Le crédit documentaire. dans tous ses états

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le crédit documentaire. dans tous ses états"

Transcription

1 C1 Le crédit documentaire dans tous ses états Christine CASSIOT Responsable des crédits documentaires Global Transaction Banking Philippe JOHANN Directeur Commercial Commerce International Global Transaction Banking

2 SOMMAIRE CHAPITRE 01 LE CREDIT DOCUMENTAIRE : définition, fonctionnement et spécificités CHAPITRE 02 CONSEILS POUR REUSSIR LES ETAPES CLES DU CREDOC LA NEGOCIATION COMMERCIALE LA NOTIFICATION LA REALISATION CHAPITRE 03 COMPRENDRE L OUVERTURE SWIFT CHAPITRE 04 DERNIERES VERIFICATIONS AVANT REMISE EN BANQUE DES DOCUMENTS CHAPITRE 05 L INGENIERIE DOCUMENTAIRE CHAPITRE 06 LA LETTRE DE CREDIT STAND-BY, ALTERNATIVE AU CREDOC EXPORT? ANNEXES LES INCOTERMS EN BREF

3 CHAPITRE 1 LE CREDIT DOCUMENTAIRE : définition, fonctionnement et spécificités

4 Le crédit documentaire : définition, fonctionnement et spécificités Qu est-ce qu un crédit documentaire? Le crédit documentaire est une opération par laquelle une banque s engage pour le compte de son client importateur, à régler un exportateur, dans un délai déterminé, d un certain montant, contre remise, par l exportateur, de documents reconnus strictement conformes (à ceux demandés dans l ouverture du crédoc), justifiant de la valeur de l expédition des marchandises ou de la prestation de services. Régi par des règles internationales publiées par la Chambre de Commerce Internationale (les RUU 600 révision 2007), le crédit documentaire est l instrument le plus performant pour sécuriser des échanges internationaux. Il est irrévocable (engagement de la banque de l importateur) et peut être également confirmé (ajout de l engagement de la banque notificatrice ou banque de l exportateur). Il se décline à l import et à l export. Le crédoc est tout à la fois : un moyen de paiement une garantie de paiement un instrument de financement

5 Le crédit documentaire : définition, fonctionnement et spécificités L acheteur c est : L importateur Le donneur d ordred du crédoc L ouverture du crédit documentaire : un engagement irrévocable de la banque de l importateur, indépendant du contrat commercial Le vendeur c est : L exportateur Le bénéficiaire du crédoc CONTRAT 1 DEMANDE D OUVERTURE DE : CREDIT DOCUMENTAIRE 2 4 NOTIFICATION OU CONFIRMATION DU CREDOC EMISSION (SWIFT, ) 3 BANQUE EMETTRICE BANQUE NOTIFICATRICE OU CONFIRMANTE

6 Le crédit documentaire : définition, fonctionnement et spécificités La réalisation du crédit documentaire : exécution du contrat et paiement contre remise de documents strictement conformes EXPEDITION DES MARCHANDISES 5 PAIEMENT REMISES DES DOCUMENTS PRESENTATION DES DOCUMENTS PAIEMENT A vue Différé Acceptation Négociation 8 6 ENVOI DES DOCUMENTS PAIEMENT / ACCEPTATION BANQUE EMETTRICE 7 BANQUE NOTIFICATRICE OU CONFIRMANTE

7 Le crédit documentaire : définition, fonctionnement et spécificités DIFFERENTS TYPES DE CREDOCS ET MODES DE REALISATION T Y P E Irrévocable Irrévocable et confirmé Réalisable à vue Le crédoc comporte l engagement irrévocable de paiement de la banque émettrice, sur reconnaissance de documents conformes. La banque notificatrice avise le bénéficiaire du crédit documentaire, mais ne prend aucun engagement de paiement à son égard. Elle doit toutefois s assurer de l apparente authenticité des messages reçus La banque de l exportateur (confirmatrice) ajoute son engagement de payer ou négocier le crédit sous réserve de la conformité des documents. La banque confirmatrice prend ainsi un risque sur la solvabilité de la banque émettrice et sur le pays émetteur (risques qu elle facture au travers d une commission de confirmation) Paiement à présentation de documents reconnus conformes M O D E Paiement différé Par acceptation de traite Réalisable aux caisses de la banque émettrice Réalisable par négociation Le vendeur accorde un délai de paiement à l acheteur. Le paiement intervient à l échéance du délai fixé, sur reconnaissance de documents conformes : à X jours de la présentation des documents, ou de l expédition, ou de la facture Schéma similaire à celui du paiement différé mais avec création par le bénéficiaire d un effet de commerce tiré sur la banque émettrice ou la banque notificatrice / confirmatrice. L acceptation de l effet par la banque vaut garantie de paiement à l échéance. La banque notificatrice présente les documents à la banque émettrice et attend son accord de paiement Auprès d une banque désignée dans le crédoc ou auprès de toutes banques du pays du bénéficiaire (généralement la négociation se fait auprès de la banque notificatrice mais le crédoc peut être négocié dans une autre banque). Selon les conditions du crédoc, il est négociable à vue ou à terme. Le bénéficiaire peut demander la négociation (escompte sans recours des documents / traite)

8 Le crédit documentaire : définition, fonctionnement et spécificités Sécurisation du paiement : Avec un crédit documentaire export notifié ouvert en sa faveur, l exportateur bénéficie de l engagement d une banque étrangère de le payer si elle reconnait conformes les documents qu il présentera. Les risques Banque et pays restent non couverts. La confirmation du crédit documentaire par la Société Générale permet de supprimer ces risques et donne à l exportateur la certitude d être payé par SG si nous reconnaissons ses documents conformes. L ajout de la confirmation permet également de garantir à l exportateur la date de paiement. Sécurisation du risque : Les risques sur le pays de l acheteur et sur sa banque sont pris par la banque confirmatrice (exemple : blocage des transferts suite à un changement local de règlementation ou à une insuffisance de devises, faillite d établissements bancaires, dégradation financières de banques européennes -Grèce, Espagne). Le seul impératif pour le client est de s assurer de la bonne rédaction de ses documents. Financement : Zoom sur la confirmation du crédoc Export Si le crédoc est à paiement différé, la confirmation du crédoc offre à l exportateur la possibilité de se faire financer ce délai par la banque confirmatrice. Si le paiement est à vue, l exportateur peut pour ses prochaines opérations proposer un paiement différé afin de rendre son offre commerciale plus attractive.

9 Le crédit documentaire : définition, fonctionnement et spécificités Zoom sur les Risques Pays / Banques Définition du risque pays : c est le risque de matérialisation d'un sinistre résultant du contexte économique ou politique d'un État dans lequel une entreprise effectue une partie de ses activités. Le risque politique mesures prises par les autorités publiques locales telles que : nationalisation, fiscalité... événements internes (émeutes) ou externes (guerres) Le risque économique ou financier dépréciation monétaire absence de devises qui se traduit par un défaut de paiement Mesure du risque pays (rating) : méthode d évaluation du risque de défaut de paiement ou la capacité de remboursement d'un pays à partir d'indicateurs macro économiques, financiers et politiques Rating COFACE A1 à A4 : pays classés "Investment Grade", pays où le risque est considéré faible B et C : fort risque, probabilité de défaut de paiement élevé à très élevé D : risque très élevé, la probabilité de défaut de paiement est quasi certaine Rating SOCIETE GENERALE Les pays sont classés de 1 (meilleur risque) à 20 ( plus mauvais risque) par le Service des Risques de Société Générale De la note "pays" découlera" le taux de confirmation des crédocs Export ou des SBLC/garanties reçues, en prenant également en compte le risque Banque (risque de défaillance d une contrepartie bancaire) évalué par le Service des Risques. En fonction de cette analyse et de ses besoins commerciaux, SG établit avec la banque des liens de correspondant. A noter : il existe de "bonnes banques" dans des pays à risque et de "mauvaises banques" dans des pays Investment Grade et le taux de confirmation d'une banque ne peut pas être supérieur au taux de confirmation du pays.

10 Zoom sur le crédit documentaire moyen de sécurisation Confirmation ouverte, confirmation silencieuse ou ducroire Principes de fonctionnement Ducroire Confirmation silencieuse Confirmation standard 0- Principe Garantie de paiement de la banque notificatrice, donnée à l insu de la banque émettrice engagement de paiement irrévocable d une banque appelée banque notificatrice, mais confirmant silencieusement à l insu de la banque émettrice engagement de paiement irrévocable d une banque appelée confirmatrice 1- Vérification des documents Seule la banque émettrice vérifie la bonne conformité des documents La banque confirmant silencieusement et la banque émettrice vérifient les documents La banque confirmante et la banque émettrice vérifient les documents 2- Motifs d indemnisation/ de paiement du Crédoc 3-Délai de paiement 4- Quel financement? 5- Au niveau juridique Si la banque émettrice s avère défaillante financièrement suite à problème de contrepartie ou d instabilité dans son pays. La bénéficiaire doit apporter la preuve de l impayé pour être indemnisé, à moins que la banque lui proposant le ducroire soit la banque réalisatrice du crédit, auquel cas elle a connaissance de l impayé Pas d avance de fonds possible Engagement de paiement de la banque confirmant silencieusement. Elle paiera donc le Crédoc quoiqu il arrive à une échéance donnée. (fraude exclue) 2 possibilités : * le bénéficiaire sera payé dans un délai nécessaire au constat de non paiement de la banque émettrice (convenu entre les parties, généralement 15 à 30 j après l échéance) * le bénéficiaire a mobilisé le Crédoc et a donc été payé à la présentation des documents reconnus conformes. Mobilisation de Crédocs possible Convention entre la banque proposant la «confirmation silencieuse» ou «le ducroire» et le bénéficiaire, à l insu de la banque émettrice. Cette convention : 1- Est soumise au droit du pays de la banque qui confirme / 2- N est pas régie par les RUU 600 / 3- Intègre un acte de subrogation en faveur de la banque qui a pris l engagement de paiement Engagement de paiement de la banque confirmante. Elle paiera le Crédoc à présentation de documents conformes ou à échéance La bénéficiaire sera payé à présentation des documents ou à échéance. Mobilisation de Crédocs possible Contrats soumis aux RUU600 1

11 Le crédit documentaire : définition, fonctionnement et spécificités Principaux documents à présenter : Facture commerciale (Invoice) Document de transport B/L (Connaissement = Bill of Lading) CMR (Contrat de transport international de Marchandises par Route) LTA - Lettre de Transport Aérien (Airway bill) Certificat d assurance Note de poids Liste de colisage Certificat d origine/d inspection/sanitaire Eventuellement effet de commerce (draft)

12 Zoom sur la mobilisation du Crédoc Export (Paiement Immédiat ou négociation) Un accompagnement du développement commercial à l étranger : Grâce au règlement immédiat, vous pouvez accorder des délais de paiements à votre acheteur sans grever votre trésorerie. Un règlement de vos créances assuré : le règlement est définitif et sans recours envers vous. Un financement post-expédition simple et rapide : Possible à chaque réalisation du crédoc sur présentation de documents conformes Une déconsolidation bilancielle du poste client : vous permet de sortir la créance de son poste client.

13 Zoom sur la mobilisation du Crédoc Export (Paiement Immédiat ou négociation) De la trésorerie pour l entreprise mais surtout accroître votre compétitivité en proposant des délais de paiement à vos clients Banque émettrice Émet le crédoc La bq émettrice engage à nous payer à x jours Société Générale Confirme le crédoc L importateur sera débité par sa banque à x jours Avance les fonds Importateur Exportateur Expédition des marchandises Flux financier Flux documentaire P.13 13

14 CHAPITRE 2 Les trois étapes clés du crédit documentaire La négociation commerciale La notification La réalisation

15 Conseils lors de la négociation commerciale P.15

16 Conseils lors de la négociation commerciale P.16

17 Conseils lors de la notification

18 Conseils lors de la réalisation

19 CHAPITRE 3 Comprendre une ouverture documentaire export par swift

20 Ouverture crédit documentaire

21 Amendement crédit documentaire

22 Transfert de crédit documentaire

23 Exemple de swift

24 Exemple de swift Mode de réalisation [négo / paiement à vue/ paiement ou acceptation à x jours de ]

25 Credoc export à vue Message swift type

26 Credoc export à vue Message swift type

27 Credoc export à vue Message swift type

28 Credoc export à vue Message swift type

29 Credoc export à vue Message swift type

30 CHAPITRE 4 Dernières vérifications avant présentation en banque des documents d un crédit documentaire export

31 Le contrôle général

32 Contrôle de la facture

33 Contrôle de la facture

34 Contrôle du connaissement maritime

35 Contrôle du connaissement maritime

36 Document de transport aérien

37 Document de transport par route, rail ou voie d eau intérieure

38 Document d assurance

39 Document d assurance

40 Autres documents

41 Autres documents

42 Autres documents

43 CHAPITRE 5 L ingénierie documentaire

44 L ingénierie documentaire Le crédit documentaire transférable Le crédit documentaire back-to-back Le crédit documentaire revolving La red clause

45 L ingénierie documentaire Le crédit documentaire transférable Un crédoc transférable permet au bénéficiaire d origine (1er bénéficiaire) de désigner un ou plusieurs seconds bénéficiaires (art. 38 RUU 600). Il est utilisé lorsque le 1er bénéficiaire ne fournit pas la marchandise lui-même : négoce, sous-traitance, il doit donc transférer une partie ou la totalité de ses droits et obligations au fournisseur réel en tant que second bénéficiaire. Le crédoc transférable demeure valable aux caisses de la banque transférante. Le crédoc ne peut être transféré qu une seule fois. Seules les modifications suivantes peuvent être apportées au crédit initial : Nom et adresse du 1er bénéficiaire à substituer à ceux des donneurs d ordre Montant du crédit et prix unitaire Date de validité Date de présentation des documents Date limite d expédition % De couverture de l assurance

46 L ingénierie documentaire: le crédoc transférable NEGOCIANT ACHETEUR DONNEUR D'ORDRE VENDEUR 2ND BENEFICIAIRE CONTRAT DE VENTE (100) ❶ (PROFORMA,...) CONTRAT D ACHAT (80) ❶ (PROFORMA,...) DEMANDE D'OUVERTURE DE CREDOC (100) ❷ NOTIFICATION OU CONFIRMATION DU CREDOC (100) ❹ ❺ DEMANDE DE TRANSFERT DU CREDOC (80) ❼ NOTIFICATION OU CONFIRMATION DU TRANSFERT (80) EMISSION DU CREDOC (100) ❸ (SWIFT, TELEX,...) TRANSFERT DU CREDOC (80) ❻ (SWIFT, TELEX,...) BANQUE EMETTRICE BANQUE TRANSFERANTE NOTIFICATRICE OU CONFIRMANTE 2NDE BANQUE NOTIFICATRICE OU CONFIRMANTE

47 L ingénierie documentaire: le crédoc transférable ACHETEUR DONNEUR D'ORDRE ❽ EXPEDITION DES MARCHANDISES VENDEUR 2ND BENEFICIAIRE DOCTS (100) ❶❸PAIT (100) ❶❶ PAIT ACC (20) FACTURE (100) FACTURE (80) ❾ DOCTS (80) PAIT ACC NEGO (80) BANQUE EMETTRICE PAIT ACC (100) DOCTS (100) ❶ ❷ DOCTS (80) ❶⓿ PAIT ACC (80) 2NDE BANQUE NOTIFICATRICE BANQUE TRANSFERANTE OU CONFIRMANTE NOTIFICATRICE SOCIETE GENERALE OU COMMERCE CONFIRMANTE INTERNATIONAL 19 juin 2012

48 L ingénierie documentaire Le crédit back-to-back Schéma identique au transfert, mais opérations juridiquement distinctes

49 L ingénierie documentaire: le crédit back to back NEGOCIANT ACHETEUR DONNEUR D'ORDRE VENDEUR 2ND BENEFICIAIRE CONTRAT DE VENTE (100) CONTRAT D ACHAT (80) ❶ (PROFORMA,...) ❶ (PROFORMA,...) DEMANDE D'OUVERTURE DE CREDOC (100) ❷ NOTIFICATION OU CONFIRMATION DU CREDOC (100) ❹ ❺ DEMANDE D'OUVERTURE DE CREDOC BACK-TO-BACK (80) ❼ NOTIFICATION OU CONFIRMATION DU BACK-TO-BACK (80) EMISSION DU CREDOC (100) ❸ (SWIFT, TELEX,...) EMISSION DU BACK-TO BACK (80) ❻ (SWIFT, TELEX,...) BANQUE EMETTRICE BANQUE NOTIFICATRICE OU CONFIRMANTE 2NDE BANQUE NOTIFICATRICE OU CONFIRMANTE

50 L ingénierie documentaire: le crédit back to back ACHETEUR DONNEUR D'ORDRE ❽ EXPEDITION DES MARCHANDISES VENDEUR 2ND BENEFICIAIRE DOCTS (100) ❶❸ PAIT (100) PAIT ACC (100) FACTURE (+ AUTRES DOCTS?) (100) ❶ ❶ FACTURE (+ AUTRES DOCTS?) (80) DOCTS (80) ❾ PAIT ACC NEGO (80) BANQUE EMETTRICE PAIT ACC (100) DOCTS (100) ❶ ❷ DOCTS (80) ❶⓿ PAIT ACC (80) 2NDE BANQUE NOTIFICATRICE BANQUE NOTIFICATRICE OU CONFIRMANTE OU CONFIRMANTE

51 L ingénierie documentaire Le blocage Possibilité de réserver une partie des fonds de la réalisation en faveur d un tiers

