Herpes virus. 8 espèces pathogènes pour l homme

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Herpes virus. 8 espèces pathogènes pour l homme"

Transcription

1 Herpes virus 8 espèces pathogènes pour l homme Herpes simplex virus HSV1 et HSV2 Virus Varicelle Zona VZV Cytomégalovirus CMV Virus Epstein Barr EBV Human Herpes virus 6 HHV6 Human Herpes virus 8 HHV8 1

2 Caractères Virus enveloppés fragiles Transmis par contacts interhumains rapprochés Capside icosaédrique Génome ADN Virus restent latents à vie dans l organisme 2

3 Infection Primo-infection: avec ou sans manifestations cliniques Infection latente: Persistance de l ADN viral sous forme d épisome Seules les protéines de latence sont exprimées Le virus échappe au système immunitaire, aux traitements Eradication impossible Réactivation = réinfection endogène 3

4 Sites cellulaires de la latence Virus dermoneurotropes HSV-1 HSV-2 VZV (HHV-3) Virus leucotropes CMV (HHV-5) EBV (HHV-4) HHV6 HHV8 Neurones des ganglions sensitifs du territoire de la primo-infection Ganglion du nerf trijumeau Ganglions sacrés Ganglions rachidiens et des paires crâniennes Cellules de l immunité Cellules CD34 de la moelle, monocytesmacrophages, cellules endothéliales Lymphocytes B mémoires Monocytes-macrophages, cellules épithéliales Lymphocytes B 4

5 HSV-1 et HSV-2 Virus dermo-neurotropes Le plus souvent HSV-1: muqueuse oro-pharyngée ou oculaire HSV-2: muqueuse génitale Mais pas d exclusivité: HSV-1 comme HSV-2 peuvent infecter toute région cutanéomuqueuse L infection par l un des virus ne protège pas d une infection par l autre 5

6 Pouvoir pathogène des HSV: infection le plus souvent bénigne Herpes oral: Primo-infection dans l enfance: le + souvent silencieuse gingivo-stomatite: peut durer 2 semaines Infection latente du ganglion trigéminé: Récurrences: Réactivation par divers stimuli, fièvre, stress, U.V. malgré la présence d anticorps plus brèves (48h) Herpes génital Primo-infection asymptomatique dans 2/3 des cas Infection latente des ganglions sacrés Récurrences plus discrètes voire inapparentes 6

7 Physiopathologie Illustration Cours Virologie JM Huraux 7

8 Pouvoir pathogène des HSV: 4 infections graves Herpes oculaire: kératite (risque de cécité), rétinite, Contre Indication formelle collyres corticoïdes Herpes du nouveau-né Risque majoré lors de primo-infection de la mère Contamination lors de l accouchement Infection disséminée, infection SNC Encéphalite herpétique Souvent au cours d infections secondaires Infection chez l immunodéprimé Herpes cutanéo-muqueux progressif, herpes disséminé 8

9 Diagnostic virologique Renseignements cliniques nécessaires pour l interprétation Diagnostic direct: +++ Culture: isolement du virus Prélèvement de lésions fraiches: ECP rapide PCR: détection du génome Plus sensible pour prélèvements LCR, oculaire Diagnostic indirect: peu d intérêt Apparition tardive des anticorps Ac maternels IgG chez le Nné Ac IgG +/-IgM présents lors des récurrences Recherche d une séroconversion (sur 2 sérums) au cours de la grossesse 9

10 Indications des prélèvements Primo-infection: isolement viral à partir de lésion Encéphalite herpétique: PCR sur LCR (avant tout traitement) Rétinite herpétique: PCR sur humeur aqueuse ou vitrée Au cours de la grossesse: Si pas d herpes génital connu: examen de la filière génitale au cours du travail Si herpes génital récurrent connu: prélèvement systématique au cours du travail, si lésion visible traitement chez l enfant Si infection génitale primaire: prélèvement et traitement de l enfant 10

11 Traitement Inhibiteur de la polymérase virale: actif sur la phase de réplication Aciclovir: Zovirax Phosphorylé par thymidine kinase virale Non toxique: double spécificité virale actif seulement sur phase réplicative du virus Valaciclovir: Zelitrex meilleure biodisponibilité orale Formes graves: traitement en urgence par aciclovir i.v. Eradication impossible du virus Pas de vaccin 11

12 VZV Primoinfection: varicelle Virus dermo-neurotrope Maladie quasi-obligatoire de l enfance Transmission: Par voie respiratoire (gouttelettes de salive) au début de l infection Par lésions cutanées Latence dans ganglions sensitifs Récurrence: zona 12

13 Pouvoir pathogène Primoinfection: Infection généralisée à point de départ respiratoire Incubation longue: 15j Eruption en plusieurs poussées Maladie en général bénigne Zona: Chez l adulte, la plupart du temps bénin Éruption de topographie radiculaire, limitée à un métamère, unilatérale et douloureuse Risque d algies post zostériennes chez le sujet âgé réinfection endogène, généralement unique 13

14 Formes graves Liées à l âge: Varicelle du nouveau-né: forme disséminée passage transplacentaire du virus au cours de la grossesse Varicelle de l adulte: pneumonie sévère Liées à l immunodépression Varicelle ou zona Liées à la localisation Zona ophtalmique 14

15 Diagnostic Clinique Diagnostic virologique dans les formes sévères ou atypiques PCR: prélèvement de vésicules Sérologie: IgG: immunité antérieure IgM: confirmation sérologique de la varicelle 15

16 Traitement et prévention Traitement des formes graves: Aciclovir (i.v. chez immunodéprimé) Valaciclovir p.o. zona ophtalmique prévention des algies postzostériennes Vaccin vivant atténué: VZV Oka Indiqué chez enfant immunodéprimé 16

17 CMV Virus leucotrope Latence dans les leucocytes et les cellules endothéliales vasculaires Virus ubiquitaire, prévalence 50% en France Excrétion: salive, urine, larmes, sécrétions cervico-vaginales, sperme, lait maternel Transmission: contact intime, grossesse, soins de maternage, rapports sexuels, greffe d organe 17

