrès National de la SACOT Oran 2-4 décembre 2011 Le pied Organe de support et de mouvement, caractéristique de l espèce humaine Fonctions :

Plus en détail

LES SYNDROMES CANALAIRES DES NERFS PERIPHERIQUES

LES SYNDROMES CANALAIRES DES NERFS PERIPHERIQUES LES SYNDROMES CANALAIRES DES NERFS PERIPHERIQUES Les syndromes de compression nerveuse, appelés «syndromes canalaires» ( entrapment neuropathy des anglo-saxons) occupent une place de plus en plus importante

Plus en détail

Les anomalies des pieds des bébés

Les anomalies des pieds des bébés Les anomalies des pieds des bébés Pierre Mary Consultation d orthopédie pédiatrique Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l enfant Hôpital Jean Verdier Hôpital Trousseau Comment étudier un

Plus en détail

22/04/2013. Anamnèse. Examen clinique. Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied. Evaluation de la douleur

22/04/2013. Anamnèse. Examen clinique. Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied. Evaluation de la douleur Anamnèse Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied Evaluation de la douleur Localisation de la douleur Irradiation Apparition de la douleur Horaire et évolution Retentissement de la douleur

Plus en détail

SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN, EPICONDYLITE ET TRAVAIL : POINT DE VUE DU RHUMATOLOGUE

SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN, EPICONDYLITE ET TRAVAIL : POINT DE VUE DU RHUMATOLOGUE SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN, EPICONDYLITE ET TRAVAIL : POINT DE VUE DU RHUMATOLOGUE D. VAN LINTHOUDT La Chaux-de-Fonds Lausanne, le 19.11.2004 SYNDROMES DOULOUREUX PAR SURCHARGE DU MEMBRE SUPERIEUR épaule

Plus en détail

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013 Douleurs des mains Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements C.Zenklusen septembre 2013 Causes de douleurs aux mains Articulations (origine articulaire) Nerfs (origine nerveuse)

Plus en détail

Marche normale et marche pathologique

Marche normale et marche pathologique Marche normale et marche pathologique Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. V. de Bovis Milhe, Dr. H. Collado, Pr. A. Delarque Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Fédération de Médecine

Plus en détail

APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras

APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras APONEVROTOMIE ENDOSCOPIQUE du Syndrome Compartimental d Effort à l Avant-bras Didier FONTÈS Institut Main, Epaule et Sport Paris Espace Médical Vauban - Paris VII e Séminaire DIU d Arthroscopie 2012 Le

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

Articulations du coude et de l avant-bras

Articulations du coude et de l avant-bras Articulations du coude et de l avant-bras 1 Articulation du coude 1.1 Définition Le coude est l articulation intermédiaire du membre supérieur. Elle comprend trois articulations distinctes entre l humérus,

Plus en détail

Fonction et innervation des Muscles

Fonction et innervation des Muscles Muscles Insertions : Adduction (rapproche) Sous centre de rota tete humerale Mémo : Imaginer le mouvement où le muscle se contracte ça donne sa fonction. (Si se contracte en flexion = flechisseur, en extension

Plus en détail

Au programme. Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond

Au programme. Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond Au programme Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond Club La Foulée 5 août 2004 Dre Mireille Belzile La lombo-sciatalgie Inflammation du périoste au site d insertion des muscles du mollet Erreur

Plus en détail

Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie

Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie Fiches pathologies du danseur Inflammation d un tendon ou des structures avoisinantes résultant d une surcharge de travail ou d une contrainte anormale. 4 stades (du

Plus en détail

Les douleurs à l avant-pied

Les douleurs à l avant-pied Les affections du pied Les douleurs à l avant-pied de quoi «métatarsalgie-t-il»? André Roy 4 M me Thérèse Piedpointue, 48 ans, directrice des Relations internationales pour une grande entreprise d aéronautique

Plus en détail

Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied.

Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied. Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied. Technologie à compression Technologie de verrouillage à angle

Plus en détail

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus)

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus) Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

Maladies et Grands Syndromes Radiculalgies et syndromes canalaires (279) Professeurs P. Lafforgue, J.C. Peragut et R.

