Conséquences de l appropriation des VNI par les kinésithérapeutes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conséquences de l appropriation des VNI par les kinésithérapeutes"

Transcription

1 Conséquences de l appropriation des VNI par les kinésithérapeutes Thierry PONSET Cadre de Santé Kinésithérapeute Réanimation médicale Centre Hospitalier Lyon Sud PIERRE BENITE cedex UDéfinition : Les ventilations Non Invasives (VNI) peuvent se définir comme : «Une technique d assistance respiratoire à pression positive, par l intermédiaire d un masque». Ce masque peut être facial, nasal ou buccal. Les VNI s opposent aux Ventilations Invasives (VI) pour lesquelles l interface patient / respirateur se caractérise par une pièce endotrachéale : sonde d intubation ou canule de trachéotomie. Les premiers travaux sur les VNI sont apparus dans les années 80, et depuis l utilisation des VNI est largement répandue, la littérature particulièrement riche. UIntérêt des VNI : - Possibilité d alterner des périodes avec ou sans assistance respiratoire, d où un «certain confort». - Moindre incidence des pneumopathies nosocomiales chez les patients bénéficiant de VNI, versus patients intubés (1) (2) - Réduction de la durée de ventilation et du séjour en réanimation (3), alternative efficace à la ventilation sur sonde endotrachéale. - Réduction du nombre de pneumopathies et de sinusites, en respectant la barrière naturelle des voies aériennes supérieures (3) - Diminution de la mortalité chez les patients bénéficiant d une VNI, versus intubation (4) - Dernière alternative thérapeutique pour des patients dont les antécédents, l age ou le contexte (services de réanimations complets) sont incompatibles avec une escalade thérapeutique ou une hospitalisation en service de réanimation. UContre-indications, indications et modalités : - Outre les contre-indications de la ventilation mécanique en pression positive au sens large (pneumothorax non drainé...), la plupart des contre indications aux VNI ont été précisées lors de la Conférence de Consensus «VNI en aigu» ( Paris, le 12 octobre 2006). (5). Il nous semble que ces contre-indications sont également à prendre en considération dans un contexte de «VNI en chronique» - Les indications peuvent varier, en fonction du contexte (préventif / curatif) et des pathologies. Les VNI peuvent intéresser : o la cardiologie, en regard du retentissement de la ventilation mécanique sur la fonction cardiaque, o la neurologie, en prévention de l altération de l état de conscience, pouvant entraîner entre autres-, des troubles de la déglutition, une hypotonie, des hypoventilations alvéolaires...

2 o la pneumologie, lors des décompensations respiratoires des BPCO, ou pour se substituer aux muscles respiratoires défaillant chez les patients restrictifs. Au long cours, les VNI permettent de faire reculer l échéance de la trachéotomie. o la réanimation, pour sevrer plus précocement des patients de la ventilation mécanique sur sonde d intubation,ou pour prendre un relais post extubation o les VNI sont particulièrement intéressantes dans les services d urgence, chaque fois que le pronostic vital est en jeu et que l on sait que les patients adressés ne passeront pas en service de réanimation et que les choix thérapeutiques seront limités. - Les recommandations pour la pratique clinique précisant les «modalités pratiques de la ventilation non invasive en pression positive, au long cours, à domicile dans les maladies neuromusculaires» de mai 2006 (6), ont réactualisé une première conférence de consensus datant de 1993 (7). Notre expérience en services d urgence et de réanimation nous conduit à prendre en compte ces recommandations, que les patients pour lesquels nous aurons à mettre en place des VNI soient neuromusculaires ou non. UConclusions intermédiaires N 1 : - Les VNI représentent un outil performant, ayant indications, contre-indications et modalités d application. - La littérature abonde d articles et d investigations nous permettant d affirmer que cet outil a fait la preuve de son efficacité dans nombre de cas cliniques, et qu il apporte, une diminution de la morbidité ou de mortalité. - En première intention, les principaux bénéficiaires des VNI sont les patients chez qui on a pu faire passer un cap aigu, ou prévenir une décompensation respiratoire, ou faire reculer le moment de la trachéotomie - En seconde intention, au moment ou le réduction des coûts de la santé est recherchée, il convient de considérer l intérêt que représente l utilisation des VNI en terme d économie pour la société : diminution des pneumopathies nosocomiales, meilleure prévention des décompensations, diminution des durées d hospitalisation... de façon concomitante avec un meilleur confort pour les patients. - Les VNI ne peuvent plus être considérée comme «des ventilations gadgets», comme certains ont pu le laisser croire dans les années 80. Il est donc logique que l utilisation des VNI se généralise, à plus forte raison quand on prévoit que le taux brut de décès par BPCO devrait doubler en 2020 par rapport aux données de 1990, ce qui l amènera au troisième rang des décès par maladie.(8) UVNI et Kinésithérapie : UAspects juridiques La VNI entre pleinement dans le cadre des actes professionnels et à l exercice de la profession de masseur-kinésithérapeute : UDécret n du 8 octobre 1996U relatif aux actes professionnels et à l'exercice de la profession de masseur-kinésithérapeute précise : - Art. 9 :Dans le cadre des traitements prescrits par le médecin et au cours de la rééducation entreprise, le masseur-kinésithérapeute est habilité ( ) à mettre en place une ventilation par masque. UDécret n du 27 juin 2000U modifiant le décret no du 8 octobre 1996 relatif aux actes professionnels et à l'exercice de la profession de masseur-kinésithérapeute : - Art. 1er. - L'article 2 du décret du 8 octobre 1996 susvisé est modifié comme suit :

