- L'EC2 détermine une longueur développée totale à mettre en œuvre sans considérer de réduction liée à la partie courbe.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "- L'EC2 détermine une longueur développée totale à mettre en œuvre sans considérer de réduction liée à la partie courbe."

Transcription

1 Eurocode 2 : Comment Arche Poutre calcule t-il les ancrages à l'eurocode 2? Logiciel : Module : Question : Rubrique : Difficulté : Arche Poutre Eurocode 2 : Comment Arche Poutre calcule t-il les ancrages à l'eurocode 2? Général * Réponse I. Problématique Dans la continuité de la FAQ sur le calcul du diamètre de mandrin de cintrage, nous vous proposons ici de voir le calcul détaillé d'un ancrage courbe à l'eurocode 2. En effet, l'eurocode 2 propose une méthode de calcul des ancrages sensiblement différente de ce qui se faisait au BAEL91. Plusieurs concepts sont apportés par cette nouvelle méthode de calcul : - Prise en compte de l'effet favorable du confinement dans la zone d'ancrage. Ce confinement peut avoir plusieurs origines différentes, ce qui correspond aux différents coefficients «α» permettant de réduire la longueur final d'ancrage nécessaire. - L'EC2 permet de réduire la longueur d'ancrage nécessaire lorsque les enrobages ou les espacements entre barres sont suffisant pour permettre la mobilisation du cône d'arrachement. - L'EC2 détermine une longueur développée totale à mettre en œuvre sans considérer de réduction liée à la partie courbe. II. Théorie 1. Contrainte limite d'adhérence Pour qu'un élément béton armé puisse fonctionner, il faut que tous les efforts repris par les armatures puissent être transmis au béton. Cette transmission des efforts se fera par adhérence entre l'acier et le béton. Comme le BAEL, l'eurocode 2 définit une contrainte limite d'adhérence, qui dépend : - De la résistance à la traction du béton. - Des nervures (aciers HA) et inclinaison des armatures lors du bétonnage. - De l'épaisseur de la gaine de béton. - Des aciers transversaux de couture des fissures de la gaine de béton. - Du serrage du béton à la mise en œuvre. - Du confinement par compression transversale. L'EN ( 8.4.2) définit la notion de «conditions d'adhérence» qui peuvent être bonnes ou médiocres, fonction de la position de l'armature par rapport au sens de coulage et à la dimension des pièces bétonnées. On peut donc parler de bonnes conditions d'adhérence dans les cas suivants : - Figure issue de l'en

2 - Armatures inférieures des dalles - Armatures supérieures des dalles de hauteur 250 cm. - Armatures verticales des voiles et poteaux coulés verticalement. Lorsque le calculateur a un doute sur la mise en œuvre, il convient de se placer en sécurité et de considérer des conditions d'adhérence «médiocres». Au niveau du module Arche poutre, afin de ne pas pénaliser le dimensionnement des ancrages dans certains cas, l'utilisateur a la possibilité de définir bonne condition d'adhérence pour toutes les barres à ancrer : La contrainte limite d'adhérence (au delà de laquelle, il y a rupture par écrasement des bielles) est définie par la formule : avec - f ctd est la résistance de calcul en traction du béton. - η 1 est un coefficient qui est lié aux conditions d'adhérence et à la position de la barre en cas de reprise de bétonnage (voir schéma ci-dessus). - η 1 = 1,0 si les conditions d'adhérence sont bonnes. - η 1 = 0,7 dans les autres cas. - η 2 est un paramètre qui dépend du diamètre de la barre : - η 2 = 1,0 pour un diamètre Φ 32 mm pour un diamètre Φ > 32 mm Pour qu'il n'y ait pas rupture du béton, la contrainte moyenne d'adhérence ne doit pas excéder cette contrainte limite. Par conséquent, l'ec2 propose de déterminer une longueur d'ancrage suffisante pour que cette contrainte ne soit pas dépasser. Cette longueur est appelée «Longueur d'ancrage droit de référence» et est notée l b,rqd. 2. Longueur d'ancrage droit de référence ( 8.4.3) L'EC2 définit une longueur d'ancrage droit de référence, notée l b,rqd. Cette valeur est calculée à partir de la formule suivante : - σ sd est la contrainte effective dans la barre que l'on souhaite ancrer. Prenons l'exemple suivant : - On a un effort de traction à reprendre sur l'appui de 138.7KN. - On a sur ce même appui (appui de dalle) 26HA8, qui représente une section totale de 13 cm 2. - La contrainte effective dans les armatures est donc - On calcul ensuite - η 1 = 1,0 car les conditions d'adhérence sont bonnes. - η 2 = 1,0 pour un diamètre Φ 32 mm

3 3. Longueur d'ancrage droit de calcul ( 8.4.4) La longueur d'ancrage de référence est une valeur théorique qu'il convient de pondérer en fonction d'un certain nombre de facteurs. C'est pourquoi, l'ec2 définit la notion de longueur d'ancrage de calcul, notée l bd qui se détermine à partir de la formule suivante : La signification des différents facteurs de cette formulation est la suivante : - α 1 : coefficient qui tient compte de la forme des barres. - α 2 : coefficient qui tient compte de l'enrobage minimal - α 3 : coefficient qui tient compte de l'effet de confinement des armatures transversales - α 4 : coefficient qui dépend si les barres sont soudées. - α 5 : coefficient qui tient compte de l'effet de la pression orthogonale au plan de fendage le long de l bd. Ces différents coefficients sont définis dans le tableau ci-après. Avec les schémas suivants, qui illustrent ce tableau :

4 Dans tous les cas, la valeur de l bd ne doit jamais être inférieure à une valeur mini définie par : - Ancrages de barres tendues = > l b,min > max{0,3l b,rqd ;10Φ,100mm} - Ancrages de barres comprimées = > l b,min > max{0,6l b,rqd ;10Φ,100mm} ATTENTION, l'ec2 ne prend pas en compte une amélioration de l'adhérence en fonction de la forme de l'ancrage (ancrage courbe). La longueur à prendre en compte est la longueur développée le long de l'ancrage, en partant de son extrémité. 4. Les ancrages courbes Les ancrages courbes sont en général des crochets avec un angle de 90, 135, 150 ou 180. Dans le cas d'un ancrage courbe, il faut vérifier que la longueur développée de l'ancrage est bien suffisante pour «sceller» la barre dans le béton. Le développé est fait de 3 tronçons : - Deux longueurs rectilignes l 1 et l 2 - Une partie courbe notée BC dans le schéma suivant : Contrairement au BAEL, l'eurocode 2 ne permet pas de tenir de l'effet de résistance due à la courbure de l'ancrage : seule la longueur développée de l'ancrage est à prendre en compte. III. Exemple On souhaite calculer la longueur l1 nécessaire pour assurer l'ancrage total (à 135 ) d'une barre HA 16 à l'extrémité d'une poutre sachant que la profondeur utile est de 18 cm et l'enrobage de 3cm. - f yk = 400 Mpa - f ck = 25 Mpa - Poutre de section 0.35*0.65m

5 - Enrobage de 3cm - Diamètre des armatures transversales : HA10 1. Contrainte limite d'adhérence η 1 = 1 = > les conditions d'adhérence sont considérées bonnes. η 2 = 1,0 pour un diamètre inférieur à 32 mm. 2. Longueur d'ancrage droit de référence 3. Longueur d'ancrage droit de calcul - En considérant cd = 3 cm (< à 3Φ), on a α 1 = 1 - α 3 = 1 = > on considère qu'il n'y a pas de confinement par des armatures transversales (pas d'aciers transversaux sur appui). - α 4 = 1 - α 5 = p - Pour p, on considère un confinement par compression transversale du à la valeur de l'effort tranchant, avec V Ed = 26 KN

6 4. Calcul du mandrin de cintrage On va déterminer le mandrin de cintrage en considérant la condition de non-écrasement du béton : La condition de non-écrasement du béton nous donne : pour l'armature proche du parement - On considère un espacement entre aciers longitudinaux de 90mm, ce qui nous donne pour une armature intérieure. pour l'armature proche du parement. pour une armature intermédiaire (les armatures sont espacées de 8cm) On peut donc retenir un mandrin théorique de 0.224m. 5. Calcul de la longueur droite l1 Reprenons notre schéma initial : On peut déduire l 2 des hypothèses de coffrage : La longueur développé de cet ancrage est de

7 On peut donc en déduire : On mettra donc en place un retour droit de 22cm IV. Gestion de l'ancrage dans ARCHE Poutre Les options relatives à l'ancrage se situent dans le menu Hypothèses - Ferraillage (Alt +Z) - Armatures transversales soudées : intervient dans la détermination de α 4 - Confinement par compression transversale : intervient dans la détermination de α 5 - Bonnes condition d'adhérence pour toutes les barres : intervient dans la détermination de η 1 La longueur d'ancrage droit de référence l b,rqd, les coefficients α 1 à α 5 ainsi que la longueur d'ancrage droit de calcul l bd apparaissent au paragraphe "Ancrages" dans la note de calcul : Note : On peut voir ici que l'utilisateur a choisi d'ancrer l'effort réel dans l'armature (et non l'effort maximal que peut reprendre la barre). Ce qui explique que la contrainte σsd soit différente de f yk/γs = 435MPa. Ce choix se fait en décochant l'option "Ancrage complet" :

8 Enfin, la longueur exacte du retour droit est consultable depuis le plan interactif :

Suite focus sur le calcul détaillé d'un ancrage courbe à l'eurocode 2

Suite focus sur le calcul détaillé d'un ancrage courbe à l'eurocode 2 Suite focus sur le calcul détaillé d'un ancrage courbe à l'eurocode 2 I. Théorie 1. Contrainte limite d'adhérence Pour qu'un élément béton armé puisse fonctionner, il faut que tous les efforts repris par

Plus en détail

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi Cours de Structures en béton Chapitre 7 LES SECTIONS SOUMISES A L EFFORT TRANCHANT Section 7.3 Le dimensionnement à l effort tranchant 7.3.1 Le calcul élastique 7.3.2 Le calcul à la rupture 7.3.3 Un exemple

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 10 LA FISSURATION DU BETON Section 10.2 Les bases du calcul 10.2.1 Le comportement d un tirant fissuré 10.2.1.1 L observation d un tirant sous charge contrôlée 10.2.1.2

Plus en détail

Le béton armé Transmission des charges

Le béton armé Transmission des charges Le béton armé Transmission des charges 1/ DECOUPAGE DES SURFACES DE PLANCHERS Selon le nombre d appuis des planchers, les dalles sont considérées comme appuyées sur 4, 3, 2 de leurs côtés avec ou sans

Plus en détail

Les systèmes de planchers Poutre de Sous-Sol (PSS)

Les systèmes de planchers Poutre de Sous-Sol (PSS) Les systèmes de planchers Poutre de Sous-Sol (PSS) La retombée est fonction de la portée de la poutre, de la portée des planchers et des charges à reprendre (voir tableau de prédimensionnement). Définition

Plus en détail

3. Adhérence Acier- Béton

3. Adhérence Acier- Béton 3. Adhérence Acier- Béton 3.1 Contrainte d adhérence (A.6) L'adhérence est un phénomène de liaison tangentielle à l'interface acier béton due au frottement et à l'arcboutement des bielles de béton. Les

Plus en détail

Résistance des matériaux

Résistance des matériaux Résistance des matériaux 1. Notion de poutre Une poutre est en règle générale un profilé dont la section droite est de faible dimension par rapport à la longueur. Exemples : 2. Hypothèses fondamentales

Plus en détail

Cours de béton armé 10: Poutres en Té

Cours de béton armé 10: Poutres en Té Cours de béton armé 10: Poutres en Té BAC3 - HEMES -Gramme 1 Dr Ir P. Boeraeve - Unité 9 Construction - 2007 Poutre en Té Dalle posée sur une nervure = 2 éléments rectangulaires superposés Dalle coulée

Plus en détail

Chapitre III : Traction et compression.

Chapitre III : Traction et compression. Chapitre III : Traction et compression. Objectifs Pré-requis Eléments de contenu Déterminer la répartition des contraintes dans une section de poutre sollicitée à la traction. Vérifier la condition de

Plus en détail

Béton I Chapitre v. association béton-acier et disposition constructives HADJ SADOK A.

Béton I Chapitre v. association béton-acier et disposition constructives HADJ SADOK A. Chapitre V. ASSOCIATION BETON-ACIER ET DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES V.1 ASSOCIATION BETON-ACIER L association béton-acier est efficace pour les raisons suivantes : - Le béton résiste à la compression - L

Plus en détail

Calcul des structures en béton

Calcul des structures en béton Calcul des structures en béton Jean-Marie Paillé AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273111-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12043-1 TABLE DES MATIÈRES Remerciements... 1 Avant-propos... 3

Plus en détail

Le béton armé Principe et généralités

Le béton armé Principe et généralités Le béton armé Principe et généralités Le béton armé est un matériau très utilisé dans les constructions du BTP (bâtiments, routes, ouvrages d arts ). Son succès repose d une part sur ses qualités de résistance,

Plus en détail

Machine d inspection des réacteurs rapides

Machine d inspection des réacteurs rapides ROBOT MIR Machine d inspection des réacteurs rapides Le contexte Le robot MIR développé pour la vérification des cuves de Superphenix doit être adapté au contrôle d une nouvelle génération de réacteurs

Plus en détail

4.7 Coefficients de pression intérieure c pi. 4.7.1 Coefficients c pi pour bâtiments avec «face dominante»

4.7 Coefficients de pression intérieure c pi. 4.7.1 Coefficients c pi pour bâtiments avec «face dominante» 4.7 Coefficients de pression intérieure c pi Les pressions intérieure et extérieure doivent être considérées comme agissant simultanément. La combinaison la plus défavorable des pressions extérieure et

Plus en détail

DESCENTE DE CHARGES ET FONDATIONS

DESCENTE DE CHARGES ET FONDATIONS DESCENTE DE CHARGES ET FONDATIONS Sommaire I - Définition et rôle des fondations 1 - Définition 2 - Rôle des fondations II - Principe de fonctionnement d'une fondation 1 - Action d'une fondation sur le

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. ferraillage

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. ferraillage Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour Contrôle modifier d exécution les styles du texte du masque Rappels de Béton Armé et principes de Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième

Plus en détail

2.3 Le béton armé Pourquoi armer le béton? Principes du calcul du béton armé

2.3 Le béton armé Pourquoi armer le béton? Principes du calcul du béton armé Chapitre 2 Dimensionnement des structures en béton 2.3 Le béton armé 2.3.1 - Pourquoi armer le béton? 2.3.2 - Principes du calcul du béton armé Le béton possède une grande résistance à la compression et

Plus en détail

9 CONTRAINTES DANS LES POUTRES EN FLEXION

9 CONTRAINTES DANS LES POUTRES EN FLEXION 9 CONTRAINTES DANS LES POUTRES EN FLEXION 9.1 CONTRAINTES NORMALES DE FLEXION 9.1.1 Généralités Au chapitre 8, nous avons élaboré des méthodes permettant de déterminer les efforts internes qui surviennent

Plus en détail

Chapitre 2: Propriétés générales des Matériaux

Chapitre 2: Propriétés générales des Matériaux 1. Introduction Chapitre 2: Propriétés générales des Matériaux Les propriétés principales des matériaux peuvent être divisées en plusieurs groupes tels que: Propriétés physiques: (la densité; la masse

Plus en détail

NOTE DE CALCULS MAISON RONDHOME

NOTE DE CALCULS MAISON RONDHOME NOTE DE CALCULS MAISON RONDHOME 3IA S.A.S Tél. : +33 (0)3 86 42 90 02 Agence d AUXERRE Fax : +33 (0)3 86 42 90 19 A 21/12/2015 Ajout des annexes TV GV Ø 11/12/2015 Edition originale TV GV INDICE DATE COMMENTAIRES

Plus en détail

Généralités sur le pliage des tôles

Généralités sur le pliage des tôles Page N 1 Généralités sur le pliage des tôles 1 L'ACTION DE PLIAGE B α A 1.1 But de la phase Opération de mise en forme. En partant d'une surface plane, pour obtenir un angle choisi 1.2 Définition du procédé

Plus en détail

Florent IMBERTY Razel

Florent IMBERTY Razel Florent IMBERTY Razel 1 / 20 Sommaire Les types de dalles couverts par les Eurocodes Matériaux, durabilité, enrobages Les paramètres essentiels du calcul Maîtrise de la fissuration Résistance en fatigue

Plus en détail

z Exercice n 5 (Suite de l'exercice n 4) Soit un tablier de pont caisson soumis uniquement à un effort tranchant vertical B B = 12.75 m es G b = 5.9 m y ea h h = 3.2 m ei es = 0.25 m ea = 0.3 m b ei =

Plus en détail

Pour être vendu en Europe tous les produits de construction doivent obligatoirement être munis du marquage CE. - possibilité de retrait des produits

Pour être vendu en Europe tous les produits de construction doivent obligatoirement être munis du marquage CE. - possibilité de retrait des produits Aborder l eurocode 5 1 1) Organisation des eurocodes Objectifs : Favoriser les échanges entre pays de l UE Harmoniser les méthodes de calculs des structures Pour être vendu en Europe tous les produits

Plus en détail

Rédacteur Document Date Philippe Maurel Note technique 29/04/2011 NOTE TECHNIQUE. 1 Objet 2. 2 Références 3. 3 Notations 4

Rédacteur Document Date Philippe Maurel Note technique 29/04/2011 NOTE TECHNIQUE. 1 Objet 2. 2 Références 3. 3 Notations 4 Calculs simplifiés e sections rectangulaires ou en T en béton armé en fleion simple NOTE TECHNIQUE Sommaire 1 Objet 2 2 Références 3 3 Notations 4 4 Formulations 5 4.1 Section rectangulaire..................................

Plus en détail

Partie 1 : Relation entre la pression maximale pouvant subir le cylindre et l épaisseur de ce cylindre

Partie 1 : Relation entre la pression maximale pouvant subir le cylindre et l épaisseur de ce cylindre FONCTION DÉRIVÉE ET ÉTUDE DES VARIATIONS D UNE FONCTION Exercice 1 Une société propose une gamme de vérin hydraulique à faible course dont les pressions maximales varient, selon l alésage du cylindre,

Plus en détail

NOTE DE CALCUL PONT-CADRE

NOTE DE CALCUL PONT-CADRE NOTE DE CALCUL PONT-CADRE Le dimensionnement du pont-cadre (dalot) en béton armé a été fait à l aide du logiciel Ponts- Cadres PICF développé par CYPE Ingenieros, S.A. 1. Présentation du programme Le logiciel

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 11 LE CONTRÔLE DES DEFORMATIONS Section 11.2 Le calcul des flèches à long terme Essai EPFL IBAP déformation d une dalle 11.2.1 Les méthodes de calcul 11.2.1.1 La méthode

Plus en détail

MONTAGE D UN MUR STEPOC : FONDATION / ÉLÉVATION / POINTS SINGULIERS

MONTAGE D UN MUR STEPOC : FONDATION / ÉLÉVATION / POINTS SINGULIERS MONTAGE D UN MUR STEPOC : FONDATION / ÉLÉVATION / POINTS SINGULIERS Encoches prévues pour le de 20 positionnement précis des armatures. de 15 de 30 Couler les fondations planes et de niveau MUR SIMPLE

Plus en détail

Engrenages. 1- Généralités

Engrenages. 1- Généralités 1.1- Principe Engrenages 1- Généralités La fonction d un engrenage est de transmettre une puissance entre deux arbres. Ces deux arbres peuvent être parallèles, concourants ou quelconques. // Concourants

Plus en détail

Pratique de l eurocode 2

Pratique de l eurocode 2 Pratique de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273211-3 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12044-8 Table des matières Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

Généralités sur le Béton Précontraint.

Généralités sur le Béton Précontraint. Généralités sur le Béton Précontraint. 1. Principes 2. Moyens pratiques d assurer la précontrainte du béton 3. Historique 4. Technologie 6. Les structures 7. Les effets de la précontrainte sur les structures

Plus en détail

Béton armé et précontraint I ETUDE D UNE POUTRE CONTINUE. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 2 1

Béton armé et précontraint I ETUDE D UNE POUTRE CONTINUE. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 2 1 Béton armé et précontraint I ETUDE D UNE POUTRE CONTINUE Jean Marc JAEGER Setec TPI E.N.P.C. module B.A.E.P.1 ENPC Module BAEP1 Séance 2 1 ENPC Module BAEP1 Séance 2 2 11. POUTRE CONTINUE Plan d étude

Plus en détail

LES ÉDITIONS DU CERIB

LES ÉDITIONS DU CERIB LES ÉDITIONS DU CERIB Ancrage des armatures de précontrainte dépassantes sur appuis Support anchorage of protruding prestressing steel Produits Systèmes 245.E-2 HTI/LGR ISSN 0249-6224 2404PS130 / Produits

Plus en détail

Ancre à oeil et pied

Ancre à oeil et pied CHOIX DU TYPE D'ANCRAGE Ce choix peut être réalisé notamment à partir des valeurs de charges résultantes par point de levage en usine (Fu), et sur chantier (Fc), et de la résistance du béton au premier

Plus en détail

Tableaux de sélection de poutres en flexion

Tableaux de sélection de poutres en flexion Tableaux de sélection de poutres en flexion Liste de contrôle Poutres en bois lamellé-collé Afin de s'assurer que les résistances et les valeurs de E S I indiquées dans les tables de sélection conviennent

Plus en détail

ACIDORN Goujons de reprise de charges transversales

ACIDORN Goujons de reprise de charges transversales ACIDORN Goujons de reprise de charges transversales Transmission efficace des efforts tranchants pour tous les niveaux de charges Debrunner Acifer partout près de chez vous Nos sites en Suisse Nous vous

Plus en détail

Poutres mixtes cellulaires en situation d incendie. Gisèle BIHINA

Poutres mixtes cellulaires en situation d incendie. Gisèle BIHINA Poutres mixtes cellulaires en situation d incendie Gisèle BIHINA PLAN Projet de recherche Bases du modèle Modélisation Essai et simulation Poutres cellulaires mixtes en situation d incendie 2 PROJET DE

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION... 5

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION... 5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET... 3 2. DOMAINE D APPLICATION... 5 3. PROGRAMME DE CALCUL DE SECTIONS QUELCONQUES EN BÉTON ARMÉ EN FLEXION SIMPLE OU COMPOSÉE EN ÉTAT-LIMITE ULTIME... 7 3.1 Actions et combinaisons

Plus en détail

LES COFFRAGES. Le coffrage est une structure provisoire qui permet de donner à un ouvrage en béton armé sa forme définitive.

LES COFFRAGES. Le coffrage est une structure provisoire qui permet de donner à un ouvrage en béton armé sa forme définitive. LES COFFRAGES I - DEFINITION Le coffrage est une structure provisoire qui permet de donner à un ouvrage en béton armé sa forme définitive. II - RÔLE ET FONCTION D UN COFFRAGE Un coffrage quel qu il soit,

Plus en détail

OMD 2012 SP1 Liste des évolutions

OMD 2012 SP1 Liste des évolutions OMD 2012 SP1 Liste des évolutions www.graitec.com Table des matières Introduction... 3 ARCHE OSSATURE... 3 Améliorations... 3... 5 Arche Poutre... 5 Améliorations... 5... 6 ARCHE Poteau... 6 Améliorations...

Plus en détail

cours Mr Lemdani E P A U

cours Mr Lemdani E P A U La structure portante horizontale Les poutres 1. Rôle et définitions Les poutres sont des éléments porteurs horizontaux chargés de reprendre les charges et surcharges se trouvant sur les planchers pour

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Bâtiment

Brevet de technicien supérieur Bâtiment Brevet de technicien supérieur Bâtiment Session 2008 Épreuve U4 : ETUDE DES CONSTRUCTIONS Sous - Epreuve : U. 41 ELABORATION D UNE NOTE DE CALCUL DE STRUCTURES Durée : 4 h Coefficient : 2 Documents du

Plus en détail

CALCUL DES VOILES définition géométrique

CALCUL DES VOILES définition géométrique CALCUL DES VOILES définition géométrique Notation EC2 pour les voiles (Figure 12.1 12.6.1) l w < 3b l w < 3 b ou b > 4h w h w b > 4h w Méthodologie de calcul d un voile a. Cas des voiles en compression

Plus en détail

INDEX 1.- DESCRIPTION... 2

INDEX 1.- DESCRIPTION... 2 INDEX 1.- DESCRIPTION... 2 2.- VÉRIFICATIONS... 2 2.1.- Périmètre du poteau (P24)... 2 2.1.1.- Zone adjacente à l'élément porteur ou à la charge (combinaisons non sismiques)...2 2.2.- Périmètre critique

Plus en détail

Chapitre VI : Flexion simple.

Chapitre VI : Flexion simple. Fleion simple. Cours RD / A.U : 2012-2013 Chapitre VI : Fleion simple. Objectifs Pré-requis Eléments de contenu Déterminer la répartition des contraintes dans une section de poutre sollicitée à la fleion.

Plus en détail

Schöck Rutherma type K

Schöck Rutherma type K Schöck Rutherma type Schöck Rutherma type Contenu Page Exemples de disposition des éléments/coupes 42 Vues en plan 43 Versions du produit/désignations 44 Description de l élément 45 Tableaux de dimensionnement/valeur

Plus en détail

APPLICATION DE L EUROCODE 4 POTEAU MIXTE PARTIELLEMENT ENROBÉ SOUS CHARGE AXIALE CENTRÉE

APPLICATION DE L EUROCODE 4 POTEAU MIXTE PARTIELLEMENT ENROBÉ SOUS CHARGE AXIALE CENTRÉE Revue Construction Métallique Référence APPLICATION DE L EUROCODE 4 POTEAU MIXTE PARTIELLEMENT ENROBÉ SOUS CHARGE AXIALE CENTRÉE Justification de la résistance à température ambiante et au feu par J. MATHIEU

Plus en détail

Chapitre II: Notions de base de la RDM

Chapitre II: Notions de base de la RDM Chapitre II: Notions de base de la RDM Objet de la RDM: La résistance des matériaux est l étude de la résistance et de la déformation des solides (arbres de transmission, bâtiments, diverses pièces mécaniques

Plus en détail

M12 C > Résistance et Déformation des matériaux

M12 C > Résistance et Déformation des matériaux M12 C > Résistance et Déformation des matériaux Nicolas REMY D apres le chapitre 4 du livre de Pierre Lavigne - Approche scientifique des structures - EAG:Grenoble, ome 1, pp 85-143. 1- La traction et

Plus en détail

TBS Vis à tête large Acier au carbone, zingué blanc

TBS Vis à tête large Acier au carbone, zingué blanc TBS Vis à tête large Acier au carbone, zingué blanc ETA 11/0030 PACKAGING Boîte + notice Ce + embout ACIER SPÉCIAL acier de grande ductilité (suivant les mouvements du bois) et très résistant (f y,k =

Plus en détail

Sections réelles d'armatures (section en cm², diamètres d'armature en mm)

Sections réelles d'armatures (section en cm², diamètres d'armature en mm) BETON ARME Sections réelles d'armatures (section en cm², diamètres d'armature en mm) 6 8 10 12 14 16 20 25 32 40 1 0,28 0,5 0,79 1,13 1,54 2,01 3,14 4,91 8,04 12,57 2 0,57 1,01 1,57 2,26 3,08 4,02 6,28

Plus en détail

PLANCHER HOURDIS: PERFECTIONNEZ-VOUS

PLANCHER HOURDIS: PERFECTIONNEZ-VOUS PLANCHER HOURDIS: PERFECTIONNEZ-VOUS 30/08/2011 Sommaire CHAPITRE I: LECTURE DE PLAN Plan bureau d étude - Plan d architecte Les représentations normalisées Quelques définitions 4 7 8 CHAPITRE II: LES

Plus en détail

Loi Binomiale. 1 dénombrement et coefficients binomiaux 2 1.1 activité... 2 1.2 a retenir... 3 1.3 exercices... 4 1.4 corrigés exercices...

Loi Binomiale. 1 dénombrement et coefficients binomiaux 2 1.1 activité... 2 1.2 a retenir... 3 1.3 exercices... 4 1.4 corrigés exercices... Loi Binomiale Table des matières 1 dénombrement et coefficients binomiaux 2 1.1 activité............................................... 2 1.2 a retenir............................................. 3 1.3

Plus en détail

Exercice n 1 : (9,5 points) LES ONDES SISMIQUES... Les parties A et B sont indépendantes.

Exercice n 1 : (9,5 points) LES ONDES SISMIQUES... Les parties A et B sont indépendantes. Afrique 2003 http://labolycee.org Partie A: Étude d'un séisme. LES ONDES SISMIQUES... Les parties A et B sont indépendantes. Exercice n 1 : (9,5 points) Lors d'un séisme, la Terre est mise en mouvement

Plus en détail

Journées techniques Ouvrages d Art 2011

Journées techniques Ouvrages d Art 2011 Journées techniques Ouvrages d Art 2011 Marseille Mercredi 29 et Jeudi 30 juin Clément BONIFAS 30 juin 2011 sur la base d une présentation de Renaud Léglise Sommaire Qu est-ce que CDS? Paramétrage de CDS

Plus en détail

Ossature bois «plate forme»

Ossature bois «plate forme» Ossature bois «plate forme» technique la plus utilisée dans le monde Amérique du Nord Suède Japon France Système La maison à ossature plate-forme se construit étage par étage Les étages étant indépendants

Plus en détail

Introduction Domaines d application du guide Contexte de l opération Conception, dimensionnement Classes d exécution

Introduction Domaines d application du guide Contexte de l opération Conception, dimensionnement Classes d exécution SOMMAIRE 7 Introduction 9 Domaines d application du guide 11 Contexte de l opération 11 1. Intervenants 11 2. Types d opération 12 3. Phasage de l opération 13 4. Interfaces 15 Conception, dimensionnement

Plus en détail

CHAPITRE 03 : SYSTEMES RETICULES

CHAPITRE 03 : SYSTEMES RETICULES Terminale Génie Civil Mécanique Système réticulé page 1/8 CHPITR 03 : SYSTMS RTICULS I - DFINITIONS T TRMINOLOGI. II - HYPOTHSS. III - COMPRSSION OU TRCTION DNS UN RR. IV - CLCUL DS FFORTS DNS LS RRS D

Plus en détail

Cours de béton armé 8 : Comportement du béton en cisaillement (avec étriers) BAC3 - HEMES -Gramme

Cours de béton armé 8 : Comportement du béton en cisaillement (avec étriers) BAC3 - HEMES -Gramme Cours de béton armé 8 : Comportement du béton en cisaillement (avec étriers) BAC3 - HEMES -Gramme Dr Ir P. Boeraeve - Unité 9 Construction - 2007 Effort tranchant Etat fissuré réel Treillis équivalent

Plus en détail

La coupe, notions de base (norme ISO 3002)

La coupe, notions de base (norme ISO 3002) La coupe, notions de base (norme ISO 3002) La langue française définit l usinage comme une opération consistant à soumettre une pièce à l'action d'une ou de plusieurs machines-outils essentiellement dans

Plus en détail

CNAM UE MVA 211 Ph. Durand Algèbre et analyse tensorielle deuxième partie Cours 8: Notions sur les groupes et algèbre de Lie

CNAM UE MVA 211 Ph. Durand Algèbre et analyse tensorielle deuxième partie Cours 8: Notions sur les groupes et algèbre de Lie CNAM UE MVA 211 Ph. Durand Algèbre et analyse tensorielle deuxième partie Cours 8: Notions sur les groupes et algèbre de Lie Avril 2007 1 Introduction Il existe une structure intermédiaire entre l analyse

Plus en détail

ACIERS POUR BETON ARME. FACONNAGE (dresser, couper, positionner, plier et souder)

ACIERS POUR BETON ARME. FACONNAGE (dresser, couper, positionner, plier et souder) OCAB Association sans but lucratif Boulevard de la Plaine, 5 B 1050 BRUXELLES www.ocab-ocbs.com PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PTV 306 REV 2 2010/6 PTV 306/2 (2010) ACIERS POUR BETON ARME FACONNAGE (dresser,

Plus en détail

Chapitre 7. Adhérence des armatures

Chapitre 7. Adhérence des armatures Dr. Ir. P. Boeraeve Cours de Béton Armé 7-1 Chapitre 7. Adhérence des armatures (sources : Eurocode 2 et Cours de béton armé de J.P. Guissart, Institut Gramme, 2000) 7.1 Nature de l'adhérence On désigne

Plus en détail

MA1 COURS DE CHARPENTES METALLIQUES

MA1 COURS DE CHARPENTES METALLIQUES MA1 COURS DE CHARPENTES METAIQUES ANAYSE DES STRUCTURES EN ACIER (2) INSTITUT HEMES GRAMME Ir. Jacques Dehard Professeur Analyse des struct. acier (2) - Deh 2009 30 4. Classification des ossatures es structures

Plus en détail

Arche 2014 / SP1. Liste des évolutions. Evolutions Arche 2014 SP1

Arche 2014 / SP1. Liste des évolutions. Evolutions Arche 2014 SP1 Arche 2014 / SP1 Liste des évolutions ARCHE OSSATURE - TORSEURS SISMIQUES EN PIED DES VOILES Ce Service Pack 1 reprend une amélioration majeure du hotfix publié en février 2014 ( ArcheOssature_2014_SP0_Hotfix2.zip

Plus en détail

ACIERS POUR BETON ARME. BARRES À NERVURES OU À EMPREINTES - FILS À NERVURES OU À EMPREINTES à haute ductilité

ACIERS POUR BETON ARME. BARRES À NERVURES OU À EMPREINTES - FILS À NERVURES OU À EMPREINTES à haute ductilité OCAB Association sans but lucratif Boulevard de l impératrice, 66 B 1000 BRUXELLES www.ocab-ocbs.com PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PTV 302 REV 7 2015/6 PTV 302/7 (2015) ACIERS POUR BETON ARME BARRES À NERVURES

Plus en détail

Chapitre 8. Poutres en Té

Chapitre 8. Poutres en Té Dr. Ir. P. Boeraeve Cours de Béton Armé 8-1 Chapitre 8. Poutres en Té 8.1 Introduction Les dalles d'un bâtiment sont souvent supportées par des poutres en béton armé. Très souvent, lors du bétonnage de

Plus en détail

Pied mécano-soudé pour hauteurs spéciales. Capôt amovible en PVC pour joint étanche

Pied mécano-soudé pour hauteurs spéciales. Capôt amovible en PVC pour joint étanche Pied mécano-soudé pour hauteurs spéciales. Capôt amovible en PVC pour joint étanche Pied aluminium avec téton de serrage. Hauteurs totales standard : 130 et 160 mm Montage rapide grâce aux : - croix d'assemblage

Plus en détail

Chapitre 7 Les sections soumises à l effort tranchant. Section 7.3 Le dimensionnement à l effort tranchant

Chapitre 7 Les sections soumises à l effort tranchant. Section 7.3 Le dimensionnement à l effort tranchant Chapitre 7 Les sections soumises à l effort tranchant Section 7.3 Le dimensionnement à l effort tranchant 7.3.3 un exemple d application au béton armé Section en Té présentée au chapitre.3.. Béton C 30/37

Plus en détail

Exercice n 10 : Arc-et-Câble et coques

Exercice n 10 : Arc-et-Câble et coques Page 1 sur 21 Exercice n 10 : Arc-et-Câble et coques [Sergio Torres] Sergio Antonio Torres Escobar logout cours myfolder aide -> exercices -> table des matières -> glossaire Contact - Questions - Commentaire

Plus en détail

English version Version Française Deutsche Fassung. Eurocode 2: Design of concrete structures - Part 1-1: General rules and rules for buildings

English version Version Française Deutsche Fassung. Eurocode 2: Design of concrete structures - Part 1-1: General rules and rules for buildings EUROPEAN STANDARD NORME EUROPÉENNE EUROPÄISCHE NORM EN 1992-1-1:2004/AC November 2010 Novembre 2010 November 2010 ICS 91.080.40; 91.010.30 English version Version Française Deutsche Fassung Eurocode 2:

Plus en détail

Suites : Résumé de cours et méthodes

Suites : Résumé de cours et méthodes Suites : Résumé de cours et méthodes Généralités ne suite numérique est une liste de nombres, rangés et numérotés : à l entier 0 correspond le nombre noté 0 à l entier correspond le nombre noté à l entier

Plus en détail

PCB 80 Plancher collaborant. Fiche technique Avis Technique CSTB

PCB 80 Plancher collaborant. Fiche technique Avis Technique CSTB PCB 80 Plancher collaborant Fiche technique Avis Technique CSTB V1/2011 caractéristiques du profil 77 54 187,5 750 Détail géométrique de la tôle épaisseur (mm) 0,75 0,88 1 poids (dan/m 2 ) 9,39 11,02 12,53

Plus en détail

Composants d un crapaud de fixation

Composants d un crapaud de fixation Crapauds de fixation de poutrelle Fixations pour charpentes métalliques 1 Composants d un crapaud de fixation 1. Écrou hexagonal classe standard 8 2. Rondelle trempée standard 3. Crapaud Lindapter Selon

Plus en détail

Matériau Spaghetti. Rapport sur la caractérisation de Spaghetti Barilla n 7. Yan AVISSE Camille Elsa BERBINEAU Sylvain DUPONT Loanne HUET Basile JOUVE

Matériau Spaghetti. Rapport sur la caractérisation de Spaghetti Barilla n 7. Yan AVISSE Camille Elsa BERBINEAU Sylvain DUPONT Loanne HUET Basile JOUVE Projet Multidisciplinaire Avril 2014 Matériau Spaghetti Rapport sur la caractérisation de Spaghetti Barilla n 7 Yan AVISSE Camille Elsa BERBINEAU Sylvain DUPONT Loanne HUET Basile JOUVE Table des matières

Plus en détail

PLANCHER TECHNIQUE SARIDAL

PLANCHER TECHNIQUE SARIDAL PLANCHER TECHNIQUE SARIDAL STRUDAL Usinité de production d Engenville - BP 417-45304 PITHIVIERS CEDEX Tél. : 02 38 32 41 41 - Fax : 02 38 32 91 93 Indice C 1/21 SOMMAIRE I. PRÉSENTATION II. TECHNIQUE SARIDAL

Plus en détail

Poutres sous chaussée en béton armé

Poutres sous chaussée en béton armé Poutres sous chaussée en béton armé 1 Morphologie 2 Morphologie Le tablier est constitué d un hourdis reposant sur des poutres à talon ou sans talon avec entretoises intermédiaires et d appui 3 4 Type

Plus en détail

Association Béton-Acier: Le Béton Armé

Association Béton-Acier: Le Béton Armé Séminaire sur le thème: «Le Béton Armé: Armatures et Béton» Association Béton-Acier: Le Béton Armé Karim Miled Maître Assistant, ENIT Le 25 novembre 2008 1 Béton Bonne résistance à la compression Résistance

Plus en détail

Cours de béton armé 4: Dimensionnement du béton en flexion

Cours de béton armé 4: Dimensionnement du béton en flexion Cours de béton armé 4: Dimensionnement du béton en flexion BAC3 - HEMES -Gramme 1 Dr Ir P. Boeraeve - Unité 9 Construction 2009 Dimensionnement CAS 1 : dimensionnement complet On connaît : Les charges

Plus en détail

Valorisation de la durabilité des structures en acier. Guide de conception

Valorisation de la durabilité des structures en acier. Guide de conception Guide de conception Juin 2014 Introduction Ce guide de conception décrit les différentes étapes nécessaires à l évaluation environnementale des bâtiments en acier et composites à l aide du logiciel AMECO

Plus en détail

Isolation thermique. - Isolation thermique intégrée, protégée par les faces intérieures et extérieures. - Epaisseur de l isolation thermique à choix

Isolation thermique. - Isolation thermique intégrée, protégée par les faces intérieures et extérieures. - Epaisseur de l isolation thermique à choix Façades sandwich Avantages Général - bonne amortissement d amplitude de température et bon déphasage - Travaux d entretien pas nécessaires (à l int. et à l ext.) - Protection totale contre feu minimum

Plus en détail

Maîtrise de l eurocode 2

Maîtrise de l eurocode 2 Maîtrise de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273212-0 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12160-5 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

Linteau Stalton Linteau composite en béton précontraint

Linteau Stalton Linteau composite en béton précontraint Linteau composite en béton précontraint DESCRIPTION Le linteau Stalton est un linteau préfabriqué, en béton précontraint, enrobé de terre cuite. Le linteau Stalton est disponible en 3 largeurs, dans tous

Plus en détail

Dimensionner les ouvrages en maçonnerie

Dimensionner les ouvrages en maçonnerie Dimensionner les ouvrages en maçonnerie Marcel Hurez Nicolas Juraszek Marc Pelcé AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-381011-7 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12280-0 Symboles et notations A

Plus en détail

Réponse. Comment utiliser les Ferraillages Dynamiques sur les intersections de voiles?

Réponse. Comment utiliser les Ferraillages Dynamiques sur les intersections de voiles? Comment utiliser les Ferraillages Dynamiques sur les intersections de voiles? Logiciel : Module : Question : Rubrique : Difficulté : Advance Concrete Modélisation Comment utiliser les Ferraillages Dynamiques

Plus en détail

DM RdM N 4 Efforts internes

DM RdM N 4 Efforts internes DM RdM 4 Efforts internes Etude () F ρ en k/m F B 1,20 m 5,00 m 1,20 m 1) Déterminer les actions de liaisons en et B On prendra p = 13 k/ml et F = 3,65 k 2) Déterminer : les efforts internes (Préciser

Plus en détail

Engrenages page 1 / 8. Engrenages. La transmission se fait par adhérence entre les deux poulies 2 et 3.

Engrenages page 1 / 8. Engrenages. La transmission se fait par adhérence entre les deux poulies 2 et 3. Engrenages page 1 / 8 Engrenages 1. Roues de friction. La transmission se fait par adhérence entre les deux poulies et. y1 y y y1 y1 d D O A O x1 z1 = z x θ x1 z1 = z x θ x1 Aspect cinématique : 1 remarque

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. DÉFINITIONS...7 4. RAPPEL DE LA MÉTHODOLOGIE DE L EN 1998-3...9 4.1 Démarche générale...9 4.2 Investigations préalables...11 4.3 Détermination

Plus en détail

(Licence N1 / Durée 3H)

(Licence N1 / Durée 3H) (Licence N1 / Durée 3H) Objectifs : Se familiariser avec le stand (les pièces constitutives, mode d emploi...) Bien maitriser les étapes qui mènent à l élaboration des différents essais Savoir exploiter

Plus en détail

EUROCODE 0 (NF EN 1990) : DURABILITE

EUROCODE 0 (NF EN 1990) : DURABILITE EUROCODE 0 (NF EN 1990) : DURABILITE La durée d utilisation du projet doit être spécifiée par le maître d ouvrage, ou la structure classée suivant une classe de structure définie par le tableau 2.1. de

Plus en détail

PROPRIETE GONNET_2003 COURS DE RDM PAGE 1 SUR 14 RESISTANCE DES MATERIAUX TRACTION. Gravure montrant l essai d une poutre en flexion

PROPRIETE GONNET_2003 COURS DE RDM PAGE 1 SUR 14 RESISTANCE DES MATERIAUX TRACTION. Gravure montrant l essai d une poutre en flexion GOET_3 COUR DE RDM PGE 1 UR 14 TRCTIO Gravure montrant l essai d une poutre en flexion GOET_3 COUR DE RDM PGE UR 14 (Extrait de «Discorsi e dimostrazioni mathematiche» de Galilée) GOET_3 COUR DE RDM PGE

Plus en détail

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE CONSIGNES AUX CANDIDATS NOTA Les DR seront regroupés et agrafés dans une «copie d examen» servant de chemise globale. Vous rendrez obligatoirement tous les DR, même si vous n avez pas traité toutes les

Plus en détail

Dramix QPC RENFORCEZ LE MONDE

Dramix QPC RENFORCEZ LE MONDE Dramix QPC Philippe CAMIOLA Business Development / Technical Calculation Manager Dramix Geert BETTENS Market Developer Dramix Benelux 0 RENFORCEZ LE MONDE 1 Contenu : - Le béton renforcé de fibres d'acier

Plus en détail

Application BAEP 1 Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement

Application BAEP 1 Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement Application BAEP Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement On considère un poteau carré de 6 cm de côté en béton C5. Les efforts à l ELU qui s appliquent sur ce poteau sont N = 3,MN et M

Plus en détail

PORTAL+ NOTE DE CALCUL. v 1.00. Projet Hangar N 1. Bâtiment N 1. Commentaire Projet de formation 05/10/2012 1 / 23

PORTAL+ NOTE DE CALCUL. v 1.00. Projet Hangar N 1. Bâtiment N 1. Commentaire Projet de formation 05/10/2012 1 / 23 NOTE DE CALCUL 1 Utilisateur Société C. DZIUBANOWSKI Lycée EIFFEL Projet Hangar N 1 Bâtiment N 1 Commentaire Projet de formation 05/10/2012 1 / 23 I - PARAMÈTRES DU BÂTIMENT Z AX 1Y B 2 C 3 A D B E C F

Plus en détail

RAPPELS DE LA STATIQUE

RAPPELS DE LA STATIQUE RPPELS DE L STTIQUE 1) Introduction: La statique couvre l étude des forces extérieures agissant sur un solide au repos. L équilibre statique du solide exige que la somme de toutes les forces agissant sur

Plus en détail

Exercice n 17 : Poutres simples

Exercice n 17 : Poutres simples Page 1 sur 11 Exercice n 17 : Poutres simples [Sergio Torres] Sergio Antonio Torres Escobar logout cours myfolder aide -> exercices -> table des matières -> glossaire Contact - Questions - Commentaire

Plus en détail

Calcul du mur armé Données d'entrée

Calcul du mur armé Données d'entrée Calcul du mur armé Données d'entrée Projet Date : 0.08.006 Paramètres (saisie pour l'étude actuelle) Matériaux et normes Structures en béton : Coefficients EN 99-- : Maçonnerie armée : Calcul des murs

Plus en détail

Seconde 1 Chapitre 8 : fonctions affines et équations de droites. Page n 1 2007 2008

Seconde 1 Chapitre 8 : fonctions affines et équations de droites. Page n 1 2007 2008 Seconde 1 Chapitre 8 : fonctions affines et équations de droites. Page n 1 La ligne droite fait partie de notre environnement naturel, mais comme tout objet mathématique, elle nécessite une définition.

Plus en détail