«hyperconnecté» Le magasin du futur sera. ENQUÊTE Retail

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«hyperconnecté» Le magasin du futur sera. ENQUÊTE Retail"

Transcription

1 LUDO MARTIN Le magasin du futur sera «hyperconnecté» Numérique, connecté, mobile, le magasin du futur est en marche. Mais pour fidéliser un consommateur déjà multi-canal, il devra adapter ses assortiments tout en évitant la moindre rupture de stock. Une équation pas toujours facile à résoudre. 64

2 imaginer quel sera le visage de leur magasin de demain, celui qui aura tous les atouts pour lutter contre les géants du web comme Amazon dont le patron Jeff Bezos rêve, quant à lui, de devenir le «Walmart» de l internet. L insolente vitalité du commerce en ligne n est plus une fatalité pour la distribution physique. Les magasins ont, en effet, trouvé la recette miracle pour répondre aux attentes d un consommateur désormais «ultra connecté». Il suffit aux enseignes de mettre en œuvre une stratégie multicanal en connectant leurs magasins à leur site web et à leurs applications mobiles et vice versa. Il leur suffit d offrir aux clients de nouveaux services hybrides tels que le «click and collect», les invitant à vérifier sur le web la disponibilité des produits en magasin près de chez eux, avant qu ils ne les réservent avec ou sans paiement en ligne, puis qu ils ne viennent les retirer en boutique. Comme l explique Laurent Houitte, Directeur marketing et alliances de Wincor Nixdor, les enseignes doivent devenir «ubiquitaires», c est-à-dire être présentes en plusieurs lieux simultanément pour permettre au consommateur d acheter n importe où, sur le web, sur leur Smartphone ou en magasin, et à n importe quelle heure. Cet objectif est devenu la feuille de route de nombreuses enseignes qui cherchent à «Le magasin doit jouer la différenciation après avoir misé sur la standardisation», selon Angelo Marseglia Une évolution spectaculaire Passer d une stratégie «brick and mortar» à un modèle «web-to-store», pour satisfaire un client au parcours multiple qui a déjà consulté Internet avant de réaliser ses achats sur le web ou en magasin (c est le cas de 86 % des internautes français selon Médiamétrie/Netratings) et qui surfe sur son mobile en magasin pour comparer les prix ou accéder aux commentaires d autres consommateurs sur un article (comme le font déjà plus de la moitié des Européens) est une véritable révolution pour la distribution physique. «Ce lieu de consommation, le magasin des années 60-70, est en train de vivre une évolution spectaculaire et subit plusieurs niveaux de stress, analyse ainsi Angelo Marseglia, Directeur informatique de DHL Supply Chain France. Il doit jouer la différenciation après avoir misé sur la standardisation et savoir répondre au consommateur qui le considère comme un laboratoire pour tester les produits avant d aller acheter moins cher sur le web. Quel sera le visage du magasin d ici 20 à 30 ans? Les imprimantes 3D à la portée des particuliers qui pourront fabriquer des objets selon leurs besoins ne vontelles pas mettre en danger certains d entre eux? Comment une chaîne doit-elle désormais justifier son niveau d investissement en magasin, faire tourner les stocks et se développer face à Internet? N est-on pas en train de parler d un nouveau monde, de l empire romain attaqué de toute part?» Développer les services Assailli, cet «empire romain» a cependant encore de nombreux atouts dans sa poche. «Les magasins permettent la découverte «physique» du produit par le consommateur, de DHL JP.GUILLAUME SLVING EFESO Angelo Marseglia, Directeur Informatique de DHL Supply Chain France Henri Seroux, Directeur Général de Manhattan Associates France Arnaud Domas, Principal chez Solving Efeso NOVEMBRE SUPPLY CHAIN MAGAZINE N 79 65

3 LUDO MARTIN manière à compléter de façon cohérente la découverte «en ligne» et «mobile» du produit. Le magasin reste donc un canal commercial fondamental pour les détaillants et leur clientèle à travers l'europe», indique Fujitsu dans une étude dévoilée cette année. Près de 86 % des personnes interrogées dans cette enquête définissent le service comme étant «la fonction la plus importante des magasins». En France, ces chiffres atteignent les 94 %. «Le débat, finalement, n'est pas de savoir si les magasins vont mourir devant le rouleau compresseur d'internet mais plutôt de faire en sorte que les distributeurs s'adaptent vraiment aux attentes des consommateurs», constate Timothée Jonglez, Directeur Associé chez Altima. Repartir du besoin du client, se focaliser sur son profil, ses attentes, son parcours d achat pour le satisfaire est devenu l enjeu de tous les distributeurs. «Les clients doivent avoir l assurance de trouver en magasin une offre disponible et adaptée à leurs besoins. La disponibilité est essentielle tout comme la capacité du distributeur à générer et exploiter des données clients afin de mieux comprendre leurs besoins, leurs habitudes, leur style de vie et ainsi pro- «L évolution du magasin passe par une nouvelle organisation du stock, désormais partagé et commun à tous à tous les canaux de vente», explique Henri Seroux poser une offre ciblée en termes de produits et de services. Les investissements en marketing dans ce domaine ont généralement un retour sur investissement cinq à huit fois supérieurs aux autres plus généralistes, estime Arnaud Le Tanneur offre sur son site un service de consultation des stocks en temps réel et de réservation en ligne pour générer du trafic dans ses magasins et réaliser des ventes additionnelles Domas, Principal chez Solving Efeso. Les supports interactifs accessibles en point de vente multiplient les points de contact avec les clients, optimisent les capacités linéaires et favorisent le développement du CA. Ils permettent par exemple à certaines enseignes de proposer en linéaire une gamme réduite mais ciblée, tout en laissant la liberté de consulter et d acheter l ensemble de la gamme disponible sur tablettes ou bornes interactives». Avec cette nouvelle organisation, poursuit Arnaud Domas les références sont limitées et LE TANNEUR 66

4 les stocks plus difficiles à gérer. «Pour les magasins de proximité, les capacités limitées de stockage imposent des réapprovisionnements plus fréquents et rapides afin d éviter les ruptures et de garantir la fraîcheur des produits. Le consommateur achète en magasin pour avoir le produit tout de suite, ce que ne peuvent encore proposer les pure players du e-commerce, même si des acteurs comme Amazon commencent à assurer des livraisons dans la journée. Eviter les ruptures en point de vente tout en limitant les stocks implique des fréquences de réapprovisionnement plus importantes, des transports adaptés avec des camions plus petits et moins polluants pour les livraisons en centre ville, par exemple. Le traitement en temps réel des remontées de caisse permet de déclencher plus rapidement le réassort des magasins et des linéaires. Et si le stock pouvait aussi apporter de la valeur et améliorer la qualité de service? Tout est une question d équilibre», ajoute Arnaud Domas. «Le consommateur va en magasin pour avoir le produit tout de suite» selon Arnaud Domas MANHATTAN ASSOCIATES Pour y parvenir nous avons lancé une application qui est une sorte de mini WMS pour les magasins, disponible sur tablette», précise Henri Seroux, Directeur Général de Manhattan France. «Tous nos outils pour équiper le vendeur, l aider à localiser le stock d un Ecran d application de Manhattan Associates produit en magasin et le réserver, lui permettre d accéder à une extension de gamme sont désormais opérationnels, explique pour sa part Laurent Fauvarque, Responsable produit magasin chez Cylande. Encore faut-il que les enseignes organisées en silos changent de modèle. Il faut repenser le magasin en fonction du parcours client.» PASCALE JANVIER Battre de vitesse Amazon Pour Manhattan Associates cette nécessaire évolution du magasin passe aussi par une nouvelle organisation du stock, désormais partagé et commun à tous, et par l instauration de règles de gestion. L éditeur propose une palette de solutions baptisée Enterprise Order Management pour centraliser les commandes venant de tous les canaux de vente et fournir une vision complète des interactions du client avec l ensemble du réseau de l enseigne. La solution invite notamment les équipes de vente à tirer parti d un effet «assortiment illimité» en boutique et sur internet, avec des ventes additionnelles, et permet aux équipes du magasin de traiter sur un terminal ou une tablette mobile les retraits en magasin, les expéditions depuis le magasin et les transferts de magasin à magasin. «Il ne faut plus être en rupture. L enjeu est de battre de vitesse Amazon en s appuyant sur les stocks en magasins et les livraisons instantanées. Il faut pour cela fiabiliser les stocks en magasins. NOVEMBRE SUPPLY CHAIN MAGAZINE N 79 67

