Questions-réponses à propos de l impôt sur la fortune

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Questions-réponses à propos de l impôt sur la fortune"

Transcription

1 Questions-réponses à propos de l impôt sur la fortune Pourquoi un impôt sur la fortune? Pour Elio Di Rupo, Président du PS, c est d abord une simple question de justice : «Quelqu un qui se lève tôt tous les matins pour aller travailler paie jusqu à 50% d impôts (sans même tenir compte des additionnels communaux). Un rentier qui attend que son argent fructifie paie 0% d impôts sur ses plus-values boursières, et ne paie pas d impôt sur la fortune.» Le livre de l économiste Thomas Piketty, «Le capital au 21 e siècle», montre aussi que le rendement du capital tend à être nettement plus élevé que la progression des salaires et de la production. Un impôt sur la fortune est donc une mesure de justice fiscale pour limiter la progression des inégalités patrimoniales et ainsi mieux répartir les richesses. Pourquoi le PS ne l a-t-il pas fait jusqu à présent? Le PS a inscrit pour la première fois l impôt sur la fortune dans son programme électoral de Il l a régulièrement mis sur la table lorsqu il négociait des accords de gouvernement, sans toutefois pouvoir trouver de majorité avec d autres partis pour le mettre en œuvre. Le PS a dès lors agi plutôt sur les revenus du capital, par exemple en augmentant le précompte mobilier (taxe sur les revenus du capital) de 15 à 25% sous le gouvernement Di Rupo. Dans l opposition, le PS continue à se mobiliser pour plus de justice fiscale et agit à présent au parlement en déposant une proposition de loi. Pour Elio Di Rupo, «tous les grands combats politiques prennent du temps : il a ainsi fallu des décennies pour ériger la sécurité sociale. Pour le PS, il est important de continuer à se mobiliser pour enfin obtenir cet impôt sur les grosses fortunes. Pendant longtemps, le PS a été le seul parti à le soutenir ; nous sommes contents de voir que les positions des autres évoluent.» Qui devra payer l impôt sur la fortune selon la proposition du PS? Toutes les personnes qui disposent d une fortune d au moins 1,25 1

2 millions d euros en plus de leur maison ou appartement d habitation et de leurs biens professionnels. Pour Elio Di Rupo, «il ne s agit pas de toucher à la classe moyenne, aux revenus modestes ou à la petite épargne, ni de pénaliser l activité économique. Ce sont vraiment les toutes grosses fortunes que le PS veut mettre à contribution.» Un boulanger qui possède sa boulangerie et un four à pain, un pharmacien qui dispose de sa propre pharmacie, et tous les autres professionnels qui doivent investir dans du matériel coûteux ne risquent donc pas d être soumis à l impôt sur la fortune à cause de ça. Combien les plus fortunés devront-ils payer? L impôt est fixé à : - 0,40% pour la première tranche imposable de patrimoine de 0,01 euros à euros ; - 0,80% pour la tranche de patrimoine imposable de euros à euros ; - 1,20% pour la tranche de patrimoine imposable de euros à euros ; - 1,50% pour la tranche de patrimoine imposable supérieure à euros. Il s agit donc d un impôt progressif : plus le contribuable dispose d une grosse fortune, plus il paie un taux élevé d impôt. Quelques exemples Goossens (60 ans, rentier) Madame Durant (80 ans, pensionnée) Laurent (50 ans, dentiste) Madame du Lys (42 ans, riche héritière) Goossens ne travaille plus depuis 10 ans: il dispose de trois immeubles à appartements, qu il met en location. Cela lui assure un revenu très confortable. Madame Durant et son défunt mari ont travaillé toute leur vie. Ils gagnaient un salaire moyen. Il y a 60 ans, cela leur a permis d acheter une belle maison à Bruxelles. Au début de sa carrière, Laurent a emprunté de l argent pour s acheter un cabinet de dentiste, du mobilier et un fauteuil avec tout le matériel Madame du Lys dispose d un patrimoine considérable: plusieurs millions d euros de placements financiers, un yacht, une villa à Knokke, 5 2

3 Il dispose également d un appartement à la mer et d une maison dans le sud de la France. Au total, son patrimoine se monte à 2,3 millions d euros (sans compter sa maison d habitation). Avec les années, cette maison a pris énormément de valeur: elle est aujourd hui estimée à euros. Madame Durant est inquiète: elle sait que c est un montant gigantesque, mais elle y habite depuis 60 ans, y a tous ses souvenirs et ne veut pas déménager à son âge. nécessaire. Au total, son patrimoine professionnel se monte à euros. Quand on y ajoute sa maison, sa voiture, ses meubles, son épargne, son patrimoine total dépasse 1,25 millions d euros. voitures de luxe. Au total, son patrimoine se monte à 5,3 millions d euros hors maison d habitation et biens professionnels. Or elle a peur de devoir payer l impôt sur la fortune, car en tenant compte de ses meubles, de sa voiture, de son épargne, son patrimoine total dépasse 1,25 millions d euros. Goossens devra payer euros d impôt sur la fortune par an. Madame Durant ne paiera pas l impôt sur la fortune, car sa maison d habitation n est pas prise en compte. Laurent ne paiera pas l impôt sur la fortune car ses biens professionnels et sa maison d habitation n entrent pas en compte dans le calcul. Madame du Lys devra payer un impôt de euros par an. Combien l impôt sur la fortune va-t-il rapporter? Il n existe pas de cadastre des fortunes en Belgique, c est-à-dire pas de base de données qui indique qui possède quoi. Il est donc très difficile d estimer le rendement de l impôt sur la fortune. 3

