Compte rendu Hackathon

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compte rendu Hackathon"

Transcription

1 Compte rendu Hackathon Alexandre Martin 8 avril 04 Le présent document a pour but de synthétiser la discussion sur la définition d un élément fini. Participants à la discussion : Alexandre Martin (LaMSID), Nicolas Chauvat (LogiLab), Maxilmilien Siavelis (Alneos), Rémy Mozul et Frédéric Dubois (LMGC). Concepts introduits dans la méthode des éléments finis. Discrétisation de la géométrie Un élément fini s appuie sur un support géométrique, e.g. dans le cas bidimensionnel un triangle ou un quadrangle. Le choix du support géométrique défini un domaine de référence Ω 0 dans un espace paramétrique, e.g. dans le cas bidimensionnel cet espace est muni du repère (, ξ, ) (cf. Figure ). Considérons un élément fini e occupant le domaine Ω e de l espace. Une fonction de transformation géométrique F permet d associer à tout point ξ Ω 0 de l espace paramétrique, un point x Ω e de l élément fini e. Un ensemble de points i, appelés nœuds, est défini dans le domaine occupé par l élément Ω e. Soit ( x i ) i les coordonnées de ces nœuds dans Ω e. La fonction de transformation géométrique F associe à un point ξ i Ω 0, un nœud i (cf. Figure ). L image d un point ξ de Ω 0 dans Ω e est obtenu par interpolation : F : ξ x( ξ) = i N i ( ξ) x i, () où les fonction ( N i ) i sont des polynômes dont le degré peut être choisi, e.g. linéaire ou quadratique. Finalement, le nombre de nœud de l élément e dépend du support géométrique et du degré des fonctions d interpolation ( N i ) i. Il est à noter qu une paire {support géométrique ; degré d interpolation de la fonction de transformation géométrique} définit une maille. Le rôle d un mailleur est donc de paver l espace avec des mailles dont le nombre de nœuds dépend du support géométrique et du degré d interpolation défini par l utilisateur. n parle ainsi de mailles telles que le triangle linéaire ou le quadrangle quadratique par exemple.

2 + + ξ a) ξ b) Figure Illustration du domaine de référence pour un triangle a) et un quadrangle b). F x(x, y) y ξ(ξ, ) x ξ Figure Illustration de la fonction de transformation géométrique dans le cas d un triangle et d une interpolation linéaire des coordonnées, i.e. un triangle décrit par trois nœuds..

3 . Discrétisation des inconnues La méthode des éléments finis est conçue pour résoudre numériquement des équations aux dérivées partielles. Selon le problème considéré, un ou plusieurs champs d inconnues sont introduits. Par exemple en mécanique des milieux continus, l inconnue est le champ de déplacement u( x). La discrétisation spatiale des champs inconnues est définie par interpolation des valeurs nodales des inconnues, e.g. dans le cas de la mécanique : u( x( ξ)) = i N i ( ξ) u i, () où les fonctions (N i ) i sont des polynômes. Un élément fini est donc muni d un ou plusieurs champs d inconnues nodales, e.g. en mécanique ( u i ) i. Il est à noter que dans le cas où plusieurs inconnues sont définies, elles peuvent utiliser des fonctions d interpolations de degré différents, e.g. en poro-élasticité on utilise typiquement des fonctions linéaires pour l interpolation de la pression et quadratiques pour l interpolation du déplacement. Dans le cas où on choisi le même degré d interpolation pour les inconnues que pour la géométrie, i.e. Ni = N i, l élément est dit isoparamétrique.. Calculs élémentaires Après discrétisation un problème discret équivalent au problème continu est initial est formulé. Le problème est alors de résoudre un système linéaire de la forme : [K]{u} = {f}, () où les inconnues nodales ( u i ) i de l ensemble des noœuds du maillage sont stockées dans le vecteur {u}. La matrice [K] et le vecteur {f} sont calculés en assemblant les matrices élémentaires [K e ] et les vecteurs élémentaires {f e }. Les matrices et seconds membres élémentaires peuvent être la somme de plusieurs contributions, chacune provenant d un terme différent de la formulation. En mécanique des milieux continus, on introduit par exemple la matrice de rigidité : [K e ] = ([ s N]) T [E] ([ s N]) dω, (4) Ω e et la matrice de masse : [M e ] = ρ[n] T [N]dΩ. Ω e (5) Le tenseur de Hooke [E] et la masse volumique ρ dépendent du matériau et peuvent être des fonctions de l espace. L opérateur s est l opérateur gradient symétrique. La matrice [N] est introduite pour obtenir une écriture matricielle () sous la forme : u( x( ξ)) = [N( ξ)]{u e }. (6)

4 Considérons un problème bidimensionnel et un élément triangle linéaire isoparamétrique. Dans ce cas le champ de déplacement a deux composantes u( x) = (u x ( x), u y ( x)) T et on a : [N( ξ)] = [ N ( ξ) 0 N ( ξ) 0 N ( ξ) 0 0 N ( ξ) 0 N ( ξ) 0 N ( ξ) ], (7) {u e } = { (u x ) (u y ) (u x ) (u y ) (u x ) (u y ) } T. (8).4 Discrétisation des intégrales Les intégrales apparaissant dans les matrices et seconds membres élémentaire sont ramenés à des intégrales dans l élément de référence Ω 0, e.g. pour la matrice de rigidité : [K e ] = ([ s N]) T [E] ([ s N]) JdΩ, (9) Ω 0 où J( ξ) est le jacobien de F. L intégration dans l élément de référence d une fonction f est effectuée en utilisant une formule de quadrature : f( ξ)dω f( ξ k )w k, (0) Ω 0 k où ( ξ k ) k sont les points d intégrations et (w k ) k les poids associés. Les formules de quadrature de Gauss permettent d obtenir la valeur exacte de l intégrale pour des fonctions polynomiales dont le degré dépend du nombre de points d intégration considéré. Le choix de la formule de quadrature dépend donc en général du degré des fonctions à intégrer pour une matrice ou un vecteur élémentaire donné. Dans le cas d un élément triangle linéaire isoparamétrique on choisit la formule à un point de Gauss pour le calcul de la matrice de rigidité et la formule à trois points de Gauss pour le calcul de la matrice de masse. Description d un objet élément fini La synthèse des notions introduites dans la section précédente permet de définir l objet élément fini comme suit.. Attributs Les attributs d un élément fini sont : Un support géométrique (e.g. triangle). Les coordonnées des nœuds ( x i ) i Ω e. Le nombre de nœuds dépend du degré des fonctions d interpolation de la géométrie ( N i ) i. Les champs inconnus (e.g. le champ déplacement u en mécanique). L espace mémoire utilisé pour stocker chaque champ inconnu dépend de son type (e.g. scalaire ou vectoriel) et du degré des fonctions d interpolation utilisées pour le discrétiser (N i ) i. 4

5 Les formules quadratures utilisées pour réaliser les intégrations numériques des différents termes élémentaires. Le choix d une formule de quadrature est dicté par le degré des polynômes pour lesquels on souhaite obtenir la valeur exacte de l intégrale. Les champs de paramètres nécessaires pour calculer les termes élémentaires (e.g. la masse volumique ρ pour calculer la matrice de masse). L espace mémoire utilisé pour stocker chaque champ dépend de son type (e.g. scalaire ou vectoriel) et du nombre de points d intégration où il doit être évalué. Ce nombre de points d intégration dépend de la formule de quadrature à utiliser pour calculer le terme élémentaire considéré. Les champs produits lors du calcul des termes élémentaires, typiquement la matrice ou le vecteur élémentaire souhaité, et éventuellement certains champs évalués lors du calcul élémentaire, e.g. les contraintes aux points d intégration lors du calcul de la matrice de rigidité élémentaire. L espace mémoire utilisé pour stocker chaque champ dépend de son type (e.g. scalaire ou vectoriel) et du nombre de points d intégration où il doit être évalué. Ce nombre de points d intégration dépend de la formule de quadrature à utiliser pour calculer le terme élémentaire considéré.. Méthodes Chaque terme élémentaire qu un élément fini doit calculer (e.g. la matrice de rigidité ou la matrice de masse en mécanique) constitue une méthode de l élément fini. Les paramètres d entrée de ces méthodes sont : La formule de quadrature à utiliser. Les champs nécessaires (e.g. la masse volumique évaluée aux points d intégration pour le calcul de la matrice de masse). Les paramètres de sortie de ces méthodes sont : La matrice ou le vecteur élémentaire souhaité. Éventuellement certains champs évalués lors du calcul élémentaire, e.g. les contraintes aux points d intégration lors du calcul de la matrice de rigidité élémentaire. 5

FORMULATION MATRICIELLE

FORMULATION MATRICIELLE FORMULATION MATRICIELLE PRÉVISION D ÉVÉNEMENTS GLOBAUX PAR UNE DESCRIPTION DE TRANSFORMATIONS LOCALES GÉNÉRIQUES David Ryckelynck Centre des Matériaux, Mines ParisTech 22 novembre 2016 Plan du cours 1

Plus en détail

Yves Debard. Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique.

Yves Debard. Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique. Méthode des finis : élasticité plane Yves Debard Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique http://iut.univ-lemans.fr/ydlogi/index.html 24 mars 26 29 mars

Plus en détail

Cours des Méthodes Numériques Appliquées Master I Energie Solaire- Département de Génie Mécanique. Discrétisation des EDP. Dr H.

Cours des Méthodes Numériques Appliquées Master I Energie Solaire- Département de Génie Mécanique. Discrétisation des EDP. Dr H. Cours des Méthodes Numériques Appliquées Master I Energie Solaire- Département de Génie Mécanique Discrétisation des EDP Dr H. Madani 1 Les trois familles des EDP Les différences finies: la méthode consiste

Plus en détail

Chapitre VI Applications linéaires

Chapitre VI Applications linéaires Chapitre VI Applications linéaires Dans ce cours, désigne R, C ou un corps commutatif quelconque. I Généralités 1. Définition Soient et deux -ev donnés. Une application est dite linéaire si. C est-à-dire

Plus en détail

TP : Eléments finis P 1 en dimension 2

TP : Eléments finis P 1 en dimension 2 TP : Eléments finis P 1 en dimension Frédéric Legoll Mars 017 L objectif de ce TP est de programmer la méthode des éléments finis P 1 en dimension, sur un maillage non-structuré i.e. générique), pour une

Plus en détail

Analyse des structures mécaniques par la

Analyse des structures mécaniques par la Analyse des structures mécaniques par la méthode des éléments finis c PSA Peugeot Citroën www.lms.polytechnique.fr/users/bonnet/enseignement.html Département de Mécanique, Ecole Polytechnique, 2009 2010

Plus en détail

MATHÉMATIQUES Rappels de cours & exercices corrigés pour le D.U.T. Génie civil Conforme au nouveau programme 2013

MATHÉMATIQUES Rappels de cours & exercices corrigés pour le D.U.T. Génie civil Conforme au nouveau programme 2013 MATHÉMATIQUES Rappels de cours & exercices corrigés pour le D.U.T. Génie civil Conforme au nouveau programme 2013 José OUIN Ingénieur INSA Toulouse Professeur agrégé de Génie civil Professeur agrégé de

Plus en détail

Fonctions de forme et points d intégration des éléments finis

Fonctions de forme et points d intégration des éléments finis Titre : Fonctions de forme et points d'intégration des élé[...] Date : 17/07/2017 Page : 1/28 Fonctions de forme et points d intégration des éléments finis Résumé : On décrit la géométrie et la topologie

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES

DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES MODULE F312 OBJECTIFS Comprendre et effectuer Un calcul de dimensionnement Un contrôle en rigidité ou en résistance Maitriser la démarche de calcul d une structure du point

Plus en détail

Analyse du comportement non linéaire des structures par la méthode des éléments finis. Christian Rey

Analyse du comportement non linéaire des structures par la méthode des éléments finis. Christian Rey Analyse du comportement non linéaire des structures par la méthode des éléments finis Christian Rey christian.rey@safran.fr Mastère Spécialisé Design des Matériaux et des Structures DMS 1 Plan du cours

Plus en détail

Pour comprendre la méthode des éléments finis

Pour comprendre la méthode des éléments finis 1 Pour comprendre la méthode des éléments finis Thibaud Kloczko OPALE Project-Team INRIA Sophia-Antipolis Méditerranée Thibaud.Kloczko@inria.fr Tribune DREAM November 23 th, 2010 Sophia-Antopolis, FRANCE

Plus en détail

Analyse des structures mécaniques par la

Analyse des structures mécaniques par la Analyse des structures mécaniques par la méthode des éléments finis c PSA Peugeot Citroën www.lms.polytechnique.fr/users/bonnet/enseignement.html Département de Mécanique, Ecole Polytechnique, 2008 2009

Plus en détail

Approximation des dérivées partielles sur une image discrète

Approximation des dérivées partielles sur une image discrète DERIVATION DISCRETE Approximation des dérivées partielles sur une image discrète L'image discrète est définie comme un ensemble de points d'échantillonnage dans un espace bidimensionnel. La fonction ainsi

Plus en détail

Eléments finis de joint en 2D et en 3D

Eléments finis de joint en 2D et en 3D Titre : Eléments finis de joint en 2D plan et en 3D Date : 04/06/2009 Pae : 1/6 Eléments finis de joint en 2D et en 3D Résumé : Cette documentation porte sur la description des éléments finis de joint

Plus en détail

Fonctions de forme et points d'intégration des éléments finis

Fonctions de forme et points d'intégration des éléments finis Titre : Fonctions de forme et points d'intégration des élé[...] Date : 23/01/2013 Page : 1/29 Fonctions de forme et points d'intégration des éléments finis Résumé : On décrit la géométrie et la topologie

Plus en détail

Analyse du comportement non linéaire des structures par la méthode des éléments finis. Christian Rey

Analyse du comportement non linéaire des structures par la méthode des éléments finis. Christian Rey Analyse du comportement non linéaire des structures par la méthode des éléments finis Christian Rey christian.rey@safrangroup.com Mastère Spécialisé Design des Matériaux et des Structures DMS 1 Plan du

Plus en détail

Introduction - p. 2/42. - p. 1/42. Introduction. Le problème. Exemple. Spline Cubique. Introduction - p. 4/42. Introduction. Le problème.

Introduction - p. 2/42. - p. 1/42. Introduction. Le problème. Exemple. Spline Cubique. Introduction - p. 4/42. Introduction. Le problème. Interpolation VIET HUNG NGUYEN - FABIEN RICO HungNguyen@lip6fr EPU Pierre et Marie Curie - Sicence de la Terre - p /42 - p 2/42 L interpolation sert à transformer un ensemble de points en une courbe Ensemble

Plus en détail

Chap.3 Circulation du champ électrostatique Potentiel, et énergie potentielle électrostatique

Chap.3 Circulation du champ électrostatique Potentiel, et énergie potentielle électrostatique Chap.3 Circulation du champ électrostatique Potentiel, et énergie potentielle électrostatique 1. Notions de gradient, et de circulation d un champ vectoriel 1.1. Gradient d un champ scalaire 1.2. Circulation

Plus en détail

Fonctions de forme et points d'intégration des éléments finis

Fonctions de forme et points d'intégration des éléments finis Titre : Fonctions de forme et points d'intégration des élé[...] Date : 12/09/2013 Page : 1/28 Fonctions de forme et points d'intégration des éléments finis Résumé : On décrit la géométrie et la topologie

Plus en détail

Transformation du système matriciel d un élément

Transformation du système matriciel d un élément 1 / 33 2 / 33 Trans. Sys. Matri. Rotation d 1 V Transformation du système matriciel d un élément Pour le moment, on a traité de problèmes 1D pour illustrer les concepts de base de la résolution de problèmes

Plus en détail

Chapitre VIII Calcul matriciel

Chapitre VIII Calcul matriciel Chapitre VIII Calcul matriciel Dans ce cours, désigne, ou un corps commutatif quelconque. I Matrices et applications Les matrices sont un outil de calcul et de représentation des applications linéaires.

Plus en détail

MATHÉMATIQUES I : Algèbre linéaire et calcul MAT102 VIRGINIE CHARETTE DÉPARTEMENT DE MATHÉMATIQUES UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE

MATHÉMATIQUES I : Algèbre linéaire et calcul MAT102 VIRGINIE CHARETTE DÉPARTEMENT DE MATHÉMATIQUES UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE MATHÉMATIQUES I : Algèbre linéaire et calcul MAT102 VIRGINIE CHARETTE DÉPARTEMENT DE MATHÉMATIQUES UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE Hiver 2009 Remarques sur le texte. 1- Les définitions principales et les théorèmes

Plus en détail

Famille libre, famille liée

Famille libre, famille liée Elément de cours des exercices Famille libre, famille liée Ici, nous considérons que K est le corps Q, R ou C. On appelle scalaire tout élément de K. Définition Une famille de vecteurs { v j, j J } (où

Plus en détail

Calcul des contraintes aux nœuds par lissage local

Calcul des contraintes aux nœuds par lissage local Titre : Calcul des contraintes aux noeuds par lissage loca[...] Date : 0//0 Page : / ffcefb6 Calcul des contraintes aux nœuds par lissage local Résumé : On présente une méthode locale de calcul de contraintes

Plus en détail

METHODE DE PROGRAMMATION. Les Eléments Finis. Synthèse du travail. Par. Renaud CHAMPREDONDE Quentin DEREKS. Année

METHODE DE PROGRAMMATION. Les Eléments Finis. Synthèse du travail. Par. Renaud CHAMPREDONDE Quentin DEREKS. Année Les Eléments Finis Synthèse du travail Par Renaud CHAMPREDONDE Quentin DEREKS Année 2006-2007 Encadrant : M-M MAUBOURGUET SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1. INTRODUCTION... 3 2. MISE EN EQUATION... 4 3. COMMENTAIRES

Plus en détail

Résumé du cours d Analyse Numérique du Professeur Marco Picasso

Résumé du cours d Analyse Numérique du Professeur Marco Picasso Résumé du cours d Analyse Numérique du Professeur Marco Picasso jean-eloi.lombard@epfl.c 19 juillet 2007 Table des matières 1 Problèmes d interpolation 3 2 Dérivation Numérique 3 2.1 Dérivées numériques

Plus en détail

Systèmes d équations linéaires, Résumé

Systèmes d équations linéaires, Résumé Systèmes d équations linéaires, Résumé ycée Berthollet, PCSI1 2016-17 Exemple introductif (fil rouge) Exemple 1 On considère le système suivant : (S) x +2y 2z +3t = 2 2x +4y 3z +4t = 5 5x +10y 8z +11t

Plus en détail

Chute libre en mécanique

Chute libre en mécanique Chute libre en mécanique Le but de ce document est d en finir avec les difficultés mathématiques sur les équations horaires présentées en sciences physiques. Deux parties : 1. des explications liées aux

Plus en détail

Mécanique des milieux continus

Mécanique des milieux continus Mécanique des milieux continus Séance 11 : Techniques de résolution Guilhem MOLLON GEO3 2012-2013 Plan de la séance A. Méthode des différences finies 1. Discrétisation des variables 2. Discrétisation des

Plus en détail

Méthodes d Approximation de Solution pour les Problèmes de Physique.

Méthodes d Approximation de Solution pour les Problèmes de Physique. Université de Versailles St-Quentin en Yvelines Département de Mécanique Méthodes d Approimation de Solution pour les Problèmes de Physique.. CHAMPANEY Résumé Ces notes de cours présentent les grandes

Plus en détail

TD1 : Interpolation et splines

TD1 : Interpolation et splines 2015-2016, Licence 3 ème année parcours Mathématiques M66, Modélisation et analyse numérique TD1 : Interpolation et splines Interpolation Exercice 1 (Différences divisées) Soient x 0, x 1,, x n des points

Plus en détail

Programme détaillé du LM100

Programme détaillé du LM100 Programme détaillé du LM100 version 0.1 (24 novembre 2011) Les notions assorties d une ne sont traités que de façon qualitative, ou s il s agit de théorèmes, de façon heuristique et sans démonstration.

Plus en détail

Code_Aster. Modélisations 2D_DIS_T et 2D_DIS_TR

Code_Aster. Modélisations 2D_DIS_T et 2D_DIS_TR Titre : Modélisations 2D_DIS_T et 2D_DIS_TR Date : 26/09/2013 Page : 1/5 Modélisations 2D_DIS_T et 2D_DIS_TR Résumé : Ce document décrit pour les modélisations 2D_DIS_T, 2D_DIS_TR (cf. [R5.03.17]) : les

Plus en détail

CONTRAINTES. Nous considérons un solide Ω en cours de déformation, nous isolons une partie

CONTRAINTES. Nous considérons un solide Ω en cours de déformation, nous isolons une partie CONTRAINTES 1 Tenseur des contraintes 1.1 Hypothèses de base Nous considérons un solide Ω en cours de déformation, nous isolons une partie Ω A de ce solide, et nous analysons les efforts agissant sur cette

Plus en détail

Compléments mathématiques et notations

Compléments mathématiques et notations Compléments mathématiques et notations 1 Variations, dérivées et approximations Valeurs approchées : notation On utilise plusieurs notations pour exprimer que deux variables ou valeurs sont proches sans

Plus en détail

Formule aux différences avant à 3 points pour. Formule aux différences centrée à 3 points pour. Formule aux différences arrière à 3 points pour

Formule aux différences avant à 3 points pour. Formule aux différences centrée à 3 points pour. Formule aux différences arrière à 3 points pour Formule aux différences avant à 3 points pour Formule aux différences centrée à 3 points pour Formule aux différences arrière à 3 points pour 1 Formule centrée d ordre 4 pour Formule centrée d ordre 2

Plus en détail

Analyse numérique : Approximation de fonctions

Analyse numérique : Approximation de fonctions Analyse numérique : Approximation de fonctions Pagora 1A Chapitre 3 29 janvier - 1er février 2013 Analyse numérique (Pagora 1A) Approximation de fonctions 29/01/13-1/02/13 1 / 64 Plan 1 Introduction 2

Plus en détail

Une méthode de calcul semi-analytique pour l évaluation de la densité du potentiel double couche

Une méthode de calcul semi-analytique pour l évaluation de la densité du potentiel double couche Une méthode de calcul semi-analytique pour l évaluation de la densité du potentiel double couche T. Nicolas USJ-ESIB, CST Mar Roukoz, Mkallès, 11-514 Beyrouth, Liban tony.nicolas@usj.edu.lb 53 CFA 2014

Plus en détail

Flexion des poutres sandwich par la méthode des éléments finis

Flexion des poutres sandwich par la méthode des éléments finis Flexion des poutres sandwich par la méthode des éléments finis M.Abdeddaim 1 et A.Tati 2 1 Département de Génie civil, Université Mohamed Khider Biskra, B.P 145 R.P, 7, Biskra Algérie, E-mail : abdeddaim_mms@yahoo.fr

Plus en détail

Exercice I.1 Montrer que la somme de vecteurs et le produit d un vecteur par un nombre réel donnent à IR 3 une structure d espace vectoriel sur IR.

