CAISSE ISRAELITE Eg PRET 19 rue de Teheran-PARIS 8eme

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAISSE ISRAELITE Eg PRET 19 rue de Teheran-PARIS 8eme"

Transcription

1 CAISSE ISRAELITE Eg PRET 19 rue de Teheran-PARIS 8eme Monsieur S.Boucher. Est de n a t i o n a l i t y f r a n q a i s e, d ' o r i g i n e p o l o n a i s e. Reside en Prance depuis llous l u i avons c o n s e n t! en Septembre 1948, un p r t de F r s, a f i n de l u i p e r m e t t r e d ' a c h e t e r du m a t e r i e l de boucherie ai'n's'i qu'un1 premier l o t de marchandl s e s. Ce p r t nous a 6t6 entierement rembourse. M.S. a 6t6 s p o i l s t o t a l e m e n t, et ce n ' e s t que peu avant sa demande de p r t q u ' i l a v a i t pu reprendre sa b o u t i q u e. A p r e s e n t son commerce marche b i e n. Monsieur J. J. Est a r t i s a n maqon. F r a n Q a i s, d ' o r i g i n e roumaine, i l e s t venu en -france en I I a obtenu en Decembre 1948 un pre*t de Prs dans l e but d ' a c h e t e r du m a t e r i e l i n d i s p e n s a b l e a l ' e x e r c i c e de son m e t i e r. I I nous a remboursesintegraloment, et poss&de a u j o u r d ' h u i une e n t r e p r i s e qui e s t p r o s p e r e. Monsieur J. G. A r t i s a n maroquinier. De n a t i o n a l i t y f r a n c h i s e, mais d ' o r i g i n e p o l o n a i s e, e s t.en Prance depuis En l v r l l 1948, M.J.G. nous a demand^ un p r t de Prs pour a c h e t e r des machines supplementaires. I I nous a entigremeht rembours6s. Cette somme l u i a permis de se f a i r e une c l i e n t e l e de l u x e, e t a u j o u r d ' h u i, i l compte parmi l e s premiers maroq u i n i e r s de luxe de P a r i s. Monsieur A.G.ISst imprimeur. P r a n c a i s, d ' o r i g i n e p o l o n a i s e, r e1s i d e en Prance depuis En septembre 1948, M.A.G. ayant besoin1 d a c h e t e r des machines s p ^ c i a l e s pour son imprimerie, nous a demande un p r t de Frs q u ' i }. nous a entierement rembours6. P r i s o n n i e r de g u e r r e, M.A.G. a v a i t pu reprendre son imprimerie a son r e t o u r de c a p t i v i t y, e t c e l l e - c i marche, a c t u e l l e m e n t, t r e s convenablement. Monsieur A..H. Pabrique 6.9% imperm^ables. D ' o r i g i n e roumaine, e s t n a t u r a l i s f r a n q a l s, et h a b i t e l a Prance depuis P r i s o n n i e r de guerre pendant 5 ans, M.A.H. s ' e s t vu a son r e t o u r, compldtement s p o i l t de ses b l e n s. En f S v r i e r 1948, nous l u i avons accord6 un p r S t de Prs qui l u i a permis de se r e a s s o r t i r en marchandises. En e f f e t, 11 achete des t i s s u s q u ' i l donne a impermsabillser, ce qui dure 6 mois environ, e t confectionne e n s u i t e des manteaux impermsables pour hommes e t dames. I I p a r a t t a v o i r assez bien r e u s s i. Monsieur J.R.Graveur d ' a r t. F r a n q a i s, u ' o r i g i n e allemande; e s t venu en Prance en 1933, a 1'avenement d'hitler. DSsirant f a i r e l ' a c h a t d'une p r e s s e, nous a demande, en novembre 1948, un p r t de Prs q u ' i l rembourse r e g u l i e r e m e n t. Cet argent l u i a permis de r e u s s i r rapidement en i l l u s f r r a n t des l i v r e s, et i l gagne sa v i e honorablement, aide1 de sa femme Monsleur L.K.Fourreur. P r a n q a i s, d ' o r i g i n e r u s s e, e s t venu en Prance en M.L.K. d S s i r a l t a c h e t e r de l a marchandise pour l a s a i s o n d ' h i v e r, et en Juin 1948, a obtenu chez nous un p r t de Prs q u ' i l a totalement rembours. Depuis, 11 v i t t o u t a f a i t convenablement avec sa femme et ses deux e n f a n t s.

2 - 2 - Monsieur N.G. Vend des a r t i c l e s de fourrure. Est de n a t i o n i i t 6 polonaise, mais reside en Prance depuis I I a obtenu un prst de Prs en Septembre 1948, q u ' i l rembourse comme convenu. M.N.G. est revenu d'auschwitz, ou. i l a 6t6 deporte" pendant 3 ans. A son retour, i l a pu recuperer son a t e l i e r, et t r a v a i l l e assez bien, on confectionnant des g i l e t s e t des fourrage3. Monsieur S.P. Perblantier Francois, d'origine russe, est venu en Prance des Voulant ouvrir un a t e l i e r, M.S.P. nous a demande un pr t de Prs en Avril 1948, q u ' i l a entierement rembourse. Get argent l u i a permis de reprendre un p e t i t a t e l i e r avec logement, et l ' a f a i t s o r t i r, avec sa femme et ses t r o i s enfants, de l a chambre d ' h 8 t e l ou i l vivait depuis la Liberation. A ujourd'hui, i l possede une p e t i t e a f f a i r e qui marche bien. ffionsieur i...n. Est ebeniste. Franqais, d ' o r i g i n e turque, habite l a France depuis 19 37". I I nous a f a i t un emprunt de Prs en Janvier 1948, voulant acheter des machines. Cette somme est d ' a i l l e u r s entierement remboursse. M.M.N, n ' a pu, au retour de sa c a p t i v i t e ( c ' e s t un ancien p r i s o n n i e r de guerre) recup6r«4*, l ' a t e l i e r q u ' i l poss6dait avant l a guerre mais, grace a de labor!euses Economies, 11 a pu en acheter un a u t r e, et notre pr3t l u i aye.nt permis de l e mettre en t r a i n, i l possede aujourd'hui une a f f a i r e qui marche bien. Monsieur A.G. Est ebeniste 6galement. Do n a t i o n a l i t y polonaise, i l v i t en Prance depuis I I a v a i t besoln de matieres premieres pour t r a v a i l l e r, q u ' i l a pu acquerir gr&ce au pre*t de ffrs que nous l u i avons consenti en Janvier 1948, et qui nous a ete integralement rembours&. A present, son a t e l i e r d ' e b e n i s t e r l e l u i permet de f a i r e vivre honorableraent sa f a m l l l e. Monsieur A.S.Artisan. Fabrique des a r t i c l e s de caoutchouc, ^ranqais, d ' o r i g i n e russe, v i t en France depuis Avait besoin de matieres premieres, et nous a demande1 un prst de Prs en Janvier S ' e s t entierement acquitte" de sa d e t t e. M'.X.S'. avait repris l ' a t e l i e r de son oncle, mort en deportation a Auschwitz, et possede a present une a f f a i r e d'un bon rendement. Monsieur E.L. Possede un a t e l i e r de l'eparation de carrosseries automob'i l e a. Sat franc ai s, d ' o r i g i n e roumaine e t reside en France depuis M.E.L. a &t& totalement spoils', mais a pu reprendre son a t e l i e r. Devant acheter de 1 ' o u t i l l a g e, i l nous a f a i t l a denande d'un pr t de Prs en Mars 1947, entierement rembourss; depuis son cntreprise temoi'gh'e d'une honnete prosp^rite 1. Monsieur L»S» Fabricant de chaussures. llationalitsfranqaise, d ' o r i g i n e tiongr'oise. Est venu en France en I I avait besoin de matieres premieres, et e ' e s t grsce au pr t de Prs que nous l u i avons consenti en Avril 1948, q u r i l a pu se Tea procurer. Cette somme a d ' a i l l e u r s 6te remboursse dans sa t o t a l i t y. i.i.l.s. v i t a present avec sa femme et son enfant dans un appartement convenable, et gagne honorablemont sa v i e.

