LABEX G-EAU-THERMIE PROFONDE Appel à Projet 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LABEX G-EAU-THERMIE PROFONDE Appel à Projet 2015"

Transcription

1 LABEX G-EAU-THERMIE PROFONDE Appel à Projet 2015 Monitoring of a geothermal reservoir by hybrid gravimetry The project is devoted to the monitoring of a geothermal reservoir by hybrid gravimetry combining different types of gravimeters (permanent superconducting gravimeter, absolute ballistic gravimeter and micro-gravimeters). Using a repetition network will lead to the knowledge of the time and space changes in surface gravity which can be linked to the natural or anthropic activities of the reservoir. This methodology is applied to the sites of Soultz-sous-Forêts and Rittershoffen in Alsace. Report of activities in 2014 In 2014 we have realized different steps of this hybrid gravimetric approach namely (http://labexgeothermie.unistra.fr/img/pdf/hinderer_jacques-2.pdf) eight weekly repetitions of a network of 11 stations separated into 5 loops during july and august 2014 allowing to compute gravity double differences sensitive to various processes linked to the geothermal reservoir of Soultz-sous-Forêts, as well as 2 stations near Rittershoffen (ECOGI) precise leveling of the gravimetric sites of Rittershoffen (G. Ferhat) delivery of a user-friendly code Pygrav written in Python for the processing of the measurements which computes the space and time-variable gravity field in the micro-gravimetric network (CDD B. Hector) the processing of all existing data (2013 et 2014) using this code (CDD M. Calvo) a first modeling of surface gravity changes induced by geothermal density perturbations in the frame of the existing geological model of Soultz-sous-Forêt (CDD Y. Abdelfettah) Proposed activities in 2015 The 2015 project will be dedicated to the following points: the implementation of a new reference site at GPK1 with dedicated pillar and building for increased stability and larger access time periods the repetition of the microgravimetric measurements on the Soultz network with summer internships and the extension of the Rittershoffen network with the implementation of additional stations two repetitions of absolute gravity measurements at GPK1 the processing of the microgravimetric measurements using the monitoring branch of the PyGrav software developed in 2014 the delivery of a user-friendly processing software for the static branch (gravity differences corrected for drift, tide, altitude and terrain effects) of PyGrav software (3 month contract solicited) the forward modeling of surface gravity due to realistic density perturbations of geothermal origin in the Soultz and Rittershoffen context (extension of the one year fellowship shared with magnetotellurics project) 1

2 LABEX G-EAU-THERMIE PROFONDE Appel à Projet 2015 Suivi temporel par gravimétrie hybride d un réservoir géothermique Le projet consiste à effectuer un suivi d un réservoir géothermique par gravimétrie hybride combinant différent types de gravimètres (gravimètre permanent supraconducteur, gravimètre absolu balistique et micro-gravimètres) afin d obtenir sur un réseau de répétition une information spatiale et temporelle sur les variations de pesanteur en surface associées au fonctionnement naturel et anthropique du réservoir. Cette méthodologie est appliquée aux sites de géothermie profonde de Soultz-sous-Forêts et Rittershoffen en Alsace. A/ Bilan d activités (2014) Les actions menées en gravimétrie dans le cadre du projet pendant l année 2014 ont été les suivantes : la réalisation de 8 répétitions hebdomadaires pendant les mois de juillet et d août 2014 d un réseau de 11 stations micro-gravimétriques autour du site du GEIE de Soultz-sous-Forêts grâce à 4 stages «ouvriers» (2 binômes 1A EOST) et de 2 stations à proximité du site d ECOGI (ancien pont derrière le site près de Rittershoffen et une station à Betschdorf, en l absence de point de mesure gravimétrique satisfaisant sur le site ECOGI lui-même) ; des mesures de nivellement de précision sur les stations gravimétriques de Rittershoffen (G. Ferhat avec un stagiaire) La mise à disposition d un code de traitement Pygrav sous Python qui traite les données gravimétriques répétées sur un réseau (CDD B. Hector) Le traitement de l ensemble des données gravimétriques disponibles (2013 et 2014) (CDD M. Calvo) Une première modélisation des effets de gravité en surface d origine géothermale (CDD de Y. Abdelfettah). I. Résultats scientifiques préliminaires Les résultats issus de l approche gravimétrique dans le suivi temporel du réservoir géothermal de Soultz et d ECOGI ont été présentés lors du colloque EGW 2014 à Karlsruhe (Allemagne) en octobre 2014 (http://labex-geothermie.unistra.fr/img/pdf/hinderer_jacques-2.pdf). Nous reprenons ci-dessous quelques points qui nous paraissent importants. I.1. Réseau gravimétrique Les sites de mesures de notre approche de gravimétrie hybride sont décrits, de façon schématique, dans la Fig. 1. La station STJ9 (Observatoire gravimétrique de Strasbourg) est le site de référence où nous avons des mesures permanentes à l aide d un gravimètre cryogénique (échantillonnage de 1 sec) doublées de mesures absolues répétées régulièrement (typiquement une fois par mois). GPK1 est notre point central pour le réseau de répétition micro-gravimétrique de 11 stations autour de Soultz (cf. Fig. 2). Enfin, deux points intermédiaires entre STJ9 et GPK1 ont été choisis autour du site d ECOGI (RITT). 2

3 Fig. 1. Localisation des sites de mesures de gravimétrie du projet Labex. PYR2 KUTZENHAUSEN GPK1 PYR1 SOULTZ GPK2 PYR3 HOHWILLER FARM PYR4 CHAPEL Fig. 2. Localisation des stations de mesure du réseau de Soultz. 3

4 L échelle du réseau de répétition est kilométrique. Onze stations réparties en 5 boucles de 4 ou 5 stations ont été choisies (cf. tableau 1) avec la contrainte d avoir une station commune à (au moins) deux boucles. Pour l instant, nous n avons que deux sites à Rittershoffen, l un proche du site d ECOGI (ancien pont) et un autre à Betschdorf. Loop 1 GPK1 Pyr1 - Pyr2 - Kutzenhausen church GPK1 Loop 2 GPK1 Kutzenhausen church Pyr3 Soultz church GPK1 Loop 3 GPK1 Soultz church Pyr4 farm GPK1 Loop 4 GPK1 chapel- farm GPK2 GPK1 Loop 5 GPK1 Soultz church Hohwiller church GPK1 Tableau 1. Boucles du réseau de stations micro-gravimétriques de Soultz. I.2. Résultats du traitement des données gravimétriques Fig. 3. Simple différences de gravité (en milligal) par rapport à la station de référence GPK1 (code 0) des 11 stations du réseau de Soultz (1 à 11) et des 2 stations d ECOGI (12-13). 4

5 Le calcul des différences simples par rapport à une référence commune montre principalement les effets liés à la topographie (différence d altitude) et de structure géologique (densité) (cf. Fig.3) avec des amplitudes de l ordre de quelques milligal. Tous les écarts sont compris entre 0 et -17 milligals. Fig. 4. Double différences de gravité (en microgal) par rapport à la station de référence GPK1 (code 0) des 11 stations du réseau de Soultz (1 à 11) et des 2 stations d ECOGI (12-13). La répétition temporelle en 2013 et 2014 à un rythme hebdomadaire pendant l été des mesures sur ce réseau conduit au calcul des doubles différences (par rapport au temps et par rapport à l espace) en gravité : 5

