Analyse de la dette 'toxique' Faits nouveaux depuis fin décembre 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse de la dette 'toxique' Faits nouveaux depuis fin décembre 2010"

Transcription

1 Analyse de la dette 'toxique' N 15 : 2 ème trimestre 2011, valorisations au 31 mars 2011 Contexte Le SIDRU, syndicat intercommunal qui gère nos ordures, a mis en place des opérations financières appelées "swaps". Ces instruments, quand ils sont bien utilisés, sont légaux et destinés à réduire les risques. Les opérations traitées par le Sidru entrent toutefois dans la catégorie des 'emprunts toxiques' contraires à l'esprit de la gestion d'une collectivité. Toutefois le Sidru est atypique : 100% de la dette est toxique et 75% est classée dans la catégorie '6F', la plus risquée définie par le médiateur. Ces contrats spéculent en effet sur le cours des monnaies. En particulier, le Sidru perd de l'argent quand le dollar baisse ou que le franc suisse monte. Comptablement, les opérations signées avec les banques ont été favorables au SIDRU de 2003 à 2009, mais elles risquent de devenir perdantes par la suite. Si le franc suisse reste fort contre l'euro ou le dollar, ce sont plusieurs dizaines de millions d'euros de pertes financières qui devront être compensées par les impôts des habitants des 15 communes membres. Des gains ne seront enregistrés que si le franc suisse baisse contre euro et dollar. Les pertes futures peuvent être plusieurs fois supérieures aux gains passés. Nous avons alerté M. Lamy, président du SIDRU, fin 2006, puis les maires des communes membres sur les risques de ces opérations à l'automne Nous continuerons à informer le public sur ce dossier tant que des risques seront pris avec l'argent des contribuables. Faits nouveaux depuis fin décembre Chiffres clés de la dette à fin mars 2011 Capital emprunté restant dû : Somme des deux emprunts contractés par le Sidru Coût d'annulation des swaps : Notre estimation, voir détail en page 2 Engagement total : Somme à payer aux banques pour sortir de ces emprunts, soit 480 par habitant 2. Marchés : la volatilité reste élevée ; stabilité de la perte latente Au 1 er trimestre l'euro s'est apprécié contre dollar et franc suisse. Les taux d'intérêt ont continué leur hausse dans les trois devises. Ces mouvements de marché ont des effets contrastés sur la perte latente, qui diminue légèrement ce trimestre, surtout grâce à l'avenant signé avec Natixis pour l'année Vie du syndicat : démission du vice-président aux finances, procès à Depfa L'actualité du Sidru a encore été très fournie ce trimestre : - Le vice-président aux finances, Jean Fraleux (PS, Conflans-Sainte-Honorine) a démissionné de son poste de vice-président chargé des finances. Il a expliqué au Parisien (17 mai 2011) : «Les élus de gauche réclamaient un retour à des taux fixes dans le but d'éviter une flambée des intérêts à rembourser, explique-t-il. Ils ne voulaient pas être impliqués dans cette affaire.» - Échec de la médiation et procès avec Depfa : Le médiateur Eric Gissler a constaté l'échec de la médiation initiée avec la banque irlandoallemande Depfa. Le syndicat va donc contester ce swap, estimant avoir été trompé. Nous soutenons clairement cette procédure, que nous avons recommandé de manière répétée depuis deux ans. - Cependant les taux fixés ces derniers mois sont alarmants : 34% en mai, 44% en juin. A ce niveau, la trésorerie du syndicat ne permettra pas d'attendre le dénouement du procès. - Quant à la transparence, nous restons très critiques sur le fonctionnement de ce syndicat. La proposition de renégociation de Depfa a été transmise tronquée aux membres du Comité (ce qui cache la perte latente voisine de 30 million d'euros sur ce seul swap), le Comité du 29 avril a eu lieu à huis clos, une copie de l'avenant conclu avec Natixis nous a d'abord été refusée, enfin à sa lecture nous avons découvert que le président avait "oublié" de mentionner une soulte de euros payée à Natixis en janvier. Au lieu d'un taux affiché de 9,89%, c'est 11% que nous payons au titre de ce swap en Cela fait vraiment beaucoup. 4. Débat national : les recours se multiplient Une association transpartisane de collectivités touchées par les emprunts toxiques a été créée : Acteurs Publics contre les Emprunts Toxiques. Enfin, des élus de plusieurs collectivités nous ont indiqué les caractéristiques de leurs dettes, dont nous calculons en continu les taux : - Formules à un taux de change : - Formules à deux taux de change : 5. Risques futurs Les taux de change restent dans la zone à risque. Voici le graphique montrant les deux risques principaux : une hausse du franc suisse contre dollar (courbe bleue) ou une baisse de l'euro contre franc suisse (courbe marron) : Pour ceux qui sont familiers des swaps, les annexes suivantes apportent plus d'informations : Annexe I : Liste des swaps et évaluation des gains / pertes Annexe II : Projection des montants à payer et recevoir année par année Annexe III : Evolution de la dette depuis 1999 Annexe IV : Données de marché utilisées pour la valorisation des swaps Notre dossier complet sur le Sidru est toujours disponible à : ANNEXES Page 1 / 5 Préparé par le Parti Socialiste, le

