Mausoleo, Olmi Cappella, Pioggiola, Vallica. Bilan d activité. Point d accès multimédia du Giussani. À Olmi Cappella

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mausoleo, Olmi Cappella, Pioggiola, Vallica. Bilan d activité. Point d accès multimédia du Giussani. À Olmi Cappella"

Transcription

1 2012 Mausoleo, Olmi Cappella, Pioggiola, Vallica Bilan d activité Point d accès multimédia du Giussani À Olmi Cappella Christophe Pigelet animateur du du Giussani

2 Le du Giussani est situé dans le Nano rural à Olmi Cappella dans l établissement Battaglini au rez-dechaussée dans un local de 120m2 partagé avec la bibliothèque médiathèque gérée par des bénévoles sous l autorité du syndicat mixte du Giussani. Les horaires d ouverture on été définies lors d une réunion de coordination avec le chef de projet et une réunion avec les bénévoles de la bibliothèque. Le lundi de 13h30 à 17h, le mardi de 13h 30 à 17h30, le mercredi de 9h à 12h, le jeudi de 13h30 à 17 h 30, le vendredi de 9 h à 12 h. 4 ordinateurs pour l usage en atelier, 1 ordinateur pour l accès libre sur toutes les heures d ouvertures et un poste principal pour la gestion et le stockage des photos et documents. Un ordinateur portable permet à l animateur d assurer les fonctions de mobilité et d utiliser le vidéo projecteur dans la salle de projection. Une imprimante multifonction noir et blanc ainsi qu une imprimante couleur A3 pour l impression ; un scanner, un caméscope, 2 appareils photo numériques, un vidéo projecteur, constituent l ensemble du matériel informatique du 5 casques audio, 1 enregistreur numérique, 1 tablette tactile complètent le tout. De plus l animateur a acheté à titre personnelle un lecteur d e-books Matériel prévisionnel : 1. Achat d un ampli avec haut-parleurs pour sonorisation de la salle (500 ) 2. Un disque dur réseau (nas) modele qnap TS-219P II pour permettre le stockage et la centralisation de l ensemble des données (photo, vidéo) (400 ) 3. De nombreuses expositions ont lieu dans la salle d accueil et il parait urgent que des grilles d exposition modulables soit achetées pour favoriser ce type de manifestation très appréciée du public. 4. L acquisition d un objectif macro(700 ) ok pour le travail sur les plantes et les insectes ainsi qu un objectif grand angle(600 ) améliorera sensiblement le rendu des photos pour une qualité plus pro.

3 Connexion internet : Malgré de nombreuses réclamations contre l opérateur orange la connexion internet ne s améliore pas et même si les microcoupures ont quelques peu disparu la lenteur de connexion rappelle que nous ne sommes pas une priorité pour l opérateur orange. Il est impossible d utilisé les 7 ordinateurs (De plus en plus de personnes travaillent sur leur pc portable et sur tablette) sur le réseau internet en même temps. Comte tenu de la dématérialisation (le cloud) les élus de la région devrait se poser la question sur l avenir de son réseau. Effectif : L animateur est sous contrat renouvelable (juin 2013) à mi-temps 17h 30 par semaine. Il ouvre le Pam 17h 30 par semaine et effectue quelques heures supplémentaires pour la gestion administrative. L animateur exprime une certaine lassitude et espère que la création du label donnera un cadre nouveau à son activité. Son implication au quotidien, le fait d être un salarié précaire, l obligation d innover, la difficulté de l isolement, lenteur de mise en place de certains projets, le manque de formation, la répétition des taches administratives lui donne l impression de toucher le bout. Objectifs initiaux : Accès public pour tous et spécifiquement aux exclus sociaux, atelier, libre consultation, séances d initiation et découverte, conseil en informatique. Favoriser la démocratie locale Faciliter les démarches administratives. Le s intègre dans une démarche de développement local sur le plan culturel, économique et éminemment social. La volonté de fournir un accès à l internet pour les habitants qui n en bénéficient pas L'usage des TIC, a pour objectif de favoriser l'autonomie, l'esprit critique, la responsabilisation et la citoyenneté des individus. Elle vise à démocratiser les savoirs et à permettre au plus grand nombre de disposer des armes intellectuelles pour agir par soi-même. Elle ne propose pas la transmission de savoirs de façon unilatérale, mais plutôt une construction collective. Le but est de rendre un maximum de services à la population.

4 Financement : Véritable service public pour la population l ensemble des ateliers est maintenu gratuit, mais l usage libre est payant ainsi que les photocopies (0.50ct les quinze minutes, mais modulable suivant la fréquentation). Environ 700 sont rentrés dans la caisse Statistiques : Population du Giussani (donnée INSEE 2006) OlmiCappella 183 habitants Mausoleo 12 habitants Pioggiola 90 habitants Vallica 39 habitants. Soit au total: 324 habitants L'été la population passe à environ 1000 personnes. Inscriptions et fréquentations En 2012 le nombre d inscrits au est de % des utilisateurs sont des femmes 30% des utilisateurs ont un niveau de connaissance confirmé 18% des utilisateurs ont un niveau de connaissance débutant La fréquentation des utilisateurs du a été de: 1 semestre : 466 visites pour 178 heures d animations pour 52 inscrits 2 semestre : 625 visites pour 206 heures d animations pour 88 inscrits Soit au total : 1091 personnes sont venues au dans l année pour 384 heures d animations. La légère baisse de fréquentation est essentiellement due à : Moins d activités avec l école, moins de classes culturelle avec l Aria Bis repetita : Une caractéristique essentielle du pam est d avoir été conçu avant tout comme un centre de ressource au service d un projet territorial. Le fonctionnement actuel est dépendant des autres acteurs de la vie locale (associations, communes, école, crèche, onf, office du tourisme, pnrc, Communauté des communes).

5 Cyber-base : le portail cyberbase n est pas adapté à notre fonctionnement actuel et je ne suis personnellement pas convaincu qu il est amélioré d une quelconque manière nos difficultés, ni répondu à nos attentes, et qui de plus aujourd hui présente un cout très (trop) important pour notre structure. Formation de l'animateur L'animateur joue un rôle majeur dans la diffusion des connaissances et des pratiques numériques auprès du grand public. Les évolutions rapides des technologies et la diversification considérable des services web disponibles nécessitent une adaptation permanente de ses connaissances pour lui permettre de maîtriser les nouveaux usages, de les diffuser largement dans la société et de répondre aux nouveaux questionnements qu ils suscitent. Il est regrettable qu aucune formation* n est été prévue dans l année pour l animateur (il est loin le temps des formations au creps(csjc) à Ajaccio) L Animateur à participé aux réunions de travail, +de services public, Pole emploi, journée du patrimoine, cyberbase, médiation numérique, label régional. Une réunion pour le cahier des charges de la réalisation du label PAM a eu lieu le lundi 23 janvier Réunion du jeudi 11 octobre à Ajaccio 2012 Label PAM le processus de labellisation des PAM de Corse et finaliser un document qui sera soumis en Assemblée de CORSE prochainement. Les préconisations suite au diagnostic réalisé auprès des PAM, les consultants Philippe CAZENNEUVE et Christophe RUDELLE ont détaillé un schéma d animation territoriale qui s organiserait autour de : Du pilotage par La CTC et l évaluation le réseau, Du suivi par la constitution d un comité de suivi (SDT, ACEPM, ) en charge de coordonner et de structurer le réseau, D une animation régionale via un Pôle de ressources regroupant différents partenaires,experts.

6 Ateliers : Cette année s inscrit dans la continuité. La fréquentation des ateliers est bonne pour les ateliers cours (de 3 à 10 personnes) Pour les ateliers dont les objectifs sont plus difficiles à atteindre du fait du temps passé et de l assiduité demandée, c est plus compliqué car la différence de niveau des utilisateurs complique la tache et ne permet pas d arriver au bout de certains ateliers. Les habitants qui ont le moins de connaissances sont les plus demandeurs. Dans mon espace, ceux que je vois le moins sont les jeunes de 13 à 25 ans : il me semble que les activités et les contenus que nous proposons ne sont pas adaptée et assez attractifs. J aimerai leur offrir un lieu d échange sur leurs pratiques numériques (Même s ils ne connaissent pas grand-chose). Les jeunes préfèrent les jeux, les vidéos, le tchat et il faudrait beaucoup plus de temps pour préparer des animations qui pourrait les intéresser. Module 1 : La collaboration avec l école présente de nombreuses difficultés et complique la tache de l'animateur qui pourtant a su se rendre disponible, coopératif et proposer des animations. Les mises à jour du site internet de l école sont assurées épisodiquement lors des ateliers. Assistance scolaire : L organisation des ateliers périscolaire et soutien scolaire est en stand by (attente de signature d un partenariat), mais l offre reste concentrée sur la réalisation d exposés et de recherches sur un sujet précis par les collégiens et lycéens de la région.

7 L activité avec la «casa Zitellina» a très bien fonctionné le 1 er semestre mais a stopper au second semestre (en attente de convention). Le club nature : Son but Sensibiliser les jeunes et moins jeune à la protection et au respect de la nature, - Fédérer les jeunes intéressés par la découverte de la nature et leur proposer un lieu de rassemblement, - Proposer une initiation à la découverte de la nature et de l environnement - S impliquer dans la protection de la nature (chantiers, nettoyages, ) - Rejoindre un réseau déjà existant : la Fédération des Clubs CPN (Connaître et Protéger la Nature). Quelques activités nature ont déjà été réalisées. Ces animations ont porté sur les thématiques des chauves-souris, des insectes, le gypaête et aussi sur les plantes de notre région et leurs usages. La base de données prend de l'ampleur et démontre que l atelier a tous son sens Module 2 : Le pam collecte les photos afin de recueillir le maximum de données sur le patrimoine, Des ateliers apprennent à améliorer les photos (scan, retouche, recadrage). Les photos servent à illustrer les articles du journal et contribuent à mettre en valeur la mémoire collective du Giussani. Petit à petit se constitue une photothèque. Journal : le n 1 et le n 2 du journal "Fatti Ghjunsaninchi" est sorti à 400 exemplaires. Ce travail valorise l engagement de ses participants et leur permettent de s enrichir des réflexions collective et permet à certain de rompre avec l isolement. Il renforce et facilite la communication des mairies, des associations., les habitants participent, écrivent des articles. Ils se sont rapidement approprier le journal bien décidé à lancer une dynamique. Multimedia : D autres ateliers ont permit de réaliser des vidéos, des diaporamas (l armistice, théatre, sortie de l école, la croix du M Padru, Arcature, mon village Olmi Cappella, Arbigliule di qui, Pains de St Antoine, l Age de glace)

8 Un rédacteur : «franchement ca manquais c'est excitant de faire partie de l aventure...» Un premier pas vers le lien social renoué... Module 3 : L'analyse de la photo paysagère, qui en est l'application la plus pratique, est intéressante à plusieurs titres : c'est tout d'abord un document géographique à part entière dont la lecture constitue le 1er degré dans la compréhension d'un milieu ou d'un territoire ; c'est aussi un support à l'éducation visuelle. Les deux aspects sont indissociables dans une démarche de lecture de la photo paysagère : la recherche des éléments visuels (contrastes, lignes dominantes, points forts) étant souvent des indices de différenciation et d'identification des différentes unités naturelles ou humaines du paysage. L'éducation visuelle n'est pas ici réduite à un exercice en soi, elle est aussi au service de la compréhension du mode d'organisation d'un territoire. Pluridisciplinarité La lecture de représentations de paysages permet le développement des compétences dans le domaine de la géographie, de l'histoire, de l'éducation visuelle et de l'éducation artistique. -Réalisation d un croquis avec photo philtre et impressions des dessins -Approche de la toponymie - savoir se situer

