L entreprise familiale, un modèle pour l avenir et pour tous

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L entreprise familiale, un modèle pour l avenir et pour tous"

Transcription

1 L entreprise familiale, un modèle pour l avenir et pour tous ÉDITIONS LIGNES DE REPÈRES Valérie TANDEAU DE MARSAC Préface de Blandine Mulliez, présidente de la Fondation Entreprendre 210 pages 22, octobre 2014 ISBN : Les entreprises familiales, souvent oubliées des médias, regardées parfois avec distance à l heure des start up, constituent pourtant un véritable modèle. C est ce que démontre le livre «L entreprise familiale, un modèle pour l avenir et pour tous», publié par Valérie Tandeau de Marsac avec l aide de l EDHEC Family Business Center. L ouvrage analyse, au moyen d une synthèse inédite et très complète de la recherche universitaire et académique, cinq caractéristiques identifiées comme facteurs clefs de succès : un autre regard sur la gestion des conflits, un capital sous contrôle, un horizon de temps long au service de l innovation, un surcroît de capital social appelé «familiness», une transmission qui construit et préserve l avenir. Les conclusions de la recherche sont mises en situation, au travers une série d entretiens avec des dirigeants d entreprises familiales. L ouvrage, qui n hésite pas à remettre en cause bien des idées reçues sur l entreprise familiale, conduit néanmoins à une conclusion claire : ce qui fait la force de l entreprise familiale est à méditer pour toutes les entreprises! Valérie Tandeau de Marsac est avocate, fondatrice du cabinet VTM Conseil Family Business Law, membre du centre d expertise Jeantet Family ; elle est auteur de nombreuses publications sur les entreprises familiales.

2 L entreprise familiale, un modèle pour l avenir et pour tous Valérie Tandeau de Marsac Préface de Blandine Mulliez, Présidente de la Fondation Entreprendre Les entreprises familiales, souvent oubliées des médias, regardées parfois avec distance à l heure des start up, constituent pourtant un véritable modèle. C est ce que démontre le livre «L entreprise familiale, un modèle pour l avenir et pour tous», publié par Valérie Tandeau de Marsac avec l aide de l EDHEC Family Business Center. L ouvrage analyse, au moyen d une synthèse inédite et très complète de la recherche universitaire et académique, cinq caractéristiques identifiées comme facteurs clefs de succès : Un autre regard sur la gestion des conflits, un capital sous contrôle, un horizon de temps long au service de l innovation, un surcroît de capital social appelé «familiness», une transmission qui construit et préserve l avenir. Les conclusions de la recherche sont mises en situation, au travers de 14 entretiens avec des dirigeants d entreprises familiales (Guillaume Bataille, Patrick Daher, Charles Darbonne, Luc Darbonne, Philippe d Ornano, André Robert Dehault, Marie Hélène Dick, Lucie Maurel Aubert, Vincent Montagne, Olivier Mellerio, Philippe Oddo, Pierre Emmanuel Taittinger, Guillaume Verzier, Emmanuel Viellard). L ouvrage, qui n hésite pas à remettre en cause bien des idées reçues sur l entreprise familiale, conduit néanmoins à une conclusion claire : ce qui fait la force de l entreprise familiale est à méditer pour toutes les entreprises! 1/ Un autre regard sur les conflits, parfois source de progrès Intuitivement, chacun sent bien que le risque de conflit est plus grand dans les entreprises familiales. La recherche confirme cette intuition et révèle que les entreprises familiales s y préparent en mettant en place des outils de prévention des conflits: Le conflit dans les entreprises familiales a une dimension structurelle et systémique, Les sources de conflits sont nombreuses dans les entreprises familiales, au point que la recherche en a proposé plusieurs classifications, La résolution judiciaire des conflits est à proscrire, la médiation recommandée, Il existe des outils de prévention (charte familiale, administrateurs indépendants, création d un conseil de famille ou d une assemblée familiale), mais leur utilisation ne suffit pas à réduire le risque de conflit, Les conflits peuvent avoir des conséquences positives s ils sont bien traités.

3 2/ Le contrôle du capital et son corollaire l indépendance financière Le contrôle du capital est étroitement associé à la notion d indépendance, autre caractéristique forte des entreprises familiales, qui conduit à analyser les modes de financement qu elles utilisent pour préserver ce contrôle. Mais le contrôle désigne aussi le pouvoir de surveillance que les actionnaires délèguent à un organe de surveillance pour vérifier que l action des dirigeants est conforme aux orientations stratégiques définies par les actionnaires. Dans les deux cas, la question du contrôle est analysée par la recherche en lien avec la question de la performance, pour valider (ou invalider) la conception généralement admise selon laquelle les entreprises familiales sont plus performantes financièrement que les entreprises non familiales. Les études incitent à la nuance. Le contrôle du capital tend à être apprécié comme un facteur favorable lorsqu il est envisagé sous l angle de son impact sur la gouvernance et la performance de l entreprise mais comme facteur limitant lorsqu il est envisagé sous l angle de l accès aux ressources financières : La réunion de la propriété et de la direction limite les coûts d agence (risques de conflits d intérêts résultant du fait que le dirigeant poursuit l optimisation de son intérêt personnel, au détriment de celui des actionnaires), Les entreprises familiales qui minimisent les coûts d agence s autofinancent mieux, Les entreprises familiales privilégient l autofinancement et sont faiblement endettées, ce qui conduit à une meilleure performance en période de crise, Le contrôle du capital améliore la performance, mais seulement si le risque d enracinement opportuniste de la famille est contrôlé, Le recours à la dette obligataire ou aux instruments hybrides est une tendance récente mais prometteuse pour les entreprises familiales, Les entreprises familiales ne recourent à la Bourse que si les autres sources de financement sont épuisées ou insuffisantes ou trop coûteuses, 3/ Un horizon de temps long au service de la pérennité et de l innovation C est à l aune du «long-terme» que s appréhendent le fonctionnement et la réussite des entreprises familiales. Le long terme est une notion transversale qui influence la relation unissant l entreprise et ses employés, que la recherche appelle le «capital humain» ou «capital social», ainsi que la relation avec les clients et les fournisseurs, mais également la stratégie et les politiques d investissement. Les conclusions de la recherche sur l enjeu du long terme s articulent autour des propositions suivantes: La clé de la réussite à long-terme des entreprises familiales s exprime dans ce paradoxe : «prudence patrimoniale et dynamisme entrepreneurial», L innovation est l ADN des entreprises familiales, qui doivent pour durer innover et avoir des marques fortes ; elle reste soutenue même en période de crise, La culture d entreprise en faveur du long-terme est aussi un levier pour l innovation, de même que la transposition du modèle familial à l entreprise («stewardship»), mais la structure familiale agit parfois aussi comme un frein à l innovation, La fiscalité française est aussi identifiée comme un frein, sauf le crédit d impôt recherche.