4 Le PS a voulu éviter toute estimation fantaisiste et a donc retenu des hypothèses de calcul très raisonnables. Selon cette méthodologie, l impôt sur les grosses fortunes pourrait rapporter de 600 à 700 millions d euros. S il s avère par la suite que cela rapporte plus, ce sera évidemment une très bonne nouvelle. Pour Elio Di Rupo, «c est un élément important pour rendre notre système plus juste, mais ce n est évidemment pas le seul. Le PS a également déposé le 6 octobre une proposition de loi pour taxer les plus-values boursières. Selon le Conseil supérieur des Finances, l imposition des plus-values pourrait rapporter 4 milliards d euros» Cet impôt ne va-t-il pas faire fuir les plus fortunés? Pour Elio Di Rupo, «quelqu un qui a plus d un million d euros de côté en plus de sa maison d habitation ne va pas quitter le pays parce qu il doit payer 5000 euros» Il faut d ailleurs relativiser l importance de l expatriation fiscale des riches Français : d'après un récent rapport de la Direction générale des finances publiques (DGFIP), cité par Le Monde, seuls 0,2% des Français soumis à l'impôt sur la fortune s expatrieraient. Si l impôt sur la fortune français n était pas rentable, on peut supposer que les présidents de droite l auraient supprimé. Or tant Jacques Chirac que Nicolas Sarkozy l ont maintenu Comment va-t-on avoir connaissance des grosses fortunes du pays? Nous avons choisi un modèle déclaratif : les plus fortunés devront déclarer le patrimoine dont ils disposent. Cela permet d éviter de devoir enregistrer le niveau de patrimoine de tous les Belges, y compris ceux qui ne seront jamais dans les conditions pour payer cet impôt, et d éviter la charge administrative qu une telle tâche représenterait. Il appartient à l administration de déterminer les règles d évaluation des éléments constitutifs du patrimoine sur base de la jurisprudence, de la réglementation et des pratiques fiscales existantes. Cela doit se régler dans un arrêté royal et non une loi. A titre d exemple, l une des pistes qui nous semble couler de source est de prendre en considération, comme base minimale, les montants déclarés aux assurances pour couvrir les biens. 4

5 Le risque de sous déclaration est un phénomène qui peut se rencontrer pour tous les types d impôts et n est pas spécifique à l impôt sur la fortune. Cependant, la même remarque pouvait être formulée à l encontre des opérations de régularisation (également déclaratives et basées sur une action spontanée du contribuable). Pourtant, personne n a critiqué la situation en raison des échanges d informations toujours plus performants. Il en va de même pour l impôt sur la fortune. Il revient à l administration de déterminer la juste sanction pour les gens qui ne respecte pas les règles. Taxer les grandes fortunes, n est-ce pas un frein à l innovation, à la création d entreprises, à la prise de risque? C est d abord supposer que ce sont les créateurs d entreprises qui disposent des plus grosses fortunes. Dans son livre «Le capital au 21 ème siècle», l économiste Thomas Piketty nous montre que c est loin d être une évidence : le fondateur d Apple Steve Jobs, au sommet de sa gloire, était ainsi trois fois moins riche que Liliane Bettencourt, héritière du groupe L Oréal. Plus généralement, Piketty explique que quand le taux de rendement du capital dépasse significativement le taux de croissance de l économie, «il suffit aux héritiers d épargner une part limitée des revenus de leur capital pour que ce dernier s accroisse plus vite que l économie dans son ensemble. Dans ces conditions, il est presque inévitable que les patrimoines hérités dominent largement les patrimoines constitués au cours d une vie de travail, et que la concentration du capital atteigne des niveaux extrêmement élevés, et potentiellement incompatibles avec les valeurs méritocratiques et les principes de justice sociale qui sont au fondement de nos sociétés démocratiques modernes.» Il semble en outre fort improbable, à nouveau, qu un génie choisisse de ne pas innover parce que s il gagne plus d 1,25 millions d euros, il devra en payer 5000, d autant plus que les actifs affectés à l activité professionnelle sont exonérés. L impôt sur la fortune incite au contraire à réinvestir une partie des revenus accumulés (ou du patrimoine constitué) dans une activité productive, plutôt que de laisser dormir sa fortune. N est-il pas illogique de taxer une 2 e revenus qui ont déjà été taxés? fois un patrimoine constitué de 5

6 Si l on veut diminuer l impôt sur les revenus du travail et réaliser un véritable tax shift (rééquilibrage fiscal), il est plus logique, pour le PS, de demander une contribution des grosses fortunes et des revenus du capital plutôt que, comme d autres le suggèrent, d augmenter la TVA (également payée avec des revenus du travail qui ont déjà été taxés) ou les taxes environnementales (idem). Par ailleurs, dans la très grande majorité des cas, la grande fortune est accumulée sur base de revenus du capital et celui-ci est encore significativement moins imposé que celui du travail. L impôt sur la fortune est donc un élément complémentaire dans ce cadre. Le gouvernement de Charles Michel dit qu il prélève 1 milliard sur les revenus du capital. N est-ce pas déjà énorme? Ce n est pas l effort annuel mais l effort qu ils envisagent de réaliser sur 5 ans. En réalité, ils prélèveront 350 millions par an sur le capital et dans la lutte contre la fraude. Cela représente moins de 3% de l effort total que veut faire le gouvernement MR-NVA le gouvernement avec les socialistes avait prélevé 20 fois plus, soit 7 milliards par an, on comprend qu il y a de la marge! 6

Les niches fiscales. Fiche argumentaire - 8. p coût et ETENDUE DES NICHES FISCALES

Les niches fiscales. Fiche argumentaire - 8. p coût et ETENDUE DES NICHES FISCALES Mars 2013 La crise en questions... Fiche argumentaire - 8 Les niches fiscales Selon la Cour des Comptes les niches fiscales (appelées dépenses fiscales en Finances Publiques), sont des mesures dérogatoires

Plus en détail

La société de patrimoine familial

La société de patrimoine familial planification successorale et structures sociétaires Chapitre 1 La société de patrimoine familial La société de gestion de patrimoine familial (ci-après «SPF») a été introduite par la loi du 11 mai 2007

Plus en détail

La fiscalité en Belgique : qu en pensent les scandaleusement riches?