Maladies et Grands Syndromes Radiculalgies et syndromes canalaires (279) Professeurs P. Lafforgue, J.C. Peragut et R. Maladies et Grands Syndromes Radiculalgies et syndromes canalaires (279) Professeurs P. Lafforgue, J.C. Peragut et R. Legré Juin 2005 1. Introduction Les nerfs périphériques peuvent être atteints en un

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

Préfaces... 6. Introduction... 8

Préfaces... 6. Introduction... 8 Préfaces... 6 Introduction... 8 Comment aborder une problématique musculosquelettique chronique?... 10 Termes importants... 12 La douleur... 14 Repérage anatomique... 24 Les principaux syndromes musculosquelettiques...

Plus en détail

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Les spondylarthopathies 0.2% de la population en France Arthrites Réactionnelles rares S. Ankylosante

Plus en détail

Le guide de la Santé du. Pied. 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied.

Le guide de la Santé du. Pied. 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied. Le guide de la Santé du Pied 1 personne sur 5 a besoin de consulter un professionnel du pied. Petit cours d histoire Les origines... À l origine, l homme marchait pieds nus sur des sols irréguliers. Avec

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Apport de l ostéopathie dans la pathologie des pieds bots varus équins: Etude intelligente de cas sur un enfant de 3 ans.

Apport de l ostéopathie dans la pathologie des pieds bots varus équins: Etude intelligente de cas sur un enfant de 3 ans. Institut Supérieur d Ostéopathie de Paris Mémoire de fin d études Département des Mémoires Année Universitaire 2012-2013 Apport de l ostéopathie dans la pathologie des pieds bots varus équins: Etude intelligente

Plus en détail

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Introduction Kinésithérapie Dénervation Arthrolyse - Artholyse chirurgicale - Artholyse + ligamentotaxis

Plus en détail

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale,

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, LES «ANNEXES» DE LA CAVITE ORALE La Langue La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, occupe l espace dans cette cavité orale, dans la concavité de l arche mandibulaire,

Plus en détail

Accidents des anticoagulants

Accidents des anticoagulants 30 Item 182 Accidents des anticoagulants Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer un accident des anticoagulants. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. COFER

Plus en détail

Rééducation Posturale Globale

Rééducation Posturale Globale Rééducation Posturale Globale R.P.G. Créateur de la méthode : Philippe E. SOUCHARD France Petit guide à l attention de nos patients La Rééducation Posturale Globale est apparue en 1980 à la suite de plus

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

Radiculalgie et syndrome canalaire

Radiculalgie et syndrome canalaire 38 Item 279 Radiculalgie et syndrome canalaire Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Savoir diagnostiquer une radiculalgie et un syndrome canalaire. Identifier les situations d urgence et planifier

Plus en détail

ANATOMIE DE L AVANT-BRAS

ANATOMIE DE L AVANT-BRAS ANATOMIE DE L AVANT-BRAS Marc Revol, Jean-Marie Servant Compris entre le coude et le poignet, l'avant-bras (forearm) possède 2 os reliés entre eux par une membrane interosseuse. Il présente donc 2 loges

Plus en détail

Muscles de l'avant-bras et de la main

Muscles de l'avant-bras et de la main Muscles de l'avant-bras et de la main CHAPITRE PLAN DU CHAPITRE Vue d'ensemble des actions : muscles de l'articulation du coude et des articulations radio-ulnaires, 182 Vue d'ensemble des actions : muscles

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES

LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES LES TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES DE L EPAULE CHEZ DES TECHNICIENNES DE LABORATOIRE L. MERIGOT, F. MARTIN, Avec la participation des Drs G. DALIVOUST, G. GAZAZIAN 26 Janvier 2010 1 SOMMAIRE 1. Introduction

Plus en détail

LE PIED DE LA PERSONNE ÂGÉE

LE PIED DE LA PERSONNE ÂGÉE LE PIED DE LA PERSONNE ÂGÉE Journée e de la Société Bretonne de GériatrieG 11 décembred 2009 DINAN Dr LAUNAY J.L. Quelques GénéralitG ralités en 2010 : 20 millions de pieds + de 65 ans (17 % de la population)

Plus en détail

Orthopédie Sémiologie et traumatologie de la cheville et du pied

Orthopédie Sémiologie et traumatologie de la cheville et du pied Université Paris-VI Orthopédie Sémiologie et traumatologie de la cheville et du pied DCEM 2005-2006 Pr. Jean-Luc Lerat, Faculté de Médecine Lyon-Sud Mise à jour : 18 janvier 2006 2/107 Orthopédie Sémiologie