6 où x 0 est une station de référence et t 0 un temps de référence. Les variations trouvées sont, quant à elles, beaucoup plus faibles (en dizaines de µgal) (cf. Fig. 4) et sont liées en principe à la déformation verticale, à la redistribution des eaux souterraines (humidité du sol + niveaux d aquifère) et au fonctionnement du réservoir géothermal. Fig. 5. Evolution temporelle des doubles différences de gravité (en µgal) en 2013 et 2014 (haut) ; zoom sur 2014 (bas). Les écart-types (SD) pour chaque campagne sont indiqués dans la partie supérieure et le rectangle bleu représente notre zone d incertitude (à ± 1 SD) des variations de gravité. 6

7 Les valeurs des écarts-types (SD) représentés sur la figure 5 sont indiquées dans les tableaux 2 et 3. L analyse statistique des campagnes de 2013 et 2014 appelle deux remarques : les valeurs de l écart-type en 2013 sont d un ordre de grandeur plus fort qu en 2014 les valeurs de l écart-type de 2014 sont faibles et varient entre 2.6 et 6.8 µgal Station Survey 1 (2/7/2013) Survey 2 (8/7/2013) Survey 3 (16/7/2013) Survey 4 (23/7/2013) Average SD Tableau 2. Ecart-type moyen (en µgal) des campagnes de gravimétrie en Station Survey 1 (1/7/2014) Survey 2 (15/7/2014) Survey 3 (23/7/2014) Survey 4 (5/8/2014) Survey 5 (11/8/2014) Survey 6 (18/8/2014) Average SD Tableau 3. Ecart-type moyen (en µgal) des campagnes de gravimétrie en Comme le protocole de mesures (nombre de stations par boucle, nombre de boucles, temps imparti à la mesure en chaque station, conditions d environnement) est identique, cette différence notoire est attribuée à l instrument lui-même qui est différent entre les deux années. Le CG5 utilisé en 2013 appartenant à l EOST est le seul disponible et était connu pour son manque de convergence des mesures et sa dérive peu stable. L instrument utilisé en 2014 est neuf et visiblement de meilleure qualité. Suite à notre étude, le CG5 de 2013 a d ailleurs été renvoyé chez le constructeur Scintrex pour réparation. Si on trace la zone d incertitude autour de la référence 0 (zone rectangulaire bleue de la fig. 5), on constate que l ensemble des variations observées sur le réseau de Soultz (à quelques exceptions près) est comprise dans cette zone et est donc non significative. En d autres termes, nous n observons pas de variations de gravité dans ce réseau qui dépasse notre précision de mesure. Par contre, les stations 12 et 13 autour de Rittershoffen sortent de cette zone et montrent une variation relative qui peut atteindre 25 µgal par rapport à GPK1 (campagne du début août 2014). Ce résultat est à prendre avec précaution car la boucle de Rittershoffen est la plus longue en distance et en temps de notre étude et peut donc être plus affectée par les erreurs d élimination de la dérive de l instrument. De nouvelles mesures ont été effectuées cet automne sur les stations 12 et 13 pour savoir s il existe réellement une corrélation entre nos variations de pesanteur et les différents tests qui ont commencé sur ECOGI au début du mois d août 2014 sur le second puits (communication personnelle ES-G). II. Modélisation gravimétrique des effets géothermaux Parallèlement à notre activité de mesures, un autre aspect important de notre projet qui a été développé en 2014 est la modélisation des effets de gravité de surface potentiellement induits par un réservoir géothermique. 7

8 Les approches simplistes sont de type point massique (Mogi) : g G M/d 2, où on suppose l anomalie de masse M concentrée en un point à une profondeur donnée d, ou de type plateau de Bouguer : g (µgal) 42 M / A, où M est en Tonnes et la surface A en m 2, cette dernière relation étant, quant à elle, indépendante de la profondeur. Nous avons choisi une autre approche beaucoup plus réaliste que les approches simplistes précitées. L objectif est de se mettre dans les conditions réelles et cela depuis le modèle géologique utilisé jusqu au calcul de l effet gravimétrique. Cette approche consiste à prendre le modèle géologique 3D de la région d étude, effectuer sa discrétisation en éléments finis (tétraèdres) puis de calculer son effet gravimétrique en utilisant les densités moyennes des structures géologiques. Le modèle géologique est ensuite perturbé suivant le type de stimulation hydraulique à prendre en compte (débit, durée, type d eau injectée, profondeur d injection, etc). A la fin, une différence est calculée entre la réponse gravimétrique du modèle initial et sa réponse après stimulation. Fig. 6. Modèle géologique préexistant de Soultz-Sous-Forêt (Baillieux et al., 2012) sans le remplissage Tertiaire et sans le socle. Le modèle local extrait est utilisé pour estimer l effet gravimétrique en surface due à une perturbation de masse de 173 MT à 2 km de profondeur. La discrétisation en tétraèdres est 8

9 également montrée (haut) ; variation de gravité en surface (en milligal) résultante de cette perturbation de masse sur une échelle locale. Le carré noir montre le prolongement en surface de la position réelle du volume perturbé en profondeur. Les points montrent les stations gravimétriques simulées (bas). Les conditions réelles sont également prises en compte dans notre modélisation, comme par exemple, le fait de mettre les stations de mesures sur la surface topographique, d utiliser les vraies valeurs de densité ainsi que le modèle géologique réel. L incertitude de la réponse gravimétrique calculée ne dépasse pas le µgal. Ce formalisme est général et applicable à tout système géothermique. A titre d exemple, la figure 6 montre une modélisation de la variation de g en surface résultant de l injection d eau à une profondeur de 2 km à un débit de 20l/s pendant 100 jours. Le modèle géologique statique utilisé est extrait du modèle de Baillieux (2012) dérivé de données sismiques et de puits de forage et consiste en 6 couches 30 x 20 x 5 km 3. On constate qu en restant sur des anomalies de densité à grande profondeur qui soient réalistes pour les sites de Soultz et Rittershoffen, la variation prédite est très faible et inférieure au µgal, donc a priori inobservable en microgravimétrie. Notons que cette amplitude de prédiction très faible pour Soultz est en accord avec l absence de variations observées significatives sur ce site, où aucune activité n a eu lieu depuis le début de l été 2013 quand nous avons commencé notre suivi gravimétrique. III. Mise au point du programme de calcul PyGrav Afin de faciliter le traitement des mesures de gravité sur le réseau de répétition, un programme a été développé (CDD B. Hector) au cours du premier semestre Pour l instant seule la branche Suivi temporel (Monitoring) est opérationnelle. Ce programme a été écrit sous Python et permet, à partir des fichiers bruts du gravimètre Scintrex CG5, de corriger de la marée lunisolaire et de la pression atmosphérique et d éliminer, par une méthode de minimisation par moindres carrés, la dérive instrumentale. La première étape conduit aux différences de g simples puis, lors des répétitions du réseau, aux doubles différences de g. L architecture du programme PyGrav est données dans la figure 7 et un exemple de fenêtre graphique traçant les points de gravité, leur erreur, ainsi que les tilts X et Y, dans la figure 8. Une sélection de valeurs à conserver peut être faite soit manuellement soit automatiquement (rejet des points d erreur supérieure à un seuil ou avec des tilts supérieurs à un seuil, ou n ayant pas la longueur de mesures voulue, etc ). 9