La fiscalité en Belgique : qu en pensent les scandaleusement riches? La fiscalité en Belgique : qu en pensent les scandaleusement riches? 1 Plan de l intervention 1) Les représentations autour de l impôt 2) À quoi sert l impôt? 3) Tous les impôts sont-ils logés à la même

Plus en détail

Argumentaire sur la réforme fiscale

Argumentaire sur la réforme fiscale Argumentaire sur la réforme fiscale!"#$%&&# ' ( )%*+ ),+ -! Argumentaire sur la réforme fiscale Des cadeaux aux plus riches mais pas de vraie réforme T. Breton et J-F. Copé ont détaillé, dans Le Figaro

Plus en détail

Note de propositions Consultations prébudgétaires 2014-2015

Note de propositions Consultations prébudgétaires 2014-2015 Rencontre avec Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l Économie du Québec, 24 janvier 2014 Note de propositions Consultations prébudgétaires 2014-2015 REPRÉSENTATION POLITIQUE / INFORMATION STRATÉGIQUE

Plus en détail

Prospectus simplifié : Fonds commun de placement X

Prospectus simplifié : Fonds commun de placement X Prospectus simplifié : commun de placement X Présentation du fonds commun de placement 1. Dénomination : X 2. Date de constitution : xx/xx/xxxx 3. Durée d existence : durée illimitée (ou jusqu au xx/xx/xxxx)

Plus en détail

IR LA TÊTE À L EMP O LO AV I 32E CONGRÈS-JEUNES THÉMATIQUE NATIONALE

IR LA TÊTE À L EMP O LO AV I 32E CONGRÈS-JEUNES THÉMATIQUE NATIONALE AVOIR LA TÊTE À L EMPLOI 32 E CONGRÈS-JEUNES THÉMATIQUE NATIONALE RÉSOLUTIONS - THÉMATIQUE NATIONALE 2014 La tête à l emploi pour un système d éducation plus performant Gouvernement du Québec s emploie

Plus en détail

Quelle réforme fiscale. Faits, réflexions, propositions Vendredi rouge 30/10/2015

Quelle réforme fiscale. Faits, réflexions, propositions Vendredi rouge 30/10/2015 Quelle réforme fiscale pour le Luxembourg? Faits, réflexions, propositions Vendredi rouge 30/10/2015 1 Une discussion minée par l idéologie néolibérale Retrait de l Etat au profit du capital privé Bannissement

Plus en détail

FISCALITÉ POUR NON-SPÉCIALISTES

FISCALITÉ POUR NON-SPÉCIALISTES FISCALITÉ POUR NON-SPÉCIALISTES Bernard Plagnet FISCALITÉ POUR NON-SPÉCIALISTES Calculer les impôts dus par l entreprise Bien gérer ses bénéfices Faire le lien avec la comptabilité Évaluer les charges

Plus en détail

Devenir Rentier Lentement, mais sûrement. Jean- Luc MATTHYS. www.investisseurpro.com V1.0

Devenir Rentier Lentement, mais sûrement. Jean- Luc MATTHYS. www.investisseurpro.com V1.0 Devenir Rentier Lentement, mais sûrement JeanLuc MATTHYS www.investisseurpro.com V1.0 1 INTRODUCTION 2 POURQUOI DEVENIR RENTIER? 2.1 DEMOGRAPHIE & RETRAITE PAR REPARTITION 2.2 CHOMAGE ET RETRAITE 2.3 UNE

Plus en détail

Airbnb. Exemples tirés de la pratique

Airbnb. Exemples tirés de la pratique Airbnb Exemples tirés de la pratique Notice légale Cette brochure a été rédigée par Ernst & Young Tax Consultants CVBA (EY) sur demande d'airbnb. Cette brochure est uniquement destinée à des fins informatives

Plus en détail

Le contrôle des personnes physiques à hauts revenus en France. Martine Meunier, France Administratrice générale des Finances Publiques

Le contrôle des personnes physiques à hauts revenus en France. Martine Meunier, France Administratrice générale des Finances Publiques Le contrôle des personnes physiques à hauts revenus en France Martine Meunier, France Administratrice générale des Finances Publiques Mardi 29 septembre 2015 Fiscalité directe des personnes physiques en

Plus en détail

Réponse de la BNP-Paribas, reçue le 12 décembre 2014

Réponse de la BNP-Paribas, reçue le 12 décembre 2014 Réponse de la BNP-Paribas, reçue le 12 décembre 2014 1/ Où va l argent que vos clients déposent sur leurs comptes à la BNP? Est-il possible qu une partie de ces fonds soient utilisés pour effectuer des

Plus en détail

FAQs défiscalisation Malraux 2016

FAQs défiscalisation Malraux 2016 FAQs défiscalisation Malraux 2016 [vc_row][vc_column][vc_column_text] Home > Malraux > FAQs défiscalisation Malraux 2016 [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=»2/3 ][vc_column_text]

Plus en détail

Le financement des entités fédérées : quels changements après la 6 ème réforme de l Etat?

Le financement des entités fédérées : quels changements après la 6 ème réforme de l Etat? Le financement des entités fédérées : quels changements après la 6 ème réforme de l Etat? Financement des entités fédérées : les conséquences de la 6 ème réforme de l Etat Email : bbayenet@ulb.ac.be http://www.bayenet.be

Plus en détail

La France n a jamais produit autant de richesses qu aujourd hui

La France n a jamais produit autant de richesses qu aujourd hui La France n a jamais produit autant de richesses qu aujourd hui Les riches accaparent l essentiel des gains de productivité Evolution du PIB et des salaires en milliards d'euros 2010 2200 2000 1800 1600

Plus en détail

ETUDE COMPAREE DE LA FISCALITE DU DON EN EUROPE

ETUDE COMPAREE DE LA FISCALITE DU DON EN EUROPE ETUDE COMPAREE DE LA FISCALITE DU DON EN EUROPE Pays Allemagne Belgique Espagne France Italie Royaume- Uni Suisse Bund (fédération) Régime général des OSBL Impôt sur le revenu Impôt sur les sociétés Impôt

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003 CORRIGE. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003 CORRIGE. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

FCPI Dividendes Plus n 2. Fonds Commun de Placement dans l Innovation. Souscription limitée

FCPI Dividendes Plus n 2. Fonds Commun de Placement dans l Innovation. Souscription limitée FCPI Dividendes Plus n 2 Fonds Commun de Placement dans l Innovation Souscription limitée 50 % de réduction ISF ou 18 % de réduction d impôt sur le revenu en contrepartie d un risque de perte en capital

Plus en détail

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Confédération Construction Wallonne Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Chiffres arrêtés au 8/6/211 Francis Carnoy Salim Chamcham Juin

Plus en détail

Annexe 1 - Mode de détermination des bases et des taux d imposition

Annexe 1 - Mode de détermination des bases et des taux d imposition Annexe 1 - Mode de détermination des bases et des taux d imposition A- Détermination des bases d imposition Pour plus de détails, voir «l Inventaire général des impôts locaux» et «Le guide budgétaire communal,

Plus en détail

Chapitre 14 Page 1 de 5

Chapitre 14 Page 1 de 5 PROBLÈME 14.1 Un bricoleur du dimanche qui fabrique des jouets pour les enfants a connu tellement de succès qu il considère la possibilité d ouvrir un atelier pour la fabrication en série. Il estime qu

Plus en détail

www.medirectbank.be Rapport trimestriel Gestion de patrimoine All content 2016 MeDirect Plus d infos sur www.medirectbank.be Janvier Mars 2016

www.medirectbank.be Rapport trimestriel Gestion de patrimoine All content 2016 MeDirect Plus d infos sur www.medirectbank.be Janvier Mars 2016 www.medirectbank.be Rapport trimestriel Gestion de patrimoine Janvier Mars 2016 All content 2016 MeDirect Plus d infos sur www.medirectbank.be Dans le 1er trimestre volatil de 2016, la Gestion de Patrimoine

Plus en détail

Scission partielle, au sein d une société, des activités immobilières et opérationnelles

Scission partielle, au sein d une société, des activités immobilières et opérationnelles Scission partielle, au sein d une société, des activités immobilières et opérationnelles 1. Introduction Le présent article illustre la possibilité, pour une société, de séparer ses activités immobilières

Plus en détail

ACTUALITÉS de l INTERMÉDIATION

ACTUALITÉS de l INTERMÉDIATION ACTUALITÉS de l INTERMÉDIATION BANQUE, ASSURANCE, FINANCE, CROWDFUNDING 1 er décembre 2015 Éducation morale et civique - Les leçons de l Intermédiaire : «La liberté est incompatible avec la faiblesse»

Plus en détail

DEFISCALISER SON ISF EN FAVEUR DE LA RECHERCHE MEDICALE, C EST POSSIBLE!

DEFISCALISER SON ISF EN FAVEUR DE LA RECHERCHE MEDICALE, C EST POSSIBLE! DEFISCALISER SON ISF EN FAVEUR DE LA RECHERCHE MEDICALE, C EST POSSIBLE! «La Recherche Médicale, pour moi, pour les miens, pour l humanité. Parce que la 1 ère cause de mortalité dans le monde mérite que

Plus en détail

Quelle réforme fiscale pour accélérer le retour de la croissance?

Quelle réforme fiscale pour accélérer le retour de la croissance? Après avoir imposé, en 2011, la compétitivité des entreprises comme un enjeu majeur des politiques publiques, Coe-Rexecode ouvre aujourd hui un nouveau débat sur l'impact de la fiscalité sur la croissance.

Plus en détail

Débats et prospective

Débats et prospective Débats et prospective Nouvelles réflexions sur les voies et moyens de simplifier la législation TVA Dans notre contribution précédente nous rappelions que selon l enquête conduite en 2004 par les services

Plus en détail

Corrigé du QCM. 1. Grille de correction

Corrigé du QCM. 1. Grille de correction Corrigé du QCM LECON : TESTONS VOS CONNAISSANCES COURS : CALCULS COMMERCIAUX I Réf. cours : 51100

Plus en détail

L Andorre: une nouvelle opportunité en Europe. Joan Miquel Rascagneres

L Andorre: une nouvelle opportunité en Europe. Joan Miquel Rascagneres L Andorre: une nouvelle opportunité en Europe Joan Miquel Rascagneres 1 I. L essentiel de l Andorre 2 1. Économie Les chiffres de l économie: - Population: 70.000 habitants - PIB: 2,5 milliards d euros.

Plus en détail

Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012

Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012 Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012 Après une année 2011 marquée par des réformes importantes de la fiscalité du patrimoine, l adoption de la loi de finances2012 constitue un évènement essentiel

Plus en détail

Une assurance hypothécaire différente

Une assurance hypothécaire différente ASSURANCE HYPOTHÉCAIRE ABRITATION Une assurance hypothécaire différente Votre partenaire de confiance. www.inalco.com Votre assurance hypothécaire doit vous offrir une protection adéquate contre toutes

Plus en détail

EXAMEN PRATIQUE D APTITUDE POUR LES COMPTABLES AGREES ET COMPTABLES- FISCALISTES AGREES IPCF AR du 20 janvier 2003 (M.B.

EXAMEN PRATIQUE D APTITUDE POUR LES COMPTABLES AGREES ET COMPTABLES- FISCALISTES AGREES IPCF AR du 20 janvier 2003 (M.B. EXAMEN PRATIQUE D APTITUDE POUR LES COMPTABLES AGREES ET COMPTABLES- FISCALISTES AGREES IPCF AR du 20 janvier 2003 (M.B. du 12/02/2003) EXAMEN ECRIT DU 17 MAI 2003 les questions PARTIE COMPTABIITE 35 POINTS

Plus en détail

GRECE. La protection sociale en Europe - GRECE 1

GRECE. La protection sociale en Europe - GRECE 1 GRECE Les dépenses de protection sociale en Grèce représentent 24,5% du PIB. Le système grec est de logique bismarckienne, mais évolue depuis 1980 avec la mise en place d un service national de santé,

Plus en détail

SOMMAIRE OUVRIR UN BUREAU DE REPRESENTATION A CANTON OU A SHENZHEN

SOMMAIRE OUVRIR UN BUREAU DE REPRESENTATION A CANTON OU A SHENZHEN 11 SOMMAIRE 1 L IMPLANTATION D'UN BUREAU DE REPRESENTATION...13 1.1 Présentation, avantages et inconvénients...13 1.2 Procédures d implantation...14 1.2.1 Enregistrement auprès de l Administration de l