Plus en détail

Solva Thérapie traitement de la douleur, de la mobilité réduite et de la distorsion posturale

Solva Thérapie traitement de la douleur, de la mobilité réduite et de la distorsion posturale Solva Thérapie traitement de la douleur, de la mobilité réduite et de la distorsion posturale Cours de la formation continue dans les thérapies manuelles Pour ceux qui veulent ajouter des techniques efficaces,

Plus en détail

Vignette clinique 1. Femme, 26 ans; caissière. RC : Dorsalgie depuis 18 mois. ATCD : Tabagisme 20 paquets/année; pas de maladies chroniques HMA :

Vignette clinique 1. Femme, 26 ans; caissière. RC : Dorsalgie depuis 18 mois. ATCD : Tabagisme 20 paquets/année; pas de maladies chroniques HMA : Vignette clinique 1 Femme, 26 ans; caissière RC : Dorsalgie depuis 18 mois. ATCD : Tabagisme 20 paquets/année; pas de maladies chroniques HMA : Depuis 6 mois, douleurs dorsales à caractère inflammatoire

Plus en détail

FONCTION DU POUCE. Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE

FONCTION DU POUCE. Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE FONCTION DU POUCE Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE L iconographie est notamment issue des ouvrages de Mr Netter et Kapandji. LA COLONNE DU POUCE Constituée

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Définition et facteurs de risque 2 Définition Contraintes bio-mécaniques,

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Cruralgie par hématome

Plus en détail

w w w. m e d i c u s. c a

w w w. m e d i c u s. c a www.medicus.ca En appelant la colonne vertébrale «arbre de vie» ou «fleuve sacré qui irrigue tout le corps», les Anciens voyaient juste. De tout temps considéré comme fragile, cet axe du corps se révèle

Plus en détail

Item 279 : Radiculalgie et syndrome canalaire

Item 279 : Radiculalgie et syndrome canalaire Item 279 : Radiculalgie et syndrome canalaire Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Atteintes radiculaires des membres inférieurs... 1 1. 1 Lomboradiculalgies communes...1 1. 1. 1

Plus en détail

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER I : INTRODUCTION Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Construction il est utile de se remémorer ou de prendre simplement conscience que notre

Plus en détail

Genou non traumatique

Genou non traumatique Epidémiologie Genou non traumatique Laure Brulhart (Paola Chevallier) 25 37% des patients >50 ans souffrent de gonalgie 50% restriction dans les AVQ 33% consultent leur généraliste Facteurs associés avec

Plus en détail

Evaluation de la gravité et complications chez un traumatisé des membres

Evaluation de la gravité et complications chez un traumatisé des membres Evaluation de la gravité et complications chez un traumatisé des membres Dr. C. LAZERGES, Dr. B. COULET, Pr. M. CHAMMAS Service de Chirurgie Orthopédique 2 et Chirurgie de la Main CHU Lapeyronie Montpellier

Plus en détail

La chirurgie dans la PC

La chirurgie dans la PC La chirurgie dans la PC GF PENNECOT Marchant ou déambulant Grand handicapé Kinésith sithérapie Appareillage Médicaments Chirurgie neuro ortho LESION NEUROLGIQUE STABLE Spasticité Perte de la sélectivit

Plus en détail

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE TRAVAIL SUR ÉCRAN DANS LA BRANCHE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DOCUMENT ÉTABLI PAR LA COMMISSION PARITAIRE SANTÉ ET PRÉVENTION DES RISQUES DES TÉLÉCOMMUNICATIONS LE CONTEXTE Quel que soit le secteur d activité,

Plus en détail

3min. d exercices par jour pour ne pas, ne plus avoir mal au dos.

