Projet Vallée Verte: valorisation des Déchets. Production (DIPP) Emmanuel RIQUELME

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet Vallée Verte: valorisation des Déchets. Production (DIPP) Emmanuel RIQUELME"

Transcription

1 Projet Vallée Verte: valorisation des Déchets Industriels Plastiques de Production (DIPP) Emmanuel RIQUELME Skander MANI EXPERTISE PEP ET INNOVATION Bellignat, TECHNOLOGIQUE 3 Juillet 2012 EN PLASTURGIE

2 I. Contexte et objectifs du projet II. État des lieux de la gestion des DIPP sur la Plastic Vallée III. Veille technologique sur le recyclage mécanique des déchets plastiques IV. Conclusion et perspectives p

3 1. Plasturgie et Recyclage Défis de la Plasturgie AMONT: approvisionnement en matières premières AVAL: concurrence des pays à bas coûts INTERNE: réglementation dont PRODUITS/DECHETS Recyclage des plastiques 2,5MT/ an de déchet dont 1MT collectées pour recyclage Valorisation matière: 60% export, 25% France 30% de DIPP MP recyclées = 40 à 80% prix MP «neuves» La valorisation des déchets plastiques par les plasturgistes = axe de progrès de la compétitivité des plasturgistes en France

4 2. Le projet Vallée Verte Contexte: Plastics Vallée =10% CA plasturgie en France Ecosystème unique en Europe avec 700 acteurs Progrès dans recyclage avec valorisation carottes injection/déchet monomatière Axe de progrès sur: DIPP valorisés par transformateurs hors Plastics Vallée, DIPP éliminés (fin CSDU Veyziat 2017) Objectifs: «Assurer la pérennité et le développement de la Plasturgie sur la PV» par: p Valorisation de la part du gisement de DIPP éliminé (CSDU Veyziat), Réorienté la part de DIPP valorisés à l extérieur vers les plasturgistes de la PV Favoriser le développement d une économie circulaire ou écologie industrielle et territoriale (échanges de flux)

5 3. Méthodologie Méthodologie Pha ase 1 Etat des lieux de la gestion des DIPP sur la Plastics Vallée Veille technologique gq sur le recyclage DIPP Préconisations (technologies et organisation) Acteurs et interactions Caractérisation du gisement de DIPP, Mode de gestion, coûts Evaluer les enjeux «matière» et financiers Technologies disponibles (stade industriel) Technologies innovantes (stade R&D) Identifier les solutions à déployer Insérer les technologies dans l écosystème acteul Construire un écosystème optimisé pour la valorisation des DIPP dans la PV Phase 2 Développement Validation et déploiement d un dun écosystème optimisé Projets R&D sur technologies innovantes Projets Ad»aptation tti» sur technologie mature Valider la rentabilité économique et faisabilité technique.

6 4. Echantillonnage Etat des lieux Panel d acteurs représentatifs des spécificités de la PV: Secteurs d activité, procédé(injection, extrusion) Acteurs de l ensemble de l écosystème Pondération Taille, visibilité des TPE/PME (80%des entreprises) ECOSYSTEME DE LA PLASTIC VALEE Pétrochimie Formulateurs Compounders Transformateurs Consommateurs Produits Déchets Post consommation Matières premières Produits Déchets Post production Prestataires déchets Collecteurs Tri Elimination Recycleur

7 5. Zone d étude Etat des lieux Construction d un échantillon représentatif de l écosystème Plasturgie de la Plastics Vallée Pour garantir la représentativité du panel, extension de la zone d étude

8 6. Bilan du diagnostic Etat des lieux Atouts Organisation en écosystème = un levier de stabilité Développement activité à hte valeur ajoutée: pièces techniques, Grands acteurs en lien avec sous traitants locaux Pole R&D/ Formation Présence d un CSDU de proximité Inconvénients Impacts concurrence des pays à bas coûts Résines techniques = qualité des MPR (complexité recyclage), Compétences recyclage PV = broyage. Régénération limitées Durée exploitation CSDU limitée (2017) + Hausse prévisible de la TGAP de 100% (+15-30% sur coût traitement total) Recyclage Utilisation de matières recyclées Recyclage interne systématique des carottes d injection, Capacité et intérêt pour augmenter conso de MPR. Recyclage externe: produits non conformes, Contrainte forte clients sur utilisation de MPR(secteur Recyclage difficile ( enfouissement): pièces avec inserts, automobile) purges, multi-matières, plastique transparents... Taille et pérennité des lots réduit les possibilités d utilisation Exportation des déchets recyclés (>50%) hors PV... Compoundage permet d améliorer la qualité et les Plastiques recyclés: broyé>régénéré propriétés des plastiques recyclés

9 7. Ecosystème actuel Etat des Lieux Formulateurs Compounders 540kT Transformateurs Produits 5kT Matières premières CSDU Veyziat Atelier recyclage Recyclage interne 35 kt Déchets Carottes Purges 2,5 kt (10%) Produits non conformes 13kT (90%) Monomatière 15kT(30%) 1,5kT Pièces avec inserts 2kT (30%) Bi(tri)-matière 1kT(40%) Produits décorés Déchets emballage Traitemen nt externe 6 kt 15kT Collecteurs Broyeurs Régénérateurs 1 kt 7,5kT Transformateurs hors Plastic Vallée <1kT (à façon) 75kT(à 7,5kT façon, vente) t)

10 III. Technologies de recyclage mécanique Vallée Verte Déchets plastiques Charges Types de valorisation Régénération matière Produits semi finis EXTRUSION MONOVIS EXTRUSION BIVIS PROMECO DURAPLAST NGR ONE STEP TECHNOVA PIM Technologies au stade industriel COREMA EXTRUSION RÉACTIVE

11 PIM (Powder Impression Moulding) Produits semi-finis Breveté par ERT et industrialisé par 2k Manufacturing Limited en 2009 Angleterre Déchets éh déchiquetés et lavés 80% de déchets plastiques mélangés (20% de liant) Un seul site de production fabrique panneaux/an = 6% de contreplaqués utilisés dans le secteur de construction = 6000 tonnes de déchets plastiques = 0.2% de déchet enfouis/an au UK. Avantages Mélanges complexes Technologie simple à mettre en place Substituant du contreplaqué Inconvénients Faible cadence de production Matériau hétérogène Mauvaises propriétés mécaniques

12 DURAPLAST Produits semi-finis Breveté par Duraplast Corporation en 1992 USA 1 ére extrudeuse mono vis (alimentation, plastification et homogénéisation) Ajout d additifs 2 ème extrudeuse mono vis (Homogénéisation mélange/additif) Pultrusion (roving) Avantages Mélanges complexes Bonne rigidité Diminuer l épaisseur des profilés Inconvénients Faible cadence de production Compatibilité renfort/matrice Imprégnation du renfort (forte viscosité de la matrice)

13 PROMECO Charges Société PROMECO advanced waste technology Italie Micronisation 90% de déchets plastiques mélangés (10% de liant) Déchets souillés issus du tri et du traitement de décharge d ordures ménagères Avantages Mélanges complexes Facile à implanter dans un local industriel sans aucun aménagement particulier Inconvénients Mélange hétérogène et de propriétés médiocres Nécessite l ajout lajout d un dun liant (10%)

14 Extrusion monovis Régénération matière Trémie Zone de plastification Zone de pompage Filière Zone d alimentation Collier chauffant La régénération matière par extrusion monovis peut être simple quand les plastiques sont constitués d'une seule résine (monomatière) Les déchets peuvent se présenter sous forme de mélanges de plusieurs polymères incompatibles entre eux Avantages Déchets monomatières Faible autoéchauffement Inconvénients Mélanges complexes Mauvaises dispersion et homogénéisation Convoyage de la matière Vis non modulaire Foureau

15 Extrusion monovis : NGR-One Step Tech. Régénération matière Nouvelle ligne de recyclage commercialisée par NGR en 2012 Autriche Déchiqueteur universel, distributeur et extrudeuse monovis combinés Un tiroir coulissant entrainé hydrauliquement presse le matériau contre les couteaux du déchiqueteur universelle : purge, profilés, corps creux, emballages... Le matériau déchiqueté est acheminé immédiatement par le moyen d un distributeur vers l extrudeuse monovis Avantages Monomatières Gains d espace et de 40% du coût de l énergie Transformation rapide et avec moins d arrêts Inconvénients Mélanges complexes Mauvaises dispersion et homogénéisation

16 Extrusion bivis Régénération matière Ajout d un copolymère + Charges et renforts Éléments à pas directe (convoyeur) Éléments à pas inverse (restrictif) Éléments malaxeurs Zone d alimentation Fusion Le transport solide en extrusion bivis a lieu grâce à l effet de déplacement positif des vis interpénétrées, qui agissent comme une pompe à engrenage Une vis modulaire est constituée d éléments indépendants que l on peut agencer pour constituer un profil Ecoulement à l état fondu Avantages Monomatières et mélanges simples Vis modulaires (t. de séjour..) Mélange dispersif et distributif Alimentation régulière Débit important Inconvénients Mélanges complexes Autoéchauffement Compatibilisation Applications à faible valeur ajoutée

17 Extrusion mono et bi-vis : COREMA Régénération matière Nouvelle ligne de recyclage commercialisée par EREMA en 2012 Autriche Déchiqueteur universel, distributeur et extrudeuse monovis combinés L extrudeuse tangentielle est alimentée continuellement La matière préparée et filtrée est introduite dans une bi vis corotatives et interpénétrées de Coperion La combinaison des savoir faire d ERMA derma et de Coperion a ouvert un vaste champ de préparation et de formulation des matières recyclées 6 Avantages Efficacité de malaxage et de dispersion des charges et renforts Alimentation régulière et tangentielle: débit 30% supérieur Pas de pré découpe nécessaires pour 95% des matières Inconvénients Mélanges complexes Autoéchauffement

18 Extrusion bivis : Technova Régénération matière Nouvelle ligne de recyclage commercialisée par TECHNOVA en 2012 Italie Extrudeuse bivis avec 3 zones de dégazages pour film LDPE/HDPE/PP Alterner les deux filtres grâce à un système à 2 tiroirs Les déchets d emballage multicouches sont de plus en plus présents, incluant des matières peu compatibles entre elles, avec de plus en plus de film étirable de très faible épaisseur posant des problèmes de séchageaprès lavage C est pour ces raisons que TECNOVA a mis au point cette nouvelle ligne de régénération équipée d une nouvelle bi vis avec un profil de vis très particulier 03 zones de dégazage permettant de traiter des matières avec un fort pourcentage d encre ou avec un taux d humidité supérieur à la moyenne Avantages Emballages multicouches Amélioration de la productivité de 20 à 25% Profil de vis adapté pour une meilleure homogénéisation Amélioration du dégazage Inconvénients Mélanges complexes Autoéchauffement

19 Extrusion bivis : Extrusion réactive Régénération matière In situ compatibilization (chemical reaction) Initiator Devolatilization Grafting of new chemical functions Le cotémodulable desextrudeusesbi vis ( t. de séjour), offre une plus large flexibilité d utilisation. Cela a ouvert la voie à d autres applications utilisant l extrudeuse bi vis en tant que réacteur chimique continu. Permet de fabriquer des matières offrant de nouvelles propriétés et nouvelles fonctions, comme greffer de nouvelles fonctions sur les chaines des polymères, adapter la rhéologie et les cinétiques de cristallisation du polymère issu du recyclage au procédé mise en forme de nouveaux produits Avantages Monomatières et mélanges simples Vis modulaires (t. de séjour..) Mélange dispersif et distributif Alimentation régulière Débit important Réacteur é chimique en continu Absence de solvant Inconvénients Mélanges complexes Autoéchauffement Contrôle difficile de la sélectivité de certains types de réaction

20 Produits éco-conçus Régénération matière Cesexemplesmontrentqu avecdusavoirfaireetun peu d imagination, on peut trouver des débouchés, à faible valeur ajoutée, pour les mélanges complexes de déchets plastiques

21 Et si on veut aller plus loin? Quelle technologie faut-il utiliser? III.? Composition et concentrations variables?? Polymères de différentes viscosités Polymères ayant des températures de fusion différentes Des mélanges de plus en plus complexes à recycler! Polymères immiscibles, incompatibles,

22 IV. Conclusion et perspectives Phase 1 Etat des lieux du recyclage des DIPP de la Plastics Vallée + Identification des technologies disponibles + Recherche et Développement des technologies innovantes = Construction d un écosystème optimisé de la Plasturgie dans la Plastics Vallée (économie circulaire)

23 2, rue Pierre et Marie Curie BP 1204 Bellignat Oyonnax Cedex France : +33 (0) : +33 (0) l EP Olivier GUERRIN PHOTOGRAPHE - LPKF Crédit photos : PE

Expertise et Innovation Technologique en Plasturgie

Expertise et Innovation Technologique en Plasturgie Expertise et Innovation Technologique en Plasturgie PEP 03 juillet 2012 BU Matériaux BU Matériaux ORGANISATION BU Mtéi Matériaux Laboratoire Développement Matériaux Recherche Formulation Compoundage Expertise

Plus en détail

Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing. Philippe Cassagnau

Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing. Philippe Cassagnau Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing Philippe Cassagnau Que dit Internet? http://mediamef.utt.fr Mise en forme des polymères: Approche thermomécanique de la plasturgie ANTEC, the plastic

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets

Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets Présentation d Ecoval Maroc 2 Sommaire Présentation d Ecoval Maroc Perception du Marché de déchets Objectifs de la plateforme Ecoval

Plus en détail

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET?

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Décembre 2010 En 2009, Eco-Emballages, ELIPSO et Valorplast se sont associés pour conduire une étude d évaluation des impacts environnementaux

Plus en détail

VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION

VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION 1 VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION Partenaires Centre technologique Construction et Aménagement Durable Centre technologique Industrie Energie Process

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

Les composites thermoplastiques

Les composites thermoplastiques Les composites thermoplastiques Définition Par définition, un thermoplastique (anglais :thermoplast) est un matériau à base de polymère (composé de macromolécules) qui peut être mis en forme, à l état

Plus en détail

SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES. www.sita.fr

SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES. www.sita.fr SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES www.sita.fr UN PARTENAIRE EXPERT POUR OPTIMISER LA GESTION DE VOS DEEE SITA DEEE a été créée

Plus en détail

technologie de séchage

technologie de séchage technologie de séchage we process the future Technologie de traitement LA TÂCHE Dans tous les domaines de l industrie, le séchage constitue une étape nécessaire du processus de traitement. Tous les produits

Plus en détail

ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84

ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84 ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS L exemple de l agence 13/84 Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84 Présentation Rappel de l engagement ISO 14001 de l ONF Quelques généralités sur la gestion

Plus en détail

TOILES 100 % éco*-conçues. pour l impression grand format

TOILES 100 % éco*-conçues. pour l impression grand format * Écologique TOILES 100 % éco*-conçues Nom du produit pour l impression grand format Pourquoi les produits CAPOVERDE TBR? Consommation annuelle Européenne : 1 900 Millions de M2 de bâches publicitaires.

Plus en détail

LES INSTALLATIONS FIXES. pierres naturelles sables et graviers recyclage

LES INSTALLATIONS FIXES. pierres naturelles sables et graviers recyclage LES INSTALLATIONS FIXES pierres naturelles sables et graviers recyclage Les installations fixes une ingénierie «Made in Autriche» Franz Wageneder ne pouvait pas imaginer en 1950, lorsqu il construisit

Plus en détail

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2014, toutes options Séries détaillées 2006 à 2015, Option Filières

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2014, toutes options Séries détaillées 2006 à 2015, Option Filières Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2014, toutes options Séries détaillées 2006 à 2015, Option Filières Présentation des prix de la reprise Page 1 Contenu du document La «Reprise des Matériaux»

Plus en détail

Créer des matériaux innovants

Créer des matériaux innovants FRD et CoDEM Le BATLAB s associent à travers le lancement d une offre de services de conseils et d études dans le domaine de la valorisation des matières végétales en matériaux dans le secteur du Bâtiment

Plus en détail

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2012, toutes options Séries détaillées 2006 à 2013, Option Filières

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2012, toutes options Séries détaillées 2006 à 2013, Option Filières Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2012, toutes options Séries détaillées 2006 à 2013, Option Filières Présentation des prix de la reprise Page 1 Contenu du document La «Reprise des Matériaux»

Plus en détail

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 I- ETUDE D UNE PHOTOGRAPHIE DE YANN ARTHUS-BERTRAND : Stockage d ordures dans la périphérie de Saint-Domingue en République dominicaine au cœur des Caraïbes Légende

Plus en détail

Les stages inter entreprises Vous trouverez dans ce catalogue le sommaire détaillé, les filières et les programmes condensés.

Les stages inter entreprises Vous trouverez dans ce catalogue le sommaire détaillé, les filières et les programmes condensés. Notre savoir-faire L ISPA centre de formation continue allie la pratique des métiers, l expertise pédagogique et la veille industrielle pour vous proposer des formations en cohérence avec vos besoins.

Plus en détail

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est)

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) GUIDE DES DÉCHETS Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) Référence : 10QSE1103 mise à jour Novembre 2010 PRÉAMBULE L aspect gestion des déchets, (Papier, Cartons, Cartouches d encres, Piles,

Plus en détail

- ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel. Acheteurs de l Etat, établissements publics, collectivités locales, hôpitaux

- ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel. Acheteurs de l Etat, établissements publics, collectivités locales, hôpitaux - ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel Les Achats doivent cultiver l idée que tout besoin peut donner lieu à une recherche d innovation Acheteurs de l Etat, établissements publics,

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS 19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 255 19.1 LES ORDURES MENAGERES ET EMBALLAGES MENAGERS RECYCLABLES La prestation de collecte des

Plus en détail

Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache

Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache COGEMA Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache Roger FANTON Chef des services QSSE Directeur Adjoint Journées SFRP, les 17 et 18 novembre 2005 COGEMA L'énergie, cœur

Plus en détail

2.5 Les bétons : fabrication et transport

2.5 Les bétons : fabrication et transport .5 Les bétons : fabrication et transport.5.1 - La fabrication du béton Avant d aborder la fabrication du béton, il n est pas inutile de rappeler qu il s agit d un matériau obtenu en mélangeant un ensemble

Plus en détail

Extraction Assistée par Ultrasons

Extraction Assistée par Ultrasons Extraction Assistée par Ultrasons Extraction par ultrasons au laboratoire Deux types d équipements à ultrasons sont couramment utilisés dans le laboratoire. Le premier est le bain de nettoyage à ultrasons

Plus en détail

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid Chapitre Les bétons courants.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid.7.1 - Le bétonnage par temps chaud 3 Granulats Les conditions climatiques lors de la mise en œuvre ont une grande influence sur

Plus en détail

P. VALLON - Retraitement en place à froid - Juillet 2009

P. VALLON - Retraitement en place à froid - Juillet 2009 à é Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire P. VALLON - Retraitement en place à froid - Juillet 2009 WWW.developpement-durable.gouv.fr Constitution

Plus en détail

LA GESTION DES DECHETS

LA GESTION DES DECHETS LA GESTION DES DECHETS AML BATIMENT Ensemble contribuons à protéger l environnement AML Bâtiment Page 1 LA GESTION DES DECHETS SUR LES CHANTIERS AML BATIMENT AML Bâtiment Page 2 SOMMAIRE POURQUOI CONNAITRE

Plus en détail

Thermal Value Excellence

Thermal Value Excellence Thermal Value Excellence Systèmes de détermination du point de goutte Excellence DP70 DP90 Points de goutte et de ramollissement Simple, normalisé, avec enregistrement vidéo Détermination du point de goutte

Plus en détail

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

Maximum Yield Technology. Maximum Yield Technolog technologie à rendement maximal

Maximum Yield Technology. Maximum Yield Technolog technologie à rendement maximal MYT Business Unit Zweckverband Abfallbehandlung Kahlenberg (ZAK) Bergwerkstraße 1 D-77975 Ringsheim Téléphone : +49 (0)7822 8946-0 Télécopie : +49 (0)7822 8946-46 E-mail : info@zak-ringsheim.de www.zak-ringsheim.de

Plus en détail

MAITEK SRL. Innovation technologique et respect pour l environnement - Traitement, recyclage et récupération des agrégats -

MAITEK SRL. Innovation technologique et respect pour l environnement - Traitement, recyclage et récupération des agrégats - MAITEK SRL Innovation technologique et respect pour l environnement - Traitement, recyclage et récupération des agrégats - MAITEK s.r.l. démarre ses activités en 1999 avec l objectif de développer des

Plus en détail

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux?

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Qu est-ce qu un Tout le monde produit des déchets dangereux via ses activités quotidiennes

Plus en détail

Nom de code du projet : Clean Power Recycle Association française : confidentiel (en cours de création) Industrie française : confidentiel (en cours

Nom de code du projet : Clean Power Recycle Association française : confidentiel (en cours de création) Industrie française : confidentiel (en cours Nom de code du projet : Clean Power Recycle Association française : confidentiel (en cours de création) Industrie française : confidentiel (en cours de création) Qui sommes nous? Jean Pierre Palier Président

Plus en détail

SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE

SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE CRIBLES SÉRIE SM CRIBLES À TROMMELS POUR UN CRIBLAGE OPTIMAL CRIBLES À TROMMELS Le trommel

Plus en détail

Performances Chez GMC, performances et exécution passent inéluctablement par le travail d équipe. Notre mission : unir nos forces pour vous aider à

Performances Chez GMC, performances et exécution passent inéluctablement par le travail d équipe. Notre mission : unir nos forces pour vous aider à Performances Chez GMC, performances et exécution passent inéluctablement par le travail d équipe. Notre mission : unir nos forces pour vous aider à atteindre vos objectifs. Centrale d automatisation GMC

Plus en détail

Nous sommes, nous grandissons, nous nous renouvelons... avec vous.

Nous sommes, nous grandissons, nous nous renouvelons... avec vous. To be ETA Nous sommes, nous grandissons, nous nous renouvelons... avec vous. Être en perpétuel devenir L internationalité nous appartient Des personnes sur qui compter La qualité dans notre ADN Souplesse:

Plus en détail

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Le plan doit être introduit en langue française ou néerlandaise. Les données sont reprises

Plus en détail

CYCLABAT. Création de filières industrielles de recyclage pour la construction et réalisation d un démonstrateur 6 juin 2013

CYCLABAT. Création de filières industrielles de recyclage pour la construction et réalisation d un démonstrateur 6 juin 2013 Proposition initiée par BERTIN et NOBATEK associés à OUATECO et EGERIS Construction CYCLABAT Création de filières industrielles de recyclage pour la construction et réalisation d un démonstrateur 6 juin

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

L ISOLATION EN POLYSTYRÈNE EXPANSÉ DANS LE BÂTIMENT UNE FILIÈRE ACTIVE POUR UNE ISOLATION DURABLE

L ISOLATION EN POLYSTYRÈNE EXPANSÉ DANS LE BÂTIMENT UNE FILIÈRE ACTIVE POUR UNE ISOLATION DURABLE L ISOLATION EN POLYSTYRÈNE EXPANSÉ DANS LE BÂTIMENT UNE FILIÈRE ACTIVE POUR UNE ISOLATION DURABLE Association française de l isolation en polystyrène expansé dans le bâtiment dossier de presse - 2014 L

Plus en détail

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion des déchets Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles

Plus en détail

Bonjour, NSE Services a bâti sa croissance autour de trois règles simples :

Bonjour, NSE Services a bâti sa croissance autour de trois règles simples : E-LETTER N 16 / OCTOBRE 2008 SOMMAIRE ÉDITORIAL PARTENARIAT HP NSE SERVICES : UNE ENTREPRISE CITOYENNE Notre site www.nse-groupe.com a fait l objet d une refonte. N hésitez pas à le consulter sous sa nouvelle

Plus en détail

Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE la Grâce aux étiquettes RFID Inotec et à solution UBI Cloud Track&Trace, SITA peut tracer à chaque instant les déchets à risque COMMUNIQUÉ DE PRESSE Filiale du Groupe Suez Environnement et Leader en France,

Plus en détail

Dossier de presse. Consommables d impression : Quelle place pour une alternative?

Dossier de presse. Consommables d impression : Quelle place pour une alternative? Consommables d impression : Quelle place pour une alternative? Quelle place pour une alternative? Les consommables d impression alternatifs ont l avantage d être plus économiques et plus écologiques (dans

Plus en détail

Débitmetre à Insertion Technology and simplicity run together La connaissance technique acquise grâce à des années d expérience dans le contrôle et la mesure des débits, alliée à la passion et au travail

Plus en détail

Plaque matrice pour la pelletisation de plastiques

Plaque matrice pour la pelletisation de plastiques Plaque matrice pour la pelletisation de plastiques Canaux chauffants intérieurs et surface coupante en métal dur Drs. Ing. J. D Düring et Ing. R. J. Jochems, Groep B.V. Intro La polymérisation de l'éthylène

Plus en détail

Méthode déchets. Peut s appliquer à tout type. Déchets. États-Unis.

Méthode déchets. Peut s appliquer à tout type. Déchets. États-Unis. ÉTUDE DE BENCHMARKING SUR LES DÉCHETS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES COÛTS ET SUR LES COÛTS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES DÉCHETS DES ENTREPRISES 6.RESOURCE MANAGEMENT : UNE ALTERNATIVE

Plus en détail

10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE

10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE ÉTUDE DE BENCHMARKING SUR LES DÉCHETS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES COÛTS ET SUR LES 10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE Type de

Plus en détail

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost

Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage. M. Prévost Technologie des contacteurs gaz liquide : cas des colonnes à plateaux et à garnissage M. Prévost Version V2/ nov 2006 Structure du cours Partie 1 : Introduction Partie 2 : Mise en contact de Gaz et de

Plus en détail

HUBER Procédé de flottation HDF

HUBER Procédé de flottation HDF HUBER Procédé de flottation HDF Traitement des eaux usées, récupération et recyclage de l eau grâce au procédé de flottation avec micro bulles d air Système anti-colmatage avec décanteur lamellaire The

Plus en détail

Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi

Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi Version 4.7 Simulation d Entreprise «Artemis» Monia Amami Franck Brulhart Raymond Gambini Pierre-Xavier Meschi p. 1 1. Objectifs et Contexte Général L objectif de la simulation d entreprise «Artemis» est

Plus en détail

Lecteur éditeur de chèques. i2200. Manuel utilisateur. Solutions de transactions et de paiement sécurisées

Lecteur éditeur de chèques. i2200. Manuel utilisateur. Solutions de transactions et de paiement sécurisées Manuel utilisateur Lecteur éditeur de chèques i2200 Solutions de transactions et de paiement sécurisées Ingenico 2200 Avant Propos Merci d avoir choisi le Lecteur Editeur de chèque nouvelle génération

Plus en détail

Construisons en aluminium pour les générations futures

Construisons en aluminium pour les générations futures Construisons en aluminium pour les générations futures La Haute Qualité Environnementale avec l aluminium Les qualités de l aluminium (résistance, légèreté, malléabilité, recyclabilité ) répondent aux

Plus en détail

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 L entreprise Professionnel dans la collecte, le traitement et la valorisation de déchets industriels depuis plus de 80 ans

Plus en détail

Explicatif acheteurs professionnels

Explicatif acheteurs professionnels Explicatif acheteurs professionnels DEFINITIONS Les cartouches compatibles et recyclées sont une alternative aux produits d origine. Elles ne sont pas développées par les fabricants d'imprimantes. Le

Plus en détail

Le partenaire de votre innovation technologique

Le partenaire de votre innovation technologique w w w.. s y n e r r v v i a i a. f. r f r Quelques chiffres Création en 2002 Association loi 1901 20 salariés 17 Ingénieurs et techniciens experts dans leurs domaines et présents dans les centres de compétences

Plus en détail

Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane

Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane Eco Emballages (1992) et Adelphe (1993) sont des sociétés agréées en charge de la gestion de la fin de vie des emballages ménagers pour le

Plus en détail

Coûts cachés des déchets,

Coûts cachés des déchets, N 67 - Juillet-Août 2013 C est le moment d agir Coûts cachés des déchets traquez-les! 07 > 08 CONTEXTE Les entreprises ignorent encore trop souvent le coût réel de leurs déchets. Or une meilleure analyse

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Votre correspondant : Romain CRESSON INRA Transfert Environnement Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Tel: +33 (0)4 68 46 64 32 Fax: +33 (0)4 68 42 51

Plus en détail

Analyse du cycle de vie. pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables

Analyse du cycle de vie. pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables Analyse du cycle de vie pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables Objectifs de l étude L Analyse du Cycle de Vie des PUNR* revêt trois objectifs principaux Apprécier l intérêt environnemental

Plus en détail

Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques.

Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Parole d experts Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Panel d experts autour de Prof. Eric PIRARD, ULg - GeMMe Avec le soutien de : Les déchets

Plus en détail

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Actualités Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Avril 2012 - Fiche n 1 Rédigée par Margot Liatard CCIR Champagne-Ardenne Qu est ce qu un déchet dangereux? Les déchets dangereux sont des déchets

Plus en détail

Sommaire ... PRESENTATION ... AGENCEMENT ... CLOISONS - PORTES ... ECLAIRAGE - DÉCORATION ... REVÊTEMENT ... RÉSINE DE SYNTHÈSE ...

Sommaire ... PRESENTATION ... AGENCEMENT ... CLOISONS - PORTES ... ECLAIRAGE - DÉCORATION ... REVÊTEMENT ... RÉSINE DE SYNTHÈSE ... d e n t a i r e e t m é d i c a l d e n t a i r e e t m é d i c a l Sommaire 4 5 6 7 8 9... PRESENTATION... AGENCEMENT... CLOISONS - PORTES 10 11... ECLAIRAGE - DÉCORATION 12 13... REVÊTEMENT 14 15...

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE 03/11/2011 Présentation CertiNergy 1 Sommaire Le partenariat entre la Fédération de la Plasturgie et CertiNergy Le dispositif

Plus en détail

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste De plus en plus, le traitement des biodéchets

Plus en détail

Appel à projets Economie Circulaire en Bretagne Année 2015

Appel à projets Economie Circulaire en Bretagne Année 2015 Appel à projets Economie Circulaire en Bretagne Année 2015 La Direction Régionale de l ADEME lance en 2015 un nouvel appel à projets concernant l économie circulaire portant sur différents volets thématiques

Plus en détail

Le règlement 1907/2006 CE (REACh)

Le règlement 1907/2006 CE (REACh) Le règlement 1907/2006 CE (REACh) Jérémie VALLET Présentation du 22 octobre 2010 1/34 Présentation REACH - Vendredi 22 octobre 2010 Sommaire de la présentation Le règlement L action de l Inspection des

Plus en détail

La diversité de nos fabrications et l esprit qualitatif appliqué à nos réalisations nous ont permis d évoluer en

La diversité de nos fabrications et l esprit qualitatif appliqué à nos réalisations nous ont permis d évoluer en Extrusion de matières plastiques Extrusion de matières plastiques Spécialisée dans l extrusion des matières plastiques, CHEMO TECHNIQUE est implantée depuis 1976 à Creutzwald. La diversité de nos fabrications

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE de l ECO-CONTRIBUTION APE

GUIDE PRATIQUE de l ECO-CONTRIBUTION APE Alliance pour Nature GUIDE PRATIQUE de l ECO-CONTRIBUTION APE Document à destination des entreprises metteurs en marché Version Janvier 2015 125, rue Aristide Briand 92300 Levallois Perret - Tél : +33

Plus en détail

Sujets de la présentation

Sujets de la présentation INNOSQUARE Platform Presentation 12.06.15 Pascal Bovet 1 Sujets de la présentation 1. Projet PICC à bluefactory 2. Interactions actuelles et futures 3. Organisation et infrastructures 4. Soutien de la

Plus en détail

Les plastiques en Débat

Les plastiques en Débat Les plastiques en Débat Que pensez-vous de l impact des plastiques sur notre environnement? Plutôt positif! Néfaste! Et si on lançait un vrai débat! Collège Raymond GUEUX 70700 GY Le Débat Depuis son invention

Plus en détail

Energies solaires et éoliennes

Energies solaires et éoliennes Energies solaires et éoliennes Les solutions d assemblage et d étanchéité Des solutions colles et mastics adaptées à vos besoins Sommaire Modules photovoltaïques 4-8 Collecteurs 9 Concentrateurs solaires

Plus en détail

À propos de Phenix Systems

À propos de Phenix Systems À propos de Phenix Systems L innovation, les délais de mise au point et de fabrication, la recherche d économies d énergie, de matières et de coûts, la qualité et la flexibilité constituent aujourd hui

Plus en détail

APPEL A PROJETS R&D 2015

APPEL A PROJETS R&D 2015 APPEL A PROJETS R&D 2015 CONTEXTE ET PRESENTATION L agrément de l éco organisme Eco TLC a été renouvelé pour six ans par l arrêté ministériel des ministères de l écologie et du redressement productif du

Plus en détail

LE DEVENIR DES EMBALLAGES TRIÉS

LE DEVENIR DES EMBALLAGES TRIÉS UN DOUTE? UNE QUESTION? LE DEVENIR DES EMBALLAGES TRIÉS LA COLLECTE DES SACS ET DES BACS JAUNES : Les agents de collecte ramassent une fois par semaine les sacs et bacs jaunes. Seuls les emballages et

Plus en détail

Atelier «Innovation et Société»

Atelier «Innovation et Société» Atelier «Innovation et Société» Journée de présentation AAP Andra,15 décembre Luis Aparicio, Direction R&D Andra Les installations à l arrêt ou en démantèlement en France Usines de retraitement de La Hague

Plus en détail

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Plan Introduction Les challenges de l industrie automobile

Plus en détail

Collecteur de distribution de fluide

Collecteur de distribution de fluide Collecteur de distribution de fluide Guide des applications Un sous-système prêt-à-monter Des sous-systèmes prêts-à-monter, disponibles en quelques semaines et non en quelques mois. Une conception testée

Plus en détail

SÉPARATEURS DE CONDENSATSS

SÉPARATEURS DE CONDENSATSS SÉPARATEURS DE CONDENSATSS ÉLIMINATION DES CONDENSATS, DE L AIR COMPRIMÉ L humidité naturellement contenue dans l air et les poussières atmosphériques aspirées par le compresseur se retrouvent après compression,

Plus en détail

Crédit : June et Sylvain Hitau

Crédit : June et Sylvain Hitau Crédit : June et Sylvain Hitau Géraldine Poivert Crédit : Zabou Carrière Jean-Charles Caudron Filières Responsabilité élargie du producteur Crédit : Antoine Doyen Édito Comme de nombreux produits, les

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre 21-211 Méthode Bilan Carbone - Rapport final - février 212 II. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE Page 6 Sommaire I. CONTEXTE III. ANNÉE DE REPORTING ET ANNÉE

Plus en détail

Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement

Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement Le papier recyclé la matière première respectueuse de l environnement LE VIEUX PAPIER RESTE ICI Innovateurs par tradition www.perlen.ch Aussi écologique que possible La société Perlen Papier a été fondée

Plus en détail

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons?

Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? LYCEE FENELON : démarche Qualycée en cours Quels sont les efforts réalisés à Fénelon pour contribuer au tri sélectif et à la valorisation des déchets que nous produisons? 16/03/2015 tri sélectif à Fénelon

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 950 collaborateurs Europe 157 agences 22 pays 5 710 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 3 950

Plus en détail

Hélène CHEUTIN. Master 2 ISMAG 2005-2006

Hélène CHEUTIN. Master 2 ISMAG 2005-2006 Hélène CHEUTIN Master 2 ISMAG 2005-2006 SRM ((Supplliierr Rellattiionshiip Managementt)) INTRODUCTII ION Les entreprises cherchent sans cesse à améliorer leurs performances et notamment à réaliser des

Plus en détail

Déchèteries du SYELOM. Mode d emploi pour les professionnels

Déchèteries du SYELOM. Mode d emploi pour les professionnels Déchèteries du SYELOM Mode d emploi pour les professionnels Sommaire Page Edito du Président 3 Qu est ce que le SYELOM? 4 Quels sont les professionnels 6 acceptés? Vous êtes professionnels? 7 Vous devez

Plus en détail

Introduction à l économie circulaire

Introduction à l économie circulaire Introduction à l économie circulaire Rémy Le Moigne 25 juin 2015 Agenda Les limites de l économie circulaire Les enjeux de l économie circulaire La mise en œuvre de l économie circulaire 2 Agenda Les limites

Plus en détail

SGE-auto. synchronisation physique de la Supply-Chain. Une innovation mondiale, labellisée EUREKA. Application Automobile

SGE-auto. synchronisation physique de la Supply-Chain. Une innovation mondiale, labellisée EUREKA. Application Automobile Fiche-offre inis SGE-auto synchronisation physique de la Supply-Chain avec un partenaire d Une innovation mondiale, labellisée EUREKA Justif Application Automobile Supprime les manquants Réduit les coûts

Plus en détail

KRANNICH SOLUTION ENERGIE PME - PMI. reduction de vos couts avec l'autoconsommation

KRANNICH SOLUTION ENERGIE PME - PMI. reduction de vos couts avec l'autoconsommation Tout pour la revolution. KRANNICH SOLUTION ENERGIE PME - PMI reduction de vos couts avec l'autoconsommation L ALTERNATIVE ELECTRIQUE INTELLIGENTE POUR LES PME - PMI GRACE AUX AVANTAGES DE L AUTOCONSOMMATION.

Plus en détail

Vallée Européenne des Matériaux et de l Energie

Vallée Européenne des Matériaux et de l Energie ACTION 5 : Poursuivre la dynamique d équipements et de laboratoires d excellence pour composants dotés de fonctionnalités nouvelles. La Lorraine dispose de forces de recherche exceptionnelles dans le domaine

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

2.2 Etablir un diagnostic stratégique. Documents annexes au PowerPoint

2.2 Etablir un diagnostic stratégique. Documents annexes au PowerPoint 1 2.2 Etablir un diagnostic stratégique Documents annexes au PowerPoint Document 1 Domaines concernés Exemples Facteurs politiques Politiques fiscales, budgétaire, monétaire, sociale Allègement exceptionnel

Plus en détail

Partie C1 «Déchets de boues et autres déchets organiques non dangereux produits en 2008»

Partie C1 «Déchets de boues et autres déchets organiques non dangereux produits en 2008» - Centre de tri ou déchèterie : catégorie à utiliser seulement si la destination finale n'est pas connue. Il s'agit en pratique d'une étape intermédiaire de collecte des déchets. Cette catégorie comprend

Plus en détail

Le 2 juin 2015 ECONOMIE CIRCULAIRE DES PAPIERS

Le 2 juin 2015 ECONOMIE CIRCULAIRE DES PAPIERS Le 2 juin 2015 ECONOMIE CIRCULAIRE DES PAPIERS Ecofolio, gouvernance et missions ECOFOLIO - CARTE D IDENTITE L Eco-organisme : Société par Actions Simplifiée (SAS) Une mission d intérêt général, sans but

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

14 Plaque plastique TABLEAU D AIDE AU CHOIX 518 CARTON ALVÉOLAIRE PLAQUE PLASTIQUE PLAQUES PLASTIQUES CARTON MOUSSE. Acrylique Extrudée.

14 Plaque plastique TABLEAU D AIDE AU CHOIX 518 CARTON ALVÉOLAIRE PLAQUE PLASTIQUE PLAQUES PLASTIQUES CARTON MOUSSE. Acrylique Extrudée. 14 Plaque plastique TABLEAU D AIDE AU CHOIX 518 PLAQUE PLASTIQUE PLAQUES PLASTIQUES 520 Acrylique Extrudée 520 - PMMA XT Transparent 520 - PMMA XT Opalin PVC Expansé 521 - Forex Classic 521 - Forex Print

Plus en détail