Importance des enzymes métaboliques et des transporteurs dans les interactions médicamenteuses

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Importance des enzymes métaboliques et des transporteurs dans les interactions médicamenteuses"

Transcription

1 Importance des enzymes métaboliques et des transporteurs dans les interactions médicamenteuses Dr Youssef Daali, PharmD, PhD Pharmacologie et Toxicologie Cliniques

2 The Practice of Medicine in 1892 If it were not for the great variability among individuals, medicine might as well be a science and not an art Sir William Osler ( )

3 Sources of Inter-individual Variability Dose Concentration Effect PK PD Environmental factors Genetic factors Food Enzymes (CYP450) Co-medications Transporters Pollution Receptors Individualized Therapeutics Genotyping Phenotyping

4 Bioavailability of drugs: Cyclosporine example Following nonparenteral administration of a drug, a significant portion of the dose may be metabolically inactivated in either the intestinal endothelium or the liver before it reaches the systemic circulation. Limits oral availability of highly metabolized drugs 100 % F = 27% portal Liver 27% Systemic circulation 51 % 8 % 14 %

5 Métabolisme et transport dans le foie et l intestin

6 Devenir d un médicament dans l organisme OATP Phase 0 Phase I Phase II Phase III O 2 ROH X X XOH XOR Monooxygénases Ex: UGT Ex: MRP P450 Ex: PGP XOH Phase IV XOR Cellule (hépatocyte) Elimination Phase I: fonctionnalisation Phase II: conjugaison (+ hydrophile) Phase III: expulsion de conjugués ou du produit parent (ex: mdr, MRP) : expulsion du xénobiotique inchangé ou conjugué

7 Métabolisme et transport dans les reins

8 Overview of transporters localisation Intestinal efflux: P-gp, MRP2, BCRP Intestinal uptake: OCT1, OATP-B, OATP-A Biliary excretion: P-gp, BCRP, MRP2, BSEP, MDR3 Hepatic uptake: OATP-A, -B, -C, -8, NTCP, OAT1, OCT1 PO dosing IV administration Brain transport: P-gp, BCRP, MRP2 OAT3 (OATP-A, MCT) Intestine Vascular space Liver Brain Kidney Interstitial space Fecal excretion Renal secretion: OAT1-3, OCT2, MRP2, MRP4, P-gp Urinary excretion Renal reuptake: OATP-A, PepT2 Transporters contribute to the absorption, distribution and elimination of drugs, metabolites, various endogenous molecules, vitamins, and nutrients Tissue entry of drugs can be either facilitated or hindered by transporters

9 Tissue localization of enzymes Extrahepatic microsomal enzymes (oxidation, conjugation) Hepatic microsomal enzymes (oxidation, conjugation) Hepatic non-microsomal enzymes (acetylation, sulfation,gsh, alcohol/aldehyde dehydrogenase, hydrolysis, ox/red)

10 General Pathways of Xenobiotic Biotransformation Phase I (functionalization) reactions: oxidations and reductions (non exhaustive list) Cytochrome P450s, flavin-containing monooxygenases (FMOs), hydroxylases, lipooxygenases, cyclooxygenases, peroxidases, mononamine oxidases (MAOs)and various other oxidases, various reductases, NAD-and NADP-dependent alcohol dehydrogenases, aldehyde dehydrogenases, steroid dehydrogenases, dehalogenases, etc. Phase II (conjugation) reactions: transfer chemical moieties to water-soluble derivatives UDP glucuronosyltransferases,gsh S transferases, sulfotransferases, acyltransferases,glycosyltransferases, glucosyltransferases, transaminases, acetyltransferases, methyltransferases, etc. Hydrolytic enzymes Glycosylases, glycosidases, amidases,glucuronidases, paraoxonases, carboxylesterases, epoxide hydrolase and various other hydrolases, acetylcholinesterases and various other esterases

11 Répartition quantitative des CYP hépatiques et contribution au métabolisme médicamenteux 30% 10% 2C9 20% 2B6 5% 2C19 5% 2% 2D6 5% 1A2 10% 2E1 10% autres 5% 3A 40% 55%

12 Sources of variability of CYPs activity Genetic polymorphisms Environmental factors: inducers, inhibitors, disease, pollution, smoking, Multiple P450 s can catalyze same reaction (lowest K m is predominant) A single P450 can catalyze multiple pathways

13

14 Codeine intoxication in UM of CYP2D6 with DDI Codeine for cough 25 mg 3 x/day UM for CYP2D6 and CYP3A inhibition Acute renal failure Accumulation of morphine and metabolites coma and respiratory depression 20 to 80 fold higher concentration of moprhine and metabolites

15 Méthodes: les techniques d étude du métabolisme in vitro technique avantages désavantages Microsomes du foie humain - Faciles à préparer - simple utilisation - stockés à -80 C pendant plusieurs années - Faible activité des enzymes de phase II - Incubations courtes - pas pour les études d induction Cellules recombinantes - Identification et confirmation de l implication des isozymes individuels Lignées cellulaires - Culture cellulaire simple - Durée de vie non-limitée - Etudes d induction possibles - Onéreux -Temps de préparation relativement long Hepatocytes - modèle proche de la situation in vivo - maintenus quelques jours en culture - croissance inefficace in vitro - préparation à partir du tissus hépatique frais -disponibilité de tissus humains Coupes de foie - bonne représentation de la situation in vivo - enzymes de phase I et phase II - Diminution rapide des niveaux de CYPs -disponibilité de tissus humains

16 Méthodes: préparation des microsomes et incubations

17 Principales Familles de Transporteurs Solute carrier transporters (SLC22A gene) membres Organic anion transporters (OATs) Organic cation transporters (OCTs) ATP binding cassette proteins family (ABC gene) ABCB1: MDR, P glycoprotéine (P gp) ABCC2 (MRP2), ABCC4 (MRP4), ABCC6 (MRP6): Multidrug resistance proteins ABCG2 (BCRP): Breast cancer resistance protein

