.,.,.. bâtir. créer. Q-ménager. trime,striellll d' in f or.mati,on

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ".,.,.. bâtir. créer. Q-ménager. trime,striellll d' in f or.mati,on"

Transcription

1 bâtir créer SEPTEMBRE ,.,.. trime,striellll d' in f or.mati,on '..'. '.i,.,. ;. ~.,. - - " A.D.A.13 " Malheureusement, nous avons appris dans le mêm~ temps, la cessation des activités de la salle André BAZIN rue de la Glacière. La qualité des représentations programmées au fil des ans dans cette salle et le travail du père COURSIER, durant toutes ces années, ne sont sorement pas en cause. Ainsi se vérifie à nouveau que les salles de cinéma de type "art et essais" ont le plus grand mal à survivre malgré la volonté, voire la passion et la compétence de leurs promoteurs. Peut-être n'avons-nous pas, nous les associations, suffisamment soutenu cette action culturelle? Enfin, on entend dire que le 13ème pourrait voir s'installer, dans le quartier Gare/Tolbiac, la plus grande bibliothèque de prêts de France? Souhaitons ardemment que cela ne soit pas qu'une rumeur éphémère! Vous trouverez, dans ce bulletin, quelques informations concernant des lieux d'activité culturelle dans notre arrondissement. Ainsi, après des années d'attente, le relogement de l'association du 28 rue Dunois, primitivement prévu dans l'immeuble 14/16 rue Sthrau (quartier de la Gare) devrait avoir lieu dans la Z.A.C. CHEVALERET, en contrebas des immeubles, donc dans un périmètre proche de son actuelle implantation. Nous pourrons donc continuer à suivre les activités qu'elle suscite ou accueille. D'autre part, une "Maison pour tous" devrait voir le jour sur l'ilôt B.10. Nous accompagnons de nos voeux ces projets car maintenir un pôle d'activités culturelles dans ce quartier Est du 13ème et susciter un nouveau lieu de rencontres et d'initiatives dans l'arrondissement, sont des évènements dont nous ;ne pouvons que nous réjouir. Q-ménager

2 \ ~ ~ '' 9 > n \ ~ " cr ~... < ::s cr '1 0 0 v.... ru i3 1-' t-' n VI - m - c > "'d 0\ z -...! tl' "t! H "d Cl 0 ""-1 ti:i o. l)l:i i ' Olb'i"l:l tll '1 "d ' "'d... < n '"'' ~ s X a. Q. 1-'::lll.>'1 '1 (1) N ::s t: 0 '1 N tll w.o... ::s (!) Q. VI c: '< li. 11) M' "' n ~.;:-.. zo ""' C'll g:; (') "d... Cil 11) "à 0'1 M' '1 c:. 0 > m.. (1) c: ~ e '1 Cl).... ::i ::s ~a ~ 1 Cil (") '1 1-4 ~w " c: "O ::J:: en Wi"tl (1). l... en '""' g. Ill 0 Q. en'...., "' - (1) :::1 rn. "O ~ 1-' ~... 0 d\ '1 '1 Ill 1 N C") ::i!"!' ". "O "O rn "' (1) l"i ~ (1) N 0 CO ::s. c: 0 (1)... CO ITJ,_. ~~ -3 ""I rn o < '1 - N o..... Cil ::l Q. lb > tzl \0 t'll "1, cr VI 0 lb c: (1) 0 cr Q X 11) '.-(' lb... "O >(')Cil c: 1-' 0 '1 OQ (')... (,,loi t-1 ::s H\ c:! t-1 ::s '1 ""I l"t c:n lb () < H Ill IJ) m Ql,.,. > M' lb,,., l"t... ::s ~ 1-' 11),.,.... M' ::s m CO,_. ::S 0 ""I m o..... D:I (1).0 (1) '3 ' ::s ""I Q. '- c: Cil ~ ~~~ ~--~-----~--~----~ , Je, E U L L E T I N d' A r 0 f N E M E N T soussigné, à 11 A.B.C. 13 " pour NOM. PRE:-. 01'-1 ~ ADRESSE... ~ _., TELEPHONE.. PROF1'.SSION. souscris un abonnement d'un an, pour la somme de 50 Frs et ve~se cette somme au compte C.C.P. PARIS V "ASSOCIATION pour le DEVELOPPEi'1I:J;T et 1 '.AMENAGEMENrr du I3ème " Signature : Paris, le... E U L L E T I K d' A D H E S I 0 K ~ C'll ~ ~ ou de renouvellement de~coü.sation 1985 à l'association pour l'aménage~ent et le developpemen t du I3ème, "A. L. A l\om é 9 '.. PRENOM.ADRESSE..,.,,...._ TELEPHQN"E e o e e e PROFESSION o e -désire adhérer. ) à l'ada 13; B.P renouvelle mon adhésion ) Pa.ris cedex I3 et verse au CCP PARIS V 11 Association pour 1,e Développement et 1 'Aménagement du I3ème" J à s.011me de Frs ( 50 Frs minimum ) A le Signature :

3 NOUVELLES DES GUARTIERS- E 1 ça b o u g e C 6, ça va bouger!! Au moment où s'ouvre l'enquête publique sur la modification du P.O.S. dans le secteur ITALIE, GANDON, IVRY, MASSENA. l'association se félicite de la conservation des deux immeubles, 30 et doivent être détruits, en particulier ceux du 163 avenue d'italie. existantes au nord et à l'est. d'ivry. " Association de défense des habitants des ilôts riverains de la rue Gandon 32 rue Gaudon "... 3 E 1,.c. ). Mairie du 13ème (de 9 h. à 18 h., du lundi au vendredi, et de 9 h. à 12 h. le samedi). hauteur prévue (environ 7 étages) soit diminuée pour s'harmoniser avec les constructions Il s'agit, en fait, de deux enquêtes jumelles, l'une pour les équipements de l'ilôt Précisons que cette enquête aura lieu du 23 septembre au 6 décembre 1985 inclus, à la remède proposé est radical : la mise en sens unique de l'avenue de Choisy (de la rue de Tolbiac vers le boulevard Masséna) combinée avec le sens inverse dans l'avenue Il LA BUTTE AUX C 0 M I X" 1 Le bon sens, dans l'affaire qui nous occupe, n'a été défini qu'après beaucoup de réflèxion... Les plans de circulation dans le 13ème étaient à l'étude depuis plusieur~ années et les encombrements de l'avenue de Choisy n'avaient pas plus échappé à l'atten " CIRCULEZ DANS LE BON SENS 11!! ~,...,.,,... c::::::;, rue Gaudon, initialement promis à la destruction. Elle a pris note de l'assurance donnée par la Mairie que des propositions de relogement seront faites aux occupants des logements qui (modification du P.O.S.) l'au:re pour l'amé~~~n d~l '-~lôt C 6 2:océdure de Z.A de pouvoir contenir le stationnement dans les limites du stationnement unilatéral, le Fidèle à la tradition, la BUTTE AUX CAILLES était en fête le 22 juin, pour le premier la Bande dessinée, avec une foire à la B.D. et un prix de la Presse B.D. Mais les organisateurs : ("CULTURE AU QUOTIDIEN", "FRANCE B.D." et "FEDERATION LEO IAGRANDE") avaient La décision était annonçée comme imminente depuis un an mais c'est seulement en mars samedi de l'été. Le thème principal que suggérait le titre "La Butte aux comix" c'était tion.des spécialistes qu'à celle des riverains qui en subissaient les effets. Faute aussi fait pla ce aux associations qui présentaient des activités variées, de la brocante à l'informatique. Musiciens et chanteurs n'étaient pas les derniers à prendre leur part de l'animation de cette sympathique fête qui s'est terminée en dansant qu'elle a été confirmée et son applicatiun est effective depuis le 19 mars t:~ ~~é&~rt"êfj::::llc;=;~~ L'association a déjà émis des réserves sur l'immeuble de logements prévu à l'angle passage Raymond - rue Gandon : elle souhaite qu!il soit légèrement en retrait de ces deux voies et que la

4 LES TERRAINS DE JEUX FLEURISSENT AU PRINTEMPS Les riverains de la rue Gandon avaient vu apparaitre à l'automne 1984, un panneau sur la palissade bordant le terrain vague du boulevard Masséna : Il MAIRIE DE PARIS : Aménagement de l'ilôt Gandon-Masséna E 1. Il Il Année 1984 : acquisition des terrains, aménagement provisoire d'une aire d'évolution Il libre comportant - des jeux en bois, Il un engazonnement partiel ::r- A partir de 1985 : aménagement définitif : Il - d'un jardin public de S.500m2 Il - d'équipements sportifs et sociaux. " Cette annonce ne pouvait être que bien accueillie, c a r les habitants du quartier réclament depuis longtemps que ce terrain soit enfin affecté aux équipements publics attendus avec impatience. Cette affectation était prévue, tant par le P.O.S. que par les accords conclus entre la Ville de Paris et le promoteur des tours voisines, il y a plus de 10 ans. Le 19 janvier 1980 les associations du quartier avaient invité les autorités et les élus à la pose de la première pierre (symbolique et factice... ) de ces équipements, mais cette initiative était restée sans effet à l'époque. (V/ A.B.C.13 N 8 mars 1980) Etait-ce la rigueur de l'hiver ? Mois après mois, la germination, si germination il y avait, restait invisible et souterraine et on commençait à se demander si le nouveau panneau annonçait une réalité plus t&ngible que celui qui, en 1978, affichait déjà le permis de construire une crèche à cet endroit. Mais, par une concordance remarquable et inattendue avec le réveil de la nature, le soleil de mars vit éclore l'activité des services municipaux qui firent si bien que le terrain de jeux a pu être ouvert, sinon en 1984, du moins aux premiers jours du printemps Saluons donc ce résultat avec ce dicton qu'on croirait fait tout exprès pour l'urbanisme parisien : Il MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS " *** " LOCAUX INDUSTRIELS~' 14/16 rue Sthrau - Les Conseils d'arrondissement des 14/1/85 et 19/6/1985 ont décidé l'abandon du rojet de réaliser dans l'immeuble 14/16 rue Sthrau (quartier Gare) un Cent~e culturel, en raison des frais d'aménagement considérables consécutifs à la configuration des locaux. Ces mètres carrés pourraient être mis à la disposition d'artisans et de la petite industrie, ( loyers intéressants et lieux bien situés au point de vue chargement et déchargement'). Les locaux ont été achevés en juin 1985 et se composent de 4 plateaux de 300m2 chacun La location se fait par plateau complet et les candidatures doivent être soumises au Bureau Municipal des activités économiques. La Ville de Paris met ces locaux à la disposition de la R.I.V.P. par bail emphythéotique (à long terme) qui les loue aux intéressés. *** - TRAVAUX DE. REFECTION du PONT DE TOLBIAC Ce pont, qui couvre les voies S.N.C.F. comporte des ouvrages métalliques en mauvais état. Le pont a été construit en Il a 205m. de long. Il va être réparé. 4

5 UN EVENEMENT BIEN DE CHEZ NOUS... " La montée du coq ", ===================================== La rénovation du clocher de l'église Notre-Dame de commençée fin septembre 1984 a été achevée en mai dernier. C'est l'entreprise de couverture CASSIN, d'ivry, qui a réalisé cet ouvrage. Ce n'était pas son premier mais le cinquante deuxième clocher rénové par ses Eoins. Son patron, lui-même "Compagnon du Tour de France" et "Meilleur ouvrier de France" emploie plusieurs Compagnons. Ce sont eux 5 Nous lui souhaitons bon vent ****** Le coq a une envergure de 0,97 met une hauteur sensiblement égale. Il a été réalisé en cuivre, par parties soudées, enfilé sur une tige verticale en laiton servant d'axe de rotation et surmonté d'un paratonnerre. Le coq dressé pose ses pattes sur une boule de cuivre montée sur roulement à billes. ô ô La présence d'un coq au faîte du clocher des églises est une longue tradition. La tapisserie de Bayeux en porte témoignag Est-ce pour rappeler la nécessité de tenir nos esprits en éveil, comme le demande l'evangile (car "tu ne connais ni le jour ni l'heure") J le coq étant dressé sur ses pattes, tendu dans une attitude d'appel le bec grand ouvert? Est-ce mémoire de la fière attitude des Gaulois et de leur gogt panache? Ou encore, le coq fut-il un Dieu gaulois, au moins pour de l'ancienne Gaule? Pendant les premiers mois de cette année, certains habitants du quartier s'étaient émus. Le coq avait disparu. Vers la fin avril, le sommet du clocher fut à nouveau couvert d'ardoises puis coiffé d'une Croix. Des appels téléphoniques parvenaient au presbytère : "le coq serait-il bien remplacé sur le clocher, comme à l'accoutumée?". La bénédiction du coq eut lieu à l'église le jeudi 16 mai, jour de l'ascension et une cérémonie de LA MONTEE DU COQ eut lieu le lundi 20 mai à 11 heures 30, en présence du Curé Œ Notre-Dame de la Gare, du Maire du 13ème et de nombreux Elus. Des enfants des écoles avoisinantes et un bon nombre d'habitants du quartier étaient également présents. Suivant la tradition, un parchemin attestant la ceremonie et transmettant un message a ~té signé par le Curé de la paroisse, par le Maire et par les Compagnons du devoir puis introduit à l'intérieur du coq. Il sera retrouvé, en principe, par ceux qui, dans un siècle auront eux aussi la charge de refaire la toiture et de proclamer encore et toujours, la nécessité de la grande et bonne nouvelle que l'eglise a le devoir de transmettre comme le coq doit nous éveiller et nous indiquer la dir~ction du vent... qui ont travaillé sur les échafaudages aériens si habilement montés (et démontés) que nous aperçevions depuis quelques QUARTIER G A R E - Place Jeaane d'arc +-1'-:f=F-T::f=t.tt=f:+-'f i 1 1 : lt=ft-ttff::f:-4=!4-=!4-ffff't.=