3 ( )«Dans le cadre de la prescription médicale, il établit un bilan qui comprend le diagnostic kinésithérapique et les objectifs de soins, ainsi que le choix des actes et des techniques qui lui paraissent les plus appropriés. ( )» - Art L'article 6 du même décret est ainsi rédigé : «Art Le masseur-kinésithérapeute est habilité à procéder à toutes évaluations utiles à la réalisation des traitements mentionnés à l'article 5, ainsi qu'à assurer l'adaptation et la surveillance de l'appareillage et des moyens d'assistance.» UA quoi sert la kinésithérapie respiratoire? La kinésithérapie respiratoire est prescrite dans les situations cliniques suivantes : - Lutte contre les hypoventilations alvéolaires - Toilette bronchique (en cas d encombrement) - Expansions pulmonaires (en cas d atélectasie) - Nécessité de lutter contre une réduction du calibre bronchique (aérosolthérapie) - Réentraînement à l effort - Mise sous appareillage respiratoire (adaptation de l appareillage, éducation du patient et/ou de son entourage) En fonction des objectifs de rééducation respiratoire, les kinésithérapeutes peuvent avoir recours aux VNI, lors des séances de rééducation respiratoire, par exemple : - Dans les perspectives de la réhabilitation respiratoires, le réentraînement à l effort sous VNI se développe pour des patients très distendus, ou en post-décompensation (9). Ces séances peuvent être faites à l hôpital, à domicile ou au cabinet du masseurkinésithérapeute libéral. - La ventilation mécanique utilisant une interface non invasive ( c est aussi valable pour les interfaces invasives) permet d augmenter les volumes mobilisés pour rendre les Augmentations de Flux Expiratoires (AFE) efficaces (10). Les AFE sont les manœuvres les plus utilisées pour le désencombrement bronchique. - Le traitement des atélectasies repose le plus souvent par l utilisation d une posture ventilatoire associée à une Pression d Expiration Positive (PEP). - L utilisation d une PEP peut diminuer le travail ventilatoire.(chez les patients distendus) Quand les VNI sont utilisées pour normaliser les gaz du sang, ou prévenir leur altération, dans un contexte aigu ou chronique, les kinésithérapeutes peuvent être sollicités pour l instauration du traitement. Les kinésithérapeutes s investissent dans les techniques de ventilation mécanique : - Sociétés savantes ( SKR, SPLF, AKCR, Associations régionales...), littérature professionnelle ( Kinéréa...) - Enseignements théoriques et pratiques dès la formation initiale dans la plupart des Instituts de Formation en Masso-Kinésithérapie - Multiplicité des formations proposées en formation continue, dont DU de Ventilation Non Invasive, plans de formation au sein des CHU... - Actualisation des connaissances du matériel et de son fonctionnement.

4 Cette augmentation de compétences est conforme à la législation. Il ne saurait être question de vouloir faire des VNI un monopole (comme pour le massage?) pour les kinésithérapeutes, ni de se substituer à la prescription médicale! Se pose alors le problème de la prescription médicale descriptive, «à priori». Celle-ci ne nous semble pas raisonnable : «On ne peut jamais préjuger de la facilité d adaptation d une VNI» (11), on ne peut pas préjuger de l opportunité du mode de ventilation, du type de masque employé et du réglage des paramètres choisis : seuls des essais avec le patient, avec une surveillance attentive des données cliniques et paracliniques nous permettrons d établir un protocole de ventilation. Placer un patient sous VNI est particulièrement chronophage : - monitorage du patient pour des raisons évidentes de sécurité, - limitation des intervenants pour éviter la confusion (11), - informations-explications quant aux finalités recherchées - écoute du patient angoissé ou de son entourage!- qu il faut rassurer, conditionnent l acceptation de la technique. Il convient également d assurer une surveillance attentive des aléas pouvant compromettre la réussite du traitement. Qui mieux que les kinésithérapeutes est à même d assurer cette prise en charge? Le temps manque souvent aux médecins. On demande aux infirmières une extrême polyvalence... Les kinésithérapeutes se spécialisent dans le domaine de la ventilation mécanique. Ils sont compétents et cet investissement n est que le prolongement logique de la kinésithérapie respiratoire plus traditionnelle.(12) Une prescription de prise en charge non pas une prescription descriptive, figée- de mise en place d une VNI nous semble plus opérationnelle, en laissant aux kinésithérapeutes la possibilité de proposer un protocole de ventilation, protocole qui doit être validé par le médecin prescripteur. Ce protocole de ventilation, après que le diagnostic kinésithérapique ait été posé, doit comporter : - choix du respirateur - choix du mode de ventilation - choix des paramètres - choix du type de masque - proposition de la durée des séances - proposition de la fréquence des séances. Après discussion avec le médecin, confrontation des objectifs médicaux, kinésithérapiques et prise en compte des réactions du patient, validation du protocole par le médecin prescripteur qui peut être réajusté en fonction de l évolution du patient. UConclusion intermédiaire N 2 : Les médecins sont le plus souvent débordés, les infirmières ne peuvent pas être spécialistes dans tous les domaines... Les kinésithérapeutes sont compétents pour mettre en oeuvre les VNI (13), et proposer des protocoles de ventilation, lesquels doivent obligatoirement être validés par les médecins prescripteurs, et réévalués en fonction de l évolution des patients.