3 - 5 Monsieur. H.A. F a b r i c a n t de cartonnages. F r a n ^ a i s, d ' o r i g i n e allemande, e s t venu en France en En j u i l l e t 1947 L.H.A. a obtenu chez nous un p r 8 t de P r s, d e s t i n e en p a r t i e a a c h e t e r des matieres p r e m i e r e s, et dont i l s ' e s t dej*a* a c q u i t t S en t o t a l i t e. Li.H.A. a v a i t r e p r i s, a l a L i b e r a t i o n, l ' a t e l i e r de son p e r e, mort on d e p o r t a t i o n. Fabriquant des c a r t o n s t r e s volurnineux, 11 a v a i t un bosoin imparleux d'une camionnette q u ' i l acheta d ' o c c a s i o n e t a c r e d i t, et dont n o t r e p r e t l u i permit d ' e n payer l a premiere 6cheance. Monsieur L. S. Possede un a t e l i e r de confection pour hommes. Est f r a n ^ a i s, d ' o r i g i n e p o l o n a i s e, et r e s i d e en France depuis En Mars 1948, i l nous a f a i t une demande d'un prst de Frs a f i n d 1 a c h e t e r du t i s s u n S c e s s a i r e a son a c t i v i t y. I I nous a entierement rembourse' c e t t e somme, et v i t t r e s convenablement avec sa femme e t ses deux enfants dans ftn p e t i t atelier-logement. Monsieur V.F. Confectionneur en vetements pour dames. P r a n q a i s, d ' o r i g i n e tion'groise, v i t en France depuis En novembre 1948, nous l u i avons accorde un p r t de Prs afin q u ' i l p u i s s e a c h e t e r des t i s s u s i n d i s p e n s a b l e s a. son t r a v a i l. Cette somme nous e s t remboursee^ selon l e s modalites prdvues. M.V.F. a e n t r e p r i s l a f a b r i c a t i o n de sous-vstements pour femmes qui se vendent b i e n, e t v i t honorablement avec sa femme e t ses t r o i s enfants dans un coquet appartement. Mme C...L.A une e n t r e p r i s e de t r i c o t a g e. P o l o n a i s e, bien que r e s i d e n t en Prance depuis Ayant besoin d ' a c h e t e r des m a t i e r e s p r e m i e r e s, nous a p r e s e n t 4 une demande de p r t de F r s, en Octobre Cette somme, q u ' e l l e rembourse rdgulierbme'n't,' l u i permet de mener sa p e t i t e a f f a i r e avec succes, bien q u ' e l l e s o i t priv6e du secours de son marl mort en d e p o r t a t i o n. Monsieur M.V. Comptable. N a t i o n a l i t y p o l o n a i s e, mais v i t en *ranee depuis 19267""Ayant' b e s o i n de f a i r e 1 ' a c q u i s i t i o n d'une machine comptable "Burroughs", a obtenu de nous, un p r S t de 60.OCX) F r s, en J a n v i e r 1948, dont 11 s ' e s t d ' a i l l e u r s totalement acquitt'e". Grfice a un premier p r S t, i l a v a i t pu a c h e t e r une machine a S c r i r e, et a p r e s e n t, grace a l a machine a c a l c u l e r q u ' i l a obtenue, i l s ' e s t c o n s t i t u 6 une c l i e n t e l e de p e t i t s a r t i s a n s, et son c a b i n e t connait une bonne a c t i v i t y. Monsieur A.E. Chapelier pour dames. Est de n a t i o n a l! t e p o l o n a i s e, bien que vivant en France depuis Nous l u i avons consent!, en F V r i e r 1948, un p r t de F r s, entierement rembourse. M.A.E. nous a v a i t deja demand^ un p r t qui l u i avait permis d ' a c h e t e r l e s machines n 6 c o s s a i r e s a l f i n s t a l l a t i o n de son a t e l i e r. I.sis, e n s u i t e, i l s ' e s t trouve g n6 pour l ' a c h a t de f e u t r e s, et s ' e s t de nouveau adresss a nous. A p r e s e n t, son e n t r e p r i s e marche de faqon s a t i s f a i s a n t e. Monsieur L.N.Est t r i c o t e u r. F r a n q a i s, n6 en France. Voulant a c h e t e r une madilne a b o u t o n n i e r e s, M.L.N, a s o l l i c i t e. en J a n v i e r 1948, un p r t de Frs, entierement rembourss. Grfice^un premier pre*t, i l a v a i t pu a c q u e r i r une machine a t r i c o t e r. I I r e u s s i t bien, et e n t r e t i e n t convenablement sa f a m i l l e composed de sa femme, 2 enfants et d'un t r o i s i e m e a v e n i r..«/.*.