4 4/ Un surcroît de capital social appelé «familiness» Le «familiness» est défini comme un surcroît de capital social, lui-même défini comme étant «l ensemble des ressources que les individus peuvent obtenir par la connaissance d autres individus, en faisant partie d un réseau social avec eux, ou en étant connu d eux et ayant une bonne réputation». La mesure du «familiness» repose sur trois axes développés par la recherche académique : celui de la gouvernance familiale, celui des valeurs, celui de l enracinement local, allié à une forte présence à l international. L ouvrage détaille : Le pouvoir de la famille, qui repose sur la gouvernance familiale, dont la clé de voute est l «affectio familiae», et son articulation avec la gouvernance de l entreprise, Les valeurs, qui ne sont pas différentes de celles des entreprises à capital diffus, mais plus influentes parce qu incarnées par les membres de la famille, La manière dont se traduit l enracinement local allié à un déploiement global, notamment à travers le profil-type des entreprises familiales : champions cachés, leaders internationaux sur un marché de niche, L enracinement territorial conduit aussi très naturellement à la philanthropie et au soutien de l entrepreneuriat social. 5/ Le devoir de transmettre aux générations suivantes construit l avenir Les entreprises familiales sont essentiellement composées de TPE, de PME, et d ETI, contribuant à hauteur de 50% du PIB et des emplois créés en France. Dans l ensemble, et à titre de comparaison, 60% à 95% de l économie des différents pays de la planète sont représentés par des entreprises familiales, et cette statistique atteint 85% pour l ensemble des entreprises des pays de l OCDE. La réalisation de la transmission des entreprises familiales est donc de la plus extrême actualité. L analyse de la recherche fait apparaître les constats suivants : La transmission est peu ou tardivement anticipée dans la majorité des entreprises familiales, Le cadre juridique français reste onéreux, mais surtout complexe et contraignant, Seules les entreprises les plus rentables se transmettent aux héritiers, Le népotisme n impacte négativement la performance des entreprises familiales que si les héritiers repreneurs prennent la direction sans y avoir été préparés par des études supérieures, La psychologie est une composante cruciale dans la transmission. En conclusion, l auteur, mettant en parallèle la notion de «familiness», véritable ADN des entreprises familiales, et le concept de «pouvoir latéral», que Jérémy Rifkin voit au cœur de la «troisième révolution industrielle», fait une hypothèse : que les entreprises familiales sont appelées à jouer un rôle central dans les transformations profondes qui sont à l œuvre dans nos économies à bout de souffle, et constituent un modèle susceptible de dessiner l avenir d un capitalisme socialement responsable.

5 sommaire Préface Introduction Un autre regard sur les conflits, source de progrès Le conflit dans les entreprises familiales a une dimension structurelle et systémique Les sources de conflits sont nombreuses dans les entreprises familiales. 20 La classification des types de conflits proposée par la recherche La recherche et la pratique s accordent à déconseiller la résolution judiciaire des conflits La médiation, un outil recommandé pour résoudre les conflits dans les entreprises familiales Quels sont les outils de prévention des conflits? La recherche considère que les conflits peuvent avoir des conséquences positives Entretien avec Patrick Daher, président de la compagnie Daher Entretien avec Lucie Maurel Aubert Le contrôle du capital et son corrollaire l indépendance financière La réunion de la propriété et de la direction limite les coûts d agence.. 64 Le contrôle du capital améliore la performance, mais seulement si le risque d enracinement opportuniste de la famille est contrôlé Les entreprises familiales qui minimisent les coûts d agence s autofinancent mieux Les entreprises familiales privilégient l autofinancement et sont faiblement endettées, ce qui conduit à une meilleure performance en période de crise Le recours à la dette obligataire ou aux instruments hybrides est une tendance récente mais prometteuse pour les entreprises familiales.. 70