18 Pgp: Polymorphisme génétique P-glycoprotéine codée chez l humain par le gène ABCB1 (MDR1) (chromosome 7 (7q21)) Espèces Humain Souris, rat Gène(s) ABCB1 abcb1a (mdr1a) et abcb1b (mdr1b) Plus d une centaine de «single nucléotide polymorphisms» (SNPs) identifiés à ce jour C3435T (exon 26) G2677T (exon 21) C1236T (exon 12) Polymorphisme génétique et variabilité d expression : Génotype C3435T Taux de P-gp rénale et intestinale 1.5x et 2x inférieurs chez volontaires TT par rapport aux CC Siegmund M et al. J Am Soc Nephrol 2002;13: ; Hoffmeyer S et al. Proc Natl Acad Sci 2000; 97:3473-8

19 Polymorphisme génétique (suite) Variabilité inter-ethnique Fréquences de génotype du polymorphisme ABCB1 C3435T dans populations d origines ethniques différentes Fromm MF. Adv Drug Deliv Rev 2002; 54:

20 Effect of Pgp Genetic Polymorphism and DDI on digoxin PK Digoxine 0.25mg/j Digoxine (1mg)/Rifampicine (600mg) per os P=0.006 Paramètre Contrôle Rifampicine C max (ng/ml) AUC (0-144h) (ng.h/ml) 5.4 ± ± ± 0.7 a 38.2 ± 12.4 b a P<0.001; b P<0.005 Greiner B et al. J Clin Invest 1999;104: Corrélation entre génotype ABCB1(C3435T) et concentrations plasmatiques Cmax de digoxine (per os) au steady-state chez le volontaire sain (n = 14) Hoffmeyer S. et al. PNAS 2000;97:3473-8

21 The effect of hyperforin on irinotecan therapy. Pgp Pgp Meijerman I et al. The Oncologist 2006;11: by AlphaMed Press

22 Le modèle Caco-2 Lignée cellulaire dérivée de l adénocarcinome colorectal humain Mise en culture de jours Restriction paracellulaire appropriée Surexpression de la P-glycoprotéine Différenciation en monocouches confluentes polarisées Etude du transport bidirectionnel Modèle in vitro recommandé par la FDA Identification de substrats, inhibiteurs et inducteurs de la P-glycoprotéine US Food and Drug Administration 2006; Sun H et al. Expert Opin Drug Metab Toxicol 2008; 4(4):

23 Critères de validation du modèle Caco-2 Littérature Restriction paracellulaire (mesure des TEERs) (Fonctionnalité de la P-gp par le biais d un substrat contrôle) Critères de validité établis dans notre laboratoire Différenciation et intégrité des monocouches cellulaires Caractérisation morphologique des monocouches cellulaires Mesure des TEERs et du transport paracellulaire du [ 3 H]-mannitol Expression et fonctionnalité de la P-glycoprotéine Western Blot Interaction avec la P-gp de substrats contrôles

24 Validation du modèle Caco-2 Différenciation des monocouches cellulaires Méthode Résultats Microscopie électronique (TEM): Fixation dans glutaraldehyde 2% Coupe transversale Post-fixation dans tétroxyde d osmium 1% Déshydratation via différents gradients d éthanol Fixation dans de l Epon 812 Examination sous microscope électronique Microvillosités Jonctions serrée Desmosome Interdigitations 0. 5 µ m Noyau Monocouches cellulaires (21j) Kanaan M. et al. Curr Drug Metab 2008; 9:144-51

25 Validation du modèle Caco-2 (suite) Intégrité des monocouches cellulaires Méthodes Résultats Ι/ Résistances transépithéliales Ω.cm 2 Ohmmètre Millicell-ERS ΙΙ/ Passage paracellulaire du [ 3 H]-mannitol < 1% Insert Transwell Costar Löscher W et Potschka H. Nat Rev Neurosci 2005;6: ; Kanaan M. et al. Curr Drug Metab 2008; 9:144-51

26 Validation du modèle Caco-2 (suite) Expression de la P-gp Méthode Résultat Western Blot Lysat des cellules Séparation de 10ug de protéines totales par SDS/Page et blotted sur membrane de nitrocellulose Incubation des membranes avec anticorps monoclonal anti-humain MDR1 (C219) suivi d un anticorps secondaire HRP-conjugué Detection de la protéine immunoréactive par ECL-Hyperfilm 170 kd A B C A: cellules non-soniquées B: cellules soniquées C: supernageant Kanaan M. et al. Curr Drug Metab 2008; 9:144-51

27 Validation du modèle Caco-2 (suite) Fonctionnalité de la P-gp Transport transepithélial de substrats contrôles (rhodamine et digoxine) Modèle d expérimentation Calculs Coefficient apparent de perméabilité (P app ) P-gp P app (cm/s) = (dq / dt) / (A x Co x 60) Substrat de la P-gp Papp(B-A) / Papp(A-B) > 2 A-B : lumière intestinale compartiment sanguin ou compartiment sanguin SNC B-A : compartiment sanguin lumière intestinale ou SNC compartiment sanguin En présence d un inhibiteur de la P-gp Papp(A-B) Papp(B-A) Artursson P. J Pharm Sci 1990;79:476-82; Karlsson J et al. Br J Pharmacol 1993;110:

28 Validation du modèle Caco-2 (suite) Fonctionnalité de la P-gp Transport transepithélial de substrats contrôles Rhodamine 123 (5µM) Digoxine (5µM) ph 6.8/7.4 ph 7.4/7.4 ph 6.8/7.4 ph 7.4/7.4 * * * * Quantité transportée (pmol/cm 2 /3h) * * * * Quantité transportée (pmol/cm 2 /3h) * * * * Contrôle +Cyclosporine Contrôle +Cyclosporine Kanaan M. et al. Curr Drug Metab 2008; 9: Transport A-B 0 0 Contrôle +GF Contrôle + GF Transport B-A ; *P<0.01