Plus en détail

Analyse : Ouverture du câble à la concurrence

Analyse : Ouverture du câble à la concurrence Les Analyses du Centre Jean Gol Analyse : Ouverture du câble à la concurrence Olivier Colin Novembre 2015 Administrateur délégué : Richard Miller Directrice : Laurence Glautier Directeur scientifique :

Plus en détail

FIDAL Tunisie AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010. Comment sécuriser vos investissements en Tunisie d un point de vue juridique et fiscal

FIDAL Tunisie AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010. Comment sécuriser vos investissements en Tunisie d un point de vue juridique et fiscal AEROSPACE MEETINGS TUNISIE 2010 Comment sécuriser vos investissements en d un point de vue juridique et fiscal Tunis, Hôtel Ramada Plaza Tunis, le 6 juillet 2010 11h50 en bref 1200 avocats 295 millions

Plus en détail

POURQUOI L IMMOBILIER EST LA MEILLEURE RÉPONSE POUR DEVENIR RENTIER

POURQUOI L IMMOBILIER EST LA MEILLEURE RÉPONSE POUR DEVENIR RENTIER LA SOLUTION IMMOBILIER HAUT RENDEMENT POURQUOI L IMMOBILIER EST LA MEILLEURE RÉPONSE POUR DEVENIR RENTIER COMMENT NE PLUS ÊTRE DÉPENDANT NI DE VOTRE TRAVAIL, NI DE VOTRE RETRAITE par INDEPENDANCE FINANCIERE.fr

Plus en détail

Pour les montants soumis à la retenue à la source au taux de 15% :

Pour les montants soumis à la retenue à la source au taux de 15% : Pour les montants soumis à la retenue à la source au taux de 15% : - des commissions prélevées par les émetteurs des tickets restaurant, - des commissions prélevées par les agences de voyages, - des commissions

Plus en détail

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020»

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Introduction L Europe est au carrefour de ses propres ambitions. Le choix des voies

Plus en détail

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région.

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région. Cas pratique FER Mme. FER Lucie est chef d entreprise. Elle détient 90% d une SARL TRIDENT assujettie à l impôt sur les sociétés et dont le siège est à MONTPELLIER. Elle en est la gérante. Elle est mariée

Plus en détail

LE BUDGET DE SCIENCES PO EN 13 QUESTIONS

LE BUDGET DE SCIENCES PO EN 13 QUESTIONS Printemps 2003 LE BUDGET DE SCIENCES PO EN 13 QUESTIONS FONDATION NATIONALE DES SCIENCES POLITIQUES / INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE PARIS 27, RUE SAINT-GUILLAUME 75337 PARIS CEDEX 07. TEL : +33 (0)1

Plus en détail

SOMMAIRE Les impôts locaux Les revenus financiers Les revenus fonciers Les plus-values des particuliers L impôt sur le revenu des particuliers

SOMMAIRE Les impôts locaux Les revenus financiers Les revenus fonciers Les plus-values des particuliers L impôt sur le revenu des particuliers SOMMAIRE Les impôts locaux Fiche 1 Les taxes foncières... 4 Fiche 2 La taxe d habitation... 6 Fiche 3 La cotisation foncière des entreprises... 8 Fiche 4 La cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises...

Plus en détail

SI PEUPLEMENT FORESTIER, PRÉCISER / / / /

SI PEUPLEMENT FORESTIER, PRÉCISER / / / / cerfa N 12359*12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2014 N 2048-IMM-SD @internet-dgfip Formulaire à utiliser pour les cessions d immeubles ou de droits immobiliers autres que des terrains

Plus en détail

Point d'étape sur la mise en place du prélèvement à la source de l impôt sur le revenu

Point d'étape sur la mise en place du prélèvement à la source de l impôt sur le revenu DOSSIER DE PRESSE Point d'étape sur la mise en place du prélèvement à la source de l impôt sur le revenu Le 16 mars 2016 1 Sommaire Éditorial... 5 Une modernisation de la gestion de l impôt sur le revenu

Plus en détail

De la notion d évènement indépendant de la volonté d un contribuable au sens de l art. 171, 4, b) cir/92.

De la notion d évènement indépendant de la volonté d un contribuable au sens de l art. 171, 4, b) cir/92. Tribunal de première instance de Bruxelles - Jugement du 8 juin 2005 - Rôle n 2001/9506/A - Exercice d imposition 1996 De la notion d évènement indépendant de la volonté d un contribuable au sens de l

Plus en détail

Remplacement de la contribution santé

Remplacement de la contribution santé Remplacement de la contribution santé LISTE GRAPHIQUE ET TABLEAUX 1. Nouvelle contribution santé progressive 2013 2. Nombre de contribuables visés par la nouvelle contribution santé progressive 2013 3.

Plus en détail

EUROVALYS. Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne

EUROVALYS. Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne EUROVALYS Société Civile de Placement Immobilier à capital variable SCPI de murs d entreprises et de commerces principalement investie en Allemagne Diversifiez votre patrimoine en investissant indirectement

Plus en détail

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial.

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial. DIRECTION DE LA LÉGISLATION FISCALE SOUS-DIRECTION E - BUREAU E 2 TELEDOC 568 : C. Thébault : 89.223 : 89.690 N : 2006000771 FE 12/2006 PARIS, LE LA FISCALITE EN ALLEMAGNE I - L imposition des personnes

Plus en détail

L assurance chômage en Europe

L assurance chômage en Europe L assurance chômage en Europe Unédic - 18 octobre 2012 AJIS Principes fondateurs de la protection sociale Deux logiques Les systèmes de protection sociale appartiennent à deux grandes familles - ceux qui

Plus en détail

Formulaire à utiliser pour les cessions de terrains à bâtir intervenues à compter du 1 er septembre 2014

Formulaire à utiliser pour les cessions de terrains à bâtir intervenues à compter du 1 er septembre 2014 cerfa N 14968*02 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2014 N 2048-TAB-SD @internet-dgfip Formulaire à utiliser pour les cessions de terrains à bâtir intervenues à compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

Plan de l atelier. Le contexte macro-économique actuel Laurent CORNET Eric BORIAS Associés fondateurs Axyne Finance

Plan de l atelier. Le contexte macro-économique actuel Laurent CORNET Eric BORIAS Associés fondateurs Axyne Finance Plan de l atelier Le cabinet Axyne Finance Le contexte macro-économique actuel Laurent CORNET Eric BORIAS Associés fondateurs Axyne Finance Les solutions d investissement immobilier : Panorama des dispositifs

Plus en détail

UE 4 - DROIT FISCAL. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures)

UE 4 - DROIT FISCAL. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) UE 4 - DROIT FISCAL Niveau L : 150 heures 12 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) Le pouvoir de prélever l impôt est inscrit dans

Plus en détail

Que signifie le tax shift pour vous en tant qu indépendant ou PME?

Que signifie le tax shift pour vous en tant qu indépendant ou PME? Que signifie le tax shift pour vous en tant qu indépendant ou PME? Source : UNIZO et FEB Le gouvernement a conclu un accord relatif au Tax shift. Quelles en sont les conséquences concrètes pour vous en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Deux hommes au cœur des préoccupations sociales : Jacques Bouvier & Michel Bottemanne 8. L accueil familial en quelques mots 9

DOSSIER DE PRESSE. Deux hommes au cœur des préoccupations sociales : Jacques Bouvier & Michel Bottemanne 8. L accueil familial en quelques mots 9 DOSSIER DE PRESSE S o m m a i r e Les Villas Edeniales : une solution d accueil familial 2 Les Villas Edeniales : un investissement sûr et pérenne 5 Les Villas Edeniales vues par 7 Virginie Chenal Roland

Plus en détail

LE COMPTE ÉPARGNE-TEMPS EST-IL UNE OPPORTUNITÉ POUR LES TRAVAILLEURS?

LE COMPTE ÉPARGNE-TEMPS EST-IL UNE OPPORTUNITÉ POUR LES TRAVAILLEURS? LE COMPTE ÉPARGNE-TEMPS EST-IL UNE OPPORTUNITÉ POUR LES TRAVAILLEURS? Benoit ANCIAUX ETAT DE LA QUESTION Decembre 2015 IEV Editeur responsable : Gilles Doutrelepont - 13 Bd de l Empereur - 1000 Bruxelles

Plus en détail

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) S ommaire Présentation 5 Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Thème 1 La TVA : principes, champ d application, territorialité 15 Exercice 1 Opérations imposables à la TVA 15 Exercice 2 Territorialité

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE LYON N 10LY00899 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre - formation à 3 M. DUCHON-DORIS, président Mme Laurence BESSON-LEDEY, rapporteur M. MONNIER, rapporteur public CABINET

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 E-4-01 N 45 du 5 MARS 2001 5 FP. / 34 E 64 INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2001 BENEFICES AGRICOLES. ELEVEURS ENTRAINEURS DE CHEVAUX DE COURSE (C.G.I.,

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour François Malique, DUETI ingénierie environnemental, IUT d Annecy Rapport de fin de séjour Programme d échange Erasmus d un an à Mikkeli, Finlande Cette dernière année effectuée en Finlande, à Mikkeli,

Plus en détail

Johan VAN OVERTVELDT Ministre des Finances 25.05.2016 Chambre de Commerce et d Industrie du Luxembourg belge

Johan VAN OVERTVELDT Ministre des Finances 25.05.2016 Chambre de Commerce et d Industrie du Luxembourg belge REFORMES FISCALES Impact pour les entreprises Johan VAN OVERTVELDT Ministre des Finances 25.05.2016 Chambre de Commerce et d Industrie du Luxembourg belge I. COUP D OEIL DANS LE RETROVISEUR TAXES ELEVEES

Plus en détail

REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DEPLACEMENT FRANCE BOIS FORET (FBF) ADOPTÉ LORS DU CONSEIL D ADMINISTRATION

REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DEPLACEMENT FRANCE BOIS FORET (FBF) ADOPTÉ LORS DU CONSEIL D ADMINISTRATION REMBOURSEMENT DES FRAIS DE DEPLACEMENT FRANCE BOIS FORET (FBF) ADOPTÉ LORS DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 9 DECEMBRE 2013 1 1. OBJET DU DOCUMENT Cette procédure a pour but de décrire les conditions de

Plus en détail

Tax-shift : les plus bas revenus doublement pénalisés Service d études du PTB Marco Van Hees

Tax-shift : les plus bas revenus doublement pénalisés Service d études du PTB Marco Van Hees Parti du Travail de Belgique 28/6/2016 Boulevard M. Lemonnier 171 1000 Bruxelles - www.ptb.be Tax-shift : les plus bas revenus doublement pénalisés Service d études du PTB Marco Van Hees Le tax-shift pénalise

Plus en détail

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI)

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) Le régime qui complète le portefeuille d épargne de votre client Document du conseiller Investissement LE COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) Le compte d épargne

Plus en détail

PROGRESSION DES PRÉLÈVEMENTS FISCAUX ET SOCIAUX SUR LE CAPITAL INVESTI EN ACTIONS

PROGRESSION DES PRÉLÈVEMENTS FISCAUX ET SOCIAUX SUR LE CAPITAL INVESTI EN ACTIONS PROGRESSION DES PRÉLÈVEMENTS FISCAUX ET SOCIAUX SUR LE CAPITAL INVESTI EN ACTIONS 25 ans de hausse des prélèvements sur les actions Ou comment la France, par son niveau de taxation, dissuade les particuliers

Plus en détail

Formations IF Advisory: être formé par les experts en la matière? Je m inscris. Et vous?

Formations IF Advisory: être formé par les experts en la matière? Je m inscris. Et vous? 121, avenue de la Faïencerie T +352 47 68 47-2 advisory@ifgroup.lu www.ifgroup.lu Programme des formations 2 ème semestre 2011 Dates Horaires Intitulé du séminaire Jeudi 22 septembre 9H00 à 12H00 Provisions

Plus en détail

Revenus de la location et détention immobilière. Click to edit Master subtitle style

Revenus de la location et détention immobilière. Click to edit Master subtitle style Revenus de la location et détention immobilière Click to edit Master subtitle style Point de cours: Revenus fonciers Les revenus fonciers sont les revenus que le contribuable tire de la location nue d

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d État N 106/2010 France Prolongation des financements des CTI et des CPDE.