10 Fig. 7. Organigramme du programme PyGrav Fig. 8. Exemple de fenêtre graphique dans PyGrav 10

11 IV. Références Communications Hinderer, J., Hybrid gravimetry: on recent scientific achievements, Progress in Geodesy Research Symposium, Wuhan, China, April 2014 (invited). Hinderer, Jacques, Marta Calvo, Basile Hector, Umberto Riccardi, Gilbert Ferhat, Yassine Abdelfettah & Jean-Daniel Bernard, Monitoring of geothermal reservoirs by hybrid gravimetry, EGW 2014, Karlsruhe, November Ferhat, Gilbert, Gilles Ménard, Jean-Philippe Malet, Jacques Hinderer, Vertical ground deformation monitored by precise leveling: Ubaye, Southern Alps & geothermal exploitations sites Soultz-sous-Forêts & Rittershoffen, Alsace, G2 Workshop, Strasbourg, November Rapport DUBOIS Frédéric, NARDY Arthur, SACHET Cédric, DESCHEPPER Baptiste, Rapport de stage sur les mesures microgravimétriques autour du site de géothermie profonde de Soultz-Sous-Forêts Article Hinderer, Jacques, Marta Calvo, Basile Hector, Umberto Riccardi, Gilbert Ferhat, Yassine Abdelfettah & Jean-Daniel Bernard, Monitoring of geothermal reservoirs by hybrid gravimetry, Geothermal Energy, to be submitted. V. Bilan financier (2014) Fonds projet Montant restant ,00 244,30 Dépenses Restant Masse Fonctionnement 4 000, ,31-200,31 Masse investissement 0,00 0,00 0,00 Masse personnel , ,39 444,61 11

12 B/ Proposition d actions en 2015 Après deux ans de suivi temporel du réservoir géothermal de Soultz et de Rittershoffen par gravimétrie hybride, nous proposons de poursuivre notre investigation par les actions suivantes : Mesures de gravité Il y a une nécessité de poursuivre les campagnes de micro-gravimétrie en 2015 pour plusieurs raisons. D une part, nous avons vu que des raisons instrumentales expliquent un suivi en 2013 très peu précis au contraire du suivi de 2014 de l ordre de 5 µgal ; il nous faut confirmer ce faible niveau d incertitude et voir aussi l éventuelle variation sur une durée de 12 mois. D autre part, nous n avons de variations significatives de g à Rittershoffen qu en 2014 et de plus uniquement sur deux stations ; il est nécessaire d étendre le réseau autour d ECOGI en implantant entre 2 et 4 nouvelles stations en plus des deux existantes. Une autre raison est que nous espérons un redémarrage des activités du site de Soultz en 2015, alors que nos deux saisons de mesures correspondent à un site en arrêt. De même, des phases de test vont se présentées sur le site d ECOGI en 2015 dans la continuité de ce projet industriel et nous essaierons de caler certaines de nos campagnes en fonction d un calendrier connu de tests. La qualité d un réseau de micro-gravimétrie dépend aussi de la stabilité du point de référence (en l occurrence GPK1). Nous utilisons actuellement le local de stockage mais de nombreux objets massifs sont souvent déplacés à proximité immédiate du notre point de référence (cf. Fig. 9). Par conséquent, nous proposons: Fig. 9. Point de référence GPK1 à l intérieur du local de stockage du GEIE. 1/ l installation d un pilier et d un abri sur le site du GEIE (à proximité du local de stockage de GPK1) qui permette des mesures de référence en gravité plus stables que le local de stockage et aussi une plus grande plage de mesures en début et fin de journée notamment en été 2/ la reconduction de 2 mesures de gravité absolue (FG5) à GPK1 pour le suivi à long terme de la stabilité du site de référence 3/ la poursuite des mesures de gravité relative (CG5) sur le réseau de 11 stations microgravimétriques de Soultz-sous-Forêts 12

13 4/ l extension du réseau microgravimétrique de Rittershoffen à 4 ou 6 stations et le calage de certaines campagnes au calendrier des activités du site d ECOGI. L ensemble de ces mesures seront assurées notamment par deux stages étudiant pendant l été 2014 (1A /M1) et par l équipe de gravimétrie de l EOST en dehors de cette période. Modélisation et traitement des données En plus de ces actions de mesures, nous poursuivrons notre effort de modélisation des effets de variations spatio-temporelles de gravité attendus dans la limite des connaissances actuelles du fonctionnement des réservoirs de Soultz et de Rittershoffen. En particulier, nous quantifierons de façon plus précise les effets en gravité sur la base des informations fournies par ES-G lors des différentes phases de test d ECOGI. Ceci pourra se faire dans le cadre de la prolongation du contrat de Y. AbdelFettah (CDD de 1 an à 50 % présentée par P. Sailhac dans son projet d investigation magnéto-tellurique). Un autre aspect qui sera étudié est la modélisation des effets de gravité en profondeur en se rapprochant des sources perturbatrices. Nous prendrons également contact avec les constructeurs de gravimètres de forage (Scintrex, LaCoste Romberg) pour voir dans quelles conditions une expérience de mesures en forage peut être envisagée. La mise au point de la branche statique du logiciel PyGrav, prenant en compte les corrections d altitude et de terrain avant le calcul de l anomalie de Bouguer, reste à faire. Ceci pourra se faire en combinant le savoir-faire de Y. Abdelfettah et les compétences en langage Python d un CDD en informatique. Participants Nom Prénom Emploi actuel Rôle/Responsabilité dans le projet HINDERER Jacques DR CNRS Porteur du projet/coordination Gravimétrie hybride ROSAT Séverine CR CNRS Traitement des données de gravimétrie (marées, bruit sismique et subsismique) BOY Jean-Paul Physicien- Adjoint Modélisation des surcharges hydrologiques, atmosphériques et océaniques-modèles de marée ROGISTER Yves MdC UdS Modélisation gravito-élastique du réservoir LITTEL Fréderic AI CNRS Responsable technique des gravimètres supraconducteurs de l OGS BERNARD Jean-Daniel IE UdS Responsable technique du gravimètre absolu FG5#206 X CDD 3 mois Mise au point de la branche statique du logiciel PyGrav ABDELFETTAH* Yassine CDD 1 an Modélisation gravimétrique directe et (25 %) inverse ; approche jointe gravimétrie-mt * CDD partagé avec le projet MT de P. Sailhac 13

14 Demande budgétaire 2015 A/ Logistique Installation d un pilier et d un abri sur le site du GEIE comprenant l achat d un abri, les travaux de maçonnerie (pilier) et d installation électrique B/ Missions de mesures Missions Soultz gravimètre absolu FG5 2 missions (3 jours x 2 personnes) 960 Missions Soultz Scintrex CG5 2 stages d été (4 personnes x 2 mois) 4200 comprenant les per diem des missions sur le terrain + frais de véhicule personnel 4 missions (3 jours x 2 personnes) 1920 Sous-total Missions de mesures 7080 C/ Personnel CDD 3 mois (coût 3010 /mois)* 9030 Sous-total personnel 9030 Total demandé * la demande de CDD d un an en modélisation gravimétrique/mt concernant Y. Abdelfettah est chiffrée intégralement dans la demande de P. Sailhac. 14

Le développement de la Géothermie profonde EGS et le projet ECOGI

Le développement de la Géothermie profonde EGS et le projet ECOGI Le développement de la Géothermie profonde EGS et le projet ECOGI Bernard Kempf Directeur Développement et Relations Externes Groupe ES Président Société ES Géothermie 24 juillet 2013 Colmar La place de

Plus en détail

MEDIAPLANNING & HYBRIDATION APPLIQUE A L INTERNET

MEDIAPLANNING & HYBRIDATION APPLIQUE A L INTERNET MEDIAPLANNING & HYBRIDATION APPLIQUE A L INTERNET MOBILE Gaël Crochet 1 & Gilles Santini 2 1 Médiamétrie, 70 rue Rivay, 92532 Levallois-Perret, France, gcrochet@mediametrie.fr 2 Vintco SARL, 8 rue Jean

Plus en détail

Les Méthodes Géophysiques. Gravimétrie Magnétisme Polarisation spontanée Sismique. Appliquées à la Géothermie

Les Méthodes Géophysiques. Gravimétrie Magnétisme Polarisation spontanée Sismique. Appliquées à la Géothermie Les Méthodes Géophysiques Gravimétrie Magnétisme Polarisation spontanée Sismique Appliquées à la Géothermie Introduction Structure du globe Etude des ondes sismiques : caractériser les grandes discontinuités

Plus en détail

Correction de la géothermie

Correction de la géothermie Correction de la géothermie Les ondes issues d un séisme survenu en Alsace sont enregistrées dans différentes stations (Doc. 1). On dispose ainsi du temps de parcours des ondes P réfléchies sur le Moho

Plus en détail

ENSE3 - API/CSPI et Master Automatique - 2008/2009

ENSE3 - API/CSPI et Master Automatique - 2008/2009 ENSE3 - API/CSPI et Master Automatique - 28/29 DS Commande robuste - - 19 janvier 29 Nom Prénom Signature ATTENTION: Mettre votre nom et répondre directement sur les feuilles de l énoncé. Justifiez vos

Plus en détail

Uni Gottingen 7 229 665 87X 2011 A 11261. 4 e édition DUNOD

Uni Gottingen 7 229 665 87X 2011 A 11261. 4 e édition DUNOD Uni Gottingen 7 229 665 87X 2011 A 11261 El 4 e édition DUNOD TABLE DES MATIÈRES Avant-propos VII Chapitre 1. Notions de base 1 1.1 La notion d'échelle : échelle spatiale et échelle temporelle 2 1.2 La

Plus en détail

An integrated analysis of surface velocities induced by rainfall in the Séchilienne landslide (Western Alps, France)

An integrated analysis of surface velocities induced by rainfall in the Séchilienne landslide (Western Alps, France) An integrated analysis of surface velocities induced by rainfall in the Séchilienne landslide (Western Alps, France) S. Bernardie, M.-A. Chanut, A. Abellan-Fernandez, A. Vallet, C. Levy, N. Desramaut,

Plus en détail

Un aperçu des Enhanced Geothermal Systems ( systèmes géothermiques stimulés )

Un aperçu des Enhanced Geothermal Systems ( systèmes géothermiques stimulés ) Un aperçu des Enhanced Geothermal Systems ( systèmes géothermiques stimulés ) Keith F. Evans et Benoît Valley Géologie de l ingénieur/institut de géologie, Ecole Polytechnique Fédérale de Zürich, ETH Hönggerberg,

Plus en détail

LA GÉOTHERMIE EN ALSACE

LA GÉOTHERMIE EN ALSACE www.es-geothermie.fr www.es-groupe.fr LA GÉOTHERMIE EN ALSACE GÉOTHERMIE PROFONDE, L HISTOIRE 2 LA GÉOTHERMIE EN ALSACE Il y a les nuages, il y a la pluie. Et il y a cette petite goutte d eau qui tombe

Plus en détail

Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales

Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales Richard Biancale Conseil Scientifique du GRGS Observatoire de Paris, 10 avril 2008 L état de l art des modèles CHAMP: modèles 50 fois moins précis que

Plus en détail

Le Métro M2 de Lausanne : site exemplaire d une application de microgravimétrie urbaine

Le Métro M2 de Lausanne : site exemplaire d une application de microgravimétrie urbaine Le Métro M2 de Lausanne : site exemplaire d une application de microgravimétrie urbaine Pier Vittorio Radogna, Raymond Olivier et Philippe Logean emails: piervittorio.radogna@ig.unil.ch, raymond.olivier@ig.unil.ch

Plus en détail

PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY

PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY PIÈCE 4.2 : ÉTUDE D IMPACT SOUS-SOL RÉSUMÉ NON TECHNIQUE NOVEMBRE 2014 2 SOMMAIRE SOMMAIRE... 3 I. LE CONTEXTE DE LA NOTICE D IMPACT SOUS-SOL...

Plus en détail

Magneto Telluric Monitoring of geothermal reservoir ( SMT Géothermie )

Magneto Telluric Monitoring of geothermal reservoir ( SMT Géothermie ) LABEX G EAU THERMIE PROFONDE Call for Project 2014 2015 Magneto Telluric Monitoring of geothermal reservoir ( SMT Géothermie ) Project proposed by Pascal SAILHAC IPGS English Abstract Among the innovative

Plus en détail

6 ème réunion du réseau Monitoring de l IEA GHG (Natchez, Mississipi, EUA) GHGT10, Amsterdam Hubert Fabriol

6 ème réunion du réseau Monitoring de l IEA GHG (Natchez, Mississipi, EUA) GHGT10, Amsterdam Hubert Fabriol 6 ème réunion du réseau Monitoring de l IEA GHG (Natchez, Mississipi, EUA) GHGT10, Amsterdam Hubert Fabriol Chaire CTSC, séminaire de restitution du 1 er décembre 2010 Présentation de l IEA GHG www.ieagreen.org.uk

Plus en détail

ASSURER LA QUALITE DES RESULTATS D ESSAI ET D ETALONNAGE Assuring the quality of test and calibration results

ASSURER LA QUALITE DES RESULTATS D ESSAI ET D ETALONNAGE Assuring the quality of test and calibration results ASSURER LA QUALITE DES RESULTATS D ESSAI ET D ETALONNAGE Assuring the quality of test and calibration results Soraya Amarouche Armelle Picau Olivier Pierson Raphaël Deal Laboratoire National de Métrologie

Plus en détail

Amélioration de la Carte des Vents à Partir des Données Interpolées

Amélioration de la Carte des Vents à Partir des Données Interpolées Rev. Energ. Ren.: ICPWE (2003)119-124 Amélioration de la Carte des Vents à Partir des Données Interpolées H. Nedjari Daaou, S. Haddouche et N. Kasbadji Merzouk Laboratoire d Evaluation du Potentiel Energétique

Plus en détail

European Union Union Europeenne. African Union Union Africaine

European Union Union Europeenne. African Union Union Africaine European Union Union Europeenne African Union Union Africaine WHY LAUNCH a Virtual Campus in AFRICA? UNESCO and the African Union: In the response to the request from the African Union (AU) Heads of State

Plus en détail

«Cours Statistique et logiciel R»

«Cours Statistique et logiciel R» «Cours Statistique et logiciel R» Rémy Drouilhet (1), Adeline Leclercq-Samson (1), Frédérique Letué (1), Laurence Viry (2) (1) Laboratoire Jean Kuntzmann, Dép. Probabilites et Statistique, (2) Laboratoire

Plus en détail

L observation et le contrôle des sites de stockage de CO 2

L observation et le contrôle des sites de stockage de CO 2 L observation et le contrôle des sites de stockage de CO 2 Laurent Jammes, Guillemette Picard Schlumberger Carbon Services Technique Académie des sciences Paris 19 Mai 2009 Plan de la présentation 2 La

Plus en détail

Africa GIS & SIGAFRIQUE network

Africa GIS & SIGAFRIQUE network Africa GIS & SIGAFRIQUE network Final meeting of the pilot phase (2003-2005): 2005): main results SIG Afrique & Réseau SIGAfrique Réunion finale de la phase pilote (2003-2005): 2005): principaux résultats

Plus en détail

RESIF Une infrastructure de recherche pour l'observation des déformations de la terre site web : http://www.resif.fr

RESIF Une infrastructure de recherche pour l'observation des déformations de la terre site web : http://www.resif.fr RESIF Une infrastructure de recherche pour l'observation des déformations de la terre site web : http://www.resif.fr Catherine Péquegnat Univ. Grenoble Alpes, ISTerre, F-38041 Grenoble, France CNRS, ISTerre,

Plus en détail

Les observations météorologiques sur la tour Eiffel

Les observations météorologiques sur la tour Eiffel Les observations météorologiques sur la tour Eiffel Alfred Angot To cite this version: Alfred Angot. Les observations météorologiques sur la tour Eiffel. J. Phys. Theor. Appl., 1890, 9 (1), pp.169-177.

Plus en détail

Projets de Semestre/Master Groupe Machines Electriques: B. Kawkabani

Projets de Semestre/Master Groupe Machines Electriques: B. Kawkabani 1 Projets de Semestre/Master Groupe Machines Electriques: B. Kawkabani 1) TRIBID VEHICLE (Tribid C-AGV) (El) B. Kawkabani, support: A. Cassat (BCD Engineering, sàrl, Lausanne) TRIBID VEHICLE is a vehicle

Plus en détail

GREY NUNS DRIVE AREA TRAFFIC MANAGEMENT STUDY ÉTUDE DE GESTION DE LA CIRCULATION LOCALE SUR LA PROMENADE GREY NUNS

GREY NUNS DRIVE AREA TRAFFIC MANAGEMENT STUDY ÉTUDE DE GESTION DE LA CIRCULATION LOCALE SUR LA PROMENADE GREY NUNS GREY NUNS DRIVE AREA TRAFFIC MANAGEMENT STUDY ÉTUDE DE GESTION DE LA CIRCULATION LOCALE SUR LA PROMENADE GREY NUNS Open House #1 October 7, 2015 Convent Glen Elementary School, Gymnasium Réunion portes

Plus en détail

Géothermie de moyenne profondeur et standards de construction

Géothermie de moyenne profondeur et standards de construction Géothermie de moyenne profondeur et standards de construction Renaud Marcelpoix Fabrice Rognon www.csd.ch Février 2014 Sommaire Nouveaux standards de construction : l intérêt de la géothermie de moyenne

Plus en détail

Maxime Claprood. Institut national de la recherche scientifique, Centre ETE

Maxime Claprood. Institut national de la recherche scientifique, Centre ETE Intégration de données de sismique-réflexion par des méthodes géostatistiques Application pour la séquestration géologique du CO 2 dans les Basses-Terres du Saint-Laurent Maxime Claprood Institut national

Plus en détail

L altimétrie côtière au Centre de Topographie des Océans et de l Hydrosphère (CTOH)

L altimétrie côtière au Centre de Topographie des Océans et de l Hydrosphère (CTOH) L altimétrie côtière au Centre de Topographie des Océans et de l Hydrosphère (CTOH) Florence Birol, Caroline Delebecque, Renaud Dussurget, Laurent Roblou, Sara Fleury, Rosemary Morrow, Fernando Niño et

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise.

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise. décembre 8 Yann DUCHEMIN Citroën C4-Coupé, Entreprise Etude Annuelle Analyse expérimentale et données constructeur Au terme d une année d utilisation d un véhicule de marque Citroën, et de type C4- coupé

Plus en détail

Dématérialisation des documents de transport

Dématérialisation des documents de transport 3 La lettre de voiture électronique dans le transport ferroviaire Background The work to implement the e-railfreight project showed that for the time it was written, the principle of functional equivalence

Plus en détail

Association des Doctorants du campus STIC. Séminaires doctorants 11

Association des Doctorants du campus STIC. Séminaires doctorants 11 Association des Doctorants du campus STIC Séminaires doctorants 11 07 mars 2007 Actes édités par l association des doctorants du campus STIC. Les travaux individuels publiés restent l unique propriété

Plus en détail

Le projet franco-allemand de géothermie profonde de Soultz-sous-Forêts

Le projet franco-allemand de géothermie profonde de Soultz-sous-Forêts Le projet franco-allemand de géothermie profonde de Soultz-sous-Forêts Nicolas CUENOT & Albert GENTER GEIE Exploitation Minière de la Chaleur cuenot@soultz.net Sobriété et efficacité énergétiques 28 novembre

Plus en détail

Analyse abstraite de missions sous PILOT

Analyse abstraite de missions sous PILOT Analyse abstraite de missions sous PILOT Damien Massé EA 3883, Université de Bretagne Occidentale, Brest damien.masse@univ-brest.fr Résumé Nous étudions la possibilité de réaliser un analyseur par interprétation

Plus en détail

CONTRAT D ETUDES - LEARNING AGREEMENT

CONTRAT D ETUDES - LEARNING AGREEMENT CONTRAT D ETUDES - LEARNING AGREEMENT Règles générales La présence aux séances d enseignement des modules choisis est obligatoire. Chaque module comporte des séances de travail encadrées et non encadrées

Plus en détail

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007 Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) SENTINELLE Réf. : ANR-07-PCO2-007 Ph. de DONATO (INPL-CNRS) (Coordonnateur) PARTENAIRES Durée : 3 ans + 7 mois

Plus en détail

Décomposition de domaine pour un milieu poreux fracturé

Décomposition de domaine pour un milieu poreux fracturé Décomposition de domaine pour un milieu poreux fracturé Laila AMIR 1, Michel KERN 2, Vincent MARTIN 3, Jean E ROBERTS 4 1 INRIA-Rocquencourt, B.P. 105, F-78153 Le Chesnay Cedex Email: laila.amir@inria.fr

Plus en détail

PROJET PILOTE DE FORMATION À L ÉCOCONDUITE POUR VÉHICULES LÉGERS

PROJET PILOTE DE FORMATION À L ÉCOCONDUITE POUR VÉHICULES LÉGERS Bureau de l efficacité et de l innovation énergétiques PROJET PILOTE DE FORMATION À L ÉCOCONDUITE POUR VÉHICULES LÉGERS RÉSULTATS SOMMAIRES 1 Ministère des Ressources naturelles et de la Faune Secteur

Plus en détail

Projet pilote de géothermie profonde en Haute-Sorne

Projet pilote de géothermie profonde en Haute-Sorne CENTRE DE COMPÉTENCE SUISSE EN GÉOTHERMIE PROFONDE POUR LA PRODUCTION D ÉLECTRICITÉ ET DE CHALEUR Séance d information Projet pilote de géothermie profonde en Haute-Sorne Dr. Peter Meier, CEO Olivier Zingg,

Plus en détail

La structure interne du Piton de la Fournaise

La structure interne du Piton de la Fournaise Benoît Taisne ST 2 La structure interne du Piton de la Fournaise Eruption du 27/03/2001 Tuteurs : Michel Semet et Benoît Villemant Sommaire Introduction p 2 I Principes des méthodes utilisées A L étude

Plus en détail

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION THÈSE N O 2388 (2001) PRÉSENTÉE AU DÉPARTEMENT D'INFORMATIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Assimilation des données satellitales de CO (MOPITT) dans le modèle MOCAGE

Assimilation des données satellitales de CO (MOPITT) dans le modèle MOCAGE Assimilation des données satellitales de CO (MOPITT) dans le modèle MOCAGE Jean-Luc Attié, S. Pradier, M. Chong (Laboratoire d Aérologie) V. H. Peuch (Météo-France) J.F Lamarque, D.P Edwards, V. Yudin

Plus en détail

Analyse statistique et élaboration d un atlas éolien de la vallée du Cheliff

Analyse statistique et élaboration d un atlas éolien de la vallée du Cheliff Revue des Energies Renouvelables Vol. 10 N 4 (2007) 583 588 Analyse statistique et élaboration d un atlas éolien de la vallée du Cheliff F. Boukli Hacène 1, N. Kasbadji Merzouk 2 et L. Loukarfi 1 1 Faculté

Plus en détail

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien)

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Alain Bretto & Joël Priolon - 25 mars 2013 Question Dans un équilibre

Plus en détail

Géothermie profonde pour la production de chaleur en France l exemple du bassin de Paris. S. Lopez, V. Hamm

Géothermie profonde pour la production de chaleur en France l exemple du bassin de Paris. S. Lopez, V. Hamm Géothermie profonde pour la production de chaleur en France l exemple du bassin de Paris S. Lopez, V. Hamm le BRGM > le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) est le service géologique national

Plus en détail

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Information aux medias Saint-Denis, France, 17 janvier 2013 L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Des revenus liés au Cloud estimés à près d un milliard d euros d ici 2015

Plus en détail

Forme de la Terre, de la Terre plate au GéoïdeG

Forme de la Terre, de la Terre plate au GéoïdeG Forme de la Terre, de la Terre plate au GéoïdeG Terre plate Première représentation de l'univers, Thalès (625-547 avant J.-C.). La Terre est supposée de forme géométrique plate. Notion de sphères célestes

Plus en détail

SONDY : une plateforme open-source d analyse et de fouille pour les réseaux sociaux en ligne

SONDY : une plateforme open-source d analyse et de fouille pour les réseaux sociaux en ligne SONDY : une plateforme open-source d analyse et de fouille pour les réseaux sociaux en ligne Adrien GUILLE, C. Favre, Djamel Abdelkader Zighed To cite this version: Adrien GUILLE, C. Favre, Djamel Abdelkader

Plus en détail

Projet : Recherche de source d onde gravitationnelle (analyse de données Metropolis Hastings Markov Chain) 1

Projet : Recherche de source d onde gravitationnelle (analyse de données Metropolis Hastings Markov Chain) 1 Université Paris Diderot Physique L2 2014-2015 Simulations Numériques SN4 Projet : Recherche de source d onde gravitationnelle (analyse de données Metropolis Hastings Markov Chain) 1 Objectifs : Simuler

Plus en détail

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Quelques documents pour illustrer le cours d'hydrogéologie générale Réservoir Temps de renouvellement (Jacques, 1996) Temps de renouvellement (Gleick,

Plus en détail

Présentation du Géomodeleur gocad et de son rôle dans la modélisation du rift de Corinthe

Présentation du Géomodeleur gocad et de son rôle dans la modélisation du rift de Corinthe Présentation du Géomodeleur gocad et de son rôle dans la modélisation du rift de Corinthe C. Le Carlier de Veslud,, M. Ford, A. Girard, N. Backert, G. Caumon,, D. Jousselin et S. Bourlange CRPG-CNRS CNRS

Plus en détail

mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch

mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch GEothermie 2020 La géothermie c est quoi? Plus de 99% du volume terrestre présente une température de plus de

Plus en détail

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ANALYSIS OF THE EFFICIENCY OF GEOGRIDS TO PREVENT A LOCAL COLLAPSE OF A ROAD Céline BOURDEAU et Daniel BILLAUX Itasca

Plus en détail

PROPRES DEMANDES DU COMMISSAIRE-ENQUÊTEUR ET REPONSE DU GROUPE ES (se reporter également au mémoire en réponse du Groupe ES)

PROPRES DEMANDES DU COMMISSAIRE-ENQUÊTEUR ET REPONSE DU GROUPE ES (se reporter également au mémoire en réponse du Groupe ES) PROPRES DEMANDES DU COMMISSAIRE-ENQUÊTEUR ET REPONSE DU GROUPE ES (se reporter également au mémoire en réponse du Groupe ES) Le projet de FONROCHE est constitué de deux doublets de forage injecteur-producteur,

Plus en détail

SmartTWOMC/TM Guide de commande Ordering Guide

SmartTWOMC/TM Guide de commande Ordering Guide SmartTWOMC/TM Guide de commande Ordering Guide Table des matières Liste des produits............................... 4 Configurations murales........................... 6 Configurations sur poteau.........................

Plus en détail

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS CONCOURS EXTERNE ÉPREUVES D ADMISSION session 2009 TRAVAUX PRATIQUES DE SPECIALITÉ DU SECTEUR C Durée totale : 6 heures Géodynamique

Plus en détail

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE L ENVIRONNEMENT DIVISION DE L EAU Direction des Eaux souterraines Directive-Cadre de l eau PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE

Plus en détail

L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE L ANALYSE DU RISQUE DE FAILLITE PAR LE BIAIS DES SYSTÈMES DE L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE Paul Pașcu, Assist Prof, PhD, Ștefan cel Mare University of Suceava Abstract: This article aims to present a number

Plus en détail

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER To cite this version: Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER. AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales.