4 - 4 - Monsieur P.O. Fourreur. Franqais, d ' o r i g i n e polonaise, venu en France en Nous l u i avons accorde en Septembre 1948, un pr t de Fra rembourse dans sa t o t a l i t y, l u i permettant d'acheter l e s matieres premieres nsceasaires a la preparation de sa saison d ' h i v e r. i.d.o. a v a i t pu, grsce a un premier pr8t, f a i r e 1'acquisition d'une machine a coudre sp6ciale. Son entreprise eat tout a f a i t s a t i s f a i s a n t e. Monsieur J. P. H 6 t e l i e r - r e s t a u r a t e u r. D'origine polonaise, v i t en France depuis En Janvier 1948, i l n&us a emprunte Prs, entierement rembourses. Cet argent l u i a permis de completer ' i n s t a l l a t i o n d'un p e t i t hfitel restaurant SKascher" s i t u e dans une s t a t i o n balneaire t r e s connue. M.J.P. a 6te entierement s p o i l t, et doit recevoir du Gouvernement, la somme de de F r s. De cet argent, i l n ' a requ que Prs et attend c e t t e ann6e un autre versement de cet ordre. Grace a notre prst, i l a pu r 6 i n s t a l l e r son h 6 t e l, et surtout grfice aux gains de son exploitation. Madame. R.C. Est t r i c o t e u s e. De n a t i o n a l i t y polonaise, v i t en France depuis Nous a f a i t la demande d'un pre*t de 75?'000 Frs en Octobre 1948, pour acheter des machines speciales. C'est seulement a la date de notrc p r i t q u ' e l l e a pu reprendre son a t e l i e r, en 1'absence de son mari, non revenu de deportation. Mme R.C. rembourse regulierement les t r a i t e s qui l u i sont presentees. Monsieur J.A.Fabrlcant de chaussures. Franqais, o r i g i n a i r e d'afrique du Nord', v i t en France depuis Nous l u i avons accord^ un pr t de Frs en Octobre 1948, q u ' i l est en t r a i n de rembourser, destine^ a ' l ' a chat de matieres premiere's. M.J.A. 6l&ve convenablement avec l e f r u i t de son t r a v a i l, sept enfants. Monsieur K.C. Docteur en medecine. Francais, d'origine roumaine, est venu se f i x e r en France en En Novembre 1947, a s o l l i c i t S un p r i t de Frs, devant l u i peimettre a f a i r e 1'acquisition d'instruments n'ecessaires a 1'exerclce de sa profession, et l a reprise d'un cabinet de medecin. M.K.C. dont la c l i e n t e l e est s a t i s f a i s a n t e, nous rembourse selon les modalites prevues. Monsieur E.P. Fourreur. Franqais, d'origine roumaine, reside en France depuis A f a i t, en Avril 1948, la demande d'un pre*t de Pr8 afin de constituer des stocks de merchandises pour l a saison d'hiver, somme integralement reraboursse. GrSce a un premier p r e t, M.E.P. a v a i t pu acheter une machine a coudre pour fourrure, et a present son a f f a i r e est prospere. Monsieur M.V.Chapelier. Franqais, d'origine polonaise, venu en France en Nous a f a i t la demande d'un p r e t, en Fevrier 1948, de Frs afin d'acheter des matieres premieres pour la saison d'6ts (pailae'}'. Cette somme a ets rembours4e normalement, e t M.M.V. v i t gentiment avec ses 4 enfants e t sa femme dans un logement-atelier. / a.. \

5 - 5 Monsieur M.B. Docteur en n 6 d e c i n e. F r a n q a i s, d ' o r i g i n e p o l o n a i s e, r e s i d e en France depuis voulant a c q u e r i r un c a b i n e t en provinco, nous a f a i t un emprunt de Frs en A v r i l 1948, q u ' i l nous rembourse comma convenu. I I a su se f a i r e ~ u n e bonne c l i e n t e l e dans une p e t i t e v i l l e de province et sa c a r r i e r e s'annonce p l e i n e de s u c c e s. Monsieur J.V. F a b r i c a n t de c h a u s s u r e s. N a t i o n a l i t y p o l o n a i s e. Vit en France depuis Nous l u i avons f a i t un p r t de Frs en j.ars 1948,devant l u i p e r m e t t r e d ' a c h e t e r des m a t i e r e s p r e m i e r e s. Auparavant, grfice a une premiere avancc que nous l u i avions c o n s e n t i e, ;.. J. V. a v a i t pu f a i r e 1'achat d'une machine a coudre s p l c i a l e. Les deux p r i t a ont ate rembouraee, et -.. J. V., grsce a son t r a v a i l, e n t r e t i e n t avec a i s a n c e sa femme et ses q u a t r e enfants Monsieur H. S. e s t ingsnieur en r a d i o. De n a t i o n a l i t y b u l g a r e, n ' e s t en France cue depuis Voulant a c q u e r i r l e m a t e r i e l n S c e s s a i r e a l ' e x e r c i c e de sa p r o f e s s i o n, i l nous a f a i t un emnrunt de Frs en J a n v i e r 1948, d ' a i l l e u r s totalement rembourse, grsce auquel i l e s t parvenu a gagner sa v i e normal er.ent. Monsieur A. R. R a d i J - t e c h n i c l e n, de n a t i o n a l i t e r u s s e. I l v i t en France depu'is 19b3. Ayant perdu son appartement pendant 1 ' o c c u p a t i o n, i l nous f i t une der.ande de p r t de 80*OOP Pra en*i..ars 1948 a f i n de payer l e pas de p o r t e exige pour l a r e p r i s e de c e l u i - c i. C e t t e somme nous a e t e rembouraee, et M.A.R. v i t b i e n de son t r a v a i l. Monsieur 1...A.Docteur en medecine, d i r i g e un l a b o r a t o i r e. F r a n q a i a, d ' o r i g i n e roumaine, e s t venu se f i x e r en France en Ayant besoin d ' a c h e t e r du m a t S r i e l de l a b o r a t o i r e, M.A. a obtenu chez nous un p r t de F r s, en Mars 1948 C e t t e somme a ete rembouraee, e t M.A. se t r o u v e, a u j o u r d ' h u i, a l a t e t e d'une e n t r e p r i s e qui e s t assez p r o s p e r e. Monsieur D.L. T r i c o t e u r. 7e n a t i o n a l i t e p o l o n a i s e, v i t en France depuis an j..ai 1948, nous l u i avons accorde un p r e t de F r s, a f i n de l u i p e r m e t t r e d ' a c h e t e r des m a t i e r e s p r e m i e r e s. D6ja, un premier p r t a n t e r i e u r l u i a v a i t permis de f a i r e 1'achat de machines a t r i c o t e r. Ces deu;: avances ont ets rer.boursees, et 1...D.L. v i t gentiment dans l ' a p p a r t e m e n t qui l u i s e r t egalement d ' a t e l i e r. Monsieur M.S. T a i l l e u r. De n a t i o n a l i t e p o l o n a i s e, n ' e s t en France que depuis 1947* Ayant b e s o i n d'une machine a coudre pour exercer son m e t i e r, nous l u i avons avance l a somme de F r s, en Mai 1948, d e t t e dont i l s ' e s t entierement a c o u i t t e. I I t r a v a l l l e a n r ^ s e n t comme f a c o n n i e r, et gagne bien sa v i e. Madame K.g. Fabrique des j o u e t s. Est f r a n c a i a e, d ' o r i g i n e p o l o n a i a e, et v i t en --ranee depuis Notre p r i t de F r s, accorde en Avriib 1948 l u i a permis d ' a c h e t e r l e s m a t i e r e s premieres n e c e 3 s a l r e 3 a son I n d u s t r i e. Cette somme a 6t6 i n t e g r a l e m e n t remboursee, e t Mme K.T. qui gagne bien sa v i e, a adopts" un e n f a n t. /...

6 - 6 Monsieur C.S. I m p o r t a t e u r - e x p o r t a t e u r en t e x t i l e s. FranqaiSj d ' o r i g i n e roumaine, v i t en France depuis Nous l u i avons f a i t une avance de Frs en JuinJL948, pour l u i permettre d ' a c h e t e r de l a marchand i s e. 'Ce'ttc soma e nous ^remboursee aux echoances convenues. M.C.S. v i t bien, et demeure dans un bel appartement. Monsieur T.h. Maroquinier. De n a t i o n a l i t e p o l o n a i s e, e s t entr6 en France en Devant proceder a 1'achat de matieres p r e r l e r e s, nous a f a i t l a demande d'un prst de F r s. en Mai Deja, auparavant, un premier p r t l u i a v a i t permis d ' a c o u 6 r i r une machine pour l a maroquinerie La seconde avance e s t presque entierement rembours&e, e t 1..T.H. gagne bien sa vie a i n s l cue c e l l e de sa femme et de ses e n f a n t s. Monsieur L. Z. T r i c o t e u r. De nationavite p o l o n a i s e ; e s t en France depuis En mal 1948, a s o l l i c i t e u n p r S t de Frs pour a c h e t e r de l a merchandise. Avait d ia eu recours a. nous pour J ' a c h a t de machinea a t r i c o t e r. La somme e s t presque entierement rembouraee. M.L.2. v i t bien avec son enfant, et possede une p e t i t e a f f a i r e i n t e r e a a a n t e. Mons1eur W.L.Tai11eur, mais vend egalement des t i s s u s en g r o s. Eat de n a t i o n a l i t e r u s s e, bien que v i v a n t en France depuis En mai 1948, nous l u i avons censenti un prst de Frs d e s t i n e a couvrir un achat de matieres premieres, et plus p a r t i c u l i e r e r. e n t l e s f r a i s occasionnea par des t i s s u s q u ' i l donne a caoutchouter (ce qui dure 6 m o i s ). Cette somme e s t actueller.ent en remboursement, et l ' a f f a i r e t r e s p r o s p e r s. Monsieur J. B. I e c a n i c i e n. F r a n q a i s, d ' o r i g i n e roumaine, v i t en France depuis Notre rre*t de F r s, consenti en.'.ai 1948, et a peu p r e s rembourse' dans sa t o t a l i t e, l u i a permis d ' a c h e t e r une machine avec l a ^ u e l l e i l t r a v a i l l e.... J. B. v i t convenablement.

Cabinet Privé de Formation. www.softway-tunisie.com

Cabinet Privé de Formation. www.softway-tunisie.com Cabinet Privé de Formation www.softway-tunisie.com 9 DT 240 360 00 360 320 280 36 390 540 540 6 260 6 6 8 6 66 56 48 56 48 48 48 48 560 650 560 560 620 72 760 700 760 66 66 66 66 66 4 4 4 66 72 75 80 72

Plus en détail

L ECOLE DE L ARNAQUE

L ECOLE DE L ARNAQUE L ECOLE DE L ARNAQUE Vous avez tous eu des projets de rénovation ou des projets d améliorations de votre habitation! Voici toutes les techniques de vente, les secrets des commerciaux, les pièges à éviter

Plus en détail

Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel

Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel LES SOLUTIONS ASSURANCES DES PROFESSIONNELS ASSURANCE DÉCÈS Février 2006 Valeur Prévoyance Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel Sachez anticiper pour préserver votre outil de

Plus en détail

Valeur Prévoyance. Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel

Valeur Prévoyance. Un capital garanti pour assurer votre patrimoine professionnel ASSURANCE DÉCÈS PROTEGER SON PATRIMOINE PROFESSIONNEL AVEC UN CAPITAL DECES, C EST UNE PRIORITE Pour préserver votre parimoine professionnel et choisir la solution qui convient à votre situation, rencontrez

Plus en détail

comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1

comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1 Toutes formations Initiation comptable cours & Applications François Cartier Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-943-1 2 Étude du bilan L origine des fonds d une entreprise et leur

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Monnaie. Options de paiement Il y a différentes façons de paiement pour les produits et services en Estonie:

Monnaie. Options de paiement Il y a différentes façons de paiement pour les produits et services en Estonie: Monnaie L Euro ( ) est la monnaie officielle de l Estonie depuis le 1er janvier 2011. 1 euro = 100 centimes. Les pièces suivantes sont utilisées: 1, 2, 5, 10, 20 & 50 centimes et 1 & 2 euros. Les dénominations

Plus en détail

QU EST CE QUE LE TRADING?

QU EST CE QUE LE TRADING? QU EST CE QUE LE TRADING? www.tradafrique.com 1 1) Définition du trading 2) Définition du trader 3) Quoi trader? 4) Ou trader? 5) Comment trader? www.tradafrique.com 2 Définition du trading Le trading

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Guide au remboursement anticipé du prêt hypothécaire

Guide au remboursement anticipé du prêt hypothécaire Guide au remboursement anticipé du prêt Ce guide vous aidera à prendre connaissance des options de remboursement anticipé qui s offrent à vous et à choisir la solution la mieux adaptée à vos besoins. Comprendre

Plus en détail

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE Le déménagement La présente brochure traite de la façon de donner un préavis, de la façon de déménager plus tôt que prévu tout en respectant la loi, et de ce que vous

Plus en détail

Formulaire de déclaration de sinistre pour chômage Assurance mensualités / Plus

Formulaire de déclaration de sinistre pour chômage Assurance mensualités / Plus Genworth Lifestyle Protection Bändliweg 20 CH 8064 Zürich Suisse www.genworth.ch service.schweiz@genworth.com Fax : 0848 000 425 Veuillez nous retourner le formulaire par courrier ou par fax au 0848 000

Plus en détail

Gestionnaire du commerce de détail

Gestionnaire du commerce de détail Gestionnaire du commerce La nouvelle voie vers un avenir professionnel dans le commerce Assistant/e du commerce avec attestation fédérale 2 ème année d apprentissage 1 ère année d apprentissage Gestionnaire

Plus en détail

Partie 2.2 : Le champ d application des bénéfices industriels et commerciaux

Partie 2.2 : Le champ d application des bénéfices industriels et commerciaux Partie 2.2 : Le champ d application des bénéfices industriels et commerciaux La détermination du résultat imposable de l entreprise individuelle industrielle et commerciale suppose, avant toute étude des

Plus en détail

réparation ou fabrication, transports, etc. Dans des cas semblables, vous pouvez souvent cocher également la case 29.

réparation ou fabrication, transports, etc. Dans des cas semblables, vous pouvez souvent cocher également la case 29. GUIDE RELATIF A LA TYPOLOGIE DE PROBLEMES ET DE DEMANDES DU CONSOMMATEUR Le présent guide fournit des explications concernant les différentes catégories de problèmes et de demandes du consommateur, ainsi

Plus en détail

Trousse des nouveaux arrivants. Impôt sur le revenu. Feuilles de travail

Trousse des nouveaux arrivants. Impôt sur le revenu. Feuilles de travail Trousse des nouveaux arrivants Impôt sur le revenu Feuilles de travail Ottawa Community Loan Fund Fonds d emprunt Communautaire d Ottawa 22 O Meara St., Causeway Work Centre, Ottawa, ON K1Y 4N6 Tel: 613-594-3535

Plus en détail

CONVENTION D ACCUEIL AU PAIR 1

CONVENTION D ACCUEIL AU PAIR 1 CONVENTION D ACCUEIL AU PAIR 1 La présente convention d accueil au pair est conclue entre la famille d accueil ci-après désignée: Madame nom et prénom Matricule nationale et / ou Monsieur nom et prénom

Plus en détail

Le recouvrement des créances impayées

Le recouvrement des créances impayées P008 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Le recouvrement des créances impayées LES MINI-GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises?

B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises? B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises? a) L entrepreneur individuel trepreneur individuel Nombre de propriétaires = 1 seul Responsabilité sur ses biens propres = illimitée Activités

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

P6C08 La cre ation d une entreprise

P6C08 La cre ation d une entreprise P6C08 La cre ation d une entreprise I. Les différentes formes de sociétés La création d une entreprise implique le choix de la structure juridique la mieux adaptée à la taille et à l activité de la future

Plus en détail

Changer la batterie de son ordinateur portable

Changer la batterie de son ordinateur portable Changer la batterie de son ordinateur portable Par Clément JOATHON Dernière mise à jour : 21/04/2015 Votre ordinateur ne tient plus que quelques minutes sur la batterie alors qu'à ses débuts, il pouvait

Plus en détail

! Diplôme de l Institut de Droit des Affaires. Université Paris II Panthéon-Assas

! Diplôme de l Institut de Droit des Affaires. Université Paris II Panthéon-Assas Diplôme de l Institut de Droit des Affaires Université Paris II Panthéon-Assas Une formation d excellence PRÉSENTATION Créé en 1945 par le Doyen Hamel au sein de l'université de Paris, le diplôme l'institut

Plus en détail

GIRARDIN INDUSTRIEL 2010 CARRE OUTREMER

GIRARDIN INDUSTRIEL 2010 CARRE OUTREMER GIRARDIN INDUSTRIEL 2010 CARRE OUTREMER AIDE FISCALE A L INVESTISSEMENT OUTRE-MER Article 199 undecies B du C.G.I. Version du 1 er septembre 2010 Rentabilité : 32 % Dossier de :... Proposé par votre conseiller:

Plus en détail

S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur :

S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur : S ENRICHIR AVEC L ARGENT DES AUTRES! (Prêt investissement) Le rêve de plusieurs est de devenir entrepreneur : Avoir un commerce : Avoir un immeuble à revenus : mais cela sous-entend aussi gérer des troubles,

Plus en détail

BANQUE NATIONALE DE SERBIE BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE MISSION DE M. BOSCHMANS

BANQUE NATIONALE DE SERBIE BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE MISSION DE M. BOSCHMANS BANQUE NATIONALE DE SERBIE BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE MISSION DE M. BOSCHMANS 1884/85 Commencement des opérations de la BNS La Banque nationale de Serbie exprime ses remerciements au Département de la

Plus en détail

BUT DU JEU Etre le seul joueur qui n ait pas fait faillite.

BUT DU JEU Etre le seul joueur qui n ait pas fait faillite. Si vous avez l habitude de jouer à Monopoly, vous pouvez maintenant faire des parties plus rapides! Une partie de jeu rapide est une vraie partie de Monopoly, à trois différences près : 1. Avant le début

Plus en détail

Demande de contrat de concession Volkswagen Group Canada Inc.

Demande de contrat de concession Volkswagen Group Canada Inc. Demande de contrat de concession Volkswagen Group Canada Inc. Pour obtenir un contrat de concession de Volkswagen Canada Pour acquérir un intérêt dans une franchise de Volkswagen Canada Date : Les renseignements

Plus en détail

DEUX-SÈVRES. F é v r i e r 2015. Viséo 79,

DEUX-SÈVRES. F é v r i e r 2015. Viséo 79, Viséo 79, L O B S E R VAT O I R E D É PA R T E M E N TA L F é v r i e r 2015 L ÉQUIPEMENT EN DE LA PERSONNE DEUX-SÈVRES Chambre de Commerce et d Industrie des Deux-Sèvres Observatoire Economique, Viséo

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE Le 18 décembre 2013 Les actionnaires devraient lire attentivement la notice d offre en entier avant de prendre une décision

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS Les prêts de l IAF à l intention des immigrants aident à défrayer le coût des cours et des examens pour qu ils puissent faire au Canada le travail qu ils faisaient

Plus en détail

Clinique Juridique de Bacongo

Clinique Juridique de Bacongo REPUBLIQUE DU CONGO BRAZZAVILLE GUIDE PRATIQUE SUR LE DIVORCE Ce document contient les dispositions du code de la famille congolaise. Sommaire Introduction Première Partie : Les Causes Du Divorce Procédure

Plus en détail

Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ

Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ Table des matières Le don planifié : Une contribution durable à l éducation de nos jeunes 3 Qu est-ce qu un

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Jasmin Blumer Finances Suisse Prévoyance du personnel en bref. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés. Votre

Plus en détail

PLAN DE LEÇON TITRE : Comprendre le crédit et votre rapport de solvabilité. Résultats d apprentissage de la littératie financière

PLAN DE LEÇON TITRE : Comprendre le crédit et votre rapport de solvabilité. Résultats d apprentissage de la littératie financière Comprendre le crédit et votre rapport de solvabilité 70 minutes Résultats d apprentissage de la littératie financière À la fin de la leçon, les élèves pourront : décrire les répercussions que pourront

Plus en détail

N 20 14 / 001 14/02/2014

N 20 14 / 001 14/02/2014 N 20 14 / 001 14/02/2014 Origine : Direction de la Règlementation et des Affaires Juridiques Contact : Département de la Règlementation du Recouvrement Draj.reglementationrecouvrement@rsi.fr Annexes :

Plus en détail

Convention de partage des dépenses Le Contentieux de la FMOQ

Convention de partage des dépenses Le Contentieux de la FMOQ Convention de partage des dépenses Le Contentieux de la FMOQ EN GUISE DE SUITE à l encadré paru dans la dernière livraison du Médecin du Québec (vol. 34, n o 9, septembre 1999, page 20), la convention

Plus en détail

Concours En route vers mon premier gala JPR RÈGLEMENT DE PARTICIPATION

Concours En route vers mon premier gala JPR RÈGLEMENT DE PARTICIPATION Concours En route vers mon premier gala JPR RÈGLEMENT DE PARTICIPATION 1. Le concours En route vers mon premier gala JPR (ci-après le «Concours») est organisé par Vidéotron s.e.n.c. (ci-après collectivement

Plus en détail

Compléter une demande de crédit Desjardins. Solutions de paiement et de financement. Services de cartes Desjardins

Compléter une demande de crédit Desjardins. Solutions de paiement et de financement. Services de cartes Desjardins Compléter une demande de crédit Desjardins Solutions de paiement et de financement Services de cartes Desjardins MODULE Compléter une demande de crédit Desjardins Afin de faciliter le traitement de vos

Plus en détail

PRINCIPES DE GESTXOY. ljectifs : thodes pédagogiques. CNJTL D'ENSEJ GNEMEhTT. * Travaux de réflexion personnelle

PRINCIPES DE GESTXOY. ljectifs : thodes pédagogiques. CNJTL D'ENSEJ GNEMEhTT. * Travaux de réflexion personnelle CNJTL D'ENSEJ GNEMEhTT PRNCPES DE GESTXOY,leau : L Fondamentale et appliquée - Mention Gestion lume horaire : Cours 4 H ; TD 3 H mbre de crédits : 04 ljectifs : :ours de Principes de gestion vise trois

Plus en détail

LE CRÉDIT DANS UN NOUVEAU PAYS:

LE CRÉDIT DANS UN NOUVEAU PAYS: LE CRÉDIT DANS UN NOUVEAU PAYS: GUIDE DU CRÉDIT AU CANADA Une publication gratuite fournie par Consolidated Credit Counseling du Canada, Inc., un organisme de bienfaisance enregistré de conseils en crédit

Plus en détail

Exercice 2.23. J ai mon voyage inc. Problèmes et solutions

Exercice 2.23. J ai mon voyage inc. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 2.23 J ai mon voyage inc. La société J'ai mon voyage inc., une agence de voyages, a été fondée le 1 er juillet 20-0 par Madame Dodo Michel. Le 20 juin 20-3, le comptable de l'entreprise

Plus en détail

Les cartes de crédit Acétates

Les cartes de crédit Acétates Huitième leçon Les cartes de crédit Acétates Le choix d une carte de crédit Les coûts Taux annuel ou frais de financement (intérêt) Délai de grâce Frais annuels Frais de transaction Mode de calcul des

Plus en détail

Votre conjoint peut, lui aussi, s affilier à la complémentaire retraite du C.G.O.S!

Votre conjoint peut, lui aussi, s affilier à la complémentaire retraite du C.G.O.S! Mariés Votre conjoint peut, lui aussi, s affilier à la complémentaire retraite du C.G.O.S! Concubins À PARTIR DE 18 PAR MOIS Pacsés Vous le savez, souscrire à une complémentaire retraite est aujourd hui

Plus en détail

LA GARANTIE MIDI-PYRENEES : GUIDE DU BAILLEUR

LA GARANTIE MIDI-PYRENEES : GUIDE DU BAILLEUR LA GARANTIE MIDI-PYRENEES : GUIDE DU BAILLEUR Souhaitant faciliter l accès des jeunes à un logement lors de leur arrivée en Midi-Pyrénées pour y étudier, et conscients de la volonté légitime des bailleurs

Plus en détail

en cas d accident subi lors d une activité garantie

en cas d accident subi lors d une activité garantie Madame, Monsieur, Je vous informe qu en plus des garanties souscrites avec votre licence carte neige 2014-2015 vous pouvez souscrire à vos frais une option complémentaire «Elite» valable jusqu au 14 octobre

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

L'Holocauste. Table des matières. L Holocauste : aperçu

L'Holocauste. Table des matières. L Holocauste : aperçu L'Holocauste Table des matières The Holocaust: Theme Overview 1 Objets personnels Helena Zaleska 2 Auschwitz-Birkenau, 1944 3 Étoile de David 4 Gobelet de métal 5 Chaussure d enfant 6 L Holocauste : aperçu

Plus en détail

Une nuit magique dans l hiver

Une nuit magique dans l hiver Patrick ALLEN Une nuit magique dans l hiver A magic night in Winter Conte pour le temps de Noël 2009 ne nuit magiqu dans l hive 1 Il était une fois, dans une lointaine province située au nord d un immense

Plus en détail

cterrier.com 1/9 25/01/2011

cterrier.com 1/9 25/01/2011 cterrier.com 1/9 25/01/2011 Organisation et planification des activités administratives Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour

Plus en détail

Oui, un centre commercial, moi je trouve ca bien pratique. Et j aime bien regarder les vitrines de toutes les boutiques.

Oui, un centre commercial, moi je trouve ca bien pratique. Et j aime bien regarder les vitrines de toutes les boutiques. LA VIE QUOTIEDIENNE AU MAGASIN TPVQ2 La presentatrice: Salut a tous. Bienvenue dans ce centre commercial de Nancy. En France a Nancy ou dans d autres villes on trouve beaucoup de centres comme celui-ci.

Plus en détail

Changements dans la façon dont sont payés certains crédits d impôt en Ontario

Changements dans la façon dont sont payés certains crédits d impôt en Ontario Changements dans la façon dont sont payés certains crédits d impôt en Ontario Centre d action pour la sécurité du revenu L Ontario change la façon dont sont payés trois crédits d impôt remboursables. Cela

Plus en détail

Chapitre 1 : Notions. Partie 9 - Rente viagère. Qu est-ce q u u n e «r e n t e v i a g è r e»?

Chapitre 1 : Notions. Partie 9 - Rente viagère. Qu est-ce q u u n e «r e n t e v i a g è r e»? Chapitre 1 : Notions Qu est-ce q u u n e «r e n t e v i a g è r e»? Principe. Une rente viagère, c est en fait une dette à vie d une personne envers une autre, que l on connaît surtout dans le cadre de

Plus en détail

Assurance individuelle de protection du revenu. Protéger son revenu, c est protéger ce qu on a de plus précieux

Assurance individuelle de protection du revenu. Protéger son revenu, c est protéger ce qu on a de plus précieux Assurance individuelle de protection du revenu Protéger son revenu, c est protéger ce qu on a de plus précieux Quel est votre actif le plus précieux? Vous croyez peut-être que votre maison, votre voiture

Plus en détail

STRATÉGIE DE RETRAITE POUR ENTREPRISES GUIDE DU CONSEILLER

STRATÉGIE DE RETRAITE POUR ENTREPRISES GUIDE DU CONSEILLER STRATÉGIE DE RETRAITE POUR ENTREPRISES GUIDE DU CONSEILLER * À L USAGE EXCLUSIF DES conseillers TABLE DES MATIÈRES Introduction sur la Stratégie de retraite pour entreprises (SRE)...2 Déterminer les occasions

Plus en détail

OBTENIR LE FONDS DE ROULEMENT DONT VOUS AVEZ BESOIN

OBTENIR LE FONDS DE ROULEMENT DONT VOUS AVEZ BESOIN OBTENIR LE FONDS DE ROULEMENT DONT VOUS AVEZ BESOIN Vous avez conclu la transaction, mais il vous faut maintenant des liquidités pour démarrer la production. C est alors que votre crédibilité est en jeu.