2 Date d'évaluation : Annexe I : Synthèse des engagements de "gestion active" de la dette Dette propre 31-Mar Liste des opérations conclues par le Sidru Capital initial (2005) : , amortissable -> avr-2029 Sidru paie : taux fixe de 5,10% Sidru paie : taux fixe de 5.92% Swap n 0 Sidru reçoit : Sidru paie : Sidru paie : taux fixe de 5.92% 5.10% 3,77% si Euribor 3M <= 5%, sinon E3M Flux reçus + intérêts : (capitalisés au 31-Mar-11) Valeur liquidative : 0 (opération annulée en 2005) Gain / perte net : Phase III : Positions sur la courbe des taux euros initiées fin 2005 / début 2006 Swap n 1 (remplacé en janvier 2007 par le swap n 3) Swap n 2 Sidru reçoit : Sidru paie : Sidru reçoit : Sidru paie : 5.10% 0,00% puis 2,50% jusqu'au 01-jul-07, puis 2,40% jusqu'au 15-déc-08, puis 5.92% 12,42% - 10 x (CMS 20 ans - CMS 2 ans) 14,40% - 10 x (CMS 30 ans - CMS 2 ans) Perte maximale : 12,42% - 5,10% = 7,32% / an Perte maximale : 14,40% - 5,92% = 8,48% / an Flux reçus + intérêts : Flux reçus + intérêts : Valeur liquidative : (estimation) Valeur liquidative : (estimation) Gain / perte net : (estimation) Gain / perte net : (estimation) Phase IV : Positions sur taux de change initiées en 2007 Swap n 3 (en fait, un avenant au swap n 1) Swap n 4 (conclu sur un notionnel égal aux 2/3 du swap n 2) Sidru reçoit : Sidru paie : Sidru reçoit : Sidru paie : 5.10% 2,00% puis 3,50% jusqu'au 01-jan-11, puis 3,68% de déc-08 à déc-09 Jambe à payer du swap n 2 3,50% + Si Euro/Suisse < 1,41 : 4,68% + à partir de décembre 2008 (1, Euro/Suisse) / Euro/Suisse 1,7 x Max(0, Euro/Dollar - Euro/Suisse) Perte maximale : illimitée Perte maximale : illimitée Flux reçus + intérêts : Flux reçus + intérêts : Valeur liquidative : (estimation) Valeur liquidative : (estimation) Gain / perte net : (estimation) Gain / perte net : (estimation) Gain / perte net depuis 2003 Flux reçus + intérêts : Valeur liquidative (= coût d'annulation) : (estimation) Perte nette : (estimation) 2. Analyse des gains / pertes depuis fin décembre Evaluation fin décembre 2010 Passage du temps et avenant Natixis : Avenant: +2,8 M, temps: +1,2 M Mise à jour du taux de change euro / dollar : Baisse du dollar US contre euro Mise à jour du taux de change euro / franc suisse : Baisse du franc suisse contre euro Mise à jour de la courbe des taux euro : Forte hausse des taux d'intérêt en euros Mise à jour de la courbe des taux dollar : Forte hausse des taux d'intérêt en dollars Mise à jour de la courbe des taux franc suisse : Hausse des taux d'intérêt suisses Mise à jour des volatilités de change : Hausse des volatilités Gain / perte total depuis l'évaluation précédente : Gain / perte net courant : Crédit Bail Capital initial (2005) : , amortissable -> déc-2018 Phase I : Taux fixes, non risqués de 1999 à 2003 Emprunt à taux fixe sur 30 ans Emprunt à taux fixe sur 20 ans Phase II : Positions sur le taux euros 3M initiée en 2003 et annulée en juillet 2005 Décomposition des facteurs de gain / perte depuis l'évaluation précédente (fin décembre 2010) : Gain / perte net précédent : soit 17 par habitant soit une perte de 267 par habitant Remarques : - "estimation" : Notre estimation, ordre de grandeur à confirmer avec les contreparties bancaires Notre estimation de perte nette de toutes les opérations, millions d'euros, est mieux décrite par un intervalle : entre -47 et -68 millions d'euros. En effet, les méthodes de calcul sont complexes et la valeur liquidative varie fortement avec prix de marché utilisés - Swap n 0 : Le gain, de 1,193 M a été capitalisé jusqu'à la date de valorisation, le 31/03/ Swap n 1 : Evalué au 31 janvier 2007, date de renégociation totale, et capitalisé jusqu'à la date de valorisation, le 31/03/ Swap n 2 : Evalué en date courante (compensation partielle par le swap n 4) - Swap n 2 : Un avenant a été signé en déc. 2008, qui prolonge la période à taux fixe d'un an au taux de 6,50 %, puis un deuxième en 2009 qui fixe ce taux à 5,67% jusqu'en déc. 2010, et enfin un troisième qui fixe le taux à 4,98% de décembre 2010 à décembre Swap n 3 et 4 : "Euro / Suisse" signifie le taux de change euro contre franc suisse, et "Euro / Dollar" le taux de change euro contre dollar US - Swap n 3 : A partir du 1 er janvier 2014 la barrière est fixée à 1,36 au lieu de 1,41 - Swap n 3 : La valeur liquidative représente le changement par rapport à la valeur liquidative du swap n 1 lors de sa renégociation - Note Gissler : classement des emprunts toxiques défini par le médiateur C. Gissler, de 1A (sans risque) à 6F (extrêmement risqué) Page 2 / 5 Préparé par le Parti Socialiste, le

3 Annexe II : Répartition des flux estimés de 2003 à 2029 Le tableau ci-dessous montre les montants estimés moyens à recevoir et à payer dans le cadre des swaps conclus par le Sidru entre 2003 et Années Swap n 0 Swap n Swap n 2 Swap n 4 Flux nets annuels Perte réduite à en 2011 par un avenant Notes : - Numérotation des swaps : la même que celle utilisée dans notre tableau de synthèse ; les swaps 0, 1 + avenant 3 reposent sur la dette propre, tandis que les swaps 2 et 4 reposent sur le crédit bail - Notion de montant estimé moyen (pour un montant futur, encore inconnu) : la moyenne des flux de tous les scénarios, pondérée par la probabilité de chaque scénario - Les montants sont calculés avec des données de marché du 31/03/2011, et constituent une estimation des montants calculés par les banques - Par souci de simplicité, les montants sont regroupés par année de date de paiement, d'où des totaux différents de la méthode comptable, qui utilise une méthode de couru. Cette différence ne perturbe en aucun cas la somme des flux reçus ou payés. - Cette synthèse n'inclut aucun frais annexe, comme la rémunération des conseillers financiers et avocats. Millions Montants moyens estimés Swap n 0 Swap n Swap n 2 Swap n 4 Flux nets annuels Page 3 / 5 Préparé par le Parti Socialiste, le

4 Syndicat Intercommunal pour la Destruction des Résiduts Urbains Annexe III : Evolution de l'engagement total Le tableau ci-dessous montre les composantes de l'engagement du Sidru envers les banques et leur évolution au cours du temps. M 100 Dette (part syndicat) + valeur des swaps Net à payer = Dette + Soulte Perte de la gestion active = Soulte - flux reçus Flux reçus/payés Soulte estimée Crédit bail Dette propre Sep 1999 Sep 2001 Sep 2003 Sep 2005 Sep 2007 Sep 2009 Explications : - La partie bleue représente l'encours de l'emprunt réalisé par le syndicat en 1999 au fixe de 5,10% pour une durée de 30 ans - La partie verte représente l'encours de l'emprunt réalisé par le syndicat en 1999 à travers un contrat de crédit bail, au taux fixe de 5,92% pour une durée de 20 ans - La partie rouge représente la somme des soultes à payer pour annuler les swaps - la somme des intérêts - La partie rouge hachurée de bleu représente les intérêts net reçus dans le cadre des swaps (cumul depuis 2003) On voit que la zone rouge fluctue beaucoup depuis Ces fluctuations reflètent l'ampleur de la position spéculative prise sur la dette. Des cas probables conduiraient la dette à plus que doubler. Page 4 / 5 Préparé par le Parti Socialiste, le