Plus en détail

Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services

Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services 69 Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services M. Bakhouya, J. Gaber et A. Koukam Laboratoire Systèmes et Transports SeT Université de Technologie de Belfort-Montbéliard

Plus en détail

Analyse et contrôle de la qualité des données utilisées lors des expertises de barrages

Analyse et contrôle de la qualité des données utilisées lors des expertises de barrages Analyse et contrôle de la qualité des données utilisées lors des expertises de barrages Corinne Curt et Aurélie Talon JFMS10 24-26/03/2010 - Toulouse Evaluation de la fiabilité et de la sécurité des barrages

Plus en détail

News about the French ASTER system

News about the French ASTER system News about the French ASTER system F. GERMAIN CESPA Marseille - France FORCE HEALTH PROTECTION NATO CONFERENCE 23-26 JUNE 2014 BUDAPEST HUNGARY 1 CONTENT WHAT IS ASTER? NEWS ABOUT ASTER. 2 International

Plus en détail

Modélisation: outillage et intégration

Modélisation: outillage et intégration Modélisation: outillage et intégration Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin@pragmadev.com Un réel besoin Le logiciel double tous les deux ans. Le volume final rend extrêmement difficile de garantir le niveau

Plus en détail

Simulation simplifiée de la Cinétique de l antenne HUYGENS-PWA et Comparaison avec la modulation d amplitude du signal à 36 Hz

Simulation simplifiée de la Cinétique de l antenne HUYGENS-PWA et Comparaison avec la modulation d amplitude du signal à 36 Hz Simulation simplifiée de la Cinétique de l antenne HUYGENS-PWA et Comparaison avec la modulation d amplitude du signal à 36 Hz 1 Note interne LPCE-CETP, Version # 3, C. Béghin & D. Lagoutte, Octobre 2007

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

Ephemerides tools and services in VO framework at IMCCE

Ephemerides tools and services in VO framework at IMCCE Ephemerides tools and services in VO framework at IMCCE J. Berthier, W. Thuillot, J. Iglesias, F. Vachier, V. Lainey, J.-E. Arlot, M. Fouchard, P. Rocher IMCCE - Observatoire de Paris Abstract: Since several

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GENERALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/69/20 11 mars 2013 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITE EXECUTIF DU FONDS MULTILATERAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Détermination des fréquences propres d une structure avec paramètres incertains

Détermination des fréquences propres d une structure avec paramètres incertains Détermination des fréquences propres d une structure avec paramètres incertains Etienne ARNOULT Abdelhamid TOUACHE Pascal LARDEUR Université de Technologie de Compiègne Laboratoire Roberval BP 20 529 60

Plus en détail

MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE D ETUDES POST-DOCTORALES

MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE D ETUDES POST-DOCTORALES MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE D ETUDES POST-DOCTORALES ATTENTION : Tout formulaire de candidature qui présentera des erreurs ou anomalies dans le remplissage des champs NE POURRA ETRE PRIS EN CONSIDERATION.

Plus en détail

SURVOL DES SYSTÈMES GÉOTHERMIQUES COMMERCIAUX

SURVOL DES SYSTÈMES GÉOTHERMIQUES COMMERCIAUX SURVOL DES SYSTÈMES GÉOTHERMIQUES COMMERCIAUX Philippe Pasquier, ing., Ph.D. Département des génies civil, géologique et des mines Polytechnique Montréal Plan de la conférence Généralités Géothermie de

Plus en détail

EDITO par René Crusem, Tony Monfret et Helle Pedersen

EDITO par René Crusem, Tony Monfret et Helle Pedersen La Octobre 2012 N 1 ACTUALITES 1/10/2012 : Réunion SI CNRS Photothèque PERRIN Emmanuel EDITO par René Crusem, Tony Monfret et Helle Pedersen Depuis plusieurs années, la communauté géophysique française

Plus en détail

TITRE DE LA THESE. Développement durable et lutte contre la pauvreté, Cas de la Tunisie. Par. Riadh Béchir. Unité de recherche ; Laboratoire ;

TITRE DE LA THESE. Développement durable et lutte contre la pauvreté, Cas de la Tunisie. Par. Riadh Béchir. Unité de recherche ; Laboratoire ; TITRE DE LA THESE Développement durable et lutte contre la pauvreté, Cas de la Tunisie Par Riadh Béchir Unité de recherche ; Laboratoire ; Entreprise - Economie - Environnement Economie et sociétés rurales

Plus en détail

Prospections géophysiques adaptées au socle

Prospections géophysiques adaptées au socle Prospections géophysiques adaptées au socle Viviane BORNE Sommaire 1 - La prospection électromagnétique VLF 2 - La tomographie électrique 3 - Les nouvelles prospections à mettre en oeuvre 2 Prospection

Plus en détail

LE PILOTE DE DÉMONSTRATION DE LACQ-ROUSSE

LE PILOTE DE DÉMONSTRATION DE LACQ-ROUSSE LE PILOTE DE DÉMONSTRATION DE LACQ-ROUSSE Sélection, qualification et monitoring du réservoir de stockage de Rousse demi-journée thématique sur le CO 2 dans le cadre de l année COP21 - Pau, 14/01/2015

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

AlivrableV.3. Phase1. Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux. Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord

AlivrableV.3. Phase1. Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux. Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord Direction Départementale des Territoires et de la Mer Nord Méthode particulière de définition des aléas et des enjeux p.5 Introduction Pourquoi un PPR? p.7 Partie 1 Méthode de détermination de l aléa p.22

Plus en détail

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES Bertrand GOTTIN Directeurs de thèse: Cornel IOANA et Jocelyn CHANUSSOT 03 Septembre 2010 Problématique liée aux Transitoires

Plus en détail

Second Workshop River Basin Commissions and Other Joint Bodies for

Second Workshop River Basin Commissions and Other Joint Bodies for River Basin Commissions and Other Joint Bodies for Transboundary Water Cooperation: Technical Aspects 9 and 10 April 2014 in the Palais des Nations in Geneva Experiences in flood risk management in times

Plus en détail

Adduction de distribution

Adduction de distribution Adduction de distribution Didier Gallard * Juillet 2000 Objectif: Enjeux: Connaître la démarche à suivre pour concevoir une adduction de distribution. Eviter les dysfonctionnements hydrauliques Assurer

Plus en détail

GISAfrica First phase closure meeting East African Pole. SIGAfrique Réunion de clôture de la première phase Pôle Afrique de l est

GISAfrica First phase closure meeting East African Pole. SIGAfrique Réunion de clôture de la première phase Pôle Afrique de l est GISAfrica First phase closure meeting East African Pole SIGAfrique Réunion de clôture de la première phase Pôle Afrique de l est Ethiopia MAURITANIE MALI Kenya SENEGAL GUINEE Ouagadougou BURKINA FASO NIGER

Plus en détail

ADELFE : Atelier de développement de logiciels à fonctionnalité émergente

ADELFE : Atelier de développement de logiciels à fonctionnalité émergente ADELFE : Atelier de développement de logiciels à fonctionnalité émergente Gauthier Picard*, Carole Bernon*, Valérie Camps**, Marie- Pierre Gleizes* * Institut de Recherche en Informatique de Toulouse Université

Plus en détail

Systèmes géothermiques pour bâtiments institutionnels et commerciaux. Colloque Multi énergies AGPI - 2014

Systèmes géothermiques pour bâtiments institutionnels et commerciaux. Colloque Multi énergies AGPI - 2014 Systèmes géothermiques pour bâtiments institutionnels et commerciaux Colloque Multi énergies AGPI - 2014 Vasile Minea, Institut de recherche d Hydro-Québec, Laboratoire des technologies de l énergie (LTE)

Plus en détail

Mesures de service pour le diagnostic de variations périodiques de masse dans la partie humide et dans le circuit de tête de machine.

Mesures de service pour le diagnostic de variations périodiques de masse dans la partie humide et dans le circuit de tête de machine. Informations pour le papetier Technical Assistance, Service and Know-how Sujets PÜ/TASK-Info/27F Düren, 399 August 2001 A. Häuser * Mesures de service pour le diagnostic de variations périodiques de masse

Plus en détail

Panorama de la recherche au BRGM sur le stockage géologique de CO2

Panorama de la recherche au BRGM sur le stockage géologique de CO2 Panorama de la recherche au BRGM sur le stockage géologique de CO2 81 eme congrès de l'acfas Le BRGM: service géologique français Le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) est l'établissement

Plus en détail

CSSS de la Pointe-de-l Île

CSSS de la Pointe-de-l Île CSSS de la Pointe-de-l Île Projet d amélioration énergétique des bâtiments Séminaire ASHRAE Aboubakeur Bensikhelifa, ing., CBCP, LEED AP BD+C 16 mars 2015 Agenda 1Introduction 2Audit énergétique 3Mesures

Plus en détail

Présentation des investigations et études géotechniques

Présentation des investigations et études géotechniques Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Présentation des investigations et études géotechniques Frédéric DURAND Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire Préambule sur les modules

Plus en détail

Une interface graphique de modélisation basée sur le formalisme de Forrester

Une interface graphique de modélisation basée sur le formalisme de Forrester Une interface graphique de modélisation basée sur le formalisme de Forrester un plugin de modélisation GVLE Patrick Chabrier INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) (INRA) Stage Forrester

Plus en détail

Amélioration de la qualité de l'air urbaine par des procédés photocatalytiques Demonstration of Photocatalytic Remediation Processes on Air Quality

Amélioration de la qualité de l'air urbaine par des procédés photocatalytiques Demonstration of Photocatalytic Remediation Processes on Air Quality Amélioration de la qualité de l'air urbaine par des procédés photocatalytiques Demonstration of Photocatalytic Remediation Processes on Air Quality Christian George Directeur de recherche CNRS, Coordinateur

Plus en détail

Biblio: Fond scientifique: -La physique de la Terre solide, Larroque et Virieux. -Géophysique, Dubois et Diament. -La Terre interne, Brunet et al.

Biblio: Fond scientifique: -La physique de la Terre solide, Larroque et Virieux. -Géophysique, Dubois et Diament. -La Terre interne, Brunet et al. Géothermie à Soultz-sous-Forêt : application au programme de TS d après la formation PAF 2012/2013 «Géothermie et propriétés thermiques de la Terre» Marie Tromp Armelle Baldeyrou-Bailly Biblio: Fond scientifique:

Plus en détail

ETL. Extract, Transform, Load

ETL. Extract, Transform, Load ETL Extract, Transform, Load Plan Introduction Extract, Transform, Load Démonstration Conclusion Plan Introduction Extract, Transform, Load Démonstration Conclusion Identification Problématique: Quoi?

Plus en détail

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Project Introduction and Stakeholder Consultation Introduction du projet et consultations publiques Agenda/Aperçu

Plus en détail

Mesures d humidité du sol au Gourma. Patricia de Rosnay et Fréderic Baup 7 octobre 2004

Mesures d humidité du sol au Gourma. Patricia de Rosnay et Fréderic Baup 7 octobre 2004 Mesures d humidité du sol au Gourma Patricia de Rosnay et Fréderic Baup 7 octobre Campagne du 1 août au 1 er septembre Table des matières 1 Objectifs 1 Outils utilisés 1.1 Les mesures gravimétriques...................................

Plus en détail

L Ecole et observatoire des sciences de la Terre

L Ecole et observatoire des sciences de la Terre L Ecole et observatoire des sciences de la Terre Michel GRANET LabEx G-EAU-THERMIE PROFONDE JOURNÉE DE LANCEMENT 14 Juin 2012 Un peu d histoire des sciences de la Terre à Strasbourg Quelques dates clés

Plus en détail

CG3TOOL PROGRAMME SCINTREX 3/3M INTERACTIF DE TRAITEMENT DE DONNÉES GRAVIMÉTRIQUES G. GABALDA S. BONVALOT. (Version 3.1 / Unix - Juin 2000)

CG3TOOL PROGRAMME SCINTREX 3/3M INTERACTIF DE TRAITEMENT DE DONNÉES GRAVIMÉTRIQUES G. GABALDA S. BONVALOT. (Version 3.1 / Unix - Juin 2000) CG3TOOL PROGRAMME INTERACTIF DE TRAITEMENT DE DONNÉES GRAVIMÉTRIQUES SCINTREX CG-3/3M CG 3/3M (Version 3.1 / Unix - Juin 2000) G. GABALDA S. BONVALOT Germinal GABALDA IRD - Institut de Recherche pour le

Plus en détail

Cours de physique: sixième. Yves Delhaye

Cours de physique: sixième. Yves Delhaye Cours de physique: sixième Yves Delhaye 13 septembre 2006 Copyright (c) 2004-2006 Yves Delhaye. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation

Plus en détail

On peut représenter l évaluation des compétences de l individu par rapport au poste qu il occupe de la façon suivante :

On peut représenter l évaluation des compétences de l individu par rapport au poste qu il occupe de la façon suivante : Chapitre 4. Management opérationnel de l équipe commerciale 4.1. Management et animation de l équipe commerciale 4.1.1. Formation des collaborateurs 4.1.1.1. L évaluation des compétences Le processus d

Plus en détail

The managing Information system (S.I.D.) of the Civil Servants Health Insurance. Mutualité Fonction Publique - Direction des Systèmes d Information

The managing Information system (S.I.D.) of the Civil Servants Health Insurance. Mutualité Fonction Publique - Direction des Systèmes d Information The managing Information system (S.I.D.) of the Civil Servants Health Insurance Mutualité Fonction Publique - Direction des Systèmes d Information Joseph GARACOITS - Isabelle RICHARD France Intervention

Plus en détail

Etude expérimentale des modes d onde de surface piégés

Etude expérimentale des modes d onde de surface piégés Etude expérimentale des modes d onde de surface piégés P. J. COBELLI a, P. PETITJEANS a, A. MAUREL b, V. PAGNEUX b,c a. Laboratoire de Physique et Mécanique des Milieux Hétérogènes, UMR CNRS 7636 Ecole

Plus en détail