52 L ingénierie documentaire: le blocage ACHETEUR DONNEUR D'ORDRE VENDEUR TIERS CONTRAT DE VENTE (100) Créance (80) ❶ (PROFORMA,...) ❶ DEMANDE D'OUVERTURE DE CREDOC (100) ❷ NOTIFICATION OU CONFIRMATION DU CREDOC (100) ❹ ❺ DEMANDE DE BLOCAGE (80) EMISSION DU CREDOC (100) ❻ LETTRE DE BLOCAGE (80) ❸ (SWIFT, TELEX,...) BANQUE EMETTRICE BANQUE NOTIFICATRICE OU CONFIRMANTE

53 L ingénierie documentaire: le blocage ACHETEUR DONNEUR D'ORDRE VENDEUR TIERS EXPEDITION DES MARCHANDISES ❼ DOCTS (100) ❶⓿ PAIT (100) PAIT (20) FACTURE + AUTRES DOCTS (100) ❽ DOCTS (100) ❾ ❽ PAIT (80) BANQUE EMETTRICE BANQUE NOTIFICATRICE OU CONFIRMANTE

54 L ingénierie documentaire: le crédoc revolving Le crédit documentaire revolving Crédit renouvelable Convient à des courants d affaires continus S applique aux expéditions de même nature et de même montant Il peut revêtir deux formes : Revolving en durée : cumulatif ou non cumulatif Revolving en montant : cumulatif ou non cumulatif Avantages : Simple et automatique Evite des ouvertures successives et simplifient le travail administratif Inconvénient : Risque pris sur la totalité de l opération.

55 L ingénierie documentaire: le crédoc revolving ACHETEUR DONNEUR D'ORDRE VENDEUR BENEFICIAIRE CONTRAT ❶ (PROFORMA,...) DEMANDE D'OUVERTURE DE CREDOC ❷ ❹ NOTIFICATION OU CONFIRMATION DU CREDOC EMISSION DU CREDOC ❸ (SWIFT, TELEX,...) BANQUE EMETTRICE BANQUE NOTIFICATRICE OU CONFIRMANTE

56 L ingénierie documentaire: le crédoc revolving ACHETEUR DONNEUR D'ORDRE VENDEUR BENEFICIAIRE ❺ EXPEDITION DES MARCHANDISES PAIEMENT ❽ REMISE DES DOCUMENTS PRESENTATION DES DOCUMENTS ❻ PAIEMENT. A VUE. DIFFERE ACCEPTATION NEGOCIATION ENVOI DES DOCUMENTS ❼ PAIEMENT ACCEPTATION BANQUE EMETTRICE BANQUE NOTIFICATRICE OU CONFIRMANTE

57 L ingénierie documentaire ACHETEUR DONNEUR D'ORDRE VENDEUR BENEFICIAIRE RENOUVELLEMENT DU CREDOC BANQUE EMETTRICE BANQUE NOTIFICATRICE OU CONFIRMANTE

58 L ingénierie documentaire La Red Clause C est un crédit dans lequel se trouve incorporé une clause spéciale autorisant la banque notificatrice (désignée) ou confirmatrice à effectuer les avances au bénéficiaire avant présentation des documents. Cette clause est insérée à la demande expresse du donneur d ordre, et précise le montant de l avance autorisée qui peut être égal au montant du crédit. Le donneur d ordre demande l ajout de cette clause au moment de l ouverture du crédit documentaire import La «red clause», en tant que telle, n est pas régie par les RUU 600

59 L ingénierie documentaire: la red clause ACHETEUR DONNEUR D'ORDRE VENDEUR BENEFICIAIRE CONTRAT (100) ❶ (PROFORMA,...) DEMANDE D'OUVERTURE DE CREDOC (100) ❷ ❹ NOTIFICATION OU CONFIRMATION DU CREDOC (100) EMISSION DU CREDOC (100) ❸ (SWIFT, TELEX,...) BANQUE EMETTRICE BANQUE NOTIFICATRICE OU CONFIRMANTE

60 L ingénierie documentaire: la red clause ACHETEUR DONNEUR D'ORDRE VENDEUR BENEFICIAIRE DEMANDE D AVANCE DE FONDS (20) ❺ AVANCE DE FONDS (20) BANQUE EMETTRICE BANQUE NOTIFICATRICE SOCIETE GENERALE COMMERCE INTERNATIONAL OU CONFIRMANTE 19 juin 2012

61 L ingénierie documentaire: la red clause ACHETEUR DONNEUR D'ORDRE VENDEUR BENEFICIAIRE ❻ EXPEDITION DES MARCHANDISES PAIEMENT (100) ❾ REMISE DES DOCUMENTS (100) PRESENTATION DES DOCUMENTS (100) ❼ PAIEMENT. A VUE. DIFFERE ACCEPTATION NEGOCIATION (80) ENVOI DES DOCUMENTS (100) ❽ PAIEMENT ACCEPTATION (100) BANQUE EMETTRICE BANQUE NOTIFICATRICE OU CONFIRMANTE

62 CHAPITRE 6 LA LETTRE DE CREDIT STAND BY

63 Zoom sur la Stand-by Letter of credit de paiement (alternative au crédoc Export) L acheteur c est : L importateur Le donneur d ordre de la Stand By LC La Stand by LC : une garantie de paiement à première demande de type documentaire Le vendeur c est : L exportateur Le bénéficiaire de la Stand By LC CONTRAT 1 DEMANDE D OUVERTURE DE : STAND BY LC 2 Une lettre de crédit stand-by est un engagement par lequel l émetteur, à la demande de son client (donneur d ordre), s engage à payer un bénéficiaire en cas de défaillance du donneur d ordre et contre présentation des documents préalablement définis dans le texte de l engagement. 4 NOTIFICATION OU CONFIRMATION DE LA STAND BY LC EMISSION (SWIFT, ) 3 BANQUE EMETTRICE BANQUE NOTIFICATRICE OU CONFIRMANTE

64 Zoom sur la Stand-by Letter of credit de paiement (alternative au crédoc Export) L acheteur c est : L importateur Le donneur d ordre de la Stand By LC Autonome et indépendante du contrat commercial Le vendeur c est : L exportateur Le bénéficiaire de la Stand By LC 5 EXPEDITION DES MARCHANDISES PAIEMENT Exécution normale du contrat

65 Zoom sur la Stand-by Letter of credit de paiement (alternative au crédoc Export) L acheteur c est : L importateur Le donneur d ordre de la Stand By LC Autonome et indépendante du contrat commercial Le vendeur c est : L exportateur Le bénéficiaire de la Stand By LC 5 EXPEDITION DES MARCHANDISES PAIEMENT Non Paiement!

66 Zoom sur la Stand-by Letter of credit de paiement (alternative au crédoc Export) L acheteur c est : L importateur Le donneur d ordre de la Stand By LC Mise en jeu de la SBLC : paiement par la banque contre documents strictement conformes Le vendeur c est : L exportateur Le bénéficiaire de la Stand By LC 5 EXPEDITION DES MARCHANDISES PAIEMENT PAIEMENT REMISES DES DOCUMENTS PRESENTATION DES DOCUMENTS PAIEMENT 8 6 ENVOI DES DOCUMENTS PAIEMENT BANQUE EMETTRICE 7 BANQUE NOTIFICATRICE OU CONFIRMANTE

67 Les produits du Trade en synthèse REMISE DOCUMENTAIRE CREDIT DOCUMENTAIRE LETTRE DE CREDIT STAND BY GARANTIE INTERNATIONALE REGLES APPLICABLES RUU 522 RUU 600 RUU 600 ou ISP 98 RUGD 758 (ou 458) conseillées par SG (attention au droit local imposé) MOYEN DE PAIEMENT GARANTIE DE PAIEMENT INSTRUMENT DE FINANCEMENT IMPORTATEUR payer une importation * payer une importation * couvrir le risque de non-livraison * obtenir un délai de paiement * être garanti de l'exécution du contrat (Garanties ou SBLC de marchés reçues) * garantir le paiement d'une importation (Garanties ou SBLC de paiement émises par sa banque) EXPORTATEUR encaisser le produit d'une exportation * encaisser le produit d'une exportation * sécuriser le paiement contre les risques Client (crédoc notifié) + risques Banque & Pays (crédoc confirmé) * financer un délai client * être garanti du paiement d'une exportation ou d'un courant d'affaires (Garanties ou SBLC de paiement reçues) * garantir sa capacité à exécuter un contrat export (Garanties ou SBLC de marchés émises par sa banque)

68 ANNEXES SOCIETE GENERALE COMMERCE INTERNATIONAL

69 LES INCOTERMS 2010 P.27

70 Incoterms R 2010 Les anciens Incoterms, repartis en 4 familles les «E», les «F», les «C», les «D». EXW Ex Works FCA Free Carrier at CFR Cost and Freight DAF Delivered at frontier FAS Free alongside Ship CIF Cost, Insurance and Freight DEQ Delivered Ex Quay FOB Free on Board CPT Carriage Paid to DES Delivered Ex Shipment CIP Cost insurance paid DDU Delivered duty unpaid DDP Delivered duty paid INCOTERMS Abréviation française de l expression anglaise «International Commercial Terms». Clauses standardisées, reconnues par tous les acteurs du commerce international, qui permettent de repartir clairement les couts et les risques entre l acheteur et le vendeur lors de la conclusion et la réalisation d un contrat de vente à l international. Evolutions régulières (1980, 1990, 2000) afin de tenir compte des évolutions des techniques utilisées par les opérateurs du CI. Problématique : Augmentation des litiges relatifs à l interprétation des règles. Volonté de la CCI de clarifier les règles pour les rendre plus accessibles et proches des réalités du Commerce International P.28