18 Pouvoir pathogène Chez adulte immunocompétent: Le plus souvent asymptomatique Fièvre prolongée, syndrome mononucléosique, hépatite Chez l immunodéprimé: virus opportuniste La gravité de l infection dépend du degré de l immunosuppression Infection après allogreffe Primo-infection chez receveur séronégatif Réinfection par nouvelle souche à partir de l organe greffé Réactivation d une infection latente chez receveur séropositif avant la greffe Infection au cours du SIDA (T CD4< 50/mm 3 ) Rétinite, ulcérations digestives, atteintes neurologiques 18

19 Pouvoir pathogène chez le nouveau-né passage transplacentaire au cours de la virémie Avant la grossesse Ac anti-cmv absents Ac anti-cmv présents Pendant la grossesse Primoinfection Réactivation 35 à 50% < 5% Infection foetale Infection chronique du nouveau-né symptomatique asymptomatique 10% Développement normal 30% Décès 60% 5 à 15% 85 à 95% Développement normal Séquelles neurosensorielles 19

20 Diagnostic virologique Diagnostic direct Découverte du virus dans le sang: signifie d une infection active à CMV prédit d une maladie à CMV La quantification conditionne la mise en place d un traitement anticipé Antigénémie pp65: sur sang (hépariné) fluorescence des noyaux: quantification des polynucléaires infectés PCR: sur LCR, LBA, biopsies digestives sur sang (EDTA): tend à remplacer l antigénémie Culture: plusieurs semaines Diagnostic indirect: IgG: statut immunitaire du sujet Primo-infection: séroconversion (sur 2 serums) ou avidité faible des IgG IgM: primoinfection ou infection secondaire 20

21 Traitement 3 inhibiteurs de la polymérase virale: Ganciclovir (Cymevan ) Cidofovir (Vistide ) Foscarnet (Foscavir ) Pas de vaccin disponible 21

22 EBV Virus lymphotrope Persiste dans les lymphocytes B Ubiquitaire: prévalence 95% population mondiale Excrétion dans la gorge Transmission Salive Cellules sanguines, greffes d organes ou de tissus 22

23 Pouvoir pathogène Primo-infection: tôt dans l enfance, asymptomatique chez l immunocompétent: Mononucléose infectieuse: Chez jeune adulte: symptomatique dans 1 cas sur 2 2 proliférations malignes Lymphome de Burkitt, chez l enfant africain Carcinome du nasopharynx, chez les Chinois (région de Canton) Chez l immunodéprimé: Lymphoproliférations malignes Latence dans quelques lymphocytes B: Excrétion sporadique de virus 23

24 Physiopathologie de la MNI Lymphoprolofération bénigne chez adulte immunocompétent Infection des lymphocytes B et prolifération polyclonale passagère synthèse transitoire d Ac hétérophiles: contre: GR de mouton, de bœuf ou de cheval Réponse immune par prolifération de lymphocytes suppresseurs TCD8 + NFS: syndrome mononucléosique augmentation des cellules mononuclées sanguines monocytes lymphocytes lymphocytes de grande taille hyperbasophiles 24

25 Diagnostic virologique MNI test: Ac hétérophiles agglutination sur lame de GR formolés de cheval par serum du malade souvent négatif chez l enfant Ac spécifiques du virus EBV contre Ag du cycle lytique (Viral Capside Antigen): Anti-VCA (IgG et IgM) contre Ag de latence (Epstein Barr Nuclear Antigen): anti-ebna Evolution des anticorps au cours de la MNI cours Virologie JM Huraux PCR quantitative à partir des lymphocytes: surveillance chez le patient immunodéprimé. 25

26 HHV6, HHV8 HHV6: virus leucotrope fréquent chez l enfant: 6 ème maladie éruptive ou exanthème subit du nourrisson HHV7: maladie? HHV8: maladie de Kaposi Pathogène opportuniste chez les immunodéprimés (greffés ou SIDA) 26

Fiche cours 17 : Les infections à Herpes Virus

Fiche cours 17 : Les infections à Herpes Virus Fiche cours 17 : Les infections à Herpes Virus I.Généralités: Il existe 3 sous familles d herpès virus : Sous famille Espèce Alpha-herpesvirinae Herpès simplex type 1 HHV1 Herpès simplex type 2 Varicelle-Zona

Plus en détail

Interactions hôte agent infectieux. Herpesvirus. Ganglion du nerf trijumeau Ganglions sacrés Ganglions rachidiens et des paires crâniennes

Interactions hôte agent infectieux. Herpesvirus. Ganglion du nerf trijumeau Ganglions sacrés Ganglions rachidiens et des paires crâniennes La famille des Herpesviridae comporte une centaine d espèces virales dont 8 sont responsables d infections strictement humaines : HSV-1 et -2, VZV, CMV, HHV6, EBV, HHV7 et HHV8. Ce sont des virus enveloppés

Plus en détail

LES INFECTIONS A HSV2

LES INFECTIONS A HSV2 LES INFECTIONS A HSV2 DR Dorra Lahiani Service des maladies infectieuses de Sfax Cours collège,11 Décembre 2009 INTRODUCTION HSV2: infection sexuellement transmissible Herpès génital et herpès néonatal++

Plus en détail

Infections à Cytomégalovirus

Infections à Cytomégalovirus CB Infections à Cytomégalovirus 1.0 ANNE GOFFARD UNIVERSITÉ LILLE 2 DROIT ET SANTÉ FACULTÉ DES SCIENCES HARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES DE LILLE ANNE.GOFFARD@UNIV-LILLE2.FR 2012 Table des matières Objectifs

Plus en détail

RISQUES INFECTIEUX RESPIRATOIRES EN MILIEU DE SOINS VARICELLE

RISQUES INFECTIEUX RESPIRATOIRES EN MILIEU DE SOINS VARICELLE RISQUES INFECTIEUX RESPIRATOIRES EN MILIEU DE SOINS VARICELLE S. TOUCHE Médecine et Santé au Travail C.H.U. de Reims Groupes de travail G.E.R.E.S. I.N.R.S. Santé au Travail C.H.U. de Reims VARICELLE :

Plus en détail

Diagnostic virologique des infections à Herpes simplex virus Virus de la varicelle et du zona

Diagnostic virologique des infections à Herpes simplex virus Virus de la varicelle et du zona Diagnostic virologique des infections à Herpes simplex virus Virus de la varicelle et du zona Prof Ag Héla KARRAY-HAKIM Laboratoire Microbiologie CHU Habib Bourguiba de Sfax Herpes simplex virus Indications

