Chambre d'agriculture la Gironde > Session > Bordeaux > 28 novembre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chambre d'agriculture la Gironde > Session > Bordeaux > 28 novembre 2014"

Transcription

1 Intervention de Bernard ARTIGUE Président de la Chambre d Agriculture de la Gironde (Seul le discours prononcé fait foi) Monsieur le Directeur Départemental des Territoires et de la Mer, Monsieur le représentant du Conseil général Madame et Messieurs les Présidents et les Directeurs, Mes chers collègues Depuis notre dernière session de juillet, l'actualité a été riche pour notre secteur, et impacte à plusieurs titres nos activités : Celui des exploitations agricoles tout d'abord, directement concernées par la mise en œuvre des dispositifs de la nouvelle PAC, par les conséquences de l'extension des zones vulnérables, mais aussi par les nouvelles dispositions de la loi d'avenir sur l'agro- Ecologie. Mais aussi celui des Chambres d'agriculture, qui risquent d'être lourdement impactées à la fois par le projet de loi de Finances 2015, avec la perspective de baisse de leurs ressources fiscales, et par le projet de réforme territoriale avec une réorganisation en perspective. Page n 1

2 ACTUALITE EUROPEENNE L'actualité européenne a d'abord été marquée par la mise en place le 1 er novembre de la nouvelle Commission européenne présidée par Jean- Claude JUNCKER. L exécutif formé par le Luxembourgeois Jean-Claude JUNCKER succède donc pour cinq ans à l équipe de José Manuel BARROSO. Et l'irlandais Phil HOGAN succède, pour sa part, au roumain Dacian CIOLOS, comme commissaire à l agriculture et au développement rural. Il a passé avec succès son audition devant la commission compétente du Parlement Européen, avec une proposition que nous approuvons : la simplification de la PAC. Mais au delà des discours, nous attendrons de sa part des actes pour alléger ce fardeau, ce carcan administratif qui pèse sur nos exploitations. Certes la simplification est nécessaire, notamment sur le verdissement, mais la subsidiarité l'est tout autant. Il faut laisser aussi aux États membres la possibilité de déterminer à l'intérieur d'un cadre général, les décisions les plus judicieuses pour remplir les objectifs fixés. Sur les dossiers européens, je voudrais évoquer 3 sujets : -L'Association Générale des Producteurs de Maïs (AGPM) aurait reçu de Bruxelles une réponse favorable à sa demande de prise en compte des couverts hivernaux, comme critère équivalent à la diversité d assolement. Dans une région où le maïs occupe l'essentiel des grandes cultures, c'est Page n 2

3 une bonne nouvelle qui demande à être confirmée. -Par ailleurs, la Commission de Bruxelles devrait publier d'ici la fin de l année les modalités d application de la régulation des plantations de vignes. Comme vous le savez, la réforme de la PAC prévoit un nouveau régime d autorisation des plantations de vignes, applicable à partir de 2016, avec la fixation à 1 % de la limite maximale de croissance, les États membres ayant la possibilité de prévoir un seuil plus bas au niveau régional ou national. Les producteurs de vins d origine redoutaient surtout le contournement des contraintes liées à la production de vins sous appellation, c est-à-dire la plantation de vignes destinées à la production sans IG sur des zones à appellation, dans les limites fixées par la réglementation communautaire. Le projet de la Commission prévoit un système d engagement au terme duquel le producteur autorisé à planter soit renoncera à revendiquer l appellation de la zone concernée, soit s'engagera à respecter le cahier des charges de l'appellation. -Toujours dans le domaine du vin, je voudrais vous faire part de notre inquiétude au sujet du «cybersquatting». Alors que le marché mondial du vin en ligne représente quelque 5 milliards de dollars, avec une croissance annuelle de plus de 30 %, plusieurs entreprises Internet essaient de s assurer un monopole sur les nouveaux noms de domaine, «vin» ou «wine», au mépris de la protection des indications géographiques. Les entreprises candidates à la Page n 3

4 délégation de ces noms de domaine ont annoncé leur intention de mettre aux enchères des noms de domaine comme «bordeaux.vin». Ainsi, n importe qui pourrait acheter ces noms pour son usage exclusif et vendre des produits sans lien avec la région viticole ou contrefaits. L'Italie, qui assure la présidence de l'union Européenne, a demandé à la Commission européenne de prendre des initiatives pour garantir la protection des indications géographiques. Nous devrons rester vigilants sur ces 3 sujets qui portent de gros enjeux pour les viticulteurs et les céréaliers. ACTUALITE NATIONALE >> La loi d Avenir agricole définitivement adoptée Au niveau national, après presque un an de débats parlementaires intenses, la loi d Avenir pour l agriculture, l alimentation et la forêt a été définitivement adoptée le jeudi 11 septembre à l Assemblée nationale. Les mesures phares portent sur l'agro-ecologie. Une notion portée par le ministre de l Agriculture depuis le début de son mandat et qui se traduit notamment par la création de Groupements d Intérêt Economique et Environnemental (GIEE). Comme nous l'a expliqué François HERVIEU, c est une nouvelle forme d organisation réunissant plusieurs agriculteurs et éventuellement des partenaires extérieurs autour d un projet d amélioration de leurs pratiques agricoles dans un objectif agroécologique. Page n 4

5 Parmi les autres dispositions fortes de la loi d'avenir, il faut noter le volet foncier. Les SAFER voient leur rôle renforcé et bénéficient désormais d une extension du droit de préemption leur permettant d acquérir en priorité une terre mise en vente. Le contrôle des structures est également simplifié et régionalisé. C est «un dispositif public d autorisation préalable à l exploitation des terres pour favoriser l installation de nouveaux agriculteurs, la diversité des types d agriculture et limiter les agrandissements excessifs». La loi crée aussi le principe de compensation agricole qui permettra de compenser la perte de terres en cas de travaux par exemple. Enfin la loi instaure une meilleure protection des terroirs et du foncier viticole AOC. Le statut d actif agricole a été également créé. Un agriculteur sera reconnu comme actif s il est consigné au sein du registre des actifs agricoles qui sera géré par les Chambres d agriculture. Le versement de certaines aides pourra être conditionné à l inscription de ce registre. La reconnaissance de l activité agricole se fera également au travers de l Activité Minimum d Assujettissement (AMA) et non plus sur des critères de Surface Minimum d Installation (SMI). De plus, chaque membre d'un GAEC pourra bénéficier des aides PAC, y compris pour les EARL entre époux qui se transformeront en GAEC. Enfin un article de la loi a fait couler beaucoup d encre et provoqué de nombreux débats au sein des parlementaires : celui portant sur la restriction de l usage des produits phytosanitaires. Nous l'avions évoqué Page n 5

6 d'ailleurs avec Monsieur le Préfet, lors de notre dernière session. Au final, l utilisation de produits phyto près des lieux d accueil publics a été encadrée et subordonnée à la mise en place de haies, d équipements limitant la dispersion des produits lors du traitement ou encore de dates et horaires de traitement. La loi précise que lorsque de telles mesures ne peuvent être mises en place, une distance minimale adaptée devra être respectée. J'en profite pour vous dire que nous travaillons à un plan d'action phytos pour préparer la campagne 2015 dans notre département en relation avec la DRAAF, la DDTM, le CIVB et l'association des maires. >> Projet de loi de finances 2015 Lors de notre session du 4 juillet, je vous alertais sur la menace qui planait sur nos moyens d'intervention et nos réserves. Les Chambres d'agriculture parce qu'elles sont des établissements publics et considérées comme des opérateurs de l État vont subir les mesures de réduction des dépenses publiques prévues par le Gouvernement. Toutes les Chambres d agriculture se sont insurgées contre cette ponction qui a été ramenée à 60 Millions d' dans le projet de loi de Finances Sous couvert de redonner de la compétitivité aux entreprises agricoles, notre Compagnie devrait ainsi perdre dès 2015, ce qui va impacter nos moyens de développement au service des agriculteurs et des territoires. Page n 6

7 >> Loi sur la transition énergétique Le projet de loi sur la transition énergétique a été voté en première lecture à l Assemblée nationale le 14 octobre. Agriculture et forêt sont directement concernées. Les grands objectifs de cette loi : - réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40 % entre 1990 et 2030, - diminuer la consommation des énergies fossiles de 30 % en 2030, - porter les énergies renouvelables à 23 % en 2020 et 32 % en Lisier, paille, bois, maïs sont autant de productions qui peuvent participer directement ou indirectement à la transition énergétique. Sur la méthanisation, le ministère de l Agriculture affiche un objectif de méthaniseurs agricoles fin 2020 contre 90 existant en Si nous sommes prêts à nous engager sur ce plan, nous émettons quelques doutes sur les moyens mis à disposition pour parvenir à honorer les objectifs de la transition énergétique. ACTUALITE DEPARTEMENTALE >> Zones vulnérables Comme vous l'a rappelé tout à l'heure Xavier de SAINT-LEGER, un autre dossier dans le domaine de l'écologie a occupé le devant de la scène cet automne : l'extension des zones vulnérables aux nitrates. Depuis 2010 la France est en contentieux avec la Cour de Justice européenne pour défaut d'application de la directive nitrates. Le Page n 7

8 Gouvernement a donc transmis auprès de la Commission européenne, fin juillet, une proposition de nouveaux critères, conduisant à une augmentation de plus de 80 % du nombre de communes classées en zones vulnérables, et portant sur communes en France. Pour le bassin Adour-Garonne, cela concerne plus de communes et exploitations. Vous l'avez vu, en Gironde l'extension touche 148 communes supplémentaires qui viendraient s'ajouter aux 39 communes déjà concernées par le zonage de fin Ce nouveau zonage repose sur de nouveaux critères qui ne correspondent à aucune référence scientifique connue et à aucun bilan sur l'état des eaux. Nous estimons ce projet arbitraire et inacceptable, et nous nous inquiétons des conséquences catastrophiques de ce projet de zonage pour les éleveurs dans un contexte économique particulièrement difficile, qui les placerait dans l'impossibilité financière de réaliser les travaux de mises aux normes, et qui pourrait accélérer la disparition des élevages sur notre territoire. Pour toutes ces raisons, et comme nous l'avons vu, lors des questions d'actualité, notre Compagnie ne peut que donner un avis défavorable au projet d extension des zones vulnérables pour le département de la Gironde, et nous espérons être entendus pour une révision du zonage. >> Réforme territoriale A propos de zonage, les réformes engagées par le Gouvernement relatives Page n 8

9 à l'organisation territoriale de la République vont fortement impacter notre territoire et nos institutions. Nous devrons dorénavant compter sur une Région renforcée, tant au niveau de son assise territoriale, avec le rapprochement de l'aquitaine, de Poitou-Charente et du Limousin, qu'au niveau de ses compétences qui en feront un acteur clé du développement économique. Des intercommunalités confortées vont voir leurs territoires élargis et leurs domaines d'intervention amplifiés. Un échelon intermédiaire devrait être maintenu avec un Conseil Départemental dont les compétences vont évoluer. Sans oublier une Communauté Urbaine qui se transforme en Métropole au 1 er janvier Face à ces profondes mutations, la Chambre d'agriculture de la Gironde va devoir s'adapter tant au niveau de sa propre organisation territoriale en lien avec les ADAR et ses élus, mais également au niveau de son échelon régional. Une implication forte de la part de tous sera nécessaire afin de garantir notre place en faveur du développement économique et de l'aménagement du territoire, et pour répondre aux nouveaux besoins de ces collectivités. >> Acte 2 de la mutualisation Nous sommes d'ores et déjà engagés dans l'évolution de l organisation de notre réseau en Aquitaine avec le lancement de l'acte 2 de la Page n 9

10 mutualisation. Nous avons participé la semaine dernière à un séminaire régional des Chambres d'aquitaine, afin de rechercher la meilleure efficience de notre organisation, et réfléchir à un schéma cible régional. Ce chantier s'ouvre dans le contexte de la loi d'avenir agricole qui prévoit dans son article 38 un renforcement du rôle des Chambres régionales, notamment sur les fonctions supports de nos établissements, pour conserver en département les actions de proximité et de terrain. Tout cela ne sera qu'une étape puisque l'aquitaine va être rejointe par le Limousin et Poitou-Charentes. Ce n'est déjà pas toujours facile de travailler à 5 départements, imaginez notre tâche à 12! Mais cela pourra permettre d'autres échelles de mutualisation ou de travail en commun à 2 ou 3 établissements comme cela existe pour l'ede Aquitaine. >> Les Mesures Agro-Environnementales et Climatiques A propos d'élevage, et comme nous l'avons vu lors des questions d'actualité, les Mesures Agro-environnementales et Climatiques (MAEC) constituent de nouveaux outils pour permettre aux agriculteurs d'adopter des pratiques plus respectueuses de l'environnement sans compromettre la pérennité de leur exploitation. Pour chaque territoire, elles doivent être présentées au sein d'un Programme Agro-environnemental et Climatique (PAEC). Il s'agit d'un document cadre qui identifie les enjeux et définit les objectifs à atteindre. Les MAEC s'appliquent sous 2 formes, soit sous forme de mesures "à Page n 10

11 enjeu localisé" qui s'appliquent à une ou plusieurs parcelles de l'exploitation, soit sous forme de mesures "système" qui s'appliquent à l'ensemble de l'exploitation. La Chambre d'agriculture a décidé de s'engager dans cette démarche en portant deux mesures «système» à l'échelle de la Gironde à destination de l'élevage. La première porte sur les Systèmes herbagers et pastoraux et est à destination des éleveurs dont la majorité de la SAU est constituée par des prairies ; la seconde porte sur les systèmes polyculture-élevage. Le programme sera engagé en coordination avec les sites Natura Nous estimons qu'une centaine d'éleveurs girondins pourrait être concernée par ces contrats. >> Nouveau dispositif Installation Transmission. Dans le domaine de l'installation, comme vous le savez, une nouvelle politique prévue dans la loi d'avenir se met en place progressivement, avec le remplacement du point Info Installation par le Point Accueil Installation Transmission, qui deviendra un point de passage obligatoire au 1 er janvier. La Chambre d'agriculture a déposé son dossier de candidature pour le futur PAIT (Point Accueil Installation Transmission), ainsi que pour le CEPPP (Centre d Élaboration du Plan de Professionnalisation Personnalisé). Dans le cadre du PAIT, nous avons prévu, pour faciliter l'accès des porteurs de projet, un point d'accueil central à la Chambre d'agriculture à Bordeaux, ainsi que 5 sites délocalisés (St-Savin, Castillon, Page n 11

12 Langon, Pauillac et Gujan). Nous avons également rencontré le CFPPA pour optimiser le déroulement du stage 21 Heures, ainsi que les JA et l'agap pour discuter des futurs partenariats. LES RENDEZ-VOUS DE LA CHAMBRE D'AGRICULTURE Pour terminer, mes chers collègues, je tiens à vous rappeler les rendezvous proches que vous donne la Chambre d'agriculture : - la semaine prochaine aura lieu les 2, 3 et 4 décembre au Parc des Expositions de Bordeaux VINITECH SIFEL, le Salon Mondial des Equipements et Services des filières viti-vinicole, arboricole et maraîchère. Comme d'habitude, nous serons fortement mobilisés au travers de 2 espaces d'informations : l'espace du Vinopôle animé en partenariat avec l'institut Français de la Vigne et du Vin et l'eplefpa Bordeaux-Gironde. Y seront dévoilées en avant première les nouveautés «Sécateur électrique» et «Gestion des effluents phytosanitaires» de MATEVI. A découvrir également, Brett'less, la solution développée par la Chambre d'agriculture pour en finir avec les vins phénolés. Sans oublier un atelier consacré au travail et à l'entretien du sol et la présentation des derniers essais en matière de cépages et de sélection clonale. Au gré de dégustations, le visiteur pourra redécouvrir des cépages secondaires du Grand Sud-Ouest, appréhender les variations Page n 12

13 d'expression du Merlot en fonction du terroir... l'espace des Chambres d'agriculture mettra à l'honneur Mes Parcelles et Ma Cave. Des conseillers spécialisés des Chambres d'agriculture d'aquitaine, de Charente et de Charente-Maritime proposeront aux visiteurs de manipuler ces outils en situation réelle. Par ailleurs en parallèle, nos conseillers seront présents dans de nombreuses conférences. Je vous invite à venir découvrir nos espaces et à vous rendre sur notre site internet pour tout savoir de notre participation. Avant cela, se tiendra ce week-end la première édition de Bordeaux SO Good, premier festival de la Gastronomie. Il s'agit d'un événement ambitieux porté par la CCI de Bordeaux, la mairie, la CUB, le Conseil régional. Notre Chambre d'agriculture est partenaire de cette manifestation, et a contribué largement à la mise en place des 2 marchés des producteurs et d'artisans place de la Bourse et Cour Mably. Je tiens à signaler que notre intervention a permis à des nombreux producteurs des autres départements aquitains de participer à cette manifestation. C'est aussi une forme de mutualisation entre Chambres. Je vous remercie de votre attention. Page n 13

PAC. ce qui change. vraiment

PAC. ce qui change. vraiment PAC 2014 2020 ce qui change vraiment Dotée d un budget préservé de l ordre de 9,1 milliards par an, la nouvelle pac entrera pleinement en application en 2015 et sera le cadre commun de l agriculture européenne

Plus en détail

Réforme de la PAC 2015-2020 Contexte Les aides découplées Simulations incidence nouvelle PAC Les aides couplées Les aides du 2ème pilier

Réforme de la PAC 2015-2020 Contexte Les aides découplées Simulations incidence nouvelle PAC Les aides couplées Les aides du 2ème pilier Réforme de la PAC 2015-2020 Contexte Les aides découplées Simulations incidence nouvelle PAC Les aides couplées Les aides du 2ème pilier Un budget en baisse PAC 2007-2013 PAC 2014-2020 420,7 milliards

Plus en détail

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411 Annexe au dossier de demande d aide pour les investissements productifs Nombre de points attendus pour le projet présenté pour les différents critères : Critère Définition INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

Plus en détail

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation Résumé Les textes européens pour la PAC reconnaissent désormais clairement le principe de transparence

Plus en détail

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 Le Président de la République a annoncé le 2 octobre à Cournon le cadre

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.06.2004 COM(2004)415 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN Plan d'action européen en matière d'alimentation et

Plus en détail

Atelier : Numérique et Œnotourisme en Aquitaine. Document de cadrage pour la réunion du 7 mars 2012

Atelier : Numérique et Œnotourisme en Aquitaine. Document de cadrage pour la réunion du 7 mars 2012 Atelier : Numérique et Œnotourisme en Aquitaine Document de cadrage pour la réunion du 7 mars 2012 Ce document de travail rassemble quelques chiffres-clés et éléments de cadrage pour les participants aux

Plus en détail

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Cette note a pour objet de définir les animaux et les surfaces pris

Plus en détail

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France Lyon, le 20/06/2014 Madame la Ministre, Monsieur le Sénateur Maire, Mesdames, Messieurs les Elus, Chers Congressistes,

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables

Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables *** Appel à projets en direction des établissements bancaires : le prêt «Energies renouvelables en Poitou-Charentes»

Plus en détail

Discours de Philippe MARTIN Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Discours de Philippe MARTIN Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Philippe MARTIN, Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Paris, le jeudi 6 février 2014 Discours de Philippe MARTIN Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Plus en détail

CIRCULAIRE N Mesdames et Messieurs les préfets de régions et de départements

CIRCULAIRE N Mesdames et Messieurs les préfets de régions et de départements Paris le, Le ministre de l'intérieur, le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie et la ministre de l'aménagement du territoire et de l'environnement CIRCULAIRE N Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation Résumé Les textes européens pour la PAC reconnaissent désormais clairement le principe de transparence

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

Ce rapport est communiqué au Préfet et pour information au Trésorier-payeur général.

Ce rapport est communiqué au Préfet et pour information au Trésorier-payeur général. Monsieur le Président, Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint la version définitive des observations arrêtées le jeudi 5 février 2004 par la Chambre régionale des comptes sur la gestion de la chambre

Plus en détail

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS.

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS. Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS 28 mai 2012 Madame la Représentante permanente adjointe de Sri Lanka, Présidente

Plus en détail

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Agriculture et industrie Consommations d énergie finale et émissions de GES Industrie : ¼ des consommations d énergie Plus de 30% si l on cumule

Plus en détail

Propositions d'actions complémentaires du Comité des Sages. Assises de la Loue 11 octobre 2012

Propositions d'actions complémentaires du Comité des Sages. Assises de la Loue 11 octobre 2012 Propositions d'actions complémentaires du Comité des Sages Assises de la Loue 11 octobre 2012 Objectifs du Comité des Sages Création d'un "Comité des Sages" par M. Le Préfet pour faire évoluer les postures

Plus en détail

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN),

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN), 1/8 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Congrès annuel de l Union Sociale pour l Habitat (USH) Mardi 22 septembre 2015 MONTPELLIER Monsieur le Président du l USH (Cher Jean-Louis

Plus en détail

Réforme de la PAC 2015. Réunion d information Septembre 2014

Réforme de la PAC 2015. Réunion d information Septembre 2014 Réforme de la PAC 2015 Réunion d information Septembre 2014 DE NOMBREUX DEFIS POUR LA PAC : LES PROPOS DE D. CIOLOS Juillet 2010 Le contexte : -> fin de la programmation 2007-2013 -> contexte de crise

Plus en détail

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air

Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Débat national sur la transition énergétique Cahier de participation Fiche action : Unité de méthanisation Métha Bel Air Objectifs Produire de l énergie verte à partir de sous-produits agricoles pour une

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

Compte rendu de la réunion de la cellule de crise Grêle intempéries

Compte rendu de la réunion de la cellule de crise Grêle intempéries Communiqué de Presse vendredi 9 août 2013 Compte rendu de la réunion de la cellule de crise Grêle intempéries L'ensemble des organisations professionnelles agricoles, le Conseil général et les services

Plus en détail

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Ingrid HERMITEAU Agence de l eau Loire-Bretagne Cap sur la révision du Sdage 1. Rappel : qu est-ce que le Sdage? 2. Les éléments de réflexion

Plus en détail

Compte Rendu Journée de lancement PCT Cœur de Flandre. Michel GILLOEN (Président Pays Cœur de Flandre)

Compte Rendu Journée de lancement PCT Cœur de Flandre. Michel GILLOEN (Président Pays Cœur de Flandre) Compte Rendu Journée de lancement PCT Cœur de Flandre 103 participants au matin Introduction de la journée de lancement Michel GILLOEN (Président Pays Cœur de Flandre) Le Plan Climat Territorial s intègre

Plus en détail

VERS UNE REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE?

VERS UNE REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE? PARIS, LE 17 FEVRIER 2011 VERS UNE REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE? I - LA FISCALITE SUR LE PATRIMOINE EN QUELQUES CHIFFRES La fiscalité sur les biens immobiliers représente 2,2% du PIB (1% pour

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

Lettre d actualité de l urbanisme

Lettre d actualité de l urbanisme n 3 Février 2010 Lettre d actualité de l urbanisme de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Calvados 1- ACTUALITÉ DES DÉCISIONS DU CONSEIL D'ÉTAT Décision du conseil d'etat (CE) n

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

XXXI ème ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

XXXI ème ASSEMBLÉE GÉNÉRALE CONFEDERATION INTERNATIONALE DU CREDIT AGRICOLE ZURICH - SUISSE Birmensdorferstrasse 67 - Téléphone 0041/12910575 - Téléfax 0041/12910766 XXXI ème ASSEMBLÉE GÉNÉRALE HANOI 12-14 NOVEMBRE 2001 Jean Kerouedan

Plus en détail

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations»

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Point d étape de la négociation PPCR 10 Mars 2015 Discours d ouverture de Marylise LEBRANCHU Mesdames et Messieurs, Nous

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET BURKINA FASO ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER Mesdames, Messieurs, Avant d introduire mon rapport moral, je tiens à renouveler mes remerciements à l ensemble des

Plus en détail

RAPPORT DE LA SESSION PARLEMENTAIRE ORDINAIRE D OCTOBRE 2011

RAPPORT DE LA SESSION PARLEMENTAIRE ORDINAIRE D OCTOBRE 2011 1 I. Introduction. RAPPORT DE LA SESSION PARLEMENTAIRE ORDINAIRE D OCTOBRE 2011 La session parlementaire d Octobre (appelée généralement session budgétaire) a été ouverte le 3/10/2011 avec 7 projets de

Plus en détail

COMPTE RENDU D'AUDITION DU PLAN RÉGIONAL DE L'AGRICULTURE DURABLE

COMPTE RENDU D'AUDITION DU PLAN RÉGIONAL DE L'AGRICULTURE DURABLE PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la Forêt de Poitou-Charentes Service régional de l'économie agricole, de la forêt et de l environnement

Plus en détail

Le réseau des Chambres d agriculture, l installation* et la transmission

Le réseau des Chambres d agriculture, l installation* et la transmission Le réseau des Chambres d agriculture, l installation* et la transmission Un accompagnement historique! * Création ou reprise d entreprises agricoles Voyage de presse installation-transmission - 4 avril

Plus en détail

janvier 2010 Construire en zone agricole Ce qu il faut savoir PRÉFECTURE DU RHÔNE

janvier 2010 Construire en zone agricole Ce qu il faut savoir PRÉFECTURE DU RHÔNE janvier 2010 Construire en zone agricole Ce qu il faut savoir PRÉFECTURE DU RHÔNE Préambule Pourquoi ce guide? Avant propos Dans le département du Rhône, l étalement urbain grandissant et les grands projets

Plus en détail

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités Organisateurs : Partenaires : Des outils d accompagnement Des outils de financement Zoom

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville

Réforme de la politique de la ville 0 4 M A R S 2 0 1 4 / Rédacteur PÔLE TD2S Réforme de la politique de la ville Loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine La loi de «Programmation pour la ville et la cohésion urbaine», promulguée

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

Les sociétés agricoles

Les sociétés agricoles Les sociétés agricoles L exercice d une activité agricole peut se faire soit dans le cadre d une entreprise individuelle soit dans le cadre d une société. Dans cette dernière situation, la loi prévoit

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie

Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie Position et propositions d amendements de l UNIOPSS Octobre 2004 Mme Marie-Anne Montchamp, secrétaire d'état aux

Plus en détail

ASSURANCE RECOLTE : LES PROPOSITIONS 2015

ASSURANCE RECOLTE : LES PROPOSITIONS 2015 Le 19 janvier 2015 ASSURANCE RECOLTE : LES PROPOSITIONS 2015 Nous avons sollicité les compagnies d assurances il y a plusieurs semaines afin d améliorer les conditions du contrat d assurance multirisques

Plus en détail

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Conception, rédaction, réalisation : Parménion/RFF - Crédit photos : Biotope, CREN Poitou-Charentes, Ecosphère, RFF Impression

Plus en détail

V I E D U R É S E A U

V I E D U R É S E A U Lettre d information n 6 - Mars 2013 F E J U P Les territoires ruraux franciliens doivent faire face à des enjeux forts qui conditionneront dans quelques décennies la qualité de vie de la région capitale.

Plus en détail

Destinataires d'exécution

Destinataires d'exécution Information Direction générale de la performance économique et environnementale des entreprises Service Gouvernance et gestion de la PAC Sous-direction Gestion des aides de la PAC Bureau des Soutiens Directs

Plus en détail

Inauguration de «La Forêt de l Avenir» 21, 22 et 23 mars 2009 Forêt de Marchiennes

Inauguration de «La Forêt de l Avenir» 21, 22 et 23 mars 2009 Forêt de Marchiennes Lille - Marchiennes, le 21 mars 2009 6600 arbres pour la Forêt Domaniale de Marchiennes Inauguration de «La Forêt de l Avenir» 21, 22 et 23 mars 2009 Forêt de Marchiennes Forêt de l Avenir Crédit Agricole

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DIRECTION DE L'EAU Sous-Direction de l'action territoriale, De la directive cadre

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

Présentation de la réforme de la PAC 2014-2020

Présentation de la réforme de la PAC 2014-2020 Brief: Les perspectives de la politique agricole N 5 / Décembre 2013 Présentation de la réforme de la PAC 2014-2020 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. DÉFIS ET OBJECTIFS 3. BUDGET DE LA PAC 4. ÉVOLUTION DE LA

Plus en détail

C est dans ce contexte que le CIRDES organise une formation régionale sur le thème cité en titre.

C est dans ce contexte que le CIRDES organise une formation régionale sur le thème cité en titre. TERMES DE REFERENCES Cours régional de formation sur la gestion des risques dans les systèmes de production de polycultures-élevage en Afrique sub-saharienne du 12 au 22 mai 2014 1. CONTEXTE L une des

Plus en détail

Ce guide se veut évolutif et dynamique. Actualisé mensuellement, il recueillera les appels à projets qui Il est votre outil et notre lien.

Ce guide se veut évolutif et dynamique. Actualisé mensuellement, il recueillera les appels à projets qui Il est votre outil et notre lien. Mesdames et Messieurs, Le P total) afin de relever le défi de la compétitivité et de faire émerger un nouveau modèle de croissance, en finançant des projets innovants et exemplaires, rigoureusement sélectionnés.

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les Secrétaires généraux,

Mesdames et Messieurs les Secrétaires généraux, R É P U B L IQ U E FR A N Ç A IS E LIBERTÉ - ÉGALITÉ - FRATERNITÉ SERVICE DES AFFAIRES EUROPÉENNES Le Directeur Paris, le 24 janvier 2014 Discours de M. Jean-Pierre BLOCH, Directeur du Service des Affaires

Plus en détail

LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES

LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES Version A Aide sollicitée auprès du Conseil Régional de Picardie au titre de (cocher l aide sollicitée) : o L investissement en agriculture biologique o

Plus en détail

Paris mardi 28 février 2012

Paris mardi 28 février 2012 VALERIE PECRESSE MINISTRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ETAT PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT www.budget.gouv.fr Discours de Valérie PECRESSE, ministre du Budget, des Comptes publics

Plus en détail

Le régime de paiement de base (RPB) Le paiement vert, Le paiement redistributif La majoration JA

Le régime de paiement de base (RPB) Le paiement vert, Le paiement redistributif La majoration JA Version 13 février 2015 DDT Yvelines Fevrier 2015 Le régime de paiement de base (RPB) Le paiement vert, Le paiement redistributif La majoration JA 1 Sommaire 1. le RPB «régime de paiement de base», paiement

Plus en détail

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE INTRODUCTION : Les collectivités territoriales Depuis la révision constitutionnelle du 28 mars 2003, sont définies comme

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

4. Verdissement, une PAC plus verte

4. Verdissement, une PAC plus verte 4. Verdissement, une PAC plus verte Aides Couplées JA Verdissement Paiement redistributif DPB Trois obligations à respecter : 1. Diversification des assolements 2. Maintien des prairies permanentes 3.

Plus en détail

ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE

ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE 1. Les investissements doivent contribuer à et être compatibles avec la réalisation progressive du droit à une alimentation suffisante et nutritive

Plus en détail

CONDITIONNALITÉ 2014 INTRODUCTION GÉNÉRALE. Quelles sont les exigences à respecter dans le cadre de la conditionnalité?

CONDITIONNALITÉ 2014 INTRODUCTION GÉNÉRALE. Quelles sont les exigences à respecter dans le cadre de la conditionnalité? CONDITIONNALITÉ 2014 INTRODUCTION GÉNÉRALE Qu est ce que la conditionnalité? La conditionnalité, mise en place depuis 2005, garantit une agriculture plus durable et favorise ainsi une meilleure acceptation

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

La lettre électronique du service économie agricole de l'essonne n 3 juillet 2012

La lettre électronique du service économie agricole de l'essonne n 3 juillet 2012 La lettre électronique du service économie agricole de l'essonne n 3 juillet 2012 Cette lettre du service d'économie agricole (SEA) de la DDT de l'essonne est gratuite. Elle peut librement être recopiée

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Conseil d administration du régime social des indépendants Jeudi 25 juin 2015 Monsieur le Ministre,

Plus en détail

Agriculture biologique et qualité de l eau Une question d intérêt général

Agriculture biologique et qualité de l eau Une question d intérêt général Agriculture biologique et qualité de l eau Une question d intérêt général 10 propositions du réseau FNAB pour une nouvelle politique de l eau (2013-2018) Cahier propositionnel du réseau FNAB dans le cadre

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion!

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion! Liens vers d'autres fiches A quel moment de la démarche? Fiche 5 «Structurer le diagnostic» Fiche 6 «Inclure une dimension transversale» Fiche 9 «Mobiliser les acteurs» A la fin du diagnostic, en conclusion

Plus en détail

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2015 et 2016 Contexte Pour répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux du secteur du bâtiment,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Rencontre Départementale d Information des Hautes-Pyrénées. Les filières et le rôle de la Safer GHL

DOSSIER DE PRESSE. Rencontre Départementale d Information des Hautes-Pyrénées. Les filières et le rôle de la Safer GHL Société d Aménagement Foncier et d Établissement Rural DES HOMMES, DES TERRES, DES PROJETS DOSSIER DE PRESSE Rencontre Départementale d Information des Hautes-Pyrénées CCI de Tarbes Mardi 31 mars 2015

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT PREMIER MINISTRE CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT conclue entre l'état, la Caisse Nationale d'assurance Maladie des Travailleurs Salariés

Plus en détail

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX AGRICULTEURS? ELEMENTS DE CONTEXTE L ENJEU DU RENOUVELLEMENT DE LA POPULATION ACTIVE AGRICOLE Les installations ne permettent pas aujourd hui de compenser les départs en

Plus en détail

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle 1 Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle Discours de Madame ALBATOUL Zakaria, Ministre de l'enseignement fondamental et de l'alphabétisation du Tchad, Présidente

Plus en détail

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR :

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Préambule du rapport n 12 Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Ce rapport vous propose d autoriser la signature d une convention de groupement de commandes entre CHAMBERY METROPOLE et la Ville de CHAMBERY afin

Plus en détail

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'inauguration du nouveau. à Aurillac le 6 mai 2011

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'inauguration du nouveau. à Aurillac le 6 mai 2011 Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'inauguration du nouveau bâtiment administratif du Crédit Agricole à Aurillac le 6 mai 2011 M. André Janot, Président du Crédit Agricole Centre

Plus en détail

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues,

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Beauvais, le 24 octobre 2012 Dossier suivi par le cabinet de la Présidente Tél. - 03.44.15.68.27 - s.landry@beauvaisis.fr La Présidente, Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Vous le savez

Plus en détail

LA CONVERSION EN ARBORICULTURE BIOLOGIQUE

LA CONVERSION EN ARBORICULTURE BIOLOGIQUE ARBORICULTURE F I C H E 2 8 Août 2010 LA EN ARBORICULTURE BIOLOGIQUE RÉSUMÉ La conversion à l'agriculture biologique correspond à la phase de transition entre l'agriculture conventionnelle et la certification

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Chers Collègues,

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Chers Collègues, v040708 Intervention de Jean Marc BOURNIGAL Directeur Général de l Alimentation Séminaire sur la modernisation de l inspection sanitaire en abattoir Lyon 7-11 juillet 2008 Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Réforme du crédit à la consommation. Statut des enseignants chercheurs. Point sur les États généraux de l outre-mer

Réforme du crédit à la consommation. Statut des enseignants chercheurs. Point sur les États généraux de l outre-mer LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSÉE LE MERCREDI 22 AVRIL 2009 A L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE A DIFFUSÉ LE

Plus en détail

Formation agricole : production d effectifs et prise en charge des besoins réels

Formation agricole : production d effectifs et prise en charge des besoins réels 11 èmes Journées d études «Ingénierie des Dispositifs de Formation à l International» Communication présentée par : Monsieur Hassen BERRANEN Sous Directeur de la Formation MADR/DFRV, Algérie. Formation

Plus en détail

Avis d Energie-Cités. Cette proposition est disponible sur : http://europa.eu.int/eur-lex/fr/com/dat/2001/fr_501pc0226.html

Avis d Energie-Cités. Cette proposition est disponible sur : http://europa.eu.int/eur-lex/fr/com/dat/2001/fr_501pc0226.html Avis d Energie-Cités Projet de Directive Performance énergétique des bâtiments Octobre 2001 Proposition de Directive du Parlement européen et du Conseil présentée par la Commission [COM(2001) 226 final

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'assemblée générale de la Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL à Saint-Flour le jeudi 16 juin 2011 M. le

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 juillet 2013 LABEL RSE SCOP BTP PRÉAMBULE La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la contribution des organisations au développement durable

Plus en détail

France Programme de Développement Rural (Régional) - Aquitaine

France Programme de Développement Rural (Régional) - Aquitaine France Programme de Développement Rural (Régional) - Aquitaine CCI Type de programme Pays Région 2014FR06RDRP072 Programme de développement rural France Aquitaine Période de programmation 2014-2020 Autorité

Plus en détail

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni PJ 28/12 7 février 2012 Original : anglais F Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni Encourager l intensification de la production caféière et vivrière au moyen

Plus en détail