6 8 L entreprise familiale un modèle pour L avenir et pour tous Les entreprises familiales ne recourent à la Bourse que si les autres sources de financement sont épuisées ou insuffisantes ou trop coûteuses L enjeu du contrôle du capital semble mieux préservé par le Family Equity que par le Private Equity Entretien avec Emmanuel Viellard, vice- président directeur général du groupe Lisi Entretien avec Vincent Montagne, président de MAGE INVEST, holding familiale du Groupe Michelin Entretien avec André Robert- Dehault, président des aciéries Hachette et Driout Un horizon de temps long au service de la pérennité et de l innovation La clé de leur réussite à long- terme : «prudence patrimoniale et dynamisme entrepreneurial» Le facteur humain est considéré comme un capital, essentiel à la réussite Le financement et l investissement sont marqués par l empreinte du long- terme Les entreprises familiales innovent pour durer Entretien avec Philippe Oddo, associé gérant de Oddo & Cie Entretien avec Philippe d Ornano, président de Sisley Entretien avec Luc Darbonne, ancien PDG de Daregal Entretien avec Charles Darbonne, nouveau PDG de Daregal Entretien avec Guillaume Verzier, PDG de la manufacture Prelle Les entreprises familiales bénéficient d un surcroît de capital social : le familiness Le «familiness» : famille, valeurs et humanisme Le pouvoir de la famille : importance et caractéristiques de la gouvernance familiale En quoi les valeurs contribuent- elles au «familiness»? Enracinement local, déploiement global p001_216_entrep_nouv.indd 8 24/09/14 11:34

7 sommaire 9 Entretien avec Guillaume Bataille, directeur général délégué de Poclain Hydraulics Entretien avec Marie- Hélène Dick, présidente de Panpharma et présidente du conseil de surveillance de Virbac Le devoir de transmettre aux générations suivantes construit l avenir La transmission est peu ou tardivement anticipée dans la majorité des entreprises familiales Le cadre juridique français reste onéreux, mais surtout complexe et contraignant Le financement est un obstacle à la transmission des entreprises familiales Seules les entreprises les plus rentables se transmettent aux héritiers Le népotisme n impacte négativement la performance des entreprises familiales que si les héritiers repreneurs prennent la direction sans y avoir été préparés par les études La psychologie est une composante cruciale dans le succès de la transmission Entretien avec Pierre- Emmanuel Taittinger, président des champagnes Taittinger Entretien avec Olivier Mellerio, directeur général de Mellerio dits Meller Conclusion Lexique p001_216_entrep_nouv.indd 9 24/09/14 11:34

GUIDE PRATIQUE DES ENTREPRISES FAMILIALES

GUIDE PRATIQUE DES ENTREPRISES FAMILIALES VALÉRIE TANDEAU DE MARSAC Préface de Luc Darbonne GUIDE PRATIQUE DES ENTREPRISES FAMILIALES Manuel opérationnel, juridique et fiscal Schémas en ligne sur : www.editions-organisation.com, 2011 ISBN : 978-2-212-54927-0

Plus en détail

de Marsac, avocate spécialisée dans le conseil juridique aux entreprises familiales

de Marsac, avocate spécialisée dans le conseil juridique aux entreprises familiales VTM CONSEIL FAMILYBUSINESSLAW est le cabinet fondé par Valérie Tandeau de Marsac, avocate spécialisée dans le conseil juridique aux entreprises familiales VTM CONSEIL FAMILYBUSINESSLAW est membre du centre

Plus en détail

TRANSMISSION et PÉRENNITÉ de l'entreprise. Enquête

TRANSMISSION et PÉRENNITÉ de l'entreprise. Enquête TRANSMISSION et PÉRENNITÉ de l'entreprise Enquête Préambule La transmission de son entreprise est le dernier acte du dirigeant et souvent l un des plus importants de sa vie professionnelle. Au plan macro

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les dirigeants.

Les entreprises familiales vues par les dirigeants. Les entreprises familiales vues par les dirigeants. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société, entre pérennité et changement Contact : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales kpmg.fr 1 Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales 2 La gestion de la trésorerie,

Plus en détail

Club Jeune Génération Préparons l avenir ensemble

Club Jeune Génération Préparons l avenir ensemble Club Jeune Génération Préparons l avenir ensemble Succéder à un membre de sa famille, à la tête d une entreprise, n est ni une chose aisée, ni un processus rapide. Si le projet de garder l entreprise au

Plus en détail

Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement

Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement Salon des entrepreneurs de Paris Mercredi 4 février 2015 à 16 heures 30 Janvier

Plus en détail

ATELIER DE TRAVAIL. Atelier de travail, Aspects juridiques et financiers de l entreprise familiale, sur le thème : «Accès au capital privé»

ATELIER DE TRAVAIL. Atelier de travail, Aspects juridiques et financiers de l entreprise familiale, sur le thème : «Accès au capital privé» ATELIER DE TRAVAIL Mardi 27 mars 2012 Atelier de travail, Aspects juridiques et financiers de l entreprise familiale, sur le thème : «Accès au capital privé» Animé par Valérie Tandeau de Marsac, Avocat-

Plus en détail

Spécialiste des ressources humaines opérationnel

Spécialiste des ressources humaines opérationnel Spécialiste des ressources humaines opérationnel Coparlead est un cabinet spécialisé dans le management opérationnel en RH à disposition des entreprises pour imaginer, mettre en œuvre et agir, au quotidien

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les actifs Français.

Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société entre pérennité et changement Contacts : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

UNE FAMILLE, DES VALEURS. «RÉUNIR SOUS UN MÊME TOIT LE PASSÉ ET L AVENIR, AUJOURD HUI.»