5 Annexe IV : Données de marché utilisées fin décembre 2010 fin mars 2011 Date Date 31-Dec Mar-11 Taux de change Volatilités Volatilités EUR/USD USD 10.00% USD 11.00% EUR/CHF CHF 5.00% CHF 8.00% Taux d'intérêt EUR USD CHF EUR USD CHF 1D % % % % % % 1D+1D % % % % % % 1 M % % % % % % 3 M % % % % % % 6 M % % % % % % 1 Y 1.285% 0.300% 0.390% 1.890% 0.480% 0.560% 2 Y 1.539% 0.784% 0.482% 2.340% 0.980% 0.880% 3 Y 1.877% 1.253% 0.800% 2.650% 1.520% 1.200% 5 Y 2.467% 2.130% 1.400% 3.080% 2.420% 1.670% 7 Y 2.881% 2.800% 1.750% 3.360% 3.030% 2.010% 10 Y 3.275% 3.344% 2.090% 3.640% 3.560% 2.320% 15 Y 3.624% 3.804% 2.318% 3.940% 4.020% 2.550% 20 Y 3.683% 3.980% 2.285% 4.020% 4.180% 2.580% 30 Y 3.482% 3.870% 5% Courbes des taux du trimestre passé 5% Courbes des taux de ce trimestre 4% 4% 3% 3% 2% 2% 1% EUR USD 1% EUR USD 0% CHF 1D 3 M 2 Y 7 Y 20 Y 0% CHF 1D 3 M 2 Y 7 Y 20 Y Page 5 / 5 Préparé par le Parti Socialiste, le

Analyse de la dette 'toxique' Le trimestre passé en quelques événements

Analyse de la dette 'toxique' Le trimestre passé en quelques événements Analyse de la dette 'toxique' N 18 : 1 er trimestre 2012, valorisations au 31 décembre 2011 Contexte Le PS de Saint-Germain le dénonce depuis fin 2006 : le Sidru a souscrit des emprunts toxiques. Notre

Plus en détail

D.17. EMPRUNTS, DETTES FINANCIÈRES, TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE

D.17. EMPRUNTS, DETTES FINANCIÈRES, TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE RAPPORT DE GESTION, ÉTATS FINANCIERS ET INFORMATIONS FINANCIÈRES COMPLÉMENTAIRES 3 D.17. EMPRUNTS, DETTES FINANCIÈRES, TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE La situation financière du Groupe a évolué

Plus en détail

RAPPORT N 11.22 GESTION DE LA DETTE EXERCICE 2010 COMMISSION : FINANCES ET PATRIMOINE DIRECTION GENERALE DES SERVICES DEPARTEMENT FINANCES

RAPPORT N 11.22 GESTION DE LA DETTE EXERCICE 2010 COMMISSION : FINANCES ET PATRIMOINE DIRECTION GENERALE DES SERVICES DEPARTEMENT FINANCES RAPPORT N 11.22 GESTION DE LA DETTE EXERCICE 2010 COMMISSION : FINANCES ET PATRIMOINE DIRECTION GENERALE DES SERVICES DEPARTEMENT FINANCES Direction : DBPF - Prospective et financement DEPARTEMENT DES

Plus en détail

Cent treizième session. Rome, 8-12 mai 2006. Rapport sur les placements 2005. Rappel des faits

Cent treizième session. Rome, 8-12 mai 2006. Rapport sur les placements 2005. Rappel des faits Avril 2006 F COMITE FINANCIER Cent treizième session Rome, 8-12 mai 2006 Rapport sur les placements 2005 Rappel des faits 1. Le présent document est soumis au Comité financier pour information, conformément

Plus en détail

Débat d'orientation budgétaire 2015 Rapport de la dette

Débat d'orientation budgétaire 2015 Rapport de la dette Préambule Débat d'orientation budgétaire 215 Rapport de la dette Le dernier rapport de la Chambre régionale des comptes sur la gestion 28-213 de la Communauté d'agglomération a été particulièrement sévère

Plus en détail

> Topaze Rendement Août 2012

> Topaze Rendement Août 2012 Assurance Vie & Capitalisation > Topaze Rendement Titre de créance à capital non garanti, support en unités de compte d un contrat d assurance vie, d une durée de 5 ans. Offre à durée limitée. Souscription

Plus en détail

PRODUITS D EMPRUNT STRUCTURÉS

PRODUITS D EMPRUNT STRUCTURÉS POINT INFO INFO Finances PRODUITS D EMPRUNT STRUCTURÉS Plusieurs collectivités (Ville de Saint-Etienne, de Laval, Conseil Général de Seine-Saint- Denis ) ont largement communiqué ces derniers mois sur

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIETE GENERALE SCF

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIETE GENERALE SCF PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) SOCIETE GENERALE SCF Société Anonyme au capital de 150 000 000 euros Siège social : 17 cours Valmy - 92800 PUTEAUX 479

Plus en détail

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC.

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. RAPPORT SEMESTRIEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS pour la période close le 30 juin 2015 Catégorie du marché monétaire Sun Life Le présent rapport

Plus en détail

Volume des opérations sur les marchés des changes et des produits dérivés 2016 Enquête triennale de la BRI: résultats pour la Suisse

Volume des opérations sur les marchés des changes et des produits dérivés 2016 Enquête triennale de la BRI: résultats pour la Suisse Communiqué de presse Embargo: 1 er septembre 2016, 15 heures (HAEC) Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 1 er septembre 2016 Volume des

Plus en détail

Avis aux actionnaires des compartiments OYSTER Credit Opportunities et OYSTER European Fixed Income

Avis aux actionnaires des compartiments OYSTER Credit Opportunities et OYSTER European Fixed Income OYSTER (la «SICAV») Société d'investissement à capital variable Siège social: 11/13, boulevard de la Foire L-1528 Luxembourg R.C.S. Luxembourg B-55.740 Avis aux actionnaires des compartiments OYSTER Credit