Exercice I.1 Montrer que la somme de vecteurs et le produit d un vecteur par un nombre réel donnent à IR 3 une structure d espace vectoriel sur IR. Exercices avec corrigé succinct du chapitre 1 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qui apparaissent dans ce texte sont bien définis dans la version

Plus en détail

Algèbre linéaire et géométrie vectorielle

Algèbre linéaire et géométrie vectorielle Statut provincial: 201-NYC pondération: 3-2-3 bloc ministériel préalable: 064-536 Algèbre linéaire et géométrie vectorielle L objet et la place du cours dans le programme En Sciences de la nature, c est

Plus en détail

Mécanique des milieux continus

Mécanique des milieux continus Mécanique des milieux continus Séance 4 : Calcul pratique des déformations Guilhem MOLLON GEO3 2012-2013 Plan de la séance A. Hypothèse des petites perturbations B. Tenseur des déformations linéarisées

Plus en détail

MMC Exercices résolus Etat des déformations en un point Page 1/6

MMC Exercices résolus Etat des déformations en un point Page 1/6 MMC Exercices résolus Etat des déformations en un point Page /6 EXERCICE Un milieu élastique homogène et isotrope subit un changement de configuration plan décrit dans deux repères comme suit : Repère

Plus en détail

Activités numériques I 6h Angles 8h. Activités algébriques 6 h Rapports trigonométriques d un angle aigu. Relations

Activités numériques I 6h Angles 8h. Activités algébriques 6 h Rapports trigonométriques d un angle aigu. Relations 2 ème semestre 1 er semestre Répartition du programme de mathématiques de la 1ère année secondaire Activités numériques et algébriques Activités géométriques Activités numériques I 6h Angles 8h Activités

Plus en détail

Chapitre 2. Méthode des éléments finis et modélisation des plaques

Chapitre 2. Méthode des éléments finis et modélisation des plaques 2-1) Méthode des éléments finis : 2-1-1) Généralités: La méthode des éléments finis est une méthode numérique de résolution approchée des équations différentielles décrivant les phénomènes physiques de

Plus en détail

Interpolation, intégration et dérivation numérique

Interpolation, intégration et dérivation numérique Interpolation, intégration et dérivation numérique Ingénierie numérique et simulations Germain Gondor LYCÉE CARNOT (DIJON), 2015-2016 Informatique pour tous (MPSI & PCSI) SIM-NUM-2 - Quadrature Année 2015-2016

Plus en détail

Mise en équation : Analyse géométrique, cinématique et des actions mécaniques.

Mise en équation : Analyse géométrique, cinématique et des actions mécaniques. Extrait du programme officiel MP Mise en équation : Analyse géométrique, cinématique et des actions mécaniques. Définitions : - degré de mobilité d'un mécanisme ; - degré d hyperstatisme d un mécanisme.

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE Version 0.1 1/6 Semestre 1 31+342 412.103.01 ALGEBRE Ensembles et nombres C1-3 2 Puissances et racines C1-3 8 Monômes et polynômes C1-3 4 Fractions rationnelles C1-3 5 Numération et codage C1-3 10 Equations

Plus en détail

R ij = ( ) 3. On trouve la matrice E (une colonne de taille 1 N) des tensions des générateurs.

R ij = ( ) 3. On trouve la matrice E (une colonne de taille 1 N) des tensions des générateurs. xercice ) L algorithme de l application de la méthode matricielle est le suivant: Tout d abord il faut fixer les mailles en lesquelles on décomposera le circuit Il faut aussi fixer la direction du courant

Plus en détail

Transport de fluide chap.0 Révisions de Statique des fluides

Transport de fluide chap.0 Révisions de Statique des fluides Transport de fluide chap.0 Révisions de Statique des fluides 1. Notions mathématiques nécessaires à l étude des phénomènes de transport 1.1. Différentielle d une fonction scalaire à une variable Interprétation

Plus en détail

Note d application LA METHODE DES ELEMENTS FINIS

Note d application LA METHODE DES ELEMENTS FINIS Note d application LA METHODE DES ELEMENTS FINIS Projet : Modélisation, simulation et optimisation d un moteur roue Polytech Clermont-Ferrand Jaouad FARIS GE5A : 2013/2014 Table des matières Table des

Plus en détail

itech Rue de Vincennes Montreuil France Tel : Fax :

itech Rue de Vincennes Montreuil France Tel : Fax : itech - 2012 12-16 Rue de Vincennes 93100 Montreuil France Tel : +33 1 48 70 47 41 Fax : +33 1 48 59 12 24 cesar-lcpc@itech-soft.com www.cesar-lcpc.com 1 1. INTRODUCTION 1.1. Objectifs du didacticiel

Plus en détail

Cours d Analyse Numérique Matricielle et d Optimisation

Cours d Analyse Numérique Matricielle et d Optimisation Cours d Analyse Numérique Matricielle et d Optimisation Philippe Destuynder Calcul Scientifique CNAM Paris 292 rue saint Martin 75003 mél: destuynd@cnam.fr 30 janvier 2006 FIG. 1 Machine à calculer de

Plus en détail

Considérations générales

Considérations générales Considérations générales - Heures complémentaires non certificatives: les matières reprises dans ce document constituent un supplément aux matières des cours de mathématique dans l optique d apporter aux

Plus en détail

Formulaire de Maths Xavier Chauvet

Formulaire de Maths Xavier Chauvet Formulaire de Maths Xavier Chauvet Ancien élève de l Ecole Normale Supérieure - ENS Ulm Professeur agrégé de Mathématiques en classes préparatoires au Lycée Lakanal à Sceaux 1 Sommaire 1. Algèbre...4 2.

Plus en détail

Module Complémentaire Poursuites études

Module Complémentaire Poursuites études 1/39 Diagonalisation Suites numériques Series Intégrales curvilignes Intégrales de surface Module Complémentaire Poursuites études Michel Fournié michel.fournie@iut-tlse3.fr http://www.math.univ-toulouse.fr/

Plus en détail

Outils mathématiques d analyse vectorielle.

Outils mathématiques d analyse vectorielle. Chapitre 1 Outils mathématiques d analyse vectorielle. Plan : I. Opérateurs 1. Gradient 2. Divergence 3. Rotationnel 4. Laplacien II. Transformation d intégrales 1. Théorème de GrEEn-Ostrogradski. 2. Théorème

Plus en détail

Feuille de TD 1 MT 252 Année Espace euclidien

Feuille de TD 1 MT 252 Année Espace euclidien Feuille de TD 1 MT 252 Année 24-25 Espace euclidien Exercice 1 Parallélogramme. Soit (E,, ) un espace euclidien. On note la norme associée. a) Montrer que x, y E, x y 2 + x + y 2 = 2 ( x 2 + y 2 ). (1)

Plus en détail

TABLE DES MATIERES PARTIE A : METHODES ET OUTILS

TABLE DES MATIERES PARTIE A : METHODES ET OUTILS AVANT-PROPOS & TABLE DES MATIERES 7 TABLE DES MATIERES PARTIE A : METHODES ET OUTILS I- DEMARCHE ET MISE EN ŒUVRE 15 1- Excel et VBA pour le domaine scientifique 15 1.1- Excel dans le domaine scientifique

Plus en détail

Analyse du comportement non linéaire des structures par la méthode des éléments finis. Christian Rey

Analyse du comportement non linéaire des structures par la méthode des éléments finis. Christian Rey Analyse du comportement non linéaire des structures par la méthode des éléments finis Christian Rey christian.rey@safran.fr 1 Plan du cours 1- Rappel sur l élasticité linéaire Méthode de Galerkin 2- Le

Plus en détail

Chapitre Eléments finis en dimension N 2

Chapitre Eléments finis en dimension N 2 1 Chapitre 6 6.3 Eléments finis en dimension N 2 Plan du cours: 6.3.1 Eléments finis triangulaires (de Lagrange) 6.3.2 Convergence et estimation d erreur 6.3.3 Eléments finis rectangulaires (de Lagrange)

Plus en détail

Méthodes itératives de résolution des

Méthodes itératives de résolution des Chapitre 4 Méthodes itératives de résolution des systèmes linéaires 4.1 Généralités On se donne une matrice inversible A et un système linéaire Au = b. (4.1) On désire transformer (4.1) en un système équivalent

Plus en détail

poutre soumise à un effort normal

poutre soumise à un effort normal Méthode des éléments finis : poutre soumise à un effort normal Yves Debard Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique e-mail : yves.debard@univ-lemans.fr http://iut.univ-lemans.fr/ydlogi/index.html

Plus en détail

1 Etude d un guide d onde

1 Etude d un guide d onde Projet C7-1, c Patrick Ciarlet 2010 1 1 Etude d un guide d onde Dans un milieu hétérogène, le champ électromagnétique (E,B) est solution des équations de Maxwell : ε E t rot (µ 1 B) = J, B t + rot E =

Plus en détail

Méthode de calcul par éléments finis

Méthode de calcul par éléments finis Professor Olek Zienkiewicz Conservatoire National des Arts et Métiers Région Centre-Val de Loire Ecole de calculs IN2P3 2015 Professeur OlekZienkiewicz Méthode de calcul par éléments finis Problématique!!!

Plus en détail

Modélisation numérique en mécanique: Des matériaux aux structures

Modélisation numérique en mécanique: Des matériaux aux structures Colloques STI Gymnases 2014 Modélisation numérique en mécanique: Des matériaux aux structures Joël Cugnoni Laboratoire de mécanique appliquée et d analyse de fiabilité Processus de conception mécanique:

Plus en détail

Conception et réalisation des systèmes automatiques

Conception et réalisation des systèmes automatiques Conception et réalisation des systèmes automatiques L'enseignement des mathématiques dans les sections de technicien supérieur en Conception et réalisation de systèmes automatiques se réfère aux dispositions

Plus en détail

Calcul déterministe du prix des options asiatiques

Calcul déterministe du prix des options asiatiques Exposé Premia, ENPC, 11 février 2004. Calcul déterministe du prix des options asiatiques François Dubois et Tony Lelièvre 1) Introduction 2) Modélisation mathématique 3) Cas d une volatilité nulle 4) Un

Plus en détail

Les auteurs. Avant-propos. Remerciements. Partie 1 Algèbre 1

Les auteurs. Avant-propos. Remerciements. Partie 1 Algèbre 1 Table des matières Les auteurs Avant-propos Remerciements v xvii xviii Partie 1 Algèbre 1 1 Espaces vectoriels, applications linéaires 3 I Bases........................................... 3 I.1 Combinaisons

Plus en détail

Résumé 02 : Matrices & Déterminants

Résumé 02 : Matrices & Déterminants http://mpbertholletwordpresscom Résumé 02 : Matrices & Déterminants Dans tout ce chapitre, K sera le corps R ou C 1 LES BASES 1 L opérateur L A Toute application linéaire de R p dans R n est l application

