OÙ EN EST-ON DE L ANNONCE MÉDICALE?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OÙ EN EST-ON DE L ANNONCE MÉDICALE?"

Transcription

1 Dispositif d annonce en cancérologie Favoriser la communication entre les professionnels et avec le patient Formation du 4 décembre 2014 OÙ EN EST-ON DE L ANNONCE MÉDICALE? Regard d un hématologue en hôpital général Formation du 4 décembre

2 Plan cancer 1 ( ) 3 Mesure 40 Etude pilote: consultation d annonce Action subséquente: dispositif d annonce Plan Cancer 2 ( ) 4 Mesure 19, soins et vie des malades action 19.1: généraliser l accès aux mesures transversales lancées par le Plan cancer 1, améliorant la qualité de toute PEC en cancérologie Etude sur l annonce du diagnostic de cancer et le ressenti des malades en 2011 (G. Pourcel & P-J Bousquet, mai 2012): intérêt confirmé de la mesure 40 du Plan cancer 1, satisfaction ++ des malades interrogés, Évaluer l impact des dispositifs d accompagnement Formation du 4 décembre

3 5 Plan Cancer 3 ( ) Objectif 7.2: adapter et renforcer le dispositif d annonce Acquis essentiel des deux Plans cancer précédents, le dispositif d annonce est intégré désormais à l organisation des établissements de santé autorisés pour le traitement du cancer et doit être proposé à tous les patients. Pour renforcer l impact de ce dispositif, il est nécessaire de l adapter à la diversité croissante des prises en charge qui reposent de plus en plus sur un diagnostic et des traitements réalisés en ville. Il doit également répondre au mieux aux besoins des populations fragiles, en particulier les personnes porteuses d une déficience intellectuelle. Redéfinir avec les différentes parties prenantes (professionnels hospitaliers et libéraux, usagers ) le contenu du dispositif d annonce, ses différents temps (annonce du diagnostic et annonce du traitement) et ses modalités de mise en œuvre en cohérence avec l évolution des prises en charge. Aborder, lorsque c est pertinent, la problématique de la préservation de la fertilité dès la consultation d annonce de la proposition thérapeutique. Sensibiliser et former les professionnels de santé libéraux et hospitaliers à l annonce du diagnostic tout au long de leur parcours professionnel. Amplifier le suivi des populations fragiles, soit en étendant pour ces populations le rôle de l équipe d annonce à l ensemble du parcours, soit en faisant intervenir d autres personnels dédiés (infirmiers de liaison ou de coordination). Intégrer les modalités particulières de l annonce pour les cancers pédiatriques, en termes de formation des professionnels, de supports d information, de lieux d annonce spécifiques, de soutien psychologique aux enfants et à leurs familles ou encore de suivi social. Adapter le dispositif d annonce aux enfants et aux adultes porteurs d une déficience intellectuelle, afin de favoriser leur compréhension et leur consentement éclairé aux propositions thérapeutiques. 6 De la consultation d annonce à l information comme projet de soin L info, du devoir du soignant au droit du soigné: obligation légale L info, de la «cerise sur le gâteau» au soin à part entière: exigence éthique L info, du «bruit de couloir» à l engagement d une équipe envers le malade et ses proches: projet de service d hémato de CHG, en cours d élaboration Formation du 4 décembre

4 7 De la mesure 40 du Plan Cancer 1 à une mise en quarantaine? Il y a le dispositif d annonce du 3C Il y a les paroles à propos du cancer, les annonces dans la vraie vie! En amont En aval A côté du dispositif officiel 8 Information: de la chose à l art de «mettre en forme» Fond/forme, forme/matière Informer à plusieurs: partager l engagement et le secret nécessaires Relever le défi de l accompagnement en l absence d un psychologue intégré à l équipe Formation du 4 décembre

5 Annonce transculturelle : myélome 9 Camerounaise de 53 ans, mère, grand-mère soutien de famille Attentes: c est grave? Ça se soigne? Vais-je pouvoir continuer à travailler? La richesse d une équipe médicale «bigarrée» Formation du 4 décembre

RRC. Evolution du DA depuis la création des RRC 1. Au niveau national 2. Au niveau régional. Organisation de la cancérologie

RRC. Evolution du DA depuis la création des RRC 1. Au niveau national 2. Au niveau régional. Organisation de la cancérologie Evolution du DA depuis la création des RRC 1. Au niveau national 2. Au niveau régional 4 ème Rencontre du Dispositif d Annonce et de Parcours Nice, 4 Décembre 2015 1. Organisation de la cancérologie. Les

Plus en détail

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle LES PLANS CANCER IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle PLAN CANCER Contexte de mise en œuvre Contexte : 1ers Etats Généraux des malades atteints de cancer organisés par La Ligue Contre le Cancer en 1998

Plus en détail

Comment annonçer de mauvaises nouvelles aux familles. Dr DOUPLAT Marion Pôle RUSH Sainte Marguerite/Timone

Comment annonçer de mauvaises nouvelles aux familles. Dr DOUPLAT Marion Pôle RUSH Sainte Marguerite/Timone Comment annonçer de mauvaises nouvelles aux familles aux urgences? Dr DOUPLAT Marion Pôle RUSH Sainte Marguerite/Timone SOMMAIRE I. Quelles mauvaises nouvelles aux urgences? II. Difficultés de l équipe

