En rassemblant tous les partenaires de l action sociale, les premières Assises départementales de l insertion, en 2010, ont débouché sur le programme

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "En rassemblant tous les partenaires de l action sociale, les premières Assises départementales de l insertion, en 2010, ont débouché sur le programme"

Transcription

1 Dossier En rassemblant tous les partenaires de l action sociale, les premières Assises départementales de l insertion, en 2010, ont débouché sur le programme départemental d'insertion (PDI) pour la période Piloté par le Conseil général, ce programme définit un large éventail d'actions pour celles et ceux qui interviennent pour favoriser l insertion sociale et professionnelle des bénéficiaires du RSA (ils sont plus de en Corrèze). Les actions départementales s adressent à eux notamment par le biais d un soutien aux structures qui les accompagnent tout au long de l année : chantiers et entreprises d insertion, auto-école associative, ateliers de rencontres et d échanges d informations... Le Conseil général apporte son soutien à 36 de ces structures d'insertion. Le PDI concerne également l aide aux jeunes : en 2010, 967 jeunes inscrits dans une démarche d insertion sociale et professionnelle ont bénéficié du Fonds d aide aux jeunes. 9

2 DOSSIER Economie sociale et solidaire L'insertion et l'emploi pour finalités Dans le cadre du Mois de l économie sociale et solidaire (ESS), plusieurs manifestations sont organisées jusqu à la fin novembre à travers tout le département. Un colloque qui se tiendra au Conseil général, le 25 novembre, clôturera cette série de rendez-vous. Il permettra d'éclairer la diversité et les finalités des démarches entreprises sous couvert de l ESS, à savoir avant tout l'insertion sociale et l'emploi. L'épicerie solidaire fait partie des réalisations de l'économie sociale et solidaire. Pour la 5 e année consécutive, la Chambre régionale de l économie solidaire (CRES) est le pilote des manifestations organisées tout au long du Mois de l économie sociale et solidaire en Limousin. En Corrèze, à partir du 15 novembre, plusieurs actions seront présentées dans une dizaine de lieux. Plusieurs thèmes de l économie sociale et solidaire seront ainsi abordés : les métiers des services à la personne, le principe de l épicerie solidaire, la formation, le soutien aux circuits courts bio... Le public pourra questionner, s informer et ainsi mieux connaître les réalisations, les valeurs et les effets concrets de l économie sociale et solidaire dans la vie de tous les jours. Un Département engagé Le Conseil général est engagé depuis plusieurs années dans le soutien à l ESS. Cela se concrétise notamment par de nombreux programmes et dispositifs, liés pour la plupart à l Agenda 21 départemental : commande publique responsable, accès des jeunes à l emploi, micro-crédit solidaire, plan départemental de covoiturage, aide à l émergence d un réseau de ressourceries... Au Conseil général, le 25 novembre, un colloque comprendra deux parties complémentaires. La matinée sera consacrée aux actions de l Agenda 21, aux efforts que la collectivité déploie en matière de développement durable et aussi à la ressource en eau. L après-midi seront présentés d'une part un bilan des premières Rencontres de l économie sociale et solidaire et d autre part les initiatives engagées dans ce domaine en Corrèze. Contact : (Valérie Marin). Colloque - Vendredi 25 novembre, Conseil général (amphithéâtre). - de 9 h à 12 h 30 : Agenda 21 et eau potable en Corrèze. - de 13 h 30 à 17 h 15 : les rencontres de l'ess Une dizaine de rendez-vous Mardi 15 novembre, de 9 h 30 à 12 h 30 Mission locale d Ussel Rencontre avec Uniformation. Contact : (Aurélie Dugoulet). Mercredi 16 novembre, 18 h CCI de Brive Conférence «Santé-assurance maladie, encore un espoir» par André de Forgeac. Contact : Jeudi 17 novembre, de 15 h à 16 h Service Information Jeunesse de Brive Service civique. Contact : (Philippe Berger). Jeudi 17 novembre Salle polyvalente de Sainte-Fortunade «Entreprendre autrement en pays de Tulle». Contact : (Céline Fernandez) et (Marion Neyrat-Dusso) Vendredi 18 novembre, 19 h Centre culturel Projection du film «Africascop». Contact : (CRES Limousin). Lundi 21 novembre, de 10 h à 17 h et de 18 h à 20 h CCAS de Brive «L épicerie solidaire». Contact : (Sylvie Alexandre). Mardi 22 novembre, de 14 h à 17 h INFA de Brive Rencontre avec Uniformation. Contact : (Aurélie Dugoulet). Mercredi 23 novembre, de 10 h à 12 h INFA de Brive Zoom sur les métiers des services à la personne. Contact : (CRES Limousin). Jeudi 24 novembre, de 18 h 30 à 20 h Salle Jean-Jaurès à Uzerche «Comment soutenir les circuits courts alimentaires biologiques?» Contact : (Alice Valenzisi). 10

3 dossier Saint-Pantaléon-de-Larche Quand l insertion s accroche aux bonnes branches Créée en 1992, l Association de ramassage briviste pour la revalorisation de l environnement (ARBRE) a démarré son activité de récupération de déchets avec 10 personnes bénéficiaires du RMI. Devenue aujourd hui entreprise d insertion, ARBRE a étendu son champ d action et emploie désormais une cinquantaine de salariés. Certains appareils électroménagers sont récupérés par les "ateliers blancs" des Restos du Cœur. Patrick Labrousse, directeur d ARBRE, est de l aventure depuis le tout début. C est à partir d une étude de marché qu il avait réalisée sur la collecte des déchets à Brive qu a été mise en place l association, au mois de mars La Ville de Brive a d abord confié la gestion de ses deux déchetteries municipales (Léo-Lagrange et Pierre- Chaumeil) à l association, qui avait la bonne idée de miser sur l insertion pour mener à bien ses projets. Dix bénéficiaires du RMI sont ainsi recrutés pour démarrer. «Au départ, il s agissait simplement d assurer l accueil sur le site et de faire un peu de tri, raconte Patrick Labrousse. Ce tri nous a rapidement permis de dégager assez de bénéfices pour acheter une presse à cartons et un camion afin d enlever nous-mêmes les bennes pleines». Un Rmiste a passé son permis poids lourd pour l occasion. De nouvelles activités Petit à petit, la réputation de l association a produit ses effets. «Les nouvelles déchetteries du bassin de Brive ont fait appel à nous, notamment pour le gardiennage», poursuit Patrick Labrousse. Les effectifs d ARBRE s étoffent naturellement pour atteindre une vingtaine de salariés dès Dans le même temps, l association acquiert un deuxième puis un troisième camion. De nouvelles activités viennent ensuite enrichir le «catalogue» d ARBRE. «A la suite de la fermeture des incinérateurs, en 1997, nous avons développé la collecte de déchets hospitaliers, détaille le directeur. On a commencé par Ussel, puis notre tournée est passée par Tulle et par Brive. Les 4 à 5 chauffeurs qui assurent la collecte emportent les dé- chets hospitaliers et médicaux dans des conteneurs et des cartons spécialement conçus au CHU de Limoges, où ils sont incinérés». Avec les Restos du Cœur Avec plus de 50 salariés, dont une douzaine en CDI, ARBRE, qui a obtenu un statut d entreprise d insertion en 2010, poursuit sa démarche de diversification en s attaquant à la collecte dite des 3E : appareils électriques, électroniques et électroménagers. Une partie de cette collecte se fait auprès des grandes surfaces. Des collectes de verre (et d amiante, de peinture ) ont aussi vu le jour, tout comme une collaboration avec l Etablissement français du sang. Des partenariats sont également noués avec d autres associations oeuvrant dans le secteur social. Exemple avec les Restos du Cœur : des appareils électroménagers repérés en bon état sont redirigés vers les «ateliers blancs» des Restos du Cœur où ils sont réparés avant d être revendus. Concourant à la fois à la préservation de l environnement et à la réinsertion professionnelle, ARBRE est un exemple concret d économie sociale et solidaire. Depuis 1992, ses critères d embauche se sont élargis. «Nous ciblons toujours un public prioritaire, mais plus uniquement les bénéficiaires du RSA, explique Patrick Labrousse. Les personnes qui sont en recherche d emploi depuis plus de 3 ans, les travailleurs handicapés, les personnes de plus de 50 ans font partie du public que nous accueillons. Selon que ce soit en chantier d insertion ou au sein de l entreprise d insertion, les contrats proposés s échelonnent de 6 mois à 2 ans. Au moment où ils quittent l entreprise, nos salariés sont formés et ont acquis une solide expérience professionnelle. Ils bénéficient par ailleurs d un accompagnement social», précise le directeur de l'entreprise d'insertion, Patrick Labrousse. 11

4 DOSSIER Uzerche Au service de l insertion en zone rurale Association intermédiaire et chantier d insertion : telles sont les deux missions que mène depuis dix ans Services Prox à Uzerche. Les clients sont régulièrement invités à remplir une fiche de satisfaction. «C est une manière de les associer au parcours de la personne qui vient chez nous», justifie Céline Pallut. L accompagnement, ce sont aussi de très nombreux dispositifs mis en place autour de l activité principale de la structure. Pêle-mêle : sorties découverte au Centre sportif de Bugeat, possibilité de location de cyclomoteurs, repas avec la collaboration de la Banque alimentaire, tarifs préférentiels au cinéma «On ne peut pas donner plus d outils!», résume Céline Pallut. Tel : Les employés de Services Prox sont régulièrement accompagnés par les permanents de la structure. Si l on cumule les activités des chantiers d insertion et les missions confiées par l association intermédiaire, Services Prox procure un emploi à environ 70 personnes par an. La directrice de la structure, Céline Pallut, explique que «cela marche un peu comme l intérim». «Sauf que chez nous, ajoute-t-elle, la notion d accompagnement est primordiale». Les deux structures de Services Prox s adressent à un public dit prioritaire : bénéficiaires du RSA, jeunes en difficultés, personnes reconnues travailleurs handicapés. L association reçoit également des stagiaires du centre de détention d Uzerche. Les contrats sont des CDD relatifs à de courtes missions et sont renouvelables pendant 24 mois au maximum. Station de lavage mobile Les chantiers d insertion concentrent quatre activités principales. «Des choses assez classiques comme l entretien des espaces verts et le nettoyage de locaux», précise Céline Pallut, avant de souligner le caractère moins banal «des missions de second œuvre et surtout le nettoyage de conteneurs à ordures ménagères». «Pour cette mission spécifique, explique la directrice, nous avons investi dans une station de lavage mobile. La tournée, effectuée par deux personnes, peut concerner jusqu à 25 conteneurs dispersés sur tout notre territoire d action». De l accompagnement L association intermédiaire, quant à elle, propose des travaux s apparentant à des «coups de main» : ménage, jardinage, petit bricolage, rangement du bois «Notre champ d intervention est d environ 30 km autour d Uzerche, précise Céline Pallut. Que ce soit pour les salariés ou pour notre fichier de clients. Ces derniers sont en majorité des particuliers, même si nous comptons de nombreuses entreprises, des associations et aussi des collectivités». La municipalité d Uzerche fait ainsi régulièrement appel à la main d œuvre de l association. Etant l employeur, Services Prox se charge de toute la partie administrative, fiches de paie, factures, charges sociales etc. Sortie positive Fonctionnant avec 7 permanents, mais également une vingtaine de bénévoles («beaucoup de retraités, mais pas seulement» indique la directrice), Services Prox atteint un taux élevé de sortie positive : 70 % pour l année écoulée. Petit rappel : une "sortie positive" peut être un CDI, un CDD de plus de 6 mois, une formation ou une autre expérience dans une entreprise d insertion. Avec l'aide du Département Dans le cadre de sa politique d insertion, le Conseil général subventionne Services Prox à hauteur de pour l association intermédiaire et de pour le chantier d insertion. 12

5 DOSSIER Brive Des solutions d'accompagnement pour permettre la mobilité Grâce à une formation adaptée et individualisée, mais aussi à un accompagnement permanent, l auto-école associative Ader est une solution efficace pour que les personnes en difficulté d apprentissage puissent accéder au permis de conduire. Derniers préparatifs avant la location... à l autre (trois dans sa journée), traversant Brive de part en part. «C était la galère de calculer quel bus il fallait attraper au vol pour arriver à l heure au collège ou à l arrêt d un second bus. Ce permis, ça a carrément changé ma vie professionnelle, c est clair, mais également ma vie familiale : c est tellement plus pratique pour les activités de mes enfants!» Mickaël, le formateur «sans qui rien ne serait arrivé», la joue modeste. Modeste mais totalement impliqué. «Beaucoup de personnes qui viennent chez nous ont besoin d être remises en confiance. Il faut prendre du temps, trouver le déclic. En fait, j adapte ma pédagogie en fonction du public». Contact : Quelques heures volées au cœur d un après-midi ordinaire suffisent à mesurer les résultats positifs de la mission menée par Ader. Les «clients» se succèdent, chacun avec son histoire, sa «tuile», et tous trouvent une réponse. En panne de voiture, Monique ne pouvait plus se rendre à son travail à Objat (elle habite à Brive). Elle a contacté par téléphone Jean-Marie Nicolle, directeur de l auto-école associative, qui après vérification de «l éligibilité» de sa situation, lui a loué une berline pendant deux semaines, «le temps de se retourner», pour un montant total de 70. Et un chèque de caution de 250. Des antennes à Tulle et à Ussel Marie aussi loue une voiture. Bien obligée d en passer par là. Domiciliée à Chamboulive (après avoir travaillé longtemps à l étranger), elle vient de trouver un emploi à Beaulieu-sur Dordogne. Marie n a pas eu à chercher très longtemps un concessionnaire. Son permis, elle l a obtenu en mars dernier après avoir suivi ses cours de code et de conduite sur le site de l antenne tulliste d Ader (il en existe également une à Ussel). Elle connaît donc la maison. Elle a opté pour une location de trois mois : c est la durée maximum selon le règlement d Ader. «Je vais mettre cette période à profit pour demander un micro-crédit solidaire, dit-elle, afin de m acheter une voiture à moi». Remise en confiance Et puis il y a Coline, qui se faisait une montagne de l apprentissage de la conduite. Orientée par sa référente RSA vers Ader, elle a surmonté ses appréhensions et a finalement obtenu son permis. Depuis, elle ne tarit plus d éloges sur Mickaël, l un des deux formateurs de l auto-école. Vacataire dans l Education nationale, la jeune femme, mère de deux enfants, jonglait d un collège Sur prescription «Pour bénéficier de nos services, explique Jean-Marie Nicolle, il faut une prescription d un travailleur social, référent RSA ou assistante sociale, que ce soit pour la location de véhicule ou les cours de conduite. Avant de démarrer la formation, nous faisons une évaluation pour déterminer la motivation des candidats, leur niveau en français... Chaque année, ce sont environ 130 personnes qui sont orientées par le programme départemental d insertion ou les PLIE de Tulle et Brive (plan local pour l insertion et l emploi) vers notre structure, dont environ 30% ne dépassent pas le stade de l évaluation. Elles ont alors la possibilité de choisir une auto-école traditionnelle». L association accueille également de nombreux stagiaires, environ 150 par an, issus notamment des Missions locales. 13

6 dossier Ussel A la santé de la convivialité Animés par des agents du CCAS d Ussel, du Conseil général et de l IREPS (Instance régionale d éducation et de promotion de la santé), des ateliers autour de la santé ont lieu tous les quinze jours à Ussel. Saleha est la petite nouvelle de ces ateliers de rencontres et d échanges d informations, avec la santé pour principal sujet de discussion. «On apprend beaucoup de choses, témoigne-t-elle. Cela me permet également de rencontrer d autres femmes, de discuter. Et ça, ça compte». Une «envie de sociabilité», c est également ce qui a poussé Marie-Christine à intégrer le groupe. «Je suis venue ici par l intermédiaire d une amie qui connaissait ma motivation pour voir du monde», explique-t-elle. Au fil des ateliers, Marie-Christine a fait le plein d infos sur le diabète, la thyroïde et les addictions Parfois, les femmes du groupe jouent les prolongations. «Il nous arrive de donner des cours de cuisine, juste entre nous», confie encore Marie-Christine. Nathalie, Marie-Agnès et Emilie, les animatrices de ces ateliers, précisent d une même voix que les thématiques abordées au cours de l année «ont été choisies lors de la première réunion». Pour l année à venir, les choix se sont portés sur les méfaits du tabac, la formation aux gestes de premiers secours et la manière d aborder la question de la sexualité en tant que parent. L'atelier se réunit deux fois par mois. Formation Retrouver la confiance perdue L aide à la mobilisation sociale (AMS) est un outil d accompagnement créé par le Conseil général pour aider des personnes très éloignées de l emploi à retrouver des repères et un rythme. Anne, Estelle, Patricia et Naïma, encadrées par les formatrices Adina et Nathalie. Après avoir répondu à l appel à projets du Conseil général, c est FEL (Formation Entreprise en Limousin) qui, depuis 2009, assure l accueil et l accompagnement des bénéficiaires du RSA orientées vers l AMS par leur référent ou une assistante sociale. Répartis en groupes d une dizaine de personnes, une quarantaine d hommes et de femmes de Tulle, de Brive et d Ussel participent à ces formations. «Après une phase consacrée à la remise en confiance et au rythme à retrouver, explique Nathalie Jamain, directrice de FEL, la formation se déroule à travers des ateliers sur des sujets aussi variés que la gestion du stress, l informatique, l image de soi, l échange de savoirs...». La formation est délivrée pendant 12 semaines consécutives, à raison de 20 heures par semaine. Elle est encadrée par 5 ou 6 intervenants, dont une psychologue qui s entretient individuellement une fois par semaine avec les personnes du groupe. Il y a également une phase dite de «résolution des difficultés» où sont levés un à un les freins vers la réinsertion professionnelle. Les plus courants sont la garde des enfants, le permis de conduire... La formation s achève sur un bilan d expérience en présence du référent RSA, qui reprend l accompagnement là où il vient d être arrêté. Témoignages Anne, 26 ans, 2 enfants. «Je voulais me resociabiliser, rencontrer des gens, reprendre des horaires et me remettre dans le bain du travail. Par rapport à d autres actions, celle-là est beaucoup plus personnalisée. C est vraiment une bonne expérience, très enrichissante. Depuis, j ai été embauchée en CDI dans une entreprise de nettoyage». Estelle, 48 ans, mariée. «Au départ, j ai pris cela comme une punition. J avais très peu confiance en moi. Et puis, c est revenu petit à petit. Nous avons formé une équipe très soudée, très solidaire». Patricia, 47 ans, divorcée. «Un problème auditif m avait peu à peu coupée des gens. J étais devenue renfermée sur moi-même, je me laissais complètement aller. Reprendre confiance n a pas été facile. Aller mieux, c est faire à nouveau du vélo, fréquenter la bibliothèque... Côté professionnel, j ai fait une demande pour être aide à domicile. Ce que je faisais avant...». Naïma, 30 ans, célibataire. «Après des problèmes de santé, ma référente RSA m a conseillé de passer d abord par l AMS avant de chercher un emploi. C était utile pour reprendre le ryhtme, travailler sur soi... Tout au long de la formation, au sein du groupe, on a vu les uns et les autres évoluer positivement. Avant la fin de la formation, j ai postulé pour un emploi de caissière, chose que je n aurais pas osé faire avant. J ai été embauchée pour trois mois. Et depuis, j ai commencé une formation dans la comptabilité». 14

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI LA MOBILITÉ UN ATOUT POUR L EMPLOI MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI BILAN Première année d activité Juillet 2014 Tmobil : Un service d accompagnement à la mobilité Ce dispositif a pour but d intégrer

Plus en détail

Maisons de retraite Des tablettes numériques au service des anciens Page 5

Maisons de retraite Des tablettes numériques au service des anciens Page 5 Le mensuel du Conseil général de la Corrèze - N 95 - Novembre - Décembre 2011 www.correze.fr Eyburie Producteur de viande et... d'électricité Page 6 Archives départementales Plus de 70 000 photos de La

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY

COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY Plateforme mobilité Transport et qualité de service Ce projet se construit autour de cinq dispositifs : le dispositif mobilité «IMAGINE» qui propose une plateforme mobilité,

Plus en détail

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT.

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. I Des permanences d accueil et des visites à domicile Toutes les équipes de Corrèze assurent des permanences

Plus en détail

Programme. ateliers, débats, permanences JUILLET / AOÛT 2015. Tout pour orienter les 12-25 ans

Programme. ateliers, débats, permanences JUILLET / AOÛT 2015. Tout pour orienter les 12-25 ans Tout pour orienter les 12-25 ans Programme JUILLET / AOÛT 2015 ateliers, débats, permanences Ateliers multimédia tous les mercredis après-midi sur inscription (création de sites internet, retouche d image

Plus en détail

FORMEZ-VOUS AVEC LES CEMEA CONSEILLER/ÈRE EN INSERTION PROFESSIONNELLE. Un engagement professionnel pour l accompagnement des personnes

FORMEZ-VOUS AVEC LES CEMEA CONSEILLER/ÈRE EN INSERTION PROFESSIONNELLE. Un engagement professionnel pour l accompagnement des personnes CONSEILLER/ÈRE EN INSERTION PROFESSIONNELLE Un engagement professionnel pour l accompagnement des personnes FORMEZ-VOUS AVEC LES CEMEA 34 boulevard François Albert 86000 Poitiers Le métier de conseiller/ère

Plus en détail

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Note de cadrage Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020, l année

Plus en détail

Bilan d activité. 2010 rsa

Bilan d activité. 2010 rsa Bilan d activité 2010 rsa Principales caractéristiques des bénéficiaires Les bénéficiaires au regard de l emploi / La contractualisation / Les principales thématiques d insertion en 2010 I. Introduction

Plus en détail

Association TRANSPORT MOBILITE SOLIDARITE

Association TRANSPORT MOBILITE SOLIDARITE Association TRANSPORT MOBILITE SOLIDARITE Avenue Frédéric Mistral - 13330 PELISSANNE Téléphone : 04.90.55.17.09 / Fax : 04.90.55.25.28 E-mail : tms.pelissanne @free.fr / Site Web : tms-mobilite.org Contacts

Plus en détail

Le Conseil général, acteur de l insertion VOS DROITS, VOS DEVOIRS GUIDE DU BÉNÉFICIAIRE

Le Conseil général, acteur de l insertion VOS DROITS, VOS DEVOIRS GUIDE DU BÉNÉFICIAIRE Le Conseil général, acteur de l insertion VOS DROITS, VOS DEVOIRS GUIDE DU BÉNÉFICIAIRE LE DÉPARTEMENT DU VAL D OISE S ENGAGE POUR VOTRE INSERTION Le RSA c est un ensemble de droits mais aussi de devoirs

Plus en détail

Vos droits, vos devoirs. Guide du bénéficiaire

Vos droits, vos devoirs. Guide du bénéficiaire Vos droits, vos devoirs Guide du bénéficiaire LE DÉPARTEMENT DU VAL D OISE S ENGAGE POUR VOTRE INSERTION Le RSA c est un ensemble de droits mais aussi de devoirs ÉDITO Le Conseil général, comme chef de

Plus en détail

CORDEE TPE. Convention Régionale de Développement de l emploi par l économie pour les Très Petites Entreprises

CORDEE TPE. Convention Régionale de Développement de l emploi par l économie pour les Très Petites Entreprises CORDEE TPE Convention Régionale de Développement de l emploi par l économie pour les Très Petites Entreprises SUR LE TERRITOIRE DE L AGGLOMERATION ROYAN ATLANTIQUE 1 Objectifs Soutenir un projet territorial

Plus en détail

CER POINT CONDUITE. Formation BEPECASER session 2013/2014

CER POINT CONDUITE. Formation BEPECASER session 2013/2014 CER POINT CONDUITE Formation BEPECASER session 2013/2014 L'enseignant de la conduite joue un rôle essentiel dans la lutte contre l'insécurité routière. Il intervient auprès des populations les plus touchées

Plus en détail

À qui s adresser? Le Conseil Général a prévu un. le paiement des allocations RSA et le financement des mesures. budget de 122 M en 2010 pour

À qui s adresser? Le Conseil Général a prévu un. le paiement des allocations RSA et le financement des mesures. budget de 122 M en 2010 pour Le Conseil Général a prévu un budget de 122 M en 2010 pour le paiement des allocations RSA et le financement des mesures d insertion. Demande de RSA À qui s adresser? Les demandes de RSA ne sont pas toutes

Plus en détail

LA PLATEFORME MOBILITÉ DE LA MAYENNE. Un outil au service de l insertion sociale et professionnelle

LA PLATEFORME MOBILITÉ DE LA MAYENNE. Un outil au service de l insertion sociale et professionnelle LA PLATEFORME MOBILITÉ DE LA MAYENNE Un outil au service de l insertion sociale et professionnelle TABLE DES MATIÈRES 3 Qu est-ce que la plateforme mobilité? 4 Les outils de la plateforme 5 L offre de

Plus en détail

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Fiche Action 1 : Action sur la levée des freins et des difficultés pouvant constituer un frein à une reprise d emploi ou de formation Fiche

Plus en détail

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé Adie et vous. Nos Missions: Des missions qui traduisent les valeurs de l ADIE fondées sur la confiance dans les capacités de chacun et le droit fondamental d entreprendre Financer les créateurs d entreprise

Plus en détail

GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL. FIGEAC et GOURDON. Territoires des Maisons Communes Emploi Formation. www.mcef.midipyrenees.fr

GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL. FIGEAC et GOURDON. Territoires des Maisons Communes Emploi Formation. www.mcef.midipyrenees.fr GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL Territoires des Maisons Communes Emploi Formation FIGEAC et GOURDON www.mcef.midipyrenees.fr Pourquoi ce guide? Ce guide (non exhaustif) a été conçu pour faciliter et améliorer

Plus en détail

Mise à jour : 28 janvier 2010. Informations collectées pour être diffusées auprès des professionnels

Mise à jour : 28 janvier 2010. Informations collectées pour être diffusées auprès des professionnels Mise à jour : 28 janvier 2010. Informations collectées pour être diffusées auprès des professionnels Adressez vos ajouts et modifications à cite-metiers@mife90.org L aide Pour qui? Pour quoi faire? Combien

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF 7 JUILLET 2015 Pascal COSTE Président du Conseil Départemental Programme cadre : "Pour une économie porteuse d'emplois" Volonté d'associer

Plus en détail

LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA

LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA Vous trouverez dans ce document la liste des missions de bénévolat que nous proposons au sein de notre association. Cette liste est susceptible d évoluer selon nos

Plus en détail

GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL

GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL Territoires des Maisons Communes Emploi Formation FIGEAC et GOURDON www.mcef.midipyrenees.fr Mise à jour 2013 Pourquoi ce guide? Ce guide (non exhaustif) a été conçu pour faciliter

Plus en détail

UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS

UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS I - PRESENTATION GENERALE ET CONTEXTE 2 Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020,

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2014 DU PÔLE MOBILITÉ

RAPPORT D ACTIVITÉ 2014 DU PÔLE MOBILITÉ Mise à disp véhicule RAPPORT D ACTIVITÉ 214 DU PÔLE MOBILITÉ I. LE CADRE D INTERVENTION 1) Les missions du Pôle Mobilité Créé en 212, fruit d un Marché À Procédure Adaptée (MAPA) et géré par l Association

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION Diplôme d Etat d Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) - 2015-2016. Formation Initiale COUT DE LA FORMATION : 4 300 Euros

DOSSIER D INSCRIPTION Diplôme d Etat d Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) - 2015-2016. Formation Initiale COUT DE LA FORMATION : 4 300 Euros F O R M' A C T I O N Ecole de Travail Social Photo (à coller) DOSSIER D INSCRIPTION Diplôme d Etat d Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) - 2015-2016 Formation Initiale COUT DE LA FORMATION : 4 300 Euros

Plus en détail

APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi

APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi . APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi Règlement d attribution & Mode d emploi Seine-Maritime page 1 Préambule Considérant que les bénéficiaires du RMI avaient parfois besoin d être soutenus financièrement

Plus en détail

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 SE FORMER une passerelle vers l emploi l Les bonnes questions à se poser l Quelles démarches? l Les aides de l Agefiph dont vous pouvez

Plus en détail

GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL

GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL Territoires des Maisons Communes Emploi Formation de Figeac et du Pays Bourian www.mcef.midipyrenees.fr Mise à jour 2015 Pourquoi ce guide? Ce guide (non exhaustif) a été conçu

Plus en détail

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE I- PREAMBULE 2 II- CAHIER DES CHARGES 2 II-1-Objectifs /Finalité 2 II-2-Public visé 3 II-3-Durée des parcours 3 II-4-Missions

Plus en détail

Cité des métiers Service Information Jeunesse Programme des animations Juin 2013

Cité des métiers Service Information Jeunesse Programme des animations Juin 2013 Service Information Jeunesse Programme des animations Juin 2013 Date / heure animation lieu Lundi 10 juin 10h 17h Mardi 11 juin 9h/12h 14h/17h Mardi 18 juin 14h30 Information sur les dispositifs de formation

Plus en détail

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire L conomie sociale et solidaire regroupe un ensemble d entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d. -Entreprise d insertion de menuiserie

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

Un projet porté par Le Pôle Economie Solidaire

Un projet porté par Le Pôle Economie Solidaire Un projet porté par Le Pôle Economie Solidaire Qu est-ce qu une plateforme Mobilité Solidaire? Une plateforme Mobilité Solidaire poursuit plusieurs objectifs: Permettre au public en difficulté d insertion

Plus en détail

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions édito Le Conseil général du Gard s est engagé à travers sa politique d achat dans

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

PRÉAMBULE. CAOM option RSA

PRÉAMBULE. CAOM option RSA Département des Pyrénées-Orientales. Préfecture des Pyrénées-Orientales Avenant n 1 à la Convention annuelle d objectifs et de moyens relative aux dispositifs d aide à l insertion professionnelle fixant

Plus en détail

Guide des Aides à la Mobilité

Guide des Aides à la Mobilité Guide des Aides à la Mobilité Plateforme Mobilité Autunois-Morvan 11 Passage Couvert, 71400 AUTUN tél. 03.80.54.57.66 e-mail:mobilite.autunoismorvan@yahoo.fr PREAMBULE La Commission Locale de l'insertion,

Plus en détail

JEUDI 17 AVRIL 2014 CENTRE DES EXPOSITIONS - NEVERS

JEUDI 17 AVRIL 2014 CENTRE DES EXPOSITIONS - NEVERS DOSSIER DE PRESSE Nevers, le 31 mars 2014 ETATS GENERAUX OBJECTIF : EMPLOI JEUDI 17 AVRIL 2014 CENTRE DES EXPOSITIONS - NEVERS 1 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE PRESSE...p.3 NAISSANCE DU PROJET...p.4 ORGANISATION

Plus en détail

Les structures d accompagnement vers l emploi et l accès aux droits. Villeneuve-Saint-Georges

Les structures d accompagnement vers l emploi et l accès aux droits. Villeneuve-Saint-Georges Les structures d accompagnement vers l emploi et l accès aux droits de Villeneuve-Saint-Georges Les demandeurs d emploi de Villeneuve-Saint-Georges peuvent être accompagnés pour trouver un emploi et accéder

Plus en détail

PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI

PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI APPEL A PROJETS 1 er mai 2015 31 décembre 2015 SOMMAIRE 1. Cadre de référence des P.L.I.E.... 3 2. Les objectifs d intervention du PLIE de Rennes Métropole... 4

Plus en détail

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants Sommaire Enfance Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants 4 7 8 Jeunesse Accueil de Loisirs 9 Vie Scolaire Coordonnées des écoles Inscriptions

Plus en détail

Emmaüs Norges-France CONTEXTE

Emmaüs Norges-France CONTEXTE Emmaüs Norges-France Nom : Communauté Emmaüs Norges Type de structure : communauté Nombre de personnes accueillies:110 compagnons Sur Norges, 11 salariés équipe encadrement, 20 contrats aidés CUI, environ

Plus en détail

La Newsletter de l URIAE n 64 du 27 septembre 2012

La Newsletter de l URIAE n 64 du 27 septembre 2012 La Newsletter de l URIAE N 64 du 27 septembre 2012 L URIAE accueil un nouveau stagiaire, Martin FARCY, en Master 2 «Ingénierie de la formation» à Lille, en appui de l activité de formation développée.

Plus en détail

Groupe Ares «Tous les chemins mènent à l homme» Présentation générale 2009

Groupe Ares «Tous les chemins mènent à l homme» Présentation générale 2009 Groupe Ares «Tous les chemins mènent à l homme» Présentation générale 2009 Sommaire Notre Groupe Nos métiers Nos équipes 2 / 16 Qui sommes nous? Notre Groupe Nos métiers Nos équipes Ares est un groupe

Plus en détail

Journée RESO 77 23 mai 2013. 16, passage de la Mogotte 77200 TORCY 01 60 05 66 63 01 64 80 72 43 meptorcy@wanadoo.fr

Journée RESO 77 23 mai 2013. 16, passage de la Mogotte 77200 TORCY 01 60 05 66 63 01 64 80 72 43 meptorcy@wanadoo.fr Journée RESO 77 23 mai 2013 16, passage de la Mogotte 77200 TORCY 01 60 05 66 63 01 64 80 72 43 meptorcy@wanadoo.fr HISTORIQUE DE LA MEP La MEP est une association loi 1901, créée en septembre 1974. Elle

Plus en détail

Avec l Europe, ensemble vers l emploi. dossier 11

Avec l Europe, ensemble vers l emploi. dossier 11 dossier 11 photos dossier : coralie pilard et alain chudeau Avec l Europe, ensemble vers l emploi 5 M utilisés pour développer l insertion socioprofessionnelle en Maine-et-Loire dans le cadre du Fonds

Plus en détail

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget SOMMAIRE Logement Maintien à domicile Santé Alimentation Transport Budget LOGEMENT PACT Pays-Basque Le PACT vous aide à adapter votre logement : un diagnostic accessibilité réalisé par le PACT. Évaluation

Plus en détail

Programme de La Quinzaine de l emploi

Programme de La Quinzaine de l emploi Programme de La Quinzaine de l emploi Lundi 11 février 2013 À 9 h 30 / Hôtel de ville (salon jaune). Conférence : Comment trouver un emploi? Présentation des différents outils et des différentes structures

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 Contacts CCAS - Solidarités Marie-Noëlle GRANDJEAN 03 81 41 21 69 marie-noelle.grandjean@besancon.fr

Plus en détail

Identification de l action et du demandeur

Identification de l action et du demandeur CAHIER DES CHARGES AUDIT DE PROCEDURES POUR LA SELECTION, LE SUIVI ET LE CONTROLE DES ACTIONS COFINANCEES PAR LE FSE DANS LE CADRE DE L OPERATION 2012-2013 «ACCOMPAGNEMENT ET DEVELOPPEMENT DE COMPETENCES

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

Plateforme de Mobilité Antenne Val de Bièvre

Plateforme de Mobilité Antenne Val de Bièvre [ ] Plateforme de Mobilité Antenne Val de Bièvre Présentation du 12 Février 2015 [ ] Sommaire 1. Association Wimoov - Territoire Action Val de Bièvre 2. Objectifs de la plateforme 3. Public cible 4. Fonctionnement

Plus en détail

15/12/2010 APRE Désignation de l aide Critères d éligibilité Plafonds Observations Justificatif à produire LOGEMENT

15/12/2010 APRE Désignation de l aide Critères d éligibilité Plafonds Observations Justificatif à produire LOGEMENT APRE LOGEMENT -Aides au déménagement d une durée minimum de 6 mois à temps plein, - 1500 euros pour les DE non éligibles à l aide de Pôle Emploi. - Aides à l entrée dans les lieux : abonnements aux énergies,

Plus en détail

Bilan d activités 2012

Bilan d activités 2012 En 2012 Bilan d activités 2012 CENTRE ÉDUCATIF FERMÉ DOUDEVILLE Présentation de l établissement : - Historique : le 12 avril 2007 le CEF recevait la première jeune fille - Le CEF accueille 11 jeunes filles

Plus en détail

Projet de structure Enfance-Jeunesse Léo Lagrange 2013-2014 commune de Montmorot

Projet de structure Enfance-Jeunesse Léo Lagrange 2013-2014 commune de Montmorot Projet de structure Enfance-Jeunesse Léo Lagrange 2013-2014 commune de Montmorot Directeur : Nicolas Brochard Table des matières A- Public accueilli B- Les locaux C- Organisation D- Les parents E- Soins

Plus en détail

L enfant au cœur de notre projet

L enfant au cœur de notre projet L enfant au cœur de notre projet L arrivée d un enfant est une étape importante de votre vie. Accorder votre confiance à une tierce personne qui veillera à son épanouissement et garantira sa sécurité en

Plus en détail

RÈGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PÉRISCOLAIRE

RÈGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PÉRISCOLAIRE RÈGLEMENT INTERIEUR 2014/2015 ACCUEIL PÉRISCOLAIRE COMMUNE DE LUTTANGE L accueil périscolaire a été mis en place en septembre 2013 par la Municipalité afin de répondre aux besoins des familles Luttangeoises

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere.

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere. LIVRET D ACCUEIL des services à la personne + d infos : www.ville-laverriere.com CCAS CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière Agrément qualité Service d Aide à la Personne : 267802783 Délivré

Plus en détail

Une exposition : «Les métiers des services à la personne»

Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 5 panneaux (200 x 80 cm) disponible gratuitement : Les

Plus en détail

EMPLOI MODE D EMPLOi Chantier et entreprise d insertion, régie DE quartiers MODE D EMPLOi

EMPLOI MODE D EMPLOi Chantier et entreprise d insertion, régie DE quartiers MODE D EMPLOi EMPLOI MODE D EMPLOi Chantier et treprise d insertion, régie DE quartiers MODE D EMPLOi Fonds social europé Investit pour votre avir IAE insertion par l activité économique L Activité économique : Un dispositif

Plus en détail

Projet Pédagogique. Année scolaire 2014/2015

Projet Pédagogique. Année scolaire 2014/2015 Projet Pédagogique Année scolaire 2014/2015 I- Locaux et horaires d ouverture : Les enfants sont accueillis dans les locaux de l Accueil de Loisirs du Marensin situé 134 impasse Castetbert à Castets. Les

Plus en détail

Règlement intérieur du Fonds d aide à l insertion

Règlement intérieur du Fonds d aide à l insertion Règlement intérieur du Fonds d aide à l insertion Annexe 1 - OBJET DE L AIDE : Les aides individuelles facultatives du Fonds d Aide à l Insertion (FAI) sont destinées à accompagner financièrement les bénéficiaires

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Session 2012 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES Épreuve ÉCRITE Durée : 3 heures Coefficient : 7 L usage de la calculatrice

Plus en détail

Formations GRATUITES 2 ÈME SEMESTRE 2013. De nombreuses formations PROGRAMME DES. se former, apprendre, se développer

Formations GRATUITES 2 ÈME SEMESTRE 2013. De nombreuses formations PROGRAMME DES. se former, apprendre, se développer se former, apprendre, se développer PROGRAMME DES Formations du Centre de Gestion Agréé du Dauphiné 2 ÈME SEMESTRE 2013 De nombreuses formations GRATUITES La formation - mode d emploi Votre Centre de Gestion

Plus en détail

L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE

L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE missiontice.ac-besancon.fr/college_mont_miroir 6, Rue de l Europe, 25120 Maîche Téléphone : 03 81 64 09 23 L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE SOMMAIRE Le collège L internat

Plus en détail

Lancement officiel du RSA Jeunes

Lancement officiel du RSA Jeunes Lancement officiel du RSA Jeunes Vendredi 10 septembre 2010 15 h 45 Salle ROCLORE 53 bis, rue de la Préfecture à Dijon Sommaire 1) La mise en œuvre du RSA Jeunes 2) Le point sur le RSA 3) L insertion,

Plus en détail

Nos spécificités. Collège Jules Verne LE MAYET DE MONTAGNE (Allier) de Vichy, Classé ZEP, Effectif : environ 250 élèves.

Nos spécificités. Collège Jules Verne LE MAYET DE MONTAGNE (Allier) de Vichy, Classé ZEP, Effectif : environ 250 élèves. Collège Jules Verne LE MAYET DE MONTAGNE (Allier) Nos spécificités - Collège rural (zone montagne) du Réseau de Réussite scolaire du Bassin de Vichy, Classé ZEP, Effectif : environ 250 élèves. - Un des

Plus en détail

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC GUIDE À L USAGE DE L EMPLOYEUR LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC un partenaire incontournable dans l intégration réussie de votre main-d œuvre immigrante Visitez-nous au desjardins.com/caissedequebec Être

Plus en détail

Faisons équipe en 2015!

Faisons équipe en 2015! Faisons équipe en 2015! A U 1 E R S E P T E M B R E 2 0 1 5 U N I F O R M A T I O N D E V I E N T L E P A R T E N A I R E F O R M A T I O N D E S S T R U C T U R E S D É P E N D A N T D E L A B R A N C

Plus en détail

LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi?

LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi? LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi? Vendredi 23 septembre 2011 à Bordeaux Dossier de presse de la Fédération Nationale des CREPI Contact presse : Guillaume BENOIT 06 19 47 37

Plus en détail

La formation initiale La formation professionnelle continue (FPC)

La formation initiale La formation professionnelle continue (FPC) Partir en formation Partir en formation, tout au long de la vie, est une nécessité en éducation à l environnement : le monde évolue, les enjeux environnementaux aussi, les publics se diversifient, les

Plus en détail

ROLE DES DIFFERENTS PROFESSIONNELS

ROLE DES DIFFERENTS PROFESSIONNELS ANNEXE H ROLE DES DIFFERENTS PROFESSIONNELS Les différents professionnels exerçant leur activité au profit du secteur de gériatrie sont répartis sur les deux sites OYONNAX et NANTUA. Le PERSONNEL DE DIRECTION

Plus en détail

1 Travailler dans le secteur social

1 Travailler dans le secteur social 1 Travailler dans le secteur social Proposer des formations aux métiers de la solidarité. Accéder à un emploi dans un secteur porteur. Parmi les acteurs : AskOria, les métiers des solidarités Cet organisme

Plus en détail

"Construire ensemble une place pour chaque jeune" La lettre d'info de la Mission Locale des Jeunes du Sud Deux-Sèvres (Niort - Melle - Saint Maixent)

Construire ensemble une place pour chaque jeune La lettre d'info de la Mission Locale des Jeunes du Sud Deux-Sèvres (Niort - Melle - Saint Maixent) "Construire ensemble une place pour chaque jeune" Numéro spécial Les Emplois d Avenir La lettre d'info de la Mission Locale des Jeunes du Sud Deux-Sèvres (Niort - Melle - Saint Maixent) Sommaire Edito

Plus en détail

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Cahier des charges pour le dépôt des réponses À l attention des Organismes de Formation, Ajaccio, le 4 février 2015 Objet : Appel

Plus en détail

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires RAPPORT D ACTIVITE 2012 Le mot du Président Depuis 2005, nous accompagnons et finançons des personnes à la recherche d un emploi, qui créent leur propre entreprise, et des entreprises solidaires qui créent

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Liste des sujets COO 2012-2013

Liste des sujets COO 2012-2013 Liste des sujets COO 2012-2013 Entreprise de gestion de benne et acheminement des déchets : Wall-E La société Wall-E est spécialisée dans la production, la gestion et l exploitation des bennes à ordure

Plus en détail

FICHE DE PROFIL DE POSTE

FICHE DE PROFIL DE POSTE FICHE DE PROFIL DE POSTE POSTE : Agent de développement sportif et/ou socio-sportif de secteur ou de bassin d activité CONVENTION COLLECTIVE : CCNS GROUPE : 1 METIER : Agent de développement Comité STRUCTURE

Plus en détail

Emploi Formation Création

Emploi Formation Création Où nous trouver? Emploi Formation Création VOS INTERLOCUTEURS SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE CAMEMBERT Rue Roger de Montgommery 02.33.67.96.65 mefpapao.vimoutiers@orange.fr AVRIL

Plus en détail

Bulletin n 36 Décembre 2014

Bulletin n 36 Décembre 2014 Bulletin n 36 Estang Décembre 2014 Les nou veaux rythmes scolaires 2 ÉDITORIAL Nous sortons d une année particulière avec un renouvellement démocratique d importance dans nos communes et nos intercommunalités.

Plus en détail

Evaluation 2012 de l épicerie solidaire de Montmédy «La Courte Echelle»

Evaluation 2012 de l épicerie solidaire de Montmédy «La Courte Echelle» Evaluation 2012 de l épicerie solidaire de Montmédy «La Courte Echelle» Contexte : 1/ nb de personnes en situation de précarité. La Meuse, un département touché par la précarité. En Lorraine, une personne

Plus en détail

Recyclage, traitement des eaux et des déchets

Recyclage, traitement des eaux et des déchets Recyclage, traitement des eaux et des déchets INFO CLÉS Agent(e) d assainissement Agent(e) de collecte des déchets Agent(e) d exploitation en centre de stockage des déchets Ambassadeur(drice) du tri Responsable

Plus en détail

Le rsa L Aide Personnalis. Aide Personnalisée de Retour à l Emploi. Préfecture de Seine Maritime

Le rsa L Aide Personnalis. Aide Personnalisée de Retour à l Emploi. Préfecture de Seine Maritime Le rsa L Aide Personnalis 1 Aide Personnalisée de Retour à l Emploi 1 Le rsa ses objectifs : Lutter contre la pauvreté 2 Encourager l exercice l ou le retour à une activité professionnelle Aider à l insertion

Plus en détail

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre DOSSIER DE PRESSE Mardi 11 décembre 2012 L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre - 12 décembre 2012 de 10h à 12h Point presse à 12h Médiathèque d Orléans

Plus en détail

Aide à domicile pour personnes âgées

Aide à domicile pour personnes âgées à domicile pour personnes âgées Pour que rester chez soi... soit toujours un plaisir LES SERVICES VITALLIANCE «Un grand choix de services qui s adaptent à vos besoins et envies» Vitalliance propose une

Plus en détail

été 2012 Appui individualisé à la recherche d emploi

été 2012 Appui individualisé à la recherche d emploi LES services été 2012 Votre MdEE vous appuie dans vos démarches Vous avez besoin d un appui pour votre recherche d emploi? Des professionnels vous accompagnent et vous proposent des conseils personnalisés

Plus en détail

Livret d accueil. Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres»

Livret d accueil. Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres» Plan d accès RER B station du vert galant Autoroute A1 et A3 sortie Tremblay en France, Villepinte Livret d accueil Service Appartements «Les Nouveaux Cèdres» 12 avenue Pasteur 93290 Tremblay en France

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel»

Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel» DOSSIER DE PRESSE Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel» Lundi 21 janvier 2013 à 15h30 A l Hôtel du Département, à Rouen En présence de : Didier MARIE, Président du

Plus en détail

QUELQUES CLES POUR INTÉGRER LA CLAUSE INSERTION DANS NOS MARCHÉS PUBLICS

QUELQUES CLES POUR INTÉGRER LA CLAUSE INSERTION DANS NOS MARCHÉS PUBLICS ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE 22 février 2010 QUELQUES CLES POUR INTÉGRER LA CLAUSE INSERTION DANS NOS MARCHÉS PUBLICS 1 Gilles ROUCHY Adjoint à La Tour du Pin Daniel VITTE Président Association des

Plus en détail

FICHE EXPERIENCE N 7 PARTENARIAT ENTRE UNE ASSOCIATION D INSERTION «LANCEMENT» ET UN CENTRE D ACCUEIL POUR DEMANDEURS D ASILE EN ESSONNE

FICHE EXPERIENCE N 7 PARTENARIAT ENTRE UNE ASSOCIATION D INSERTION «LANCEMENT» ET UN CENTRE D ACCUEIL POUR DEMANDEURS D ASILE EN ESSONNE Direction de l Intégration* Emploi/Logement Service : Reloref N/REF : DIEL/RELOREF/FM/FG/PEG/2010-406 Date : Décembre 2010 * Avec le soutien du Ministère de l'immigration, de l'intégration, de l'identité

Plus en détail

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015

ADESS Cornouaille. Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 ADESS Cornouaille Forum de l Economie Sociale et Solidaire jeudi 26 novembre 2015 1 L ADESS Cornouaille est un des quinze pôles de développement de l Economie Sociale et Solidaire (ESS) en Bretagne. C

Plus en détail

ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE. Tél : 05.56.01.91.91 Fax : 05.57.87.59.08 Mail : accueil@asad-bordeaux.fr.

ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE. Tél : 05.56.01.91.91 Fax : 05.57.87.59.08 Mail : accueil@asad-bordeaux.fr. ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE ASAD de BORDEAUX 74 Cours Saint-Louis BP 60053 33028 Bordeaux Cedex Horaires d ouverture Du Lundi au Vendredi de 8h30 à 18h Site internet : www.asad-bordeaux.fr

Plus en détail

CULTURELLE ET SOLIDAIRE

CULTURELLE ET SOLIDAIRE NOTRE POLITIQUE SOCIALE CULTURELLE POUR 2013 ET SOLIDAIRE A l aube de cette nouvelle année 2013, j ai souhaité, avec l ensemble de l équipe municipale, vous présenter en détail notre politique sociale,

Plus en détail

NEWSLETTER HANDICAP ET PROPRETÉ LES BONNES PRATIQUES DES ENTREPRISES DU SECTEUR

NEWSLETTER HANDICAP ET PROPRETÉ LES BONNES PRATIQUES DES ENTREPRISES DU SECTEUR NEWSLETTER HANDICAP ET PROPRETÉ LES BONNES PRATIQUES DES ENTREPRISES DU SECTEUR Pourquoi une étude sur l emploi des personnes handicapées dans les entreprises de propreté? Parce que très souvent, les préjugés

Plus en détail

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Projet Schéma d Orientation Régional pour la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Vu la Loi N 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création de l Emploi d Avenir Vu le Décret N 2012-1210 du 31

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

100 Jours 100% Gagnants

100 Jours 100% Gagnants 100 Jours 100% Gagnants Charte et guide du parrainage Le Département du Pas-de-Calais se veut porteur d une ambition et de projets pour la jeunesse. Le 17 décembre 2012, il s est donc doté d un Pacte départemental

Plus en détail