5 Darty inaugure son 1 er magasin multicanal connecté Darty imagine le commerce du futur avec un concept de magasin 100 % connecté qui vient tout juste d être inauguré dans le nouveau centre commercial Beaugrenelle, à Paris. DARTY François Gazuit, Directeur Général Darty Ile-de-France Darty a déjà construit son magasin de demain. Il vient de naître dans le centre commercial Beaugrenelle, inauguré en octobre dernier à Paris. L enseigne d électroménager a choisi d y implanter un flagship (magasin pilote) qui reflète sa nouvelle stratégie basée sur la théâtralisation de ses services, sur l e-commerce et la digitalisation. Sur près de m 2, ce magasin regroupe tous les univers de la marque ainsi qu un espace cuisine de 300 m 2 et fait la part belle à la connectivité des produits. Tous peuvent être testés, comparés, touchés et emportés sans passer par la case vendeur. Pour développer ce libreservice, l enseigne a dû augmenter ses stocks en magasin. Le réapprovisionnement est automatique et les réassorts effectués tous les jours à partir de l un des entrepôts de l enseigne situé près de Villepinte. Pour rendre le parcours du client fluide, sans provoquer de rupture entre le magasin et le site web, les vendeurs ont été équipés de mini tablettes sept pouces Samsung. Ils «Ce sont les «clicks and mortar» qui seront les grands gagnants de demain», affirme François Gazuit. Darty vient d implanter un magasin pilote dans le nouveau centre commercial Beaugrenelle qui reflète sa nouvelle stratégie basée sur la théâtralisation de ses services, sur l e-commerce et la digitalisation. 68

6 les utilisent pour récupérer les paniers, les historiques des achats des consommateurs réalisés sur le site web de l enseigne, pour accéder à l'état des stocks et pour finaliser une vente sans passer par la caisse. Bénéficier du meilleur des deux mondes Pour enrichir l expérience en magasin, certains articles comme les frigos peuvent être projetés sur des écrans 42 pouces. Dans le même objectif, Darty a mis à la disposition des clients six bornes interactives qui présentent l intégralité du catalogue en ligne soit à références contre les à présentes en magasin. «Aujourd hui les consommateurs fragmentent leurs achats. Ce sont les «clicks and mortar» [ndlr : magasins avec site e-commerce] qui seront les grands gagnants de demain car ils rassurent les clients. Nous avons la chance de bénéficier du meilleur des deux mondes : un réseau de 227 magasins en France et un site e-commerce qui est de loin le 1er point de vente en chiffre d affaires», raconte François Gazuit, Directeur Géné- LUDO MARTIN NOVEMBRE SUPPLY CHAIN MAGAZINE N 79 69

7 ral Darty Ile-de-France. Un service «click and collect» mis en place également dans les magasins des Ternes, de Boulogne-Billancourt et du Forum des Halles invite les internautes à retirer leurs articles non volumineux dans des casiers électroniques situés aux entrées, une heure après avoir passé commande sur le site, en utilisant un code envoyé par SMS sur leurs mobiles. LUDO MARTIN Un lieu communautaire Pour promouvoir et exposer ses services, Darty a également créé à l entrée du magasin de Beaugrenelle un atelier de réparation pour les produits multimédia. Six technico-commerciaux, aidés de supports didacticiels et connectés aux techniciens du centre de service, opèrent dans cet espace. «70 % des articles déposés sont réparés en une heure», affirme François Gazuit. Enfin dans l espace cuisine, tous les appareils exposés et branchés peuvent être utilisés pour des événements culinaires. «Nous avons voulu que ce magasin soit un lieu communautaire», ajoute François Gazuit. Une nouvelle application mobile est, par ailleurs, en cours de développement. Elle comportera un service de comparaison des prix et des services entre différentes enseignes. La plupart des solutions informatiques de l enseigne sont développées en interne. Darty a toutefois déployé la solution Hybris PCM (Product Content Management) comme référentiel unique d'information sur ses produits, services et abonnements. L'objectif pour l'enseigne étant d'offrir aux visiteurs de sa boutique en ligne et de ses magasins, des données complètes sur l'offre disponible. PJ LUDO MARTIN 70

8 Le «click and collect» se déploie De plus en plus de magasins deviennent des points de retrait pour les commandes passées sur le web. SLVING EFESO David Herrenschmidt, Directeur des flux du BHV Marais Oxybul Eveil et Jeux propose une extension de gamme dans ses magasins grâce à la présence de bornes interactives. Dans son navire amiral situé rue de Rivoli à Paris, le BHV Marais fidélise ses clients digitaux en développant une stratégie cross canal. Le magasin a conçu deux espaces destinés aux retraits des colis lourds et volumineux, aux achats immédiats en magasin, aux commandes spéciales qui ne sont pas disponibles dans le point de vente (comme par exemple des rideaux sur mesure) et aux commandes passées sur le site des Galeries Lafayette. Ces espaces agréables, munis d écrans et d une connexion wifi, ont déjà accueilli clients en Un logiciel de préparation de commandes baptisé Osmose (Outil de suivi de marchandises aux stations emportées) a par ailleurs été développé pour informatiser toutes les actions liées à l entreposage des articles et les vendeurs ont été équipés de PDA. «Ces points de retraits sont configurés comme des accueils modernes avec des réserves d approche. Deux services de livraison au départ du magasin sont proposés aux clients gratuitement dès 150 d achats, le 1 er pour livrer les produits immédiatement après passage en caisse et le 2 nd pour livrer en différé sur rendez-vous et en créneau de 2 h. Le service de «click and collect» répond, par ailleurs, aux attentes des clients des Galeries Lafayette et crée du trafic additionnel au BHV Marais», explique David Herrenschmidt, Directeur des flux du BHV Marais qui fait appel aux services de livraison urbaine de Colizen et de La Petite Reine (groupe Star s Service). 20 % des clients du site choisissent aujourd hui le retrait au point de livraison. Réserver le produit avant de se déplacer en magasin Ces nouveaux services de «check and reserve» ou de «click and collect» tendent ainsi à se généraliser sous l impulsion de nombreux prestataires. Le spécialiste du point de retrait Kiala développe une technologie en marque blanche pour que les magasins d une enseigne deviennent des espaces de retrait privilégiés par les clients qui passent commande sur leur site. Il équipe le magasin de terminaux pour scanner les produits et leur propose même d intégrer ces colis dans ses plans de transport. «Aujourd hui le consommateur est multicanal. Il n y a plus de frontière entre le magasin physique et le site d une même enseigne. 58 % souhaiteraient avoir la possibilité d'acheter des articles en ligne et de les rapporter en magasin, en cas de retour selon une étude menée par Comscore pour UPS», souligne Luc Pirenne, Directeur Marketing de Kiala qui propose aussi depuis peu des livraisons inter magasins en Belgique et en Hollande. D autres acteurs comme Proximis, Evoke ou encore SoCloz, éditeurs de logiciels de marketing Web to Store, se positionnent désormais sur ces nouveaux services en plein essor. «Depuis le 2 e trimestre 2013, un phénomène allant en ce sens et ultra-puissant est en train d émerger : la réser- 72