71 Incoterms R 2010 Suppressions des incoterms peu utilisés et présentant des difficultés pratiques DEQ (Delivered ( Ex Quay) ) : l exportateur qui vendait DEQ devait prendre en charge les formalités de dédouanement import. EXW FCA CFR FAS CIF FOB CPT CIP DAF DEQ DES DDU DDP DES (Delivered ( Ex Shipment) ) : Très peu pratiqué. DAF (Delivred ( At Frontier) ) : Incoterm inadapté à l intracommunautaire et ambigu quant à la répartition des frais vendeur/acheteur. DDU (Delivered ( Duties Unpaid) ) : remplacé par le DAT P.29

72 Incoterms R 2010 DAT (Delivered ( at terminal) : EXW Le vendeur a livré dès que la marchandise, déchargée du moyen de transport d approche est mise à disposition de l acheteur au terminal désigné dans le port ou au lieu de destination convenu. DAP (Delivered ( at place) : FCA CFR FAS CIF FOB CPT CIP Le vendeur a livré dès que la marchandise est mise à disposition de l acheteur sur le moyen de transport d approche, prête pour le déchargement sur le lieu de destination convenu. DAF DEQ DES DDU DDP DAT DAP P.30

73 Incoterms R 2010 Nouvelle répartition des Incoterms Incoterms multimodaux EXW Ex Works DAT Delivered At Terminal FCA Free Carrier at DAP Delivered At Place CPT Carriage Paid to DDP Delivered duty paid CIP Cost insurance paid Les Incoterms ont une répercussion sur : Les contrats de transport Les contrats d assurance Les incoterms ne définissent jamais : 4 Incoterms maritimes et fluviaux Le transfert de propriété Le droit applicable au contrat La juridiction compétente en cas de litige Le force majeure FAS Free alongside Ship FOB Free on Board CFR Cost and Freight CIF Cost, Insurance and Freight P.31

74 Incoterms R 2010 Nouveaux INCOTERMS 2010, lesquels utiliser dans le cadre du crédit documentaire? Tout mode de transport ou multimodal Transport maritime ou voies fluviales Incoterm 2010 FCA CPT CIP FAS / FOB CFR CIF Incoterms appropriés aux crédits documentaires car faisant la preuve de l exp expédition des marchandises Le vendeur doit présenter un document de transport alors qu il n aura pas conclu le contrat de transport. Il assume le risque de remise tardive, non remise de document de transport ou d irrégularité. Le vendeur désigne le transporteur et conclut le contrat de transport. Il maitrise la date d expédition de la marchandise et l émission du document de transport en conformité avec les termes et conditions du crédit documentaire Le vendeur doit présenter un document de transport alors qu il n aura pas conclu le contrat de transport. Il assume le risque de remise tardive, non remise de document de transport ou d irrégularité. Le vendeur désigne le transporteur et conclut le contrat de transport. Il maitrise la date d expédition de la marchandise et l émission du document de transport en conformité avec les termes et conditions du crédit documentaire Conseil : Etant donné la prépond pondérance du transport multimodal (90% des échanges), utilisez les Incoterms FCA, CPT et CIP. Pour un transport exclusivement maritime et lorsque cela concerne des marchandises en vrac, utilisez le CFR et le CIF. P.32

75 Incoterms R 2010 Répartition des coûts et du risque P.33

76 Incoterms R 2010 EXW EX-Works : Livraison à l usine (tout mode de transport) TRANSFERT DES RISQUES Le vendeur supporte les risques jusqu au lieu de livraison convenu (locaux propres ou usine, entrepôt, etc, sans charger la marchandise sur le véhicule de l acheteur et sans obligation d accomplir les formalités douanières. TRANSFERT DES FRAIS Le vendeur supporte les frais jusqu au lieu de livraison convenu. QUAND L UTILISER? Cet incoterm est à préconiser pour du transport national car Il peut-être difficile d apporter la preuve de l exportation. ATTENTION! Si le vendeur charge les marchandises, il le fait aux risques et frais de l acheteur. incoterm à écarter dans le cadre d un paiement par crédit documentaire et juridiquement, ce n est pas de l export. QUEL DOCUMENT AVEC UN CREDOC? Un reçu de l acheteur. P.34

77 Incoterms R 2010 FCA Free CArrier (tout mode de transport) a b TRANSFERT DES RISQUES Les risques sont supportés par le vendeur jusque chez le transporteur ou autre personne désignée par l acheteur ou dans les locaux du vendeur (matériel chargé). TRANSFERT DES FRAIS Jusqu à la remise des marchandises au lieu convenu (transporteur ou autre) QUAND L UTILISER? FCA est l incoterm de base pour justifier d une exportation sans avoir à se préoccuper de la date de départ du navire ou de l avion. ATTENTION! Le vendeur est tenu de livrer la marchandise emballée et de prendre en charge le dédouanement à l exportation. QUEL DOCUMENT AVEC UN CREDOC? Attestation de prise en charge ou Forwarder Certificate of Receipt établi par le transitaire. P.35

78 Incoterms R 2010 FAS Free Alongside Ship (maritime) TRANSFERT DES RISQUES Le vendeur supporte les risques jusqu à la livraison des marchandises dédouanées le long du navire au lieu de destination convenu. TRANSFERT DES FRAIS Lorsque le vendeur a remis les marchandises au lieu de livraison convenu (quai). QUAND L UTILISER? Lorsque le vendeur ne souhaite pas se préoccuper de la date de départ du navire. ATTENTION! Dans le cas d une livraison par conteneur, il faudra utiliser l incoterm FCA puisqu il peut y avoir rupture de charge pour la mise en place le long du navire. Attention au frais portuaires qui Varient d un port à l autre. QUEL DOCUMENT AVEC UN CREDOC? Attestation de prise en charge ou Forwarder Certificate of Receipt établi par le transitaire. P.36

79 Incoterms R 2010 FOB Free On Board (maritime) TRANSFERT DES RISQUES Les risques sont supportés par vendeur jusqu au chargement des marchandises dédouanées et emballées sur le navire désigné par l acheteur à la date convenue. TRANSFERT DES FRAIS L acheteur prend à sa charge les frais à compter de la livraison des marchandises sur le navires. QUAND L UTILISER? Uniquement pour des opérations de transport maritimes ou Fluviales et lorsque le vendeur ne souhaite payer que les frais dans son propre pays. ATTENTION! La notion de bastingage ayant Disparu, dorénavant cet incoterm est à utiliser pour du matériel en vrac, sinon pour les conteneurs, utilisez FCA. La notion FOB usage port prévaut sur les incoterms. QUEL DOCUMENT AVEC UN CREDOC? Connaissement maritime ou Bill of Lading établi par le transporteur, marqué Freight collect ou Frêt Payable à destination. P.37

LES INCOTERMS 2010. Mise en application au 1 er janvier 2011. Bénédicte JAY - 06.09.02.03.44 - contact@jay-ci-partenaire.fr

LES INCOTERMS 2010. Mise en application au 1 er janvier 2011. Bénédicte JAY - 06.09.02.03.44 - contact@jay-ci-partenaire.fr LES INCOTERMS 2010 Mise en application au 1 er janvier 2011 Bénédicte JAY - 06.09.02.03.44 - PRESENTATION DES INCOTERMS o Définition o Objectifs o Cadre des Incoterms o Implication des Incoterms o Pourquoi

Plus en détail

Lexique des Incoterms

Lexique des Incoterms Lexique des Incoterms EXW A l usine ( lieu convenu) FCA Franco Transporteur ( lieu convenu) FAS Franco le Long du Navire ( port d embarquement convenu) FOB Franco Bord ( port d embarquement convenu) CFR

Plus en détail

INCOTERMS 2010 MARITIMES

INCOTERMS 2010 MARITIMES INCOTERMS 2010 MARITIMES Les INCOTERMS maritimes, historiques, devraient tomber en désuétude : ils ne doivent être employés que pour le maritime conventionnel et céder la place aux multimodaux pour les

Plus en détail

LES INCOTERMS VERSION 2010 MISE EN APPLICATION JANVIER 2011. JAY CI PARTENAIRE - 06.09.02.03.44 - Contact@jay-ci-partenaire.fr

LES INCOTERMS VERSION 2010 MISE EN APPLICATION JANVIER 2011. JAY CI PARTENAIRE - 06.09.02.03.44 - Contact@jay-ci-partenaire.fr LES INCOTERMS VERSION 2010 MISE EN APPLICATION JANVIER 2011 1 PRESENTATION DES INCOTERMS o Définition o Objectifs o Cadre des Incoterms o Implication des Incoterms o Pourquoi les Incoterms 2010 o Les Incoterms

