LABEX G-EAU-THERMIE PROFONDE Appel à Projet 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LABEX G-EAU-THERMIE PROFONDE Appel à Projet 2015"

Transcription

1 LABEX G-EAU-THERMIE PROFONDE Appel à Projet 2015 Monitoring of a geothermal reservoir by hybrid gravimetry The project is devoted to the monitoring of a geothermal reservoir by hybrid gravimetry combining different types of gravimeters (permanent superconducting gravimeter, absolute ballistic gravimeter and micro-gravimeters). Using a repetition network will lead to the knowledge of the time and space changes in surface gravity which can be linked to the natural or anthropic activities of the reservoir. This methodology is applied to the sites of Soultz-sous-Forêts and Rittershoffen in Alsace. Report of activities in 2014 In 2014 we have realized different steps of this hybrid gravimetric approach namely (http://labexgeothermie.unistra.fr/img/pdf/hinderer_jacques-2.pdf) eight weekly repetitions of a network of 11 stations separated into 5 loops during july and august 2014 allowing to compute gravity double differences sensitive to various processes linked to the geothermal reservoir of Soultz-sous-Forêts, as well as 2 stations near Rittershoffen (ECOGI) precise leveling of the gravimetric sites of Rittershoffen (G. Ferhat) delivery of a user-friendly code Pygrav written in Python for the processing of the measurements which computes the space and time-variable gravity field in the micro-gravimetric network (CDD B. Hector) the processing of all existing data (2013 et 2014) using this code (CDD M. Calvo) a first modeling of surface gravity changes induced by geothermal density perturbations in the frame of the existing geological model of Soultz-sous-Forêt (CDD Y. Abdelfettah) Proposed activities in 2015 The 2015 project will be dedicated to the following points: the implementation of a new reference site at GPK1 with dedicated pillar and building for increased stability and larger access time periods the repetition of the microgravimetric measurements on the Soultz network with summer internships and the extension of the Rittershoffen network with the implementation of additional stations two repetitions of absolute gravity measurements at GPK1 the processing of the microgravimetric measurements using the monitoring branch of the PyGrav software developed in 2014 the delivery of a user-friendly processing software for the static branch (gravity differences corrected for drift, tide, altitude and terrain effects) of PyGrav software (3 month contract solicited) the forward modeling of surface gravity due to realistic density perturbations of geothermal origin in the Soultz and Rittershoffen context (extension of the one year fellowship shared with magnetotellurics project) 1

2 LABEX G-EAU-THERMIE PROFONDE Appel à Projet 2015 Suivi temporel par gravimétrie hybride d un réservoir géothermique Le projet consiste à effectuer un suivi d un réservoir géothermique par gravimétrie hybride combinant différent types de gravimètres (gravimètre permanent supraconducteur, gravimètre absolu balistique et micro-gravimètres) afin d obtenir sur un réseau de répétition une information spatiale et temporelle sur les variations de pesanteur en surface associées au fonctionnement naturel et anthropique du réservoir. Cette méthodologie est appliquée aux sites de géothermie profonde de Soultz-sous-Forêts et Rittershoffen en Alsace. A/ Bilan d activités (2014) Les actions menées en gravimétrie dans le cadre du projet pendant l année 2014 ont été les suivantes : la réalisation de 8 répétitions hebdomadaires pendant les mois de juillet et d août 2014 d un réseau de 11 stations micro-gravimétriques autour du site du GEIE de Soultz-sous-Forêts grâce à 4 stages «ouvriers» (2 binômes 1A EOST) et de 2 stations à proximité du site d ECOGI (ancien pont derrière le site près de Rittershoffen et une station à Betschdorf, en l absence de point de mesure gravimétrique satisfaisant sur le site ECOGI lui-même) ; des mesures de nivellement de précision sur les stations gravimétriques de Rittershoffen (G. Ferhat avec un stagiaire) La mise à disposition d un code de traitement Pygrav sous Python qui traite les données gravimétriques répétées sur un réseau (CDD B. Hector) Le traitement de l ensemble des données gravimétriques disponibles (2013 et 2014) (CDD M. Calvo) Une première modélisation des effets de gravité en surface d origine géothermale (CDD de Y. Abdelfettah). I. Résultats scientifiques préliminaires Les résultats issus de l approche gravimétrique dans le suivi temporel du réservoir géothermal de Soultz et d ECOGI ont été présentés lors du colloque EGW 2014 à Karlsruhe (Allemagne) en octobre 2014 (http://labex-geothermie.unistra.fr/img/pdf/hinderer_jacques-2.pdf). Nous reprenons ci-dessous quelques points qui nous paraissent importants. I.1. Réseau gravimétrique Les sites de mesures de notre approche de gravimétrie hybride sont décrits, de façon schématique, dans la Fig. 1. La station STJ9 (Observatoire gravimétrique de Strasbourg) est le site de référence où nous avons des mesures permanentes à l aide d un gravimètre cryogénique (échantillonnage de 1 sec) doublées de mesures absolues répétées régulièrement (typiquement une fois par mois). GPK1 est notre point central pour le réseau de répétition micro-gravimétrique de 11 stations autour de Soultz (cf. Fig. 2). Enfin, deux points intermédiaires entre STJ9 et GPK1 ont été choisis autour du site d ECOGI (RITT). 2

3 Fig. 1. Localisation des sites de mesures de gravimétrie du projet Labex. PYR2 KUTZENHAUSEN GPK1 PYR1 SOULTZ GPK2 PYR3 HOHWILLER FARM PYR4 CHAPEL Fig. 2. Localisation des stations de mesure du réseau de Soultz. 3

4 L échelle du réseau de répétition est kilométrique. Onze stations réparties en 5 boucles de 4 ou 5 stations ont été choisies (cf. tableau 1) avec la contrainte d avoir une station commune à (au moins) deux boucles. Pour l instant, nous n avons que deux sites à Rittershoffen, l un proche du site d ECOGI (ancien pont) et un autre à Betschdorf. Loop 1 GPK1 Pyr1 - Pyr2 - Kutzenhausen church GPK1 Loop 2 GPK1 Kutzenhausen church Pyr3 Soultz church GPK1 Loop 3 GPK1 Soultz church Pyr4 farm GPK1 Loop 4 GPK1 chapel- farm GPK2 GPK1 Loop 5 GPK1 Soultz church Hohwiller church GPK1 Tableau 1. Boucles du réseau de stations micro-gravimétriques de Soultz. I.2. Résultats du traitement des données gravimétriques Fig. 3. Simple différences de gravité (en milligal) par rapport à la station de référence GPK1 (code 0) des 11 stations du réseau de Soultz (1 à 11) et des 2 stations d ECOGI (12-13). 4

5 Le calcul des différences simples par rapport à une référence commune montre principalement les effets liés à la topographie (différence d altitude) et de structure géologique (densité) (cf. Fig.3) avec des amplitudes de l ordre de quelques milligal. Tous les écarts sont compris entre 0 et -17 milligals. Fig. 4. Double différences de gravité (en microgal) par rapport à la station de référence GPK1 (code 0) des 11 stations du réseau de Soultz (1 à 11) et des 2 stations d ECOGI (12-13). La répétition temporelle en 2013 et 2014 à un rythme hebdomadaire pendant l été des mesures sur ce réseau conduit au calcul des doubles différences (par rapport au temps et par rapport à l espace) en gravité : 5

6 où x 0 est une station de référence et t 0 un temps de référence. Les variations trouvées sont, quant à elles, beaucoup plus faibles (en dizaines de µgal) (cf. Fig. 4) et sont liées en principe à la déformation verticale, à la redistribution des eaux souterraines (humidité du sol + niveaux d aquifère) et au fonctionnement du réservoir géothermal. Fig. 5. Evolution temporelle des doubles différences de gravité (en µgal) en 2013 et 2014 (haut) ; zoom sur 2014 (bas). Les écart-types (SD) pour chaque campagne sont indiqués dans la partie supérieure et le rectangle bleu représente notre zone d incertitude (à ± 1 SD) des variations de gravité. 6

7 Les valeurs des écarts-types (SD) représentés sur la figure 5 sont indiquées dans les tableaux 2 et 3. L analyse statistique des campagnes de 2013 et 2014 appelle deux remarques : les valeurs de l écart-type en 2013 sont d un ordre de grandeur plus fort qu en 2014 les valeurs de l écart-type de 2014 sont faibles et varient entre 2.6 et 6.8 µgal Station Survey 1 (2/7/2013) Survey 2 (8/7/2013) Survey 3 (16/7/2013) Survey 4 (23/7/2013) Average SD Tableau 2. Ecart-type moyen (en µgal) des campagnes de gravimétrie en Station Survey 1 (1/7/2014) Survey 2 (15/7/2014) Survey 3 (23/7/2014) Survey 4 (5/8/2014) Survey 5 (11/8/2014) Survey 6 (18/8/2014) Average SD Tableau 3. Ecart-type moyen (en µgal) des campagnes de gravimétrie en Comme le protocole de mesures (nombre de stations par boucle, nombre de boucles, temps imparti à la mesure en chaque station, conditions d environnement) est identique, cette différence notoire est attribuée à l instrument lui-même qui est différent entre les deux années. Le CG5 utilisé en 2013 appartenant à l EOST est le seul disponible et était connu pour son manque de convergence des mesures et sa dérive peu stable. L instrument utilisé en 2014 est neuf et visiblement de meilleure qualité. Suite à notre étude, le CG5 de 2013 a d ailleurs été renvoyé chez le constructeur Scintrex pour réparation. Si on trace la zone d incertitude autour de la référence 0 (zone rectangulaire bleue de la fig. 5), on constate que l ensemble des variations observées sur le réseau de Soultz (à quelques exceptions près) est comprise dans cette zone et est donc non significative. En d autres termes, nous n observons pas de variations de gravité dans ce réseau qui dépasse notre précision de mesure. Par contre, les stations 12 et 13 autour de Rittershoffen sortent de cette zone et montrent une variation relative qui peut atteindre 25 µgal par rapport à GPK1 (campagne du début août 2014). Ce résultat est à prendre avec précaution car la boucle de Rittershoffen est la plus longue en distance et en temps de notre étude et peut donc être plus affectée par les erreurs d élimination de la dérive de l instrument. De nouvelles mesures ont été effectuées cet automne sur les stations 12 et 13 pour savoir s il existe réellement une corrélation entre nos variations de pesanteur et les différents tests qui ont commencé sur ECOGI au début du mois d août 2014 sur le second puits (communication personnelle ES-G). II. Modélisation gravimétrique des effets géothermaux Parallèlement à notre activité de mesures, un autre aspect important de notre projet qui a été développé en 2014 est la modélisation des effets de gravité de surface potentiellement induits par un réservoir géothermique. 7

8 Les approches simplistes sont de type point massique (Mogi) : g G M/d 2, où on suppose l anomalie de masse M concentrée en un point à une profondeur donnée d, ou de type plateau de Bouguer : g (µgal) 42 M / A, où M est en Tonnes et la surface A en m 2, cette dernière relation étant, quant à elle, indépendante de la profondeur. Nous avons choisi une autre approche beaucoup plus réaliste que les approches simplistes précitées. L objectif est de se mettre dans les conditions réelles et cela depuis le modèle géologique utilisé jusqu au calcul de l effet gravimétrique. Cette approche consiste à prendre le modèle géologique 3D de la région d étude, effectuer sa discrétisation en éléments finis (tétraèdres) puis de calculer son effet gravimétrique en utilisant les densités moyennes des structures géologiques. Le modèle géologique est ensuite perturbé suivant le type de stimulation hydraulique à prendre en compte (débit, durée, type d eau injectée, profondeur d injection, etc). A la fin, une différence est calculée entre la réponse gravimétrique du modèle initial et sa réponse après stimulation. Fig. 6. Modèle géologique préexistant de Soultz-Sous-Forêt (Baillieux et al., 2012) sans le remplissage Tertiaire et sans le socle. Le modèle local extrait est utilisé pour estimer l effet gravimétrique en surface due à une perturbation de masse de 173 MT à 2 km de profondeur. La discrétisation en tétraèdres est 8