UNE FAMILLE, DES VALEURS. «RÉUNIR SOUS UN MÊME TOIT LE PASSÉ ET L AVENIR, AUJOURD HUI.» UNE FAMILLE, DES VALEURS. Les valeurs sont essentielles car elles donnent du sens à notre vie. Nos convictions et nos principes sont façonnés sur notre expérience ainsi que par l héritage transmis de nos

Plus en détail

Patrick TOPSACALIAN Jacques TEULIÉ FINANCE. 7 e édition

Patrick TOPSACALIAN Jacques TEULIÉ FINANCE. 7 e édition Patrick TOPSACALIAN Jacques TEULIÉ FINANCE 7 e édition TABLE DES MATIÈRES 939 QUATRIÈME PARTIE: LES ACTIFS CONDITIONNELS ET LEURS APPLICATIONS 12 La théorie des options 439 1. Le concept d option 440

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

SOMMAIRE. AVANT-PROPOS À LA 2 e ÉDITION 9 INTRODUCTION 11 CHAPITRE 1. LE MARCHÉ DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISES EN FRANCE 13

SOMMAIRE. AVANT-PROPOS À LA 2 e ÉDITION 9 INTRODUCTION 11 CHAPITRE 1. LE MARCHÉ DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISES EN FRANCE 13 SOMMAIRE AVANT-PROPOS À LA 2 e ÉDITION 9 INTRODUCTION 11 CHAPITRE 1. LE MARCHÉ DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISES EN FRANCE 13 1. Des milliers d entreprises à transmettre 13 Le marché de la transmission

Plus en détail

Communiquer efficacement : la stratégie du «30-3-30»

Communiquer efficacement : la stratégie du «30-3-30» Communiquer efficacement : la stratégie du «30-3-30» Intervenants Olivier Chaduteau Associé-fondateur du cabinet Day One Pierre-François Le Roux expert-comptable Pays de Loire Sommaire Préliminaire Se

Plus en détail

LES LBO. Une technique particulière de financement des entreprises

LES LBO. Une technique particulière de financement des entreprises LES LBO Une technique particulière de financement des entreprises Les LBO («leverage buy-out») font aujourd hui la une de l actualité financière et économique. Plus de 5000 entreprises françaises seraient

Plus en détail

Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres

Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres Sommaire 1. Etre prêt pour l aventure 2. Créer ou reprendre? 3. Identifier la cible 4. Structurer votre projet d entreprise 5. Planifier votre

Plus en détail

Principes d octroi de crédit et rôle des garanties. Eric Schneider 25.01.2008

Principes d octroi de crédit et rôle des garanties. Eric Schneider 25.01.2008 Principes d octroi de crédit et rôle des garanties Eric Schneider 25.01.2008 Introduction «Mieux vaut un bon crédit en blanc qu un crédit mal garanti» Vieil adage bancaire Responsabilité Principes d octroi

Plus en détail

Fiche biographique. Détail et historique des expériences professionnelles

Fiche biographique. Détail et historique des expériences professionnelles Valérie Tandeau de Marsac Avocat au Barreau de Paris Fondatrice du cabinet VTM FamilyBusinessLaw Membre du Centre d expertise JeantetFamily Professeur Associé à l EDHEC Family Business Center mail : vtm@vtm-conseil.com

Plus en détail

Ministère du travail (22 janvier 2013)

Ministère du travail (22 janvier 2013) Ministère du travail (22 janvier 2013) Les apports de l accord sur la sécurisation de l emploi Conformément aux engagements de la feuille de route sociale de juillet et en réponse au document d orientation

Plus en détail

L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer

L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer Inspection générale des affaires sociales RM2014-090R Inspection générale de l administration N 14-122/14-077/01 L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer SYNTHESE Établie par Michel

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Caravane des partenariats

Caravane des partenariats Lorsque humanisme et efficacité se rencontrent! Caravane des partenariats Contexte, enjeux et typologie des partenariats associations - entreprises Lille, 04 juin 2012 Le RAMEAU Association loi 1901, déclarée

Plus en détail

A vos côtés en région Nord Accompagner vos projets Participer au développement de notre territoire

A vos côtés en région Nord Accompagner vos projets Participer au développement de notre territoire A vos côtés en région Nord Accompagner vos projets Participer au développement de notre territoire Une équipe à vos côtés Les Associés Deloitte Alexis Levasseur Associé Jean-Yves Morisset Responsable de

Plus en détail

Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015

Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015 Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015 Rapport de synthèse CONECT 2015 1. Problématique de l'étude L objectif de cette étude est de faire ressortir la problématique et la complexité

Plus en détail

Pratiques et besoins de financement des entreprises artisanales

Pratiques et besoins de financement des entreprises artisanales ÉTUDES et Recherches de l Institut Supérieur des Métiers Pratiques et besoins de financement des entreprises artisanales FÉVRIER 2014 Présentation des résultats Pratiques et besoins de financement des

Plus en détail

Considérations sur la crise et le marché intérieur 1

Considérations sur la crise et le marché intérieur 1 Considérations sur la crise et le marché intérieur 1 Auteurs : Jacques Potdevin : Président de la Fédération des Experts comptables Européens (FEE - Federation of European Accountants 2 ) de 2007 à 2008.

Plus en détail

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE DEVELOPPEMENT 11 mai 2011 - Paris Constats Les besoins en investissements des pays du bassin méditerranéen sont considérables tant en matière d infrastructures que de

Plus en détail

Dillenschneider Favaro & Associés

Dillenschneider Favaro & Associés Dillenschneider Favaro & Associés cabinet d avocats paris luxembourg une histoire commune Des expériences professionnelles différentes et des expertises complémentaires ont fondé une histoire commune quand

Plus en détail

Dossier de Presse INSEAD OEE Data Services. Jeudi 27 Janvier 2011

Dossier de Presse INSEAD OEE Data Services. Jeudi 27 Janvier 2011 Dossier de Presse INSEAD OEE Data Services Jeudi 27 Janvier 2011 Prélude en économie. De nombreuses initiatives associant entreprises et institutions académiques ont été déficit persistant d Celleci comparable

Plus en détail

société d investissement en fonds propres pour accompagner le développement des petites et moyennes entreprises «Un Partenaire capital de votre PME»

société d investissement en fonds propres pour accompagner le développement des petites et moyennes entreprises «Un Partenaire capital de votre PME» FINAPERE Capital société d investissement en fonds propres pour accompagner le développement des petites et moyennes entreprises «Un Partenaire capital de votre PME» Une Société d investissements pour

Plus en détail

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE 161 (2014-2015) N o 1 161 (2014-2015) N o 1 PARLEMENT DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE Session 2014-2015 17 JUILLET 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION VISANT LE SOUTIEN ET LE DÉVELOPPEMENT DU CROWDFUNDING EN FÉDÉRATION

Plus en détail

Les clés actuelles du financement de la reprise de PME : Le point de vue d OSEO

Les clés actuelles du financement de la reprise de PME : Le point de vue d OSEO Les clés actuelles du financement de la reprise de PME : Le point de vue d OSEO CRA Paris, le 22 octobre 2012 Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr La transmission/

Plus en détail

INVITATION REUSSIR D ENTREPRISE. Avec le soutien de TRANSMISSION POUR REPRISE

INVITATION REUSSIR D ENTREPRISE. Avec le soutien de TRANSMISSION POUR REPRISE INVITATION Avec le soutien de POUR REUSSIR SA TRANSMISSION OU SA REPRISE D ENTREPRISE Chaque année, plusieurs milliers d entreprises changent de main Les techniques sont complexes et le contexte financier,

Plus en détail

Sommaire. Objectif de ce livret. Qui sommes-nous? Quels sont nos métiers? Un constat simple. Compréhension des enjeux et des défis

Sommaire. Objectif de ce livret. Qui sommes-nous? Quels sont nos métiers? Un constat simple. Compréhension des enjeux et des défis L entrepreneur face à ses choix patrimoniaux Sommaire Objectif de ce livret Qui sommesnous? Quels sont nos métiers? Un constat simple Compréhension des enjeux et des défis Suivi d un processus équitable

Plus en détail

L assurance Santé Entreprise

L assurance Santé Entreprise L assurance Santé Entreprise Rendre la prévention accessible! Extrait du Sic n 306 d avril 2012 Le magazine de l Ordre des Experts-Comptables AVRIL 2012 Sic 306 17 Le dirigeant lui-même peut être le déclencheur

Plus en détail

Maîtriser et optimiser le BFR

Maîtriser et optimiser le BFR www.pwc.fr/bfr Maîtriser et optimiser le Identifier risques et potentiels, générer du cash pour mettre en œuvre la stratégie Maîtrise et optimisation du Sommaire Édito 3 Identifier les potentiels de cash

Plus en détail

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM.

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM. Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE CONFIEE A MM. COLLIN ET COLIN) Février 2013 2 FISCALITE DU NUMERIQUE

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la signature de la Charte des relations fournisseurs responsables par Meda Manufacturing 19 décembre 2013 Monsieur le Maire, Monsieur le Vice-Président

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

2.1 Propositions du document COS

2.1 Propositions du document COS ASSOCIATION BELGE DES SOCIETES COTEES ASBL Hugo Vandamme Président Christine Darville Administrateur Bruxelles, 17 septembre 2012 Pour la création de la «Bourse de l Entreprise»? Commentaires de l Association

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 7 QUILVEST WEALTH MANAGEMENT 9 LE GROUPE QUILVEST WEALTH MANAGEMENT 13 LES VALEURS 19 LES SERVICES 23 LE GROUPE QUILVEST

TABLE DES MATIÈRES 7 QUILVEST WEALTH MANAGEMENT 9 LE GROUPE QUILVEST WEALTH MANAGEMENT 13 LES VALEURS 19 LES SERVICES 23 LE GROUPE QUILVEST 1 2 TABLE DES MATIÈRES 7 QUILVEST WEALTH MANAGEMENT 9 LE GROUPE QUILVEST WEALTH MANAGEMENT 13 LES VALEURS 19 LES SERVICES 23 LE GROUPE QUILVEST 6 Quilvest Wealth Management QUILVEST WEALTH MANAGEMENT

Plus en détail

demandez plus à votre Banque Privée

demandez plus à votre Banque Privée demandez plus à votre Banque Privée 2009125E LCL_COUV_brochure.qxd 21/09/09 10:35 Page 2 Nos implantations Lcl Banque Privée Vous êtes unique demandez plus à votre Banque Privée Chez LCL Banque Privée,

Plus en détail

Des LEADERS pour l INNOVATION, l INTEGRATION, la DIRECTION C. JOURQUIN

Des LEADERS pour l INNOVATION, l INTEGRATION, la DIRECTION C. JOURQUIN Des LEADERS pour l INNOVATION, l INTEGRATION, la DIRECTION C. JOURQUIN QU EST-CE QU UN «INGENIEUR»? «Personne qui a reçu une formation scientifique et technique la rendant apte à diriger certains travaux,

Plus en détail

Études des solutions de financement online. Dossier de presse

Études des solutions de financement online. Dossier de presse Études des solutions de financement online Dossier de presse La première plateforme en ligne de recherche de financements publics et bancaires à destination des dirigeants d entreprise Près de 6 000 aides

Plus en détail

ET COMMENT FONT-ELLES?

ET COMMENT FONT-ELLES? Le syndicat de l innovation www.synnov.org LES ENTREPRISES FAMILIALES SONT-ELLES PLUS INNOVANTES? ET COMMENT FONT-ELLES? A L EDHEC MARDI 16 OCTOBRE 2013 LES ENTREPRISES FAMILIALES SONT ELLES PLUS INNOVANTES?