5 Cet intérêt des kinésithérapeutes pour les VNI fait apparaître de nouvelles représentations (12) : il ne devrait plus, pour les VNI, être question de répondre à des prescriptions descriptives, mais de sortir de ce contexte d exécution pour se placer dans un contexte de mise en œuvre, exigeant une expertise technique et relationnelle avec les prescripteurs. Une telle conception implique une communication sans faille et une confiance mutuelle, tout en identifiant les rôles et missions de chacun. Les acteurs de santé gravitant autour des prises en charges respiratoires, les patients et leurs familles ne pourraient que bénéficier de cette relation gagnant-gagnant. UConclusion : Les VNI permettent de diminuer morbidité, mortalité et coût de la santé. L implication des kinésithérapeutes dans les prises en charge respiratoires, en reconnaissant leurs compétences pour ventiler les patients de façon non invasive, permet à la société de faire des économies importantes, en prenant en charge précocement les patients, en évitant des séjours en réanimation (et donc des intubations), en participant à la réduction des durées d hospitalisation, et soulageant les médecins et les infirmières. De ce fait, une disponibilité importante des kinésithérapeutes est indispensable, et passe entre autre-, par l application dans les services de réanimation adulte du Décret du 20 juillet 2005 qui dans son Article D précise : «L établissement de santé est en mesure de faire intervenir en permanence un masseur-kinésithérapeute justifiant d une expérience attestée en réanimation (...)». Il en est de même pour les services de réanimation pédiatrique : Décret N du 24 janvier 2006, dans son Article D Encore faut-il que les hôpitaux sachent se rendre attractifs pour ces professionnels... UBIBLIO : (1) Carlucci A, Richard JC, Wysocki M, Lepage E, Brochard L. Noninvasive versus conventionnal mechanical ventilation. An epidemiological survey. Am J Respir Crit Care Med (2) Guerin C, Girard R, Chemorin C, De Varax R, Fournier G. Facial mask noninvasive mechanical ventilation reduces the incidence of nosocomial pneumonia. A prospective epidemiological survey from a single ICU. Intensive Care Med 1997;23: (3) Antonelli M, Conti G, Rocco M, Bufi M, De Blasi RA, Vivino G, Gasparetto A, Meduri GU. A comparison of noninvasive positive-pressure ventilation and conventionnal mechanical ventilation in patients with acute respiratory failure. N Engl J Med 1998;339: (4) Girou E, Schorten F, Delclaux C, Brun-Buisson C, Blot F, Lefort Y, Lemaire F, Brochard L. Association of non-invasive ventilation with nosocomial infections and survival in critically ill patients. JAMA 2000;284: (5) Conférence de Consensus VNI en aigu Paris, 12 octobre sur HTUwww.splf.orgUTH (6) Recommandations pour la pratique clinique. Modalités pratiques de la ventilation mécanique en pression positive, au long cours, à domicile, dans les maladies neuromusculaires, Mai 2006, sur HTUwww.has-sante.frUTH (7) Robert D, Willig TN, Paulus J, Leger P, : Long term nasal ventilation in neuromuscular disorders :report of a consensus conference. Eur Respir J 1993;6: (8) Actualisation des recommendations de la SPLF pour la prise en charge de la BPCO. Rev Mal Respir 2003 ;20 :294-9 (9) Selleron B. La réhabilitation respiratoire. Kinésithérapie Scientifique 2005 ;455 :35-41

6 P Congrès (10)Barthe J. Recommandations des Journées Internationales de Kinésithérapie Respiratoire Instrumentale (JIKRI). Cah. Kinésithér.; 2001, fasc ,n 3-4, (11)Mallart A. Mise en place difficile d une ventilation non invasive. Cours de ème perfectionnement. 2 fév P de pneumologie de langue française (12)Ponset T. VNI : Impact sur les pratiques kinésithérapiques. Xèmes JNKS ; (13)Delguste P, Jennequin J, Roeseler J, Kinésithérapeute et VNI, Mise en place de la ventilation non invasive en réanimation. Wysocki M. Masson 2004 ;

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire Considérations physio-pathologiques et et cliniques O. REYBET-DEGAT Service de Pneumologie et Réanimation Respiratoire Hôpital du Bocage. CHU Dijon Réhabilitation

Plus en détail

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Sevrage ventilatoire Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Je n ai aucun conflit d intérêt 2001 2007 Définition Procédure de libération du patient du ventilateur et du tube endotrachéal sans reventilation

Plus en détail

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND Dr M. SEBBANE LA VNI C EST QUOI? Assistance ventilatoire sous forme de pression positive

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES Collège de pathologie respiratoire d Alsace Saverne - 19 novembre 2011 LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES S. HIRSCHI Service de Pneumologie Nouvel Hôpital Civil HUS

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE DANS LES PNEUMOPATHIES AIGUËS

VENTILATION NON INVASIVE DANS LES PNEUMOPATHIES AIGUËS VENTILATION NON INVASIVE DANS LES PNEUMOPATHIES AIGUËS G. HILBERT Département de Réanimation médicale, CHU Bordeaux EA 518-Physiologie, Université Bordeaux 2 Le but des techniques de ventilation non-invasive

Plus en détail

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Réanimation Médicale Groupe Hospitalier Pellegrin (Bordeaux) Quelle place pour la ventilation non invasive dans le SDRA? Il s agit

Plus en détail

Indications des appareillages respiratoires de domicile.

Indications des appareillages respiratoires de domicile. Indications des appareillages respiratoires de domicile. Du relaxateur de pression au ventilateur. Dr Jésus Gonzalez Bermejo Pneumologie et réanimation médicale UARD : Unité d appareillage Respiratoire

Plus en détail

VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES

VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES P. Beuret Réanimation polyvalente Lyon 02/06 LESIONS RESPONSABLES D IRA Fractures costales Volet costal Pneumo/hémothorax Contusion pulmonaire Douleur Mouvement paradoxal

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE AU COURS DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE (NOUVEAU-NE EXCLU) Jean Paul Viale Hôpital de la Croix Rousse Lyon

VENTILATION NON INVASIVE AU COURS DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE (NOUVEAU-NE EXCLU) Jean Paul Viale Hôpital de la Croix Rousse Lyon VENTILATION NON INVASIVE AU COURS DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE (NOUVEAU-NE EXCLU) 3 ème conférence de consensus commune SFAR/SPLF/SRLF le 12 octobre 2006 Jean Paul Viale Hôpital de la Croix Rousse

Plus en détail

LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE

LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE Session ide Ludovic LESAGE (Service de Réanimation CH Armentières) Quelle prise en charge infirmier en phase de sevrage ventilatoire? Diapositive 1 LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE Centre hospitalier

Plus en détail

APPAREILLAGE DE LA VNI A DOMICILE. Philippe Wibart MKDE réanimation médicale CHU Bordeaux Pellegrin

APPAREILLAGE DE LA VNI A DOMICILE. Philippe Wibart MKDE réanimation médicale CHU Bordeaux Pellegrin APPAREILLAGE DE LA VNI A DOMICILE Philippe Wibart MKDE réanimation médicale CHU Bordeaux Pellegrin Appareillage VNI au domicile État des lieux Pourquoi Pour qui Par qui Comment Critéres d efficacité Education

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE : TEST

VENTILATION NON INVASIVE : TEST VENTILATION NON INVASIVE : TEST DE 3 MASQUES FACIAUX SUR LE RINÇAGE DU CO 2 PAR LA FUITE INTENTIONNELLE. Clément Médrinal Guillaume Prieur CONFLIT D INTÉRÊT Aucun conflit d intérêt en lien avec ce travail.