3min. d exercices par jour pour ne pas, ne plus avoir mal au dos. 3min. d exercices par jour pour ne pas, ne plus avoir mal au dos. Pour bien comprendre le fonctionnement de la colonne vertébrale, il faut savoir qu il existe deux types de muscles qui se rattachent aux

Plus en détail

C es interventions étaient effectuées à ciel

C es interventions étaient effectuées à ciel LCA RÉÉDUCATION APRÈS LIGAMENTOPLASTIE À la fin des années 70 et au début des années 80, les plasties du LCA pouvaient être intra-articulaires, extra-articulaires ou mixtes, le transplant était naturel

Plus en détail

K I N é S I T H é R A P I E & D B C

K I N é S I T H é R A P I E & D B C KINéSITHéRAPIE & DBC KINéSITHéRAPIE & DBC Informations T (+352) 23 666-810 kine@mondorf.lu Rééducation Individuelle Le service de de Mondorf Domaine Thermal propose une gamme complète de traitements individuels

Plus en détail

097AS2014/02/18. Thérapie à Ultra-son. BTL-4000 Smart/Premium ENCYCLOPÉDIE THÉRAPEUTIQUE DU BTL 100AS2014/02/18FR

097AS2014/02/18. Thérapie à Ultra-son. BTL-4000 Smart/Premium ENCYCLOPÉDIE THÉRAPEUTIQUE DU BTL 100AS2014/02/18FR 097AS2014/02/18 Thérapie à Ultra-son BTL-4000 Smart/Premium ENCYCLOPÉDIE THÉRAPEUTIQUE DU BTL 100AS2014/02/18FR 1 adnexite - changements post-inflammatoires... 4 2 arthrite... 5 3 arthrite - subaqual...

Plus en détail

Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale

Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale Ould Ouali.A, Amari.A, Lyazidi.O, Benbetka.L, Lakrouf.F, Rachedi.M MPR-HMUS-Staoueli 3eme congrès de la

Plus en détail

ANALYSE DU MOUVEMENT EXEMPLE : LE SQUAT

ANALYSE DU MOUVEMENT EXEMPLE : LE SQUAT PACOUIL Christophe1 Option culturisme 2012-2013 ANALYSE DU MOUVEMENT 1. Nous étudions les articulations concernées 2. Nous analysons la mécanique 3. Nous cherchons les muscles sollicités au plan moteur,

Plus en détail

LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique

LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique LA LOMBALGIE CHRONIQUE : Facteurs de risque, diagnostic, prise en charge thérapeutique Caroline Karras-Guillibert Rhumatologue, Hôpital Saint Joseph, Marseille La lombalgie chronique : le «mal du siècle»?

Plus en détail

DIRECTION REGIONALE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE D ILE DE FRANCE

DIRECTION REGIONALE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE D ILE DE FRANCE DIRECTION REGIONALE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE D ILE DE FRANCE TRAVAIL ECRIT REALISE EN VUE DE L OBTENTION DU DIPLOME D ETAT DE MASSEUR-KINESITHERAPEUTE 2013 Réflexion sur la

Plus en détail

dos La qualité au service de votre santé Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse p r e n d r e s o i n d e s o n

dos La qualité au service de votre santé Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse p r e n d r e s o i n d e s o n dos p r e n d r e s o i n d e s o n Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse La qualité au service de votre santé Cette information, éditée par l Institut de physiothérapie de la Clinique de La Source, vous

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULO SQUELETTIQUES (T.M.S.)

LES TROUBLES MUSCULO SQUELETTIQUES (T.M.S.) LES TROUBLES MUSCULO SQUELETTIQUES (T.M.S.) 1) Généralités Service de Santé au Travail de Cambrai Dr Patrice THOREZ 1 Il s agit d affections touchant : Les articulations - Les tendons Les muscles - Les

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL

Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL Delivered by Protocoles canins pour les traitements par ondes de choc radiales STORZ MEDICAL Docteur Artem Rogalev et Spok APPLICATEURS - PARAMETRES MACHINE CERA-MAX C 15 : Grâce à sa composition en poudre

Plus en détail

Accidents musculaires. Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre

Accidents musculaires. Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre Accidents musculaires Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Strasbourg-Hautepierre I. Lésions musculaires aiguës Classification Clinique

Plus en détail

Lombosciatalgie aigue et chronique Quelle prise en charge? Dr Azizi Fatima Rabat

Lombosciatalgie aigue et chronique Quelle prise en charge? Dr Azizi Fatima Rabat Lombosciatalgie aigue et chronique Quelle prise en charge? Dr Azizi Fatima Rabat rappeler l examen clinique du rachis Reconnaître les signes d alertes(red flags) Distinguer la lombalgie commune d une lombalgie

Plus en détail

E-MAG Active BILATÉRAL JUSQU'À 100 KG OU UNILATÉRAL JUSQU'À 85 KG. Information produit

E-MAG Active BILATÉRAL JUSQU'À 100 KG OU UNILATÉRAL JUSQU'À 85 KG. Information produit E-MAG Active BILATÉRAL JUSQU'À 100 KG OU UNILATÉRAL JUSQU'À 85 KG Information produit 2 Ottobock E-MAG Active E-MAG Active L'E-MAG Active est une innovation technologique ouvrant de toutes nouvelles perspectives

Plus en détail

Échographie normale et pathologique du grand pectoral

Échographie normale et pathologique du grand pectoral Échographie normale et pathologique du grand pectoral JL Brasseur, N Gault, B Mendes, D Zeitoun-Eiss, J Renoux, P Grenier G H Pitié-Salpêtrière Introduction La pathologie du grand pectoral est relativement

Plus en détail

Technique Opératoire. Plaque Fyxis P l aq u e P o u r Arthrodèse MTP du Pre m i e r R ayo n

Technique Opératoire. Plaque Fyxis P l aq u e P o u r Arthrodèse MTP du Pre m i e r R ayo n Technique Opératoire Plaque Fyxis P l aq u e P o u r Arthrodèse MTP du Pre m i e r R ayo n PLAQUE POUR ARTHRODÈSE MÉTATARSO-PHALANGIENNE DU PREMIER RAYON. INDICATIONS CLINIQUES : Hallux Rigidus évolué,

Plus en détail

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires 1 Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires Dans la grande majorité des cas, les syndromes fémoro-patellaires (SFP) guérissent avec un traitement médical bien conduit. Pour être efficace,

Plus en détail

Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales

Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales A propos de 35cas L.Derouich, N.El Benna, N.Moussali, A.Gharbi, A.Abdelouafi Service de Radiologie Hôpital 20 Aout CHU Ibn Roch Casablanca Maroc plan

Plus en détail

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE Eric HALLARD, Kinésithérapeute La rupture du LCAE est de plus en plus fréquente

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

Le pied 2 eme partie par Claude HUERTAS et Christian MANSAT

Le pied 2 eme partie par Claude HUERTAS et Christian MANSAT L A L E T T R E LETTRE D INFORMATION JUILLET 2002 Hors-série n 3 Editorial Ce 2 ème numéro spécial consacré au pied et à sa pathologie se veut pragmatique et didactique. Il est là pour nous rappeler que

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile

PRADO, le programme de retour à domicile , le programme de retour à domicile Enjeux et objectifs du programme Répondre à une volonté croissante des patients Adapter et renforcer le suivi post hospitalisation Optimiser le retour à domicile et

Plus en détail

La signification des mots signalés par un astérisque* est exposée dans un glossaire situé en fin de fiche. I DÉFINITION DE LA NUISANCE ET DU RISQUE

La signification des mots signalés par un astérisque* est exposée dans un glossaire situé en fin de fiche. I DÉFINITION DE LA NUISANCE ET DU RISQUE Fiche de sécurité H2 F 19 02 Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics Tour Amboise 204, rond-point du Pont de Sèvres 92516 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél. : 01 46 09 27

Plus en détail

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 C. Gable - DUHAM 2010 Les orthèses provisoires en pathologie traumatique LES FRACTURES DIGITALES LA MAIN COMPLEXE LES ENTORSES DIGITALES Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 Colette Gable,

Plus en détail

Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques

Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques France MARCHAND Nagi MIMASSI Psychologue clinicienne stagiaire doctorante Praticien hospitalier Consultation des douleurs chroniques

Plus en détail

Appareil Thérapeutique pour le Soin du Dos

Appareil Thérapeutique pour le Soin du Dos Appareil Thérapeutique pour le Soin du Dos des instruments ayant une très faible efficacité. Le Nubax Trio est maintenant soutenu par de nombreux brevets et distributeurs à travers le monde. Cet appareil

Plus en détail

L'osteopathie à travers les troubles musculo squelettiques et le sport :