Plus en détail

Les Nouveaux INCOTERMS 2010. et le Crédit Documentaire CLIENT LOGO. Export & Trade Finance .2011

Les Nouveaux INCOTERMS 2010. et le Crédit Documentaire CLIENT LOGO. Export & Trade Finance .2011 Les Nouveaux Export & Trade Finance INCOTERMS 2010 et le Crédit Documentaire.2011 CLIENT LOGO 1 Objet et limites des Incoterms Les Incoterms visent seulement les droits et obligations des parties à un

Plus en détail

Les Incoterms 2010. Les Incoterms permettent ainsi de répondre à des questions pratiques importantes :

Les Incoterms 2010. Les Incoterms permettent ainsi de répondre à des questions pratiques importantes : Les Incoterms 2010 Les termes commerciaux couramment utilisés pour fixer les modalités de livraison dans le cadre d une vente internationale peuvent revêtir des significations différentes selon le droit

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 1

Table des matières. Introduction... 1 Table des matières Introduction... 1 Sommaire... 4 Introduction... 5 1.1 Intermédiaires impliqués dans la transaction internationale... 5 1.1.1 Fournisseurs en matières... 5 1.1.2 Courtiers en douane...

Plus en détail

VENTES A L EXPORT : LES INCOTERMS Mars 2015. Audit Expertise comptable Conseil

VENTES A L EXPORT : LES INCOTERMS Mars 2015. Audit Expertise comptable Conseil VENTES A L EXPORT : LES INCOTERMS Mars 2015 LES INCOTERMS - Sommaire 2 SOMMAIRE Pages PRESENTATION DES DIFFERENTS INCOTERMS EXISTANTS 3 à 5 IMPACTS SUR LA COMPTABILISATION DE LA VENTE 6 à 7 IMPACTS SUR

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES INCOTERMS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES INCOTERMS LES INCOTERMS Avertissement! Cet article fait référence aux incoterms, version 2000. Voir : les innovations de la version 2010 des incoterms sur Logistiqueconseil.org Les INCOTERMS (International Commercial

Plus en détail

LEGENDE. Douane / Frontière. Usines Transport terrestre. Transport maritime. Container / Stationnement. Aéroport

LEGENDE. Douane / Frontière. Usines Transport terrestre. Transport maritime. Container / Stationnement. Aéroport LES INCOTERMS 2000 Chargement / Déchargement Transport aérien LEGENDE Douane / Frontière Usines Transport terrestre Container / Stationnement Transport maritime Aéroport Frais de transport Frais de transport

Plus en détail

Le Crédit Documentaire. Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU

Le Crédit Documentaire. Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU Le Crédit Documentaire Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU Sommaire I/ Définition II/ Procédure III/ Schéma IV/ Particularités V/ Conseils Sources: Livre «Exporter», de FOUCHER Lien:www.eur-export.com/francais/apptheo/finance/risnp/credoc.htm

Plus en détail

L Essentiel des techniques du commerce international

L Essentiel des techniques du commerce international Désiré Loth L Essentiel des techniques du commerce international Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL. LES INCOTERMS 2010 DE LA CCI (synthèse)

COMMERCE INTERNATIONAL. LES INCOTERMS 2010 DE LA CCI (synthèse) 1) Introduction COMMERCE INTERNATIONAL LES INCOTERMS 2010 DE LA CCI (synthèse) Les Incoterms (contraction des mots anglais INternational COmmercial TERMS) sont des termes normalisés qui ont pour but de

Plus en détail

LE CREDIT DOCUMENTAIRE

LE CREDIT DOCUMENTAIRE LE CREDIT DOCUMENTAIRE Le crédit documentaire est l engagement d une banque de payer un montant déterminé au fournisseur d une marchandise ou d une prestation, contre remise, dans un délai fixé, de documents

Plus en détail

Les Incoterms et le transfert du risque. international de marchandises : problématique de la garantie

Les Incoterms et le transfert du risque. international de marchandises : problématique de la garantie 1 dans le transport international de marchandises : problématique de la garantie La mondialisation consacre le passage d une économie qui fonctionnait essentiellement dans le cadre des Etats Nations à

Plus en détail

INCOTERMS 2010 TERMS Incoterms lieu de livraison endroit convenu obligations respectives des marchandises coûts et les risques

INCOTERMS 2010 TERMS Incoterms lieu de livraison  endroit convenu obligations respectives  des marchandises coûts et les risques INCOTERMS 2010 Afin de mieux sécuriser les droits et les obligations des vendeurs et des acheteurs de marchandises opérant à l international, la Chambre de Commerce Internationale située à Paris, a collecté

Plus en détail

Le Crédit documentaire

Le Crédit documentaire FinancEmEnt En devises Et trade FinancE Le Crédit documentaire que vous exportiez ou importiez des marchandises et/ou des services, vous avez besoin de garanties : garantie du paiement de vos ventes si

Plus en détail

Formalités internationales Incoterms 2010

Formalités internationales Incoterms 2010 Formalités internationales Incoterms 2010 - Famille des «E» Départ EXW A l usine ( lieu convenu) - Famille des «F» Transport principal non acquitté FCA FAS FOB Franco transporteur ( lieu convenu) Franco

Plus en détail

EXW, FAS, DAP Révisons les Incoterms pour mieux les utiliser. 12/03/2013 Aéroport - Aulnat

EXW, FAS, DAP Révisons les Incoterms pour mieux les utiliser. 12/03/2013 Aéroport - Aulnat EXW, FAS, DAP Révisons les Incoterms pour mieux les utiliser 12/03/2013 Aéroport - Aulnat Atelier animé par Vincent GIMET, dirigeant de l entreprise France ALIMENTAIRE (vincent.gimet@francealimentaire.fr):

Plus en détail

Le crédit documentaire. Mai 2014

Le crédit documentaire. Mai 2014 Le crédit documentaire Mai 2014 Le crédit documentaire 2 S O M M A I R E PAGES Définition 3 Fonctionnement 4 Les différents types de crédit documentaire 6 Les conditions du crédit documentaire 7 Les documents

Plus en détail

Cliquez sur Consulter le Site Web. Présentation de l ouvrage

Cliquez sur Consulter le Site Web. Présentation de l ouvrage Présentation de l ouvrage Cliquez sur Consulter le Site Web - Droit d'auteur N 739/2015 du 07/04/2014 Tunis, Tunisie -Auteur : SLIM FERJANI -Imprimeur : SOTEPA GRAPHIC -Genre : Commerce et finance Internationale

Plus en détail

Sécuriser vos exportations au moyen du crédit documentaire

Sécuriser vos exportations au moyen du crédit documentaire Parole d expert Sécuriser vos exportations au moyen du crédit documentaire Olivier VANDEN BORRE et Pascal PENNINCK ING Belgique - Trade Finance Dpt Avec le soutien de : Trade Finance Services au sein d

Plus en détail

17 DECEMBRE 2010 Organisa3on: CCI NARBONNE: 04 68 42 71 08 Anima3on: Caroline Humbert LIMITROPHE: 06 03 28 57 75 caroline.limitrophe@numericable.

17 DECEMBRE 2010 Organisa3on: CCI NARBONNE: 04 68 42 71 08 Anima3on: Caroline Humbert LIMITROPHE: 06 03 28 57 75 caroline.limitrophe@numericable. 17 DECEMBRE 2010 Organisa3on: CCI NARBONNE: 04 68 42 71 08 Anima3on: Caroline Humbert LIMITROPHE: 06 03 28 57 75 caroline.limitrophe@numericable.fr LIMITROPHE 1 PRINCIPALES MODIFICATIONS - Applica2on aux

Plus en détail

INCOTERMS 2010 MULTIMODAUX. EXW (insérer le lieu de livraison convenu) Incoterms 2010

INCOTERMS 2010 MULTIMODAUX. EXW (insérer le lieu de livraison convenu) Incoterms 2010 EXW (insérer le lieu de livraison convenu) Incoterms 2010 EXW La responsabilité unique du vendeur est de mettre la marchandise à la disposition de l'acheteur dans ses locaux. L'acheteur supporte tous les

Plus en détail

COMPRENDRE LES CREDITS DOCUMENTAIRES

COMPRENDRE LES CREDITS DOCUMENTAIRES 2010 Arab Tunisian Bank COMPRENDRE LES CREDITS DOCUMENTAIRES Document offert à titre purement indicatif et consultatif ne représentant en aucun cas un support juridique opposable ni à l ATB ni à quiconque

Plus en détail

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT Les éléments ci-après sont d ordre général. Ils doivent être adaptés en fonction des produits et de leurs contraintes propres. JAY C.I. PARTENAIRE - 06.09.02.03.44

Plus en détail

Le crédit documentaire

Le crédit documentaire Le crédit documentaire Le Crédit Documentaire est l opération par laquelle une banque (banque émettrice) s engage, à la demande et pour le compte de son client importateur (donneur d ordre), à régler à