Plus en détail

RADIALL : Rapport Financier Semestriel 2012 Page 1/32

RADIALL : Rapport Financier Semestriel 2012 Page 1/32 RADIALL : Rapport Financier Semestriel 2012 Page 1/32 RADIALL : Rapport Financier Semestriel 2012 Page 2/32 S o m m a i r e 1 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2012... 3-8 1.1 Activité... 3-5 1.2

Plus en détail

Taux d intérêt directeurs négatifs : les enseignements de l expérience européenne

Taux d intérêt directeurs négatifs : les enseignements de l expérience européenne RECHERCHE ÉCONOMIQUE 11 mai 16 Johannes Gareis Taux d intérêt directeurs négatifs : les enseignements de l expérience européenne L expérience montre qu en Europe, l adoption de taux d intérêt directeurs

Plus en détail

Société Générale SCF Société Anonyme au capital de euros Siège social : 17 cours Valmy PUTEAUX RCS NANTERRE

Société Générale SCF Société Anonyme au capital de euros Siège social : 17 cours Valmy PUTEAUX RCS NANTERRE Société Générale SCF Société Anonyme au capital de 150.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy - 92800 PUTEAUX 479 755 480 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 31 mars 2017 (Instruction

Plus en détail

Dette du S.I.D.R.U. État des lieux et analyse du PS de Saint-Germain-en-Laye (78) (Syndicat Intercommunal pour la Destruction des Résidus Urbains)

Dette du S.I.D.R.U. État des lieux et analyse du PS de Saint-Germain-en-Laye (78) (Syndicat Intercommunal pour la Destruction des Résidus Urbains) Emmanuel Fruchard 25 rue Péreire 78100 Saint-Germain-en-Laye Tél. : 06 70 51 36 46 Mail : emmanuel.fruchard@saintgermainsolidaire.fr Pascal Lévêque 2 bis rue de la Rochejaquelein 78100 Saint-Germain-en-Laye

Plus en détail

Chapitre 13. Monnaies étrangères. Volume 1 Profil M

Chapitre 13. Monnaies étrangères. Volume 1 Profil M Chapitre 13 13 Monnaies étrangères Volume 1 Profil M Table des matières Objectifs évaluateurs... 2 1. Introduction... 3 2. Lire et appliquer la cote... 6 3. Choix du cours... 7 4. Les différents calculs

Plus en détail

Enjeu et modalités de la couverture du risque climatique. Didier Marteau Professeur à l ESCP Consultant Ernst&Young

Enjeu et modalités de la couverture du risque climatique. Didier Marteau Professeur à l ESCP Consultant Ernst&Young Enjeu et modalités de la couverture du risque climatique Didier Marteau Professeur à l ESCP Consultant Ernst&Young I. Le formidable enjeu économique de la couverture du risque climatique Comment peut-on

Plus en détail

Instruments dérivés de couverture juste valeur passif : Instruments dérivés de transaction juste valeur passif :

Instruments dérivés de couverture juste valeur passif : Instruments dérivés de transaction juste valeur passif : Instruments dérivés de couverture juste valeur passif : Instruments dérivés de transaction juste valeur passif : RAPPORT FINANCIER ANNUEL 2008 72 Opérations sur instruments dérivés : montant des engagements

Plus en détail

Société mère Rapport de gestion

Société mère Rapport de gestion 1 Société mère Rapport de gestion Principales activités Arla Foods amba exerce des activités laitières au Danemark et achète du lait auprès de ses associés-coopérateurs dans sept pays. Le lait collecté

Plus en détail

I. Les principales caractéristiques de ces deux emprunts structurés sont :

I. Les principales caractéristiques de ces deux emprunts structurés sont : PRIMA SEDUTA URDINARIA PER U 2017 U 23 è u 24 di FERRAGHJU N 2017/O1/012 REPONSE DE M. Gilles SIMEONI, Président du Conseil Exécutif de Corse, A LA QUESTION ORALE DEPOSEE PAR M. Jean BIANCUCCI AU NOM DU

Plus en détail

BONDPARTNERS S.A. COMMUNIQUE DE PRESSE ET ANNONCE AUX AGENCES D INFORMATION (No 108)

BONDPARTNERS S.A. COMMUNIQUE DE PRESSE ET ANNONCE AUX AGENCES D INFORMATION (No 108) BONDPARTNERS S.A. Avenue de l Elysée 22-24 Case postale / CH-1001 Lausanne Tél. 021 613 43 43 / fax: 021 617 97 15 Web: wwwbpl-bondpartners.ch Lausanne, le 13 mars 2014 CP/HP/c-presse.doc/cp COMMUNIQUE

Plus en détail

Il faut malgré la crise européenne de la dette préférer les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat

Il faut malgré la crise européenne de la dette préférer les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat Swisscanto Asset Management SA Waisenhausstrasse 2 8021 Zurich Téléphone +41 58 344 49 00 Fax +41 58 344 49 01 assetmanagement@swisscanto.ch www.swisscanto.ch Politique de placement de Swisscanto pour

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES OPERA TRADING CAPITAL

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES OPERA TRADING CAPITAL PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) OPERA TRADING CAPITAL Société anonyme au capital de 600 080 000 euros Siège social : 1, Boulevard Haussmann, 75009 Paris

Plus en détail

Section A: Résumé des règles d évaluation et synthèse didactique 1 Section B: Règles comptables 6 1 Normes IFRS applicables 7

Section A: Résumé des règles d évaluation et synthèse didactique 1 Section B: Règles comptables 6 1 Normes IFRS applicables 7 Table des matières Chapitre 39 MANUEL COMPTABLE GROUPE SNCB Section A: Résumé des règles d évaluation et synthèse didactique 1 Section B: Règles comptables 6 1 Normes IFRS applicables 7 1.1 Références

Plus en détail

Contexte de marché au 31 mars 2010

Contexte de marché au 31 mars 2010 DeriveXperts Spécialiste de la valorisation indépendante des produits structurés Contexte de marché au 31 mars 2010 La reprise des marchés engagée au cours de l année 2009 s est poursuivie au premier trimestre

Plus en détail

RAPPORT SUR L ÉVOLUTION DE L ENDETTEMENT

RAPPORT SUR L ÉVOLUTION DE L ENDETTEMENT RAPPORT SUR L ÉVOLUTION DE L ENDETTEMENT La Ville de Tarbes a mis en place depuis plusieurs années déjà une gestion active de sa dette. Celle-ci a guidé ses choix dans les négociations qu elle a menées

Plus en détail

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC.