9 également montrée (haut) ; variation de gravité en surface (en milligal) résultante de cette perturbation de masse sur une échelle locale. Le carré noir montre le prolongement en surface de la position réelle du volume perturbé en profondeur. Les points montrent les stations gravimétriques simulées (bas). Les conditions réelles sont également prises en compte dans notre modélisation, comme par exemple, le fait de mettre les stations de mesures sur la surface topographique, d utiliser les vraies valeurs de densité ainsi que le modèle géologique réel. L incertitude de la réponse gravimétrique calculée ne dépasse pas le µgal. Ce formalisme est général et applicable à tout système géothermique. A titre d exemple, la figure 6 montre une modélisation de la variation de g en surface résultant de l injection d eau à une profondeur de 2 km à un débit de 20l/s pendant 100 jours. Le modèle géologique statique utilisé est extrait du modèle de Baillieux (2012) dérivé de données sismiques et de puits de forage et consiste en 6 couches 30 x 20 x 5 km 3. On constate qu en restant sur des anomalies de densité à grande profondeur qui soient réalistes pour les sites de Soultz et Rittershoffen, la variation prédite est très faible et inférieure au µgal, donc a priori inobservable en microgravimétrie. Notons que cette amplitude de prédiction très faible pour Soultz est en accord avec l absence de variations observées significatives sur ce site, où aucune activité n a eu lieu depuis le début de l été 2013 quand nous avons commencé notre suivi gravimétrique. III. Mise au point du programme de calcul PyGrav Afin de faciliter le traitement des mesures de gravité sur le réseau de répétition, un programme a été développé (CDD B. Hector) au cours du premier semestre Pour l instant seule la branche Suivi temporel (Monitoring) est opérationnelle. Ce programme a été écrit sous Python et permet, à partir des fichiers bruts du gravimètre Scintrex CG5, de corriger de la marée lunisolaire et de la pression atmosphérique et d éliminer, par une méthode de minimisation par moindres carrés, la dérive instrumentale. La première étape conduit aux différences de g simples puis, lors des répétitions du réseau, aux doubles différences de g. L architecture du programme PyGrav est données dans la figure 7 et un exemple de fenêtre graphique traçant les points de gravité, leur erreur, ainsi que les tilts X et Y, dans la figure 8. Une sélection de valeurs à conserver peut être faite soit manuellement soit automatiquement (rejet des points d erreur supérieure à un seuil ou avec des tilts supérieurs à un seuil, ou n ayant pas la longueur de mesures voulue, etc ). 9

10 Fig. 7. Organigramme du programme PyGrav Fig. 8. Exemple de fenêtre graphique dans PyGrav 10

11 IV. Références Communications Hinderer, J., Hybrid gravimetry: on recent scientific achievements, Progress in Geodesy Research Symposium, Wuhan, China, April 2014 (invited). Hinderer, Jacques, Marta Calvo, Basile Hector, Umberto Riccardi, Gilbert Ferhat, Yassine Abdelfettah & Jean-Daniel Bernard, Monitoring of geothermal reservoirs by hybrid gravimetry, EGW 2014, Karlsruhe, November Ferhat, Gilbert, Gilles Ménard, Jean-Philippe Malet, Jacques Hinderer, Vertical ground deformation monitored by precise leveling: Ubaye, Southern Alps & geothermal exploitations sites Soultz-sous-Forêts & Rittershoffen, Alsace, G2 Workshop, Strasbourg, November Rapport DUBOIS Frédéric, NARDY Arthur, SACHET Cédric, DESCHEPPER Baptiste, Rapport de stage sur les mesures microgravimétriques autour du site de géothermie profonde de Soultz-Sous-Forêts Article Hinderer, Jacques, Marta Calvo, Basile Hector, Umberto Riccardi, Gilbert Ferhat, Yassine Abdelfettah & Jean-Daniel Bernard, Monitoring of geothermal reservoirs by hybrid gravimetry, Geothermal Energy, to be submitted. V. Bilan financier (2014) Fonds projet Montant restant ,00 244,30 Dépenses Restant Masse Fonctionnement 4 000, ,31-200,31 Masse investissement 0,00 0,00 0,00 Masse personnel , ,39 444,61 11

12 B/ Proposition d actions en 2015 Après deux ans de suivi temporel du réservoir géothermal de Soultz et de Rittershoffen par gravimétrie hybride, nous proposons de poursuivre notre investigation par les actions suivantes : Mesures de gravité Il y a une nécessité de poursuivre les campagnes de micro-gravimétrie en 2015 pour plusieurs raisons. D une part, nous avons vu que des raisons instrumentales expliquent un suivi en 2013 très peu précis au contraire du suivi de 2014 de l ordre de 5 µgal ; il nous faut confirmer ce faible niveau d incertitude et voir aussi l éventuelle variation sur une durée de 12 mois. D autre part, nous n avons de variations significatives de g à Rittershoffen qu en 2014 et de plus uniquement sur deux stations ; il est nécessaire d étendre le réseau autour d ECOGI en implantant entre 2 et 4 nouvelles stations en plus des deux existantes. Une autre raison est que nous espérons un redémarrage des activités du site de Soultz en 2015, alors que nos deux saisons de mesures correspondent à un site en arrêt. De même, des phases de test vont se présentées sur le site d ECOGI en 2015 dans la continuité de ce projet industriel et nous essaierons de caler certaines de nos campagnes en fonction d un calendrier connu de tests. La qualité d un réseau de micro-gravimétrie dépend aussi de la stabilité du point de référence (en l occurrence GPK1). Nous utilisons actuellement le local de stockage mais de nombreux objets massifs sont souvent déplacés à proximité immédiate du notre point de référence (cf. Fig. 9). Par conséquent, nous proposons: Fig. 9. Point de référence GPK1 à l intérieur du local de stockage du GEIE. 1/ l installation d un pilier et d un abri sur le site du GEIE (à proximité du local de stockage de GPK1) qui permette des mesures de référence en gravité plus stables que le local de stockage et aussi une plus grande plage de mesures en début et fin de journée notamment en été 2/ la reconduction de 2 mesures de gravité absolue (FG5) à GPK1 pour le suivi à long terme de la stabilité du site de référence 3/ la poursuite des mesures de gravité relative (CG5) sur le réseau de 11 stations microgravimétriques de Soultz-sous-Forêts 12

13 4/ l extension du réseau microgravimétrique de Rittershoffen à 4 ou 6 stations et le calage de certaines campagnes au calendrier des activités du site d ECOGI. L ensemble de ces mesures seront assurées notamment par deux stages étudiant pendant l été 2014 (1A /M1) et par l équipe de gravimétrie de l EOST en dehors de cette période. Modélisation et traitement des données En plus de ces actions de mesures, nous poursuivrons notre effort de modélisation des effets de variations spatio-temporelles de gravité attendus dans la limite des connaissances actuelles du fonctionnement des réservoirs de Soultz et de Rittershoffen. En particulier, nous quantifierons de façon plus précise les effets en gravité sur la base des informations fournies par ES-G lors des différentes phases de test d ECOGI. Ceci pourra se faire dans le cadre de la prolongation du contrat de Y. AbdelFettah (CDD de 1 an à 50 % présentée par P. Sailhac dans son projet d investigation magnéto-tellurique). Un autre aspect qui sera étudié est la modélisation des effets de gravité en profondeur en se rapprochant des sources perturbatrices. Nous prendrons également contact avec les constructeurs de gravimètres de forage (Scintrex, LaCoste Romberg) pour voir dans quelles conditions une expérience de mesures en forage peut être envisagée. La mise au point de la branche statique du logiciel PyGrav, prenant en compte les corrections d altitude et de terrain avant le calcul de l anomalie de Bouguer, reste à faire. Ceci pourra se faire en combinant le savoir-faire de Y. Abdelfettah et les compétences en langage Python d un CDD en informatique. Participants Nom Prénom Emploi actuel Rôle/Responsabilité dans le projet HINDERER Jacques DR CNRS Porteur du projet/coordination Gravimétrie hybride ROSAT Séverine CR CNRS Traitement des données de gravimétrie (marées, bruit sismique et subsismique) BOY Jean-Paul Physicien- Adjoint Modélisation des surcharges hydrologiques, atmosphériques et océaniques-modèles de marée ROGISTER Yves MdC UdS Modélisation gravito-élastique du réservoir LITTEL Fréderic AI CNRS Responsable technique des gravimètres supraconducteurs de l OGS BERNARD Jean-Daniel IE UdS Responsable technique du gravimètre absolu FG5#206 X CDD 3 mois Mise au point de la branche statique du logiciel PyGrav ABDELFETTAH* Yassine CDD 1 an Modélisation gravimétrique directe et (25 %) inverse ; approche jointe gravimétrie-mt * CDD partagé avec le projet MT de P. Sailhac 13

14 Demande budgétaire 2015 A/ Logistique Installation d un pilier et d un abri sur le site du GEIE comprenant l achat d un abri, les travaux de maçonnerie (pilier) et d installation électrique B/ Missions de mesures Missions Soultz gravimètre absolu FG5 2 missions (3 jours x 2 personnes) 960 Missions Soultz Scintrex CG5 2 stages d été (4 personnes x 2 mois) 4200 comprenant les per diem des missions sur le terrain + frais de véhicule personnel 4 missions (3 jours x 2 personnes) 1920 Sous-total Missions de mesures 7080 C/ Personnel CDD 3 mois (coût 3010 /mois)* 9030 Sous-total personnel 9030 Total demandé * la demande de CDD d un an en modélisation gravimétrique/mt concernant Y. Abdelfettah est chiffrée intégralement dans la demande de P. Sailhac. 14

LA GÉOTHERMIE EN ALSACE

LA GÉOTHERMIE EN ALSACE www.es-geothermie.fr www.es-groupe.fr LA GÉOTHERMIE EN ALSACE GÉOTHERMIE PROFONDE, L HISTOIRE 2 LA GÉOTHERMIE EN ALSACE Il y a les nuages, il y a la pluie. Et il y a cette petite goutte d eau qui tombe

Plus en détail

Le Métro M2 de Lausanne : site exemplaire d une application de microgravimétrie urbaine

Le Métro M2 de Lausanne : site exemplaire d une application de microgravimétrie urbaine Le Métro M2 de Lausanne : site exemplaire d une application de microgravimétrie urbaine Pier Vittorio Radogna, Raymond Olivier et Philippe Logean emails: piervittorio.radogna@ig.unil.ch, raymond.olivier@ig.unil.ch

Plus en détail

Magneto Telluric Monitoring of geothermal reservoir ( SMT Géothermie )

Magneto Telluric Monitoring of geothermal reservoir ( SMT Géothermie ) LABEX G EAU THERMIE PROFONDE Call for Project 2014 2015 Magneto Telluric Monitoring of geothermal reservoir ( SMT Géothermie ) Project proposed by Pascal SAILHAC IPGS English Abstract Among the innovative

Plus en détail

Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales

Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales Richard Biancale Conseil Scientifique du GRGS Observatoire de Paris, 10 avril 2008 L état de l art des modèles CHAMP: modèles 50 fois moins précis que

Plus en détail

Correction de la géothermie

Correction de la géothermie Correction de la géothermie Les ondes issues d un séisme survenu en Alsace sont enregistrées dans différentes stations (Doc. 1). On dispose ainsi du temps de parcours des ondes P réfléchies sur le Moho

Plus en détail

RESIF Une infrastructure de recherche pour l'observation des déformations de la terre site web : http://www.resif.fr

RESIF Une infrastructure de recherche pour l'observation des déformations de la terre site web : http://www.resif.fr RESIF Une infrastructure de recherche pour l'observation des déformations de la terre site web : http://www.resif.fr Catherine Péquegnat Univ. Grenoble Alpes, ISTerre, F-38041 Grenoble, France CNRS, ISTerre,

Plus en détail

L observation et le contrôle des sites de stockage de CO 2

L observation et le contrôle des sites de stockage de CO 2 L observation et le contrôle des sites de stockage de CO 2 Laurent Jammes, Guillemette Picard Schlumberger Carbon Services Technique Académie des sciences Paris 19 Mai 2009 Plan de la présentation 2 La

Plus en détail

Africa GIS & SIGAFRIQUE network

Africa GIS & SIGAFRIQUE network Africa GIS & SIGAFRIQUE network Final meeting of the pilot phase (2003-2005): 2005): main results SIG Afrique & Réseau SIGAfrique Réunion finale de la phase pilote (2003-2005): 2005): principaux résultats

Plus en détail

6 ème réunion du réseau Monitoring de l IEA GHG (Natchez, Mississipi, EUA) GHGT10, Amsterdam Hubert Fabriol

6 ème réunion du réseau Monitoring de l IEA GHG (Natchez, Mississipi, EUA) GHGT10, Amsterdam Hubert Fabriol 6 ème réunion du réseau Monitoring de l IEA GHG (Natchez, Mississipi, EUA) GHGT10, Amsterdam Hubert Fabriol Chaire CTSC, séminaire de restitution du 1 er décembre 2010 Présentation de l IEA GHG www.ieagreen.org.uk

Plus en détail

ASSURER LA QUALITE DES RESULTATS D ESSAI ET D ETALONNAGE Assuring the quality of test and calibration results

ASSURER LA QUALITE DES RESULTATS D ESSAI ET D ETALONNAGE Assuring the quality of test and calibration results ASSURER LA QUALITE DES RESULTATS D ESSAI ET D ETALONNAGE Assuring the quality of test and calibration results Soraya Amarouche Armelle Picau Olivier Pierson Raphaël Deal Laboratoire National de Métrologie

Plus en détail

Le projet franco-allemand de géothermie profonde de Soultz-sous-Forêts

Le projet franco-allemand de géothermie profonde de Soultz-sous-Forêts Le projet franco-allemand de géothermie profonde de Soultz-sous-Forêts Nicolas CUENOT & Albert GENTER GEIE Exploitation Minière de la Chaleur cuenot@soultz.net Sobriété et efficacité énergétiques 28 novembre

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise.

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise. décembre 8 Yann DUCHEMIN Citroën C4-Coupé, Entreprise Etude Annuelle Analyse expérimentale et données constructeur Au terme d une année d utilisation d un véhicule de marque Citroën, et de type C4- coupé

Plus en détail

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007 Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) SENTINELLE Réf. : ANR-07-PCO2-007 Ph. de DONATO (INPL-CNRS) (Coordonnateur) PARTENAIRES Durée : 3 ans + 7 mois

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien)

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Alain Bretto & Joël Priolon - 25 mars 2013 Question Dans un équilibre

Plus en détail

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Information aux medias Saint-Denis, France, 17 janvier 2013 L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Des revenus liés au Cloud estimés à près d un milliard d euros d ici 2015

Plus en détail

mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch

mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch GEothermie 2020 La géothermie c est quoi? Plus de 99% du volume terrestre présente une température de plus de

Plus en détail

SmartTWOMC/TM Guide de commande Ordering Guide

SmartTWOMC/TM Guide de commande Ordering Guide SmartTWOMC/TM Guide de commande Ordering Guide Table des matières Liste des produits............................... 4 Configurations murales........................... 6 Configurations sur poteau.........................

Plus en détail

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ANALYSIS OF THE EFFICIENCY OF GEOGRIDS TO PREVENT A LOCAL COLLAPSE OF A ROAD Céline BOURDEAU et Daniel BILLAUX Itasca

Plus en détail

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER To cite this version: Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER. AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Lancement de la 1 ère chaire industrielle en géothermie profonde le 4 avril 2014

DOSSIER DE PRESSE. Lancement de la 1 ère chaire industrielle en géothermie profonde le 4 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE Lancement de la 1 ère chaire industrielle en géothermie profonde le 4 avril 2014 SOMMAIRE La géothermie profonde, une énergie d avenir... 3 } Les différents types de géothermie, de la

Plus en détail

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES Bertrand GOTTIN Directeurs de thèse: Cornel IOANA et Jocelyn CHANUSSOT 03 Septembre 2010 Problématique liée aux Transitoires

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

CG3TOOL PROGRAMME SCINTREX 3/3M INTERACTIF DE TRAITEMENT DE DONNÉES GRAVIMÉTRIQUES G. GABALDA S. BONVALOT. (Version 3.1 / Unix - Juin 2000)

CG3TOOL PROGRAMME SCINTREX 3/3M INTERACTIF DE TRAITEMENT DE DONNÉES GRAVIMÉTRIQUES G. GABALDA S. BONVALOT. (Version 3.1 / Unix - Juin 2000) CG3TOOL PROGRAMME INTERACTIF DE TRAITEMENT DE DONNÉES GRAVIMÉTRIQUES SCINTREX CG-3/3M CG 3/3M (Version 3.1 / Unix - Juin 2000) G. GABALDA S. BONVALOT Germinal GABALDA IRD - Institut de Recherche pour le

Plus en détail

GISAfrica First phase closure meeting East African Pole. SIGAfrique Réunion de clôture de la première phase Pôle Afrique de l est

GISAfrica First phase closure meeting East African Pole. SIGAfrique Réunion de clôture de la première phase Pôle Afrique de l est GISAfrica First phase closure meeting East African Pole SIGAfrique Réunion de clôture de la première phase Pôle Afrique de l est Ethiopia MAURITANIE MALI Kenya SENEGAL GUINEE Ouagadougou BURKINA FASO NIGER

Plus en détail

Services internationaux en géodésie spatiale

Services internationaux en géodésie spatiale «40 ans du GRGS, 1971 2011» Services internationaux en géodésie spatiale F. Deleflie, D. Gambis, P. Bonnefond, et Z. Altamimi, S. Bonvalot 1 Implication GRGS dans les services «40 ans du du GRGS, 1971

Plus en détail

SURVOL DES SYSTÈMES GÉOTHERMIQUES COMMERCIAUX

SURVOL DES SYSTÈMES GÉOTHERMIQUES COMMERCIAUX SURVOL DES SYSTÈMES GÉOTHERMIQUES COMMERCIAUX Philippe Pasquier, ing., Ph.D. Département des génies civil, géologique et des mines Polytechnique Montréal Plan de la conférence Généralités Géothermie de

Plus en détail

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION THÈSE N O 2388 (2001) PRÉSENTÉE AU DÉPARTEMENT D'INFORMATIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonnet Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriétés générales des capteurs Notion de mesure Notion de capteur: principes, classes,

Plus en détail

L Ecole et observatoire des sciences de la Terre

L Ecole et observatoire des sciences de la Terre L Ecole et observatoire des sciences de la Terre Michel GRANET LabEx G-EAU-THERMIE PROFONDE JOURNÉE DE LANCEMENT 14 Juin 2012 Un peu d histoire des sciences de la Terre à Strasbourg Quelques dates clés

Plus en détail

Panorama de la recherche au BRGM sur le stockage géologique de CO2

Panorama de la recherche au BRGM sur le stockage géologique de CO2 Panorama de la recherche au BRGM sur le stockage géologique de CO2 81 eme congrès de l'acfas Le BRGM: service géologique français Le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) est l'établissement

Plus en détail

Mesures et incertitudes

Mesures et incertitudes En physique et en chimie, toute grandeur, mesurée ou calculée, est entachée d erreur, ce qui ne l empêche pas d être exploitée pour prendre des décisions. Aujourd hui, la notion d erreur a son vocabulaire

Plus en détail

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF 2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF Kick off transnational project meeting June 6 & 7th 2011 6 et 7 Juin 2011 CERGY/ VAL D OISE Monday june 6th morning

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

Exploitation de la micro-sismique pour le monitoring de la fracturation Etude de faisabilité

Exploitation de la micro-sismique pour le monitoring de la fracturation Etude de faisabilité المعهد الجزاي ري للبترول INSTITUT ALGERIEN DU PETROLE JOURNEES D ETUDES TIGHT & SHALE RESERVOIRS 17-18 Septembre 2013 Sheraton, Alger Exploitation de la micro-sismique pour le monitoring de la fracturation

Plus en détail

Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services

Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services 69 Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services M. Bakhouya, J. Gaber et A. Koukam Laboratoire Systèmes et Transports SeT Université de Technologie de Belfort-Montbéliard

Plus en détail

La géothermie: ou comment utiliser les «chauds-froids» de la Terre sans s enrhumer

La géothermie: ou comment utiliser les «chauds-froids» de la Terre sans s enrhumer Cours de géologie de l environnement Prof. A. Parriaux La géothermie: ou comment utiliser les «chauds-froids» de la Terre sans s enrhumer Table des matières - Bases géologiques de la géothermie - Principaux

Plus en détail

Contrôle par commande prédictive d un procédé de cuisson sous infrarouge de peintures en poudre.

Contrôle par commande prédictive d un procédé de cuisson sous infrarouge de peintures en poudre. Contrôle par commande prédictive d un procédé de cuisson sous infrarouge de peintures en poudre. Isabelle Bombard, Bruno da Silva, Pascal Dufour *, Pierre Laurent, Joseph Lieto. Laboratoire d Automatique

Plus en détail

$SSOLFDWLRQGXNULJHDJHSRXUOD FDOLEUDWLRQPRWHXU

$SSOLFDWLRQGXNULJHDJHSRXUOD FDOLEUDWLRQPRWHXU $SSOLFDWLRQGXNULJHDJHSRXUOD FDOLEUDWLRQPRWHXU Fabien FIGUERES fabien.figueres@mpsa.com 0RWVFOpV : Krigeage, plans d expériences space-filling, points de validations, calibration moteur. 5pVXPp Dans le

Plus en détail

Distribution d électricité et réseaux souterrains

Distribution d électricité et réseaux souterrains Distribution d électricité et réseaux souterrains Cabos 09-2 - 3 octobre 2009 Maceió, Alagoas, Brésil Les réseaux de distribution : un enjeu essentiel Les réseaux de distribution constituent une infrastructure

Plus en détail

Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc. 2007

Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc. 2007 Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc. 2007 Philippe de DONATO Université de Lorraine/CNRS Co-auteurs: C. PRINET, B. GARCIA, H. LUCAS, Z. POKRYSZKA, S. LAFORTUNE, P. FLAMANT, F. GIBERT, D. EDOUART,

Plus en détail

Differential Synchronization

Differential Synchronization Differential Synchronization Neil Fraser Google 2009 BENA Pierrick CLEMENT Lucien DIARRA Thiemoko 2 Plan Introduction Stratégies de synchronisation Synchronisation différentielle Vue d ensemble Dual Shadow

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan Document : Plan Qualité Spécifique du Projet Project Specific Quality Plan Référence Reference : QP-3130-Rev 01 Date Date : 12022008 Nombre de Pages Number of Pages : 6 Projet Project : JR 100 Rédacteur

Plus en détail

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Mémoire de stage Promotion 2010 Priscillia VON HOFMANN Abstract Today, the importance

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Les réservoirs géothermaux de haute énergie: de l exploration à l exploitation. (l exemple de Bouillante)

Les réservoirs géothermaux de haute énergie: de l exploration à l exploitation. (l exemple de Bouillante) EnSciTerre, Cycles de conférences de l OSUC Les réservoirs géothermaux de haute énergie: de l exploration à l exploitation. (l exemple de Bouillante) E. Bourdon Sommaire - Qu est-ce qu un réservoir géothermal

Plus en détail

[Résumé: Intégration d un contrôle automatisé dans une station de test électrique]

[Résumé: Intégration d un contrôle automatisé dans une station de test électrique] SEPTEMBRE 2013 INSA de Strasbourg Génie électrique : Option énergie Par : Adnane BOUKHEFFA Tuteur Institutionnel : M. Guy STURTZER Réalisé au sein du Groupe Legrand 290 Avenue de Colmar, Strasbourg 67100

Plus en détail

Cours de physique: sixième. Yves Delhaye

Cours de physique: sixième. Yves Delhaye Cours de physique: sixième Yves Delhaye 13 septembre 2006 Copyright (c) 2004-2006 Yves Delhaye. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation

Plus en détail

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Project Introduction and Stakeholder Consultation Introduction du projet et consultations publiques Agenda/Aperçu

Plus en détail

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION Ficep Group Company MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION KEEP ADVANCING " Reach your expectations " ABOUT US For 25 years, Steel Projects has developed software for the steel fabrication industry.

Plus en détail

Profils verticaux de la couverture nuageuse, de ses propriétés et des aérosols: données du lidar CALIOP et du radar CLOUDSAT (DARDAR) de 2006 à 2012

Profils verticaux de la couverture nuageuse, de ses propriétés et des aérosols: données du lidar CALIOP et du radar CLOUDSAT (DARDAR) de 2006 à 2012 T1.3 (Tropics) Diurnal cycle of cloud cover in the tropical regions: combined use of geostationary satellite, A-Train measurements and lidar/radar ground station measurements. Coordination : G. Sèze (LMD)

Plus en détail

PRODIGUER un noeud français de distribution de données GIEC/IPCC

PRODIGUER un noeud français de distribution de données GIEC/IPCC PRODIGUER un noeud français de distribution de données GIEC/IPCC Sébastien Denvil et Olivier Marti Pôle de Modélisation, IPSL Prodiguer - Mercredi 18 juin 2008 1 Le contexte : le compte à rebours du rapport

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN TURQUIE

AMBASSADE DE FRANCE EN TURQUIE AMBASSADE DE FRANCE EN TURQUIE SERVICE DE COOPERATION ET D ACTION CULTURELLE Projets de coopération universitaire et scientifique franco-turque / Turkish-French university and scientific cooperation projects

Plus en détail

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership:

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: Supporting policy dialogue on national health policies, strategies and plans and universal coverage Year 2 Report Jan. 2013 - - Dec. 2013 [Version

Plus en détail

English Q&A #1 Braille Services Requirement PPTC 144918. Q1. Would you like our proposal to be shipped or do you prefer an electronic submission?

English Q&A #1 Braille Services Requirement PPTC 144918. Q1. Would you like our proposal to be shipped or do you prefer an electronic submission? English Q&A #1 Braille Services Requirement PPTC 144918 Q1. Would you like our proposal to be shipped or do you prefer an electronic submission? A1. Passport Canada requests that bidders provide their

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DES PARCS, MILIEUX NATURELS ET ESPACES VERTS PARKS, NATURAL HABITATS AND GREEN SPACES MASTER PLAN

PLAN DIRECTEUR DES PARCS, MILIEUX NATURELS ET ESPACES VERTS PARKS, NATURAL HABITATS AND GREEN SPACES MASTER PLAN PLAN DIRECTEUR DES PARCS, MILIEUX NATURELS ET ESPACES VERTS PARKS, NATURAL HABITATS AND GREEN SPACES MASTER PLAN Présentation publique du jeudi 10 septembre, 2009 Public presentation of Thursday, September

Plus en détail

Ingénierie et gestion des connaissances

Ingénierie et gestion des connaissances Master Web Intelligence ICM Option Informatique Ingénierie et gestion des connaissances Philippe BEAUNE Philippe.Beaune@emse.fr 18 novembre 2008 Passer en revue quelques idées fondatrices de l ingénierie

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation

Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation Propriétés des images numériques Contraintes sur l interprétation M.LOUYS, Traitement d images et problèmes inverses Master Astrophysique, Observatoire de Strasbourg, 2013 Propriétés générales d une image

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

Formula Negator, Outil de négation de formule.

Formula Negator, Outil de négation de formule. Formula Negator, Outil de négation de formule. Aymerick Savary 1,2, Mathieu Lassale 1,2, Jean-Louis Lanet 1 et Marc Frappier 2 1 Université de Limoges 2 Université de Sherbrooke Résumé. Cet article présente

Plus en détail

ADELFE : Atelier de développement de logiciels à fonctionnalité émergente

ADELFE : Atelier de développement de logiciels à fonctionnalité émergente ADELFE : Atelier de développement de logiciels à fonctionnalité émergente Gauthier Picard*, Carole Bernon*, Valérie Camps**, Marie- Pierre Gleizes* * Institut de Recherche en Informatique de Toulouse Université

Plus en détail

La surveillance appliquée à la gestion des risques géotechniques miniers

La surveillance appliquée à la gestion des risques géotechniques miniers Symposium on Innovation and Technology in The Phosphate Industry - SYMPHOS May 6-10, 2013 Agadir, Marocco La surveillance appliquée à la gestion des risques géotechniques miniers Méthodes et Technologies

Plus en détail

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files..

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files.. Sommaire Installation... 2 After the download... 2 From a CD... 2 Access codes... 2 DirectX Compatibility... 2 Using the program... 2 Structure... 4 Lier une structure à une autre... 4 Personnaliser une

Plus en détail

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains Synthèse du projet GEOSOL: Intégration énergétique dans les bâtiments par l utilisation combinée de l énergie solaire et de la géothermie basse température

Plus en détail

Compte rendu d activité Convention MEDD N CV05000177

Compte rendu d activité Convention MEDD N CV05000177 Centre Sismologique Euro Méditerranéen Compte rendu d activité Convention MEDD N CV05000177 Edition Rédacteur Approbateur Emetteur Nom Gilles Mazet-Roux Stéphanie Godey Rémy Bossu Unité CSEM CSEM CSEM

Plus en détail

Automatisation de la Mesure sur un Stand d Essai pour les Chauffe - Eau Solaires

Automatisation de la Mesure sur un Stand d Essai pour les Chauffe - Eau Solaires Rev. Energ. Ren. : Journées de Thermique (2001) 47-52 Automatisation de la Mesure sur un Stand d Essai pour les Chauffe - Eau Solaires C. Bouden et N. Ghrab-Morcos Laboratoire d Energie Solaire, Ecole

Plus en détail

Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs.

Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs. Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs. Niveaux : quatrième, troisième, seconde et première S. Matériel : 2 capteurs piézométriques, Logiciel

Plus en détail

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

Une interface graphique de modélisation basée sur le formalisme de Forrester

Une interface graphique de modélisation basée sur le formalisme de Forrester Une interface graphique de modélisation basée sur le formalisme de Forrester un plugin de modélisation GVLE Patrick Chabrier INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) (INRA) Stage Forrester

Plus en détail

Introduction à l approche bootstrap

Introduction à l approche bootstrap Introduction à l approche bootstrap Irène Buvat U494 INSERM buvat@imedjussieufr 25 septembre 2000 Introduction à l approche bootstrap - Irène Buvat - 21/9/00-1 Plan du cours Qu est-ce que le bootstrap?

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010 La SEVESC assure les services de l eau et de l assainissement de collectivités des départements

Plus en détail

Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique

Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique Régionalisation des régimes de perturbations et implications pour l aménagement dans un contexte de changement climatique Sylvie Gauthier, Chercheuse scientifique, successions forestières RNCan-SCF-CFL

Plus en détail

Élasticité des applications à base de services dans le Cloud

Élasticité des applications à base de services dans le Cloud 1/40 Élasticité des applications à base de services dans le Cloud Mourad Amziani 12 Tarek Melliti 1 Samir Tata 2 1 IBISC, EA4526, Université d'évry Val-d'Essonne, Évry, France 2 UMR CNRS Samovar, Institut

Plus en détail

Industrial Phd Progam

Industrial Phd Progam Industrial Phd Progam Catalan Government: Legislation: DOGC ECO/2114/2012 Modification: DOGC ECO/2443/2012 Next: Summary and proposal examples. Main dates March 2013: Call for industrial Phd projects grants.

Plus en détail

Condition Monitoring pour une gestion efficace du coût de possession.

Condition Monitoring pour une gestion efficace du coût de possession. Condition Monitoring pour une gestion efficace du coût de possession. HYDAC Allemagne HYDAC Chine HYDAC Danemark Le partenaire compétent pour le Condition Monitoring. Avec plus de 4.000 collaborateurs

Plus en détail

La géothermie à Meaux : une nouvelle phase de développement

La géothermie à Meaux : une nouvelle phase de développement La géothermie à Meaux : une nouvelle phase de développement Qu est-ce que la géothermie? Définition La géothermie est l exploitation de l énergie thermique du sous-sol. Le gradient de la Terre est de 3

Plus en détail

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Masters de Mathématiques à l'université Lille 1 Mathématiques Ingénierie Mathématique Mathématiques et Finances Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Mathématiques appliquées

Plus en détail

Optimisation d une fonction de transmission d ordres

Optimisation d une fonction de transmission d ordres Optimisation d une fonction de transmission d ordres pour driver à très haute isolation galvanique. Application aux modules IGBT pour onduleurs multi-niveaux MMC (Multilevel Modular Converters). Sokchea

Plus en détail

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Alexandre Nassiopoulos et al. Journée d inauguration de Sense-City, 23/03/2015 Croissance de la demande énergétique et

Plus en détail

ICOS Integrated Carbon Observing System http://www.icos-infrastructure.eu/

ICOS Integrated Carbon Observing System http://www.icos-infrastructure.eu/ ICOS Integrated Carbon Observing System http://www.icos-infrastructure.eu/ infrastructure.eu/ 1 Quantifier les flux régionaux Un réseau de 100 stations Pérenne, haute précision, homogène, opérationnelle

Plus en détail

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Sommaire 1: géothermie et ENR 2: la sonde géothermique 3: dimensionnement d une sonde simple 4: dimensionnement d un champ de sondes 5: TRT Source: EED

Plus en détail

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS MOSTAGANEM TUNISIE MAROC ALGERIE

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS MOSTAGANEM TUNISIE MAROC ALGERIE TUNISIE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS MOSTAGANEM MAROC ALGERIE FACULTES Sciences Economiques, Commerciales et de Gestion Sciences

Plus en détail

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES ETUDE N 06-1015/1A SYNTHESE / EXTENDED ABSTRACT FRANÇAIS / ENGLISH SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES DANS LE CONTEXTE DES SITES POLLUÉS MONITORING OF GROUNDWATER AT CONTAMINATED SITES août 2008 C. ROLLIN,

Plus en détail

Microscopie à force atomique

Microscopie à force atomique Microscopie à force atomique DETREZ Fabrice Table des matières 1 Principe 2 2 Analyse structurale 3 3 Interactions pointes surfaces 4 4 Boucle d asservissement et contrastes 6 5 Traitement des Images 8

Plus en détail

2. Les indicateurs de performance traduisant les pertes

2. Les indicateurs de performance traduisant les pertes La lutte contre les pertes du réseau d eau potable Le point au 1 er juin 2010 1. La lutte contre les pertes, en enjeu d actualité Le thème des pertes des réseaux d eau potable est un sujet d actualité.

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

TARIFS PIETONS SAISON PEDESTRIAN RATES SEASON 2014/2015 TARIFS ASSURANCE CARRE NEIGE CARRE NEIGE INSURANCE RATES 2014/2015

TARIFS PIETONS SAISON PEDESTRIAN RATES SEASON 2014/2015 TARIFS ASSURANCE CARRE NEIGE CARRE NEIGE INSURANCE RATES 2014/2015 FORFAITS PIETONS PEDESTRIAN PASSES TARIFS PIETONS SAISON PEDESTRIAN RATES SEASON 2014/2015 Adulte / Adult 14 à 64 ans inclus 14 to 64 years old Réduit / Reduced 5 à 13 ans inclus / 65 à 74 ans inclus 5

Plus en détail

RESERVOIR MONITORING A PARTIR D IMAGES SATELLITES APPLICATIONS POUR LES ACTIVITÉS AMONT DE SONATRACH EN ALGÉRIE

RESERVOIR MONITORING A PARTIR D IMAGES SATELLITES APPLICATIONS POUR LES ACTIVITÉS AMONT DE SONATRACH EN ALGÉRIE RESERVOIR MONITORING A PARTIR D IMAGES SATELLITES APPLICATIONS POUR LES ACTIVITÉS AMONT DE SONATRACH EN ALGÉRIE Johanna GRANDA (1), Alain ARNAUD (1) et Azzédine BOUDIAF (2) (1) ALTAMIRA INFORMATION S.L.,

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE Note: If there is insufficient space to answer a question, please attach additional

Plus en détail

Programme Bachelor Semestre d automne 2015

Programme Bachelor Semestre d automne 2015 Programme Bachelor Semestre d automne 2015 Catalogue de cours Droit International p. 2 International Marketing p. 3 Business Development Strategy p. 4 Analyse & Gestion Financière p. 5 Business Games I

Plus en détail

UNE EXPERIENCE, EN COURS PREPARATOIRE, POUR FAIRE ORGANISER DE L INFORMATION EN TABLEAU

UNE EXPERIENCE, EN COURS PREPARATOIRE, POUR FAIRE ORGANISER DE L INFORMATION EN TABLEAU Odile VERBAERE UNE EXPERIENCE, EN COURS PREPARATOIRE, POUR FAIRE ORGANISER DE L INFORMATION EN TABLEAU Résumé : Cet article présente une réflexion sur une activité de construction de tableau, y compris

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT Service du climat et de l efficacité énergétique Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique Synthèse SYNTHESE Prise en compte de l'élévation

Plus en détail