9 Module 4 Ce module est plus compliqué à gérer car il est difficile que plusieurs personnes est le même problème en même temps mais en prenant le temps de résoudre les différent soucis inhérent à l usage de l informatique ainsi que les demandes très variés et il est difficile d appliquer la règle de 3 personnes sur l atelier. Grace à cette implication l animateur parvient à garder le contact avec tous les citoyens pour toujours plus ancré le Pam au cœur du territoire ; L'actualité sur le net, les outils système, Acheter en ligne, envoie de fichier volumineux, web radio, vod, les comparateurs de prix, entretenir son pc portable, diaporama avec kizoa, impression photo, open office, logiciels libres, Skype, antivirus, apn, retouche photo, e-books, traitement de texte, picasa, maintenance, télé déclaration, gmail, l'e-administration, google, la météo, 1. L Animateur à participer aux réunions de travail, +de services public, Pole emploi, caf, Msa 2. Les journées du patrimoine est le rendez vous incontournable de l année : Prés de 20 personnes ont participé à l élaboration de ces journées : plus d infos sur le site internet :

10 3. Organisation d une soirée sur la découverte des chauves souris en partenariat avec le groupe chiroptère Corse. 4. Organisation d une soirée sur la découverte du Gypaète barbu en partenariat avec le parc naturel de corse

11 5. L animateur a participer à un atelier Gimp et Mao lors de Bastia ville digitale Conclusion : En 2012 le bilan est sensiblement le même qu en 2011, pourquoi? Les conclusions de 2011 n ont jamais été autant d actualités ; Lors de la présentation du label et sa charte les préconisations ont été approuvé par l ensemble des animateurs et depuis plus rien. La réactivité de la ctc est caractérisée par l inertie et le manque de prise de décision. Le manque d une vision prospective sur le fonctionnement des PAM et ce qu ils pourraient apporter. Les décideurs politiques ne portent pas de vision sur ce que pourraient devenir ces espaces, Tout simplement parce que l analyse des besoins n a toujours pas été menée, que la place des EPN dans le paysage des services publics n a toujours pas été définie. Alors que d autres régions françaises ont depuis longtemps pris de nouveaux engagements au 31 décembre la CTC ne s est toujours pas prononcé sur l avenir de nos PAM. Je souhaite et j espère que le nouvel AAP voit le jour et qu il définisse un nouveau cadre à notre emploi au service des populations de nos territoires et de la Corse. Comment je vois l avenir : Inventer le comme 3 e lieu Le pam se situe au centre de l établissement Battaglini, 120 m2 qui se partage avec la bibliothèque du réseau départemental structure abritant des services publics (mairie, poste, office de tourisme), une école publique, une crèche, un hébergement en appartements et dortoirs pour 80 personnes (taux de remplissage 2012, 24%), un réfectoire de 100 places, une structure multisports (foot, basket, tennis), une salle d accueil avec écran de projection, 2 cours extérieur de 200m2. Le taux de remplissage de l hébergement de situe autour de 24% principalement sur juillet et aout assuré par l association ARIA (théâtre). Le potentiel sous exploité de l hébergement pourrais augmenter par l accueil de classe (scolaire) ou groupe (associatif, entreprise, familles?). Pour réaliser cet objectif il conviendrait de proposer des activités en complément du séjour. La thématique centrale peu être la découverte de la nature, de l environnement et du patrimoine bâtit et plus largement le développement durable. Le PAM lui propose des ateliers en lien avec ces thématiques (photo, video, diy, sciences, expériences, et pourquoi pas, robot, récup art, fabrication d objet ( imprimante 3d), jeux vidéo, art plastique et des ateliers théâtre, cirque avec l ARIA.» Il nous faut multiplier les possibilités de curiosité, d appropriation, susciter des réactions et laisser libre l inventivité de chacun.

12 Qu est-ce que le troisième lieu? Un espace neutre et vivant Il se veut un espace neutre, propice à un échange informel entre tous les membres de la communauté, procurant des opportunités de rencontres autres que celles possibles dans les sphères privée ou professionnelle. Ces espaces agissent comme niveleur social où les individus se positionnent sur un même pied d égalité. La conversation et le partage de moments agréables avec les autres constituent l attrait principal de ces lieux. L ambiance du troisième lieu est généralement joyeuse et vivante, marquée par la curiosité, l ouverture et le respect de l autre. Son accessibilité le caractérise également : une large amplitude horaire et une localisation appropriée en font un endroit aisément abordable. Un lieu d habitués Les troisièmes lieux agissent comme «facilitateur social» et permettent de rompre la solitude ou de contrer l ennui. Leur environnement est marqué par la simplicité, mettant les gens à l aise, les invitant à s approprier le lieu facilement Comme à la maison La convivialité y régnant rapproche leur atmosphère de celle du foyer. Ainsi, il procure aux individus un ancrage physique autour duquel s articule leur existence quotidienne, qui les enracine dans la communauté et éveille en eux un sentiment d appartenance. Le troisième lieu est véritablement composé par ses usagers, qui lui donnent sa richesse. L unité social L individu en retire de multiples bénéfices personnels. Les troisièmes lieux sont garants de nouveauté et invitent à vivre une expérience inédite, brisant la monotonie du quotidien. Ils entretiennent la sensation d aventure, d excitation, d inconnu. Agrégateurs de populations variées, ils décuplent les possibilités de rencontres et génèrent une forme d unité social». ils offrent une perspective différente sur l existence, s inscrivant en faux contre les comportements individualistes. Ils agissent comme un stimulant moral, ce qui leur confère des vertus thérapeutiques. L individu peut s engager à sa guise dans des interactions avec les autres Le troisième lieu facilite ainsi un mode d affiliation plus occasionnel et informel. Un cadre propice au débat Lieux de rencontre et d échange, d expérience de vie avec et à travers les autres, elles constituent un service gratuit et permettent l assimilation des bases de la participation à la vie publique. Un ancrage physique fort Il se dégage de ces nouveaux établissements une ambiance stimulante et excitante. Le 3 ieme lieu se fait terrain d expérimentation, de découverte, d exploration, et s apparente à un grand terrain de jeux. Îlots thématiques ou décors confèrent au lieu une dimension ludique et propice à l imaginaire.

13 Une vocation sociale affirmée Elles se transforment en lieux-phares pour leur collectivité et leur qualité de lieu public leur procure un statut particulier, axé sur la cohésion sociale Expérimenter avec les habitants : vers une conception collective et progressive Les EPN doivent être pensés non pas pour ce qu ils sont, mais pour ce qu ils pourraient apporter dans un écosystème, un territoire. Continuer à répondre aux nouvelles demandes en est bien sûr une, à laquelle les animateurs ont toujours été sensibles. Aider les utilisateurs à dépasser la consultation pour les aider à passer à l action, à monter des projets ( ça commence à être le cas ) Quoi qu il en soit la structure PAM doit se transformé. Il paraît aujourd hui nécessaire de redonner l envie et la possibilité à tous de se réapproprier ces lieux publics de côtoiement, où la démocratie se négocie et le vivre-ensemble est mis en exergue. La notion de projet collectif, auquel chacun est invité à prendre part, doit ainsi être retrouvée. Développer les capacités créatives de chacun. Ces chantiers reposent sur deux axes forts dont les objectifs sont de fédérer, d éduquer, de créer et de débattre. Peut-être un peu rêveurs et idéaliste, mais bien ancrés dans le réel, le pam tente de redonner aux citoyens un rôle moteur dans la vie collective. Le premier axe du «chantier» consiste en la mise en place d ateliers plus ouvert récup art, fabrication, réparation, livres, de jardinage ou de graphisme, Landart, MAO, atelier cuisine. Le second axe correspond à l organisation d événements créant les conditions d émergence d une situation conviviale. L idée est de créer des moments d échange ouverts à tous, qu il s agisse de projections, mini concerts de musique, expositions, de repas partagés, piqueniques ou de débats publics de dégustation de produits bio, compost urbain... pour investir l'espace public, l'imagination est la seule limite, et les installations spontanées invitent à dialoguer, à partager un café ou une tisane et à se rencontrer entre citoyen. Le troisième axe est l apprentissage et le développement des compétences de l animateur, essentiel pour l évolution et la pérennité du PAM. Importance de l animation, du travail de médiation et de Concertation avec les élus. Voila le défi qui s offre à nous. Une expérimentation inédite, riche, stimulante. Un horizon de possibilités élargi, où missions sociales et culturelles se conjuguent plus étroitement. Pour tout renseignement complémentaire vous pouvez contacter l animateur : Christophe Pigelet par téléphone au , par à l adresse Suivre l animateur sur facebook : Sur twitter : ou consultez le site internet du pam-olmicappella.jimdo.com...

QUE PEUT-ON FAIRE DANS UNE CYBER-BASE? SOMMAIRE. Cyber-base mobile, à la demande. Pourquoi aller dans une Cyber-base?

QUE PEUT-ON FAIRE DANS UNE CYBER-BASE? SOMMAIRE. Cyber-base mobile, à la demande. Pourquoi aller dans une Cyber-base? SOMMAIRE Que peut-on faire dans une cyber-base?...p. 3 Zoom sur...... p. 4 Animations... p. 5 Parcours et cycles d approfondissement, exercices encadrés... p. 6-7 Cycles thématiques... p. 8-12 Cyber-bases

Plus en détail

l été 2015, cependant pendant la période du 04/08 au 20/08 les horaires seront modifiés pour les mardi et les jeudi.

l été 2015, cependant pendant la période du 04/08 au 20/08 les horaires seront modifiés pour les mardi et les jeudi. L espace de pratiques Numériques de Roanne reste ouvert tout l été 2015, cependant pendant la période du 04/08 au 20/08 les horaires seront modifiés pour les mardi et les jeudi. Mardi 04/8 ; 11/08; 18/08

Plus en détail

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Vendredi 27 février 2015 Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Légende : Etablissement de recherche, de culture et de loisirs, elle proposera des collections renouvelées et des services innovants

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant propos :

SOMMAIRE. Avant propos : Années 2013-2016 SOMMAIRE 1. Contexte Etat des lieux Le collège Henri HIRO son environnement, ses élèves, ses enseignants Son CDI Les objectifs prioritaires du collège Henri HIRO Fonds documentaire et

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

Internet et bien d autres choses encore!

Internet et bien d autres choses encore! Informatique Internet et bien d autres choses encore! Programme des Ateliers Septembre 2014 à Mars 2015 ATELIERS D INITIATION Nouvelle formule Initiation à l ordinateur, à Internet et à la messagerie électronique

Plus en détail

BIENVENUE! «Ce n est pas le temps qui nous change, mais les gens et les évenements qui nous rentrent dedans.»

BIENVENUE! «Ce n est pas le temps qui nous change, mais les gens et les évenements qui nous rentrent dedans.» BIENVENUE! «Ce n est pas le temps qui nous change, mais les gens et les évenements qui nous rentrent dedans.» Le Son Art ouvre ses portes et vous offre un lieu unique en son genre. Une priorité : la rencontre

Plus en détail

QUE PEUT-ON FAIRE DANS UNE CYBER-BASE? SOMMAIRE. Cyber-base mobile, à la demande. Pourquoi aller dans une Cyber-base?

QUE PEUT-ON FAIRE DANS UNE CYBER-BASE? SOMMAIRE. Cyber-base mobile, à la demande. Pourquoi aller dans une Cyber-base? SOMMAIRE Que peut-on faire dans une cyber-base?...p. 3 Zoom sur...... p. 4 Animations... p. 5 Parcours et cycles d approfondissement, exercices encadrés... p. 6-7 Cycles thématiques... p. 8-12 Cyber-bases

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Cycles d initiation Décembre à Mars 2015

Cycles d initiation Décembre à Mars 2015 Cycles d initiation Décembre à Mars 2015 CYCLE I : DECOUVERTE DE L ORDINATEUR Apprentissage de du fonctionnement de l ordinateur et de ses périphériques, de la souris et du clavier, initiation au système

Plus en détail

PROGRAMME JANVIER À JUIN 2014

PROGRAMME JANVIER À JUIN 2014 PROGRAMME JANVIER À JUIN 2014 http://epn.lechesnay.fr Internet, messagerie, photos et vidéo, réseaux sociaux et auto-formation, jeux vidéo et stages multimedia pour les jeunes Découvrez l'ensemble des

Plus en détail

Médiathèque François Mitterrand Place François Mitterrand - 01 46 01 71 30 www.clamart.fr ou http://mediatheque.clamart.fr

Médiathèque François Mitterrand Place François Mitterrand - 01 46 01 71 30 www.clamart.fr ou http://mediatheque.clamart.fr Médiathèque François Mitterrand Place François Mitterrand - 01 46 01 71 30 www.clamart.fr ou http://mediatheque.clamart.fr 2 Vous pouvez bénéficier d un accès autonome aux postes informatiques de l espace

Plus en détail

METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE

METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE 1 METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE Architectures Numériques d'informations. Usages, Contenus et Technologies. Paris, 2 juillet 2010 L emprunteur se fait rare 2 Evolution

Plus en détail

Pratiques et usages du web, la «culture internet» moderne

Pratiques et usages du web, la «culture internet» moderne Internet Avancé (lundi 19 h - 21 h) Pratiques et usages du web, la «culture internet» moderne Connaître les évolutions, les tendances, les usages et les enjeux de société en rapport avec Internet. Se tenir

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS INSTALLATION Une équipe d experts informatiques dédiée à votre bien-être numérique. FORMATION MAINTENANCE CATALOGUE DES FORMATIONS Retrouvez tous les avis clients sur bdom.fr B dom est une entreprise de

Plus en détail

Démarche & ses étapes (information) III. Présentation des orientations et des actions du schéma de développement culturel d Alsace Bossue 2014-2016

Démarche & ses étapes (information) III. Présentation des orientations et des actions du schéma de développement culturel d Alsace Bossue 2014-2016 SCHÉMA DE DÉVELOPPEMENT CULTUREL D ALSACE BOSSUE 2014-2016 RESTITUTION AUX ACTEURS MARDI 26 NOVEMBRE 2013 à LORENTZEN DÉROULÉ DE LA SOIRÉE I. Introduction II. Démarche & ses étapes (information) III. Présentation

Plus en détail

Module 1 Module 2 Module 3 10 Module 4 Module 5 Module 6 Module 7 Module 8 Module 9 Module 10 Module 11 Module 12 Module 13 Module 14 Module 15

Module 1 Module 2 Module 3 10 Module 4 Module 5 Module 6 Module 7 Module 8 Module 9 Module 10 Module 11 Module 12 Module 13 Module 14 Module 15 Introduction Aujourd hui, les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes et une masse considérable d informations passe par Internet. Alors qu on parle de monde interconnecté, de vieillissement

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

Usages pédagogiques des tablettes

Usages pédagogiques des tablettes Usages pédagogiques des tablettes 1. Qu est-ce qu une tablette? Bien que définie comme un «ordinateur portable et ultraplat, qui se présente comme un écran tactile et qui permet notamment d accéder à des

Plus en détail

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche?

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? ENQUÊTE Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? La stratégie «ambassadeur» de Manche Tourisme La stratégie «ambassadeur»de Manche Tourisme Dans son schéma de

Plus en détail

Septembre Décembre 2015

Septembre Décembre 2015 ATELIERS MULTIMEDIA Septembre Décembre 2015 Médiathèque Blaise-Cendrars Place Romagné 01 34 90 38 72 VOUS AVEZ DIT «ATELIERS MULTIMEDIA»? Les ateliers multimédia sont assurés par les bibliothécaires, gratuits

Plus en détail

événements ressources Fête de la science Fête de l internet nuit des musées D Du 9 au 13 octobre 2013 D Mars 2014 Profitez également

événements ressources Fête de la science Fête de l internet nuit des musées D Du 9 au 13 octobre 2013 D Mars 2014 Profitez également événements Fête de la science D Du 9 au 13 octobre 2013 A la découverte des dernières innovations technologiques et numériques. Fête de l internet D Mars 2014 Ateliers, conférence C est le moment de pousser

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

Livret des activités

Livret des activités Club MULTIMEDIA VERCEL Photo-Vidéo-Informatique Nouvelles Technologies 1 rue St Eloi 25530 VERCEL Email : club-multimedia@mairie-vercel.fr Livret des activités 2015/2016 1 2 Mot du président Nous avons

Plus en détail

Cahier des charges pour la création d un site internet dédié au Matrimoine

Cahier des charges pour la création d un site internet dédié au Matrimoine Cahier des charges pour la création d un site internet dédié au Matrimoine 1. Présentation d HF Née en novembre 2009 à l initiative de femmes et d hommes travaillant dans le domaine du spectacle, de la

Plus en détail

La gazette des temps d accueil périscolaires de Kerhoas

La gazette des temps d accueil périscolaires de Kerhoas La gazette des temps d accueil périscolaires de Kerhoas Numéro 4 mai juin 2014 Au menu de votre gazette : 1. Les animations mises en place sur les temps de midi/2 et de pré et post-scolaire. 2. Les animations

Plus en détail

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite Dossier de Presse,,,, Une école indépendante, laïque et gratuite Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole K Une nouvelle chance pour des enfants de pouvoir apprendre dans les meilleures conditions. Ecole

Plus en détail

Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée. Productions La Châtre le 22 janvier 2013

Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée. Productions La Châtre le 22 janvier 2013 Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée Productions La Châtre le 22 janvier 2013 1- Transport participatif 2 2- Pôle de création «Georges Sound» 3 3- S ouvrir au monde par la Visioconférence

Plus en détail

DIAPASON : DIAgnostic PArtagé Sur lés Outils Numé riqués

DIAPASON : DIAgnostic PArtagé Sur lés Outils Numé riqués DIAPASON : DIAgnostic PArtagé Sur lés Outils Numé riqués Intro Partie 1 Equipement des professionnels 1.1 Disposez-vous des équipements suivants?, à titre personnel exclusivement b. Oui, à titre professionnel

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

Culture. Type de subvention : Fonctionnement Aide au projet. Objectifs. Conditions de recevabilité de la demande. Critères d éligibilité de la demande

Culture. Type de subvention : Fonctionnement Aide au projet. Objectifs. Conditions de recevabilité de la demande. Critères d éligibilité de la demande Culture Politique : Arts plastiques et visuels : aide aux artistes professionnels ou en voie de professionnalisation pour la création et la diffusion de leurs oeuvres Type de subvention : Fonctionnement

Plus en détail

UNIVERSITÉ PANTHÉON ASSAS Paris 2

UNIVERSITÉ PANTHÉON ASSAS Paris 2 UNIVERSITÉ PANTHÉON ASSAS Paris 2 Le LEARNING CENTER d ASSAS Un campus urbain au cœur du quartier Latin 4 8 Le centre Assas en chiffres > 1 bâtiment entièrement accessible sur 8 étages > Équipé du

Plus en détail

Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio

Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio Ce projet nous donne l opportunité de tester des scénarios auxquels nous réfléchissons depuis l ouverture de notre portail en octobre 2008 et la mise

Plus en détail

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille mode d emploi Un lieu de vie La médiathèque est un lieu de vie, d information, de formation, de culture et de loisirs ouvert à tous, librement et gratuitement. Seul le prêt nécessite une inscription.

Plus en détail

Internet reste un support il ne pourra pas remplacer tout le travail marketing et stratégique en amont.

Internet reste un support il ne pourra pas remplacer tout le travail marketing et stratégique en amont. :! En préambule : Internet reste un support il ne pourra pas remplacer tout le travail marketing et stratégique en amont. Parlons solutions numériques plutôt qu uniquement de site Internet! Pour structurer

Plus en détail

Le Réseau intercommunal des bibliothèques

Le Réseau intercommunal des bibliothèques Réseau intercommunal des bibliothèques APPEL A CANDIDATURE POUR UNE RESIDENCE D AUTEUR Dans la période d octobre 2010 à janvier 2011, la Communauté de communes Vallée de l Hérault accueille un auteur en

Plus en détail

Windows 8 Module 3 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013

Windows 8 Module 3 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013 Windows 8 Module 3 7. L'indispensable fonction «Paramètres du PC» (3/3) Nous voilà arrivé à la dernière étape de notre tour d horizon des nombreuses options du module Paramètres du PC. Cet outil permet

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE

LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE LES MUSEES & LES APPLICATIONS CULTURELLES SUR SMARTPHONES ETUDE DE MARCHE SOMMAIRE 1) L étude en quelques mots....p 3 Qui? Quoi? Quand? Comment? Pourquoi? 2) Quid des applications mobiles & des musées..p

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES ELECTIONS DES DELEGUES AU CONSEIL DE VIE LYCEENNE (CVL) Voter pour se faire entendre

GUIDE DE BONNES PRATIQUES ELECTIONS DES DELEGUES AU CONSEIL DE VIE LYCEENNE (CVL) Voter pour se faire entendre Je vote Tu votes Elle vote Il vote Nous votons Vous votez GUIDE DE BONNES PRATIQUES ELECTIONS DES DELEGUES AU CONSEIL DE VIE LYCEENNE (CVL) Voter pour se faire entendre Septembre 2010 Préface Elaboré au

Plus en détail

Un collégien, un ordinateur portable

Un collégien, un ordinateur portable Un collégien, un ordinateur portable > Éviter la fracture numérique... fiche 1 Henri Emmanuelli, député, président du Conseil général des Landes > Message de Jack Lang aux collégiens landais... fiche 1

Plus en détail

La MIETE c est une...

La MIETE c est une... La MIETE c est une... Maison,une structure artistique et culturelle. Un espace qui se veut chaleureux, de protection, modulable, sécurisant, convivial, un lieu qui permet à chaque personne d agir. Accueillant

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Wifi public

DOSSIER DE PRESSE Wifi public DOSSIER DE PRESSE Wifi public Arras 2.0 poursuit sa modernisation: Arras, 1 ère ville du Pas-de-Calais à proposer le Wi-Fi public! SOMMAIRE UN ACCES INTERNET GRATUIT ET OUVERT A TOUS 4 L INSTALLATION DE

Plus en détail

CENTRE DE LOISIRS SANS HÉBERGEMENT ----- PROJET PÉDAGOGIQUE

CENTRE DE LOISIRS SANS HÉBERGEMENT ----- PROJET PÉDAGOGIQUE CENTRE DE LOISIRS SANS HÉBERGEMENT ----- PROJET PÉDAGOGIQUE SOMMAIRE INTRODUCTION.. page 3 I. LE CONTEXTE...4 II. LES OBJECTIFS PEDAGOGIQUES...5 III. L'ORGANISATION DU CENTRE DE LOISIRS..7 IV. LE RÔLE

Plus en détail

Année universitaire 2015-2016 - 1er semestre

Année universitaire 2015-2016 - 1er semestre Année universitaire 2015-2016 - 1er semestre Université Inter-Âges de Melun Hôtel du Château 23, rue du Château 77000 MELUN Tel : 01.64.52.01.21 E-mail : uia@ville-melun.fr - Condition : être inscrit(e)

Plus en détail

Des ipad dans les écoles angevines : un projet ambitieux

Des ipad dans les écoles angevines : un projet ambitieux DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Corine Busson-Benhammou Responsable Relations Presse Tél : 02 41 05 40 33 - Mobile : 06 12 52 64 98 Courriel : corine.busson-benhammou@ville.angers.fr Angers est la

Plus en détail

Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural

Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural CAHIER DES CHARGES Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural Juillet 2013 Sarah Pecas I - PRESENTATION

Plus en détail

CYBER-BASE 2015-2016 M. E. F. I 2 RIVES. Programme des Ateliers

CYBER-BASE 2015-2016 M. E. F. I 2 RIVES. Programme des Ateliers CYBER-BASE Programme des Ateliers 2015-2016 M. E. F. I 2 RIVES Maison de l Emploi de la Formation et de l Internet 29 av J Baylet - 82400 Valence d Agen 05.63.95.58.20 - www.mefi-2rives.fr Pour les débutants

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Ateliers. Le planning. Informatique et Internet. l'ourcq Communauté de communes. Février - juillet 2014. Pays de

Ateliers. Le planning. Informatique et Internet. l'ourcq Communauté de communes. Février - juillet 2014. Pays de La Communauté de communes du Pays de l Ourcq vous propose des Ateliers Informatique et Internet Le planning Février - juillet 2014 Informations Paulo Belece et Patricia Péguy Tél. : 09 66 42 78 86 / 01

Plus en détail

Le Télétravail ou comment travailler à distance

Le Télétravail ou comment travailler à distance 7ème RENCONTRE DEPARTEMENTALE DU RESEAU DES ANIMATEURS DES ESPACES PUBLICS MULTIMEDIA DU LOT Vendredi 11 décembre 2009 Gramat Quelle place des EPM dans les enjeux du développement durable? Organisation

Plus en détail

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37. Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.fr La forteresse royale de Chinon, propriété du Conseil général d

Plus en détail

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le numérique transforme en profondeur les modes de vie, bouleverse l organisation et les marchés des entreprises traditionnelles,

Plus en détail

Cahier des charges - Refonte du site internet www.sciencespo- rennes.fr

Cahier des charges - Refonte du site internet www.sciencespo- rennes.fr Cahier des charges Refonte du site internet www.sciencesporennes.fr Procédure d achat conformément à l article 28 alinéa I du Code des marchés publics 1. Présentation de la structure Reconnu pour son excellence

Plus en détail

stratégie de communication

stratégie de communication Les Fiches thématiques Jur@tic stratégie de communication Quels sites web, quels outils, pour quels résultats? Les Fiches thématiques Jur@TIC de communication pour répondre à des besoins de plus en plus

Plus en détail

Jeudi 16 octobre 2014

Jeudi 16 octobre 2014 Jeudi 16 octobre 2014 PANORAMA DES RESEAUX SOCIAUX 2014 PANORAMA DES RESEAUX SOCIAUX 2014 TOUR DE TABLE Salah Animateur numérique du territoire un ensemble d individus, organisations reliés entre eux

Plus en détail

COMMUNICATION P R É A L A B L E À L A M I S E E N P L A C E D UNE ÉVÉNEMENTIELS-INFOGRAPHIE

COMMUNICATION P R É A L A B L E À L A M I S E E N P L A C E D UNE ÉVÉNEMENTIELS-INFOGRAPHIE Fonction de service émergente NUEL PROFESSIONNEL (dont la mutualisation entre CPIE ou structures locales pourrait être pertinente) COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELS-INFOGRAPHIE P R É A L A B L E À L A M I S

Plus en détail

Charte d utilisation d Internet et du matériel informatique

Charte d utilisation d Internet et du matériel informatique Charte d utilisation d Internet et du matériel informatique Préambule Présentation Cette charte qui a pour but de présenter l usage d Internet dans l espace multimédia de la médiathèque, complète le règlement

Plus en détail

JOURNEES DE FORMATION : Pratique de l accompagnement au cinéma, découvrir et expérimenter des outils de médiation

JOURNEES DE FORMATION : Pratique de l accompagnement au cinéma, découvrir et expérimenter des outils de médiation JOURNEES DE FORMATION : Pratique de l accompagnement au cinéma, découvrir et expérimenter des outils de médiation Le mardi 1 er, mercredi 2 et jeudi 3 juillet 2014 de 9h30 à 16h30 au Centre culturel Le

Plus en détail

Présentation des Nouvelles Activités Périscolaires du SIVOM Parisot-Peyrole

Présentation des Nouvelles Activités Périscolaires du SIVOM Parisot-Peyrole Présentation des Nouvelles Activités Périscolaires du SIVOM ParisotPeyrole 20142015 Afin de vous apporter un maximum d informations pour cette nouvelle rentrée, nous vous proposons ce petit document qui

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS

TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS Mai 2014 L association p.2 Le projet «Voisins Latins» p.5 1 Qu est-ce que l association Vivre le Quartier Latin? LA GENESE Lorsque Johanna et Quentin, des amoureux du Quartier

Plus en détail

L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES

L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES Aujourd hui, le numérique est partout. Il se retrouve principalement dans les nouvelles technologies, mais également dans l art, les livres, notre

Plus en détail

Le Concept Alloworld pour le grand public

Le Concept Alloworld pour le grand public Le Concept Alloworld pour le grand public Liberté, l informatique ouverte! Une réelle alternative au poste classique Windows. Une porte ouverte sur le monde et ceux que vous aimez. Découvrir, Apprendre,

Plus en détail

Ecritech-3. Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes. Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice

Ecritech-3. Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes. Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice Ecritech-3 Patrimoines, enseignement d exploration et tablettes Josyane Rouch, IA-IPR Arts plastiques, Académie de Nice Christiane Caitucoli, professeur d histoire-géographie, Lycée Bonaparte, Toulon Académie

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS

CATALOGUE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Association Départementale des Pupilles de l Enseignement Public de l Essonne 16 rue Thibaud de Champagne 91090 Tel : 01 69 11 23 83 Fax : 01 60 86 16 36 Site : www.adpep91.org

Plus en détail

Info TICE 31. Editorial. Dans ce numéro. 2012 Numéro 1 TEMOIGNAGE : DES ORDINATEURS DANS MA CLASSE 2

Info TICE 31. Editorial. Dans ce numéro. 2012 Numéro 1 TEMOIGNAGE : DES ORDINATEURS DANS MA CLASSE 2 Info TICE 31 Editorial 2012 Numéro 1 En juin 2011, avec la volonté d'étendre au département une lettre d'information existante localement, le groupe départemental Tice mettait à disposition des écoles

Plus en détail

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE 1 APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE Nous, signataires, acteurs culturels en Bretagne, individuels et associations, demandons aux élus et institutionnels de soutenir

Plus en détail

Le Télétravail. ou comment travailler à distance

Le Télétravail. ou comment travailler à distance Projet local Organisation d'une conférence Le Télétravail ou comment travailler à distance Bruno GARCIA Animateur Multimédia Communauté de Communes du Pays de la Goële et du Multien CONTEXTE CONTENU DE

Plus en détail

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE Animations pédagogiques 2014-2015 TANINGES - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3 «Située à Taninges, au cœur de la vallée du Giffre, la Maison du Patrimoine vous emmène dans une rue reconstituée pour découvrir,

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURES

APPEL À CANDIDATURES APPEL À CANDIDATURES pour 9 locaux à usage de commerces et de services de proximité Rue Saint Blaise Rue du Clos Paris 20 ème Le contenu de l appel à candidatures Contexte et environnement du projet Objet

Plus en détail

Et si j étais Marty Mac Fly Ou comment remonter le temps avec une tablette tactile (Ipad)

Et si j étais Marty Mac Fly Ou comment remonter le temps avec une tablette tactile (Ipad) Et si j étais Marty Mac Fly Ou comment remonter le temps avec une tablette tactile (Ipad) Résumé L'idée de départ pour ce projet est de permettre à des élèves de CP/CE1 et de CM2 de prendre conscience

Plus en détail

Contacts. www.mdl-champagneardenne.com. la Ligue de l'enseignem. de votre MDL. Ardennes. Aube. Marne. Haute-Marne

Contacts. www.mdl-champagneardenne.com. la Ligue de l'enseignem. de votre MDL. Ardennes. Aube. Marne. Haute-Marne ... en Junior Asso Vers qui puis-je me renseigner si je veux créer une MDL? - Mon chef d établissement et/ou le référent vie lycéenne de mon établissement. - Délégué(e) académique à la vie lycéenne. -

Plus en détail

MAISON DES ASSOCIATIONS

MAISON DES ASSOCIATIONS MAISON DES ASSOCIATIONS ESPACE CLÉMENT-MAROT PLACE BESSIÈRES 2 Situé au cœur de la ville à l espace Clément- Marot, la Maison des associations a pour vocation de promouvoir et de faciliter la vie associative.

Plus en détail

Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus. Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE

Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus. Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE PROJET PEDAGOGIQUE Année 2012-2013 Autour du livre Présentation

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Qu est-ce que Picasa? ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Organiser, traiter et partager ses photos avec Picasa C est un logiciel de gestion de photos gratuit proposé

Plus en détail

La priorité est donnée à la démarche de projet et non à la simple consommation de loisirs. Le séjour s appuie sur les principes suivant :

La priorité est donnée à la démarche de projet et non à la simple consommation de loisirs. Le séjour s appuie sur les principes suivant : Sommaire 1. Les principes du séjour 2. Présentation du séjour 3. Les objectifs du séjour 4. Les réunions 5. Les relations dans le camp 6. Le rôle de l équipe d animation 7. Les chantiers et actions de

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort Année 2014-2015 Contact Service Éducation : 04 90 59 11 05 A. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Objet du règlement A compter

Plus en détail

CONDITIONS D'ACCES. 10h - 13h / 14h - 17h

CONDITIONS D'ACCES. 10h - 13h / 14h - 17h SAISON 2014 / 2015 ACTIVITES TOUT PUBLIC Présentation du CyberEspace Le CyberEspace est un Espace Public Numérique (EPN) municipal qui propose de nombreux services d'accès, de formations et d'animations

Plus en détail

Aroéven Caen Normandie

Aroéven Caen Normandie Aroéven Caen Normandie Aroéven Caen Normandie Passer du FSE à la Maison des Lycéens, pas si compliqué! Une association, pour quoi faire? Une association, pour faire quoi? Une association dans le lycée

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

Solution Web pour l hôtellerie par MMCréation

Solution Web pour l hôtellerie par MMCréation Solution Web pour l hôtellerie par MMCréation 15 ans d expertise auprès des chaînes hôtelières Une équipe multidisciplinaire Des références reconnues dans le secteur hôtelier De nombreuses récompenses

Plus en détail

Sommaire. Introduction 5 Concept de 3 e lieu 6. C est un lieu 10

Sommaire. Introduction 5 Concept de 3 e lieu 6. C est un lieu 10 Sommaire Introduction 5 Concept de 3 e lieu 6 Le 3 e lieu à Thionville 8 C est un lieu 10 À THIonvIlle, UN Cœur BAttAnt CULTUREL 12 Des sens en ébullition 14 Description 18 Coût 30 informations pratiques

Plus en détail

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr Dans un parc de 17 ha 2160 élèves 560 internes 9 sections post-bac 21 classes de terminale

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION 2014/2015

PROGRAMME DE FORMATION 2014/2015 PROGRAMME DE FORMATION 2014/2015 ATELIER INDIVIDUALISE BUREAUTIQUE Jeudi 11 décembre 2014 de 9 h 00 à 17 h 30 UTILISER SA TABLETTE ANDROID Mardi 20 janvier 2015 de 9 h 00 à 12 h 30 UTILISER SA TABLETTE

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

Les grandes fonctions du tuteur

Les grandes fonctions du tuteur Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport Les grandes fonctions du tuteur Ce document rend compte de travaux effectués en ateliers par les participants lors des sessions de formation de tuteurs SVE organisées depuis

Plus en détail

Artisans : branchez-vous!

Artisans : branchez-vous! Textes : Nelly Jutteau Artisans : branchez-vous! Les technologies de l information et de la communication (TIC) sont partout. Ordinateurs, périphériques, téléphones portables, Internet sont devenus en

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail