Atteindre ses objectifs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Atteindre ses objectifs"

Transcription

1 ACCÉLÉRATEUR DE COMPÉTENCES Tarifs Non adhérent : 500 HT Adhérent IFEC : 400 HT Adhérent IFEC + ANECS : 300 HT Adhérent IFEC + CJEC : 300 HT Adhérent IFEC + EC stagiaires et jeunes diplômés inscrits à l Ordre depuis moins de 5 ans : 300 HT Vous souhaitez du SUR-MESURE L IFOR propose et développe ses modules de formation en intra-cabinet et vous permet ainsi de former l ensemble de vos collaborateurs chez vous selon le calendrier de votre choix. Appelez le ou envoyez votre demande par PROFITEZ DU BONUS AGEFOS DE HT. En qualité de client IFEC, vous bénéficiez, en sus de votre contribution formation, d une offre privilégiée sur l ensemble de notre catalogue d actions de formations au choix en Inter ou Intra cabinet dans la limite d un plafond annuel de 1750 HT. Pour bénéficier de ce tarif préférentiel, n oubliez pas d indiquer sur votre dossier de prise en charge le code : G Atteindre ses objectifs AVEC L IFOR FIF PL ACCÉLÉRATEUR DE COMPÉTENCES Si vous êtes adhérent au FIF PL, vous bénéficiez d une prise en charge de 240 HT dans la limite du plafond annuel de 1000 HT par cabinet. PROGRAMME DES FORMATIONS Rue du Faubourg St-Honoré Paris Contact : Nadine Thuleau Responsable Formation Tél : Fax : Fiscalité Exepertise Comptable Gestion Conseil Patrimonial Juridique Social / Paye N déclaration d activité : SIRET : N TVA intracommunautaire : FR

2 ACCÉLÉRATEUR DE COMPÉTENCES Le compte personnel de formation : les règles à connaître pour en bénéficier! EDITO La saison 2014/2015 a montré que vous avez apprécié la qualité des formations dispensées et vous nous avez fait part de votre souhait que nous continuions à vous proposer des nouveautés. Pour 2015/2016, chaque pôle de formation propose de nouveaux modules toujours plus pragmatiques et aussi toujours plus proches des attentes de vos clients. L IFOR a engagé deux grands axes stratégiques pour répondre aux besoins de formation des confrères. D une part, nous souhaitons vous accompagner dans la mise en application au sein de vos cabinets de la réforme de la formation professionnelle et d autre part nous avons amplifié la dématérialisation de formations dont la plupart sont homologuées. La pratique de la formation professionnelle s oriente vers un dispositif de parcours diplômant, parcours qui doit être homologué au moyen d une inscription sur le registre national des compétences professionnelles (RNCP). Vous trouverez dans notre offre de formations les premiers parcours conçus dans cette orientation qui préfigurent et accompagnent l évolution législative, en sachant que cette homologation permettra une prise en charge de ces formations par les organismes collecteurs. A ce titre, l IFOR a engagé des projets de coopérations avec des Universités et Grandes Ecoles pour répondre efficacement à la nécessité diplômante de la formation professionnelle. Pour répondre aux disponibilités parfois difficiles des confrères, nous avons poursuivi la production de supports en format dématérialisé, c est le «e-learning». TBook associé au dispositif ExpertsLab qui vous permet d actualiser vos connaissances et vos compétences à tout moment. Les nouveaux supports TBook seront disponibles dès juillet 2015 et vous permettront d accéder à des formations scénarisées et richement documentées. Je profite de cet éditorial pour vous rappeler que la Commission Formation est la vôtre et que vous pouvez librement nous rejoindre afin de contribuer à la stratégie de notre offre de formations pour laquelle nous désirons développer la qualité des contenus et accélérer l innovation dans la pédagogie. Pour cette nouvelle saison, près de la moitié du catalogue de formations a été renouvelé soit en présentiel, soit sous format Tbook. Notre programme de formation s actualise au cours de l année et nous vous invitons à consulter le site internet La possibilité de vous inscrire en ligne vous est offerte de manière simplifiée. Nous vous souhaitons une bonne saison de formations enrichissantes et structurantes pour le développement de votre cabinet. Lionel ESCAFFRE Président de la Commission Formation de l IFEC Professeur des Universités Le compte personnel de formation, entré en vigueur le 1er janvier 2015, a pour objet de permettre à ses utilisateurs d évoluer professionnellement et de sécuriser leur parcours professionnel. Il peut être alimenté de 24 heures par année de travail à temps complet jusqu à l acquisition d un capital de 120 heures, puis de 12 heures jusqu à l atteinte d un plafond de 150 heures. Voici les quelques règles à connaître pour pouvoir l utiliser : Les formations éligibles Seules les formations suivantes peuvent être suivies : Celles figurant sur la liste élaborée par la CPNE de branche ou par la commission paritaire de l OPCA interprofessionnel, ou sur la liste élaborée dans la région dans laquelle est implantée son entreprise ou établissement, par le COPAREF, ou bien encore sur la liste élaborée au niveau national par le COPANEF. Ces formations doivent nécessairement conduire à une certification inscrite au répertoire national de la certification professionnelle (RNCP), un certificat de qualification professionnelle (CQP) de branche ou interbranche, ou une certification correspondant à des compétences transversales exercées en situation professionnelle inscrites à l inventaire par la commission nationale de la certification professionnelle ; Celles permettant d acquérir le socle de connaissances et de compétences ; L accompagnement à la validation des acquis de l expérience. La mobilisation du compte En dehors du temps de travail du salarié : si la formation se déroule en dehors de son temps de travail, ou si elle vise l acquisition du socle de connaissances et de compétences, ou lorsqu elle fait suite à un abondement complémentaire de 100 heures, l autorisation de l employeur n est pas requise. Pendant le temps de travail du salarié : si la formation est suivie en tout ou partie pendant son temps de travail, le salarié doit recueillir l accord préalable de son employeur au minimum 60 jours avant le début de la formation si celle-ci dure moins de 6 mois et au minimum 120 jours si elle dure au moins 6 mois. L accord de l employeur doit porter sur le contenu et le calendrier de la formation du salarié. L absence de réponse de sa part dans un délai de 30 jours calendaires, à compter de la demande du salarié, vaut acceptation. Le financement de la formation Pour les salariés, les coûts pédagogiques et les frais annexes (transport, repas, hébergement, éventuellement frais de garde lorsque la formation a lieu en tout ou partie en dehors du temps de travail) relatifs à la formation mise en œuvre au titre du compte personnel de formation sont financés par : L OPCA, au regard du coût réel de la formation. La prise en charge par l OPCA de la rémunération des salariés en formation pendant le temps de travail au titre du compte personnel de formation s effectue «dans la limite, pour chaque salarié concerné, de 50 % du montant total pris en charge par cet organisme pour le financement de la formation des heures inscrites sur le compte». Cette prise en charge est subordonnée à «l existence d un accord express du conseil d administration de cet organisme» ; L entreprise lorsque celle-ci choisit d assumer elle-même le financement du compte personnel de formation de ses salariés en application d un accord d entreprise ou de branche et dans les cas d abondement prévus par accord ; Le FPSPP lorsque le salarié mobilise son compte personnel de formation à l occasion d un congé individuel de formation. Lorsque le compte personnel de formation est mobilisé sur le temps de travail, l employeur verse au salarié la rémunération correspondant aux heures de formation. Pendant la durée de la formation, le salarié bénéficie du régime de sécurité sociale relatif à la protection en matière d accidents du travail et de maladies professionnelles. L accès au compte Chaque titulaire d un compte peut accéder à un service dématérialisé géré par la Caisse des Dépôts et Consignations qui lui permet de connaître le nombre d heures créditées et les formations éligibles. Pour y accéder, il suffit de se rendre à l adresse suivante : moncompteformation.gouv.fr Pour toute information complémentaire, l IFOR est à votre disposition. 3

3 PARCOURS FISCALITÉ OFFRE FISCALITÉ CYCLE TVA La fiscalité est une matière mouvante et complexe qui est utilisée au quotidien par les collaborateurs de cabinets d expertise comptable. Ce parcours de formation aborde, à travers 3 cycles distincts mais complémentaires, l imposition des bénéfices des entreprises à l IR (BIC et BNC) et à l IS, la gestion de la TVA dans les entreprises (à travers notamment la territorialité de cet impôt et les règles de déductibilité de cette taxe) et la fiscalité immobilière. Ce parcours modulable de 3 cycles, se déroulera sur 12 journées de 7 heures réparties sur 3 ans et sera complété de modules e-learning pour aller plus loin dans la compréhension de situations spécifiques. Ce parcours de formation en fiscalité débute dès cette période 2015/2016 par la mise en place du cycle TVA qui traitera notamment de la territorialité de cette taxe, des conditions de sa déductibilité, ainsi que de ses aspects particuliers applicable au secteur de l immobilier. Obligations et formalités en matière de TVA Déductibilité de la TVA TVA et territorialité des services TVA et territorialité des livraisons de biens CYCLE IMPOSITION DES BENEFICES & CET Imposition des bénéfices industriels et commerciaux Imposition des bénéfices non commerciaux Imposition des sociétés relevant de l IS Contribution Economique Territoriale L objectif de ce parcours de formation en fiscalité est de permettre à chacun de disposer et de maîtriser les principes fondamentaux de la fiscalité applicable aux entreprises et d acquérir ainsi une vision globale de cette matière ainsi que des réflexes pratiques pour son usage au quotidien. CYCLE IMMOBILIER & FISCALITE Fiscalité des revenus fonciers Fiscalité des investissements locatifs TVA applicable à l immobilier Fiscalité des SCI Tarif : Adhérent IFEC : HT Non adhérent : HT Holding à l impôt sur les sociétés : les principales difficultés fiscales (homologué) Apprécier les avantages et les inconvénients du recours à une holding sous l angle petits groupes ; Appréhender les difficultés fiscales inhérentes à cette organisation au regard des différentes impositions ; Apprécier l impact de la jurisprudence ; Anticiper les évolutions attendues en matière fiscale. L Intégration fiscale : aspects pratiques pour un petit groupe (homologué) Apprécier les avantages et les inconvénients de ce régime fiscal ; Appréhender les conditions de forme et de fonds de l option ; Maîtriser les retraitements les plus fréquents dans les petits groupes ; Connaître les spécificités des liasses fiscales ; Reconnaître les différentes catégories de convention d intégration et les comptabiliser. Les holdings animatrices L objectif de cette journée est de permettre au professionnel d identifier et de connaître l ensemble des précautions à prendre vis-à-vis des holdings animatrices. Nous nous attarderons notamment sur : Les enjeux économiques Notion et application de la holding animatrice ; Holding actif contentieux Holding animatrice et sociétés patrimoniales ; Le clair obscur des holdings animatrices ; Holding passive et déduction des charges sur achat de titres Holding animatrice et immeuble d exploitation ; Position de la D.L.F., réunion I.A.C.F. du 10 juin 2013 ; De la sous animation à l excès d animation ; Conclusion. Guy Boulet Diplômé d expertise comptable, Intervenant en formation professionnelle, Chargé d enseignement à l Institut Supérieur de l Entreprise et du Management (Université Montpellier II). Félix Ciceron Associé - Directeur Juridique et Fiscal 2IP 4 TOUTES LES DATES SUR TOUTES LES DATES SUR 5

4 OFFRE FISCALITÉ Loi de finances Apprécier et appliquer les principales mesures fiscales et sociales intéressant les entreprises et les particuliers issues de la loi de finances 2016, de la loi de financement de la sécurité sociale 2016 et de la loi de finances rectificative 2015 ; Appréhender les difficultés inhérentes à ces principales mesures ; Disposer d une synthèse des principales mesures fiscales et sociales intéressant les entreprises et les particuliers issues de la loi de finances 2016, de la loi de financement de la sécurité sociale 2016 et de la loi de finances rectificative 2015 ; Anticiper les évolutions attendues en matière fiscale et sociale. Maîtriser les nouveautés et les principales difficultés de l IRPP Mesurer les principes de base de l impôt sur le revenu dans le cadre de la campagne déclarative 2016 ; Appréhender et appliquer les nouvelles mesures applicables aux revenus de l année 2015, à déclarer en 2016 ; Identifier et sécuriser les principales zones de difficultés pour l établissement de la déclaration d impôt sur les revenus des personnes physiques ; Anticiper et organiser la collecte des informations nécessaires à l établissement du revenu imposable et du revenu fiscal de référence. Franck Lambert Diplômé d expertise comptable, dirigeant d un organisme de formation et formateur en fiscalité, comptabilité et gestion. Pouvoirs et pratiques actuelles du fisc dans les contrôles fiscaux Les contrôles fiscaux «modernes» s orientent de plus en plus vers la discussion des valeurs données aux actifs au bilan ou au prix des transactions au compte de résultat. Ces contrôles sont également effectués de plus en plus via des procédures de contrôle fiscal informatisé. Cette nouvelle donne modifie l approche du contrôle fiscal traditionnel. L objectif de cette formation est donc de refaire le point sur les différentes procédures et pouvoirs à disposition de l administration pour effectuer ses contrôles, notamment sur le plan informatique mais aussi de présenter synthétiquement le cadre jurisprudentiel actuel qui permet de remettre en cause une valeur donnée à un actif ou à une transaction pour vous alerter sur les nouvelles rectifications auxquelles s adonne de plus en plus l administration et vous donner les outils pour éventuellement les contester. ISF du Dirigeant d Entreprise Les rappels des principales dispositions fiscales de l ISF. La détermination de l étendue du patrimoine taxable et mode d évaluation des biens au regard de l ISF. L analyse des investissements en PME et via les Holdings. Les principes d exonération des biens professionnels, notion de holding animatrice et évolutions jurisprudentielles. L étude des souscriptions de parts en Fonds Communs de Placement dans l Innovation (FRCPI), de parts en Fonds d Investissements de Proximité (FIP). Me.Olivier Ramond Avocat associé, actuaire IA, professeur des universités & Me.Thomas Thiebaut Avocat associé, ancien inspecteur des impôts. PARCOURS EXPERTISE GESTION Parcours conseil de gestion expertscomptables : faire du conseil de gestion un axe stratégique de développement du cabinet Développer le conseil de gestion au sein de son cabinet est un vrai projet à part entière. De la conception d une offre de services structurée en passant par le choix des outils informatiques, l organisation du cabinet pour la réalisation de ses missions passent par la formation et l incentive des collaborateurs et de tous à la démarche commerciale Ce parcours de deux jours est destiné aux experts-comptables qui souhaitent former leurs collaborateurs à une «dynamique Conseil» et adapter l offre de leurs cabinets en ajoutant des prestations de conseil de gestion : tableaux de bord, prévisionnels, bilans images, accompagnement bancaires... Lors de ce cursus, les experts-comptables responsables du cabinet seront largement informés sur le contenu du parcours de leurs collaborateurs et sur les actions de management et plans d actions préconisés aux collaborateurs pour les actions à mener en conseil de gestion. Ce parcours vous permet de vous approprier par étapes une méthodologie gagnante pour mettre en place et développer durablement le conseil de gestion. Axe Marketing Concevoir une offre de services de conseil de gestion adaptée à son cabinet du besoin du client au contenu des services et l argumentaire commercial 2 journées de 7 heures Axe Gestion de Projet et management Gérer le developpement de ces missions en mode projet et adapter le management de ses équipes pour ce projet, le respect des différentes étapes et les clès du succès Tarif : Adhérent IFEC: 640 HT Non adhérent : 800 HT Parcours Conseil de gestion du collaborateur : Devenir un collaborateur confirmé en conseil de gestion Parcours de 10 jours 70 heures La réforme de la formation professionnelle constitue une vraie opportunité pour nos cabinets. Les attentes de nos clients changent. Le respect des dispositions légales est obligatoire mais les entreprises attendent bien plus de leur expert-comptable : comprendre leurs comptes, disposer d indicateurs régulièrement en cours d exercice pour prendre les bonnes décisions, être accompagnés dans leurs projets de réalisation de prévisionnels et rdv avec la banque... Passer de la casquette de comptable à celle de conseiller de gestion n est pas une évidence pour les collaborateurs de nos cabinets. Savoir identifier le besoin du client en matière de conseil de gestion, vendre la mission et la réaliser, est devenu une compétence nécessaire à nos collaborateurs de bon niveau. Étape 1 3 journées de 7 heures Étape 2 3 journées de 7 heures Étape 3 2 journées de 7 heures Initier le conseil de gestion et donner des indicateurs réguliers au client. Faire parler les comptes et initier le conseil de gestion lors du rdv de bilan Proposer et réaliser un tableau de bord avec les indicateurs de son activité au client Conseiller le client en termes de marge et de coût de revient Optimiser la création d entreprise dans ses aspects sociaux, enjeux, risques et clés du succès Accompagner le client en création ou en développement en réalisant un prévisionnel financier Accompagner le client dans la relation bancaire, comprendre le scoring et le défendre Journée Intermédiaire : Cas pratiques Cas pratique avec diagnostic de gestion lors du rdv de bilan, comment proposer le tableau de bord, réalisation d un tableau de bord et présentation au client. Accompagner la création et le developpement d activité ainsi que la relation bancaire Savoir détecter, proposer et vendre la mission avec efficacité Ce parcours se déroule en trois étapes avec deux journées intermédiaires de cas pratiques afin que les collaborateurs s entraînent, valident leurs acquis de manière opérationnelle. Il est aussi agrémenté de jeux de rôle notamment pour s entraîner de manière ludique à vendre la mission au client. Ce parcours s adresse à des collaborateurs motivés, qui souhaitent évoluer. Il est un vrai tremplin pour permettre aux collaborateurs de devenir aussi de bons conseillers de gestion. Il constitue une formation indispensable pour faire évoluer des collaborateurs motivés et pour assurer l avenir de nos cabinets. Tarif : Adhérent IFEC : HT Non adhérent : HT Journée Intermédiaire : Cas pratiques - Cas pratique avec élaboration d un prévisionnel, préparation d un rdv chez le banquier. - Cas pratique avec analyse financière et approche du scoring, interprétation et prépartion d un rdv avec la banque. Devenir conseiller de gestion : savoir détecter les besoins en matière de conseil, savoir proposer et vendre la mission. Jeux de rôle et mise en situation sur la base de cas pratiques par équipe de deux. 6 TOUTES LES DATES SUR TOUTES LES DATES SUR 7

5 Maîtriser l application pratique des normes professionnelles de l expert-comptable OFFRE EXPERTISE COMPTABLE / GESTION Ce séminaire est destiné à présenter de manière pratique les diligences que le professionnel de l expertise comptable doit mettre en œuvre afin d atteindre les objectifs de la mission qui lui a été confiée. A l issue du séminaire, le professionnel doit être en mesure de mettre en œuvre ces normes au sein des trois grandes natures de missions : les missions normalisées qui donnent lieu à une expression d assurance de la part du professionnel comptable ; les missions normalisées qui ne donnent pas lieu à une expression d assurance ; les autres missions et prestations non normalisées. Le séminaire permettra au professionnel d élaborer le suivi d un système de contrôle qualité visant à fournir à sa structure d exercice professionnel l assurance raisonnable : qu elle-même et son personnel se conforment aux normes professionnelles et aux obligations légales et réglementaires applicables ; que les rapports émis par ellemême ou par les professionnels de l expertise comptable responsables de missions sont appropriés aux circonstances. Faire parler les comptes annuels des TPE/PME et initier le contrôle de gestion Disposer d une démarche concrète pour mettre en place une présentation accessible des comptes annuels aux TPE. Maîtriser les concepts d analyse financière et le vocabulaire adapté à la dimension de l entreprise et à l écoute du chef d entreprise. Expliquer la formation du résultat, les équilibres financiers et la formation de la trésorerie. Sensibiliser l entreprise à ses indicateurs au scoring bancaire et initier la démarche de conseil à la gestion. Mettre en place des tableaux de bord chez vos clients TPE PME et passer du constat au conseil de gestion Bien comprendre le modèle économique du client et passer de la casquette de Comptable à la casquette de Conseil en gestion. Détecter le besoin de conseil de gestion du client, savoir lui proposer au moment opportun et lui vendre. Mettre en place les tableaux de bord chez les clients avec des indicateurs adaptés. La comptabilité de gestion : instrument de contrôle et de pilotage Qu il s agisse de sortir d une situation de difficultés ou d optimiser les performances de l entreprise, le dirigeant a besoin d un outil qui l informe rapidement en lui permettant de comprendre sur quels leviers il peut et doit agir. La comptabilité de gestion est par excellence l outil permettant d atteindre ces objectifs. Encore faut-il qu elle soit adaptée aux spécificités de chaque entreprise. A l issue du séminaire les apprenants seront capables de concevoir et mettre en place une comptabilité de gestion et de l utiliser comme outil de conseil en gestion auprès de leurs clients. Approche pragmatique de la mission de présentation des comptes : aspects méthodologiques et pratiques Approfondir les obligations requises par la norme professionnelle et leurs incidences sur la responsabilité de l expert-comptable ; Acquérir les bonnes pratiques professionnelles pour réaliser la mission et maîtriser les risques ; Connaître et appliquer les outils opérationnels et la documentation applicables à la mission ; Apprendre à gérer les situations délicates ; Constituer la documentation de la mission; Maîtriser la notion de cohérence et de vraisemblance des comptes et de son champ d application ; Appliquer efficacement la documentation et les outils tout au long de la mission ; Traiter certaines situations délicates. L expert-comptable et l assistance au (CE) L actualité a mis les comptes des CE sur la sellette et a fait entrer ces personnes morales dans la clientèle des cabinets d expertise comptable, voire de commissariat aux comptes (pour les CE les plus importants). Parallèlement, l EC va être davantage en position d apporter son assistance aux comités dans le cadre de missions spécifiques, prévues par la Loi, qui sont traitées habituellement par un petit nombre de cabinets «spécialisés». Ces missions présentent des intérêts particuliers pour la profession : Une utilité incontestable dans le dialogue social de l entreprise Une diversification dans l approche et la réalisation des missions Une forte valeur ajoutée Lionel Escaffre Commissaire aux comptes inscrit à la CRCC de Paris. Professeur des Universités. Cécile Mathieu Diplômée d expertise comptable, Consultante et formatrice en conseil de gestion en cabinet, informatique de gestion, coaching personnalisé en marketing et commercial du cabinet d expertise comptable. Henri Catarina Diplômé d expertise comptable, Maître de Conférences en gestion à l Université de Montpellier I dirigeant d un organisme de conseil et formation Guy Zerah Expert-comptable - Commissaire aux comptes Concepteur - animateur formation institutionnelle Philippe Gilliot Expert-comptable. Animateur et concepteur. 8 TOUTES LES DATES SUR TOUTES LES DATES SUR 9

6 PARCOURS CONSOLIDATION OFFRE AUDIT Maîtrise avancée d Excel pour l audit : niveau intermédiaire (homologué) La consolidation adaptée aux PME Module 1 (homologué) Afin de répondre aux exigences de la réglementation liée au développement des groupes de sociétés ou de PME nous avons conçu un cursus afin que vous puissiez traiter l intégralité d un processus de consolidation. Ce cycle s adresse à tous les acteurs devant mettre en place des outils d informations facilitant le pilotage financier avec des formats de comptes comparables entre différentes entités tant vis-à-vis des interlocuteurs internes qu externes. L appropriation des compétences s effectue de manière progressive grâce à un apprentissage mixant cours en présentiel et e-learning. A l issue de ce cursus vous disposerez d une méthode concrète vous permettant d aborder la consolidation de façon autonome. Tarif : Adhérent IFEC : HT Non adhérent : HT 5 jours (40 heures) Etablir un plan de mission et renforcer l efficacité de l audit La consolidation adaptée aux PME Module en e-learning Actualité des normes IFRS et impact sur le plan comptable français La consolidation appliquée aux PME : difficultés et applications pratiques Module en e-learning La consolidation adaptée aux PME : les travaux de révision comptable Maîtriser la rédaction d un plan de mission en appliquant la méthodologie d approche par les risques Formaliser une stratégie d audit Améliorer l efficacité de la mission d audit grâce à la planification Maîtriser les principales règles de consolidation, écritures de retraitement, évaluation et information financière dans le cadre d une PME Identifier certaines difficultés techniques Elaborer une démarche de révision et d audit dans le cadre de la certification des comptes consolidés Anticiper les évolutions des normes IFRS et PCG Application de la juste valeur au sein du référentiel IFRS Les normes de consolidation et le traitement de l écart d acquisition Les critères de pertinence de l information financière IFRS Les pratiques de communication financière Analyse du périmètre, l élimination de titres et le partage des capitaux propres Les retraitements de consolidation : application des méthodes préférentielles, homogénéisation des comptes, retraitement fiscaux Etablissement des états financiers et le bouclage des capitaux propres Analyser les spécificités du processus de consolidation pour organiser une révision efficace Analyser les instructions de consolidation Maîtriser les mécanismes de révision des opérations de consolidation Offrir une formation basée sur les outils clefs d Excel pour mener à bien dans le respect des NEP une mission de commissariat aux comptes de manière efficace. Ce cours permet d utiliser les fonctionnalités avancées du logiciel que ce soit à travers la connexion à des bases de données tierces, à la mise en relation de différentes feuilles d Excel grâce à PowerPivot, etc. Concernant ce dernier point, les éléments clefs de la méthode MERISE seront rappelés (modèle logique de traitement de données). Automatiser les processus d audit grâce au VBA pour Excel : niveau avancé (Homologué) Optimiser la productivité du déroulement d une mission de commissariat aux comptes de manière efficace pour la mener à bien dans le respect des NEP. L objectif est de permettre à l auditeur d intégrer à son dossier de travail informatisé (ex : Pack PE) des contrôles automatisés qu il aura mis en place lui-même à l aide du VBA et qu il pourra réutiliser par la suite sur le même dossier ou adapté à d autres clients. La formation se déroule en deux phases. La première partie explique les fondamentaux théoriques à l aide d exemples concrets utilisés en audit et la deuxième offre une mise en situation réelle sur un dossier. François Citterio Commissaire aux comptes, Expert-comptable, Chargé d enseignement à Paris-Dauphine. Etre en mesure de constituer un périmètre de consolidation en choisissant de manière pertinente les méthodes de consolidation. Maîtriser les écritures d élimination des titres et de partage des capitaux propres. Savoir calculer un écart d acquisition et suivre le test de valeur associé. Maîtriser les principes de la fiscalité différée. Connaître la composition des états financiers consolidés. Apprécier les pistes d audit préconisées par la NEP 600. La consolidation appliquée aux PME : difficultés et applications pratiques Module 2 (Homologué) Maîtriser toutes les opérations de consolidation : Les retraitements et ajustements préalables des comptes individuels ; Le cumul des comptes individuels ; L élimination des comptes et opérations réciproques ; L élimination des résultats internes au groupe. Connaître les principaux retraitements de consolidation : Les retraitements d homogénéité ; L élimination des écritures prises en application des législations fiscales ; Le retraitement de l impôt sur les bénéfices ; L ajustement des comptes réciproques entre entreprises intégrées ; La conversion des comptes établis en monnaie étrangère. Lionel Escaffre Commissaire aux comptes inscrit à la CRCC de Paris. Professeur des Universités. 10 TOUTES LES DATES SUR TOUTES LES DATES SUR 11

7 OFFRE AUDIT La consolidation adaptée aux PME : Les travaux de révision comptable Module 3 (homologué) Le commissaire aux comptes et la comptabilité de gestion : outils de preuve et outils de sécurisation de l information financière (homologué) La démarche du commissaire aux comptes dans les TPE, les obligations légales et la valeur ajoutée de l auditeur (homologué) Apprécier la valeur des titres de participation (homologué) Actualité des normes IFRS et impacts sur le plan comptable français (homologué) Analyser les spécificités du processus de consolidation pour organiser une révision efficace. Analyser les instructions de consolidation. Maîtriser les mécanismes de révision des opérations de consolidation. La révision du partage des capitaux propres et de l élimination des titres en fonction des méthodes de consolidation retenues. La révision des opérations réciproques et des résultats internes. Le contrôle du bouclage des capitaux propres : révision des tableaux de variations des capitaux propres individuels. La révision du passage : comptes sociaux / comptes consolidés et analyse des écritures de retraitements d homogénéisation obligatoires et optionnelles. Autres axes de révision à privilégier : - La revue d un test de dépréciation. - Le mécanisme de révision de la preuve d impôt. - La révision des écarts de conversion des comptes établis en monnaie étrangère. - La révision des provisions pour engagement de retraites. Lionel Escaffre Dans un environnement incertain la comptabilité de gestion est un outil indispensable pour le commissaire aux comptes dont les travaux nécessitent une collecte d éléments probants et une assurance quant à la pérennité de l entité auditée. Le commissaire aux comptes peut, dans un premier temps, envisager la comptabilité de gestion en tant qu instrument d information et de preuve renforçant ses travaux relatifs au contrôle interne et aux contrôles comptables. Dans un second temps, la comptabilité de gestion peut être considérée comme un outil de pilotage et d analyse de la performance, contribution significative à l appréciation par l auditeur légal de la continuité d exploitation. Ce module propose aux stagiaires une démarche visant à établir un lien entre la certification des comptes et les outils de comptabilité de gestion mis en place par l entreprise. Les bonnes pratiques de gestion et de pilotage seront présentées dès lors qu elles sont en mesure de fiabiliser et de sécuriser l opinion du commissaire aux comptes. Commissaire aux comptes inscrit à la CRCC de Paris. Professeur des Universités. Permettre aux participants de comprendre la démarche d audit et les normes d exercice professionnel afin d en faciliter la mise en oeuvre de façon pratique. Les étapes de la démarche d audit. L acceptation, la conduite et le maintien de la mission. L établissement de la lettre de mission. Les principes applicables à l audit des comptes. La documentation des travaux. La prise en considération de la possibilité de fraude. La prise en compte du non-respect des textes légaux et réglementaires. La connaissance de l entité et de son environnement. L identification des éléments du contrôle interne pertinents pour l audit. L évaluation du risque d anomalies significatives. Les critères de détermination du seuil de signification. La préparation du plan de mission comme élément stratégique de la mission. Les liens entre le plan de mission et le programme de travail. La réalisation des tests de procédure et des contrôles de substance. La détermination du caractère probant des éléments collectés. Les normes relatives aux travaux de fin de mission. Les rapports du commissaire aux comptes. Etablir un plan de mission et renforcer l efficacité de l audit (homologué) Maîtriser la rédaction d un plan de mission en appliquant la méthodologie d approche par les risques. Etre capable de formaliser une stratégie d audit. Améliorer l efficacité de la mission d audit grâce à la planification. Renforcer la valeur ajoutée de l audit dans les PME. François Citterio Commissaire aux comptes, Expert-comptable, Chargé d enseignement à Paris-Dauphine. Lionel Escaffre Commissaire aux comptes près de la Cour d Appel de Paris. Professeur des Universités. Parce que la question de la valeur est devenue omniprésente pour des raisons transactionnelles mais aussi pour des raisons fiscales et comptables, les expertscomptables, les commissaires aux comptes et les directions financières sont tous amenés à comprendre et approfondir la matière de l évaluation financière des entreprises. Parce que la question de la valeur est souvent d abord posée pour les sociétés dans leur ensemble avant d être posée sur des éléments d actifs pris individuellement, l appréciation de la valeur des titres de participation est un point d entrée essentiel pour traiter le sujet de l évaluation d entreprises. Partager la conviction de l importance de la connaissance de la matière de l évaluation financière. Comprendre comment la question de l évaluation est appréhendée dans les différents référentiels comptables mais aussi par l administration fiscale. Faciliter l appréhension des techniques d évaluation pour mieux identifier les points clés à maîtriser et à approfondir. Savoir distinguer clairement ce que l on évalue afin de ne pas confondre l évaluation de titres de participation avec l évaluation d autres éléments d actifs d une entreprise. S imprégner d une démarche de travail et savoir intégrer le contexte de l évaluation dans notre démarche de travail. Partager des exemples concrets de problématiques rencontrées sur des évaluations. Julien Herenberg Expert-comptable, Commissaire aux comptes, Membre de la commission Evaluation de la CNCC Le séminaire permettra aux participants d anticiper les évolutions futures des normes IFRS et PCG dont la maîtrise deviendra indispensable à l issue de la clôture. La formation propose une revue de tous les nouveaux textes applicables (IFRS, IFRIC, avis et recommandations de l IASB ) et au-delà afin que les stagiaires soient en mesure d anticiper auprès de leurs clients. La formation propose aussi un retour d expériences sur certaines normes comme IFRS 8 (Secteurs opérationnels), IFRS 3 (Regroupements d entreprises) et IAS 36 (Dépréciation des actifs). Une présentation des normes de consolidation applicables. La formation prévoit une dizaine de cas et d exemples pratiques illustrant les points majeurs de l actualité IFRS en présentant les recommandations de l ESMA et de l AMF applicables aux sociétés cotées et constituant une bonne pratique pour les autres groupes appliquant le référentiel international de manière volontaire. Ce module propose aux stagiaires une présentation pratique et exhaustive de l actualité des normes comptables internationales IFRS tout en rappelant les principales dispositions IFRS déjà applicables. Lionel Escaffre Commissaire aux comptes près de la Cour d Appel de Paris. Professeur des Universités. 12 TOUTES LES DATES SUR TOUTES LES DATES SUR 13

8 OFFRE AUDIT La maîtrise du seuil de signification et de planification en audit : exemples de calculs à partir de situations réelles Le commissaire aux comptes se réfère à la notion d importance relative et de seuil de signification tout au long de sa mission et notamment lors : De la phase de planification de l audit (plan de mission et programmes de travail) De l évaluation des anomalies relevées De la communication aux dirigeants des anomalies relevées De l expression de son opinion dans son rapport. La NEP 320 a pour objet de définir les principes relatifs à l application par le commissaire aux comptes de la notion de caractère significatif lors de la planification et de la réalisation de l audit. Par ailleurs, la NEP 450 «évaluation des anomalies relevées au cours de l audit» explique comment cette même notion est appliquée par le commissaire aux comptes lors de la prise en compte de l incidence sur l audit des anomalies relevées et lors de l évaluation de l incidence des anomalies non corrigées, s il en existe, sur les comptes. Ce séminaire vient compléter le séminaire intitulé «SEUIL DE SIGNIFICATION ET DE PLANIFICATION POUR LE COMMISSAIRE AUX COMPTES» qui a notamment pour objectifs de définir la notion de caractère significatif et les principes de détermination de ce seuil. Il est axé sur la problématique du calcul des seuils de signification et de planification à chaque étape de l audit ; il permet au commissaire aux comptes de maîtriser ces calculs à partir d exemples concrets tirés de la pratique. Guy Zerah Savoir identifier les faits délictueux dans l entité : présentation de situations réelles et complexes Cette formation essentiellement axée sur les aspects pratiques a pour objectif principal d apporter une aide utile aux experts-comptables et commissaires aux comptes dans l exercice de leurs obligations de vigilance et de détection des délits pouvant se produire dans l entité. Elle présente différentes situations auxquelles l expert-comptable et le commissaire aux comptes peuvent être confrontés qui justifient la rédaction d une déclaration de soupçon à TRACFIN ou d une révélation de faits délictueux au Procureur de la République Savoir identifier les situations et les montages à risques : illustration à l aide de situations réelles complexes. Connaître les modalités pratiques de communication avec les autorités de tutelle. Apprendre à gérer des situations délicates. Constituer la documentation. Expert-comptable - Commissaire aux comptes, Concepteur/animateur formation institutionnelle La communication globale du commissaire aux comptes : l application des NEP et les opportunités de communication pour le commissaire aux comptes (homologué) La communication du commissaire aux comptes repose sur des textes légaux et sur la Norme de Bon Exercice relative à la démarche de communication du commissaire aux comptes avec le dirigeant de PME. Au travers de l application des textes légaux et des normes, chaque étape de la mission, de l acceptation au rapport sur les comptes, présente des opportunités de communication d intérêt pour l entité auditée. Tracer les limites et les opportunités de la communication tout au long de la mission de certification des comptes Donner les clés d une communication d intérêt pour l entité auditée en application des textes et des normes Initier un changement de posture du commissaire aux comptes dans sa relation client et auprès de ses équipes Accompagner avec des outils la communication auprès de quatre axes : le dirigeant et les collaborateurs de l entité auditée, les collaborateurs du cabinet avec le rôle de supervision de l associé, l expert-comptable et les magistrats. A partir d exemples concrets et de mises en situation, cette formation présente les bonnes pratiques de communication à adopter avec l entité auditée, ses parties prenantes et les équipes d audit. Isabelle Fleury-Bernier Lionel Escaffre Commissaire aux comptes près de la Cour d Appel de Paris. Professeur des Universités. Consultante en marketing et business développement des professions réglementées PARCOURS EXERCICE PROFESSIONNEL Ce parcours s adresse aux experts-comptables, collaborateurs et stagiaires de cabinet qui souhaitent avoir une vision globale de la profession d expert-comptable et des obligations encadrant une profession réglementée. Il permet de connaître la démarche qu il convient de suivre afin de conduire leurs missions en toute sécurité et en respectant les règles professionnelles. Il est essentiellement axé sur les aspects pratiques et documentaires. Des outils méthodologiques et des exemples de documents personnalisés sont présentés pour chaque obligation requise et à chaque stade de la mission concernée. Il constitue un bon exercice de préparation au contrôle qualité de la profession. Rappeler l aspect déontologique et normatif de la profession réglementée d expert-comptable. Proposer les supports opérationnels indispensables à mettre en œuvre au sein du cabinet qui répondent directement aux obligations déontologiques et normatives. Décrire les aspects pratiques des principales missions de l expert-comptable et notamment la mission de présentation (conduite de la mission et outils. méthodologiques à utiliser). A l issue de ce parcours essentiellement axé sur la pratique au quotidien des professionnels, les participants seront capables de : Mettre en œuvre au sein du cabinet des procédures internes et une documentation fiable pour l exercice de leurs missions. D utiliser efficacement la documentation et les outils opérationnels proposés. Apprendre à gérer des situations délicates. Constituer la documentation de la mission afin de se préparer efficacement au contrôle qualité institutionnel. De constituer un dossier de travail conforme aux obligations requises par le contrôle qualité. 14 TOUTES LES DATES SUR TOUTES LES DATES SUR JOUR 1 JOUR 2 JOUR 3 JOUR 4 La profession libérale réglementée Les manuels de procèdures La mission de présentation des comptes La préparation au contrôle qualité Tarif : Adhérent IFEC: HT Non adhérent : HT 15