29 Exemples de substrats de la Pgp Classe médicamenteuse Substrats Agents de diagnostic Antagonistes des réc. H1 Antagonistes des réc. H2 Anthelminthiques Anti-arhythmiques Antibiotiques Anticancéreux Antidépresseurs Anti-émétiques Anti-épileptiques Rhodamine-123 Fexofénadine Ranitidine Ivermectine Digoxine Erythromycine Doxorubicine Amitryptiline Dompéridone Carbamazépine Antifongiques Antigoutteux Anti-hypertenseurs Antimalariques Antipsychotiques Anti-VIH Glucocorticoïdes Hypolipémiants Immunosuppresseurs Opioïdes Itraconazole Colchicine Céliprolol Méfloquine Olanzapine Indinavir Dexaméthasone Pravastatine Tacrolimus Morphine

30 Modulateurs de la Pgp Inhibiteurs 1 ère génération : Clarithromycine, ciclosporine A, érythromycine, kétoconazole, quinidine, sirolimus, tacrolimus, tamoxifène, vérapamil, jus de pamplemousse 2 ème génération : PSC-833 (valspodar), VX-710 (biricodar) 3 ème génération : GF (elacridar), LY (zosuquidar), R (laniquidar), XR9576 (tariquidar) Inducteurs Carbamazépine, dexaméthasone, rifampicine, millepertuis («Saint-John Wort»)

31 Polymorphisme du OATP1B1 rs Number Nucleotide change Caucasians variant allele frequency Function rs c.521t>c 8-20% Reduced activity rs c.388a>g 30-45% In-vitro (reduced activity) rs c.463c>a 13-23% no change rs c.1929a>c 3-9%??

32 Impact of OATP1B1 polymorphism on Statin PK and side effects c.521t>c N Engl J Med 2006, 359:

33 Impact of OATP1B1 genetic polymorphism on statins PK R Elsby, CPT 2012

34 Impact of OATP1B1 and CYP3A inhibition on statins PK R Elsby, CPT 2012

35 Statins and DDI R Elsby, CPT 2012

36 Fruits Drugs interactions via intestinal OATP transporters Graprfruit juice Orange juice Apple juice Dolton CPT 2012

37 Exemples de substrats du OATP1B1 Substances endogène: Acides biliaires, eicosanoides, bilirubin, thromboxane A2, etc. Antibiotiques: rifampicine, cefazolin, benzylpenicilline, etc. Anticancéreux: SN-38, Pazopanib, Gimatecan, etc. HIV: darunavir, lopinavir, saquinavir, etc. antihypertenseurs: Bosentan, Enalapril, Valsartan, Olmesartan, etc. Autres: Methotrexate, fexofenadine, sirolimus, troglytazone, etc.

38 Exemples d inhibiteurs du OATP1B1 Inhibitor IC 50 or K i μm Darunavir 3.1 Atazanavir 1.5 Atorvastatin 0.87 Bromocriptine 0.7 Clarithromycin Cyclosporine Estradiol 3.3 Estropipate 0.06 Hyperforin 0.82 Ketoconazole 19.2 Lopinavir 0.5 Paclitaxel 0.03 Pazopanib 0.79 Rifampin Ritonavir Rosiglitazone 6.0 Saquinavir Sildenafil 1.5 Sirolimus 6.49 Tacrolimus

39 Expression of OATPs in HeLa Cells Using Vaccinia-Based Transfection System Utilizes the highly efficient bacteriophage T7 RNA polymerase Modular system for evaluating uptake transporters; only one cell line to passage No need to establish range of stably transfected cells for each transporter Lipofectin (positively charged) Plasmid with OATP-X cdna (negatively charged) 1. Plasmid containing OATP-X cdna and viral promoter successfully carried into the cell by lipofectin 2. Expression of OATP-X within hrs post-infection by vaccinia virus ptm1 T7 OATP-X - HeLa Cell Membrane (net negative charge) T7 Polymerase OATP-X expressing HeLa cell

40 Expression of OATP-A in HeLa Cells Using Vaccinia-Based Transfection System Fexofenadine uptake, pmol.mg protein [ 14 C]-Fexofenadine Uptake over Time OATP-A Vector Control Time, minutes Figure courtesy of Richard B. Kim

41 Ex-vivo study of DDI between Gd-BOPTA and Rifampicin Rifampicine Hepatic uptake rate Drug-drug interactions Gd-BOPTA OATP1B1/1B3 Sinusoid Efflux back to sinusoids MRP3/4 Hepatic concentrations of competing drugs Hepatocyte Gd-EOB-DTPA Drugs Biliary excretion rate Drug-drug interactions MRP2 Retrieval Daali Y et al BJP 2013 Rifampicine Bile canaliculus

42 BOPTA transport through hepatocytes Daali Y et al BJP 2013

43 BOPTA transport through hepatocytes 0 um Rif 100 um Rif Daali Y et al BJP 2013

44 Daali Y et al BJP 2013

45 Conclusions Comme les enzymes du métabolisme, les transporteurs d influx et d efflux jouent un rôle important dans la variabilité de réponse aux médicaments. Des modèles in-vitro, ex-vivo ou in-vivo sont disponibles pour la caractérisation des transporteurs. Synergie entre les enzymes du métabolisme et les transporteurs d influx et d efflux pour la prise en charge des médicaments ou substances endogènes. Manque d études cliniques démontrant l impact du polymorphisme génétique et des interactions médicamenteuses aux niveau des transporteurs.

Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses?

Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses? Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses? Dr Stéphanie Chhun, Pharmacologue (Hôpital Universitaire Necker Enfants-Malades) Pr Stéphane Mouly, Interniste (Hôpital Lariboisière)

Plus en détail

Vers l individualisation des prescriptions en oncologie : rôle du génome constitutionnel

Vers l individualisation des prescriptions en oncologie : rôle du génome constitutionnel Vers l individualisation des prescriptions en oncologie : rôle du génome constitutionnel Jacques Robert I NSERM U916 I nstitut Bergonié Université de Bordeaux Le génome constitutionnel 3 milliards de paires

Plus en détail

Introduction à la pharmacocinétique

Introduction à la pharmacocinétique Introduction à la pharmacocinétique Disponible sur le site http://physiologie.envt.fr/spip/spip.php?article117 Céline Laffont c.rousset@envt.fr Fév. 2011 Essais cliniques classiques Boîte noire Effets

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT AbbVie 250 mg, comprimé pelliculé 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque comprimé pelliculé contient 250 mg de dasabuvir

Plus en détail

VIH & Interactions Médicamenteuses

VIH & Interactions Médicamenteuses VIH & Interactions Médicamenteuses L ABC en quizz K. De Heller & M.Cavassini MIN-IAL, le 21 avril 2005 Ce que je ne vais pas aborder Les interactions médicamenteuses entre les différents antirétroviraux!!!

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE : Initier et ajuster la pharmacothérapie hypolipémiante en prédialyse. Série : 2000 N 2097. Date de mise en vigueur: Mai 2012

ORDONNANCE COLLECTIVE : Initier et ajuster la pharmacothérapie hypolipémiante en prédialyse. Série : 2000 N 2097. Date de mise en vigueur: Mai 2012 ORDONNANCE COLLECTIVE : Initier et ajuster la pharmacothérapie hypolipémiante en prédialyse Sommaire : Initier et assurer la prise en charge de la pharmacothérapie hypolipémiante chez un usager évalué

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux Les Nouveaux Anticoagulants Oraux EPU AMEDYG 15 mai 2013 Dr Benjamin MANEGLIA 20 Bd Jean PAIN 38000 GRENOBLE bmaneglia@orange.fr Plan * Rappels sur les AVK * Hémostase Cascade de la coagulation * Le rivaroxaban

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences?

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Emmanuel Andrès Service de Médecine Interne Diabète et Maladies métabolique Clinique Médicale B - CHRU de Strasbourg Remerciements au Professeur

Plus en détail

Traitement par le rivaroxaban en anesthésiologie

Traitement par le rivaroxaban en anesthésiologie Traitement par le rivaroxaban en anesthésiologie Version compacte des recommandations du groupe d experts «Rivaroxaban and anesthesiology» Version compacte de l édition révisée en novembre 2013* *Toutes

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants Les nouveaux anticoagulants Dabigatran le plus avancé : Inhibiteur direct de la thrombine. Rely 18000 patients. 2 prises 2 dosages. L'un plus efficace l'autre moins dangereux Rivaroxaban : Inhibiteur Xa.

Plus en détail

Suivi thérapeutique des médicaments antirétroviraux: Aspects pharmacologiques et pharmacogénomiques

Suivi thérapeutique des médicaments antirétroviraux: Aspects pharmacologiques et pharmacogénomiques Suivi thérapeutique des médicaments antirétroviraux: Aspects pharmacologiques et pharmacogénomiques PD Dr Laurent Decosterd, PhD Laboratoire de la Division de Pharmacologie clinique CHUV Lausanne ARL,

Plus en détail

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Lépirudine REFLUDAN o Désirudine

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT INCLUANT LES RENSEIGNEMENTS POUR LES PATIENTS SUR LES MÉDICAMENTS

MONOGRAPHIE DE PRODUIT INCLUANT LES RENSEIGNEMENTS POUR LES PATIENTS SUR LES MÉDICAMENTS MONOGRAPHIE DE PRODUIT INCLUANT LES RENSEIGNEMENTS POUR LES PATIENTS SUR LES MÉDICAMENTS Pr DAKLINZA MC Comprimés de daclatasvir à 30 mg et à 60 mg (sous forme de dichlorhydrate de daclatasvir) Agent antiviral

Plus en détail

Traitements Hypolipémiants

Traitements Hypolipémiants Chapitre 14 Traitements Hypolipémiants Item 132 : Angine de poitrine et infarctus du myocarde Plan Introduction 1. les statines 2. les fibrates Introduction Traiter une dyslipidémie revient le plus souvent

Plus en détail

Bêta-oxydation des acides gras

Bêta-oxydation des acides gras O C N C 2 O C 2 SO 3 O O acide taurocholique O C N C 2 COO O O O acide glycocholique Figure.2 Structure d un sel biliaire formé par conjugaison entre un acide biliaire (ici l acide cholique) soit avec

Plus en détail

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NACO) dans la maladie thrombo embolique veineuse INTRODUCTION Thrombose veineuse

Plus en détail

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Apixaban, Dabigatran, Rivaroxaban Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046 et CIC 9301 INSERM-CHRU, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

CELLINE. Bioréacteur à usage unique pour une expression efficace des protéines

CELLINE. Bioréacteur à usage unique pour une expression efficace des protéines CELLINE Bioréacteur à usage unique pour une expression efficace des protéines Une technologie à double compartiment Nutriments Déchets Glucose Glutamine Lactate Ammonium Compartiment du milieu de culture

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT

MONOGRAPHIE DE PRODUIT MONOGRAPHIE DE PRODUIT Pr MULTAQ Comprimés de dronédarone 400 mg de dronédarone (sous forme de chlorhydrate de dronédarone) Antiarythmique Code ATC : C01BD07 sanofi-aventis Canada Inc. Date de révision

Plus en détail

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux Anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Ximélagatran EXANTA o Désirudine

Plus en détail

Les microarrays: technologie pour interroger le génome

Les microarrays: technologie pour interroger le génome Les microarrays: technologie pour interroger le génome Patrick DESCOMBES patrick.descombes@frontiers-in-genetics.org Plate forme génomique NCCR Frontiers in Genetics Université de Genève http://genomics.frontiers-in-genetics.org

Plus en détail

Hématologie biologique. Faculté de Médecine Paris Descartes

Hématologie biologique. Faculté de Médecine Paris Descartes Nouveaux anti thrombotiques Dr. Isabelle GOUIN-THIBAULT Hématologie biologique Groupe Hospitalier Hôtel Dieu Cochin Faculté de Médecine Paris Descartes Nouveaux anticoagulants Faut-il une surveillance

Plus en détail

Anticoagulants oraux non AVK :

Anticoagulants oraux non AVK : Journées Médicales de Strasbourg 15 16 novembre 2014 Anticoagulants oraux non AVK : espoirs, réalitr alités s et déceptions d? Dr Boris Aleil Cabinet de Cardiologie Hochfelden Inserm UMR_S949 EFS Alsace

Plus en détail

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj. Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.ehr052 Pr JC Deharo, CHU Marseille La fibrillation auriculaire Feinberg WM et al. Arch Intern

Plus en détail

Le VIH et votre foie

Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Que dois-je savoir au sujet de mon foie? Votre foie joue un rôle incroyablement important. Il filtre votre sang en éliminant les substances nocives (toxiques)

Plus en détail

L immunoenzymologie. Technique puissante couramment utilisée e en recherche et en diagnostic cificité des anticorps pour leurs nes

L immunoenzymologie. Technique puissante couramment utilisée e en recherche et en diagnostic cificité des anticorps pour leurs nes L immunoenzymologie Technique puissante couramment utilisée e en recherche et en diagnostic Basée e sur la très s grande spécificit cificité des anticorps pour leurs antigènes nes Test qualitatif Détection

Plus en détail

Influence des polymorphismes génétiques sur la variabilité de la réponse aux opioïdes

Influence des polymorphismes génétiques sur la variabilité de la réponse aux opioïdes Douleur analg. DOI 10.1007/s11724-013-0358-4 ARTICLE DE SYNTHÈSE / REVIEW ARTICLE DOSSIER Influence des polymorphismes génétiques sur la variabilité de la réponse aux opioïdes Influence of genetic polymorphisms

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants en 2012

Les nouveaux anticoagulants en 2012 Les nouveaux anticoagulants en 2012 Actualités thérapeutiques 1 er décembre 2012 Dr Jérôme CONNAULT Service de Médecine Interne Hôtel-Dieu CHU de Nantes jerome.connault@chu-nantes.fr Pourquoi de nouveaux

Plus en détail

RELPAX. hydrobromure d élétriptan

RELPAX. hydrobromure d élétriptan RELPAX hydrobromure d élétriptan * Pharmacocinétique * Toxicologie * Formulation galénique * Essais cliniques * Conclusion * Pharmacocinétique * Toxicologie * Formulation galénique * Essais cliniques *

Plus en détail

Meloxidolor 5 mg/ml solution injectable pour chiens, chats, bovins et porcins

Meloxidolor 5 mg/ml solution injectable pour chiens, chats, bovins et porcins 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE Meloxidolor 5 mg/ml solution injectable pour chiens, chats, bovins et porcins 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Un ml contient: Principe actif: Méloxicam

Plus en détail

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Nouveaux Anticoagulants Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Plan Petit rappel d hémostase Anticoagulant oraux classiques Les nouveaux anticoagulants (NAC) Dosage? Comment passer de l'un à l'autre

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT

MONOGRAPHIE DE PRODUIT MONOGRAPHIE DE PRODUIT Pr Xtandi MD Capsules d enzalutamide 40 mg Antiandrogène (L02BB04) Astellas Pharma Canada, Inc. Markham (ON) L3R 0B8 N o de contrôle : 177983 Date d approbation initiale : 28 mai

Plus en détail

Ecarin = highly puridied metalloprotease isolated from the venom ot Echis carinatus.

Ecarin = highly puridied metalloprotease isolated from the venom ot Echis carinatus. Atlernative Ecarin Clotting Time Ecarin = highly puridied metalloprotease isolated from the venom ot Echis carinatus. Generation of meizothrombin (Ecarin + prothrombin), insensitive to heparin. Able to

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique?

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Références : Pr Samama Journée de Biologie Praticienne Décembre 2011 I. Gouin-Thibault Journée de Biologie Clinique 2012

Plus en détail

Stress osmotique et activation des MAP Kinases ERK1/2 chez les hépatocytes de turbot, Scophthalmus maximus

Stress osmotique et activation des MAP Kinases ERK1/2 chez les hépatocytes de turbot, Scophthalmus maximus Stress osmotique et activation des MAP Kinases ERK1/2 chez les hépatocytes de turbot, Scophthalmus maximus : implication des voies de signalisation intracellulaire du processus de RVD. Audrey Fouchs Confrontées

Plus en détail

Chaque comprimé pelliculé contient du chlorhydrate de rilpivirine équivalent à 25 mg de rilpivirine.

Chaque comprimé pelliculé contient du chlorhydrate de rilpivirine équivalent à 25 mg de rilpivirine. Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire qui permettra l identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable

Plus en détail

Les anticoagulants oraux directs

Les anticoagulants oraux directs Les anticoagulants oraux directs Pr Nadine Ajzenberg Département d hématologie et d Immunologie Biologiques Hôpital Bichat, Paris nadine.ajzenberg@bch.aphp.fr 13 février 2015 Anticoagulants oraux directs

Plus en détail

Bourse d éducation permettant la réalisation du projet

Bourse d éducation permettant la réalisation du projet Bourse d éducation permettant la réalisation du projet Auteure : Rachel Therrien, pharmacienne à l UHRESS (Unité hospitalière de recherche, d enseignement et de soins sur le sida) du CHUM (Centre hospitalier

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Pradaxa 75 mg, gélules 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque gélule contient 75 mg de dabigatran etexilate (sous

Plus en détail

Anticoagulation et insuffisance rénale

Anticoagulation et insuffisance rénale Anticoagulation et insuffisance rénale Françoise Boehlen Unité d hémostase HUG Colloque de néphrologie HUG 18 juin 2010 Anticoagulation et MTEV 5-7 jours Phase aiguë 3-6 mois Phase intermédiaire > 6 mois

Plus en détail

Traitement et questions connexes

Traitement et questions connexes Traitement et questions connexes L essentiel du congrès sur le sida AIDS 2012 (et des ateliers du congrès 14 th International Workshops on Comorbidities and Adverse Drug Reactions in HIV, juillet 2012)

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC)

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Dr Jean-Marie Vailloud Cardiologue libéral/ salarié (CHU/clinique) Pas de lien d'intérêt avec une entreprise pharmaceutique Adhérent à l'association Mieux Prescrire

Plus en détail

Anticoagulants Oraux en 2015

Anticoagulants Oraux en 2015 Pharmacologie Médicale Toulouse Anticoagulants Oraux en 2015 Pas de conflit d intérêt AVK: Fluindione/warfarine? Bénéfice: Warfarine reste l AVK de référence Risque: Warfarineengendre moins d effets immuno-allergiques

Plus en détail

Interactions médicamenteuses des médicaments psychotropes. Florence Chapelle

Interactions médicamenteuses des médicaments psychotropes. Florence Chapelle Interactions médicamenteuses des médicaments psychotropes Florence Chapelle Adopter une démarche méthodique pour : Décider au mieux dans l intérêt du patient Faire face à la complexité des mécanismes Mieux

Plus en détail

Aspects pratiques du traitement de la MTEV

Aspects pratiques du traitement de la MTEV JFA Aspects pratiques du traitement de la MTEV 1 er février 2013 Isabelle Mahé Hôpital Louis Mourier Médecine Interne APHP, Université Paris 7 Conflits d intérêt Conseil en développement Daiichi Sankyo,

Plus en détail

Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md )

Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md ) Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md ) Préambule Ce document présente plusieurs informations utiles pour les prescripteurs afin de les aider lors de l utilisation du

Plus en détail

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques CHU de Reims Actualités sur les nouveaux antithrombotiques Pr Philippe NGUYEN CHU de Reims pnguyen@chu-reims.fr Nouveaux anticoagulants oraux Facteur Xa Thrombine Anti-Xa Rivaroxaban Bayer Xarelto Apixaban

Plus en détail

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Marqueur prédictif - Définition Un marqueur prédictif est un marqueur qui prédit le bénéfice

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011

Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011 Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011 Prof. P. HAINAUT Médecine Interne - Maladie Thromboembolique Cliniques Univ. Saint Luc - UCL 1 Antivitamine K Variabilité dépendant facteurs

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT

MONOGRAPHIE DE PRODUIT MONOGRAPHIE DE PRODUIT Pr JUXTAPID MC capsules de lomitapide 5 mg, 10 mg et 20 mg de lomitapide (sous forme de mésylate de lomitapide) Inhibiteur de la protéine microsomale de transfert des triglycérides

Plus en détail

Rôle des acides biliaires dans la régulation de l homéostasie du glucose : implication de FXR dans la cellule bêta-pancréatique

Rôle des acides biliaires dans la régulation de l homéostasie du glucose : implication de FXR dans la cellule bêta-pancréatique Rôle des acides biliaires dans la régulation de l homéostasie du glucose : implication de FXR dans la cellule bêta-pancréatique Tuteur : Anne Muhr-Tailleux cardiovasculaires et diabète (Equipe 1) Institut

Plus en détail

P.L.E.A.S.E. Painless Laser Epidermal System Needle-free drug delivery. Arne Heinrich arne.heinrich@pantec-biosolutions.com

P.L.E.A.S.E. Painless Laser Epidermal System Needle-free drug delivery. Arne Heinrich arne.heinrich@pantec-biosolutions.com P.L.E.A.S.E. Painless Laser Epidermal System Needle-free drug delivery Arne Heinrich arne.heinrich@pantec-biosolutions.com Groupe Pantec: 19 ans de tradition en ingénierie avec spécialisation en mécatronique

Plus en détail

Point d Information. Le PRAC a recommandé que le RCP soit modifié afin d inclure les informations suivantes:

Point d Information. Le PRAC a recommandé que le RCP soit modifié afin d inclure les informations suivantes: Point d Information Médicaments à base d ivabradine, de codéine, médicaments contenant du diméthyl fumarate, du mycophénolate mofétil/acide mycophénolique, de l octocog alpha, spécialité Eligard (contenant

Plus en détail

Optimisation de l usage des anticoagulants oraux

Optimisation de l usage des anticoagulants oraux Optimisation de l usage des anticoagulants oraux François Mullier, Jonathan Douxfils, Sarah Lessire, Anne-Sophie Dincq, Anne-Sophie Larock, Anne-Laure Sennesael, Jean-Baptiste Nicolas, Valérie Mathieux,

Plus en détail

2 èmes Rencontres Networking Medicen Paris Region / Alsace BioValley sur l'innovation en imagerie médicale

2 èmes Rencontres Networking Medicen Paris Region / Alsace BioValley sur l'innovation en imagerie médicale 2 èmes Rencontres Networking Medicen Paris Region / Alsace BioValley sur l'innovation en imagerie médicale 19 Mai 2015 ICM (Paris) Appel à Manifestation d Intérêt Offre de services Françoise Soussaline,

Plus en détail

PHARMACOTHÉRAPIE. Résumé. Introduction

PHARMACOTHÉRAPIE. Résumé. Introduction PHARMACOTHÉRAPIE L importance clinique des interactions médicamenteuses reliées aux isoenzymes du cytochrome P450 : de la fiction à la réalité Véronique Michaud, B.Pharm., étudiante à la maîtrise Jacques

Plus en détail

Hémochromatose génétique non liée à HFE-1 : quand et comment la rechercher? Cécilia Landman 11 décembre 2010

Hémochromatose génétique non liée à HFE-1 : quand et comment la rechercher? Cécilia Landman 11 décembre 2010 Hémochromatose génétique non liée à HFE-1 : quand et comment la rechercher? Cécilia Landman 11 décembre 2010 Métabolisme du fer : hepcidine Fer absorbé par les entérocytes des villosités duodénales : transporteur

Plus en détail

Etude des héparan sulfates protéoglycans anticoagulant dans la reproduction

Etude des héparan sulfates protéoglycans anticoagulant dans la reproduction Etude des héparan sulfates protéoglycans anticoagulant dans la reproduction Pattern d expression chez les rongeurs, dans l ovaire humain, et fonction de reproduction dans des modèles de souris transgéniques

Plus en détail

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE Le mardi 10 mai 2011 Bulletin no 6 / 2010-2011 DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE La sixième réunion du Comité de pharmacologie de l année 2010-2011 a eu lieu le 10 mai 2011. RÉSUMÉ EN QUELQUES LIGNES

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Pradaxa 75 mg, gélules 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque gélule contient 75 mg de dabigatran etexilate (sous

Plus en détail

AMINES BIOGENIQUES. Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine

AMINES BIOGENIQUES. Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine AMINES BIOGENIQUES Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine Effets physiologiques des bioamines via le systeme nerveux autonome Cardiovasculaire: Augmentation du

Plus en détail

Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique

Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences de Rabat Laboratoire de Zoologie et de Biologie générale Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Histologie-Embryologie

Plus en détail

!! "#$%&$'()*!+'!),'(-(.$'()*!/&!012+3$,+&'(4! 53&6!7)*(')3(*68!+*!*9)*$')%)6(+!

!! #$%&$'()*!+'!),'(-(.$'()*!/&!012+3$,+&'(4! 53&6!7)*(')3(*68!+*!*9)*$')%)6(+! !"#$%&'#()*+%*,%"-$%**./01%*+%*234&54/#%*,%"-$%6748'4""%* * 9):4&(%5%"(*+%*+#&%/(#0"*10;#'(#

Plus en détail

Métabolisme interspécifique et applications

Métabolisme interspécifique et applications Métabolisme interspécifique et applications 2 Sommaire a. A l échelle du système b. A l échelle enzymatique c. Variations à l échelle de la race / de l individu II. Et en pratique 1 3 Introduction Définition

Plus en détail

Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants

Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants M.M. Samama, M-H. Horellou, C. Flaujac, J. Conard Groupe Hémostase-Thrombose Hôtel-Dieu L. Le Flem, C. Guinet, F. Depasse Biomnis - Ivry sur Seine TFPI TFPI

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES. Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012

ACTUALITES THERAPEUTIQUES. Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012 ACTUALITES THERAPEUTIQUES Dr Sophie PITTION (CHU Nancy) Metz, le 2 Juin 2012 Traitement de fond Objectifs: Réduire le nombre de poussées Arrêter ou freiner la progression du handicap Les traitements disponibles

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Utilisation des substrats énergétiques

Utilisation des substrats énergétiques Utilisation des substrats énergétiques Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières I Les organes et les substrats... 3 I.1 Les substrats énergétiques...

Plus en détail

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Point d information Avril 2012 Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Le dabigatran (PRADAXA), inhibiteur direct de la thrombine,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 mai 2007 SUTENT 12,5 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 265-0) SUTENT 25 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 266-7) SUTENT 50 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 267-3)

Plus en détail

Hépatite C une maladie silencieuse..

Hépatite C une maladie silencieuse.. Hépatite C une maladie silencieuse.. F. Bally Centre de Maladies Infectieuses et Epidémiologie Institut Central des Hôpitaux Valaisans Histoire Années 70 Hépatite non-a-non-b = hépatite post-transfusionelle

Plus en détail

Etudes non-cliniques au cours du développement des médicaments. Bases réglementaires Evaluation Dans le cadre d une procédure d AMM

Etudes non-cliniques au cours du développement des médicaments. Bases réglementaires Evaluation Dans le cadre d une procédure d AMM Etudes non-cliniques au cours du développement des médicaments Bases réglementaires Evaluation Dans le cadre d une procédure d AMM Pr Philippe Lechat Pharmacologie, Hôpital St Louis, APHP Paris VII Objectif

Plus en détail

Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008

Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008 Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008 ML Laroche 1, E Demers 2, MC Breton 2, JP Gregoire 2, J Moisan 2 1- EA 6310 HAVAE, Université, Limoges, France

Plus en détail

dans les médicamentsm

dans les médicamentsm Les impuretés s génotoxiquesg dans les médicamentsm D. Marzin Institut Pasteur de Lille Université lille2 Société Française de Toxicologie 25-26 0ctobre 2007 Le guideline L affaire Viracept (mésylate de

Plus en détail

Développement d un traitement pour l ataxie de Friedreich. Dr. Jacques P. Tremblay Université Laval Québec, Canada

Développement d un traitement pour l ataxie de Friedreich. Dr. Jacques P. Tremblay Université Laval Québec, Canada Développement d un traitement pour l ataxie de Friedreich Dr. Jacques P. Tremblay Université Laval Québec, Canada Ataxie de Friedreich Maladie héréditaire Transmission récessive Liée au chromosome 9 Due

Plus en détail

La fibrillation auriculaire chez l adulte : le choix de l anticoagulothérapie

La fibrillation auriculaire chez l adulte : le choix de l anticoagulothérapie La fibrillation auriculaire chez l adulte : le choix de l anticoagulothérapie La fibrillation auriculaire chez l adulte : le choix de l anticoagulothérapie Webinaire de l INESSS présenté par Mélanie Tardif,

Plus en détail

Les lipides. Thérapeutique?

Les lipides. Thérapeutique? Thérapeutique? Exercice physique +++ Metformine: pas de risque d hypoglycémie, attention si insuffisance rénale, Sulfonylurées: risque d hypoglycémie, débuter à faible dose Les lipides réserves 97 % =

Plus en détail

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE Le mardi 30 octobre 2012 Bulletin no 1 / 2012-2013 DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE La première réunion du Comité de pharmacologie de l année 2012-2013 a eu lieu le 30 octobre 2012. RÉSUMÉ EN QUELQUES

Plus en détail

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Dr Florence Parent Service de Pneumologie et Soins Intensifs de Pneumologie Hôpital Bicêtre, AP-HP Inserm U999. Université Paris-Sud Traitement anticoagulant

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques

Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques PY Cordier Service de Réanimation HIA Laveran - Marseille Février 2014 Introduction Anticoagulants oraux : historique Antivitamines K

Plus en détail

ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis

ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis Conférence de Presse ABL SA - Chambre de Commerce de Luxembourg - Mardi 29 Septembre 2009, 18h Annonce de Presse ABL and

Plus en détail

FMC DINAN LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE «NEWS»

FMC DINAN LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE «NEWS» FMC DINAN LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE «NEWS» Dinan Port Lanvallay Jeudi 21 mai 2015 Professeur Patrick Jégo Service de Médecine Interne Professeur Patrick Jégo Service de Médecine Interne LA PRISE

Plus en détail

Comprimé Comprimé ovale, sécable, blanc à blanc cassé, portant l inscriptions «TMC» gravée sur une face. Le comprimé peut être divisé en doses égales.

Comprimé Comprimé ovale, sécable, blanc à blanc cassé, portant l inscriptions «TMC» gravée sur une face. Le comprimé peut être divisé en doses égales. 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT INTELENCE 25 mg comprimés 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque comprimé contient 25 mg d. Excipient à effet notoire : chaque comprimé contient 40 mg de lactose.

Plus en détail

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var SFPO Octobre 2009 EPIDEMIOLOGIE Incidence : 1.35 M par an dans le monde (12,4%) 28 000

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT

MONOGRAPHIE DE PRODUIT MONOGRAPHIE DE PRODUIT Pr TELZIR Comprimé de fosamprénavir calcique, 700 mg de fosamprénavir Suspension orale de fosamprénavir calcique, 50 mg/ml de fosamprénavir Agent antirétroviral ViiV Soins de santé

Plus en détail

Traitement des hépatites virales B et C

Traitement des hépatites virales B et C Traitement des hépatites virales B et C GFMER Yaoundé 26 Novembre 2007 Dr José M Bengoa foie cirrhotique foie normal Vitesse de développement de la fibrose fibrose VHD VHB VHC années Indications au traitement

Plus en détail

PATHOLOGIES DU METABOLISME LIPIDIQUE ET EXPLORATION BIOLOGIQUE DES DYSLIPIDEMIES

PATHOLOGIES DU METABOLISME LIPIDIQUE ET EXPLORATION BIOLOGIQUE DES DYSLIPIDEMIES PATHOLOGIES DU METABOLISME LIPIDIQUE ET EXPLORATION BIOLOGIQUE DES DYSLIPIDEMIES RAPPEL Les lipides sont un groupe hétérogène de substances qui ont des acides gras dans leur structure ou une molécule qui

Plus en détail

2015 : Quelle place pour les nouveaux antithrombotiques de la FA? Une part limitée des prescriptions

2015 : Quelle place pour les nouveaux antithrombotiques de la FA? Une part limitée des prescriptions 2015 : Quelle place pour les nouveaux antithrombotiques de la FA? Une part limitée des prescriptions Pr Laurent Fauchier Pole Coeur Thorax Vaisseaux Centre Hospitalier Universitaire Trousseau Tours Conflits

Plus en détail

Anticorps anti-hla en transplantation rénale

Anticorps anti-hla en transplantation rénale Anticorps anti-hla en transplantation rénale Caroline Suberbielle Laboratoire d'immuno-histocompatibilité Hôpital St Louis Paris Définitions Patient «naïf» Patient sans événement immunisant Homme ou enfant

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

Bourse d éducation permettant la réalisation du projet

Bourse d éducation permettant la réalisation du projet Bourse d éducation permettant la réalisation du projet Auteure : Rachel Therrien, pharmacienne à l UHRESS (Unité hospitalière de recherche, d enseignement et de soins sur le sida) du CHUM (Centre hospitalier

Plus en détail

La polypharmacie chez les personnes âgées

La polypharmacie chez les personnes âgées Les urgences gériatriques La polypharmacie chez les personnes âgées Julie A. Couture et Mélanie Côté 3 M me Petitpas se retrouve à l urgence en raison d une chute survenue au cours de la nuit.le médecin

Plus en détail

DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires.

DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires. Produits de thérapie cellulaire DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires. DIAPOSITIVE 2 La fabrication des thérapies cellulaires est examinée par la Division

Plus en détail

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA 16/11/12 TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA Chantal GAUTREAU LABORATOIRE HLA S E R V I C E D I M M U N O L O G I E E T D H I S T O C O M PAT I B I L I T É, A P - H P, HÔPITAL SAINT LOUIS, PARIS,

Plus en détail

Sommaire. Première partie Les concepts de base

Sommaire. Première partie Les concepts de base Sommaire Préface à la troisième édition... Préface à la deuxième édition... Avant-propos à la troisième édition... Avant-propos à la deuxième édition... Avant-propos à la première édition... XV XVII XIX

Plus en détail

PRADAXA dabigatran. Délai Concentration max Biodisponibilité 8% 80% 66% 50% Demi-vie d élimination

PRADAXA dabigatran. Délai Concentration max Biodisponibilité 8% 80% 66% 50% Demi-vie d élimination Sommaire Départ de Monsieur le Professeur M. Ollagnier I. Pharmacologie des nouveaux anticoagulants II. Congrès National de Pharmacovigilance II.1 Tramadol et grossesse II.2 Ceftriaxone et anti-facteur

Plus en détail

Les thérapies ciblées du cancer. Dictionnaire anglais-français autorisé. Calculatrice autorisée.

Les thérapies ciblées du cancer. Dictionnaire anglais-français autorisé. Calculatrice autorisée. Les thérapies ciblées du cancer Dictionnaire anglais-français autorisé. Calculatrice autorisée. Une thérapie ciblée est un traitement qui agit par un mécanisme spécifique sur des altérations biologiques

Plus en détail

Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale. Dr. François PAPON 27 juin 2013

Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale. Dr. François PAPON 27 juin 2013 Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale Dr. François PAPON 27 juin 2013 Limites des traitements anticoagulants standards «Nécessité» nouveaux anticoagulants Objectif; se rapprocher de l antithrombotiqueidéal

Plus en détail

Normolipémiants I. Dyslipidémies II. Classification des normolipémiants III. Propriétés des normolipémiants

Normolipémiants I. Dyslipidémies II. Classification des normolipémiants III. Propriétés des normolipémiants 4287_ Page 887 Mardi, 13. août 2013 12:34 12 > Apogee FrameMaker Noir Normolipémiants C. FERNANDEZ Laboratoire de pharmacie clinique, EA 4123 «Barrières et passage des médicaments», UFR de pharmacie, université

Plus en détail