Plus en détail

DES SOLUTIONS CRÉATIVES

DES SOLUTIONS CRÉATIVES DES SOLUTIONS CRÉATIVES ARCHERS ASSISTE, CONSEILLE ET DÉFEND LES INTÉRÊTS DE SES CLIENTS DANS LES PRINCIPAUX DOMAINES DU DROIT DES AFFAIRES, DE LA FISCALITÉ, DE LA FINANCE, DE L IMMOBILIER, DU CONTENTIEUX,

Plus en détail

La Mission d'évaluation : méthodologie et outils d'analyse

La Mission d'évaluation : méthodologie et outils d'analyse La Mission d'évaluation : méthodologie et outils d'analyse I- Contexte de l'évaluation et perspectives... 2 1) Contexte de l évaluation... 2 2) Les demandeurs de l'évaluation?... 2 3) Perspectives... 3

Plus en détail

Vos interlocuteurs. Edelsen propose d accompagner ses clients sur le chemin de la réussite.

Vos interlocuteurs. Edelsen propose d accompagner ses clients sur le chemin de la réussite. Edelsen propose d accompagner ses clients sur le chemin de la réussite. Les fondateurs d Edelsen ont mis leur expérience au service d une nouvelle conception du rôle de l expert-comptable. Au-delà des

Plus en détail

Les défis d une transmission de PME réussie. René-Marc Blaser Expert-comptable diplômé Partenaire Directeur BDO Visura Genève

Les défis d une transmission de PME réussie. René-Marc Blaser Expert-comptable diplômé Partenaire Directeur BDO Visura Genève Les défis d une transmission de PME réussie René-Marc Blaser Expert-comptable diplômé Partenaire Directeur BDO Visura Genève Genève, le 3 février 2009 Transmettre une entreprise c est le projet du propriétaire

Plus en détail

A vos côtés en région Est Accompagner vos projets Participer au développement de notre région

A vos côtés en région Est Accompagner vos projets Participer au développement de notre région A vos côtés en région Est Accompagner vos projets Participer au développement de notre région Notre volonté est d être au plus près de nos clients pour mieux les servir, en s inscrivant au cœur du territoire

Plus en détail

Améliorez la culture Cash de votre entreprise. Pourquoi, comment?

Améliorez la culture Cash de votre entreprise. Pourquoi, comment? DOSSIER : la culture Cash Améliorez la culture Cash de votre entreprise. Pourquoi, comment? Avant de chercher financements ou capitaux auprès de banques ou d investisseurs, pourquoi ne pas chercher et

Plus en détail

COMPLÉMENTARITÉ, ENGAGEMENT, PÉRENNITÉ

COMPLÉMENTARITÉ, ENGAGEMENT, PÉRENNITÉ COMPLÉMENTARITÉ, ENGAGEMENT, PÉRENNITÉ PLUS DE 40 PROFESSIONNELS SUR 4 SITES PROPOSANT 3 DOMAINES DE COMPÉTENCES, AUTANT DE RAISONS DE NOUS FAIRE CONFIANCE. NOUS SOMMES RAPIDES, DISPONIBLES ET COMPÉTENTS.

Plus en détail

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet :

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Horizon PME Etude des besoins pour la croissance des PME Synthèse Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Quels besoins pour financer leurs activités innovantes? Auteurs :

Plus en détail

Optimiser la transmission d entreprise dans le cadre familial

Optimiser la transmission d entreprise dans le cadre familial Optimiser la transmission d entreprise dans le cadre familial Thierry de Chambure, Directeur Exécutif d UBS Wealth Management, en charge des activités Produits & Services Mai Trinh, Directeur Exécutif

Plus en détail

QUESTIONNAIRE A. Questions d ordre général

QUESTIONNAIRE A. Questions d ordre général QUESTIONNAIRE A. Questions d ordre général (a) Base juridique: veuillez indiquer la base juridique applicable aux mesures mises en œuvre conformément au cadre temporaire. L aide sous forme de garanties

Plus en détail

Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires

Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires SEPL Lyon, 6 octobre 2014 Banque de France Pierre du Peloux directeur régional 1 Peut on répondre à ces quelques questions?

Plus en détail

VENDRE SON ENTREPRISE. Quelle stratégie?

VENDRE SON ENTREPRISE. Quelle stratégie? VENDRE SON ENTREPRISE Quelle stratégie? PLAN DE L INTERVENTION 1 ère partie : Pierre Haenel CCI 49 bien connaitre son entreprise pour faire les bons choix les différents réseaux d intermédiaires Les facteurs

Plus en détail

Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la sous-traitance

Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la sous-traitance Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la sous-traitance Septembre 2010 1 SOMMAIRE 1. Présentation de la Médiation des relations inter-entreprises industrielles et de la soustraitance

Plus en détail

PLACE FINANCIERE SUISSE

PLACE FINANCIERE SUISSE PLACE FINANCIERE SUISSE Importance économique et interactions avec la place industrielle Une étude réalisée sur mandat de l Association suisse des banquiers et d economiesuisse Mars 2011 Editeur BAK Basel

Plus en détail

A vos côtés en région Rhône-Alpes Accompagner vos projets Participer au développement de notre territoire

A vos côtés en région Rhône-Alpes Accompagner vos projets Participer au développement de notre territoire A vos côtés en région Rhône-Alpes Accompagner vos projets Participer au développement de notre territoire Notre volonté est d être au plus près de nos clients pour mieux les servir, en s inscrivant au

Plus en détail

Formation : «L expert-comptable et/ou conseil fiscal comme administrateur indépendant ou externe» 2014. Programme

Formation : «L expert-comptable et/ou conseil fiscal comme administrateur indépendant ou externe» 2014. Programme Formation : «L expert-comptable et/ou conseil fiscal comme administrateur indépendant ou externe» 2014 Programme Synthèse Mardi 11/03/2014 Première journée 1.1 Gouvernance de l entreprise en général Marc

Plus en détail

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 Hôtel Serena Kigali, Rwanda 30 octobre-2 novembre 2012 Promouvoir le développement inclusif et durable en Afrique dans une période d incertitude pour l économie mondiale

Plus en détail

ORGANISEE CONJOINTEMENT PAR L INSTITUT INTERNATIONAL DE FINANCE ET LA BANQUE D ALGERIE

ORGANISEE CONJOINTEMENT PAR L INSTITUT INTERNATIONAL DE FINANCE ET LA BANQUE D ALGERIE 18 MARS 2008 INTERVENTION DE MONSIEUR MOHAMMED LAKSACI GOUVERNEUR DE LA BANQUE D ALGERIE A LA CONFERENCE REGIONALE SUR LA GLOBALISATION ET LES DEFIS ET OPPORTUNITES AUXQUELS FONT FACE LES INSTITUTIONS

Plus en détail

LE CONCEPT DE CAPITAL IMMATERIEL : OUTIL DE PILOTAGE DES POLITIQUES PUBLIQUES

LE CONCEPT DE CAPITAL IMMATERIEL : OUTIL DE PILOTAGE DES POLITIQUES PUBLIQUES LE CONCEPT DE CAPITAL IMMATERIEL : OUTIL DE PILOTAGE DES POLITIQUES PUBLIQUES CONFERENCE DE LA FONDATION D ATTIJARIWAFA BANK CASABLANCA, 23 OCTOBRE 2014 M. Mohammed Tawfik MOULINE Directeur Général, Institut

Plus en détail

Accompagner le repreneur du 1 er contact à la cession

Accompagner le repreneur du 1 er contact à la cession Accompagner le repreneur du 1 er contact à la cession Intervenants Pascal Ferron Expert-comptable Jean-Jacques Brunet Consultant (CRA Formation) Marielle Poisson Avocat Jean-Jacques Vaxelaire Directeur

Plus en détail

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable

Principes européens et code de conduite. Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Principes européens et code de conduite Préparer et gérer des restructurations pour un avenir durable Une proposition du réseau IRENE Préambule Le réseau IRENE réunit des praticiens, experts, chercheurs,

Plus en détail

in 12 slides Le code Buysse II, synthétis tisé en 12 slides

in 12 slides Le code Buysse II, synthétis tisé en 12 slides in 12 slides Le code Buysse II, synthétis tisé en 12 slides 1 Principes de gouvernance Les entrepreneurs n ont pas encore fait évolué leur activité en société. Les entrepreneurs activent un conseil d administration.

Plus en détail

LES SOLUTIONS POUR ENTREPRENDRE. Créer, reprendre, transmettre une entreprise

LES SOLUTIONS POUR ENTREPRENDRE. Créer, reprendre, transmettre une entreprise LES SOLUTIONS POUR ENTREPRENDRE Créer, reprendre, transmettre une entreprise GUIDE DES PRESTATIONS EDITION 2015 / 2016 C H A M B R E D E C O M M E R C E E T D I N D U S T R I E D U V A R LES SOLUTIONS

Plus en détail

Un modèle de développement économique qui a fait ses preuves

Un modèle de développement économique qui a fait ses preuves Juillet 2013 Commentaires de MEQ dans le cadre des consultations du Gouvernement du Canada sur les Sociétés à capital de risque de travailleurs Un modèle de développement économique qui a fait ses preuves

Plus en détail

www.cauxseine.fr/emploi LA CRÉATION D ENTREPRISE L amorçage du projet

www.cauxseine.fr/emploi LA CRÉATION D ENTREPRISE L amorçage du projet LA CRÉATION D ENTREPRISE L amorçage du projet - Vous êtes demandeur d emploi et cherchez de nouvelles pistes. Vous avez déjà pensé créer votre propre emploi. - Vous exercez une activité professionnelle,

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

Paris, le 23 juin 2011

Paris, le 23 juin 2011 Paris, le 23 juin 2011 La gouvernance dans la transmission familiale de l'entreprise : décrypter les enjeux juridiques et psychologiques à travers la présentation de cas concrets Dans les villes étrangères

Plus en détail

«comment faciliter et développer les échanges intra-régionaux» séminaire OIF/COI, gérard Lemoine, LemoineConseil, nov12 1

«comment faciliter et développer les échanges intra-régionaux» séminaire OIF/COI, gérard Lemoine, LemoineConseil, nov12 1 «comment faciliter et développer les échanges intra-régionaux» Lemoine, LemoineConseil, nov12 1 Diffusion de la culture entrepreneuriale et création d entreprises Lemoine, LemoineConseil, nov12 2 Le développement

Plus en détail

Directeur des services juridiques et greffier

Directeur des services juridiques et greffier DESCRIPTION DE POSTE Ville de Westmount 4333, rue Sherbrooke Ouest Westmount (Québec) H3Z 1E2 www.westmount.org Titre du poste : Lieu du poste : Supérieur immédiat : Subordonnés : Directeur des services

Plus en détail

Directeur des Ressources Humaines des PME

Directeur des Ressources Humaines des PME Directeur des Ressources Humaines des PME DOSSIER DE PRESSE 2014 ÉDITO ÉDITO ÉDITO cabinet de Chasse de Il y a 15 ans, Emmanuel Lafont, fondateur d un têtes d une vingtaine de personnes, était, comme tout

Plus en détail

TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT

TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT Juillet 2014 TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT La table ronde n 4 présidée par Arnaud MONTEBOURG travaillera sur les moyens d accélérer le retour de croissance

Plus en détail

Les solutions pour entreprendre. Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS. Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR

Les solutions pour entreprendre. Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS. Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR Les solutions pour entreprendre Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR SOMMAIRE 3 INITIER VOTRE PROJET > Démarrer votre projet

Plus en détail

Conférence. «TECHNOBIT VENTURE CONNAISSANCE ET CAPITAL POUR L INNOVATION» Expériences et perspectives

Conférence. «TECHNOBIT VENTURE CONNAISSANCE ET CAPITAL POUR L INNOVATION» Expériences et perspectives Conférence «TECHNOBIT VENTURE CONNAISSANCE ET CAPITAL POUR L INNOVATION» Expériences et perspectives Création, gestion et mise en œuvre des Fonds de capitaux à risque Pratiques européennes 28-29 octobre

Plus en détail

Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking»

Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking» Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking» Cadre général : 24-25 avril 2012, Hôtel NOVOTEL -Tunis Depuis le rapport du Club de Rome sur les limites de la croissance en 1972, l opinion publique

Plus en détail

imaginez mieux 02/11

imaginez mieux 02/11 mieux la force La force d une structure Depuis 1981, Force financière Excel a forgé les outils de son développement. Imaginez un cabinet de services financiers qui vous appuie avec toute la force de sa

Plus en détail

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre Études des solutions de financement online Dossier de presse La première plateforme en ligne de recherche de financements publics et bancaires à destination

Plus en détail

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE DAMIEN PÉAN ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE LES GUIDES PRATIQUES GESTION - COMPTABILITÉ - FINANCE Comprendre les comptes annuels et améliorer la situation financière de l entreprise

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats»

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» PHASE I : FORMATION COLLECTIVE PHASE II : ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL PHASE I PROGRAMME DE FORMATION FINANCE PME «Mieux maîtriser la

Plus en détail

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis.

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 11/12/2014. ALSACE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Le Programme

Plus en détail

NEGOCIER AVEC UN FONDS

NEGOCIER AVEC UN FONDS REPRISE D ENTREPRISE NEGOCIER AVEC UN FONDS INTERVENANT : Laurent JULIENNE HEC ENTREPRENEURS 9 septembre 2014 A. LE MONTAGE FINANCIER Obligations convertibles A. LA STRUCTURE TYPE 1. Structure financière

Plus en détail

Comment ouvrir son capital à. investisseurs.

Comment ouvrir son capital à. investisseurs. Comment ouvrir son capital à des investisseurs? Introduction La vie d une entreprise et son développement connaîtront de nombreuses étapes qui constitueront pour son actionnaire dirigeant autant d occasions

Plus en détail

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Bilan 2009-2011 Mars 2012 1 Les signataires Depuis juillet 2009

Plus en détail

COMMENT REUSSIR LA CESSION DE SON ENTREPRISE. CCI de Bordeaux 25 novembre 2015

COMMENT REUSSIR LA CESSION DE SON ENTREPRISE. CCI de Bordeaux 25 novembre 2015 COMMENT REUSSIR LA CESSION DE SON ENTREPRISE CCI de Bordeaux 25 novembre 2015 COMMENT REUSSIR LA CESSION DE SON ENTREPRISE 8 étapes pour aboutir N 1 : Réaliser un bilan retraite et réfléchir au repreneur

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement Les due diligences sont un passage obligé pour tout entrepreneur désireux de lever des fonds, d ouvrir son capital ou de vendre sa société. Il s agit surtout d une étape cruciale car elle se situe, juste

Plus en détail

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier + Management Packages Qu ils soient négociés à l occasion d un changement de contrôle ou, dans les

Plus en détail

Comment réduire mes impôts tout en diversifiant mon patrimoine?

Comment réduire mes impôts tout en diversifiant mon patrimoine? Epargne Comment réduire mes impôts tout en diversifiant mon patrimoine? Investissement Socialement Responsable par AXA Private Equity AXA Placement Innovation 11 Fonds Commun de Placement dans l Innovation

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CESSION

LES ETAPES DE LA CESSION NOTICE LES ETAPES DE LA CESSION Janvier 2014-1 - - 1 - La cession d une entreprise est un cap difficile à passer pour le dirigeant : pas toujours évident en effet de laisser, entre les mains d un tiers,

Plus en détail

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats»

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» PHASE I : FORMATION COLLECTIVE PHASE II : ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL PHASE I : PROGRAMME DE FORMATION JOURNEE 1 DEMYSTIFICATION DES

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

Pourquoi vous préparer à transmettre votre entreprise?

Pourquoi vous préparer à transmettre votre entreprise? GUIDE DU CEDANT Pourquoi vous préparer à transmettre votre entreprise? Quels que soient la taille ou le type de l entreprise, sa cession est un acte de gestion qui ne s improvise pas. Les conséquences

Plus en détail

Une nouvelle donne pour l innovation

Une nouvelle donne pour l innovation «Une nouvelle donne pour Fleur PELLERIN, ministre déléguée chargée des PME, de l Innovation et de l Economie numérique Monsieur le Ministre du Redressement Productif, cher Arnaud, Madame la Ministre de

Plus en détail

Sortir nos PME du piège de la pauvreté

Sortir nos PME du piège de la pauvreté Sortir nos PME du piège de la pauvreté Sophie Vermeille 1 Frank-Adrien Papon Droit & Croissance / Rules for Growth 2 L accès au crédit bancaire des PME, un obstacle pour leur croissance Pour des raisons

Plus en détail