Plus en détail

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Madeleine Nguyen-The Importer Quatrième édition, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Chapitre 6 Négocier les règles Incoterms 1 QU EST-CE QU UN INCOTERM? Incoterm : contraction d INternational

Plus en détail

FcM 07/06/2011. Les Moyens de Paiement à l International. Banque PALATINE Groupe BPCE Laurent Jouini

FcM 07/06/2011. Les Moyens de Paiement à l International. Banque PALATINE Groupe BPCE Laurent Jouini FcM 07/06/2011 Les Moyens de Paiement à l International Banque PALATINE Groupe BPCE Laurent Jouini 1 Moyens de paiement à l international Programme I. LES INSTRUMENTS DE PAIEMENTS USUELS Virements SWIFT

Plus en détail

Les crédits et encaissements documentaires. Des instruments de paiement pour vos opérations commerciales internationales

Les crédits et encaissements documentaires. Des instruments de paiement pour vos opérations commerciales internationales Les crédits et encaissements documentaires Des instruments de paiement pour vos opérations commerciales internationales Sommaire Introduction 3 Les méthodes de paiement dans le commerce international 4

Plus en détail

INCOTERMS 2010 13.08.2014. Transports internationaux: CE QUE LES INCOTERMS DÉTERMINENT? QUAND LES INCOTERMS SONT-ILS VALABLES?

INCOTERMS 2010 13.08.2014. Transports internationaux: CE QUE LES INCOTERMS DÉTERMINENT? QUAND LES INCOTERMS SONT-ILS VALABLES? Transports internationaux: P.O. box 69 / Chemin des Pommerats 5 CH-2926 Boncourt / Switzerland Tel: 0324951616 / Fax: 0324951615 www.bluesped.ch confirmation@bluesped.ch INCOTERMS 2010 BUT DU COURS Apprendre

Plus en détail

Principales Abréviations

Principales Abréviations 204053 Principales Abréviations CCI :. Chambre de Commerce International. CREDOC :.. crédit documentaire. INCOTERMS.international commercial terms. LTA :. Lettre de Transport Aérien. OMC :...Organisation

Plus en détail

U61 Montage des opérations d import-export ÉLÉMENTS DE CORRECTION ET BARÈME - CLEXTRAL

U61 Montage des opérations d import-export ÉLÉMENTS DE CORRECTION ET BARÈME - CLEXTRAL Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U61 Montage des opérations d import-export Session 2014 ÉLÉMENTS DE CORRECTION ET BARÈME - CLEXTRAL PREMIÈRE PARTIE :

Plus en détail

FAQs Sur le Trade Finance

FAQs Sur le Trade Finance FAQs Sur le Trade Finance ecobank.com FAQS SUR LE TRADE FINANCE Q. Quels sont les produits bancaires du commerce international? A. Le chèque, le transfert, la lettre de change, le billet à ordre, la remise

Plus en détail

EXTRAIT. Les pense-pas-bête d International Pratique. Madeleine Nguyen-The LES PENSE-PAS-BÊTE D INTERNATIONAL PRATIQUE

EXTRAIT. Les pense-pas-bête d International Pratique. Madeleine Nguyen-The LES PENSE-PAS-BÊTE D INTERNATIONAL PRATIQUE Les pense-pas-bête d International Pratique Prix de vente : 10 TTC Edition Janvier 2014 nouvelles publications (Contrat Modèle vente internationale, Contrat-type Transport, PBIS, BPO...) mise à jour des

Plus en détail

Emballage V V. Chargement/empotage V V. Pré acheminement V V. Douane export V V. Manutention port/plate forme de chargement V V

Emballage V V. Chargement/empotage V V. Pré acheminement V V. Douane export V V. Manutention port/plate forme de chargement V V Corrigé Problème n 1 1. Tableau comparatif des incoterms CPT et DDU : CPT : Carriage Paid To... named place of destination. Port payé jusqu'à... lieu de destination convenu. Terme omnimodal (multimodal)

Plus en détail

Les garanties de paiement, une alternative au crédit documentaire

Les garanties de paiement, une alternative au crédit documentaire Nos partenaires Les garanties de paiement, une alternative au crédit documentaire Le contexte du Commerce International Sommaire I. Caractéristiques des garanties et du crédit documentaire II. Le schéma

Plus en détail

Garanties Bancaires à l International

Garanties Bancaires à l International Rencontres Auvergne International Rencontres Auvergne International 27 Novembre 2012 18 novembre 2014 9h00 à 10h00 Garanties Bancaires à l International Salle INTERNATIONAL Rencontres Auvergne International

Plus en détail

Une garantie internationale pour le paiement et autres obligations : la Lettre de Crédit Stand By

Une garantie internationale pour le paiement et autres obligations : la Lettre de Crédit Stand By 04/ 2010 - LILLE Une garantie internationale pour le paiement et autres obligations : la Lettre de Crédit Stand By Qu est ce qu une SBLC? Une lettre de crédit Stand By est par nature, d abord et avant

Plus en détail

Guide du commerce extérieur

Guide du commerce extérieur Guide du commerce extérieur sommaire Mot du Président 6 Introduction 8 I- Les préalables pour réussir à l exportation 10 I-1- Définir une stratégie moderne d analyse et de conquête de marché 11 I-2- Mieux

Plus en détail

Les crédits documentaires. Un instrument de paiement pour vos opérations commerciales internationales

Les crédits documentaires. Un instrument de paiement pour vos opérations commerciales internationales Les crédits documentaires Un instrument de paiement pour vos opérations commerciales internationales Sommaire Introduction 03 Définition 04 Structures particulières 11 Les documents 15 La lettre de crédit

Plus en détail

CABINET SEDDIK LE CREDIT DOCUMENTAIRE SOMMAIRE : Introduction. Définition. Cadre réglementaire. Principe du crédit documentaire

CABINET SEDDIK LE CREDIT DOCUMENTAIRE SOMMAIRE : Introduction. Définition. Cadre réglementaire. Principe du crédit documentaire LE CREDIT DOCUMENTAIRE SOMMAIRE : Introduction Définition Cadre réglementaire Principe du crédit documentaire Crédit documentaire et remise documentaire Les différents types du crédit documentaire Mécanisme

Plus en détail

FICHE 9. Le crédit documentaire

FICHE 9. Le crédit documentaire FICHE 9 Le crédit documentaire 1 Définition C'est un engagement irrévocable de paiement à vue où à terme, limité dans le temps, pris par la banque de l'acheteur, en faveur du vendeur contre présentation

Plus en détail

FINANCEMENTS DES OPERATIONS INTERNATIONALES

FINANCEMENTS DES OPERATIONS INTERNATIONALES FINANCEMENTS DES OPERATIONS INTERNATIONALES Intervenants Thierry Benoist-Gironière, Responsable de l International au CIC CIO-BRO, Ariele Violland, Expert-comptable, Présidente du Club Export Rhône-Alpes.

Plus en détail

INTRODUCTION. 1'e PARTIE LES ENJEUX DU COMMERCE INTERNATIONAL

INTRODUCTION. 1'e PARTIE LES ENJEUX DU COMMERCE INTERNATIONAL INTRODUCTION 1'e PARTIE LES ENJEUX DU COMMERCE INTERNATIONAL CHAPITRE 1 : LA NAISSANCE DU SYSTÈME 13 A - Le marchand 13 B - La banque 15 C - Le droit 16 D - Les assurances 16 CHAPITRE 2 : LES 3 ROUAGES

Plus en détail

Prendre le chemin le plus sûr/

Prendre le chemin le plus sûr/ Assurances transport Prendre le chemin le plus sûr/ Le flux mondial de marchandises ne cesse de croître, tandis que les délais de transport et de livraison ne cessent de raccourcir. En votre qualité de

Plus en détail

entreprises Commerce international À l import comme à l export, sécurisez vos transactions commerciales On est là pour vous aider

entreprises Commerce international À l import comme à l export, sécurisez vos transactions commerciales On est là pour vous aider entreprises Commerce international Le CrÉdit Documentaire À l import comme à l export, sécurisez vos transactions commerciales On est là pour vous aider Moyens de paiement internationaux sécurisés La sécurisation

Plus en détail

JJ Mois Année. Présentation. «Crédits Documentaires : RUU600» La nouvelle version des RUU relatives aux Crédits Documentaires.