9 Point de retrait du BHV Marais. PASCALE JANVIER vation de produits avant de se déplacer en magasin. Et c est un succès! Près de 85 % des internautes opérant une demande de réservation finissent par se rendre en magasin. 40 % d entre eux vont même acheter un produit supplémentaire en plus de celui réservé. Preuve de la forte attente de ce service, quand une enseigne le propose sur son propre site internet, elle enregistre autant d achats que de demandes de réservation!», analyse Jérémie Herscovic, Président de SoCloz. Les enseignes The Kooples, Chevignon, Jules, Intersport, Bricorama, Monceau Fleurs, Nature & Découvertes ou encore Lacoste ont déjà ces nouveaux services avec Proximis, notamment, pour profiter en magasin du trafic qu ils ont sur leur site. «Notre site de vente en ligne accueille de visiteurs chaque année. Nous avons donc lancé ce service de consultation des stocks en temps réel et de réservation en ligne pour générer du trafic dans nos magasins et réaliser des ventes additionnelles», explique Olivier Brambilla, Directeur Commercial de Le Tanneur. Former les vendeurs Encore faut-il former les vendeurs qui sont au cœur de la réussite de ce dispositif. «Sans eux, ce service ne pourrait pas émerger», ajoute Jérémie Herscovic. «Il ne faut pas se contenter de traiter la réservation du client. Il faut être à son écoute, lui offrir une relation personnalisée», confirme Olivier Brambilla qui forme actuellement les responsables d une cinquantaine de boutiques à ces services «web-to-store» et à l accueil des clients avec The Other Store, l agence qui gère son site e-commerce. L enseigne de magasin de jouets, jeux, décoration et puériculture Oxybul Eveil et Jeux a de son côté mis en œuvre une démarche originale avec Generix pour renforcer sa présence elle ne compte qu une quarantaine de magasins sur le territoire en s appuyant sur la puissance de son site de vente en ligne qui réalise la moitié de son CA et en misant sur un référentiel unique : le client est reconnu à chaque étape afin que les avantages de son programme de fidélité et les promotions personnalisées qui lui sont réservées puissent s'appliquer dans chacun des canaux de vente. D une part, des bornes sont installées en magasin pour présenter l intégralité de son catalogue et permettre les commandes d articles qui seront ensuite livrés au domicile des clients ou en magasins, qui deviennent donc des points de retrait ou d échanges. D autre part, l enseigne vient de passer un accord avec le groupement coopératif France Maternité pour implanter des corners au sein des magasins Bébé 9, avec là encore la présence de bornes interactives. PJ NOVEMBRE SUPPLY CHAIN MAGAZINE N 79 73

10 La RFID : une solution pour offrir le bon produit au bon endroit La RFID, ou identification des articles par radiofréquence, participe désormais à la satisfaction des clients. CHECKPOINT SYSTEMS Patrice Bahuaud, Directeur Général de Checkpoint Systems C&A appose des étiquettes RFID à la source sur ses jeans avec Checkpoint Systems pour éviter les ruptures de stock. Dans la distribution omni-canal, la RFID pourrait devenir la «solution miracle» qui aide les distributeurs à améliorer le service à la clientèle et à accroître la compétitivité. Selon une étude menée en 2013 par IHL Group et dévoilée par Checkpoint Systems, cette technologie aurait un effet synergique pour les distributeurs en raison de sa capacité à être utilisée au niveau des articles pour la gestion de la démarque inconnue, pour l analyse des cas de vol et, ce qui est le plus important, pour améliorer l exactitude des stocks et la capacité à satisfaire les besoins des clients alors même qu ils sont dans le magasin. «Les taux de rupture en linéaire dans les grandes surfaces avoisinent 13 % selon ECR et impactent le chiffre d affaires à hauteur de 8,4%», observe Patrice Bahuaud, Directeur Général de Checkpoint Systems. En plus de ce chiffre d affaires perdu, ce sont aussi des clients que l enseigne voit partir ailleurs. Lorsqu un produit est indisponible en point de vente, près d un Français sur quatre a ainsi le réflexe de réaliser son achat sur Internet selon une étude menée par l Ifop pour Wincor Nixdorf France. «La connaissance du stock afin de pouvoir offrir le bon produit, au bon moment et au bon endroit est devenue essentielle et c est ce qui pousse bon nombre d enseignes à déployer aujourd hui des programmes RFID», estime Patrice Bahuaud. C est la raison qui a conduit notamment la chaîne de magasins de vêtements C&A à apposer des étiquettes RFID à la source sur quelques catégories d articles phare de ses collections dont les jeans. «La connaissance du stock afin de pouvoir offrir le bon produit, au bon moment et au bon endroit est devenue essentielle», estime Patrice Bahuaud CHECKPOINT 74

11 Yves Curtat, Dirigeant de Reload a développé Fast Fashion Tracking, une solution de suivi complète des produits dans chaque zone du magasin (réserve, rayon, cabine d essayage, caisse ) pour gérer le disponible en temps réel. Analyser les zones commerciales les plus efficaces Façonnable, la marque de prêt à porter haut de gamme, utilise de son côté cette technologie dans son magasin de New York. Objectif : accélérer ses réassorts mais aussi analyser les zones commerciales les plus efficaces de son point de vente. «Ce magasin réunit articles sur quatre étages et fait office d entrepôt pour les commandes passées sur le site de vente en ligne aux Etats-Unis, explique Didier Matalia, Directeur des ventes pour l Europe chez Tagsys, qui équipe la marque. La RFID et notre logiciel e-connectware offrent une meilleure visibilité sur les stocks en magasin et en réserve, alertent en cas de rupture et permettent aussi, avec la mise en place d articles similaires dans plusieurs endroits du magasin, de mesurer quelles sont les zones les plus vendeuses. Dans ce même besoin d analyse, une marque de chaussures de luxe nous a demandé de tagger les articles et de développer une solution qui va aider le siège à comprendre pourquoi tel modèle, bien qu il ait été essayé, ne se vend pas». La RFID devient ainsi une solution «temps réel» pour analyser les comportements des clients en magasin comme le sont les cookies sur le web. JP.GUILLAUME Apporter un nouveau confort d achat en boutique «Mettre en place un programme RFID en magasins pour faciliter les réceptions, les inventaires, mais aussi pour faire office d antivol, c est réaffecter du temps à la vente et c est aussi améliorer l expérience et la satisfaction client», indique Yves Curtat, Dirigeant de Reload, société qui a développé Fast Fashion Tracking, un logiciel de gestion de stock en magasin alliant RFID et mobilité et dévoilé dans un showroom à Paris. Les vendeurs sont équipés de lecteurs miniatures pour localiser les articles dans le point de vente et répondre aux attentes des clients. Le passage en caisse est accéléré grâce également à la présence de lecteurs sur les comptoirs et à la désactivation de la puce dès que le paiement est effectué. «L idée est d apporter un nouveau confort d achat en boutique», ajoute Yves Curtat. Deux premiers pilotes seront prochainement déployés dans l univers du luxe. PJ NOVEMBRE SUPPLY CHAIN MAGAZINE N 79 75