Plus en détail

VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016

VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016 VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016 Plan La mise en place Les modes Les réglages Les problèmes rencontrés

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 La ventilation non invasive Technique destinée à augmenter la ventilation alvéolaire sans utiliser de dispositif intratrachéal Ventilation en

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages

VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages François CHABOT Maladies Respiratoires et Réanimation Respiratoire CHU de Nancy 15 octobre 2011 Ventilation non invasive Ventilation en pression négative

Plus en détail

SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE

SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE XXI Conférence de Consensus SRLF 2001 Revue de la littérature. COSTA MAGDA DESC REA Toulouse 2007 DEFINITION (1) Sevrage Respiratoire = Procédure

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63)

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63) MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63) INTRODUCTION Fin des années 80, débuts de la VNI version moderne. Technique répandue de plus en

Plus en détail

Outils informatiques et sevrage de la ventilation

Outils informatiques et sevrage de la ventilation Outils informatiques et sevrage de la ventilation Dr Jean-Michel Arnal jean-michel@arnal.org Service de réanimation polyvalente Directeur de la recherche médicale Unité de ventilation à domicile Hamilton

Plus en détail

CPAP en pré-hospitalier et aux urgences. 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires

CPAP en pré-hospitalier et aux urgences. 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires CPAP en pré-hospitalier et aux urgences 4ème Journée de Réanimation et Urgences Respiratoires Ventilation Non Invasive (VNI) Définition Ventilation sans intubation trachéale. Par l intermédiaire d un masque

Plus en détail

Aides Instrumentales: Quels niveaux de preuves?

Aides Instrumentales: Quels niveaux de preuves? Aides Instrumentales: Quels niveaux de preuves? Prêt de matériel: Resmed, Respironics, Philips Inspiration profonde Fermeture glotte compression Expulsion Faiblesse muscles inspiratoires Inspiration insuffisante

Plus en détail

L IDE ET L IADE EN SSPI: PLACE ET ROLE. AOUSTIN Myriam (IADE) CHASSAT Aurélie (IADE) LANQUETOT Hervé (MAR)

L IDE ET L IADE EN SSPI: PLACE ET ROLE. AOUSTIN Myriam (IADE) CHASSAT Aurélie (IADE) LANQUETOT Hervé (MAR) L IDE ET L IADE EN SSPI: PLACE ET ROLE AOUSTIN Myriam (IADE) CHASSAT Aurélie (IADE) LANQUETOT Hervé (MAR) CADRE LEGISLATIF Décret n 94-1050 du 5 Décembre 1994 du Code de la Santé Publique relatif aux conditions

Plus en détail

Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon. Frédéric ric Vargas Service de Réanimation Bordeaux

Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon. Frédéric ric Vargas Service de Réanimation Bordeaux Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon Frédéric ric Vargas Service de Réanimation R Bordeaux La VNI au cours de l OAPl cardiogénique débute avec.un aspirateur 1936 1936 The «pulmonary plus pressure

Plus en détail

LA VNI. Objectif de la VNI. Indications : Critères de Décision. Les CI. Définition de la VNI

LA VNI. Objectif de la VNI. Indications : Critères de Décision. Les CI. Définition de la VNI LA VNI Définition de la VNI Le terme de VI regroupe l'ensemble des techniques d'assistance ventilatoire, prenant en charge tout ou partie du W respiratoire, sans dispositif endotrachéale entre le patient

Plus en détail

Les Biomarqueurs: LE BNP SOFOMEC. 11 octobre 2011 Dr Hervé MOUROU. Urgences-SAMU-SMUR

Les Biomarqueurs: LE BNP SOFOMEC. 11 octobre 2011 Dr Hervé MOUROU. Urgences-SAMU-SMUR Les Biomarqueurs: LE BNP SOFOMEC 11 octobre 2011 Dr Hervé MOUROU Urgences-SAMU-SMUR 1981: Atrial Natriuretic Peptid. 1988: Brain Natriuretic Peptid. Libéré par le VG. Contre balance l action du SRAA. Vasodilatateur.

Plus en détail

MEMOIRE DU DE KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE ET CARDIO VASCULAIRE

MEMOIRE DU DE KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE ET CARDIO VASCULAIRE UNIVERSITE CLAUDE BERNARD LYON 1 2012 2013 MEMOIRE DU DE KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE ET CARDIO VASCULAIRE PERTINENCE DE LA PRESENCE D UN MK REFERENT VNI EN REANIMATION ADULTE POUR AMELIORER LA PRISE EN

Plus en détail

Quelle place pour le kinésithérapeute. F. Gougain Hôpital Cardio-vasculaire et Pneumologique Louis Pradel, Lyon

Quelle place pour le kinésithérapeute. F. Gougain Hôpital Cardio-vasculaire et Pneumologique Louis Pradel, Lyon Quelle place pour le kinésithérapeute F. Gougain Hôpital Cardio-vasculaire et Pneumologique Louis Pradel, Lyon Antiquité: Massage thoracique et gymnastique respiratoire XIXème: Mobilisations précoces contre

Plus en détail

Grippe A(H1NI) : situation, transmission, prévention, prise en charge

Grippe A(H1NI) : situation, transmission, prévention, prise en charge Grippe A(H1NI) : situation, transmission, prévention, prise en charge Caractéristiques des virus de la grippe (influenza) Plusieurs sous-types : parmi les 24 sous types, 4 sont humains et 17 sont aviaires

Plus en détail

VNI en urgences pour quels malades?

VNI en urgences pour quels malades? VNI en urgences pour quels malades? Dr Laura Laudrin, Urgences-SMUR, CH Chinon - PLAN Définition Avantages Indications Contre-indications Mise en place Effets indésirables et limites Conclusions 2 Définition

Plus en détail

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée)

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Traitement Oxygénothérapie Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Une OLD est indiquée chez les patients BPCO lorsque: à distance d un épisode

Plus en détail

Le transport infirmier interhospitalier (TIIH)

Le transport infirmier interhospitalier (TIIH) Chapitre 95 Le transport infirmier interhospitalier (TIIH) J. PERRIN Points essentiels Le contexte La réorganisation des établissements de santé au sein du territoire sanitaire, l émergence des pôles d

Plus en détail

Formation en réanimation pédiatrique et en néonatalogie

Formation en réanimation pédiatrique et en néonatalogie Formation en réanimation pédiatrique et en néonatalogie Société de Kinésithérapie de Réanimation Cliniques universitaires Saint-Luc Objectifs de la formation Après cette formation, le kinésithérapeute

Plus en détail

Mémoire de fin d étude

Mémoire de fin d étude : Effets de l aide inspiratoire associée aux manœuvres d augmentation du flux expiratoire sur le volume courant expiré après chirurgie de résection pulmonaire Gaëlle LEFEBVRE (MK) IFMK CHU de Bordeaux

Plus en détail

INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION

INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION INDICATION DE LA BIOPSIE PULMONAIRE CHIRURGICALE AU LIT DU PATIENT EN REANIMATION ALOPH VALERIE (Bordeaux ) DESC REANIMATION TOULOUSE INTRODUCTION SYNDROME DE DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE ( SDRA) d éd étiologies

Plus en détail

FORMATION TECHNICIEN RESPIRATOIRE (PRESTATAIRE DE SANTÉ À DOMICILE) Module 1: Le SAS et la PPC (11 H 30 de formation)

FORMATION TECHNICIEN RESPIRATOIRE (PRESTATAIRE DE SANTÉ À DOMICILE) Module 1: Le SAS et la PPC (11 H 30 de formation) FORMATION TECHNICIEN RESPIRATOIRE (PRESTATAIRE DE SANTÉ À DOMICILE) Module 1: Le SAS et la PPC (11 H 30 de formation) Module 2 : Les insuffisances respiratoires L oxygénothérapie à domicile (12 h 00 de

Plus en détail

Orthopédie et Respiration Octobre 2003 J.C. Schabanel Cadre Kinésithérapeute

Orthopédie et Respiration Octobre 2003 J.C. Schabanel Cadre Kinésithérapeute Diapo 1 Prise en charge kinésithérapique des troubles respiratoire par atteinte pariétale Orthopédie et Respiration 10-11 Octobre 2003 J.C. Schabanel Cadre Kinésithérapeute Diapo 2 Généralités sur les

Plus en détail

ÉROSOLS ET HUMIDIFICATION ERVICE DE RÉANIMATION CHU LYON SUD

ÉROSOLS ET HUMIDIFICATION ERVICE DE RÉANIMATION CHU LYON SUD ÉROSOLS ET HUMIDIFICATION WALLET ERVICE DE RÉANIMATION CHU LYON SUD Humidification OURQUOI HUMIDIFIER? température: 20 C humidité relative: 50% Gaz médicaux : température: 32 C humidité relative: 90%

Plus en détail

Epidémiologie ICA. ICA fréquente et grave. OAP fréquent et grave : 7% intra-hospitalier, 30-40% à 1 an

Epidémiologie ICA. ICA fréquente et grave. OAP fréquent et grave : 7% intra-hospitalier, 30-40% à 1 an Epidémiologie ICA ICA fréquente et grave mortalité 12-30%, ré-hospitalisations fréquentes la plus importante des dyspnées aiguës aux urgences ICA beaucoup plus grave que le SCA OAP fréquent et grave :

Plus en détail

Ventilation mécanique

Ventilation mécanique Ventilation mécanique en médecine d urgence Modes ventilatoires Indications / Contre-indications Paramètres de surveillance Christelle PALIN, IDE Dr ANDRE, PH et Dr TAKUN, PH Service d Accueil des Urgences,

Plus en détail

Incidence des pneumopathies acquises sous ventilation mécanique en Réanimation Pédiatrique

Incidence des pneumopathies acquises sous ventilation mécanique en Réanimation Pédiatrique CHU Robert Debré Incidence des pneumopathies acquises sous ventilation mécanique en Réanimation Pédiatrique Stéphane DAUGER - Maryline CHOMTON Réanimation et Surveillance Continue Pédiatriques Hôpital

Plus en détail

VNI à domicile chez les patients atteints de BPCO. Mohamed Bousarsar Rania Bouneb Service de Réanimation Médicale,CHU Fhs

VNI à domicile chez les patients atteints de BPCO. Mohamed Bousarsar Rania Bouneb Service de Réanimation Médicale,CHU Fhs VNI à domicile chez les patients atteints de BPCO Mohamed Bousarsar Rania Bouneb Service de Réanimation Médicale,CHU Fhs Définition -La VAD correspond à l utilisation intermittente (au moins 3h/24h), ou

Plus en détail

VNI à fuites Pourquoi? Comment la régler?

VNI à fuites Pourquoi? Comment la régler? VNI à fuites Pourquoi? Comment la régler? Dr Nathalie Embriaco Dr Stéphane -Yannis Donati Réanimation polyvalente - USC Hôpital Ste Musse Toulon VNI et fuites Fuites parasites, non voulues Fuites intentionnelles

Plus en détail

ACTUALITES DANS LA VNI DE L ENFANT

ACTUALITES DANS LA VNI DE L ENFANT ACTUALITES DANS LA VNI DE L ENFANT REVUE DE LA LITTERATURE 2010 DR V HOUDOUIN HÔPITAL ROBERT DEBRÉ Buts: -Prévalence de l hypova -Critères cliniques et fonctionnelles d hypova -Evolution à un an avec et

Plus en détail

Démarche éthique en (aux) urgences. Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André

Démarche éthique en (aux) urgences. Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André Démarche éthique en (aux) urgences Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André Le dilemme de l urgentiste.. Urgences vitales. Urgences «palliatives». Accompagnement de fin de vie. Prise de décision

Plus en détail

Introduction. Nos outils Notre expérience Conclusion Témoignages.

Introduction. Nos outils Notre expérience Conclusion Témoignages. EDUCATION THERAPEUTIQUE Introduction L Equipe d éducation Nos outils Notre expérience Conclusion Témoignages Education therapeutique A L AR RAIRLOR Un Médecin Une Infirmière L EQUIPE Une Kiné-Psychologue

Plus en détail

Qu est-ce que la VNI?

Qu est-ce que la VNI? Qu est-ce que la VNI? Docteur Sandrine Pontier Service de Pneumologie, Unité de Soins Intensifs Hôpital Larrey CHU de Toulouse La Ventilation Non Invasive (VNI) est devenu au cours de ces dernières années,

Plus en détail

PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE. OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS

PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE. OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS PROGRAMME D ANESTHÉSIOLOGIE OBJECTIFS DE FORMATION CanMEDS Février 2011 127 Professionnalisme Se montre intègre et honnête; reconnaît ses limites Applique des principes éthiques et son code de déontologie

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Dr Guillaume Carteaux Réanimation médicale, Groupe de recherche CARMAS Hôpitaux universitaires Henri Mondor guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr Objectifs Comprendre les

Plus en détail

Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents immédiats

Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents immédiats Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents immédiats La Transfusion en France 3 millions de produits sanguins transfusés chaque année À 500 000 receveurs 1,5 millions de donneurs

Plus en détail

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Les soins palliatifs en HAD 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Circulaire du 30/05/2000 non parue au JO compléments en février 2004, decembre 2006

Plus en détail

BPCO. EPU du 15/09/2004

BPCO. EPU du 15/09/2004 La BPCO EPU du 15/09/2004 Définition La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) se définit comme une maladie chronique qui est lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement

Plus en détail

une ventilation de secours

une ventilation de secours janvier 2013 savoir & comprendre repères AFM / L. Audinet LE BALLON INSUFFLATEUR MANUEL : une ventilation de secours Le ballon insufflateur manuel permet de ventiler manuellement et ponctuellement une

Plus en détail

Risques du transport intrahospitalier. B.Landreau DESC réanimation médicale Clermont-Ferrand 07/12/2006

Risques du transport intrahospitalier. B.Landreau DESC réanimation médicale Clermont-Ferrand 07/12/2006 Risques du transport intrahospitalier. B.Landreau DESC réanimation médicale Clermont-Ferrand 07/12/2006 introduction Risques liés au patient. Risques liés au transport. L anticipation des incidents est

Plus en détail

L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier. Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie

L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier. Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie L Asthme Aiguë Régulation et Prise en Charge en Pré-hospitalier Dr Pierre Michelet Pôle Réanimation Urgences SAMU - Hyperbarie Place de l Asthme dans le paysage médical français L Asthme c est Environ

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE Formation proposée par Bien-être et santé en Baie le 4 février 2010 à Granville HOSPITALISATION A DOMICILE intervention du Dr Chantal DESPIERRES Médecin coordonnateur de l HAD du Pays de la Baie L'HAD

Plus en détail

Classification et indications

Classification et indications VENTILATION MECANIQUE Classification et indications DrJAMOUSSI A. DEFINITION La ventilation mécanique (ou artificielle) est destinée à suppléer de façon totale ou partielle une ventilation absente ou inefficace.

Plus en détail

SAOS et Hypoventilation

SAOS et Hypoventilation SAOS et Hypoventilation Symposium Philips JPRS Septembre 2011 Thibaut Gentina Laboratoire du sommeil Pneumologie Clinique de la Louvière - Lille SAOS et Hypoventilation 1- Hypoventilation : Définition

Plus en détail

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet La Capnographie Intérêt en médecine d urgence Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet Introduction Les recommandations des sociétés savantes ( pour la France SFMU,SFAR,SRLF) pour le monitorage du

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

Philippe Burtin Kinésithérapeute Master 2 STAPS Université de Pau et Pays de l Adour Département STAPS Tarbes

Philippe Burtin Kinésithérapeute Master 2 STAPS Université de Pau et Pays de l Adour Département STAPS Tarbes Philippe Burtin Kinésithérapeute Master 2 STAPS Université de Pau et Pays de l Adour Département STAPS Tarbes Déjà entendu? «Le massage, ça marche». «Je l ai aspiré, c est efficace». «Moi je fais du contracté

Plus en détail

VNI et BPCO : actualité théorique et attitude pratique

VNI et BPCO : actualité théorique et attitude pratique VNI et BPCO : actualité théorique et attitude pratique C. Darné Département de Pneumologie Hopital de Bligny 91640 Briis sous Forges MACS Septembre 2012 1 Trois domaines d application de la VNI sont à

Plus en détail

LE METIER INFIRMIER. Loi du 31 mai 1978

LE METIER INFIRMIER. Loi du 31 mai 1978 Loi du 31 mai 1978 «Est considérée comme exerçant la profession d infirmier ou d infirmière toute personne qui, en fonction des diplômes qui l y habilitent, donne habituellement des soins infirmiers sur

Plus en détail

Prévention des Pneumopathies acquises sous Ventilation Mécanique (PAVM)

Prévention des Pneumopathies acquises sous Ventilation Mécanique (PAVM) Prévention des Pneumopathies acquises sous Ventilation Mécanique (PAVM) SIHARATH Sakhone MASSON Julie Réanimation médicale et infectieuse Hôpital Bichat Claude- Bernard Paris 14 novembre 2014 Sommaire

Plus en détail

Kinésithérapie dans les bronchopathies obstructives du nourrisson

Kinésithérapie dans les bronchopathies obstructives du nourrisson Kinésithérapie dans les bronchopathies obstructives du nourrisson Indications Toutes les pathologies respiratoires sécrétantes du nourrisson : Bronchiolite Asthme Dysplasie bronchopulmonaire Mucoviscidose

Plus en détail

Indications, modalités, conduite, et arrêt de l assistance respiratoire post-extubation (VNI, CPAP)

Indications, modalités, conduite, et arrêt de l assistance respiratoire post-extubation (VNI, CPAP) Réanimation 2001 ; 10 : 744-9 2001 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés S1624069301001955/FLA COMMUNICATIONS DES EXPERTS Indications, modalités, conduite, et arrêt de

Plus en détail

15-16 Novembre OAP cardiogénique. Romain HERNU Service de Réanimation médicale Hôpital Édouard Herriot CHU de Lyon

15-16 Novembre OAP cardiogénique. Romain HERNU Service de Réanimation médicale Hôpital Édouard Herriot CHU de Lyon 15-16 Novembre 2012 OAP cardiogénique Romain HERNU Service de Réanimation médicale Hôpital Édouard Herriot CHU de Lyon Plan 1. Généralités 2. Physiopathologie 3. Étiologies 4. Diagnostic 5. Traitement

Plus en détail

Prise en charge de l insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique ou de novo.