9 OFFRE CONSEIL PATRIMONIAL Le statut de loueur meublé : théorie et pratique Développement du cabinet à travers la gestion de patrimoine Les pactes Dutreil : avantages, contraintes et pièges Sensibilisation aux schémas et montages d ingénierie patrimoniale Maîtriser les spécificités de la location en meublé pour sécuriser le conseil délivré au client et faire les bons choix. Les points suivants seront abordés : Particularités juridiques de la location meublée. Particularités fiscales de la location meublée. La préparation d une location meublée. La sortie du statut de loueur en meublé. Place du meublé dans une stratégie patrimoniale : le cycle de vie. Exercer l activité de CGP dans le respect du cadre réglementaire et déontologique des professions réglementation / conformité. Apprécier la diversité des options permettant de répondre à une nouvelle organisation et à des besoins différents selon le cabinet. Appréhender les difficultés inhérentes à ces principales options d organisation. Disposer d une synthèse des points nécessaires au développement de la gestion de patrimoine par le cabinet. Connaître la gamme de services et produits à disposition d un conseiller en gestion de patrimoine. Anticiper les évolutions de la profession. Sensibiliser les participants aux avantages, contraintes et pièges des pactes Dutreil transmission et ISF. Les points abordés : La détermination directe de titre de société pluripersonnelle et l engagement collectif écrit. La détention de titre de sociétés pluripersonnelles interposées et l engagement collectif écrit. L engagement réputé acquis. L engagement conclus post mortem. Les entreprises individuelles. La détention de titres de sociétés unipersonnelles. Les holdings animatrices de groupe. Etudier de manière pratique les principaux schémas et montages d ingénierie patrimoniale, leurs spécificités, les écueils à éviter, les solutions d optimisation patrimoniale qu ils apportent. Faire un état de leurs dernières évolutions juridiques et fiscales. Appréhender les opportunités de missions que présentent ces schémas et montages dans un marché patrimonial porteur. Maîtriser la définition des champs et limites de ces missions au regard du cadre normatif professionnel. Le pacte Dutreil et le démembrement de propriété. Le pacte Dutreil ISF. François Finelle Frédéric Espirat Joël Gazulla Patrick Orgueil Conseil en ingénierie Patrimoniale, Directeur scientifique du Master «Ingénierie patrimoniale du dirigeant», Enseignant Fiscalité Immobilière. Expert-comptable, Conseil en gestion de patrimoine et formateur en gestion de patrimoine, en création d entreprise Expert-comptable, conseil en stratégie et organisation de patrimoine privé et professionnel, Formateur, Expert-judiciaire. Maître Droit Privé Université de Clermont-Ferrand, Conseil en gestion patrimoniale, Formateur en gestion de patrimoine. 16 TOUTES LES DATES SUR TOUTES LES DATES SUR 17

10 PARCOURS SOCIAL / PAYE OFFRE SOCIAL / PAYE Maîtriser les cas complexes de paye Actualité de la paye L évolution des métiers de la paye et la complexité du droit social nous obligent à considérer la paye comme une fonction à part entière. Aussi l IFOR vous propose, un cursus de formation de 15 jours afin de professionnaliser et perfectionner les spécialistes de la paye et du social. L objectif de ce parcours est que les praticiens s approprient et comprennent la dimension clé de la fonction. Cette formation leur permettra d acquérir une parfaite connaissance des mécanismes de paye, une culture juridique favorisant le décryptage des nouvelles mesures en droit social et la mise en application par des méthodes et outils garantissant la fiabilité de la paye. Afin de répondre aux besoins des cabinets et des collaborateurs, ce parcours est modulable. LES FONDAMENTAUX 4 jours PERFECTIONNEMENT 4 jours SECTORIEL 3 jours STATUTS PARTICULIERS 4 jours Les bases de la paye et du social Maîtriser le calcul des cotisations et contributions sociales Les indispensables du droit social dans un cabinet d expertise comptable Le collaborateur paye : de l organisation du service à la gestion du dossier de paye Perfectionnement en paye et social Traitement en paye des contrats et situations économiques à caractère particuliers Paye et absences Impacts paye de la rupture du contrat de travail : indémnités de rupture / solde de tout compte... Gestion de la paye et du social dans le secteur BTP Gestion de la paye et du social dans le secteur des HCR Gestion de la paye et du social dans le secteur des transports routiers Gestion de la paye et du social des statuts ou régimes particuliers Dirigeant de société : statut de protection sociale / régime social et fiscal Bien traiter en paye les durées du travail et de repos Protection sociale du salarié - prévoyance / frais de santé / retraite Dans un cadre réglementaire en perpétuelle évolution, le cabinet doit pouvoir conseiller ses clients et traiter parfaitement la paye. Il faut permettre aux praticiens de la paie de réactualiser leurs connaissances en vue de s adapter aux demandes de plus en plus spécifiques des clients. Ce séminaire met l accent sur tout ce qui peut avoir un caractère particulier au niveau : Des contrats, où le praticien doit être en mesure de proposer des solutions répondant aux situations et aux attentes des clients. Des situations économiques générant une réduction du volume d activité. Des statuts particuliers, propres à certaines situations. Ce séminaire aborde conjointement les aspects juridiques et les aspects paye, en soulignant les opportunités en présence dans chacune des situations rencontrées mais aussi les risques qui les accompagnent. Savoir traiter les situations et contrats particuliers affectant la rémunération. Savoir traduire, dans la paye, les implications liées à la durée du travail. Savoir traiter les principaux statuts particuliers. Faire le point complet de l actualité des réformes ayant une incidence directe sur la paye. Comprendre et intégrer ces nouvelles mesures dans la pratique courante de la paye. Le programme du séminaire évolue en fonction de l actualité. Il est revisité régulièrement chaque fois que des nouveautés importantes apparaissent. Tarif : Adhérent IFEC : HT Non adhérent : HT Henri Catarina Diplômé d expertise comptable, Maître de Conférences en gestion à l Université de Montpellier I, Dirigeant d un organisme de conseil et formation 18 TOUTES LES DATES SUR TOUTES LES DATES SUR 19

11 OFFRE SOCIAL / PAYE Paye au regard des absences Les absences sont une des difficultés majeures rencontrées en paye et en social. Elles sont diversifiées dans leur nature et leur modalité de traitement. A l issue du séminaire les apprenants auront acquis des bases rigoureuses et seront en mesure de maîtriser le traitement des absences et leurs incidences sur les bulletins de salaire y compris dans les situations les plus complexes. Henri Catarina Diplômé d expertise comptable, Maître de Conférences en gestion à l Université de Montpellier I, Dirigeant d un organisme de conseil et formation Arbitrage des rémunérations du dirigeant : sa protection sociale obligatoire et complémentaire Recenser / maîtriser l ensemble des sources de rémunérations principales actuelles et différées du dirigeant. Aspect fiscal des rémunérations. Coûts et prestations sociales des rémunérations actuelles et différées. Mesurer l impact en prestations et coûts des arbitrages des rémunérations sur la protection sociale du dirigeant : prévoyance et retraite. Intégrer de fait la protection sociale lors des arbitrages annuels des rémunérations. Orienter le dirigeant sur les critères essentiels de la protection sociale obligatoire et complémentaire. Savoir interpeller l entreprise pour proposer et vendre la mission. Post formation : organiser le conseil en arbitrage des rémunérations incluant la protection sociale. Identifier des actions à mettre en œuvre et en définir les moyens. Statut et régime social du dirigeant d entreprise 1. Etablir dans quelles conditions le statut TNS du gérant reste rentable, par rapport au statut salarié cadre et selon : le niveau de rémunération global : toutes formes de rémunérations confondues, les garanties et le coût de la caisse de retraite et de prévoyance TNS obligatoire, l âge du dirigeant, sa situation familiale, ses objectifs et priorités. 2. Valider que le statut et la ventilation des rémunérations actuelles et différées (allocation / salaire, dividendes, retraite) sont adaptés. 3. Accompagner mon client sur la nécessité ou non d une remise en cause de son statut actuel. 4. Aider le dirigeant à choisir son statut à la création en fonction des critères de protection sociale, économiques et fiscaux. 5. Recenser / maîtriser l ensemble des critères à intégrer dans la mission complémentaire : choix du statut social du dirigeant 6. Savoir interpeller l entreprise pour proposer la mission 7. Post formation : identifier des actions à mettre en œuvre et en définir les moyens. Optimiser la création d entreprise dans ses aspects sociaux : enjeux, risques et clés du succès Donner aux participants les éléments de connaissance suffisants pour : Maîtriser les éléments sociaux de la création d entreprise afin d orienter le choix du créateur. Insérer le social dans la recherche de solution idéale. Assister le créateur pour la mise en place des choix sociaux. Vérifier la conformité des dits choix (audit de conformité). Christine Bergeron Véronique Fabrega Gérante de CB CONSEILS, cabinet de formations, audits et conseils. Experte en protection sociale obligatoire, facultative, individuelle et collective. Membre de l institut de la protection sociale. Actualisation sociale Tout au long de l année cette formation a pour objet essentiel d actualiser de manière permanente les connaissances des expertscomptables, des commissaires aux comptes et de leurs collaborateurs dans le domaine du droit du travail et de la sécurité sociale. Souvent interrogés par leurs clients, sur cet aspect du droit, ils peuvent ainsi maîtriser les évolutions sans cesse fréquentes et parfois très importantes des différents textes qu ils soient légaux, conventionnels ou réglementaires. Ils sont aussi informés de la jurisprudence qui aujourd hui devient parfois la source du droit. Dans le même esprit, des projets économiques et sociaux seront également analysés car ils sont aussi créateurs de droit. Sur ce thème il n est pas possible de fournir à ce jour un plan détaillé car il est fonction de l actualité du moment. Ces journées seront néanmoins toujours organisées de la manière suivante : Examen des textes législatifs et conventionnels. Analyse de la jurisprudence. Description des projets économiques et sociaux. Ancienne Avocate spécialisée en droit du travail. Dirigeante d un organisme de formation et formateur en droit du travail et de la sécurité sociale. La gestion du temps de travail dans les cabinets : forfait jours, modulation, saisie des temps ou comment améliorer votre productivité? L objet principal de la formation est de présenter le nouveau cadre conventionnel sur le forfait annuel en jours à la suite de la signature de l avenant 24 Bis du 18 février Elle est également destinée à aborder différents cas pratiques de mise en œuvre du forfait annuel en heures, de la modulation du temps de travail, des temps de trajets, ainsi que des saisies de temps dans les cabinets. Cette analyse des pratiques de gestion individuelle et collective des temps de travail, permettra de choisir les meilleures options en fonction des spécificités de chaque cabinet, de manière à améliorer la productivité des cabinets tout en sécurisant les relations sociales sur le plan juridique. Franck Bergeron Responsable Juridique de l IFEC 20 TOUTES LES DATES SUR TOUTES LES DATES SUR 21

12 OFFRE JURIDIQUE NOS FORMATIONS E-LEARNING Le secrétariat juridique : SA SAS SARL Aider le client dans son suivi juridique annuel. Droit des sociétés : actualité Ce séminaire qui s adresse aux commissaires aux comptes et aux experts-comptables permet de faire le point sur l actualité juridique et de mesurer l impact des nouveautés sur la pratique professionnelle. DOMAINE PAIE FISCALITE THEMATIQUES Base de la paie et du social : initiation La fiscalité des transmissions La fiscalité des associations Permettre à des collaborateurs comptables ou à des secrétaires, sans formation juridique initiale, de découvrir les fondamentaux du droit des sociétés et de s initier à la préparation des travaux récurrents de secrétariat juridique dans le cadre de l approbation des comptes. Droit des sociétés et des affaires : actualités Décrypter l actualité à travers la jurisprudence pertinente dans des domaines sensibles Comprendre les impacts des nouvelles réglementations Identifier les risques juridiques tenant à la rédaction des contrats CAC Comment traiter une nouvelle mission, les diligences du commissaire aux comptes La démarche du commissaire aux comptes dans les TPE, les obligations légales et la valeur ajoutée de l auditeur (homologation : 14F0240) La préparation du contrôle qualité du commissaire aux comptes (homologation : 14F0239) Etablir un plan de mission et renforcer l efficacité de l audit Les baux commerciaux : les principales innovations depuis la loi Pinel La consolidation adaptée aux PME Module 1 La consolidation appliquée aux PME : difficultés et applications pratiques Module 2 Frédéric Espirat Expert-comptable, Conseil en gestion de patrimoine et formateur en gestion de patrimoine, en création d entreprise Maîtriser les principales innovations sur les baux commerciaux depuis la Loi Pinel. Michel Revah Professeur de droit, agrégé de l Université, spécialisé en Droit des affaires. EXP La consolidation adaptée aux PME : les travaux de révision comptable Module 3 Les nouvelles normes professionnelles de l expert-comptable Retrouvez le détail des fiches pédagogiques et de notre programmation sur notre site 22 TOUTES LES DATES SUR 23

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage Organisation de la formation Ce document a pour objet de présenter le contenu des cours des deux années du Master Audit Contrôle Finance d entreprise

Plus en détail

La formation professionnelle évolue...

La formation professionnelle évolue... décembre 2014 spécial réforme La formation professionnelle évolue... Voici ce qui change pour vous CPF financement tutorat plan de formation Entretien professionnel Période de professionnalisation Ce qui

Plus en détail

EXPERTS COMPTABLES CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015

EXPERTS COMPTABLES CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 2015 CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE Les demandes de

Plus en détail

Référence Titre duree_jours public 1 EXPERT-COMPTABLE MAITRISER 10EXP110 L'EXPERT-COMPTABLE FACE AUX INFRACTIONS FINANCIERES ET AU BLANCHIMENT

Référence Titre duree_jours public 1 EXPERT-COMPTABLE MAITRISER 10EXP110 L'EXPERT-COMPTABLE FACE AUX INFRACTIONS FINANCIERES ET AU BLANCHIMENT THEMES HOMOLOGUES Référence Titre duree_jours public EXPERTISE COMPTABLE EXERCICE PROFESSIONNEL 10EXP107 L OBLIGATION DE CONSEIL DU CABINET : 15-20 QUESTIONS A MAITRISER 10EXP110 L'EXPERT-COMPTABLE FACE

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 SOMMAIRE DÉTAILLÉ INTRODUCTION : L évolution de l environnement a transformé les métiers de la finance

Plus en détail

ÉDITO. la Commission Formation Professeur des Universités. Président de l IFOR

ÉDITO. la Commission Formation Professeur des Universités. Président de l IFOR des formations 2013 / 2014 des formations 2013 / 2014 ÉDITO La parution du nouveau catalogue Formations est toujours un événement essentiel pour les adhérents de l Ifor et les partenaires de la profession.

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC «POUR UNE ENTREPRISE DES SERVICES A LA PERSONNE PROFESSIONNELLE ET PERENNE» FEDESAP : TOUR CIT, 3 rue de l Arrivée 75749 PARIS CEDEX 15 Tél : 01 45 38 44 11 contact@fedesap.org

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle MEDEF Social mars 2015 Réforme de la formation professionnelle Compétitivité Mobilité Employabilité Edito En 2030, près de 30 % de nos métiers auront évolué. Pour relever ce défi, la formation des femmes

Plus en détail

CONSEIL EN ORGANISATION ET STRATÉGIE PATRIMONIALES L AVENIR NE SE PRÉVOIT PAS, IL SE PRÉPARE. Maurice Blondel

CONSEIL EN ORGANISATION ET STRATÉGIE PATRIMONIALES L AVENIR NE SE PRÉVOIT PAS, IL SE PRÉPARE. Maurice Blondel CONSEIL EN ORGANISATION ET STRATÉGIE PATRIMONIALES L AVENIR NE SE PRÉVOIT PAS, IL SE PRÉPARE Maurice Blondel CONSTITUER VALORISER TRANSMETTRE VOTRE PATRIMOINE Notre objectif Vous apporter un conseil sur

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Thèmes de Formation. Les fondamentaux techniques et commerciaux. Technique et commercial : les indissociables

Thèmes de Formation. Les fondamentaux techniques et commerciaux. Technique et commercial : les indissociables Thèmes de Formation Thématiques de formation délivrées par Michel Brillat, Directeur de la Formation et de l Ingénierie Patrimoniale, CGP Entrepreneurs Pour ce faire, le minimum «syndical» à savoir PEL,

Plus en détail

LA GESTION FINANCIÈRE

LA GESTION FINANCIÈRE République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LA GESTION FINANCIÈRE PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition 2013

Plus en détail

L EIRL Principes fonctionnement et opportunités

L EIRL Principes fonctionnement et opportunités L EIRL Principes fonctionnement et opportunités EXPERTISE COMPTABLE COMMISSARIAT AUX COMPTES 11, rue de Mogador F-75009 PARIS Téléphone +33 (0)1 42 601 606 Fax +33 (0)1 42 613 792 EXPERTISE COMPTABLE 16,

Plus en détail

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Quelques constats pour commencer La fiscalité est une matière vivante! Il existe des dizaines d exonérations, des dizaines de réductions et de crédits

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Introduction CHAPITRE CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES. Introduction CHAPITRE CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES Introduction 1 Le diagnostic financier des sociétés et des groupes... 1 I. L analyse du risque de faillite... 2 A. L analyse fonctionnelle... 2 B. L analyse dynamique du risque de faillite

Plus en détail

LES FONDAMENTAUX DE L AUDIT DES COMPTES CONSOLIDES

LES FONDAMENTAUX DE L AUDIT DES COMPTES CONSOLIDES LES FONDAMENTAUX DE L AUDIT DES COMPTES CONSOLIDES 1 SOMMAIRE 1. Les sources d information 2. Les conditions d acceptation de mission 3. La planification de l audit de la consolidation 4. Les travaux d

Plus en détail

Finance pour non financiers

Finance pour non financiers Finance pour non financiers Managers non financiers Responsables opérationnels ayant à dialoguer avec les comptables et les financiers Savoir communiquer avec les financiers dans l entreprise : comptabilité,

Plus en détail

CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015

CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015 CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015 1 2 Période de professionnalisation 3 Tutorat 4 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS

Plus en détail

. Réforme de la formation

. Réforme de la formation professionnelle continue Impacts pour les entreprises Thierry Teboul Directeur général Afdas Jean-Pierre Willems Willems Consultants 8 points-clés p La logique de la réforme : moins de fiscal, plus de

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

EDITORIAL. Développez Vos Compétences, Anticipez L Avenir! Fatima Zahra ABBADI Executive Manager

EDITORIAL. Développez Vos Compétences, Anticipez L Avenir! Fatima Zahra ABBADI Executive Manager EDITORIAL Dans un contexte économique et géopolitique en transition, le Maroc se voit aujourd hui de plus en plus interpellé à relever des challenges tant nationaux qu internationaux avec des exigences

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier + Management Packages Qu ils soient négociés à l occasion d un changement de contrôle ou, dans les

Plus en détail

www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC

www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC IFEC - La démarche générale d audit et les nouvelles normes - septembre

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR Source : site Internet de l agence pour la création d entreprise (APCE) : http://www.apce.com/ SOMMAIRE : 1.

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIERE CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015

PROMOTION IMMOBILIERE CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 2015 CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 1 2 3 4 Tutorat 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE Les demandes

Plus en détail

Evaluation des risques et procédures d audit en découlant

Evaluation des risques et procédures d audit en découlant Evaluation des risques et procédures d audit en découlant 1 Présentation des NEP 315, 320, 330, 500 et 501 2 Présentation NEP 315, 320, 330, 500 et 501 Les NEP 315, 320, 330, 500 et 501 ont fait l objet

Plus en détail

CONFÉRENCE FINANCE ET ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE Toute personne souhaitant (re)découvrir les fondamentaux de la finance d entreprise et comprendre l évolution du modèle de consommation Conférence 1,5 jours

Plus en détail

PRESENTATION DU CABINET

PRESENTATION DU CABINET PRESENTATION DU CABINET SOMMAIRE PRESENTATION GENERALE Organisation Associés Equipes CLIENTELE DU CABINET Chiffre d affaires par branche Chiffre d affaires par activité Principaux clients OFFRES DE SERVICES

Plus en détail

Catalyseur de savoir et d expérience

Catalyseur de savoir et d expérience Catalyseur de savoir et d expérience Comptabilité Outils de la finance Social Formations Catalogue 2014/2015 Partenaire De votre développement A L entreprise constitue un formidable lieu de projets, de

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

III.2 Rapport du Président du Conseil

III.2 Rapport du Président du Conseil III.2 Rapport du Président du Conseil de Surveillance sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques Rapport du directoire rapports du conseil de surveillance 2012 1 Obligations légales

Plus en détail

ÉCOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER. enfi.fr LES FORMATIONS POUR LES COURTIERS

ÉCOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER. enfi.fr LES FORMATIONS POUR LES COURTIERS ÉCOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER enfi.fr LES FORMATIONS POUR LES COURTIERS SOYEZ PLUS QUE SIMPLE COURTIER Une marque pédagogique singulière Soucieuse de préserver une marque pédagogique

Plus en détail

CHL - Audit - Gestion Finances Collaboratrices :

CHL - Audit - Gestion Finances Collaboratrices : CHL - Audit - Gestion Finances Collaboratrices : Société d expertise comptable inscrite au Tableau de l Ordre Régional des Pays de la Loire SARL au capital de 200 000 euros 535 053 508 RCS NANTES Siret

Plus en détail

Mission jeunes entreprises

Mission jeunes entreprises Mission jeunes entreprises proposée par les experts-comptables www.entreprisecreation.com Le site des experts-comptables dédié à la création d'entreprise Pourquoi une? En vue de contribuer au développement

Plus en détail

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière IFRS 1 Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière Objectif 1 L objectif de la présente Norme est d assurer que les premiers

Plus en détail

La patrithèque. Solution documentaire électronique sur le patrimoine. La patrithèque. www.harvest.fr

La patrithèque. Solution documentaire électronique sur le patrimoine. La patrithèque. www.harvest.fr Logo_ harvest Finalisation Logo_ harvest Finalisation www.harvest.fr 3 rue La Boétie 75008 PARIS contact@harvest.fr T : 01 53 30 28 00 F : 01 53 30 28 01 La patrithèque Solution documentaire électronique

Plus en détail

Expertise comptable 4 ateliers «performants»

Expertise comptable 4 ateliers «performants» Expertise comptable 4 ateliers «performants» Atelier 1 Expert-Comptable, Stratège. Cycle de vie de l entreprise et business plan. Notre première mission d Expert-Performant : accompagner les dirigeants

Plus en détail

Formalisez votre projet : de la réflexion à sa mise en oeuvre Création - Développement - Reprise. Cession - Acquisition (carte professionnelle n T388)

Formalisez votre projet : de la réflexion à sa mise en oeuvre Création - Développement - Reprise. Cession - Acquisition (carte professionnelle n T388) Formalisez votre projet : de la réflexion à sa mise en oeuvre Création - Développement - Reprise Réalisation de votre BUSINESS PLAN : analyse, implantation, prévisions financières, choix juridique et fiscal,

Plus en détail

Faisons équipe en 2015!

Faisons équipe en 2015! Faisons équipe en 2015! A U 1 E R S E P T E M B R E 2 0 1 5 U N I F O R M A T I O N D E V I E N T L E P A R T E N A I R E F O R M A T I O N D E S S T R U C T U R E S D É P E N D A N T D E L A B R A N C

Plus en détail

Formation de dirigeant de PME

Formation de dirigeant de PME Formation Dirigeant de PME Public : Cette formation est centrée sur le chef d entreprise ou futur chef d entreprise qui a besoin de s approprier ou de perfectionner les outils du management global d entreprise

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Notre association vous accompagne dans toutes les étapes de votre vie professionnelle: le passage en SEL de la simulation à la réalisation,

Notre association vous accompagne dans toutes les étapes de votre vie professionnelle: le passage en SEL de la simulation à la réalisation, Aide, assistance et accompagnement à la décision et à la gestion d installations de professionnels (SEL), de leurs évolutions (regroupement, holding, cession de parts,..) et des extinctions d activités

Plus en détail

LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES

LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES Dispositif innovant de formation et d acquisition de compétences RH au service de votre Entreprise! Notre organisme de formation propose depuis 2009,

Plus en détail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Drroiitt ett oblliigattiions de ll enttrreprriise au rregarrd du code du ttrravaiill Action Objectifs Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Appréhender les dernières évolutions

Plus en détail

Pour gérer mon cabinet médical, j ai un expert financier, en gestion et en ressources humaines. Mon expert-comptable. Expert-Comptable.

Pour gérer mon cabinet médical, j ai un expert financier, en gestion et en ressources humaines. Mon expert-comptable. Expert-Comptable. J ai transmis mon entreprise avec un conseiller, un négociateur et un spécialiste en gestion. Mon expert-comptable. Pour gérer mon cabinet médical, j ai un expert financier, en gestion et en ressources

Plus en détail

www.expert-invest.fr

www.expert-invest.fr www.expert-invest.fr Ce document est une synthèse non exhaustive du contenu du bilan patrimonial professionnel que nous proposons. Il ne saurait se substituer à une véritable analyse de notre part ni remplacer

Plus en détail

CHEF D ENTREPRISE : Quelle forme juridique pour votre petite entreprise?

CHEF D ENTREPRISE : Quelle forme juridique pour votre petite entreprise? CHEF D ENTREPRISE : Quelle forme juridique pour votre petite entreprise? Quelles conséquences sur le choix de votre statut social : Salarié ou Travailleurs Non salariés? Intervenants René-jacques MALAFOSSE,

Plus en détail

Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle. Animé par : Aurélien DEMAURE

Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle. Animé par : Aurélien DEMAURE Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle Animé par : Aurélien DEMAURE Le cadre juridique L entreprise en nom propre L EIRL La société Les critères à retenir Le régime fiscal de l entrepreneur

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

L OFFRE EN FORMATION CONTINUE DE LA CMA DE GUADELOUPE. LA PROFESSIONALISATION une démarche indispensable pour le développement de votre activité

L OFFRE EN FORMATION CONTINUE DE LA CMA DE GUADELOUPE. LA PROFESSIONALISATION une démarche indispensable pour le développement de votre activité L OFFRE EN FORMATION CONTINUE DE LA CMA DE GUADELOUPE LA PROFESSIONALISATION une démarche indispensable pour le développement de votre activité Je éq La formation, un outil de développement de vos compétences.

Plus en détail

Le développement des missions de conseil fiscal

Le développement des missions de conseil fiscal Le développement des missions de conseil fiscal Intervenants Régis de BREBISSON Expert Comptable Cabinet DBA, Membre du groupement France Défi Didier PLANE Consultant Cabinet Avensi Consulting Sommaire

Plus en détail

Epargne, Retraite, Prévoyance et Santé

Epargne, Retraite, Prévoyance et Santé L offre FOBA Des outils d aide à la vente Budget Retraite Augmenter la vente des différentes solutions retraite ANI Générer des rendez-vous qualifiés et réduire le délai de décision pour la souscription

Plus en détail

Compte Personnel de Formation Guide pratique. Salariés. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique

Compte Personnel de Formation Guide pratique. Salariés. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique Compte Personnel de Formation Guide pratique Salariés ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement www.fafiec.fr

Plus en détail

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Accord National Interprofessionnel du 14 Décembre 2013 «relatif à la formation professionnelle». Loi n 2014-288 du 05 Mars 2014 «relative à la formation professionnelle,

Plus en détail

Points. nitions. Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Points. nitions. Le Compte Personnel de Formation (CPF) Les GUIDES de l OPCA DEFI pour le Développement de l Emploi et de la Formation dans l Industrie Points de repère nitions 4 Le Compte Personnel de Formation (CPF) Des questions? Contactez nos services DéléGATION

Plus en détail

GUIDE DES MODULES COMPTABLES

GUIDE DES MODULES COMPTABLES UNIVERSITE DE CARTHAGE FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION DE NABEUL *** *** *** COORDINATION PÉDAGOGIQUE POUR LES FILIÈRES COMPTABLES GUIDE DES MODULES COMPTABLES Septembre 2010 Présentation

Plus en détail

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances Commissaire aux Comptes et Professeur de droit fiscal OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER www.editions-organisation.com/livres/denos

Plus en détail

Note rédigée avec le Concours du cabinet NSK FIDUCIAIRE, Cédric Roubin, Associé, Expert-comptable & Commissaire aux comptes

Note rédigée avec le Concours du cabinet NSK FIDUCIAIRE, Cédric Roubin, Associé, Expert-comptable & Commissaire aux comptes LES PRINCIPES DE BASE D UNE SOCIETE D EXERCICE LIBERAL A RESPONSABILITE LIMITEE (SELARL) Note rédigée avec le Concours du cabinet NSK FIDUCIAIRE, Cédric Roubin, Associé, Expert-comptable & Commissaire

Plus en détail

La transmission d entreprise. En partenariat avec

La transmission d entreprise. En partenariat avec La transmission d entreprise En partenariat avec La transmission d entreprise Béchir CHEBBAH Expert-comptable Président de l APLRL La transmission d entreprise Une fausse idée répandue : La clientèle (ou

Plus en détail

INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE

INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE Avril 2013 EVALUATION D ENTREPRISE 1 Introduction en bourse Une introduction en bourse est avant tout une opération financière. Les avantages financiers de

Plus en détail

FIDEXCO France RAPPORT DE TRANSPARENCE ETABLI EN APPLICATION DE L ARTICLE R 823-21 ET PUBLIE SUR LE SITE INTERNET LE 31 MARS 2015

FIDEXCO France RAPPORT DE TRANSPARENCE ETABLI EN APPLICATION DE L ARTICLE R 823-21 ET PUBLIE SUR LE SITE INTERNET LE 31 MARS 2015 FIDEXCO France RAPPORT DE TRANSPARENCE ETABLI EN APPLICATION DE L ARTICLE R 823-21 ET PUBLIE SUR LE SITE INTERNET LE 31 MARS 2015 FIDEXCO France Page 1 sur 11 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DE FIDEXCO FRANCE...

Plus en détail

ANTICIPEZ & CHOISISSEZ LA FORME JURIDIQUE LA MIEUX ADAPTEE A VOTRE PROJET

ANTICIPEZ & CHOISISSEZ LA FORME JURIDIQUE LA MIEUX ADAPTEE A VOTRE PROJET ANTICIPEZ & CHOISISSEZ LA FORME JURIDIQUE LA MIEUX ADAPTEE A VOTRE PROJET Optimisation et conséquences sociales Denis BARBAROSSA, Expert Comptable Cécile MOREIRA, Avocat Frédéric MEIERHANS, Gan Assurances

Plus en détail

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2015

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2015 LE MANS LAVAL ALENCON Siège social 1 rue de la Paix Parc d activités du Londreau 126-128 rue de la Mariette CS 60506 BP 230 - Cerisé 72000 LE MANS 53005 LAVAL CEDEX 61007 ALENCON CEDEX Tel : 02 43 86 36

Plus en détail

demandez plus à votre Banque Privée

demandez plus à votre Banque Privée demandez plus à votre Banque Privée 2009125E LCL_COUV_brochure.qxd 21/09/09 10:35 Page 2 Nos implantations Lcl Banque Privée Vous êtes unique demandez plus à votre Banque Privée Chez LCL Banque Privée,

Plus en détail

Réglementation, initiation, perfectionnement aux logiciels Catalogue de formation

Réglementation, initiation, perfectionnement aux logiciels Catalogue de formation Les outils informatiques de la gestion de patrimoine Réglementation, initiation, perfectionnement aux logiciels Catalogue de formation Sommaire Formations logicielles Outils flash p.3 Simul Expert p.4

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Cabinet VISAS 4 COMMISSARIAT

Cabinet VISAS 4 COMMISSARIAT Cabinet VISAS 4 COMMISSARIAT Rapport de transparence 2011-2012 SOMMAIRE 1- Présentation du cabinet... 4 1.1 Description de la structure juridique et du capital de la SARL VISAS 4 Commissariat.... 4 1.2

Plus en détail

LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE

LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE 1 LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE 1. Pourquoi choisir l entreprise individuelle La création d une entreprise individuelle est simple : pas de capital social, pas de statuts,

Plus en détail

BACHELOR Chargé(e) d affaires en immobilier SPECIALISATION NEGOCIATION

BACHELOR Chargé(e) d affaires en immobilier SPECIALISATION NEGOCIATION BACHELOR Chargé(e) d affaires en immobilier SPECIALISATION NEGOCIATION Titre enregistré par le Ministre au Répertoire National des Certifications Professionnelles par arrêté publié au journal officiel

Plus en détail

Formation Chef comptable spécialiste PAIE

Formation Chef comptable spécialiste PAIE Formation Chef comptable spécialiste PAIE Comptabilité générale - 100h Mise à niveau / FACULTATIF Les principes fondamentaux de la comptabilité générale Objectif de la comptabilité et exercice de la profession

Plus en détail

Avec Onward, contrôlez les comptes en 30 min

Avec Onward, contrôlez les comptes en 30 min Avec Onward, contrôlez les comptes en 30 min Controller Les logiciels de contrôle automatisé de la comptabilité pour l expertcomptable et le commissaire aux comptes Importez la comptabilité de vos clients

Plus en détail

LE CHOIX DE STATUT DU DIRIGEANT. Optimisation et conséquences sociales

LE CHOIX DE STATUT DU DIRIGEANT. Optimisation et conséquences sociales LE CHOIX DE STATUT DU DIRIGEANT Optimisation et conséquences sociales Le statut juridique conditionne le régime social du dirigeant I - Caractéristiques des différents statuts juridiques II - Optimisation

Plus en détail

Chapitre IV. La certification des comptes

Chapitre IV. La certification des comptes Chapitre IV La certification des comptes Aux termes de la Constitution, «les comptes des administrations publiques sont réguliers, sincères et donnent une image fidèle de leur gestion, de leur patrimoine

Plus en détail

Le cabinet médical : budget et gestion efficace

Le cabinet médical : budget et gestion efficace Le cabinet médical : budget et gestion efficace Animateur : Dr Jean-Luc SEEGMULLER, Trésorier de l URML-Alsace Dr Pascal CHARLES, Vice Président de l URML-Alsace, M. Stéphane PIERRE, Expert comptable,

Plus en détail

Formation certifiante au métier de coach scolaire

Formation certifiante au métier de coach scolaire Formation certifiante au métier de coach scolaire 1 Préambule CoachingMaestro est un portail de formations dédié à toute personne intéressée dans l accompagnement des jeunes. Préambule Ses missions sont

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

MBA Spécialisé en Alternance

MBA Spécialisé en Alternance MBA Spécialisé en Alternance "Stratégie du Développement Durable" Diplôme d'etat de Niveau I enregistré au Registre National des Certifications Professionnelles JO du 14 Avril 2012 2 2013 / 2014 Groupe

Plus en détail

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise.

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. LES DISPOSITIFS DE GESTION DES RISQUES ET DE CONTRÔLE INTERNE L objet de ce rapport est de rendre compte aux

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET Cécile MOREIRA, Avocat Frédéric GIOVANNINI, Gan Assurances Denis BARBAROSSA, Expert Comptable Le statut juridique conditionne

Plus en détail

Présentation UNIFAF / Réforme de la Formation Professionnelle Continue / Les dispositifs UNIFAF

Présentation UNIFAF / Réforme de la Formation Professionnelle Continue / Les dispositifs UNIFAF Réunion d information UDAF du Gard 23 mars 2015 Présentation UNIFAF / Réforme de la Formation Professionnelle Continue / Les dispositifs UNIFAF Créée : MAJ : 24/06/2014 19/03/15 Sommaire 1 : UNIFAF 2 :

Plus en détail

BACHELOR Chargé(e) de Gestion Administrative et Ressources Humaines

BACHELOR Chargé(e) de Gestion Administrative et Ressources Humaines BACHELOR Chargé(e) de Gestion Administrative et Ressources Humaines Titre enregistré par le Ministre au Répertoire National des Certifications Professionnelles par arrêté publié au journal officiel de

Plus en détail

Catalogue des formations 2014. Pour les entreprises agroalimentaires. Hygiène alimentaire. Restauration commerciale. Innovation. Procédures & normes

Catalogue des formations 2014. Pour les entreprises agroalimentaires. Hygiène alimentaire. Restauration commerciale. Innovation. Procédures & normes Hygiène alimentaire Restauration commerciale Innovation Procédures & normes Réglementation Nutrition Pour développer vos compétences et celles de vos salariés. Pour maitriser et améliorer la qualité de

Plus en détail

L Entrepreneur individuel à responsabilité limitée

L Entrepreneur individuel à responsabilité limitée L Entrepreneur individuel à responsabilité limitée Un nouveau statut juridique et fiscal A jour au 12 mai 2010 Sommaire de l intervention > Présentation de l EIRL > Pourquoi? > Pour qui? > Comment? > Quand?

Plus en détail

Dossier de Presse SEMINAIRE FISCALITE. Mercredi 10 et Jeudi 11 Décembre 2014

Dossier de Presse SEMINAIRE FISCALITE. Mercredi 10 et Jeudi 11 Décembre 2014 Dossier de Presse SEMINAIRE FISCALITE Mercredi 10 et Jeudi 11 Décembre 2014 avec la participation exceptionnelle de Jean Claude DRIE, avocat fiscaliste SOMMAIRE LE CONTEXTE P. 3 LES ORGANISATEURS P. 4

Plus en détail

Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés METHODOLOGIE RELATIVE AUX COMPTES COMBINES

Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés METHODOLOGIE RELATIVE AUX COMPTES COMBINES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés Le Conseil national de la comptabilité réuni en formation de Section des entreprises le 28 octobre 1994,

Plus en détail

Une ambition, construire l avenir ensemble. Expertise comptable Commissariat aux comptes Conseil

Une ambition, construire l avenir ensemble. Expertise comptable Commissariat aux comptes Conseil Une ambition, construire l avenir ensemble. Expertise comptable Commissariat aux comptes Conseil 1 L EXPERTISE COMPTABLE : NOTRE COEUR DE MÉTIER Prise de connaissance de votre entreprise et proposition

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

Présentation de la consolidation

Présentation de la consolidation Chapitre I Présentation de la consolidation Établir les comptes consolidés d un groupe consiste à présenter son patrimoine, sa situation financière et les résultats de l ensemble des entités qui le constituent

Plus en détail

L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite

L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite L offre IRP AUTO partenaire des Écoles de conduite www.irp-auto.com IRP AUTO Qui sommes-nous? Nos métiers IRP AUTO, est le groupe de protection sociale des professionnels de l automobile. Il regroupe des

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Comptabilité 155 INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Etre capable d assurer le suivi quotidien des opérations courantes dans une entreprise afin de faciliter les échanges avec son expert comptable. Assistante

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE Guide méthodologique à usage des CPNE Guide validé par le CPNFP du 16 mars 2012 1 PLAN De quoi parle-t-on? Synthèse du processus d élaboration

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009)

Plus en détail

PLAN DE FORMATION : ACTUALITE FISCALE 1ER SEMESTRE

PLAN DE FORMATION : ACTUALITE FISCALE 1ER SEMESTRE PLAN DE FORMATION : ACTUALITE FISCALE 1ER SEMESTRE Année 2015 SEANCE DU 30 JUIN 2015 05000 GAP 1.1. - OBJECTIFS DE LA FORMATION Conformément au 6 des dispositions de l article L 6313-1 du Code du Travail,

Plus en détail