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d État N 106/2010 France Prolongation des financements des CTI et des CPDE. COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, 08.09.2010 C(2010)6217 Objet : Aide d État N 106/2010 France Prolongation des financements des CTI et des CPDE. Monsieur le Ministre, 1. Procédure (1) Par courrier électronique

Plus en détail

FISCALITÉ IMMOBILIÈRE FRANÇAISE POUR LES NON-RÉSIDENTS

FISCALITÉ IMMOBILIÈRE FRANÇAISE POUR LES NON-RÉSIDENTS FISCALITÉ IMMOBILIÈRE FRANÇAISE POUR LES NON-RÉSIDENTS Comment sécuriser et améliorer vos schémas de détention Maryse Naudin, Avocate associée, Tirard, Naudin, Amandine Allix-Cieutat, Avocat Associé, Vaslin

Plus en détail

En France. À l international

En France. À l international Estimation des chiffres de l évitement fiscal À l international En France Dans l Union européenne 1 000 Mds C est le chiffre de la perte de recettes fiscales, par an, en Europe. Source : Commission européenne

Plus en détail

POURQUOI CO-INVESTIR DANS UNE PME RÉGIONALE?

POURQUOI CO-INVESTIR DANS UNE PME RÉGIONALE? PAGE 1 POURQUOI CO-INVESTIR DANS UNE PME RÉGIONALE? Le particulier, séduit par l idée, le savoir-faire et le sérieux d une entreprise, ne trouve généralement pas un cadre structuré assurant, d une part,

Plus en détail

ASSURANCE VIE VERSION ABSOLUE SOLUTION ASSURÉE PAR SPIRICA

ASSURANCE VIE VERSION ABSOLUE SOLUTION ASSURÉE PAR SPIRICA SOLUTION ASSURÉE PAR SPIRICA ASSURANCE VIE VERSION ABSOLUE Parce que la situation de chacun d entre vous est spécifique, votre contrat d assurance vie doit pouvoir s adapter et vous offrir le meilleur

Plus en détail

Concordances 3 Génération Capitalisation et Assurance vie

Concordances 3 Génération Capitalisation et Assurance vie Concordances 3 Génération Capitalisation et Assurance vie GRESHAM, une marque APICIL Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire La donation ou comment transmettre son patrimoine de

Plus en détail

Presse FOCUS IMMOBILIER PALMARÈS 2016 DES VILLES OÙ INVESTIR DANS L IMMOBILIER EXPLORIMMO - 03/05/2016 LE TOP 3 DES VILLES OU INVESTIR BY THESEIS

Presse FOCUS IMMOBILIER PALMARÈS 2016 DES VILLES OÙ INVESTIR DANS L IMMOBILIER EXPLORIMMO - 03/05/2016 LE TOP 3 DES VILLES OU INVESTIR BY THESEIS FOCUS Presse Semaine 19-2016 IMMOBILIER PALMARÈS 2016 DES VILLES OÙ INVESTIR DANS L IMMOBILIER EXPLORIMMO - 03/05/2016 En lire plus pages 3 & 4 >> EXTRAITS : «Explorimmo et Explorimmoneuf présentent la

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime de Prévoyance. Salariés non cadres de la production agricole relevant de l Accord National du 10 juin 2008 Vos contacts Si vous souhaitez obtenir des renseignements complémentaires sur ces garanties, n hésitez pas à prendre contact pour tous renseignements ou questions relatives : aux prestations d incapacité

Plus en détail

La notion d impôt (cours)

La notion d impôt (cours) La notion d impôt (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Essai de définition de l impôt... 4 La définition doctrinale de l impôt... 4 La définition de l impôt selon le droit

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - FISCALITE

NOTE JURIDIQUE - FISCALITE Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - FISCALITE - OBJET : La redevance audiovisuelle Base juridique Art.41 de la loi de finances pour 2005 Loi

Plus en détail

... B/ Pourquoi l impôt sur le revenu est-il un «impôt progressif»? ... C/ Qui récupère l impôt sur le revenu? A quoi sert cet argent?

... B/ Pourquoi l impôt sur le revenu est-il un «impôt progressif»? ... C/ Qui récupère l impôt sur le revenu? A quoi sert cet argent? M. BARTHE EDUCATION CIVIQUE 5 ème / page 1 NOM : Classe : Prénom : Date : L impôt progressif, un élément de solidarité. Document n 1 : Quels impôts pour quelles situations? 1er cas : Monsieur Martin est

Plus en détail

La fiscalité immobilière belge encore plus favorable

La fiscalité immobilière belge encore plus favorable SAINT-BONIFACE La fiscalité immobilière belge encore plus favorable Les changements de règles en matière de donation immobilière ont permis de combler le retard de la Belgique et encouragent désormais

Plus en détail

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition de l'usufruit temporaire du bâtiment par la Société d exploitation

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition de l'usufruit temporaire du bâtiment par la Société d exploitation LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI Acquisition de l'usufruit temporaire du bâtiment par la Société d exploitation DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION SCI Paramètres de l étude Détail de l évaluation de l usufruit

Plus en détail

La popularité des Présidents un an après leur élection

La popularité des Présidents un an après leur élection Juin 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet prenom.nom@ifop.com La popularité des Présidents un an après leur élection La popularité des Présidents de la Vème République un an après leur élection

Plus en détail

La puissance d Ariba au service des clients SAP. Les avantages du commerce collaboratif

La puissance d Ariba au service des clients SAP. Les avantages du commerce collaboratif La puissance d Ariba au service des clients SAP Les avantages du commerce collaboratif Sommaire 4 9 10 12 14 18 20 22 24 Promouvoir l entreprise en réseau Une alliance solide Le commerce collaboratif avec

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L ASFE

LES DOSSIERS DE L ASFE LES DOSSIERS DE L ASFE LA FISCALITÉ DES FRANÇAIS DE L ÉTRANGER (2/2) : L IMPOSITION ET LES SUCCESSIONS INTERNATIONALES Dans ce deuxième dossier concernant la fiscalité des Français de l étranger, nous

Plus en détail

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 171 du Code des impôts sur les revenus 1992, posée par la Cour d appel d Anvers.