L'osteopathie à travers les troubles musculo squelettiques et le sport : L'osteopathie à travers les troubles musculo squelettiques et le sport : Dans de nombreux cas il est possible de prévenir les pathologies en étant à l écoute de ses dysfonctionnements, pertes d énergie,

Plus en détail

SÉMIOLOGIE TRAUMATOLOGIE

SÉMIOLOGIE TRAUMATOLOGIE SÉMIOLOGIE TRAUMATOLOGIE CHEVILLE PIED J-L Lerat Faculté Lyon-Sud 2 SÉMIOLOGIE TRAUMATOLOGIE de la CHEVILLE et du PIED 1 RAPPEL ANATOMIQUE DU PIED 3 ANATOMIE DE SURFACE - PALPATION 3 MOBILITÉ DE LA CHEVILLE

Plus en détail

Prenez soin de votre dos. Informations et astuces contre les douleurs lombaires

Prenez soin de votre dos. Informations et astuces contre les douleurs lombaires Prenez soin de votre dos Informations et astuces contre les douleurs lombaires Prenez soin de votre dos 1 2 3 4 Des causes diverses, souvent liées au travail Plaintes et lésions Prévention: mieux vaut

Plus en détail

l avant-pied douloureux

l avant-pied douloureux L A L E T T R E L E T T R E D I N F O R M A T I O N ( 3 n u m é r o s p a r a n ) s e p t e m b re 2 0 1 1 HS N 10 Éditorial À chaque région du pied (cheville, talon, tarse, métatarse), un type de pathologie.

Plus en détail

L indépendance à chaque pas de la vie. Groupe. Votre meilleur allié. Visitez notre site : www.groupe-g2m.com

L indépendance à chaque pas de la vie. Groupe. Votre meilleur allié. Visitez notre site : www.groupe-g2m.com L indépendance à chaque pas de la vie. Votre meilleur allié. Groupe Visitez notre site : www.groupe-g2m.com : Votre meilleur allié. Dispositif médical unique Le système WalkAide est une neuro-orthèse de

Plus en détail

GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES TIBIO-PÉDIEUSES. Programme de réadaptation physique

GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES TIBIO-PÉDIEUSES. Programme de réadaptation physique GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES TIBIO-PÉDIEUSES Programme de réadaptation physique Comité international de la Croix-Rouge 19 avenue de la Paix 1202 Genève, Suisse T + 41 22 734 60 01 F + 41 22 733 20

Plus en détail

LE LARYNX VUE ANTERIEURE DU LARYNX : Décembre 2007 Sources Étudiantes. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

LE LARYNX VUE ANTERIEURE DU LARYNX : Décembre 2007 Sources Étudiantes. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes LE LARYNX Le larynx est un conduit aérien qui joue un rôle essentiel dans la phonation mais aussi dans la respiration. Suite au larynx, se trouve la glotte, une zone rétrécie qui délimite les voies aériennes

Plus en détail

Les troubles musculosquelettiques du membre supérieur

Les troubles musculosquelettiques du membre supérieur Ce guide concerne les troubles musculosquelettiques (TMS) du membre supérieur. Il a été élaboré à partir de travaux de la section Assistance en physiologie-ergonomie (APE) du service de Physiologie environnementale

Plus en détail

Service d Urologie - Hôpital de la Conception - APHM. 2. Service de Gynécologie Obstétrique - Hôpital de la Conception - APHM. 3

Service d Urologie - Hôpital de la Conception - APHM. 2. Service de Gynécologie Obstétrique - Hôpital de la Conception - APHM. 3 Efficacité de la stimulation transcutanée chronique du nerf tibial postérieur dans l hyperactivité vésicale de la femme atteinte de Maladie de Parkinson ou d Atrophie Multisystématisée A. Ohannessian 1,2,4,

Plus en détail

TMS et travail sur écran : Que faire? Penser et Agir avec l'ergonomie

TMS et travail sur écran : Que faire? Penser et Agir avec l'ergonomie TMS et travail sur écran : Que faire? Sommaire Les TMS : définition p 3 Les facteurs de risque des TMS p 4 Les enjeux des TMS p 5 Les obligations des employeurs p 6 Législation : quelques textes p 7 Les

Plus en détail

Les Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S.)