6 * * * * 45 bis rua da la Glacière PARIS Tél Métro Glacière. Bus 21 * * * Du 8/10/1985 au 2/ll/19e5 : Théâtre du Du 12/ 11 à Théatre de Liberté : point ave~gle : "LES BACCHANTES" d'euripide ( Mise en scène de F.M. PESENTI) la fin de l'année : "LE VIEIL HOMME ET LA MER" d'après " Il y a Hemingway, il y 1 ( Mise en scène de Mehmet ULUSOY ) Hemingway " p., a es enfa9ts-conteurs, il y a le vieil homme face au oisson, a sa solitude et à la mer " 6.-- r//. c;;. f.1 ~ ~/', ~1 r /,f -~ :'.fj' _..,,,,.. :/Jurv_,.,.j.-._2a-~~ /;--; h~ f"l'..) tp,,.._/.,'fl,.~,-s,-4,._ l l, l' d /eur nouueau spectacle c e a crea LOn e ~~zkd~f Le 13ème perd une de ses rares bonnes salles de cinéma. Cl2ssée ART ET 6~SAI, elle fonctionnait depuis 12 ans, projetant toujours des films de qualité. Malgré cela, elle a vu sa fréquentation baisser de plus en plus depuis 1978, jusqu'à ne plus être viable en 1985 (en 1977, en moyenne, 786 entrées par semaine, en 1985, 447 entrées par semaine). D'autres cinémas parisiens ont fermé ces derniers temps : notamment les URSULINES en octobre 1984, le SAINT-SEVERIN, en novembre, le CLUNY-ECOLES, en mars 1985, le studio ALPHA en avril, etc... Ce n'est pas seulement une salle du 13ème mais toutes les salles qui enregistrent une baisse de fréquentation. C'était la dernière séance, le 30 juin 1985,.. discrètement le cinema ANDRE BAZIN a fermé ses portes après une projection de la STRADA de Fellini, devant une virgtaine de spectateurs. ~ On était triste et ému, à cause du film et à cause de la disparition d'un cinéma qu'on aimait bien E es CYJ[agicie11s du 'Croi/air : ~ ~,, " _ 7"013 Yari.s _ (A.(!} 43014o3ô 28. ru.p '. f ho1oi.i; v sont heureux de vous faire pari A PROPOS DE IA VIE CULTURELLE DANS NOS QUARTIERS ttttttttttttttttttttt"f+'f+'!'-i'-ttttttttttt=t--rttttttt4

7 Il LE SQUARE DE CHOISY. 1er personnes âgées, o~ pour la foire à la brocante et autres manifestations du même genre? foire à la brocante dansle square de Choisy, au printemps dernier. nombre. dernier. 7 Comme notre lecteur, nous nous félicitons de ces dispositions en formant le voeu qu elles de façon définitive. se réalisent comme prévu et que le square de Choisy soit rendu à sa destination première de cet emplacement et a demandé à la Direction des parcs et jardins de programmer cette année, sa remise en valeur qui devrait débuter avant fin 1985, par l'aménagement du jeux destinés aux enfants. théatre de verdure et se poursuivre en 1986 par l'amélioration des espaces verts et des RELAIS-ACCUEIL 21 rue des Malmaisons (13ème) a mis en.place une mutuelle-logement. L'un de nos lecteurs nous signale avoir marqué son étonnement et ses regrets à Mr le Maire du 13ème en voyant qu'une autorisation avait été donnée pour l'installation d'uae et être aidés dans leurs =echerches d'appartement. Par cette mutuelle, des prêts ont En un an, plus de 800 jeunes ont pu être informés sur les questions relevant du logement Pour favoriser l'accès au logement autonome et locatif des jeunes parisiens, le Mr le Maire, qui lui a répondu en justifiant cette autorisation par diverses considérations respectables, est bien conscient de la gène que cela peut apporter aux habitués caution, des frais d'agence et d'installation. de ce parc considéré com.~e lieu de calme et de rep~s pour les personnes âgées et les jeunes enfants. Il indique à son correspondant qu'il n'ou~lie pas la vocation première moindre garantie de solvabilité, de la précarité des emplois, de la mobilité des jeunes, C'est que l'accès au logement locatif pour les jeunes est difficile en raison d'une RELAIS-ACCUEIL. de modes de vie différents. pu être accordés pouvant atteindre jusqu'à 8000 frs pour couvrir le premier loyer, une France que 4% des logements. Dans le secteur social, ces logements sont en trop petit Signalons que les petits logements HLM de type Fl (20 à 30m2) ne représenteraient en La mise en place de conventions de cautionnement est souhaitée et a été demandée par le Il avait toujours été, pour l'a.d.a.13, un conseiller éclairé et attentif aux besoins Nous avons appris avec peine, le décès subit de notre ami, Frank MANCHON, le 16 août des habitants. A sa famille nous exprimons nos regrets et notre amitié. " LES JEUNES PEUVENT-ILS SE LOGER à PARIS? TtttttTtT'f=fTTttTTTtTTTTTtTtTtTTtttTTTTT4. ~+"'f~~:~~:;:, et de repos pour les enfants et Le Relais A c c u e i 1 des M A L M A I S 0 N S ****

8 CD J>J~ U MIS )) ]~ C 0 N S '1' U U 1 lu~ de janvier a juin IÇl\5 D~:LIVRÇ;S t;alpetriehe 17.bld de l'eo~ital Construction a'un bâtiment d'un étage sur un niveau de sous-sol à usag1 de bureaux et de laboratoires de recherche. S.H.O.nette: 55I m2 Nt/ Gpe hospitalier Pitié-Salpétrière -~? g e3.tld de 1 1Eepital Extension aux ~.d.c. et Eous-sol d'un bâtiment de 2 étages â usagé ho~pitalier pour la cré~tion d'un service de neuroradiologie. S.H.O.nette : ;5 m2. Pet/ Assistance Fubliquc -47, bld rie l 'I:ô;;i tal.!'ransfor.nation de 3 bâtiments hospitaliers à R.d.C. en bibliothèque centrale des hôpitaux avec reconstruction de 2 galeries de liaison Sl:C nette: 335 m2 Fét/ Asdstance Pu':llique -~'5. bld St :tarcel' et :2.rue des :allons.surélevation portielle d'ur. étage d'un bâti:nent i R.d.C. sur sous-sol e:n vue de la création d'un logement de fonction et d'une chambre d'hospitalisation. SHC nette : I5C m2. Fét/ ~laison de Santé ries Gardiens àe la Paix -47.bld de l'hônital Extension aux premier et deuxième sous-sol d'un bâtiment à usage hospitalier pour la création d'une uni té de résonance magnétique nucléaire SliC nette : 190 ~2 Pét/ Assistance Publioue. -9. rue de Ca'!l no-foptio et 7, rue Esquirol Rehabilitation d'un bâtiment d'un et de deux étages à usage de commerce et d'habitation (2 lor,emente réhabilités) avec transfonnation d'un local commercial en garage (I pl.), surélevation partielle pour l'ex- tension d'un logement existant et modification des façades SHO nette: 40 m2 Pét/~!.~1CRICHAU GARE -4, soua re : :asséna 'lransfonnation d<' la toiture avec création àe 2 baies de fenêtres d'un pavillon d'un éta;e, ccnstruction ci 'un bâtiment de 2 étages sur un niveau èe sous-sol 3 usa~e d'atelier d'artiste (245 m2) avec passerelle de liaison et œ~ènagement de 2 aires de parc de stationnemat en surface Fèt:Stè A et A Chc::ietov- Huidobro -I6.passa5e Naticnal Transfo!'!11ation j un to~:i.:1l'nt d'hatitation d'un étage et d'un bihiment à R.d.C. â usase.:e t:ar:i.t:e er. local cultuel et salle de réunion, avec rearessement de la couve:-ture de l'entrée actuelle. Fct ~'Alliance des Eglises Chrétiennes et Mission -f. rue Faµàouin -naires de Franc~ &ihabilitati~r. J'un tftti::irnt d'un ~tnce â usa~e d'activité commerciale avec co~ble rerdu, a~:-ar.dis~c~ent de la cour commune et modification des façades SE(' :.:. - ~.: ~:,,cti f. ciu P.C. n 406'?5 du 09/CIE/E3?~t S~I L~~ASE~VICE -]:~.rue ijtnrau Renabilitnti0n n'un tfttt cn'. dt.> 'rta~es â URnge d'artisanat avec modification.ic 1a fa.;n,1t.>. ;, t, ::\l\t -2E, rue de i\iiie tc."' ;;.y. Construction d 1 ur: l ~ti:::, :it,1'hahtaticn ae '.~ :i 7 étages (2! logements) (1:+38 n.::) sur.: nl\'t'<hrx -'<' <' 'tw-sol à usage de parc de stationnement (22 pl. )(~g7 m.' 1 ;'et. St, l FAL , rue de Tolbiac Construction d'un batiment de 5 étages,!12 nivea41de sous-sol à usage d'hôtel de tourisme (70 chambres) et de parc de stationnement (15 pleces) avec modification des façades. Modificatif au permis de construire n 4101 délivré le 9/12/83. Pét/ Sté COREVA INVESTISSEMENT. -lf: av de Choisy Construction d'un bêtiment d'un étage sur un niveau de sous-sol à usage canmercial. SHO nette 350 m2. Pét SA HLM Le Logement Français à 34 rue de la Pointe d'ivry Modifications intérieures 126 logements au lieu de 25) et de la façade d'un bêtiment d'habitation de 7 étages (bâtiment 22), Modificatif au permis de construire n délivré lè 12/01/Bl. Pét UAP. -106, rue du ChAteau des Rentiers. Construction d'un bêtiment de 10 étages à usage de foyer (25 logements) (1345 m2) Pét/ "L'Habitat Social Français" - 51 à 55 d 'Ivr 2 à 12. r e de la Porte d' I vr av de Chois et rue. Baudricourt au permis de construire n délivré le 15 05/81 en vue de la suppression des 4 sous-sol à usage de parc de stationnement( 103 places au lieu de 115) et modification des rampes d'accés des bêti,ments n 24, 25, 26. Pét/ SA d'hlm "Le Logement Français" - 20 à 34, rue de La Pointe d'ivry et 32 à 38, av de Choisy. Modification du batiment artisanal, agrandissement de la loge du gardien dana le bêtimeet 21, création d'une chambre pour le gardien sup~atif dans le bêtiment 20, suppression du 3 sous-sol et modification des parkings des 1 et 2) sous-sol. Modificatif du permis de construire n délivré le 12/01/81. Pét/ SA d 'HLM "Le Logement f'rançais" , rue de Domrémy Restructuration du RdeC de l'école maternelle avec couverture de la courette pour la création d'un réfectoire, d'un local de services et d'une salle des maltres, modification des façades. SHO nette, 123 m2. Pét/ Ville de Paris , rue de Patay Construction d'un bêtiment d'un étages/r de, haut et bas à usage d'école maternelle (6classes), d'un service de bouche et d'habitation (2 logements de fonction). SHO nette, 1755 m2. Pét/ RIVP, - 66, rue Albert Transformation en hôtel de tourisme de 2 batiments d'l et 5 étages à usage d'activités et d'hôtel meublé avec extension du sous-sol, constr.uction a/cour d'une aile de liaison de 2 étages et d'un plancher intermédiaire dans le bêtiment sur cour. SHO créée, 273 m2. Pét/ Sarl, "Albert". - 21, rue de Domrémy Construction d'un niveau de sous-sol à usage de caves avec création d'aires (12) de parc de stationnement dans la cour. SHO nette, 1307 m2. Pét SERIMO à 24 1 rue de Patay Construction d'un bâtiment de 6 étages à usage d'habitation (48 logements) d'octivités de commerce et de bureau de poate s/2 niveaux de sous-sol à usage de parc de stationnement (93 places) 3269 m2 et de caves SHO nette, 5145 m2. Pét/ RIVP - 1-}, ov dn lo Poste de Vitry f Jr ttrr.. t!lm d'un bêtiment d'un étage partiel à usaqe de bureaux, d'atelier

9 '<"~ CO d'entretien et de locaux sociaux pour les transports automobiles municipaux et aménagement d'un parc de stationnement en surface (44 places) SHO créée 137fm2, Pét / SENEA XV MAISON BLANCHE - 13, place de Rungis Modification de la façade à RDC et aménagement intérieur d'un local commercial en bureaux. SHO nette, 230 m2. Pét/Comité léo Lagrange à 164, Bd Masséna Création de 3 ascenseurs et de 3 colonnes vide-ordures s/cour en adjonction à un bâtiement d'habitation de 6 étages. Surface HO nette 18m2. Pét/ SAGI. - 1, av de la Porte de Gentilly Construction d'un bâtiment à Rdc à usage de tennis (2 courts) SHO nette, 137 m2 Pét/ Sté PUC bis, rue Charles Fourier Construction d'un bâtiment de 5 étages (9 logements) (950 m2) sur 2 niveaux de sous-sol à usage de parc de stationnement et de caves (12 places) (538 m2) Pét/ M.MOLE bis, av.de Choisy Transformation d'un bâtiment d'un étage à usage d'atelier, en habitation (1 logement) avec création d'une mezzanine et modification des façades. SHO nette, 22 m2 Pét : M.BAUDART - 49, rue Damesme Reconstruction sur rue d'un bâtiment de 2 étages à usage de commerce et d'habitatior avec rescindement et réhabilitation d'un pavillon sur cour. SHO nette, 170 m2. Pét / Me COUPRY - 27 à JI, rue Bourgon Construction d'un bâtiment sur 4 étages à usage d'habitation (14 logements) (1019 m< et de commercltàrdc (153 m2) sur un niveau de sous-sol à usage de parc de stationnement (14 places) (346 m2) Pét/OPHLMVP av d'italie et 1, rue Bourgon Construction d'un bâtiment de 6 étages sur un niveau de sous-sol à usage d'habitation (ID logements) et de commerce SHO nette 667 m2. Pét/"l'Habitat Social Français" , rue du. Docteur Laurent et 2-4, rue du Moulin de la Pointe Construction d'un!:>atiment de 4 à 5 étages à usage d'habitation (29 logements) SHO nette 2872 m2 et de commerce (SHO nette 376 m2) S/l niveau de sous-sol à usage de parc de stationnement. (24 places) (718 m2). Pét OPHLMVP , rue de Tolbiac Construction d'un bllliment de 5.à 7 étages à usage d'habitation (13 logements) (SHO nette, llzs ml) et commerce à rdc (SHO nette 123 mz) sur un niveau de soussol à usage de c1111es. Pi't/SCl "Tolbiac-Foubert". - Bd Ma!'stln11 et ""'"' l\lfrp<i-fouillée Modificatif au permis de construire n délivré le 12/07 I 83, en vue de l'abandon de la crilltian de l'auvent rue Alfred-Fouillée, de l'allongement de ) 'auvent du quai A bd Masséna et de l'augmentation de la surfec.e du local. technique SHO nette, Pét / RATP - 175, rue de Tolbiac Construction d'un bêtiment de 4 étages à usage de bureau (SHO nette, 889 m2} S/l niv.eau de sous-sol à usage de parc de stationnement (Splaces ) (194 m2). Pét/ Me MAURY. t:.:1to Ut..fiL~ie , rûeascal Transformation d'un local à rdc à usage d'atelier de menuiserie en habitation (1 logement} (90 m2} avec modification de la façade. Pét / M et Me COHEN. - 31, Bd de Port-Royal Transformation d'un magasin de prêt-à-porter en habitation (1 logement) avec modification des façades. Pét/ Me SOlJtIE. - 31, rue de Croulebarbe Transformation en logement de combles aux premier et dernier étages avec mezzanine d'un bâtiment à usage de garage, modification de la façade et pose de châssis ouvrant en toiture. Pét/ Me GIRARD. SALPETRIERE DEPOSES -102, Bd de l'hopital Reconstruction d'un bâtiment à usade d'atelfer de réparation d'automobiles, restructuration d'un bâtiment d'un étage à usage de convnerce. SHO nette 486 m2, ST 476 m2. Pét / "le Relais Bleu". - 5à 9, rue de Béllièvre Construction d'un bâtiment de 7 étages à usage de foyer pour (44 logements} avec parc de stationnement à RdC (71 places) SHO nette, 1829 m2, surface du terrain 750 m2. Pét/ L'Habitat Social Français. jeunes travailleurs (217 m2) , Bd de l 'HOpital Construction d'un bâtiment à RdC à usage d'entrepôt artisanal et de station- Service de remplacement de pots d'échappement. SHO nette 454 m2, surface du terrain, 576 m2 Pét/ "Le Relais Bleu" , rue Rubens Construction d'un bâtiment d'habitation de 6 à B étages (30 logements} sur 2 niveaul(de sous-sol à usage de parc de stationnement (10 places), (250 m2), SHO nette 2252 m2, surface du terrain 3114 m2. Pét COGEDIM Bd Vincent Auriol et 5 rue Giffard Construction d'un hotel de tourisme de 5 à 7 étages (B2 chambres) sur 2 niveaux de sous-aol à usage de parc de stationnement (15 places) (323 m2) -SHO nette, 2815 m2, surface du terrain, 445 m2. Pét/ CEREVA Investissement à 63, av dea Gobelins Construction d'un bâtiment A de 6 à 7 étages et d'un bâtiment B de 4 étagea s/l à 2 niveaux de sous-sol à usage d'habitation (62 logements), de commerce (250 m2) et de parc de stationnement (88 Places} (2038 m2), SHO nette, 6179 m2, surface du terrain 3114 m2. Pét/ COGEDIM,

10 ... 0 GARE - 11, 11rue Albert Construction d'un bâtiment sur cour d'un étage avec mezzaninle à usage artisanal. SHO nette, 129 m2. SUrface du terrain 515 mz. Pét/ SIRIM - 21, rue de Domrémy Construction d'un bâtiment d'habitation de 5 étages (17 logements) s/l niveau de sous-sol à usage de caves avec aménagement de 12 aires de parc de stationnement. dans la cour (3~m2) SHO nette 1308 mz, surface du terrain, 709 m2. Pét/ Sté d'étudës et de réalisations immobilières , rue de Domrémy Restructuration du RdC de l'école maternelle avec couverture de la courette pour la création d'un réfectoire, d'un local de services et d'une salle des maitres et modification des façades. SHO nette 116 m2, surface du terrain 1609 m2 Pét/ Ville de Paris av de la Porte de Vitry Construction d'un bâtiment d'un étage à usage de dépôt des transports automobiles municipaux comprenant des bureaux, des ateliers d'entretien, des locaux sociaux et un parc de stationnement en surface(44 places) SHO nette 1371 m2. Surface du terrain, 930 mz. Pét/ Sté d'économie mixte d'équipement et d'aménagement du XV 0-5-7, rue Eugène Oudiné Construction d'un bâtiment d'un étage sur l niveau de sous-sol à usage de gymnase, de club de prévention et d'habitation (1 logement de fonction). SHO nette, 3312 m2, surface du terrain, 1488 M2. Pét/ RIVP - 10 à 18, rue des "lf'crres au Curé Extension du 1 et dernier étages avec surélévation de ~ étages d'un bâtiment commercial, SHO nette, 1268 m2, surface du terrain 1270 mz. Pét/ M.ACHACHE. - 2.à 10, rue du Château des Rentiers et 1 à 5, sguare Masséna Extension des 2 niveaux de sous-sol pour l'aménagement de 120 places de parc de stationnement (3703 m2). Modificatif au permis de construire n délivré le 12/11/84-20, Bd Masséna Construction d'un bâtiment de 3 étages et mezzanine à usage commercial (388 m2) et de bureaux (513 m2) s/l niveau de sous-sol à usage de parc de stationnement (7 places) (213 m2), SHO nette, 910 m2, surface du terrain, 371 m2. Pét / Sté IMMOVERY 14, rue de Tolbiac Construction d'un bâtiment d'l à 5 étages sur un niveau de sous-sol à usage de commerce de matériel électronique (819 mz) et d'habitation (l logement). SHO nette, 952 m2, surface du terrain, 324 m2. P"it / SCI "MYX" MAISON BLANC!![ ter, rue de Tolbiac RM>abilitetion d'un bêtiment à RdC et d'un étage partiel à usage d'atelier, avec extension de plancher au 1 étage (148 m2) pour création de bureaux. Pét / H.MAURY 16 Il 20, rue Bourgon et }0-32, rue du Moulin de La Pointe Construction de J batiments d8 2 et 4 étages à usage d'habitation et de commerce (90m2 (47 logements) ail niveau de sous-sol à usage de parc de stationnement (15 places) (1525 m2) SHO nette, 4173 m2, surface du terrain, 1706 m2. Pét/ OPHLMVP 33, rue de la Fontaine-à-Mu\ard Surélévation de 4 étages d'un bâtiment d'un étage, à usage d'atelier pour la création d'habitations (logements 6), da locaux commerciaux (318 m2) et de 2 places de parc de stationnement à RdC (40 m2). Aménagement de 2 aires de stationnement en surface (42 m2) SHO nette 492 m2. Pét /Sté LEGI MAC BRITT , rue de Tolbiac Construction d'un bâtiment de 4 étages à usage de bureaux sur un niveau de soussol à usage de parc de stationnement (5 places) (174 m2). SHO nette, 829 mz, surface du terrain, 217 m2. Pét /Me MAURY , av d'italie (Bâtiment A) Redistribution des locaux techniques et des réserves commerciales du sous-sol avec suppression de la cour anglaises/rue et remise à l'alignement de la façade au RdC bas sur rue. SHO nette, 1828 m2, surface du terrain, 1031 m2. Modificatif au permis de construire n délivré le 25/11/51. Pét/RIVP - 13, place de Rungis Transformation de locaux commerciaux à RdC en bureau avec pose de la devanture. Pét / Association des Myopathes de France. 72, av d'italie Construction d'un bâtiment d'habitation de 7 étages (20 logementsl1/2 niveaux de sous-sol à usage de parc de stationnement (26 places) (828 m2). SHO nette 1307 m2, surface du terrain 484 m2. Pét / SCI "Italie 72". - B, place de l'abbé Georges Héi\ogue Construction de 2 niveaux de sous-sol en infrastructure en addition à un bâtiment hospitalier pour l'aménagement d'un bloc opératoire (1299 m2), de parc de stationnement (23 places) (610 m2) et de locaux techniques (40 m2) SHO nette, 1949 m2. Pét/ Croix Rouge Française. - 19, rue du Moulinet Construction d'un bêtiment de 9 étages à usage d'habitation (25 logements) sur 2 niveaux de sous-sol à usage de parc de stationnement (25 places) (795 m2) de caves et de locaux techniques, SHO nette, 2277 m2, surface du terrain, 846 m2. Pét / OPHLMVP - 150, av d'italie Construction d'un bâtiment de B étages sur un niveau de sous-sol partiel à usage d'habitation (13 logements) et de commerce (32 m2). SHO nette, 884 mz; surface du terrain, 307 m2. Pét / SA d'hlm "Habitat social français" 129 bis, av de Choisy Transformation d'un bâtiment à RdC à usage d'atelier en habitation avec création d'un niveau de plancher supplémentaire (2 109ementa créés) et modification des façades. SHO nette, 120 m2. Pét/ M.LAEDERICH. _ 26, rue Charles-Fourier Restructuration d'un bâtiment d'un étage sur RdC haut et bas à usage d'adile de nuit avec construction d'un bêtiment en extension de Z étages rez-de chaussée haut, RdC bas et sous-sol à usage d'hébergement, de bureaux, de locaux associatifs et sportifs. Réhabilitation d'un bâtiment d'enseignement privé d'un étage. SHO nette 1765 m2, surface du terrain, 4012 m2; Pét / "Oeuvre de la Mie de Pain". - 6, bd Kellermann Restructuration d'un bâtiment d'habitation de 7 étages (32 logements réhabilitée) avec création d'un ascenceur a/cour et suppression de la courette. SHO nette 57 m2. Pét / OPHLMVP

11 , ruealphand Construction d'un pevillon de 2 étages et mezzanine sur RdC à usage de gara(]e (2 places). SHO nette,.98 m2. Pét/ M BESERMAN. - 12, rue de!'espérance et rue Mictal Restructuration d'un bâtiment d'un étagé à usage d'école.maternelle (3 classes) et construction d'un bâtiment d'un étage pour l'extension (2 classes et réfectoire) Pét/ Ville de Paris , av d'italie et 2, bd Kellermann Construction d'un bâtiment de 10 étages à usage d'habitation (95 logements) et de commerces (443 m2) s/ deux niveaux de sous-sol à usage de parc de stationnement (58 places) (1883 m2). SHO nette, 9240 m2, surface du terrain, 1255 m2. Pét/ OPHLMVP. - 12, rue de l'industrie Transformation d'un local commercial en habitation (1 logement) avec modification de la façade. Pét / Me DERIEN à 15 rue Vandrezanne et 12 ( artiel et 16 rue du Moulinet (1 Phase) Construction d'un bâtiment d'habitation de 2 à 6 étages 76 logements sur 2 niveaux de sous-sol à usage de parc de stationnement (78 places) (1813 m2) SHO nette, 8492 m2. Surface du terrain; 3025 m2 Pét/ OPHLMVP. CROULE BARBE - 50, bd Auguste Blanqui et 63-67, rue.corvisart Construction d'un bâtiment d'habitation dê 8 étagea s/rez de jardin et rez de chaussée (46 logements) s/2 niveaux de sous-sol à usage de parc de stationnement (48 places) (1688 m2) SHO nette 7342 m2; surface du terrain, 4426 m2. Modificatif au permis de construire n délivré le 17/06/82. Pét/ UGIPRAL - 8, av de la Soeul;'. Rosalie Réhabilitation de 2 bâtiments de 4 étages à usage industriel avec redressement partiel du comble et modification des façades. SHO nette, 9 m2. Pét/ M.MARNEZ. Plt~U iuis ))}~ DJt~MOJ"IU SALPETRIERE OEUVRES - 102, Bd de 1 Hopital Démolition, coté rue Dulaéril, d'un mur de cltture et, à l'angle du Bd de l'hopital, d'un ensemble de corps de bâtiments à RdC et un étage à usage cte station-service d'atelier de mécanique, d'habitation et de commerce. Pét / "Le Relais Bleu". - 6 rue de C o-forlftio et 5 rue Es irrol Démo ition des toitures, verrières d'un corps de. bâtiment de Z étages partiels à usage d'habitation et de coanerce, ensemble coté rue Esquirol.. Pét/ M.MORICHAU - 27, rue Esquirol et 30, rue de Campo-formio Démolition totale d'un ensemble de 4 corps de bâtiments à RdC et 4 étages à usage d'habitation et de garages mécanique, réparations automobiles. Pét/.SOFAP à 83, bd de l'hopital. Démolition d'un ensemble de corps de bâtiments à RdC et d'un étage (division Esquirol Ribadaat-Dumas) à usage de.locaux d'hospitalisation et de consultation. Pét/ Groupe Hôspitalier "Pi tié-salpétrière". GARE - 66, rue Albert Démolition partielle sur toute la longueur d'un bâtiment de 5 étages à usage d'hôtel meublé, côté façade sur cour, d'annexes insalubres, de cuisine, de salle de bains, de sanitaires et d'escalier. Pét/ SCI HIEMAL. - 20, rue de Patay Démolition totale d'un bâtiment à RdC à usage de classe. Pét/ RIVP - 21, rue de Domrémy Démolition totale de 3 bâtiments à RdC et 3 étages d'habitation, de hangar et de buanderie. Pét/SERIMO. MAISON BLANCHE - 13, rue Damesme et 1-5 passage Onfroy Démolition totale d'un bâtiment d'un étage partiel à usage d'atelier et d'entrepot. Pét/ OPHLMVP , rue de Tolbiac Démolition totale de 2 bâtiments à RdC et d'un étage à usage de commerce et d'habitation. Pét / SC! Tolbiac-Foubert. - 13, rue Vandrezanne Démolition totale d'un ensemble de 11 corps de bâtiments à RdC d'un et 2 étages à usage d'habitation, de conmerce et d'entrepots et locaux industriels. Pét/ OPHLMVP. - 15, rue Vandrezanne. Démolition totale de 15 d'hôtel Pét/OPHLMVP. corps de bâtiments à RdC de 1 à 4 étages à usage - 11, rua Damesme Démolition totale de 2 bâtiments d'un étage à usage d'habitation et d'activités. Pét/OPHLMVP. - 33, rue de la fontaine-à-mulard Démolition d'une verrière su niveau du RdC d'une construction en façade sur rue de la fontaine-à-mulard et d'une toiture-terrasse d'un bâtiment d'un étage sur RdC à usage d'entrepots et atelier èn façade sur la rue 8rillot-Savarin. Pét/ St6a LEGINAC BRITT-SABATEC

12 SALPETRIERE ~ 6/B, Bd Vincent Auriol et 5, rue Giffard Démolition totale de 2 bâtiments à RdC et d'un étage à usage artisanal. Pét / COREVA INVESTISSEMENT. - 6, rue Rubens Démolition totale d'un bâtiment d'un étage Pét/ COGEDIM. B, rue Rubens à usage d'habitation et professionne Démolition totale d'un bâtiment de 2 étages à usage d'habitation et professionne Pét / COGEDIM. 57 à 63, av des Gobelins Démolition de 2 bâtiments I et L d'l et 4 étages à usage d'habitation, de com~ merce et de bureau. Démolition totale d'un groupe de bâtiments (N,O,P et Q) d'l et de 2 étages à usage d'habitation et de commerce. Démolition totale d'un groupe d.e bâtiments (E,F,G et H) d'l à 3 étages à usage d'habitation, de commerce, d'atelier et de bureau. Démolition totale de 2 bâtiments (C et D) d'l à 3 étages à usage d'habitation de commerce, de locaux professionnels et de réserve. Démolition totale de 2 bâtiments (A et B) d'l à 3 étages à usage d'habitation de co1111lerce, de bureau et de réserve. Pét / COGEDIM 16, rue de Patay Démolition totale d'un bâtiment d'habitation d'un étage plus combles Pét / RIVP. - 14, rue de Patsy Démolition totale d'un bâtiment de Z étages à usage d'habitation et de bureau Pét / RIVP. - 20, Bd Masséna Démolition totale d'un pavillon d'un étage à usage d'habitation. Pét /Sté IMMOVERY. - 10, passage Bourgoin Démolition totale d'un bâtiment d'un étage à usage d'habitation. Pét I Ville de Paris. - 14, rue de Tolbiac Démolition totale d'un bâtiment d'un étage à usage d'habitation et de co1111lerce. Pét / SCI du 14, rue de Tolbiac. MAISON BLANCHE - 11, rue Damesme Démolition totale de 2 bâtiments d'un étage à usage d'habitation et d'activités; Pét/ OPHLMVP , rue Bourgon et 30 à 34, rue du Moulin de La Pointe A l'exception de l'immeuble situé 22, rue Bourgon non concerné par le présenta demande, démolition totale d'un ensemble de 21 batimenta à RdC, d'un à 3 étagea usage d'habitation et de commerce. Pét / OPHLMliP - 2-4, rue du Moulin de le Pointe et 1-3, rue du Docteur Laurent Démolition totale de 4 bâtiments à RdC d'l et 2 étages à usage d'habitation, de cinéma et d'appentis. Pét / OPHLMVP , avenue d'italie Démolition totale d'un bâtiment sur cour de 2 étages à usage d'entrepôt. Pét / SCI des 13 et 15, av d'italie , rue de Tolbiac Démolition totale de 2 bâtiments à RdC et un étage à usage de convnerce et d'entrepôt, Pét / SCI Tolbiac-Foubert , rue du Docteur Laurent Démolition totale de 4 bâtiments à RdC d'l et 3 étages à usage d'habitation et de 7 remises. Pét / OPHLMVP. - 13, rue Vandrezanne Démolition totale de 11 bâtiments à R~C d'l et 2 étages à usage industriel. Pét / OPHLMVP ter, rue de Tolbiac Démolition totale d'un bâtiment d'un étage à usage industriel. Pét / Me Maury - 19, rue du Moulinet Démolition totale d'un bâtiment à RdC d'l à 3 étages à usage d'habitation et d'artisanat. Pét / OPHLMVP rue de Vandrezanne uêffio1ît1on totale de 13 bâtiments à RdC et 2 étages à usage d'habitation, de com-!n'?rc:e e';. d'a.:ti3ar.at. Pét / OPHLl 1VP , av d'italie Démolition totale de 3 bâtiments à RdC, d'un et 4 étages à usage d'habitation et de commerce. Pét / Habitat Social Français. - 26, rue Charles-Fourrier Démolition d'un bâtiment préfabriqué à RdC à usage scolaire Pét / Oeuvre de La Mie de Pain. - B-10, Bd Kellermann Démolition totale de 2 bâtiments d'l et de 2 étages à usage industriel et d'un hangar à usage d'entrepôt. Pét / OPHLMVP. - 8, rue Alphand Démolition d'un pavillon à RdC. Pét / M.BEJERMANN , rue Michçl Démolition d'un bâtiment d'un étage à usage professionnel et d'habitation. Pét / Vllle de Paris. ~.,...

13 HISTOIRES d'eau "VIVE 1' EAU VIVE Il La Ville de Paris assure en régie directe la production et la distribution de m3 1 d'eau par jour en moyenne. La production est assurée par trois usines'.traitant l'eau de Marne à St-Maur et de Seine à Orly et Ivry et par les sources et forages : 16 uni tés pour m3/, 1 _ environ.! Î, r J ;;: L'U.F.C.S. (UNION FEMININE CIVIQUE ET SOCIALE) diffuse un tract hu~o- e ~ ~ ristique "VIVE l 'EAU VIVE" pour inviter les usagers à préserver la ~ qualité de l'eau dans leurs gestes quotidiens. 13 Une date à noter : ASSEMBLEE GENERALE DE l' A.D.A. 13 le 4 DECEMBRE 1985, à 21 heures au CENTRE DES DEUX MOULINS 185 rue du Château des Rentiers PARIS ( 13ème) L'aviez-vous vu aussi belle en vous baignant dedans? C'est l'architecte Louis Bonnier ( ) qui l'a construite entre 1922 et et Louis Bonnier dessina le projet. L'Ecole ESTIENNE lui a consacrée au printemps une belle exposition, Louis BONNIER fut fonctionnaire à la Ville de Paris et est l'auteur, en 191! du premier plan d'urbanisme de la région parisienne. De 1890 à 1930, il construisit plusieurs bâtiments villas, dispensaires, immeuble, groupe scolaire et la piscine de la BUTTE AUX CAILLES. En 1898, une piscine fut projetée à cet endroit car le puits artésien, fôré en 1866, avait révèlé un débit d'eau chaude intéressant. Un bâtiment de bains-douches avait été construit en 1908 et agrandi en Le programme fut repris en ~5 piliers furent nécessaires pour supporter le bassin de 33 m x 12m. La voute est portée par? arcs en plein cintre de 16m60 de portée. Le tout en ciment armé. Les bâtiments annexes sont en brique rouge de Pargny-s/Sault, sur des socles et linteaux en béton bouchardé pour économiser la pierre et empêcher l'affichage. Par souci d'hygiène, une circulation contraignait les baigneurs à passer par une salle de douches et des pédiluves. Bonnier avait fait écrire sur la mosaîque " SALAUD QUI SALIT 1 'EAU " Ce tract est disponible gratuitement à l'u.f.c.s. 6 rue Béranger PARIS. 11 LA PISCINE DE LA BUTTE AUX CAILLES " T-T'TTTttîîîîîîTîîîîTTîîTTTTTîîîttîîîîîîîît NOUVELLES BREVES

14 Tous les deux étaient fidèles. ARAGON du 13ème du 22 au 28 avril 1985 et ceux qui l'ont visitée n'ont certainement pas manqué d'y voir, notamment, les photos et clichés consacrés à la résistance dans notre arrondissement. Notre amie, Madame POSTEL-VINAY, ancienne déportée de la résistance au camp de concentration de Ravensbruck a signé, au cours de cette émouvanteexposition très instructive le livre "Les cham.:>r =s à gaz, secret d'état" auquel elle a participé. ~4 (1) en 1983, 2000 pondeuses ont produit larves (revue Métropolis M266) La petite graine de Budleia :(ces plantes aux longues grappes de fleurs mauves qu'affectionnent les papillons) est très volatile. Elle possède deux petites ailes qui lui permettent de se déplacer et de se loger dans les moindres interstices de trottoir ou de mur tranquille. Résultat : les buissons de budleia fleurissent dans les friches du 13ème et de Bercy. Bonne affaire pour les oiseaux (allez voir rue Pirandello) qui trouvent des abris pour leurs nids plus "nature" que les toits et les gouttières. A l'ombre des budleia poussent également des sycomores. L'humus qui s'y tro..ive leur plait. * * * ville? Peut-on espérer que la forêt reprenne vie en A CAEN : " une ferme à COCCINELLES "? ==~~~===============================~= Oui, oui, c'est vrai! les jardiniers de cette ville préfèrent élever d~s coccihe1les grosses mangeuses de pucerons et insectes di vers plutôt que de répandre à grands frais des pesticides. Ne pourrait-on créer une ferme à coccinelles à Paris!! Il suffit de 16m2. Le jardin des plantes ou le jardin d'acclimatation ne pourraient-ils leur trouver un petit coin on elles multiplieraient leu~s combattants? (1) la nature réprend le dessus *** AVEC LES FRICHES Au cours de Monsieur le 10 adjoints *** MODIFICATION A LA COMPOSITION DE LA MAIRIE DU 13ème ==================================== (Editions de minuit) la séance du Consei 1 d'arrondissement du 13ème, tenue le 9 se pi:embre 1935 Maire a rappelé que la loi "P.L.M. 11 permettait d'avoir dans le 13ème au Maire, dont un adj )int spé.:ial. Il a été procéd~ à l'élection d'un 8ème adjoint en rempla.::emeu;: de M::>naieur d1~ SAEVSKY 1er adjoint, démissionnaire à corap:::er du 26 aoot 1935 et à celle d'un 9ème adjoint. Mesda:nes Jea;:ine FETGER et Antpinette PONE ont été élues respectivement 8ème et 9ème adjoints au Maire du 13ème. La prochain numéro d A.B.C.13 publiera la liste à jour des adjoints avec leurs attributions. Que l'un fot de la chapelle Que 1 autre s'y dérobât Celui qui croyait au ciel Celui qui n'y croyait pas RESISTANCE - DEPORTATION - LIBERATION =================~==================~= Une exposition sur ce thème s'est tenue à la Mairie

15 " pour la Protection, l' Amélioration, la Conservation, la Transformation, l' Entretien, des locaux d'habitation 11 Je ne parlerai ici que du"pacte de Paris intra-muros" bien qu'il en existe un par département Le PACTE est une association 1901 créée en Jusqu'au début des années 1960 le PACTE sélectionnait les appartements à rénover, principalement des personnes âgées, à ressources faibles, grâce aux renseignements fournis par les services sociaux publics ou privés. Ensuite il rassemblait le matériel nécessaire et des équipes de jeunes effectuaient, pour la plupart bénévolement, les travaux, le soir après la faculté. J'ai ainsi pu gâcher du plâtre, au propre et au figuré...! Cette époque héroique a pris fin, car la rénovation de loge~ents demandait de plus en plus de professionnels : installation de w.c., d'eau courante, chauffage, voire ascenceur, si bien que le Pacte actuel n'a plus beaucoup de points communs avec le Pacte d'origine. Qu'est-ce que le PACTE DE PARIS actuel? 1 5 Le Pacte comprend 30 spécialistes de divers domaines, salariés de l'organisme: architecture, technique du bâtiment, droit, économie et financement, conseils sociaux. Le PACTE peut conseiller ou remplacer pour choisir ou mettre en oeuvre les travaux, aider dans la recherche des solutions administratives et financières auprès des organismes compétents. Du point de vue technique, le PACTE peut remplir différentes missions visites des lieux, établissement de devis, contrôle des devis, plans, conduite de chantier, contrôle des entreprises dans l'exécution des travaux. Toutes les interventions du PACTE sont désintéressées. Il n'y a pas de frais de dossiers pour les retraités ou les personnes de condition modeste, ceux-ci sont payés par les organismes financiers. Le PACTE reçoit des subventions de fonctionnement : Ville de Paris, Etablissement public réginnal,caisse Nationale de vieillesse, Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat (A.N.A.H.) etc.. Les appartements à rénover sont signalés au PACTE par les organismes sociaux (B.A.S. ) qui sont particulièrement actifs sur le 13ème! Essayons un peu de quantifier tout cela pour la Ville de Paris : En 1984, 3000 logements ont été réhabilités, ce qui représente une augmentation de 70% sur 4 ans et de 23% par rapport à Sur ces 3000 logements, 2259 concernaient des personnes âgées et 741 des personnes en activité. Parmi les retraités : 1565 étaient des locataires et 694 des propriétaires. Pour les premiers, il s'agit surtoutde la création d'éléments de confort : W.C., eau courante, chauffage, pour un prix moyen de 9080 frs par logement. Pour les seconds, il s'agit surtout de ravalement de l'immeuble, pour frs par logement. Ces travaux sobt financés principalement par des subventions et une petite part par les intéressés : B.A.S. : 20,67% - Caisse Nationale vieillesse : 18,5% A.N.A.H.: ll,6% - Ville de Paris (aide aux petits propriétaires fonciers) 9,4% Régimes complémentaires, Intéressés : 19,7% ( 741) Pour les gens en activité les interventions ont augmenté en 1983/84 de 23% et il y a 235 propriétaires et 506 locataires. Il s'agit ici de la mise aux normes d'habitabilité (w.c., salle d'eau, chauffage). L'âge moyen est de l.l ans et le coot moyen des travaux de frs. Les travaux sont financés par des subventions et des prêts aux intéressés Subventions B.A.S. 9 % Ministère de l'urbanisme 1, 5 % Prêts 1% Entreprise... : 10,8 % Complément pour les intéressés : 43, 4% - Ville de Paris etc... Banque 8,8 % 8% - A.N.A.H. 6,5 % (P.A.P. - Epargne logement etc. ) "LE PACTE" "document"

16 arrondissemer1t 11 è.me 9' 7 % 13 ème 9,0 '/.. 17 i"me... H, 1 '7. 18i"me 9,5 % l<k me 7' 1 "/, :->0,\111< 9, 1 "/. dynamiques qui envoient beaucoup de dossiers. Je dois dire que le PACTE a été surpris de trouver le 13ème en si bonne place "! Enfin, le PACTE n'a pas de bureaux dans chaque arrondissement et cependant il le souhaite vivement mais c'est un problème de locaux, de personnel, donc de financement dont la solution ne parait pas possible dans un avenir prévisible. de P.A.C.T.E. POUR AMELIORER LA PARTICIPATION DES HABITANTS A LA VIE LOCALE " comprendre. la vie locale. concertation. 12- associer les habitants à l'élaboration et à la réalisation des chartes intercommunales. 1 6 _ l 'A D E L s ( associatioa pour la démocratie et l'éducation loca e et )socia e,. 1 1 et les pays _ l'a.l.d.n.p. (association nationale de developp.eme.nt oca.. ) t ités de quartier _ le c.a.r.n.a.q. (carrefour national des associations e corn - la F.0.N.D.A. ( fondation pour la vie a~socfative) _ le COLINE (Comité législatif d'information ecologique) Associations signataires : 1 1 ) Répartition géographique des aides du PACTE en 1984, sur la ville de Paris par accueil chaleureux et de m'avoir donné toute la "matière" pour rédiger cet article Pour terminer, je voudrais remercier Monsieur DELAROA du PACTE de PARIS, de son 4 - informer les habitants des contrats et marchés conclus par la Commune. 5 - informer les habitants sur les transactions foncières. 6 - étendre, sous une forme appropriée, les C.I.C.A.S. à d'autres villes. 7 - participation des associations à toutes les commissions qui interviennent dans Cinq associations ont adopté 14 propositions, lors d 1 un colloque au Sénat en mai Voici leurs propositions : dernier. Ce colloque a réuni des parlementaires, des représentants associatifs et de la presse. L'A.D.A.13 y était présente. Ces six arrondisseme11ls repn':sc11ll~11l 'i2, ') '/,, du tolal des inlerventionsdu PACTE! Le 13ème se trouve en 4ème position! Ce fait est do à des services sociaux très 3 Un nombre déterminé d'électeurs devrait pouvoir demander à la Chambre régionale 8 - création d'une commission des méthodes responsable de l'organisation de la 1 - informer les habitants sur le budget communal et les données permettant de le 2 - avant son adoption, le Conseil Municipal devrait organiser une audition publique 9 - prévoir une possibilité de représentation associative auprès des établissements 10- création d'une commission consultative ouverte aux associations par décision 11- création de maisons de quartier, gérées par les association. 13- possibilité d'un nombre déterminé d'habitants, de faire inscrire une question 14- Prévoir des référendums municipaux dans des conditions à déterminer par la Loi. des comptes, une expertise sur les comptes municipaux. sur le projet de budget communal. du tiers des membres du Conseil général. publics intercommunaux. à l'ordre du jour du Conseil Municipal. un ancien"rénovateur" François CARRIERE

17 pqrîes ouverîes APPARTEMENT D'ACCUE\L '12 rue ' S mone Wei\ '750'13 PAR\S C'est un lieu commun de dire "Le 13ème est un arrondissement pilote dans le domair.e de la gérontologie". Et c'est vrai que notre arrondissement a bénéficié depuis 20 ans, de nombreuses réalisations en ce qui concerne les personnes âgées, qui l'ont fait considérer comme un modèle, ses initiatives ayant souvent été reprises par d'autres arrondissements. ô ô 0 L'ASSOCIATION DE GERONTOLOGIE DU 13ème, 49 rue Bobillot créée en 1965, a largement oeuvré dans ce domaine et nous avons souvent rappelé dans notre bulletin, toutes /.. le BUREAU d'aide SOCIALE DU 13ème ARRONDISSEMENT Hvd de!'hopital (!3ème) a une place importante dans l'amélioration de la vie des personnes âgées. nqtamment Il gèr~ 6 clubs du 3ème âge, 3 restaurants et 7 résidences pour personnes âgées (une 8ème s'ouvrira en mars 1986). Il distribue les cartes émeraude (transport gratuit dans les services de la R.A.T.P. de Paris) ou cartes améthyste pour aller en banlieue. Jusqu'à cette année, les résidences pour personnes âgées étaient classées en deux catégories : "A" et ''B", suivant les prestations offertes. 0., 0 Nous souhaitons vivement qu'une telle initiative ne soit pas isolée et que l'association de gérontologie ait la possibilité de multiplier cette formule de '~ maison de retraite " plus humaine que ces grands établissements où une centaine de personnes attend.. la fin, souvent dans des conditions psychologiques et matérielles bien lamentables. les réalisations qu'on doit à cette association. Sa dernière réalisation expérimentale a été l'ouverture le28 mai dernier, dans le 13ème,12 rue Simone Wei1,dans le nouveau quartier BAUDRICOURT-Av. d'ivry) d'un APPARTEMENT d'accueil. Il comprend tout le premier étage d'un immeuble neuf plus un appartement au 2ème étage, un jardin suspendu. Conçu un peu comme une pension de famille, il permet. à une douzaine de personnes ne pouvant plus vivre seules, mais pas grabataires, de retrouver là une certaine vie de famille et cherche à réveiller en elles ce qui leur reste d 1 autonomie en tâchant de les faire participer à quelques travaux ménagers (cuisine, un peu de ménage.. ). Des rencontres ont été organisées avec les associations de locataires afin d'éviter un phénomène de rejet de la part de ceux-ci et une marginalisation des résidents de l'appartement d'accueil On envisage même(!) pour de courts moments, une petite garderie d'enfants, insérant ainsi les résidents de l'appartement d'accueil, à la vie de la cité. Une maitresse de maison dirige à temps plein la maison, gérée par!'association de gérontologie. Deux personnes assurent le travail matériel. Les soins sont donnés par le Service de soins à domicile de l'association. La présence de personnel 24 heures sur 24 permet en cas de besoin des interventions rapides. Lorsque nous l'avons visité en juin dernier, trois personnes y étaient pensionnaires. La maison s'est remplie durant l'été et est dès maintenant complète. L'association, très consciente des difficultés d'une telle expérience, se donne une année pour faire le point. L'inauguration aura lieu le 4 octobre. Il est probable que la télévi.sion se promènera par là à cette occasion... Ne 0 manquez pas d'ouvrir votre poste lorsqu'elle diffusera son reportage. LUNDI 7 OCTOBRE 14h-17h LES PERSONNES AGEES DANS LE -" 13ème

18 situés dans un immeuble indépendant ou dans un H.L.M., ces résidences ne disposent transferts. l'homme. l"educa TION AUX DROITS SAADI (XIII" siècle) ~,es résidences A étaient gérées par une directrice et une infirmi.r:re et les résidences B étaient constituées de studios Fl ou de logements F2 " collectif illustrant une violation des droits de l'homme et/ou une action visant à " restaurer la 'dignité humaine ". Cette année, la rentrée des classes a vu quelques modifications dans les programmes pas de services collectifs, la surveillance étant seu~ment assurée par une gardienne. voyage à Strasbourg au Conseil de l'europe). Nous avons appris dernièrement la décision du Service social de la Ville de Paris de supprimer les postes de directrices et d'infirmières dans ces foyers logements A gérés par la Municipalité. Dans notre arrondissement cette mesure a touché la Pour les renseignements, s'adresser "A partir de l'étude d'un pays, d'un documentaire, d'un évènement, élaborez un récit Il s'agira de rédiger un récit(3/4 de pages manuscrites pour le primaire, 8 pages résidence Masséna et la résidence Glacière. Les personnes concernéès, dont certaines tembre et le 15 novembre 1985 proposera à toutes les classes du primaire et du secondaire, ainsi qu'aux groupes de jeunes jusqu'à 18 ans, un concours sur les droits de très âgées, se sont ainsi trouvées devant le fait accompli et les plus handicapées L'éducation civique fera à nouveau partie des cours. Et cela est très bien. Les prix seront attribués le 10 décembre 1985 (livres sur les droits de l'homme et un se sont vues transfèrées d'office dans des hospices souvent éloignés de Paris, quitant ainsi un quartier où certaines avaient vécu toute leur vie.. pour le secondaire) sur le sujet suivant : Nous espérons que le B.A.S. pourra reconsidérer cette décision et établir avec les personnes âgées concernées, une concertation., avant de les obliger à de si pénibles Dans ce même ordre d'idées, saluons l'initiative de l'a.c.a.t. qui, entre le 15 sep l'a.c.a.t. N 54) (du Courrier de Les fils d'adam sont tous membres les uns des autres que pour les autres membres il n'y ait de repos! tu ne mérites pas d'être appelé un homme. Si de par le destin l'un d'eux vient à souffrir Toi qui n'as pas souci de l'épreuve d'autrui ayant été créés d'une substance unique. A.C.A.T., 252 rue Saint-Jacques PARIS. "CONCOURS EDUCATION AUX DROITS DE l'homme" UN CONCOURS POUR LES JEUNES Traduction Serge de Beaurecueil DE l'homme

19 _TENlOfGN-'At}-:Eg; ". LA RUE E S Q U I R 0 L " VOUS PARLE +"ttttn'tttttttttttttttttttttttttttttt,.tttttttt Dans ses numéros. 9 et 10 de juin et octobre 1980, A.B.;:!.13 avait publié les mémoires d'une ancienne habitante de l'arrondissement, sous le titre ''CENT ANS DE VIE DANS le 13ème 11 Nous avons le privilège aujourd'hui, de recueillir les souvenirs d'une personne ayant passé 52 ans de sa vie en tenant un café-bar rue Esquirol (dans c_ette même rue dont il était question dans "Cent ans.de vie dans le 13ème"), où elle demeure toujours, en retraite maintenànt. Nous sommes heureux de faire- bénéficier nos lecteurs de ce témoignage qui, nous n'en doutons pas, interessera aussi bien les anciens que les plus jeunes " Je s_uis née en Maman était d'une famille nombreuse; elle ne savait pas lire et n'avait pas vraiment de métier. A 7ans, elle avait été placée dans une ferme en Bretagne. J'~tais la 4ème de ses 6 enfants, nés en 9 ans. Nous habitions à Louveciennes, près œ la Côte du Coeur volant. On allait à l'école chez les soeurs de Saint-Vincent de Paul. Papa y avait une de ses soeurs. Aux vacances, de juin à octobre, maman ne voulait pas qu'on reste à ne rien faire. J'allais dans une ferme. J'ai cueilli des fraises, des haricots verts. A midi on mangeait sur place, pas toujours à notre faim... A 12 ans, j'ai quitté l'école. Ma mère a fait un contrat de 3 ans. Je suis devenue apprentie-repasseuse. Comme nous étions six enfants, on refusait de nous loger. Un dimanche, ma mère nous a tous habillés avant la messe. Elle nous a amenés à la Mairie où les Conseillers Municipaux se réunissaient une fois par mois, et finalement on nous a proposés deux petits logements séparés. C'était, comme oa l'appelait, "la coar &es miracles'.' Il avait été occupé, jusque là par un vieil agriculte1.ir infirme, Mes frères l'ont remis ~!n état. L'autre, en face, mon p~re a refait toutes les pièces. Il était m2çon avant de devenir cantonnier. On allait ch~rcher l'eau à la borne, sur la route d;3 Versailles. Ce sont mes frères, qui étaient plombiers qji l'ont installée plus tard dans la maison vers On achetait le pétrole au litre poar s'éclairer 19

20 est morte à 17 ans de la grippe espagnole, faute d e méd i.cam :nts. Deux de mes frères ont été gazés et sont décédés ensuite. Un troisième a été porté disparu. pour les faire tuer! Quand je me suis mariée en 1927, je suis venue à Paris. On a acheté le petit café de la rue Esquirol (qui existe toujours) J'y ai travaillé 52 ans et j'y habite encore le logement attenant. Mon mari était tourneur-outilleur chez DELAHAYE, rue du coté de notre rue, on faisait la peinture des voitures de pompiers fabriquées aussi par DELAHAYE. de com~erces dans notre rue. Rien que sur notre façade, il y avait 5 commerçants, au métro Italie, par accident. sui te dans notre N de décembre : maintenant c'est Servinet. La crémière se servait, à cette époque, de mesures et d'un bac, dans un comptoir, pour distribuer le lait qui était livré tous les matins par une voiture à cheval. Toujovrs dans la même rue, il y avait une épicerie bougnat- bar, un tripier, un hôtel, une blanchisserie, une patisserie, une usine de chaises et l'atelier Delahaye. Ce n'est qu'après la guerre de 1939 que l'on_a pr~longé la rue Jeanne d'arc. Avant SES CLIENTS " Rentiers, PARTS ( 13ème). 20 allait jusqu'au bvd de l'hopital. -o;;e =-~--<- ~ ~----=-- C'est pour cela que je n'ai pas voulu avoir Pendant la guerre de 1914, une d e ;nes soeurs Avant lui, c'était une petite cré:nerie d'enfant. J'en aurais sorement eu, mais pas Il y avait 17 autres cafés et toutes sortes Banquier. Dans un autre atelier, de l'autre le coiffeur, Mr Philippon, qui a été écrasé avez des choses intéressantes à dire sur vos impressions d'arrivée ou sur ce que vous désireriez y " LA VIE DANS NOTRE CAFE, ou si, habitant depuis peu votre quartier, vous PARIS CEDEX 13 - Ou venez à notre permanence, le premier mardi du mois de 19 à 20 heures, avez des souvenirs sur la vie dans le 13ème ancien Si vous-même ou des personnes de votre connaissance au Centre des Deux Moulins, 185 rue du Château des trouver, prenez contact avec nous : A.D.A.13, B.P. 336 bretonne, un garage, de~x marchands de balais, une droguerie, deux cordonneries, un

APPLICATIONS DE LA RT2012. 1/ Quels bâtiment neufs (hors extensions) sont soumis à la RT2012?

APPLICATIONS DE LA RT2012. 1/ Quels bâtiment neufs (hors extensions) sont soumis à la RT2012? 1/ Quels bâtiment neufs (hors extensions) sont soumis à la RT2012? Textes en vigueurs : Arrêté du 26 octobre 2010, arrêté du 28 décembre 2012, arrêté du 11 décembre 2014. Fiche d'application du 26 Février

Plus en détail

0 /mois* Classe énergie : C. 0 /mois* 0 /mois* SALON DE PROVENCE. SALON DE PROVENCE Ref. : 51358626 SALON DE PROVENCE

0 /mois* Classe énergie : C. 0 /mois* 0 /mois* SALON DE PROVENCE. SALON DE PROVENCE Ref. : 51358626 SALON DE PROVENCE tél. : Ref. : 51358626 Ref. : 51561836 8278 - - Bureaux de 33 m² dans un centre d'affaire. 2 pièces. Libre de suite. Loyer 300 Euros + 54 Euros charges - DG 2 mois de loyer HC. FA : 2 mois de loyer HT.

Plus en détail

Surf. Totale Prestations Nb park. Etat Date dispo.

Surf. Totale Prestations Nb park. Etat Date dispo. 1 Voltaire Bureaux 20 50 mise à disposition de bureaux dans centre d'affaires- nettoyage, permanence téléphonique et domiciliation+autres services payants neuf à voir 2 Centre Bureaux 57 1 442 A quelques

Plus en détail

POINT INFO LOGEMENT 37 - LAON PLATEAU

POINT INFO LOGEMENT 37 - LAON PLATEAU Notre sélection du samedi 25 juillet 2015 Sur le Web www.arianesas.com contact@arianesas.com Siège - Agence Commerciale 20 Boulevard Pierre Brossolette ( GARE) Tel : 03.23.23.40.27 - Fax 03.23.79.17.03

Plus en détail

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle II

Statistique des permis d'urbanisme. Modèle II MINISTERE DES AFFAIRES ECONOMIQUES INSTITUT NATIONAL DE STATISTIQUE Statistique des permis d'urbanisme Rue de Louvain, 44 1000 Bruxelles Tél : 02/548.62.48 Statistique des permis d'urbanisme Modèle II

Plus en détail

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX SECTEUR AGRICOLE LE PRÊT AGRI-TRAVAUX Le prêt agri-travaux, c est quoi? Le prêt agri-travaux est un prêt délivré par Action logement, qui finance les travaux d'installation ou d'amélioration dans votre

Plus en détail

Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quel nombre de pièces indiquer sur la déclaration?

Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quel nombre de pièces indiquer sur la déclaration? Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quel nombre de pièces indiquer sur la déclaration? Quelle surface indiquer sur la déclaration? Le détail de la surface totale de votre local est à indiquer dans

Plus en détail

DDELIND Dispositif Départemental d'eradication du Logement Indigne ou Non Décent

DDELIND Dispositif Départemental d'eradication du Logement Indigne ou Non Décent Pôle Aménagement du Territoire Plan Départemental d'action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Bas-Rhin DDELIND Dispositif Départemental d'eradication du Logement Indigne ou Non Décent Fiche

Plus en détail

centre courrier et bureau d'aix-les-bains Victoria

centre courrier et bureau d'aix-les-bains Victoria Poste, centre courrier et bureau d'aix-les- Bains Victoria 15 avenue Victoria avenue Marie-de-Solms rue Jean-Louis-Victor-Bias Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA73002123 réalisé en 2012 Copyrights

Plus en détail

LOGETUDES / LE CLEF. Vous propose à Grenoble, les Résidences Etudiantes : La solution adaptée à votre budget

LOGETUDES / LE CLEF. Vous propose à Grenoble, les Résidences Etudiantes : La solution adaptée à votre budget LOGETUDES / LE CLEF Vous propose à Grenoble, les Résidences Etudiantes : MONTESQUIEU 68 av de la Bruyère OXFORD 31 av Jean Perrot Pour toute correspondance, écrire à CLEF Grenoble 18 rue des colibris (bureau)

Plus en détail

Location d'appartements sur Pacy-sur-Eure

Location d'appartements sur Pacy-sur-Eure Location d'appartements sur Pacy-sur-Eure Apt T1 Bis de 40 m² situé au 2ème étage d'un immeuble proche centre ville Référence : A80061 - Date vacante : Loyer : 430.00 - Charges : 26.00 Grande pièce principale,

Plus en détail

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE Convention collective nationale des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment non visées par le décret du 1er mars 1962 (c'est-à-dire occupant plus de dix salariés) du 8 octobre 1990. Etendue par

Plus en détail

Associations Urbanisme et Démocratie, Collectif Logement Paris 14 Demandes concernant la modification du PLU

Associations Urbanisme et Démocratie, Collectif Logement Paris 14 Demandes concernant la modification du PLU Associations Urbanisme et Démocratie, Collectif Logement Paris 14 Demandes concernant la modification du PLU Urbanisme et Démocratie 28 rue des Thermopyles 75014 Contact Claudie Houdré claudie.houdre@free.fr

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Établissement Recevant du Public (E.R.P.)

Établissement Recevant du Public (E.R.P.) Établissement Recevant du Public (E.R.P.) Définition La notion d'établissement recevant du public (E.R.P.) est clairement définie dans l'article R.123-2 du Code de la Construction et de l'habitation :

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

LOGEMENT. Quels sont les différents moyens de trouver un logement?

LOGEMENT. Quels sont les différents moyens de trouver un logement? LOGEMENT/SOCIAL 1 LOGEMENT Quels sont les différents moyens de trouver un logement? faire les petites annonces (papier, internet) s'inscrire dans les agences immobilières faire une demande aux organismes

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

COLOC' JP (25-35 ANS)

COLOC' JP (25-35 ANS) COLOC' JP (25-35 ANS) CHARTE 228 rue Nicolas Parent 73000 CHAMBERY JUILLET 2015 1 Sommaire I. Présentation de la colocation... 3 Naissance d'un projet... 3 Pourquoi? Comment? Avec Qui?... 3 II. CHARTE...

Plus en détail

Prix de vente : 285 000 Euros

Prix de vente : 285 000 Euros Visite du bien : 167374 Localisation : Marckolsheim Ville proche : Sélestat Autoroute : 16 km Aéroport : 62 km Entre Sélestat et Freiburg Im Breisgau, une maison récente en parfait état! C'est à Marckolsheim,

Plus en détail

Rénovation énergétique d'une petite maison mitoyenne

Rénovation énergétique d'une petite maison mitoyenne Rénovation énergétique d'une petite maison mitoyenne Avant rénovation La maison comporte un rez de chaussée et un étage sous combles (mansardé). Elle se compose d'une partie ancienne et d'une partie nouvelle

Plus en détail

COMMUNE DE HAZEBROUCK Résidence Jean FERRAT - Rue Verlyck. Une opération qui conjugue mixité sociale, Services de proximité et environnement.

COMMUNE DE HAZEBROUCK Résidence Jean FERRAT - Rue Verlyck. Une opération qui conjugue mixité sociale, Services de proximité et environnement. COMMUNE DE HAZEBROUCK Résidence Jean FERRAT - Rue Verlyck Une opération qui conjugue mixité sociale, Services de proximité et environnement. PRESENTATION GENERALE DE L OPERATION Construction d un centre

Plus en détail

Contre-projet de l Association CGL, des immeubles Fraternité et Egalité : Ouverture du «Jardin Fraternité» sur le quartier du Croissant

Contre-projet de l Association CGL, des immeubles Fraternité et Egalité : Ouverture du «Jardin Fraternité» sur le quartier du Croissant Contre-projet de l Association CGL, des immeubles Fraternité et Egalité : Ouverture du «Jardin Fraternité» sur le quartier du Croissant Laîné Christian-Paul Dépôt INPI du 26 juillet 2006 La ville de Nanterre

Plus en détail

Le logement dans tous ses états. Définition : le logement et l'habitat

Le logement dans tous ses états. Définition : le logement et l'habitat Le logement dans tous ses états 17/10/ 2012 Définition : le logement et l'habitat Le logement est un produit : une maison, un appartement, un type 3, un duplex L'habitat est un service : l'espace produit

Plus en détail

Résidence. Pierre Brossolette. Centre Communal d Action Sociale

Résidence. Pierre Brossolette. Centre Communal d Action Sociale Résidence Pierre Brossolette Centre Communal d Action Sociale Situation de la résidence Pierre Brossolette La RÉSIDENCE Pierre BROSSOLETTE, située dans le quartier des Gondoles Nord de Choisy-le-Roi, jouxte

Plus en détail

Résidences du Pays d Auge

Résidences du Pays d Auge Etouvie fait peau neuve AMIENS > PARC D ETOUVIE Résidences du Pays d Auge 1, 3 et 5 place du Pays d Auge / 2 avenue du Périgord Contexte Étouvie : loger les salariés amiénois Etouvie a pris naissance au

Plus en détail

À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL. www.momentoimmobilier.com. 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2

À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL. www.momentoimmobilier.com. 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2 À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2 Espace commercial au rez de chaussée Pignon sur rue Stationnements intérieurs exclusifs Positionnement stratégique, à proximité

Plus en détail

LOC ETUD Locations. Particuliers à Particuliers

LOC ETUD Locations. Particuliers à Particuliers LOC ETUD Locations Particuliers à Particuliers Mise à jour le 07/10/2015 Téléchargez ce document sur : http://orloj.nimes.fr Service Jeunesse - Pavillon ORLOJ Place Gaston Doumergue Lundi, Jeudi et Vendredi

Plus en détail

Prix de vente : 398 000 Euros

Prix de vente : 398 000 Euros Visite du bien : 168328 Localisation : Spechbach-le-haut Ville proche : Mulhouse Autoroute : 8 km Aéroport : 34 km Une grande maison familiale à une quinzaine de minutes de Mulhouse! C'est a Spechbach-le-Haut

Plus en détail

AVIGNON. 0 /mois* AVIGNON. 311 /mois*

AVIGNON. 0 /mois* AVIGNON. 311 /mois* VEDENE Ref. : 3824071 Ref. : 51379916 IM Quartier Carreterie, petit bureau 25 m² à louer en rdc. Place de parking dans lieu sécurisé possible ( 60 euros) VEDENE, Zone de Chalançon, proche de tous accès

Plus en détail

Les points ci-dessous apportent quelques compléments à la note technique.

Les points ci-dessous apportent quelques compléments à la note technique. Croix 1, bâtiment multifonctions 15.012 Rapport du Conseil communal au Conseil général Demande de crédit complémentaire d'un montant de CHF 1'170'000.- dans le cadre de la construction d'un bâtiment multifonctions,

Plus en détail

OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE

OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE Une OPAH? Qu est ce que c est? O.P.A.H = Opération Programmée d Amélioration de l Habitat. Il s'agit d'une action menée par Ouest Provence et les communes membres en

Plus en détail

Immeuble, Le Square Duvernay

Immeuble, Le Square Duvernay Immeuble, Le Square Duvernay rue Duvernay rue Comte-de-Loche Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA73002041 réalisé en 2012 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du

Plus en détail

Picardie. Solutions Personnalisées en Immobilier d Entreprise et Commercial. Commerces. Activités & Logistique. Bureaux

Picardie. Solutions Personnalisées en Immobilier d Entreprise et Commercial. Commerces. Activités & Logistique. Bureaux TOSTAIN & LAFFINEUR Picardie Solutions Personnalisées en Immobilier d Entreprise et Commercial LES CAHIERS 2015 Commerces Activités & Logistique Bureaux 6 boulevard de Belfort - Hôtel consulaire 80 000

Plus en détail

Ecole maternelle Polangis (dite Jougla) (Cat.: 4 - Type : R - effectif : 287 )

Ecole maternelle Polangis (dite Jougla) (Cat.: 4 - Type : R - effectif : 287 ) Ecole maternelle Polangis (dite ougla) (Cat.: 4 - Type : R - effectif : 287 ) 12 avenue oseph ougla ment initial OCAISATION POSSIBIITE D'ACCES POSSIBES REAISES DEPUIS 2009 ACCESSIBIITE Stationnement Pas

Plus en détail

acceptée Cadastre 2651388 acceptée Zonage Nbre pièces 9 Nbre chambres 3+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 4+1

acceptée Cadastre 2651388 acceptée Zonage Nbre pièces 9 Nbre chambres 3+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 4+1 Luc Fournier, Courtier immobilier agréé GROUPE SUTTON IMMOBILIA INC. Agence immobilière 793, RUE MONT-ROYAL EST MONTREAL (QC) H2J 1W8 http://www.suttonquebec.com 514-529-1010 Télécopieur : 514-597-1032

Plus en détail

Tourisme - Capacité des communes en hébergement touristique

Tourisme - Capacité des communes en hébergement touristique Tourisme - Capacité des communes en hébergement touristique PSDC99 NSEC99 CPGaa CPGEaa CPGELaa CPGEOaa HCaa HCCHaa CPG1aa CPGE1aa CPGEL1aa CPGEO1aa HC0aa HCCH0aa CPG2aa CPGE2aa CPGEL2aa CPGEO2aa HC1aa

Plus en détail

ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville

ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville «Des coûts de production du logement social en Rhône-Alpes aux enjeux partagés par les partenaires pour produire plus, mieux et abordable» Vendredi 26 juin 2009

Plus en détail

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac

Direction des Services Techniques. Phase I : DIAGNOSTIC. de type «R, X, L» : Ile Fanac Direction des Services Techniques Phase I : DIAGNOSTIC de type «R, X, L» : Ile Fanac Commission Communale d Accessibilité pour les Personnes Handicapées (CCAPH) Réunion n 4 du 13 février 2008 1 ère partie

Plus en détail

Une villa contemporaine au calme avec piscine couverte! Prix de vente : 440 000 Euros

Une villa contemporaine au calme avec piscine couverte! Prix de vente : 440 000 Euros Visite du bien : 93876 Localisation : Varces Ville proche : Grenoble Autoroute : Km Aéroport : 56 Km Une villa contemporaine au calme avec piscine couverte! Située dans une impasse à 5 Min à pied du centre

Plus en détail

P O R T E F E U I L L E E P O N T E CANSSM N O T E D E P R E S E N T A T I O N. Immeuble situé au n 4 rue Chambiges 75 008 Paris

P O R T E F E U I L L E E P O N T E CANSSM N O T E D E P R E S E N T A T I O N. Immeuble situé au n 4 rue Chambiges 75 008 Paris P O R T E F E U I L L E E P O N T E CANSSM N O T E D E P R E S E N T A T I O N Immeuble situé au n 4 rue Chambiges 75 008 Paris Avril 2012 POINTS CLES DE L INVESTISSEMENT POINTS CLES DE L INVESTISSEMENT

Plus en détail

SMAS de Lalinde. Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale. Présentation du 28 octobre 2008

SMAS de Lalinde. Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale. Présentation du 28 octobre 2008 SMAS de Lalinde Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale Présentation du 28 octobre 2008 CONSTAT Les locaux et bâtiment du CIAS sont inadaptés : ils ne répondent plus aux

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

Opération d Intérêt National Etablissement Public d Aménagement. Point d étape projet urbain Bordeaux Saint-Jean Belcier du 12 février 2015

Opération d Intérêt National Etablissement Public d Aménagement. Point d étape projet urbain Bordeaux Saint-Jean Belcier du 12 février 2015 Opération d Intérêt National Etablissement Public d Aménagement Point d étape projet urbain Bordeaux Saint-Jean Belcier du 12 février 2015 Février 2015 PLAN GUIDE VERSION 2015 Le plan guide LE DOMAINE

Plus en détail

Indications pédagogiques C3-15

Indications pédagogiques C3-15 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques C3-15 C : comprendre un message Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 1 : Analyser un message Objectif opérationnel 5 : Reconnaître les

Plus en détail

Dossier de presse. Résidence BOUTIN 14 logements

Dossier de presse. Résidence BOUTIN 14 logements Dossier de presse Inauguration Est Métropole Habitat inaugure 14 logements (acquisition amélioration) et présente sa nouvelle équipe de proximité du territoire Villeurbanne Centre BOUTIN 14 logements 5,

Plus en détail

Bail à céder. Local commercial, Paris (75014) Emplacement : 42 avenue Reille. Caractéristiques du local. Conditions locatives

Bail à céder. Local commercial, Paris (75014) Emplacement : 42 avenue Reille. Caractéristiques du local. Conditions locatives Bail à céder Local commercial, Paris (75014) Emplacement : 42 avenue Reille Façade sur voirie 6 mètres linéaire Etat intérieur béton brut 200 /m²/ an HT / HC Surface 250 m² en RDC Activité actuelle Logements

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

EXCLUSIVITE 17 rue Levert - 75020 PARIS Appartement / Loft 4/5 pièces 157 m2 au sol (144 m2 Loi Carrez) Description

EXCLUSIVITE 17 rue Levert - 75020 PARIS Appartement / Loft 4/5 pièces 157 m2 au sol (144 m2 Loi Carrez) Description Description Jourdain (Ligne 11 - Mairie des Lilas / Chatelet), au calme, dans une copropriété de 3 lots, autour d une grande cour / jardin partiellement pavée, un peu à la façon d un petit hameau : aux

Plus en détail

DEVENEZ PROPRIÉTAIRE!

DEVENEZ PROPRIÉTAIRE! BAGNEUX (92) La résidence est localisée à Bagneux, commune très attractive de part son implantation, proche de Paris et à côté de Bourg-la-Reine, Sceaux et Montrouge. Située dans un secteur pavillonnaire,

Plus en détail

L'immobilier professionnel

L'immobilier professionnel Commune: Rieutort Sur Randon Ensemble industriel de 900 m2 Descriptif: Ensemble industriel composé d'un entrepôt de 450 m2, d'un atelier de 350 m2 et de 100 m2 de bureaux. Surface bâtie: 900 Commune: Rieutort

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

GITE D'ETAPE "chez Mimile"

GITE D'ETAPE chez Mimile GITE D'ETAPE "chez Mimile" Notre gîte d'étape est en train de voir le jour, après des mois et des années d'études et de recherche de fonds pour sa réalisation. Merci au Conseil Général, à la Région, au

Plus en détail

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] :

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] : CONTRAT DE LOCATION (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986) LOCAUX MEUBLES A USAGE

Plus en détail

La résidence Anne de Bretagne

La résidence Anne de Bretagne v o u s a c c u e i l l e ASSOCIATION RÉSIDENCES ET FOYERS Résidence Anne de Bretagne 1, allée de Bretagne 78130 Les Mureaux Téléphone : 01 30 22 80 00 Fax : 01 30 22 80 10 annedebretagne@arefo.com www.arefo-arpad.com

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation

Bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation Permis de bâtir Données recueillies sur les permis de bâtir concernant les bâtiments destinés exclusivement ou principalement à un autre usage que l habitation (Formulaire statistique modèle II) INFORMATIONS

Plus en détail

Réforme de la fiscalité de l'aménagement. Intervenant : Odile Arnau Sabadie Service : SAR/ADS Date : 19 juin 2012

Réforme de la fiscalité de l'aménagement. Intervenant : Odile Arnau Sabadie Service : SAR/ADS Date : 19 juin 2012 Réforme de la fiscalité de l'aménagement Intervenant : Odile Arnau Sabadie Service : SAR/ADS Date : 19 juin 2012 Réforme de la fiscalité de l aménagement Les dispositions législatives et réglementaires

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard Sommaire La résidence au cœur d un quartier en plein essor P03 plan d accès à la résidence P04 La résidence et les étudiants

Plus en détail

Bienvenue chez vous! www.residences-valentin-hauy.com. Vivre en toute autonomie

Bienvenue chez vous! www.residences-valentin-hauy.com. Vivre en toute autonomie Vivre en toute autonomie www.avh.asso.fr L Association Valentin Haüy a été fondée en 1889 et reconnue d utilité publique en 1891. Elle a pour vocation d aider les aveugles et les malvoyants à sortir de

Plus en détail

maison ; atelier ; garage de réparation automobile

maison ; atelier ; garage de réparation automobile Maison et atelier, puis garage de réparation automobile 24 avenue de Tresserve Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA73001964 réalisé en 2011 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire

Plus en détail

TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN

TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN ANNÉE 2014 2015 A. DISPOSITION GÉNÉRALES Article 1 objet du règlement A compter de la rentrée 2014, les TAP (temps d activités

Plus en détail

Guide des autorisations d urbanisme

Guide des autorisations d urbanisme Guide des autorisations d urbanisme de Service Urbanisme Villenoy 2014 TABLE DES MATIERES QUEL DOSSIER DEPOSER POUR MON PROJET?... 2 QUELQUES NOTIONS POUR BIEN DEMARRER.... 2 MON PROJET EST-IL SOUMIS A

Plus en détail

Ywood Les Docks Libres à Marseille

Ywood Les Docks Libres à Marseille Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 1 Ywood Les Docks Libres à Marseille Stéphane Bouquet NEXITY / YWOOD FR-Paris, Marseille 2 Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 5 ème Forum International

Plus en détail

LOCATIONS ETUDIANTS 2012

LOCATIONS ETUDIANTS 2012 CABINET P.BOISSON Administration de biens Transactions immobilières SAS au capital de 170 000 Euros RCS Bourg B317409936 31, Avenue Maginot 01000 BOURG EN BRESSE Tél 04.74.23.17.01 Fax 04.74.23.69.23 LOCATIONS

Plus en détail

Quelle surface indiquer sur la déclaration?

Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quelle surface indiquer sur la déclaration? Le détail de la surface totale de votre local est à indiquer dans le cadre 4 de la déclaration, quelque soit la nature de l occupation du local (occupé par son

Plus en détail

Indications pédagogiques D2 / 13

Indications pédagogiques D2 / 13 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D2 / 13 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis 1 Produire un message

Plus en détail

CONSEIL DE LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- 2006-147 SEANCE PUBLIQUE DU 19 OCTOBRE 2006

CONSEIL DE LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- 2006-147 SEANCE PUBLIQUE DU 19 OCTOBRE 2006 FONCIER / HABITAT CONSEIL DE LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- 2006-147 SEANCE PUBLIQUE DU 19 OCTOBRE 2006 09/ OPERATION PROGRAMMEE D'AMELIORATION DE L'HABITAT DU SECTEUR RIVE-GAUCHE

Plus en détail

UN HABITAT CONTEMPORAIN FAIT DE SÉDUCTION ET D ÉLÉGANCE!

UN HABITAT CONTEMPORAIN FAIT DE SÉDUCTION ET D ÉLÉGANCE! Petite résidence de 4 étages plus attique, l ensemble architectural est conçu pour préserver les espaces verts existants et créer une ambiance végétale jusqu aux logements situés en rez-de-chaussée. Les

Plus en détail

alternatif? ET SI VOUS ÉTIEZ FAIT POUR UN MODE DE VIE Vous ne renoncerez jamais : Pour vous déplacer :

alternatif? ET SI VOUS ÉTIEZ FAIT POUR UN MODE DE VIE Vous ne renoncerez jamais : Pour vous déplacer : ET SI VOUS ÉTIEZ FAIT POUR UN ODE DE VIE alternatif? Vous ne renoncerez jamais : Au calme d une ville tranquille, verte et fleurie À l effervescence de la vie parisienne Optez pour les deux. Découvrez

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE REPUBLIQUE FRANÇAISE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de Cagnes-sur-Mer LOGEMENT-FOYER «LA FRATERNELLE» Livret d accueil Vous avez choisi le Logement Foyer «La Fraternelle». Nous vous remercions

Plus en détail

Maisons 2020. les cinq projets

Maisons 2020. les cinq projets D O S S I E R d e p r e s s e Maisons 2020 les cinq projets P L U R I A L L E F F O R T R É M O I S S E P R O J E T T E E N 2 0 2 0 Toujours soucieux d anticiper les évolutions à venir, Plurial L Effort

Plus en détail

OMBTOD 1123. Villa - OMBTOD 1123 - Italie» Ombrie» Todi 8 Personnes - 4 Chambres. Description de la propriété

OMBTOD 1123. Villa - OMBTOD 1123 - Italie» Ombrie» Todi 8 Personnes - 4 Chambres. Description de la propriété Villa - OMBTOD 1123 - Italie» Ombrie» Todi 8 Personnes - 4 Chambres Description de la propriété Belle villa indépendante, située en haut d'une colline, qui domine les vallées et les collines et qui offre

Plus en détail

LES ASSURANCES DE LA CONSTRUCTION

LES ASSURANCES DE LA CONSTRUCTION LES ASSURANCES DE LA CONSTRUCTION 1 / 24 SOMMAIRE 1) INTRODUCTION AUX ASSURANCES DE LA CONSTRUCTION 1.1) A chaque étape, des risques liés à la construction 1.2) Les cinq assurances couvrant l ensemble

Plus en détail

MISSION PORT-AU-PRINCE III

MISSION PORT-AU-PRINCE III MISSION PORT-AU-PRINCE III (HAÏTI AOÛT 2011) CRECHE «NOTRE DAME DE LA NATIVITE» 8bis, rue Delva quartier FONTAMARA n 27 Rappel : Georges et son équipe sont rentrés d'haïti fin mars 2010 où ils ont travaillé

Plus en détail

Détermination des enjeux exposés

Détermination des enjeux exposés RAPPORTS CETE de LYON Centre d'études Techniques de LYON Département Laboratoire de Clermont-Ferrand Affaire 19526 Détermination des enjeux exposés au risque inondation de l'oeil à Cosne d'allier novembre

Plus en détail

LA VALORISATION DES LOCAUX MONOVALENTS

LA VALORISATION DES LOCAUX MONOVALENTS MICHEL MARX Expertises EXPERTS IMMOBILIERS SPÉCIALISTES DE LA PROPRIÉTÉ COMMERCIALE LA VALORISATION DES LOCAUX MONOVALENTS par Michel MARX expert immobilier chartered surveyor FRICS Plan : Introduction

Plus en détail

Le conditionnel présent

Le conditionnel présent Le conditionnel présent EMPLOIS On emploie généralement le conditionnel présent pour exprimer: une supposition, une hypothèse, une possibilité, une probabilité ( certitude); Ça m'étonnerait! J'ai entendu

Plus en détail

Taxes (annuelles) Dépenses/Énergie (annuelles) Évaluation (municipale) Pièce(s) et Espace(s) additionnel(s) No Centris. 25411053 (En vigueur)

Taxes (annuelles) Dépenses/Énergie (annuelles) Évaluation (municipale) Pièce(s) et Espace(s) additionnel(s) No Centris. 25411053 (En vigueur) Luc Fournier, Courtier immobilier agréé GROUPE SUTTON IMMOBILIA INC. Agence immobilière 793, RUE MONT-ROYAL EST MONTREAL (QC) H2J 1W8 http://www.suttonquebec.com 514-529-1010 Télécopieur : 514-597-1032

Plus en détail

Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016

Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016 Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016 C est un projet de réhabilitation à l échelle du quartier Pierre Loti, avec Construction, réhabilitation, démolition, renforcement des liaisons entre quartiers,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis.

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis. DOSSIER DE PRESSE Architecte : Agence BDM Architectes (Bordeaux) Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON www.aquitanis.fr Office public de l habitat

Plus en détail

4, rue Jean Allemane 95100 Argenteuil

4, rue Jean Allemane 95100 Argenteuil 4, rue Jean Allemane 95100 Argenteuil DOSSIER DE COMMERCIALISATION Vivre et investir ensemble Coloc & Vie RCS Nanterre 807 853 841 52, rue de Bezons 92400 Courbevoie À propos de Coloc & Vie Officiellement

Plus en détail

LES CONGÉS POUR VENTE ET REPRISE

LES CONGÉS POUR VENTE ET REPRISE LES CONGÉS POUR VENTE ET REPRISE Je suis locataire et mon propriétaire veut récupérer son logement... Est-ce légal? Quelle est la différence entre un congé vente et un congé reprise? Que faire? A qui m'adresser?

Plus en détail

244 900 $ Rivière-des-Prairies/Pointe-aux-Trembles (Montréal) Quartier Rivière-des-Prairies

244 900 $ Rivière-des-Prairies/Pointe-aux-Trembles (Montréal) Quartier Rivière-des-Prairies Fabio Fontana, Courtier immobilier agréé A-CHAT.CA Agence immobilière 1, pl Ville-Marie #2028 Montréal (QC) H3B 2C4 http://www.fabiofontana.com 514-249-9037 / 514-587-2609 Télécopieur : 514-587-2615 fabio@a-chat.ca

Plus en détail

La téléassistance en questions

La téléassistance en questions 8 La téléassistance en questions Il y a une coupure de courant, qu est-ce que je fais? Vous ne faites rien. Une batterie de secours de plusieurs heures est incluse dans le transmetteur. Vous pouvez éventuellement

Plus en détail

Immeuble ; hôtel Le Garage

Immeuble ; hôtel Le Garage Immeuble ; hôtel Le Garage 67, 65, 69 avenue Maréchal-de-Saxe 2, 6 rue Le Royer rue Vendôme 27, 29 rue de Bonnel Lyon 3e Dossier IA69006073 réalisé en 2004 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes,

Plus en détail

édition janvier 2015 les horaires Z.I. Ouest / Stade Rennais Saint-Saëns / La Poterie

édition janvier 2015 les horaires Z.I. Ouest / Stade Rennais Saint-Saëns / La Poterie 2015 édition janvier 2015 les horaires du lundi 5 janvier à debut juillet 2015 Z.I. Ouest / Stade Rennais Saint-Saëns / La Poterie SOMMAIRE Plan de la ligne.............................................

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 6.2011 Nous certifions que les actes portés sur la liste ci-après, comportant 3 pages, figurent dans le recueil n 6 de l année 2011, mis à disposition le Pour le Maire,

Plus en détail

1 er objet : approbation des procès-verbaux des séances des 20 octobre, 17 novembre et 15 décembre 9:00 2010

1 er objet : approbation des procès-verbaux des séances des 20 octobre, 17 novembre et 15 décembre 9:00 2010 1 er objet : approbation des procès-verbaux des séances des 20 octobre, 17 novembre et 15 décembre 9:00 2010 En l'absence de remarque de la part des membres présents, les procès-verbaux des séances du

Plus en détail

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais Dossier de presse Pose de la Première Pierre de l immeuble de bureaux de la Direction Régionale Picardie de Quille Construction 18 février 2014 Beauvais 1 Communiqué de presse Pose de la Première Pierre

Plus en détail

FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES

FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS COMMENT PRÉPARER LES DEMANDES? QUELLES SONT LES RÈGLES A RESPECTER? MINISTÈRE DE LA CULTURE

Plus en détail

AMMONITIA Département Investissement Etude locative

AMMONITIA Département Investissement Etude locative AMMONITIA Département Investissement Etude locative PRESENTATION DE L ARRONDISSEMENT Démographie Paris 17 Paris Population en 2011 168 454 2 234 105 Variation population : taux annuel moyen entre 1999

Plus en détail