12 Identifier et suivre le client à la trace RAYMARK Plus de conseillers de vente de l enseigne américaine Saks Fifth Avenue vont disposer de tablettes dotées de l application Mosaic de l éditeur Raymark pour accéder à l historique d achat d un client ou pour lui présenter un catalogue. JDA SOFTWARE CEGID Cegid a intégré nativement à sa solution un outil de «click and collect» pour que le client réserve un article sur le web et que les magasins soient informés de sa commande. Slimane Allab, Vice Président avant-vente de JDA Software De nouvelles applications au service des vendeurs en magasin voient le jour. Les tablettes tactiles avec leurs applications de gestion de relation client (CRM) sont devenues les nouvelles armes des vendeurs en magasin. Désormais tous leurs achats ou paniers abandonnés sur le web mais aussi les commentaires qu ils font sur une marque sur les réseaux sociaux peuvent être analysés et transmis aux vendeurs. Dans 44 grands magasins de l enseigne américaine Saks Fifth Avenue, plus de conseillers de vente, personnel des magasins et des corners des marques représentées, vont disposer de tablettes dotées de l application Mosaic de l éditeur Raymark pour accéder à l historique d achat d un client ou lui présenter un catalogue. «Toutes les informations sur les clients sont mises dans une base de données centralisée. Il n y a plus de déperdition d information. Les tablettes sont également utilisées par les vendeurs pour organiser leurs planning de la journée», explique Jean-François Codron, Directeur Europe de Raymark. Chez Nature et Découvertes, les vendeurs pourront aussi bientôt reconnaître les clients sur leurs tablettes via le programme de fidélité et une application développée par Generix. «L objectif est d aller aussi jusqu au paiement grâce au système d Ingenico intégré dans les tablettes», explique Mike Hadjadj, Responsable marketing et communication de Generix. Cegid dévoile son nouvel «Innovation Store» Toujours en évolution, installé au siège de l entreprise à Lyon, l espace Cegid Innovation Store présente les dernières nouveautés pour les enseignes du commerce spécialisé et propose des réponses concrètes aux nouveaux enjeux tels que l'omni-canal, la mobilité ou encore le magasin connecté. Intégré dans des tablettes, la suite YourCegid Omnichannel apporte aux vendeurs une vision sur les stocks disponibles, délivre des informations sur les clients, permet de scanner les articles et d encaisser les achats. L éditeur a intégré nativement à sa solution un outil de «click and collect» pour que le client réserve un article sur le web et que les magasins soient informés de sa commande. Un partenariat avec PayPal permet d enregistrer un paiement après avoir identifié le visage d un client qui a cliqué sur l application «check-in» de l opérateur, disponible sur son Smartphone. Une application «social mirror» a par ailleurs été développée avec Dynamic View pour inviter un client à partager sa photo sur les réseaux sociaux ou à la diffuser en magasin sur un mur d écrans. Avec Easy Comptage, Cegid présente également une application pour analyser le comportement des consommateurs dans le magasin ou en vitrine et connaître son sexe grâce à des applications de reconnaissances morphologiques. Le magasin devient un centre de services Pour Slimane Allab, Vice-Président avant-vente de JDA Software, le magasin ne doit plus être considéré comme un centre de coût, mais comme un centre de services. «Le rôle du magasin a changé. Les vendeurs ne doivent plus être de simples exécutants mais des conseillers à la vente. Ils doivent comprendre le client, connaître les produits, faciliter le choix et la transaction, estime le dirigeant. Pour les aider dans leur nouveau rôle, il faut mieux positionner l offre produit. Avant, il y avait des planigrammes et on optimisait la rentabilité du mètre linéaire. Aujourd hui, nous travaillons en 3D avec de grands distributeurs pour imaginer des espaces de vente qui simulent les comportements des clients». Les magasins doivent répondre aux «post» des consommateurs sur les réseaux sociaux de manière proactive afin d améliorer le taux de fidélité. «Un tiers des distributeurs tiennent compte des données démographiques pour construire leurs offres proposer des packagings moins lourds dans les centres villes par exemple mais 4 % seulement utilisent des données issues des profils des clients pour construire des offres ciblées». PJ 76

Poussées par la croissance

Poussées par la croissance Le Cross-Canal, une étape de la transformation des modèles logistiques L ouverture d un site web pour les enseignes traditionnelles tout comme celle de magasins pour certains «Pure Players» sont les signes

Plus en détail

L INNOVATION AU SERVICE DE LA RELATION

L INNOVATION AU SERVICE DE LA RELATION L INNOVATION AU SERVICE DE LA RELATION Pour Decathlon, l innovation doit être au service du client. L enseigne de sport préférée des Français (1) veut que la technicité de ses magasins aille de pair avec

Plus en détail

Liens FAIBLES (amis de nos amis, collègues, ). Les réseaux sociaux permettent une connexion avec ces liens faibles

Liens FAIBLES (amis de nos amis, collègues, ). Les réseaux sociaux permettent une connexion avec ces liens faibles S421-1-3 LA REVOLUTION DIGITALE S42 La relation commerciale S421 : La relation commerciale et son contexte Définir les notions de relation commerciale et de contact commercial. Présenter la diversité des

Plus en détail

.Next. Advanced Customer Service Intelligent Pricing & Promotion

.Next. Advanced Customer Service Intelligent Pricing & Promotion .Next Demand Forecasting Open to buy Assortment Sourcing Optimisation Procurement & Production Planning Advanced Replenishment In store HR Optimisation Mobile Point Of Service CRM & Loyalty Advanced Customer

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

Le Digital In-Store & son intégration au sein du parcours client. Fabien Girard - Agence MOONDA Blog: www.marquesetreseaux.com

Le Digital In-Store & son intégration au sein du parcours client. Fabien Girard - Agence MOONDA Blog: www.marquesetreseaux.com Le Digital In-Store & son intégration au sein du parcours client Fabien Girard - Agence MOONDA Blog: www.marquesetreseaux.com Le Digital In-Store : Définitions et Enjeux L ensemble des dispositifs digitaux

Plus en détail

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles?