Plus en détail

Mécanique des milieux continus

Mécanique des milieux continus Mécanique des milieux continus Séance 3 : Déformations Guilhem MOLLON GEO3 2012-2013 Plan de la séance A. Tenseur gradient B. Dilatations, glissements, déformations C. Déplacements D. Description eulérienne

Plus en détail

INTRODUCTION AUX ELEMENTS FINIS

INTRODUCTION AUX ELEMENTS FINIS INTRODUCTION AUX ELEMENTS FINIS R. Fortunier Ecole des Mines de Saint-Etienne Centre SMS, UMR CNRS 5146 fortunier@emse.fr INTRODUCTION Modélisation physique et couplages Exemples d utilisation LA METHODE

Plus en détail

CSMA ème Colloque National en Calcul des Structures mai 2017, Presqu île de Giens (Var)

CSMA ème Colloque National en Calcul des Structures mai 2017, Presqu île de Giens (Var) CSMA 2017 13ème Colloque National en Calcul des Structures 15-19 mai 2017, Presqu île de Giens (Var) Optimisation topologique par lignes de niveaux : mise en œuvre non intrusive F.Bordeu 1, J. Cortial

Plus en détail

Simulation numérique, contexte

Simulation numérique, contexte Introduction à la Simulation Numérique Jérémie Gressier Septembre 21 1 / 41 Plan 1 Présentation 2 Différences Finies 3 Intégration d un problème de Cauchy 4 Conclusion 2 / 41 Simulation numérique, contexte

Plus en détail

SSNV126 - Éprouvette en traction-relaxation anisotherme avec le modèle VENDOCHAB

SSNV126 - Éprouvette en traction-relaxation anisotherme avec le modèle VENDOCHAB Titre : SSNV126 - Éprouvette en traction-relaxation anisot[...] Date : 02/06/2016 Page : 1/19 SSNV126 - Éprouvette en traction-relaxation anisotherme avec le modèle VENDOCHAB Résumé : Le modèle VENDOCHAB,

Plus en détail

Chapitre XII : Géométrie dans l espace

Chapitre XII : Géométrie dans l espace I - Positions relatives dans l espace 1) Positions relatives de droites et de plans Chapitre XII : Géométrie dans l espace Définition 1 : On dit que deux droites et de l espace sont coplanaires lorsqu

Plus en détail

Algèbre vectorielle. L objet et la place du cours dans le programme. Les objectifs généraux du cours

Algèbre vectorielle. L objet et la place du cours dans le programme. Les objectifs généraux du cours Statut provincial: 201-401 pondération: 3-2-3 bloc ministériel préalable: 064-536 Algèbre vectorielle L objet et la place du cours dans le programme Le cours Algèbre vectorielle (MAT 401) s adresse spécifiquement

Plus en détail

1.2 Notions de conductivité et de conservation

1.2 Notions de conductivité et de conservation Modélisation d un phénomène de diffusion J. Erhel Janvier 2014 1 Phénomène de diffusion voir http://www.breves-de-maths.fr/la-conduction-un-moteur-universel/ 1.1 Exemples de diffusion Le phénomène de diffusion

Plus en détail

4 points. U. Laval Dept. Math & Stat MAT-2910 Chapitre 5

4 points. U. Laval Dept. Math & Stat MAT-2910 Chapitre 5 4 points Chapitre 5 1 6 points Chapitre 5 2 8 points Chapitre 5 3 9 points Chapitre 5 4 10 points Chapitre 7 5 L erreur est par nature oscillante, et l utilisation d un grand nombre de points déconseillée.

Plus en détail

Université Pierre et Marie Curie-Paris 6 - Eléments de Mathématiques. Feuille d exercices n 4 : Calculus

Université Pierre et Marie Curie-Paris 6 - Eléments de Mathématiques. Feuille d exercices n 4 : Calculus Université Pierre et Marie Curie-Paris 6 - Eléments de Mathématiques Feuille d exercices n 4 : Calculus Dans ce qui suit, l espace euclidien de dimension 3 est rapporté à un repère orthonormé direct (O;

Plus en détail

Comparatif ancien et nouveau programme PSI / PSI

Comparatif ancien et nouveau programme PSI / PSI Comparatif ancien et nouveau programme PSI / PSI I OBJECTIFS DE FORMATION Les sous-paragraphes concernant le rôle de la pensée algorithmique et l emploi des calculatrices sont supprimés mais font l objet

Plus en détail

Calcul des structures par éléments finis. Antoine Legay Cnam-Paris

Calcul des structures par éléments finis. Antoine Legay Cnam-Paris Calcul des structures par éléments finis Antoine Legay Cnam-Paris 25-26 Table des matières I Introduction I. Outil d aide au dimensionnement I.2 Du réel au modèle mathématique mécanique 2 I.2. Problème

Plus en détail

Dynamique des gaz, volumes finis et moment cinétique

Dynamique des gaz, volumes finis et moment cinétique 6 Dynamique des gaz, volumes finis et moment cinétique Après avoir remarqué que les équations de la dynamique des gaz conservent le moment cinétique, nous proposons un nouveau schéma de volumes finis pour

Plus en détail

Ils permettent d'établir avec rigueur les écritures recherchées. Ils sont à compléter, en autonomie, au fur et à mesure des besoins et des cours.

Ils permettent d'établir avec rigueur les écritures recherchées. Ils sont à compléter, en autonomie, au fur et à mesure des besoins et des cours. OUTILS MATHEMATIQUES utilisés en SCIENCES DE L'INGENIEUR Ces notions indispensables constituent la base des outils à savoir utiliser aisément lors des études des systèmes et pour résoudre les problèmes

Plus en détail

Syllabus du Cours Algèbre Matricielle

Syllabus du Cours Algèbre Matricielle Syllabus du Cours Algèbre Matricielle Nom de l institution : INUQUA Enseignants : Code du cours : MAT100 Mathématiques générales 1 Description du cours Nombres réels : Relation d ordre, Relation d équivalence,

Plus en détail

Introduction à la simulation numérique

Introduction à la simulation numérique Introduction à la simulation numérique Edwige Godlewski et Alexandra Claisse Laboratoire Jacques-Louis Lions Université Pierre et Marie Curie - Paris 6 ENS, 23 avril 2008 Les étapes Modélisation (physique,

Plus en détail

Matrices. () Matrices 1 / 45

Matrices. () Matrices 1 / 45 Matrices () Matrices 1 / 45 1 Matrices : définitions 2 Calcul matriciel 3 Opérations élémentaires sur les lignes d une matrice 4 Transposition On va principalement travailler avec R Mais on peut remplacer

Plus en détail

Ingénierie numérique et simulation

Ingénierie numérique et simulation Ingénierie numérique et simulation Recherche de zéro Intégration Numérique Problème dynamique à une dimension Problème linéaire à plusieurs dimensions Recherche de zéro Résoudre f(x) = 0 Recherche de zéro

Plus en détail

ENSI 98 - Filière MP - MATHÉMATIQUES 2. Thème : Pseudo-inverse d une matrice - Méthode des moindres carrés discrets

ENSI 98 - Filière MP - MATHÉMATIQUES 2. Thème : Pseudo-inverse d une matrice - Méthode des moindres carrés discrets ENSI 98 - Filière MP - MATHÉMATIQUES 2 Thème : Pseudo-inverse d une matrice - Méthode des moindres carrés discrets PARTIE I - CONSTRUCTION D UNE MATRICE INVERSE A GAUCHE On suppose dans cette partie que

Plus en détail

Approximation hyperbolique de l équation de Vlasov uniquement en espace

Approximation hyperbolique de l équation de Vlasov uniquement en espace Approximation hyperbolique de l équation de Vlasov uniquement en espace Nhung PHAM avec Philippe HELLUY et Laurent NAVORET IRMA, Université de Strasbourg Strasbourg, le 14 février 2013 Nhung PHAM, Philippe

Plus en détail

Correction TD1 : Approximation de fonctions

Correction TD1 : Approximation de fonctions Grenoble INP Pagora ère année Analyse numérique 7 Correction TD : Approximation de fonctions Méthode des moindres carrés Exercice (régression linéaire pondérée). Soit le modèle de régression linéaire f(x,

Plus en détail

Description géométrique et éléments finis

Description géométrique et éléments finis Description géométrique et éléments finis 1 Les lignes et la description filaire - Segments de droite, - Coniques fermées, - Coniques ouvertes, - Courbes quelconques. - Courbe de Bézier polynômiale ou

Plus en détail

Chapitre V La méthode du pivot de Gauss et ses applications

Chapitre V La méthode du pivot de Gauss et ses applications Chapitre V La méthode du pivot de Gauss et ses applications I Présentation 1. Systèmes linéaires Problème : Résoudre les systèmes linéaires à n inconnues et p équations. où les sont les coefficients du

Plus en détail

Code_Aster. COMP003 Test de comportements spécifiques aux bétons. Simulation en un point matériel. Version 10. Résumé :

Code_Aster. COMP003 Test de comportements spécifiques aux bétons. Simulation en un point matériel. Version 10. Résumé : Titre : COMP003 - Test de comportements spécifiques aux bé[...] Date : 10/11/2011 Page : 1/8 COMP003 Test de comportements spécifiques aux bétons. Simulation en un point matériel Résumé : Ce test met en

Plus en détail

WTNV145 - Application d'une pression répartie sur les lèvres d'une jonction de fissure XFEM pour le cas hydromécanique

WTNV145 - Application d'une pression répartie sur les lèvres d'une jonction de fissure XFEM pour le cas hydromécanique Titre : WTNV145 - Application d'une pression répartie sur [...] Date : 06/06/2016 Page : 1/12 WTNV145 - Application d'une pression répartie sur les lèvres d'une jonction de fissure XFEM pour le cas hydromécanique

Plus en détail

6 Algorithmes pour les valeurs propres

6 Algorithmes pour les valeurs propres Notes de cours Algèbre Linéaire et Analyse Matricielle 3BIM INSA Lyon 2015-2016 v06122015 Ces notes de cours sont inspirées des livres de Algèbre des matrices de J Fresnel [1 et Numerical Linear Algebra

Plus en détail

h/2 Exercice 1 : élément à 3 nœuds pour la dynamique d une barre rectiligne

h/2 Exercice 1 : élément à 3 nœuds pour la dynamique d une barre rectiligne Promotion X 2006 COURS D ANALYSE DES STRUCTURES MÉCANIQUES PAR LA MÉTHODE DES ELEMENTS FINIS MEC 568) contrôle non classant 24 mars 2009, 2 heures) Documents autorisés : livre du cours ; documents et notes

Plus en détail

Chap.3 Electrostatique : Potentiel électrique et propriétés topographiques

Chap.3 Electrostatique : Potentiel électrique et propriétés topographiques Chap.3 Electrostatique : Potentiel électrique et propriétés topographiques 1. Potentiel électrostatique 1.1. Existence d un potentiel scalaire (relation locale E V) 1.2. Equation de Poisson Intérêt de

Plus en détail

SSNP111 - Passage des points de Gauss aux nœuds sur des éléments quadratiques

SSNP111 - Passage des points de Gauss aux nœuds sur des éléments quadratiques Titre : SSNP111 - Passage des points de Gauss aux nœuds su[...] Date : 23/10/2012 Page : 1/6 SSNP111 - Passage des points de Gauss aux nœuds sur des éléments quadratiques Résumé : Il s agit d un test de

Plus en détail