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 171 du Code des impôts sur les revenus 1992, posée par la Cour d appel d Anvers. Numéro du rôle : 5549 Arrêt n 168/2013 du 19 décembre 2013 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 171 du Code des impôts sur les revenus 1992, posée par la Cour d appel d Anvers.

Plus en détail

IMPOT SUR LE REVENU DECLARATION DU REVENU GLOBAL. Du / / / / / / / / / Au / / / / / / / / / IDENTIFICATION DU CONTRIBUABLE

IMPOT SUR LE REVENU DECLARATION DU REVENU GLOBAL. Du / / / / / / / / / Au / / / / / / / / / IDENTIFICATION DU CONTRIBUABLE Modèle n ADP010F-14E DR/DIP/DP de : Subdivision :... Secteur : IMPOT SUR LE REVENU DECLARATION DU REVENU GLOBAL Du Au IDENTIFICATION DU CONTRIBUABLE Nom et Prénom(s) :. Adresse actuelle du domicile fiscal

Plus en détail

Module 16 La marge de sécurité Concept central de l investissement Partie 1.

Module 16 La marge de sécurité Concept central de l investissement Partie 1. Module 16 La marge de sécurité Concept central de l investissement Partie 1 La marge de sécurité pour les obligations En obligataire, le concept est assez évident, vu qu on recherche toujours une ample

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DE LOGEMENTS COMMUNAUX

REGLEMENT D ATTRIBUTION DE LOGEMENTS COMMUNAUX REGLEMENT D ATTRIBUTION DE LOGEMENTS COMMUNAUX Article 1 Champ d application Le présent règlement sʹapplique à tous les logements offerts en location par la commune au sens de l article 26 du Code bruxellois

Plus en détail

Abattement sur les bénéfices dans les zones franches d activité

Abattement sur les bénéfices dans les zones franches d activité Abattement sur les bénéfices dans les zones franches d activité Art. 44 quaterdecies du CGI Art. 49 ZA de l annexe III au CGI Art. 49 ZB de l annexe III au CGI Art. 49 ZC de l annexe III au CGI Art. 51

Plus en détail

Faits saillants. Particuliers. Entreprises. Autres mesures

Faits saillants. Particuliers. Entreprises. Autres mesures Faits saillants Particuliers 1. Dons de bienfaisance 2. Accélération du plan de réduction de la contribution santé en vue de son abolition en 2018 3. Réduction de 50% de la contribution additionnelle à

Plus en détail

Regard. Effet de la hausse du salaire minimum en 2017 pour les ménages travaillant au salaire minimum 1

Regard. Effet de la hausse du salaire minimum en 2017 pour les ménages travaillant au salaire minimum 1 Regard R2017-02 Effet de la hausse du salaire minimum en 2017 pour les ménages travaillant au salaire minimum 1 Luc Godbout, professeur titulaire et chercheur principal Suzie St-Cerny, professionnelle

Plus en détail

APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR (N 403) AMENDEMENT

APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR (N 403) AMENDEMENT Amendement permettant l'application des dispositions des deux derniers alinéas de l'article 99 du Règlement APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012

Plus en détail

Liquidation d une société patrimoniale

Liquidation d une société patrimoniale B ULLETIN DE L'I NSTITUT P R OFESSIONNEL DES C OMPTABLES ET F ISCALISTES A GRÉÉS Liquidation d une société patrimoniale Plusieurs personnes physiques décident de constituer une «société patrimoniale»,

Plus en détail

Le capital au 21 e siècle

Le capital au 21 e siècle Le capital au 21 e siècle Thomas Piketty Septembre 2013 Cette présentation s appuie sur Le capital au 21 e siècle (Seuil,sep.2013) Dans ce livre, j étudie l évolution historique de la répartition des revenus

Plus en détail

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne CTI Accompagnement des Communes et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne 2016-2021 Dans un contexte de réduction des dotations de l État, cette nouvelle politique territoriale affiche la

Plus en détail

DIRECTIVES RELATIVES À LA PERCEPTION DE L IMPÔT À LA SOURCE 2012

DIRECTIVES RELATIVES À LA PERCEPTION DE L IMPÔT À LA SOURCE 2012 DIRECTIVES RELATIVES À LA PERCEPTION DE L IMPÔT À LA SOURCE 2012 1. Personnes soumises à l impôt à la source A teneur des articles 108 ss de la loi fiscale du 10 mars 1976 (LF), les personnes suivantes

Plus en détail

Les mesures budgétaires fiscales du gouvernement Di Rupo I: influence sur vos placements

Les mesures budgétaires fiscales du gouvernement Di Rupo I: influence sur vos placements Les mesures budgétaires fiscales du gouvernement Di Rupo I: influence sur vos placements Fin 2011, l accord budgétaire a été approuvé par le gouvernement Di Rupo. Certaines de ces mesures impliquent une

Plus en détail

Les retraites : une question de répartition de la valeur ajoutée (VA)

Les retraites : une question de répartition de la valeur ajoutée (VA) Les retraites : une question de répartition de la valeur ajoutée (VA) *Valeur ajoutée = richesse nouvelle créée par le travail (et le capital?) à l occasion de toute production de bien ou de service, dans

Plus en détail

the art of creating value in retail estate

the art of creating value in retail estate Société anonyme, sicaf immobilière publique de droit belge, dont le siège social est établi à B-1740 Ternat (Belgique), Industrielaan n 6 RPM Bruxelles : 0434.797.847 the art of creating value in retail

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La fiscalité sur les actes juridiques des entreprises 19 1 Généralités sur les actes 19 2 Le coût de l enregistrement 20 Chapitre 2 Les impôts

Plus en détail

Le deuxième pilier de pension est une nécessité! I Introduction 02. I 1. Le système des pensions en Belgique : trois piliers 03

Le deuxième pilier de pension est une nécessité! I Introduction 02. I 1. Le système des pensions en Belgique : trois piliers 03 ssur 01 N 11 I Bulletin hebdomadaire du 19/03/2009 Le deuxième pilier de pension est une nécessité! Contenu I Introduction 02 I 1. Le système des pensions en Belgique : trois piliers 03 I 2. Situation

Plus en détail