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? Livre Blanc Cabestan Des sources de données disparates Il existe autant d'approches pour reconnaître un

Plus en détail

Gestion de l activité commerciale

Gestion de l activité commerciale 12 13 Gestion de l activité commerciale Gérez efficacement votre activité de négoce, services ou industrie L activité commerciale, c est le nerf de la guerre : prospection, réalisation de devis, facturation,

Plus en détail

Etude exclusive : SoCloz présente le Smartshopper et son impact sur le parcours d achat

Etude exclusive : SoCloz présente le Smartshopper et son impact sur le parcours d achat Dossier de presse Novembre 2014 Etude exclusive : SoCloz présente le Smartshopper et son impact sur le parcours d achat *Sondage Viavoice pour SoCloz, réalisé en ligne du 15 au 19 Septembre 2014. Échantillon

Plus en détail

Du Web to Store au Digital in Store

Du Web to Store au Digital in Store Livre blanc Du Web to Store au Digital in Store Quand votre audience online se transforme en acheteurs offline www.kontestapp.com Introduction Le commerce digital et le commerce traditionnel évoluent de

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

DU COMMERCE CONNECTÉ!

DU COMMERCE CONNECTÉ! e-commerce+ Magazine d'information d'octave n 14 - Avril 2015 Suivez la tendance DU COMMERCE CONNECTÉ! SOLDES OUVERT ÉVOLUTION DU COMMERCE vers un commerce "CONNECTÉ" CASH PISCINES : Le projet "cross canal"

Plus en détail

COMMERCE & CROSS CANAL ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES

COMMERCE & CROSS CANAL ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES COMMERCE & CROSS CANAL ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES Octobre 2015 Cette étude est le résultat de l enquête réalisée en partenariat avec l Observatoire Prospectif du Commerce auprès de 100 professionnels

Plus en détail

LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES

LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES FASTMAG LA SOCIÉTÉ Fastmag est un éditeur de logiciels créé en 1989, spécialisé dans la gestion des points de vente, la création de sites e-commerce,

Plus en détail

+ 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers

+ 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers Kerensen for Retail & Luxe + 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers CCAN Founding Member L'évolution des profils consommateurs et des modes de consommation est progressivement en train de transformer

Plus en détail

e-commerce+ Magazine d information d Octave n 12 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Octobre 2014

e-commerce+ Magazine d information d Octave n 12 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Octobre 2014 e-commerce+ Magazine d information d Octave n 12 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Octobre 2014 Textile - Mode - Habillement un marché propice au E-COMMERCE! LE GROUPE MENINVEST

Plus en détail

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Etude Ifop / Get it lab - Mars 2014 Delphine Mallet Directrice Générale Fabien Esnoult Co-Fondateur info@getitlab.com Mike Hadjadj

Plus en détail

Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau.

Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau. COMMUNIQUE DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMEDIATE Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau. Neuilly sur Seine, le 26 janvier 2011 Digitas France (VivaKi/Publicis

Plus en détail

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»:

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Paris, le 11 juin 2014 Les dernières barrières à l achat

Plus en détail

e-commerce+ Magazine d information d Octave n 16 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Novembre 2015 N 1

e-commerce+ Magazine d information d Octave n 16 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Novembre 2015 N 1 e-commerce+ Magazine d information d Octave n 16 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Novembre 2015 Le textile N 1 des produits achetés sur internet MENLOOK GROUP : Octave accompagne

Plus en détail

les nouveaux enjeux du retail et leurs impacts sur la gestion des rh

les nouveaux enjeux du retail et leurs impacts sur la gestion des rh VUE EXPERT les nouveaux enjeux du retail et leurs impacts sur la gestion des rh Introduction A l ère du web et de l e-commerce, le rôle du vendeur en magasin devient plus que jamais stratégique. Paradoxe?

Plus en détail

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution?

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? «Les français et le E-commerce» 3 nov. 2009, Intercontinental Paris, 16h00 Sommaire 1 ère partie : le Multi canal Les entreprises

Plus en détail

! Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2013

! Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2013 Direction Communication 63 rue de Villiers, 92200 Neuilly-sur-Seine Tél. 01 56 57 58 59, Fax 01 56 57 81 80 Communiqué de presse Contacts : PwC, Hélène Coulbault, 01 56 57 88 26, helene.coulbault@fr.pwc.com

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

Benchmark multi-secteurs VERTONE Expérience client en point de vente

Benchmark multi-secteurs VERTONE Expérience client en point de vente Contact presse : Florence Gillier Communication Frédérique Guillo fredg@fgcom.fr 01 41 18 85 55 Information Presse 26 mai 2014 Benchmark multi-secteurs VERTONE Expérience client en point de vente Zoom

Plus en détail

L explosion du marketing multi-écrans

L explosion du marketing multi-écrans Chapitre 6 L explosion du marketing multi-écrans Vérifier la météo sur son smartphone tout en regardant les informations à la télévision dès le matin, puis recevoir une publicité sur son PC du bureau pour

Plus en détail

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT

87% e-commerce+ INTERNET DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT e-commerce+ Magazine d information d Octave n 13 - Février 2015 87% SURB2B DES ACHETEURS PASSENT COMMANDE INTERNET CHIFFRES CLÉS BTOB ET REGARD D'EXPERT E-COMMERCE BTOB : LES ENJEUX SPÉCIFIQUES édito Le

Plus en détail

DU ECOMMERCE AU COMMERCE CONNECTÉ, QUELLES SOLUTIONS POUR UN COMMERCE INNOVANT?

DU ECOMMERCE AU COMMERCE CONNECTÉ, QUELLES SOLUTIONS POUR UN COMMERCE INNOVANT? DU ECOMMERCE AU COMMERCE CONNECTÉ, QUELLES SOLUTIONS POUR UN COMMERCE INNOVANT? L OMNICANAL AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT DU BUSINESS DES MAGASINS ET DES MAR QUES Scinetik est un cabinet de conseil stratégique

Plus en détail

Mag. à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile. Et si vous passiez

Mag. à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile. Et si vous passiez http5000 Mag Et si vous passiez à la carte de fidélité virtuelle? Solution de fidélisation sur application mobile Retrouvez ce magazine et tous les autres numéros sur notre application mobile! Tapez http5000

Plus en détail

Les Franciliens changent, le Crédit Agricole d Ile-de-France aussi

Les Franciliens changent, le Crédit Agricole d Ile-de-France aussi Les Franciliens changent, le Crédit Agricole d Ile-de-France aussi Dossier de presse Novembre 2014 Contacts presse : Profile PR Olivia Chabbert - ochabbert@profilepr.fr Claudia Roux - croux@profilepr.fr

Plus en détail

E-COMMERCE & MULTI CANAL

E-COMMERCE & MULTI CANAL E-COMMERCE & MULTI CANAL SPÉCIALISTE E-BUSINESS UNE STRUCTURE ACCOMPAGNANT SES CLIENTS A L INTERNATIONAL + 1900 collaborateurs + CA 158 M + 21 années d'existence + 15 ans d'expérience e-business AVEC UN

Plus en détail

TAUX DE TRANSFORMATION

TAUX DE TRANSFORMATION Table des matières 1 Le choix des produits...2 2 La politique tarifaire...4 Introduction Afin de convertir efficacement vos visiteurs en acheteurs, il faut veiller à ne jamais les décevoir. La cause première

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

NOUVELLE EXPÉRIENCE CONSOMMATEUR ET MULTICANAL. Table ronde animée par Laurent Houitte Directeur Marketing France de Wincor Nixdorf

NOUVELLE EXPÉRIENCE CONSOMMATEUR ET MULTICANAL. Table ronde animée par Laurent Houitte Directeur Marketing France de Wincor Nixdorf NOUVELLE EXPÉRIENCE CONSOMMATEUR ET MULTICANAL Table ronde animée par Laurent Houitte Directeur Marketing France de Wincor Nixdorf 05.04.11 3 NOUVELLE EXPÉRIENCE CONSOMMATEUR ET MULTICANAL Table ronde

Plus en détail

CRM : Le Client au cœur

CRM : Le Client au cœur 3 septembre 2008 1 CRM : Le Client au cœur 3 septembre 2008 Frédéric Leclercq - Cylande 3 septembre 2008 2 Cylande \ Editeur de progiciels dédiés à la distribution GD Grande Distribution Distribution Spécialisée

Plus en détail

Le magasin est mort Vive le hub-store! La transformation des business models dans le retail

Le magasin est mort Vive le hub-store! La transformation des business models dans le retail Le magasin est mort Vive le hub-store! La transformation des business models dans le retail Un marché qui stagne, un canal en ligne qui croît : des formats traditionnels pris en ciseau 10% +11% du CA

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. SOLUTYS Group Parc Technologique 10 rue Léonard de Vinci 91090 - Lisses

DOSSIER DE PRESSE. SOLUTYS Group Parc Technologique 10 rue Léonard de Vinci 91090 - Lisses DOSSIER DE PRESSE Parc Technologique 10 rue Léonard de Vinci 91090 - Lisses 01 60 78 93 06 01 60 78 93 06 01 64 97 31 24 01 64 97 31 24 Contact presse : Lilia Goncalves Da Mota Email : lilia.goncalvesdamota@solutys.com

Plus en détail

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes 10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes Mediametrie//NetRatings Une joint venture entre Médiamétrie et Nielsen + Médiamétrie : Société indépendante créée en 1985. Capital

Plus en détail

Les solutions G5 Point de Vente et G5 Centrale

Les solutions G5 Point de Vente et G5 Centrale Les solutions et G5 Centrale Pour vous aider à faire face à un monde devenu complexe, individuel, incertain, et interdépendant, Progmag capitalise depuis plus de 20 ans sur les meilleures pratiques rencontrées

Plus en détail

Cette notice dresse un panorama des différents types de campagnes marketing automatisées et de leur mise en œuvre.

Cette notice dresse un panorama des différents types de campagnes marketing automatisées et de leur mise en œuvre. A l image de la chaine de montage d une voiture, les actions marketing tendent à s automatiser afin d optimiser le temps et l argent investis. On appelle «automation marketing» ou marketing automatisé,

Plus en détail

Labo de technologies mobiles Plateforme de création d applications mobiles - Technologies de reconnaissance visuelle. www.snapnsee.

Labo de technologies mobiles Plateforme de création d applications mobiles - Technologies de reconnaissance visuelle. www.snapnsee. Labo de technologies mobiles Plateforme de création d applications mobiles - Technologies de reconnaissance visuelle www.snapnsee.net LE PROJET SNAP N SEE LE PROJET SNAP N SEE Snap n See est une jeune

Plus en détail

Le monde du Retail est en pleine mutation. Les WMS. ont-ils un avenir dans les points de ventes? DOSSIER W M S

Le monde du Retail est en pleine mutation. Les WMS. ont-ils un avenir dans les points de ventes? DOSSIER W M S BHV-MARAIS Les WMS ont-ils un avenir dans les points de ventes? Champions de l optimisation des flux en entrepôts, les WMS (Warehouse Management Systems) évoluent vers la mobilité et le Saas (Software

Plus en détail

TOTAL RETAIL DIGITAL EN BOUTIQUE

TOTAL RETAIL DIGITAL EN BOUTIQUE TOTAL RETAIL DIGITAL EN BOUTIQUE SALON E-COM 22.04.2015 PASCAL ESCARMENT DIGITAL RETAIL CROSS AGENCY PESCARMENT@CROSS-SYSTEMS.CH HTTPS://CH.LINKEDIN.COM/IN/PESCARMENT +41 78 864 47 54 Clients Connectés

Plus en détail

Pickup La genèse. 58% des acheteurs optent pour la livraison en point relais et en consigne automatique vs 48% en 2012

Pickup La genèse. 58% des acheteurs optent pour la livraison en point relais et en consigne automatique vs 48% en 2012 Dossier de Presse Pickup La genèse Le e-commerce séduit toujours plus de français comme le prouve l augmentation constante des achats qu ils réalisent sur internet*, entrainant ainsi une hausse du nombre

Plus en détail

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle LIVRE BLANC Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle Quels sont les avantages d adopter uneapproche intégrée à la gestion de service. INTRODUCTION Lorsque vous pensez CRM,

Plus en détail

... tu me trouves! mon site web pour être plus visible sur internet et créer du trafic dans mon commerce. www.achat-loire.com

... tu me trouves! mon site web pour être plus visible sur internet et créer du trafic dans mon commerce. www.achat-loire.com ... tu me trouves! mon site web pour être plus visible sur internet et créer du trafic dans mon commerce www.achatloire.com PourQuoi communiquer sur internet? les chiffres clés du ecommerce en France ÉVOLUTION

Plus en détail

Salon Marketing Point de Vente 2012 : un bilan positif pour HL Display!

Salon Marketing Point de Vente 2012 : un bilan positif pour HL Display! Salon Marketing Point de Vente 2012 : un bilan positif pour HL Display! La dernière édition du salon, qui a eu lieu fin mars, s est clôturée sous le signe du succès pour HL Display. Souhaitant avoir une

Plus en détail

Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players»

Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players» Les Français et leur relation aux enseignes traditionnelles et aux «pure players» Janvier 2013 1 1 La méthodologie 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Bonial Echantillon : Echantillon de 1007 personnes,

Plus en détail

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET Le groupe, véritable machine à idées des médias, tire parti de l analyse comportementale pour optimiser son marketing

Plus en détail

CONNECTÉ LE COMMERCE. Comment le digital révolutionne le point de vente. Vincent Druguet. Jean-Baptiste Vallet. Groupe Eyrolles, 2015

CONNECTÉ LE COMMERCE. Comment le digital révolutionne le point de vente. Vincent Druguet. Jean-Baptiste Vallet. Groupe Eyrolles, 2015 Vincent Druguet Jean-Baptiste Vallet LE COMMERCE CONNECTÉ Comment le digital révolutionne le point de vente, 2015 ISBN : 978-2-212-56073-2 Table des matières Sommaire... 5 Remerciements... 7 Introduction...

Plus en détail

ARCHITECTE DE SOLUTIONS SUPPLY CHAIN

ARCHITECTE DE SOLUTIONS SUPPLY CHAIN ARCHITECTE DE SOLUTIONS SUPPLY CHAIN RFID : Une technologie en marche Software Engineering Group / Fribourg le 2 décembre 2005 Roland Fischbach, ADELANTE Consulting La RFID Une technologie au service de

Plus en détail

LES COULISSES DE DECATHLON - PARTIE 2 L INNOVATION AU SERVICE DE LA RELATION

LES COULISSES DE DECATHLON - PARTIE 2 L INNOVATION AU SERVICE DE LA RELATION LES COULISSES DE DECATHLON - PARTIE 2 L INNOVATION AU SERVICE DE LA RELATION La Borne Cet outil qui élargit le choix des clients L Innovation, selon Decathlon, doit être accessible, facile, tant au niveau

Plus en détail

Réinventer le parcours client multicanal pour booster la rentabilité

Réinventer le parcours client multicanal pour booster la rentabilité Réinventer le parcours client multicanal pour booster la rentabilité Nicolo Galante, Directeur associé senior, McKinsey Eric Hazan, Directeur associé, McKinsey Conférence Enjeux e-commerce, FEVAD Paris,

Plus en détail

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC Type d UC Outils du diagnostic Problématique Projet Magasin spécialisé dans la vente de produits pour l équitation Observation Analyse du compte de résultat Enquête clientèle Etude de concurrence Perte

Plus en détail

Le calendrier de l Avent 2014

Le calendrier de l Avent 2014 Le calendrier de l Avent 2014 20-janv.-14 My Best Team Agency : Projet N 1 LES GALERIES LAFAYETTE, LE SITE LES GALERIES LAFAYETTE, LE SITE 2012 : Création du site de e-commerce des Galeries Lafayette (présence

Plus en détail

Perception et utilisation des solutions de radio-identification (RFID) dans les entreprises françaises

Perception et utilisation des solutions de radio-identification (RFID) dans les entreprises françaises Perception et utilisation des solutions de radio-identification (RFID) dans les entreprises françaises Synthèse de l enquête PricewaterhouseCoopers Mars 2010 Sommaire Page 1 Introduction 1 2 Description

Plus en détail

LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW

LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW 1 ER COMMERCE CONNECTÉ SHOW Salon Dock Pullman - Paris 27 & 28 octobre 2015 LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW «There is no Business like Retail Connected Business» Un salon d échange, concentré d expertise et

Plus en détail

Assistance à la rédaction du cahier de charges fonctionnel suite à votre expression de besoins.

Assistance à la rédaction du cahier de charges fonctionnel suite à votre expression de besoins. NOTRE OFFRE «CODE à BARRES» L'implémentation de systèmes code à barres et/ou terminaux mobiles peut intervenir dans tout ou partie des activités de votre entreprise : la gestion de stocks, la logistique,

Plus en détail

BOUTIQUES CONNECTÉES Répondre aux nouveaux comportements d achat

BOUTIQUES CONNECTÉES Répondre aux nouveaux comportements d achat BOUTIQUES CONNECTÉES Répondre aux nouveaux comportements d achat Club ESSEC Luxe 24 octobre 2013 Contact Conférence Club ESSEC Luxe: Thina Cadierno - @TCadierno tcadierno@gmail.com NOUVEAU CLIENT 24 millions

Plus en détail

Solutions marketing digitales et innovantes. DOSSIER DE PRESSE Avant-première des innovations retail/vad

Solutions marketing digitales et innovantes. DOSSIER DE PRESSE Avant-première des innovations retail/vad Solutions marketing digitales et innovantes DOSSIER DE PRESSE Avant-première des innovations retail/vad Octobre 2013 Sommaire Le mot du président Idées-3Com : agence de communication digitale Smart Catalog

Plus en détail

L e-commerce dans l électrodomestique

L e-commerce dans l électrodomestique Bureau de Paris 8, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : () 4 77 7 7 Internet : www.sia-partners.com Paris Bruxelles Roma Milano Casablanca L e-commerce dans l électrodomestique Benchmark des offres de

Plus en détail

Illustrations concrètes : cross selling et up-selling. Illustrations concrètes : la relation client - le social et l emailing

Illustrations concrètes : cross selling et up-selling. Illustrations concrètes : la relation client - le social et l emailing Définition et Enjeux du e-merchandising Illustrations concrètes : les interfaces Illustrations concrètes : cross selling et up-selling Illustrations concrètes : la relation client - le social et l emailing

Plus en détail

La solution fidélisation par carte à puce

La solution fidélisation par carte à puce FIDELITY CARD La solution fidélisation par carte à puce 2 / 11 Fidéliser ses clients Face à la diversité de l'offre et à la multiplication des formes de distribution, fidéliser est devenu le maître mot

Plus en détail

ERP. LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique

ERP. LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique ERP LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique ERP & SOMMAIRE Introduction retailers, vers une expérience omnicanal Introduction Mutation du parcours client

Plus en détail

Le cross-canal au service du tourisme

Le cross-canal au service du tourisme Le cross-canal au service du tourisme Bornes interactives, affichage dynamique, web, applications mobiles, Catherine BOCQUET, Dirigeante de SFI c-bocquet@sfi.fr / 04 77 91 13 13 19 ans d expérience dans

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis

Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis Le Succès d Oxatis en Chiffres Oxatis ce sont 10 500 Sites marchands 410 M

Plus en détail

Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre

Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre 20/09/2007 Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre Joseph FELFELI, PDG Groupe ACTEOS 1 PRESENTATION ACTEOS Éditeur de progiciels et intégrateur de technologies avancées pour la synchronisation et l optimisation

Plus en détail

Cas pratique la stratégie multicanale du distributeur Tesco

Cas pratique la stratégie multicanale du distributeur Tesco Cas pratique la stratégie multicanale du distributeur Tesco Tesco est un cas exemplaire de la force d une stratégie multicanale. Tesco a été fondé au lendemain de la première guerre mondiale et a créé

Plus en détail

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE 4 novembre 2015 Les Echos Business - 04/11/2015 http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/digital/transformation-digitale/021450570757-s-adapter-ou-se-transformer-les-hesitations-des-entreprises-pre-numeriques-204380.php

Plus en détail

Mix Distribution : où vendre ses produits?

Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous

Plus en détail

Référentiel d activités et de compétences

Référentiel d activités et de compétences Branche professionnelle des commerces et services de l Audiovisuel, de l Electronique et de l Equipement Ménager CQP «Vendeur(se) - conseil en téléphonie et/ou électroménager et/ou multimédia» Référentiel

Plus en détail

C est une des clés de notre succès et de votre satisfaction.

C est une des clés de notre succès et de votre satisfaction. FASTMAG BOUTIQUE FASTMAG c est la solution logicielle de gestion complète et performante adaptée à chaque métier. Avec FASTMAG, informatique rime avec simplicité : pour l utiliser, il suffit d ouvrir votre

Plus en détail

E-commerce vs Commerce physique. On Point Septembre 2014

E-commerce vs Commerce physique. On Point Septembre 2014 E-commerce vs Commerce physique On Point Septembre 2014 2 L essor du e-commerce, quels impacts sur le commerce physique? Dans les années 2000, le e-commerce a repoussé les limites de temps (horaires d

Plus en détail

FASTMAG LA SOCIÉTÉ. 25 Années. Présent dans. d experience. pays (France,Maroc,Israël,USA)

FASTMAG LA SOCIÉTÉ. 25 Années. Présent dans. d experience. pays (France,Maroc,Israël,USA) FASTMAG LA SOCIÉTÉ Fastmag est un éditeur de logiciels créé en 1989, spécialisé dans la gestion des points de vente, la création de sites e-commerce, la gestion commerciale et comptable B to B et la gestion

Plus en détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail VENTE ACHETER Optimiser son expérience client dans la vente au détail Un Livre Blanc Maxymiser d Oracle Oct 2015 Livre Blanc www.maxymiser.fr Depuis quelques années, les professionnels de la vente au détail

Plus en détail

Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce

Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce Ce document vous permettra de vous poser les bonnes questions avant de vous lancer dans une démarche de création d un site ou d une boutique de

Plus en détail

«Votre métier évolue, nous protégeons votre avenir.»