Plus en détail

Les HERPES VIRIDAE. Elina TEICHER Médecine Interne Hôpital Kremlin Bicêtre

Les HERPES VIRIDAE. Elina TEICHER Médecine Interne Hôpital Kremlin Bicêtre Les HERPES VIRIDAE Elina TEICHER Médecine Interne Hôpital Kremlin Bicêtre CLASSIFICATION Virus à ADN, bicaténaire Alpha herpes virus, réplication rapide et affinité pour le système nerveux : HSV1 & HSV2

Plus en détail

UE de l agent infectieux à l hôte Février 2016 LES HERPESVIRIDAE. Dr Isabelle GARRIGUE UMR CNRS MFP Microbiologie Fondamentale et Pathogénicité

UE de l agent infectieux à l hôte Février 2016 LES HERPESVIRIDAE. Dr Isabelle GARRIGUE UMR CNRS MFP Microbiologie Fondamentale et Pathogénicité UE de l agent infectieux à l hôte Février 2016 LES HERPESVIRIDAE Dr Isabelle GARRIGUE UMR CNRS MFP Microbiologie Fondamentale et Pathogénicité isabelle.garrigue@chu-bordeaux.fr ABREVIATIONS APZ : algies

Plus en détail

Mononucléose infectieuse

Mononucléose infectieuse C31 ECN Mononucléose infectieuse (ITEM 334) Définition La mononucléose infectieuse correspond aux évènements cliniques et biologiques reliés à la primo-infection chez l homme par le virus EBV. Il s accompagne

Plus en détail

Herpesviridae : CMV. DEBRUYNE Monique Laboratoire Pasteur Cerba. Prolonger votre offre de soins, jour après jour

Herpesviridae : CMV. DEBRUYNE Monique Laboratoire Pasteur Cerba. Prolonger votre offre de soins, jour après jour Herpesviridae : CMV DEBRUYNE Monique Laboratoire Pasteur Cerba Prolonger votre offre de soins, jour après jour HERPESVIRIDAE Alphaherpesvirinae : HSV1et HSV2 VZV Betaherpesvirinae : CMV HHV6 Gammaherpesvirinae

Plus en détail

Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes

Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes préparé par F. Van Bambeke Antiherpétiques - année 2006 1 Propriétes du foscarnet inhibiteur de l AD polymérase

Plus en détail

Virus herpes simplex. Physiopathologie, Epidémiologie, Pouvoir pathogène. SFM 26/11/2014 Flore Rozenberg

Virus herpes simplex. Physiopathologie, Epidémiologie, Pouvoir pathogène. SFM 26/11/2014 Flore Rozenberg Virus herpes simplex Physiopathologie, Epidémiologie, Pouvoir pathogène SFM 26/11/2014 Flore Rozenberg Virus Herpes Simplex Latence Réactivation Neuro-tropisme/virulence/invasion Réplication : cycle lytique

Plus en détail

Infection à VIH: Aspects Virologiques et Histoire Naturelle

Infection à VIH: Aspects Virologiques et Histoire Naturelle Infection à VIH: Aspects Virologiques et Histoire Naturelle Dr. CHOUIKHA Anissa MA Universitaire à l Institut Pasteur de Tunis Laboratoire de Virologie Clinique Vendredi 19 Novembre 2010 HISTORIQUE 1 Découverte

Plus en détail

Item 84 Infections à herpès virus de l enfant et de l adulte immunocompétents : herpès cutané et muqueux

Item 84 Infections à herpès virus de l enfant et de l adulte immunocompétents : herpès cutané et muqueux Item 84 Infections à herpès virus de l enfant et de l adulte immunocompétents : herpès cutané et muqueux ÉPIDÉMIOLOGIE PHYSIOPATHOLOGIE DIAGNOSTIC ET ÉVOLUTION TRAITEMENT Objectifs pédagogiques Diagnostiquer

Plus en détail

MEDICAMENTS ANTI-HERPETIQUES

MEDICAMENTS ANTI-HERPETIQUES MEDICAMETS ATI-HERPETIQUES Enseignant : F. Van Bambeke FARM2129 année 2009-2010 07/12/2009 FARM2129 - Antiherpétiques 1 Voies d infection par les virus herpes Virus herpes et leur voies d'infection HSV-1-2

Plus en détail

DIAGNOSTIC DES INFECTIONS VIRALES CHEZ LE SUJET VIH(+)

DIAGNOSTIC DES INFECTIONS VIRALES CHEZ LE SUJET VIH(+) DIAGNOSTIC DES INFECTIONS VIRALES CHEZ LE SUJET VIH(+) Dr O. BAHRI Laboratoire de Microbiologie Biochimie Hôpital Aziza Othmana Infection à VIH INTRODUCTION État d immunodépression cellulaire Terrain favorable

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 18 juin 2003. ACICLOVIR AGUETTANT 250 mg - 500 mg, poudre pour solution pour perfusion, flacon (B/5)

AVIS DE LA COMMISSION. 18 juin 2003. ACICLOVIR AGUETTANT 250 mg - 500 mg, poudre pour solution pour perfusion, flacon (B/5) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 18 juin 2003 ACICLOVIR AGUETTANT 250 mg - 500 mg, poudre pour solution pour perfusion, flacon (B/5) Laboratoires AGUETTANT aciclovir

Plus en détail

HERPES SIMPLEX VIRUS (HSV )

HERPES SIMPLEX VIRUS (HSV ) Page 1/9 HERPES SIMPLEX VIRUS (HSV ) SOMMAIRE 1 GENERALITES...2 1.1 AGENT PATHOGENE, RESERVOIR, SOURCE...2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE...2 1.2.1 HSV 1...2 1.2.2 HSV 2...2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE...2

Plus en détail

A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 24 janvier 2001 ZOVIRAX 250 mg 500 mg, poudre pour solution injectable en flacon avec

Plus en détail

Infections à Herpes Simplex virus

Infections à Herpes Simplex virus CBP Infections à Herpes Simplex virus 1.0 ANNE GOFFARD UNIVERSITÉ LILLE 2 DROIT ET SANTÉ FACULTÉ DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES DE LILLE ANNE.GOFFARD@UNIV-LILLE2.FR 2012 Table des matières