Plus en détail

OUTILS POUR UNE MEILLEURE ANNONCE

OUTILS POUR UNE MEILLEURE ANNONCE OUTILS POUR UNE MEILLEURE ANNONCE CADRE DE L ANNONCE Mesure 40 du plan cancer 2003-2007 Recommandations nationales INCa 2005 pour la mise en œuvre du dispositif d annonce (D.A.) du cancer dans les établissements

Plus en détail

ÉTUDE TRANSVERSALE, MULTICENTRIQUE, SUR LE RESSENTI DES PATIENTS CONCERNANT LE DISPOSITIF D'ANNONCE DU DIAGNOSTIC DE CANCER DANS LE BASSIN ANNECIEN

ÉTUDE TRANSVERSALE, MULTICENTRIQUE, SUR LE RESSENTI DES PATIENTS CONCERNANT LE DISPOSITIF D'ANNONCE DU DIAGNOSTIC DE CANCER DANS LE BASSIN ANNECIEN ÉTUDE TRANSVERSALE, MULTICENTRIQUE, SUR LE RESSENTI DES PATIENTS CONCERNANT LE DISPOSITIF D'ANNONCE DU DIAGNOSTIC DE CANCER DANS LE BASSIN ANNECIEN QUESTIONNAIRE Médecin coordonnateur : Dr Christoph Steffen

Plus en détail

Feuille de route régionale. Plan Cancer III

Feuille de route régionale. Plan Cancer III Feuille de route régionale Plan Cancer III 9 ème colloque Inter 3C des 3C 9 et 10 Marseille 6 novembre 2015 Action 2.1 : Garantir aux patients, avec l appui du médecin généraliste ou de l équipe de premier

Plus en détail

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE À DESTINATION DU PATIENT ATTEINT DE LA MALADIE DE PARKINSON. Un projet commun

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE À DESTINATION DU PATIENT ATTEINT DE LA MALADIE DE PARKINSON. Un projet commun EDUCATION THÉRAPEUTIQUE À DESTINATION DU PATIENT ATTEINT DE LA MALADIE DE PARKINSON Un projet commun Genèse du projet Rencontre de professionnels de la santé CHRU de Lille / Santélys Souhait fort des deux

Plus en détail

L infirmière au cœur du parcours de soin du patient douloureux chronique.

L infirmière au cœur du parcours de soin du patient douloureux chronique. L infirmière au cœur du parcours de soin du patient douloureux chronique. Christine BERLEMONT Infirmière Ressource Douleur Unité d Evaluation et Traitement de la Douleur Centre Hospitalier de Meaux France

Plus en détail

L infirmière dans le parcours du patient atteint de cancer

L infirmière dans le parcours du patient atteint de cancer L infirmière dans le parcours du patient atteint de cancer 4 décembre 2015 4 e Rencontre du Dispositif d Annonce et de Parcours en Cancérologie Nice Docteur B. Jacqueme L infirmière d annonce 10 ans après

Plus en détail

INFIRMIERE COORDINATRICE dans un 3C d Hématologie. une liaison entre la ville et l hôpital. Katia Aubert

INFIRMIERE COORDINATRICE dans un 3C d Hématologie. une liaison entre la ville et l hôpital. Katia Aubert Centre de Coordination en Cancérologie d Hématologie Région Limousin INFIRMIERE COORDINATRICE dans un 3C d Hématologie une liaison entre la ville et l hôpital Katia Aubert ORGANISATION DE LA CANCEROLOGIE

Plus en détail

Document interne - Présentation rôle et missions du 3C de la Haute-Savoie Nord

Document interne - Présentation rôle et missions du 3C de la Haute-Savoie Nord Document interne - Présentation rôle et missions du 3C de la Haute-Savoie Nord Sommaire 1. Rôle et missions du 3C de territoire 2. Le 3 ème Plan Cancer 3. Actions mises en place par le 3C de territoire

Plus en détail

CANCER et TRAVAIL. parcours du patient - retour au milieu professionnel après un cancer

CANCER et TRAVAIL. parcours du patient - retour au milieu professionnel après un cancer CANCER et TRAVAIL parcours du patient - retour au milieu professionnel après un cancer B. Jacqueme : Société de Médecine du Travail Paca Corse 25 novembre 2014 1 2 Organisation mise en place pour le traitement

Plus en détail

AJA Team 16 JUIN 2017

AJA Team 16 JUIN 2017 AJA Team DR MARILYNE POIRÉE 16 JUIN 2017 JOURNÉE ANNUELLE DU RESEAU REGIONAL DE CANCEROLOGIE ONCOPACA-CORSE 174 000 nx cas chez les femmes 65 400 DC chez les femmes 211 000 nx cas chez leshommes 84 100

Plus en détail

Mandat PROFIL PROFESSIONNEL TRM

Mandat PROFIL PROFESSIONNEL TRM Mandat PROFIL PROFESSIONNEL TRM Référentiel des tendances d évolution de la profession de technicien en radiologie médicale Instrument n 3 Xavier Realini Lausanne, le 15 juillet 2008 Profil professionnel

Plus en détail

Plan Cancer. Circulaire d organisation des soins en cancérologie. Place du réseau ONCOLOR

Plan Cancer. Circulaire d organisation des soins en cancérologie. Place du réseau ONCOLOR Plan Cancer Circulaire d organisation des soins en cancérologie Place du réseau ONCOLOR Les principes d une d prise en charge de qualité! Un accès rapide au diagnostic! L information du patient et son

Plus en détail

Analyser les actions entreprises. La mise en place de la consultation d annonce de cancer La conception d outils. la grille AFOM

Analyser les actions entreprises. La mise en place de la consultation d annonce de cancer La conception d outils. la grille AFOM Analyser les actions entreprises La mise en place de la consultation d annonce de cancer La conception d outils la grille AFOM CRES de Picardie- D. Delecourt/ Nov 2008 Les points clés Adhésion institutionnelle,

Plus en détail

4 ème Journée des soignants en cancérologie Jeudi 8 Octobre 2015 Amélioration de la prise en charge des patients en cancérologie

4 ème Journée des soignants en cancérologie Jeudi 8 Octobre 2015 Amélioration de la prise en charge des patients en cancérologie 1 4 ème Journée des soignants en cancérologie Jeudi 8 Octobre 2015 Amélioration de la prise en charge des patients en cancérologie 2 Le chemin clinique dans le cadre de l EPP : véritable outil de management

Plus en détail

La démarche HAS de l audit clinique ciblé (ACC) : un outil de changement

La démarche HAS de l audit clinique ciblé (ACC) : un outil de changement La démarche HAS de l audit clinique ciblé (ACC) : un outil de changement Contexte des réformes Hôpital 2007 DHOS La qualité des soins (OMS) «Que chaque patient reçoive la combinaison d actes diagnostiques

Plus en détail

Oncologie 93, un réseau de santé en cancérologie en Seine Saint Denis

Oncologie 93, un réseau de santé en cancérologie en Seine Saint Denis Oncologie 93, un réseau de santé en cancérologie en Seine Saint Denis Seine Saint Denis coordonner proximité collaborer accompagner mutualiser évaluer innover orienter ressource plate-forme associations

Plus en détail

Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie. Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014

Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie. Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014 Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014 Définition des Soins de Support Oncologiques Ensemble des

Plus en détail

Quelle est la place de l infirmier libéral dans la PEC globale à domicile d un patient atteint d un cancer?

Quelle est la place de l infirmier libéral dans la PEC globale à domicile d un patient atteint d un cancer? Coordination ville-hôpital et continuité des soins en ville Quelle est la place de l infirmier libéral dans la PEC globale à domicile d un patient atteint d un cancer? Marina Dauzou, Hélène Labrosse Canat

Plus en détail

Déroulement et organisation du dispositif d annonce

Déroulement et organisation du dispositif d annonce Page 1 sur 5 1. Objet 2. Domaine d application 3. Références 4. Responsabilités 5. Procédure 6. Documents associés 7. Archivage Rédaction Vérification Approbation Nom prénom Fonction LEFEVRE Mélanie (Assistante

Plus en détail

Consultation d Annonce en cancérologie (CsA) Ph Rougier

Consultation d Annonce en cancérologie (CsA) Ph Rougier Consultation d Annonce en cancérologie (CsA) Ph Rougier Sce HépatoGastroentérologie, Oncologie Digestive Fédération des Spécialités Digestives Hop Ambroise Paré, Boulogne PRINCIPES CONDITIONS Consultation

Plus en détail

L Education Thérapeutique du Patient dans les maladies rares : quelles opportunités? Marie-Pierre BICHET Chargée de projet ETP

L Education Thérapeutique du Patient dans les maladies rares : quelles opportunités? Marie-Pierre BICHET Chargée de projet ETP L Education Thérapeutique du Patient dans les maladies rares : quelles opportunités? Marie-Pierre BICHET Chargée de projet ETP Forum Auvergne Alliance Maladies Rares Vendredi 14 novembre 2014 L ETP dans

Plus en détail

14 ième forum SOS Hépatites - 17 novembre 2011

14 ième forum SOS Hépatites - 17 novembre 2011 1 Françoise Faillebin infirmière Anne Degraix coordinatrice 2 Réseau de santé opérationnel depuis février 2007. Financement DRDR puis FISQV. Lien ville / hôpital Prise en charge des malades porteurs d

Plus en détail

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO-

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO- le parcours de soins UE.2.6 Compétence Introduction C est quoi? Le territoire national est découpé en zones géographiques appelées «secteurs». Le secteur est l organisation à l intérieur d un bassin de

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS SUD 11 FACULTE DE PHARMACIE DE CHATENAY-MALABRY ANNEE 2011 / 2012

UNIVERSITE PARIS SUD 11 FACULTE DE PHARMACIE DE CHATENAY-MALABRY ANNEE 2011 / 2012 UNIVERSITE PARIS SUD 11 FACULTE DE PHARMACIE DE CHATENAY-MALABRY ANNEE 2011 / 2012 EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT. IMPLICATION DU PHARMACIEN DANS LA PREVENTION ET LA PRISE EN CHARGE DES MALADIES CHRONIQUES

Plus en détail

LES RÉSEAUX DE SANTÉ. Dr. Pierre REYES

LES RÉSEAUX DE SANTÉ. Dr. Pierre REYES LES RÉSEAUX DE SANTÉ Dr. Pierre REYES Représentations d un réseau 2 Polysémie très forte Un réseau? Un réseau de soins? Un réseau de santé? Conceptions très diverses : entre la famille et les professionnels,

Plus en détail

LE DISPOSITIF D ANNONCE DE CANCER. Dr Françoise MAY - LEVIN

LE DISPOSITIF D ANNONCE DE CANCER. Dr Françoise MAY - LEVIN 1 LE DISPOSITIF D ANNONCE DE CANCER Dr Françoise MAY - LEVIN Le dispositif d annonce 2 Un reflet, Mais également une accélération de l évolution de la société En 1998, lors des 1ers Etats généraux des

Plus en détail

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Les différents types de prise en charge des patients à domicile L hospitalisation

Plus en détail

Dispositif d annonce d du Cancer

Dispositif d annonce d du Cancer Dispositif d annonce d du Cancer Etat des lieux au 27 septembre 2007 pour le Territoire de Santé : Besançon - Gray - Pontarlier Amandine POTIER, Psychologue du Comité de Coordination en Cancérologie (3

Plus en détail

Dispositifs de soins en psychiatrie

Dispositifs de soins en psychiatrie Dispositifs de soins en psychiatrie Journée du 28 Mai 2015 Resaccel Annick Perrin-Niquet PISR Où trouver des soins psychiatriques? 1. La médecine de ville 2. Le secteur libéral 3. Le secteur de l hospitalisation

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DES ÉQUIPES EN RÉANIMATION

ACCOMPAGNEMENT DES ÉQUIPES EN RÉANIMATION ACCOMPAGNEMENT DES ÉQUIPES EN RÉANIMATION Les services de réanimation sont un espace de crise où se projette avec violence tout l irrationnel des familles dont l exigence idéalisée est à la mesure de leur

Plus en détail

DIFFICULTES DE L ACCOMPAGNEMENT PARAMEDICAL DANS LE CADRE DU DISPOSITIF D ANNONCE

DIFFICULTES DE L ACCOMPAGNEMENT PARAMEDICAL DANS LE CADRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DIFFICULTES DE L ACCOMPAGNEMENT PARAMEDICAL DANS LE CADRE DU DISPOSITIF D ANNONCE Anne PACH - Infirmière Hôpital de jour Hématologie clinique CHU AMIENS 25/01/2011 1 4ème Journée Régionale de cancérologie

Plus en détail

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Brigitte GALAUP Pascale LESTIEU Réseau RELIENCE SOMMAIRE Présentation du réseau L orientation maladie

Plus en détail

Les nouveaux métiers IDE en cancérologie

Les nouveaux métiers IDE en cancérologie 25/11/2014 Régionales Les nouveaux métiers IDE en Jeannine JENVRIN, IDE Pratiques Avancées, Coordinatrice parcours complexe soins Centre François Baclesse Dr Hervé LECAT, mécin coordinateur HAD Deauville

Plus en détail

Accompagner le patient au cours de sa pathologie cancéreuse, place du pharmacien clinicien

Accompagner le patient au cours de sa pathologie cancéreuse, place du pharmacien clinicien Accompagner le patient au cours de sa pathologie cancéreuse, place du pharmacien clinicien Etude COMPHOR Appel à projet DGOS 2016 «Mise en œuvre de la pharmacie clinique en Etablissement de Santé» Journée

Plus en détail

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer Un parcours de soins personnalisé et coordonné pendant et après un cancer Vision Inca = Vision plan cancer Oncomip - 2010 Nouvelles perspectives pendant et après le cancer Quatre demandes priorisées par

Plus en détail

Cancer, sexualité et parcours personnalisé de soins: leçons de l expérience pilote de Rhône-Alpes

Cancer, sexualité et parcours personnalisé de soins: leçons de l expérience pilote de Rhône-Alpes Cancer, sexualité et parcours personnalisé de soins: leçons de l expérience pilote de Rhône-Alpes Drs Pierre BONDIL 1, Daniel HABOLD 2, Fadila FARSI 3 1) urologue-oncologue-sexologue, service d urologie-andrologie,

Plus en détail

Dispositif d'annonce - Oncoguyane

Dispositif d'annonce - Oncoguyane Dispositif d'annonce - Oncoguyane Dispositif d'annonce: historique 1998: Etats généraux du cancer 2003: Plan cancer ( mesure n 40) 2004: Cahier des charges ( DHOS et LCC) Juin 2004 Mai 2005: expérimentation

Plus en détail

LE PLAN CANCER. Formation destinée aux Aides Soignantes. Jeudi 20 mars 2014 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE

LE PLAN CANCER. Formation destinée aux Aides Soignantes. Jeudi 20 mars 2014 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE LE PLAN CANCER Formation destinée aux Aides Soignantes Jeudi 20 mars 2014 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE DÉFINITION PLAN CANCER : Organisation de la cancérologie en France - Sous l égide de l état avec rapport

Plus en détail

L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du. patient en Cancérologie

L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du. patient en Cancérologie L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du patient en Cancérologie Nicole Gérentes, Cécile Migala, Patrice Moreau, Véronique Tarit IDE pivots de l Institut de Cancérologie Lucien Neuwirth

Plus en détail

Réseau pédiatrique RESILIAENCE

Réseau pédiatrique RESILIAENCE Réseau pédiatrique RESILIAENCE État des lieux depuis 2006 et perspectives Dr Anne Notz Médecin coordonnateur 8 ème journée régionale du RCA, 27 nov 2009 POPULATION CONCERNEE 95 nouveaux patients par an

Plus en détail

Consultation prénatale

Consultation prénatale ADDICTIONS ET GROSSESSE Sylvie Boudier Sage femme liaison UMPSP Pôle Mère-Enfant fédération gynécologie-obstétriqueobstétrique CHU Angers Consultation prénatale Addictions chez la femme enceinte Polyconsommations:

Plus en détail

UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE. E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs.

UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE. E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs. UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs. Les objectifs sont définis par : Les objectifs La circulaire DHOS du 16

Plus en détail

Evaluation de 10 ans de politique de lutte contre le cancer

Evaluation de 10 ans de politique de lutte contre le cancer Evaluation de 10 ans de politique de lutte contre le cancer Haut Conseil de santé publique co-pilotes Hélène Grandjean Caroline Weill-Gies Saisine DGS Quel impact des plans en termes de réduction des inégalités

Plus en détail

UNE PRISE EN CHARGE EN AMONT ET EN AVAL DE LA NAISSANCE. Journée de travail «Cahier des charges des réseaux de périnatalité» -12 septembre 2005-

UNE PRISE EN CHARGE EN AMONT ET EN AVAL DE LA NAISSANCE. Journée de travail «Cahier des charges des réseaux de périnatalité» -12 septembre 2005- UNE PRISE EN CHARGE EN AMONT ET EN AVAL DE LA NAISSANCE 1 PRINCIPES GÉNÉRAUX: le réseau assure Le suivi de toute grossesse normale ou pathologique précoce adapté au risque en amont et en aval de la naissance

Plus en détail

6éme Congrès national des réseaux de cancérologie 1et 2 octobre 2015 Amiens

6éme Congrès national des réseaux de cancérologie 1et 2 octobre 2015 Amiens Place prépondérante de l infirmière du dispositif d annonce en cancérologie dans la prise en compte de la santé sexuelle du patient Par Camille Labille Som IDE 6éme Congrès national des réseaux de cancérologie

Plus en détail

Passage des soins pédiatriques vers les soins pour adultes chez les jeunes atteints de maladies chroniques

Passage des soins pédiatriques vers les soins pour adultes chez les jeunes atteints de maladies chroniques Passage des soins pédiatriques vers les soins pour adultes chez les jeunes atteints de maladies chroniques Enora Le Roux Responsables : P r Corinne Alberti & D r Serge Gottot Journées de l ED393 Saint-Malo

Plus en détail

DISPOSITIF D ANNONCE Oncologie/Radiothérapie CENTRE HOSPITALIER BELFORT/MONTBELIARD

DISPOSITIF D ANNONCE Oncologie/Radiothérapie CENTRE HOSPITALIER BELFORT/MONTBELIARD DISPOSITIF D ANNONCE Oncologie/Radiothérapie CENTRE HOSPITALIER BELFORT/MONTBELIARD 1998 : 1 er états généraux de la ligue contre le cancer Les malades et leurs proches prennent la parole. Ils s expriment

Plus en détail

DISPOSITIF d ANNONCE du CANCER. Passe ton RCP, d'abord

DISPOSITIF d ANNONCE du CANCER. Passe ton RCP, d'abord DISPOSITIF d ANNONCE du CANCER Passe ton RCP, d'abord Des présidents et des plans Nixon Chirac Sarkozy... Des mythes et des hommes Confrontation des mythes de prise en charge du cancer : lutte contre le

Plus en détail

La consultation d annonce en Haute Normandie: «Etat des lieux, ressenti patient et traçabilité»

La consultation d annonce en Haute Normandie: «Etat des lieux, ressenti patient et traçabilité» La consultation d annonce en Haute Normandie: «Etat des lieux, ressenti patient et traçabilité» S. Lesens : Ingénieur qualité du réseau Onco-Normand Pr Czernichow: EREHN CHU Rouen Dr Chéru: Médecin coordonnateur

Plus en détail

Le parcours coordonné : éclairage à partir d un Centre spécialisé à visée régionale

Le parcours coordonné : éclairage à partir d un Centre spécialisé à visée régionale 22/06/20154 ème journée Régionale Le parcours coordonné : éclairage à partir d un Centre spécialisé à visée régionale Jeannine JENVRIN, IDE Pratiques Avancées, IDE Coordinatrice Parcours Complexe de Soins

Plus en détail

Plan d Intervention Interdisciplinaire Individualisé (PIII)

Plan d Intervention Interdisciplinaire Individualisé (PIII) Plan d Intervention Interdisciplinaire Individualisé (PIII) P.MASSON - Centre Hospitalier de la Tour Blanche, BP 190, 36105 ISSOUDUN - 2007 Maison de la Mutualité Le Plan d Intervention Interdisciplinaire

Plus en détail

Le parcours de vie et de soins de la personne en situation de handicap psychique

Le parcours de vie et de soins de la personne en situation de handicap psychique Le parcours de vie et de soins de la personne en situation de handicap psychique -Projet Régional de Santé de la région Bourgogne - L équipe de pilotage : Christine JOLY présidente nationale de l association

Plus en détail

Actions d accompagnement et Éducation Thérapeutique Qu en pensent les associations de malades? Que font-elles, que veulent-elles?

Actions d accompagnement et Éducation Thérapeutique Qu en pensent les associations de malades? Que font-elles, que veulent-elles? Actions d accompagnement et Éducation Thérapeutique Qu en pensent les associations de malades? Que font-elles, que veulent-elles? Thomas TREUVELOT Coordinateur de AIDES en Champagne-Ardenne AIDES Créée

Plus en détail

INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015. Spécificités en soins palliatifs par profession

INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015. Spécificités en soins palliatifs par profession 1 INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015 Spécificités en soins palliatifs par profession OBJECTIFS : Appréhender la spécificité en fonction de l exercice professionnel et le lieu (en Institution, en EMSP,

Plus en détail

IMPACT DU PLAN CANCER BELGE SUR LES SOINS ONCOLOGIQUES

IMPACT DU PLAN CANCER BELGE SUR LES SOINS ONCOLOGIQUES Symposium du 26 novembre 2012 Evaluation du Plan Cancer Belge IMPACT DU PLAN CANCER BELGE SUR LES SOINS ONCOLOGIQUES Dominique de Valeriola, MD Directeur Général Médical, Institut Jules Bordet Etat des

Plus en détail

SERVICE RENDU AU PATIENT PAR UN RÉSEAU TERRITORIAL DE CANCÉROLOGIE

SERVICE RENDU AU PATIENT PAR UN RÉSEAU TERRITORIAL DE CANCÉROLOGIE SERVICE RENDU AU PATIENT PAR UN RÉSEAU TERRITORIAL DE CANCÉROLOGIE TRAVAUX des réseaux d Ile-de-France 3 e Congrès National des Réseaux de Cancérologie CONSTELLATION, ENSEMBLE, GYNECOMED, ONCORIF, ONCOVAL,

Plus en détail

Docteur AMBLARD-MANHES Centre Médical «Les Sapins» - Ceyrat (63) Soins de Suite et de Réadaptation oncologique. Questionnaire Satisfaction Entourage

Docteur AMBLARD-MANHES Centre Médical «Les Sapins» - Ceyrat (63) Soins de Suite et de Réadaptation oncologique. Questionnaire Satisfaction Entourage Docteur AMBLARD-MANHES Centre Médical «Les Sapins» - Ceyrat (63) Soins de Suite et de Réadaptation oncologique Questionnaire Satisfaction Entourage 1 Historique de la Réflexion 2000 : Etude «intégration

Plus en détail

Expérimentations du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer : bilan et perspectives

Expérimentations du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer : bilan et perspectives Les Assises de la cancérologie publique 29 & 30 mars 2012 Expérimentations du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer : bilan et perspectives Graziella POURCEL Chef de projets «Coordination

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2017

CATALOGUE DES FORMATIONS 2017 CATALOGUE DES FORMATIONS 2017 CRIAVS Haute-Normandie Centre Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles 106 rue Lafayette 76100 ROUEN Fax : 02.35.63.46.36 Le Centre Ressource

Plus en détail

Le Plan Cancer 3. Pr. Franck Chauvin, Haut Conseil de la Santé Publique Pdt de la Commission «Evaluation, Stratégie et Prospective»

Le Plan Cancer 3. Pr. Franck Chauvin, Haut Conseil de la Santé Publique Pdt de la Commission «Evaluation, Stratégie et Prospective» Le Plan Cancer 3 Quelles implications pour la prise en charge en oncologie digestive? Pr. Franck Chauvin, Haut Conseil de la Santé Publique Pdt de la Commission «Evaluation, Stratégie et Prospective» Directeur

Plus en détail

LES LIVRETS DE L ÉVALUATION

LES LIVRETS DE L ÉVALUATION N 3 LES LIVRETS DE L ÉVALUATION ÉVALUATION DES DISPOSITIFS DE SANTÉ DISPOSITIFS EXPÉRIMENTAUX D ANNONCE DE MALADIES CHRONIQUES - ju in 20 15 2 Focus L annonce d une maladie grave chronique pour le patient

Plus en détail

Année Répartition par spécialités des patients ayant bénéficié du dispositif d'annonce

Année Répartition par spécialités des patients ayant bénéficié du dispositif d'annonce LE DISPOSITIF D ANNONCE AU CENTRE HOSPITALIER DE VERSAILLES. E Plan cancer, Mesure 40: LA MISE EN PLACE DU DISPOSITIF D ANNONCE. - Appel à projets sur l expérimentation du dispositif autour de l annonce

Plus en détail

MALADIES CHRONIQUES PARCOURS PATIENT

MALADIES CHRONIQUES PARCOURS PATIENT MALADIES CHRONIQUES ET PARCOURS PATIENT Louise ULRIC, Suzanne GERMANY 1 Réflexion née de l expérience des filières existantes en Martinique, en lien avec les réseaux ville - hôpital : - AVC : réseau Ermancia

Plus en détail

Le projet de soins. UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion

Le projet de soins. UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion Le projet de soins UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion 2015-2018 Plan 1. Introduction 2. Définition du projet 3. Les projets en structure de soins 4. Le projet de soins individualisé : 4.1. L argumentation

Plus en détail

Education thérapeutique sur une cohorte de patients atteints de cancer du sein et colorectal avec chimiothérapie adjuvante

Education thérapeutique sur une cohorte de patients atteints de cancer du sein et colorectal avec chimiothérapie adjuvante Education thérapeutique sur une cohorte de patients atteints de cancer du sein et colorectal avec chimiothérapie adjuvante Dr Caroline BUREAU LENOIR Polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine HISTORIQUE (1)

Plus en détail

Mardi 13 juin 2017 Journée des 3 C & RT. Sophie ROUSSEAU

Mardi 13 juin 2017 Journée des 3 C & RT. Sophie ROUSSEAU Mardi 13 juin 2017 Journée des 3 C & RT Sophie ROUSSEAU Les Soins Oncologiques de Support (SOS)? La maladie a des répercussions sur la vie quotidienne, sociale et professionnelle Les Soins de Support peuvent

Plus en détail

La démarche d évaluation interne

La démarche d évaluation interne La démarche d évaluation interne La conduite de l évaluation interne dans les services à domicile au bénéfice des publics adultes 5 rue Pleyel Bâtiment Euterpe 93200 Saint Denis Tél. : 01 48 13 91 00 Fax

Plus en détail

Leur mission première est l organisation de

Leur mission première est l organisation de Missions des 3C Leur mission première est l organisation de Réunions de Concertation Pluridisciplinaire Dispositif dannonce d annonce Plan Personnalisé de Soins Promotionde la recherche clinique Soins

Plus en détail

Recrutement d un Coordinateur en ETP

Recrutement d un Coordinateur en ETP ! 2012 : Souhait de développer une culture éducative commune à tous les professionnels de la santé afin de permettre à tout patient du territoire un accès au soin éducatif " «L Educ attitude» au quotidien

Plus en détail

LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC

LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC Formation destinée aux Aides Soignantes Jeudi 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE DÉFINITION PLAN CANCER : Organisation de la cancérologie en France

Plus en détail

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE FICHE DE POSTE : INFIRMIER EN EQUIPE D'APPUI DEPARTEMENTALE DE SOINS PALLIATIFS Famille : SOINS Métier : INFIRMIER EN SOINS GENERAUX Quotité du poste : Temps complet Rédacteur(s) : A.FEUILLATRE- MORNAY

Plus en détail

encore à la mode? Atelier : loi HPST et réseaux

encore à la mode? Atelier : loi HPST et réseaux Loi HPST : Les réseaux de santé sont-ils encore à la mode? Atelier : loi HPST et réseaux La loi HPST ne supprime pas les réseaux de santé - mais elle introduit de nouvelles formes d organisation (maisons

Plus en détail

Les Infirmières Coordinatrices: Quel est leur rôle? Cécile BEDU Jenifer SALVAT Charlène SARRAZIN Elisabeth BOUISSET

Les Infirmières Coordinatrices: Quel est leur rôle? Cécile BEDU Jenifer SALVAT Charlène SARRAZIN Elisabeth BOUISSET Les Infirmières Coordinatrices: Quel est leur rôle? Cécile BEDU Jenifer SALVAT Charlène SARRAZIN Elisabeth BOUISSET 15h45 Les Infirmières Coordinatrices: en hématologie en et oncologie au CHP Cécile BEDU

Plus en détail

Psychologue dans un réseau de cancérologie et /ou de soins palliatifs : Quel rôle? Quelle responsabilité?

Psychologue dans un réseau de cancérologie et /ou de soins palliatifs : Quel rôle? Quelle responsabilité? Société Française de Psycho-Oncologie Psychologue dans un réseau de cancérologie et /ou de soins palliatifs : Quel rôle? Quelle responsabilité? Réflexions et échanges Date Lundi 26 Avril 2010 de 9h00 à

Plus en détail

Projet médical Adresse : 20 rue de Busnes, Saint Venant Site : :

Projet médical Adresse : 20 rue de Busnes, Saint Venant Site :  : Projet médical 2018-2022 Adresse : 20 rue de Busnes, Saint Venant Site : www.epsm-stvenant.fr : 03 21 63 66 00 1 Continuité avec le précédent : un EPSM référence en psychiatrie et en santé mentale sur

Plus en détail

Prise en charge des cancers de l enfant dans la région Languedoc- Roussillon

Prise en charge des cancers de l enfant dans la région Languedoc- Roussillon Prise en charge des cancers de l enfant dans la région Languedoc- Roussillon CANCERS DE L ENFANT CANCERS DE L ENFANT - Maladie rare : cancer de l enfant

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 PARCOURS PATIENT : L ÉGALITE D ACCES? SOMMAIRE I LES TEXTES - Parcours de soins - Loi du 4 mars 2002 II LE SERVICE SSR SOINS PALLIATIFS -

Plus en détail

PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie

PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie FICHE DE POSTE PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie Localisation Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie d Arpajon (91) CSAPA rattaché à l Etablissement Public de Santé d Etampes.

Plus en détail

de la Certification à la Valorisation de la Démarche Qualité

de la Certification à la Valorisation de la Démarche Qualité de la Certification à la Valorisation de la Démarche Qualité IFSI 2, 3 et 4 avril 2013 Maika BERROUET Ingénieur- Chef de projets CCECQA «N'est-il pas étrange de nous voir défendre plus farouchement nos

Plus en détail

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Prévention et dépistage

Plus en détail

PACTE 87. Programme Action Cancer Toutes Entreprises. Du Comité de la Haute-Vienne De la Ligue contre le Cancer A.DEBORD

PACTE 87. Programme Action Cancer Toutes Entreprises. Du Comité de la Haute-Vienne De la Ligue contre le Cancer A.DEBORD PACTE 87 Programme Action Cancer Toutes Entreprises Du Comité de la Haute-Vienne De la Ligue contre le Cancer A.DEBORD Le contexte Plan cancer 2014 2019 Objectif 9: diminuer l impact du cancer sur la vie

Plus en détail

LA CONSULTATION D ANNONCE

LA CONSULTATION D ANNONCE LA CONSULTATION D ANNONCE Présentation personnelle et donner les différents plans de l exposé.(chiffres, plan cancer, dispositif d annonce, la RCP, le PPS, les liens hôpitaux et médecine de ville. Quelques

Plus en détail

Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins?

Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins? Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins? 12 mai 2016 Dominique BARFUSS, Cadre supérieur de santé du pôle appareil digestif, endocrinologie et nutrition Sylvie

Plus en détail

Activités Intitulé de l'activité Volume horaire

Activités Intitulé de l'activité Volume horaire Résumé UE (la fiche complète est disponible sur www.vinci.be) - Année académique 2017-2018 (version définitive) Cursus de Spécialisation en oncologie Code O4110 Cycle / Bloc 1 / 6 Niveau CFC Quadrimestre

Plus en détail

Les facteurs entravant la mise en place d une démarche qualité au centre Mohamed VI de traitement du cancer

Les facteurs entravant la mise en place d une démarche qualité au centre Mohamed VI de traitement du cancer Les facteurs entravant la mise en place d une démarche qualité au centre Mohamed VI de traitement du cancer Siham ABDELLAOUI, Pr A.BENIDER, Fatima HOUMMANI. CHU Ibn Rochd de Casablanca 1 Plan de présentation

Plus en détail

Le Dossier Commun Communicant de Cancérologie (DCC)

Le Dossier Commun Communicant de Cancérologie (DCC) Le Dossier Commun Communicant de Cancérologie (DCC) Avenir dans la nouvelle région Plan Personnalisé de Soins : PPS Dr L Remenieras, responsable du 3 C Régional d Hématologie Vendredi 20 Mai 2016 DCC:

Plus en détail

Information du patient et accès aux soins de support.

Information du patient et accès aux soins de support. Information du patient et accès aux soins de support. Parcours de malades dans 2 établissements spécialisés en cancérologie. Véronique REGNIER-DENOIS CIC-EC 3 Inserm HYGEE Institut de Cancérologie Lucien

Plus en détail

DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE

DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE 1 4 M A R S 2 0 1 7 CHU P O N T C H A I L L O U EXPÉRIMENTATION EN COURS Dans le cadre du deuxième plan cancer, première phase d expérimentation du dispositif

Plus en détail

Réseaux de Santé Respiratoire Pédiatrique : les apports de la prise en charge libérale pour l Hôpital

Réseaux de Santé Respiratoire Pédiatrique : les apports de la prise en charge libérale pour l Hôpital Réseaux de Santé Respiratoire Pédiatrique : les apports de la prise en charge libérale pour l Hôpital Dr Valentine HOEUSLER GHICL Hôpital Saint-Vincent de Paul - Lille La prise en charge globale Diagnostic

Plus en détail

Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : annonce et accompagnement du diagnostic. Recommandations de bonne pratique Septembre 2009

Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : annonce et accompagnement du diagnostic. Recommandations de bonne pratique Septembre 2009 Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : annonce et accompagnement du diagnostic Recommandations de bonne pratique Septembre 2009 01 INTRODUCTION Introduction Thème des recommandations Ces recommandations

Plus en détail

CONSULTATION INFIRMIERE EN DOULEUR Etat des lieux et perspectives

CONSULTATION INFIRMIERE EN DOULEUR Etat des lieux et perspectives CONSULTATION INFIRMIERE EN DOULEUR Etat des lieux et perspectives Jean Michel GAUTIER Infirmier anesthésiste Cadre de santé Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier Montpellier, France

Plus en détail

Communiquer sur le droits des patients. Soyons concrets

Communiquer sur le droits des patients. Soyons concrets Communiquer sur le droits des patients Soyons concrets Colloque qualité, risque, évaluation 26 octobre 2012 Contexte Loi relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé 4 mars 2001

Plus en détail

FORMATION à la consultation paramédicale dans le cadre du DISPOSITIF D ANNONCE bilan 2008

FORMATION à la consultation paramédicale dans le cadre du DISPOSITIF D ANNONCE bilan 2008 FORMATION à la consultation paramédicale dans le cadre du DISPOSITIF D ANNONCE bilan liste des membres du groupe de travail : Nom Prénom Fonction établissement Mail BECU Sophie Pilote - cadre de santé

Plus en détail

FORUM SOINS PALLIATIFS Les lits identifiés au Centre Hospitalier d Antibes Juan les Pins. - 4 Mars

FORUM SOINS PALLIATIFS Les lits identifiés au Centre Hospitalier d Antibes Juan les Pins. - 4 Mars FORUM SOINS PALLIATIFS Les lits identifiés au Centre Hospitalier d Antibes Juan les Pins - 4 Mars 2010 - Chaque jour, Chaque nous jour, donnons nous donnons un sens un sens au mot hospitalier. Ce que sont

Plus en détail

Yvelines. Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien

Yvelines. Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien Yvelines Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien Une offre de soins spécifique en Ile de France depuis plus que 30 ans une hospitalisation en moyen séjour (SSR) pour les femmes enceintes

Plus en détail

un 3C de territoire, une qualité mutualisée à un moindre cout

un 3C de territoire, une qualité mutualisée à un moindre cout 3C INTER-ÉTABLISSEMENTS ESSONONCO un 3C de territoire, une qualité mutualisée à un moindre cout 6 ème Congrès National des Réseaux de Cancérologie 2 octobre 2015 - Amiens Céline BERNIER Coordinatrice 3C

Plus en détail