Plus en détail

Financer. Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure

Financer. Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure Financer Vous avez une dépense inattendue? Un achat important? Un projet qui vous tient à cœur? Vous voudriez

Plus en détail

SOCIETE BELGES RECHERCHANT DES AGENTS COMMERCIAUX

SOCIETE BELGES RECHERCHANT DES AGENTS COMMERCIAUX SOCIETE BELGES RECHERCHANT DES AGENTS COMMERCIAUX - Code - 001 - Activité - Créatrice de mode & accessoires femmes haut de gamme - Bijoux fantaisies (plumes et pierre semi-précieuses) - Type de clientèle

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 5 RÈGLE RELATIVE AUX REMBOURSEMENTS DES COÛTS DES DOMMAGES NON COUVERTS PAR LES ASSURANCES

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 5 RÈGLE RELATIVE AUX REMBOURSEMENTS DES COÛTS DES DOMMAGES NON COUVERTS PAR LES ASSURANCES COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 5 RÈGLE RELATIVE AUX REMBOURSEMENTS DES COUTS DES DOMMAGES NON COUVERTS PAR LES ASSURANCES RÉGULIÈRES 1.0 OBJECTIF 1.1 Préciser les dommages qui sont

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date : 18/12/96 des Caisses Primaires d Assurance Maladie des Caisses Régionales

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIETY INTELLECTUELLE GENEVE UNION PARTICULIERE POUR L'ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES GROUPE DE TRAVAIL

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIETY INTELLECTUELLE GENEVE UNION PARTICULIERE POUR L'ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES GROUPE DE TRAVAIL OMPI GT/PM/V/4 ORIGINAL : anglais DATE : 31 aout 1992 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIETY INTELLECTUELLE GENEVE UNION PARTICULIERE POUR L'ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES (UNION DE MADRID) GROUPE

Plus en détail

PRÉPARÉ PAR : PAGE 1

PRÉPARÉ PAR :   PAGE 1 (Nom de l entreprise) PRÉPARÉ PAR : (Nom du ou des promoteurs) (Mois et année) PAGE 1 POURQUOI UN PLAN D AFFAIRES? Le plan d affaires vous permet de faire une réflexion sur tous les aspects de l entreprise

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs

Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs L hôtellerie-restauration suisse souffre depuis belle lurette de la cherté du franc suisse. Ces derniers mois tout particulièrement,

Plus en détail

L ABC des mesures d économie

L ABC des mesures d économie L ABC des mesures d économie Assurance vie A suspendre en cas de budget serré. Examinez une éventuelle dispense du paiement des primes en cas d incapacité de gain. Vérifiez les conditions de résiliation

Plus en détail

Indépendant? Ne laissez pas votre argent se perdre en impôts. Transformez-le plutôt en épargne pour votre pension.

Indépendant? Ne laissez pas votre argent se perdre en impôts. Transformez-le plutôt en épargne pour votre pension. PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE POUR INDÉPENDANTS Indépendant? Ne laissez pas votre argent se perdre en impôts. Transformez-le plutôt en épargne pour votre pension. Toujours à vos côtés Introduction Vous

Plus en détail

Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation

Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation 1 Les s des droits de succession sont de la compétence

Plus en détail

Prospecter de nouveaux clients. Cela commence par le recensement de clients potentiels

Prospecter de nouveaux clients. Cela commence par le recensement de clients potentiels Prospecter de nouveaux clients. Cela commence par le recensement de clients potentiels Comment prospecter? 1- Si elle est mal préparée, la prospection conduit très vite à l échec et au découragement. Elle

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S

Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick Le Service public d éducation et d information juridiques

Plus en détail

Modalités d inscription Année 2012/2013

Modalités d inscription Année 2012/2013 12 rue docteur Massénat Tél. 05 55 18 17 90 05 55 18 17 87 Email : severine.perrouault@brive.fr CONSERVATOIRE Musique Danse Théâtre Modalités d inscription Année 2012/2013 Classe Théâtre Document à conserver

Plus en détail

VA L É R I E M R É J E N. Mon grand-père. L Agrume Eau sauvage Pork and Milk Liste rose. 16, RUE CHARLEMAGNE, PARIS IV e

VA L É R I E M R É J E N. Mon grand-père. L Agrume Eau sauvage Pork and Milk Liste rose. 16, RUE CHARLEMAGNE, PARIS IV e Mon grand-père DU MÊME AUTEUR AUX ÉDITIONS ALLIA L Agrume Eau sauvage Pork and Milk Liste rose VA L É R I E M R É J E N Mon grand-père É D I T I O N S A L L I A 16, RUE CHARLEMAGNE, PARIS IV e 2007 Editions

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE LAERDAL

CONDITIONS GENERALES DE VENTE LAERDAL CONDITIONS GENERALES DE VENTE LAERDAL COMMANDE Rédaction des commandes Toute commande acceptée par notre société implique l adhésion sans réserve de l Acheteur aux présentes conditions de vente et de livraison.

Plus en détail

Le présent accord, pour un placement au pair, est conclu entre "l'hote" ci-aprés designé: Domicilié(e)á. Rue NOM: Né(e) le (1) Á De nationalité

Le présent accord, pour un placement au pair, est conclu entre l'hote ci-aprés designé: Domicilié(e)á. Rue NOM: Né(e) le (1) Á De nationalité ACCORD De placement au pair D'un stagiaire alde famillal Le présent accord, pour un placement au pair, est conclu entre "l'hote" ci-aprés designé: M. ou Mme Domicilié(e)á Rue Et "la personne au pai" ci-aprés

Plus en détail

crédit privé Transparent et avantageux

crédit privé Transparent et avantageux crédit privé Transparent et avantageux La pièce d identité doit impérativement contenir les informations suivantes: nom et prénom date de naissance nationalité et lieu d origine photo nº de la pièce d

Plus en détail

Institut Supérieur des Langues Université de Damas

Institut Supérieur des Langues Université de Damas Institut Supérieur des Langues Université de Damas Texte 1: Chère Josette, Il a de grands yeux bleus et une mèche blonde qui lui tombe sur le front. Il s appelle Alain, Alain et Aline, c est joli, n est-ce

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Fonctionnement et procédure Prêt REER-RAP La Capitale

Fonctionnement et procédure Prêt REER-RAP La Capitale Fonctionnement et procédure Prêt REER-RAP La Capitale Formulaires à remplir (fichiers PDF) Contrat de prêt REER-RAP T128 Demande d adhésion-instruction RER (pour RAP) T015 Régime d accession à la propriété

Plus en détail

CATALOGUE ELECTRONIQUE " Colossal Sport Nutrition " Préambule

CATALOGUE ELECTRONIQUE  Colossal Sport Nutrition  Préambule Vous n'êtes pas complètement rassurés à l'idée d'acheter sur Internet. Nous souhaitons attirer votre attention sur les garanties Colossal Sport Nutrition listées dans votre contrat de vente (pour les connaître

Plus en détail

Propositions législatives et notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu

Propositions législatives et notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu Propositions législatives et notes explicatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu Imposition des dividendes Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Juin

Plus en détail

MAISONS-LAFFITTE FOOTBALL CLUB INSCRIPTIONS 2010/2011 DEMARCHE UNIQUE ET OBLIGATOIRE POUR OBTENIR UNE LICENCE

MAISONS-LAFFITTE FOOTBALL CLUB INSCRIPTIONS 2010/2011 DEMARCHE UNIQUE ET OBLIGATOIRE POUR OBTENIR UNE LICENCE DEMARCHE UNIQUE ET OBLIGATOIRE POUR OBTENIR UNE LICENCE La procédure mise en place par la FFF, cette saison possède des avantages administratifs et de légalité de très haut niveau. CETTE PROCEDURE EST

Plus en détail

BARRAN le jeudi 18 juin 2015. Remise de la légion d'honneur à Monsieur Maurice SAUM. par Monsieur Jean-Marc SABATHE, Préfet du Gers

BARRAN le jeudi 18 juin 2015. Remise de la légion d'honneur à Monsieur Maurice SAUM. par Monsieur Jean-Marc SABATHE, Préfet du Gers BARRAN le jeudi 18 juin 2015 Remise de la légion d'honneur à Monsieur Maurice SAUM par Monsieur Jean-Marc SABATHE, Préfet du Gers 1 2 3 4 5 Discours de Monsieur Jean-Pierre BAQUE Maire de la commune de

Plus en détail

L ABC de la fraude en matière d investissement aux dépens des personnes âgées

L ABC de la fraude en matière d investissement aux dépens des personnes âgées L ABC de la fraude en matière d investissement aux dépens des personnes âgées Guide destiné aux professionnels travaillant auprès des personnes âgées Ensemble, nous pouvons aider les personnes âgées du

Plus en détail

DIAG TRUCKS SERVICES 3, rue Georges Carpentier 85500 LES HERBIERS (Vendée - France)

DIAG TRUCKS SERVICES 3, rue Georges Carpentier 85500 LES HERBIERS (Vendée - France) DIAG TRUCKS SERVICES 3, rue Georges Carpentier 85500 LES HERBIERS (Vendée - France) Tel : 06 31 28 56 25 Coût selon opérateurs Du lundi au vendredi 8h 19h www.diagtrucks.fr olivier.lajugie@diagtrucks.fr

Plus en détail

Actualisé le 1 SEPTEMBRE 2010

Actualisé le 1 SEPTEMBRE 2010 MACHINE A COUDRE SURJETEUSES MATERIEL DE REPASSAGE CISEAUX REPARATIONS TOUTES MARQUES 296, RUE ALFRED LEROY VOTRE POINT DE VENTES: 62700 BRUAY LA BUISSIERE PFAFF, JANOME, BERNINA, BROTHER, HUSQVARNA TEL:03

Plus en détail

Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie. Printemps 2015

Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie. Printemps 2015 Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie Printemps 2015 1 Points saillants Les propriétaires canadiens ont pris ou sont disposés à prendre des mesures concrètes pour se désendetter plus

Plus en détail

Pour un nouveau-né, veuillez remplir le Formulaire d inscription au régime d assurance-maladie pour nouveau-nés.

Pour un nouveau-né, veuillez remplir le Formulaire d inscription au régime d assurance-maladie pour nouveau-nés. FORMULAIRE D INSCRIPTION AU RÉGIME D ASSURANCE-MALADIE DES TNO Pour un nouveau-né, veuillez remplir le Formulaire d inscription au régime d assurance-maladie pour nouveau-nés. Comment remplir ce formulaire

Plus en détail

TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDES ET INSTRUCTIONS D EXPÉDITION

TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDES ET INSTRUCTIONS D EXPÉDITION TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDES ET INSTRUCTIONS D EXPÉDITION TERMES ET CONDITIONS DE COMMANDE LES PARTIES AUX PRÉSENTES CONVIENNENT DE CE QUI SUIT : 1. OBJET Sous réserve des termes et conditions prévus

Plus en détail

Guide de l'acheteur. Jean-Philippe Loiselle inc. Courtier immobilier. Tél : 514-766-1000. www.venduparloiselle.com www.remax-quebec.

Guide de l'acheteur. Jean-Philippe Loiselle inc. Courtier immobilier. Tél : 514-766-1000. www.venduparloiselle.com www.remax-quebec. Guide de l'acheteur www.venduparloiselle.com www.remax-quebec.com Tél : 514-766-1000 Merci de me faire confiance! «Dans tout type de marché, la stratégie adaptée à la réalité d'aujourd'hui me permet toujours

Plus en détail

DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR?

DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR? DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR? Planification fiscale et successorale Mackenzie Auparavant, lorsqu une personne quittait un emploi

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

Louer devient encore plus intéressant avec le. Pack Bailleur. Une tranquillité absolue pour votre bien immobilier!

Louer devient encore plus intéressant avec le. Pack Bailleur. Une tranquillité absolue pour votre bien immobilier! Louer devient encore plus intéressant avec le Pack Bailleur Une tranquillité absolue pour votre bien immobilier! Félicitations! En mettant votre bien en location, vous assurez vos arrières et vos fins

Plus en détail

RÉSOLUTION 986 (1995) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 3519e séance, le 14 avril 1995

RÉSOLUTION 986 (1995) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 3519e séance, le 14 avril 1995 NATIONS UNIES S Conseil de sécurité Distr. GÉNÉRALE S/RES/986 (1995) 14 avril 1995 RÉSOLUTION 986 (1995) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 3519e séance, le 14 avril 1995 Le Conseil de sécurité, Rappelant

Plus en détail

Questionnaire Personnel Confidentiel. Préparé pour. Table des Matières. Information Personnelle. Hypothèses de Planification.

Questionnaire Personnel Confidentiel. Préparé pour. Table des Matières. Information Personnelle. Hypothèses de Planification. Table des Matières Information Personnelle Hypothèses de Planification Actifs et Passifs Profil de Risque Connaître Votre Client Objectifs du Portefeuille Questionnaire Personnel Confidentiel Préparé pour

Plus en détail

une qui pense à tout. 100% couvert

une qui pense à tout. 100% couvert une OMNIUM qui pense vraiment à tout. 100% couvert 10% moins cher Vous avez entre 30 et 45 ans? Vous êtes un conducteur prudent, heureux propriétaire d un nouveau break ou monovolume Opel? Opel Assurance

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail