HABITATS PARTICIPATIFS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HABITATS PARTICIPATIFS"

Transcription

1 HABITATS PARTICIPATIFS habitats participatifs et coopératifs : de quoi parle t-on? CAUE

2 1. LES COOPERATIVES D HLM

3 Un peu d histoire Une des trois familles composant le mouvement Hlm, issue des mouvements ouvriers de la fin du XIXè Un essor à l issue de la 2 nde guerre mondiale, en appui du Mouvement «Castors», marqué par de nombreuses innovations puis une phase de décroissance interrompue au début des années 90 Des entreprises de l économie sociale à statut Hlm Une vocation : l accession sociale sécurisée à la propriété des ménages à revenus modestes Deux métiers complémentaires : la construction et la gestion locative, la gestion de copropriétés Plus de ménages logés depuis un siècle et plus de logements produits en 2014 dont 75% en accession

4 L accession sociale : un essai de définition Un produit de qualité à un prix inférieur au marché traditionnel et respectant des prix de vente plafonds Destiné à une clientèle à revenus modestes respectant des prix de vente plafonds et soumise à des conditions de ressources (PLS accession et marginalement PLI accession) S appuyant sur un accompagnement social à travers une sécurisation face aux accidents de la vie (garanties de rachat et de relogement et assurance-revente) et à travers une gestion du bâti dans le temps (gestion de syndic) Dans le cadre d un partenariat avec les collectivités territoriales

5 La présence territoriale 174 coopératives d Hlm locales ou régionales, œuvrant au service des habitants et faisant appel au tissu économique local des gouvernances locales, parfois insérées de manière opérationnelle ou capitalistique dans des logiques de «groupes»

6 La présence territoriale

7 La présence territoriale

8 2. L HABITAT PARTICIPATIF, DE QUOI PARLE-T-ON?

9 Desinitiativesquinesontpas«nouvelles»enFrance - Début des années 2000 : apparition sur Internet et dans les médias spécialisés liés à l écologie et aux alternatives - La participation dans le champ du logement : une question ancienne Ex : les Castors : autoconstruction et solidarité pour lutter contre la crise du logement Ex : les démarches d habitat autogéré dans les années 1970 (une centaine de réalisations) - Des éléments de différenciation entre ces initiatives et les initiatives contemporaines - dans les objectifs (se loger, partager et revendiquer), - les valeurs (solidarité, entraide et autogestion) - les modalités concrètes (composition du groupe, montage juridique, programmation)

10 Des expériences à l étranger dont l importation pose question - Lescoopératives d habitation ensuisse :unsystème à«troistêtes» - Les coopératives d habitation au Québec - Le cohousing en Europe du Nord (des «quartiers») ; les Baugruppen en Allemagne (ex : Fribourg, Tübingen ) Quels enseignements en tirer? - Des contextes culturels différents : tradition de la participation et de la «communauté»; culture de la propriété individuelle - Des systèmes de production du logement différent : l atypisme du modèle français - Des systèmes d acteurs et de soutien anciens à l étranger

11 «Habitat participatif»: un terme générique - Une«ré-apparition»récente :fin Une diversité de terminologies : «coopératives d habitants», «habitat groupé», «habitat coopératif»,«habitat autogéré»,«autopromotion» - Un terme fédérateur et consensuel pour les groupes d habitants comme les collectivités engagées - Unécho àlathématique de laparticipation des habitants Quellesdifférencesentreles«formes»? - Deux tendances traditionnellement dégagées : -> l autopromotion : suppression du promoteur -> la coopérative d habitants : propriété collective, non spéculation, démocratie - Une diversité de projets en termes de valeurs, montage, localisation

12 .

13 Les projets : un décompte difficile - Un recensement de l ADESS Pays de Brest fin 2013 faisait état de 416 «projets» - Une opération de décompte délicate du fait de la volatilité des projets - Une grande variété de projets (localisation, nombre de ménages, statut juridique ) - Une vingtaine de projets effectivement concrétisés Un «mouvement» en cours de structuration - La Coordin action - Le réseau des collectivités locales - Le réseau des accompagnateurs

14 Les groupes d habitants: caractéristiques générales - Des groupes hétérogènes mais des valeurs partagées : solidarité, échange, lien social, écologie - Un degré de militance variable, liée à l écologie et aux «alternatives» (AMAP, jardins partagés ) - Fort capital social et culturel, parfois financier - Une inscription dans des réseaux Devenir futur habitant: processus de formation des groupes - Pas nécessairement un«groupe d amis» - Des réseaux militants partagés - Participation à des événements de sensibilisation locale - Les institutions (collectivités, organismes d Hlm) et les professionnels de l accompagnement : un canal en croissance - Le rôle d Internet

15 Les groupes d habitants : motivations - Un projet social et coopératif : -> réinvestir la sphère habitat : être acteur de son quotidien, ne pas subir des choix imposés par d autres -> mettre en œuvre la mixité sociale : d un slogan à une réalité -> créer du lien social : rejet des immeubles collectifs «classiques» (anonymat) et du modèle de la maison individuelle -> ouverture sur le quartier - Un projet écologique : -> qualité environnementale du bâti, matériaux innovants -> place de la nature et de la biodiversité (jardin, potager ) -> limiter son empreinte énergétique (place réduite de la voiture) - Un projet économique : -> limiter les intermédiaires ; autoconstruction -> partager des espaces et des équipements, échanger des services - Un projet politique : un «laboratoire d écologie urbaine»

16 Les groupes d habitants et leur projet : enjeux - Un projet de vie qui pour perdurer doit être encadré: les départs sont toujours possibles - D un groupe à l autre, une structuration différente - La rédaction d une charte des valeurs pour asseoir le collectif - Des compétences variées à mobiliser - Un investissement temporel, personnel et affectif L enjeu d un accompagnement professionnel - Ouvrir les projets à des publics plus modestes - Une condition de plus en plus fréquente au soutien des collectivités - Un appui pour l opérateur : conseiller, construire la culture, limiter l investissement de l opérateur - Un appui pour le groupe: conseiller, épauler, limiter les risques, contenir le temps - Un rôle d interface, parfois en tension

17 Le difficile rapport entre la maîtrise d œuvre et le groupe - Aux sources de l engagement des architectes : -> militantisme -> repenser le rapport au client -> projets innovants et valorisants : des «références» -> accès à la commande - Des projets chronophages : -> un travail individuel avec les ménages -> un travail avec le collectif -> un travail sur l articulation individuel-collectif - Des projets qui amènent à repenser les légitimités : -> faire preuve de pédagogie -> accompagner -> écouter -> canaliser -> se remettre en question - Un point de vigilance : un architecte extérieur au groupe

18 3. LES ORGANISMES D HLM ET L HABITAT PARTICIPATIF

19 Les attentes des groupes d habitants vis-à-vis des organismes Hlm Avoir une meilleure connaissance des marchés locaux de l habitat Avoir accès à des opportunités foncières Bénéficier de l expérience des organismes en montage d opérations Stabiliser et sécuriser l opération auprès des partenaires (collectivités, banques, notaires ) Porter financièrement l opération Diminuer les coûts Permettre la mixité sociale

20 L intérêt des organismes Hlm pour l habitat participatif Innover dans les pratiques, les modes constructifs et le rapport aux habitants Développer et asseoir des valeurs de partage et de solidarité Répondre à une demande des habitants Améliorer la qualité du service rendu Se faire connaître, auprès des collectivités notamment et répondre à leur demande Dynamiser un quartier Diminuer les coûts de construction et/ou de gestion S assurer d une gestion facilitée sur le long terme

21 La place des organismes d Hlm dans ce partenariat Un niveau d implication à définir et des implications à connaître Un premier niveau d intervention : être «référent», contribuer à la formalisation du projet Un second niveau : assister l opération en prestation de services et/ou MOD, acquérir certains logements Un troisième niveau : être maître d ouvrage

22 La place des organismes d Hlm dans ce partenariat Un équilibre à trouver avec le groupe d habitants : Comprendre le fonctionnement et les attendus du groupe Formaliser le plus tôt possible les relations Se faire assister Obtenir un engagement concret du groupe d habitants Aboutir à un montage juridique et financier précis Etre prêt à s investir plus que pour un projet classique

23 Zoom sur les montages juridiques Un choix difficile qui renvoie à des choix collectifs : - économiques, lors de la conception du projet : revenus des membres du groupe, recours à l emprunt collectif ou individuel, intégration de logements locatifs sociaux - de gouvernance, pour la gestion future : gestion collective de l ensemble immobilier ou que des parties communes, gestion des entrées/sortie de la structure de gestion Un choix qui doit être fait le plus en amont possible car il a des conséquences sur la conduite du projet. Une boite à outils fournie mais non sécurisée : SCI-A, SCCC, SCI-APP enrichie par la loi ALUR.

24 LaloiALURetlesorganismesd Hlm La loi ALUR clarifie l organisation des relations entre les sociétés d habitat participatif et les organismes d Hlm La loi ALUR reconnaît la capacité des organismes d Hlm (OPH, ESH, COOP): - d assister à titre de prestataires de services les sociétés d habitat participatif - de souscrire ou d acquérir des parts dans les sociétés d habitat participatif. Dans ce cas : cetteparticipationnepeutexcéder30%ducapitalsocialoudesdroitsdevote Lorsque l OHLM dispose de la jouissance de logements, le nombre de ceux-ci doit être proportionnel à la part du capital qu il détient La loi introduit un dispositif permettant aux CAL de prendre en compte la spécificité des logements locatifs sociaux présents dans des sociétés d habitat participatif : - La proposition d attribution d un logement locatif social s accompagne de la remise d une copie des statuts de la société d habitat participatif et des annexes portant sur la participation des futurs habitants et sociétaires à la vie de ladite société - Le refus ou le défaut d attestation de transmission de ce document vaut refus par le locataire de la proposition d attribution du logement.

25 Zoom sur les points de vigilance de l organisme d Hlm L intervention d un organisme d Hlm se fera dans le respect du CCH Prestations de service, avec des différences selon les statuts Participation financière, dans le respect de l objet social Hlm Maîtrise d ouvrage directe Les points de difficultés La mixité d occupation entre locatif social et propriété ou jouissance La première attribution des logements locatifs sociaux et en cas de mutation La mixité financement collectif/financements individuels Le financement des parties collectives en investissement et en fonctionnement Le régime des garanties De la résolution de ces difficultés dépendra le développement de l habitat participatif

26 Zoom sur les organismes d Hlm déjà engagés OPH ESH COOP OPH de Montreuil Haute-Savoie Habitat OPH d Ivry-sur-Seine Lille Métropole Habitat Aquitanis Promologis(Montpellier) France Loire (Orléans) Harmonie Habitat (Nantes) Les chalets(toulouse) Alliade Habitat (Lyon) Coligny (Bordeaux) Notre Logis (Lille) Rhône Saône Habitat (Lyon) Habitat de l Ill (Strasbourg) Le COL (Bayonne) Isère Habitat (Grenoble) Axanis(Bordeaux) Le Logis Breton (Lorient) Le Foyer de Provence (Aix) Un toit Pour Tous (Foix) GHT (Nantes) Savoisienne Habitat (Chambéry)

27 11 mars Orléans Les rendez-vous à venir 16/17 mai Journées portes-ouvertes de l habitat participatif 9/11 juillet à Marseille Rencontres nationales de l habitat participatif 22/24 septembre à Montpellier Congrès Hlm

28 Pour en savoir plus : (à compter du ) CAUE

Journées de formation des directeurs de coopératives d Hlm. 28 30 janvier 2015

Journées de formation des directeurs de coopératives d Hlm. 28 30 janvier 2015 Journées de formation des directeurs de coopératives d Hlm 28 30 janvier 2015 L habitat participatif, l âge de raison? 28 30 janvier 2015 2. DE QUOI PARLE T-ON? L habitat participatif et la loi : une reconnaissance

Plus en détail

Où en est l habitat participatif en France?

Où en est l habitat participatif en France? Où en est l habitat participatif en France? L habitat participatif, c est quoi? Ce qui est commun à tous nos projets Des logements mais aussi des espaces partagés (chambre d amis, atelier, laverie, salle

Plus en détail

Atelier 2 L habitat participatif ou coopératif

Atelier 2 L habitat participatif ou coopératif Atelier 2 L habitat participatif ou coopératif L habitat participatif ou coopératif : de quoi parle t-on? Des groupes d habitants qui se constituent autour de «valeurs» et d une «vision commune» : écologie,

Plus en détail

Autopromotion/Habitat Participatif

Autopromotion/Habitat Participatif Autopromotion/Habitat Participatif L autopromotion est un regroupement de familles qui mutualisent leurs ressources pour concevoir réaliser et financer ensemble leur logement au sein d un bâtiment collectif,

Plus en détail

L'habitat groupé ou autopromotion

L'habitat groupé ou autopromotion Réunion du Groupe Technique Logement Jeudi 24 mars 2011 L'habitat groupé ou autopromotion Introduction Martine TEIL Première partie : Qu est-ce que l habitat groupé ou autopromotion? Audrey MOROT, association

Plus en détail

Atelier du réseau régional des collectivités locales de l habitat participatif : «Habitat participatif et logement social»

Atelier du réseau régional des collectivités locales de l habitat participatif : «Habitat participatif et logement social» Atelier du réseau régional des collectivités locales de l habitat participatif : «Habitat participatif et logement social» Compte-rendu de réunion Lundi 9 décembre 2013 Marseille, Hôtel de Région Pourquoi

Plus en détail

Habitats groupés habitats coopératifs

Habitats groupés habitats coopératifs Habitats groupés habitats coopératifs construire sa maison dans une démarche de développement durable Le terme d habitat groupé renvoie plus à une manière d habiter qu à une typologie d habitat à proprement

Plus en détail

Qu'est-ce que l'habitat participatif? Quels retours d'expériences?

Qu'est-ce que l'habitat participatif? Quels retours d'expériences? Qu'est-ce que l'habitat participatif? Quels retours d'expériences? Comment faciliter la maîtrise d'usage et intégrer la mixité sociale à travers des opérations immobilières innovantes? Journées de l'éco-construction

Plus en détail

Favoriser l accession sociale à la propriété

Favoriser l accession sociale à la propriété Favoriser l accession sociale à la propriété Alors que nous allons vivre des échéances électorales majeures pour notre pays, il a semblé important pour la Fédération des coopératives d Hlm de rappeler

Plus en détail

La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69)

La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69) La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69) Maitrise d ouvrage : 1 Accompagnateur coopérative d habitants: Habitat participatif et logement

Plus en détail

Une mission d intérêt public

Une mission d intérêt public Une mission d intérêt public La coopérative Pierres Avenir Construction a réalisé un programme situé à Vélizy-Villacoublay (Yvelines) qui confirme sa vocation d intérêt général : Reloger les locataires

Plus en détail

Ateliers «Habitat participatif» de l ORHL BOITE A OUTILS. ORHL - Boîte à outils - 21/02/2013 p.1

Ateliers «Habitat participatif» de l ORHL BOITE A OUTILS. ORHL - Boîte à outils - 21/02/2013 p.1 Ateliers «Habitat participatif» de l ORHL BOITE A OUTILS ORHL - Boîte à outils - 21/02/2013 p.1 A - SYNTHESE DES 4 PROJETS PRESENTES 3 B - TYPOLOGIES DE PROJETS 5 C - LES PRINCIPAUX STATUTS JURIDIQUES

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE

APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE Les dossiers de groupes constitués devront être adressés au : Service Habitat Hôtel de Ville, place Augustin

Plus en détail

L habitat participatif dans la loi ALUR

L habitat participatif dans la loi ALUR Centre d études et d expertise sur les risques, l environnement, la mobilité et l aménagement L habitat participatif dans la loi ALUR Un statut juridique pour les groupes d habitants Isabelle Mesnard,

Plus en détail

Les montages juridiques et financiers de. Contact : plevy@regain-hg.org

Les montages juridiques et financiers de. Contact : plevy@regain-hg.org Les montages juridiques et financiers de projets d habitat groupés Contact : plevy@regain-hg.org Ce qu on va voir 1. Quelques questions à se poser 2. Les montages en copropriété 3. Les montages en SCI

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

Un projet d habitat convivial, multi-générationnel, écologique et accessible dans le centre de Montpellier

Un projet d habitat convivial, multi-générationnel, écologique et accessible dans le centre de Montpellier La Coopération à tous les étages Un projet d habitat convivial, multi-générationnel, écologique et accessible dans le centre de Montpellier Contact Association loi 1901 «Habiter c est Choisir» Sébastien

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

La réforme de l accession et la place des organismes d Hlm

La réforme de l accession et la place des organismes d Hlm Reims 30 novembre 2011 La réforme de l accession et la place des organismes d Hlm Vincent LOURIER Fédération des coopératives d Hlm Plan d intervention 1. Panorama de l accession réalisée par les organismes

Plus en détail

CAUE & ADIL D HABITAT PARTICIPATIF. Offre de service. dans le cadre de la Plateforme d ingénierie départementale de Meurthe-et-Moselle

CAUE & ADIL D HABITAT PARTICIPATIF. Offre de service. dans le cadre de la Plateforme d ingénierie départementale de Meurthe-et-Moselle Offre de service CAUE & ADIL dans le cadre de la Plateforme d ingénierie départementale de Meurthe-et-Moselle Accompagnement de démarches D HABITAT PARTICIPATIF L HABITAT PARTICIPATIF correspond à une

Plus en détail

Mise en copropriété des immeubles HLM

Mise en copropriété des immeubles HLM Mise en copropriété des immeubles HLM Opportunités et risques Soraya DAOU, architecte DPLG Sommaire Anah Enjeux de la vente HLM PLH et politique de l habitat Leviers L Anah L'Anah, établissement public

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Projet de loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové

DOSSIER DE PRESSE. Projet de loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové DOSSIER DE PRESSE Projet de loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové Innover et accompagner le développement de nouvelles formes d habitat Juin 2013 Contact presse Service de presse du ministère

Plus en détail

HABITAT GROUPÉ : INTRODUCTION A L AUTOPROMOTION. Les HabILeS Atelier du 12 Avril 2010

HABITAT GROUPÉ : INTRODUCTION A L AUTOPROMOTION. Les HabILeS Atelier du 12 Avril 2010 HABITAT GROUPÉ : INTRODUCTION A L AUTOPROMOTION Les HabILeS Atelier du 12 Avril 2010 Introduction Objet de la présentation De la constitution du groupe A l étude de faisabilité Origine Projet d habitat

Plus en détail

16h15 L habitat coopératif : comment une collectivité peut-elle soutenir l engagement citoyen?

16h15 L habitat coopératif : comment une collectivité peut-elle soutenir l engagement citoyen? 16h15 L habitat coopératif : comment une collectivité peut-elle soutenir l engagement citoyen? CONFERENCE TECHNIQUE 7 décembre 2010 Auditorium Maison de l Habitat Sarah TRUDELLE, HABICOOP La coopérative

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire Atlantique et

Plus en détail

Atelier conférence Au bonheur du logement

Atelier conférence Au bonheur du logement Intervention de Laurent Escobar, directeur associé, Adequation Atelier conférence Au bonheur du logement Les Rencontres de l AURA 30 novembre 2012, Angers siège : Espace Eiffel 18/20, rue Tronchet 69006

Plus en détail

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ Depuis la création du Crédit Immobilier de France en 1908, les SACI devenues SACICAP en 2008 ont pour vocation de faciliter l accession

Plus en détail

POUR LA SÉCURISATION DES ACCÉDANTS SOCIAUX A LA PROPRIÉTÉ DE PROVENCE ALPES - CÔTE D AZUR ET CORSE

POUR LA SÉCURISATION DES ACCÉDANTS SOCIAUX A LA PROPRIÉTÉ DE PROVENCE ALPES - CÔTE D AZUR ET CORSE ASSOCIATION REGIONALE DES ORGANISMES HLM DE PROVENCE ALPES - CÔTE D AZUR ET CORSE POUR LA SÉCURISATION DES ACCÉDANTS SOCIAUX A LA PROPRIÉTÉ EN PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR ET EN CORSE Charte des organismes

Plus en détail

Le modèle économique du logement social

Le modèle économique du logement social a Le modèle économique du logement social Discussion L habitat dégradé et indigne en Ile-de-France OFCE, Journée d étude Étude : ville et publiée logement, en 4 février décembre 2011 2012 1 Le modèle économique

Plus en détail

Comment mobiliser les copropriétaires et financer de gros travaux

Comment mobiliser les copropriétaires et financer de gros travaux Comment mobiliser les copropriétaires et financer de gros travaux Saint-Mandé Cycle de formations mai-juin : Comment réaliser des économies d'énergie dans votre copropriété? VILLE DE SAINT-MANDE: LES ACTIONS

Plus en détail

Histoire. En remontant le fil de l histoire...

Histoire. En remontant le fil de l histoire... Histoire En remontant le fil de l histoire... Chronologie 2000 : Proposition d un écoquartier sur l îlot Lombardie 2001 : Elections municipales 2003 : Toujours pas de projet d ensemble 2004 : Arrivée de

Plus en détail

Bienvenue. Ouverture par Jacqueline ERROT

Bienvenue. Ouverture par Jacqueline ERROT 20 et 21 mai Bienvenue Ouverture par Jacqueline ERROT Bilan 2013 par Mathias PERRIOT 2013 Loi relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production

Plus en détail

De l hébergement d urgence à l accession sociale : un rapprochement inédit!

De l hébergement d urgence à l accession sociale : un rapprochement inédit! DOSSIER DE PRESSE De l hébergement d urgence à l accession sociale : un rapprochement inédit! Le GIE EST Habitat compétent sur toute la chaîne du logement Les membres du GIE EST Habitat : Villeurbanne

Plus en détail

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 13 février 2015 DUAH Prospective et Planification Territoriale Habitat 1 Ordre du jour I. Rappel des axes de la politique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

CONVENTION DE SECURISATION DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DANS LE RHÔNE

CONVENTION DE SECURISATION DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DANS LE RHÔNE ALLIADE CIL 2000 CILAV PROJET V5 13/12/07 CONVENTION DE SECURISATION DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DANS LE RHÔNE 1 PREAMBULE : L évolution du contexte du marché immobilier de l agglomération lyonnaise

Plus en détail

Ordre du jour. Date et lieu. Participants

Ordre du jour. Date et lieu. Participants Ordre du jour Présentation et débat autour des grands principes du règlement et du zonage du projet de Plan local d urbanisme Date et lieu Mardi 19 mars 2013 de 18h30 à 20h30 à l espace Gérard Philipe.

Plus en détail

La nouvelle place de l habitant

La nouvelle place de l habitant FORUM DES NOUVEAUX ENJEUX ET BESOINS DE LA VILLE La nouvelle place de l habitant 24 et 25 novembre 2012 Lille Grand Palais Synthèse de la conférence Sommaire La nouvelle place de l habitant... 3 L association

Plus en détail

Crise du logement + critique du capitalisme = habitat participatif

Crise du logement + critique du capitalisme = habitat participatif Crise du logement + critique du capitalisme = habitat participatif Le secteur du logement vit depuis plusieurs décennies une crise dont on ne semble pas voir le bout. Fait nouveau, cette crise commence

Plus en détail

Le prêt social location-accession (psla)

Le prêt social location-accession (psla) Le prêt social location-accession (psla) 1- Les agréments Les agréments délivrés (toutes familles confondues) 800 700 600 500 400 300 200 100 0 mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

Erigée en injonction dans le cadre de la politique

Erigée en injonction dans le cadre de la politique LE DOSSIER Habitat participatif, de l utopie à la réalité L HABITAT PARTICIPATIF A PRIS SES LETTRES DE NOBLESSE AVEC LA LOI ALUR, QUI RECONNAÎT CE MODE DE PRODUCTION COMME UNE TROISIÈME VOIE ALTERNATIVE,

Plus en détail

Qu en pensent nos candidats en ville ou dans les villages? Réunion Publique le Vendredi 21 Février 2014

Qu en pensent nos candidats en ville ou dans les villages? Réunion Publique le Vendredi 21 Février 2014 Nous voulons construire ensemble plus durable et moins cher Qu en pensent nos candidats en ville ou dans les villages? Réunion Publique le Vendredi 21 Février 2014 Le logement préoccupation majeure des

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

RENCONTRES TERRITORIALES DE L HABITAT. Vendredi 27 novembre 2015

RENCONTRES TERRITORIALES DE L HABITAT. Vendredi 27 novembre 2015 RENCONTRES TERRITORIALES DE L HABITAT Vendredi 27 novembre 2015 1 Marie-Claire DIOURON Vice Présidente Aménagement Habitat Logement 2 LE MARCHÉ DE L HABITAT DANS SAINT-BRIEUC AGGLOMÉRATION 3 CONTEXTE SOCIODEMOGRAPHIQUE

Plus en détail

Favoriser. l accession sociale sécurisée avec le PSLA

Favoriser. l accession sociale sécurisée avec le PSLA Favoriser l accession sociale sécurisée avec le PSLA sommaire Edito page 3 Les Hlm, un atout pour les territoires pages 4-5 Question 1 Qu est-ce que l accession sociale sécurisée? pages 6-7 Question 5

Plus en détail

Introduction à l habitation participatif

Introduction à l habitation participatif Introduction à l habitation participatif Bruno SUNER Enseignant STA, Chercheur au laboratoire GERSA Architecte DPLG, DEA Histoire des techniques Vice-Président HEN Olivier CENCETTI, Chargé de projet/amo

Plus en détail

L O G E M E N T S O C I A L

L O G E M E N T S O C I A L L O G E M E N T S O C I A L OUTILS ET PUBLICS Juillet 2013 1 L HABITAT SOCIAL : UN ENJEU MAJEUR EN PAYS D AIX Une compétence obligatoire L «Equilibre social de l habitat» est l une des 4 compétences obligatoires

Plus en détail

Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux. Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S.

Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux. Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S. Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S. Petit rappel: qu est-ce qu un aménageur? Un aménageur est une société, publique ou privée,

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

Donnons une dimension responsable et durable au développement urbain

Donnons une dimension responsable et durable au développement urbain Donnons une dimension responsable et durable au développement urbain Le conseil et la complémentarité au service des collectivités et des opérateurs de l habitat Créée en juillet 2002, la société Asset

Plus en détail

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants?

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS l accession aidee Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L ACCESSION AIDÉE L accession aidée L accession sociale ou aidée concerne des ménages

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE

L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE L IMPLICATION DES ORGANISMES HLM DANS LES CONTRATS DE VILLE Le 14 Mai 2014 USH Service Politiques urbaines et sociales L architecture des contrats de ville Contrat de ville : projets territoriaux intégrés

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement Paris, le 15 avril 2015 Contact presse Service de presse du ministère du Logement, de l Égalité des

Plus en détail

La clé. L accès. de la propriété à la propriété. domaxia.fr

La clé. L accès. de la propriété à la propriété. domaxia.fr La clé L accès de la propriété à la propriété domaxia.fr L accession en Île-de-France 2 français sur 3 déclarent vouloir devenir propriétaire* CEPENDANT, 83% D ENTRE EUX RENCONTRENT DES FREINS A L ACCESSION

Plus en détail

1. Sur le Titre I Les modalités d organisation des compétences (articles 1 à 9).

1. Sur le Titre I Les modalités d organisation des compétences (articles 1 à 9). Projet de loi de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles Les propositions de l Union sociale pour l habitat Ce premier projet de loi concentre de nombreux éléments

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES SUR LES VENTES HLM

CHARTE DES BONNES PRATIQUES SUR LES VENTES HLM CHARTE DES BONNES PRATIQUES SUR LES VENTES HLM 1. Introduction Le parc HLM existant : un des enjeux forts du second PLH Assurer une vigilance sur les politiques de ventes HLM est l un des volets prioritaires

Plus en détail

HABITER LA VILLE AUTREMENT : L HABITAT GROUPÉ PARTICIPATIF

HABITER LA VILLE AUTREMENT : L HABITAT GROUPÉ PARTICIPATIF HABITER LA VILLE AUTREMENT : L HABITAT GROUPÉ PARTICIPATIF Exposition réalisée par L AERA [Actions, Études et Recherches sur l Architecture, l habitat et la ville] participatif Habitat 5 quai Lombard,

Plus en détail

Appel à projets. Habitat, développement social et territoires. Avec le soutien de la Fondation JM.Bruneau. Mécénat Économie et Solidarités

Appel à projets. Habitat, développement social et territoires. Avec le soutien de la Fondation JM.Bruneau. Mécénat Économie et Solidarités Appel à projets 2011 Habitat, développement social et territoires Avec le soutien de la Fondation JM.Bruneau Dates limites de retour des dossiers : 21 mars et 12 septembre 2011 Mécénat Économie et Solidarités

Plus en détail

Les outils pour agir dans le domaine de l habitat

Les outils pour agir dans le domaine de l habitat 3/3 URBANISME CONSTRUCTIONS PUBLIQUES ET HABITAT CYCLE DE FORMATION 2014/2015 > A DESTINATION DES ELUS ET PERSONNELS TERRITORIAUX Les outils pour agir dans le domaine de l habitat Mai 2015 Jeudi 21 Mai

Plus en détail

Votre partenaire Action Logement

Votre partenaire Action Logement Votre partenaire Action Logement ASTRIA, un acteur national aux ancrages régionaux forts ASTRIA Lens ASTRIA Beauvais ASTRIA Arras ASTRIA Douai NOREVIE ASTRIA Valenciennes SA du HAINAUT PROMOCIL L AVESNOISE

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015 LE MARCHÉ IMMOBILIER AU 1 er SEMESTRE 2015 @JFBuet @FNAIM fnaim.fr VOLUME DES VENTES DANS L EXISTANT 2 LÉGÈRE REPRISE DES VENTES DANS L EXISTANT Sources : CGEDD

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE CONVENTION PARTENARIALE INTERBAILLEURS POUR LE RELOGEMENT DES LOCATAIRES CONCERNES PAR LES PROGRAMMES DE DEMOLITION ET DE RENOUVELLEMENT URBAIN SUR LE TERRITOIRE

Plus en détail

NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE

NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE Approuvé par délibération du 15 juillet 2013 Préambule Le soutien aux opérations d accession sociale à

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien

L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien Les Quartiers Crêt de Roc et Tarentaize-Beaubrun, dans le dossier ANRU de Saint Etienne L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien La stratégie habitat de la Ville de Saint

Plus en détail

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier BREST 28 et 29 NOVEMBRE 2013 POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier Présentation de la SPLA SOREQA SPLA à vocation métropolitaine crée

Plus en détail

L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0

L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0 Communiqué de presse Paris, le 25 mars 2015 L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0 SUR L ÎLE-SAINT-DENIS (93), L ARCHE EN L ÎLE INVENTE UN MODÈLE POUR L HABITAT DE DEMAIN EN RUPTURE AVEC

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

Ville. durable. agence G-studio architectes / Greenobyl 002

Ville. durable. agence G-studio architectes / Greenobyl 002 Ville durable agence G-studio architectes / Greenobyl 002 Habitat participatif Une nouvelle voie d accès au logement mars 2013 Qu est-ce que l habitat participatif? Il n existe pas de définition officielle

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2008 Assemblée Nationale Commission des finances, de l'économie générale et du plan MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT

Plus en détail

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE CHIFFRES CLÉS DU LOGEMENT SOCIAL ÉDITION NATIONALE SEPTEMBRE 2011 UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE En 2010, les opérateurs Hlm ont également vendu 16 000 logements destinés à des accédants,

Plus en détail

Aide départementale à la rénovation urbaine (convention ANRU/CG) :

Aide départementale à la rénovation urbaine (convention ANRU/CG) : Objet de l intervention Bénéficiaires Nature des dépenses éligibles Orientation n 2 Objectif 2.1 Fiche action 2.1.1 1- Stimuler la production de logements 2 - Renforcer l attractivité du parc existant

Plus en détail

Questions aux têtes de liste posées par les 3 Fédérations de locataires CNL ; CLCV ; CSF

Questions aux têtes de liste posées par les 3 Fédérations de locataires CNL ; CLCV ; CSF Questions aux têtes de liste posées par les 3 Fédérations de locataires CNL ; CLCV ; CSF Réponse de la Liste Grenoble Une ville pour tous, conduite par Eric Piolle 1/ RENOVER L HABITAT Les logements les

Plus en détail

L autopromotion à Strasbourg. La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables»

L autopromotion à Strasbourg. La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables» L autopromotion à Strasbourg La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables» Ville et Communauté urbaine 1 parc de l Étoile 67076 Strasbourg Cedex - France Contact : forum-ecoquartiers@strasbourg.eu

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

3. Contexte foncier et politique de l habitat et du logement à Aubagne

3. Contexte foncier et politique de l habitat et du logement à Aubagne Une coopérative d habitants à vocation sociale en autoréhabilitation accompagnée à Aubagne Note d opportunité pour l étude de faisabilité (réactualisation juin 2012) 1. Résumé du projet L objectif de ce

Plus en détail

Les charges de copropriété dans le parc privé

Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de l année 2009 L Observatoire, un échantillon d immeubles permettant de distinguer deux niveaux d analyse : L analyse du parc des immeubles en

Plus en détail

Projet de loi Habitat pour tous

Projet de loi Habitat pour tous Ministère du logement Novembre 2004 Projet de loi Habitat pour tous 1. Urbanisme et foncier L objectif est de favoriser la construction de logements, en particulier pour la réalisation du volet logement

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER. www.enfi.fr

ECOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER. www.enfi.fr ECOLE NATIONALE DU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER ENFI - siège social 19, rue des Capucines 75001 PARIS S.A.S au capital de 2.037.000-504 381 153 RCS Paris Déclaration d activité enregistrée sous le numéro

Plus en détail

Charte des relations

Charte des relations Charte des relations entre Élus, membres des Conseils consultatifs de quartier et agents des services de la Ville de Brest et de Brest métropole océane Bellevue, Brest-Centre 1 Europe, Lambezellec Quatre

Plus en détail

LE POINT SUR. La maison à 100 000

LE POINT SUR. La maison à 100 000 LE POINT SUR La maison à 100 000 Mars 2007 I - Le contexte La maison à 100.000 s inscrit dans la politique d encouragement à l accession sociale à la propriété, qui est un des objectifs du plan de Cohésion

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

Relier le logement à l emploi dans le Grand Ouest. Mieux se Loger et Solendi ont fusionné en juin 2014

Relier le logement à l emploi dans le Grand Ouest. Mieux se Loger et Solendi ont fusionné en juin 2014 Relier le logement à l emploi dans le Grand Ouest 2014 Mieux se Loger et Solendi ont fusionné en juin 2014 «La fusion du CIL Mieux se Loger avec le Groupe Solendi constitue un véritable levier pour apporter

Plus en détail

Remise du 3000 Chèque Premier Logement

Remise du 3000 Chèque Premier Logement ème Remise du 3000 Chèque Premier Logement Vendredi 6 juillet 2012 à 11h30 Hémicycle Bargemon, 13002 Marseille I. Remise du 3000 ème Chèque Premier Logement II. III. IV. Le Chèque Premier Logement Un Engagement

Plus en détail

Le Prêt Social Location Accession...10 ans après

Le Prêt Social Location Accession...10 ans après Le Prêt Social Location Accession...10 ans après Denis Tesner L essor du PSLA Les mises en chantier par famille d organismes d Hlm Journées de formation des directeurs Grenoble - Janvier 2014 Nombre de

Plus en détail

Expériences concrètes, présentation de réalisations d habitats participatifs en France. 04 octobre 2013

Expériences concrètes, présentation de réalisations d habitats participatifs en France. 04 octobre 2013 Expériences concrètes, présentation de réalisations d habitats participatifs en France 04 octobre 2013 Présentation d habitats participatifs en France 1. Eco-Logis à Strasbourg-Neudorf, film de présentation

Plus en détail

SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION

SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION SUITE REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE-ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET ACCESSION Janvier 2011 I- Le logement locatif social public..p.3 I-1. Les logements familiaux ou ordinaires

Plus en détail

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français

Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français Foncier, logements abordables et stratégie de développement économique dans le Grand Genève Français 1. SYNTHÈSE Juillet 2015 Réalisé avec le support de : ARC note de synthèse juillet 2015 page 1 LE Le

Plus en détail

2014 Lyon est une chance Logement, une nouvelle approche

2014 Lyon est une chance Logement, une nouvelle approche 2014 Lyon est une chance Logement, une nouvelle approche Depuis 12 ans, Lyon a connu une forte augmentation du prix des logements au m² (+150%) et des loyers (+50%) ; une augmentation disproportionnée

Plus en détail

Le maintien à domicile : les formules proposées par les Hlm Réunion dans le département Drôme Ardèche Le 6 mars 2013

Le maintien à domicile : les formules proposées par les Hlm Réunion dans le département Drôme Ardèche Le 6 mars 2013 Le maintien à domicile : les formules proposées par les Hlm Réunion dans le département Drôme Ardèche Le 6 mars 2013 1 Les réponses apportées par le mouvement Hlm Concilier habitat et service dans un cadre

Plus en détail

Le logement social en Bretagne

Le logement social en Bretagne Le logement social en Bretagne Repères 2014 Brest Métropole Habitat (locatif) Un mouvement Hlm renforcé pour plus de proximité L ARO Habitat Bretagne, une équipe de 9 personnes au service des organismes

Plus en détail

ZAC DU MOULIN BOISSEAU COMMUNE DE CARQUEFOU. Annexe 5 : Clauses anti-spéculatives

ZAC DU MOULIN BOISSEAU COMMUNE DE CARQUEFOU. Annexe 5 : Clauses anti-spéculatives ZAC DU MOULIN BOISSEAU COMMUNE DE CARQUEFOU Annexe 5 : Clauses anti-spéculatives 1 VENTE FONCIERE EN ZAC POUR UN PROGRAMME ABORDABLE EN P ROMOTION Clause anti-spéculative À insérer dans les CCCT, compromis

Plus en détail

Les aides locales à l accession à la propriété

Les aides locales à l accession à la propriété Mai 2008 «Dans les prochaines pistes de réformes qui seront examinées, la priorité restera donnée à la politique d accession à la propriété.», Politique du logement, 2 e Conseil de modernisation des politiques

Plus en détail

«Les deuxièmes rencontres des syndics bénévoles» LE SYNDIC BENEVOLE ET SES MISSIONS ADMINISTRATIVES

«Les deuxièmes rencontres des syndics bénévoles» LE SYNDIC BENEVOLE ET SES MISSIONS ADMINISTRATIVES «Les deuxièmes rencontres des syndics bénévoles» LE SYNDIC BENEVOLE ET SES MISSIONS ADMINISTRATIVES Etre syndic bénévole : en pratique La gestion administrative fait partie intégrante de la gestion d une

Plus en détail

Le soutien à l accession en ANRU

Le soutien à l accession en ANRU Le soutien à l accession en ANRU Pour favoriser la propriété à titre de résidence principale sur ces territoires, le législateur a mis en place deux dispositifs : Le bénéfice d une TVA à 5,5 % pour toute

Plus en détail