Plus en détail

Item 84 Infections à herpès virus de l enfant et de l adulte immunocompétents : herpès cutané et muqueux

Item 84 Infections à herpès virus de l enfant et de l adulte immunocompétents : herpès cutané et muqueux Annales de dermatologie et de vénéréologie (2012) 139, A15 A21 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com I. MODULES TRANSDISCIPLINAIRES Module 7 : Santé et environnement, maladies transmissibles Item

Plus en détail

Les infections à herpès virus. Février 2013

Les infections à herpès virus. Février 2013 Les infections à herpès virus Février 2013 Herpès virus infectant l homme FAMILLE DES HERPESVIRIDAE SOUS FAMILLE Alpha-herpesvirinae Beta-herpesvirinae Gamma-herpesvirinae Espèce Herpès simplex type 1

Plus en détail

Item n 84 : Infections à herpes virus de l enfant et de l adulte immunocompétents

Item n 84 : Infections à herpes virus de l enfant et de l adulte immunocompétents Item n 84 : Infections à herpes virus de l enfant et de l adulte immunocompétents OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer et traiter une poussée d herpès cutané et muqueux II. Diagnostiquer et traiter une

Plus en détail

EYED Johanna Parra DES pédiatrie 5/04/2013

EYED Johanna Parra DES pédiatrie 5/04/2013 EYED Johanna Parra DES pédiatrie 5/04/2013 NAISSANCE Mère 35 ans, sans antécédent GIPI césarienne 39+6 SA (LA sanglant et ARCF) Eyed: PN= 2860g, Apgar 3/4/5/6 intubé puis extubé à H1 allaitement dès J1

Plus en détail

TOXOPLASMOSE DE L IMMUNODÉPRIMÉ

TOXOPLASMOSE DE L IMMUNODÉPRIMÉ TOXOPLASMOSE DE L IMMUNODÉPRIMÉ Zoonose cosmopolite Toxoplasma gondii Coccidie Hôte définitif d : félidf lidé 3 formes cliniques Toxoplasmose acquise bénigneb Toxo de l IDl Toxo congénitale nitale Cycle

Plus en détail

Les infections à herpes virus

Les infections à herpes virus UE9 - Agents infectieux Vendredi 8 février 2013 15h30 17h30 Dr. Marzon Ronéotypeur : Samuel Sarfati Ronéolectrice : Estelle Touboul Les infections à herpes virus Les infections par herpes virus seront

Plus en détail

Rappel. formes plus sévères, fréquence des localisations pulmonaires.

Rappel. formes plus sévères, fréquence des localisations pulmonaires. VACCIN VARICELLE Rappel Le réservoir de la varicelle est exclusivement humain. La transmission interhumaine se fait par les vésicules et surtout par la voie oropharyngée. La contagiosité commence 24 à

Plus en détail

Virus Herpes Simplex

Virus Herpes Simplex Virus Herpes Simplex 5A Internat Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille 2014 2.1 Table des matières I - Taxonomie et structure 4 1.

Plus en détail

Item 85 : Infection à VIH : manifestations cutanéomuqueuses de la primo-infection à VIH

Item 85 : Infection à VIH : manifestations cutanéomuqueuses de la primo-infection à VIH Item 85 : Infection à VIH : manifestations cutanéomuqueuses de la primo-infection à VIH Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS...

Plus en détail

Infection. transformante. Infection aiguë lytique. Infection persistante. Infection. Cellule infectée par le virus. latente.

Infection. transformante. Infection aiguë lytique. Infection persistante. Infection. Cellule infectée par le virus. latente. DIVERSITE DES INFECTIONS VIRALES Dr Rafik HARRATH Laboratoire de Virologie, Faculté de Pharmacie de Monastir Les infections virales Infection transformante Infection aiguë lytique Infection latente Cellule

Plus en détail

Cytomégalovirus (CMV)

Cytomégalovirus (CMV) Cytomégalovirus (CMV) CMV: le virus Idem tous les Herpesviridae 1 er identification en 1956 dans glandes salivaires enfant avec maladie des inclusions cytomégaliques (cellules en œil de Hibou) «salivary

Plus en détail

Syndromes mononucléosiques (SMN)

Syndromes mononucléosiques (SMN) Syndromes mononucléosiques (SMN) Présence dans le sang de grands lymphocytes polymorphes à cytoplasme hyperbasophile. L affection principale de ce syndrome est la mononucléose infectieuse à EBV. 1 Diagnostic

Plus en détail

Période d incubation La période d incubation dure de 6 à 7 semaines, et peut s étendre de 2 à 24 semaines.

Période d incubation La période d incubation dure de 6 à 7 semaines, et peut s étendre de 2 à 24 semaines. HÉPATITE C MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition L hépatite C est une infection du foie causée par le virus de l hépatite C (VHC). On estime qu environ 0,8 % de la population canadienne est infectée par

Plus en détail

Infections à Virus Herpès (herpès, varicelle, zona) Dr Patrick Miailhes

Infections à Virus Herpès (herpès, varicelle, zona) Dr Patrick Miailhes Infections à Virus Herpès (herpès, varicelle, zona) Dr Patrick Miailhes Service de Maladies Infectieuses et tropicales, Hôpital de la Croix-Rousse, Lyon Généralités Caractères res communs à tous les virus

Plus en détail

INFECTION A VIH. DAUMAS Aurélie HIA LAVERAN COURS IFSI

INFECTION A VIH. DAUMAS Aurélie HIA LAVERAN COURS IFSI INFECTION A VIH DAUMAS Aurélie HIA LAVERAN COURS IFSI HISTORIQUE 1981 nombre inhabituel de pneumopathies à pneumocystis carinii et de sarcomes de kaposi signalé aux USA, ce qui déclenche une enquête épidémiologique

Plus en détail

Laboratoire de Virologie

Laboratoire de Virologie Laboratoire de Virologie Secteurs d activité Localisation labo - lieux réceptions échantillons (n bâtiment GHPS) Horaires réception échantillons Du lundi au vendredi samedi Dimanche et jours fériés N téléphone

Plus en détail

CAS CLINIQUE ARISTIDE NTAHE ANESTHESIE REANIMATION CHU ANGERS

CAS CLINIQUE ARISTIDE NTAHE ANESTHESIE REANIMATION CHU ANGERS CAS CLINIQUE ARISTIDE NTAHE ANESTHESIE REANIMATION CHU ANGERS Femme de 29 ans enceinte de 24 SA ATCDs : maladie de crohn méningite appendicectomie tabagisme actif G1P0 Traitement : IMUREL(aziathropine)

Plus en détail

I. Généralité. Manifestations de l infection : Voies de transmission d une infection : - fièvre - inflammation

I. Généralité. Manifestations de l infection : Voies de transmission d une infection : - fièvre - inflammation I. Généralité Manifestations de l infection : - fièvre - inflammation Voies de transmission d une infection : - contact direct - inhalation - ingestion - inoculation II. Tuberculose (agent causal : Mycobacterium

Plus en détail

Méningites et Méningo-encéphalites virales physiopathologie et pathogénie

Méningites et Méningo-encéphalites virales physiopathologie et pathogénie Méningites et Méningo-encéphalites virales physiopathologie et pathogénie H. Karray-Hakim Laboratoire Microbiologie - Sfax Congrès de la STPI. Tunis le 22-24 avril 2010 Méningo-encéphalite Encéphalite

Plus en détail

Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle. RRH 2012 Dr DELHOMME

Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle. RRH 2012 Dr DELHOMME Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle RRH 2012 Dr DELHOMME Agent responsable : Virus Varicelle Zona (ou Varicelle Zoster Virus) Virus à ADN de la Famille Herpesviridae Réservoir

Plus en détail

HHV6,HHV7- faut-il diagnostiquer ces infections?

HHV6,HHV7- faut-il diagnostiquer ces infections? HHV6,HHV7- faut-il diagnostiquer ces infections? HHV6 - HHV7 HHV6 HHV7 ADN 160-170 Kb 140-160 Kb Homologie Variants 46-85% HHV6 A B 95-99% 41-75% CMV Tropisme cell mononucléées du sang lymphocytes CD4

Plus en détail

Toxoplasmose et grossesse

Toxoplasmose et grossesse CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Toxoplasmose et grossesse Atelier Siemens, Mai 2013 L. Grangeot-Keros, Centre National des Infections rubéoleuses materno-fœtales Hôpital Paul Brousse, Villejuif

Plus en détail

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise)

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise) Immunologie = partie de la médecine et de la biologie qui étudie l immunité. Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent

Plus en détail

Physiopathologie de l infection herpétique

Physiopathologie de l infection herpétique Physiopathologie de l infection herpétique Epidémiologie HSV-1 : bouche, œil, cerveau 67 % des adultes (conditions socio-économiques) acquisition : première enfance, jeunes adultes HSV-2 : sphère génitale,

Plus en détail

Fiche 1: le SIDA : un virus qui atteint le système immunitaire.

Fiche 1: le SIDA : un virus qui atteint le système immunitaire. Fiche 1: le SIDA : un virus qui atteint le système immunitaire. Le SIDA ou syndrome d immunodéficience acquise, est une maladie due à un virus, le virus de l immunodéficience humaine ou VIH. Celui-ci infecte

Plus en détail

Item 127 : Transplantation d'organes : complications cutanées

Item 127 : Transplantation d'organes : complications cutanées Item 127 : Transplantation d'organes : complications cutanées Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS... 3 I Cancers cutanés...

Plus en détail

Virus et grossesse VZV et HSV

Virus et grossesse VZV et HSV Virus et grossesse VZV et HSV DES Île de France Cas Clinique n 6 En début de grossesse (2 sem. d aménorrhée) une femme a rencontré il y a deux jours un enfant suspect de varicelle. Son médecin traitant

Plus en détail

Infections cutanées à Herpes simplex

Infections cutanées à Herpes simplex Infections cutanées à Herpes simplex Stephan Lautenschlager Dermatologisches Ambulatorium des Stadtspitals Triemli, Zürich Quintessence La séroprévalence du HSV-1 est d env. 2 3 et celle du HSV-2 de 1

Plus en détail

INFECTION HIV, MANIFESTATIONS CLINIQUES ET ASPECTS THERAPEUTIQUES Présenté par: DR K.CHARAOUI 1. Introduction: Problème majeur de santé publique 33

INFECTION HIV, MANIFESTATIONS CLINIQUES ET ASPECTS THERAPEUTIQUES Présenté par: DR K.CHARAOUI 1. Introduction: Problème majeur de santé publique 33 1 INFECTION HIV, MANIFESTATIONS CLINIQUES ET ASPECTS THERAPEUTIQUES Présenté par: DR K.CHARAOUI 1. Introduction: Problème majeur de santé publique 33 millions de personnes infectées dans le monde /25 millions

Plus en détail

Les particularites des affections respiratoires aigues des enfents immunodeprimes,la. herpetiques

Les particularites des affections respiratoires aigues des enfents immunodeprimes,la. herpetiques Les particularites des affections respiratoires aigues des enfents immunodeprimes,la base des infections herpetiques Tamara Turcanu, chef de la Section Maladies Respiratoires Aiguës, l Hôpital Clinique

Plus en détail

CYTOMEGALOVIRUS (CMV)

CYTOMEGALOVIRUS (CMV) CYTOMEGALOVIRUS (CMV) Ce document concerne l'évaluation des risques biologique en milieu de soins. Il est complémentaire du guide EFICATT de l'inrs et a été élaboré puis validé par des médecins du travail

Plus en détail

HERPES VIRIDAE. Notion générale sur l'herpès. Ronéo du 19/10/2011, virologie Le grand le classieux Mr Barin, on entend goutter partout dans l amphi.

HERPES VIRIDAE. Notion générale sur l'herpès. Ronéo du 19/10/2011, virologie Le grand le classieux Mr Barin, on entend goutter partout dans l amphi. Ronéo du 19/10/2011, virologie Le grand le classieux Mr Barin, on entend goutter partout dans l amphi. Gaspard Balthazar HERPES VIRIDAE Notion générale sur l'herpès Existe dans l espèce humaine comme ds

Plus en détail

Infections virales de la peau

Infections virales de la peau Infections virales de la peau Infections virales de la peau Herpesvirus: HSV1 (et 2) Virus de la varicelle et du zona: VZV Rougeole Rubéole ErythrovirusB19 (Parvovirus B19) Papillomavirus Poxvirus: virus

Plus en détail

INFECTIONS À HSV. Herpès oro-facial. Herpès génital. Paraclinique. Clinique de la PI. PEC de la PI. Clinique de la PI génitale.

INFECTIONS À HSV. Herpès oro-facial. Herpès génital. Paraclinique. Clinique de la PI. PEC de la PI. Clinique de la PI génitale. INFECTIONS À HSV Herpès oro-facial Clinique de la PI Asympto ++++ 90% Gingivo-stomatite aiguë : érythémateux Erosions polycycliques, confluentes en plaques Topographie : Buccale, labiale, gingivale, pharyngée

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE B CHRONIQUE

PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE B CHRONIQUE ÉPIDÉMIOLOGIE : PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE B CHRONIQUE Le VHB : Une forte prévalence dans le monde. 2 milliards de personnes exposées au virus. Environ25 % meurent d une cirrhose ou d un cancer du foie.

Plus en détail

Suivi sérologique en tant qu aide du vétérinaire à la surveillance sanitaire des troupeaux. Mohammed SALEK DiaVet Maroc

Suivi sérologique en tant qu aide du vétérinaire à la surveillance sanitaire des troupeaux. Mohammed SALEK DiaVet Maroc Suivi sérologique en tant qu aide du vétérinaire à la surveillance sanitaire des troupeaux Mohammed SALEK DiaVet Maroc Suivi ou Monitoring sérologique : Définition Déterminer et suivre le statut immunitaire

Plus en détail

L herpèsvirose canine

L herpèsvirose canine Fiche technique n 6 L herpèsvirose canine Tout comme le chat ou l Homme, le chien possède son propre herpesvirus. Dans cette espèce, il peut être responsable de troubles de la reproduction. Etiologie*

Plus en détail

Nouvelles immunodépressions, nouveaux risques infectieux. Pierre Loulergue Hôpital Cochin Paris

Nouvelles immunodépressions, nouveaux risques infectieux. Pierre Loulergue Hôpital Cochin Paris Nouvelles immunodépressions, nouveaux risques infectieux Pierre Loulergue Hôpital Cochin Paris Types d immunodépression Innée Déficits immunitaires héréditaires (>150 décrits) Acquise Liée à une maladie

Plus en détail

Infections à herpès virus de l enfant et de l adulte immunocompétent

Infections à herpès virus de l enfant et de l adulte immunocompétent Examen National Classant 2002;129:2S29-2S37 Module transdisciplinaire 7 : Santé, environnement, maladies transmissibles NOUVEAU Infections à herpès virus de l enfant et de l adulte immunocompétent Herpès

Plus en détail

Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline

Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline Fiche technique n 14 2 ème édition Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline Le syndrome de l'immunodéficience féline est communément appelé le «SIDA du chat». Il se transmet entre

Plus en détail

LA DEMODECIE. Ce document est fourni par votre cabinet vétérinaire pour mieux vous aider à comprendre les problèmes de votre animal.

LA DEMODECIE. Ce document est fourni par votre cabinet vétérinaire pour mieux vous aider à comprendre les problèmes de votre animal. LA DEMODECIE Ce document est fourni par votre cabinet vétérinaire pour mieux vous aider à comprendre les problèmes de votre animal. QU EST-CE QUE C EST? La démodécie canine est une maladie de peau cause

Plus en détail

M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin. Diagnostic évoqué?

M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin. Diagnostic évoqué? M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin Diagnostic évoqué? PL : albuminorachie 0,5g/L 70 cellules / µl 90% lympho-monocytes Diagnostic

Plus en détail

CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales. CMV et grossesse. Atelier Siemens, Mai 2013

CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales. CMV et grossesse. Atelier Siemens, Mai 2013 CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales CMV et grossesse Atelier Siemens, Mai 2013 L. Grangeot-Keros, Centre National des Infections rubéoleuses materno-fœtales Hôpital Paul Brousse, Villejuif Épidémiologie

Plus en détail

Filière SVI Semestre 4 (S4) Module de Biologie Humaine - M 16 - Élément d Immunologie-Hématologie. Cours d Immunologie

Filière SVI Semestre 4 (S4) Module de Biologie Humaine - M 16 - Élément d Immunologie-Hématologie. Cours d Immunologie Filière SVI Semestre 4 (S4) Module de Biologie Humaine - M 16 - Élément d Immunologie-Hématologie Cours d Immunologie Introduction à l immunité spécifique Pr. Saaïd AMZAZI 2006-2007 Laboratoire de Biochimie

Plus en détail

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 1 Diagnostic & suivi des infections virales - Définitions Identifier la nature et la cause d une infection Est-ce une infection virale? Quel

Plus en détail

AFFECTIONS CUTANEO- MUQUEUSES AU COURS DE L INFECTION L VIH/SIDA. Dr LANDO Marie Jeannette, Dermato-Vénérologue, HDJ/HCY

AFFECTIONS CUTANEO- MUQUEUSES AU COURS DE L INFECTION L VIH/SIDA. Dr LANDO Marie Jeannette, Dermato-Vénérologue, HDJ/HCY AFFECTIONS CUTANEO- MUQUEUSES AU COURS DE L INFECTION L A VIH/SIDA 1 PROGRAMME DE FORMATION WAF/ECS/ESTHER/CNLS Formation du personnel paramédical et associatif en prise en charge globale des PVVS 2 INTRODUCTION

Plus en détail

L Infection à VIH (1)

L Infection à VIH (1) L Infection à VIH (1) Epidémiologie-Virologie-Histoire Naturelle. Docteur Patrick Miailhes Service d Infectiologie du Pr. Peyramond, Hôpital Croix-Rousse, Lyon VIH/Sida 2011 1 Epidemiologie mondiale :

Plus en détail

LES ANTI HERPES VIRIDAE

LES ANTI HERPES VIRIDAE LES ANTI HERPES VIRIDAE Dr Adnene TOUMI Sousse le 13.3.2009 INTRODUCTION Progrès de la biologie moléculaire : identification de cibles virales spécifiques Agents antiviraux : Atteindre les organes cibles

Plus en détail

OREILLONS MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES. - par inspiration de gouttelettes projetées dans l air par une personne infectée qui tousse ou qui éternue;

OREILLONS MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES. - par inspiration de gouttelettes projetées dans l air par une personne infectée qui tousse ou qui éternue; OREILLONS MADO INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition Les oreillons consistent en une infection virale aiguë causée par un virus du genre paramyxovirus, qui se manifeste souvent par une parotidite (infection

Plus en détail

Dr Jalel Boukadida - Dr Naila Hannachi Laboratoire de Microbiologie CHU F.Hached Sousse

Dr Jalel Boukadida - Dr Naila Hannachi Laboratoire de Microbiologie CHU F.Hached Sousse Journée de formation pour les résidents en Microbiologie et Maladies Infectieuses 23 Septembre 2011 Dr Jalel Boukadida - Dr Naila Hannachi Laboratoire de Microbiologie CHU F.Hached Sousse Virus : principaux

Plus en détail

Virus des fièvres éruptives chez l'enfant

Virus des fièvres éruptives chez l'enfant UE9 11/02/2014 15h30-17h30 Ronéotypeuse: Bakiri Mounia Ronéoficheuse: Kalifa Eve Virus des fièvres éruptives chez l'enfant Plan I Introduction: II Érythème morbilliforme 1)-Rougeole: a) description b)clinique

Plus en détail

TRAQUER LE DEMON DORMANT DES SON REVEIL DR FATMI RYM PR OLFA BAHRI LE 16/04/ ÈME CONGRÈS DE LA STPI

TRAQUER LE DEMON DORMANT DES SON REVEIL DR FATMI RYM PR OLFA BAHRI LE 16/04/ ÈME CONGRÈS DE LA STPI TRAQUER LE DEMON DORMANT DES SON REVEIL DR FATMI RYM PR OLFA BAHRI LE 16/04/2015 25 ÈME CONGRÈS DE LA STPI CAS CLINIQUE Patient XY 35 ans Allogreffe de CSH pour LAL en 1 ère rémission complète Conditionnement

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique AVIS relatif aux recommandations vaccinales spécifiques des personnes immunodéprimées ou aspléniques 16 février 2012 Le s est autosaisi par l intermédiaire du Comité technique des vaccinations (CTV) afin

Plus en détail

Les Difficultés du Diagnostic Biologique des Maladies associées au Virus d Epstein-Barr

Les Difficultés du Diagnostic Biologique des Maladies associées au Virus d Epstein-Barr Les Difficultés du Diagnostic Biologique des Maladies associées au Virus d Epstein-Barr Montpellier 2009 P Morand, M Baccard-Longère, JM Seigneurin Laboratoire de Virologie CHU Grenoble A quoi sert le

Plus en détail

Infections virales materno-foetales. Infections congénitales

Infections virales materno-foetales. Infections congénitales Infections virales materno-foetales Infections congénitales Le virus de la rubéole Famille : Togaviridae Genre : Rubivirus Espèce : Rubella virus Génome ARNsb(+) Capside icosaédrique 60-70 nm Virus enveloppé

Plus en détail

.SOTTO, JP.LAVIGNE. (Mise ligne 03/11/09 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

.SOTTO, JP.LAVIGNE. (Mise ligne 03/11/09 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes Infections urinaires de l adulte Épidémiologie, physiopathologie, histoire i naturelle ECN 93 Albert Sotto Jean Philippe Lavigne octobre 2009 Terminologie Épidémiologie Écologie Physiopathologie Diagnostic

Plus en détail

Pathologies virales. Généralités. Pathogénicité virale

Pathologies virales. Généralités. Pathogénicité virale Pathogénicité virale APTITUTE A PRODUIRE UNE MALADIE Procaryotes: lyse, transformation (lysogénie) ou parasitisme permanent de la cellule (phages Ff) Plantes: Apparition de symptômes plus ou moins prononcés

Plus en détail

Physiopathologie des infections virales

Physiopathologie des infections virales Dr.Seladji.S Assistante en Microbiologie Module : Bactériologie 3 ème année médecine 2016-2017 1. Introduction : Physiopathologie des infections virales L infection virale est le résultat de la transmission

Plus en détail

V i r o 1 : H E R P E S V I R I D A E

V i r o 1 : H E R P E S V I R I D A E V i r o 1 : H E R P E S V I R I D A E I) Généralités 1) Structure 2) Génome viral 3) Réplication 4) Caractères généraux communs 5) Expression clinique 6) Les 3 sous-familles d Herpes Viridae II) Herpes

Plus en détail

Mesures préventions. Avant. Pendant. Après

Mesures préventions. Avant. Pendant. Après Module 3 Mesures préventions Avant Pendant Après AVANT: Vaccination Immunité acquise soit soit Active Passive est De longue durée S effectue Par intervention du système immunitaire C est à dire que Lymphocyte

Plus en détail

Herpès. L herpès est une infection causée par le virus de l Herpes simplex. Il en existe deux types.

Herpès. L herpès est une infection causée par le virus de l Herpes simplex. Il en existe deux types. 1 Herpès DESCRIPTION L herpès est une infection causée par le virus de l Herpes simplex. Il en existe deux types. Le type 1, soit l herpès labial ou buccal, également appelé VHS 1 ou communément «feu sauvage»,

Plus en détail

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique.

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique. Méthodes et stratégies de diagnostic virologique marie-edith.lafon@u-bordeaux.fr 2014-2015 Méthodes virologiques courantes Méthodes directes : détecter l agent infectieux ou l un de ses composants - infectiosité

Plus en détail

Forum IMMUNOANALYSE Jeudi 30 mai 2013 Toxoplasmose en 2013 : les difficultés d interprétation de la sérologie chez la femme enceinte

Forum IMMUNOANALYSE Jeudi 30 mai 2013 Toxoplasmose en 2013 : les difficultés d interprétation de la sérologie chez la femme enceinte Forum IMMUNOANALYSE Jeudi 30 mai 2013 Toxoplasmose en 2013 : les difficultés d interprétation de la sérologie chez la femme enceinte François Peyron, Hôpital de La Croix-Rousse, Lyon Siemens mai 2013 1

Plus en détail

Diagnostic Biologique des Infections Virales. A. Allardet-Servent A. Dubois

Diagnostic Biologique des Infections Virales. A. Allardet-Servent A. Dubois Diagnostic Biologique des Infections Virales A. Allardet-Servent A. Dubois Constitution d un virus 2 ou 3 éléments 1) génome = ARN ou ADN 2) capside Virus nus 3) + ou - enveloppe Virus enveloppés 2 Diagnostic

Plus en détail

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique.

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique. Méthodes et stratégies de diagnostic virologique marie-edith.lafon@u-bordeaux.fr 2016-2017 - Principales méthodes de diagnostic virologique prélèvements, sérologies, biologie moléculaire, - Exemples par

Plus en détail

Hospitalier. Cytomégalovirus, Mononucléose infectieuse Herpès simplex virus, varicelle-zona

Hospitalier. Cytomégalovirus, Mononucléose infectieuse Herpès simplex virus, varicelle-zona De Sambre Centre Avesnois Hospitalier Infections virales à herpès virus: Cytomégalovirus, Mononucléose infectieuse Herpès simplex virus, varicelle-zona Dr Levent.Équipe opérationnelle en hygiène Référent

Plus en détail

Vaccination du voyageur infecté par le VIH

Vaccination du voyageur infecté par le VIH Vaccination du voyageur infecté par le VIH Dr Odile Launay CIC de vaccinologie Cochin Pasteur Hôpital Cochin, Paris X ème Congrès National de la S.F.L.S 29 octobre 2009 COCHIN SAINT-VINCENT DE PAUL Vaccination

Plus en détail

Cytomégalovirus : Diagnostic Virologique Résistance aux Antiviraux

Cytomégalovirus : Diagnostic Virologique Résistance aux Antiviraux Cytomégalovirus : Diagnostic Virologique Résistance aux Antiviraux Patrice Morand, CHU Grenoble- Université Joseph Fourier. XIXeme Congrès de Société Tunisienne de Pathologie Infectieuse.Tunis 2009 Remerciements

Plus en détail

VIROLOGIE SYSTEMATIQUE

VIROLOGIE SYSTEMATIQUE VIROLOGIE SYSTEMATIQUE 1. Herpesviridae 1.1. Structure 1.2. Classification Abréviation Nom complet Transmission Voie d entrée Cellules cibles HSV1 ou HHV1 Herpes Simplex Virus 1 Contact direct Muqueuses,

Plus en détail

En savoir plus : www.afssaps.sante.fr

En savoir plus : www.afssaps.sante.fr En savoir plus : www.afssaps.sante.fr Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance juin 2008 L herpès LabiaL ou bouton de fièvre qu il faut savoir L herpès labial ou bouton de fièvre

Plus en détail

Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales

Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales Elargoubi Aida 15/04/2016 Virus et Grossesse Passage transpalcentaire Conséquences sur la maman et le bébé VIRUS

Plus en détail

EMBRYOFOETOPATHIES Virales

EMBRYOFOETOPATHIES Virales EMBRYOFOETOPATHIES EMBRYOFOETOPATHIES Virales Virus transmissibles pendant grossesse Responsables d effets tératogènes et de maladie fœtale Rubéole Varicelle CMV Parvovirus B19 Virus transmissibles en

Plus en détail

HERPESVIRIDAE CAS CLINIQUES

HERPESVIRIDAE CAS CLINIQUES HERPESVIRIDAE CAS CLINIQUES DR Dorra Lahiani Service des maladies infectieuses de Sfax Cours collège,13 Mars 2009 CAS CLINIQUE (1) M.B, 60 ans, admise pour fièvre et confusion mentale ATCD: RAS HDM: 3

Plus en détail

Les antiviraux. Dr Matthieu Roustit

Les antiviraux. Dr Matthieu Roustit Les antiviraux Dr Matthieu Roustit Pharmacologie clinique Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université Joseph Fourier, Grenoble Centre d Investigation Clinique Inserm CIC3, CHU de Grenoble Institut

Plus en détail

Marie-Christine MAZERON

Marie-Christine MAZERON Place des tests virologiques et immunologiques dans la surveillance des infections à CMV des receveurs de greffe d organe et de cellules souches hématopoïétiques Marie-Christine MAZERON Cytomégalovirus

Plus en détail

Atelier vaccin Vaccin zona

Atelier vaccin Vaccin zona Atelier vaccin Vaccin zona Emmanuel Grimprel Odile Launay 17 es JNI, Lille, du 7 au 9 juin 2016 1 Déclaration de liens d intérêt avec les industries de santé en rapport avec le thème de la présentation

Plus en détail

Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle»

Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle» Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle» Point de vue du Virologue Marianne COSTE-BUREL, Service de Virologie, CHU NANTES Quelques Chiffres (rapport HAS mai 2016)

Plus en détail

23/03/2016 PIERRON Aurélie L2 CR : Nyl CHEMLI AIH Pr L. Ninove 16 pages Herpesvirinae. A. Introduction et généralités

23/03/2016 PIERRON Aurélie L2 CR : Nyl CHEMLI AIH Pr L. Ninove 16 pages Herpesvirinae. A. Introduction et généralités 23/03/2016 PIERRON Aurélie L2 CR : Nyl CHEMLI AIH Pr L. Ninove 16 pages Herpesvirinae A. Introduction et généralités I. Classification des Herpesvirus humains II. Les différentes infections virales III.

Plus en détail

CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique HERPES ET GROSSESSE

CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique HERPES ET GROSSESSE CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique HERPES ET GROSSESSE Ref : cf infra Créé le : 30 / 05 / 2015 Version du : 12/06/15 Rédacteur : R. RONIN Vérificateurs : JL. VOLUMENIE F. NAJIOULLAH Approbateurs

Plus en détail

ARGUMENTAIRE Evaluation de l'amplification génique pour le diagnostic des infections à Herpesviridae (cytomégalovirus, virus herpès simplex et

ARGUMENTAIRE Evaluation de l'amplification génique pour le diagnostic des infections à Herpesviridae (cytomégalovirus, virus herpès simplex et ARGUMENTAIRE Evaluation de l'amplification génique pour le diagnostic des infections à Herpesviridae (cytomégalovirus, virus herpès simplex et varicelle-zona) chez les personnes vivant avec le VIH Janvier

Plus en détail