JJ Mois Année. Présentation. «Crédits Documentaires : RUU600» La nouvelle version des RUU relatives aux Crédits Documentaires. JJ Mois Année Présentation «Crédits Documentaires : RUU600» La nouvelle version des RUU relatives aux Crédits Documentaires Michèle FLAMEN 2 Pourquoi une révision des RUU? Améliorer l efficacité du crédit

Plus en détail

Le crédit documentaire PRESENTEE PAR :

Le crédit documentaire PRESENTEE PAR : Le crédit documentaire PRESENTEE PAR : Introduction 1. Définition: Le crédit documentaire est un arrangement bancaire pour le règlement des transactions commerciales internationales. Plus précisément,

Plus en détail

Les instruments de règlement à l international

Les instruments de règlement à l international Les instruments de règlement à l international Les instruments de règlement à l international En fonction du degré de confiance que vous accordez à votre client ou à votre fournisseur, BMCE Bank vous propose

Plus en détail

Le Commerce International. Le Commerce International 1. Introduction

Le Commerce International. Le Commerce International 1. Introduction Le Commerce International Introduction Étude de marché Cadre, réglementation Financement, assurance Distribution Le Commerce International 1. Introduction Le commerce international concerne les échanges

Plus en détail

Mobilisation de crédoc export confirmé. Le paiement immédiat de vos crédits documentaires export confirmés

Mobilisation de crédoc export confirmé. Le paiement immédiat de vos crédits documentaires export confirmés ENTREPRISES CommERCE INTERNaTIoNal Mobilisation de crédoc export confirmé Le paiement immédiat de vos crédits documentaires export confirmés Mobilisation de crédoc export confirmé Une entreprise, pour

Plus en détail

Atelier Drôme Ecobiz Export : les moyens de paiement à la loupe. 23 juin 2015

Atelier Drôme Ecobiz Export : les moyens de paiement à la loupe. 23 juin 2015 Atelier Drôme Ecobiz Export : les moyens de paiement à la loupe 23 juin 2015 Intervenant Christelle Chabaud Chargée d Affaires International CIC Vallée du Rhône Languedoc christelle.chabaud@cic.fr Comment

Plus en détail

LA BOITE A OUTILS DE L EXPORT OU COMMENT ABORDER L EXPORT CONDITIONS

LA BOITE A OUTILS DE L EXPORT OU COMMENT ABORDER L EXPORT CONDITIONS LA BOITE A OUTILS DE L EXPORT OU COMMENT ABORDER L EXPORT DANS LES MEILLEURES CONDITIONS POURQUOI EXPORTER? Trouver de nouveaux débouchés après avoir maîtrisé le marché national Accélérer la croissance

Plus en détail

PERFORMANCE LC STAND BY. Sécurisez vos contrats commerciaux à l international

PERFORMANCE LC STAND BY. Sécurisez vos contrats commerciaux à l international ENTREPRISES COMMERCE INTERNATIONAL PERFORMANCE LC STAND BY Sécurisez vos contrats commerciaux à l international PERFORMANCE LC STAND BY Pour les partenaires qui se connaissent bien et traitent ensemble

Plus en détail

Chapitre 5 : Les paiements et le change.

Chapitre 5 : Les paiements et le change. I) Les instruments de paiement. A. Les instruments de paiement classique. 1. La notion de paiement scriptural. Chapitre 5 : Les paiements et le change. Les billets de banque (monnaie fiduciaire) ne sont

Plus en détail

Corrigé E 61 2012 Montage des Opérations de Commerce International. Cas DOUBLET

Corrigé E 61 2012 Montage des Opérations de Commerce International. Cas DOUBLET Corrigé E 61 2012 Montage des Opérations de Commerce International 1 Gestion des Exportations Cas DOUBLET 1.1 Coût prestation logistique expédition maritime vers Conakry - Prix 35 paires de poteaux Eco

Plus en détail

Export & Trade Finance. Rapport de stage

Export & Trade Finance. Rapport de stage Export & 2014 Trade Finance Ce rapport de stage tente d exposer d une manière simple les principaux instruments de financement et de garantie pouvant être utilisés par les entrepreneurs dans le commerce

Plus en détail

INTERNATIONAL CONSULTANT & SUPPLIERS TO THE WINE & SPIRITS TRADE

INTERNATIONAL CONSULTANT & SUPPLIERS TO THE WINE & SPIRITS TRADE Conditions Générales de Vente Article 1 Sauf stipulation contraire, nos offres s entendent sans engagement. Les ordres reçus ne nous lient qu après notre confirmation. Article 2 Sauf convention contraire,

Plus en détail

N A T I O N S U N I E S

N A T I O N S U N I E S N A T I O N S U N I E S COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE ABRÉVIATIONS DES INCOTERMS CODE ALPHABÉTIQUE DES INCOTERMS 2000 RECOMMANDATION No 5, quatrième édition, adoptée par le Centre des Nations Unies

Plus en détail

La lettre de change ou traite

La lettre de change ou traite 1 Le règlement Le règlement est l opération par laquelle un acheteur remet au vendeur, sous diverses formes, l équivalent de la marchandise reçue. L acheteur et le vendeur ont pris des accords au préalable

Plus en détail

LES G AR ANTIES INTERNATIONALES

LES G AR ANTIES INTERNATIONALES E N T R E P R I S E S C O M M E R C E I N T E R N A T I O N A L LES G AR ANTIES INTERNATIONALES Facilitez vos échanges internationaux 2 GARANTIES À L EXPORT Face à un environnement commercial international

Plus en détail

Intervenant : Hubert MARTINI

Intervenant : Hubert MARTINI Vendre c est bien, être payé c est mieux Intervenant : Hubert MARTINI Consultant en commerce international Formatex - Paris Expert Financement et Risques à l international CNUCED - Genève Pointe à Pitre

Plus en détail

PAIEMENT ET FINANCEMENT A L INTERNATIONAL

PAIEMENT ET FINANCEMENT A L INTERNATIONAL PAIEMENT ET FINANCEMENT A L INTERNATIONAL.I) INSTRUMENTS DE PAIEMENT: A) LE CHÈQUE: - Chèque: Moyen de paiement à vue. - Chèque bancaire: Il présente une garantie bancaire. - Chèque de l'entreprise Il

Plus en détail

entreprises Performance LC Stand By Développement à l international Sécurisez vos contrats commerciaux à l international On est là pour vous aider

entreprises Performance LC Stand By Développement à l international Sécurisez vos contrats commerciaux à l international On est là pour vous aider entreprises Développement à l international Performance LC Stand By Sécurisez vos contrats commerciaux à l international On est là pour vous aider Sécurisation des transactions L offre page 1 Le déroulement

Plus en détail

INSTRUMENTS ET TECHNIQUES DE PAIEMENT DU FRET A L INTERNATIONAL

INSTRUMENTS ET TECHNIQUES DE PAIEMENT DU FRET A L INTERNATIONAL INSTRUMENTS ET TECHNIQUES DE PAIEMENT DU FRET A L INTERNATIONAL Dans les opérations de commerce international, il ne suffit pas de vendre. Encore faut-il être payé. Cette vérité première se doit d'être

Plus en détail

Banque de Détail à l International - BHFM. Zoom sur la microfinance à la Société Générale

Banque de Détail à l International - BHFM. Zoom sur la microfinance à la Société Générale Banque de Détail à l International - BHFM Zoom sur la microfinance à la Société Générale JUIN 2007 LA SOCIETE GENERALE Un Groupe solide et performant Chiffres clés fin 2006 : Notations : 59 milliards EUR

Plus en détail

LES GARANTIES INTERNATIONALES

LES GARANTIES INTERNATIONALES LES GARANTIES INTERNATIONALES 1 DEFINITION Une garantie est un engagement délivré par une banque, le garant, d ordre et pour le compte de son client, le donneur d ordre, en faveur d un tiers, le bénéficiaire.

Plus en détail

POURQUOI UN COURS du DROIT DU COMMERCE INTERNATIONAL ( D C I )

POURQUOI UN COURS du DROIT DU COMMERCE INTERNATIONAL ( D C I ) Page 1 sur 28 POURQUOI UN COURS du DROIT DU COMMERCE INTERNATIONAL ( D C I ) Introduction Faire des affaires hors des frontières, demande la connaissance d un certains nombres de principes et de mécanismes

Plus en détail

Rencontres Auvergne International

Rencontres Auvergne International 16h30 à 17h30 Sécuriser les paiements àl international : indispensable! Salle N 4 5 Plan d intervention Rencontres Auvergne International Introduction : le risque pays à ne pas négliger Les moyens et techniques

Plus en détail

Trade Finance Check-list pour le vendeur avant présentation des documents sous crédit documentaire

Trade Finance Check-list pour le vendeur avant présentation des documents sous crédit documentaire ab Trade Finance Check-list pour le vendeur avant présentation des documents sous crédit documentaire La banque ne peut procéder au paiement que contre présentation de documents parfaitement conformes

Plus en détail

www.tscofppt.com Royaume du Maroc Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Manuel de Travaux Pratiques

www.tscofppt.com Royaume du Maroc Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Manuel de Travaux Pratiques Royaume du Maroc Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Manuel de Travaux Pratiques Secteur : Administration, Gestion & Commerce Filière : TSC Module : Paiement et financement

Plus en détail

Management des Risques des Paiements à l International

Management des Risques des Paiements à l International OBJECTIF Maîtriser les interfaces entre les Règles des Incoterms 2010 du contrat de vente et les instruments de paiement internationaux (Brochure 520 CCI, RUU 600 depuis juillet 2007, RPIS (ISP 98). Connaître