Prise en charge de l insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique ou de novo. LI VE Prise en charge de l insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique ou de novo. JP FRAT Réanimation médicale CHU Poitiers janvier 2015 Connaître les indications de la ventilation noninvasive dans l

Plus en détail

CONCOURS GENERAL SESSION 2009

CONCOURS GENERAL SESSION 2009 CONCOURS GENERAL SESSION 2009 Epreuve d admission Partie écrite : Durée : 2 heures Le Centre hospitalier du Val d Ariège (CHVA) est inscrit dans un réseau local de lutte contre les infections nosocomiales

Plus en détail

Réseaux de Santé Respiratoire Pédiatrique : les apports de la prise en charge libérale pour l Hôpital

Réseaux de Santé Respiratoire Pédiatrique : les apports de la prise en charge libérale pour l Hôpital Réseaux de Santé Respiratoire Pédiatrique : les apports de la prise en charge libérale pour l Hôpital Dr Valentine HOEUSLER GHICL Hôpital Saint-Vincent de Paul - Lille La prise en charge globale Diagnostic

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale Tél 04 66 68 30 01 Fax 04 66 68 34 00 www.chu-nimes.fr

Plus en détail

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie OVERLAP SYNDROME IAMANDI Carmen Service de pneumologie 1 Overlap syndrome Définition Epidémiologie Physiopathologie Clinique Investigations Traitement 2 Définition Flenley (1985) : Association d un syndrome

Plus en détail

Activité Physique et maladie respiratoire chronique : cas de la Broncho-pneumopathie Chronique Obstructive

Activité Physique et maladie respiratoire chronique : cas de la Broncho-pneumopathie Chronique Obstructive Activité Physique et maladie respiratoire chronique : cas de la Broncho-pneumopathie Chronique Obstructive Epidémiologie de la BPCO la + fréquente des maladies respiratoires : - 14 millions de Nord-Américains

Plus en détail

DEFINITION LA CURARISATION RESIDUELLE DIAGNOSTIC. La CR reste trop fréquente

DEFINITION LA CURARISATION RESIDUELLE DIAGNOSTIC. La CR reste trop fréquente DEFINITION LA CURARISATION RESIDUELLE Elle est définie comme un rapport T4/T1 au train de quatre sur l adducteur du pouce inférieur à 0,9 lors du réveil de l anesthésie. C est un événement potentiellement

Plus en détail

Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives

Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives B. Séguy - D.E.S.C Réanimation Médicale- Juin 2008 Introduction : Historiquement épidémies de

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI

Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI Guillaume CARTEAUX Service de Réanimation Médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr DES de pneumologie 05-04-2013 Ventilateurs

Plus en détail

NAVA et sevrage de la ventilation mécanique Dr PIQUILLOUD Lise

NAVA et sevrage de la ventilation mécanique Dr PIQUILLOUD Lise NAVA et sevrage de la ventilation mécanique Dr PIQUILLOUD Lise Département de Réanimation Médicale et de Médecine Hyperbare, CHU d Angers Lise.PiquilloudImboden@chu angers.fr Conflits d intérêts Matériel

Plus en détail

Pathologies respiratoires obstructives

Pathologies respiratoires obstructives DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes 18-19-20 janvier 2006 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest)

Plus en détail

Mise en place de l ECMO en réanimation pédiatrique.

Mise en place de l ECMO en réanimation pédiatrique. MEMOIRE DE DES Mise en place de l ECMO en réanimation pédiatrique. Expérience d une unité de réanimation polyvalente. A propos de 3 cas. LANG Mathieu CHU de Clermont-Ferrand 9 Octobre 2009 Cas 1 : SDRA

Plus en détail

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Autorisation ARH Auvergne (Agence Régionale de l Hospitalisation) 23/10/07 attribuée au Centre Hospitalier Partenariat: Centre

Plus en détail

Florilège de fonctions respiratoires. Dr JD Aubert Service de Pneumologie CHUV

Florilège de fonctions respiratoires. Dr JD Aubert Service de Pneumologie CHUV Florilège de fonctions respiratoires. Dr JD Aubert Service de Pneumologie CHUV L exploration fonctionnelle respiratoire: tests courants Spirométrie Pléthysmographie (volumes) Facteur de diffusion au CO

Plus en détail

Interface Pédiatrique en Ventilation Non Invasive

Interface Pédiatrique en Ventilation Non Invasive Symposium «La Ventilation Non Invasive au long cours chez l enfant», 22 oct. 2010 Interface Pédiatrique en Ventilation Non Invasive Etat des lieux 2010 ADEP Assistance Valérie Gaërel, Infirmière chargée

Plus en détail

Intérêt de la courbe débit volume

Intérêt de la courbe débit volume Intérêt de la courbe débit volume EN KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE Dominique DELPLANQUE www.delplanque-formation.com La courbe débit d volume Enregistrement simultané des variations de débits d et de volume

Plus en détail

Faculté de Médecine - Clermont-Ferrand

Faculté de Médecine - Clermont-Ferrand Faculté de Médecine - Clermont-Ferrand DEPISTAGE DE LA BRONCHO-PNEUMOPATHIE CHRONIQUE OBSTRUCTIVE EN MEDECINE GENERALE PAR MINI-SPIROMETRIE ELECTRONIQUE ETUDE DE PREVALENCE parmi des patients à risque

Plus en détail

R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes PRISE en CHARGE RESPIRATOIRE Des ENFANTS MYOPATHES

R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes PRISE en CHARGE RESPIRATOIRE Des ENFANTS MYOPATHES R4P Réseau Régional de Rééducation et de Réadaptation Pédiatrique en Rhône-Alpes PRISE en CHARGE RESPIRATOIRE Des ENFANTS MYOPATHES Intervenant : RODET Marie - Françoise, Pédiatre CENTRE MEDICAL INFANTILE

Plus en détail

Asthme aigu grave. Dr Céline CHARASSE

Asthme aigu grave. Dr Céline CHARASSE Asthme aigu grave Dr Céline CHARASSE PLAN Épidémiologie Définition Facteurs de risque Aspects cliniques Aspects gazométriques Traitement 9 % enfants France 2002-2010 : Epidémiologie 35 000 séjours hospitaliers

Plus en détail

ANTONELLO Marc Publications

ANTONELLO Marc Publications ANTONELLO Marc Publications ARTICLES Antonello M, Plages B. Le kinésithérapeute en service de réanimation polyvalente. Kinésither Sci. 1989 ;284 :15-21. Antonello M. La réalité de la réa. Kiné-Actualité,

Plus en détail

INCIDENCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES AU SERVICE DE RÉANIMATION MÉDICALE

INCIDENCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES AU SERVICE DE RÉANIMATION MÉDICALE CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE DE BAB EL OUED SERVICE D ÉPIDÉMIOLOGIE ET MÉDECINE PRÉVENTIVE Deuxième forum paramédical international de Sétif 08 et 09 décembre 2010 INCIDENCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES

Plus en détail

Nouvelles modalités de l oxygénothérapie: Intérêt du haut débit

Nouvelles modalités de l oxygénothérapie: Intérêt du haut débit Nouvelles modalités de l oxygénothérapie: Intérêt du haut débit Jean-Damien RICARD Assistance Publique Hôpitaux de Paris, Hôpital Louis Mourier, Service de Réanimation Médicale, Colombes INSERM U722, Université

Plus en détail

A BOUT DE SOUFFLE. Société de Médecine de Franche-Comté V.Gillet - R.Martarello - B.Fergane- le don du souffle Besançon

A BOUT DE SOUFFLE. Société de Médecine de Franche-Comté V.Gillet - R.Martarello - B.Fergane- le don du souffle Besançon A BOUT DE SOUFFLE Société de Médecine de Franche-Comté 16.12.2010 V.Gillet - R.Martarello - B.Fergane- le don du souffle Besançon Maladies neuromusculaires : définition Atteintes de l unité motrice, primitives,

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. Jean-François Burle Réanimation Médicale et Surveillance Continue Médicale Hôpitaux du Nord, Lyon

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. Jean-François Burle Réanimation Médicale et Surveillance Continue Médicale Hôpitaux du Nord, Lyon MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE Jean-François Burle Réanimation Médicale et Surveillance Continue Médicale Hôpitaux du Nord, Lyon VNI Ø VNI = méthode permettant une assistance ventilatoire

Plus en détail

K. Mühlethaler et Al. European Respiratory Journal Bérénice SOYEZ DES Pneumologie

K. Mühlethaler et Al. European Respiratory Journal Bérénice SOYEZ DES Pneumologie K. Mühlethaler et Al. European Respiratory Journal - 2012 Bérénice SOYEZ DES Pneumologie La pneumocystose pulmonaire est une pathologie de diagnostic difficile chez les patient immunodéprimés non VIH:

Plus en détail

Mise en place, développement et évolution d un protocole de sevrabilité ventilatoire en service de réanimation polyvalente.

Mise en place, développement et évolution d un protocole de sevrabilité ventilatoire en service de réanimation polyvalente. Mise en place, développement et évolution d un protocole de sevrabilité ventilatoire en service de réanimation polyvalente. Médecin référent : Dr GEORGES Bernard Equipe IDE : VENTURA P., GUIRAL L., HERVIOU

Plus en détail

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR :

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : a. Consultation avec le Chirurgien Cardiaque Elle s effectue au centre de consultation de cardiologie médico-chirurgicale (bat H ou G). Cette consultation

Plus en détail

BRONCHIOLITE DU NOURRISSON RECOMMANDATIONS DE LA CONFERENCE DE CONSENSUS DU (LA VILLETTE)

BRONCHIOLITE DU NOURRISSON RECOMMANDATIONS DE LA CONFERENCE DE CONSENSUS DU (LA VILLETTE) BRONCHIOLITE DU NOURRISSON RECOMMANDATIONS DE LA CONFERENCE DE CONSENSUS DU 21.09.2000 (LA VILLETTE) LES TECHNIQUES Le nez FILTRE HUMIDIFIE RECHAUFFE SOLUTION SALINE ISOTONIQUE A TEMPERATURE AMBIANTE RESPIRATION

Plus en détail

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA F. Vargas Service de Réanimation Médicale 59 ème réunion interrégionale de Réanimation Médicale AJRCCM 2000 Fin d inspiration Retard à l expiration Retard à

Plus en détail

L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine

L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pour qui? Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine Anne GUILLAUMOT 26 Septembre 2009 L Education Thérapeutique du Patient atteint

Plus en détail

Dyspnée en fin de vie

Dyspnée en fin de vie Sabatini marielle SEL pneumologie 16/06/2011 plan Symptômes Prise en charge 1 : symptômes dyspnée et cancer Dyspnée et BPCO (1) Prévalence de la dyspnée dans le cancer (2) (3) 27 % : tous les patients

Plus en détail

La capnométrie. Indications et intérêts en pré-hospitalier : Confirmation de l intubation endo-trachéale.

La capnométrie. Indications et intérêts en pré-hospitalier : Confirmation de l intubation endo-trachéale. La capnométrie Indications et intérêts en pré-hospitalier : Surveillance d un patient intubé/ventilé. Confirmation de l intubation endo-trachéale. Témoin de l efficacité d une RCP : L efficacité du massage

Plus en détail

Ventilation non invasive séquelles de tuberculose cyphoscoliose. Olivier Jonquet

Ventilation non invasive séquelles de tuberculose cyphoscoliose. Olivier Jonquet Ventilation non invasive séquelles de tuberculose cyphoscoliose Olivier Jonquet Assistance respiratoire à domicile Maladie de fond Décompensation aigue Réanimation Etat stable EFR/GdSg/Oxymétrie Schéma

Plus en détail

PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE. DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR

PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE. DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR Définition Désynchronisation entre le cycle respiratoire du patient et le cycle du ventilateur Définition Désynchronisation entre

Plus en détail