Les Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S.) DOSSIER Les Troubles Musculo-Squelettiques (T.M.S.) De par leur fréquence et leur impact, tant médical que socioprofessionnel, les TMS constituent un problème majeur de santé au travail. Bien que de nombreuses

Plus en détail

La reprise de la vie active

La reprise de la vie active Prothèse de hanche Les conseils de votre chirurgien La reprise de la vie active Vous êtes aujourd hui porteur d une prothèse de hanche ; elle va vous permettre de reprendre vos activités sans gène ni douleur.

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD

PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD Douleurs du post-partum : Douleurs cicatricielles (déchirures ou épisio) Dyspareunies orificielles

Plus en détail

Gamme PHENIX Portable. Toute l électrothérapie dans un portable

Gamme PHENIX Portable. Toute l électrothérapie dans un portable Gamme PHENIX Portable Toute l électrothérapie dans un portable PHYSIO PHYSIOSTIM URO Les exclusivités de la gamme PHENIX Portable PHYSIO PHYSIOSTIM URO Les PHENIX Portable sont les seuls appareils portables

Plus en détail

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES : SYNDROME COMPRESSIF DU NERF ULNAIRE AU COUDE «MIEUX VAUT PREVENIR QUE GUERIR»

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES : SYNDROME COMPRESSIF DU NERF ULNAIRE AU COUDE «MIEUX VAUT PREVENIR QUE GUERIR» MEMOIRE PRESENTE POUR LE DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE DE REEDUCATION ET APPAREILLAGE EN CHIRURGIE DE LA MAIN 2009-2011 CHAUVET Marie Ergothérapeute Sophrologue bio-dynamicienne Membre de la Commission de

Plus en détail

L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE. Vincent de PARADES PARIS

L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE. Vincent de PARADES PARIS L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE Vincent de PARADES PARIS INTRODUCTION L incontinence anale du post-partum partum relève de deux mécanismes : la déchirure de l

Plus en détail

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Information supplémentaire 3 Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Installation Sur table normale, en décubitus dorsal

Plus en détail

SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES. Spondylarthrites. Décembre 2008

SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES. Spondylarthrites. Décembre 2008 SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Spondylarthrites Décembre 2008 OBJECTIFS - Mieux identifier les patients atteints de spondylarthrite afin de raccourcir le délai entre l apparition des symptômes

Plus en détail

Définition. Spasticité. physiopathologie. Le réflexe d étirement. Spastikos : étirer

Définition. Spasticité. physiopathologie. Le réflexe d étirement. Spastikos : étirer Définition Spasticité Physiopathologie et aspects cliniques Docteur Jacques Luauté Service de Rééducation Neurologique Professeur Dominique Boisson Hôpital Henry Gabrielle Spastikos : étirer «la spasticité

Plus en détail

Docteur Isabelle SUTTER.

Docteur Isabelle SUTTER. Docteur Isabelle SUTTER. EXAMEN CLINIQUE DU LOMBALGIQUE REUNION DU 12 FEVRIER 2003 I MODALITES DE L'EXAMEN CLINIQUE Interrogatoire Les six points clés Le siège de la douleur Le rythme de la douleur : mécanique,

Plus en détail

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur A.V.C. Gamme innovante d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Pour une réhabilitation motrice facilitée SYSTÈME DE RÉGLAGE BLOCABLE LIBERTÉ

Plus en détail

Chirurgie du pied. réponses à vos questions. Vous allez être opéré(e) d un hallux valgus. collection

Chirurgie du pied. réponses à vos questions. Vous allez être opéré(e) d un hallux valgus. collection Chirurgie du pied Vous allez être opéré(e) d un hallux valgus réponses à vos questions Avec la collaboration du Dr Olivier BONIFACE Chirurgie du pied et de la cheville collection Réalisé avec le soutien

Plus en détail

La contention. Application pratique. Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs

La contention. Application pratique. Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs La contention Application pratique par BSN medical Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs Soyez sûrs de vos bandes adhésives élastiques La qualité originale depuis 1931 Comme vos

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

On a comparé les orthèses à des

On a comparé les orthèses à des IMPRESSION ET AND OPINION Bienfaits des orthèses chez une patiente souffrant de métatarsalgie Par Russ Horbal, BMR PT, BPE, Ed(cert.), CAT(c), diplôme en physiothérapie du sport On a comparé les orthèses

Plus en détail