Plus en détail

Pratique des opérations internationales

Pratique des opérations internationales Chapitre 14 Pratique des opérations internationales Joële Macadré En lien avec les problématiques de globalisation vues au chapitre 5, réussir les importations en résultant passe par une veille active

Plus en détail

LA DOUANE IMPORT / EXPORT

LA DOUANE IMPORT / EXPORT LA DOUANE IMPORT / EXPORT Les techniques import/export évoluent constamment : il est donc judicieux de valoriser les compétences des opérationnels des services concernés des entreprises de toutes tailles

Plus en détail

Encadré par : Mr. IHADIAN ABID

Encadré par : Mr. IHADIAN ABID Université Abdelmalek Essaadi Faculté des sciences juridiques économiques & sociales -Tanger - Préparé par: AKHDIM WIAM BELOUAFI LOUBNA EL MOUSSAOUI LOUBNA EL MANSOURI RAHILA LOULICHKI ZAINAB Encadré par

Plus en détail

1. L étude des sources de documentation à l international

1. L étude des sources de documentation à l international Chap 9 : Evaluer et suivre les risques liés aux échanges à l international I. Effectuer un diagnostic export A. L objectif du diagnostic export L assistant de gestion peut déceler le potentiel de la PME

Plus en détail

27-03-2006. JJ Mois Année. L Univers SWIFTNet. 27 Mars 2006

27-03-2006. JJ Mois Année. L Univers SWIFTNet. 27 Mars 2006 JJ Mois Année L Univers SWIFTNet 27 Mars 2006 2 LES APPORTS DE SWIFT Les solutions SWIFT permettent des échanges avec les banques via un Canal unique, standardisé, sécurisé, non propriétaire : Offre multi-banques

Plus en détail

Documentaire Documentaire

Documentaire Documentaire MASTER MASTER 1 1 MIPMET MIPMET DROIT DROIT COMMERCIAL COMMERCIAL INTERNATIONAL INTERNATIONAL Dissertation Dissertation Juridique Juridique sur sur le le Crédit Crédit Documentaire Documentaire A partir

Plus en détail

L'UTILISATION DU CRÉDIT TRANSFÉRABLE DANS LES OPÉRATIONS DE COMMERCE INTERNATIONAL

L'UTILISATION DU CRÉDIT TRANSFÉRABLE DANS LES OPÉRATIONS DE COMMERCE INTERNATIONAL L'UTILISATION DU CRÉDIT TRANSFÉRABLE DANS LES OPÉRATIONS DE COMMERCE INTERNATIONAL 1. Le montage des opérations de négoce international Les opérations de négoce international sont des transactions "triangulaires"

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONALE : OPERATION INTERNATIONALE

COMMERCE INTERNATIONALE : OPERATION INTERNATIONALE Mlle Bâ Aminata Master EI 2 ème année COMMERCE INTERNATIONALE : OPERATION INTERNATIONALE Année Universitaire 2009/2010 Mr Crapanzano 1 Sujet : Vous êtes analyste dans une banque, votre client est un intermédiaire,

Plus en détail

Les moyens de financement du commerce international :

Les moyens de financement du commerce international : Les moyens de financement du commerce international : CREDIT DE PRE FINANCEMENT : C est un crédit contracter par l exportateur au prés de sa banque pendant la période de fabrication parce que les acomptes

Plus en détail

développement commercial France et International, organisation, conduite de changement Commerce international PROFORMALYS GROUPE PROFORMALYS

développement commercial France et International, organisation, conduite de changement Commerce international PROFORMALYS GROUPE PROFORMALYS Formation, Conseil, Recrutement, Coaching, Suivi développement commercial France et International, organisation, conduite de changement Commerce international PROFORMALYS GROUPE PROFORMALYS Notre philosophie

Plus en détail

DÉVELOPPEZ VOTRE ACTIVITÉ EN CHINE. Do you Renminbi?

DÉVELOPPEZ VOTRE ACTIVITÉ EN CHINE. Do you Renminbi? ENTREPRISES COMMERCE INTERNATIONAL DÉVELOPPEZ VOTRE ACTIVITÉ EN CHINE Do you Renminbi? PROSPECTEZ ET LANCEZ-VOUS SUR LE MARCHÉ CHINOIS ADOPTEZ LE RENMINBI, LA DEVISE CHINOISE SÉCURISEZ ET FINANCEZ VOS

Plus en détail

Table des matières TITRE I LE CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE ET LES MODES D ACCÈS AUX MARCHÉS ÉTRANGERS

Table des matières TITRE I LE CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE ET LES MODES D ACCÈS AUX MARCHÉS ÉTRANGERS Table des matières LA PRATIQUE DU COMMERCE INTERNATIONAL Avant-propos Principales organisations internationales Liste des abréviations Table des matières TITRE I LE CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE ET LES

Plus en détail

Partie1 La logistique

Partie1 La logistique Introduction organisation des enseignements en BTS Commerce International peut être calquée sur la réalité d une opération d exportation telle qu elle se déroule dans la réalité de l entreprise. Ainsi,

Plus en détail

Contrat de Vente International (Produits manufacturés destinés à la revente)

Contrat de Vente International (Produits manufacturés destinés à la revente) In accordance with the laws of INTERNATIONAL CHAMBER OF COMMERCE (ICC) Contrat de Vente International (Produits manufacturés destinés à la revente) A. CONDITIONS PARTICULIERES Ces conditions particulières

Plus en détail

Commissionnaires. Examen du 5 octobre 2011. Questionnaire à choix multiples

Commissionnaires. Examen du 5 octobre 2011. Questionnaire à choix multiples QCM Commissionnaires Annales de l examen Examen du 5 octobre 2011 Questionnaire à choix multiples Cochez la bonne réponse Temps conseillé - 1h30 - Noté sur 70 points. Une note inférieure à 20 dans cette

Plus en détail

JJ Mois Année Conférence UBM Projet Bâle 2 Société Générale. Pierre ALOUGES Date: 07/06/2007

JJ Mois Année Conférence UBM Projet Bâle 2 Société Générale. Pierre ALOUGES Date: 07/06/2007 JJ Mois Année Conférence UBM Projet Bâle 2 Société Générale Pierre ALOUGES Date: 07/06/2007 Société Générale : La banque de détail hors de France Bassin Méditerranéen Algérie Égypte Jordanie Liban Maroc

Plus en détail

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Madeleine Nguyen-The Importer Quatrième édition, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Chapitre 18 Le prix de revient import Si ce chapitre est placé en fin d ouvrage, c est simplement qu il

Plus en détail

LE CREDIT DOCUMENTAIRE

LE CREDIT DOCUMENTAIRE LE CREDIT DOCUMENTAIRE Le crédit documentaire n est pas une technique de paiement récente, contrairement à ce que beaucoup pensent. En effet l historien Fernand Braudel situe sa première utilisation en

Plus en détail

Droit et pratique du credit documentaire

Droit et pratique du credit documentaire Carlo Lombardini Droit et pratique du credit documentaire Deuxieme edition entierement revue et augmentee Helbing & Lichtenhahn Bale Geneve Munich 2000 Liste des abreviations XVII Chapitre I Introduction

Plus en détail

La garantie internationale

La garantie internationale La garantie internationale L'engagement que la banque (le garant) délivre est une garantie personnelle par laquelle elle s'oblige à payer pour le compte de son client vendeur ou acheteur (le donneur d'ordre)

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

SOGETRADE&SERVICES. Gérez en ligne vos transactions internationales et vos cautionnements domestiques

SOGETRADE&SERVICES. Gérez en ligne vos transactions internationales et vos cautionnements domestiques ENTREPRISES Commerce international SOGETRADE&SERVICES Gérez en ligne vos transactions internationales et vos cautionnements domestiques 2 Vous effectuez régulièrement des opérations internationales et/ou

Plus en détail

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Madeleine Nguyen-The Importer Quatrième édition, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Sommaire Introduction... 1 PREMIÈRE PARTIE La place de l import dans les échanges internationaux Chapitre

Plus en détail

Table des matières. Première partie ... 23

Table des matières. Première partie ... 23 Sommaire... 5 Préface... 7 Introduction générale.... 11 Première partie Théorie générale du crédit documentaire et du connaissement et leurs cadres juridiques respectifs... 23 Chapitre 1 Théorie générale

Plus en détail

22-Paramètres de la session Simulation C.I. 2007 (1) Le présent document vous fournit un ensemble d'informations générales sur votre environnement.

22-Paramètres de la session Simulation C.I. 2007 (1) Le présent document vous fournit un ensemble d'informations générales sur votre environnement. 22-Paramètres de la session (1) Le présent document vous fournit un ensemble d'informations générales sur votre environnement. Paramètres Généraux Pays de référence (*) France Monnaie de référence Euro

Plus en détail

La communication internationale

La communication internationale FICHE 16 La communication internationale Pour accompagner son développement à l international, une entreprise doit définir ses objectifs, ses cibles, son axe de communication et son plan média. 1. Définir

Plus en détail