«Votre métier évolue, nous protégeons votre avenir.» «Votre métier évolue, nous protégeons votre avenir.» Le 14/08/2014 Dossier de presse Nedap solutions connectées d exploitation et de sûreté du point de vente Pour parution immédiate Retrouvez Nedap au

Plus en détail

Les standards GS1. Conférence CRITTBOIS. Service Marketing Stratégique, GS1 France 01 Juillet 2015

Les standards GS1. Conférence CRITTBOIS. Service Marketing Stratégique, GS1 France 01 Juillet 2015 Les standards GS1 Conférence CRITTBOIS Service Marketing Stratégique, GS1 France 01 Juillet 2015 Le saviez-vous? 6 milliards de searchs par jour 6 milliards de bips par jour 2 GS1, organisation internationale

Plus en détail

La signature électronique en agence une étape clé de la banque numérique Conférence de presse

La signature électronique en agence une étape clé de la banque numérique Conférence de presse 17 Avril 2013 La signature électronique en agence une étape clé de la banque numérique Conférence de presse Jean Yves FOREL, directeur général, membre du directoire de BPCE en charge de la Banque commerciale

Plus en détail

DOSSIER SPECIAL LE COMMERCE OMNI- CANAL EN MODE ACCELERE ZOOM SUR HYBRIS

DOSSIER SPECIAL LE COMMERCE OMNI- CANAL EN MODE ACCELERE ZOOM SUR HYBRIS DOSSIER SPECIAL LE COMMERCE OMNI- CANAL EN MODE ACCELERE ZOOM SUR HYBRIS Juin 2013 SOMMAIRE I. LE REFERENTIEL AU CŒUR DU SYSTEME OMNI CANAL... 4 II. DIALOGUES MULTIPLES... 6 III. FACTEURS D ACCELERATION

Plus en détail

La nouvelle façon d acheter ses lunettes de vue!

La nouvelle façon d acheter ses lunettes de vue! La nouvelle façon d acheter ses lunettes de vue! Philippe WARGNIER Marketing, distribution et e-commerce Philippe Wargnier : Marié, 5 enfants Formation universitaire (Maitrise Economie Appliquée et DEA

Plus en détail

ouverture dès aujourd hui : le magasin du futur Nedap STORE!D conçu pour vous

ouverture dès aujourd hui : le magasin du futur Nedap STORE!D conçu pour vous ouverture dès aujourd hui : le magasin du futur Nedap STORE!D conçu pour vous ce magasin est pratique pour moi charlotte (25 ans), cliente C'est un magasin où je trouve toujours ce que je recherche. Les

Plus en détail

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui Management de la chaîne logistique Professeur Mohamed Reghioui M.Reghioui - 2012 1 Informations générales sur le module Intervenants: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com) Informations générales Répartition

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel Commerce

Baccalauréat Professionnel Commerce Salingue Célia Baccalauréat Professionnel Commerce Dossier Projet E2 Session 2012 Opération reprise de votre ancienne lingerie Centre national d enseignement à distance Institut de Lyon 100, rue Hénon

Plus en détail

LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT

LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT 2 A PROPOS Il existe de nombreux critères afin de devenir une entreprise prospère et compétitive

Plus en détail

Hardis Group Jeudi 28 mai 2015

Hardis Group Jeudi 28 mai 2015 Hardis Group Jeudi 28 mai 2015 L univers d HARDIS GROUP ACTEUR DE L IT, DEPUIS 30 ANS AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION ET DE LA PERFORMANCE DES ENTREPRISES_ CHIFFRES CLEFS 670 collaborateurs 5 agences en

Plus en détail

Le merchandising dans un commerce indépendant

Le merchandising dans un commerce indépendant Le merchandising dans un commerce indépendant CCI du Gers 24 Février 2014 www.lemoineconseil.fr Arnaud Lemoine Définition du merchandising Le bon produit > notion d assortiments Au bon endroit > notion

Plus en détail

Les Instants E-Commerce

Les Instants E-Commerce Les Instants E-Commerce TPE/PME, Commerçants, Artisans ou Auto-Entrepreneurs : VOUS êtes concernés par le E-Commerce! Présentation Le E-Commerce 1 Introduction 2 Le marché Paysage du E-Commerce 3 - Profil

Plus en détail

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings extraits Juillet 2013 Contexte 2013 Un consommateur de plus en plus connecté 42,2 millions d internautes

Plus en détail

Oxybul éveil et jeux

Oxybul éveil et jeux Online Intelligence Solutions Oxybul éveil et jeux Oxybul éveil et jeux exploite avec succès les données AT Internet pour lancer des campagnes de retargeting plus efficaces. Case study Case study INTRODUCTION

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Compétences et savoir-faire Savoirs associés

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Compétences et savoir-faire Savoirs associés ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Compétences et savoir-faire Savoirs associés UNITÉS CONSTITUTIVES DU RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION CAP Employé de vente spécialisé

Plus en détail

La RFID par les usages

La RFID par les usages 1 24 Septembre 2014 La RFID par les usages François LEBLANC 2 Agenda Pourquoi la RFID Les usages par domaines métiers Présentation de cas clients Cleor La RFID dans la bijouterie La RFID dans un contexte

Plus en détail

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices?

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? L attractivité pour un commerce multiservices : Comment la déterminer? Quel sens lui donner? Quel sens donnez-vous au mot ATTRACTIVITE, dans

Plus en détail

Rencontres Marché Retail

Rencontres Marché Retail Rencontres Marché Retail Des parcours clients de plus en plus Omnicanal 9 Décembre Julien Bonnel, Offre et Stratégie LaSer Symag en bref «Accompagner les enseignes dans leur transformation vers le commerce

Plus en détail

CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ?

CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ? CONQUÊTE DE NOUVEAUX CLIENTS DÉVELOPPER SA CLIENTÈLE AVEC LE E-COMMERCE : UTOPIE OU RÉALITÉ? ABITARE KIDS Créé en 2005 Un des plus grands magasins pour enfants en Europe (puériculture, mobilier, décoration,

Plus en détail

Solution RFID à l industrie de la Mode

Solution RFID à l industrie de la Mode Solution RFID dédiée à l industrie de la Mode «Des solutions RFID qui améliorent les processus opérationnels en logistique, et optimisent la disponibilité des articles en Magasins» TAGSYS 2009 www.tagsysrfid.com

Plus en détail

Projet U-Boutique / Miroir Magique. Description détaillée du projet

Projet U-Boutique / Miroir Magique. Description détaillée du projet Projet U-Boutique / Miroir Magique Description détaillée du projet 1 Contexte du projet U-Boutique Un contexte économique et commercial difficile La VAD connaît des difficultés commerciales et économiques

Plus en détail

INTRODUCTION AU MARKETING DIFFERENTIEL... 3. PRESENTATION DE DIFFERENTIAL MARKETING... 4 Les fondateurs Positionnement Métier

INTRODUCTION AU MARKETING DIFFERENTIEL... 3. PRESENTATION DE DIFFERENTIAL MARKETING... 4 Les fondateurs Positionnement Métier SOMMAIRE INTRODUCTION AU MARKETING DIFFERENTIEL... 3 PRESENTATION DE DIFFERENTIAL MARKETING... 4 Les fondateurs Positionnement Métier TROIS POLES DE COMPETENCES... 5 Innovation Lab Promotion Trade New

Plus en détail