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS pour l exercice clos le 31 décembre Catégorie du marché monétaire Sun Life Le présent rapport annuel

Plus en détail

Evaluation des finances publiques

Evaluation des finances publiques Evaluation des finances publiques à l occasion du projet de budget pour 2016 et du projet de loi de programmation financière pluriannuelle pour la période 2015-2019 Novembre 2015 Structure de l évaluation

Plus en détail

Société Générale SCF Société Anonyme au capital de euros Siège social : 17 cours Valmy PUTEAUX RCS NANTERRE

Société Générale SCF Société Anonyme au capital de euros Siège social : 17 cours Valmy PUTEAUX RCS NANTERRE Société Générale SCF Société Anonyme au capital de 150.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy - 92800 PUTEAUX 479 755 480 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 30 juin 2012 (Instruction

Plus en détail

Chapitre 13. Monnaies étrangères. Supplément MPC post-cfc

Chapitre 13. Monnaies étrangères. Supplément MPC post-cfc Chapitre 13 13 Monnaies étrangères Supplément MPC post-cfc Table des matières Objectifs évaluateurs... 2 1. Introduction... 3 2. Lire et appliquer la cote... 6 3. Choix du cours... 7 4. Les différents

Plus en détail

Société Générale SCF Société Anonyme au capital de euros Siège social : 17 cours Valmy PUTEAUX RCS NANTERRE

Société Générale SCF Société Anonyme au capital de euros Siège social : 17 cours Valmy PUTEAUX RCS NANTERRE Société Générale SCF Société Anonyme au capital de 150.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy - 92800 PUTEAUX 479 755 480 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 30 juin 2011 (Instruction

Plus en détail

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 Senior Notes à 6 3/8 % à échéance 2014. Pour le trimestre clos le 31 décembre 2010

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 Senior Notes à 6 3/8 % à échéance 2014. Pour le trimestre clos le 31 décembre 2010 Communiqué de presse Lille, 17 février 2011 Tereos Europe 500 000 000 Senior Notes à 6 3/8 % à échéance 2014 Pour le trimestre clos le 31 décembre 2010 Pour de plus amples informations, veuillez contacter

Plus en détail

Bouygues Selection. By TWSP

Bouygues Selection. By TWSP Bouygues Selection By TWSP Instrument financier émis par Natixis Structured Issuance SA, société d émission au Luxembourg, détenue par Natixis SA (Moody s : A2, Fitch : A, Standard & Poor s : A au 31 juillet

Plus en détail

Privalto Privilège Janvier 2016

Privalto Privilège Janvier 2016 Privalto Privilège Janvier 2016 Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Produit de placement risqué alternatif à un investissement dynamique risqué de

Plus en détail

Les entreprises moyennes cotées en bourse : de bonnes performances en 2011 mais moins favorables en 2012

Les entreprises moyennes cotées en bourse : de bonnes performances en 2011 mais moins favorables en 2012 Les entreprises moyennes cotées en bourse : de bonnes performances en 211 mais moins favorables en 212 Jean Luc CAYSSIALS Direction des Entreprises Observatoire des entreprises L analyse porte sur la situation

Plus en détail

Une épargne en baisse, des programmes d investissement qui fléchissent

Une épargne en baisse, des programmes d investissement qui fléchissent Une épargne en baisse, des programmes d investissement qui fléchissent 1 - Une diminution de l épargne pour la première fois depuis 6 ans Si on neutralise les effets de la suppression des contingents communaux

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A : STATUTAIRE. OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A : STATUTAIRE. OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée DWS CASH PARTIE A : STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE Dénomination : DWS CASH Forme

Plus en détail

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de euros Siège social : 17 cours Valmy PUTEAUX RCS NANTERRE

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de euros Siège social : 17 cours Valmy PUTEAUX RCS NANTERRE Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 31 décembre 2015 (Instruction

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Gestion. Direction générale de l offre de soins

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Gestion. Direction générale de l offre de soins SANTÉ Établissements de santé Gestion MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Direction générale de l offre de soins Sous-direction

Plus en détail

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de euros Siège social : 17 cours Valmy PUTEAUX RCS NANTERRE

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de euros Siège social : 17 cours Valmy PUTEAUX RCS NANTERRE Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 30 juin 2016 (Instruction

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 CONTRATS D'ÉCHANGE DE TAUX D'INTÉRÊT OU DE DEVISES (SWAPS) [DB 4A2374]

SOUS-SECTION 4 CONTRATS D'ÉCHANGE DE TAUX D'INTÉRÊT OU DE DEVISES (SWAPS) [DB 4A2374] SOUS-SECTION 4 CONTRATS D'ÉCHANGE DE TAUX D'INTÉRÊT OU DE Références du document 4A2374 Date du document 09/03/01 SOUS-SECTION 4 Contrats d'échange de taux d'intérêt ou de devises (swaps) L'article 30

Plus en détail

EXERCICES D APPLICATION LE MARCHE DE DEPOT. Calculs : capital intérêts- taux Faites les calculs sur la base du calendrier suivant :

EXERCICES D APPLICATION LE MARCHE DE DEPOT. Calculs : capital intérêts- taux Faites les calculs sur la base du calendrier suivant : EXERCICES D APPLICATION LE MARCHE DE DEPOT Calculs : capital intérêts- taux Faites les calculs sur la base du calendrier suivant : 1 1) Le 21/06, une banque vous appelle pour une cotation Money Market,

Plus en détail

Bulletin Statistique de la Dette publique au premier trimestre 2016

Bulletin Statistique de la Dette publique au premier trimestre 2016 République du Benin Ministère de l Economie et des Finances Caisse Autonome d Amortissement Direction de la Stratégie USER CERTIFIEE ISO 9001-2008 Bulletin Statistique de la Dette publique au premier trimestre

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. Premier semestre 2010. Non audités

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. Premier semestre 2010. Non audités ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Premier semestre 2010 Non audités SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES COMPTE DE RESULTAT DU PREMIER SEMESTRE 2010 3 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS

Plus en détail

Enquête triennale sur le marché des changes et le marché des produits dérivés: résultats pour la Belgique

Enquête triennale sur le marché des changes et le marché des produits dérivés: résultats pour la Belgique 2016-09-01 Enquête triennale sur le marché des changes et le marché des produits dérivés: résultats pour la Belgique En avril 2016, cinquante-deux banques centrales et autorités monétaires, dont la Banque

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2016

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2016 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 31 octobre 2016 Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2016 La Banque

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX Objet de la séance 9: définit le risque de taux et présenter les différents

Plus en détail

RAPPORT DE MINORITE DE LA COMMISSION DES FINANCES AU CONSEIL COMMUNAL

RAPPORT DE MINORITE DE LA COMMISSION DES FINANCES AU CONSEIL COMMUNAL RAPPORT DE MINORITE DE LA COMMISSION DES FINANCES AU CONSEIL COMMUNAL N 40/11.08 ARRETE D IMPOSITION POUR L ANNEE 2009 Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, 1 PREAMBULE La Commission des finances

Plus en détail

Enquête triennale BRI changes dérivés de taux d avril 2016 Principaux résultats de la Place de Paris

Enquête triennale BRI changes dérivés de taux d avril 2016 Principaux résultats de la Place de Paris F16-080z 1 er septembre Enquête triennale BRI changes dérivés de taux d avril Principaux résultats de la Place de Paris La Place de Paris conserve son troisième rang mondial sur les transactions sur dérivés

Plus en détail

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de euros Siège social : 17 cours Valmy PUTEAUX RCS NANTERRE

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de euros Siège social : 17 cours Valmy PUTEAUX RCS NANTERRE Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 31 mars 2016 (Instruction

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 1 er trimestre 2016

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 1 er trimestre 2016 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 1 er trimestre 216 1 er trimestre 216:,49 % Début d année décevant, avec une lueur d espoir en mars La quote-part des actions suisses a atteint un nouveau

Plus en détail

RESULTATS CONSOLIDES DE L'EXERCICE CLOS LE 31 MARS 2015

RESULTATS CONSOLIDES DE L'EXERCICE CLOS LE 31 MARS 2015 09 juillet 2015 RESULTATS CONSOLIDES DE L'EXERCICE CLOS LE 31 MARS 2015 Après un début d exercice difficile, les ventes annuelles se situent à 13,3% d évolution par rapport à l exercice précédent, avec

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2015

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2015 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 30 octobre 2015 Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 septembre 2015 La Banque

Plus en détail

Comment peut-on avoir une courbe des taux inversée?

Comment peut-on avoir une courbe des taux inversée? 7 juin - N 7 Comment peut-on avoir une courbe des taux inversée? RECHERCHE ECONOMIQUE Rédacteur : Patrick ARTUS La courbe des taux sur l'euro ( ans- ans) s'est inversée depuis que les marchés financiers

Plus en détail

Page 1 sur 7 Accueil Dossiers thématiques > Outils de financement des IMF > Les instruments de financement des IMF > Prêts> Web Version Prêts Cette section concerne l outil le plus répandu pour le financement

Plus en détail

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de euros Siège social : 17 cours Valmy PUTEAUX RCS NANTERRE

Société Générale SFH Société Anonyme au capital de euros Siège social : 17 cours Valmy PUTEAUX RCS NANTERRE Société Générale SFH Société Anonyme au capital de 375.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy 92800 PUTEAUX 445 345 507 RCS NANTERRE Rapport sur la qualité des actifs au 31 décembre 2013 (Instruction

Plus en détail

Un fonds qui affiche clairement la couleur! Souscrivez du jeudi 2 juillet au lundi 14 septembre 2009, avant 12 heures (1)(2)

Un fonds qui affiche clairement la couleur! Souscrivez du jeudi 2 juillet au lundi 14 septembre 2009, avant 12 heures (1)(2) Un fonds qui affiche clairement la couleur! Souscrivez du jeudi 2 juillet au lundi 14 septembre 2009, avant 12 heures (1)(2) Fonds à formule (3) à échéance au 30 septembre 2015 Un fonds qui affiche clairement

Plus en détail

Une Banque de France solide pour une monnaie solide. Rapport d activité 2016

Une Banque de France solide pour une monnaie solide. Rapport d activité 2016 Une Banque de France solide pour une monnaie solide Rapport d activité 216 13 mars 217 Résultat ordinaire de 5,6 Mds millions d'euros 9 8 7 6 Moyenne 21-215 5 658 5 5 555 4 3 2 1 21 211 212 213 214 215

Plus en détail

LES SWAPS DE TAUX COMPTABILISATION, FISCALITE ET EVOLUTION REGLEMENTAIRE Juin 2016

LES SWAPS DE TAUX COMPTABILISATION, FISCALITE ET EVOLUTION REGLEMENTAIRE Juin 2016 LES SWAPS DE TAUX COMPTABILISATION, FISCALITE ET EVOLUTION REGLEMENTAIRE 1 LES SWAPS DE TAUX COMPTABILISATION, FISCALITE ET EVOLUTION REGLEMENTAIRE Juin 2016 LES SWAPS DE TAUX COMPTABILISATION, FISCALITE

Plus en détail

ANNEXE N 1 ETAT DE LA DETTE ET DES ENGAGEMENTS DIVERS

ANNEXE N 1 ETAT DE LA DETTE ET DES ENGAGEMENTS DIVERS ANNEXE N 1 ETAT DE LA DETTE ET DES ENGAGEMENTS DIVERS Situation au 1er janvier 2017 ELEMENTS DU BILAN - ETAT DES EMPRUNTS ET ENGAGEMENTS DIVERS SOMMAIRE Annexe établie suivant l'arrêté du 16 décembre 2013

Plus en détail

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS conseils en placements conseils en placements RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS 31 MARS 2015 ÉQUIPE DE GESTION DU PORTEFEUILLE James Cole Premier vice-président et gestionnaire

Plus en détail

Banque Centrale de Mauritanie

Banque Centrale de Mauritanie Banque Centrale de Mauritanie Direction Générale des Etudes Note sur l évolution récente de l économie mauritanienne à fin juin 2010 (sur la base des données provisoires disponibles au 20 juillet 2010)

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS, COMPTABILISATION DES OPÉRATIONS DE COUVERTURE DANS LE RÉFÉRENTIEL FRANÇAIS

INSTRUMENTS FINANCIERS, COMPTABILISATION DES OPÉRATIONS DE COUVERTURE DANS LE RÉFÉRENTIEL FRANÇAIS INSTRUMENTS FINANCIERS, COMPTABILISATION DES OPÉRATIONS DE COUVERTURE DANS LE RÉFÉRENTIEL FRANÇAIS Isabelle Sapet, Associée Mazars Mathieu Vincent, Senior Manager Mazars IMA France 24 novembre 2015 ORDRE

Plus en détail

Nota Autocancelable Protección Eurostoxx

Nota Autocancelable Protección Eurostoxx Nota Autocancelable Protección Eurostoxx Investir sur les marchés actions européens représente une bonne alternative en ce moment 1 Investissez dans l un des principaux indices boursiers européens : l

Plus en détail

Créances et dettes en devise

Créances et dettes en devise Créances et dettes en devise I. Couverture de change 1. Couverture fixant le cours de la monnaie étrangère Il s agit d opérations de couverture qui permettent de connaître les montants définitifs des créances

Plus en détail

États financiers semestriels au 30 septembre

États financiers semestriels au 30 septembre États financiers semestriels au 30 septembre À l intérieur Aperçu... 1 Le Conseil d administration des Fonds CI Lettre du Conseil d administration des Fonds CI... 2 Fonds G5 20 2038 T3 CI... 3 Fonds G5

Plus en détail

Frais relatifs aux cartes

Frais relatifs aux cartes Frais relatifs aux cartes Carte bancaire Banque Cler (CHF) Aucune 1 aux Bancomat 3 2 2 e Carte Maestro Banque Cler (CHF) Compte courant / Compte privé Compte jeunes CHF 40 Aucune aux Bancomat aux distributeurs

Plus en détail

État consolidé de la situation financière

État consolidé de la situation financière État consolidé de la situation financière Aux 31 mars (montants en millions de dollars canadiens) Notes 2013 2012 Actif Trésorerie et équivalents de trésorerie 293,2 $ 287,3 $ Comptes débiteurs 5 399,5

Plus en détail

REGLEMENT DE GESTION DU FONDS AG Protect+ Global Megatrends 90

REGLEMENT DE GESTION DU FONDS AG Protect+ Global Megatrends 90 REGLEMENT DE GESTION DU FONDS Valable au 11/04/2016 Exposition à 100% de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis Ce règlement de gestion est applicable au fonds lié aux assurances-vie

Plus en détail

L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA

L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA États financiers trimestriels consolidés de L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA L'OFFICE D'INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA Bilan consolidé 31 décembre 2003 (en milliers

Plus en détail

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2016

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2016 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 6 mars 2017 Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2016 En 2016, la Banque nationale suisse

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT

Plus en détail

Patrimoine 14 Millions d euros (y compris RIE) Résultat semestriel net consolidé (1.465 K ) Actif Net Réévalué au 30.06.

Patrimoine 14 Millions d euros (y compris RIE) Résultat semestriel net consolidé (1.465 K ) Actif Net Réévalué au 30.06. A Paris, le 25 Octobre 2013 Foncière Paris Nord RESULTATS 1 er SEMESTRE 2013 Chiffres clefs Patrimoine 14 Millions d euros (y compris RIE) Résultat semestriel net consolidé (1.465 K ) Actif Net Réévalué

Plus en détail

RETREAUSPECTIVE Bilan financier 2015

RETREAUSPECTIVE Bilan financier 2015 RETREAUSPECTIVE 2015 Bilan financier 2015 Sommaire 1. Introduction 2. Analyse comparée des Comptes Administratifs 2014 et 2015 provisoire 3. Les financeurs du SIAAP 4. Présentation de l évolution (de la

Plus en détail

4.1 Comptes consolidés et Annexes aux comptes consolidés

4.1 Comptes consolidés et Annexes aux comptes consolidés Résultat consolidé et résultat par action 4.1 Comptes consolidés et Annexes aux comptes consolidés Comptes consolidés Résultat consolidé et résultat par action Exercice clos le 31 décembre (en millions

Plus en détail

Communiqué Beaucaire, le 30 avril 2014 RESULTATS ANNUELS Conversion des dettes FRN et OBSAR et sortie du Redressement Judiciaire

Communiqué Beaucaire, le 30 avril 2014 RESULTATS ANNUELS Conversion des dettes FRN et OBSAR et sortie du Redressement Judiciaire Communiqué Beaucaire, le 30 avril 2014 RESULTATS ANNUELS 2013 1- Conversion des dettes FRN et OBSAR et sortie du Redressement Judiciaire - La dette de la société est passée de 567,4 millions d euros au

Plus en détail

26 PLF 2017 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L'ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS

26 PLF 2017 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L'ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS 26 PLF 2017 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L'ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS Loi organique n 2001-692 du 1er août 2001 relative aux lois de finances, article 22. Textes pris dans le cadre de l entrée

Plus en détail

Réponse de la BNP-Paribas, reçue le 12 décembre 2014

Réponse de la BNP-Paribas, reçue le 12 décembre 2014 Réponse de la BNP-Paribas, reçue le 12 décembre 2014 1/ Où va l argent que vos clients déposent sur leurs comptes à la BNP? Est-il possible qu une partie de ces fonds soient utilisés pour effectuer des

Plus en détail

Créances et dettes en devise

Créances et dettes en devise Créances et dettes en devise I. Couverture de change 1. Couverture fixant le cours de la monnaie étrangère à l échéance : Il s agit d opérations de couverture qui permettent de connaître les montants définitifs

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2014

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2014 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2014 (à ce jour): 7,73% : 1,94% Forte performance en novembre Troisième année consécutive de rendement annuel positif Le plus faible taux de liquidités

Plus en détail

Résultat intermédiaire et bilan de la Banque nationale suisse au 31 mars 2006

Résultat intermédiaire et bilan de la Banque nationale suisse au 31 mars 2006 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 5 mai 2006 Résultat intermédiaire et bilan de la Banque nationale suisse au 31 mars 2006 Au premier

Plus en détail

République du Burundi

République du Burundi République du Burundi Ministère des Finances et de la Planification du Développement Economique Direction Générale des Finances Publiques Direction de la Dette Rapport de la dette publique du Burundi :

Plus en détail

Société Anonyme à Conseil d Administration au capital de Siège Social : 1, boulevard Haussmann PARIS R.C.S.

Société Anonyme à Conseil d Administration au capital de Siège Social : 1, boulevard Haussmann PARIS R.C.S. Société Anonyme à Conseil d Administration au capital de 285 000 000 Siège Social : 1, boulevard Haussmann 75009 PARIS 454 084 211 R.C.S. PARIS RAPPORT SUR LA QUALITE DES ACTIFS 31 MARS 2016 BNP Paribas

Plus en détail

Emprunts toxiques : la douloureuse sortie de la Métropole grenobloise

Emprunts toxiques : la douloureuse sortie de la Métropole grenobloise Page 1 sur 5 Emprunts toxiques : la douloureuse sortie de la Métropole grenobloise 7 juillet 2016, 06:43 CEST Michel Albouy Professeur senior de finance, Grenoble École de Management (GEM) Les partenaires

Plus en détail

Vers l union de stabilité L état de la zone euro

Vers l union de stabilité L état de la zone euro Des chiffres et des faits 06.09.2013 Vers l union de stabilité L état de la zone euro L euro : une monnaie stable Grâce à notre monnaie unique, les prix sont moins sujets à des fluctuations qu à l époque

Plus en détail

La revue financière Publication du ministère des Finances

La revue financière Publication du ministère des Finances La revue financière Publication du ministère des Finances Faits saillants Ministère des Finances Canada Décembre 2013 : excédent budgétaire de 1,1 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 1,1 milliard

Plus en détail

Budget primitif 2016

Budget primitif 2016 Ville de Grenoble REPULIQUE FRANCAISE Document 2A udget primitif 2016 udgets annexes état annexe Conseil municipal du 21 décembre 2015 Annexe à la délibération n E008 UDGET PRIMITIF 2016 UDGETS ANNEXES

Plus en détail

Investir. Caisse Fédérale du Crédit Mutuel Nord Europe (France) Autocallable Note

Investir. Caisse Fédérale du Crédit Mutuel Nord Europe (France) Autocallable Note Investir Caisse Fédérale du Crédit Mutuel Nord Europe (France) Autocallable Note Une durée d investissement maximum de 8 ans Un droit de remboursement de l intégralité du capital investi (1) à maturité

Plus en détail

42,9 Md 6,7 Md 10,9 % 2, Md. BNP Paribas, DE BONNES PERFORMANCES NOTATIONS LONG TERME/COURT TERME ÉLEVÉ** UBCI - SALLE DES MARCHÉS

42,9 Md 6,7 Md 10,9 % 2, Md. BNP Paribas, DE BONNES PERFORMANCES NOTATIONS LONG TERME/COURT TERME ÉLEVÉ** UBCI - SALLE DES MARCHÉS 2 UBCI - SALLE DES MARCHÉS BNP Paribas, DE BONNES PERFORMANCES ET UN BILAN SOLIDE EN 2015 PRODUIT NET BANCAIRE 42,9 Md RÉSULTATS ANNUELS RÉSULTAT NET PART DU GROUPE 6,7 Md 10,9 % SOLIDITÉ FINANCIÈRE UN

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCRAM BANQUE SOCIÉTÉ DE CRÉDIT DES SOCIÉTÉS D'ASSURANCE À CARACTÈRE MUTUEL

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCRAM BANQUE SOCIÉTÉ DE CRÉDIT DES SOCIÉTÉS D'ASSURANCE À CARACTÈRE MUTUEL PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) SOCRAM BANQUE SOCIÉTÉ DE CRÉDIT DES SOCIÉTÉS D'ASSURANCE À CARACTÈRE MUTUEL Société anonyme au capital de 70 000 000 d'euros

Plus en détail

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Marché Monétaire

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Marché Monétaire Marchés Financiers Cours appliqué de finance de marché Marché Monétaire Aoris Conseil - Emmanuel Laffort 1 Finance de marche (Monétaire) 2009-2010 Marché monétaire Généralités Caractéristiques Courbe des

Plus en détail

Appréciation générale du comptable sur la situation financière de la collectivité.

Appréciation générale du comptable sur la situation financière de la collectivité. SITUATION FINANCIERE DE LA COMMUNE D''ARPAJON SUR CERE Appréciation générale du comptable sur la situation financière de la collectivité. Évolution de l'autofinancement et origines des principales variations

Plus en détail

Barreau de Montréal États financiers au 31 mars 2015

Barreau de Montréal États financiers au 31 mars 2015 États financiers Rapport de l'auditeur indépendant 2-3 États financiers Résultats 4 Évolution des soldes de fonds 5 Flux de trésorerie 6 Situation financière 7 Notes complémentaires 8-15 Annexe 16 Rapport

Plus en détail

Information financière trimestrielle Au 31 Mars 2016

Information financière trimestrielle Au 31 Mars 2016 Information financière trimestrielle Au 31 Mars 2016 (Non audité) Table des matières Ces éléments financiers trimestriels doivent être lus en référence aux principes comptables IFRS tels que décrits dans

Plus en détail

Rapport de gestion. Vue d ensemble pour l exercice 2009. Description des activités

Rapport de gestion. Vue d ensemble pour l exercice 2009. Description des activités Le rapport de gestion porte sur la situation financière, les résultats d exploitation ainsi que les flux de trésorerie du Fonds de revenu Benvest New Look (le Fonds ) et de sa filiale, Lunetterie New Look

Plus en détail

MANUEL DE STATISTIQUES

MANUEL DE STATISTIQUES MANUEL DE STATISTIQUES MONÉTAIRES ET FINANCIÈRES INDEX 141 INDEX Les numéros renvoient aux paragraphes Abandon de créances, 194 Acceptations bancaires, 138, 310 Accords de confirmation, 469, 474 Accords

Plus en détail

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ (non audité, données converties de l'euro au dollar (l'information relative à ce retraitement est présentée en note 11 de l'annexe aux comptes consolidés)) 1 er trimestre 2014

Plus en détail

Les Écritures comptables

Les Écritures comptables Les Écritures comptables Ouverture des comptes au début de l exercice comptable : Ouverture des comptes d actifs Comptes actifs Bilan d ouverture Ouverture des comptes de passifs Bilan d ouverture Comptes

Plus en détail

Ce prêt est destiné à financer la construction d un établissement pour enfants sourdsaveugles, 116 avenue de la Libération à Poitiers.

Ce prêt est destiné à financer la construction d un établissement pour enfants sourdsaveugles, 116 avenue de la Libération à Poitiers. - CARACTERISTIQUES DU PRET - ANNEXE OBJET : Ce prêt est destiné à financer la construction d un établissement pour enfants sourdsaveugles, 116 avenue de la Libération à Poitiers. ARTICLE 1 : LE DEPARTEMENT

Plus en détail

I. LA MESURE DE LA CREATION MONETAIRE : LA MASSE MONETAIRE

I. LA MESURE DE LA CREATION MONETAIRE : LA MASSE MONETAIRE CHAPITRE 2 LA CREATION MONETAIRE Les ménages, les entreprises ont besoin de monnaie pour réaliser des échanges économiques. Il convient donc de créer suffisamment de monnaie pour faire fonctionner l économie.

Plus en détail